Vous êtes sur la page 1sur 12

Outil d’analyse des causes et effets

Méthode Ishikawa

Document de travail
Un outil d’aide à la résolution de problèmes
Théorie et méthode

 A quoi sert le diagramme Cause-Effet ?


 Il est souvent difficile de connaître les causes réelles et les causes annexes ou parasites d’un problème ou d’un
dysfonctionnement majeur. Or, pour y apporter des solutions, il est important d’identifier les causes déterminantes
des causes « accessoires ».

 Pour ce faire, il est intéressant de construire un diagramme causes-effet. C’est une représentation graphique
simple qui, pour un effet identifié, (un dysfonctionnement, un processus, une erreur majeure…) permet de
déterminer l’ensemble des causes principales et secondaires pouvant en être à l’origine. Il n’apporte pas
directement de solution, mais permet de bien poser le problème en le visualisant et en étant un support d’une
réunion de résolution de problèmes.

 Quelques précisions
Les premiers digrammes causes-effets ont été développés par le professeur Kaoru ISHIKAWA en 1943. Ce type
de diagramme est de ce fait également appelé diagramme d’ISHIKAWA ou diagramme en arrêtes de poisson
(fishbone diagram).

Il est utilisé pour :


Comprendre un phénomène, un processus ( par ex : les étapes de la dispensation du médicament) ;
Analyser un défaut ; remonter les causes probables puis identifier les causes certaines (ex : les
dysfonctionnements retardant la sortie des lits) ;
Identifierl’ensemble des causes d’un problème et sélectionner celles qui feront l’objet d’une analyse
poussée, afin de trouver des solutions (ex : les difficultés d’obtention d’un brancardier pour un transfert de
service) ;
Animer des réunions pour lequel il peut être un support de synthèse ou de réflexion.

2
Construction d’un diagramme causes-effet
En pratique
Théorie et méthode

Construire un diagramme Cause-Effet, c’est construire une arborescence, qui de l’effet


(phénomène à étudier = tronc) va remonter dans toutes les causes possibles (branches),
dans les causes secondaires (petites branches) et jusqu’aux détails (les feuilles).
Les étapes de construction sont :
1. Définir l’effet à observer (positif ou négatif) : phénomène, caractéristique, processus.
Ex : l’accueil du patient. La prise de rdv. Les retards fréquents des résultats d’analyse.

2. Définir les familles de causes de ce qui est observé (par exemple : personnel, budget, tutelle,
relation entre les services…).
La recherche des causes peut se faire selon la méthode des 5M présentée plus loin dans le
document.

3.Identifier toutes les causes possibles, les principales et les secondaires (qui
expliquent les causes principales).
4.Tracer le diagramme : une flèche de gauche à droite en direction de l’effet puis les
branches, les petites branches et les feuilles.

Effet

3
Construction d’un diagramme causes-effet
La méthode des 5M
Théorie et méthode

La méthode des 5M est un moyen mnémotechnique pour se souvenir des


grandes catégories de causes d’un problème.
Il s’agit de rechercher les causes dans les 5 domaines suivants :
Maind’œuvre (personnel) : aptitude, formation, motivation,
comportements individuels ou collectifs…
: L’équipement, les machines, locaux, l’entretien, le
Matériel
dépannage,
Méthode : procédures, consignes, circuit, exigences, normes,
directives, plannings
Matière: les consommables, l’approvisionnement, les supports, les
documents…
Milieu : environnement physique et humain, partenaires extérieurs, loi,
contexte

On peut ajouter les domaines : Management et Moyens (financiers) pour


compléter l’analyse des causes.

