Vous êtes sur la page 1sur 6

Introduction :

L'adsorption est un phénomène exothermique de surface par lequel des molécules de gaz ou de
liquides se fixent sur les surfaces solides des adsorbants selon divers processus plus ou moins
intenses physiques et/ou chimiques [7] & Chikhi K. Adsorption du zinc sur la bentonite de Maghnia,
Master Académique,Université Kasdi Merbah -Ouargla, 19/06/2013) . On distingue souvent la
physisorption et la chimisorption

Ce phénomène a une très grande importance dans l'évolution de nombreuses réactions chimiques.
En Industrie, il joue un rôle fondamental comme par exemple la Purification de liquides dont les
applications sont multiples, on trouve :

 Le traitement des eaux potables sur lit de charbon actif granulaire pour enlever les goûts et
odeurs résiduelles.
 La décoloration des liqueurs de sucrerie pour obtenir un sucre blanc.
 L'élimination de polluants dans les eaux résiduaires industrielles ou alimentaires

Les différences entre l’Adsorption physique et chimique [13] LOURGHI Lamia, Adsorption du furfural
issue des rejets liquides de la raffinerie d’Arzew par charbon actif en poudre, Mémoire de Master,
2014.

But :

Donner une approche préliminaire en vue de comprendre le principe de l’adsorption et l’application


de la formule de Langmuir
Principe du TP :

On peut décrire un processus d'adsorption à l'aide d'une isotherme d'adsorption qui

Représente la relation entre les concentrations de soluté et d'adsorbat. On obtient une courbe à
partir des résultats d'essais de laboratoire effectués à température constante.

Les argiles sont des produits de décomposition des roches siliceuses, par désagrégation

physique et mécanique puis par altération chimique.

L’argile brute contient généralement des particules élémentaires dont le diamètre des

grains est inférieur à deux micromètres ( 2μm) qui représentent les individus cristallins

(phase minérale pure), appelés minéraux argileux responsables de ses propriétés telles que le

gonflement, la plasticité, et les propriétés d’adsorption [1]. [1] A.Chauvel, G.Monnier, Sur la
signification générale de l’analyse granulométrique en pédologie ; examen des

problèmes posés par la caractérisation de la structure de certains sols tropicaux. C.R.Acad. Sci.,
264,série D,

1969-1972 (1967).

Une zéolithe, ou zéolite, est un cristal formé d'un squelette microporeux d'aluminosilicate, dont les
espaces vides connexes sont initialement occupés par des cations et des molécules d'eau. Les ions et
les molécules d'eau sont mobiles au sein de la structure, ce qui permet d'une part des échanges
ioniques, d'autre part une déshydratation partielle réversible, et la possibilité de remplacer l'eau par
une autre phase adsorbée. [wikipedia]

Description du mécanisme d’adsorption

Le mécanisme d’adsorption s'opère au sein d'un grain d'adsorbant en plusieurs étapes [12]. Cherraye
R. Préparation par voie chimique d’un charbon actif à partir des déchets de café (Effet de taux
d’adjuvant), Mémoire Master Académique, Université Kasdi Merbah-Ouargla, 16/06/2012.

1) étape (la diffusion externe) : le transfert des molécules de soluté de la phase liquide

externe vers la phase liquide liée à la particule solide (par diffusion et par convection)
2) étape (la diffusion interne) dans les pores: qui a lieu dans le fluide remplissant les
pores. En effet, les molécules se propagent de la surface des grains vers leur centre à
travers les pores.
3) étape la diffusion de l’adsorbat à l’intérieur de la particule de l’adsorbant sous

l’effet du gradient de concentration.

Isotherme de langmuir : L'équation de Langmuir est basée sur la fixation d'une couche
monomoléculaire d'adsorbat. [tp annee passe] il est modélisée par l’équation :

La linéarisation de l’équation de Langmuir selon Scatchard [16] Aksas H. Etude cinétique et


thermodynamique de l’adsorption des métaux lourds par l’utilisation des adsorbants naturels, Thèse
de Doctorat, Université M’hamed Bougara-Boumerdes, 2012/2013. donne :
Partie expérimentale :

Produits utilises : MATERIEL :

- Acide acétique -balance electronique

- Eau distillée.

- argile /ZEOLITHE activée grain. -barreux magnetique

- Solution de NaOH (0.1 mol /L). agitateur+chauffage

- Phénophtaléine. Becher /pipettes et propipette

Manipulation :

On pèse 0,5g de l’adsorbant (argile pour les 2 sous-groupe) pour 5 essais à chaque sous-groupe, on
met 50 ml d’eau distillé dans un bécher et ON Rajoute l’adsorbant qu’on a déjà pesé ensuite on
prélève des volumes préparé (déjà calculé) d’acide acétique à chaque essai on mélange le tout avec
un agitateur chauffage au même temps ; et on varie la température et le temps d’experience (t1=30
C PENDANT 40min /t2=20min ;T=30C /t3= ;T=C) après on prélève avec une pipette 10 ml du solution
agité pour chaque essai ajoutant 2 gouttes de phénol enfin on titre avec de l’NAOH et on observe le
changement de couleur a l’équivalence et on note .

Partie CALCULE :

Calcule solution de acide blabla ....

1 2 3 4 5
0,029 ml 0 ,143 0 ,244 0,359 0,474

APRES titrage

EXPERIENCE 1 (1er sous-groupe argile) a t=40 min / T=30C :

Volume de naoh noté

1 2 3 4 5

Expérience 2 : 2eme sous-groupe (argile)

Sous-groupe C :

Volume de naoh noté

V1 ml V2 V3 V4 V5
0 ,4 1 1 ,5 0,1 2
On calcule la qtte adsorbe a liquilibre :
On a C 1 V1=C eq1 V eq1

0,01 X 50= ceq X 0.4 ==> Ceq = 1 ,25 Mol/L

ON TERMINE :

Ceq1=1,25 2,5 2 ,83 62 ,5 Ceq5=4,13

C0-Ceq1= 0,0475 0,08217 0 ,0625 0,1608


0,01-1,25=
8,75X10-3
Qa=8,75 X 10 -4 4,75 X10-3 8,22 X10-3 6,25X10-3 0,016

Vous aimerez peut-être aussi