Vous êtes sur la page 1sur 3

L

ES DIX ÉTAGES DU DRESSAGE DE LA VACHE (4 - 5 - 6)

avais publié ces Dix Étapes du let d’eau etc.) ? atténue l’éclat du soleil. Comment l’in-
dressage de la vache dans mon Pourquoi l’homme a-t-il des guêtres visible attache-t-il autant que le visi-
Annuaire du judo international shaolin à un moment, puis plus de ble ?
édité en 1949, où je donnais la guêtres à un autre, à nouveau ensuite,
description et les adresses de tous les puis plus du tout après ? LA VACHE EST APAISÉE
clubs de judo dans le monde. Je les Et ces montagnes différentes en fond? L’animal est apaisé ; il reste à peine
avais trouvées très belles et très poé- Pourquoi cette sacrée vache ou vache une trace d’ombre sur sa robe blanche
tiques mais ... sans intérêt pratique. sacrée, raciste, blanchit-elle par la au poil soyeux. L’homme est sûr de
Pour moi, il coulait de source que la tête ? son attachement, il a abandonné les
vache était le corps, le maître, l’esprit, Pourquoi le noir et le blanc ? moyens de contrainte. L’énergie fu-
et qu’unir le corps et l’esprit était la Ces étapes plus ou moins zen vous rieuse de la vache s’est changée en
moindre des choses. Je n’étais que paraissent peut-être sans relation tendre sensibilité. L’homme joue de la
deuxième dan de judo, je crois, et je avec la pratique martiale ? Songez que flûte et elle goûte profondément cet-
commençais à m’intéresser au karaté. parfois, entrer dans le karaté à te harmonie inconnue. Tout est dou-
Maintenant ma vision est différente. reculons peut vous permettre de ceur en elle et autour d’elle; les arbres
Je ne saurais dire si ces dessins m’ont mieux voir ce que vous abandonnez. sont en fleurs et une brume parfumée
aidé dans mon cheminement, mais ce Il y a d’ailleurs une histoire de tradi- s’étend sur la vallée. Comme c’est
dont je suis sûr maintenant, c’est qu’il tion d’un maître assis à l’envers sur sa étrange ! L’animal, l’homme et la natu-
n’y est pas question du corps et de monture qui en parle. Je vous la ra- re semblent harmonisés.
l’esprit. Ce n’était qu’une conception conterai un jour.
cartésienne, relativement récente, La pensée du mois :
alors que ces dessins datent de 1500 LA VACHE TOURNE SA « L’orgueil est un pauvre palliatif de
ans environ. La vache peut symboliser l’intelligence »
le corps, c’est vrai, mais je pense
TETE VERS L’HOMME
Le ciel s’est purifié; la lumière du soleil
qu’elle symbolise autre chose. Quant
traverse l’air limpide. Les arbres eux-
à l’homme, il signifie également autre
mêmes détendent leurs branches qui
chose que l’esprit. D’ailleurs la vache
s’abandonnent dans la clarté du jour.
pourrait tout aussi parfaitement
La vache tourne sa tête vers l’homme
symboliser l’esprit indocile et l’hom-
et le regarde avec confiance. Son
me le corps.
affection naissante pour lui a déjà lar-
Il faut chercher plus loin. L’homme, ou
gement apaisé sa tumultueuse vitali-
la vache, est (peut-être, peut-être
té ; sa tête, son poitrail, ses pattes
pas...), l’esprit dissimulé derrière un
avant sont blanches.
esprit « endormi », la conscience si
vous préférez, ou une essence par
rapport à la personnalité. Comment MAIS L’HOMME RESTE
pourrait-on évoluer si quelque chose VIGILANT
ou quelqu’un en nous n’était pas là Il y a encore beaucoup de violence
pour lutter contre une partie de nous- dans le corps de l’animal. Il est pru-
mêmes « endormie »? D’ailleurs, ne dit- dent de ne pas le laisser libre, de crain-
on pas: « Une idée m’est venue ». Ah te que l’instinct ne se réveille.
bon !? D’où l’homme tire-t-il ce pouvoir apai-
D’où ? De qui ? sant ?
Ne dit-on pas également : « Je me suis
posé cette question ». Ah bon, et qui a OBEISSANCE ET AMITIE
posé cette question ? À qui ? Je ne vais Il reste très peu d’énergie obscure
pas vous donner la réponse, mais ces dans le corps de la vache. Ce n’est
réflexions montrent que tout le mon- plus un lien matériel qui l’attache à
de ressent toujours la présence d’une l’homme, mais une affection craintive.
deuxième personne (au moins) en lui- Il est non seulement son maître, mais
même. elle l’aime un peu. Lui, cependant, est
Observez chaque détail de chaque encore attentif. Il conserve toujours la
dessin, comparez-les. Pourquoi ces corde et le jonc. Une eau vive descend
changements (arbres, floraisons, so- de la montagne. Sa douce buée
leil, brouillard, ruisseau sec et avec fi-
L
ES DIX ÉTAGES DU DRESSAGE DE LA VACHE (7 - 8 - 9 - 10 )

