Vous êtes sur la page 1sur 81

CHAPITRE 1 : GÉNÉRALITÉS

SUR L’ÉNERGIE
P R É S E N TAT I O N : S Y LVA I N D E L E N C L O S

http://gte.univ-littoral.fr
PLAN DU CHAPITRE

• Généralités sur l’énergie


• Les transformations de l’énergie
• La maîtrise de l’énergie dans l’habitat
BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE

• Sites généralistes :
• http://ww.planete-energies.com
• http://www.industrie.gouv.fr/energie
• http://fr.wikipedia.org (sur le portail énergie)
• http://www.manicore.com
• http://www.enerzine.com
• http://www.actu-environnement.com
I. GÉNÉRALITÉS SUR
L’ÉNERGIE
UNE DÉFINITION DE L’ÉNERGIE
(PARMI D’AUTRES)
L’énergie est la grandeur qui permet de caractériser un changement
d’état dans un système :

- Modification de la température (énergie thermique)

- Modification de la vitesse (énergie cinétique)

- Modification de la composition chimique (énergie chimique,


combustion)

- Modification de la composition atomique (énergie nucléaire)

Dans un système clos, l’énergie se conserve. On ne peut donc pas


« produire » de l’énergie, mais juste la transformer.
QUELQUES UNITÉS ÉNERGÉTIQUES

• Le Joule (unité S.I.), travail produit par une force de 1 newton


dont le point d'application se déplace de 1 mètre dans la
direction de la force.

• La calorie, c’est la quantité de chaleur qu’il faut fournir à 1


gramme d’eau pour augmenter sa température de 14,5 à
15,5°C. 1 cal = 4,18 J

• Autres unités :
• Le wattheure : 1 Wh=3 600 J
• La tonne équivalent pétrole : 1 tep=11,6 MWh
• La thermie : 1 th = 1 Mcal
• L’électronvolt : 1 eV = 1,602.10-19 J
• Le british thermal unit : 1 Btu = 2,9.10-1 Wh
ÉVOLUTION DES BESOINS
ÉNERGÉTIQUES
Premier changement d’ordre de grandeur :
le nombre d’habitants sur Terre

Évolution démographique depuis le néolithique (découverte de l’agriculture).


Source : Musée de l’Homme
ÉVOLUTION DES BESOINS
ÉNERGÉTIQUES
Deuxième changement d’ordre de grandeur :
L’énergie par personne

30 glorieuses : énergie par


pers. x 3 en 30 ans !

Consommation d’énergie primaire hors biomasse en tep par habitant.


Source : J.M. Jancovici
ÉVOLUTION DES BESOINS
ÉNERGÉTIQUES

=
Diminution (trop) rapide des ressources à notre disposition
LES ÉNERGIES PRIMAIRES
LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

Energie renouvelable :
Consommation ≤ production naturelle

Elles sont principalement issues du soleil (directement ou indirectement)


LES ÉNERGIES PRIMAIRES DANS LE
MONDE

Sources : Key World Energy Statistics — International Energy Agency rapport 2012
http://www.univ-tlse3.fr/
II. LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE
ET LEURS TRANSFORMATIONS
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS

Types d’énergie

• Energie rayonnante
• Energie chimique
• Energie mécanique
• Energie thermique
• Energie électrique
• Energie nucléaire
• Energie hydraulique (mécanique)
• Energie éolienne (mécanique)
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS

Energie électrique
Energie thermique Soleil
(décharge, électroluminescence)
(incandescence)

Energie
rayonnante

Energie thermique Energie chimique


(capteurs solaires, (photochimie, photosynthèse
fours solaires) photographie)
Energie électrique
(convertisseurs photovoltaïques)
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS

Incandescence

• 1878 : J.Swan (amélioré par Edison)


• À l’origine, filament de carbone puis remplacé par
du tungstène (W)
• Gaz rare (argon ou halogène) qui limite
l’évaporation du W

Électroluminescence

• Luminescence : émission de photons par une


décharge électrique
• Lampes à décharge : « néons », fluo-compactes
ou DEL
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS

Photochimie

• Étape d’une réaction chimique (photo-oxydation,


photo-réduction, photo-polymérisation …)
• Étape catalytique
• Exemples : photosynthèse, photographie, vision

Capteurs solaires

• Thermiques (CESI, four)


