Vous êtes sur la page 1sur 14

XP A 89-022

Janvier 1997
Indice de classement : A 89-022

ICS : 25.160.10
Soudage
Soudage électrique à l´arc des éléments de
fixation
Classes d´exécution, étendue des contrôles et essais, critères
d´acceptation des défauts pour le soudage en production des
goujons et des éléments de fixation
E: Welding - Electric arc welding of fasteners - Performance classes, extent of
examination and testing, acceptance criteria for imperfections in production stud
and fastener welding
D: Schweißen - Elektrisches Lichtbogen-Bolzenschweißen - Bewertungsgruppen,
Prüfumfang und Bewertungskriterien für das Fertigungs- Bolzenschweißen

Norme expérimentale
publiée par le CNS en janvier 1997.
Les observations relatives à la présente norme expérimentale doivent être
adressées à l´AFNOR et au Comité de Normalisation de la Soudure avant
le 31 octobre 1999.

Correspondance A la date de publication du présent document, il existe des travaux au


CEN/TC 121/WG 11 traitant du même sujet.

Analyse Le présent document définit les classes d´exécution, l´étendue des contrôles et
des essais ainsi que les critères d´acceptation des défauts pour le soudage des
goujons en production, à l´exception des goujons connecteurs couverts par la
norme A 89-021-1.

Descripteurs Thésaurus International Technique : soudage, soudage électrique, soudage à


l´arc, assemblage soudé, élément de fixation, goujon, essai, contrôle, défaut
des soudures, qualification, acceptabilité, classe de qualité, conditions
d´exécution.

Modifications

Corrections

Éditée et diffusée par le Comité de Normalisation de la Soudure (CNS) ZI Paris Nord II, 90 rue des Vanesses, 93420 Villepinte - BP 50362
95942 - Roissy Cdg Cedex - Tél 01 49 90 36 00- Tél. international : + 33 1 49 90 36 00. Diffusée par l´Association Française de Normalisation (AFNOR),
Tour Europe - 92049 Paris La Défense - Tél. 01 42 91 55 55- Tél international : + 33 1 42 91 55 55

CNS 01 49 90 36 00 © CNS 1997 1er tirage 97-01


Soudage des goujons CNS 11

Membres de la commission de normalisation

Président : M GOURMELON

Secrétariat: MLLE SOUVILLE - CNS

M ADAM BUREAU VERITAS


M BATAILLÉ UNM
M BAUMANN KÖSTER FRANCE
M BEAUFILS CNS
M BELEY BELEY & FILS
M BOURDET TUCKER
M BOURGES CRMC
M BOYER SYND. CSBVF
M BREVET LCPC
M BRUYERE RICHARD DUCROS
M CABANTOUS CABINET D´ANGERS
M CHABIN SNCF
M CHANTEGROS ACCMA
M CLAEYS SOLLAC
M COMMARET PSA PEUGEOT CITROEN
M CORDEAU FIVES CAIL BABCOCK
M CREMER ARBED RECHERCHES
M CRUCHAUDET STEIN INDUSTRIE
M DAVID RENAULT
M DEKYNDT BAUDIN CHATEAUNEUF
MLLE DELVALLEE CEP
M DESBAZEILLE SYMAP
M DESFERTILLES INSTITUT DE SOUDURE
M DESVIGNES SNCF
M DOENLEN PEUGEOT
M DUBOIS GDF
M DUCOUT OTUA
M DUFOUR CABINET D´ANGERS
M FERRO TUCKER
M FUCHS CETE DE L´EST - LRCPC NANCY
M GAINAND BOUYGUES OFFSHORE
M GAISSER PSA
M GALLAND RIVEX
M GAUTHE SNCF
M GAUTIER EIFFEL C.M.
MME GENET STSN
M GERARD SGS QUALITEST
M GODET SOUDAGE INNOVATION
M GOURMELON LCPC
M GRECIET RENAULT
M JACQUART MINISTERE DEFENSE
M JONQUIERES MERLIN GERIN
M LE PERSE EIFFEL C.M.
M LECROCQ EIFFEL C.M.
M LEFEBVRE GDF
M MACQUET BNCM/CTICM
M MAITRE SOCOTEC
-3- XP A 89-022 : 1997

