Vous êtes sur la page 1sur 40

Fluides réels, écoulements

permanents et pertes de charge

™Viscosité d’un fluide


™Observations - Conclusions
™Formalisation
™Régimes d’écoulement
™Pertes de charge régulières
™Notion de pertes de charge régulières
™Pertes de charges linéaires dans une canalisation à section
constante
™Coefficient de pertes de charges linéaires
™Abaques de Nikuradze
™Pertes de charge singulières
™Equation de Bernoulli généralisée
Fluides réels, écoulements
permanents et pertes de charge

™Viscosité d’un fluide


™Observations - Conclusions
™Formalisation
™Régimes d’écoulement
™Pertes de charge régulières
™Notion de pertes de charge régulières
™Pertes de charges linéaires dans une canalisation à section
constante
™Coefficient de pertes de charges linéaires
™Abaques de Nikuradze
™Pertes de charge singulières
™Equation de Bernoulli généralisée
Fluides réels, écoulements
permanents et pertes de charge

™Viscosité d’un fluide


™Observations - Conclusions
™Formalisation
™Régimes d’écoulement
™Pertes de charge régulières
™Notion de pertes de charge régulières
™Pertes de charges linéaires dans une canalisation à section
constante
™Coefficient de pertes de charges linéaires
™Abaques de Nikuradze
™Pertes de charge singulières
™Equation de Bernoulli généralisée
Fluides réels, écoulements
permanents et pertes de charge

™Viscosité d’un fluide


™Observations - Conclusions
™Formalisation
™Régimes d’écoulement
™Pertes de charge régulières
™Notion de pertes de charge régulières
™Pertes de charges linéaires dans une canalisation à section
constante
™Coefficient de pertes de charges linéaires
™Abaques de Nikuradze
™Pertes de charge singulières
™Equation de Bernoulli généralisée
Fluides réels, écoulements
permanents et pertes de charge

™Viscosité d’un fluide


™Observations - Conclusions
™Formalisation
™Régimes d’écoulement
™Pertes de charge régulières
™Notion de pertes de charge régulières
™Pertes de charges linéaires dans une canalisation à section
constante
™Coefficient de pertes de charges linéaires
™Abaques de Nikuradze
™Pertes de charge singulières
™Equation de Bernoulli généralisée
Fluides réels, écoulements
permanents et pertes de charge

™Viscosité d’un fluide


™Observations - Conclusions
™Formalisation
™Régimes d’écoulement
™Pertes de charge régulières
™Notion de pertes de charge régulières
™Pertes de charges linéaires dans une canalisation à section
constante
™Coefficient de pertes de charges linéaires
™Abaques de Nikuradze
™Pertes de charge singulières
™Equation de Bernoulli généralisée
Viscosité d’un fluide
™Observations – conclusions.

observations

• L'eau, l'huile, le miel coulent différemment : l'eau coule vite, mais


avec des tourbillons ; le miel coule lentement, mais de façon bien
régulière.

•La chute d'un parachutiste se fait à vitesse constante,


contrairement à la loi de la chute libre.

•La pression d'un liquide réel diminue tout au long d'une canalisation
dans laquelle il s'écoule, même si elle est horizontale et de section
uniforme, contrairement au théorème de Bernoulli.
conclusions

• Dans un fluide réel, les forces de contact ne sont pas perpendiculaires


aux éléments de surface sur lesquelles elles s'exercent. La viscosité est
due à ces frottements qui s'opposent au glissement des couches fluides
les unes sur les autres.

•Les phénomènes dus à la viscosité des fluides ne se produisent que


lorsque ces fluides sont en mouvement
Viscosité d’un fluide
™Formalisation.

La viscosité correspond à la résistance du fluide vis-à-vis


de sa mise en mouvement. C’est une réponse à une
contrainte de cisaillement.
y
A
r
v F

x
r
F v
est une contrainte est une gradient de vitesse
A h

F
A plastique

newtonien

épaississant

parfait r
v
h
On généralise cette notion au niveau infinitésimal
r
F v ∂v
→ τ xy →
A h ∂y

On définit ainsi la viscosité dynamique, ou absolue

∂v τ xy
τ xy =µ ⇔µ=
∂y ∂v
∂y

C’est une sorte de module d’Young ou de module de


Coulomb [rappelez vous les milieux continus].
Pour un fluide parfait, µ=?

L’unité de µ est le Pa.s ou le Poiseuille []=Pl.


Elle dépend de la température et de la pression.
La viscosité des liquides diminue beaucoup quand T augmente.

