Vous êtes sur la page 1sur 68

Dérivés actions

Yann Gerardin - EQD


Amine Belhadj - EQD
Rémi Frank - EQD
1 Frank Roncey - GRM
Plan de la présentation

A Panorama du marché et intervenants

B Qui sommes-nous?

C Offre commerciale et couverture du marché

D Risques

E Conclusion

2
Journée Inv. 2001
Panorama du marché et intervenants

3
Journée Inv. 2001
Des segments d’activité très
divers
ARBITRAGE
ARBITRAGE
NON
NON OPTIONNEL
OPTIONNEL EQUITY
EQUITY FINANCE
FINANCE
•• Arbitrage
Arbitrage sur
sur indice
indice •• Prêt
OPTIONS
OPTIONS Prêt -- emprunt
emprunt de
de
•• Risk
Risk arbitrage
arbitrage titres
titres
•• Peer
Peer Arbitrage
Arbitrage •• Activités
Activités de
de flux
flux •• Forwards
Forwards etet swaps
swaps
•• Etc...
Etc... -- Courtage
Courtage et et tenue
tenue dede marché
marché
-- options •• Funding
Funding structuré
structuré
options de
de gré
gré àà gré
gré «« vanilles
vanilles »»
-- Arbitrage
Arbitrage dede volatilité
volatilité •• Etc...
Etc...
-- Convertibles
Convertibles

•• Produits
Produits structurés
structurés pourpour la
la clientèle
clientèle
institutionnelle,
institutionnelle, dede particuliers
particuliers et et privée:
privée:
COURTAGE
COURTAGE options
options sur
sur paniers,
paniers, options
options sur
sur fonds...
fonds...
POUR -- Produits
Produits destinés
destinés àà des
des fonds
fonds structurés
structurés PRIME
PRIME
POUR
PROGRAM ou
ou garantis
garantis BROKERAGE
BROKERAGE
PROGRAM
TRADING
TRADING -- Produits
Produits titrisés
titrisés (warrants,
(warrants, reverse
reverse
convertibles,
convertibles, certificats,
certificats, EMTNs…)
EMTNs…)
-- Produits
Produits de
de gestion
gestion actif-passif
actif-passif
•• Dérivés
Dérivés actions
actions pour
pour entreprises
entreprises ---- Activités n’appartenant pas
stricto sensu au domaine des dérivés
actions, mais étroitement liées
4
Journée Inv. 2001 Source: analyse interne, enquêtes professionnelles
Un marché de 27 Md €, bien réparti
entre produits et régions

Asie
Equity finance 15%
26%

Europe
42%
Options
52%

Arbitrage Amérique
non optionnel 43%
22%
Revenus globaux du marché pour l’an 2000:
€ 27 Mds

Hors courtage pour program trading, mais y compris prime brokerage (réparti entre equity finance et options)

5 Source: estimations internes, enquêtes professionnelles


Journée Inv. 2001
Une importante activité clients, avec
des débouchés très variés
n Les dérivés actions couvrent une large gamme de besoins : couverture, investissement
(avec garantie en capital ou pour améliorer les rendements), diversification, etc...

Vente directe aux clients particuliers et privés


(warrants, certificats, EMTNs, reverse convertibles, fonds packagés,
sur mesure)
14%

Gérants de fonds,
institutions
Entreprises,
54%
Clientèle très fortunée
32%

Activité clients en l’an 2000


(= tout sauf arbitrage optionnel et non-optionnel):
Revenus de € 17 Mds, soit 63% du marché global
6 Source: estimations internes, enquêtes professionnelles
Journée Inv. 2001
Le marché décolle dans les années 90, et
résiste en 2001 au retournement boursier
Marché des dérivés actions (revenus)
Hors courtage pour program trading, y compris prime brokerage

- marché mondial, en milliards d'euros -


27 27
En 2001:
• Ralentissement de la
croissance de l’activité clients, en
raison des conditions
Taux de économiques et boursières
croissance défavorables
• Léger recul des activités
annuel composé 15
d’arbitrage dans un contexte où
les marchés offrent moins
~ 70 % d’opportunités

9 Indice
5 S&P 500
3

1996 1997 1998 1999 2000 2001F


7 Source: enquêtes professionnelles, analyse interne
Journée Inv. 2001
Les fondamentaux vont dans le sens d’un
recours croissant aux produits dérivés...
n Les besoins des clients sont durables: les dérivés actions ne sont donc pas une mode
passagère
n De puissants facteurs de croissance à moyen terme:
segment Perspectives
Perspectives de
de croissance
croissance 2001-2006
2001-2006 (moyenne
(moyennede
decycle)
cycle)
de Exemple
Exemple du
du marché
marché des
des options
options en
en Europe
Europe
marché Activités sous-jacentes Spécificités dérivés actions

• Actifs des OPCVM:+ 7 - 15% par an. Utilisation croisante par les
• Avoirs des personnes à patrimoine investisseurs particuliers,
Produits
élevé: + 8 - 17% par an diffusion géographique des
d’investis-
• Investissement actions en direct par produits éprouvés (ex. fonds
sement
les ménages: + 6 - 13% p.a. garantis), produits nouveaux (ex
dérivés de fonds) Total sur
le cycle:
• Actifs des investisseurs institutionnels: + 10 - 20%
Activité de
+ 6 - 13% par an par an
flux • Actifs de Hedge funds : +12-24% p.a. Recours croissant aux dérivés
actions, et acceptation
Dérivés • Corporate finance: rétablissement, grandissante, par les
actions puis + 0 - 10% par an. institutionnels et les entreprises
pour • Actifs des plans d’épargne salariale:
entreprises reprise, puis + 12 -23% par an