• Photovoltaïques
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
Énergie chimique Énergie mécanique
(accumulateurs, piles (générateurs électriques
Pile à combustible) piézoélectricité)
Énergie thermique
Énergie rayonnante (conversions thermoélectriques,
(capteurs photovoltaïques) pyroélectricité)

Energie
électrique

Énergie mécanique Énergie thermique


(moteurs électriques, (résistances électriques, fours …
piézoélectricité) « effet Joule »)
Énergie rayonnante Énergie chimique
(décharge, électroluminescence) (électrolyse)
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS

Pile à combustible

• Réaction entre l’hydrogène (combustible) et l’oxygène


(comburant)

• Hydrogène + Oxygène → électricité + chaleur + eau

• Cellule de PàC (0,6 à 0,7 V) = cathode + électrolyte + anode +


couches de diffusion + plaques bipolaires
• Module =
• Plusieurs cellules en série
• Circuits de combustible et de comburant (pompe,
compresseur, reformeur)
• Circuit de récupération de chaleur
• Onduleur
• Système de contrôle - commande
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
Bilan de la réaction de la pile à combustible

charge e-
e- Cathode +
Anode -

e- H+ H+ e-
H2 o O2
e- H+ H+ e-

H 2O

Electrode poreuse Electrode poreuse


Electrolyte

O2 + 2 H2→ 2 H2O (liquide)


LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS

Domaines d’application

• Transport
• Batterie de téléphone ou ordinateur portable
• Production stationnaire d’énergie

Exemples de piles à combustible

• DMFC (Direct Methanol Fuel Cell) - 1 mW à 100 kW -


Portable
• PEMFC (Proton Exchange Membrane Fuel Cell) - 100 W à
500 kW - Portable, transport, stationnaire
• AFC (Alkaline Fuel Cell) - 10 à 100 kW - Transport spatial
• SOFC (Solid Oxyde Fuel Cell) - jusque 100 MW -
Stationnaire
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS

Piézoélectricité

• Polarisation électrique d’un matériau sous l’action d’une


contrainte mécanique
• Découvert en 1880 par Pierre et jacques Curie
• Applications : sonar, phonographe, transducteur
acoustique

Pyroélectricité

• Polarisation électrique d’un matériau sous par un


changement de température
• Découvert au 18ème siècle par Carl Von Linné et Franz
Aepinus
• Application : détecteurs thermiques Pierre Curie
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
Énergie électrique Énergie thermique
(électrolyse) (thermolyse)

Énergie rayonnante Vivant (biomasse)


(photochimie, photosynthèse) Énergies fossiles

Energie
chimique

Énergie thermique
Énergie mécanique
(combustion, fermentation
(explosions)
réactions chimiques)

Énergie rayonnante Énergie électrique


(chimiluminescence) (accumulateurs, piles)
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS

Thermolyse

• Rupture de liaisons moléculaires par un apport de chaleur


• Application : traitement des déchets

• 1 t de déchets ménagers + chaleur (450 à 700°C en absence


d’air) → 200 kg d’eau + 400 kg gaz + 400 kg solide (coke)

Électrolyse

• Rupture de liaisons moléculaires par passage d’un courant


électrique
• Réaction de l’électrolyse de l’eau : 2H2O → 2H2 + O2
• Galvanoplastie (traitement de surface par électrodéposition)
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
Énergie thermique Énergie chimique
(turbines, moteurs thermiques) (explosion)

Énergie hydraulique
Énergie électrique
et éolienne
(moteurs électriques
(turbines hydrauliques,
piézoélectricité)
éoliennes)

Energie
mécanique

Énergie hydraulique et Énergie thermique


éolienne (frottements, chocs)
(pompes)
Énergie électrique
(générateurs électriques)
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS

Énergie mécanique
(pompes) Eau, vent

Energie hydraulique
et éolienne

Énergie mécanique
(turbines hydrauliques, éoliennes)
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
Matière fissile

Energie
nucléaire

Energie mécanique
Énergie rayonnante (explosion nucléaire)
(réacteur nucléaire)
Énergie thermique
(réacteur nucléaire)
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS

Principe d’une centrale nucléaire


LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
Énergie chimique Énergie rayonnante
(combustion, fermentation) (capteurs solaires) Énergie mécanique
(frottements, chocs)
Terre
Énergie électrique
(géothermie)
(résistances électriques Énergie nucléaire
fours « effet Joule ») (réacteurs nucléaires)

