Vous êtes sur la page 1sur 3

Université A.

Mira – Bejaia
Département d´Hydraulique
Master 1 Année universitaire: 2011/2012

Module:Epuration des eaux usées Enseignant : Atmane Allouache

EMD: EEU Date : 18/02/2012 Durée : 13H00 – 15H00 Lieu: S-Labo 8

Corrigé
Exercice 1 : ( 4 points )

Calculez la vitesse de chute d´une particule de 0,2mm de diamètre si cette particule est du sable de masse
volumique relative γr = 3,5, ou de la matière organique (γr = 1,3), ou un floc (γr = 1,005), ou enfin de la graisse
(γr = 0,9) . Commentez chacune de vos réponses.

Données : - particules considérées comme grenues, particules suivant la loi de STOCKES

Viscosité cinématique à 15°C ν = 1,139 10-6 m2.s-1 et Nombre de Reynolds NR =200

Pour chaque type de particules la même formule de Stokes est appliquée. Ici pour 1<NR < 104 les formules à
appliquer sont :

v2 = [4 x g x (ρP – ρe ) x d/(3 x CD x ρe)] = [4 x g x ( γr – 1 ) x d/(3 x CD )]


avec CD = (24/ NR ) + (3/√𝐍𝐑 ) + 0,34 soit CD = 0,67

v= ( v2 )1/2

- Sable : v2 = [4 x 9,81 x (3,5-1) x 0,0002 / (3 x 0,67)] = 0,00976


v = 0,0987 m/s la particule chute avec une vitesse relativement plus grande que la vitesse
limite de la décantation ( 10-5 m/s )

- Matière organique : v2 = [4 x 9,81 x (1,3-1) x 0,0002 / (3 x 0,67)] = 0,00117


v = 0,034 m/s cette particule de substance organique va chuter avec une
vitesse plus faible que la précédente

- Floc : v2 = [4 x 9,81 x (1,005-1) x 0,0002 / (3 x 0,67)] = 1,95.10-5


v = 0,00442 m/s la particule apparaît comme immobile dans sa position, sa descente est
très lente

- Graisse : v2 = [4 x 9,81 x (0,9-1) x 0,0002 / (3 x 0,67)] = - 3,90. 10-4


v = - (abs(-3,9.10-4))0,5 = - 0,0197 m/s la particule de graisse va doucement monter à la surface de
l´eau et flotter.

Exercice 2 : (4 points) Quel est l´âge des boues d´un bassin d´activation de volume 4 000 m3 où X= 4,5 g. l -1 ,
un taux de recirculation des boues de 95%, le temps de contact des boues retour et des eaux brutes est de 5 h.
Chaque jour on évacue 250 m3 de boues en excès de concentration moyenne 8,4 g. l -1 et la concentration de
MES en sortie est de 17 mg. l -1.

Si Qp représente le débit journalier des boues évacuées ou purgées, Q EB – le débit journalier des eaux brutes à l´entrée
du système, Xp – concentration des boues en excès ou purgées, Xa – concentration des boues dans le bassin
d´activation, Xmes – la concentration des MES en sortie du système, Va – volume du bassin d´activation , alors l´âge des
boues en jours est :

A = Va x Xa / [(Qp x Xp) + (QEB - Qp) x Xmes ]

1.ere solution :
Le temps de contact TC = Va / [QEB x ( 1 + R )] avec R= (Qr / QEB ) = 0,95 ,

soit donc QEB = Va / [Tc x ( 1 + R )] avec Va = 4000 m3 , TC = 5 heures = 5/24 jours et R= 0,95

on QEB = 4000 m3 /[(5/24)jours x 1,95] = 4000 x 24/(5 x 1,95) = 9846 m3/jour

En remplaçant les données dans la formule en uniformisant les unités

on A= 4000 x 4,5 / [(250 x 8,4 + (9846 -250) x 0,017] = 7,95 j ~ 8 jours

2.eme solution : si QEB = 2000 m3 /j alors temps de séjour Ts = Va / QEB alors temps de contact

TC = Ts /(1+ R) donc Ts = 4000/2000 = 2 jours et TC = 2/1,95 = 1,02 ~ 1 jour et

A= 4000 x 4,5 / [(250 x 8,4 + (2000 -250) x 0,017] = 8,45 j ~ 8 jours

Exercice 3 : (2 points) La capacité d´une usine de dépollution est de 25 000 EH. Calculer les dimensions du
bassin d´aération en supposant un bassin de forme circulaire de hauteur 4 m et que ce bassin reçoit une charge
moyenne (Cv =0,6) de pollution sachant aussi que 1 EH= 60 g DBO5.j-1.