Source: enquêtes
+ 7 - 15% par an 8 + 2 - 5% par an professionnelles,
Journée Inv. 2001 estimations internes
… d’où un marché bien orienté pour
l’avenir
39
Marché des dérivés actions (revenus)
Hors courtage pour program trading, y compris prime brokerage

- marché mondial, en milliards d'euros - 32 32

27 27 27

15

9
5
3

1996 1997 1998 1999 2000 2001P 2002P 2003P


9
Source: enquêtes professionnelles, analyse interne
Journée Inv. 2001
Neuf acteurs globaux contrôlent
70% du marché
Globale Leaders globaux
(~70% du marché)
produits
et produits

• Goldman Sachs
« modèle US broker»: • Merrill Lynch
initialement orienté davantage
vers les flux, l’equity finance et • Morgan Stanley
le prime brokerage
géographique et

• BNP Paribas
Couverture géographique

• CSFB
Challengers • Deutsche Bank
ex. Citigroup, • JP. Morgan Chase
Intervenants Lehman Bros... • Société Générale
Leaders globaux
de niche •potentiels
UBS Warburg
(~70% du marché)
Couverture

ex Bank of
America, En bleu: «modèle européen »: initialement
Barclays, plus orienté vers les produits structurés et
Unicredito… d’investissement
Etroite

Intervenants Source: estimations de revenus par analyse interne, rapports annuels, conférences
et présentations analystes; segmentation tirée d’enquêtes professionnelles
opportunistes Les leaders globaux sont présentés par ordre alphabétique au sein de chaque
catégorie

< €100m < € 500 m ~ € 500 m > € 1000 m


Revenus
10
Journée Inv. 2001
Les barrières à l’entrée sont de
plus en plus élevées...
n La taille compte
l Economies d’échelle (les systèmes et bases de données, la couverture de tous les marchés
boursiers, la recherche et le personnel spécialisé sont assimilables à des coûts fixes)
l Diversification des risques
l Liquidité interne (compensation des positions entre desks)
l Etendue de l’offre commerciale, image de marque
l Concentration de savoir-faire et relative indépendance par rapport aux individualités

n Innovation
l Les dérivés actions ne sont pas en voie de banalisation. Le champ de l’innovation en
recherche, produits, marketing et structuration, trading, et technologie est immense
l Les intervenants les plus réactifs continueront à bénéficier des plus fortes marges

n Distribution (pour les trois segments de marché)


l Apporte un courant d’affaires, avec à la clef un supplément de liquidité interne et des
opportunités d’arbitrage

n Capacité de financement (les dérivés en consomment beaucoup), rating

ð Il est désormais très difficile de créer ex nihilo une plateforme “dérivés actions”
d’envergure
11
Journée Inv. 2001
…et les intervenants petits et moyens
vont au devant de difficultés
n Les challengers ont un problème de taille critique:

l Pas assez d’économies d’échelle pour amortir une large gamme de produits et services
l Diversification insuffisante pour absorber la variabilité des risques et des revenus

n Des acteurs de niche devraient survivre en se concentrant sur des compétences


particulières (par exemple la distribution) ou des marchés spécifiques

n Peu d’acteurs opportunistes ou de nouveaux entrants sont viables à moyen terme:

l Taille insuffisante pour gagner de l’argent sur les flux


l N’ont généralement pas l’expertise ni l’expérience nécessaire pour « pricer » et couvrir
correctement les risques
l Il sont contraints d’être très agressifs sur les paramètres les plus risqués (smile, correlation)
pour entrer sur le marché, et ils encourent donc des risques de pertes de trading à terme

ð Nous anticipons une poursuite de la consolidation


ð Les leaders globaux, déjà les plus rentables, seront les premiers bénéficiaires
de ces évolutions

12
Journée Inv. 2001
L'activité clientèle et
le trading sont indissociables
Bon à savoir
n Il y a principalement deux formes de trading sur les dérivés: la couverture
(« hedging ») et l'arbitrage

n Les revenus des activités clients ont deux origines:

• La « contribution client »: marge à la vente, nette de réserves pour risques de couverture


• Les revenus de couverture, qui se matérialisent dans la durée

n L'activité clientèle et le trading sont complémentaires et également essentiels au sein


des dérivés actions

l Toute opération client doit être couverte à la couverture est un élément clef de l'activité
clientèle
l L'arbitrage facilite le côté client en apportant de la liquidité (en particulier l'arbitrage de
volatilité)
l Inversement, l'activité clientèle apporte des opportunités d'arbitrage

ð Les maisons capables de combiner arbitrage et activité clientèle sont celles qui
réussissent le mieux
ð Les leaders globaux sont encore une fois les mieux placés

13
Journée Inv. 2001
Qui sommes-nous?

14
Journée Inv. 2001
Une envergure globale

Europe 310

Ameriques 147

Asie - Pacifique - Japon


86

Effectifs front-office:
543
(à fin 10 / 2001, hors IT et back /
middle-office)

