Vous êtes sur la page 1sur 69

Techniques de l'expression orale : la VOIX

Phonétique. Exercices de diction.


Qu’est-ce que la voix ?
La voix est composée de trois éléments :
- un son,
- un véhicule de ce son (l’air),
- et un modificateur du son (le circuit pharynx / bouche / lèvres / langue / fosses
nasales).

Le langage est avant tout une activité cérébrale… il est donc important de
connaître sa voix afin de pouvoir l’utiliser de façon adaptée à la situation.

Les différentes caractéristiques de la voix :

- la hauteur (aiguë, médiane, grave) ;


- l’intensité (forte, faible) ;
- la diction (prononciation et articulation) ;
- le débit (lent, rapide, adapté) ;
- l’intonation (qui contribue beaucoup au sens du message) ;
- l’accentuation et les pauses (qui mettent en valeur certaines idées)

Que ce soit dans le cadre des relations personnelles ou des contacts


professionnels, la communication orale prend une place très importante. Elle
constitue pour les particuliers le moyen d’accès le plus direct à leur personnalité
et, pour les entreprises, un facteur essentiel de leur image de marque.

La voix est intimement liée à notre caractère, à notre affectivité, à nos


sentiments. Elle est l’expression de notre personnalité et est un outil idéal pour
s’exprimer… Il convient donc d’adapter le ton de la voix au contenu du message
en pensant toujours très fortement à l’effet que l’on souhaite produire !

C’est dire l’importance que revêt un apprentissage qui doit assurer une parfaite
maîtrise de la langue, mais aussi la qualité de l’élocution.
S’il faut veiller à la correction du message et être, pour cela, attentif au choix des
termes et des tournures syntaxiques, il faut également contrôler le débit de la
voix, l’articulation, et tirer parti de ces auxiliaires non verbaux que sont
l’attitude, les gestes, le regard…
Avant même de comprendre le sens des mots, l'auditoire est charmé ou irrité par
le son de la voix. Pour être conscient de son impact, il faut comprendre son
mécanisme

Pour maîtriser les effets de la voix, il faut travailler le volume, l'articulation, le


débit, la respiration et l'intonation.

1. Le Volume
Pour se faire écouter, il faut d'abord se faire entendre : une voix trop faible exige
de l'auditoire un effort d'attention tel que, peu a peu, il finit par ne plus écouter.
De la même façon, une voix trop forte, qui provoque peut-être au début de son
intervention un effet de surprise, en vient à fatiguer l'auditoire.

1
Poser sa voix - Comment découvrir son médium ?

C'est la pose de la voix qui permet d'acquérir son véritable timbre (médium) et
de parler sans fatigue, même très longtemps. Il faut d'abord connaître sa
tessiture, c'est-à-dire l'étendue de sa voix dans ses trois catégories : aigu, médium,
grave.

Comment la découvrir ? Il est préférable de solliciter une aide extérieure (comme


celle d'un professeur de chant). A défaut, on peut y arriver seul de la façon
suivante :
1° Respirez profondément (respiration abdominale),
2° Emettez le son "a", de toutes les manières possibles, sans contracter la gorge
et sans nasiller,
3° Choisissez parmi ces émissions celle que vous donnez le plus facilement et qui
est en même temps la plus sonore,
4° Adoptez ce son comme note médium et lisez un texte, vers ou prose, en ayant
soin de faire graviter votre voix autour de cette note (si vous disposez d'un
magnétophone, ce travail sera beaucoup plus facile). Il sera important de ne pas
trop vous éloigner de la note médium pendant les premiers temps : votre diction
prendra d'abord un caractère monotone et restreint.

La hauteur de la voix dépend du nombre de vibrations de nos cordes vocales


pendant un temps déterminé. Plus ce nombre est élevé, plus la voix est aiguë.
Plus il est faible, plus la voix est grave. Pour pouvoir parler longtemps, sans se
fatiguer et sans lasser son auditoire, il vaut mieux disposer d’une voix
« médiane ».
L’intensité (ou volume) doit être adaptée à la distance qui vous sépare de
l’interlocuteur.
Le timbre fait l’originalité de votre voix (douce, criarde ou rauque) et lui donne
sa personnalité.

Travailler l’intensité (la force de la voix)

berceuse » :
Dites chaque vers de chaque strophe à un degré d’intensité toujours moindre. Il
y aura donc six degrés différents d’intensité correspondant aux six vers… le
dernier étant chuchoté !

Berceuse – Maurice CAREME (La Lanterne Magique)


Au fond des bois Que c’est à peine
Couleur de faîne, [fruit du Si on l’entend.
hêtre]
La feuille choit A demi-voix,
Si doucement Si doucement
Que c’est à peine Que c’est à peine
Si on l’entend. Si on l’entend,

À la fontaine, Une maman


Le merle boit Berce la peine
Si doucement, De son enfant.

2
Il faut qu'une voyelle soit ouverte ou fermée :

Il y a, en français, onze prononciations possibles pour six voyelles :


- [i, u, ou] dont la prononciation ne pose pas de problèmes particuliers,
- [a, o, "e", eu] qui sont soit "ouvertes" soit "fermées".

Comme l'orthographe ne donne aucune indication précise, cette prononciation


est sujette à de nombreuses erreurs selon les accents régionaux ou les habitudes
individuelles. Il n'en existe pas moins une prononciation orthodoxe
(conformément à une doctrine) de ces phénomènes en français.

Renforcement expressif des voyelles :


Dans chaque strophe, différents sons vocaliques sont répétés :
La Pluie – Extrait de « Aux Andelys »

La pluie tombe infinie. Les horizons s’enfuient. Où vont-ils ces coteaux, ces coteaux
sous la pluie, qui portent sur leur dos ces forêts qui s’ennuient ?
Où donc est Andely-le-Petit ? son coteau ? son château ? je les voyais tantôt. Les
horizons s’enfuient. La pluie tombe infinie.
Du côté des forêts, qui donc réapparaît ? Ce géant, est-ce lui ? Est-ce toi, vieux
château qui vas courbant ton dos sous neuf siècles d’ennui ?
La pluie tombe infinie.

Ne pas trouver son timbre, son médium, c'est risquer d'adopter un ton de voix
trop élevé, ce qui peut avoir des conséquences assez graves pour ceux qui doivent
parler beaucoup.

A fermé : pâte, tâche, âme, flamme, barrière, cadre, candélabre, crabe, déclamer,
maçon, bâton, pasteur.

A ouvert : patte, balle, chasse, cobalt, ménage, Suzanne, valse, lucarne, chalet,
bateau, machine, Montmartre, pape, barbe, scandale, écarlate, Jacques, Le
Havre.

O fermé : apôtre, nôtre, beau, zéro, pôle, côté, arôme, zone, cyclone, saule,
mauve, émotion, grosse.

O ouvert : homme, Paul, notre, objet, obéir, otage, opération, porte, automne,
voter, coteau, mauvais, note, téléphone, atome, Joseph, odeur, potion, oreille.

E fermé : chez, clé, péril, désir, pied, fée, nez, décédé, et, crée, sais, pré, déjeuner,
chez, j'ai, dé.

E ouvert : est, paix, avait, près, fougère, destin, Joseph, épais, naît, presse, pareil,
jouet, poulet, sagesse, vraie, des, chef.

2
EU fermé : jeûner, jeu, feu, milieu, lieue, vieux, voeux, Meuse, Creuse, queue,
deux, gueux, meute, feutre, neutre, beugle.

EU ouvert : peupler, pleurer, feuille, peur, malheur, meurt, coeur, beurre,


preuve, veuve, oeuvre, fleur, deuil, heure, seul, gueule.

A ac, as, at, az…


En haut du mât, le pirate cria : Échec et mat !
En bas, sur son matelas, dans son mas en Provence Barbara mange de l'ananas,
hélas en lisant un atlas avec ses doigts gras. [mas : maison de campagne dans le
midi]
Marc ouvre le cadenas de son vasistas et voit là, en vrac, un tas de tabac au bord
du lac.
C'est un cas ce gars là.
Le jars, pas à pas, va par là et retire l'as du tas de cartes. [jars : mâle de l’oie]
Raz-de-marée sur le gaz ! Halte là !

2 L'Articulation
Précisons d'abord le vocabulaire : la diction est étymologiquement l'art de dire et
se décompose en deux parties principales : l'articulation et la prononciation.

Ces deux termes sont souvent employés plus ou moins à contresens :


- l'ARTICULATION concerne l'émission des consonnes, donc des syllabes,
- la PRONONCIATION concerne les voyelles, leur "ouverture" ou leur
"fermeture", le fait qu'elles soient longues ou brèves, leur nasalisation.

Pour l'articulation, nous avons cette merveilleuse image de Charles DULLIN


[Acteur et directeur de Théâtre français - 1885/1949] qui disait :
« Prenez appui sur les consonnes. Imaginez que les consonnes sont comme les
jambes de devant du cheval et les voyelles les jambes arrières. Celles-ci suivront
toujours ! »

Il existe un certain nombre de personnes qui parlent en ouvrant la bouche le


moins possible, en tenant les lèvres presque serrées, en précipitant les syllabes. A
ceux-là, il faut répéter sans se lasser : "Articulez". C'est-à-dire ouvrez grande la
bouche, détachez les syllabes, faites sonner clairement chaque consonne.
Mais dans tous les cas, l'articulation est affaire de travail : il faut s'entraîner...

Il existe de très nombreux exercices d'articulation. Ils sont très généralement


composés de phrases absurdes et apparaissent comme des jeux.

Rares sont les "vraies" phrases susceptibles de servir d'exercice d'articulation.


Pour les "s", par exemple, on cite toujours RACINE :
« Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? »
Mais, en général, ces exercices invitent plutôt au rire qu'à l'émotion poétique :

Le crayon entre les dents :

Un des "trucs" classiques consiste à parler ou à lire un texte avec un crayon


serré entre les dents (parallèlement bien sûr, et non pas comme une cigarette !).

3
Il permet de se rendre compte que l'on peut parfaitement articuler malgré
l'obstacle et qu'au fond le crayon matérialise la paralysie habituelle de la bouche,
des lèvres, de la langue, en somme de tout le corps.

ROBESPIERRE
[homme politique français aux convictions démocratiques1 - 1758/1794
Révolution] :

« En voyant la multitude des vices que le torrent de la Révolution a roulés pêle-mêle


avec les vertus civiques, j'ai tremblé quelquefois d'être souillé aux yeux de la
postérité par le voisinage impur de ces hommes pervers qui se mêlaient dans les
rangs des défenseurs sincères de l'humanité ; mais la défaite des factions 2 rivales a
comme émancipé tous les vices : ils ont cru qu'il ne s'agissait plus pour eux que de
partager la patrie comme un butin, au lieu de la rendre libre et prospère. Je les
remercie de ce que la fureur dont ils sont animés contre tout ce qui s'oppose à leurs
projets, a tracé la ligne de démarcation entre eux et tous les gens de bien ; mais si
les Verrès et les Catilina de la France se croient déjà assez avancés dans la carrière
du crime pour exposer sur la tribune aux harangues3 la tête de leur accusateur, j'ai
promis aussi naguère de laisser à mes concitoyens un testament redoutable aux
oppresseurs du peuple, et je leur lègue dès ce moment l'opprobre4 et la mort.
Je conçois qu'il est facile à la ligue des tyrans du monde d'accabler un seul homme
; mais je sais aussi quels sont les devoirs d'un homme qui peut mourir en défendant
la cause du genre humain. J'ai vu dans l'histoire tous les défenseurs de la liberté
accablés par la fortune ou par la calomnie ; mais bientôt après, leurs oppresseurs et
leurs assassins sont morts aussi. Les bons et les méchants, les tyrans et les amis de
la liberté disparaissent de la Terre, mais à des conditions différentes. Français, ne
souffrez pas que vos ennemis cherchent à abaisser vos âmes et à énerver vos vertus
par une funeste5 doctrine. »
1
Démocratie : Régime politique dans lequel le peuple exerce sa souveraineté lui-
même
2 3
Faction : groupe, parti Harangue : discours ennuyeux
4 5
Opprobre : honte, déshonneur Funeste : nuisible

Il s'agit donc d'une prise de conscience : chacun constate, bon gré mal gré, que
dans sa manière habituelle de parler il avale les syllabes plutôt qu'il ne les envoie
aux autres (à l'auditoire) et les tasse les unes contre les autres au risque de ne pas
se faire comprendre.
La gymnastique de la parole :
Rôle des lèvres et de la langue [mobilité de la mâchoire inférieure] :
Syllabes complexes de notre langue :
esp stur ert olp spli spic blist
igzo adzi obju adjo crouo tsui
Logatomes : syllabes complexes sans signification :
2 syllabes : fanvé gontra zulzeu
panbi yéroi
3 syllabes : nuronli faviker jifaseu
koguchi dimanko
4 syllabes : mandurnalo otrudiré ésurtaldi
sinzanchujon goutiduran

4
5 syllabes : vafituruder sanzibidélu
pudounurital pulbalgoritel
ansligélitil
6 syllabes : antirnudaséta ratinvélistalur
zotrinalduminol obojuribétoul
antrinalgolis
7 syllabes : nostikazofimalé budminusagudin
volftirangartulséti
nurtolboufeuvlidétu
nomoridutilédon

gymnastique de la parole. Apprenez ces phrases par coeur pour les énoncer une
seule fois, d'abord lentement, puis plusieurs fois rapidement.

Il est recommandé de faire cet exercice en tenant un crayon vigoureusement entre


les dents et en essayant de se faire très nettement, très clairement comprendre
malgré cet obstacle.

1. Foie gras d’oie frais.


2. Un gros gras grand grain d’orge disait à un autre gros gras grand grain
d’orge : « Dis-moi gros gras grand grain d'orge quand te dégros gras grand grain
d'orgeras-tu ?
Je me dégros gras grand grain d'orgerai,
quand tous les gros gras grands grains d'orge
se seront dégros gras grands grains d'orgés. »
3. Si six cents scies scient six cents cigares,
six cent six scies scieront six cent six cigares.
4. Il faut qu'un sage garde-chasse sache chasser tous les chats qui chassent dans
sa chasse.
5. Le fisc fixe exprès chaque taxe fixe excessive exclusivement au luxe et à
l'exquis.
6. L'assassin sur son sein suçait son sang sans cesse.
7. Il cherche ses chaises chez Sanchez.
8. Six serpents fous siffleurs et farceurs sont survenus sur la serpillière effilée et
sale en sifflant une fanfaronnade et s'en furent !
9. Cinq capucins portaient sur leur sein le seing du père.
10. J'ai un point dans mon pourpoint qui me pique et qui me pointe, si je savais
celui qui a mis ce point dans mon pourpoint qui me pique et qui me pointe, je lui
mettrais un point dans son pourpoint qui le pique et qui le pointe.
Pourpoint : vêtement masculin qui couvrait le buste.
11. Voici six chasseurs se séchant, sachant chasser sans chien.
12. Ces fiches-ci sont à statistiquer.
13. La cavale au Valaque avala l'eau du lac et l'eau du lac lava la cavale au
Valaque.
14. Les grains de gros grêlons dégradent Grenade.

5
15. L’exploit, exclusivement expérimental, exprime explicitement son exceptionnel
optimisme.
16. Quatre très gros crapauds crient et croassent dans quatre très gros trous
creux.
17. Un généreux déjeuner régénérerait des généraux dégénérés.
18. Pruneau cuit, pruneau cru...
19. Chasseur qui chassez, sachez chasser sans chien.
20. S'étant séché sagement, ce censé chasseur se chausse sagement.
21. L'anonyme Annie anima une unanime amie honnie à minuit.
22. Ces cent six sachets, sachez cela, si chers qu'Alix à Nice exprès tout en le
sachant chez Chassachax choisit, sont si chers chaque, si chers ! qu'ils charment
peu !
23. Ce ver vert sévère sait verser ses verres verts.
24. Zazie causait avec sa cousine en cousant.
25. Un fric-frac fracassant de frusques de fakir et de falbalas à froufrous, effraye
le fripon.
26. Je veux et j'exige d'exquises excuses de ce juge.
27. Seize jacinthes sèches ensachées dans seize sachets secs.
28. Quarante-quatre crêpes ocres et quatre crabes crus croqués à Cracovie,
craquent et crissent sous les crocs.
29. Un suceur de sang sachant sucer doit savoir sucer sans sangsue.
30. Passons souper chez ce cher Serge.
31. Rat vit rôt, rôt tenta rat, rat mit patte à rôt, rot brûla pattes à rat, rat secoua
pattes et quitta rôt.
32. Six petites truites cuites,
Six petites truites crues.
33. Un dragon gradé, un gradé dragon.
34. Trois très gras rats gris grattent.
35. Sapristi ! Si ce secret se sait d’ici ce soir, ce complot sera sans succès.
36. Deux crapauds gris et gras croquaient dans des croûtons croustillants dans un
grand restaurant.
37. Trente-trois tortues trottaient tristement sur trois étroits toits.
38. Le scout mange son casse-croûte cru.
39. Les carottes rouges roulent sur le trottoir.
40. Six slips chics, six chics slips.
41. Alerte ! Arlette allaite...
42. Ciel ! si ceci se sait, ces soins sont sans succès.
43. Trois grands gros rats dureront rarement.
44. Qu'a bu l'âne au lac ?
L'âne au lac a bu l'eau.

6
45. Mur gâté, trou s'y fit, rat s'y mit.
46. Tes laitues naissent-elles ?
Yes mes laitues naissent.
47. Ton thé t'a t'il ôté ta toux tenace ?
Mon thé ne m'a rien ôté du tout.
48. Poisson sans boisson, c'est poison !
You should always have wine when you eat fish !
49. Un ange qui songeait à changer son visage pour donner le change se vit si
changé que, loin de louanger ce changement, il jugea que tous les autres anges
jugeraient que jamais ange ainsi changé ne rechangerait jamais, et jamais plus
ange ne songea à changer.
50. Roi Paragarapharamus, quand vous désoriginaliserez-vous ? Je me
désoriginaliserai, quand le plus original des originaux se sera désoriginalisé. Or,
comme le plus original des originaux ne se désoriginalisera jamais,
Paragarapharamus ne se désoriginalisera jamais.
51. Six cerises rouges bien mûres, s'ennuient sur un cerisier, six cerises voudraient
s'en aller, moineaux ou jardiniers venez les chercher !
52. Les vers verts levèrent le verre vert vers le ver vert.
53. Cinq ou six officiers gascons
Passant certain soir à Soissons
Marchandèrent des saucissons :
Combien ces cinq saucissons ?
"A vingt sous, c'est cent sous."
C'était cent sous, ces saucissons.
54. Le dindon défiant se dandine avec dédain tandis que les dindonneaux indociles
déguerpissent dans les dahlias.
55. Trois gros rats gris dans trois gros trous.
56. Combien ces six saucissons-ci ?
C'est six sous ces six saucissons-ci.
57. Je vais en Autriche saluer l'autruche. Dans son château fort, l'autruche est très
riche et met dans ses ruches des abeilles en or.
58. Santé n'est pas sans "t", mais maladie est sans t !
59. Quels bavards, ces canards : ils ne disent que bêtises, coin coin coin, à plein
bec, est-ce grec, italien ou anglais ? en tout cas, je ne les comprends pas !
60. Françoise froisse fébrilement une feuille de frêne.
61. Mon père est maire… mon frère est masseur !
62. Dans la gendarmerie, quand un gendarme rit, tous les gendarmes rient dans la
gendarmerie.
63. Les chaussettes de l'archiduchesse sont sèches et archisèches.
64. Si six scies scient six citrouilles,
six cent six scies scieront six cent six citrouilles.
65. Est-ce seize chaises sèches, ou seize sèches chaises ?
66. Un chasseur sachant chasser, un chausseur sachant chausser.

7
67. Cette taxe fixe excessive est fixée exprès à Aix par le fisc.
68. J'exige l'ascension de l'escalier sans essoufflement exagéré.
69. La vie ?
un rien l'amène,
un rien l'anime, Citation de Raymond QUENEAU
un rien la mine,
un rien l'emmène...
70. Si l'amour est un crime, alors tu seras ma prochaine victime.
71. Pluie me mouille, feuille rouille, vent me fouette, vent tempête, feuilles folles , je
m'envole.
72. Sachez que Natacha n'attacha pas son chat ! Natacha n'attacha pas son chat
Pacha qui s'échappa. Cela fâcha ce cher Sacha qui chassa Natacha. Natacha fut
chassé par son Sacha fâché n'ayant pas attaché Pacha son chat qui a pu
s'échapper.
73. Si six scies scient six cyprès, c'est certain que six cents scies scient six cents
cyprès.
74. Le python de la pythonisse a sucé du bois de réglisse. Il est lisse comme un
trombone à coulisse lisse et le python de la pythonisse de tristesse se rapetisse; il
n'est plus en Suisse qu'un piteux piton d'alpiniste chez un droguiste.
75. Patrice a le pastis pas triste.
76. Monsieur DUROC de Carnac a raccroché, choqué, quand le docteur CARCAN
a conclu que le contrat était caduc.
77. Grand doreur quand redoreras-tu sûrement et d'un goût rare mes trente-trois
ou trente-quatre grandes cuillers d'or trop argentées ?
Je redorerai sûrement et d'un goût rare tes trente-trois ou trente-quatre grandes
cuillers d'or trop argentées, quand j'aurai redoré sûrement et d'un goût rare les
trente-trois ou trente-quatre autres grandes cuillers d'or trop argentées.
78. Donnez-lui à minuit huit fruits cuits et, si ces huit fruits cuits lui nuisent,
donnez-lui huit fruits crus.
79. Madame COUTUFON dit à Madame FONCOUTU :
- "Bonjour, madame Foncoutu. Y a t’il beaucoup de Foncoutus à Coutufon ?"
- "Il y a autant de Foncoutus à Coutufon qu'il y a de Coutufons à Foncoutu."
80. Il était une fois une marchande de Foix
Qui vendait du foie dans la ville de Foix
Elle se dit: "Ma foi, c'est la dernière fois
Que je vends du foie dans la ville de Foix… car il fait trop froid !"
81. Constantinopolitain, quand te déconstantinopolinariseras-tu ? Je me
déconstantinopolinariserai, quand tous les constantinopolitains se seront
déconstantinopolitanisés.
Constantinople : ancien nom d’Istanbul (Turquie)
82. Si SAMSON sait ceci, ses soucis sont sans suite.
83. Ce chasseur si cher se sèche ce soir à son séchoir mais son chien sage se sèche et
chasse seul.