M MARTIN RENAULT
M MONNOT FRAMATOME
MME MOULINIER AFNOR
M MURRY OTUA
M NOWAKOWSKI AC PAIMBOEUF
M OZANIC MFA/EPT/FER
M PERINET GIAT INDUSTRIES
M PICCARDI CETE DE LYON
M POMINI EDF
M PRIGENT TRW NELSON
M PROVOU BNS
M RAOUL SETRA/CTOA
M RICARD CITROEN
M RICHARD CITROEN
M RINCHET GEC ALSTHOM
M ROGUIN INSTITUT DE SOUDURE
M SIMONNEAU CHANTIERS DE L´ATLANTIQUE
M SORREL RENAULT
M STAMMET ARBED RECHERCHES
M STAROPOLI GAZ DE FRANCE
M TAFFARD DELATTRE LEVIVIER
M VAGNEZ SECURIT´S
M VALLA BENNES MARREL
M VIEL SNCT
M WALRAVE RNUR
XP A 89-022 : 1997 -4-

Sommaire

1 Domaine d´application 5

2 Références normatives 5

3 Définitions 5
3.1 bague 5
3.2 Descriptif de Mode Opératoire de Soudage (DMOS) 5
3.3 goujon 5
3.4 client 5
3.5 opérateur 6
3.6 pistolet ou tête de soudage à l´arc des goujons 6
3.7 mode opératoire de soudage 6
3.8 représentant du client 6
3.9 soudage à l´arc des goujons 6
3.10 support 6
3.11 classe d´exécution 6

4 Généralités 6
4.1 Classe d´exécution des assemblages soudés 6
4.2 Critères d´acceptation des défauts 6
4.3 Procédé de soudage 7
4.4 Matériaux 7

5 Documents pour le soudage - Qualifications 7


5.11 Programme de soudage 7
5.2 Qualification des modes opératoires de soudage 7
5.3 Qualification des opérateurs 7

6 Exécution du soudage 7
6. 1 Conditions climatiques 7
6.2 Conservation des goujons et des bagues 7
6.3 Préparation avant soudage 8
6.4 Identification 8

7 Contrôle des soudures 8


7.1 Organisation des contrôles 8
7.2 Formalisation du contrôle 8
7.3 Nature des contrôles 8
7.4 Conditions opératoires des contrôles 9
7.5 Etendue des contrôles 9
7.6 Critères d´acceptation des défauts 9

8 Réparations 10
1
8.1 Réparations de discontinuités du bourrelet de soudure 10
8. 2 Remplacement d´un goujon 10

Annexe A (normative) Défauts pouvant être rencontrés au cours du soudage des goujons 11
-5- XP A 89-022 : 1997

1 Domaine d´application
Le présent document a pour but de définir les classes d´exécution, l´étendue des contrôles et des essais, les
critères d´acceptation des défauts pour le soudage à l´arc électrique en production de goujons ou d´éléments de
fixation sur des supports métalliques (procédés repérés par l´indice numérique 781 dans la norme NF EN 24063).
Il peut s´appliquer à tout type de fabrication à l´exception des goujons connecteurs qui sont couverts par la
norme A 89-021-1.
Le présent document est applicable sauf si une norme d´application ou un contrat prévoit des essais plus sévères
au regard de leur domaine d´application.

2 Références normatives
Ce document comporte par référence datée ou non datée des dispositions d´autres publications. Ces références
normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont énumérées ci-après. Pour les
références datées, les amendements ou révisions ultérieurs de l´une quelconque de ces publications ne
s´appliquent à ce document que s´ils y ont été incorporés par amendement ou révision. Pour les références non
datées, la dernière édition de la publication à laquelle il est fait référence s´applique.
NF EN 24063 Soudage, brasage fort, brasage tendre et soudobrasage des métaux - Liste des procédés et
des numérotations pour la représentation symbolique des dessins (indice de classement :
A 80-021)
XP A 88-020-2 Soudage - Soudage électrique à l´arc des éléments de fixation - Partie 2 : Epreuve de
qualification des opérateurs pour le soudage des goujons et des éléments de fixation
A 89-020-1:1992 Descriptif et Qualification d´un Mode Opératoire de Soudage - Epreuve de qualification d´un
mode opératoire de soudage électrique à l´arc des éléments de fixation - Partie 1 : Goujons
connecteurs soumis à la fatigue dans les ouvrages d´art
A 89-020-2:1992 Descriptif et qualification d´un mode opératoire de soudage - Epreuve de qualification d´un
mode opératoire de soudage électrique à l´arc des éléments de fixation - Partie 2 : Goujons
connecteurs non soumis à la fatigue dans les constructions mixtes
A 89-020-3:1993 Descriptif et qualification d´un mode opératoire de soudage - Epreuve de qualification d´un
mode opératoire de soudage électrique à l´arc des éléments de fixation - Partie 3 : Goujons de
diamètre maximal 12 mm
A 89-021-1:1994 Fabrication d´assemblages soudés - Soudage électrique à l´arc des éléments de fixation -
Partie 1 : Goujons connecteurs de diamètre supérieur ou égal à 6 mm

