Vous êtes sur la page 1sur 14

ACADEMIE INTERNATIONAL DES

SCIENCES ET TECHNIQUES

EXPOSE DE SORTIE DE
TERRAINS
THEMES : ENGRAIS ET ELEMENTS
NUTRITIFS DU SOL

Participants :
Yapi Cho Edwige
Dadie Kouassi
Kouame Arthur
Trabi Sahedie

Encadreur : Mr KOUABENAN
SOMMAIRE
INTRODUCTON

I. ELEMENTS NUTRITIFS DU SOL


1. SOURCE
a) L’AIR
b) L’EAU
c) LE SOL
2. PRINCIPAUX ELEMENTS NUTRITIFS
3. LES AUTRES

II. ENGRAIS
 HISTORIQUE

1. ENGRAIS NATUREL ( ORGANIQUE )


a) QUELLE QUE ENGRAIS ORGANIQUE
b) COMPOSITION
c) MODE D’OPERATION

2. ENGRAIS CHIMIQUE ( MINERAUX )


a) QUELLE QUE ENGRIS CHIMIQUE
b) COMPOSITION
c) MODE D’OPERATION

3. AUTRES ( ORGANO-CHIMIQUE )
a) QUELLE QUE ENGRAIS ORGANO-CHIMIQUE
b) COMPOSITION
c) MODE D’OPERATION

2
III. ENJEU DE LE FERTILISATION

1. AU PLAN ECONOMIQUE
2. AU PLAN HUMAIN
3. AU PLAN ENVIRONEMENTALE

CONCLUSION

3
INTRODUCTION

Le sol est défini en géologie comme le produit de l’altération des roches


préexistante. Mais les agronomes définisse le sol comme la partie arable
homogénéisé par le labour et exploré par les racines dans plantes cultivés. Est
un élément indispensable pour les pays envoie de développements tel que la
Côte d’ivoire. Comme on le dit si bien le succès de ce pays repose sur
l’agriculture, ce qui nous emmène à prendre soin de cette terre qui nous nourris.
Mais il peut arriver que ce sol si précieux s’appauvrisse entrainent une baisse de
la production. Pour y remédier, on peut apporter au sol ce dont il a besoin pour
nourrir les plantes d’où l’utilité des Engrais. Ces engrais sont apporté en
complément au sol pour renforcé les éléments nutritifs du sol que sont : L’eau,
l’air et le sol.

Mais qu’es qu’un engrais, de quoi est il composé ? Et comment les engrais
fertilise t-il le sol ?

Tel seront les questions aux quelles nous nous efforceront de répondre dans la
suite de notre travaille.

 Quels que notions


o Fertilisation
o Complexe Argilo Humique (CAH)
o Photosynthèse
o Assimilation chlorophyllienne

4
I. Eléments nutritifs du sol

Pour croître, se développer et fructifier, une plante a besoin d’eau, de lumière et


d’éléments nutritifs. En agronomie un bon sol agricole est constitué de 25%
d’eau, 25% d’air, 45% de matière minérale et 5% de matière organique.

Le végétal fabrique sa matière organique à partir d’eau et de gaz carbonique


(CO2) en exploitant l’énergie solaire : c’est le phénomène de la photosynthèse.
Elle puise dans le sol les éléments minéraux et l’eau nécessaires à sa croissance.
Les Eléments nutritifs ont pour source L’Air, l’Eau et le Sol ; Ils permettent de
fournir les éléments indispensables au développement de la plante.

1. Source

a) L’Air

L’Air fournit à la plante, sous la forme de gaz carbonique, le carbone


nécessaire à la photosynthèse et à l’assimilation de chlorophyllienne.
L’oxygène présent dans l’air mais aussi dans le sol est indispensable à la
respiration de la plante qui lui fournit son énergie.

b) L’Eau

L'eau, outre ses rôles multiples, est dissociée en hydrogène et oxygène au


cours du processus d’assimilation chlorophyllienne.

5
c) Le Sol

Le sol fournit l'essentiel de l'eau et des éléments nutritifs sous forme


d'ions minéraux. Les racines absorbent ces éléments de façon sélective et
généralement les concentrent à partir de l'eau du sol qui constitue une
solution très diluée en ions (N, P, K, Ca, Mg, S et les oligo-éléments). Les
feuilles ne peuvent pas remplacer les racines dans leur rôle nutritif, mais
elles constituent une voie complémentaire d'absorption d'eau et d'éléments
minéraux utile dans certains cas.

2. Principaux éléments nutritifs

L’Azote (N), le Potassium (K) et le phosphore (P) constituent les principaux


éléments nutritifs dont une plante à besoin. L’azote (N) participe principalement
au développement du feuillage et des parties aériennes des plantes. Si les plantes
manquent d’azote, elles sont lentes à se développer, leur feuillage est vert clair
ou jaunâtre.