8
84. Lise et José, lisons ensemble et sans hésiter les usages des honnêtes indigènes de
Zanzibar.
85. J'insiste et j'exige ceci aussi.
86. Six cent cinq saints sont sans scie... Si six cent cinq saints avaient une scie : six
cent cinq scies scieraient sans souci !Tu baisses l'échine, même si tu rechignes, tu
t'échines.
87. Un pêcheur péchait sous un pêcher qui l'empêchait de bien pécher.
88. Le chasseur, sachez-le, sèche ses chaussettes si chouettes et souhaite les
ensacher.
89. Mille millions de merveilleux musiciens murmurent des mélodies multiples et
mirifiques.
90. Ayant chassé dans les champs, six chasseurs, chaussés d’échasses, se séchèrent
ce soir-là... tandis que leurs chers chiens sages furent séchés au séchoir !
91. Le grand et gros Gédéon gronda Grégoire, le Grec, dans la grande grange
grise de Granville.
92. Cher, très Cher Charlie, sachez ceci : c’est Alice qui a choisi ces six cents
cigares sous six cents sachets de satin chez Sacha Chassagne.
93. Des poches plates, des plates poches.
94. La limace rouge, grasse, est besace, fort mollasse qui bavasse, se prélasse et
traînasse.
95. Quand un cordier cordant veut corder une corde, pour sa corde corder, trois
cordons il accorde. Mais si l'un des cordons de la corde décorde, le cordon
décordant fait décorder la corde.
96. Je veux et j’exige d’indiscutables excuses, comme je veux et j’exige une escale
exquise !
97. Un hanneton volage
Près d'une pie passa
Mais la pie qui était sage
Ne le happa pas.
Quel bel appât
Que la pie n'happât pas !

Des textes :

1. Chaque matin, notre lapin se sauve de son abri ; il prend le chemin du


jardin ; là, il croque le chou, le salsifis, la chicorée, le pissenlit, la laitue fraîche et
d'autres légumes. Quand on le voit, on le chasse...

2. C'est l'évadé du NEVADA qui dévalait dans la vallée, dans la vallée du


NEVADA, qu'il dévalait pour s'évader, sur un vilain vélo volé, qu'il a volé dans une
villa, et le valet qui fut volé vit l'évadé du NEVADA qui dévalait dans la vallée, dans
la vallée du NEVADA, qu'il dévalait pour s'évader sur un vilain vélo volé.

3. Un vieux chasseur sobre plein de santé, mais atteint de cécité, chaussé de


souliers souillés, sans cigare, fut dans la nécessité de chasser seul, sur ces champs
sis en Sicile, un sinistre chat sauvage. Il siffla ses chiens « Châtain, Satin,

9
Chauvin » et suivit son chemin. Sur son passage, six chastes chérubins siciliens,
sans soucis, sans chaussures, chuchotèrent ceci : « Salut, Sire chasseur, citoyen
sage et plein d'âge, aux yeux chassieux, au sang chaud, sois chanceux ! Sache en
ce jour serein, sans chagrin... ».

4. Sous la mousse ou sur le toit, dans les haies vives ou le chêne fourchu, le
printemps a mis ses nids. Le printemps a nids au bois. Annie, amie du renouveau,
c'est le doux temps. Amie Annie, au bois joli gamine le pinson.

She sells sea-shells on the sea-shore and these hells she sells are sea-shells I'm
sure.
Sister Suzy is sowing shirts for soldiers, sowing shirts for soldiers is all sister
Suzy sows ; the soldiers write home a pistle that they sleep on thistles than the
soft shirts for soldiers that sister Suzy sows.

Les pièges de la PRONONCIATION :

Seuls quelques vrais "h" aspirés sont recommandés :


- avec certains mots : les (h)andicapés, les (h)aricots, les (h)éros,
- avec les sigles : le (h)LSD, le (h)HLM, le (h)FBI,
- avec des mots que l'on veut charger affectivement : la (H)onte, la (H)aine.

Faire une mauvaise liaison produit un effet ridicule de surcharge. Omettre toute
liaison produit un effet argotique.
Exemple : "Quan(d) i m'on(t) appris ce qu'i en était, j'suis resté tou(t) étonné."

La règle est la suivante : il faut relier les mots unis par le sens à l'intérieur d'un
même groupe :
- les + nom : les oiseaux,
- adjectif + nom : le petit enfant.

Mais, on ne lie pas le nom et l'adjectif quand celui-ci est placé après...
exemple : "un orateur / ennuyeux"
On ne fait pas non plus la liaison dans les noms composés au pluriel...
exemples : "les pinces / à vélo" "les machines / à sous"

Des exercices pour articuler :

On appelle "paronymes" des mots qui présentent une certaine ressemblance de


son ou d'orthographe : par exemple "acception" ou "acceptation".
Acception : sens dans lequel un mot est employé (en cas d’Homonymes)

Des listes de paronymes proposent donc des prononciations voisines qu'il s'agit
de bien distinguer par l'articulation.

10
vol – bol – toc – pôle val – pâle - balle
pile – bile – vil talc – tac – vrac - bac
taxe – axe – axial fisc – fixe – fil - fils

Musc, muse, ruse, rustre, rude, ruche, frustre, juste, buste, plus, brute, brûle,
brume, buffle, bûche, bulle, brusque, j'use, jusque, cruche, cure, culte, cube.

Sieste, geste, gèle, gemme, j'erre, ferre, frère, fresque, ferme, frêle, elle, nette,
benne, Berne, herbe, herse, bêche, tchèque, chèque, zeste, peste, veste, presque,
perce, prêtre, perle, prête, presse.

Biche, bridge, brigue, gigue, guigne, guide, grippe, grime, grise, crise, crisse,
crispe, éclipse, éclisse, ellipse, lisse, liste, litre, lettre, latte, malle, halte, talc,
calque, claque, algues, Alpes, palpe, palme, calme, clame, gramme.

Appliquer, répliquer, explication, obstruction, abstraction, auscultation,


occultation, collection, annexion, immixtion, imminence, éminence, émission,
hémicycle, tricycle, tricidine, trichine, triclinique, polyclinique, spoliation,
extradition, extraction, attraction, soustraction, surexposition, sous-exposition,
luxation, luxer, vexer, boxer, relaxer, taxer, fixer.

Giroflée, hémisphère, psychologie, tabernacle, exclusion, submersion,


Tchécoslovaquie, expropriation, exception, obnubiler, intelligibilité,
inintelligibilité, anticonstitutionnellement.

3 Le Débit

Le débit, c'est la vitesse à laquelle l'orateur parle (nombre de mots prononcés


dans un laps de temps donné). Le débit moyen est de 120 à 160 mots à la minute :
c’est celui qui convient si vous voulez être compris.

Un débit lent, calme confère de la gravité au propos. Un débit précipité signifie


agitation, nervosité. Cependant, la régularité trop respectée du débit engendre la
monotonie. Varier les changements de vitesse stimule l'intérêt de l'auditeur.

4 La Respiration

Les pauses et les silences sont des arrêts plus ou moins longs. Ils constituent une
sorte de ponctuation orale. Ce sont des moyens efficaces quand ils sont maîtrisés
pour retenir ou attirer une attention défaillante.

* Il y a arrêt sur un point important :


l'auditoire comprend que le point est essentiel ;

* Il y a arrêt après une question :


l'auditoire comprend que quelqu'un doit prendre la parole et répondre ;

* Il y a arrêt au milieu d'une phrase :

11
l'auditoire regarde et cherche à comprendre ce qui se passe.

Pensez à votre respiration : on s'est aperçu que seuls les bébés et les "primitifs"
savaient respirer correctement !
Le rythme respiratoire varie selon les individus (de six à vingt fois par minute).

Savoir gérer son souffle :

Pour apprendre à gérer son souffle, c'est-à-dire contrôler l'expiration et savoir


l'utiliser pour dire, s'il le faut, de longs ensembles de mots, voici quelques
exercices de durée :

1) Premier exercice

HUGO :
"Oceano Nox"… Combien pouvez-vous en dire sur une seule expiration ?

« Oh ! combien de marins, combien de capitaines


Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
Dans ce morne horizon se sont évanouis !
Combien ont disparu, dure et triste fortune !
Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
Sous l'aveugle océan à jamais enfouis !
Combien de patrons morts avec leurs équipages !
L'ouragan de leur vie a pris toutes les pages
Et d'un souffle il a tout dispersé sous les flots !
Nul ne saura leur fin dans l'abîme plongée. »

- aspirer pleinement et, sur cette réserve d'air, dire un alexandrin sans essayer de
jouer ni de moduler, le plus lentement possible : répéter cet exercice dix fois ;
- faire ensuite ce même exercice avec deux alexandrins, émis toujours sur une
même respiration ;
- après quelques jours, passer à trois, puis quatre vers, etc... il est théoriquement
possible de dire jusqu'à dix vers d'un seul souffle.

2) Deuxième exercice

Choisissez des textes avec prédominance de consonnes :


labiales (b, p, m) : lèvres
labio-dentales (f, v) : lèvres et dents
dentales (t, d) : pointe de la langue et dents
sifflantes (s, z)
chuintantes (ch, j)
palatales (n) : plat de la langue et palais
dorso-vélaires (k, g) : dos de la langue et voile du palais
alvéolaires (t, s, z) : haut du palais
liquides (l, r)

12
Ce sont les consonnes explosives labiales dentales (b, p, d, t) qui utilisent le plus de
souffle. On peut donc, grâce à elles, s'exercer à améliorer l'émission du souffle.

comportant des explosives : chacune doit être dite sur une seule expiration :

1) Dis donc, ton thé t'a-t-il ôté ta toux, Didon de Dordogne ?


2) Didon dîna, dit-on, du dos d'un dodu dindon.
3) Papa boit dans les pins, papa peint dans les bois, dans le bois de pins, papa
boit et peint.
4) Un pêcheur prépare pitance, plaid, pliant, pipe, parapluie, prend panier point
percé pour pas perdre petits poissons, place dans poche petit pot parfaite
piquette, puis part pédestrement pêcher pendant période permise par police.
5) Ton gai petit poupon, papa tant adoré, ne t'a-t-il pas becqueté tous tes bons
gâteaux ?
6) Tu te tues et tu as tort quand tu peins ton décor pastel ou d'un tout autre ton
pâle, car quel public boude des portants colorés ou éclatants ?

7) Petit pot de beurre, quand te dépetit pot de beurreriseras-tu ? Je me dépetit


pot de beurreriserai quand tous les petits pots de beurre se dépetit pot de
beurreriseront.
8) Pauvre petit paquet postal perdu pas parti pour Papeete.
9) Tonton, tu t'enrhumes tout le temps, tu tousses tout le temps, pourquoi
tousses-tu tant ?
10) Ton temps têtu te tatoue.
11) Un matin en prenant un bain j'ai mangé mon pain dans mon bain : j'ai pris
un pain j'ai pris un bain.
12) Toc toc toc, il pleut sur la terre, toc toc toc, il fait noir et clair, toc toc toc, il y
a des éclairs, toc, toc toc, voici le tonnerre.
13) Tu t'entêtes à tout tenter, tu t'uses, tu te tues à tant t'entêter !
14) Tatie, ton thé t'a-t-il ôté ta toux ? disait la tortue au tatou. Mais pas du tout,
dit le tatou, « Je tousse tant que l'on m'entend de Tahiti à Toumbouctou ».
15) Je dis que tu l'as dit à Didi ce que j'ai dit jeudi.
16) Si mon tonton tond ton tonton, ton tonton sera tondu.
Si ton tonton tond mon tonton, mon tonton sera tondu.
Mais si Tintin teint ton tonton, ton tonton sera teint.
Et si Tintin teint mon tonton, mon tonton sera teint.
Alors dans ce cas-là, nos tontons seraient tondus et teints !
17) Au bout du pré la cane couve t'elle ? Auprès du pont, la poule pond-elle ? Au
bout du pré la cane y couve. Auprès du pont la poule y pond.
18) Quand le cheval de Thomas tomba, Thomas tomba t'il ou ne tomba t'il pas ?
Tomba-t-il à bas ou pâtit-il d'un tel ébat ? Si le cheval de Thomas tomba, est-il
certain que Thomas tomba ?
19) Exercice : imitez le galop du cheval..:
* sur le macadam (ta. ga, da),
* sur le gravier (ti, gui, di),
* sur un pont (to, go. do),
* sur l’herbe (té, gué, dé),
20) Ah ! Pourquoi Pépita
Sans répit m'épies tu

13
Dans les bois Pépita
Pourquoi te tapis-tu ?
Tu m'épies sans pitié
C'est piteux de m'épier
De m'épier Pépita
Pourrais-tu te passer ?
3) Troisième exercice
Lisez oralement ce poème de Claude ROY « ENFANTASQUES – Gallimard
1974 »

L’Oiseau futé
À quoi bon me fracasser,
dit l’oiseau sachant chanter
au chasseur sachant chasser
qui voulait le fricasser
Si tu me fais trépasser,
chasseur au cœur desséché
tu n’entendras plus chanter
l’oiseau que tu pourchassais.
Mais le chasseur très froissé
dit à l’oiseau tracassé :
Je n’aime pas la musique
et tire un coup de fusique
Le chasseur manque l’oiseau
qui s’envole et qui se moque.
Le chasseur se sent bien sot,
et l’oiseau lui fait la nique
Après tout, dit le chasseur,
j’aime beaucoup la musique.
Moi -z- aussi dit le siffleur
se perchant sur le fusique

4) Quatrième exercice

Renforcement expressif des consonnes :

Les époux terribles – Abraham A. Santa Clara

Ainsi ne râlent ragent les rats


ainsi ne miaulent crachent les chats
ainsi ne sifflent soufflent les serpents
ainsi ne pètent crépitent les flammes
ainsi ne craquètent cliquètent les crécelles
ainsi ne claironnent ronronnent les vantards
ainsi n’écument hurlent les chiens
ainsi ne rugit la gueule des lions
ainsi ne gronde mugit la mer
ainsi n’attaque une armée sur pied de guerre
ainsi ne se démène sévit la tempête
ainsi ne geignent les enfants qui pleurent

14
mais bien, changeant, se chamaillant, se déchirant,
se mordant, pleurnichards, ricaneurs,
luxurieux, fornicateurs, têtus :
deux sales époux.

Fatras – J. Molinet (Le Moyen Âge en poésie)

Fourbissez votre ferraille,


aiguisez vos grands couteaux !
Fourbissez votre ferraille,
coquinaille, quetinaille,
coquardaille, friandeaux,
garçonaille, ribaudaille,
laronnaille, brigandaille,
crapaudaille, leisardeaux,
cravetaille, goulardeaux,
villenaille, bonhommaille,
falourdaille, paillardeaux,
truandaille, lopinaille.
Aiguisez vos grands couteaux !

La respiration : exercice sur un poème d’Edmond ROSTAND

Chanteclerc

Oui, coqs, affectant des formes incongrues1,


Coquemars2, cauchemars, coqs et coquecigrues3,
Coiffés de cocotiers supercoquentieux
La fureur comme un paon me fait parler, Messieurs,
J’allitère4.
Oui, coquards5, cocardés de coquilles,
Coquardeaux6, coquebins7, coquelets, cocodrilles8.
Au lieu d’être coquets de vos cocoricos* onomatopée imitant le chant du coq
Vous rêviez d’être, ô coqs, de drôles de cocos,
Oui, Mode, pour que d’eux, tu t’emberlucocasses9
Coquine, ils n’ont voulu, ces coqs, qu’être cocasses10
Mais, coquins, le cocasse exige un Nicolet,
On n’est jamais assez cocasse quand on l’est.
Mais qu’un coq au coccyx ait plus que vous de ruches,
Vous passez, cocodés, comme des coqueluches,
Mais songez que demain, malgré, coquefredouilles, mais,
Songez qu’après demain, malgré, coqueplumets,
Tous ces coqueluchons dont on s’emberlucoque
Un plus cocasse coq peut sortir d’une coque,
Puisque le coquassier pour varier ses stocks,
Peut plus cocassement cocufier des coqs,
Et vous ne serez plus, vieux coquâtres11 qu’on casse
Que des coqs rococos12 pour ce coq plus cocasse.
1
incongru(e) : qui pêche contre les règles2 coquemar : bouilloire à couvercle
(jusqu’au 18e siècle)

15
de la bienséance, du savoir-vivre
3
Coquecigrue : animal imaginaire, chimérique4 allitérer : répéter des mêmes
sonorités produisant un effet harmonieux ou pittoresque
5
coquard : hybride du faisan et de la poule 6 coquardeau : giroflée aux feuilles
odorantes et colorées
7 8
coquebin : très naïf, innocent, niais drille : terme argotique pour
"bonhomme,, compagnon"
9
emberlificoter : séduire pour faire tomber 10 cocasse : drôle, d’un comique qui
surprend
dans quelque piège
11 12
coquâtre : coq à demi chaponné rococo : passé de mode, ridicule

La respiration : exercice sur un texte de Raymond DEVOS

Sens dessus dessous


Actuellement, mon immeuble est sens dessus dessous.
Tous les locataires du dessous voudraient habiter au-dessus !
Tout cela parce que le locataire qui est au-dessus est allé raconter par en dessous
que l’air que l’on respirait à l’étage au-dessus était meilleur que celui que l’on
respirait à l’étage en dessous !
Alors, le locataire qui est en dessous a tendance à envier celui qui est au-dessus et
à mépriser celui qui est en dessous.
Moi, je suis au-dessus de ça !
Si je méprise celui qui est en dessous, ce n’est pas parce qu’il est en dessous, c’est
parce qu’il convoite l’appartement qui est au-dessus : le mien !
Remarquez… moi, je lui cèderais bien mon appartement à celui du dessous, à
condition d’obtenir celui du dessus !
Mais je ne compte pas trop dessus.
D’abord, parce que j’ai pas de sous !
Ensuite, au-dessus de celui qui est au-dessus, il n’y a plus d’appartement !
Alors, le locataire du dessous qui monterait au-dessus obligerait celui du dessus à
redescendre en dessous.
Or, je sais que celui du dessus n’y tient pas !
D’autant que, comme la femme du dessous est tombée amoureuse de celui du
dessus, celui du dessus n’a aucun intérêt à ce que le mari de la femme du dessous
monte au-dessus !
Alors, là-dessus…
Quelqu’un est-il allé raconter à celui du dessous qu’il avait vu sa femme bras
dessus, bras dessous avec celui du dessus ?
Toujours est-il que celui du dessous l’a su !
Et un jour que la femme du dessous était allée rejoindre celui du dessus, comme
elle retirait ses dessous… et lui, ses dessus… soi-disant parce qu’il avait trop
chaud en dessous…
Je l’ai su… parce que d’en dessous, on entend tout ce qui se passe au-dessus…
Bref ! Celui du dessous leur est tombé dessus !
Comme ils étaient tous les deux soûls, ils se sont tapés dessus !
Finalement, c’est celui du dessous qui a eu le dessus !

5 L'Intonation

16
Accentuer, c'est insister sur une syllabe, sur un mot. Mettre l'intonation, c'est
changer la hauteur de la voix. En jouant sur ces deux éléments, la personne
traduit des sentiments.
Exemple : on peut prononcer un "bonjour" attendri, poli, enthousiaste, lassé,
etc...
La personne exprime une puissance de conviction.

-dessous, en modulant votre voix de manière à rendre les


"valeurs expressives" indiquées :

« Elle est partie ! » « Veuillez patienter s’il vous plaît ! »

« C’est de la part de qui ? » « Vous avez rendez-vous ? »

La modulation de la voix (ton montant ou descendant) contribue à :


- nuancer les énoncés :
Votre livre est ici.
Votre livre est ici ?
- marquer l’expressivité :
Un instant s’il vous plaît !
Un instant... s’il vous plaît.
Un instant, s’il vous plaît.

A l’écrit, les signes de ponctuation permettent de traduire ce genre de nuances.


-vous :

LE HARENG SAUR
(Charles CROS)

Il était un grand mur blanc - nu, nu, nu,


Contre le mur une échelle - haute, haute, haute,
Et, par terre, un hareng saur - sec, sec, sec,
Il vient, tenant dans ses mains - sales, sales, sales,
Un marteau lourd, un grand clou - pointu, pointu, pointu,
Alors il monte sur l'échelle - haute, haute, haute,
Et plante le clou - toc, toc, toc,
Tout en haut du grand mur blanc - nu, nu, nu,
Il laisse aller le marteau - qui tombe, qui tombe, qui tombe,
Attache au clou la ficelle - longue, longue, longue,
Et, au bout, le hareng saur - sec, sec, sec,
Il redescend de l'échelle - haute, haute, haute,
L'emporte avec le marteau - lourd, lourd, lourd,
Et puis s'en va ailleurs - loin, loin, loin,
Et, depuis, le hareng saur - sec, sec, sec,
Au bout de cette ficelle - longue, longue, longue,

17
Très lentement se balance - toujours, toujours, toujours,
J'ai composé cette histoire - simple, simple, simple,
Pour mettre en fureur les gens - graves, graves, graves,
Et amuser les enfants - petits, petits, petits.

