Vous êtes sur la page 1sur 3

Avant de parler plus en détail des plantes utiles, je devrais mentionner le fait qu’à l’heure

actuelle, les obstétriciens demandent à leurs patients si elles prennent des médicaments, des
compléments alimentaires ou des remèdes à base de plantes. C’est là une question judicieuse.
Les plantes que j’énumère ici sont utilisées traditionnellement depuis des centaines d’années.
Elles ont donc fait la preuve de leur innocuité, mais chaque patient, et chaque grossesse, est
différente. N’oubliez pas de signaler à votre médecin les plantes que vous avez l’intention de
prendre.

D’autre part, soyez attentive aux propriétés particulières de chaque plante. Certains
contribuent à apaiser l’utérus irrité et vous apportent un plus grand confort durant la
grossesse, tandis que d’autres peuvent accélérer l’accouchement.
Quels sont les signes précurseurs d’une fausse-couche ?
On parle de fausse-couche ou avortement spontané quand la grossesse s’arrête naturellement
pendant les trois premiers mois mais parfois aussi plus tardivement. Le plus souvent, aucune
cause précise n’est identifiée. La fausse couche est un phénomène assez courant puisqu’elle
survient à la suite de 10 à 20% des grossessesconfirmées. Chez certaines femmes, la fausse
couche se produit sans signe particulier au préalable. Chez d’autres femmes, on peut
constater : un saignement vaginal de couleur brune, mais aussi parfois rouge vif ou rosé, des
pertes brunes ou rouges, de type fluide ou caillots, une douleur dans le bas du dos, une crampe
dans le ventre, des nausées, etc.
Quelles sont les précautions à prendre ?
La femme en début de grossesse doit consulter rapidement son médecin si de tels symptômes
se manifestent. En cas de perte d’un petit fragment de tissu, il est conseillé de le conserver,
car à partir de celui-ci les médecins peuvent tenter d’identifier la cause de la fausse couche.
Lors de la progression de la fausse couche, il convient de diminuer ses activités au minimum
possible, voir de rester allongée et d’éviter les relations sexuelles. Le médecin procédera à des
examens afin notamment de constater l’état de dilatation du col de l’utérus, de savoir si
la grossesse se poursuit normalement, de déterminer le nombre de fœtus, de dépister une
éventuelle infection, etc. Dans certains cas, une intervention (curetage, aspiration) peut être
décidée afin d’ôter les tissus restés dans l’utérus et d’éviter un risque infectieux.
Les plantes au secours de la grossesse et de l’accouchement !
De toutes les plantes pour faciliter la grossesse, la framboise est probablement la mieux
connue, mais beaucoup d’autres sont également bénéfiques.
1– Le Framboisier (Rubus idaeus) : Je suis convaincu de l’utilité du framboisier pour les
troubles de la grossesse. Une étude spécifique a permis d’identifier dans cette plante un agent
chimique qui a la propriété de détendre l’utérus. Des siècles durant, on recommandait aux
femmes prédisposées aux fausses couches de boire de la tisane de feuilles de framboisier
pendant toute leur grossesse, pour les aider à parvenir à terme. On a également pu vérifier
l’utilité de cette plante dans la prévention de divers désagréments de la grossesse, à
commencer par les nausées matinales.
2- L’Epinard (Spinacia oleracea) : Très riche en folate, l’épinard figure en excellente place
parmi les plantes susceptibles d’aider à prévenir le spinabifida, une malformation de la
colonne vertébrale souvent mortelle, ainsi que d’autres troubles apparentés. L’épinard est
également une assez bonne source de zinc. La femme enceinte qui présente une carence en
zinc rencontre des difficultés lors de l’accouchement. Par ailleurs, la cicatrisation d’une
éventuelle déchirure ou plaie se fait plus lentement. Vous pouvez aussi manger du pain
complet, puisque ce dernier contient deux fois plus de folate que le pain blanc.
3- Le Persil (Petroselinum crispum) : Le persil contient une substance complexe appelée
apiol. Je suis d’ailleurs favorable à l’ingestion de persil car il contient de l’acide folique. Si
vous êtes enceinte, peut-être vaut-il mieux éviter de manger de grandes quantités de persil.
D’autre part, éviter d’utiliser le persil à des fins médicinales, sauf si vous êtes sur le point
d’accoucher et le cela vous est égal d’accélérer le processus. J’ai eu écho de rumeurs non
confirmées selon lesquelles le persil contiendrait de la progestérone.
4- Manger de temps à autre une sauce composée surtout d’Heliotropium indicum. Fait éviter
de petits maux de ventre qui, en s’aggravant, peuvent entraîner l’avortement.
5- Prendre quatre fois, à raison d’une fois par jour, un bain dans une infusion des tiges
feuillues de très jeune Landolphia owariensis, boire au cours de chaque séance de bain
quelques gorgées de la dite infusion et se voir délivrée presque instantanément aussitôt arrivée
à terme. Le nombre de bains n’est pas mathématiquement fixé à quatre. Ils peuvent se répéter
durant toute la grossesse.
6- Bouillir ensemble des racines d’Imperata cylindrica et des fruits de Ficus capensis. Boire
une portion de l’infusion, manger du fonio cuit dans le reste. Préserve d’avortement possible.
7- Boire de temps en temps une infusion des feuilles de d’Anona senegalensis ou « digoor ».
8- Boire à partir du cinquième mois une infusion de feuilles de Tamarindus indica ou
« daxaar ». Préserve d’avortement possible.
Serigne Samba Ndiaye : Phytothérapeute : web : www.sambamara.com
En phytothérapie, une teinture-mère de pâquerette aide l’utérus à mieux cicatriser après une fausse
couche ou un curetage. Les naturopathes appellent d’ailleurs cette plante médicinale «arnica de
l’utérus» parce qu’elle a des effets cicatrisants. En outre, elle offre un soutien en cas de tristesse. Le
traitement dure deux à trois mois pendant lesquels il faut prendre des gouttes plusieurs fois par jour