4
Théorie et méthode
Construction d’un diagramme causes-effet
Recommandations pratiques
Contexte hospitalier

Pour rassembler un maximum d’idées sur le sujet analysé, il est indispensable de réfléchir en
groupe selon un mode participatif (brainstorming).
 Le groupe de réflexion doit :
 Être constitué de représentants de tous les acteurs impliqués dans le processus ou du phénomène étudié
 Les membres du groupe doivent avoir une expérience et/ou un niveau technique suffisant pour traiter le
sujet.
 Néanmoins, il peut être utile d’adjoindre au groupe au moins une personne n’ayant pas une grande
connaissance du sujet, il sera le « candide » et pourra enrichir la réflexion par des approches plus originales
Dans une réflexion sur le brancardage, invitez des brancardiers, quelques cadres soignants, le cadre du bloc
opératoire, le DSSI mais aussi le responsable du bureau des entrées en « candide ».

 L’animation de la réunion :
 Le matériel nécessaire : un tableau, des grandes feuilles, des post-it (pour noter toutes les
idées et ensuite les trier et placer sur le diagramme)
 Il est important de ne pas se censurer et d’être précis dans l’étude des causes.
 Lorsque toutes les causes sont identifiées, il est essentiel d’évaluer leur influence relative
(poids dans l’effet étudié), d’identifier leurs inter-relations et pointer celles qui sont à l’origine
du problème. Pour simplifier, mettez en évidence les « effets d’enchaînement en cascade »
des causes.
 Une fois ce travail réalisé, vous pouvez vous attaquer en priorité aux causes prépondérantes
pour leur trouver des solutions.

5
Cas pratique : Retard des patients
Description du contexte / objectifs du cas Cas pratique

Suite à une plainte de patient, le Directeur d’un CH de 400 lits souhaite analyser pourquoi les patients
hospitalisés arrivent souvent en retard à la radio ou au bloc opératoire. Il confie cette mission à son responsable
qualité qui va animer la réunion en utilisant la méthode Ishikawa.
 Un groupe de travail pluridisciplinaire est monté, composé des acteurs clé suivants :
 Du personnel de la radio
 Du personnel du bloc
 Du personnel de brancardage
 Du personnel des services
 L’objectif principal de cette réunion de coordination est d’utiliser la méthode Ishikawa afin de :
 Modéliser le processus en cours (transfert d’un patient d’un secteur à un autre)
 Identifier le problème, ses causes, ses conséquences au travers des enquêtes préalables menées auprès des
différents acteurs
 Proposer des actions d’amélioration et les actions à mettre en œuvre

 Le schéma de la page suivante modélise la réflexion menée lors de cette réunion de coordination ainsi que ses
conclusions

6
Cas pratique
Élaboration du diagramme – Étape de recherche et de classification
des causes de dysfonctionnement Cas pratique

1. Identifier l’ensemble des causes possibles


2. Les classifier selon la méthode des 5 M
3. Identifier les interrelations entre les causes (par exemple : pas d’affichage des
plannings dans la zone de transfert => pas d’information de unités de soins => pas de
prémédication des patients dans les temps nécessaires)
4. Repérer les causes secondaires (ce sont celles qui ont une cause avec antériorité)
(par exemple :pas d’information de unités de soins => pas de prémédication des
patients dans les temps nécessaires) pour ne garder que la cause principale pas
d’affichage des plannings dans la zone de transfert )
5. Mettre en évidence toutes les causes principales
6. Chercher des solutions ensemble

7
Cas pratique
Élaboration du diagramme – Étape de recherche et de
classification des causes de dysfonctionnement Cas pratique

Milieu Méthode • Hôtesses d’accueil gèrent le


programmé par jour

• Les services appellent pour le courant


• Pas de transmission des plannings aux unités de
• Pas d’affichage de
soins
planning opérations en
salle de transfert • Le chef du bloc opératoire appelle 20
minutes avant l’intervention

• Modification planning opératoire à la


convenance du chirurgien
• Radio : Prise en charge de tous les examens
• Pas de local pour les
sauf sauf le programmé
brancardiers
• Activité radio en dent de scie
• Pas de planning d’affectation des
brancardiers
Matière
Retard des
patients
• Pas de bonne prémédication des
hospitalisés au
patients • Pas d’encadrement
bloc et à la radio
brancardage

