Vous êtes sur la page 1sur 4

David VIEL – Le 17 07 2019

Ça fixe

Une personne stable (tranquille) ; fiable

Il faut que la personne ait un avenir, en soi (si elle n’est pas là, demain … Jamais la personne pourra
avoir l’esprit tranquille ; se stabiliser).

Au sujet de ça,
ce n’est pas rien.
Ça fixe le sentiment
sur ce qui sera son sujet ;
en d’autres termes,
ça permet à une personne
d’avoir conscience de son sort ;
tout en sachant
que la « chance »
et/ou le « mérite »
qu’elle aura,
provient
concrètement de ceux,
qui seront dans son ombre (« pouvoir ») ;
ceux qui lui Reviendront,
sous ce « jour » (cet « éclairage »).

Impossible d’être en « haut » (… de se découvrir sous ce « jour »)


sans personne en « bas » (enchanté, neutres ou plus « là »).

Pour « être » (humain)


là en personne,
il faut un objet ;
ça a « pris » forme (de soi).
Sinon impossible,
de se stabiliser
et/ou de ressortir de cet état de « fin »
(de « terre » 
= d’émettre).

Il faut un lien
avec ça (la « terre »)
afin de pouvoir ressortir ;
émettre
= avoir une influence
sur les choses
pour être « dedans » et/ou au « courant ».
Sauf qu’en passant par l’objet,
il faut que le monde leur revienne,

David VIEL – Le 17 07 2019


sinon ils sont « mal »
ou plus « sûr » de rien (ça leur échappe,
après que ça est « pris » forme »
que ça leur ait plu
et/ou revenu un temps ; ce temps.
Là ce n’était pas « mal »
mais « bien »
du fait que les choses dans ce temps,
leur Revenait
et/ou renforcer leur corps mental ; Je).

Ça est puissant,
puisque ça permet concrètement
d’être « là »
et pas ailleurs ;
pour la personne,
ça ressortira comme étant une évidence.

Les rencontres,
ne se font pas par hasard ;
ça répond à un « ordre »
celui qui sera le monde,
et/ou « là » demain (pour être « dedans »,
au « courant »).

En saisissant ça,
et/ou en changeant d’état,
il est possible
à mon sens,
de se déplacer
dans l’espace
et le temps (de ressortir) ;
sauf qu’en passant par l’objet
ce sera dans la limite
de ce qui a été réalisé,
personnellement (et non encore,
en soi).
Raison pour laquelle,
lorsque ça leur échappe,
dans ce qui leur est donné à faire,
ça part dans tous les sens
et/ou ça ressemble à rien du tout,
au final.

C’est ça,
qui fixe les choses,
pour être « dedans » ;
stabilisé
et/ou ressortir de ce qui
fâche
et/ou peine (est « mal »).

David VIEL – Le 17 07 2019


Au sujet de ça
et par extension,
de soi,
il s’agit concrètement,
de quand
et de où.
Moi par exemple,
en ayant changé en soi (au fond)
il y a des choses,
qui viennent à moi,
qui ont rapport
avec ce qui est devenu
mon sujet.
J’attire ainsi la matière,
qui permet d’entrer en matière,
ou d’avoir raison (conscience)
de ce que j’ai besoin de réaliser
pour faire ce lien ;
tout en sachant que je ferais ce lien
même en étant sans « terre » ;
Je

Je déteste me faire posséder


et/ou balader 
= revenir à ce que je ne reconnais pas,
à ce que je ne loue pas (souhaite pas au fond)
et ainsi à ce qui je ne suis pas au final
= au fond.
Je ne vais pas supporter,
ce que je ne reconnais pas,
au fond

Ils ont besoin d’une histoire,


pour « renforcer » leurs sorts (corps mental)
= de sacrifier une personne (de se donner du mal ; ce mal)
sur leur autel (ce qui est est devenu leurs sujets)
pour continuer à faire ce lien,
en leurs personnes
et/ou continuer à croire en leur histoire ;
réellement le « pouvoir ».

Au sujet de ça,
il s’agit de conversion,
et/ou de tirer la couverture
sur ce qui est devenu
leurs sujets (pour renforcer leur « ordre »
et/ou ce qui est devenu avec le temps, ce temps,
leur « centre » de gravité).
Ils ont changé,
et pas en bien ;

David VIEL – Le 17 07 2019


sauf si l’histoire dont leurs êtres
est à l’Origine,
ait raison du monde,
pour encore le « pouvoir »,
croire en leur « histoire » ;
« étoile ».

Titre + Intro

Ça fixe

Ça arrête le sentiment sur ce qui sera son sujet (à affecter et/ou à reconnaître pour être "dedans" ; le
cristalliser).

David VIEL – Le 17 07 2019

Centres d'intérêt liés