Energie
thermique

Énergie mécanique Énergie chimique


(turbines, moteurs thermiques) (thermolyse)

Énergie électrique Énergie rayonnante


(conversions thermoélectriques (incandescence)
Et thermoïoniques)
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
BILAN DE L’ÉNERGIE

Consommations internes
à la branche énergie Appareils
DISTRIBUTION consommateurs

PRODUCTION Installations
de
transformation Énergie
Énergie finale
entrante Énergie sortante (9 Gtep)
(primaire (secondaire)
13 Gtep)
ENERGIE
UTILE
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
L’ÉNERGIE PRIMAIRE

Énergie primaire
(prélevée dans les gisements naturels)

Stocks Flux

Énergie
chimique des
Énergie Énergie Énergie Énergie Énergie
combustibles
nucléaire géothermique hydraulique solaire éolienne
fossiles et
biomasse
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
BILAN DE L’ÉNERGIE DANS LE MONDE
12,9 Gtep en 2010
(dont 80% d’EF)

Chine : 2,5 Gtep


USA : 2,2 Gtep
France : 0,26 Gtep
Source : yearbook.enerdata.net

Source : manicore.com Répartition mondiale par type d’énergie

La consommation d’énergie dans le monde a augmenté de plus de


40% entre 1990 et 2008 !
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
L’ÉNERGIE FINALE

Énergie finale : énergie qui parvient au consommateur

Combustibles Carburants Électricité Eau chaude

Charbon Basse
Essence 230 V/50 Hz
Fuel (<100°C) et
Gazole 400 V/50 Hz
Bois haute
Kérosène
Gaz naturel température

Mécanique, Chauffage et
Énergie thermique et
Principalement transformations
mécanique ou usages
chauffage matières
électricité spécifiques premières
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
L’ÉNERGIE FINALE

Utilisations d’énergie finale par secteur dans le monde, 2009.


Source : http://www.connaissancedesenergies.org

Près d'un tiers de l’énergie primaire produite est « perdue » lors du processus de
transformation en énergie finale.
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
L’ÉNERGIE EN FRANCE
http://theshiftproject.org
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
QUELLES SONT NOS RÉSERVES D’ÉNERGIE ?

Gaz naturel : 70
Pétrole : 40 années
années de
de production 2004
production 2004

Charbon : 170
Uranium : 80 années
années de
de production 2004
production 2004

Source : BP
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ÉNERGIE ET
LEURS TRANSFORMATIONS
QUELS SONT LES OBJECTIFS D’ICI 2020 ET 2050 ?

• « les 3 x 20 » :
• diminuer de 20 % la consommation d’énergie,
• diminuer de 20 % les émissions de CO2,
• couvrir 20 % des besoins énergétiques par des énergies renou-
velables (9% actuellement)

• Le facteur 4 d’ici 2050 : réduire les émissions de gaz à


effet de serre de 75% par rapport aux émissions de 1990

• Chacun a le devoir d’économiser l’énergie (bon pour la


planète mais aussi pour lr porte-monnaie !)
LES ÉCONOMIES D’ÉNERGIE
DANS L’HABITAT
LA CONSOMMATION D’ÉNERGIE PAR
SECTEUR D’ACTIVITÉ

Résidentiel – tertiaire : premier poste de dépense énergétique


LA CONSOMMATION D’ÉNERGIE :
QUELQUES EXEMPLES
Source : manicore.com
LES CONSOMMATIONS D’ÉNERGIE
DANS L’HABITAT

Climatisation

Chauffage (~ 18 000 kWh/an)

Eclairage Eau chaude sanitaire (~800 kWh/pers.an)


(~400 kWh/an)
Appareils ménagers (~1000 kWh/pers.an)

Les chiffres donnés sont des moyennes nationales et peuvent fortement varier selon les foyers
LES CONSOMMATIONS DANS L’HABITAT
L’eau chaude sanitaire (ECS)

• Pour chauffer 1 litre d’eau d’1°C, il faut 1,16 Wh d’énergie

• Pour chauffer 1 m3 d’eau de 12 à 40°C (température de la


douche ou du bain), il faut 35,5 kWh d’énergie.