LA TIRADE DES NEZ


(Extrait de Cyrano de Bergerac)

LE VICOMTE – Vous… Vous avez un nez… heu… un nez…, très grand,


CYRANO – (GRAVEMENT) Très.
LE VICOMTE – (RIANT) Ha !
CYRANO – (IMPERTURBABLE) C’est tout ?
LE VICOMTE – Mais…
CYRANO
Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire… Oh ! Dieu ! bien des choses en somme.
AGRESSIF :
« Moi, Monsieur, si j’avais un tel nez,
Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! »
AMICAL :
« Mais il doit tremper dans votre tasse !
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
DESCRIPTIF :
« C’est un roc ! c’est un pic !... c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ? C’est une péninsule ! »
AGRESSIF :
« Moi, Monsieur, si j’avais un tel nez,
Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! »
AMICAL :
« Mais il doit tremper dans votre tasse !
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
DESCRIPTIF :
« C’est un roc ! c’est un pic !... c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ? C’est une péninsule ! »
CURIEUX :
« De quoi sert cette oblongue capsule ?
D’écritoire, Monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
GRACIEUX :
« Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »
TRUCULENT :
« Ça, Monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle par le nez
Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? »
PREVENANT :
« Gardez-vous, votre tête entraînée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »

18
TENDRE :
« Faites-lui faire un petit parasol
De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »
PEDANT :
« L’animal seul, Monsieur, qu’Aristophane
Appelle Hippocampéléphantocamélos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os ».
CAVALIER :
« Quoi, l’ami, ce roc est à la mode ?
Pour pendre son chapeau, c’est vraiment très commode »
EMPHATIQUE :
« Aucun vent ne peut, nez magistral,
T’enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »
DRAMATIQUE :
« C’est la mer rouge quand il saigne ! »
ADMIRATIF :
« Pour un parfumeur, quelle enseigne ! »
LYRIQUE :
« Est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »
NAÏF :
« Ce monument, quand le visite-t’on ? »
RESPECTUEUX :
« Souffrez, Monsieur, qu’on vous salue,
C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »
CAMPAGNARD :
« Hé, ardé, c’est-y un nez ? Nanain !
C’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain ! »
MILITAIRE :
« Pointez contre cavalerie ! »
PRATIQUE :
« Voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, Monsieur, ce sera le gros lot ! »
Enfin, parodiant Pyrame en un sanglot :
« Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
A détruit l’harmonie ! Il en rougit le traître ! ».

Vocabulaire :
Hanap :
grand vase à boire utilisé au Moyen Âge
Oblongue :
de forme allongée
Truculent :
qui recherche les mots réalistes
Pétun :
tabac
Cavalier :
un peu trop libre, hardi

19
Emphatique :
exagération dans le ton ou dans les mots
Lyrique :
qui est plein d’enthousiasme, d’excitation
Conque :
coquille des mollusques gastropodes du genre Triton
Triton :
mollusque dont la coquille (conque) peut atteindre 30 cm de long

Exercices de diction
Virelangues
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation <http://fr.wikipedia.org/wiki/Virelangue>, Rechercher
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Virelangue>
Un virelangue est une locution
<http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Locution&action=edit> (ou une phrase ou un
petit groupe de phrases) à caractère ludique, caractérisée par sa difficulté de
prononciation <http://fr.wikipedia.org/wiki/Prononciation> ou de compréhension orale,
voire des deux à la fois. On parle aussi de trompe-oreilles
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Trompe-oreilles> lorsqu'une phrase est difficile à
comprendre et donne l'impression d'être en langue étrangère.
Les virelangues peuvent servir d'exercices de prononciation dans l'apprentissage du
français langue étrangère
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ais_langue_%C3%A9trang%C3%A8re>,
sachant par exemple qu'une phrase contenant beaucoup de [j] ou mélant des [l] et des
[r] sera particulièrement difficile à articuler pour une personne de langue maternelle
japonaise. Certains virelangues sont construits pour amener une personne à dire une
obscénité lorsqu'ils sont prononcés plusieurs fois de suite.
Le mot virelangue est un néologisme <http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9ologisme>
et un calque <http://fr.wikipedia.org/wiki/Calque> du mot anglais tongue twister (qui
fait tordre la langue). Mais il désigne un type de jeu de mots
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_de_mots> lui-même très ancien.
[modifier
<http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Virelangue&action=edit&section=1>]

Exemples de virelangues
Les chaussettes de l'archiduchesse sont-elles sèches ? Archisèches !
Si mon tonton tond ton tonton, ton tonton sera tondu.
Suis-je bien chez ce cher Serge ?
o Variantes : Je cherche ce cher Serge. / Suis-je bien chez ce cher Serge que
je cherche ? / Suis-je chez ce cher Serge, qui se sert en cierges chez son
sergent-chef ?

20
Natacha n'attacha pas son chat Poucha qui s'échappa. Cela fâcha Sacha qui
chassa Natacha.
Seize jacinthes sèchent dans seize sachets sales
- Ton thé t'a-t-il ôté ta toux ? disait la tortue au tatou.
- Mais pas du tout, dit le tatou, je tousse tant que l'on m'entend de Tahiti
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Tahiti> à Tombouctou
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Tombouctou>.
- Oui, mon thé m'a ôté ma toux
L'assassin sur son sein suçait son sang sans cesse ... Ciel ! Si ceci se sait ces soins
sont sans succès.
Je dis que tu l'as dit à Didi, ce que j'ai dit jeudi.
Zazie causait avec sa cousine en cousant.
Je veux et j'exige du jasmin et des jonquilles. Ou : Je veux et j'exige Jésus chez
Zachée. Ou : Je veux et j’exige d’exquises excuses
La jolie rose jaune de Josette jaunit dans le jardin.
Pas de dessert dans le désert.
J'ai la bouche rouge et sèche.
Le Fisc fixe des taxes excessivent au luxe et a l'exquis.
Kiki était cocotte, et Koko concasseur de cacao. Kiki la cocotte aimait beaucoup
Koko le concasseur de cacao. Mais Kiki la cocotte convoitait un coquet caraco
kaki à col de caracul. Coco le concasseur de cacao ne pouvait offrir à Kiki la
cocotte qu'un coquet caraco kaki mais sans col de caracul. Or un marquis
caracolan, caduque et cacochyme, conquit par les coquins quinquets de Kiki la
cocotte, offrit à Kiki la cocotte un coquet caraco kaki à col de caracul. Quand
Koko le concasseur de cacao l'apprit, il conclut : je clos mon caquet, je suis cocu !
Les soldats se désolidarisèrent-ils ?
Didon <http://fr.wikipedia.org/wiki/Didon> dîna dit-on du dos dodu de dix dodus
dindons.
Un dragon gradé dégrada un gradé dragon.
Vous qui macadamisez cette route, quand la démacadamiserez-vous ?
Je suis un original qui ne se désoriginalisera jamais.
- Combien coûtent ces six saucissons-ci ?
- Ces six saucissons-ci sont six sous.
La vache mâche sans relâche dans le champ où le chien niche tout en léchant son
chiot naissant.
Un chasseur sachant chasser sans son chien le chat sauvage est un bon chasseur.
Truite cuite, truite crue...
Papier, panier, piano.
L'abeille coule...
Rrose Sélavy <http://fr.wikipedia.org/wiki/Rrose_S%C3%A9lavy> et moi
esquivons les ecchymoses des esquimaux aux mots exquis. (Marcel Duchamp
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Duchamp>)

21
- Dis-moi, petit pot de beurre, quand te dépetipodebeurreriseras-tu ?
- Je me dépetipodebeurreriserai quand tous les petits pots de beurre se
dépetipodebeurreriseront.
Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien.
o Variante: Un chasseur sachant chasser sans son chien est un vrai
chasseur.
o Variante: Un chasseur sachant chasser son chat sans son chien de chasse
est a bon chasseur.
o Variante: Un chasseur sachant chasser le chat sauvage sans son chien est
un bon chasseur.
Ces cyprès sont si loin qu'on ne sait si c'en sont.
(La chanson Buvons un coup) : "Buvons un coup
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Coup> ma serpette est perdue, mais le manche,
mais le manche - Buvons un coup <http://fr.wikipedia.org/wiki/Coup> ma
serpette est perdue mais le manche est revenu"; on répète ensuite en remplaçant
les voyelles <http://fr.wikipedia.org/wiki/Voyelle> par a, puis, e, i, o, u et si on
veut ou, oi, etc.
Tas de riz, tas de rat. Tas de riz tentant, tas de rat tentés, tas de rat tâta tas de riz
tentant.
La pie niche haut, l'oie niche bas, mais où niche l'hibou? L'hibou niche ni haut ni
bas.
[modifier
<http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Virelangue&action=edit&section=2>]

Voir aussi
Trompe-oreilles <http://fr.wikipedia.org/wiki/Trompe-oreilles>
allitération <http://fr.wikipedia.org/wiki/Allit%C3%A9ration> : répétition de
sons consonantiques; exemple : « Ce serpent serpentant sans soulier. »
assonance <http://fr.wikipedia.org/wiki/Assonance> : répétition de sons voyelles;
exemple : « Armé d'un arc, il lui arracha le bras. »
[modifier
<http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Virelangue&action=edit&section=3>]

Liens externes
Collection de Virelanges en 107 Langues <http://www.uebersetzung.at/twister/>
Collection de Virelangues et Trompe-Oreilles en français
<http://michbuze.club.fr/lavache/virelangues.htm>
Portail Ludopédia <http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Ludop%C3%A9dia> -
Accédez aux articles de Wikipédia concernant les jeux.
Récupérée de « <http://fr.wikipedia.org/wiki/Virelangue> »
Catégories
<http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Special:Categories&article=Virelangue>:
Jeu de mots <http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Jeu_de_mots> |
Linguistique <http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Linguistique>

22
***************************************************************************
***************************************

<http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Un chasseur sachant chasser sait


chasser sans son chien de chasse.
<http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Je suis ce que je suis et si je suis ce que
je suis, qu'est-ce que je suis?
<http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Santé n'est pas sans t, mais maladie est
sans t.
<http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Les chaussettes de l'archiduchesse
sont-elles sèches? Archisèches!
5 L'Arabe Ali est mort au lit. Moralité: Maure Ali, t'es mort alité.
<http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Où niche la pie? La pie niche haut. Où
niche l'oie? L'oie niche bas. Où niche l'hibou? L'hibou niche ni haut ni bas !
<http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Mon père est maire, mon frère est
masseur.
<http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Ces cerises sont si sûres qu'on ne sait
pas si c'en sont.
<http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Gros gras grand grain d'orge, tout
gros-gras-grand-grain-d'orgerisé, quand te dé-gros-gras-grand-grain-d'orgeriseras-
tu? Je me dé-gros-gras-grand-grain-d'orgeriserai quand tous les gros gras grands
grains d'orge se seront dé-gros-gras-grand-grain-d'orgerisés.
10 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Un dragon gradé dégrade un gradé
dragon.
11 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Tes laitues naissent-elles ? Si tes
laitues naissent, mes laitues naîtront.
12 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Le blé s'moud-il ? L'habit s'coud-il?
Oui l'blé s'moud, l'habit s'coud.
13 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Pauvre petit pêcheur, prend
patience pour pouvoir prendre plusieurs petits poissons.
14 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Dans la gendarmerie, quand un
gendarme rit, tous les gendarmes rient dans la gendarmerie.
15 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Pourquoi les alliés ne se
désolidariseraient-ils pas. from Belgium
16 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Rat vit riz, Rat mit patte à ras, Rat
mit patte à riz, Riz cuit patte à rat.
17 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Cette taxe fixe excessive est fixée
exprès à AIX par le fisc.
18 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Cinq chiens chassent six chats.
19 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Il était une fois, un homme de foi
qui vendait du foie dans la ville de Foix. Il dit ma foi, c'est la dernière fois que je
vends du foie dans la ville de Foix. Foix est une ville dans le Pyrénées
20 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Le général Joffrin nous dit: A Toul,
ai perdu mon dentier. En général j'offre un outil à tous les pères du monde entier.
Citation de Romain Bouteille dans ""Des boulons dans mon Yaourt"" au café de la
Gare.

23
21 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Pruneau cuit, pruneau cru, ...
22 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Trois petites truites non cuites trois
petites truites crues
23 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Tu t'entêtes à tout tenter, tu t'uses
et tu te tues à tant t'entêter.
24 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Un pâtissier qui pâtissait chez un
tapissier qui tapissait, dit un jour au tapissier qui tapissait: vaut-il mieux pâtisser
chez un tapissier qui tapisse ou tapisser chez un pâtissier qui pâtisse?
25 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Elle est partie avec tonton, ton
Taine et ton thon.
26 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Marcel porc tua. Sel n'y mit, vers
s'y mit, porc gâta.
27 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Il y a deux espèces de fous: il y a les
fous ronds, et les fous carrés. les Fourons sont carrément fous, et les fous carrés, ca
c'est un cas Happart! Mr. Happart étant un personnage bien connu de la commune
belge ""Fourons"".
28 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Tatie, ton thé t'a-t-il ôté ta toux,
disait la tortue au tatou. Mais pas du tout, dit le tatou, Je tousse tant que l'on
m'entend de Tahiti à Toumbouctou
29 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Le poivre fait fièvre à la pauvre
pieuvre. by Pierre Abbat
30 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Chez les papous, 'ya des papous à
poux, et des papous pas à poux... Mais chez les papous, y'a des papous papas et des
papous pas papas... Donc chez les papous, y'a des papous papas à poux, des papous
papas pas à poux... des papous pas papas à poux et des papous pas papas pas à
poux... Mais chez les poux, y'a des poux papas et des poux pas papas... Donc chez les
papous, y'a des papous papas à poux papas, des papous papas à poux pas papas, des
papous pas papas à poux papas et des papous pas papas à poux pas papas. dues à
Franquin de un album de Gaston Lagaffe
31 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Ces six saucissons-ci sont si secs
qu'on ne sait si s'en sont.
32 C'est l'évadé du Nevada qui dévalait dans la vallée, dans la vallée du Nevada,
qu'il dévalait pour s'évader, sur un vilain vélo volé, qu'il a volé dans une villa, et le
valet qui fut volé vit l'évadé du Nevada qui dévalait dans la vallée, dans la vallée du
Nevada, qu'il dévalait pour s'évader sur un vilain vélo volé. Heard on TV years ago,
told by Sim, French comedian and actor.
33 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Je dis que tu l'as dit à Didi ce que
j'ai dit jeudi.
34 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Ta Katie t'a quitté Ta Katie t'a
quitté t'es cocu, qu'attends tu ? Cuites toi, t'es cocu T'as qu'à, t'as qu'à t' cuiter Et
quitter ton quartier Ta Katie t'a quitté Ta tactique était toc Ta tactique était toc Ta
Katie t'a quitté. ... by Bobby Lapointe
35 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Une bien grosse grasse mère avec de
biens beaux gros gras bras blancs.
36 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> C'est pas beau mais tentant de
tenter de tâter, de téter les tétons de tata quand tonton n'est pas là.
37 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Suis-je bien chez ce cher Serge?
38 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Si ces six cents six sangsues sont sur

24
son sein sans sucer son sang, ces six cents six sangsues sont sans succès.
39 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Ce ver vert sévère sait verser ses
verres verts.
40 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Les Autrichiens sont des autres
chiens!
41 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Si ma tata tâte ta tata, ta tata sera
tâtée.
42 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Qu'à bu l'âne au quai? Au quai,
l'âne a bu l'eau.
43 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Trois tortues trottaient sur un
trottoir très étroit.
44 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Les vers verts levèrent le verre vert
vers le ver vert.
45 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Quand un cordier cordant doit
accorder sa corde, Pour sa corde accorder six cordons il accorde, Mais si l'un des
cordons de la corde décorde, Le cordon décordé fait décorder la corde, Que le cordier
cordant avait mal accordée.
46 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Si six cent scies scient six cent
saucisses, six cent six scies scieront six cent six saucissons
47 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Son chat chante sa chanson.
48 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> As tu été à Tahiti?
49 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Un généreux déjeuner régénérerait
des généraux dégénérés.
50 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Seize jacinthes sèchent dans seize
sachets secs.
51 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Le fisc fixe exprès chaque taxe fixe
excessive exclusivement au luxe et à l'acquis.
52 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> L'abeille coule, l'abeille coule,
l'abeille coule, ...
53 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> La triste aventure de Coco le
concasseur de cacao Coco, le concasseur de cacao, courtisait Kiki la cocotte. Kiki la
cocotte convoitait un caraco kaki à col de caracul; mais Coco, le concasseur de cacao,
ne pouvait offrir à Kiki la cocotte qu'un caraco kaki sans col de caracul. Le jour où
Coco, le concasseur de cacao, vit que Kiki la cocotte arborait un caraco kaki à col de
caracul il comprit qu'il était cocu. extrait d'un sketch de Bernard Haller
54 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Zazie causait avec sa cousine en
cousant.
55 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Un taxi attaque six taxis.
56 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Tentas-tu, Tantale, tremper ta
langue? by Pierre Abbat
57 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Cinq gros rats grillent dans la
grosse graisse grasse.
58 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Poisson sans boisson, c'est poison!
You should always have wine when you eat fish!
59 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Chouette chaussures!
60 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm>
Tetramethyldiparadiaminobenzophenol, vous vaudrez désormais 200 francs le kilo,
car monsieur Millerand veut que tel soit le lot de tous les noirs anthraquinones.

25
Petite phrase apprise il y a 25 ans dans un camp de vacances, d'un docteur en biologie
marine alors a la retraite, aujourd'hui décède. Je ne l'ai jamais oublie. Hélène Dufour
61 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Si ça se passe ainsi, c'est sans souci.
62 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Gal, amant de la reine, alla, tour
magnanime, galamment de l'arène à la tour Magne à Nîmes.
63 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Tas de riz, tas de rats. Tas de riz
tentant, tas de rats tentés. Tas de riz tentant tenta tas de rats tentés. Tas de rats tentés
tâta tas de riz tentant.
64 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Chat vit rôt rôt tenta chat chat mit
patte à rôt rôt brûla patte à chat chat quitta rôt.
65 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> As-tu vu le tutu de tulle de Lili
d'Honolulu?
66 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Ta tante t'attend. - J'ai tant de
tantes. Quelle tante m'attend? - Ta tante Antoinette t'attend.
67 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> La pipe au papa du Pape Pie pue.
by Jacques Prévert
68 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Dans ta tente ta tante t'attend.
69 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Ces Basques se passent ce casque et
ce masque jusqu'à ce que ce masque et ce casque se cassent. by Pierre Abbat
70 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> La cavale aux Valaques avala l'eau
du lac et l'eau du lac lava la cavale aux Valaques.
71 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Combien sont ces six saucisson-ci?
Ces six saucisson-ci sont six sous. Si ces six saucisson-ci sont six sous, ces six
saucissons-ci sont trop chers.
72 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Six saucisses sèches
73 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Lulu lit la lettre lue à Lili et Lola
alla à Lille où Lala lie le lilas.
74 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Des blancs pains, des bancs peints,
des bains pleins.
75 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Mur pourrit, trou s'y fit, rat s'y mit;
chat l'y vit, rat s'enfuit; chat suivit, rat fut pris.
76 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> La roue sur la rue roule; la rue sous
la roue reste. by Pierre Abbat
77 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Je veux et j'exige d'exquises
excuses.
78 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Ciel, si ceci se sait ces soins sont
sans succès.
79 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> L'assassin sur son sein suçait son
sang sans cesse.
80 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Tonton, ton thé t'a-t-il ôté ta toux?
81 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Petit pot de beurre, quand te
dépetitpotdebeurreriseras-tu? Je me dépetitpotdebeurreriserai quand tu te
dépetitpotdebeurreriseras.
82 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Je veux et j'exige; j'exige et je veux.
83 Un vieux chasseur sobre plein de santé, mais atteint de cécité, chaussé de souliers
souillés, sans cigare, fut dans la nécessité de chasser seul sur ces champs sis en Sicile
un sinistre chat sauvage. Il siffla ses chiens, Châtain, Satin, Chauvin et suivit son
chemin. Sur son passage, six chastes chérubins siciliens, sans soucis, sans chaussures,

26
chuchotèrent ceci: Salut, Sire chasseur, citoyen sage et plein d'âge, aux yeux
chassieux, au sang chaud, sois chanceux! Sache en ce jour serein, sans chagrin .... By
the popular Belgian singer Julos Beaucarne
84 Didon dîna, dit-on, du dos d'une dinde, don d'un don du Doubs, à qui Didon a dit:
Donne, donc, don, du dos d'une dinde.
85 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Trois gros rats gris dans trois gros
trous ronds rongent trois gros croûtons ronds.
86 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> J'ai vu six sots suçant six cent six
saucisses, six en sauce et six cents sans sauce.
87 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> La grosse cloche sonne.
88 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Douze douches douces.
89 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Si six cents couteaux-scies scient, en
six, six cent six saucisses, la cuisine est sale.
90 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Pierre qui roule n'amasse pas
mousse.
91 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Si ton tonton tond ton tonton, ton
tonton sera tondu par ton tonton.
92 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Sachez, mon cher Sasha, que
Natasha n'attacha pas son chat!
93 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Papier, panier, piano.
94 Cinq pères capucins, sains de corps et sains d'esprit, le corps ceint d'une ceinture,
portaient sur leur sein le sous-seing des saints capucins.
95 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Seize chaises sèchent.
96 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> La robe rouge de Rosalie est
ravissante.
97 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Si ces six cent six sangsues sont sans
sucer son sang, ces six cent six sangsues sont sans succès.
98 Le python de la pythonisse a sucé du bois de réglisse. Il est lisse comme un
trombone à coulisse lisse et le python de la pythonisse de tristesse se rapetisse; il n'est
plus en Suisse qu'un piteux piton d'alpiniste chez un droguiste.
99 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Si six scies scient six cyprès, six cent
six scies scient six cent six cyprès.
100 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Etant sorti sans parapluie, il m'eût
plus plu qu'il plût plus tôt.
101 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Même maman m'a mis ma main
dans mon manchon.
102 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Ce chasseur sait chasser sans son
chien dit le sage garde-chasse, chasseur sachez chasser sans chien!
103 Fait faire à Fabien fourbe et fautif force farces fausses et fantasques.
104 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Fruits frais, fruits frits, fruits cuits,
fruits crus.
105 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Le ver vert va vers le verre vert.
106 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Piano, panier, panier, piano.
107 Vends vestons, vestes et vareuses vieilles et vétustes.
108 Madame Coutufon dit à madame Foncoutu: - Bonjour, madame Foncoutu! Y a-
t-il beaucoup de Foncoutu à Coutufon? - Il y a autant de Foncoutu à Coutufon qu'il y
a de Coutufons à Foncoutu.

