Vous êtes sur la page 1sur 30

Gestion Intégrée de la Dépense

Présentation du système GID

Nadir TIJANI
Chef de service de la Gestion Intégrée des Dépenses Rabat, 27/02/2018
Plan

Présentation générale du projet de Gestion Intégrée des Dépenses (GID )

 Stratégie de construction

 Actions d’accompagnement et de conduite de changement

 Apports du système GID

2
Vue d’ensemble du projet GID
Contexte Vision Objectifs Périmètre Organisation Réalisations GID en chiffres

Direction du Budget

Autorités de tutelle
Ordonnateurs
Livraison & facture Sous-ordonnateurs

Commande
Fournisseurs
Dossier
d’engagement
et ordonnancement

Virements PCVD Comptable

Bank Almaghrib Infos Paiement Ordres de virement

Etude sur le circuit de l’exécution de dépense publique ( IGF ) :


Mettre en place un
1. Lourdeur des procédures de gestion de la dépense ; système de gestion
2. Absence d’instrument de suivi de l’exécution de la loi de finances; intégrée de la
dépense
3. Retard dans l’élaboration de la loi de règlement

3
Vue d’ensemble du projet GID
Contexte Vision Objectifs Périmètre Organisation Réalisations GID en chiffres

 Mettre en place un Système d’Information de gestion intégrée


pour l’ensemble des acteurs de la dépense publique

 Un levier de modernisation de l’Administration et de


rationalisation de la gestion publique

 Un socle de mise en œuvre des réformes budgétaires

 Un outil capable de fournir en temps réel l’information

nécessaire aux prises de décisions

4
Vue d’ensemble du projet GID
Contexte Vision Objectifs Périmètre Organisation Réalisations GID en chiffres

 Réduire les délais et les coûts de traitement des actes

 Simplifier les procédures de gestion de la dépense

 Disposer, en temps réel, de l’information budgétaire et comptable

 Consolider la transparence de la gestion de la dépenses publique

 Disposer d’un système agile capable d’accompagner les réformes relatives à la gestion
de la dépense publique ( LOF, CMD, décrets des marchés publics, décret des délais de
paiement, …)

5
Vue d’ensemble du projet GID
Contexte Vision Objectifs Périmètre Organisation Réalisations GID en chiffres

Gestion des crédits


Mise en place des crédits Mouvements des crédits Augmentation des crédits Réservation des crédits
budgétaires - ETAT

Gestion des crédits


Chargement des budgets Autorisations de programme Autorisations spéciales Virements des crédits
budgétaires-CT

Exécution
Engagement Liquidation Ordonnancement Oppositions Règlement
des dépenses

Opérations de fin Situations


Compte administratif Etats de report
de gestion de fin d’année

Pilotage transverse
Tableaux de bord et Reporting
de la gestion

Administration et interfaçage
Gestion
Acteurs Tiers Signataires
des référentiels

Gestion des Gestions des


Gestion des accès
utilisateurs habilitations

Système Comptabilité
Interfaçage Système de la recette
de la Paie générale
Décisionnel

GID prend en charge les dépenses de biens et services. Les dépenses de personnel et celles
de la dette publique sont prises en charge par d'autres systèmes.
6
Vue d’ensemble du projet GID
Contexte Vision Objectifs Périmètre Organisation Réalisations GID en chiffres

 Ordonnateurs et sous-ordonnateurs :
Type acteur Nombre
Tous les acteurs 3876
ORDONNATEUR 41
ETAT 2133 SOUS-ORDONNATEUR 1880
SEGMA 212
REGION 12
PREFECTURE/PROVINCE 75
COMMUNE-URBAINE 221
CT 1743
COMMUNE-RURALE 1282
ARRONDISSEMENT 41
GROUPEMENT 112

 Comptables de la TGR :
Type poste compta ble Nombre
264
Trésorerie Ministérielle 14
Agent comptable 2
Trésorerie régionale 8
Trésorerie préfectorale/provinciale 53
Receveurs communaux 91
Payeurs/ACE 96
 Autres acteurs :
 Direction du budget

 Responsable de la Plateforme de Centralisation des Virements Dématérialisés ( TGR-DCP )


Vue d’ensemble du projet GID
Contexte Vision Objectifs Périmètre Organisation Réalisations GID en chiffres

Création du projet GID par la circulaire du Premier Ministre n° 14/2005 du 8 septembre 2005.

