Vous êtes sur la page 1sur 12

CPGE PTSI/PT - Sciences Industrielles de l'Ingénieur PT

Résistance des matériaux TD

Compétences visées: B1-02, B2-49, B2-50, B2-51, C1-07, C1-08 v2.4 ­


Lycée Jean Zay  21 rue Jean Zay  63300 Thiers  Académie de Clermont-Ferrand

TD Transfert
Tracés de diagrammes des efforts intérieurs

Travail demandé
Pour l'ensemble des poutres suivantes :
Question 1 Déterminer le torseur de cohésion.
Question 2 Identier les sollicitations auxquelles est soumise la poutre.
Question 3 Tracer les diagrammes des eorts intérieurs adaptés.
Rappel de la méthode :

1. Identier les tronçons à étudier


2. Déterminer les actions dans les liaisons (si nécessaire) !
3. Pour chaque tronçon :
(a) Choisir la partie à étudier (gauche/droite)
(b) IAME
(c) Écrire les éléments de réduction de {Tcoh }
4. En déduire la ou les sollicitations auxquelles est soumise la poutre.

1 Exercice 1


Tronçon [OA] : x ∈ [0, L] y

{Tcoh } = {Text→Droite }G Q
 
 0
 0 
 O →

x
{Tcoh } = −Q 0 A


0 −(L − x)Q

 L
G(x)

Ty
La poutre est soumise à de la exion simple x
−Q
Mfz
x

−LQ

s2i.pinault-bigeard.com

Lycée Jean Zay - Thiers Page 1 / 12


CPGE PT - S2I Tracés de diagrammes des eorts intérieurs TD ­
2 Exercice 2
Tronçon [OA] : x ∈ [0, a] →

y
{Tcoh } = {Text→Droite }G F 2F
 
 0
 0  →

O x

{Tcoh } = −F 0 a A B
 
0 (a − 2b + x)F
 
G(x) b

Tronçon [AB] : x ∈ [a, b] Ty


x
{Tcoh } = {Text→Droite }G
  −F
 0
 0 
 −2F
{Tcoh } = −2F 0
  Mfz
0 −2(b − x)F
 
G(x)
x
2(a − b)F
La poutre est soumise à de la exion simple (a − 2b)F

3 Exercice 3 F

Tronçon AB : θ ∈ 0, π2
 
B


{Tcoh } = {Text→Droite }G xs


x
−−−−−−−−−→
R{Text→Droite } = −F.→
−x = −F (cos θ.→ −
xs − sin θ.→

ys ) →

−−−−−−−−−−→ −−−−−−−−−−→ −−→ −−−−−−−→ R ys G
MG,ext→Droite =MB,ext→Droite + GB ∧ Fext→Droite
−−→ −−→ −−→ →

y
Avec : GB = GO + OB = R.→ −
ys + R.→ −
x A
−−−−−−−−−−→ θ O
On trouve : MG {Text→Droite } = F R cos θ.→
−z
N
θ
 
 −F cos θ
 0 

{Tcoh } = F sin θ 0
  −F
0 F R cos θ
 
G(θ) b s

Ty
La poutre est soumise à de la compression et à de la exion simple . F

θ
Mfz
FR

s2i.pinault-bigeard.com

Lycée Jean Zay - Thiers Page 2 / 12


CPGE PT - S2I Tracés de diagrammes des eorts intérieurs TD ­
4 Exercice 4
Il y a 2 tronçons à étudier ([OA] et [AB]), mais il est nécessaire au
préalable de faire une étude statique pour déterminer les eorts de
liaison.
En utilisant l'équation de moment en →−
z du PFS appliqué à la poutre, en O puis en B , on trouve immédiatement
(par la méthode des bras de levier) :
a  a
YB = P et YO = 1 − P
L L
On peut maintenant passer à l'étude des diérents tronçons...