27
109 Poche plate plate poche.
110 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> La sole a salé son lit mais la mer a
lavé le lit que la sole a salé et la sole rissole dans la casserole.
111 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Juste juge jugez Gilles jeune et
jaloux.
112 Nino n'a ni nappe ni nippe et ne nettoie nylon ni linon.
113 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Ecartons ton carton car ton carton
nous gêne.
114 Didon dîna, dit-on, du dos d'un dodu dindon, don dû d'un don, à qui Didon dit:
Donne, donc, don, du dos d'un dindon dodu.
115 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Jésus loge chez Zachée, chez
Zachée loge Jésus.
116 Zaza zézaie, Zizi zozote.
117 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Un chasseur sachant chasser
chassait sans son chien de chasse.
118 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Que c'est crevant de voir crever
une crevette sur la cravate d'un homme crevé dans une crevasse.
119 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Une bête noire se baigne dans une
baignoire noire.
120 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Un chasseur qui chassait fit sécher
ses chaussettes sur une souche sèche.
121 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Un plein plat de blé pilé
122 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Un ange qui songeait à changer de
visage se trouva soudain si changé que jamais plus ange ne songea à se change.
123 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Le chasseur, sachant chasser sans
son chien, chassera seul.
124 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Lily lit le livre dans le lit.
125 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Qu'a bu l'âne au lac? L'âne au lac
a bu l'eau.
126 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Six jeunes gens juchés sur six
chaises chuchotaient ceci: sage chasseur au front chauve, au sang chaud, aux yeux
chassieux, sachez chasser le chat chauve qui se cache sous la chiche souche de sauge
séchée.
127 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Croix crème, croix crème, croix
créme ...
128 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> C'est trop tard pour le tram
trente-trois. by Jacques Bruel-Madeleine
129 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Trois tortues têtus trottent en
trottinette.
130 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Si c'est rond c'est point carré.
Cicéron c'est Poincarré
131 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Bonjour Madame Sans Souci
Combien sont ces six saucissons ci et combien sont ces six saucissons là? Six sous
Madame sont ces six saucissons ci et six sous aussi sont ces six saucissons là!
132 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> T'as ton tacot qu'a la cote, cocotte!
Qu'attend ton tacot qu'a la cote? Mon tacot qu'a la cote attend dans la côte que
l'accostent des cocottes. Et toc!
133 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Les chemises de l'archiduchesse

28
sont-elles sèches ou archisèches?
134 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Le kitsch tchèque choque, sauf s'il
est chic.
135 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Je cherche Serge.
136 Buvons un coup ma serpette est perdue, mais le manche, mais le manche ...
Buvons un coup ma serpette est perdue, mais le manche est revenu! children's song:
You are supposed to change the vowels to ""a"", then ""e"", ""i"", ""o"" and so on.
137 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Tata, ta tarte tatin tenta Tonton;
Tonton tâta ta tarte tatin, Tata.
138 Sieur, le censeur, sans cesse sur son séant, s'assied seul sans souci sur son seau.
by Philippe Thiaudière
139 Toto t'as tort, tu t'uses et tu te tues en t'entêtant; crois-moi, Toto tu t'entêtes et
j'te dis qu't'as tort.
140 Paul se pèle au pôle dans sa pile de pulls et polos pâles. Pas plus d'appel de la
poule à l'Opel que d'opale dans la pelle à Paul.
141 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> La pie niche en haut, L'oie niche
en bas, L'hibou niche ni haut ni bas.
142 Ah ! pourquoi Pépita sans répis m'épies tu, dans le puits Pépita pourquoi te
tapis-tu ? Tu m'épies sans pitié, c'est piteux de m'épier, De m'épier Pépita ne peux tu
te passer ? from a song
143 Le cricri de la crique cri son cri cru et critique car il craint que l'escroc ne le
croque et ne le craque. Mais un espadon a dédé donna dudule d'un don si dou donné
fit son dada qu'il garda.
144 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Un ananas n'as ni nid ni ninas.
145 Dinon dina, dit-on, du dos dodu d'un dodu dindon du don, et dit; dit donc c'est
bon le dos dodu d'un dodu dindon du Don.
146 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Si tu te tues, tu te tues.
147 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> - L'oie niche bas, la pie niche haut:
où niche l'hibou? - l'hibou niche ni haut ni bas.
148 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> La caille couve au coin du pont, au
coin du pont couve la caille, ...
149 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Six fûts, six caisses: la main entre
les caisses, le doigt dans le trou du fût. Six fûts, six caisses: le doigt dans le trou du
fût, la main entre les caisses.
150 Comté, Comté, Comté, ...
151 Oh! Le sale! Oh! Le sale! Oh! Le sale! ...
152 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Et si la cathédrale se
décathédralisait comment la recathédraliserions-nous?
153 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Un pécheur péchait sous un
pêcher, le pêcher empéchait le pécheur de pécher, le pécheur coupa le pêcher, le
pêcher n'empécha plus le pécheur de pécher.
154 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Bonjour madame la saucissiere,
combien vendez vous ces six saucisses la? Je les vends six sous, six sous ci, six sous ça,
six sous ces six saucisses la.
155 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Natacha, n'attacha pas son chat
Pacha qui s'échappa. Cela fâcha Sacha qui chassa Natacha.
156 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Ces cyprès sont si loin qu'on ne
sait si c'en sont!

29
157 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Ane et vers et taupe ont ils os? âne
à os vers non, taupe si.
158 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Au pied d'la panne la cane y pond,
au pied du pond le canard y couv'
159 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> - Bonjour Madame Sans-Souci.
Combien sont ces soucis-ci? - Six sous, ces soucis-ci. - Six sous?! C'est trop cher,
Madame Sans-Souci.
160 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Si ces six scies-ci scient si bien ce
cyprès-ci, ces six scies-ci scieront ces six cents cyprès-ci.
161 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Rat vit rot rôt tenta rat rat mit
patte à rôt rôt brula patte à rat rat secoua patte et quitta rôt.
162 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Si ton bec aime mon bec comme
mon bec aime ton bec, donne-moi le plus gros bec de la Province de Québec!
163 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> J'ai vu six cent Suisses sucant six
cent six saucisses dont six en sauce et six cent sans sauce
164 Kiki était cocotte, et koko concasseur de cacao. Kiki la cocotte aimait beaucoup
koko le concasseur de cacao. Or un marquis caracolant et cacochyme, conquit par les
coquins quinquets de kiki la cocotte, offrit à kiki la cocotte un coquet caraco kaki à
col de caracul. Quand koko le concasseur de cacao apprit que kiki la cocotte avait
reçu du marquis caracolant caduque et cacochyme un coquet caraco à col de caracul,
koko le concasseur de cacao conclu: je clos mon caquet, je suis cocu! extrait d'un
sketch de Bernard Haller
165 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Latte ôtée, trou au toit. Latte
remise, trou y'a plus.
166 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Dix verres six tasses, lait gâté pot
en terre. ""diversitas legate potenter"" en latin de cuisine
167 Le dandy dodelinant dodeline de la tête devant le dindon dodu.
168 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> ""le mur murant Paris rend Paris
murmurant"" from Victor Hugo
169 Le vif vert filait vite sur un fil de fer vert. Le vert fil de fer vit filer le vilain vert
de terre. composition de Isabelle Payri-Lamarche
170 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> J'mouille mes coudes, mes coudes
s'mouillent, est-ce que j'mouille mes coudes? J'mouille mes coudes, mes coudes
s'mouillent, saurais-tu le dire? from Québec, Canada
171 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Verre plein je te bois, verre vide je
te plains.
172 <http://www.uebersetzung.at/twister/fr.htm> Il avait été attentif à la pathétique
tentative d’attentat contre la tante du potentat des Hottentots.

1. Jean sait jaser chez son gendre.


2. Un champ de cent choux.
3. Je veux et j'exige.
4. Les oiseaux jaunes jasent sur ma joue et je suis aux oiseaux
5. Le cavalier avala l'eau du lac et l'eau du lac lava le cavalier.
6. C'est ça Zaché, sachez chasser les sept chats pas sages du pacha Sacha.
7. Si six scies scient six cigares, six cent six scies scient six cent six cigares.

30
8. Si tu étais pomme d'api, te dépommedapisserais-tu ou ne te dépommedapisserais-
tu pas?
9. Un chanteur enchanteur enchante sur-le-champ en chantant des chants
touchants, touchant les champs.
10. Chaque chasseur cherche un boche chauve sans chic qui chique chiquement sa
choucroute.
11. César laisse, un soir, sécher chez Zachée, sur son sachet, ses dix chaussettes et ses
chaussons saucés.
12. Quand un cordier cordant veut accorder sa corde, pour sa corde corder, trois
cordons il accorde. Mais si l'un des cordons de la corde décorde, le cordon
décordé fait décorder la corde.
13. Tas de riz, tas de rats. Tas de riz tenta tas de rats. Tas de rats tenté tâta tas de riz
tentant. Tas de riz tentant, tas de rats tenté. Tas de riz tâté, tas de rats tâtant font
un tas tentant tâté par un tas tenté.
14. Un pâtissier pâtissait chez un tapissier qui tapissait. Le tapissier qui tapissait dit
au pâtisser qui pâtissait : Pourquoi, pâtissier, viens-tu pâtisser chez un tapissier
qui tapisse? Le pâtissier qui pâtissait répondit au tapissier qui tapissait: Un
pâtissier peut aussi bien pâtissier chez un tapissier qui tapisse, qu'un tapissier qui
tapisse peut tapisser chez un pâtissier qui pâtisse.
15. Dis moi gros gras grand grain d'orge
16. Quand te dégros gras grand grain d'orgeras-tu ?
17. Je me dégros gras grand grain d'orgerai
18. Quand tous les gros gras grand grains d'orge
19. Se seront dégros gras grand grain d'orgés.
20. L'assassin sur son sein suçait son sang sans cesse.
21. Voici six chasseurs se séchant, sachant chasser sans chien.
22. Combien ces six saucissons-ci ? C'est six sous, ces six saucissons-ci.
23. Si six scies scient six cigares, six cent six scies scieront six cent six cigares.
24. Ciel ! si ceci se sait, ces soins sont sans succès.
25. Ces cent six sachets, sachez celà, si chers qu'Alix à Nice exprès tout en le sachant,
chez Chasachax choisit, sont si cher chaque, si cher qu'ils charment peu.
26. Cinq ou six officiers gascons passant certains soirs à Soissons marchandèrent des
saucissons: Combien ces cinq saucissons ? A vingt sous c'est cent sous. C'était
cent sous ces saucissons.
27. Didon dîna, dit-on, de deux dodus dindons.
28. Choisissons ces saucisses aux choux et sachons saisir ces anchois séchés.
29. Un ange qui songeait a changer son visage pour donner le change se vit si changé
que loin de louanger ce changement, il jugea que tous les autres anges jureraient
que jamais ange ainsi changé ne rechangerait jamais, et jamais plus ange ne
songea à se changer.
30. Piano panier, panier piano.
31. Madame Madami m'a dit Mamadi.
32. Je veux et j'exige seize chemises fines et six fichus fins.
33. Je sèche ces cheveux chez ce cher Serge.
34. Papa peint dans les bois, papa boit dans les pins, papa peint et boit dans les pins,
papa boit et peint dans les bois.
35. Boire un soir la poire noire et croire devoir reboire pour croire pouvoir s'asseoir.
36. Le dragon gradé dégrade le gradé dragon.

31
37. Petit pot de beurre, quand te dé-petit-pot-de-beurreriseras-tu ? Je me dé-petit-
pot-de-beurreriserai quand tous les petits pots de beurre se dé-petit-pot-de-
beurreriseront.
38. Gros gras grand grain d'orge, quand te dé-gros-gras-grand-grain-d'orgeriseras-
tu ? Je me dé-gros-gras-grand-grain-d'orgeriserai quant tous les gros gras grands
grains d'orge se dé-gros-gras-grand-grain-d'orgeriseront.
39. Donnez-lui à minuit huit fruits cuits, et si ces huit fruits cuits lui nuisent, donnez-
lui à midi huit fruits crus.
40. L'oiseau beau et gros, gros et beau, vole au dessus de l'eau, moins loin néanmoins
qu'un pingouin malouin.
41. Des singes agiles et sages, des singes sages et agiles.
42. Je cherche ces chiots chez Sancho. Je cherche ces chats chez Sacha. Je cherche
ces seize cent seize chaises chez Sanchez.
43. Si six (cent) scies scient six (cent) cigares, six cent six scies scieront six cent six c
44. Cinq capucins portaient sur leur sein le seing du saint-cère.
45. Un ange qui songeait à changer son visage se vit si changé que loin de louanger ce
changement, il jugea que tous les autres anges jugeraient que jamais ange aussi
changé ne le rechangerait jamais et plus jamais plus ange ne songea à se changer.
46. Il faut qu'un sage garde chasse sache chasser tous les chats qui chassent dans sa
chasse.
47. Ciel, si ceci se sait, ces soins sont sans succès.
48. Le fisc fixe exprès chaque taxe fixe excessive exclusive au luxe et à l'exquis.
49. Je crois que je vois trois fois trois foies d'oie, Tu crois que tu vois trois fois trois
foies d'oie, Il croit qu'il voit trois fois trois foies d'oie, Nous croyons que nous
voyons trois fois trois foies d'oie, Vous croyez que vous voyez trois fois trois foies
d'oie, Ils croient qu'ils voient trois fois trois foies d'oie.
50. La libellule hulule et pullule.
51. Si si ça c'est sûr.
52. L'assassin sur son sein suçait son sang sans cesse.
53. Le dalaï lama a la dalle à Lima et casse la dalle à Dallas. Du Lima au Mali et du
Mali au Lima il lit mal, le dalaï lama. La lame de la lime limant l'aimant qui le lie
à la lie de l'ami de Lima qui l'aima qui l'eut dit : c'est dali en lama l'ami du dalaï
lama de l'Himalaya.
54. Debout et déballe les débiles.
55. L'huile de ces huit huiliers huilent l'ouie de l'huissier.
56. Sèche linge, lèche singe.
57. Bonjour madame Sans Souci, combien sont ces six cent six saucissons-ci ? Ces six
cent six saucissons-ci sont six sous. Six sous, ces six cent six saucissons-ci ! Si ces
six cent six saucissons-ci sont six sous, ces six cent six saucissons-ci sont trop
chers.
58. Trois petites truites cuites, trois petites truites crues.
59. Pontault-Combault.
60. Je suis un original qui ne se désoriginalisera jamais.
61. Le loup lippu lut l'Oulipo.
62. Tas de riz, tas de rats. Tas de riz tentant, tas de rats tentés. Tas riz tentant tenta
tas de rats tentés, tas de rats tentés tâta tas de riz tentant.
63. Le chat de Natacha s'échappa et ça fâcha Sacha ; Sacha chassa son chat, son chat
chassa Sacha.
64. Chez ce cher Serge, si doux dans sa chaumière sans chaux, s'agite chaque souche
de susc

32
65. Le beau barbu Barnabé perdit son bras par un débris d'obus.
66. Trois très gros rats dans trois très gros trous rongèrent trois très gros grains
d'orge.
67. Les cuisses cuivres grasses du chevreau que scrute le cuistot exalte son
astigmatisme.
68. Gisèle gèle des aisselles sous l'échelle chez elle à Courchevel.
69. Un clapotis clapotant crépitant caquetant capitule et calanche à la vue d'un képi.
70. Sur six souches couchées séchaient seize chemises et soixante chaussettes toutes
sans dessus dessous.
71. Des zazous farfelus qui cherchèrent leurs chaussures chassèrent sans souci des
serpents qui sifflaient.
72. J'ai bu de bleus beaux globules.
73. Levallois-Clichy.
74. Toi, daim têtu, tu t'es totalement trompé, tant dans tes totems que dans tes
attitudes tatillonnes devant tes deux doux totems.
75. Je veux et j'exige un paroxysme spasmodique.
76. Chat vit rat, rat tenta chat, chat mit patte à rat, rat brûla patte à chat.
77. Un crissant et cruel crin-crin crisseras-tu et crincrineras-tu sans trêve ?
78. Ta tante a teint tantôt le thé d'hier.
79. Babylas baladin emballe bonnement des balles tandis que Babette ballerine étoile
du corps de ballet se balance mollement sur le bout d'une barre de bois.
80. J'examine cet axiome de Xénophon sur les exigences, les excès et l'expiation.
81. Je suis extraordinairement exaspéré, vous cherchez à vous excuser, malgré vos
explications exposées, vous êtes sans excuses.
82. Je veux et j'exige d'exquises excuses.
83. Son sage chat, son sage chien, son sage singe.
84. Je crois que je vois la croix de bois de Blois.
85. L'énorme orme morne orne la morne vallée.
86. Didon dîna dit-on du dos d'un dodu dindon.
87. Ninon ne nous1'avait pas donné ni ne nous l'avait nommé.
88. Suis-je chez ce cher Serge ?
89. Les ajoncs jonchant la Judée jouissent eu soleil généreux sous la junte de Jason.
90. Un escroc s'escrime exécrablement d'escalader avec exaltation un escabeau exigu.
91. T'as tout un tas de tics et tu t'éteins ; tu t'attaques à ton teint en t'entêtant Totor,
t'as tort, tu te tues et t'as tort.
92. J'excuse cet exquis exploit, tu excuses cet exploit exquis.
93. Je chancelle sous la chance (A conjuguer).
94. Sachons que la chanson de Samson sèche dans le songe chaud de Dalila séchant
ses cheveux.
95. Fruit, fuite et frite firent frite fuite et fruit.
96. Foie gras d'oie frais. Foie gras froid d'oie frais.
97. Le mastoc moustique excité mastique Max, le mystique mexicain masqué.
98. Le magique moujik mugit gémissant sans génie s'ingéniant à gêner la muse.
Amusé, le moujik a misé et la muse au musée a osé.
99. Trois tortues à triste tête trottaient sur trois toits très étroits.
100. L'ongle de l'oncle, l'angle de l'ongle.
101. Onze oncles, onze ongles, on jongle.
102. Cuis huit nuits huit iguanes.
103. Hisse ici six irsins hirsutes hispides.
104. La nubienne nubile, la nubienne débile.

33
105. L'intrus obtus obture l'obus. L'intrus obture l'obus obtus.
106. L'hurluberlu ahuri à la hure hurle.
107. Belle brune, belle prune. belle pelle, brune prune.
108. Le ridicule ne nuit ni ne tue.
109. Anastase esquisse l'exquise extase.
110. Panse ta pénitence et bénis ta pitance.
111. Aglaë glisse gracieusement sur la glace glauque du Groënland.
112. Que lit Lili sous ces lilas-là ? Lili lit l'Iliade.
113. Je redorerai sûrement ces trente-trois grandes cuillères en or.
114. N'hésite et existe.
115. Faible et fiable, fiable et faible.
116. Sous chaque sac sale se cherchent chez Charles six chouettes moites par la
sève suintante d'un sapin nain.
117. L'essence de la science donne l'aisance des sens.
118. Brosse la bâche, baisse la broche.
119. Bruno bêche Benoît bine; Bruno bine Benoît bêche.
120. Le titi vient en titubant.
121. Ursule etudie une multitude d'inutilites.
122. Les nez des poupees de Pepe sont cassés.
123. Papa nous raconta l'epopee de cette epee de l'epoque de Pepin.
124. Othon, ton the, t'a-t-il ote ta toux?
125. Didon dina, dit-on, du dos d'un dodu dindon.
126. Felix son porc tua, sel n'y mit, ver s'y mit, porc gata.
127. Si six scies scient six cypres, chaque scie scie son cypres.
128. Pourquoi sont ces serpents qui sifflent sur vos tetes?
129. Ciel! Si ceci se sait, ses soins seront sans succes.
130. Si six cents scies sciaient six cents cypres | six cents six scies scieraient six
cents six cypres.
131. Napoleon cedant Sedan, ceda ses dents
132. Un ver de terre | va vers un ver vert | qui est dans un verre vert
133. Othon, va t'en, car ta tante t'attend.
134. Mon ami a un beau gros bras, gras et blanc.
135. Gaston, ecarte ton carton, car ton carton me gene.
136. Quatre plats plats dans quatre plats creux et quatre plats creux dans
quatre plats plats.
137. Six cent six Suisses ont mange six cent six saucisses, dont six en sauce et six
cent sans sauce.
138. Voici six chasseurs se sechant, sachant chasser sans chiens.
139. Un chasseur sachant chasser, doit savoir chasser sans son chien.
140. Un pecheur pechait sous un pecher, le pecher empechait le pecheur
depecher.
141. Un chasseur sachant chausser, doit savoir chausser ses chaussures sans
chausse-pied.
142. Pour qu'un sage chasseur chasse bien, il faut que son chien de chasse
sache chasser.
143. La cavale du Valaque avala l'eau du lac et l'eau du lac lava la cavale du
Valaque.
144. Natacha n'attacha pas son chat Pacha qui s'echappa. Cela facha Sacha qui
chassa Natacha.
145. Le mur murant Paris rend Paris murmurant.