 Le gouvernement marocain a décidé de mettre en place un projet de gestion intégrée de la dépense


suite à une recommandation de l’IGF

 La TGR a été choisie comme chef de file pour piloter la réalisation de ce projet.
8
Vue d’ensemble du projet GID
Contexte Vision Objectifs Périmètre Organisation Réalisations GID en chiffres

Comité de
Pilotage

Plans de Equipe de
déploiement
local
suivi Circulaire;
Cadre général du
déploiement
TdB Niveau central Outils de travail
d’avancement
du projet

Comité de Comité de Comité de Comité de


Pilotage local Pilotage local Pilotage local Pilotage local
– Rabat - CASA - Fès …

Equipe de Equipe de Equipe de Equipe de


travail travail travail travail

Niveau local

9
Vue d’ensemble du projet GID
Contexte Vision Objectifs Périmètre Organisation Réalisations GID en chiffres

2016: ACE pilote


2014 2017 : Généralisation
Généralisation GID-CT
2013
Opération pilote CT
2012
Intégration de l’ADN

2010
Généralisation ETAT

2009
Opération pilote ETAT

2008
Construction du système GID

2005-2007
Cartographie de l’environnement de la dépense publique
Plateforme d’échange des données
Urbanisation du système
10
Vue d’ensemble du projet GID
Contexte Vision Objectifs Périmètre Organisation Réalisations GID en chiffres

Critères Indicateurs de performance


Nombre d’acteurs 4142 acteurs opérationnels
Nombre d’utilisateurs 20 000 inscrits
Nombre d’utilisateurs par jour 5630
Nombre d’utilisateurs en instantané 2000
Temps de réponse < 5 Secondes
Délai de traitement des actes dématérialisés 1 heure

11
Stratégie de construction
Orientations Principes Contraintes Démarche

 Un système commun et partagé par l’ensemble des acteurs de la


dépense autour d’une solution centralisée.

 Autonomie de l’Administration et agilité du système

 Une démarche progressive jalonnée de paliers stables, construits de


façon incrémentale

 Le recours maîtrisé à la fois à des développements spécifiques et à


des briques d’infrastructures techniques répondant aux standards
internationaux.

12
Stratégie de construction
Orientations Principes Contraintes Démarche

Saisie unique
• Implémentation des règles de gestion et des contrôles à la source
• Non redondance des données mais plutôt une complémentarité

Primauté du circuit papier


• Parallélisme des deux circuits électronique et papier

interlocuteur unique
• Consécration de l’interlocuteur unique avec le rapprochement CED-TGR
• Intégration des deux systèmes SICED et SIDEP ( régularité et validité )

Comptabilité partagée
• Une comptabilité partagée entre l’ordonnateur et le comptable
• Chaque acteur est responsable de sa comptabilité

Identification des actes


• L’acte est identifié lors sa création par son acteur initiateur par acteur, LF, type d’acte )

Organisation flexible au sein du même acteur


• Découpage fin des habilitations ( rôles, types d’actes et lignes budgétaires )
• Contrôle interne

13
Stratégie de construction
Orientations Principes Contraintes Démarche

Un ensemble de contraintes à prendre en compte

Un nombre très important d’utilisateurs et d’acteurs

Répartition géographique des acteurs

Disparités importantes dans l’utilisation des TIC et divergences dans les


interprétations des textes et des pratiques

Un ensemble de réformes en cours

15
Stratégie de construction
Orientations Principes Contraintes Démarche

 Réalisation par paliers successifs


 Choix de domaines fonctionnels à forte valeur ajoutée pour les partenaires

 Réponse aux besoins et attentes urgents des partenaires

 Déploiement progressif
 Choix des acteurs pilotes
 Généralisation progressive

 Démarche partenariale et personnalisée


 Appropriation et mise en œuvre par les partenaires
 Plan d’action personnalisé par acteur

 Capitalisation sur l’existant et sur les expériences similaires


 Une démarche industrialisée pour l’intégration des nouvelles
commandes

16
Stratégie de construction
Orientations Principes Contraintes Démarche

Sous-domaines Une démarche industrialisée et un ensemble


fonctionnels d’outils (open source ou acquis ) constituent la
fabrique de service GID

Fabrique
fonctionnelle de
services

Fabrique technique
de services
Modélisation agile

Déploiement des
Développement industrialisé services

Approche progressive & économie du budget du projet


17
Actions d’accompagnement et conduite de changement
Démarche Communication Formation Documentation Assistance

 Les actions de la conduite du changement sont planifiées et déployées selon


un processus structuré basé sur le modèle ADKAR:

Awareness Desire Knowledge Ability Reinforcement

Prise de Conscience/ Intérêt&Désir Connaissance/ Aptitudes&capacités à Renforcement/


sensibilisation d’adhésion Savoir travailler avec GID Appui dans le temps

Former
Communiquer  Formation de proximité
 Apports du système  Guide Utilisateur en ligne
 Retour d’expérience  Partage des connaissances
 Nouveautés

