Vous êtes sur la page 1sur 7

Travaux dirigés : Economie Générale

Responsable du Cours & TD : Professeur OUAZZANI TOUHAMI N.

Série II
Equilibre emplois-ressources

Exercice N°1
Soit le schéma simplifié d’une économie ouverte où: Les flèches représentent des flux
monétaires.
C = Consommation, P = Production,
I = Investissement, M = Importations,
X=Exportations, G = Dépenses des administrations.
CF et BF = Capacité et besoin de financement,
1. Déterminer l’équilibre sur le marché des biens et services et sur le marché
financier.
2. Déterminer l’équilibre emplois-ressources pour chaque agent économique.
Salaires = 619
Ménages Entreprises
Salaires versés par l’Etat=351

Marché
des
B&S
Impôts indirects=70

Marché
financier

Etat Reste du monde

Impôts indirects et cotisations sociales colléctése par les entreprises et versées


aux administrations = 380 1
Exercice 2 - Vrai ou faux ?
1. Les ressources dont dispose un pays proviennent uniquement de la production
nationale.
2. Les emplois sont toujours égaux aux ressources.
3. L’équilibre emplois-ressources signifie que les exportations sont égales aux
importations.

Exercice 3

Remplissez le tableau suivant sur les secteurs institutionnels de la comptabilité


nationale :

Secteur institutionnel Fonction principale


Sociétés financières
Sociétés non financières
Institutions sans but lucratif
Administrations publiques
Ménages

Exercice 4 : QCM
1. Les sciences économiques peuvent être définies comme :
a) la science de l’allocation de ressources disponibles en quantité illimitée
b) la science des choix rendue nécessaire par la rareté des ressources
c) la prise en compte de l’éthique comme règle de comportement des agents
économiques

2. Le problème de l’allocation des ressources :


a) concerne les choix de consommation des ménages
b) s’intéresse uniquement aux questions de répartition des richesses créées
c) se pose uniquement du fait de la rareté des ressources

3. L’hypothèse de rationalité économique :


a) suppose une maximisation de la production totale des entreprises
b) ne concerne que les consommateurs
c) désigne un comportement de maximisation d’une fonction objectif sous contraintes

4. L’économie positive, par opposition à l’économie normative :


a) décrit l’économie telle qu’elle devrait être
b) décrit l’économie telle qu’elle est
c) ne concerne que la macroéconomie

5. Le marché :
a) est le lieu de rencontre entre l’offre et la demande
b) garantit aux entreprises la pleine utilisation de leurs capacités de production
c) assure la préservation du pouvoir d’achat des consommateurs

2
6. La production est qualifiée de non marchande par l’INSEE si :
a) les entreprises qui la réalisent subissent des pertes
b) elle est proposée à un « prix économiquement significatif »
c) elle ne peut être évaluée qu’à partir du coût des facteurs de production nécessaires
à sa production

7. Dans le cadre du circuit économique, les opérations de répartition décrivent :


a) la répartition de l’épargne des ménages entre épargne placée et épargne thésaurisée
b) comment les revenus se forment, puis circulent entre les agents économiques
c) la manière dont les entreprises utilisent leur profit

8. Les exportations correspondent :


a) à la demande de biens et services nationaux exprimée par les économies étrangères
b) à un flux monétaire à destination des économies étrangères
c) à l’offre de biens et services étrangers au sein de l’économie nationale

9. Le circuit économique :
a) est une représentation schématique de l’économie qui est spécifique aux
physiocrates
b) permet de mettre en évidence l’équilibre emplois-ressources d’une économie
c) privilégie un raisonnement en termes d’équilibre de marchés

Exercice 5

1. Qu’est-ce qu’un circuit économique ?


2. Rappelez les trois catégories d’opérations prise en compte par le
circuit économique.
3. En se situant au niveau d’un secteur institutionnel donné, que
représente un flux entrant ? Un flux sortant ?

Exercice N°6 :
La fonction d’un bien Q est fonction du prix du bien P, des prix des autres biens Pi et
du revenu.
1- Comment appelle-t-on les indices qui permettent de rendre compte du
changement en pourcentage de la demande du bien Q en fonction du
changement en pourcentage de P, Pi et R ?

Exercice N°7 :
On considère la fonction de demande individuelle d’un bien i :
Qi = 69. P i -1 Pj0,5 . R 0,5
P i étant le prix du bien considéré, Pj celui d’un autre bien et R le revenu.
1- Calculer l’élasticité prix directe, l’élasticité prix revenu et l’élasticité prix
croisée et interpréter les résultats.

3
Travaux dirigés : Economie Générale
Responsable du Cours & TD : Professeur OUAZZANI TOUHAMI N.

Série III

Question 1 : De quelle façon consommation et revenu sont-ils liés ?

