Vous êtes sur la page 1sur 5

Ordre Ecossais des Chevaliers du Saint Temple de Jerusalem

Une gr a v u r e c r y p t e e d e
la Stric t e O b s e r v a n ce
du X V I I I e s i e c le
La gravure (en couverture) nous met en présence d’un chevalier de
la Stricte Observance qui propose une énigme à déchiffrer, sous le
couvert de mots et chiffres cryptés, de figures hiéroglyphiques et d’emblèmes
hermétiques. Ce langage pictural, issu des emblemata du XVIe siècle,
transmet un enseignement à ceux qui sont capables de comprendre...

Sous une image embléma- périeur du mot « MAPAZ ». seuls, ils en graveront d’autres
tique, apparaît un commentaire Peut-être faut-il lire ES WIRT pour le bénéfice de l’huma-
en latin, puis un idéogramme MEINZ (Cela [cette gravure] est nité sur des stèles et des
accompagné d’un alphabet mienne)? L’arrière-plan montre obélisques. »
numérique, et, en retrait, une une mer étale et le soleil qui se Sous la légende latine est
signature. lève à l’horizon. Au zénith, dans représenté un marteau de
L’image représente un une nuée, la pleine lune brille, porte. Le battant de forme
chevalier assis devant une émaillée d’un cryptogramme. circulaire est rehaussé de
arche, caressant un lion On aperçoit également un quatre croix de type celtique,
de la main droite et faisant bateau sur le rivage et une disposées orthogonalement.
rebondir une médaille dans baleine (référence à Jonas En dessous apparaît le nombre
sa main gauche. A ses pieds, et à Matthieu 12, 39-40, et en « XL V ». Sur les ailerons de
on voit une pierre tombale, un parallèle avec la tombe. la platine se détachent deux
cercueil et un obélisque. L’image est accompagnée séries de chiffres correspon-
La pierre tombale porte une d’une légende en latin: « ln dant à un alphabet numérique.
graphie hiéroglyphique et Patulo tibi MASSON adest La série de chiffres à gauche:
l’épitaphe « PSAL : CXVIII Vs renigma paratum; / Rem Voce 9. 14. 18. 5. 15. 8. 20. 18. 19.
7 77 ». Sous le cercueil et son aut Signis 0 ! mihi pande 8. 20. 13.
piètement, dont le profil affecte precor. / Nomine qui non se lit ainsi, de la gauche vers la
la forme d’un compas, sont es MASSON, Genio tamen droite :
disposées trois flèches dont idem / Effer. MASSON Eris, I. O. S. E. P. H. V. S. T. H. V. N.
deux entrecroisées. A droite Scribe vel ipsi mihi. » Dont la (Joseph von Thun)
du cercueil, une épée est traduction est : « Malgré la La série de chiffres à droite :
plantée dans un vase banalité [de l’image], on a 1. 3. 19. 20. 1. 17. 9. 20. 18.
cylindrique décoré d’un écu préparé une énigme pour toi se lit ainsi, de la gauche vers la
ovale. Une couronne de MASSON; / Par la voix ou les droite :
laurier est posée sur la garde signes, découvre-la pour moi je A. C. T.V. A. R. I. U. S. (Secré-
de l’épée rehaussée d’un t’en prie. / Par le nom, toi qui taire)
cartouche portant le nombre n’est pas [encore] MASSON, A gauche du marteau de porte,
45. L’obélisque, surmon- par l’esprit tu le deviendras, / se lit probablement la signa-
tée d’un soleil rayonnant et écris-le moi [quand ce sera le ture: « Invenit Napharalon
gravée de pictogrammes moment].» Aenuthsuariut. 1087. » XVIIIe
hiéroglyphiques, porte en tête L’emploi apparemment anar- siècle (circa 1770-1780).
le mot « OHAIM » (contrac- chique des majuscules dans le Le personnage représenté, ou
tion de Or ‘hayim, en hébreu texte laisse supposer un autre tout du moins le dédicataire de
« lumière de vie » ?) et à la cryptage. la gravure, est le comte Franz
base « A CU/LXX » Cet idiome repose sur une Joseph von Thun (1734-1801),
([tetigisti] acu, « tu as deviné tradition hermétique. D’après le Eques ab Aquila armata, (Che-
juste » ?). Derrière le cheva- Corpus Hermeticum, Hermès valier de l‘Aigle armé), membre
lier, un aigle aux ailes éployées grava ses secrets sur des stèles de la Stricte Observance
est perché sur la branche d’un qu’il cacha soigneusement tout Templière, qui avait été le
chêne. Devant l’arche appa- en affirmant : « Certains décou- disciple d’un « calculateur»,
raît un arc-en-ciel traversé à la vriront et connaîtront totalement ancien joueur de gobelets,
hauteur de l’aigle de la mention les secrets de mes écrits et les dont le nom magique était Ma-
«VIRES» (Tu es un homme) interpréteront, et même s’ils en ganephton. Le mage se disait
et chargé sur son rayon su- gardent quelques-uns pour eux inspiré« par l’esprit d’un caba-
liste ou mage juif, qui avait vécu adressant aux scribes et aux églises ou cathédrales, il au-
avant la venue du Christ et pharisiens, déclare : « Cette rait une autre signification : le
avait découvert par sa science race méchante et adultère de- Mercure rendu « volatil » sous
magique que le Messie s’ap- mande un prodige ; et on ne lui l’action du Soufre (l‘eau mer-
pellerait Jésus de Nazareth et en donnera point d‘autre que curielle s’évapore, en effet, par
serait persécuté jusqu’à la celui du prophète Jonas. Car une chauffe bien dosée).