Tronçon [OA] : x ∈ [0, a] y
YO P YB
{Tcoh } = − {Text→Gauche }G
A B →

  O x
 0
 0 
 a
{Tcoh } = −YO 0 L
 
0 xYO
 
G(x)
Ty
Tronçon [AB] : x ∈ [a, L] a
LP
x
{Tcoh } = {Text→Droite }G
a

  − 1− L P
 0
 0 

{Tcoh } = YB 0
  Mfz
0 (L − x)YB
 
a
G(x)

a 1− LP

x
La poutre est soumise à de la exion simple

5 Exercice 5
Il y a 3 tronçons à étudier ([AB], [BC] et [CD]), mais il est nécessaire au préalable de faire une étude statique
pour déterminer les eorts de liaison.
En utilisant l'équation de résultante du PFS appliqué à la poutre suivant →

x , puis les équations de moment selon


z en A puis en D, on trouve immédiatement (par la méthode des bras de levier) :
√ √ ! √ !
2 2 1 2 2
XA = − F , YA = + F et YD = + F
2 3 3 6 3

s2i.pinault-bigeard.com

Lycée Jean Zay - Thiers Page 3 / 12


CPGE PT - S2I Tracés de diagrammes des eorts intérieurs TD ­
On peut maintenant passer à l'étude des diérents tronçons...



Tronçon [AB] : x ∈ [0, L/3] y
YA F F YD
{Tcoh } = − {Text→Gauche }G
  A 45 ° B C D →

x
 N
 0  
{Tcoh } = Ty 0 avec :
L L L
/3 /3 /3
 
0 Mfz
 
G
√ √ !
N
2 2 1 √
N= F Ty = − + F 2
2 3 3 2 F
x
√ !
2 1
Mfz = + Fx √  Ty
3 3 2 2
6 + 3 F
√
x

2
Tronçon [BC] : x ∈ [L/3, 2L/3] 6 − 31 F
√ 
{Tcoh } = {Text→Droite }G − 32 + 31 F
√ !
2 1 √  Mfz
N =0 Ty = − F 2
+ 2
F L3
6 3 6
√
3

2
+ 13 F L3
√ ! 3
1 2 x
Mfz = F x+ (L − x)
3 2

Tronçon [CD] : x ∈ [2L/3, L]


{Tcoh } = {Text→Droite }G
√ ! √ !
2 2 2 2
N =0 Ty = + F Mfz = + F (L − x)
6 3 6 3

La poutre est soumise à de la traction et de la exion simple .

6 Exercice 6 →

x


xs



ys G
R


y →

C →

ys y


z =→

zs θ →

xs
a
θ →

P P →
− x
B A z =→

zs

s2i.pinault-bigeard.com

Lycée Jean Zay - Thiers Page 4 / 12


CPGE PT - S2I Tracés de diagrammes des eorts intérieurs TD ­
N
Tronçon AB : F

{Tcoh } = {Text→Droite }G
θ
−−−−−−−−−→ π
R{Text→Droite } = P →

y = P (sin θ.→

xs + cos θ.→

ys ) 2

−−−−−−−−−−→ −−−−−−−−−−→ −−→ −−−−−−−→ −F


MG,ext→Droite =MB,ext→Droite + GB ∧ Fext→Droite
−−→ −−→ −−→
Avec : GB = GC + CB = R.→ −
ys − a.→
−x + k.→ −
y Ty
−−−−−−−−−−→ F
On trouve : MG {Text→Droite } = −P (a + R sin θ).→

z π
2
  θ
 P sin θ
 0 

{Tcoh } = P cos θ 0
−F
 
0 −P (a + R sin θ) b
 
G(θ) s

Mfz

La poutre est soumise à de la compression et à de la −P (a − R) (a < R)


θ
exion simple (c'est l'étude d'un circlips !).

−P (a + R)
7 Exercice 7
On doit tout d'abord trouver le modèle global de la
charge répartie :
F

p0 Z L

L
F = p(x)dx avec p(x) = p0
/2 0
Soit : F = p0 L (aire du rectangle)
L

On peut ensuite déterminer le torseur de cohésion :




y
Tronçon [OA] : x ∈ [0, L]
{Tcoh } = {Text→Droite }G
p0


 

 0 0 
 O x
{Tcoh } = 0 A
−p0 (L − x)
p0 L
− (L − x)2
 
0
 
G(x) 2
Ty
x
La poutre est soumise à de la exion simple
−p0 L

Mfz
x

p0 L2

2

s2i.pinault-bigeard.com

Lycée Jean Zay - Thiers Page 5 / 12


CPGE PT - S2I Tracés de diagrammes des eorts intérieurs TD ­
8 Exercice 8
Il y a 2 tronçons à étudier ([OA] et [AB]), mais il est nécessaire au préalable de faire une étude statique pour
déterminer les eorts de liaison.
En utilisant l'équation de moment en →−
z du PFS appliqué à la poutre, en O puis en A, on trouve immédiatement
(par la méthode des bras de levier) :
L2
 
L
YA = p0 et YO = p0 L 1 −
2a 2a
On peut maintenant passer à l'étude des diérents tronçons...