ous sommes à la fin des Dix pour ces chroniques. le soleil surgit de la montagne.
Étapes du dressage de la va- Une fois photocopiées, vous avez L’homme est dans une solitude mer-
che. Ce sont les plus intéres- deux façons de les assembler: côte à veilleuse. Pourtant, il n’a jamais cessé
santes et également celles côte (en makimōnō) ou verticalement d’être seul. La vache est symbolique;
qui risquent le plus de vous emmener (en kakemōnō). Ensuite vous les pla- les choses sont une et l’ont toujours
sur des voies bouchées, des impasses. cez à un endroit stratégique de votre été. L’animal, hors de lui, était hostile.
C’est souvent, lorsque l’on est dans chambre ou de votre appartement. Le désir, l’effort, la souffrance et
une impasse que l’on peaufine, que Chaque fois que vous les verrez, faites l’amour ont rétabli l’unité de l’homme.
l’on recherche la perfection, que l’on un « rappel » du dressage de la vache. Mais s’il a besoin d’elle, la vache
se spécialise. Et songez que la seule vraie constante apparaîtra, car l’homme sait qui il est
J’aurai utilisé trois chroniques. dans la vie (et en arts martiaux) c’est et ce qui lui faut. Pour lui, plus rien à
Comme il n’était pas possible de ras- le changement (et l’adaptation). conquérir, nulle part à aller, le combat
sembler les dix étapes en une seule est fini. Plus de gain, ni de perte.
chronique, c’était certainement la BIEN QUE LIBRE, LA Descendra-t-il à nouveau dans la val-
meilleure chose à faire. lée ?
À vous maintenant de les photocopier
VACHE
et de les réunir en un seul tableau. À la DEMEURE PRES DE LES DEUX SONT
rigueur, mettez la ligne de commen- L’HOMME ÉVANOUIS,
taire, mais à mon sens le mieux est de L’homme ne se soucie plus d’elle, elle
ne rien mettre d’autre. Pour la raison est conquise et ne le quittera plus. Elle ILS SONT OÙ IL N’Y A
très simple que ce n’est pas le même boit à long trait l’eau cristalline de la RIEN.
niveau de cerveau qui doit percevoir source. Il la contemple et admire sa Quel est cet état où il n’y a rien de ce
(images et textes). Pour la même puissance paisible. Dans l’herbe fleu- que nous appelons quelque chose ?
raison, si vous avez un ami chinois ou rie, sa blancheur est comme un lotus Est-ce le néant ou la plénitude ?
japonais, suffisamment cultivé, de- épanoui sur un lac calme. Le soleil Mais qui peut imaginer le néant ? Et
mandez-lui ce que signifient les idéo- rougeoie à l’horizon. qui peut penser la plénitude ?
grammes en haut de chaque tableau. L’homme jouit profondément de la Pourquoi tant parler, les mots sont-ils
Et oubliez-le aussitôt. beauté de cette vallée et de sa propre pleins ou vides ?
Les textes me paraissent plus nuisi- sérénité. Ce qui est hors de lui est Ce qui est, est. Ce qui n’est pas, ne
bles qu’utiles. Comme vous l’avez lu, comme ce qui est en lui. peut être. Pourquoi borner la réalité à
dans ma précédente chronique, j’ai nos mesquines expériences contradic-
mis quarante ans pour échapper aux ILS S’OUBLIENT toires ?
textes que j’avais admirés dans les an- L’enfant pleure s’il ne saisit pas le ciel
nées 1950 et pour avoir une autre vi- MUTUELLEMENT dans sa main. L’océan est-il une
sion de ces dix étapes de la vache. MAIS NE SE QUITTENT grande goutte d’eau ou la goutte
Cette vision n’est pas forcément la PAS d’eau un petit océan ?
vraie, mais quarante ans pour remet- Des brumes violettes tendent molle- Quand l’une et l’autre sont unis où est
tre en question une vision c’est quand ment leurs voiles, quelques étoiles l’un et où est l’autre ?
même une preuve de la force du pre- s’allument dans le ciel immobile. Déjà En a-t-il jamais été autrement ?
mier conditionnement. Pour être plus la lune se lève, pâle dans le tendre Ne restons pas ainsi, allons plus loin
exact, je les avais lues, admirées, azur. Une vapeur tiède monte du sol. vers ce que nous n’avons pas cessé
apprises. Puis j’avais poursuivi ma Tout n’est que paix. La terre et le ciel d’être, vers ce que nous sommes vrai-
quête sur d’autres chemins. Lesquels ? s’estompent. Baignés par la douceur ment.
Cela ne regarde que moi. Mais j’ai du soir, l’homme et la vache sont
probablement évolué « en spirale ». seuls, flottant tous deux dans leur La pensée du mois :
J’ai revu ces Dix Étapes récemment, calme béatitude. Mais ils ne peuvent « Vouloir la quantité au lieu de la
elles m’ont touché de façon totale- plus être séparés. Quelles paroles qualité, est comme tirer le piano au
ment différente de ce que j’avais peuvent décrire cette harmonie, ce lieu de pousser le tabouret. »
ressenti il y a quarante ans. Il y a une bonheur intime ? Où est la Terre ? Où
quarantaine d’années, un des élèves est l’espace ? Où est le temps ?
de mon dōjō m’avait transcrit les Dix
Étapes de la vache sur un napperon.
IL EST SEUL, LE SOLEIL
Je l’avais rangé dans une armoire. Et,
récemment, cherchant un napperon L’ILLUMINE. LA VACHE
pour couvrir une télévision... je les ai REVIENDRA VERS LUI
retrouvées. Il m’a alors semblé Le temps s’est-il écoulé ? Quel temps ?
qu’elles pouvaient être intéressantes Les étoiles du matin scintillent encore,