Vous êtes sur la page 1sur 8

hamani Page 1 12/04/2004

EVALUATION DES
RISQUES
PROFESSIONNELS
hamani Page 2 12/04/2004

I ) INTRODUCTIONl

L’analyse de risque, doit reposer sur des méthodes d’évaluation aussi


incontestables que possible. Cette analyse, qui peut apparaître
comme une analyse à priori, doit s’enrichir de toutes les données et
connaissances qui auront pu être recueillies, souvent en dehors du
système éducatif : évolution des accidents du travail, des maladies
professionnelles….

Si les connaissances et le savoir faire de chacun sont primordiaux, il


ne doivent pas être au centre de l’étude, ce qui limiterait
l’investigation à je sais ou je dois apprendre et appauvrirait tout
regard critique sur la situation et le poste de travail.

II ) NOTION DE RISQUE

Le danger : Propriété ou capacité par laquelle des produits,


des matériels, des méthodes de travail sont susceptibles de causer
un dommage.

C’est la capacité d’exercer un effet néfaste.

Le risque : Probabilité que le dommage potentiel se réalise dans


les conditions d’utilisation d’un produit, d’un matériel ou d’une
méthode

C’est la probabilité qu’un événement indésirable survienne.

III ) DEMARCHE D’ANALYSE :

Repérer :
• Détecter les dangers
• Observer les situations/exposition
hamani Page 3 12/04/2004

Evaluer :
• Evaluer les dangers
- fiche informative (donnée sécurité par exemple)
- mesures
- connaissance des maladies professionnelles
- connaissance des accidents du travail
• Evaluer l’exposition
- durée
- degré d’exposition……

IV ) MESURES PREVENTIVES :

Suppression ou réduction du risque

• Eliminer (minimiser ) les dangers


• Protéger l’opérateur

- exposition moindre
- durée d’exposition plus faible

Principes de prévention

1. Eviter les risques


2. Evaluer les risques inévitables
3. Combattre les risques à la source
4. Adapter le travail à l’homme
5. Tenir compte de l’évolution technique
6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n’est pas ou est
moins dangereux
7. Planifier la prévention
8. Prendre des mesures de protection collective en priorité sur
la protection individuelle
9. Donner des instructions appropriées.
hamani Page 4 12/04/2004

V ) METHODES D’IDENTIFIATION ET D’EVALUATION DES


RISQUES

Les méthodes présentées recensent les composantes à prendre en


compte dans une analyse de risque.
Dans chaque cas, l’analyse des conditions d’exposition aux risques
(telle que proposée par l’A.R.A.C.T.) prendra en compte trois
approches complémentaires :

Approche Approche Approche


Technique et
Réglementaire Travail Médicale

Sont proposées ici deux méthodes :

- guide d’évaluation des risques, initié par l’I.N.R.S à


destination des entreprises
- méthode des CINQ « M », proposée entre autre par
l’O.P.P.B.T.P, particulièrement adaptée aux situations de
chantier,

V 1) Guide d’évaluation des risques

Sont cités ici les principaux risques retenus dans le guide élaboré par
l’INRS
Risque de chute de plain pied

C’est un risque de blessure causé par la chute de plain-pied d’une


personne. La blessures peut résulter de la chute elle-même ou du
heurt d’un objet, d’une partie de machine ou de mobilier.
hamani Page 5 12/04/2004

Risque de chute de hauteur

C’est un risque de blessure causé par la chute d’une personne avec


différence de niveau . La blessure peut résulter de la chute elle-
même ou du heurt d’une partie de machine ou de mobilier.
Risque lié à la manutention manuelle

C’est un risque de blessure et dans certaines conditions, de maladie


professionnelle consécutives à des efforts physiques, des
écrasements, des chocs, des gestes répétitifs, des mauvaises
postures .

Risque lié à la manutention mécanique

C’est un risque de blessure qui peut être lié à la circulation des engins
mobiles (collision, dérapage, écrasement) à la charge manutentionnée
(chute, heurt, renversement) au moyen de manutention (rupture,
défaillance).