3 Définitions
Pour les besoins du présent document, les définitions suivantes s´appliquent:

3.1 bague
Couronne en matériau réfractaire de forme appropriée à celle du goujon et mise en place dans le logement prévu
à cet effet dans l´embase du pistolet. [A 89-020-1 : 1992]

3.2 Descriptif de Mode Opératoire de Soudage (DMOS)


Document précisant toutes les variables requises dans le cadre d´une application définie et destinée à en assurer
la répétitivité. [A 89-020-1 : 1992]

3.3 goujon
Pièce métallique généralement de forme cylindrique ou de géométrie définie en fonction des applications, mise
en place par soudage à l´arc de l´une de ses extrémités sur le support. L´autre extrémité a une forme adaptée au
besoin.

3.4 client
Personne physique ou morale désignée par ce terme dans les documents du marché et pour le compte de qui les
travaux ou les ouvrages sont exécutés.
XP A 89-022 : 1997 -6-

3.5 opérateur
L´opérateur est la personne qui conduit l´opération de soudage au moyen d´un pistolet de soudage à l´arc des
goujons.

3.6 pistolet ou tête de soudage à l´arc des goujons

Dispositif qui reçoit le goujon à souder et qui permet son positionnement ainsi que le passage du courant et les
mouvements nécessaires pour assurer le soudage.
REMARQUE : Le passage du courant électrique, les déplacements du goujon et la chronologie du processus sont
obtenus automatiquement à partir d´une séquence programmée.

3.7 mode opératoire de soudage


Programme d´actions à suivre pour l´exécution d´un assemblage soudé en fonction du procédé utilisé.

3.8 représentant du client


Le représentant du client est l´organisme, la personne physique ou morale qui, par sa compétence, est chargé
par le client des missions d´inspection et de contrôle.

3.9 soudage à l´arc des goujons

Opération consistant à fixer, de façon permanente, le goujon sur le support par fusion localisée des deux pièces
obtenue au moyen d´un arc électrique. [A 89-020-1 : 1992]

3.10 support
Pièce sur laquelle sont soudés les goujons. [A 89-020-1 : 1992]

3.11 classe d´exécution


Dans le cadre du soudage de goujons en production, la classe d´exécution définit les exigences relatives à :
- la qualification des modes opératoires de soudage;
- la qualification des opérateurs;
- la préparation avant soudage ;
- l´identification des goujons.

4 Généralités

4.1 Classe d´exécution des assemblages soudés


Le présent document définit deux classes d´exécution des assemblages soudés (1 et 2), rangées par ordre
décroissant d´exigences de qualité.
La classe d´exécution retenue pour un assemblage soudé doit être indiquée par les documents du contrat. En
l´absence de cette indication, le constructeur a la possibilité de proposer une classe d´exécution au client. A
défaut, la classe d´exécution 2 est retenue.

4.2 Critères d´acceptation des défauts


Les critères d´acceptation des défauts pour le soudage en production des goujons dépendent de nombreux
facteurs tels que :
- le procédé de soudage utilisé;
- le type de matériau soudé;
- l´épaisseur du matériau soudé.
Les critères d´acceptation des défauts doivent être définis entre les parties contractantes.
-7- XP A 89-022 : 1997

4.3 Procédé de soudage


Le présent document s´applique aux procédés suivants de soudage électrique à l´arc par fusion et forgeage des
goujons :
- soudage avec bague réfractaire, avec ou sans protection gazeuse;
- soudage par cycle court, avec ou sans protection gazeuse;
- soudage par décharge de condensateurs, avec ou sans protection gazeuse ;
- soudage sous assistance gazeuse;
- soudage spécifique.

