Vous êtes sur la page 1sur 63

D317 - Conduite de projets multimédias

Outils de planification d'un projet

Introduction
Ce qui suit n'est pas spécifique aux projets multimédias mais s'applique à tout projet. Il s'agit
des outils de planification permettant d'estimer le temps et de prévoir le déroulement d'un
projet et d'en assurer le suivi.

La planification d'un projet de système d'information consiste à prévoir l'ordonnancement des


opérations sur le plan des délais et sur le plan de l'utilisation des ressources. Il convient dans
un premier temps de mesurer le "poids" d'un projet en terme de charges et donc de durée ;
dans un second temps, il s'agit d'optimiser la succession des tâches et aboutir ainsi à un
calendrier des opérations. Enfin, dans le développement du projet, il faut effectuer
régulièrement des contrôles de suivi et éventuellement apporter des modifications au
calendrier.

Nous rappelons donc ci-dessous la détermination du chemin critique, épine dorsale d'un
projet, constitué d'une succession incompressible de tâches (graphe PERT). Puis
l'établissement du calendrier des opérations et les affectations de ressources (diagramme de
Gantt). Nous terminons par la description d'outils logiciels de gestion de projet : Microsoft
Project et Open Workbench (ce dernier est libre et gratuit).

1. PERT
La méthode PERT (Program Evaluation and Review Technique) utilise une représentation en
graphe pour déterminer la durée minimum d'un projet connaissant la durée de chaque tâche et
les contraintes d'enchaînement. Elle est complétée par l'établissement du diagramme de Gantt
que l'on étudiera plus loin.

Le graphe représente les tâches et les transitions entre les tâches. Deux formalismes sont
utilisés :

le graphe des tâches : chaque tâche est représentée par un rectangle et les transitions par des
flèches

le graphe des événements : chaque événement (fin d'une tâche par exemple) est représenté par
un ovale et les tâches par des flèches.
Les deux formalismes sont équivalents. On n'utilisera ici que le graphe des tâches. Les liens
entre les tâches peuvent être de natures diverses : fin -> début (la tâche suivante ne peut
commencer que si la tâche précédente est finie), fin -> fin (la tâche suivante se termine quand
la tâche précédente se termine), début -> début (le début de la tâche précédente déclenche le
début de la tâche suivante), début -> fin (le début de la tâche précédente marque la fin de la
tâche suivante). Les liens peuvent être valués :

La confection des jeux d'essai commence 10 jours avant la programmation.

Parmi tous les chemins d'un graphe il en existe un appelé chemin critique qui relie les tâches
"critiques" qui sont les tâches dont le retard impliquera un retard effectif du projet; on
détermine ce chemin critique avec les paramètres suivants :

• dates au plus tôt : début (D+tôt) et fin (F+tôt)


• dates au plus tard : début (D+tard) et fin (F+tard)
• marge : (D+tard) - (D+tôt) = (F+tard) - (F+tôt)

On se placera dans l'hypothèse où il n'existe que des liens fin -> début. Le chemin critique est
alors le chemin le plus long.

1er cas : Ti est une tâche de durée di en début de projet.

D+tôt(Ti) = t0
F+tôt(Ti) = t0 + di

2ème cas : Ti est une tâche de durée di en fin de projet


F+tard(Ti) = tf
D+tard(Ti) = tf - di

3ème cas : Ti est une tâche de durée di au sein du projet

D+tôt(Ti) = Sup{F+tôt(prédécesseurs)}
F+tôt(Ti) = D+tôt(Ti) + di

F+tard(Ti) = Inf{D+tard(successeurs)}
D+tard(Ti) = F+tard(Ti) - di

Avec ces trois séries de règles, il est possible de déterminer le chemin critique. On procède de
la manière suivante. En commençant par les tâches de début, on détermine les dates au plus
tôt ; puis en commençant par les tâches de fin, on détermine les tâches au plus tard. On
calcule ensuite, pour chaque tâche, la marge. Le chemin critique est le chemin correspondant
aux marges nulles.

exemple : soit un projet constitué des tâches suivantes :


Le chemin critique est l'épine dorsale de l'évolution du projet. Les modifications portent
ensuite sur les tâches qui ne sont pas sur le chemin critique.

2. Gantt
A partir du graphe de PERT, on peut dresser le diagramme de Gantt qui établit le planning des
opérations. Pour expliquer son établissement, basons nous sur l'exemple précédent.

