Vous êtes sur la page 1sur 4

Cancer

Les Canadiens vivent plus longtemps


après un diagnostic
Mise à jour le mercredi 15 septembre 2010 à 15 h 49

Le taux de survie au cancer augmente au Canada.


Statistique Canada a publié une mise à jour qui compare les
taux de survie au cancer en 1992 avec le taux de survie en
2006, donc 14 ans plus tard.

The survival rate of cancer is increasing in Canada. Statistics


Canada has released an update that compares the survival
rate from cancer in 1992 with the survival rate in 2006, so
14 years later.

Selon les prévisions de l'agence fédérale, le taux de survie à


cinq ans des Canadiens chez lesquels une tumeur invasive a
été diagnostiquée entre 2004 et 2006 représente en
moyenne 62 % de celui d'un groupe de personnes non
atteintes de cancer.

According to projections by the federal agency, the survival


rate at five Canadians at which an invasive tumor was
diagnosed between 2004 and 2006 represented about 62%
of that of a group of people without cancer.

Cela représente une légère hausse par rapport aux 60 %


enregistrés entre 1998 et 2000 et aux 57 % établis pour les
années 1994 à 1996.
This represents a slight increase from 60% recorded
between 1998 and 2000 and 57% established for the years
1994-1996.

Le taux de survie à 10 ans se situe à 58 %.

The survival rate at 10 years is 58%.

Évidemment, il y a des disparités entre les différents types


de cancer. Voici les données sur 5 ans pour les principaux
cancers :

Obviously, there are disparities between different types of


cancer. Here are the data of 5 years for major cancers:

• cancer du pancréas, 6 %
• cancer de l'oesophage, 13 %
• cancer du poumon 16 %
• cancer du foie, 17 %
• cancer du cerveau, 24 %
• cancer des ovaires, 44 %
• leucémie, 56 %
• cancer du sein, 88 %
• mélanome de la peau, 89 %
• cancer de la prostate, 96 %
• cancer de la thyroïde, 98 %

• pancreatic cancer, 6%
• cancer of the esophagus, 13%
• 16% of lung cancer
• liver cancer, 17%
• brain cancer, 24%
• ovarian cancer, 44%
• leukemia, 56%
• breast cancer, 88%
• melanoma, 89%
• prostate cancer, 96%
• thyroid cancer, 98%

Pour un certain nombre de cancers, le taux de survie a


légèrement augmenté. Toutefois, dans certains cas,
l'augmentation est appréciable. C'est notamment le cas du
lymphome non hodgkinien, dont le taux de survie pour 5 ans
est passé de 51 % à 63 %, de la leucémie de 44 % à 54 %,
et du cancer du foie de 9 % à 17 %.

For a number of cancers, the survival rate has increased


slightly. However, in some cases, the increase is significant.
This is particularly the case of non-Hodgkin lymphoma, with
survival rates for 5 years from 51% to 63%, leukemia by
44% to 54%, and liver cancer by 9% to 17%.

Statistique Canada rappelle que la survie au cancer dépend


du type de cancer et de l'âge au moment du diagnostic. En
outre, la survie est plus longue lorsque le cancer est
diagnostiqué au début de l'âge adulte plutôt qu'à un âge
plus avancé. Toutefois, dans certains des cancers les plus
répandus, l'âge a moins d'incidence sur la survie.

Statistics Canada said that cancer survival depends on the


type of cancer and age at diagnosis. In addition, survival is
longer when the cancer is diagnosed in early adulthood
rather than a later age. However, in some of the most
common cancers, age has less impact on survival.