L’azote favorise la croissance des plantes et la production de tissus verts. Ils


sont en général recommandés pour les plantes vertes, qui ne produisent pas de
fleurs, ou pour les phases de croissance des plantes à fleurs, potagères ou les
espèces fruitières.

Le phosphore (P) et le potassium (K) sont indispensables à la formation des


fruits. Le phosphore (P) stimule le développement des racines, la floraison et la
fructification. Si les plantes manquent de phosphore, leur feuillage est foncé,
rouge ou marqué de taches rouges, la floraison est peu abondante et la
maturation des fruits est longue. Le phosphore est principalement issu du
superphosphate simple ou triple. Le potassium (K) est utile à la circulation de la
sève et à l’assimilation des éléments nutritifs par les plantes. Il améliore leur

6
résistance au gel, aux ravageurs et maladies, la couleur et la qualité gustative des
fruits, ainsi que la conservation des légumes racines.

3. Les autres

N, P, K… mais encore ? A côté de ces trois éléments essentiels pour la


croissance des plantes, de nombreux éléments et oligo-éléments présents
sous forme de traces, ont aussi une importance primordiale pour le
développement et la santé des végétaux. Quelques éléments de biologie et
de biochimie permettent de mieux comprendre leur rôle.

 Le magnésium (Mg)

Le magnésium est un constituant de la chlorophylle et joue par conséquent un


rôle essentiel dans la photosynthèse. Ce rôle métabolique du magnésium est
important, mais en général, le sol est suffisamment riche naturellement en cet
élément pour combler les besoins des plantes.

 Le calcium (Ca)

Les quantités nécessaires de calcium pour assurer les besoins métaboliques


des végétaux sont facilement assurés par sa présence naturelle dans le sol.
On apporte en général du calcium dans le sol pour améliorer sa structure ou
modifier son acidité (pouvoir tampon du calcium).

 Le Fer (Fe)

C’est un élément dont la carence a des effets bien connus, qui consistent en
un jaunissement de la plante (chlorose ferrique). Cette carence est due à un
blocage de l’assimilation du fer dans les sols riches en calcaire actif, avec un
pH élevé.

7
 Le soufre (S)

Le soufre joue un rôle important dans l’assimilation des vitamines par les
végétaux. Il est aussi responsable de l’odeur et du goût de certaines plantes
ou légumes (ail, oignon, chou). Le soufre est essentiellement assimilé par les
végétaux à partir des sulfates. Il est en général peu retenu par les sols et doit
être apporté en complément.

 Les autres oligoéléments

Le cuivre, le bore, le zinc, le molybdène ou le manganèse sont également des


éléments importants pour les équilibres métaboliques des végétaux. Ces
éléments sont nécessaires en très petites quantités, et la plupart du temps, ils
sont présents dans le sol ou dans l’eau de façon suffisante pour subvenir aux
besoins des plantes.

II. Engrais

Les principaux éléments nutritifs dont la plante a besoin sont l’azote, le


phosphore et le potassium. Ils font partie des éléments dits majeurs (dont la
plante a besoin en grande quantité) et sont les éléments les plus susceptibles de
manquer dans un sol. En effet Les végétaux prélèvent les éléments nutritifs
du sol. Il est donc nécessaire d’entretenir la fertilité du sol en reconstituant ses
réserves par des apports de matières fertilisantes adaptés. Ces apports sont à
réaliser en fonction de la richesse du sol et des besoins des plantes. On
distingues plusieurs types d’engrais à savoir : Les engrais Organiques, les
engrais Minéraux et les engrais organo-minéraux.

8
 HISTORIQUE

Au début du XIXe siècle, Justus von Liebig affirme dans sa Chimie


organique appliquée à la physiologie végétale et à l’agriculture que les
plantes contiennent des sels minéraux, qu'elles ont extrait des substances
minérales du sol. Il conclut à la nécessité de restituer à la terre les sels
dont elle a été privée progressivement par l'absorption végétale. Très
lentement, ces idées sont diffusées à la campagne. Mais bien avant les
Egyptiens utilisait les limons apportés par le Nil comme engrais pour
enrichir le sol. C’est bien plus tard après qu’on commencé à fabriquer des
engrais azotés et potassiques à Valenciennes en 1838.

1. Engrais organique

Les engrais organique à la différence des engrais minéraux sont issus de


matière vivante c'est-à-dire de déjection Animale, Humaine et de matière
végétale. On peut cités le Compost, le Fumier et le Guano. Ils sont beaucoup
utiliser dans la production de produit bio en raison de leur effet différent sur le
sol et la santé des consommateurs.

a) Quelle que engrais organique


 Ceux issus de déchets industriels

Ce sont des déchets industriels, tels que des déchets d'abattoir : sang desséché,
corne torréfiée, déchets de poissons, boues d'épuration des eaux. Ils sont
intéressants pour leur apport en azote à décomposition relativement lente, et
pour leur action favorisant la multiplication rapide de la microflore du sol.

