Vous êtes sur la page 1sur 23
d'Ivoire. Je suis né le 1er janvier 1942 à Dimbokro au centre de la Côte

d'Ivoire.

Je suis né le 1er janvier 1942 à Dimbokro au centre de la Côte d'Ivoire.

Mon père, Dramane OUATTARA Ivoirien originaire de Kong, au Nord-est de la Côte d'Ivoire, est descendant de Sékou OUATTARA, fondateur de l'empire de Kong au début du 17 ème siècle.

Ma mère, Nabintou CISSE, est Ivoirienne originaire de Gbéléban au nord-ouest de la Côte

A la fin du 19 ème siècle, les frontières coloniales, sans tenir compte des limites de l'empire de Kong, l'ont fait éclater entre les actuels Mali, Ghana, Côte d'Ivoire et Burkina Faso.

C'est ainsi que Dramane OUATTARA, mon père, originaire de Kong en Côte d'Ivoire, l'un des commerçants et transporteurs les plus connus de sa génération, a été appelé, à la fin de sa vie, à aller, en tant que membre de la famille impériale, exercer les fonctions de chef traditionnel à Sindou, dans la partie de l'empire de Kong aujourd'hui sur le territoire du Burkina Faso.

Cet épisode de la vie de mon père a donné lieu à des interprétations erronées sur sa nationalité ivoirienne.

Pourtant, ce n'est pas un cas isolé de superposition de pouvoir. Un ancien capitaine de l'armée ghanéenne est venu exercer ses fonctions de Roi au Sanwi, dans le sud de la Côte d'Ivoire, tout en restant citoyen ghanéen.

J’ai commencé mes études primaires à Dimbokro, avant de les achever à Sindou. J’ai ensuite

J’ai commencé mes études primaires à Dimbokro, avant de les achever à Sindou. J’ai ensuite effectué mes études secondaires au Collège Moderne de Bobo- Dioulasso, puis au lycée Zinda Kaboré de Ouagadougou. Après l’obtention de mon baccalauréat série mathématiques élémentaires en 1962, j’ai bénéficié, d’une bourse américaine pour poursuivre mes études aux Etats-Unis d’Amérique.

Inscrit successivement au Drexel Institute of Technology où j’ai obtenu le diplôme de Bachelor of Science en Informatique, puis à l’Université de Pennsylvanie à Philadelphie, j’en suis sorti en 1967 avec un Master of Arts en Economie. Nanti de ces diplômes, je suis recruté au Fonds Monétaire International (FMI), en avril 1968, comme Economiste. Tout en travaillant dans cette prestigieuse institution, je poursuis la rédaction de ma thèse de Doctorat d’Etat que je soutiens avec succès en 1972. Je suis donc titulaire d’un PH.D. en Sciences Economiques.

En 1973, j’intègre la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) où je deviens Directeur des Etudes et Conseiller Spécial du Gouverneur, puis Vice- Gouverneur à partir de

1982

En novembre 1984, je retourne au FMI, cette fois en tant que Directeur Afrique. Ces responsabilités m’ont amené à entretenir des relations suivies avec les décideurs africains - notamment les Chefs d’Etat et de Gouvernement – et à approfondir ma connaissance des problèmes auxquels le continent est confronté.

Après quatre années enrichissantes à ce poste stratégique, je deviens en 1988, Gouverneur de la BCEAO, à la disparition du Gouverneur Abdoulaye FADIGA, un homme qui m’a honoré de son amitié et qui a joué un rôle important dans ma carrière.

En avril 1990, alors que la Côte d’Ivoire est secouée par une crise sans précédent, le Président Félix Houphouët-Boigny m’appelle à ses côtés, d’abord en qualité de Président du Comité Interministériel de Coordination du Programme de Stabilisation et de Relance Economique, puis de Premier Ministre, Chef du Gouvernement, le 7 Novembre 1990. C’est la première fois depuis

1960, date de l’accession du Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY au pouvoir, qu’un poste de Premier Ministre, Chef de Gouvernement est créé en Côte d’Ivoire. J’ai été le premier Premier Ministre de Côte d’Ivoire et le seul du Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY.

