Vous êtes sur la page 1sur 1

NOUVEAU PROGRAMME

ITEM 27
CONNAITRE LES PARTICULARITES DE L’INFECTION URINAIRE
AU COURS DE LA GROSSESSE
Zéros BACTERIURIE ET CYSTITE
- Infection urinaire 1) Introduction :
compliquée Epidémiologie - Une des premières atteintes infectieuses au cours de la grossesse
- Traitement - Toujours considérées comme des infections urinaires compliquées
systématique des Facteurs - Modification de la flore au cours de la grossesse
bactériuries favorisants - Pyélonéphrite le plus souvent à droite par dextrorotation de l’utérus
asymptomatiques
2) Bactériurie et cystite aiguë de la femme enceinte :
- Contre-indication des
- Présence de micro-organismes dans les urines sans manifestation clinique
fluoroquinolones et des
Bactériurie - Seuil de bactériurie 105 UFC/mL
traitements monodoses
asymptomatique - Avec ou sans leucocyturie
- Céfixime ou - Antibiothérapie : idem cystite aiguë
amoxicilline PO - ECBU obligatoire
- Céfixime 5 jours, relais par amoxicilline après obtention de l’antibiogramme
Cystite aiguë - Contrôle ECBU 48h obligatoire
- Puis contrôle tous les mois de l’ECBU
- Urographie intra-veineuse à 3 mois du post-partum

PYELONEPHRITE AIGUE DE LA FEMME ENCEINTE


- Le plus souvent à 1) Diagnostic :
droite - Antécédents personnels médico-chirurgicaux
- Prise de traitement
- Examen de la mère et
- Terme et suivi de la grossesse
de l’enfant
Anamnèse - Signes généraux : altération de l’état général
- Hospitalisation - Signes fonctionnels urinaires
systématique - Douleurs lombaires et pelviennes irradiant vers les organes génitaux externes
- Perception des mouvements actifs foetaux
- Echographie
- Général : fièvre
- C3G IV - Signes de gravité : Hémodynamique
Clinique Neurologique
- Durée de 14 jours Respiratoire
- Lombalgies spontanées ou à la percussion
- Bandelette urinaire : leucocyturie, nitriturie
- Examen gynécologique et du fœtus
- ECBU : Systématique, peut être négatif
Seuil de positivité : > 104 leucocytes/mL
Bactériologie ≥ 103 UFC/mL pour E. coli
≥ 104 UFC/mL autres entérobactéries
- Hémocultures aéro-anaérobies si infection urinaire grave
Paraclinique - NFS, CRP
Biologie - Urée/créatininémie
- PNA graves : hémocultures aéro-anaérobies
Imagerie - En urgence
- Recherche une dilatation des cavités pyélo-calicielles

2) Prise en charge thérapeutique :


Mise en - Hospitalisation systématique
conditions - Pose d’une voie veineuse périphérique
- Rééquilibration hydro-électrolytique
Symptomatique - Antalgiques
- Antipyrétiques si fièvre mal tolérée
Spécifique - C3G ceftriaxone ou cefotaxime IV
- Durée 14 jours
Surveillance - Surveillance mère et enfant
- BU de suivi

Vous aimerez peut-être aussi