è Vendeurs et structureurs: 140


è Traders: 165
è Brokers: 70
è Recherche : 41 “Hub” (principale implantation
régionale, dotée d’une salle de
è Support, assistants et organisation :127 marchés)
15
Taille proportionnelle aux effectifs
Journée Inv. 2001
Un management expérimenté,
une organisation entrepreneuriale
n Un comité exécutif fort de 15 membres expérimentés (dont 1/3 d’origine non française)
l Chaque responsable de ligne de métier ou de région a au moins 10 ans d’expérience dans
les dérivés
l 2/3 des membres du comité exécutif sont depuis plus de 10 ans fidèles à BNP ou Paribas

n Des professionnels et des managers (responsables d’unité, de desk,... ) de haut niveau

l Au moins 10 ans d’expérience et solide formation supérieure


l Un environnement attrayant et motivant pour des professionnels d’expérience: ainsi, depuis
la fusion, 11 seniors ont été recrutés, 7 ont été promus en interne, pas de démission

n Une organisation qui encourage la prise de responsabilité et le développement:

l 5 lignes de métiers mondiales, divisées chacune en unités opérationnelles


è Les responsables sont chargés du développement de leur activité, de la recherche produits et du
trading
è Des objectifs opérationnels et budgétaires établis pour chaque unité opérationnelle
l une organisation des ventes intégrée pour les options et l’equity finance, qui facilite le
cross-selling interne
è 3 segments de clientèles mondiaux (institutionnels, entreprises / stratégique, distribution aux
particuliers)
è Les responsables sont chargés du développement commercial, du marketing et de la conception des
produits
16
Journée Inv. 2001
5 activités complémentaires,
une très large gamme de produits
“RISK
“RISK ARBITRAGE
ARBITRAGE
“PORTFOLIO
“PORTFOLIO
OPTIONS
OPTIONS EQUITY
EQUITY FINANCE
FINANCE MANAGED
MANAGED NON-
NON-
TRADING”
TRADING” FUNDS”
FUNDS” OPTIONNEL
OPTIONNEL

Expérimente
Expérimente de de Arbitrage
Arbitrage avec
avec
Tous
Tous genres
genres Courtage
Courtage cash
cash nouvelles
Tous
Tous genres
genres nouvelles des
des modèles
modèles etet
d’equity
d’equity pour
pour clients
clients stratégies
d’options
d’options stratégies de
de des systèmes
des systèmes
finance
finance orientés
orientés vers
vers le
le trading et les
trading et les
(activité
(activité originaux,
originaux,
(activité
(activité program-
program- incorpore
incorpore dans
dans
clients)
clients) déployés
déployés
clients)
clients) trading
trading des fonds pour
des fonds pour mondialement
mondialement
investisseurs
investisseurs
externes
externes
En JV avec le courtage
Autres
Autres genres
genres
Arbitrage
Arbitrage dede actions
Funding
Funding global
global d’arbitrage
d’arbitrage
volatilité
volatilité
n Synergies inter-activités (risk
(risk arb,
arb, etc…)
etc…)
Les options sont l Equity finance avec options et arbitrage (emprunte
notre principale les positions longues, prête pour couvrir les
source de revenus
positions courtes)
VENTES l Portfolio trading et arbitrage (exécution)
VENTES GLOBALES
GLOBALES
l Echange de savoir-faire sur trading et ventes
n Des “Murailles de Chine” appropriées
l Les lignes de métiers se comportent en clients les
Activité
Activité Arbitrage
Arbitrage 17 unes des autres
Journée Inv. 2001
clients
clients
Activité clientèle : une part majeure et
croissante des revenus
1400

Revenus dérivés
1200
actions
Revenus ( millions d'euros)

1000
65%
62%
Dont part
800 clientèle

600

400

200

0
2000 9M01 annualisé
18
Journée Inv. 2001
Des facteurs micro-économiques
favorables
n Notre coefficient d’exploitation (BNP puis BNP Paribas) n’a jamais excédé ~ 50%(1)
depuis le démarrage de l’activité en 1987

n Ceci est le résultat de tendances opposées au cours des années passées:

l Une pression sur les marges due à une concurrence accrue dans un marché mûrissant
- l Un accroissement des frais fixes et du point mort, en raison de la sophistication grandissante
des dérivés actions

l De plus en plus d’économies d’échelle au fur et à mesure de notre croissance (les coûts
+ variables ne représentent qu’une faible fraction des revenus supplémentaires)
l Un contrôle des coûts rigoureux

n Nous devrions pouvoir maintenir un tel coefficient d’exploitation à l’avenir:


l Les marges devraient se stabiliser progressivement, grâce à l’élévation des barrières à l'entrée
l Nous continuerons à croître et ainsi à bénéficier de toujours plus d’économies d’échelle
l Nous continuerons à contrôler nos coûts, fixes comme variables

n Les concurrents de taille moyenne, et a fortiori les nouveaux entrants ne peuvent pas
bénéficier aujourd’hui d’une situation aussi favorable
(1) Y compris frais généraux groupe affectés à l'activité 19
Journée Inv. 2001
Offre commerciale
et couverture de la clientèle

20
Journée Inv. 2001
1 Une équipe d’experts au service de nos clients

2 Une approche spécifique de la clientèle

21
Journée Inv. 2001
Une équipe de marketers
experts …
n 140 membres, dont:
n 110 marketers en contact direct avec les clients

l Expertise, avec 30 marketers ayant plus de 8 ans d’expérience en vente


Dérivés
l Une vaste connaissance de tous les domaines de la finance, grâce à des
marketers venant d’autres départements de la Banque, comme Corporate
Finance, Structured Finance, Grandes Entreprises, Fixed Income, Affaires
Juridiques et Financières, ..
l Un réel “know how” en “pur” marketing, grâce à des profils en
provenance de chez L’Oreal, Nike, Danone

n 30 structureurs

l Développement en interne d’une réelle expertise, en recherche dérivés,


droit, fiscalité, et comptabilité, ingénierie financière, “business analysis”