Question 2 : QCM

1- Un consommateur rationnel maximise-t-il :


a- ses goûts
b- son utilité

2- L’utilité d’un individu dépend :


a- de ce qu’il consomme
b- de ses goûts et préférences
c- de ces deux éléments

3- Lorsque le prix s’élève la demande :


a- diminue toujours
b- ne diminue pas toujours

4- Lorsque le revenu s’élève, cela conduit :


a- à augmenter la demande de tous les biens que l’on consommait déjà
b- à augmenter la seule demande de ceux que l’on ne possédait pas
c- à augmenter la demande des biens déjà consommés ou pas encore
consommés dans des proportions variables

5- Lorsque la quantité demandée en pourcentage varie plus que le prix en


pourcentage dira-t-on que la demande est :
a- Inélastique
b- élastique

6- Un bien supérieur est un bien :


a- labélisé par le ministère de la culture
b- auquel ne peuvent avoir accès que les catégories de revenus les plus
élevées
c- dont la consommation augmente avec le revenu une fois les besoins
essentiels satisfaits

7- Est dite « en circulation » :


a- toute monnaie émise.
b- toute monnaie fiduciaire.
c- toute forme de monnaie aux mains d’agents non financiers.
d- toute monnaie centrale.

4
8- La monnaie est :
a- la valeur de tous les billets et pièces en circulation à tout moment
b- tout ce qui est généralement accepté comme intermédiaire des échanges
c- l'ensemble des devises existant sur le marché des changes
d- la même chose que le revenu

9- Parmi les propositions suivantes, quelle est celle qui n'est PAS considérée comme
un rôle de la monnaie ?

a- Réserve de valeur.
b- Intermédiaire des échanges.
c- Moyen d'évaluer.
d- Facteur d'enrichissement de la population.

10- Le dépôt d'un chèque dans une banque est considéré comme __________ de
cette banque.
a- une valeur nette
b- un capital
c- un actif
d- une dette

11- Quelles sont les deux missions fondamentales d'une banque centrale ?
a- Surveiller le système monétaire domestique et être l'exécutant de la politique
monétaire.
b- Émettre de nouvelles obligations pour financer le déficit et la dette publique,
et surveiller les marchés financiers.
c- Auditer les différents ministères d'un gouvernement et payer les
fonctionnaires.
d- Prêter de l'argent aux pays amis et payer les fonctionnaires.
12- Supposez que les banques commerciales ont un excédent de réserves parce
que les entreprises et les ménages ne veulent pas emprunter de l'argent. Une
baisse du taux d'intérêt est susceptible

a- de diminuer l'offre de monnaie parce qu'il est maintenant meilleur marché


pour les banques commerciales d'emprunter de l'argent à la banque centrale
plutôt qu'acheter des titres du trésor
b- d'augmenter l'offre de monnaie parce qu'il est maintenant meilleur marché
pour les banques commerciales d'emprunter de l'argent à la banque centrale
c- de ne pas changer l'offre de monnaie parce que les banques ont déjà des
excédents de liquidité qu'elles ne peuvent pas prêter
d- de diminuer l'offre de monnaie parce les emprunts coûtent plus cher aux
ménages et aux entreprises
13- Si la quantité de monnaie demandée est supérieure à la quantité de monnaie
offerte, alors, le taux d'intérêt va

5
a- augmenter
b- varier de manière indéterminée
c- baisser
d- rester constant

14- Parmi les événements suivants, quel est celui qui va conduire à une
augmentation de la demande de monnaie ?
a- Une augmentation du niveau de production globale.
b- Une augmentation du taux d'intérêt.
c- Une augmentation de l'offre de monnaie.
d- Une baisse du niveau des prix.

15- La raison principale pour laquelle les gens détiennent de la monnaie – « pour
acheter des choses » – fait référence au
a- motif de profit
b- motif de spéculation
c- motif de précaution
d- motif de transaction

16- Le motif de détention de monnaie qui encourage les investisseurs à détenir


des obligations lorsque les taux d'intérêt sont bas, avec l'espoir de les revendre
lorsque les taux auront remonté, est le
a- motif de transaction
b- motif de précaution
c- motif de spéculation
d- motif de profit

17- Le coût d'opportunité de la détention de monnaie est déterminé par


a- le taux d'intérêt
b- le taux d'inflation
c- le rendement des obligations
d- le niveau de la production globale
18- La demande de monnaie représente l'idée selon laquelle il existe
a- une relation négative entre le niveau des prix et la quantité de monnaie
demandée
b- une relation négative entre le niveau de la production globale et la quantité de
monnaie demandée
c- une relation négative entre le niveau des prix et la quantité de monnaie
demandée
d- une relation positive entre le taux d'intérêt et la quantité de monnaie demandée

6
19- Du point de vue de la demande de monnaie, le taux d'intérêt représente
a- le taux auquel la consommation présente peut être échangée contre de la
consommation future
b- le coût d'opportunité de la détention de monnaie (sous forme liquide)
c- e rendement de la monnaie qui est épargnée
d- Le prix de la monnaie empruntée

20- Laquelle de ces propositions vous paraît-elle vérifiée ?


a- en accordant un crédit une banque commerciale fait automatiquement varier la
quantité de monnaie banque centrale
b- en accordant un crédit une banque commerciale ne fait jamais varier la
quantité de monnaie banque centrale
c- en accordant un crédit une banque commerciale peut faire varier la quantité de
monnaie banque centrale