34
146. Rat vit rot, rat mit patte a rot, rot brula patte a rat, rat quitta rot.
147. Gal, amant de la Reine, alla, tour magnanime. Galament, de l'arene a la
Tour Magne, a Nimes.
148. Pour l'entretien de votre bonne diction, faites-moi l'amitie d'articuler
volontiers ce galimatias quotidien.
149. Le riz tenta le rat, le rat tente tata le riz, le riz tate tenta le rat.
150. C'est un bon blond ble, c'est un bon ble blond. C'est un blond bon ble.
151. Un Indien demande un chemin a un nain Indien.
152. Suis-je chez ce cher Serge?
153. Chiens savent chasser sans chasseurs.
154. Sur ces seize chaises seches siegent ces seize duchesses.
155. Si ceci se sait, ce secret est sans succes.
156. J'ai bu une bien bonne bouteille de bon vin blanc vieux.
157. Jules le joufflu gifle Jean et Jacques et ne joue pas avec la petite Julie; ce
n'est pas joli, Jules le joufflu.
158. Le cheval d'Avalac avala l'eau du lac, l'eau du lac avala le cheval
d'Avalac.
159. Les trois gros rats gris entrerent dans les trois trous noirs.
160. Le comte compte ses comptes sur les comptes.
161. Si six scies scient six cigares, six cent six scies scient six cent six cigares.
162. J'ai trop tot cru.
163. Chasseur sachant chasser, il faut que je sache si je sais chasser sans cesse
et sans chien.
164. Ce sont ses vieilles chaussettes qui sechent, disait une duchesse de vieille
souche.
165. Est-ce seize chaises seches ou seize seches chaises?
166. C'est combien ces six saucissons-ci? C'est six sous ces six saucissons-ci?
Six sous ceux-ci, six sous ceux-la. C'est six sous, ces six saucissons-la.
167. Les chaussettes d'Arche-Duchesse sont-elle seches ou archi-seches?
168. Je veux et j'exige d'exquises excuses!
169. Une bien bonne bouteille de bien bon vin blanc.
170. Pruneau cuit, pruneau cru.
171. Quatre coquets coqs qui caquettaient, croquaient quatre crocantlo
coquilles.
172. Gros gras grand grain d'orge. Quand te degros gras grand grain
d'orgeras-tu?
173. « A chacun son choix » se dit sa soeur Sylvie, suivant son chemin.
174. Ah ! pourquoi Pépita sans répis m'épies-tu, dans le puits Pépita pourquoi
te tapis-tu ? Tu m'épies sans pitié, c'est piteux de m'épier, de m'épier Pépita ne
peux-tu te passer ?
175. Âne et vers et taupe ont-ils os? Âne a os, vers non, taupe si.
176. As-tu été à Tahiti ?
177. As-tu vu le tutu de tulle de Lili d'Honolulu
178. Babette a fait bombance à bord du bateau de Bob.
179. Bonjour Madame la saucissière, combien vendez-vous ces six saucisses-là
?
Je les vends six sous, six sous ci, six sous ça, six sous ces six saucisses-là.
180. Bonjour Madame Sans-Souci.
Combien sont ces six saucissons-ci et combien sont ces six saucissons-là?

35
Six sous Madame sont ces six saucissons-ci et six sous aussi sont ces six saucissons
là !
181. Bonjour Madame Sans-Souci. Combien sont ces soucis-ci?
Six sous, ces soucis-ci.
Six sous ?! C'est trop cher, Madame Sans-Souci.
182. Ce chasseur sait chasser sans son chien dit le sage garde-chasse, chasseur
sachez chasser sans chien !
183. Ce glougu a voulu tout ce qu'il a vu sur le menu.
184. Ce ver vert sévère sait verser ses verres verts.
185. Ces Basques se passent ce casque et ce masque jusqu'à ce que ce masque
et ce casque se cassent.
186. Ces cerises sont si sûres qu'on ne sait pas si c'en sont.
187. Ces cyprès sont si loin qu'on ne sait si c'en sont !
188. Ces six saucissons-ci sont si secs qu'on ne sait si c'en sont.
189. C'est l'évadé du Nevada qui dévalait dans la vallée, dans la vallée du
Nevada, qu'il dévalait pour s'évader, sur un vilain vélo volé, qu'il a volé dans une
villa, et le valet qui fut volé vit l'évadé du Nevada qui dévalait dans la vallée, dans
la vallée du Nevada, qu'il dévalait pour s'évader sur un vilain vélo volé.
190. C'est pas beau mais tentant de tenter de tâter, de téter les tétons de tata
quand tonton n'est pas là.
191. C'est trop tard pour le tram trente-trois.
192. Cette taxe fixe excessive est fixée exprès à Aix par le fisc.
193. Chat vit rôt. Rôt tenta chat. Chat mit patte à rôt. Rôt brûla patte à chat.
Chat quitta rôt.
194. Chat vit rôt. Rôt plut à chat. Chat mit patte à rôt. Rôt brûla patte à chat.
195. Chez les Papous, il y a des Papous papas et des Papous pas papas et des
Papous à poux et des Papous pas à poux. Donc chez les Papous il y a des Papous
papas à poux et des Papous papas pas à poux et des Papous pas papas à poux et
des Papous pas papas pas à poux.
196. Chouette chaussures !
197. Ciel, si ceci se sait ces soins sont sans succès.
198. Cinq chiens chassent six chats.
199. Cinq gros rats grillent dans la grosse graisse grasse.
200. Cinq pères capucins, sains de corps et sains d'esprit, le corps ceint d'une
ceinture, portaient sur leur sein le sous seing des saints capucins.
201. Coco, le concasseur de cacao, courtisait Kiki la cocotte. Kiki la cocotte
convoitait un caraco kaki à col de caracul ; mais Coco, le concasseur de cacao, ne
pouvait offrir à Kiki la cocotte qu'un caraco kaki sans col de caracul. Le jour où
Coco, le concasseur de cacao, vit que Kiki la cocotte arborait un caraco kaki à col
de caracul il comprit qu'il était cocu.
202. Combien de sous sont ces saucissons-ci?
Ces saucissons-ci sont six sous.
203. Combien sont ces six saucissons-ci?
Ces six saucissons-ci sont six sous.
Si ces six saucissons-ci sont six sous, ces six saucissons-ci sont trop chers.
204. Comme il a soigné son piano, la sonorité en a gagné.
205. Croix crème, croix crème...
206. Dans ta tente ta tante t'attend.
207. Dépêchez-vous de finir votre café, et de débarasser la table et le buffet.
208. Des blancs pains, des bancs peints, des bains pleins.

36
209. Didon dîna, dit-on, de dix dos dodus de dix dodus dindons
210. Didon dîna, dit-on, du dos dodu d'un dindon.
211. Didon dîna, dit-on, du dos d'un dodu dindon, don dû d'un don.
212. Didon dîna, dit-on, du dos d'une dinde, don d'un don du Doubs, à qui
Didon a dit : Donne, donc, don, du dos d'une dinde.
213. Dinon dîna, dit-on, du dos dodu d'un dodu dindon du don, et dit : dit donc
c'est bon le dos dodu d'un dodu dindon du Don.
214. Dis-moi, gros gras grand grain d’orge, quand te
dégrogragrangraindorgeras-tu ? Je me dégrogragrangraindorgerai quand tous
les gros gras grands grains d’orge se seront dégrogragrangraindorgés.
215. Dites à Dédé de dire adieu sans se dandiner !
216. Dix verres six tasses, lait gâté pot en terre (diversitas legate potenter).
217. Douze douches douces.
218. Écartons ton carton car ton carton nous gêne.
219. Elle est partie avec tonton, ton Taine et ton thon.
220. Et si la cathédrale se décathédralisait comment la recathédraliserions-
nous?
221. Étant sorti sans parapluie, il m'eût plus plu qu'il plût plus tôt.
222. Fait faire à Fabien fourbe et fautif force farces fausses et fantasques.
223. Félix un porc tua, sel n'y mit, vers s'y mit, porc gâta.
224. Fruits frais, fruits frits, fruits cuits, fruits crus.
225. Gal, amant de la reine, alla tout magnanime, galamment de l'arène à la
tour Magne à Nîmes.
226. Grand gras gros grain d'orge quand te dé-grand gras gros grain
d'orgeriseras-tu ?
227. Je me dé-grand gras gros grain d'orgeriserai quand tous les grand gras
gros grains d'orge se seront dé-grand gras gros grains d'orgegerisés.
228. Gros gras grand grain d'orge, tout gros-gras-grand-grain-d'orgerisé,
quand te dé-gros-gras-grand-grain-d'orgeriseras-tu ? Je me dé-gros-gras-grand-
grain-d'orgeriserai quand tous les gros gras grands grains d'orge se seront dé-
gros-gras-grand-grain-d'orgerisés.
229. Il a écrit l'adresse complète de l'athlète anglais sans oublier ni abréger ses
éclatants attributs.
230. Il a sursauté quand le chat, miaulant, l'a frôlé.
231. Il était une fois, un homme de foi qui vendait du foie dans la ville de Foix.
Il dit ma foi, c'est la dernière fois que je vends du foie dans la ville de Foix.
232. Il faut qu'un si sage garde-chasse sache chasser tous les chats qui chassent
dans sa chasse.
233. Il y a deux espèces de fous : il y a les fous ronds, et les fous carrés. Les
Fourons sont carrément fous, et les fous carrés, ça c'est un cas Happart ! (à part)
234. J'ai chaud chez ce cher Serge.
235. J'ai vu six cents Suisses suçant six cents six saucisses dont six en sauce et
six cents sans sauce.
236. J'ai vu six sots suçant six cent six saucisses, six en sauce et six cents sans
sauce.
237. Janine a la manie de se promener un moment avant le déjeuner.
238. Je cherche Serge.
239. Je dis que tu l'as dit à Didi ce que j'ai dit jeudi.
240. Je suis ce que je suis et si je suis ce que je suis, qu'est-ce que je suis ?
241. Je veux et j'exige ; j'exige et je veux.

37
242. Je veux et j'exige ceci aussi.
243. Je veux et j'exige d'exquises excuses.
244. Je veux et j'exige; j'exige et je veux.
245. Jeanne est trop bonne pour être la femme d'un tel jeune homme.
246. Jésus loge chez Zachée, chez Zachée loge Jésus.
247. J'mouille mes coudes, mes coudes s'mouillent, est-ce que j'mouille mes
coudes ?
248. J'mouille mes coudes, mes coudes s'mouillent, saurais-tu le dire?
249. Juste juge jugez Gilles jeune et jaloux.
250. Kiki était cocotte, et koko concasseur de cacao. Kiki la cocotte aimait
beaucoup Koko le concasseur de cacao. Or un marquis caracolant et cacochyme,
conquit par les coquins quinquets de Kiki la cocotte, offrit à Kiki la cocotte un
coquet caraco kaki à col de caracul. Quand Koko le concasseur de cacao apprit
que Kiki la cocotte avait reçu du marquis caracolant caduque et cacochyme un
coquet caraco à col de caracul, Koko le concasseur de cacao conclu : je clos mon
caquet, je suis cocu !
251. La caille couve au coin du pont, au coin du pont couve la caille.
252. La cavale aux Valaques avala l'eau du lac et l'eau du lac lava la cavale aux
Valaques.
253. La chemise de l'archiduchesse est sèche, archi-sèche.
254. La grosse cloche sonne.
255. La grosse rose jaune de gauche est autre chose que la vôtre.
256. La mule a bu tant qu'elle a pu.
257. La mule du juge butte contre le mur.
258. La nuit réduit le bruit de la pluie sur les tuiles.
259. La pie niche en haut, l'oie niche en bas, l'hibou niche ni haut ni bas.
260. La pie pond, pépé paie peu
261. La pierre qui roule n'amasse pas mousse.
262. La pipe au papa du Pape Pie pue.
263. La robe rouge de Rosalie est ravissante.
264. La roue sur la rue roule ; la rue sous la roue reste.
265. La sole a salé son lit mais la mer a lavé le lit que la sole a salé et la sole
rissole dans la casserole.
266. L'abeille coule.
267. Laissez l'aîné des bébés chez les Léger cet été.
268. L'Arabe Ali est mort au lit. Moralité : Maure Ali, t'es mort alité.
269. L'assassin sur son sein suçait son sang sans cesse.
270. Latte ôtée, trou au toit. Latte remise, trou y'a plus.
271. Le blé s'moud-il ? L'habit s'coud-il ? Oui l'blé s'moud, l'habit s'coud.
272. Le chasseur, sachant chasser sans son chien, chassera seul.
273. Le cricri de la crique cri son cri cru et critique car il craint que l'escroc ne
le croque et ne le craque. Mais un espadon a dédé donna dudule d'un don si dou
donné fit son dada qu'il garda.
274. Le dandy dodelinant dodeline de la tête devant le dindon dodu.
275. Le fisc fixe exprès chaque taxe fixe excessive exclusivement au luxe et à
l'acquis.
276. Le geai gélatineux geignait dans le jasmin.
277. Le général Joffrin nous dit : À Toul, j'ai perdu mon dentier.
278. Le kitsch tchèque choque, sauf s'il est chic.
279. Le mur murant Namur rend Namur murmurant.

38
280. Le mur murant Paris rend Paris murmurant.
281. Le poivre fait fièvre à la pauvre pieuvre.
282. Le python de la pythonisse a sucé du bois de réglisse. Il est lisse comme un
trombone à coulisse lisse et le python de la pythonisse de tristesse se rapetisse ; il
n'est plus en suisse qu'un piteux piton d'alpiniste chez un droguiste.
283. Le riz tenta le rat, et le rat tenté tena le riz.
284. Le ver vert va vers le verre vert.
285. Le vif vert filait vite sur un fil de fer vert. Le vert fil de fer vit filer le vilain
vert de terre.
286. Les Autrichiens sont des autres chiens !
287. Les chaussettes de l'archi-duchesse, sont-elles sèches ou archi-sèches.
288. Les chemises de l'archiduchesse sont-elles sèches ou archisèches ?
289. Les mots doux sonnent faux dans sa bouche.
290. Les vers verts levèrent le verre vert vers le ver vert.
291. Lily lit le livre dans le lit.
292. L'oie niche bas, la pie niche haut : où niche l'hibou ? L'hibou niche ni haut
ni bas.
293. Lulu lit la lettre lue à Lili et Lola alla à Lille où Lala lie le lilas.
294. Ma jeune voisine est certaine qu'elle porte un abîme dans l'âme.
295. Madame Coutufon dit à madame Foncoutu : Bonjour, madame Foncoutu!
Y a-t-il beaucoup de Foncoutu à Coutufon ?
Madame Foncoutu répond à madame Coutufon : Il y a autant de Foncoutu à
Coutufon qu'il y a de Coutufons à Foncoutu.
296. Mais non pas du tout, dit le tatou.
297. Marcel porc tua. Sel n'y mit, vers s'y mit, porc gâta.
298. Mare y a, cane y but, pie n’osa, chat rit d’elle.
299. Même maman m'a mis ma main dans mon manchon.
300. Mon père est maire, mon frère est masseur.
301. Mur pourrit, trou s'y fit, rat s'y mit ; chat l'y vit, rat s'enfuit ; chat suivit,
rat fut pris.
302. Mur usé, trou s’y fait, rat s’y met.
303. Natacha n’attacha pas son chat Pacha qui s’échappa. Cela fâcha Sacha
qui chassa Natacha.
304. Nino n'a ni nappe ni nippe et ne nettoie nylon ni linon.
305. Oh ! roi Paragaramus, quand vous désoriginaliserez-vous ? Moi, roi
Paragaramus, je me désoriginaliserai quand le plus original des originaux se
désoriginalisera.
306. Oh! Le sale! Oh! Le sale!...
307. On admet que la technique des objets en capsule n'est pas exactement
stagnante.
308. On part de la gare St. Lazare pour les ports de la mer du Nord.
309. Où niche la pie ? La pie niche haut. Où niche l'oie ? L'oie niche bas. Où
niche l'hibou ? L'hibou niche ni haut ni bas !
310. Papier, panier, piano.
311. Paul se pèle au pôle dans sa pile de pulls et polos pâles. Pas plus d'appel de
la poule à l'Opel que d'opale dans la pelle à Paul.
312. Pauvre petit pêcheur, prend patience pour pouvoir prendre plusieurs
petits poissons.

39
313. Petit pot de beurre, quand te dépetipodebeurreriseras-tu ? Je me
dépetibodebeurreriserai quand tous les petits pots de beurre se
pépetipodebeurreriseront.
314. Petit pot de beurre, quand te dépetitpotdebeurreriseras-tu? Je me
dépetitpotdebeurreriserai quand tu te dépetitpotdebeurreriseras.
315. Piano panier, piano panier...
316. Pie bâtit haut, caille bâtit bas, coq a des os, ver n'en a pas.
317. Pie niche haut, oie niche bas, où niche hibou ? Hibou niche ni haut ni bas,
hibou niche pas.
318. Pie niche haut, oie niche bas.
319. Poche plate plate poche.
320. Poisson sans boisson, c'est poison !
321. Posez vos gros pots d'eau au chaud.
322. Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?
323. Pruneau cru, pruneau cuit.
324. Qu'a bu l'âne au lac? L'âne au lac a bu l'eau.
325. Qu'a bu l'âne au quai ? Au quai, l'âne a bu l'eau.
326. Quand la montagne lui fait signe, il en gagne les cimes.
327. Quand on pense à tout ce qui manque au monde en temps de guerre, on se
demande où commence une telle honte.
328. Quand un cordier cordant doit accorder sa corde, pour sa corde accorder
six cordons il accorde. Mais si l'un des cordons de la corde décorde, le cordon
décordé fait décorder la corde. Que le cordier cordant avait mal accordée.
329. Quat' coquets coqs croquaient quat' croquantes coquilles.
330. Que c'est crevant de voir crever une crevette sur la cravate d'un homme
crevé dans une crevasse.
331. Rat vit riz, Rat mit patte à ras, Rat mit patte à riz, Riz cuit patte à rat.
332. Rat vit rot, rôt tenta rat, rat mit patte à rôt, rôt brûla patte à rat, rat
secoua patte et quitta rôt.
333. Sachez, mon cher Sasha, que Natasha n'attacha pas son chat !
334. Santé n'est pas sans t, mais maladie est sans t.
335. Seize chaises sèchent.
336. Seize jacinthes sèchent dans seize sachets secs.
337. Ses anecdotes, ses blasphèmes et ses calomnies l'ont amené à une rupture
avec tous les autres acteurs.
338. Si ça se passe ainsi, c'est sans souci.
339. Si ceci se sait, ces soins sont sans succès.
340. Si ces six cent six sangsues sont sans sucer son sang, ces six cent six
sangsues sont sans succès.
341. Si ces six cents six sangsues sont sur son sein sans sucer son sang, ces six
cents six sangsues sont sans succès.
342. Si ces six scies-ci scient si bien ce cyprès-ci, ces six scies-ci scieront ces six
cents cyprès-ci.
343. Si c'est rond c'est point carré. (Cicéron c'est Poincarré)
344. Si ma tata tâte ta tata, ta tata sera tâtée.
345. Si ma tata tâte ta tata, ta tata sera tâtée.
346. Si mon tonton tond ton tonton, ton tonton tondu sera !
347. Si six cent scies scient six cent saucisses, six cent six scies scieront six cent
six saucissons.