22
Journée Inv. 2001
… pour un excellent service
à tous nos clients

n Marketers de 22 nationalités, basés sur 12 sites à travers le monde

l Comprendre la culture, le langage, et l’environnement de nos clients

23
Journée Inv. 2001
… à partir de 12 sites

n Marketers de 22 nationalités, basés sur 12 sites à travers le monde

l Comprendre la culture, le langage, et l’environnement de nos clients


l Proches de leurs clients …

24
Journée Inv. 2001
… dévoués à leurs clients et au Groupe

n Marketers de 22 nationalités, basés sur 12 sites à travers le monde

l Comprendre la culture, le langage, et l’environnement de nos clients


l Proches de leurs clients …
è Europe - Moyen Orient: Paris, Londres, Francfort, Milan, Madrid, Bahrein
è Asie: Hong Kong, Tokyo, Singapour, Sydney
è Ameriques : New York, Sao Paolo
l Fidèles à BNP Paribas, ce qui est une garantie de stabilité des équipes :
è depuis la fusion : 28 embauches / 8 démissions (soit un « turnover » inférieur à 5 % sur 2 ans)

25
Journée Inv. 2001
Une base de clientèle
solide et diversifiée
n Marketing direct auprès de plus de 1,000 clients institutionnels et
entreprises, et émissions de produits souscrits par des millions de
clients particuliers

l Un réel « leadership » en Europe


l Une pénétration réelle et en croissance dans le reste du monde

2001: REPARTITION DES CLIENTS PAR ORIGINE


(uniquement suivis en direct)
Asie hors Amérique France
Japon 11% 13%
18%

Japon Reste de
11% l'Europe
47%

26
Journée Inv. 2001
Un facteur clé de succès : l'accès aux
clients par tous les canaux du groupe

Banque privée Banque de


Banque de financement
et Gestion détail
et d’investissement
d’actifs

Vente Fixed
BNP PAM Réseau France
Actions Income

Banque Privée Dérivés Actions Cortal

Corporate Finance
Cardif/NatioVie
Corporate Banking

Grandes Fin. Instit.


Entreprises Group
27
Journée Inv. 2001
1 Une équipe d’experts au service de nos clients

2 Une approche spécifique de la clientèle :


utiliser toute la puissance du Groupe
BNP Paribas pour devenir partenaire de nos
clients plutôt que simple fournisseur

28
Journée Inv. 2001
Les clients ont de réels besoins à base
de dérivés actions
n Institutions financières :

l Produits garantis indexés sur actions qu’ils distribuent dans leurs réseaux de
détail, sous toutes les formes juridiques possibles
l Produits hors bilan, d’investissement ou de couverture de portefeuille

n Entreprises :

l Stratégies d’optimisation de leur bilan, de monétisation et de couverture de


leur exposition actions, et de rémunération et de motivation de leurs employés

n Particuliers en direct :

l Instruments qui leur donnera un effet de levier et / ou une protection sur le


marché des actions

29
Journée Inv. 2001
1 Une équipe d'experts au service de nos clients

2 Une approche spécifique de la clientèle


è Pour les Institutions Financières
è Les distributeurs

è Les gérants

è Pour les Entreprises et la clientèle très fortunée


è Pour les clients particuliers

30
Journée Inv. 2001
Stratégie pour les institutions
financières : les distributeurs
n Première catégorie : les distributeurs
(Banques de détail, banques privées, assurance-vie*)

NOTRE STRATEGIE :
Obtenir un accès privilégié en amont à la phase de réflexion
des futurs produits, en apportant une valeur ajoutée à nos
clients grâce à des propositions innovantes et appropriées
à leurs besoins

Exemples :
Une équipe de 15 personnes dédiées à la création
Nouveaux de nouveaux profils, à mi-chemin entre trading et
Produits vente

Dérivés sur Démarré en 1996, spécialisé sur la gestion


alternative, en contact avec tous les plus grands
Fonds gérants de fonds de fonds
31
Journée Inv. 2001 *:ainsi que les conseillers de patrimoine, Family offices,..
Exemples de produits
pour les distributeurs

Exemple d’un nouveau produit pour un


réseau bancaire européen non français (suivi par FIG Europe)

OBJECTIF DU CLIENT :
Augmenter sa part de marché dans un environnement très
compétitif en matière de produits structurés, en se démarquant
grâce à une structure innovante

NOTRE REPONSE : Selector


n Une structure propriétaire de maturité 6 ans, assurant la protection du capital et indexé sur
un panier de 15 actions mondiales très connues (9 US - 5 européennes - 1 japonaise).
n L’investisseur reçoit un coupon annuel de 7%.
n A l’échéance, le dernier coupon peut augmenter à 14 % si au moins 5 des actions (1/3 du
panier) ont progressé d’au moins 10 % par an en moyenne. Si tel n’est pas le cas,
l’investisseur reçoit le coupon normal de 7 %, et la performance du panier sous-jacent.

