Vous êtes sur la page 1sur 1

RGO – DR.

ETCHIALI
Définition : remontée involontaire, via le cardia, sans contraction - (Physiologique : bref, postprandial, sans lésions, asymptomatique)
*Le RGO est une maladie chronique dont l’évolution est souvent banale et de pronostic bénin.

Pathogénie : complexe ; déséquilibre entre les facteurs protecteurs et les facteurs agresseurs de l’œsophage (Agression > Défense).
Facteurs étiologiques : Infection gastrique à Hp, vidange gastrique ↘, HH et malposition cardio-tubérositaire, Sd Zollinger Ellison,
Raccourcissement congénital de l’œsophage, SNG, Alcool, Tabac, Grossesse, Diabète, Maladie psy, AINS – IC – Progestatif et D. Nitrés.

Clinique :
 Typique : -moitié des cas- ; pyrosis (brûlure retro-sternale) et régurgitations, pas de signes physique, généraux ou d’alarme !
 Atypique : stomatologiques, dyspeptiques (NV, épigastralgies, dysphagie), ORL, pulmonaires (toux) et pseudo-cardiaques.
 Signes d’alarmes : alcool et tabac, dysphagie, AEG vu amaigrissement, hémorragies digestives, anémie ferriprive, masse abdo.
 Complications : manifestations atypiques, fonctionnelles, organiques (Œsophagite, sténose peptique, EBO, Kc, Ulcère, hémorragie)

Para-clinique : BUT INDICATIONS


Apprécier le retentissement (complications)  Âge > 50ans, Signes d’alarme, Signes atypiques, RGO>5ans
FOGD +++
Affirmer le Dg si MEE d’une œsophagite jamais exploré, ▪ Résistance au TRT
pH-métrie des 24h Mesurer l’acidité du bas d’œsophage.  S. Atypiques avec FOGD normale (Sans œsophagite)
poser le Dg ! (Fiabilité > 90%)  Résistance au TRT
*Sans recours aux examens paracliniques pour des symptômes typiques, sans signes d’alarme, chez un sujet moins de 50 ans !

Autres examens complémentaires :


 Test aux IPP +++ : pour des symptômes typiques chez un sujet jeune  MANOMÉTRIE : MEV hypotonie du SIO qui favorise le RGO
 SCINTIGRAPHIE  TOGD : MEV HH ou sténose

Traitement :
Médical : Chirurgical : reconstituer une barrière anti-reflux
 Antiacides neutralisants : Phosphalugel®, Maalox®, Toopal® *En cas d’échec du TRT médical !
 Anti-H2 : Ranitidine®, IPP : Oméprazole® (Anti-sécrétoires)  Fundoplicatures totales de Nissen
 Prokinétiques : seul le Cisapride® mais contre-indiqués  Fundoplicatures partielles postérieures de Toupet
 Antagonistes des récepteurs GABA : Baclofène® Endoscopique :
*Mesures hygiéno-diététiques  Suture ou plicature gastrique endoscopique

HH – DR. ETCHIALI
Définition : passage permanent ou intermittent d’une partie de l’estomac dans le TX à travers le hiatus œso. du diaphragme.
 Pression abdominale ↗  Distension des ligaments phréno-œsophagiens
Pathogénie:
 Relâchement de l’orifice œsophagien du diaphragme  Brachyœsophage (œsophage court) congénital ou acquis

Types et clinique : HH par glissement (85%) - HH par roulement (10%) et HH mixte (5%).
TYPE GLISSEMENT ROULEMENT
Cardia en intra-thoracique Cardia en place mais passage du fundus en intra-thoracique (par l’orifice
DÉFINITION
(Fréquente avec l’âge) œsophagien du diaphragme) – sujets âgés
Ouverture de l’angle de His A risque d’étranglement herniaire ++
RISQUE
Barrière anti-reflux ↘ (RGO favorisé) L’angle de His reste fermé → Barrière anti-reflux réservée
Asymptomatique +++ Symptômes: Dyspepsie, Dysphagie, S. cardio-pulmonaires, Étranglement
CLINIQUE
Si symptomatique: Signes de RGO herniaire, Anémie ferriprive, épistralgie, Sd du petit estomac, hématémèse
Complications : évolution souvent bénigne ; RGO (glissement), Etranglement vu volvulus (roulement), l’ulcère et l’hémorragie.

Traitement : médical en 1ère intention, TRT chirurgical en cas de complications ou symptomatologie récidivante
Pour le glissement surtout. Pour le roulement surtout.
MÉDICAL: Antiacides, Anti-sécrétoires, Chirurgical : Sous cœlioscopie ; réduire le HH, repositionner le cardia et l’estomac
IPP et anti-H2, etc… sous le diaphragme, resserrer l’orifice, valvuloplastie totale (de Nisson)
Cours résumé par BERKANE MED