40
348. Si six cent scies scient six cent saucisses, six cent six scies scieront six cent
six saucissons.
349. Si six cents couteaux-scies scient, en six, six cent six saucisses, la cuisine est
sale.
350. Si six scies scient six citrons, six cents six scies scient six cents six citrons.
351. Si six scies scient six citrons, six cent six scies scieront six cent six citrons.
352. Si six scies scient six cyprès, six cent six scies scient six cent six cyprès.
353. Si six scies scient six cyprès, six cents scies scient six cent six cyprès.
354. Si ton bec aime mon bec comme mon bec aime ton bec, donne-moi le plus
gros bec de la Province de Québec!
355. Si ton tonton tond ton tonton, ton tonton sera tondu par ton tonton.
356. Si tu m’eusses cru, tu te fusses tu, te fusses-tu tu, tu m’eusses plus cru !
357. Si tu te tues, tu te tues.
358. Sieur, le censeur, sans cesse sur son séant, s'assied seul sans souci sur son
seau.
359. Six chats sis sur six murs pistent six souris qui sous six lits sourient sans
souci des six chats qui les pistent.
360. Six fûts, six caisses : la main entre les caisses, le doigt dans le trou du fût.
Six fûts, six caisses : le doigt dans le trou du fût, la main entre les caisses.
361. Six jeunes gens juchés sur six chaises chuchotaient ceci : sage chasseur au
front chauve, au sang chaud, aux yeux chassieux, sachez chasser le chat chauve
qui se cache sous la chiche souche de sauge séchée.
362. Six saucisses sèches.
363. Six slips chics.
364. Son chat chante sa chanson.
365. Suis-je bien chez ce cher Serge?
366. Suis-je chez ce cher Serge ?
367. Sur six chaises sont assis six frères, sur six cent six chaises sont assis six
cent six frères.
368. Ta Cathy t'a quitté. C'est ta Cathy qui t'a quitté. T'as qu'à tout quitter.
369. Ta Katie t'a quitté, ta Katie t'a quitté t'es cocu, qu'attends-tu ? Cuite-toi,
t'es cocu. T'as qu'à, t'as qu'à te cuiter, et quitter ton quartier. Ta Katie t'a quitté,
ta tactique était toc.
370. Ta tante t'attend dans ta tente.
371. Ta tante t'attend. J'ai tant de tantes.
Quelle tante m'attend? Ta tante Antoinette t'attend.
372. Ta tentative a été totalement futile !
373. Tas de riz, tas de rats. Tas de riz tentant, tas de rats tentés. Tas de riz
tentant tenta tas de rats tentés. Tas de rats tentés tâta tas de riz tentant.
374. T'as ton tacot qu'a la cote, cocotte ! Qu'attend ton tacot qu'a la cote ? Mon
tacot qu'a la cote attend dans la côte que l'accostent des cocottes. Et toc !
375. Tata, ta tarte tatin tenta Tonton ; Tonton tâta ta tarte tatin, Tata.
376. Tatie, ton thé t'a-t-il ôté ta toux ? disait la tortou au tatou. Mais pas du
tout, dit le tatou, je tousse tant que l'on m'entend de Tahiti au Toumbouctou.
377. Tentas-tu, Tantale, tremper ta langue?
378. Tes laitues naissent-elles ? Si tes laitues naissent, mes laitues naîtront.
379. Ton mouton boucle tout à coup et ton bouc tombe à Tombouctou
380. Ton thé t’a-t-il ôté ta toux ?
381. Tonton, ton thé t'a-t-il ôté ta toux?

41
382. Toto t'as tort, tu t'uses et tu te tues en t'entêtant ; crois-moi, Toto tu
t'entêtes et j'te dis qu't'as tort.
383. Tout ce que je te demande, c'est un peu de patience ; d'ailleurs je te
parlerais bientôt de ce que je sais.
384. Trente-trois gros crapauds gris dans 33 gros trous creux.
385. Trois gros rats gris dans trois gros trous ronds rongent trois gros croûtons
ronds.
386. Trois petites truites non cuites trois petites truites crues
387. Trois tortues têtus trottent en trottinette.
388. Trois tortues trottaient sur 3 étroits toits ; trottant sur 3 étroits toits,
trottaient 3 tortues trottant.
389. Trois tortues trottaient sur un trottoir très étroit.
390. Tu t'entêtes à tout tenter, tu t'uses et tu te tues à tant t'entêter.
391. Un ananas n'a ni nid ni ninas.
392. Un ange qui songeait à changer de visage se trouva soudain si changé que
jamais plus ange ne songea à se change.
393. Un ange qui songeait à changer son visage pour donner le change, se vit si
changé que, loin de louanger ce changement, il jugea que tous les autres anges
jugeraient que jamais ange ainsi changé ne rechangerait jamais et jamais plus
ange ne songea à changer.
394. Un bon ami m'a aimablement donnée un bonnet campagnard.
395. Un chasseur qui chassait fit sécher ses chaussettes sur une souche sèche.
396. Un chasseur sachant chasser chassait sans son chien de chasse.
397. Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien de chasse.
398. Un chasseur sachant chasser sait chasser sans son chien de chasse.
399. Un chasseur sachant chasser sans son chien est un bon chasseur.
400. Un chasseur sachant chasser sans son chien est un excellent chasseur.
401. Un dragon gradé dégrade un gradé dragon.
402. Un généreux déjeuner régénérerait des généraux dégénérés.
403. Un pâtissier qui pâtissait chez un tapissier qui tapissait, dit un jour au
tapissier qui tapissait: vaut-il mieux pâtisser chez un tapissier qui tapisse ou
tapisser chez un pâtissier qui pâtisse ?
404. Un pécheur péchait sous un pêcher, le pêcher empéchait le pécheur de
pécher, le pécheur coupa le pêcher, le pêcher n'empécha plus le pécheur de
pécher.
405. Un plein plat de blé pilé.
406. Un taxi attaque six taxis.
407. Un vieux chasseur sobre plein de santé, mais atteint de cécité, chaussé de
souliers souillés, sans cigare, fut dans la nécessité de chasser seul sur ces champs
sis en Sicile un sinistre chat sauvage. Il siffla ses chiens, Châtain, Satin, Chauvin
et suivit son chemin. Sur son passage, six chastes chérubins siciliens, sans soucis,
sans chaussures, chuchotèrent ceci : Salut, Sire chasseur, citoyen sage et plein
d'âge, aux yeux chassieux, au sang chaud, sois chanceux! Sache en ce jour serein,
sans chagrin.
408. Une bête noire se baigne dans une baignoire noire.
409. Une bien grosse grasse mère avec de biens beaux gros gras bras blancs.
410. Va à Arles et achète un hareng à Alice.
411. Va t'en, Satan ta femme t'attend.
412. Vends vestons, vestes et vareuses vieilles et vétustes.
413. Vincent mit l’âne dans un pré et s’en vint dans l’autre.

42
414. Voici l'étourdi qui parie qu'il aura fini sa chimie à midi.
415. Voilà trois mois qu'il boit moins que toi.
416. Vos laitues naissent-elles ? Oui, mes laitues naissent.
417. Vos laitues naissent-elles ? Si vos laitues naissent, vos navets naissent.
418. Y’a ma moto qu’a des ratés.
419. Zaza zézaie, Zizi zozote.
420. Zazie causait avec sa cousine en cousant.

43
Le recueil des contrepèteries
A Beaumont le Viconte - A Beau con, le vis monte.
A la vue des nippons, la Chine se souleva - A la vue des nichons, la pine se souleva.
A l'hôtel du bon coucher - A l'hôtel du con boucher
A l'idée de voir la Chine, la jeune fille est envahie d'une étrange pâleur - A l'idée de voir
la pine, la jeune fille est envahie d'une étrange châleur
Abusée par les mythes - Amusée par les bites.
Acculé derrière Sanchez - Enculé derrière sa chaise.
Adélaïde, Rue de la Paix - Adélaide pue de la raie.
Allaiter la biche - Allécher la bite.
Amène le porc - A mort Le Pen.
Approcher le cou du but - Approcher le bout du cul.
Apres les douilles, vidons les carafons - Apres les couilles, vidons les dards à fond.
Arrêter les mariés de Bandol - Arrêter les marioles de bander.
Attention Mademoiselle, je vais vous jeter à la rue - Attention Mademoiselle, je vais vous
juter à la raie.
Au bowling, Voulez vous me placer les quilles de nouveau - Voulez vous me placer les
couilles de niveau.
Au Zambèze, les filles sont belles et gentilles - Aux Antilles, les filles sont belles et j'en
baise.
Auberge de Vendée - Aux verges de bander.
Aujourd'hui il fait beau et chaud - Aujourd'hui il fait beau et chaud. BELGE
Avoir un dix à sa composition - Avoir un con à sa disposition.

Bailler en cours - Barrer en couille.


Baillez moi, mais taisez vous - Taillez-moi, mais baisez-vous.
Banquer pour votre don - Bander pour votre con.
Beauté de site - Sauté de bite.
Bêcher trois allées - Lécher trois abbés.
Bernard Pivot a présenté des bouquins, sur la deux - Bernard Pivot a présenté des
boudins, sur la queue.
Bernard Tapie n'a pas toujours bonne presse mais s'y connait en foot.
Bob hésite - Zob et bite.
Boucher les trous de mite - Moucher les trous de bites.
Boude pas, c'est pas ton genre - Bande pas, c'est pas ton jour.
Bouffer dans la louche - Loufer dans la bouche.
Bouilleur de cru - Brûleur de couilles.
Brancher les colonnes - Branler les cochonnes.
Bricoler chez le passeur - Picoler chez le brasseur.
Brûler les camps - Branlez les culs.

Ca pue dans le car - Ca part dans le cul.


Calculer en cent leçons - S'enculer en caleçon.
Car ma muse aime les beaux châteaux - Ma chatte aime les beaux museaux.
Ce balcon saille - Ce sale con baille.
Ce coup de blanc m'a grisée - Ce coup de gland m'a brisée.
Ce jeune séminariste s'imagine déjà en curé avec une calotte.
Ce médecin arrose les varices à l'eau Claire.

44
Ce n'est pas un métier de faire du ciné - Ce n'est pas un métier de fesses d'uriner.
Ce pédant rentre de Nice - Ce pénis rentre dedans.
Ce petit camp n'est pas désagréable à la longue - Ce petit con n'est pas désagréable à la
langue.
Ce que j'aime dans le clip de Madonna, c'est le son.
Ce roc est plein de confort - Ce con est plein de roquefort.
Celles qui n'aiment pas le Fabius veulent le mettre en l'air.
Certaines femmes se sentent souillées au contact des mains.
Certains centristes ont du mal a piger.
Certains saints sont bien expliqué.
Ces botteurs nous plaisent - Ces baiseurs nous pelotent.
Ces crampes me font bouder - Ces croupes me font bander.
Ces dames nous dérangent - Ces dards nous démangent.
Ces frites sont belles - Ces bites sont frêles.
Ces macaques font malotrus - Ces matraques font mal au cul.
C'est a l'ami que j'offre mon vin - C'est a la main que j'offre mon vit.
C'est embêtant que la bise souffle jusqu'au banc - C'est en baisant que la bite s'enfle
jusqu'au bout.
C'est fou ce qu'on dit sur le péché - C'est fou ce qu'on chie sur le pédé.
C'est parce qu'elle s'en fout que son mari est mort - C'est parce qu'elle sent fort que son
mari est mou.
C'est parce qu'il avait une mère cocue trop dolente que Luther ne calcula pas en vain -
C'est parce qu'il avait une merde au cul trop collante que Luther n'encula pas Calvin.
C'est votre peine qui vous mine - c'est votre pine qui vous mène.
Cette coquine veut se faire plein de potes - Cette cocotte veut se faire plein de pines.
Cette décharge de foudre m'a enlevé toute ma poutre - Cette décharge de foutre m'a
enlevé toute ma poudre.
Cette fan fait de drôles de lippes à Patrick.
Cette jeune veuve adore les Nuls.
Cette vieille terre est ouverte aux militantes - Cette tante est grande ouverte aux
militaires.
Changer les maths - Manger les chattes.
Chaque soir, la petite poule pondait quelque part.
Chez Citroën on se moque de la peine de Calvi.
Chourrer le bien du voisin - Bourrer le chien du voisin.
Chuter dans la jatte - Juter dans la chatte.
Coincer son plan dans un guichet - Coincer son gland dans un pichet.
Combler ce genre de trou - Troubler ce genre de con.
Compiler le C - S'épiler le con.
Compter les points - Pointer les cons.
Compter mon tas - Tâter mon con.
Contester nos particules - Comparer nos testicules.
Convertissez mon père - Pervertissez mon con.
Corinne adore les palourdes.
Côté sports, ce garçon est très ferme - Côté sperme, ce garçon est très fort -
Couper les nouilles au sécateur - Couper les couilles au sénateur.
Coureur de fond - Fourreur de con.
Courez mon bon - Bourrez mon con.
Courir sur le mont - Mourir sur le con.

45
Cresson a choisi Dumas.
Crier l'aveu - Vriller la queue.

D'accord sur ce but - D'abord sur ce cul.


Daffy Duck - Daddy fuck.
Dans cette cave ,nous allons encuver ces vins vieux
Danser comme un ballot - Bander comme un salaud.
De pétillantes fripes - De frétillantes pipes.
Débiter des pelotes - Peloter des bites.
Déboucher en riant - Débourrer en chiant.
Découper la biche en trente - Découper la bite en tranche.
Delors se fait volontiers pompeux en parlant d'écus.
Démêler la corde - Décorer la merde.
Déroutée par les pistons - Dépitée par les roustons.
Des baisses faisables - Des fesses baisables.
Des bouts de pain pour les roussettes - Des bous de sein pour les roupettes.
Des cales souillées - Des couilles salées.
Des colonnes de gauchistes se branchent sur l'Irak - Des cochonnes de gaullistes se
branlent sur Chirac.
Des colonnes en chair - Des cochonnes en l'air.
Des écus dans leurs bas - Des culs dans leurs ébats.
Des fonds curieux - Des cons furieux.
Des groupes de cailles - Des grappes de couilles.
Des lits pour l'évêché - Des vits pour les lécher.
Des maths impossibles - Des mottes impassibles.
Des mutations félines - Des fellations mutines.
Des papiers bien condensés - Des pompiers bien cadencés.
Des petits pois pour dîner - Des petits doigts pour piner.
Des piles de boîtes - Des poils de bites.
Des piliers de mine - Des milliers de pin.
Des puces dans le cou - Des pouces dans le cul.
Dès qu'on touche à son petit banc, cet enfant boude - Dès qu'on touche à son petit bout,
cet enfant bande.
Des satins de jeunes mariés pudiques - Des putains de jeunes mariés sadiques.
Des sites sans bosses - Des bites sans sauce.
Des sommes mensuelles - Des mômes sensuelles.
Des sports en ferme - Des forts en sperme.
Des tas symétriques - Décimer ta trique.
Des tennis de pro - Des pénis de trop.
Des tentes à foison - Des fentes a toison.
Des vendeuses pétillantes proposent quelques fripes -
Détester sa bile - Délester sa bite.
Deux carrioles sans mulets - Deux mariolles s'enculaient.
Dîner en pensant - Piner en dansant.
Direction et Gestion - Digestion, érection.
Donne moi la crème, que je t'en brûle dans la cuillère - Donne-moi-la crème, que je
t'encule dans la bruyère.
Dressez vos parts - Pressez vos dards.
Du tracas jusqu'au cou - Du caca jusqu'au trou.

46
Edith Cresson dit, J'ai pas pu me faire Béré, alors j'usine.
Elle a découvert sa raquette en criant - Elle a découvert sa craquette en riant.
Elle a fait shooter son petit gars - Elle a fait goûter son petit chat.
Elle a subi des sets - Elle a sucé des bites.
Elle découvre du son dans son câble - Elle découvre du sable dans son con.
Elle est bête à vous échauffer la bile - Elle est belle à vous échauffer la bite.
Elle est folle de la messe - Elle est molle de la fesse.
Elle est passive devant la Linotype - Elle est lascive devant la pine au type.
Elle est sur les dents quand ça barde - Elle est sur les dards quand ça bande.
Elle était assise sur la berge du ravin. Elle était assise sur la verge du Rabbin.
Elle hésitait a dévoiler son but devant tant de candeur - Elle hésitait a dévoiler son cul
devant tant de bandeurs.
Elle m'a menti, la sotte - Elle m'a senti la motte.
Elle mâchait sa cotte - Elle cachait sa motte.
Elle mastique, la sotte - Elle s'astique la motte.
Elle mettait des potions - Elle pétait d'émotion.
Elle mouille les corps - Elle mord les couilles.
Elle pondait quelque part - Elle pompait quelques dards.
Elle préfère le genre Coluche au look bécheur.
Elle résout des calculs avec pi connu - Elle résout des calculs avec pine au cul.
Elle revient de la ferme pleine d'espoir jusqu'au pont du Jura - Elle revient de la foire
pleine de sperme jusqu'au ras du jupon.
Elle sentit soudain deux puces dans son cou - Elle sentit soudain deux pouces dans son
cul.
Elle s'est retrouvée jusqu'au centre - Elle s'est retroussée jusqu'au ventre.
Elle s'est souillé les mains - Elle s'est mouillé les seins.
Elle songe à la mine orgueilleuse du père - Elle songe à la pine orgueilleuse du maire.
Elles réclament des chambres pour leurs maths - Elles réclament des membres pour leur
chatte.
Elles se doutent de leur foi - Elles se foutent de leur doigt.
Elles se lèvent au couchant - Elles se lèchent au couvent.
Elles s'enchantent de se lever - Elles s'en vantent, de se lécher.
Emmurer l'école - Enculer les morts.
En face de la poutre - En passe de la foutre.
En lisant Racine ou Molière, je tricotais des épaulières.
Encoller les murs - Enculer les morts.
Encuver les vins vieux dans la cale - Enculer les vingt vieux dans la cave.
Enfumer sa cale - Enculer sa femme.
Envoi là vite à l'abbé - Envoie la bite à laver.
Essuie ça vite et bien - Essuie sa bite et vient.
Etaler ses carpettes sur la route - Etaler ses roupettes sur la carte.
Etre en curé avec une calotte - Etre enculé avec une carotte.
Etre pressé pour dîner - Etre dressé pour piner.

Fâcher le lecteur - Lécher le facteur.


Faire des quiches en moins - Faire des miches en coin.
Faire la cour avant d'être marié - Faire l'amour avant d'être carié.
Fée, passion et longs pieds - Fellation et pompiers.
Fêtez ma femme à la messe - Mettez ma femme à la fesse.
Fine appellation - Pine à fellation.

47
Fond de la colle - Con de la folle.
Fouler la messe - Mouler la fesse.
Gémir de froid - Frémir de joie.
Gentiment la petite Cosette nous a offert son jus - Josette nous a offert son cul.
Glisser dans la piscine - Pisser dans la glycine.
Goûtez les flans - Foutez les glands.
Goûtez nos farces - Foutez nos garces.
Gratte le fond de sa quille - Gratter le con de sa fille.
Graver la notice - Gratter la novice.
Habiter des gîtes - Agiter des bites.
Habiter Laval - Avaler la bite.
Henry a été maculé de boue - Marie a été enculée debout.
Honnis par l'Union - Unis par l'oignon.

Il avait peur que sa mue la perde - Il avait peur que ça pue la merde.
Il bascula sur le terrain de l'enquête - Il l'encula sur le terrain de basket.
Il courait tant de buts divers qu'il en perdait sa belle mine - Il bourrait.tant de culs
divers qu'il emmerdait sa belle pine.
Il court, il court, le furet - Il fourre, il fourre, le curé.
Il crawle près du fond - Il frôle près du con.
Il cuvait quand les flics l'ont emballé - Il bavait quand les flics l'ont enculé.
Il débrancha, et se laissa couler - Il découcha, et se laissa branler.
Il déplore la foule - Il déflore la poule.
Il descendait entre deux bains - Il débandait entre deux seins.
Il donnerait toutes ces vieilles briques pour une belle lucarne - Il donnerait toutes ces
vieilles carnes pour une belle lubrique.
Il dresse sa bête à lire - Il dresse sa bite à l'air.
Il écorchait l'Hébreu et sa femme l'Ecossais - Il écorchait les queues et sa femme les
brossait.
Il embrasse la Marion sur le quai - Il embrasse la mariée sur le con.
Il empile son fer - Il enfile son père.
Il en perdait sa belle mine - Il emmerdait sa belle pine.
Il est à la tête de l'Afrique - Il est a la fête de la trique.
Il est arrivé à pied par la Chine - Il est arrivé à chier par la pine.
Il est bon de ne pas se quitter - Il est con de ne pas se biter.
Il est encore gris après m'avoir tamponnée - Il est encore gros après m'avoir tant pinée.
Il faut être peu pour bien dîner - Il faut être deux pour bien piner.
Il faut que ce bouquin rende - Il faut que ce rouquin bande.
Il faut rassembler beaucoup de fonds pour former des cliques - Il faut rassembler
beaucoup de cons pour former des flics.
Il faut savoir prendre la chose en riant.
Il Jette à la rue - Il Jute à la raie.
Il jette avec puissance - Il pète avec jouissance.
Il l'apaise en la berçant - Il la baise en la perçant.
Il l'avait conçu - Il lavait son cul.
Il le dit à deux femmes.
Il le séchait - Il se léchait.
Il ment d'abord Il bande a mort.
Il ment debout - Il bande mou.
Il mettait le produit de ses fouilles dans des caisses - Il mettait le produit de ses couilles

48
dans des fesses.
Il montre sa bête à la miss - Il montre sa bite a la messe.
Il n'aime pas qu'elle parte pendant les ventouses - Il n'aime pas qu'elle vente pendant les
partouzes.
Il n'y a pas de quoi, ma sœur, pour un si petit don - Il n'y a pas de doigt, ma sœur, pour
un si petit con.
Il pétrit le béton a la tonne - Il pétrit le téton a la bonne.
Il se battait autour des turnes - Il se tâtait autour des burnes.
Il se débrouille pour montrer l'appeau des ses cailles - Il se débraille pour montrer la
peau des ses couilles.
Il se faisait toutes ses billes - Il se baisait toutes ses filles.
Il secoue sa caissette jusqu'au camp - Il secoue sa quéquette jusqu'au sang.
Il trie mais il chipote - Il chie mais il tripote.
Il vit aux champs - Il chie aux vents.
Il voit le monde conique - Il voit le con de Monique.
Il y a 2 sortes de gendarmes, les courts et les longs - My all time favorite.
Il y a ici de jolis sites pour bâtir -
Il y a si peu de mecs pour faire l'équipe - Il y a six queues de mecs pour faire les pipes.
Il y eut une panne de micro dans la pièce du fond, une masse de perturbateur envahit la
salle, en un instant tous les bancs furent vidés.
Ils apportent leur pain à la mine - Ils apportent leur pine à la main.
Ils dosent leur part - Ils posent leur dard.
Ils habitent des gîtes - Ils agitent des bites.
Ils ont montré leur calvaire à l'unisson - Ils ont montré leurs caleçons à l'univers.
Ils ont percé l'énorme bas de laine - Ils ont perce l'énorme Madeleine.
Ils plaisent et se baignent - Ils baisent et se plaignent.
Ils se battent dans les cabines - Ils se bitent dans les cabanes.
Ils se taisent devant le buteur - Ils se baisent devant le tuteur.
Inciter à trouver - Inviter à trousser.
Inviter le penseur à dîner - Inviter le danseur à piner.