 Ceux issus de déchets végétaux

D'autres sont issus de déchets végétaux : biodéchets végétaux, résidus verts,


compostés ou pas, et ils peuvent être constitués aussi de plantes spécialement
cultivées comme engrais vert.

9
 Ceux issus des produits d’élevage

On peut citez les déjections animal et d’autres produits

b) Composition

Ils sont pour la plus part riche en Azote (N) et sont composé de déchets
provenant d’êtres vivants.

c) Mode d’opérations

Les déchets recueillies sont d’abord stocké, et son ensuite appliqué sur la
surface à fertiliser et s’infiltre dans le sol en même temps les eaux de pluies.
Après les plantes n’on plus qu’a aller chercher dans le sol les nutriments
apportés.

2. Engrais chimique

Les engrais chimiques contrairement au engrais organique sont utilisé dans des
plantations a plus grande échelle en raison de leur plus grand rendement. C’est
engrais favorise plus la quantité plutôt que la qualité du produit.

a) Quelle que engrais chimique


 Les engrais simples

Dans le trio Azote, potassium, phosphate. Ceux si ne contienne qu’un élément.


On peut citer : les engrais Azoté, les Engrais phosphaté et les Engrais
potassiques.

 Les engrais composés

10
Ce sont des engrais ayant une teneur déclarée en deux ou trois éléments
nutritifs majeurs. On distingues les engrais binaires ( Nitrophosphate et
phosphate d’ammonium NP ) et les Engrais ternaires ( super phosphate )

b) Compositions

Ils sont composés en majorité des éléments tels que l’Azote, le potassium et le
phosphate. Et contienne d’autres éléments en trace.

c) Mode d’opération

Les éléments principaux d’ont on a besoin sont trouvé dans des mines et
carrières. Ils sont ensuite transportés à l’usine où ils seront traités et transformés.
Après ils sont en fonction de leur état verset en grains ou pulvériser en liquide
sur le sol ou les plantes.

3. Engrais organo-chimique

C’est engrais résultent du mélange d’engrais minéraux et d’engrais organiques.


Dans ces engrais la matière organique Azotée représentent généralement 25 à
50 % des produits finis et les autres éléments sont dillué dans la matière
organique.

a) Quelle que engrais organo-chimique

On peut citer les engrais Frayssinet en granulé et les engrais Fertigo.

b) Compositions

Ils doivent contenir au moins 1% d’azote, et le reste des éléments nutritifs sont
mélangé dans la matière organique.

11
c) Mode d’opération

Après avoir mélangé matière organique et les minéraux ils sont appliqués en
fonctions de leurs états. C'est-à-dire pulvérisé en liquide ou verset en grains.

III. Enjeu de la fertilisation

En plus d’enrichir le sol et d’amélioré nos productions les engrais ont aussi
d’autres retombés

1. Au plan économique

Comme cité plus hauts les engrais augmente la production ce qui permet de faire
des profits au plan économique. Ces engrais nous fons aspirer à l’auto-suffisante
alimentaire et nous permette d’exporter nos produits. Mais contenu de la
décomposition rapide des produits obtenus, leurs conservation nécessite
l’utilisation d’autres produits ce qui revient plus chers au plan économique.

2. Au plan humain

Au plan humain les retombés sont beaucoup moins satisfesant, car l’utilisation
de produit chimique pour augmenter la production s’infiltre dans le sol en même
temps que les eaux de pluies, ce qui va contaminer les cours d’eaux et napes
d’eaux soutéraines. En plus la simple consomation des produits obtenus s’avère
dangereux pour les consomateurs.

3. Au plan environnemental

12
Les retombés au plan environnemental ce situe au niveau de la fabriquation de
ces engrais. Les déchets d’origine industrielle sont déversé dans la nature et
empoisonne les Hommes et les animaux. Pourtant un risque environnemental
moins cité, et pourtant très important lui aussi, est la contribution
au réchauffement climatique, due aux fortes émissions, d'oxydes d'azote,
notamment le protoxyde d'azote (N2O), qui est un puissant gaz a effet de serre.

CONCLUSION

En somme nous pouvons dire que l’utilisation d’engrais nous à permis de


contenir l’augmentation croissante de la population, d’augmenter notre
production et nous a permis de faire des bénéfices. Mais au fur et à mesure que
la population augmentais sont utilisations était de plus en plus évidente et nous à
vite rendu dépendant. Désormais sont utilisations devenus monnaie courante
s’avère être dangereux pour les consommateurs et pas seulement, pour la
planète. Pour y remédier l’on prône de nos jours les ressources ‘’Bio.

Mais contenue de tout ce que les engrais entrainent pourrait on s’en passer ?

Où pouvons nous utiliser une autre ressources pour fructifiés nos rendements
sans endommagé notre planète ?

13
SOURCES

https://fr.wikipedia.org/wiki/Engrais#p-search
https://fertilisation-edu.fr/component/gnosis/word/37.html

14