Tronçon [OA] : x ∈ [0, a]


{Tcoh } = {Text→Droite }G →

y
 
 0
 0  YO YA
 p0
{Tcoh } = Ty 0 avec :
B →

O x
 
0 Mfz
 
G a A
2
L L
Ty = p0 − p0 (L − x)
2a
T
L2 (L − x)2  L
y
Mfz = p0 (a − x) − p0 p0 a − L 1 − 2a
2a 2
−p0 L 1 − 2aL
 x
Tronçon [AB] : x ∈ [a, L] p0 (L − a)
{Tcoh } = {Text→Droite }G

Ty = −p0 (L − x)
Mfz
(L − x)2
Mfz = −p0
2 x

La poutre est soumise à de la exion simple − p20 (L − a)2

9 Exercice 9
Il y a 3 tronçons à étudier ([OA], [AB] et [BC]), mais il est nécessaire au préalable de faire une étude statique
pour déterminer les eorts de liaison.
On peut trouver le modèle global d'une charge répartie :
F1 F2
p0 p0
h
2a 2x
/3 /3
a x
a

p0
Dans le premier cas, l'intensité de la résultante est égale à l'aire du triangle, à savoir F1 = a.
2

s2i.pinault-bigeard.com

Lycée Jean Zay - Thiers Page 6 / 12


CPGE PT - S2I Tracés de diagrammes des eorts intérieurs TD ­
Pour le deuxième cas, utile lors de la recherche de l'expression du torseur de cohésion, il faut dans un pre-
p
mier temps utiliser Thalès pour déterminer h = 0 x. Dès lors, on calcule l'aire du triangle en conséquence :
a
p0 2
F2 = x .
2a
En utilisant l'équation de moment en →

z du PFS appliqué à la poutre, en O puis en A, on trouve alors (par la
méthode des bras de levier) :
7a a
YB = p0 YO = − p0 et XO = 0
12 12
On peut maintenant passer à l'étude des diérents tronçons...

Tronçon [OA] : x ∈ 0, a2
 

{Tcoh } = − {Text→Gauche }G →

y
YO YA
  p0
 p0
 0 
 A →

{Tcoh } =
0
a 0 O x
B C
 12


p0
ax


G(x)
0 12 a a a
/2 /2 /2

Tronçon [AB] : x ∈
a 
2,a Ty
{Tcoh } = − {Text→Gauche }G 5a
p
24 0
a
p0 p0  a 2 12 p0
Ty = a+ x− x
12 2a 2

p0 p0  a 3
Mfz = − ax − x−
12 6a 2 − 3a
8 p0

Mfz
Tronçon [BC] : x ∈ 0, 3a
 
2
x
{Tcoh } = {Text→Gauche }G
p0 p0  a 2
Ty = − a+ x−
2 2a 2 2
− 5a
48 p0
p0 p0  a 3 7p0
Mfz = − ax − x− + a (x − a)
12 6a 2 12

La poutre est soumise à de la exion simple

10 Exercice 10
Il y a 3 tronçons à étudier ([OA], [AB] et [BC]). On voit immédiatement que le 3e tronçon ne sera pas sollicité.
Pour cet exemple, le centre de gravité G de la section étudiée sera repéré par l'abscisse s.
Tronçon [OA] : s ∈ [0, a]
p2 − p1 −−→
p(x) = p1 + (x − a) avec x ∈ [a, b] et p(x) = −p(x).→

y
b−a

s2i.pinault-bigeard.com

Lycée Jean Zay - Thiers Page 7 / 12


CPGE PT - S2I Tracés de diagrammes des eorts intérieurs TD ­
b b
p2 − p1 (x − a)2
  
p2 − p1
Z
p1 + p2
Ty = − p1 + (x − a) dx = −p1 (b − a) − = − (b − a)
a b − a b − a 2 a 2
Z b
p2 − p1  b3 ab2 a3 
 
p2 − p1 p1 + p2
Mfz = −(x − s) p1 + (x − a) dx = (b − a)s − − +
a b−a 2 b−a 3 2 6
| {z }
A