J'admire ces grands ténors, j'en perds le ton - J'admire ces grands tétons, j'en perds le
Nord.
J'ai les jambes en béton, j'ai causé debout toute la nuit -
J'ai trouve ma femme les laissant faire - J'ai trouve ma femme les fesses en l'air.
J'ai vu le vieux lycée Ampère et je fus atteint de livides pensées.
J'aime au sortir du camp une longue pêche sous-marine - J'aime au sortir du con, une
langue rêche sous ma pine.
J'aime le goût de ce petit blanc - J'aime le bout de ce petit gland.
J'aime vachement votre frangin.
J'aime vachement votre frangin - J'aime franchement votre vagin.
J'ampute la jambe - J'enjambe la pute.
J'aurais cru que vos perles coûtaient davantage - J'aurais cru que vos pertes coulaient
davantage.
Je compte les fils et les ampoules - Je compte les poules et les enfile.
Je connais mon dû - Je donnais mon cul.
Je gémis sans lutter - Je l'ai mis sans juter.
Je l'ai quittée en bafouillant - Je l'ai baisée en cafouillant.
Je me suis éclaté la panse en dînant - Je me suis éclaté la pine en dansant.
Je m'en vais en Loire, Je m'envoie en l'air.

49
Je munirai ta lame d'un beau manche en fer - Je munirai ta femme d'un beau manche
en l'air.
Je n'ai pas de rebord à mes épaulettes - Je n'ai pas de remords à baiser Paulette.
Je ne veux pas qu'on tue - Je ne veux pas ton cul.
Je te donne ma croûte à pâté - Je te donne ma croupe à tâter.
Je tournais ma peine vers mes livres - Je tournais ma pine vers mes lèvres.
Je vous envoie dans la culture - Je vous encule dans la voiture.
Je vous laisse le choix dans la date mais le mois d'aout est preferable.
Je vous trompe si vous me poussez - Je vous pompe si vous me troussez.
Jean Luc - J'encule.
Jean Paul, le pape hautain - J'empale le popotin.
J'envie votre brasse - J'embrasse votre vit.
j'étais en face de la poutre - J'étais en passe de la foutre.
Jeter l'habit rouge aux orties - Jeter la biroute aux orgies.
Jeune déjà, tu paraissais taquine - Jeune déjà, tu caressais ta pine.
Jolies tranches dans le mou - Joli manche dans le trou.
Jolies tranches dans le mou - Jolis manches dans le trou.
Jospin montrera sa piste à la nation -
Jupiter exigeait que Junon batte Saturne.

La bannière demandée - La manière de bander.


La berge du ravin - La verge du rabbin.
La berge du verger - La verge du berger.
La berge précède le vide - La verge précède le bide.
La bête dans l'écurie - La bite dans les curés.
La bible est une chose qui me fait prier - La bible est une prose qui me fait chier.
La biquette est lésée - La liquette est baisée.
La bise a duré seize heures - La baise a duré six heures.
La bonne sœur admire la frite d'Hubert.
La botte à Staline - La bite à Stallone.
La chine et les Nippons - La pine et les nichons.
La conquête du quai - La quéquette du con.
La conscience du pas - La patience du con.
La contrepèterie est l'art de décaler les sons - La contrepèterie est l'art de désaler les
cons.
La cuvette est pleine de bouillon - La buvette est pleine de couillons.
La dotation du roi - La rotation du doigt.
La douche est tout près du bar - La bouche est tout près du dard.
La fan de tintin apprécie la verve d'Hergé
La farine dans sa menthe - La Marine dans sa fente.
La faveur du ciel - La saveur du fiel.
La femme de Rodin trouvait ses bustes trop modernes.
La fiction des éléments - La miction des éléphants.
La file sentencieuse - La fente silencieuse.
La fine dans l'épaisse - La pine dans les fesses.
La fine ou l'épaisse - La pine ou les fesses.
La frite bedonnante - La bite fredonnante.
La frite d'Hubert - La bite du frère.
La Grèce historique -
La lutte me dépasse - La pute me délasse.

50
La malheureuse s'est tordu l'humérus - La malheureuse s'est mordu l'utérus.
La menthe fauve - La fente mauve.
La messe a Ford - La fesse à mort.
La mine des porcs - La mort des pines.
La mine du père - La pine du maire.
La mine piteuse - La pine miteuse.
La mortadelle fut attaquée par les Scipions - La citadelle fut attaquée par les morpions.
La mouche se pose sur le béat - La bouche se pose sur le méat.
La mousse à la pistache - La pisse à la moustache.
La mousse d'un blanc rosâtre recouvrait la Garonne - La mousse d'un gland rosâtre
recouvrait la baronne.
La mue de novembre - La vue de nos membres.
La mule est en route - La moule est en rut.
La nageuse fit un départ sur le dos - La nageuse fit un dépôt sur le dard.
La noire me fuit - La foire me nuit.
La nonne aimait les bœufs - La bonne aimait les nœuds.
La nouvelle subite de l'action - La nouvelle succion de la bite.
La pâleur de la chine - La chaleur de la pine.
La patte de la biche - La bite de l'apache.
La peau a un grain de fantaisie - La fente a un grain de poésie.
La peau de Titine - La pine de Tito.
La pédicure me mouille les cors - La pédicure me mord les couilles.
La petite nonne aime les grands bœufs - La petite bonne aime les grands nœuds.
La pétulance du flatteur - La flatulence du péteur.
La philanthropie - La tripe en folie.
La pile bienvenue - La pine bien velue.
La piste de l'égoïne - La pine de l'égoïste.
La pitié des moines - La moitié des pines.
La Reine fondait de manière incessante devant l'habit rose du petit moutard.
La rue du Quai - La raie du cul.
La sotte est remplie de mirages - La motte est remplie de cirage.
La terroriste s'est fait sauter en plastiquant - La terroriste s'est fait pelotée en
s'astiquant.
La tête de l'Afrique - La fête de la trique.
La tonte des brebis - La bite des bretons.
La treille qu'on met en boutique - La trique qu'on met en bouteille.
La valve a fum - La vulve affamée.
La verve d'Hergé - La verge d'Hervé.
La vie de la butte - La vue de la bite.
La vierge est derrière le panneau - La verge est derrière le piano.
L'abbé ne supporte pas la laideur quand il est en curé - L'abbé ne supporte pas la
raideur quand il est enculé.
L'abîme de notre belle terre - La bite de notre belle-mère.
L'abus des valoches - La vue des balloches.
L'affiche molle - La miche folle.
Laffont l'assied - La fellation.
L'Afrique est bonne hôtesse - La trique est bonne aux fesses.
L'Afrique est dans l'attente - La trique est dans la fente.
L'âge du vaccin - L'axe du vagin.
L'agitation de novembre accroîtra notre malheur - L'agitation de nos membres

51
accroîtra encore notre valeur.
Laisser le pain chaud - Lécher le pinceau.
Laissez les péniches - Léchez les pénis.
L'aller et retour au Mans lui avait desséché la glotte - L'aller et retour au gland lui avait
desséché la motte.
L'amoral a des qualités - L'amiral a décalotté.
L'âne regarde l'orgueil - L'œil regarde l'organe.
L'ânesse a le feu au cul - La fesse a le nœud au cul.
L'anis allume - L'anus à limer.
L'appel de Claudine - La pine de Claudel.
L'arthrite de ma bête - La retraite de ma bite.
L'Aspirant habite Javel - J'avais la bite en spirale.
L'atome - La motte.
L'attrait de la Chine pour le Pakistan - L'attrait de la pine pour le chas qui s'tend.
Laver les robes à l'usine - Laver les zobs à l'urine.
L'aviatrice a perdu son fuselage à la cime d'un pin.
Le bon coucher - Le con bouché.
Le bond de la crue - Le con de la bru.
Le bonheur descendait en elle -
La princesse apprécie la dotation du roi - La princesse apprécie la rotation du doigt.
Le bouillon dans la cuvette - Le couillon dans la buvette.
Le bout de la tresse est cache par de pieux voiles - Le trou de l'abbesse est caché par de
vieux poils.
Le bras sur la chaise - Le chat sur la braise.
Le butteur se passe de scie - Le batteur se pisse dessus.
Le Caire est noir de monde - Le con est noir de merde.
Le caneton à la Russe - Le carton à l'anus.
Le chef de l'ENA raffole du porto - Le chef de l'état raffole du porno.
Le chic des bottes - Le choc des bites.
Le chirurgien ampute une jambe - Le chirurgien enjambe une pute.
Le choix dans la date - Le doigt dans la chatte.
Le clerc du notaire ne peut atteindre son but - Le blaire du notaire ne peut atteindre son
cul.
Le cœur du rameau nu - Le cul du ramoneur.
Le colonel admire les fortifications de Metz.
Le Comité du Salut Public.
Le comptoir des fous - Le foutoir des cons.
Le confesseur s'endort - Le con des soeurs sent fort.
Le congre debout - Le bougre de con.
Le cou des bœufs - Le bout des queues.
Le cou est près du tronc - Le con est près du trou.
Le courage du but - Le bourrage du cul.
Le coureur en piste parle à peine - Le coureur empeste par la pine.
Le cri d'une population - Le prix d'une copulation.
Le cul de Josette - Le jus de Cosette.
Le culot branché - Le cul chaud branlé.
Le cure cherche a faire sortie un écu de son tronc.
Le débutant a essayé de montrer la qualité de son jeu à la fille de Noah.
Le Fabius est en l'air - Le phallus est en bière.
Le fœtus du bout du talon - Le phallus du bout du téton.

52
Le fond de la came - Le con de la femme.
Le fond de la Creuse - Le con de l'affreuse.
Le fond de sa quille - Le con de sa fille.
Le foot de la presse - Le prout de la fesse.
Le froid se glisse sous le dock - Le doigt se glisse sous le froc.
Le général a percé le cœur de Massu.
Le général devint pâle à cette nouvelle subite de l'action.
Le goût de mont-blanc - Le bout de mon gland.
Le gros Bob sort de la zone - Le gros zob sort de la bonne.
Le gros saphir à sa tante - Le gros satyre à sa fente.
Le haut d'Ecosse est plein de Suisses - Le haut des cuisses est plein de sauces.
Le jardinier bine avec sa pelle - Le jardinier pine avec sa belle.
Le jeu de la fille de Noah - Le nœud de la fille de joie.
Le jeu du néant - Le nœud du géant.
Le jonc de la canne - Le con de la Jeanne.
Le jury est matheux - Le mari est juteux.
Le jus de sapin apaise mon angine - Le jus de sa pine apaise mon engin.
Le limier fume - Le fumier lime.
Le maire s'exerce sous la flotte - Le flair s'exerce sous la motte.
Le marc trop doux - Le dard trop mou.
Le matin de la poule - Le patin de la moule.
Le mineur au visage pale - Le pineur au visage mâle.
Le mot de guichet - Le godemiché.
Le néophyte et l'abbesse - Le nez aux fesses et la bite.
Le peintre a mis le couchant en valeur - Le peintre a mis le couvent en chaleur.
Le pékin est à Nice - Le pénis est taquin.
Le petit Dédé est absent, il se repose dans le Perche.
Le petit léopard était fatigué d'avoir trottiné - Le petit Léotard était fatigué d'avoir trop
piné.
Le pis de la vache - Le vit de l'apache.
Le piste des grosses bottes - La poste des grosses bites.
Le pitre passe - La pâtre pisse.
Le plomb est bien coté - Le con est bien peloté.
Le poil sous l'aisselle - Les sels sous les poils.
Le pont neuf fait soixante pieds - Le pompier fait soixante-neuf.
Le porc de Sabine - Le bord de sa pine.
Le président veut faire voter tous les concierges.
Le professeur vante la constitution - Le confesseur vante la prostitution.
Le quart de son dû - Le dard de son cul.
Le quart de tes douilles - Le dard de tes couilles.
Le quart du trou du fut - Le fard du trou du cul.
Le record du bond - Le rebord du con.
Le rédacteur exige des papiers bien condensés.
Le sado maso a pris sa fine - Le sado-maso a frit sa pine.
Le salut à la noce - Le salaud à l'anus.
Le sang qui bout - Le bout qui sent.
Le son dans le clip - Le con dans le slip.
Le son est bon dans le clip de Madonna - Le con est bon dans le slip de Madonna.
Le sport en ferme - Le fort en sperme.
Le tailleur est submerge par les amas de patentes.

53
Le tennis de Boris Becker n'est pas peu tonique.
Le tennis en pension - Le pénis en tension.
Le tennis n'est pas peu tonique - Le pénis n'est pas teutonique.
Le tout est trop confus Le con est trop touffu.
Le tout était trop confus - Le con était trop touffu.
Le tronc près du cou - Le con près du trou.
Le troupier force le pont - Le pompier force le trou.
Le veau gras geint - Le gros vagin.
Le vent caresse les vitres - Le ventre caresse les vits.
Le vent est trépidant - Le vit est très pendant.
L'écaille de ces moules - Les couilles de ces mâles.
Lécher le confit d'oie - Lécher le con dix fois.
L'école des Mines de Paris - L'école des pines de maris.
L'école verrouillée - Les couilles vérolées.
L'effet de la translation - Les transes de la fellation.
L'effet de vos collations - L'écho de vos fellations.
L'électricien choisit les fils et les ampoules - L'électricien choisit les poules et les enfile.
L'éléphant dans la menthe - L'élément dans la fente.
L'éleveur de colombins expose une paire de malles - L'éleveur de colle aux mains expose
une paire de balles.
L'éleveur de mouton tire de sa laine une maigre pitance.
L'élite en baisse - Les bites en laisse.
L'émir du Koweït a été forcé de baiser les mains de Saddam.
Les abbés se taisaient - Les athées se baisaient.
Les amas de patentes - Les appâts de ma tante.
Les athées se battent - Les abbés se tâtent.
Les bancs sont vidés - Les vits sont bandés.
Les beaux arts sont un plaisir des dieux - Les beaux dards sont un plaisir des yeux.
Les bidons sur le quai - Les cons sur le bidet.
Les bons côtés - Les cons bottés.
Les bons nous quittent - Les cons nous bitent.
Les bosses grises du chameau - Les grosses bises du macho.
Les briques se taisent - Les triques se baisent.
Les bulles sortent de la valve - Les balles sortent de la vulve.
Les cailles dans le chou - Les couilles dans le chat.
Les canicules l'emballent - Les cannibales l'enculent.
Les chambres au mois - Les membres au choix.
Les chambres illuminées - Les chibres enluminés.
Les chèques en valeur - L'évêque en chaleur.
Les concierges sont avides - Les cons vierges sont acides.
Les Corses en pleine fouille - Les couilles en pleine force.
Les courts et les longs - Les lourds et les cons.
Les crabes osseux - Les zobs crasseux.
Les Daf sont pressées et les Volvo repues - Les pafs sont pressées et les vulves repues.
Les délits vicieux - Les vits délicieux.
Les descriptions verdoyantes d'Homère - Les descriptions merdoyantes d'ovaires.
Les deux reines - Les nœuds raides.
Les dix du concours - Les cons du discours.
Les élus dans le camp - Les élans dans le cul.
Les épis poussent - Les époux pissent.

54
Les femmes ont dans la peau un grain de fantaisie.
Les fiches à la menthe - Les miches à la fente.
Les filles de Troyes offrent leur deux joues.
Les fonds d'école - Les cons des folles.
Les fouilles curieuses - Les couilles furieuses.
Les fûts des coquilles - Les filles des cocus.
Les jeux des curés - Les queues des jurés.
Les joues semblent cuire - Les culs semblent jouir.
Les lièvres n'aiment pas la chasse - Les lèvres n'aiment pas la chiasse.
Les linges qui sèchent mouillent les cordes - Les singes qui lèchent mordent les couilles.
Les luxations mènent à la fêlure - Les fellations mènent à la luxure.
Les mains de Saddam - Les seins de madame.
Les mains du sinistre - Les seins du ministre.
Les marins ont droit au phare - Les marins ont froid au dard.
Les milles bottes - Les bites molles.
Les mines de pompe - Les pines de mon pays.
Les miss devant les péniches - Les miches devant les pénis.
Les mites de mes habits - Les bites de mes amis.
Les mites sur les biches - Les bites sur les miches.
Les mots grecs - Les gros mecs.
Les nids à verdure - Les vits à nerf dur.
Les nouilles cuisent au jus de cane - Les couilles cul nuisent au cul de Jeanne.
Les nouilles de boxeurs - Les couilles des bonnes sœurs.
Les Occitans hérétiques.
Les pages se font à l'usine - Les pines se font à l'usage.
Les pêcheuses lipeuses - Les lécheuses pipeuses.
Les pioches des mineurs - Les mioches des pineurs.
Les pipe lines pètent - Les pipelettes pinent.
Les poilus furent acculés jusqu'à la tranchée.
Les ponts de Cologne - Les cons de Pologne.
Les populations du Cap - Les copulations du pape.
Les poules se marrent - Les moules se parent.
Les poules se marrent - Les moules se parent.
Les poules s'enfuirent du poulailler dès qu'on leur avait ouvert la porte - Les poules
s'enfuirent du poulailler, des cons leurs avait ouvert la porte.
Les propriétaires de Bordeaux ont des hôtels - Les propriétaires de bordels ont des
autos.
Les proues qui tuent - Les trous qui puent.
Les puces du village - Les vits du pucelage.
Les pull overs moulent - Les moules puent l'ovaire.
Les rites sont un bien nécessaire.
Les rossignols du caroubier - Les roubignoles du carrossier.
Les roulettes décapotables - Les roupettes décalotables.
Les Russes sont en fête - Les fesses sont en rut.
Les scorpions attaquent pas mal.
Les sites autour de son balcon - Les bites autour du sale con.
Les sites de banlieue - Les bites de cent lieues.
Les sites de Bologne - Les bites de Sologne.
Les vers belges - Les verges belles.
Les vieilles caisses raniment leur feu - Les vieilles fesses raniment leur queue.

55
Les vieux pots font la meilleure compote - Les vieux cons font la meilleure popote.
Les voies de Dieu - Les doigts de vieux.
Leur grange à vin - Leur grand vagin.
L'évêque laisse ses paroissiens sans curé dans le village.
L'incontinence du père - L'impénitence du con.
L'inspecteur voudrait voir les bons cahiers - L'inspecteur voudrait voir les cons bailler.
L'Irak n'a qu'une toute petite chance - Chirac n'a qu'une toute petite lance.
Lob de Béziers - Zob de bélier.
Lola me turlupine - Lulu me tord la pine.
L'on voit rarement une fille en culotte et en corset -
L'ouvrier charpentier - L'ouvrier partant chier.
L'usage d'inoculer du pus de génisse s'est répandu rapidement.

Ma botte est dans votre citerne - Ma bite est dans votre Sauternes.
Ma grand-mère a sa poule qui mue - Ma grand-mère a sa moule qui pue.
Ma muse habite la zone dans le Gabon - Ma bite amuse la bonne dans le gazon.
Ma paie contre votre rubis - Ma raie contre votre pubis.
Mâcon a un drôle de nom - Manon a un drôle de con.
Maculer Henri - Enculer Marie.
Madame, si vous saviez ce que votre plante me fait - Madame, si vous saviez ce que votre
fente me plait.
Mademoiselle, je vous emboîterai le pas avec conscience - Mademoiselle, je vous
emboîterai le con avec patience.
Mammouth écrase les prix - Mamie écrase les prouts.
Matez moi l'abysse - Massez moi la bite.
Mets ta casquette - Masse ta quéquette.
Mettons nous en phase avant de nous baisser - Mettons nous en face avant de nous
baiser.
Mitterrand - Mythe en terre.
Montrer son dos au goguenard - Montrer son dard au goguenots.
Moucher les tanches - Toucher les manches.
Mouiller les fiches - Fouiller les miches.
Mouton bouillant - Bouton mouillant.

Ne ménage pas ta peine pour secouer la litière - Ne ménage pas ta pine pour secouer la
laitière.
Nettoyer son lit au savon - Nettoyer son vit au salon.
Nichoirs en forme de pont - Nichons en forme de poire.
Noyé par les cours - Couillé par les noirs.

Offrir une paire de galoches à sa bru - Offrir une paire de balloches à sa grue.
Omar craint les scorpions - Oscar craint les morpions.
On a vu Seles en faire - On a vu ses fesses en l'air.
On boit mieux à treize.
On l'embête avec l'Hercule - On l'encule avec l'air bête.
On n'est jamais très fort pour ce calcul - On éjacule très fort pour se calmer.
On rit dans la machine - On chie dans la marine.
On se barre de ce chambranle - On se branle de ce chambard.
On se passe des lutins - On se lasse des putains.
On sentait une forte odeur de marron en s'approchant du quai - On sentait une forte

56
odeur de marée en s'approchant du con.
Ote ta lampe que je guette - Ote ta langue que je pète.
Ou avez vous péché ces lubies - Ou avez-vous léché ces pubis.

Paris s'était fait miner - Marie s'était fait piner.