Conduite
de changement

Documenter Assister
 Documentation du système
 Assistance de proximité
 Documentation métier
 Suivi des réclamations
 Forum de discussion
 Adaptation des fonctionnalités

18
Actions d’accompagnement et conduite de changement
Démarche Communication Formation Documentation Assistance

La communiciation sensibilise les acteurs impactés et aide à eliminer les résistances au fur et
à mesure pour permettre la concrétisation des objectifs visés.
19
Actions d’accompagnement et conduite de changement
Démarche Communication Formation Documentation Assistance

Stratégie de formation :
• Organisation des formations au niveau local par les
formateurs GID.
• Programmation des formations selon une approche
participative : le programme de formation est élaboré
conjointement entre les services extérieurs de la TGR
et les services gestionnaires.

Moyens et outils mis à la disposition du référent GID :


• Un kit de déploiement pour cadrer les actions de
déploiement et accompagner les référents GID
• Un environnement de formation similaire à
l’environnement réel.

20
Actions d’accompagnement et conduite de changement
Démarche Communication Formation Documentation Assistance

 Espace documentaire ( http://doc.gid.gov.ma)


 Forum de discussion (http://forum.gid.gov.ma)
 WIKI pour partager la doc du système GID ( http://wiki.gid.gov.ma)

 Offrir un espace de référence en matière des textes


 législatif
 Partageret réglementaire
Partager lestoute
expériences
la
régissant la dépense
et les bonnes
documentation liée àpratiques ; du
l’utilisation
publique;
 Faire participer
système
 Unl’amélioration
documentationGID;les membres de la communauté GID à
actualisée
du système
 S’aligner sur les standards GID;en matière des sites de
documentation et supports

21
Actions d’accompagnement et conduite de changement
Démarche Communication Formation Documentation Assistance

Stratégie d’assistance :
• Assistance de proximité ;
• Assistance outillée ( l’outil
HelpDesk JIRA, annuaire national
des référents GID, Espaces de
partage, guide utilisateurs, …. )

Organisation de l’assistance :
• Premier niveau d’assistance assuré
par les Référents GID désignés au
niveau de chaque poste comptable ;
• Deuxième niveau d’assistance est
assuré par le Centre d’assistance GID

22
Apports du système GID

 Economie d’échelle dans les coûts d’acquisitions et de maintenance

 Harmonisation et unification des interprétations des textes

 Réduction des rejets

 Simplification des procédures

 Réduction des coûts et des délais de traitement des actes

 Un système sécurisé et hautement disponible et agile

23
Apports du système GID

 Simplification des procédures :


 8 types d’opérations ont été dématérialisés

 Délégation et retrait de délégation de crédits

 Notification et retrait de notification de recettes

 DAP et diminution DAP (régies)

 Virement de crédits globalisé

 Fiche navette
 Le processus de règlement au sein de la TGR a été entièrement revu et
dématérialisé : une OP visée, pourra être virée en moins de 24 heures

 Refonte des actes de clôture de l’exercice

24
Apports du système GID

Un système sécurisé, hautement disponible et agile

• Accès sécurisé (https) et authentification forte (certificat


électronique pour chaque utilisateur)
Sécurité • Application auditée et protégée contre les attaques
• Une infrastructure de sécurité éprouvée contre les intrusions

• Deux sites éloignés ( l’un sur Rabat, l’autre à Tanger 250 KM )


• Redondance des lignes Télécoms (deux opérateurs différents)
Disponibilité • Redondance des équipements (serveurs, disque, alimentation,
climatisation,…)
• Sauvegardes & restaurations des données éprouvées

• Processus de correction des anomalies performant (entre 24 h


et une semaine)
Agilité • Processus de prise en compte des évolutions bien rôdé
• Processus des tests de non régression fonctionnelle
entièrement robotisé

25
Conclusion

L’Administration dispose aujourd’hui :

1. Un système d’information agile :


 gère la dépense dans des conditions optimales.
 ouvre des perspectives d’avenir en matière de réingénierie des
processus et de dématérialisation des actes.
 Offre un socle pour la mise en place des réformes.

2. Un savoir faire et une plateforme industrialisée pour intégrer


d’autres domaines métiers avec des coûts et des délais maitrisés.

26
Merci pour votre
attention

27
ANNEXES
GID-Transactionnel
Reporting GID

Le Reporting-GID offre aux gestionnaires et aux décideurs des situations relatives a


l'exécution budgétaire et aux délais de séjour au niveau de chaque acteur.
GID-Fournisseurs

Le GID-fournisseur permet, en toute transparence, aux fournisseurs, de suivre les étapes


administratives du traitement de leurs contrats depuis leur création jusqu’à leur achèvement.

Vous aimerez peut-être aussi