Vous êtes sur la page 1sur 31

Chapitre IV

Propriétés mécaniques du mélange


renfort-matrice

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Caractéristiques du mélange renfort-matrice
Teneurs en masse du renfort et de la matrice
La teneur en masse du Renfort (fraction massique du renfort) est
donnée par le rapport de la masse des fibres par la masse totale du
composite : Masse des fibres
Mf =
Masse totale du composite
La teneur en masse de la Matrice (fraction massique de la matrice)
est donnée par le rapport de la masse de la matrice par la masse
totale du composite : Masse de la matrice
Mm =
Masse totale du composite

Mf + Mm = 1

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Caractéristiques du mélange renfort-matrice
Teneurs en volume du renfort et de la matrice
La teneur en volume du Renfort (fraction volumique du renfort) est
donnée par le rapport du volume des fibres par le volume total du
composite :
Volume des fibres
Vf =
Volume totale du composite

La teneur en volume de la Matrice (fraction volumique de la


matrice) est donnée par le rapport du volume de la matrice par le
volume total du composite :
Volume de la matrice
Vm =
Volume totale du composite
Vf + Vm = 1 Dans le cas où il n’ y a pas de porosités dans le composite
Vf + Vm + Vp = 1 Dans le cas où il y a des porosités dans le composite

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Caractéristiques du mélange renfort-matrice
Relations entre teneurs en masse / teneurs en volume
On peut passer du taux en masse au taux en volume et
réciproquement.
Si f et m désignent les masses volumiques respectivement des fibres
et de la matrice, on a :

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Caractéristiques du mélange renfort-matrice
Suivant le procédé de fabrication, les teneurs courantes ont pour grandeurs:

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Caractéristiques du mélange renfort-matrice
Epaisseur d’un pli
• Le composite stratifié est formé de plusieurs plis d’orientations
variées
• Un pli se compose de torons parallèles liés par de la matrice
• Un toron est composé de fibres
• Le pli est un composite unidirectionnel

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Caractéristiques du mélange renfort-matrice
Epaisseur d’un pli
L'épaisseur du pli dépend du grammage m0f, qui est la masse du
renfort par mètre carré. L’épaisseur d’un pli notée h est alors :

h (1m2) = Volume totale =

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Caractéristiques du mélange renfort-matrice
Masse volumique du pli
* La masse volumique d'un composite est le rapport de la masse
totale du composite par le volume total du composite.
* La masse volumique du pli est définie en fonction des masses
volumique du renfort et de la matrice et en fonction des taux
volumique du renfort et matrice.

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Pli unidirectionnel: Modules élastiques
Modules élastiques
Les caractéristiques mécaniques du mélange renfort-matrice sont
estimées à partir des caractéristiques de chacun de ses constituants.
Cependant, selon leur nature les fibres présentent une anisotrope en
comportement mécanique plus ou moins marquée :

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Pli unidirectionnel: Modules élastiques
Module d’Young longitudinal EL
Le module d'Young longitudinal est déterminé à l’aide d’un essai de
traction longitudinale.
On fait l’hypothèse que la matrice et les fibres subissent la même
déformation : L(m) = L(f) = 1 = l/l
Si la fibre et la matrice ont un comportement élastique, les
contraintes dans la fibre et la matrice sont exprimées par :
f = Ef L et m = Em L
La charge totale appliqué:
F1 = σf Sf +  mSm
Où Sf et Sm sont respectivement les aires des sections droites de la
fibre et de la matrice. Si S est l'aire de la section droite de la cellule
moyenne, la contrainte moyenne σ1 = F1/S s'écrit :
1 = f Vf + m (1 – Vf)

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Pli unidirectionnel: Modules élastiques
Module d’Young longitudinal EL
La contrainte est répartie entre les fibres et la matrice en proportion
de leur volume
Or : 1 = EL 1
D’où EL = EfVf + EmVm = EfVf + Em (1 – Vf )

Loi des mélanges pour le module d'Young dans la direction des


fibres.