4.4 Matériaux
Le présent document s´applique à toutes les nuances et qualités des matériaux métalliques.

5 Documents pour le soudage - Qualifications

5.1 Programme de soudage


Un programme de soudage doit être établi préalablement à l´exécution des assemblages soudés, quel que soit
leur niveau de qualité.
Un programme de soudage contient l´ensemble des dispositions prévues pour garantir la classe d´exécution
requise des assemblages soudés. Il comprend : :
- les descriptifs de modes opératoires de soudage (DMOS) ;
- le cas échéant : :
a) la qualification de modes opératoires de soudage;
b) la qualification des opérateurs;
c) la nature et l´étendue des contrôles.

5.2 Qualification des modes opératoires de soudage

Pour des assemblages soudés de classe d´exécution 1, une qualification des modes opératoires de soudage est
requise selon les prescriptions de la norme A 89-020-2 ou A 89-020-3.
Pour des assemblages soudés de classe d´exécution 2, la qualification des modes opératoires de soudage n´est
pas requise.

5.3 Qualification des opérateurs


La qualification des opérateurs est requise pour les assemblages de classe d´exécution 1.
Cette qualification est réalisée conformément aux dispositions de la norme XP A 88-020-2.

6 Exécution du soudage

6.1 Conditions climatiques


Tous les travaux de soudage sont exécutés à l´abri de la pluie, de la neige et du vent. La température des pièces à
souder au voisinage de l´assemblage doit être maintenue au-dessus de 0 °C. Pour les constructions réalisées en
acier présentant une limite d´élasticité supérieure ou égale à 355 N/mm2, et lorsque la température des éléments
à souder est comprise entre 0 °C et + 5 °C, un dégourdissage est réalisé de manière à atteindre une température
voisine de 40 °C dans un rayon minimal de 50 mm autour de la zone de soudage. Dans tous les cas, les travaux
de soudage sont interrompus si la température au poste de travail est inférieure à - 5 °C.

6.2 Conservation des goujons et des bagues


Les goujons et les bagues, le cas échéant, sont stockés dans leurs emballages d´origine respectifs conformément
aux instructions du fournisseur, et dans un lieu à l´abri de l´humidité et des intempéries.
XP A 89-022 : 1997 -8-

6.3 Préparation avant soudage


Pour les assemblages de classe d´exécution 1, les zones d´assemblages et leur périphérie doivent être propres,
sèches et, exemptes de graisse.
Le cas échéant, les bagues réfractaires peuvent être étuvées.

6.4 Identification
Pour les assemblages de classe d´exécution 1, une identification des goujons soudés, liée au descriptif du mode
opératoire de soudage et à l´opérateur, doit subsister jusqu´à la réception des travaux.

7 Contrôle des soudures

7.1 Organisation des contrôles


A tous les stades de la fabrication, il appartient au constructeur d´organiser l´ensemble des contrôles prévus
entre les parties contractantes (voir 7.3). Il en assure l´exécution et l´interprétation. Le client ou son représentant
se réserve la possibilité de vérifier la bonne exécution des contrôles et la validité de leur interprétation.
Afin de pallier des défauts systématiques éventuels, les contrôles sont entrepris dès que possible au cours de la
fabrication ou du montage sur site.
Les agents chargés du contrôle doivent pouvoir justifier d´un niveau de qualification correspondant aux travaux
qui leur sont demandés.

7.2 Formalisation du contrôle


Quel que soit le niveau de qualité des assemblages, un procès-verbal des contrôles réalisés doit être rédigé.
Les informations minimales contenues dans un procès-verbal de contrôle sont :
- les références de la structure et des documents applicables;
- le repérage des goujons soudés et contrôlés (global ou individuel) ;
- la nature et les conditions opératoires des contrôles;
- les résultats des contrôles;
- le cas échéant, les modes opératoires de réparation utilisés;
- les interprétations et conclusions de l´agent de contrôle;
- la date du contrôle, le nom et le visa de l´agent ayant effectué le contrôle.

7.3 Nature des contrôles


La nature des contrôles à effectuer est définie entre les parties contractantes.

7.3.1 Contrôle visuel


Le contrôle visuel peut comprendre :
- le dénombrement des goujons;
- l´examen de l´aspect et de la forme du bourrelet;
- la vérification de l´absence de marquage et de déformation au verso;
- la vérification de l´absence de projection de soudure et de déformation de la partie fonctionnelle de l´axe du
goujon ;
- le contrôle de nivellement.