La quantité de pollution produite journalière est de Cp = 25000 x 0,06 kg/j DBO5 soit Cp = 1500 kg/j

Le volume étant fonction de la quantité de pollution produite et de la charge volumique selon l´expression V= C p / Cv ,

soit en remplaçant les valeurs V= 1500 / 0,6 = 2500 m3

Le volume d´un bassin d´aération de forme circulaire V= S x h= h xπ x D 2/4

S= π x D2/4 = V/h = 2500/ 4 = 625 m2

D= 𝟐√𝟒 𝑿𝑺/𝝅 = 𝟐√𝟒. 𝟔𝟐𝟓/𝝅 = 28,22 m

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Question 1: ( 3 points ) Définissez les procédés de tamisage et de microtamisage. Quel est le principe de
fonctionnement d´un microtamis ? Quelles sont les utilisations possibles d´un microtamis ?

-Le tamisage est un procédé très simple de séparation des matieres en suspension utilisé dans les stations
de traitement des eaux et d´épuration des eaux usées consistant en ce que les MES soient retenues par les
mailles du tamis dont les dimensions sont plus petites que celles des MES retenues. Le microtamisage est
un procédé de même nature dérivant du procédé de tamisage mais dont l´ouverture des mailles est
inférieur à 150 μm.

-Le principe de fonctionnement d´un microtamis (ou d´un tamis) consiste en ce que les MES plus grosses
que les mailles du microtamis (tamis) soient retenues par celles-ci et continuellement raclées et évacuées.
Lorsque le microtamis est saturé, il y´a lieu de le régénérer par lavage.

- Les microtamis servent principalement à :

a) réduire encore plus une turbidité faible et une couleur peu intense des eaux de lacs ou de barrages. Le
microtamisage est habituellement suivi dans ce cas de la filtration et de la désinfection
b) réduire la quantités des MES présentes encore après épuration des eaux usées
c) clarifier les eaux usées industrielles
d) récolter les algues après traitement par lagunage.
Question 2 : (3 points ) : Décrivez les différents paramètres utilisés pour le dimensionnement d´un bassin
d´activation (donner les formules de calcul des paramètres déduits)

On distingue 2 groupes de paramètres qui entrent dans les formules de dimensionnement d´une station
d´épuration des eaux usées :

a) les paramètres de base ou fondamentaux,


b) les paramètres déduits qui se déduisent des premiers

1. les paramètres de base :


 Les débits QEB , QET , Qr , Qp (eaux brutes, eaux traitées, boues de retour, boues
purgées)
 Les concentrations de substrat SEB , SET , Sa (des eaux brutes, eaux traitées et
dans le bassin d´aération)
 Les concentrations du résidu sec des boues ou des résidus secs organiques Xa , Xr
, Xp X´ET (des boues du bassin d´aération, boues de retour, boues purgées, dans
les eaux traitées)
 Les volumes Va et Vc du bassin d´aération resp. de décantation secondaire
(clarificateur)
2. les paramètres déduits
 Temps de séjour Ts = Va / QEB
 Temps de contact Tc = Va / (QEB + Qr) = Ts/( 1 + R)
 Taux des boues de retour R=Qr /QEB
 Efficacité du système (STEP) en % E= 100 X (SEB – SET ) / SEB
 Charge volumique [kg.m-3.j-1 ] en termes de DBO5 ou DCO
Cv = QEB x SEB / Va = SEB / Ts
 Charge massique [kg.kg-1.j-1 ] en termes de DBO5 ou DCO
Cm = QEB x SEB / (Va x Xa ) = SEB / (Ts x Xa ) = Cv / Xa

…..etc.

Question 3 : (4 points) : Que savez-vous su le procédé Coagulation/Floculation/Décantation ?

Le procédé Coagulation/Floculation/Décantation est un procédé physico-chimique utilisé dans les


stations de traitement des eaux et d´épuration des eaux usées. C´est donc un procédé de clarification des
eaux. Le procédé est une combinaison de 3 procédés partiels – coagulation, floculation et décantation.
C´est un procédé servant à l´élimination de la turbidité et de la couleur des eaux dont la responsabilité
incombe aux particules colloïdales. Ces particules colloïdales responsables de la turbidité et de la couleur
sont stables dans l´eau. Cette stabilité est due au fort potentiel zeta (>40 mV). L´ajout de certains
coagulants chimiques (par ex. sulfate d´alumine ou sulfate de Fe 3+ ) et leur mélange intensif provoquent
l´élimination ou la diminution de ce potentiel (<30 mV), créent une déstabilisation des ces particules et
permettent ainsi facilement leur agglomération. La floculation a pour but de faciliter le contact des
particules déstabilisées grâce à l´ajout de certains floculants chimiques (ex. les mêmes que précédemment
cités) . La cinétique de de la floculation a 2 phases : 1.phase péricinétique – phase rapide (max 5 mn)
permettant la formation de microflocs nombreux , 2.phase – phase orthocinétique – phase lente ( <30 mn)
–phase de formation de flocs plus grands (à partir de ces microflocs) facilement décantables et évacués
sous forme de boue.

Ce procédé est aussi très sensibles à certains facteurs comme la température de l´eau (optimale 15-
20°C, le pH( 4-11), ... et autres.