Remarque
Cette loi des mélanges ne tient pas compte de l’absence de rectitude
parfaite des fibres dans la matrice. Aussi le module de Young dépend
du signe de la sollicitation (traction ou compression).

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Pli unidirectionnel: Modules élastiques
Module d’Young transverse ET
Le module d'Young transverse est déterminé à l’aide de l’essai de
traction transverse où le composite est chargé suivant la direction
normale aux fibres.
Une expression simplifiée de ET est obtenue en considérant que le
composite est constituée de couches successives.

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Pli unidirectionnel: Modules élastiques
Module d’Young transverse ET
De plus on utilisera les simplifications suivantes :
* Une liberté suivant la direction L autorisant des valeurs
distinctes de :
L(m)  L(f)
* Une liberté suivant la direction z autorisant des valeurs distinctes
de :
z(m)  z(f)
* La hauteur des couches doit vérifier :
hf hm
Vf = et 1 – Vf =
hf + h m hf + h m

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Pli unidirectionnel: Modules élastiques
Module d’Young transverse ET
La charge F2 imposée suivant la direction transverse est transmise
intégralement dans la fibre et dans la matrice, imposant des
contraintes égales :
m = f = 2
 
 f = E2 et m = E2
f m
L'allongement transverse d'une cellule élémentaire résulte des
allongements cumulés dans la fibre et la matrice. Soit :

l2 = hf εf + hm εm
et
l2 hf hm
ε2 = = εf + εm
hf + hm hf + hm hf + hm
Soit
ε2 = εf Vf + εm (1 – Vf)

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Pli unidirectionnel: Modules élastiques
Module d’Young transverse ET
Or 2 = ET 2
D’où la loi inverse des mélanges pour le module d'Young dans la
direction transverse :

1 Vf 1 - Vf
ET = Ef + E
m

Qui s’écrit aussi sous la forme suivante :

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Pli unidirectionnel: Modules élastiques
Module d’Young transverse ET & EL
0 ≤ Vf ≤ 100%
On a : Vm + Vf = 1

* EL évolue linéairement :
EL = EfVf + EmVm = EfVf + Em (1 – Vf )

* ET évolue hyperboliquement:
1 Vf 1 - Vf
ET = + Em
Ef
à Vf donné, pour une orientation quelconque:
E se situe entre ces bornes.

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Pli unidirectionnel: Modules élastiques
Module de cisaillement longitudinal
Le module de cisaillement longitudinal GLT est déterminé à l’aide
d’un essai de cisaillement longitudinal :
Les contraintes en cisaillement dans la fibre et dans la matrice sont
égales, du fait des contraintes τ imposées sur la cellule.
Les déformations en cisaillement de la fibre et de la matrice
s'expriment donc par :

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Pli unidirectionnel: Modules élastiques
Module de cisaillement longitudinal
Les déformations induites dans la fibre et dans la matrice sont :
δf = hf γf et δm = hm γm

La déformation totale de la cellule est :


δ = δf + δm= hf γf + hm γm

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Pli unidirectionnel: Modules élastiques
Module de cisaillement longitudinal
L'angle de cisaillement de la cellule est déterminé par l'expression :
δ
γ = = γf Vf + γm (1 – Vf )
hf + h m
Or

γ =
GLT

D’où

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Pli unidirectionnel: Modules élastiques
Coefficient de Poisson longitudinal
Le coefficient de Poisson longitudinal νLT est déterminé à l’aide d’un
essai de traction, en considérant le schéma dans lequel le composite
unidirectionnel est schématisé par des couches successives.
Comme la fibre et la matrice subissent des déformations identiques
donc les déformations transverses dans la matrice et dans les fibres
s'écrivent :
ε2m = - νm εl ε2f = - νf εl