mort». Maganephton dictait à comme Jonas fut trois jours et La présence, côté lunaire, d’un
ses auditeurs, lettre par lettre, trois nuits dans le ventre de la aigle, prouve que le Cheva-
les messages de l’Esprit et pré- baleine, ainsi le Fils de l’homme lier concerné n’a pas encore
tendait ne savoir ce qu’il avait sera trois jours et trois nuits terminé ses purifications (les
dicté que lorsqu’on lui en don- dans le coeur de la terre. » sept à douze sublimations de
nait lecture. Pour ce qui est des inscriptions l‘oeuvre au blanc), mais il est
L’Esprit disait s’appeler Ga- hiéroglyphiques, la qualité de la sur la bonne voie puisque le
blidon. La mort de Maganeph- reproduction ne permet pas de lion est docile et semble ap-
ton avait malheureusement mis les déchiffrer. Un seul alphabet précier les caresses de celui
fin aux communications de Ga- hiéroglyphique était propre à la qui l’apprivoise. L’aigle, quant à
blidon dont le texte, soigneu- Stricte Observance, celui qui lui, semble épier et attendre le
sement conservé par Gaspard orne le torse du Baphomet dont bon moment pour fondre sur le
Lavater, avait été communiqué la description figure dans les lion, lui prendre son sang non
par celui-ci au duc Ferdinand archives du Cléricat Templier. fixe et alimenter ainsi le sang
de Brunswick. Cette gravure, mystérieuse à fixe du lion rouge (voir à ce su-
La présence de l’aigle s’ex- plus d’un titre, se prête à une in- jet les textes du « Philalèthe »)
plique par le nom d’Ordre (no- terprétation alchimique. Comme et terminer ainsi cette seconde
men in ordine) du chevalier le tapis de loge du grade d’Ap- phase de blancheur.
dédicataire de la gravure. Il a prenti, elle est organisée pour Cette allégorie aide à com-
pour devise les versets 7 et 77 être lue en deux parties, une prendre la nécessité de trans-
du psaume 118, épigraphe que solaire à gauche, l‘autre lunaire former (ou transmuter) nos plus
l‘on relève sur la pierre tombale à droite. Les deux parties sont vils défauts en leurs opposés
et dont voici le texte : Je te cé- reliées par un arc-en-ciel (nous bénéfiques. C’est aussi ce que
lébrerai avec un coeur droit, en reviendrons ultérieurement sur nous enseignent les douze mo-
étudiant les règles de ta justice cette notion); elles se révèlent, dillons de la cathédrale Notre-
(Ps 118, 7) et Que ta compas- de ce fait, parfaitement complé- Dame de Paris (à gauche du
sion vienne sur moi, pour que je mentaires. portail principal), où chaque
vive, car ta loi fait mes délices ! Du côté solaire, nous trouvons vice est flanqué de sa vertu
(Ps 118, 77). bien évidemment le lion ; c’est correspondante; à noter que
D’autres éléments de la gra- non seulement sa position de le premier vice à transmuter
vure se réfèrent non seule- prédilection (signe solaire), est « l‘ego » ou « égotisme »
ment au grade de Chevalier du mais aussi le lieu privilégié de qui doit se changer en «simpli-
Temple, mais aussi aux trois ses attributions ignées. Le lion cité» (heureux les simples en
grades symboliques et à celui symbolise d’abord la « Materia esprit...), car il est « la plaque
de Maître Ecossais ou Ecos- prima», mais cette « matière » tournante » de nombreux vices
sais Vert: le compas, le soleil est déjà affinée par la prise de mineurs. Il ne faut pas chercher
et la lune, une mer calme avec conscience d’un fort besoin de à le supprimer totalement, car il
un navire rappelant la devise purification (sa couleur verte reviendrait au galop, tant il est
du grade de Maître In silentio du départ est d’ailleurs celle de attaché à l‘intellect (voir Jung).
