Vous êtes sur la page 1sur 5

Chapitre 1

Impôt sur les sociétés :


champ d’application
Positionnement du chapitre dans le référentiel
Activité 3.3. Traitement des opérations relatives aux impôts directs

Situation de travail 3.3.1. Caractérisation de la situation fiscale de l’entreprise

– Champ d’application des impôts sur les résultats des entreprises (IS)
– Obligations comptables et fiscales communes et spécifiques à chaque
Savoirs associés
régime fiscal
– Assiette fiscale

Compétence Définir le champ d’application de l’impôt sur les sociétés

– La conduite de la veille régulière et documentée à l’aide des outils


Liens P7 numériques
– L’exploitation des données de façon automatisée et reproductible

Pistes pédagogiques pour explorer le Processus 3


Nous travaillons dans l’hypothèse d’une détermination du résultat fiscal pour l’exercice 2018
et d’une déclaration des revenus de l’année 2018. Ces éléments seront déclarés début 2019
avec vraisemblablement des aménagements de barème ou d’imprimés mis en ligne après la
date d’édition de l’ouvrage. Dans le cadre de la veille fiscale, il est souhaitable de vérifier et
d’actualiser ces éléments.
Le tableau préparatoire à la détermination du résultat fiscal de l’entreprise WindWin peut être
automatisé sous Excel.

Travail à faire (p. 4)

I. La structure juridique de la société WindWin


1. Indiquer les principales raisons qui ont amené M. Tardieu à créer une SAS.
Les principales raisons qui ont amené M. Tardieu à créer une SAS sont les suivantes :
– la nécessité de s’associer avec des apporteurs de capitaux pour faire face à un besoin de
financement qui dépasse les capacités financières de M. Tardieu et la possibilité d’emprunter
grâce à des capitaux propres importants de la SAS ;
– les statuts d’une SAS, qui laissent une grande autonomie dans le choix des règles
d’organisation de la société, notamment les modalités d’adoption des décisions et de
nomination du président ;
5
© Nathan Chapitre 1 – Impôt sur les sociétés : champ d’application
Processus 3
– comme pour toutes les sociétés de capitaux, une responsabilité limitée des associés au
montant de leurs apports.

2. Vérifier que le montant du capital de la SAS et les modalités de sa libération


respectent bien les règles juridiques en la matière.
Le capital est librement fixé par les statuts, ce qui est le cas dans le titre II des statuts de la
SAS WindWin.
Les apports en espèces doivent être libérés d’un minimum légal de 50 % de leur montant, ce
qui est le cas puisque le paragraphe 1 de l’article 6 des statuts précise que les actions sont
« souscrites en totalité et intégralement libérées », comme l’atteste le certificat établi par la
banque Société Générale.

3. Préciser, pour la SAS WindWin :


a. quelle sera la responsabilité financière de chaque associé.
La responsabilité des associés sera limitée au montant de leurs apports.
b. qui prendra les décisions de gestion courante et quelle sera l’étendue de sa
responsabilité.
Les statuts précisent dans le titre IV, article 19, que c’est M. Tardieu, en tant que président,
qui dirigera et administrera la SAS.
M. Tardieu sera responsable civilement et pénalement pour ses actes de gestion courante.

4. Indiquer si la nomination d’un commissaire aux comptes est obligatoire pour la SAS
WindWin.
La nomination d’un commissaire aux comptes (CAC) est obligatoire si deux des trois
conditions suivantes sont remplies par la SAS :
– le total du bilan est supérieur à 1 000 000 € : ceci n’est pas mentionné. On connaît le
montant du capital social à la constitution (500 000 €), qui sera représenté par des emplois à
l’actif d’un montant équivalent, mais pas celui de l’emprunt ;
– le CA HT est supérieur à 2 000 000 € : le CA prévisionnel pour 2018 est estimé à
1 200 000 € ;
– le nombre de salariés est supérieur à 20 : la SAS comptera 6 salariés.
Même si l’actif était supérieur à 1 000 000 €, la nomination d’un CAC n’est pas obligatoire
puisque seule une des trois conditions sera remplie.

II. Le mode d’imposition de la société WindWin et de son président


5. Indiquer comment sera imposé le résultat fiscal de la SAS WindWin. Préciser s’il
s’agit d’une imposition de plein droit ou sur option.
Le résultat fiscal de la SAS WindWin sera soumis à l’impôt sur les sociétés de plein droit car
aucune option fiscale n’a été souscrite pour soumettre la SAS à l’IR (voir annexe 2 : options
fiscales).

6. Indiquer si la SAS WindWin peut bénéficier du taux réduit d’imposition des PME.
Justifier la réponse.
Le taux réduit d’imposition des PME de 15 % est applicable de plein droit si la SAS remplit
les deux conditions suivantes :

6
Chapitre 1 – Impôt sur les sociétés : champ d’application © Nathan
Processus 3
– le CA HT est inférieur à 7 630 000 € : cette condition est remplie car le CA HT prévisionnel
de la SAS WindWin est estimé à 1 200 000 € ;
– le capital est détenu à 75 % au moins par des personnes physiques : cette condition est
remplie car le capital de la SAS WindWin est détenu par M. Tardieu à hauteur de 66 % et par
M. Ruiz à hauteur de 18 %. Au total, le capital de la SAS est donc détenu à 84 % (66 + 18)
par des personnes physiques.
La SAS WindWin pourra alors bénéficier du taux réduit de l’IS de 15 % jusqu’à une base
maximale de 38 120 €. Au-delà de ce montant, le résultat fiscal sera soumis au taux de droit
commun de l’IS de 28 % ou 33,1/3 %.