Tronçon [AB] : s ∈ [a, b]


b
p2 − p1
Z
p(s) + p2
Ty = −p(x)dx = − (b − s) avec p(s) = p1 + (s − a) (cf 1er tronçon)
s 2 b−a
b
p2 − p(s)  b3 sb2 s3 
 
p2 − p(s)
Z
p(s) + p2
Mfz = −(x − s) p(s) + (x − s) dx = (b − s)s − − +
s b−s 2 b−s 3 2 6



y p2
dF
p1
A B C →

O x
a G(s) dx
s
b
L

Ty
x
p1 + p2
− (b − a) degré 2
2

Mfz
x
degré 3
−A

11 Exercice 11
Il n'y a qu'un tronçon à étudier, mais il faut dans un premier temps calculer les actions de liaison en A et B .
Lé problème étant symétrique suivant (O, → −x ), on en déduit que YA = 0 et que XA = XB (la résultante globale


de la charge répartie est portée par x ).
π
−−−−−−−−−−−→ −
Z
P = R{Tcharge→poutre } · →
x = p0 d`.→

ys · →

x
0

Comme d` = Rdθ et que →



ys · →

x = − sin θ :
Z π
P = −p0 R sin θdθ = −2p0 R
0

Par le PFS, en utilisant les propriétés de symétrie : XA = XB = p0 R

s2i.pinault-bigeard.com

Lycée Jean Zay - Thiers Page 8 / 12


CPGE PT - S2I Tracés de diagrammes des eorts intérieurs TD ­


x


xs
p0

− →

ys y
G −
x→
θ M
XB R →

ys XA α→−
x s


y B O A θ →


− x


z =→

zs z =→

zs

N π
θ
−p0 R

Tronçon AB :
{Tcoh } = {Text→Droite }G
On introduit l'angle α pour  parcourir  le chargement réparti.
π
−−−−−−−−−→
Z
R{Text→Droite } = p0 R.→

x +p0 R dα.→

ys
action en B |θ
| {z }
{z }
− sin θ.→

y −(1+cos θ).→

x

−−−−−−−−−→
R{Text→Droite } = −p0 R.→

xs

Charge ponctuelle en B :
−−−−−−−−→ −−−−−−−−→ −−→ −−−−−−→
MG,0→Droite =MB,0→Droite + GB ∧ F0→Droite
−−→ −−→ −−→
Avec : GB = GO + OB = R(→ −
ys + →
−y)
−−−−−−−−−→
On trouve : MG {T0→Droite } = −p0 R2 (1 + cos θ).→
−z
Z π
−−−−−−−−−−−−→ −−→
Charge répartie : MG {Tcharge→Droite } = GM ∧ p0 d`.→

ys
θ
−−→ −−→ −−→
Avec : GM = GO + OM = R(→

ys + −
y→
M)

−−−−−−−−−−−−→ −−−−−−−−−−→ → −
On trouve : MG {Tcharge→Droite } = p0 R2 (1 + cos θ).→

z ⇒ MG {Text→Droite } = 0
On trouve alors pour le torseur de cohésion :
 
 −p0 R
 0 

{Tcoh } = 0 0
 
0 0 b
 
G(θ) s

La poutre est n'est soumise qu'à de la compression . C'est d'ailleurs ce qui fait que cette forme été très tôt
utilisée en génie civil, pour les voutes notamment).

s2i.pinault-bigeard.com

Lycée Jean Zay - Thiers Page 9 / 12


CPGE PT - S2I Tracés de diagrammes des eorts intérieurs TD ­


y0 = →

y1

12 Exercice 12 A F −

x 1
Il y a 2 tronçons à étudier : [AB] et [BC]. Il est préférable d'introduire C


une nouvelle base locale b1 (− →, →
x − → − −
→ →
− → − →

1 y1 , z1 ) telle que : x1 = − z0 , y1 = y0 z0 L
B

− −

et z1 = x0 . L
/2

→ =→
x −
z1
0

Tronçon [BC] : x ∈ [0, L/2] (sur (B, −


→))
x1 Tronçon [AB] : x ∈ [0, L] (sur (A, →

x ))
{Tcoh } = {Text→Droite }G {Tcoh } = {Text→Droite }G
   
L
 0
 0 
  0

 −F 

{Tcoh } = 2


−F 0 {Tcoh } = −F 0
L

0 −F ( 2 − x)
   
 0
 
G(x) b1 −F (L − x))

G(x) b0



y0


y1 F F

B// −

x A // −

x
1 0
L C B
/2 L

Ty Ty
x1 x0
−F −F
Mfz Mt
x1 x0
− F2L
− F2L
Mfz
x0

−F L

La poutre est soumise à de la exion simple suivant −


→ et →
x 0

z0 et à de la torsion autour de −
→.
x 0

s2i.pinault-bigeard.com

Lycée Jean Zay - Thiers Page 10 / 12


CPGE PT - S2I Tracés de diagrammes des eorts intérieurs TD ­
13 Exercice 13
Il y a 5 tronçons à étudier : [AB], [BC], [CD], [DE] et [EF ]. Pour ce dernier tronçon, il est préférable d'introduire
une nouvelle base locale b1 (− →, →
x − → − −
→ →
− → − −
→ → − →

1 y1 , z1 ) telle que : x1 = − y0 , y1 = x0 et z1 = z0 .