• Consommation moyenne d’ECS pour 4 personnes :


90 m3 soit une énergie de 2900 kWh

• 2900 kWh = 400 € d’électricité en simple tarif (HP, 14,03 c€)


300 € d’électricité en double tarif (HC 10,6 c€)
260 € de fioul (8,72 c€ en juin 2011)
220 € de gaz (7,72 c€ le kWh)
LES CONSOMMATIONS DANS L’HABITAT
Le chauffage

En moyenne c’est 18 000 kWh en France mais ça peut grimper à plus de 30 000 kWh
pour des habitations anciennes peu isolées

Avant de penser à son système de chauffage, il faut d’abord isoler sa maison mais
aussi ne pas surchauffer (1°C en plus = 7% d’énergie supplémentaire)
LES CONSOMMATIONS DANS L’HABITAT
L’électricité

L’électricité (hors chauffage et ECS) c’est en moyenne


4500 kWh/an* soit environ 500 €.

• L’éclairage (~400 kWh/an*)


L’utilisation des lampes basse consommation est utile à condition
qu’elles soient recyclées en fin de vie (présence de mercure)
Le bon geste : profiter de la lumière naturelle

* Source : enertech
LES CONSOMMATIONS DANS L’HABITAT

• La production de froid (~600 kWh/an)

- Préférer les appareils économes en énergie (A+++)


(voir le site www.guidetopten.fr)
- Placer les appareils dans des pièces non chauffées
- Préférer les appareils séparés aux combinés
- Une température de 5°C est suffisante dans un réfrigérateur
- Dégivrer régulièrement (à partir de 5 mm de glace)

Exemples de consommation :
Un combiné 225 L + 75 L congélation ancien : 640 kWh/an (70 €)
Un réfrigérateur de 160 L + un congélateur de 100 L : 220 kWh/an
(25€)
LES CONSOMMATIONS DANS L’HABITAT

• L’audiovisuel et le multimédia (~1 200 kWh/an)

- Réduire les veilles en utilisant une multiprise avec interrupteur


- Préférer les TV à LED aux LCD et les LCD aux plasma
- Plus l’écran est grand, plus il consomme ! (80 cm=40 W, 116 cm=78 W)
- Opter pour un ordinateur portable (50 W) plutôt qu’un fixe (200 W)
- Si vous n’avez pas le téléphone par internet, préférez un modem (10W)
à une « box » (20 à 25 W toute l’année)

Multiprise télécommandée
LES CONSOMMATIONS DANS L’HABITAT

• L’électroménager (~900 kWh/an)

- Préférer les appareils peu énergivores en énergie (A+++) et en eau


(80% de l’énergie sert à chauffer l’eau !)
- Préférer les lavages à basse température
- Eviter le sèche-linge (le séchage naturel est gratuit)

Exemples :
Lave-linge + lave-vaisselle + sèche linge : 900 kWh/an (102 €)
Lave-linge A+++ + lave-vaisselle + séchage naturel : 210 kWh/an (23 €)
CONCLUSION SUR LES ÉCONOMIES
D’ÉNERGIE DANS L’HABITAT

N’oubliez pas que l’énergie la moins chère est


toujours celle qu’on ne consomme pas !
L’INTÉGRATION DES
ÉNERGIES RENOUVELABLES
QU’EST CE QU’UNE ÉNERGIE
RENOUVELABLE ?
• Une énergie est renouvelable lorsque sa consommation
est inférieure à la production naturelle

• Elles sont principalement issues du soleil (directement


ou indirectement)
QUELS SONT LES TECHNOLOGIES
DISPONIBLES POUR L’HABITAT ?

• Pour l’eau chaude sanitaire : solaire thermique, pompes


à chaleur, chaudière à bois

• Pour le chauffage : solaire thermique, pompes à chaleur,


chaudières et poêles à bois

• Pour l’électricité : solaire photovoltaïque, éolien


LE SOLAIRE : DEUX FILIÈRES

Le soleil thermique pour la


production de chaleur

Le solaire photovoltaïque pour


la production d’électricité
LE SOLAIRE THERMIQUE
PRINCIPE DU SOLAIRE THERMIQUE

Principalement utilisé pour l’eau chaude sanitaire (Chauffe-Eau Solaire


Individuel aussi appelé « CESI »)

Bien dimensionnés, les panneaux solaires fournissent 60% de l’ECS par an


Nécessite un appoint (chaudière existante ou résistance électrique)

Principe d’une installation solaire thermique


PRINCIPE DU SOLAIRE THERMIQUE

Le Système Solaire Combiné (SSC) permet d’économiser une partie du


chauffage (15 à 20%) et de l’eau chaude sanitaire

Nécessite obligatoirement un système d’appoint


~10 m2 de capteurs pour 100 m2 à chauffer
Attention au surdimensionnement : surchauffe
l’été = usure prématurée de l’installation

Se renseigner sur les coûts de maintenance

Quelques conseils (valables pour toute la


suite) :

Demander si la société a déjà de nombreuses


installations à son actif.