Risque lié aux circulations et aux déplacements

C’est un risque de blessures résultant du heurt d’une personne par un


véhicule (moto, voiture, camion, engins de chantier ou agricoles) de la
collision de véhicules ou contre un obstacle , au sein de l’entreprise,
de l’établissement, mais aussi à l’extérieur.

Risque lié aux effondrements et aux chutes d’objets

C’est un risque de blessure qui résulte de la chute d’objet provenant


de stockage, d’un étage supérieur, ou de l’effondrement de matériau.
Risque lié aux machines et outils

C’est un risque de blessure par l’action mécanique (coupure,


perforation, écrasement …) d’une machine, d’un outil.
hamani Page 6 12/04/2004

Risque et nuisance liés au bruit

Le bruit est une source d’inconfort : il entrave la communication


orale, gène l’exécution des tâches délicates . Dans le cas d’exposition
sur une longue période, à des intensités sonores élevées, il peut
provoquer une surdité irréversible.

Risque lié aux produits, aux émissions et aux déchets

C’est un risque d’infection, d’intoxication, d’allergie, de brûlure… par


inhalation, ingestion ou contact cutané de produits mis en œuvre ou
émis sous forme de gaz, de particules solides ou liquides. Dans
certaines conditions, il peut en résulter des maladies
professionnelle.

Risque d’incendie, d’explosion

C’est le risque de brûlure ou de blessure de personnes consécutives à


un incendie ou à une explosion.

Risque lié à l’électricité

C’est un risque de brûlure ou d’électrocution consécutives à un


contact avec un conducteur électrique ou une partie métallique sous
tension (le retour se faisant par le sol ou par un élément relié au sol)
ou par deux conducteurs à des potentiels différents.

Autres risques
Parmi les domaines pouvant justifier une analyse :
Eclairage
Vibration
Ambiance thermique
Assainissement de l’air
Fluide sous pression
Rayonnement
Travail sur écran…
hamani Page 7 12/04/2004

V 2 ) Méthode des 5 M

Elle s’applique particulièrement à des situations où il y a co-activité :


chantier, ensemble d’un atelier… ce qui ne dispense pas, ensuite, de
réaliser une analyse poste par poste.

Dans un ouvrage BTP par exemple, divers éléments sont à prendre en


compte :
- Milieu
- Matériaux
- Matériel

- Méthodes
- Main d’œuvre

On pourra, en liant les risques liés à chacun de ces items, et en les


hiérarchisant, organiser au mieux le travail, en y intégrant la sécurité
avec le maximum de rigueur.
Cette méthode peut être envisagée avant le début de l’activité ou
pour optimiser une situation existant.

L’utilisation d’une telle démarche présente l’avantage d’obliger


l’équipe à s’interroger sur les dangers potentiels, la probabilité de
leur apparition et ceci dans les 5 domaines :

Milieu :
- Lieu
- Autorisations administratives
- Météorologie
- Raccordements
- Accès et circulations balisés
- Eclairages
- Installation électrique provisoire et autres
énergies
- Co-activité avec les autres corps d’état
hamani Page 8 12/04/2004

- Propreté
- Environnement
Matériaux:
- Choix des matériaux
- Transports
- Manutention
- Préfabrications
- Stockage
- Gestion des rebuts, des déchets et des excédents

Matériel :
- Choix en fonction du projet et de l’environnement
- Stockage, choix de l’emplacement,
conditionnement de son aire
- Vérification de la qualité du matériel
- Savoir les manutentionner, les utiliser, et les
entretenir
- Penser aux déplacements , aux montages, aux
démontages

Méthodes :
- Prendre en compte : plans, modes opératoires,
adaptation du travail à l’homme
- Procédures de contrôle

Main d’œuvre :
- Formation
- Qualification
- Aptitude
- Expérience
- Nombre d’opérateurs
- Accueil, information
- Vie sur le chantier .

Cette liste n’est pas limitative.