Par une étude rapide en statique, en écrivant l'équation de résultante en projection sur −
→ et l'équation de
x 0


moment en B puis en C autour de z0 (méthode des bras de levier), on trouve :
5 1
XB = −P , YB = P et YD = − P
2 2

Tronçon [AB] : x ∈ [0, a/2] (sur (A, −


→))
x 0 Tronçon [DE] : x ∈ [3a/2, 2a] (sur (A, −
→))
x 0
   
 0
 0   P
 0 

{Tcoh } = P 0 {Tcoh } = 0 0
   a

0 −P x b 0 2P
   
G(x) 0 G(x) b 0

Tronçon [BC] : x ∈ [a/2, a] (sur (A, −


→))
x 0 Tronçon [EF ] : x ∈ [0, a/2] (sur (E, −
→))
x 1
   

P 0 
  0
 0 

{Tcoh } = − 32 P 0 {Tcoh } = P 0
 3 5
 
P ( a2 − x)
 
0 x − 4a P 0
   
G(x) 2 b0 G(x) b1

Tronçon [CD] : x ∈ [a, 3a/2] (sur (A, −


→))
x 0
  La poutre est soumise à de la exion simple et à de

P 0 
 la traction .
{Tcoh } = − 12 P 0
 1 1
 
0 2x − 4a P
 
G(x) b 0



y0
5 1 →

y1
P 2P P 2P P
A P B C D E −
→ −

// x 0 E// x 1
F
a a a a a
/2 /2 /2 /2 /2

N Ty
P P
x0 x1
Ty Mfz
aP
P 2
x0 x1
− P2
− 3P
2

Mfz
aP
2
aP
4 x0
− aP
2

s2i.pinault-bigeard.com

Lycée Jean Zay - Thiers Page 11 / 12


CPGE PT - S2I Tracés de diagrammes des eorts intérieurs TD ­
14 Exercice 14
Il y a 5 tronçons à étudier : [AB], [BC], [CD], [DE] et [EF ].
Pour déterminer les actions de liaisons, on utilise la résultante équivalente à la charge linéairement répartie qui
s'applique à s = 3a et qui a une intensité de 4P et celle équivalente au chargement uniforme, dont la résultante
a une intensité de 4P appliquée en x = 6a. En écrivant l'équation de moment en B puis en E autour de → −
z
(méthode des bras de levier), on trouve : YB = 5P et YE = 6P .
Z 3a
8P 8P  8P 
Détermination de p1 : P1 = −4P = − λxdx ⇒ λ= ⇒ p1 (x) = − x p1 (3a) =
0 9a2 9a2 3a

−4P 2P
Détermination de p2 : P2 = −4P ⇒ p2 = ⇒ p2 (x) = −
2a a

Tronçon [AB] : x ∈ [0, a] Tronçon [DE] : x ∈ [5a, 6a]


et
x
Ty = 2P Mfz = −2P x

Ty = 2P −4 P
a
Tronçon [BC] : x ∈ [a, 4a] P
Mfz = 6P (6a − x) − (7a − x)2
a
4P
Ty = −3P + (x − a)2
9a2
Tronçon [EF ] : x ∈ [6a, 7a]
4P
Mfz = −2P x + 5P (x − a) − (x − a)3 x 
27a2 Ty = 2P −7 P
a

Tronçon [CD] : x ∈ [4a, 5a] P


Mfz = − (7a − x)2
a
Ty = P et Mfz = −P (x − 7a)

La poutre est soumise à de la exion simple suivant →



z .



y
2P 5P P p2 6P
p1
B →

x
A C D E F
a 3a a a a

Ty
4P
2P
P x
−2P
−3P
Mfz
3aP
2aP
x
−aP
−2aP

s2i.pinault-bigeard.com

Lycée Jean Zay - Thiers Page 12 / 12