Visiter plusieurs de leurs installations


LE SOLAIRE THERMIQUE EN PHOTOS

Capteurs plan vitrés pour CESI

Capteurs à tubes sous vide

Ballon de 200 L
COÛT ET AIDES POUR UNE
INSTALLATION SOLAIRE THERMIQUE
Pour un CESI : Pour un SSC

Coût : 5 000 à 6 000 € TTC selon Coût : ~1 000 € / m2 de capteur (hors


la taille radiateurs ou plancher chauffant)

Aides : Aides :

• crédit d’impôt de 25% dans le • crédit d’impôt de 25% dans le cadre


cadre d’un bouquet* de travaux d’un bouquet de travaux

• Crédit d’impôt de 15% en • Crédit d’impôt de 15% en réalisation


réalisation seule (sous condition seule (sous condition de revenus
de revenus inférieur à un inférieur à un certain seuil)
certain seuil)

* Bouquet de travaux : au moins deux actions efficaces d’amélioration de la


performance énergétique du logement parmi une liste préétablie.
LE SOLAIRE
PHOTOVOLTAÏQUE
LE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE : POUR
LA PRODUCTION D’ÉLECTRICITÉ

Coffrets de protection DC et
Modules Onduleur Réseau
AC, compteurs

Installation connectée au réseau (revente totale)

Modules Régulateur de charge Batteries Récepteurs

Installation pour site isolé


LE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE :
QUELQUES CONSEILS
• S’assurer que la société a déjà installé d’autres
installations et les visiter

• Regardez si vous avez des ombres sur le toit (même de


petites tailles) en toute saison et surtout entre 9h00 et
18h00 l’été

• Assurez-vous que l’installateur possède les qualifications


qualiPV et qualiPVbât (pour le couvreur)
LE SOLAIRE THERMIQUE EN PHOTOS

Installation sans ombrage Installation avec ombrage


à éviter absolument

1 seul panneau à l’ombre =


Baisse de production de l’ensemble complet
LE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE :
COÛT, AIDES ET GAINS

Pour bénéficier du meilleur tarif de rachat, il faut se limiter à 9 kW


(env.60m2)

Prix de rachat du kWh : 27 c€ depuis septembre (en intégré)

Dans le nord de la France, 1 kW produit environ 950 kWh/an soit 400 €

Prix du kW installé : 3 000 à 4 200 €

Aides :

• L’installation de panneaux solaires photovoltaïques n’ouvre plus droit


au crédit d’impôt depuis cette année
LA GÉOTHERMIE ET
L’AÉROTHERMIE
(POMPES À CHALEUR)
LA GÉOTHERMIE ET L’AÉROTHERMIE
(POMPES À CHALEUR)

Principe de fonctionnement

• Le même que le réfrigérateur sauf qu’on prélève les calories de


l’extérieur pour les mettre à l’intérieur de la maison

Les applications

• Chauffage
• Climatisation
• Eau chaude sanitaire

Constituants

• Capteurs (source froide)


• Pompe à chaleur
• Emetteurs (source chaude)
LA GÉOTHERMIE ET L’AÉROTHERMIE

EAU Nappe
phréatique
•Rejet en surface
SOL •Rejet en profondeur

Capteurs
horizontaux AIR
Air/air
Air/eau
Capteurs
verticaux
LA GÉOTHERMIE ET L’AÉROTHERMIE
LES CAPTEURS

Captage horizontal dans le sol

Captage vertical (mise en


place des sondes par forage)

Captage des calories


dans l’air
LA GÉOTHERMIE ET L’AÉROTHERMIE
LES ÉMETTEURS DE CHALEUR

Radiateur basse température Plancher chauffant


COÛT ET AIDES POUR UNE POMPE À
CHALEUR
Pour une PAC géothermique Pour une PAC aérothermique
Coût : 15 à 20 000 € Coût : 10 à 15 000 €
+ 50€/mètre de forage en vertical

Aides : 15% en action seule ou 25% Aides : 15% en action seule ou 25% si
si bouquet de travaux bouquet de travaux