Supposons que l'on dispose de deux ressources (personnes) interchangeables. La figure ci-
dessous donne une possibilité de programmation :

On peut aussi planifier "au plus tôt" :

ou "au plus tard" :


Si l'on ne dispose que d'une seule ressources, bien entendu, la durée du projet sera rallongée ;
le diagramme de Gantt ci-dessous donne une possibilité :

Deux opérations peuvent être appliquées sur le diagramme de Gantt : le nivellement et le


lissage.

Le nivellement consiste à limiter le nombre de ressources, ce qui, en général allonge la durée


du projet. le passage de deux ressources à une seule (voir figure précédente) en est un
exemple.

Le lissage consiste en un ajustement de répartition de la charge de travail de chaque ressource.


Si, par exemple, la ressource R1 travaille à mi-temps et la ressource R2 à temps complet, on
pourra avoir, avec l'exemple étudié :

3. Outils logiciels
Il existe de nombreux logiciels permettant une aide à la gestion de projet ou intervenant sur
divers aspects ou phases d'un projet. Il est exclu de faire ici une étude exhaustive de ces
logiciels, par ailleurs en constante génération ou amélioration. On peut trouver des outils
logiciels pour assister le chef de projet sur les sujets suivants principalement : planification et
ordonnancement, suivi de l'avancement d'un projet.

Le site suivant permet d'avoir un aperçu de l'état de l'art en cette matière:

http://www.indexel.net/doc.jsp?id=1427

http://mireille.boris.free.fr/Articles/projets%20VIII.pdf
http://mapage.noos.fr/rad/radcmse.htm

http://dmoz.org/World/Fran%E7ais/Informatique/Logiciels/Gestion/Projets/

http://www.gestiondeprojet.com/liens/?category=7

http://www.aso-organisation.ch/software.htm

Un logiciel populaire : Microsoft Project 2000

Il existe de nombreux outils logiciels facilitant la gestion de projet. Notre objectif n'est pas
d'en dresser une liste exhaustive. Nous n'en reteindrons qu'un seul, simple d'utilisation et peu
onéreux (comparativement aux produits utilisés par les grosses SSII) : il s'agit de Microsoft
Project (MSP) - publicité non rémunérée - dont nous donnons ci-dessous quelques
fonctionnalités (les principales seulement !).

Nous prenons comme exemple un projet dont les tâches sont les suivantes :

A : Etude préalable : 12 jours x hommes

B : Etude détaillée : 25 jours x hommes

C : Etude technique : 12 jours x hommes

D : Réalisation : rassemblement des données : 18 jours x hommes

E : Réalisation : réalisation d'une base de données : 18 jours x hommes

F : Réalisation : programmation : 24 jours x hommes

G : intégration : 5 jours x hommes

H : tests et mise en oeuvre : 6 jours x hommes

Le graphe présentant les contraintes d'enchaînement des tâches est le suivant (mais nous
verrons plus loin que le logiciel nous tracera ce graphe automatiquement à partir de la saisie
des tâches et de leurs dépendances) :

On suppose que l'on dispose des ressources humaines suivantes :

analystes : 2

programmeurs : 2
Le premier stade d'utilisation de MSP est de rentrer les tâches avec leurs durées :

On passe ensuite au graphe de PERT avec détermination du chemin critique (tout se fait
automatiquement) :

Vous pouvez cliquez sur l'image pour l'agrandir

Les contraintes d'enchaînement sont à entrer "à la main" . Le chemin critique (ici en rouge) est
calculé automatiquement. On passe ensuite à la description des ressources :
On peut fixer la date du projet (la fin du projet est calculée suivant le graphe PERT par le
logiciel, compte tenu des samedis et des dimanches et des jours fériés) :

MSP propose un calendrier en se basant uniquement au départ sur le diagramme PERT :

Vous pouvez cliquez sur l'image pour l'agrandir

Il faut ensuite affecter les ressources aux tâches (ou l'inverse).


On fait ici correspondre les tâches aux ressources (avec indication du pourcentage d'utilisation
des ressources).

Le diagramme de Gantt est mis à jour avec utilisation de la commande audit des ressources.

Un certain nombre de rapports peut être obtenu grâce au logiciel (dont une étude des coûts.)

Open Workbench

Il s'agit d'un logiciel gratuit pour une utilisation en monoposte et de plus "open" car on peut
obtenir les sources. Il se veut équivalent à Microsoft Project mais son ergonomie est un peu
plus rudimentaire. Toutefois il possède les fonctionnalités de base de la gestion de projet :

planification d'un projet : établissement du diagramme de Gantt, définition des tâches,


interdépendance des tâches, définition des ressources, affectation des ressources aux tâches

suivi d'un projet : enregistrement du temps estimé, du Reste-A-Faire, etc....