Fluide µ (Pa·s)

eau (0 °C) 1,787 x 10–3

eau (20 °C) 1,002·x 10–3

eau (100 °C) 0,2818·x 10–3

huile d'olive (20 °C) ≅ 100·x 10–3

glycérol (20 °C) ≅ 1,0

H2 (20 °C) 0,860·x 10–5

O2(20 °C) 1,95·x 10–5


On définit aussi la viscosité cinématique

µ τ xy
ν= =
ρ ρ (∂v / ∂y )

Alors [ν]=m2/s
Fluides réels, écoulements
permanents et pertes de charge

™Viscosité d’un fluide


™Observations - Conclusions
™Formalisation
™Régimes d’écoulement
™Pertes de charge régulières
™Notion de pertes de charge régulières
™Pertes de charges linéaires dans une canalisation à section
constante
™Coefficient de pertes de charges linéaires
™Abaques de Nikuradze
™Pertes de charge singulières
™Equation de Bernoulli généralisée
Régimes d’écoulement

On visualise un filet coloré dans un tube de verre.


[expériences de Reynolds]

1 – le filet reste net et régulier, parallèle à l’axe du


tube : l’écoulement est laminaire.
2 – le filet devient irrégulier, mais ne se rompt
pas : l’écoulement est intermédiaire.
3 – le filet oscille, vibre, se rompt : l’écoulement
est turbulent.
Aspects quantitatifs

On définit le nombre de Reynolds par


vitesse moyenne
vD ρvD diamètre de la conduite
Re = =
viscosité cinématique ν µ

L’expérience montre qu’on peut séparer les différents


régimes d’écoulement par :

Re < 2000 : le régime est laminaire


2000 < Re < 3000 : le régime est intermédiaire
Re > 3000 : le régime est turbulent

La transition entre ces régimes est progressive.


Un exemple : les écoulements industriels de l’eau.

Pour l’eau, à 20°C, µ = 1,002·x 10–3


Que vaut la viscosité cinématique?
Quelle doit être le diamètre des conduites et la
vitesse du fluide pour que les écoulements soient
laminaires?

µ 10 −3
ν = = 3 = 10 −6 m 2 .s −1
ρ 10
vD
Re = < 2000 ⇔ vD < 2000 × 10 -6 = 2.10 −3
ν
Diamètre de la canalisation Vitesse d’écoulement

10 mm 0,2 m/s

100 mm 0,02 m/s

1m 0,002 m/s

5m 0,0004<1 mm/s !...

Ce régime d’écoulement est très rare. Ce n’est le cas


que si le fluide est très visqueux.
Fluides réels, écoulements
permanents et pertes de charge

™Viscosité d’un fluide


™Observations - Conclusions
™Formalisation
™Régimes d’écoulement
™Pertes de charge régulières
™Notion de pertes de charge régulières
™Pertes de charges linéaires dans une canalisation à section
constante
™Coefficient de pertes de charges linéaires
™Abaques de Nikuradze
™Pertes de charge singulières
™Equation de Bernoulli généralisée
Pertes de charge régulières
™Notion de pertes de charge régulières

Bilan d’énergie mécanique entre deux points d’une canalisation

1 2
2 2
v1 p1 v2 p2
+ + z1 + + z2
2 g ρg 2 g ρg
2 2
v1 p1 v2 p2
Si Bernoulli : + + z1 = + + z2
2 g ρg 2 g ρg
On tient compte de la viscosité, l’énergie mécanique diminue
2 2
v1 p1 v2 p2
+ + z1 = + + z 2 + ∆H12
2 g ρg 2 g ρg

A priori, les pertes de charges sont des fonctions de z.


Peu satisfaisant en pratique → on globalise.

Notion de vitesse moyenne ou vitesse débitante


Q
vm =
S
et on écrira
2 2
v1m p1 v2 m p2
α1 + + z1 = α 2 + + z 2 + ∆H 12
2 g ρg 2 g ρg
2 2
v1m p1 v2 m p2
α1 + + z1 = α 2 + + z 2 + ∆H 12
2 g ρg 2 g ρg

Sens de α?
1
Ec = dmv 2
2
r
v (z )

dx dm = ρdV = ρds × dx = ρv( z )dtds

Ec (ds ) = ρv dsdt
1 3
2
Ec = ∫∫ Ec (ds ) = ∫∫ ρv dsdt
1 3
S S
2
Ec = ∫∫ Ec (ds ) = ∫∫ ρv dsdt
1 3
S S
2
1 2 1 1
Ec = α mvm = α ρVvm = α ρSvm3 dt
2

2 2 2
3
1 ⎛ v ⎞
α = ∫∫ ⎜⎜ ⎟⎟ ds
S S ⎝ vm ⎠

Pour un fluide parfait, α=1


Pour un écoulement laminaire, α=2 [on fera le calcul explicite]
Pour un écoulement turbulent, α≅1.
Ces résultats sont-ils étonnants, prévisibles?

parfait [α=1] laminaire [α=2] turbulent [α≅1]

On fera le calcul explicite couche limite


un peu plus loin.
Pour conclure, on peut commencer à
généraliser l’Equation de Bernoulli pour les
fluides réels, avec pertes de charge
régulières.