32
Journée Inv. 2001
Exemples de produits
pour les distributeurs

Distribution par notre Réseau France de produits garantis,


indexés sur actions (en coopération avec BNP PAM et NatioVie)

OBJECTIF DU GROUPE :
Distribuer à la clientèle de particuliers de BNP Paribas en
France des structures innovantes indexées sur les marchés
d’actions, soit sous la forme de fonds gérés par BNP PAM, soit
la sous forme d’assurance-vie gérée par NatioVie

NOTRE REPONSE :
n Création d’une gamme de produits dont les caractéristiques sont très
similaires sur des maturités distinctes, simples à vendre dans les
agences, et de fiscalité favorable (éligible au PEA ou à l’assurance vie)

33
Journée Inv. 2001
Exemples de produits
pour les distributeurs

Dérivés sur Fonds


pour diverses banques privées

OBJECTIF DU CLIENT :
Maintenir et accroître ses commissions de distribution en offrant à
sa clientèle des produits différenciés et proposant une alternative
face aux récentes performances médiocres des produits actions

NOTRE REPONSE :
n Produits indexés sur la gestion alternative, à capital garanti émis dans tous les
pays d’Europe, au Japon, en Australie et en Amérique

n Plusieurs structures lancées en 2001 dans le réseau international de la Banque


Privée de BNP Paribas, indexées sur des fonds gérés par BNP PAM

34
Journée Inv. 2001
Stratégie pour les institutions
financières : les gérants
n Seconde catégorie : les gérants
(Compagnies d’assurances, fonds de pension, sociétés de
gestion)

NOTRE STRATEGIE :
Fournir toutes les solutions en matière d’investissement, de
couverture et de financement à partir de dérivés actions, et
offrir une offre globale sur tous les produits de marchés de
capitaux à nos clients

Obligations indexées sur actions


(Convertibles publiques ou sur mesure), swaps, options ….

Utiliser la puissance de notre trading et de notre bilan


Fournir un conseil global (comptable, fiscal et juridique)

35
Journée Inv. 2001
Exemples de produits
pour les gérants

Transaction avec l’un des plus grands


fonds de pension américain (suivi par FIG USA)

OBJECTIF DU CLIENT :
Investir dans les plus grands marchés boursiers mondiaux
avec un effet de levier et sans risque de change

NOTRE REPONSE :
n un Equity-swap de maturité 4 ans sur un panier de 14 indices (FTSE, CAC, DAX,
BEL, MIB, AEX, SMI, IBEX, TOPIX, KOSPI, AUD, les 3 indices scandinaves)
n chaque indice est exprimé en USD, le risque de change est neutralisé
n 300 Mio USD traités

36
Journée Inv. 2001
Exemples de produits
pour les gérants

Transaction pour une grande


société de gestion de Hong Kong (suivie par FIG Asie)

OBJECTIF DU CLIENT :
Bénéficier, à coût et risque limités, de la reprise d’une sélection
d’actions chinoises

NOTRE REPONSE :
n Call sur un panier de 20 actions chinoises cotées à HongKong, avec un plafond
individuel sur chaque action

37
Journée Inv. 2001
Exemples de produits
pour les gérants

Exemples d’offre globale sur les marchés de capitaux


(en coopération avec la Vente Actions et “Fixed Income”)

n Exécution d’actions pour les fonds d’arbitrage sur les Obligations


Convertibles
l ces fonds ont toujours besoin d’exécuter simultanément une
transaction Actions lorsqu’ils achètent ou vendent une OC

n Fixed Income
l exemple : titrisation d’un portefeuille d’obligations d’un grand groupe
bancaire, associée à la vente d’un Call sur fonds mutuels afin de
proposer à sa clientèle de détail un produit indexé sur ses fonds à
capital garanti

38
Journée Inv. 2001
1 Une équipe d'experts au service de nos clients

2 Une approche spécifique de la clientèle


è Pour les Institutions Financières
è Pour les Entreprises et la clientèle très fortunée
è Pour les clients particuliers

39
Journée Inv. 2001
Stratégie
pour les entreprises
Possibilités d’utilisation par une Entreprise des dérivés actions
FINANCEMENT MOTIVATION DES
GESTION DU BILAN
EMPLOYES

Bonification du coût de Stratégie d’actionnariat et Fonds garantis à effet de


funding gestion des participations levier pour les employés
Déconsolidation Stratégie à base Couverture des plans de
financement hors-bilan d’Obligations Convertibles stock options

Financement indexé sur Conception de plans de


Fusions & Acquisitions stock options
actions

Programme
de rachat d’actions

NOTRE STRATEGIE :
Utiliser les anciennes et étroites relations du Groupe avec les
plus Grandes Entreprises pour leur proposer des produits
dérivés utiles et innovants

40
Journée Inv. 2001
Exemples de produits
pour des clients entreprises

Couverture des plans de stock-options


pour une grande entreprise (relation de GE)

OBJECTIF DU CLIENT :
Couverture du risque de change sur des plans de stock-options
suite à une fusion transfrontière

NOTRE REPONSE :

n une solution “dérivés actions” complètement packagée pour couverture de


tous ses plans de stock options sans risque de change, et monétarisation”
simultanée d’actions qui lui procure un nouveau financement

41
Journée Inv. 2001
Exemples de produits
pour des clients entreprises

Fonds garanti à effet de levier pour Carrefour (relation de GE),


structuré avec BNP PAM et BNPP Epargne Entreprise

OBJECTIF DU CLIENT :
Fédérer le personnel et lever des fonds suite à la fusion
Carrefour-Promodès et à diverses acquisitions à travers le
monde

NOTRE REPONSE :
n Formule avec effet de levier et garantie, identique pour tout le personnel de
Carrefour à l’échelle mondiale, satisfaisant aux contraintes légales et à la
recherche d’optimisation fiscale dans 26 pays, dont Colombie, Indonésie,
Pologne,…
n 200.000 souscriptions (60 % du personnel total), dont 73 % des effectifs français,
69 % du personnel chinois, 69 % au Brésil ou 79 % en Malaisie

42
Journée Inv. 2001
Exemples de produits
pour des clients entreprises

Exemples d’offre globale


pour nos clients entreprises, en coopération avec “Corporate Finance”

OBJECTIF DU CLIENT :
Lever des fonds “Equity-linked” le plus efficacement possible

NOTRE REPONSE :
n Grâce à un marketing commun avec nos collègues de Corporate Finance,
BNP Paribas permet à ses clients entreprises d’accéder à des placements
soit publics soit privés pour des OC ou des obligations échangeables,
avec possibilité de pré-déterminer les conditions futures, et leur fournit
des solutions de financement alternatives, tels les “Equity swaps”.