 Débarrasser votre corps de tous les Toxines: Vous pouvez le faire en arrêtant de
fumer et de boire, de manger une alimentation saine et équilibrée et boire huit à dix
verres d’eau par jour pour éliminer les toxines. Une alimentation saine permettra
également de renforcer votre système immunitaire, aider à équilibrer vos hormones et
augmenter le stockage des nutriments pour votre bébé.
 Faites le l’essentiel: Nous entendons par là augmenter votre apport en vitamines,
minéraux et acides gras essentiels. Il y a des minéraux et des vitamines qui sont
nécessaires pour une grossesse en santé tels que les vitamines B6 et B12, acide folique
et des acides gras oméga-3. Parlez -en à votre médecin au sujet des doses correctes et
ordonnances.
 Exercice régulièrement: L’ obésité peut affecter votre grossesse et de la santé. L’
exercice régulièrement pour maintenir un poids corporel sain avant et pendant votre
grossesse. L’ exercice aide également à équilibrer les hormones et réduit le stress et l’
anxiété – d’ autres causes possibles d’une fausse couche.

remèdes à base de plantes pour prévenir une fausse couche comprennent:

 Noir Haw: Noir Haw a été utilisé pour traiter les problèmes menstruels et liés à la
grossesse depuis le début du 19e siècle. Les racines et les tiges de la plante noire Haw
sont utilisés pour préparer le travail, prévenir les fausses couches et de réduire les
douleurs post-partum. Noir Haw contient salicine et scopolétine qui travaillent comme
agents anti-spasmodiques et on croit pour aider à réduire les contractions utérines.
Causées par la faiblesse des fausses couches muscles de l’ utérus ou un col lâche
réagissent bien aux médicaments à base de plantes Haw noir. Vous pouvez prendre
cette herbe sous la forme d’un thé, teinture ou capsules.
 Faux Unicorn Racine: Les racines de la plante Licorne Faux contiennent des
composés qui peuvent aider à améliorer la fertilité et prévenir les fausses couches. Si
elles sont prises avant la conception, la racine Faux Unicorn est censé améliorer les
chances de grossesse. Pendant la grossesse, l’herbe peut aider à resserrer les muscles
de l’ utérus et de prévenir les fausses couches provoque par un prolapsus de l’ utérus
ou du col utérin faible. Les rapports montrent que False Unicorn Racine peut
augmenter les niveaux de gonadotrophine chorionique humaine et arrêter une fausse
couche même après les contractions ont commencé.
 D’autres herbes recommandées pour prévenir une fausse couche comprennent maca
(pour traiter un déséquilibre hormonal), Cramp Bark (pour empêcher les contractions
utérines), Partridge Berry (pour renforcer une faible utérus) et des feuilles de
framboise rouge (pour tonifier les muscles de l’utérus et d’améliorer le développement
du foetus).

Bien qu’il n’y ait aucune garantie pour prévenir une fausse couche, les remèdes à base de
plantes peuvent aider à réduire le stress, équilibre des hormones, améliorer la nutrition et
renforcer les muscles de l’utérus. Si vous avez souffert d’une fausse couche dans le passé et
sont sous traitement pour une fausse couche récurrente, vérifiez auprès de votre médecin
avant de commencer tout nouveau traitement. Si vous pensez que vous pouvez avoir une
fausse couche, contactez immédiatement votre médecin.