Partir, c'est mourir un peu -
Pas de bonne chasse sans solides pieds - Pas de bonne chiasse sans solides pets.
Pas mal, le scorpion - Pascal, le morpion.
Passer de la crête à l'abîme - Passer de la crème à la bite.
Passer des landes aux gares - Passer des glandes au dard.
Passer les mines - Masser les pines.
Patin de culotte - Putain de calotte.
Piller la fine - Piner la fille.
Placer les quilles de nouveau - Placer les couilles de niveau.
Plus elles mentent, plus elles souillent - Plus elles sentent, plus elles mouillent.
Plusieurs courses pour un seul but - Plusieurs bourses pour un seul cul.
Poire à la Fine - Foire à la pine.
Posez vos livres sur mon ombrelle - Posez vos lèvres sur mon nombril.
Pour parvenir au but,il faut beaucoup de courage.
Prendre son thé avec ces deux piétons - Prendre son pied avec ces deux tétons.
Prenez l'échelle par le bas - Prenez les belles par le chat.
Présentes élections - Plaisantes érections.
Pure soie de Chine - Surchoix de pine.

Quand il ment, Kohl, ça sent pas toujours la ruse - Quand il m'encule ça sent pas
toujours la rose.
Quand j'attrape l'angine, je pèle - Quand j'attrape l'Angèle, je pine.
Quand je suis mou, je n'ai plus de ressort - Quand je suis saoul, je n'ai plus de remords.
Quand vous serez près de la poutre, vous vous laisserez flotter - Quand vous serez près
de la foutre, vous vous laisserez peloter.
Quel beau métier, professeur - Quel beau fessier prometteur.
Quel bonhomme ce recteur - Quel bonheur ce rectum.
Quel cou ce papillon - Quel couillon ce pape.
Quel grand moche - Quel gros manche.
Qu'est ce qu'il trame encore ce sadique.
Quitter le but - Biter le cul.
Quittez ces bâches - Cachez ces bites.

Rattraper les bœufs à la course - Rattraper les queues à la bourse.


Reboucher le tout - Retoucher le bout.
Rendez vous dans cette baie - Bander vous dans cette raie.
revient de la foire pleine de sperme jusqu'au ras du jupon.
Rien n'est trop beau des qu'il s'agit de grandeur.
Rien n'est trop beau s'il s'agit de grandeur - Rien n'est trop gros s'il s'agit de bandeur.
Rillettes en fut - Fillette en rut.
Rouler sur les pépites - Piler sur les roupettes.
Rubriques élections - Lubriques érections.

Sa menthe a le goût de fiel - Sa fente à le goût de miel.


Sa mine inspire de la pitié - Sa pine inspire de l'amitié.

57
Sa poire a un goût de terrine - Sa pine à un goût de terroir.
Sa poule mue - Sa moule pue.
Sa rate se dilate à chaque chute - Sa chatte se dilate à chaque rut.
saisissez toujours l'échelle par le bas.
Salut Fred - Phallus raide.
Salut de Patrick - Ca pue de la trique.
Sceller le trou avant la fondation - Sonder le trou avant la fellation.
Scier dans le chantier - Chier dans le sentier.
Scruter le gars - S'gratter le cul.
Se brancher avec ses fils - Se branler avec ses fiches.
Se coucher sur la touche - Se toucher sur la couche.
Se nicher dans ses torchons - Se torcher dans ses nichons.
Se sentir quitte au but - Se sentir bite au cul.
Secouer les mites de mes habits - Secouer les bites de mes amis.
S'ennuyer dans la file - S'enfiler dans la nuit.
Si j'étais papier, j'aimerais les poncifs - Si j'étais passif, j'aimerais les pompiers.
Si vous saviez ce que votre plante me fait - Si vous saviez ce que votre fente me plaît.
S'imaginer en curé, avec une calotte - S'imaginer enculé avec une carotte.
Simone se rhabille - Sybille se ramone.
Son cœur est pour le vaincu - Son cul est pour le vainqueur.
Son vœu, un joli nid - Son vit : Un joli nœud.
Sonner quelques Berrichons - Serrer quelques beaux nichons.
Soyez rude si ça cesse - Soyez raide si ça suce.
Steffie Graf a subi bien des sets -
Sur le quai - Serre le cul.

Ta femme vit-elle aux champs - Ta femme chie-t-elle aux vents.


Ta femme montre ses fiches et fait goûter sa menthe - Ta femme montre ses miches et
fait goûter sa fente.
Taisez vous en bas - Baisez-vous en tas.
tant de culs divers qu'il emmerdait sa belle pi.
Tirer sa rampe dans la craie - Tirer sa crampe dans la raie.
Tirer un écu de son tronc - Tirer un étron de son cul.
Tirer un trait d'un seul coup - Tirer un coup d'un seul trait.
Tisser des éperons - Pisser des étrons.
Tisser en plusieurs passes - Pisser en plusieurs tasses.
Ton dos est sur le billard - Ton dard est sur le billot.
Tordre l'humérus - Mordre l'utérus.
Tourte de cailles - Tarte de couilles.
Tout le Finistère est assidu aux messes.
Transformer délires en peines - Transformer des pines en l'air.
Très mince, je n'ai pas a me comprimer la panse quand je dîne.
Tricher avec ce couple idiot - Coucher avec ce triple idiot.
Tricoter des épaulières - Tripoter des écolières.
Tricotez votre poncho - Tripotez votre con chaud.
Trop de brochures dégoûtent des maths - Trop de bromure dégoûte des chattes.
Tu faisais une drôle de bille - Tu baisais une drôle de fille.
Tu m'avais promis ton tennis - Tu m'avais trop mis ton pénis.
Tu ne peux pas te passer de vaccin dans les régions ou tu es - Tu ne peux. te passer de

58
vagin dans l'érection ou tu es.
Tu nous salue, Paulot - Tu nous pollues, salaud.

Un bar bondé - Un dard bombé.


Un beau vendeur - Un veau bandeur.
Un caleçon de satin - Un sale con de catin.
Un canard sur le feu - Un cafard sur le nœud.
Un coup de batte à Démocrite - Un coup de bite à démocrate.
Un coup de foudre sur l'étang - Un coup de foutre sur les dents.
Un coup de marc après la dînette - Un coup de dard après la minette.
Un coup de vin dimanche - Un coup de manche divin.
Un départ sur le dos - Un dépôt sur le dard.
Un don coûteux - Un con douteux.
Un faucon est une bête - Un beau con est une fête.
Un feu de poutre - Un peu de foutre.
Un fût, deux caisses, le doigt dans le trou du fût, la main entre les Caisses - Un cul, deux
fesses, le doigt dans le trou du cul, la main entre les fesses.
Un gras vicieux - Un vit gracieux.
Un horrifique bénéfice - Un orifice bénéfique.
Un néant fécond - Un con fainéant.
Un nid entre deux bouchons - Un bout entre deux nichons.
Un nom bien coté - Un con bien noté.
Un plan qui vient de la Guinée - Un gland qui vient de la piner.
Un truc doux - Un trou duc.
Un vieux marc très doux - Un vieux dard très mou.
Une belle serre de pins - Une belle paire de seins.
Une belle thèse - Une telle baise.
Une boîte de chats - Une chatte de bois.
Une chopine de cola - Une pine de chocolat.
Une course, Un but - Une bourse, un cul.
Une curieuse manière de défoncer les fûts - Une furieuse manière de défoncer les culs.
Une escalope sur une salade - Un escalade sur une salope.
Une escapade à roulettes - Une escalade à roupettes.
Une femme faisant la connexion des piles - Une femme faisant la collection des pines.
Une frite dans un bock - Une bite dans un froc.
Une liasse de chou - Une chiasse de loup.
Une lutte passive - Une pute lascive.
Une masse de perturbateurs - Une paire de masturbateurs.
Une mine de pignons - Une pine de mignon.
Une mine pure - Une pine mure.
Une mousse de cailles - Une masse de couilles.
Une paye de cours - Une paire de couilles.
Une petite fait l'avion avec votre serge - Une petite fellation avec votre verge.
Une pierre dans la saline - Une pine dans la salière.
Une pierre fine - Une fière pine.
Une vache marginale - Une marche vaginale.
Une verte auto magique - Une verge automatique.
Une vieille fine sans dépôt - Une vieille pine sans défaut.

59
Vider ses douilles sur un crapaud - Vider ses couilles sur un drapeau.
Vise la bête, et envoie la vite à l'abbé - Baise-là vite, et envoie la bite à laver.
Vise la bête - Baise-la vite.
Vite Mr Dassault, une petite fait l'avion avec votre Serge - Vite Mr Dassault, une
fellation avec votre petite verge.
Voici l'hiver, sortez vos bottes - Voici l'ovaire, sortez vos bites.
Vos chèvres me font penser à la Walkyrie - Vos lèvres me font penser à la vache qui rit.
Vos tresses m'empêchent de voir le football - Vos fesses m'empêchent de voir le trou de
balle.
Votre compère a l'air d'un saint - Votre Saint-Père a l'air d'un con.
Votre gîte est un boyau - Votre bite est un joyau.
Votre père a l'air mutin - Votre mère à l'air putain.
Votre pose a raidi l'échine - Votre chose a raidi les pines.
Votre tennis est bien propagé - Votre pénis est bien trop âgé.
Voulez vous boire ça vite - Voulez-vous voir sa bite.
Voulez vous des nouilles encore - Voulez-vous des couilles en or.
Vous ne pouvez pas vous empêcher de vous défiler - Vous ne pouvez pas vous dépêcher
de vous enfiler.
Voyez ce caméléon sur le pont - Voyez ce pâmer Léon sur le con.
Voyez la maîtresse, les laissant faire - Voyez la maîtresse, les fesses en l'air.

60
Palindromes
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation <http://fr.wikipedia.org/wiki/Palindrome>, Rechercher
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Palindrome>
Un palindrome est une suite de signes graphiques (lettres, chiffres, symboles...) qui peut
se lire de gauche à droite et de droite à gauche en gardant le même sens (pour les mots
français, on ne tient généralement pas compte des accents). Lorsque le palindrome est
constitué de plusieurs mots, le découpage en mots peut varier selon le sens de lecture.
Du grec palin (en arrière) et dromos (course). Aussi appelé autrefois: Sotadiques, du
poète grec Sotades (300av. J.-C.) qui passe pour les avoir inventés.
À ne pas confondre avec un anacyclique <http://fr.wikipedia.org/wiki/Anacyclique>
dans lequel la lecture de droite à gauche donne un mot différent de celui obtenu par une
lecture de gauche à droite (exemple : Trace qui donne Ecart).
Le palindrome de Georges Perec <http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Perec>
comprend 5 566 lettres, soit le produit de la multiplication palindromique 11*23*2*11.
En français <http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ais>

o Noms communs palindromiques de 5 lettres : radar, rêver, rotor et kayak.


Si l'on admet les pluriels, on peut y ajouter sèmes, sèves, sexes, etc.
o À Laval, elle l'avala.
o À l'étape, épate-la ! (Louise de Vilmorin
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_de_Vilmorin>)
o À l'autel elle alla, elle le tua là.
o Bon sport, trop snob.
o Car, tel Ali, il a le trac.
o C'est sec.
o Edi, parti une nuit rapide. (Matthieu Soulier
<http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Matthieu_Soulier&action=edit
>)
o Eh, ça va la vache ? (Louise de Vilmorin
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_de_Vilmorin>)
o Élisa, rude, lava le dur asile.
o Elu par cette crapule.
o Emile Eric, notre valet, alla te laver ton ciré élimé.
o Engage le jeu, que je le gagne !
o Esope reste ici et se repose.
o Et la marine va, papa, venir à Malte (alexandrin
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandrin> attribué à Victor Hugo
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Hugo>).
o Et l'axe lamina l'animal exalté
o Et Luc colporte trop l'occulte.

61
o Et se resservir, ivresse reste.
o Eve rêve.
o Karine alla en Irak.
o L’âge légal.
o L'âme des uns jamais n'use de mal (exemple médiéval).
o L'âme sûre ruse mal (Louise de Vilmorin
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_de_Vilmorin>)
o L'ami naturel ? Le rut animal. (Louise de Vilmorin
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_de_Vilmorin>)
o La malade pédala mal.
o La mariée ira mal.
o Le sac à sel.
o Léon, émir cornu, d'un roc rime Noël. (Luc Etienne
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Luc_Etienne>)
o Léon a erré à Noël.
o Léon a rasé César à Noël.
o Naïve Aline : le nil à Evian!
o Noël a trop par rapport à Léon.
o Réussir à Paris : suer.
o Sévère mal à l'âme, rêves. (Luc Etienne
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Luc_Etienne>)
o Sexe vêtu, tu te vexes (Luc Etienne
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Luc_Etienne>)
o Suce ses écus. (Louise de Vilmorin
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_de_Vilmorin>)
o Ta belle porte s'use trop, elle bat.
o Tarte juste et sujet rat (Alex Bédard)
o Mon nom (Jim Bélanger)
o Trace là mon nom à l'écart.
o Tu l'as trop écrasé, César, ce Port-Salut ! (alexandrin
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandrin> attribué à Victor Hugo
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Hugo>)
o Un roc lamina l'animal cornu.

o Quelques prénoms : Eve, Anna, Hannah, Ada, Bob, Otto...


o Quelques villes : Laval
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Laval_%28Mayenne%29>, Noyon
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Noyon>, Sées
<http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9es>, Senones
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Senones>.
o Une rivière : Erdre <http://fr.wikipedia.org/wiki/Erdre>.

62
o Enfin Georges Perec <http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Perec> est
l'auteur du palindrome (1969) qui compte 1247 mots (cf. texte intégral
<http://home.arcor.de/jean_luc/Deutsch/Palindrome/perec.htm>).
o Le palindrome de Saint-Gilles composé de 2119 mots a été construit par
Pol Kools en 2004 (voir sur cette page)
<http://aladin.clg.qc.ca/~ferlandg/palindrome.htm>
o Le palindrome "Lieu Cerné" de Stéphane Susana est également un
palindrome très long.(voir texte intégral)
<http://www.formules.net/revue/02/susana.html>
Commentaire : Pour ces trois derniers textes, on peut considérer qu'il s'agit d'un tour de
force et d'un exercice de style où une longue suite de mots est organisée de la même
manière, que l'on prenne le texte à partir du début ou de la fin. Mais contrairement à des
palindromes plus courts comme "Esope reste ici et se repose", le texte n'a ici pas
véritablement de sens.

63
IMPOSSIBLE À PRONONCER !

- Les chaussettes de l'archiduchesse sont-elles sèches? Archisèches!

- Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien.


( d'où le slogan : André, un chausseur sachant chausser !)

- Cinq chiens chassent six chats.

- Di-moi gros gras grand grain d'orge,


quand te dé-gros-gras-grand-grain-d'orgeriseras-tu?
Je me dé-gros-gras-grand-grain-d'orgeriserai
quand tous les gros gras grands grains d'orge
se seront dé-gros-gras-grand-grain-d'orgerisés.
(idem avec petit pot de beurre)

- Pourquoi les alliés ne se désolidariseraient-ils pas ?

- Suis-je bien chez ce cher Serge?

- Seize jacinthes sèchent dans seize sachets secs.

- La roue sur la rue roule; la rue sous la roue reste.

- Trois gros rats gris dans trois gros trous ronds rongent trois gros croûtons ronds.

IMPOSSIBLE À RÉPÉTER !
- Panier, piano, ...
- Pruneau cuit, pruneau cru, ...
- Poche plate, plate poche, ...
- Je veux et j'exige d'exquises excuses ...
- Trois petites truites crues, ...
- As tu été à Tahiti? ...
- Levallois Clichy
- Un dragon gradé dégrade un gradé dragon, ...
- Trois tortues trottaient sur un trottoir très étroit, ...
- Son chat chante sa chanson, ...
- Chouette chaussures! ...
- Douze douches douces, ...
- Un plein plat de blé pilé, ...
- Six saucisses sèches, ...
- Seize chaises sèchent, ...
- Fruits frais, fruits frits, fruits cuits, fruits crus.
- Jésus loge chez Zachée, ....

CONTREPÈTERIE PAR RÉPÉTITION

- L'abeille coule, l'abeille coule, l'abeille coule, ...

64
- La grosse cloche sonne.

- Conté, conté, conté, ....

- Oh ! le sale !, Oh ! le sale !, Oh ! le sale !, ...

- Hop ! La salle !, Hop ! La salle !, Hop ! La salle !, ...

- a fois a fois a fois a fois a ....

- six fûts, six caisses

INCOMPRÉHENSIBLE EN APPARENCE

- Où niche la pie? La pie niche haut.


Où niche l'oie? L'oie niche bas.
Où niche l'hibou? L'hibou niche ni haut ni bas !

- Tas de riz, tas de rats.


Tas de riz tentant, tas de rats tentés.
Tas de riz tentant tenta tas de rats tentés.
Tas de rats tentés tâta tas de riz tentant.

- Si mon tonton tond ton tonton, ton tonton est tondu par mon tonton,
Si ma tata tâte ta tata, ta tata est tâtée par ma tata.

- Rat vit riz,


Rat mit patte à ras,
Rat mit patte à riz,
Riz cuit patte à rat.

- Chat vit rôt.


Rôt plut à chat.
Chat mit patte à rôt.
Rôt brûla patte à chat.
Chat retira patte et quitta rôt.

- Latte ôtée, trou au toit


Latte remise, trou y'a p(l)us.

- Mur usé, trou s'y fait, rat s'y met.

- Tonté tatioté tatou (ton thé t'a-t-il ôté ta toux ?)


- Cabu lanokay, okay lanabulo (Qu'à bu l'âne au quai? Au quai, l'âne a bu l'eau).
- Yamamoto kadératé (Y'a ma moto qu'a des ratés)
- Takati takité (Ta cathy t'as quitté ?)

- Le blé s'moud-il ? L'habit s'coud-il?


Oui l'blé s'moud, l'habit s'coud.

65
- Vos laitues naissent-elles?
Oui, mes laitues naissent.
Si vos laitues naissent,
Mes laitues naîtront.

- Ah pourquoi Pépita sans répit m'épies-tu,


Dans le puits Pépita pourquoi te tapis-tu
Tu m'épies sans pitié, c'est piteux de m'épier
De m'épier Pépita, pourrais tu te passer (en alexandrins!)

- L'Arabe Ali est mort au lit.


Moralité : Maure Ali, t'es mort alité.

- Tu t'entêtes à tout tenter, tu t'uses et tu te tues à tant t'entêter.

- C’n’est pas beau, mais tentant, de tenter de tâter, de téter les tétons de tata quand
tonton n'est pas là.

- Marcel porc tua ; sel n'y mit, vers s'y mit : porc gâta.

RÉPÉTITIONS DE SONS

- Quand un cordier cordant doit accorder sa corde,


Pour sa corde accorder six cordons il accorde,
Mais si l'un des cordons de la corde décorde,
Le cordon décordé fait décorder la corde,
Que le cordier cordant avait mal accordée.

- Chez les Papous il y a des Papous papas, des Papous pas papas, des Papous à poux et
des Papous pas à poux.
Donc chez les Papous il y a :
- des Papous papas à poux
- des Papous papas pas à poux
- des Papous pas papas à poux
- et des Papous pas papas pas à poux.

- Didon dîna, dit-on, de dix dos dodus de dix dodus dindons.

- Si six scies scient six cyprès,


Six cent six scies scient six cent six cyprès.

- Cette taxe fixe excessive est fixée exprès à Aix par le fisc.

- La pipe au papa du Pape Pie pue (Prévert).

- Que lit Lili sous ces lilas là? Lili lit l'Iliade.

- Dans ta tente ta tante t'attend.

66
- Angèle et Gilles en gilet gèlent.

- Natacha n'attacha pas son chat Pacha qui s'échappa, ce qui fâcha Sacha. Sachant sa
chatte pas chaste, Sacha s'attacha à chasser ce chat Pacha !

- L'assassin sur son sein suçait son sang sans cesse.

- Que c'est crevant de voir crever une crevette sur la cravate d'un homme crevé dans
une crevasse.

- Como como ? Como como como ! (en espagnol et en portugais :: Comment je mange
? Je mange comme je mange !)

- C'est là que les Athéniens s'atteignirent,


que les Perses se percèrent,
que les Satrapes s'attrapèrent,
et que les Mèdes s'emmerdèrent...

HOMONYMES

- Il était une fois, une marchande de foie qui vendait du foie dans la ville de
Foix. Elle m'a dit "ma foi, c'est la dernière fois que je vends du foie dans la
ville de Foix.

- Ce ver vert sévère sait verser ses verres verts (ou : les vers verts levèrent le verre
vert vers le ver vert).

- Trois gros rats gris dans trois gros trous ronds rongent trois gros
croûtons ronds.

- Il m'eût plus plu qu'il plût plus tôt.

QUASI HOMONYMES
- Un pâtissier qui pâtissait chez un tapissier qui tapissait,
dit un jour au tapissier qui tapissait :
vaut-il mieux pâtisser chez un tapissier qui tapisse
ou tapisser chez un pâtissier qui pâtisse?

- Poisson sans boisson, c'est poison !

JEUX DE MOTS

- Mon père est maire de Mamers et mon frère est masseur (et j'ai des frères qui
bégayent, car Mamère est maire de Bègles !).

DOUBLE SENS (OLORIMES)

- Le général Joffrin nous dit: A Toul, ai perdu mon dentier.


En général j'offre un outil à tous les pères du monde entier.

67
- Gal, amant de la reine, alla, tour magnanime,
galamment de l'arène à la tour Magne à Nîmes.

- Viens dans mon sein doux pour y goûter la vie d'ange.


Viens dans mon saindoux pourri, goûter la vidange.

- Les jeux de mots laids sont pour les gens bêtes,


Les jeux de mollets sont pour les jambettes.

- étonnamment monotone et lasse


est ton âme en mon automne, hélas!

Voir aussi :
www.bde.espci.fr/clubs/theatre/PagePratique.htm

Regardez-les en d'autres langues :

www.uebersetzung.at/twister/index.htm

68