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Pli unidirectionnel: Modules élastiques
Coefficient de Poisson longitudinal
L'allongement transverse (négatif) de la cellule élémentaire est :
lt = -νm εl hm – νf εl hf
et la déformation transverse s'écrit :

D'où la loi des mélanges pour le coefficient de Poisson longitudinal


du coefficient de Poisson

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Processus de rupture dans les composites
Processus de rupture dans les composites
Dans le cas des matériaux composites, l'initiation de la rupture se
produit généralement bien avant l'observation d'un changement du
comportement macroscopique.
La rupture finale d'un composite unidirectionnel est le résultat de
l'accumulation de divers mécanismes élémentaires :
* la rupture des fibres,
* la rupture transverse de la matrice,
* la rupture longitudinale de la matrice,
* la rupture de l'interface fibre-matrice.

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Processus de rupture dans les composites
Rupture en traction longitudinale
Dans le cas d'un composite unidirectionnel soumis à une traction
longitudinale, l'initiation de la rupture se produit généralement :
* Soit par rupture des fibres lorsque la déformation à la rupture des
fibres est plus faible que celle de la matrice (fu<mu),
* Soit par rupture transverse de la matrice dans le cas contraire.

Cas où fu<mu
En admettant l'égalité des déformations dans la fibre et dans la
matrice, la contrainte moyenne σ1 = σf Vf + σm (1 – Vf) s’écrit au
moment de la rupture :
σcu = σfu Vf + (σm)εfu (1 – Vf)
Où σcu est la contrainte à la rupture du composite, σfu la contrainte à
la rupture des fibres et (m)εfu la contrainte dans la matrice pour une
déformation égale à la déformation ε à la rupture des fibres.

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Processus de rupture dans les composites
Rupture en traction longitudinale
La contrainte (σm)εfu est inférieure à la contrainte à la rupture de la
matrice (σm), d'où :
cu ≤ fu Vf + mu (1-Vf)
Généralement, l'expression retenue pour la contrainte à la rupture
du composite est la loi des mélanges :
cu = fu Vf + mu (1-Vf)

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Processus de rupture dans les composites

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Processus de rupture dans les composites
Rupture en traction longitudinale
Cas où mu<fu
La contrainte à la rupture est donnée :
σcu = (σf)εmu Vf + σmu (1 – Vf)

Où (σf)εmu est la contrainte dans la fibre au moment de la rupture de


la matrice.
La valeur de la contrainte à la rupture du matériau composite est
alors bien inférieure à celle donnée par l'expression précédente. La
matrice ne permet pas dans ce cas de bénéficier totalement du
renfort des fibres.

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Processus de rupture dans les composites

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Processus de rupture dans les composites

Propagation de la rupture dans le cas d'une forte adhérence fibre –matrice.

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Processus de rupture dans les composites

Propagation de la rupture dans le cas d'une faible adhérence fibre-matrice

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Processus de rupture dans les composites
Rupture traction transverse
Dans le cas d'un composite unidirectionnel soumis à une traction
transverse, la rupture se produit soit par rupture de la matrice, soit
par décohésion de l'interface fibre-matrice, suivant les
caractéristiques à la rupture de la matrice et de l’interface.
* La rupture de la matrice se produit lorsque la contrainte en
traction σm dans la matrice atteint la contrainte à la rupture σmu de
la matrice. Ce processus intervient lorsque la contrainte à la rupture
de la matrice est inférieure à la contrainte de décohésion σ en
traction de l'interface fibre-matrice.

Matériaux composites ENSAM Casablanca


Processus de rupture dans les composites
Rupture traction transverse
* Dans le cas contraire où σmu > σd, la rupture du composite se
produit par rupture de l'interface fibre-matrice. Après initiation, la
rupture se propage dans le matériau composite suivant une surface
plus ou moins plane, dépendant des caractéristiques du matériau.

Matériaux composites ENSAM Casablanca