Vous êtes sur la page 1sur 5

Compte rendu du TP3 TAS

Echantillonnage- Transformée de Fourier Discrète

Réalisé par:

GHAZI Assia
OUAMRI Meriem

M1 en instrumentation

12/12/2018
1. But du TP:
Ce TP consiste à comprendre ce qu’est un échantillon, à faire le lien avec la formule de TFD.
L’objectif de ce TP est de montrer comment on peut utiliser la TFD pour retrouver le spectre d’un
signal périodique.

2. Manipulation 1:

On va génère un signal sinusoïdale tel que :

𝑥(𝑡) = sin(2𝜋𝑛𝑓0𝑇𝑒) 𝑝𝑜𝑢𝑟 0 ≤ 𝑛 ≤ 𝑁 − 1

𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑁 = 𝑛𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑′𝑒𝑐ℎ𝑎𝑛𝑡𝑖𝑙𝑙𝑜𝑛𝑠 𝑒𝑡 𝑓0 = 100𝐻𝑧;

1
La période d'échantillonnage: 𝑇𝑒 = 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝐹𝑒 = 1000𝐻𝑧.
𝐹𝑒

Puis on va calculer la TFD du signal en utilisant la fonction «fft » sur N=128 point puis sur un nombre
plus faible de point.

Programme 1: - Question 1 –
clear all; close all; clc
f=100;
Te=0.001; % période d'échantillonnage
Fe=1/Te; % fréquences d'échantillonnage
N=input('donnez le nombre d échantillons = ');
df=Fe/N; % pas d'échantillonnage
n=0:N-1;
pi=3.14;
x=cos((2*pi*n*f)/Fe); %génération d'un signal cosinus
subplot(3,1,1)
plot(n,x)
grid on ;
xlabel(' t(s) ');
ylabel(' x(t) ');
subplot(3,1,2)
stem(x) % tracer le signal discrétisé
grid on ;
xlabel(' n ');
ylabel(' x(n) ');
y=abs(fft(x)); %Spectre amplitude de x
z=fftshift(y);
subplot(3,1,3)
f=-Fe/2:df:Fe/2-df; %vecteur frequence
plot(f,z)
grid on ;
xlabel(' f(hz) ');
ylabel(' |X(f)| ');
Après exécution, nous obtenons la figure suivante pour N=128 :

Après exécution, nous obtenons la figure suivante pour N=128 :


Interprétation:

 Nous remarquons que le spectre est représenté par deux raies situées respectivement à ±𝑓0 =
±100𝐻𝑧 .
 Pour un nombre plus faible de point N on remarque que le spectre est déformé.

3. Manipulation 2:

- On va générer un signal rectangulaire à temps discret M. Puis on va déterminer son spectre.

Programme 2:
clear all; close all; clc
M=input(' entrez le nombre d échantillon M= ');
m=0:M-1; %temps discret de durée M
Te=0.1; %période d'échantillonnage
Fe=1/Te; %frequence d'échantillonnage
T=M*Te; %duree d'observation
t=-T/2:Te:T/2-Te;
x=rectpuls(t-2,4); % génération d'un signal rect de durée T=4 décaler avec un tau=2
subplot(3,1,1)
plot(t,x)
grid on;
xlabel(' t(s)');
ylabel(' x(t) ');
subplot(3,1,2)
stem(t,x)
grid on;
xlabel(' n ');
ylabel(' x(n) ');
df=Fe/M;
f=-Fe/2:df:Fe/2-df;
y=abs(fft(x)); %Spectre amplitude de x
z=fftshift(y); %réarranger la sortie du fft en décalant le
%zéro des fréquences au centre du vecteur f

subplot(3,1,3)
plot(f,z)
grid on;
xlabel(' f(hz)');
ylabel(' |X(f)| ');
Après exécution, nous obtenons la figure suivante:

Interprétation :
 On a obtenu un spectre similaire au spectre d’un signal analogique (sinus cardinal).

Conclusion :

On constate que plus le nombre d’échantillons élevé plus la TFD est meilleur.