Compte tenu des objectifs qui m’étaient assignés, j’ai formé un Gouvernement restreint de 20 membres au lieu des 40 que comptait le gouvernement précédent.

Comme Premier Ministre et Chef de Gouvernement, je me suis fixé trois objectifs principaux : la modernisation des structures de l’Etat, l’assainissement des finances publiques, la mise en œuvre des réformes nécessaires pour le retour à la croissance et à la prospérité. Ces réformes ont conduit à l’équilibre du secteur électrique, garantissant ainsi un approvisionnement régulier des populations en électricité ; un retour à la liquidité du système bancaire ; une reprise des investissements publics dans le secteur de l’éducation, tant au niveau du primaire, du secondaire que du supérieur, la réhabilitation des centres hospitaliers et leur approvisionnement en médicaments. Toutes ces tâches ayant été menées à bien, je me suis attelé à préparer la dévaluation du franc CFA qui interviendra le 14 Janvier 1994, un peu plus d’un mois après la disparition du Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY.

Je suis alors retourné pour la troisième fois au FMI juillet 1994, en tant que Directeur Général Adjoint, en charge d’une centaine de pays dont la Chine, l’Indonésie, les Philippines, la Jamaïque, le Nigeria, l’Afrique du Sud, la Suisse, la Grèce, etc. En juillet 1999, je décide de ne pas solliciter un renouvellement de mon mandat au FMI et je rentre en Côte d’Ivoire pour me mettre au service de mes compatriotes. Le 1er août 1999, je suis élu, à l’issue d’un Congrès extraordinaire à Abidjan, Président et candidat à l’élection présidentielle du Rassemblement des Républicains (RDR) Parti créé en septembre 1994 par DJENI Kobina.

Avant de mettre un terme à mon mandat au FMI, je fonde le 10 juin 1999, l'Institut International pour l'Afrique (IIA), basé à Washington DC. Cet institut regroupe entre autres, d'anciens hauts cadres du FMI et de la Banque Mondiale. Il dispense ses conseils et apporte son assistance aux gouvernements, au secteur privé et aux établissements publics nationaux ainsi qu’aux institutions financières bilatérales et multilatérales dans divers domaines. Ainsi qu’en témoigne mon parcours universitaire et professionnel, je suis donc à la fois Economiste, Financier et Banquier.

J’ai eu de mon premier mariage, avec une américaine, Barbara JEAN DAVIS, deux enfants, Dramane

J’ai eu de mon premier mariage, avec une américaine, Barbara JEAN DAVIS, deux enfants, Dramane David et Fanta Catherine OUATTARA. Je suis aujourd’hui marié à Dominique NOUVIAN, française et catholique, mère de deux enfants Loïc et Nathalie FOLLOROUX. Elle est Chef d’entreprise, Présidente-fondatrice de la Fondation Children of Africa, reconnue pour ses nombreuses actions en faveur des enfants déshérités.

Nous formons une famille heureuse avec nos quatre enfants et nous sommes fiers d’avoir eu de Fanta deux petits enfants, Eric Alassane et Alexis Lanciné, qui nous procurent beaucoup de joie. La tolérance et le respect des différences font partie des vertus auxquelles nous sommes profondément attachés. Ainsi, dans notre famille, coexistent en parfaite harmonie, trois confessions religieuses :

musulmane, catholique et protestante.

Ma « grande famille » m’apporte un soutien déterminant dans toutes mes actions. En plus de mon frère aîné Gaoussou Dramane OUATTARA, ancien Député et Maire de Kong, de mon frère Ibrahim dit « Photocopie », Vice-président du Conseil Général de Ferkessédougou, de mes petites sœurs, Rockya et Sita, j’ai une trentaine de frères et sœurs issus des autres épouses de mon père, ainsi que de nombreux neveux et nièces. Je peux également, compter sur l’assistance et l’attachement des grandes familles OUATTARA de Kong et CISSE d’Odienné.