43
Journée Inv. 2001
Exemple de produit pour la
clientèle très fortunée

Stratégie de diversification pour un client privé très haut de gamme


(suivi par la Banque Privée BNP Paribas)

OBJECTIF DU CLIENT :
Diversifier son profil de risque, entièrement concentré sur une
action, tout en gardant les droits de vote attachés à ces actions
pour conserver la majorité de son Groupe

NOTRE REPONSE :

n Un “equity swap” dans lequel le client reçoit la performance d’un panier


d’indices boursiers (S&P, Eurostoxx, Nikkei), et paie la performance de
l’action sur une partie des titres qu’il détient . Notre client conserve la
pleine propriété de ses actions, dont les droits de vote.

44
Journée Inv. 2001
1 Une équipe d’experts au service de nos clients

2 Une approche spécifique de la clientèle


è Pour les Institutions Financières
è Pour les Entreprises et la clientèle très fortunée
è Pour les clients particuliers

45
Journée Inv. 2001
Stratégie de distribution directe
aux investisseurs privés

NOTRE STRATEGIE :
Consolider de façon rentable notre part dans des marchés matures
& développer de fortes positions dans les marchés en croissance.
Diversifier notre gamme de produits & nos modes de distribution

n Des plates-formes de production fiables et rapides


Production
n Distribution de masse
industrielle
n Innovation produits

Canaux de n Exploitation optimale des fonds de commerce internes


distribution n Des partenariats solides avec des distributeurs (> 40)
diversifiés n De nouveaux marchés

46
Journée Inv. 2001
Les marchés de warrants dans le monde: une
présence croissante de BNP Paribas

Développer de fortes positions Consolider de façon profitable


Elevé

Profits basés sur les marges Profits basés sur les volumes
Retour sur Investissement

Belgique
2002
France Suède
1998 2002
#2
Australie
1998
#1
Italie
Espagne 2000
2001 #6
Afrique du Sud Hong Kong Suisse
2001 2002 2001 Allemagne
#3 1998
Marchés à #3
maturité
Japon
Nouveaux
Faible

2001 marchés

Elevée Coissance des volumes Faible


= marché de € 5 milliards en
Dates : date d’entrée de BNP Paribas sur le marché des warrants
termes de volume de primes # X : Position en part de marché dans le pays, année en cours
traité 47
Journée Inv. 2001 Sources : IWI, Euwax, Reuters, 2001
Marché des warrants :
déjà parmi les 5 premiers en 2000
Part de marché warrants (en termes de volumes traités) - 2000
Autres Citibank
17% 17%

Deutsche Bank
4%

Unicredito Soc Gen


4% 13%

Dresdner Bank
4%

Lehman Bros
5%
UBS
Commerzbank 9%
5%

Crédit Lyonnais
Goldman Sachs
6%
9%
7%
48
Journée Inv. 2001 Source : Morgan Stanley Research, 07/2001
BNP Paribas leader au Japon sur
les « Equity-linked Notes »
Parts
Parts dede marché
marché ELNELN depuis
depuis la
la
“Equity-linked
“Equity-linked Notes”
Notes” :: seul
seul produit
produit coté
coté dérégulation
dérégulation (Janvier 99 - Octobre 2001)
(Janvier 99 - Octobre 2001)
pour le marché privé japonais
pour le marché privé japonais Total
Total :: JPY
JPY 3.4 trillions (€ 31 milliards)
Slice3.4
1 trillions (€ 31 milliards)
Autres 17%
20%

Dresdner
3%
UBS
Merrill Lynch
14%
2%
Credit Lyonnais
3%
Tsubasa
4%
SG
8%
Lehman
3%
Kokusai SSB
4% Commerz Daiwa SBCM JP Morgan 7%
4% 4% 7%
49
49 Source : enquêtes professionnelles
Journée Inv. 2001
Exemple d'innovation produit
pour la clientèle de particuliers

Capitaliser sur le fonds de commerce “Services Financiers


Spécialisés” du groupe

OBJECTIF DU CLIENT :
Différenciation d’image & stratégie de recrutement clients

n TAG – “Trading Action Garanti” – développé pour Cortal (2002)


l Objectifs de Cortal :
è Ouvrir de nouveaux comptes rentables
è Les convertir en investisseurs actifs
l Caractéristiques du produit :
è Capital garanti et effet de levier avec comme sous-jacents des titres du CAC 40
dynamiques / à forte liquidité

50
Journée Inv. 2001
Nos risques
Le point de vue du département Risques de BNP Paribas

Frank Roncey
(BNP Paribas Group Risk Management)

51
Journée Inv. 2001
Un département Risques
indépendant et intégré
Direction Générale
Lignes de métiers Fonctions centrales

“Group Risk Management”

