Vous êtes sur la page 1sur 2

3.2 Comment choisir son fournisseur ?

s ynthèse
3.2.1. La définition des critères :
Les principaux critères sont le prix, les conditions de paiement (moyen, délai), la qualité, les conditions de

s équence
références, 02
livraison (coût, délai), le service après-vente. Il faut tenir compte de la fiabilité des approvisionnements, des
le conditionnement, les caractéristiques du produit...

LesL’importance
3.2.2. achats et les
des critères : approvisionnements
Chaque critère est pondéré en fonction de son importance dans le choix final du fournisseur. Le distributeur
1. Les
doit achats à: l’importance de chaque critère en fonction du type d’achat (le poids d’un critère peut en effet
réfléchir
être différent selon le type d’achat)
La fonction achats rassemble toutes les procédures qui conduisent à sélectionner des fournisseurs et à leur
passer commande
3.2.3. Méthode pour assurer
du scoring : l’approvisionnement dans tous les domaines (Achats de marchandises, Achats
de fournitures, Achat de services, Investissement (« achat de biens d’équipements ») pour lequel, l’unité com-
C’est l’affectation
merciale n’est pasde coefficient
autonome. deachats
Les pondération aux critères
sont classés de choix
selon leur des
nature etfournisseurs
la procédurepour faciliter les
adoptée.
comparaisons entre eux.
2. Le processus D’ACHAT

4. Les approvisionnements et la logistique :


La mission de l’Unité Commerciale est de Identification du besoin
mettre à disposition des biens et des services. Dans le secteur de
la distribution, cette mission dépend pour beaucoup de la capacité de l’Unité Commerciale et de son réseau à
acheminer les produits demandés jusqu’au client.

4.1 Les enjeux de l’approvisionnement :


La disponibilité des produits est un élément essentiel de fidélisation et de satisfaction du client. La rupture de
Choix des critères Recherche
stock entraine un coût pour l’Unité Commerciale, lié à un manque à gagner sur les produits non vendus, à la
de sélection d’informations
fuite des clients vers les concurrents...

La fonction achat devient alors à la fois administrative, négociatrice et technique.


4.2 La logistique :
La logistique est considérée comme l’ensemble des activités qui permettent de maitriser, d’optimiser les flux
Évaluation
physiques afin d’amener un bien en un lieu desrespectant
précis en solutions des critères de coûts, de temps, de qualité et
(comparaison des
de services. Elle permet de répondre aux questions : fournisseurs)

Comment va s’effectuer le transport des marchandises ?


La livraison se fera t’elle directement ou via un entrepôt ? 
Comment les marchandises vont elle être Choix livréesfinal
? Sous queldes)
du (ou conditionnement ?
fournisseur(s) et du (ou des)
On parle de chaine logistique (SCM : Supply Chain management) ou (GCL : Gestion de la Chaîne Logistique) :
produits(s)
où ce sont des outils qui visent à améliorer et à automatiser les approvisionnements en réduisant les stocks et
les délais de livraison ; on parle de travail en flux tendu pour caractériser la limitation au minimum des stocks

dans toute la chaîne de production.

Évaluation des performances


5. La chaîne d’approvisionnement – la supply chain :
5.1 Définition :
La gestion de la chaine logistique a pour objectif l’intégration et l’optimisation des flux logistiques. Elle implique
3. Le choix des fournisseurs :
la maitrise de nombreux processus internes et externes à l’Unité Commerciale (aval et amont). Elle repose sur
des pratiques de partenariat et sur l’intégration des activités entre les différents intervenants.
3.1 Définitions
Le sourcing
Dans et l’e-sourcing
la gestion : les
partagée des techniques de recherche
approvisionnements (GPA) des fournisseurs
la gestion peuvent mobiliser du
des approvisionnements les distributeur
outils infor- est
matiques
transféréetels que les moteurs
à l’industriel à traversde un
recherche.
processus L’objectif
partagé.est d’élargir le cadre desuit
L’approvisionnement l’offre
des àrègles
de nouvelles sociétés.
de gestion définies
Le développement des portails (site internet) facilite le travail
dans un contrat de coopération entre le distributeur et l’industriel. d’e-sourcing.

Il est
5.2 difficile
L’ECR de comparer
(EFFICIENT des offres
CONSUMER le plus souvent hétérogènes. C’est pourquoi le cahier des charges doit être
RESPONCE)
précis et détaillé en indiquant les priorités du décideur. Celles ci permettent de classer les offres, les meilleurs
Initiative née aux États-Unis
sont généralement présentésdans
dansles
unannées
tableau1980,
pour l’ECR estlaune
faciliter démarche de
comparaison. Despartenariat
méthodes entre industrie
de notation ou et
de
commerce visant par
cotation (scoring) la connaissance
peuvent en temps réel des ventes au point de consommation, à gérer en commun
aider à la décision.
les approvisionnements, les promotions et les nouveaux produits. L’ECR propose ainsi une collaboration efficace
entre industriels et distributeurs de manière à réaliser des gains de productivité.

2 CNED Les achats et Les approvisionnements – Séquence 02 CNED Les achats et Les approvisionnements – Séquence 02 1