Je me présente à la prochaine élection présidentielle parce que j’aime mon pays ; je

Je me présente à la prochaine élection présidentielle parce que j’aime mon pays ; je veux et je peux être utile à mes compatriotes. C’est donc pour Toi, pour Ta Famille et pour la Côte d’Ivoire que je me présente.

Je suis le candidat de l’Union, de la Paix et du Changement Si tu me fais confiance, ensemble, dans la paix retrouvée et dans une foi inébranlable en notre Nation, nous ferons de chaque Ivoirienne, de chaque Ivoirien, de tous les Ivoiriens, des Hommes et des Femmes heureux et prospères.

Alassane Dramane OUATTARA

Le football Je suis un féru de football. J'ai eu le privilège d'être en fonction
Le football
Je suis un féru de football.
J'ai eu le privilège d'être en
fonction comme Premier
Ministre à l'occasion du sacre
continental des Eléphants,
notre équipe nationale, à la
Coupe d'Afrique des Nations
de football en 1992 au
Sénégal. C'est un moment de
grande joie et de fierté
nationale qui restera à jamais
gravé dans ma mémoire.
Le basket-ball
Le basket-ball est une autre
de mes passions. J'ai
vraiment adopté cette
discipline pendant mes
études aux Etats-Unis
d'Amérique. Je n'ai pas
évolué à un haut niveau mais
je l'ai pratiqué avec plaisir.
Aujourd'hui, je suis la NBA à
la télé.
La natation
De mes passions sportives,
c'est la natation que je
pratique régulièrement
aujourd'hui. Cette discipline
complète me permet de
garder la forme tout en me
relaxant.
Le ping-pong
Il m'arrive d'échanger
quelques balles avec des
collaborateurs. C'est une
occasion de détente qui me
permet également de
travailler mon revers …

La lecture

La lecture est mon passe temps favori. Je lis aussi bien des romans que des essais politiques, économiques, scientifiques

Au titre des romans, je vous recommande vivement celui de Venance KONAN que je viens

de dévorer.

Son titre : « Les catapilas, ces ingrats ». Au titre des essais politiques, ce sont les deux ouvrages que Barack OBAMA a publiés, l'année dernière, avant l'élection présidentielle aux Etats-Unis. Il s'agit de « L'audace d'espérer » et « Les rêves de mon père ».

Je vous recommande également le dernier livre de l'ancien Premier Ministre Français, Alain JUPPE dont le titre est : « Je ne mangerai plus de cerises en hiver ».

Je crois : • en Dieu. Je suis musulman pratiquant et je respecte les autres
Je crois :
• en Dieu. Je suis musulman pratiquant et je respecte les autres religions car
je suis pour la liberté de culte. D'ailleurs, mon épouse et mes enfants sont
chrétiens.

en la démocratie qui permet à chaque citoyen de s'exprimer librement quelle que soit sa condition sociale et de participer effectivement à la vie politique de son pays.

au libéralisme économique à visage humain qui permet à la force créative et à l'esprit d'entreprenariat de s'exprimer dans un environnement où l'homme est au centre du progrès.

au travail et au mérite qui permettent à chaque citoyen d'exister socialement et de s'épanouir.

en la compétence de mes compatriotes qui représente une richesse inestimable pour le développement économique et culturel de la Côte d'Ivoire.

au rayonnement de la Côte d'Ivoire que je m'engage à réinstaurer afin d'honorer l'oeuvre du Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY, le père fondateur de notre nation.

POUR L'EDUCATION

'' Ecole primaire obligatoire et gratuite jusqu'à l'âge de 15 ans et Enseignement de l'Informatique dès l'école primaire

1. Ecole primaire obligatoire et gratuite jusqu'à l'âge de 15 ans et enseignement de l'Informatique dès l'école primaire

2. milliards de FCFA pour construire 60

300

000

classes dans le primaire et 80 milliards

de FCFA pour construire 5 000 classes dans le secondaire

3. Formation et Recrutement de 60 000 instituteurs et de 5 000 enseignants du secondaire en 5 ans

instituteurs et de 5 000 enseignants du secondaire en 5 ans 4. Distribution gratuite des manuels

