Vous êtes sur la page 1sur 2

Le chanteur d’opéra Vincent Pavesi est mort à

l’âge de 49 ans
Publié le mardi 16 juillet 2019 à 17h08

Partager

À 49 ans, le chanteur franco-italien avait fait le tour des scènes


françaises. Il s’était produit aux côtés des plus grands chefs. Atteint
d’un cancer, il est décédé lundi 15 juillet.

Le chanteur lyrique Vincent Pavesi s'était produit sur les plus grandes scènes. , © DR

Né le 6 avril 1970 en Savoie d’un père italien et une mère française, Vincent Pavesi a étudié au
Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec Régine Crespin et Christiane Eda-
Pierre. Pendant de nombreuses années, cette basse a sillonné les scènes, pour de nombreux
seconds rôles. Il s'est produit dans des salles comme l'Opéra Comique, l'Opéra national de
Paris, l'Opéra du Rhin, le Teatro Solis de Montevideo, le Palau de les Arts Valencia, le
Concertgebouw Amsterdam, l'Opéra de Liège, le Grand Théâtre du Luxembourg, le Teatro
Avenida de Buenos Aires, et sur bien d’autres scènes à travers l’Europe.

« Il parlait un anglais parfait, grâce à sa mère (professeure en lycée), ce qui facilitait ses débuts
au British Youth Opera en 1996 et 1997 », se souvient John Shea, pianiste et chef de chant,
aujourd’hui présentateur à la BBC Radio 3, qui a longtemps collaboré avec Vincent Pavesi.
En 2001, le jeune chanteur recevait le premier prix du Forum lyrique d’Arles. Une récompense
qui le lance progressivement dans le réseau des chefs à la renommée internationale. Parmi eux,
Alain Altinoglu, Brad Cohen, Gerry Cornelius, Paul Daniel, Philippe Entremont, Patrick
Fournillier, Sir John Eliot Gardiner, Valery Gergiev, ou encore Zubin Mehta.

De nombreux rôles sur les scènes du monde entier


Sa carrière internationale est propulsée par son interprétation de Sarastro, dans La Flûte
enchantée de Mozart. Il jouera ce rôle 122 fois dans 24 pays différents. En août dernier, le basse
avait donné sa voix à Sciarrone, personnage de Tosca, lors des Soirées Lyriques de Sanxay.
Ces opéras, joués dans l’enceinte du théâtre gallo-romain de la ville, sont ses dernières
interprétations notables. Dans sa carrière, l’artiste a tenu de nombreux rôles, dont celui d’Eumée
dans Pénélope (Fauré) au Festival de Wexford (2005), Albert dans La Juive (Halévy) à l’Opéra
Bastille (2007). L’artiste lyrique devait retrouver les planches au début de l’année 2020. Il était
notamment programmé au Théâtre impérial de Compiègne, où il devait jouer Aristide, un
personnage phare des Bains macabres de Guillaume Connesson.

En janvier, il est diagnostiqué d’un cancer. La maladie l’a emporté ce lundi 15 juillet. Des
musiciens, anciens collègues de Vincent Pavesi, évoquent leur chagrin. L’artiste Vahram Zaryan
parle d’un « chanteur exceptionnel à la voix d’or et un être profondément humain et bienveillant
».