• Services brancardent en cas de besoin


• Bon de radio pas toujours
descendu avec le patient

Matériel
Main d’œuvre
8
Cas pratique
Élaboration du diagramme – Étape d’identification des
interrelations entre les causes Cas pratique

1. Identifier l’ensemble des causes possibles


2. Les classifier selon la méthode des 5 M
3. Identifier les interrelations entre les causes (par exemple : pas d’affichage des
plannings dans la zone de transfert => pas d’information de unités de soins =>
pas de prémédication des patients dans les temps nécessaires)
4. Repérer les causes secondaires (ce sont celles qui ont une cause avec
antériorité)(par exemple :pas d’information de unités de soins => pas de
prémédication des patients dans les temps nécessaires) pour ne garder que la cause
principale pas d’affichage des plannings dans la zone de transfert )
5. Mettre en évidence toutes les causes principales
6. Chercher des solutions ensemble

9
Cas pratique
Élaboration du diagramme – Étape d’identification des
interrelations entre les causes Cas pratique

Milieu Méthode • Hôtesses d’accueil gèrent le


programmé par jour

• Les services appellent pour le courant


• Pas de transmission des plannings aux unités de
• Pas d’affichage de
soins
planning opérations en
salle de transfert • Le chef du bloc opératoire appelle 20
minutes avant l’intervention

• Modification planning opératoire à la


convenance du chirurgien
• Radio : Prise en charge de tous les examens
• Pas de local pour les
sauf sauf le programmé
brancardiers
• Activité radio en dent de scie
• Pas de planning d’affectation des
brancardiers
Matière
Retard des
patients
• Pas de bonne prémédication des
hospitalisés au
patients • Pas d’encadrement
bloc et à la radio
brancardage

• Services brancardent en cas de besoin


• Bon de radio pas toujours
descendu avec le patient
LEGENDE
Flèches en pointillé : succession de conséquences
Matériel suite à une cause principale
Main d’œuvre
10
Cas pratique
Élaboration du diagramme - Étape d’identification des causes
principales et secondaires Cas pratique

1. Identifier l’ensemble des causes possibles


2. Les classifier selon la méthode des 5 M
3. Identifier les interrelations entre les causes (par exemple : pas d’affichage des
plannings dans la zone de transfert => pas d’information de unités de soins => pas de
prémédication des patients dans les temps nécessaires)
4. Repérer les causes secondaires (ce sont celles qui ont une cause avec
antériorité) (par exemple : pas d’information de unités de soins => pas de
prémédication des patients dans les temps nécessaires) pour ne garder que la
cause principale pas d’affichage des plannings dans la zone de transfert )
5. Mettre en évidence toutes les causes principales
6. Chercher des solutions ensemble

11
Cas pratique
Finalisation du diagramme causes-effet
Cas pratique

Milieu Méthode • Hôtesses d’accueil gèrent le


programmé par jour

• Les services appellent pour le courant


• Pas de transmission des plannings aux unités de
• Pas d’affichage de
soins
planning opérations en
salle de transfert • Le chef du bloc opératoire appelle 20
minutes avant l’intervention

• Modification planning opératoire à la


convenance du chirurgien
• Radio : Prise en charge de tous les examens
• Pas de local pour les
sauf sauf le programmé
brancardiers
• Activité radio en dent de scie
• Pas de planning d’affectation des
brancardiers
Matière
Retard des
patients
• Pas de bonne prémédication des
hospitalisés au
patients • Pas d’encadrement
bloc et à la radio
brancardage

• Services brancardent en cas de besoin


• Bon de radio pas toujours
descendu avec le patient LEGENDE
Bulles rouges : Causes principales sur lesquelles doivent se
faire les recherches de solution
Matériel
Libellé bleu : Causes secondaires
Main d’œuvre
Flèches en pointillé : succession de conséquences suite12
à une
cause principale