4. Distribution gratuite des manuels scolaires à tous les élèves du primaire

5. Suppression des frais d'inscription dans les écoles primaires et les collèges publics

6. Construction de nouvelles universités régionales

7. Diversification des filières de formation pour prendre en compte les nouveaux métiers d'aujourd'hui et de demain

8. Formation complémentaire des enseignants recrutés en dehors des procédures habituelles

POUR L'EMPLOI

'' Emploi prioritaire des plus défavorisés dans les travaux à haute intensité de main d'œuvre réalisés par l'Etat et les collectivités décentralisées

1. Création de 1 millions d'emplois dans le secteur informel.

de 1 millions d'emplois dans le secteur informel. 2. Création de 500 000 emplois à travers

2. Création de 500 000 emplois à travers la mise en œuvre des importants projets et programmes dans les secteurs de l'agriculture, des mines, de l'énergie, du tourisme et de l'habitat.

3. Redynamisation des dispositifs de placement des personnes à la recherche d'un emploi

4. Mobilisation des chercheurs vers de nouveaux objectifs, Recrutement de jeunes chercheurs de haut niveau

5. Emploi prioritaire des plus défavorisés dans les travaux à haute intensité de main d'œuvre réalisés par l'Etat et les collectivités décentralisées

6. Application des textes qui obligent à recruter et à intégrer dans les administrations une certaine proportion de personnes handicapées.

POUR LES FEMMES

'' Gratuité des frais d'accouchement

1. 100 milliards de FCFA seront consacrés aux femmes, dont 50 milliards de lignes de crédits pour le financement des projets portés par les femmes

2. Gratuité des frais d'accouchement

par les femmes 2. Gratuité des frais d'accouchement 3. Proposition d‘un projet de loi tendant vers

3. Proposition d‘un projet de loi tendant vers la parité systématique Homme/Femme dans la vie politique et aux postes à responsabilité dans les administrations (1 ère étape : au moins 30% des postes).

POUR LES JEUNES

'' 600 milliards de FCFA seront consacrés aux jeunes

1. 600 milliards de FCFA seront consacrés aux jeunes dont:

a. 400 milliards de FCFA pour la

création de 1 million d'emplois

des jeunes

b. 80 milliards de FCFA de

lignes de crédit à taux réduit adaptées aux financements des projets portés par les jeunes.

aux financements des projets portés par les jeunes. c. 90 milliards de FCFA pour les appuis

c. 90 milliards de FCFA pour les appuis aux associations et aux actions diverses en faveur des jeunes

d. 25 milliards de FCFA pour la réhabilitation et la construction d'équipements sportifs.

e. 5 milliards FCFA pour la construction d'un lycée étude/sport.

2. Meilleure accessibilité des jeunes aux structures d'éducation, de formations qualifiantes, de santé, d'information et de communication, de bien-être social, etc

3. Redynamisation des dispositifs de placement des jeunes à la recherche d'un emploi

4. Réhabilitation des équipements culturels publics et réaménagement des musées pour la distraction des jeunes

POUR LA PAIX

POUR LA PAIX '' Formation d’un Gouvernement de rassemblement intégrant toutes les compétences issues des

'' Formation d’un Gouvernement de rassemblement intégrant toutes les compétences issues des principales forces politiques et de la société Civile

1. Formation d'un Gouvernement de rassemblement intégrant toutes les compétences issues des principales forces politiques et de la société civile

2. Nomination aux postes Gouvernementaux et aux postes à responsabilités sur la base de critères de mérite, en veillant à un équilibre géographique et à une obligation de résultat

3. Moralisation de la vie publique, lutte drastique contre la corruption, construction d'une Justice indépendante, impartiale et efficace, et instauration de nouvelles relations entre la Justice et les justiciables

4. Réaffirmation des principes de neutralité et de laïcité de l'Etat et création d'un conseil supérieur des religions et des convictions