Contrat de maintenance obligatoire (~200€/an)

Gains en chauffage et ECS :


dépend du coefficient de performance (COP) de l’installation

COP = énergie consommée/énergie restituée

Attention COP installation (1,5 à 3) ≠ COP machine (3 à 4,5)


LE BOIS ÉNERGIE
LE BOIS ÉNERGIE : LES COMBUSTIBLES
DISPONIBLES

bûches granulés plaquettes


LE BOIS ÉNERGIE : TECHNOLOGIES
EXISTANTES

Poêles à bois (bûches ou granulés) Chaudière à bûches manuelle


Rendement : 40 à 90% Rendement : 40 à 90%

Poêle de masse Chaudière à granulés automatique


Rendement : 75 à 90% Rendement : 70 à 90%
LE BOIS ÉNERGIE : DIMENSIONNEMENT

Attention au surdimensionnement !! : le rendement de la


combustion du bois baisse à bas régime
La puissance de la chaudière ou du poêle (5 à 18 kW) dépend :
• surface habitable
• climat de la région
• Isolation de la maison

80 à 130 m2 130 à 150 m2 > 150 m2


8 à 10 kW 10 à 12 kW 12 à 18 kW
COÛT ET AIDES POUR UNE CHAUDIÈRE
OU UN POÊLE À BOIS

Les aides en 2014 :

15% en action seule ou 25%


si bouquet de travaux
LE PETIT ÉOLIEN
LE PETIT ÉOLIEN : Y A-T-IL DU VENT
CHEZ MOI ?

Source : http://www.pas-de-calais.pref.gouv.fr/ Source : ADEME


espace_collectivites/bo/documents/schema_regional_eolien.pdf

Même une carte des vents régionales ne donne qu’une idée approximative du
potentiel sur son terrain : attention aux obstacles (bâtiments, arbres etc)
LE PETIT ÉOLIEN : PRENDRE DE LA
HAUTEUR

L’énergie produite par une éolienne dépend de la vitesse du vent au cube

La vitesse du vent est souvent donnée à 50 mètres de hauteur.

Une vitesse de 7 m/s à 50 m ne sera plus que de 5 m/s à 12 m de hauteur

Exemple :

Une éolienne de 3 kW (~4m de diamètre) produit environ :

9 000 kWh/an pour un vent de 7 m/s


6 000 kWh/an pour un vent de 5 m/s
2 000 kWh/an pour un vent de 4 m/s
LE PETIT ÉOLIEN : PRENDRE DE LA
HAUTEUR (BIS)
Importance des obstacles

En règle générale, pour optimiser


les performances, il faut que la
partie la plus basse des pales soit
à une hauteur au moins trois fois
plus élevée que celle des obstacles
(arbres, bâtiments, etc.) situés
dans un rayon de 90 à 150 m.

Choix du mât : de préférence le mât de type tubulaire haubané basculant.


- possibilité de coucher l’éolienne en cas de tempête
- facilité de l’entretien sans recours à une grue ou nacelle élévatrice.

Installer une éolienne sur une tour trop basse, c’est comme
installer un panneau solaire à l’ombre.
LE PETIT ÉOLIEN : QUELLES QUESTIONS
SE POSER ?

• Pouvez-vous installer une éolienne sur votre propriété? (réglementation)

• Vos voisins accepteront-ils la présence d’une éolienne près de chez eux?

• Y a-t-il sur votre propriété un endroit sans obstacles ?

• Comment déterminer la puissance de l’éolienne dont vous avez besoin ?

• Faut-il prévoir une maintenance et à quelle fréquence ?


LE PETIT ÉOLIEN EN PHOTOS
LE PETIT ÉOLIEN : RÉGLEMENTATION,
COÛT ET AIDES

Aspects réglementaires :

• Déclaration de travaux pour hauteur < 12 mètres


• Permis de construire pour hauteur > 12 mètres
• Distance limite d’implantation : 3 m de la limite séparative et 15 m d’une route
nationale

Les coûts :

Compter entre 18 à 30 000 € TTC pour une éolienne de 2 à 3 kW.


Frais de maintenance (vérification, graissage …) la première année puis tous les
2, 3 voire 10 ans (150 à 200 €)

Les aides :

15% en action seule ou 25% si bouquet de travaux


FIN DU CHAPITRE 1
P R O C H A I N C O U R S : L’ É O L I E N