Risque de marché et de liquidité

Risque opérationnel

Risque de crédit

Réseau de détail

Financement des Professionnels et Entreprises

Risque de contrepartie sur les marchés


de capitaux et Institutions Financières

Portefeuille d’engagements et analyse sectorielle

Capital Economique Global


52
Journée Inv. 2001
une organisation
puissante et sophistiquée pour la gestion
du risque de marché et de liquidité
n 95 personnes dans 15 pays n Allocation de ressources
l Europe 65 l Global Equities: 31 personnes
l Amérique 12 è Equity Derivatives (28)
l Asie-Pacifique 13 è Equity Cash (3)
l Japon 5 l Fixed Income: 48 personnes
è Interest Rate Group (20)

n Un reporting mondial unique è Global Credit Trading (18)


assurant: è Global Forex (10)

l les mêmes standards de travail l Trésorerie: 14 personnes


l les mêmes méthodologies l Matières Premières: 2 personnes
l les mêmes procédures
l un même système de risques de
marché, regroupant à l’échelle
mondiale toutes les positions de
trading et fournissant des chiffres
de risques sur une base
journalière suivie

53
Journée Inv. 2001
Une organisation totalement indépendante
composée d’analystes qui garantissent:

n une valeur des livres juste mais prudente par:

l des appréciations indépendantes des paramètres de révaluation


l des fixations indépendantes de règles de calcul prudentes des réserves pour
risque de modèle ou d’illiquidité afin de préserver la valeur future
l un examen rigoureux des modèles existants, et une procédure obligatoire
d’autorisation pour la mise en œuvre de tout nouveau modèle de pricing pour
des produits nouveaux

n une analyse indépendante de toutes les positions existantes dans les livres de
trading par:

l une analyse de la VaR (modèle interne validé par la Commission Bancaire


depuis juin 2000) et des simulations
l un contrôle et une mesure des sensibilités complexes
l un “stress-testing” multi- dimensionnel

54
Journée Inv. 2001
Une organisation totalement indépendante
composée d’analystes qui garantissent:

n la qualité de processus pro-actifs mais stricts d’autorisation de nouveaux


risques, respectant le principe des “4 yeux” et un examen exhaustif, avec
remontée à la Direction Générale des opérations importantes et complexes

l Exceptional Trade Committee (concerne le risque de marché)


l Transaction Approval Committee (concerne tous les aspects risques)
l Executive Position Committee (implication de la Direction Générale)

n une synthèse et un reporting hebdomadaires totalement transparent et


indépendant, de tous les risques principaux et des concentrations à la
Direction Générale et au Président

55
Journée Inv. 2001
Gestion des limites EQD et contrôle
du risque de marché et de liquidité

n Un ensemble précis de limites en VaR pour chacune des composantes


des “dérivés actions”, assorti d ’un contrôle quotidien de l’adéquation
des utilisations aux limites

n Complété par un ensemble détaillé de limites volumétriques en “greeks”


vérifiées quotidiennement

n Contrôle rapproché de nos sensibilités à des paramètres complexes ou


illiquides et mécanisme de réserves strict et détaillé

n Complété par un ensemble complet de stress-tests sur divers types de


paramètres (mouvements sur actions ou indices, volatilités, scénarios de
dividendes, évolution des structures de corrélation...)

56
Journée Inv. 2001
Des modèles et un système
Value-at-Risk à la pointe
n Moteur de simulation Monte Carlo
l Effectue 30,000 scénarios d ’évolution de paramètres de marché différents, basés sur
la volatilité et les corrélations constatées au cours des 260 derniers jours
l Effectue la réévaluation des positions des portefeuilles selon chacun des scénarios
l Les calculs concernent aussi bien les produits simples que les options complexes

n Méthodologie de simulation des paramètres de marché


l Des techniques de pointe et le développement des systèmes permettent la simulation
directe de tous les paramètres de marché, y compris plus de 10,000 cours de titres
l Les prix des indices sont reconstitués sur une base quotidienne, à l ’aide de la
pondération et de l’historique des cours de leurs composants dans le but de refléter
leur volatilité et leur corrélation

n Outils de simulation en temps réel


l L ’impact de la VaR d’une nouvelle position sur une activité ou sur l’ensemble de la
banque peut être déterminé en temps réel
l L’efficacité des couvertures globales peut être facilement évaluée

n Une corrélation complète entre tous les facteurs de risque (action, taux d’intérêt, change,
matières premières) permet le suivi et l’étude des diversifications
57
Journée Inv. 2001
Une politique de réserves rigoureuse
et impartiale pour les EQD
n Les réserves, liées à une valorisation juste et prudente, pour modèles ou pour
illiquidité sont nécessaires et constituent une preuve d’une gestion du risque
saine et dynamique

n Ces réserves sont le reflet que les produits long terme ne sont pas toujours
liquides ou faciles à évaluer et que du capital peut être immobilisé pour
quelque temps

n Elles varient avec le profil de risque réel

n Elles sont évaluées, calculées et contrôlées indépendamment des lignes de


métier et sont clairement documentées

⇒ Réserve EQD globale à Oct. 2001 de l'ordre de 300 M €

58
Journée Inv. 2001
EQD: une activité diversifiée et
source de diversification pour BFI

n Une VaR moyenne au cours de la dernière année (1jour; 99% c.i) pour EQD de
€13m (max: €21m, min: €7m)

l mais qui représente 18% de la somme des VaR de chacun de ses centres de profits
l ainsi, 82% du risque est éliminé par diversification: EQD est une activité très
diversifiée

n Pour un jour type (27 novembre), une contribution à la VaR de BFI de


seulement €1m au lieu de €11m en isolation

l €10m du risque est éliminé par diversification avec les autres activités de BFI