5. Révision de la Constitution pour la débarrasser de tous les articles confligènes

6. Indemnisation des déplacés et victimes de la guerre

POUR LA SANTE

'' Distribution gratuite de moustiquaires imprégnées

1. Rénovation des centres de santé et des hôpitaux.

2. Construction de centres de santé et de maternités rapprochés des populations

de santé et de maternités rapprochés des populations 3. Gratuité des soins de santé de base

3. Gratuité des soins de santé de base et des médicaments essentiels pour les ménages défavorisés, et prise en charge totale des séropositifs et des frais d'accouchement

4. Mise en place d'une assurance maladie de base avec 1 000 FCFA par mois (Couverture Médicale Universelle)

5. Distribution gratuite de moustiquaires imprégnées.

6. Poursuite des programmes de vaccination contre les grandes endémies

POUR LES PAYSANS

'' 1 100 milliards de FCFA seront consacrés aux agriculteurs

1. Création de 2 structures publiques chargées d'organiser la collecte, la vente à l'exportation et la régulation des filières café, cacao, coton et anacarde, afin d'assurer aux producteurs des prix d'achat bord champ garantis et rémunérateurs

2. Instauration d'un prix minimum garanti aux producteurs de café et de cacao qui ne sera jamais inférieur à la moitié du prix de vente international quelque soit la situation du marché

3. Limitation de l'ensemble des prélèvements fiscaux sur le cacao (DUS et Taxe d'Enregistrement) à 25% minimum du prix de vente international

à 25% minimum du prix de vente international 4. Incitation au développement de la transformation des

4. Incitation au développement de la transformation des produits agricoles par la mise en place de lignes de crédit à taux d'intérêt réduits auprès des banques et organismes de micro finance

5. 100 à 150 milliards par an pour l'aménagement des bas-fonds et le développement de la riziculture sur la base d'un plan national d'irrigation.

6. Délimitation des terroirs de tous les villages et des parcelles et délivrance des certificats fonciers et gratuité des frais pour les propriétaires de petites parcelles

7. Application stricte des textes en matière de conservation des forêts et des parcs nationaux.

8. Mise en place immédiate d'un plan de sauvetage de la filière coton comprenant l'achèvement de l'apurement des dettes vis-à-vis des producteurs et des fournisseurs d'intrants et la restructuration des sociétés, vitales pour le bon fonctionnement de la filière

9. Mise en œuvre de plan de régénération des plantations, d'amélioration de la qualité des produits dans la chaîne de production et de commercialisation (avant, pendant et après la récolte)

POUR LES HANDICAPES

'' 15 milliards de FCFA d’appui aux handicapés

1. Application des textes qui obligent à recruter et à intégrer dans les administrations une certaine proportion de personnes handicapées.

2. Appui au regroupement des personnes handicapées et traitement de faveur des élèves et étudiants handicapés dans l’octroi des bourses scolaires et universitaires.

3. Octroi de temps d'antenne aux personnes handicapées dans les médias publics.

aux personnes handicapées dans les médias publics. 4. Création de nouveaux centres spécialisés dans

4. Création de nouveaux centres spécialisés dans l’accueil des personnes handicapées.

POUR L'INFRASTRUCTURE

'' Eau potable collective gratuite dans les villages et les quartiers défavorisés

1. 2 200 milliards de FCFA en 5 ans consacrés aux infrastructures routières : renforcement de 5 000 km de routes bitumées, rechargement de 25 000 km de routes en terre, construction de routes neuves bitumées et de ponts, rénovation et construction de voiries urbaines, acquisition de matériels de transports…

2. Construction de nouvelles autoroutes, rénovation des aéroports de l'intérieur ; construction d'un réseau ferroviaire urbain…

; construction d'un réseau ferroviaire urbain… 3. Electrification progressive de tous les villages de plus

3. Electrification progressive de tous les villages de plus de 500 habitants ; équipement accéléré de tous les autres villages de petites unités de production d’électricité, mise en place d’un système de distribution du gaz en bouteilles

4. Réparation gratuite des pompes villageoises, construction de nouveaux forages, réhabilitation des installations de l’hydraulique urbaine

5. Construction de logements à coût réduit pour faciliter l’accès à la propriété (Maison ADO pour 25 000 francs pars mois pendant 25 ans) ; restructuration des quartiers précaires

UNE JOURNEE DE VOTE

L’élection présidentielle prochaine est très importante pour notre pays. Notez que chaque bulletin de vote est important et peut être décisif pour ADO au moment du décompte final. C’est pourquoi, vous devez prendre les dispositions suivantes pour voter effectivement et garantir ainsi la victoire d’ADO à cette élection présidentielle.