P7 7. Vérifier l’actualité des taux de l’IS.


La veille fiscale des taux de l’IS peut s’effectuer :
– à l’aide de la loi de finances pour 2018 ;
– sur le site impots.gouv.fr ;
– sur d’autres sites comme service-public.fr : rubrique « Professionnels » / Fiches pratiques
« Fiscalité » / « Imposition des bénéfices » / « Imposition des sociétés ».

8. Indiquer si la rémunération de M. Tardieu pour son poste de président est déductible


du résultat fiscal de la société et à quelles conditions.
M. Tardieu étant bien considéré comme un salarié de la SAS WindWin aux points de vue
fiscal et social, sa rémunération en tant que dirigeant sera normalement déductible du résultat
fiscal de la société, qui est soumise à l’IS.
Cependant, il faudra qu’elle respecte les conditions de déductibilité des frais généraux étudiés
dans le cadre des BIC (voir Processus 3 BTS CG 1re année, chapitre 8, fiche ressource 1) :
– les salaires constituent bien des frais généraux ;
– ils se rattachent à une gestion normale, c’est-à-dire qu’ils sont engagés dans l’intérêt de
l’exploitation, ne sont pas excessifs et correspondent à un travail effectif ;
– ils sont comptabilisés et appuyés par des bulletins de salaire.

9. Préciser comment seront imposés les revenus de M. Tardieu liés à son poste de
président. Indiquer son régime social.
Les revenus de M. Tardieu pour son poste de président seront soumis à l’IR dans la catégorie
des traitements et salaires. Le président d’une SAS est assimilé à un salarié au niveau social
(régime des cotisations sociales et statut de salarié).

7
© Nathan Chapitre 1 – Impôt sur les sociétés : champ d’application
Processus 3
Corrigé des applications

Application 1 – Champ d’application de l’impôt


sur les sociétés (IS) (p. 11)
 Indiquer et justifier si les entreprises mentionnées dans le document ci-dessous sont
imposables à l’IS sur le territoire français, de plein droit ou sur option.
Imposable à l’IS
Structure juridique sur le territoire français
dont le siège social Pays
Oui Justification
est en France (sauf d’exploitation
mention contraire) De plein Sur Non
droit option

Société de capitaux, quelle


SA France  que soit son activité.

SARL familiale France  Possibilité d’option pour l’IR.

EURL L’option pour l’IS est


(L’associé est une France  irrévocable (la société est
personne physique.) soumise de plein droit à l’IR).

SA
L’exploitation est située
(Le siège social est France  en France.
au Royaume-Uni.)

L’option pour l’IS est


EIRL France  irrévocable (la société est
soumise de plein droit à l’IR).
SAS La société exploitée est basée
(Le siège social est Italie  à l’étranger, donc soumise
en Italie.) à l’IS en Italie.

Seules certaines sociétés sont


Entreprise
individuelle
France  soumises à l’IS de plein droit
ou sur option.

L’EURL dont l’associé


EURL
unique est une personne
(L’associé est une France  morale est soumise à l’IS
SARL.)
de plein droit.

8
Chapitre 1 – Impôt sur les sociétés : champ d’application © Nathan
Processus 3
Application 2 – Calculs simples d’impôts sur les sociétés
(p. 12)
P7  Calculer pour 2018, le montant total de l’IS dans chacune des hypothèses présentées
dans le document ci-dessous. Vous utiliserez un tableau Excel pour présenter vos
calculs.
Structure
Régime de l’IS à appliquer Calcul de l’IS Montant
juridique
IS au taux normal à 33,1/3 % :
– Capital entièrement libéré (900 000 – 500 000) × 33,1/3 % 133 333
et détenu à plus de 75 % par des IS au taux normal de 28 % :
personnes physiques (500 000 – 38 120) × 28 % 129 326
SARL
– CA HT < 7 630 000 € IS au taux réduit des PME :
 Régime de l’IS au taux réduit 38 120 × 15 % 5 718
des PME de 15 %.
IS total 268 377
L’associé unique de l’EURL étant
une SARL dont le CA HT est
Déficit fiscal donc l’EURL n’est pas
EURL supérieur à 7 630 000 €, la société
redevable d’un IS.
ne peut bénéficier du taux réduit
des PME de 15 %.
IS au taux normal : aucun car le
– Capital entièrement libéré
bénéfice fiscal est inférieur à 38 120 €.
et détenu à plus de 75 % par des
SARL personnes physiques
IS au taux réduit des PME :
familiale – CA HT < 7 630 000 €
35 000 × 15 % 5 250
 Régime de l’IS au taux réduit
IS sur PVNLT brevet : 18 000 × 15 % 2 700
des PME de 15 %.
IS total 7 950
IS au taux normal : 18 000 × 28 % 5040
Capital non entièrement libéré IS PVNLT titres de participation :
SAS  Pas d’IS au taux réduit des 2 000 × 0 % 0
PME.
IS total 5 040
– Capital entièrement libéré
et détenu à plus de 75 % par des
IS au taux normal : 86 880 × 28 % 24 326
personnes physiques
SA IS sur PVNLT brevet : 10 000 × 15 % 1 500
– CA HT > 7 630 000 €
IS total 25 826
 La SA ne peut pas bénéficier
du taux réduit des PME de 15 %.

9
© Nathan Chapitre 1 – Impôt sur les sociétés : champ d’application
Processus 3