59
Journée Inv. 2001
EQD: une activité diversifiée et
source de diversification pour BFI

n EQD augmente environ de 20% la diversification du profil de


risque de BFI
VaR de BFI VaR de BFI
€M 80
hors EQD y/c EQD

60 EQD ajoute EQD


€1M au risque
de BFI
40

20
Activités Activités
(hors EQD) BFI BFI (exc. EQD)

0
Compensation
Compensation
-20 €-21M

€-32M
-40

60
Journée Inv. 2001
Nos risques
Le point de vue du métier Dérivés actions

61
Journée Inv. 2001
Une politique de risque raisonnée
Nos "règles d'or"”
n" Ne jamais courir un risque susceptible d'affecter significativement les revenus d'un
desk quelconque”: ce principe nous a protégé lors des crises passées

n “Rester conservateur dans le pricing des risques exotiques”: ainsi nous restons à
l'écart lorsque la concurrence est trop aggressive sur une transaction client

n “Rechercher activement la diversification” (corrélation limitée entre les activités)

n “Analyser scrupuleusement les grosses opérations ex ante”: distribution de


probabilité des revenus futurs de la couverture, RAROC sur risque de crédit

Effets vertueux
n Risque global contenu et acceptable, sur toute la durée de vie de notre portefeuille

l Une couverture adéquate, mise en place pour toutes les opérations client, en réduit
effectivement le risque
l Tous les risques sont compris, mesurés et pilotés (en coopération avec GRM)
l L'arbitrage pur (par opposition au risk arbitrage) diminue le profil de risque global du métier

n Jamais un mois perdant (BNP puis BNP Paribas) depuis la création de l'activité en 1987
62
Journée Inv. 2001
…qui se traduit par des revenus
récurrents
2000
REVENUS CUMULES DES D.A.
Depuis la fusion des reporting BNP- Paribas (M EUR)
1600

1200
Année 2001 un peu moins
régulière mais maintien du
niveau de revenus
800
Année 2000
très régulière
400

0
3-Apr-00 3-Aug-00 3-Dec-00 3-Apr-01 3-Aug-01

63
Journée Inv. 2001
Etude de cas: Septembre 2001
Attention: les revenus de septembre ne reflètent
Globalement, un mois
pas la répartition des activités sur l'année légèrement en dessous
de la moyenne
Bonne performance dans
les options
Revenus cumulés

Risk arb, etc...


Options
Equity finance
Autre arbitrage
L’arbitrage “parfait” saisit les opportunités
RMF
des spreads élargis et de la volatilité accrue TOTAL

10 Sept. 28 Sept.
Peu d’activité client en equity finance
0
RMF est bien insensible au marché
L’arbitrage “imparfait” souffre de
l’élargissement des spreads
64
Journée Inv. 2001
Conclusion

65
Journée Inv. 2001
Nous sommes bien placés pour tirer
profit des bonnes tendances de marché
n Les dérivés actions présentent des perspectives de croissance attrayantes, compte
tenu des fondamentaux économiques, malgré le ralentissement conjoncturel de 2001

n Les barrières à l'entrée croissantes auront un effet protecteur sur les marges

l L'arrivée récente de nouveaux entrants a pesé sur les marges


l Les marges vont se stabiliser à mesure que ces concurrents disparaîtront en raison d’un
pricing du risque inapproprié ou de leur taille insuffisante
l En outre, il sera toujours possible d’obtenir des marges relativement élevées en innovant

n Nos atouts nous permettront de tirer parti de ces tendances :

l Une concentration de talents et de “techniciens” de haut niveau (modèles, structuration,


risques, ventes, trading, technologie)
l Taille critique, couverture mondiale
l Esprit d'entreprise
l Les forces de BNP Paribas: en particulier son énorme portefeuille de clients, sa taille de
bilan, son envergure globale et son rating
l La compréhension et le soutien du top management de BNP Paribas

66
Journée Inv. 2001
Une stratégie de gains de parts de marché
parmi les leaders et de création de valeur
Nos objectifs stratégiques pour les 3 années à venir :
ð Croître plus que le marché et plus que nos principaux concurrents
ð Maintenir un bon profil de risque, des revenus récurrents, une rentabilité élevée

Initiatives en cours
n Renforcer et développer la distribution sur les trois segments de clientèle:
institutions financières, entreprises, clients particuliers

n Poursuivre les efforts d'innovation et compléter la gamme de produits (ex: création


d'une activité de prime brokerage)

n Accentuer notre expansion hors d’Europe (spécialement aux Etats-Unis, auxquels


nous avons consacré un business plan particulier fondé sur la croissance organique)

n Mieux travailler avec l’ensemble du groupe BNP Paribas, ce qui bénéficiera autant
aux D.A. qu’aux autres activités (exemple: nouvelles idées de transactions en M&A)

n Cette stratégie sera bien entendu mise en oeuvre en respectant nos exigences
coutumières: politique de risque prudente, faible coefficient d’exploitation

67
Journée Inv. 2001
Nous créons de la valeur grâce à notre savoir-faire et à
notre forte interdépendence avec le reste de BNP Paribas
Une rentabilité et des cash flows élevés et récurrents
Une croissance et des profits diversifiés
Consommation de capital limitée et faible coût du capital

Parmi les leaders dans une activité très technique


Nous fournissns des produits et services à valeur ajoutée
Une large clientèle, des perspectives de marché favorables
Un important potentiel de cross-selling dans BNP Paribas

Nous sommes exceptionnellement compétitifs


Et droit dans la ligne stratégique du groupe

68
Journée Inv. 2001