     

DOCUMENTS

N°

ETAPES

INSTRUCTIONS

OBLIGATOIRES

POUR VOTER

   

Une bonne préparation avant le jour du vote.

 

Dans la journée précédant le scrutin, faites la reconnaissance de votre lieu de vote et de votre bureau de vote.

-

-

Avant de retourner à la maison, assurez-vous que vous avez bien identifié la

salle dans laquelle vous allez voter le lendemain : le numéro de cette salle est marqué sur votre carte d’électeur.

-

Le soir avant d’aller vous coucher, vous devez préparer vos documents

Carte d’électeur- Le soir avant d’aller vous coucher, vous devez préparer vos documents

1

La veille du scrutin

électoraux c'est-à-dire votre carte d’électeur et votre carte nationale d’identité,

ensuite vous devez vous assurer que vos parents et amis en âge de voter ont apprêté les leurs et que ces pièces sont bien rangées dans un endroit accessible.

Carte nationaled’identité

d’identité

-

Proposez votre assistance aux non-voyants de votre entourage.

Si vous êtes handicapé physique, faites vous aider par l’un de vos parents proches.

-

   

Une bonne organisation le jour du scrutin.

 

-

Levez-vous et réveillez les membres de votre famille qui sont en âge de voter.

Prenez un repas copieux et consistant au petit déjeuner car une longue journée vous attend. Après ce repas, demandez à tous les membres de votre famille, ainsi qu’à vos voisins, les militants et sympathisants en âge de voter de se rendre sur les lieux de vote pour être les premiers dans les rangs.

-

-

A ce stade, chacun vérifiera qu’il n’a pas oublié à la maison ses documents

Le jour du

électoraux c'est-à-dire sa carte d’électeur et sa carte nationale d’identité.

Carte d’électeurLe jour du électoraux c'est-à-dire sa carte d’électeur et sa carte nationale d’identité.

2

scrutin tôt le matin

Lorsque tout le monde est prêt, rendez vous ensemble sur les lieux de vote afin que chacun puisse accomplir son devoir civique. Attention, voter doit être votre priorité.

-

Carte nationaleles lieux de vote afin que chacun puisse accomplir son devoir civique. Attention, voter doit être

d’identité

 

-

Prenez toutes les dispositions utiles afin d’arriver sur le lieu du vote. Vous

pourrez après vaquer à d’autres occupations.

-

Si vous êtes inscrit sur le listing et si vous n’avez pas votre carte d’électeur,

présentez vous quand même dans le bureau de vote avec votre carte nationale d’identité. Si votre nom se trouve sur la liste électorale, alors vous pouvez voter.

   

Attention, voter doit être votre priorité.

Carte d’électeur    Attention, voter doit être votre priorité.

3

Sur le chemin du lieu de vote

Prenez toutes les dispositions utiles afin d’arriver sur le lieu du vote. Vous pourrez après vaquer à d’autres occupations.

Carte nationaletoutes les dispositions utiles afin d’arriver sur le lieu du vote. Vous pourrez après vaquer à

d’identité

   

Vous devez voter.

 

- Soyez déterminé à voter absolument pour Alassane OUATTARA.

- Rendez vous directement devant votre bureau de vote (repéré la veille) pour

vous mettre dans le rang.

- Soyez discipliné et gardez votre calme.

- Armez vous de patience : quelque soit la longueur du rang, vous devez y rester

4

Devant le

bureau de

jusqu’à ce que votre tour de vote arrive.

Ce jour là, vous ne direz pas : « je suis fatigué, je vais à la maison ». Vous devez voter à tout prix pour votre candidat Alassane OUATTARA.

