Vous êtes sur la page 1sur 3

Complément d'objet direct

Le complément d'objet direct est le mot (ou groupe de mots) qui se joint au verbe sans
préposition pour en compléter le sens. C'est un complément de verbe. Il représente l'être ou
la chose qui reçoit directement l'action que fait le sujet.

Pierre mange une pomme.


Une pomme est mangée par Pierre.
Le maçon construit une maison.
Une maison est construite par le maçon.

Pour reconnaître le complément d'objet direct, on pose après le verbe la question "qui?" ou
"quoi?".

Pierre mange quoi? Une pomme.


Le maçon construit quoi? Une maison.

On observe que le complément d'objet direct est le mot qui devient sujet lorsqu'on tourne la
phrase au passif (voir voix du verbe).

Le complément d'objet direct peut être :

- un nom : Il boit un verre;


- un pronom : Elle le peigne;
- une proposition : Il pense qu'il viendra demain;
- un infinitif : Il veut partir.

Les verbes qui demandent un complément d'objet direct sont appelés transitifs directs, ceux
qui demandent un complément d'objet indirect, transitifs indirects et ceux qui n'acceptent
pas de complément (direct ou indirect) sont appelés intransitifs.

La position dans la phrase du complément d'objet direct est capitale pour régler l'accord du
participe passé conjugué avec "avoir". Voir accord du participe passé.

Complément d'objet indirect


Le complément d'objet indirect est un mot (ou groupe de mots) qui se joint au verbe par
l'intermédiaire d'une préposition pour en compléter le sens. C'est un complément de
verbe. Il représente l'être ou la chose qui reçoit indirectement l'action que fait le sujet.

Il parle à son ami.


Il se souvient de ses vacances.
Pour reconnaître le complément d'objet indirect, on pose les questions "à qui? ou "à
quoi?", "de qui?" ou "de quoi?" et, selon le sens du verbe, "pour qui? ou pour quoi?",
"contre qui? ou "contre quoi?", etc.

La plupart du temps, le complément d'objet indirect est introduit par les prépositions "à" ou
"de". Mais on trouve parfois d'autres prépositions (Il compte sur votre amitié. Il croit en
nous. Je n'attends pas après lui, etc.). Il n'y a pas de préposition avec les PRONOMS
personnels conjoints (Cette mauvaise habitude vous nuira).

Le complément d'objet indirect peut être :

- Un nom : Il parle à sa mère.


- Un pronom : Il lui parle.
- Un infinitif : Il demande à avoir de nouveaux jouets.
- Une proposition : Il doute que vous soyez cet homme.

Un même verbe peut avoir un complément d'objet direct et un complément d'objet indirect
- on appelle parfois l'objet direct, objet premier et l'objet indirect, objet second (J'ai
donné ce livre à votre ami).

Lorsque le verbe demande un complément d'objet indirect, il est dit transitif indirect. Un
même verbe peut selon le sens se construire directement ou indirectement.

"Compter", par exemple, accepte les deux constructions. On peut compter des moutons et
compter sur quelqu'un.

"Applaudir", autre exemple, est de même nature. On peut applaudir un acteur ou applaudir
à une initiative.

Recherchez une règle de français

Verbes transitifs et intransitifs


Le verbe est certainement le mot le plus important de la phrase et il fait l'objet de
nombreuses descriptions (voir description du verbe). La première consiste à savoir s'il s'agit
d'un verbe d'action ou d'état. Le verbe exprime, en effet, essentiellement, une action faite
ou subie par le sujet - ce sont les verbes d'action (Le feu brûle. Pierre chante, etc.), ou un
état du sujet - ce sont les verbes d'état (Le feu est mort. Pierre semble malade).
Les verbes d'action peuvent se présenter sous trois aspects : voix active si c'est le sujet
qui fait l'action (Le feu brûle. Pierre chante.), voix passive si le sujet subit l'action (Le bois
est brûlé. La chanson est chantée.), voix pronominale lorsque le sujet est repris par un
pronom personnel complément (Je me suis brûlé. Le feu s'est éteint).

Après avoir défini la voix du verbe il faut préciser son sens. Un verbe actif peut être
transitif ou intransitif (la voix pronominale donne lieu à d'autres nuances. Voir
pronominal. La voix passive ne donne pas lieu à cette distinction).

Un verbe transitif est un verbe accompagné d'un complément d'objet (Il mange une
pomme. Il boit du vin. Il parle de son enfance).

Un verbe intransitif est un verbe qui n'est pas accompagné d'un complément d'objet (Il
mange. Il boit. Il partira à l'aube. Il mangera bientôt).

Parmi les verbes transitifs certains sont accompagnés d'un complément d'objet direct
(construit, directement sans préposition) ils sont, alors, dits transitifs directs, d'autres sont
accompagnés d'un complément d'objet indirect (construit indirectement, à l'aide d'une
préposition) et ils sont dits transitifs indirects. (Comparez : Il évoque son enfance =
transitif direct. Il se souvient de son enfance = transitif indirect.)

La plus grande partie des verbes actifs sont tantôt transitifs (directs ou indirects) tantôt
intransitifs - c'est-à-dire qu'ils peuvent être construits avec ou sans complément. Mais
quelques-uns sont transitifs ou intransitifs de nature, essentiellement, c'est-à-dire qu'ils
exigent ou ne peuvent pas être construits avec un complément.