et spe fortitudo mea (Dans le l’espérance en la réussite). Ici, La seule façon de le mettre en
silence et l’espérance est ma il représente le principe fixe du veilleuse définitivement est de
force) ; le lion reposant sous un Soufre contenu dans le minéral, le remplacer par son contraire.
abri rocheux est l‘emblème du suggéré par l’arche de pierre, Concernant le Soleil (le Roi
quatrième grade. Quant à la sous la forme d’huile de vitriol rouge) et la Lune (la Dame
baleine, elle pourrait faire réfé- (acide sulfurique). Si le félin blanche), leur destinée est
rence à la maîtrise, puisqu’en était pourvu d’ailes, comme tracée par un phénomène
Matthieu 12, 39-40, Jésus, on le voit sculpté sur certaines étudié dans les prémices de
l’alchimie : l’influence des idée précise de l’athanor et de de Givry : « Tu peux chercher
nombres et de la physique l’oeuf des Philosophes. Atha- la clef de la connaissance dans
élémentaire sur un mystère « nor vient de la racine grecque des milliers de livres, tu ne la
psycho-chimique ». Sans re- « thanatos » auquel on a ajouté trouveras jamais ; si tu veux
venir sur tous les nombres, le préfixe privatif « a », ce qui obtenir cette clef de l‘univer-
contentons-nous de rappeler revient à dire : « absence de salité, demande la lumière à la
que le deux (la dualité) induit mort », mais ce qui est remar- Lumière Elle-même ». Ou en-
la loi physique de l’attirance quable, c’est l’identité de vues core dans le « Mutus Liber » :
des contraires, et le trois (loi avec le psaume 118, 77 ( ... afin « Lege, lege, relege, ara et in-
des trois forces) la complète. que je vive ... ). venies » ; il est d’ailleurs curieux
En effet, deux pôles contraires La loge peut être assimilée à de retrouver le mot «oratoire»
s’attirent, mais souvent la force un athanor, élément incontour- inclus dans le terme « labora-
qu’ils engendrent peut se ré- nable pour faire mûrir l’oeuf des toire », bien qu’un travail bien
véler destructrice si elle n’est philosophes (en alchimie spi- senti puisse avoir valeur de
pas canalisée par un neutre rituelle, ou sacerdotale, il faut prière.
(exemple: l’électricité). tout rapporter à soi et cela n’a Pour revenir à la gravure, nous
De la même façon, le mariage rien à voir avec l’égotisme). y voyons un bateau avec tous
(ou copulation) du Roi rouge et L’oeuf, lorsqu’il est soumis au ses mâts, ce qui tendrait à
de la Dame blanche doit s’ac- « Feu secret », se comporte prouver que notre brave Che-
compagner de la maîtrise d’un comme une entité vivante qui valier n’est pas encore parve-
« neutre ». Il faut unir l‘Âme (le tend vers la séparation de ses nu à la fin de l’oeuvre au blanc,
Soufre, mâle, actif) et l‘Esprit (le éléments ; mais auparavant, le même s’il fait preuve d’un cer-
Mercure, femelle, passif), mais blanc se nourrit du jaune, le tout tain avancement en ayant ap-
cette union ne pourra porter ses sous la protection de la coquille. privoisé la Matière avec une
fruits, en aboutissant à la créa- C’est cette coquille que l’on bonne aptitude à manipuler le
tion d’un « Dauphin », que dans appelle «caput mortuum» lors- Feu. En nous référant au rituel
un corps purifié (le Sel, résultat qu’elle est réduite en cendre; il de Maître de la S.OT., nous sa-
de la calcination). Dans la for- faut la conserver et l‘entretenir vons que la véritable maîtrise
mule « solve et coagula », cette précieusement, car sans elle ne s’obtient qu’après avoir subi
période correspond au coagula point de salut ! L’opération sui- une forte tempête qui démâte
qui sous-entend la réintégration vante consiste à briser la co- notre vaisseau (à noter que «
des principes dissous précé- quille de l’oeuf à l’aide d’une vaisseau » est l’un des autres
demment, puis purifiés. épée sacrée (épée flamboyante noms de l’athanor !). Et cette
Puisque nous avons parlé du « s’entend, puisqu’elle symbolise phase du rituel rejoint celle de
solve », la pierre tombale nous un Feu plus ardent et qui vient l’alchimie qui clôt l’oeuvre au
ramène à l‘oeuvre au noir, pu- d’ailleurs ; c’est la raison pour blanc. Nous en voulons pour
tréfaction d’abord, d’un noir laquelle les alchimistes parlent, preuve ce qu’écrit Fulcanelli
intense, puis calcination (le fa- pour le Feu secret, d’un « Feu dans les « Demeures philoso-
meux « caput mortuum ») qui d’une double nature (intérieure phales » en parlant de Dam-
vire déjà au roux. Il est d’ailleurs et extérieure) qui ne brûle pas pierre-sur-Boutonne où est re-
très significatif de retrouver, à les doigts ». Pour manier cette présenté un Dauphin lové sur
ses côtés, un cercueil, de petite épée ignée, il faut revenir à une ancre de marine : « Soule-
taille certes, mais bien suffisant l‘état angélique (tout au moins vée de tous côtés, ballottée par
pour y enfermer des cendres ! de façon partielle et temporaire, les vents, l‘Arche flotte néan-
Sous le cercueil, nous trouvons en libérant l‘Âme de sa prison moins sous la pluie diluvienne.