-

-

Ne cédez pas à la provocation, ne faite pas la bagarre : vous risquez

Carte d’électeurCarte nationale

Carte nationaleCarte d’électeur

 

vote

d’identité

 

d’empêcher ainsi le déroulement normal du vote.

-

Lorsque le rang est long et le vote lent, ne découragez pas les autres électeurs

par votre comportement ou vos paroles.

-

N’allez pas à la maison sans voter.

 

A

l’intérieur

Un acte civique ; un choix déterminant pour notre pays.

Carte d’électeur  A l’intérieur Un acte civique ; un choix déterminant pour notre pays.

5

du

bureau de

Présentez vos documents c'est-à-dire votre carte d’électeur et votre carte nationale d’identité aux membres du bureau de vote pour vérification.

-

Carte nationalevotre carte d’électeur et votre carte nationale d’identité aux membres du bureau de vote pour vérification.

vote

d’identité

   

- Après cette phase, prenez un bulletin et une enveloppe.

 

- Rendez vous dans l’isoloir.

Attention : si un membre du bureau de vote tient à vous aider à prendre un bulletin, il faut vous assurer que le bulletin n’a pas été tacheté maladroitement par celui-ci. Il est possible que ce bulletin soit invalidé lors du décompte.

     

MATERIELS

N°

PLAN

DEROULEMENT DE LA SCENE

TECHNIQUES

NECESSAIRES

   

Votez OUATTARA Alassane

 

- Tirez le rideau derrière vous.

- Placez bien le bulletin unique, repérez la photo d’Alassane Dramane

OUATTARA, la case et le sigle du RDR.

-

Prenez le stylo et marquez une croix dans le carré vide situé sur la même ligne

que la photo d’Alassane OUATTARA, la case et le sigle RDR.

Après cela, pliez le bulletin et mettez-le dans l’enveloppe et sortez de l’isoloir avec l’enveloppe contenant le bulletin.

-

Voici les erreurs à éviter une fois dans l’isoloir :

Voter un autre candidat; Cocher deux cases; Mettre un bulletin blanc (ne pas cocher de case) dans l’enveloppe; Déborder le carré jusqu’à celui d’un adversaire; Ecrire des textes du genre « ADO je t’aime ». Ces actes de zèle inutiles peuvent invalider votre vote et faire perdre votre candidat par votre faute. Il faut simplement marquer une croix dans la case

6

Dans l’isoloir

prévue à cet effet. Pour l’électeur qui ne sait pas utiliser un stylo.

6 Dans l’isoloir prévue à cet effet. Pour l’électeur qui ne sait pas utiliser un stylo.

Un stylo

Bien placer le bulletin, repérer la photo d’Alassane OUATTARA, la case et le sigle du RDR.

-

 

-

Mettre le bout de l’index dans l’encre.

Apposer le doigt ainsi marqué dans le carré vide situé sur la même ligne que la photo de d’Alassane OUATTARA, la case et le sigle RDR.

-

-

Bien Essuyer le doigt, souffler sur le bulletin pour sécher l’encre.

Après cela, plier le bulletin à l’envers pour éviter de le tacheter au cas où l’encre ne sèche pas et le mettre dans l’enveloppe.

-

-

Sortir de l’isoloir avec l’enveloppe contenant le bulletin unique.

NB : les non voyants ou et les personnes ayant un handicap physique les empêchant d’effectuer le vote eux-mêmes, ont le droit de se faire assister par un parent proche.

   

Au sortir de l’isoloir.

 

-

Allez tout droit à l’urne devant les membres du bureau de vote et mettez-y

l’enveloppe contenant le bulletin unique.

-

Signez la liste d’émargement où apposez votre empreinte digitale si vous ne

savez pas signer.

7

Hors de

l’isoloir

- Récupérez vos documents et sortez calmement du bureau de vote.

- Ne révélez pas votre choix (le vote est secret).

- A 18 H, heure de clôture du vote, soyez volontaires pour revenir devant votre

bureau de vote afin d’assister à la proclamation des résultats et garantir ainsi la

victoire d’Alassane Ouattara