2 2
v1m p1 v2 m p2
α1 + + z1 = α 2 + + z 2 + ∆H 12
2 g ρg 2 g ρg

Peut on être quantitatif dans des cas particuliers?


[c’est-à-dire, peut on calculer ∆H?]
Pertes de charge régulières
™Pertes de charge régulières dans une
canalisation à section droite.

S χ

L
On considère que l’effet de la viscosité est un effet
d’entraînement de la canalisation par le fluide.
frottements visqueux

Régime permanent

pression
Ffrottement = Fpression
Forces de frottement :

Ffrottement = τ × χ × L [τ=contrainte le long


de la paroi]
Forces de pression :

Fpression = F1 − F2
ds
d F1 d F2

d F1 − d F2 = ( p1 ( z ) − p2 ( z ) )ds = δp ( z )ds
2 2
v1m p1 v2 m p2
α1 + + z1 = α 2 + + z 2 + ∆H 12
2 g ρg 2 g ρg

La géométrie de la canalisation implique


* débit constant, donc vitesse moyenne aussi
* α constant le long de la canalisation.
On en déduit :
δp ( z ) = ρg∆H12

Fpression = ∫∫ δp ( z ) = ρgS∆H12
S

τχL = ρgS∆H12
vm2
Expérimentalement, on observe que τ = ρC f
2

où Cf est un coefficient sans dimension. On obtient


pour la perte de charge :

vm2
ρC f χL = ρgS∆H12
2
vm2 χL
∆H12 = C f
2g S

En hydraulique, on appelle S/χ le rayon hydraulique RH et


par définition, on note DH=4RH le diamètre hydraulique.
Remarque : pour une canalisation circulaire, RH=R/2 et
DH=D.
vm2 χL L vm2
∆H12 = C f = 4C f
2g S D 2g

Pertes de charge régulières


™Coefficient de pertes de charge linéaires.
2
L v
Il est d’usage de noter ∆H 12 = Λ pour les pertes
de charge. D 2g

v=Q/S est la vitesse moyenne, L la longueur de


l’écoulement. Λ s’appelle le coefficient de pertes de charge
régulières; il est fonction du régime de l’écoulement.
Généralement, seule une détermination expérimentale de
Λ est possible.
Pertes de charge régulières
™ Abaques de Nikuradze.

Expérience de Nikuradze :
réservoir Reynolds + modification de l’état
de la canalisation en collant des
grains de sable.
∆p

∅=k

∅=D

L
• In general, friction factor
e
f = F (Re, )
D
– Function of Re and roughness Rough
k
• Laminar region f = Blausius
(Re)1 / 4
64
f =
Re
– Independent of roughness
• Turbulent region
– Smooth pipe curve
• All curves coincide @ 64
~Re=2300 f =
Re
– Rough pipe zone
• All rough pipe curves flatten
out and become independent
of Re
Smooth
Blausius OK for smooth pipe
0.25
f =
2
⎡ ⎛ e 5.74 ⎞⎤
⎢log10 ⎜ + ⎟⎥
⎣ ⎝ 3.7 D Re 0.9 ⎠⎦
Laminar Transition Turbulent
Abaques de Nikuradze [diagramme de Moody]
Fluides réels, écoulements
permanents et pertes de charge

™Viscosité d’un fluide


™Observations - Conclusions
™Formalisation
™Régimes d’écoulement
™Pertes de charge régulières
™Notion de pertes de charge régulières
™Pertes de charges linéaires dans une canalisation à section
constante
™Coefficient de pertes de charges linéaires
™Abaques de Nikuradze
™Pertes de charge singulières
™Equation de Bernoulli généralisée
La géométrie des écoulements peut être singulière

1 2

vm2
∆H = K
2g
K est sans dimension
Il se rapporte à l’endroit où on mesure la vitesse moyenne!

2 2
v v
∆H 12 = K1 1
∆H 12 = K 2 2
2g 2g
Fluides réels, écoulements
permanents et pertes de charge

™Viscosité d’un fluide


™Observations - Conclusions
™Formalisation
™Régimes d’écoulement
™Pertes de charge régulières
™Notion de pertes de charge régulières
™Pertes de charges linéaires dans une canalisation à section
constante
™Coefficient de pertes de charges linéaires
™Abaques de Nikuradze
™Pertes de charge singulières
™Equation de Bernoulli généralisée
Généralisation de l’équation de Bernoulli, avec
pertes de charges régulières et singulières.

2
v1m p1
2
v2 m p2 Li v2
v 2j
α1 + + z1 = α 2 + + z2 + ∑ Λ i i
+∑Kj
2 g ρg 2 g ρg i Di 2 g j 2g