7.3.2 Contrôle géométrique


Le contrôle géométrique peut comprendre :
- la localisation du goujon;
- la perpendicularité;
- le diamètre et la hauteur du bourrelet;
- la hauteur sous tête.
-9- XP A 89-022 : 1997

7.3.3 Contrôles de résistance mécanique

Les contrôles de résistance mécanique peuvent comprendre :


- la tenue en traction ;
- la tenue au couple.

7.3.4 Essais spécifiques


Ces essais peuvent comprendre :
- l´essai de résonnance au marteau;
- l´essai de pliage.

7.4 Conditions opératoires des contrôles

7.4.1 Tenue en traction


Le contrôle de la tenue en traction est réalisé en appliquant un effort de traction dans l´axe du goujon. La
méthodologie de l´essai est définie entre les parties contractantes.

7.4.2 Tenue au couple


Le contrôle de la tenue au couple est réalisé en appliquant un couple de torsion pur sur un écrou borgne de
contrôle préalablement vissé en butée sur le goujon. La méthodologie de l´essai est définie entre les parties
contractantes.

7.4.3 Essai de résonnance au marteau


Frapper latéralement la tête du goujon avec un marteau. Ne pas chercher à déformer le goujon qui, s´il est bien
soudé, doit rendre un son «clair» et provoquer le rebond du marteau.

7.4.4 Essai de pliage


Chaque essai est effectué à l´aide d´un tube dont le diamètre est adapté à la forme du goujon, en laissant une
longueur libre entre le tube et le support comprise entre 2 et 3 fois le diamètre du goujon. Les pliages sont
pratiqués à un angle minimum de 60° par rapport à l´axe du goujon, sans revenir à la position initiale.
Après cet essai, les goujons essayés sont remplacés.
Cet essai peut être réalisé sur une pièce témoin.

7.5 Etendue des contrôles


L´étendue des contrôles applicables aux soudures de production est définie entre les parties contractantes.

7.6 Critères d´acceptation des défauts


Les défauts pouvant être rencontrés dans les assemblages de production sont indiqués aux tableaux A.1, A.2 ou
A.3 de l´annexe A, en fonction des procédés de soudage.
Les critères d´acceptation des défauts, définis entre les parties contractantes, correspondent à l´acceptation ou
non de la présence des dits défauts dans les assemblages de production.
En plus des critères définis précédemment, l´orthogonalité du goujon doit répondre au critère suivant : l´écart de
positionnement angulaire du goujon doit être ≤ 3° par rapport à la normale du support.
La décision sur le lot est la suivante :
- accepté en l´état si Nd < 5 % Nt;
- acceptable après réparations si 5 % Nt < Nd ≤ 10 % Nt;
- refusé si Nd > 10 % Nt ;
où :
Nd = nombre total de goujons rebutés;
Nt = nombre total de goujons contrôlés.
XP A 89-022 : 1997 - 10 -

8 Réparations

8.1 Réparations de discontinuités du bourrelet de soudure


L´acceptation de ce type de réparation est définie entre les parties contractantes. Si ce type de réparation n´est
pas toléré il faut procéder au remplacement du goujon selon les modalités définies en 8.2.

8.2 Remplacement d´un goujon


Lorsqu´en application des dispositions prévues, la soudure d´un goujon n´est pas reconnue conforme aux
exigences définies à l´article 7 du présent document, le goujon doit être entièrement éliminé. La zone soudée du
support doit ensuite être soigneusement arasée par meulage. L´absence de défauts subsistants peut être vérifiée
en pratiquant un contrôle par ressuage ou par magnétoscopie de la zone arasée.
- 11 - XP A 89-022 : 1997

Annexe A
(normative)
Défauts pouvant être rencontrés au cours du soudage des goujons

Tableau A.1 : Défauts pouvant être rencontrés en soudage avec bague réfractaire
(avec ou sans protection gazeuse)
XP A 89-022 : 1997 - 12 -

Tableau A.1 (suite)


- 13 - XP A 89-022 : 1997

Tableau A.2 : Défauts pouvant être rencontrés en soudage par cycle court
(avec ou sans protection gazeuse) et soudage sous assistance gazeuse
XP A 89-022 : 1997 - 14 -

Tableau A.3 : Défauts pouvant être rencontrés en soudage par décharge de condensateurs
(avec ou sans protection gazeuse)