un vase dans lequel est plantée matérielle : le corps). Ce Feu Astérie s’apprête à former Dé-
une épée. Nos prédécesseurs divin est le « Donum Dei » re- los, terre hospitalière et salva-
démontrent, par cette gravure, présenté au château de Dam- trice des enfants de «Latone».
l’étendue de leur savoir alchi- pierre-sur-Boutonne, sous la Le Dauphin nage à la surface
mique, car rien n’est laissé au forme de deux D entrelacés; des flots impétueux, et cette
hasard; c’est une image à la ce Don de Dieu sans lequel agitation dure jusqu ‘à ce que le
fois simple sur la forme et com- rien n’est possible en alchimie. rémora, hôte invisible des eaux
plexe sur le fond, donnant une C’est aussi ce que disait Grillot profondes, arrête enfin, comme
une ancre puissante, le navire représenté ici avec cinq zones racines sont plutôt suggérées
allant à la dérive. Le calme re- suggérant cinq couleurs, et non côté Lune, «le Petit Magistère»
naît alors, l‘air se purifie, l‘eau avec les sept traditionnelles. où l’on s’arrête dès l’obtention
s’efface et, s’épaississant, s’af- C’est normal en alchimie, car de l’ARGENT.
fermissant chaque jour, marque on ne tient compte que des cinq Enfin, l’obélisque ne symbolise-
!afin du déluge, le stade d‘at- couleurs qui se succèdent pen- rait-elle pas la résurrection de
terrissage de l’Arche, la nais- dant le Grand OEuvre. Comme l’Ordre, remplaçant la colonne
sance de Diane et d‘Apollon, le pour le déluge biblique, l’arc-en- brisée (adhuc stat ? Le soleil
triomphe de la terre sur l‘eau, du ciel n’apparaît qu’avec le signe qui la surmonte serait, dans ce
sec sur l‘humide, et l‘époque du d’une plus grande pureté, signe cas, la lumière émanant d’une
nouveau Phénix.» Quoi de plus menant à une nouvelle alliance nouvelle vie de l’Ordre.
clair quand on sait que l’ultime avec Dieu. En mélangeant ces En conclusion. nous pouvons
chauffe de l’oeuvre au blanc cinq couleurs primaires, on re- affirmer que le personnage
sera la plus intense et que le vient effectivement au blanc central a connu avec succès
bouillonnement produit cesse- pur. Lorsque vers la fin de l’oeuvre au noir ; il est quasi-
ra quand le « Dauphin » sera l’oeuvre au blanc la dernière ment arrivé à la fln de l’oeuvre
à bon port (fin de la tempête ... des cinq couleurs est apparue, au blanc, mais n’a pas encore
sous un crâne?). Il faut savoir c’est une étoile à cinq branches entamé l’oeuvre au rouge. C’est
aussi que ce fils du Roi rouge qui se montre à la surface de peut-êrre pourquoi il joue avec
et de la Dame blanche est ce l’amalgame (l’allusion de Ful- une pièce d’or qu’il fait sauter
qu’on appelle en métallurgie le canelli à « Astérie » est ainsi à dans sa main gauche; on pour-
« bouton de retour », celui qui peine voilée); c’ est la preuve rait presque l’entendre dire :
permet le mûrissement de tout que l’oeuvre au blanc a bien « Ma confiance reste entière
métal vers son apogée : l‘or. On atteint son but. La gravure pré- et je persévérerai ! » Cette
peut aussi voir l‘ancre de ma- sente également un bel arbre, dernière phrase est à prendre
rine et le rémora (ils mènent dont les feuillent se tournent plaisamment.
le même combat) comme les côté Soleil (Igne Natura Re-
symboles d’un certain Sel neu- novatur Integra), qui symbo- Gér:. B:.
tralisant et stabilisant. lise le «Grand Magistère » (le
Autre détail important de la Grand OEuvre complet, jusqu’à
gravure : l’Arc-en-ciel. Il est la transmutation en OR). Ses