Vous êtes sur la page 1sur 1

09 septembre 2015 : Le Quai 23 met l’eau à la bouche (G.

Grès – LNC)
Fabrice Louyot, disciple d'Escoffier, et Stéphanie Oghino, professeure
de japonais, s'occuperont de la soirée « Prestige ». Photo Gaëlle Grès

PAÏTA. Pour financer un voyage et une salle informatique


Le restaurant d'application Quai 23 du lycée Saint-Jean-XXIII sera le lieu
de deux grandes soirées culinaires, vendredi et dimanche. L'une sur le
thème du Japon et l'autre organisée par les disciples d'Escoffier autour
d'un repas haut de gamme. Les deux affichent complet.
Pédagogique et caritative. Ce week-end, le restaurant d’application Quai
23 du lycée professionnel Saint-Jean-XXIII accueillera deux grandes
soirées culinaires au thème et aux objectifs qui divergent. Les deux
devraient cependant faire saliver les papilles.
Vendredi soir, les élèves de la section SPVL (Service de proximité et de vie locale) du lycée seront
en première ligne pour leur soirée « Prestige ». Le thème : un voyage culinaire à destination du
Japon.

Gourmet. Au menu : fricassée japonaise aux algues, filet de bœuf laqué à la mise, brochette de
dango, etc. « Il y aura un tout petit peu de basique mais ce sera surtout une vraie cuisine qu’on ne
trouve qu’au Japon. Très fin, gourmet et novateur », explique Stéphanie Oghino, professeure de
japonais en charge du projet pédagogique. Pour les élèves de la section SPVL, ce sera la première
fois qu’ils mettront la main à la pâte. Un vrai défi. « Elles sont très excitées », commente leur
professeure. Le chef du restaurant, Ludovic Gauthier, et ses élèves, seront là pour les aider et les
soutenir.
Deux Japonaises diplômées de cuisine traditionnelle donneront également quelques conseils aux
apprentis, notamment sur la préparation des desserts. Et pour animer la soirée, la filière des Métiers
de la mode et du vêtement organisera un défilé de kimono boro. « On a une équipe très solidaire »,
sourit, ravie, Stéphanie Oghino. Bref, une soirée 100 % Japon, qui affiche déjà complet, et dont
l’objectif est de financer un voyage au pays du Soleil levant, à Kyoto et Osaka, en octobre.

Epicure. Dimanche soir, ce sera au tour des disciples d’Escoffier d’organiser et d’occuper les
cuisines du lycée, puisqu’ils organisent leur premier dîner d’Epicure, à but caritatif.
Près de quarante cuisiniers et partenaires ont concocté un repas gastronomique haut de gamme :
caviar d’Aquitaine, Saint-Jacques grillées, pastilla de filet de bœuf ou encore demi-sphères de
chocolat et coulis de pomme-liane. « On a voulu faire un menu exceptionnel car c’est exceptionnel
de réunir autant de chefs. On voulait marquer le coup et faire en sorte que ce menu soit à la hauteur
de l’événement », explique Fabrice Louyot, chef de La Table des gourmets et disciple d’Escoffier.
Côté animation, les chefs ont demandé à Guy Raguin et Karine Richez d’assurer le spectacle.
Un show de style cabaret qui interviendra entre chaque plat. Les élèves de Saint-Jean-XXIII
viendront également en aide. « C’est un bon échange. Ce n’est pas donné à tout le monde de
travailler avec trente chefs », souligne le disciple d’Escoffier. Pour ce premier dîner d’Epicure, qui
affiche lui aussi complet, l’argent récolté ira au profit de l’association Les petits pansements du cœur.
Objectif : créer une salle informatique pour les enfants hospitalisés dans le futur Médipôle.
« Dans l’idée, il y aurait des ordinateurs et tablettes pour les enfants qui ne peuvent pas se déplacer.
Et des webcams pour ceux de Lifou, Koumac ou ailleurs, pour qu’ils puissent faire des vidéo-
conférences avec leur famille », rapporte Fabrice Louyot.