Il est téléchargeable à partir du site http://www.openworkbench.org

Nous allons prendre un exemple comme fil rouge de la visite de Open Workbench.
Considérons un projet composé des tâches suivantes notées de A à I. Le graphe PERT est
donné ci-dessous (le chemin critique est en rouge).

Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

définition des tâches du projet


Dans la fenêtre de gauche, on choisit la rubrique "Favorites" et le bouton "Diagramme de
Gantt" : On enregistre les différentes tâches (seulement ID et nom sans s'occuper des durées
ou des dates) comme indiqué ci-dessous :

Le logiciel a mis une date (par défaut) de départ de chaque tâche et une date de fin (par défaut
la durée est de 1 jour). On voit dans la partie droite l'ébauche du diagramme de Gantt.

En cliquant deux fois sur la case grise en face de chaque tâche, on peut faire apparaître les
caractéristiques des tâches. Par exemple, pour la tâche A :
On met la durée à 4 jours. On procède ainsi pour chaque tâche ce qui conduit à la situation
suivante :

Il faut maintenant expliciter les dépendances entre les tâches. La manière la plus rapide est de
travailler directement sur le graphe PERT (bouton réseau CPM) :
Les tâches sont placées les unes en dessous des autres. Pour créer une dépendance, par
exemple, pour indiquer que B doit intervenir après A, on place le curseur de la souris à
l'intérieur du rectangle 1A et en maintenant appuyé le bouton gauche de la souris, on fait
glisser le curseur jusqu'à l'intérieur de la case 2B ce qui crée un lien. On procède de façon
identique pour définir toutes les dépendances. Le résultat graphique n'est pas très commode
mais si on clique sur le bouton "Réseau CPM", tout se met en ordre de façon plus
harmonieuse.

Pour faire apparaître le chemin critique, il suffit de cliquer sur l'item "chemin critique" dans le
menu "Outils". On obtient le résultat suivant dans "réseau CPM" (les tâches du chemin
critique sont encadrées par un trait double en rouge) et dans "Diagramme de Gantt" (les tâches
du chemin critique sont en rouge) :
Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

Pour que la planification soit effective (la couleur rose indique que ce n'est pas le cas) il faut
cliquer sur le bouton "Planification" . On obtient alors, pour le diagramme de Gantt :

Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

On peut gérer les dépendances d'une autre façon en reprenant la fenêtre "diagramme de Gantt"
et en cliquant deux fois sur la case grise qui se trouve en début de chaque tâche. La fenêtre
"propriété de la tâche" apparaît. En choisissant l'onglet "dépendances" pour la tâche E, par
exemple, on obtient :
On peut alors faire toutes les modifications souhaitées.

On notera que le diagramme de Gantt tient compte des jours chômés (samedi, dimanche et
jours fériés). Pour gérer les jours chômés et définir aussi la durée du travail, il faut utiliser la
fenêtre "calendrier" (menu "outils") :
Dans la figure ci-dessus, on a défini la durée du travail à 7h par jour et 35h par semaine. On a
aussi défini le 25 décembre et le 1er janvier comme jours chômés.

Pour mettre en évidence les jours chômés et faire une présentation de la planification par jour
ou par semaine, il faut double-cliquer sur le diagramme de Gantt pour faire apparaître la
fenêtre ci-dessous et choisir les options souhaitées.
Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

définition et affectation des ressources

Les ressources appartiennent à quatre catégories : main d'oeuvre (par défaut), équipements,
matériaux, dépenses. Entrons 3 ressources humaines : Jo, Zette, Jocko (dans la sous-fenêtre en
bas à gauche).

Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

Pour affecter ces ressources aux tâches, on clique deux fois sur la case grise en face de chaque
tâche pour faire apparaître la fenêtre des propriétés des tâches. On choisit l'onglet "ressources"
et on procède à l'affectation :
On procède de cette manière pour toutes les tâches. On affecte : Jo aux tâches A, D, E, F, H ;
Zette aux tâches B ; Jocko à la tâche C

Suivi du projet

Attribuons aux ressources humaines des taux horaires, par exemple 10€ par heure. Rappelons
qu'il faut cliquer 2 fois sur la case grise en face d'une tâche ou d'une ressource pour faire
apparaître la fenêtre des propriétés.
Le temps hebdomadaire de travail étant pris à 35h, la disponibilité journalière est de 7h :

La situation est au départ du projet la suivante. Les heures à faire par jour sont indiquées en
face des ressources.
Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

Pour une tâche donnée, on doit indiquer si la tâche est commencée (non débutée dans le cas
présent) et le reste à faire (c'est à dire tout dans le cas présent) pour chaque ressource :
Supposons maintenant que la tâche A soit terminée et que les tâches B, C, D soient
commencées depuis un jour. il faut mettre à jour chacune des tâches concernées (statut
terminé ou débuté), le pourcentage d'avancement, et pour chaque ressource le "constaté" (le
reste à faire est renseigné automatiquement : reste à faire = durée en jours x 7 - constaté).
etc.. Le résultat est donné ci-dessous. La couleur grise indique ce qui est effectué.
Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le bouton "état" (rubrique Contrôle) permet d'obtenir une "photographie" de la situation (la
tâche A terminée ne figure plus dans l'état).

Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

Exercices
Exercice 1

L'entreprise SDB-Plus fabrique et commercialise, auprès des particuliers, du mobilier de salle


de bains. Les services de fabrication de la SDB-Plus ont étudié l'ordonnancement des tâches à
partir de la commande d'un client dans un magasin jusqu'à la livraison. Le tableau suivant
répertorie les tâches et les contraintes d'enchaînement.
Déterminer le chemin critique.

Solution

Exercice 2

La construction d'un entrepôt peut se décomposer en dix tâches, reliées entre elles par des
conditions d'antériorité exprimées dans le tableau ci-dessous :

L'entrepreneur chargé de la construction doit planifier les travaux.

1) Il doit tracer le graphe Pert et déterminer le chemin critique

2) Les ressources humaines à utiliser sont :

soit : un architecte affecté à la tâche A, un terrassier1 affecté aux tâches B, D, G, un terrassier


2 affecté aux tâches B, D, G, un terrassier 3 affecté aux tâches D et G, un personnel service
achat 1 affecté aux tâches C et H, un personnel service achat 2 affecté à la tâche E, un
personnel service achat 3 affecté à la tâche F, deux charpentiers 1 et 2 affectés aux tâches I et
J.
soit : un architecte affecté à la tâche A, un terrassier affecté aux tâches B, D, G, un personnel
service achat affecté aux tâches C, E, F, H, un charpentier affecté aux tâches I et J.

Les deux cas sont à étudier.

Solution

Exercice 3

On envisage de réaliser une plate-forme de formation à distance comportant 3 composantes :

Composante 1 : La gestion des contenus en ligne

Composante 2 : La gestion des inscrits

Composante 3 : Les outils d'accompagnement pédagogique (forum, chat, FAQ)

Les trois composantes n'étant pas complètement indépendantes, une intégration, incluant des
développements complémentaires, est à prévoir
On suppose que les différentes tâches sont contraintes par leur charge et leurs dépendance
comme indiqué dans le tableau ci-dessous :

1) Tracer le diagramme PERT du projet. Déterminer le chemin critique


2) On suppose que l'on affecte au projet deux analystes-programmeurs, Jo et Zette, à plein
temps. Proposer un diagramme de Gantt.

Solution

Exercice 4

Un projet de développement d'un site Web est divisé en 3 phases : Définition du projet,
Maquettage, Production définitive. Le tableau ci-dessous indique les caractéristiques du projet
:
La colonne "préc." indique, pour chaque tâche, son ou ses prédécesseurs. La charge en
joursxhommes est la charge estimée a priori. 3 personnes sont affectées au projet : Jo, Zette et
Jocko. leur affectation est indiquée dans le tableau. Ils travaillent 7 h par jour.

Le projet a débuté le 28 septembre 2006. La colonne "situation" indique la situation de chaque


tâche à un moment donné.

1) Déterminer le chemin critique

2) Tracer le diagramme de Gantt initial (en début de projet)

3) Tracer le diagramme de Gantt au soir du 28 décembre 2006. En déduire la date prévisible


de fin de projet.

Solution

-----------------------------------------------------------------------------------

Solution de l'exercice 1

En utilisant MSP, on obtient (le chemin critique est en rouge) :

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus


énoncé

--------------

Solution de l'exercice 2

Le diagramme de Pert est (chemin critique en rouge) :

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

L'affectation des ressources est :

Elle correspond au diagramme de Gantt suivant :


Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

Dans le second cas, il y a moins de ressources :

Le diagramme de Gantt est donc modifié en conséquence :

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

énoncé

--------------

Solution de l'exercice 3

1) Graphe PERT : les tâches du chemin critique sont bordées de rouge


2) Gantt

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

Le diagramme précédent, obtenu avec Open Worbench, suppose que 3 personnes au moins
sont affectées au projet. Mais nous n'en avons que deux. Il faudra donc différer certaines
tâches.

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

On peut aussi envisager de mettre deux personnes pour la même tâche (en supposant que cela
soit possible) ; théoriquement cela diminue par deux la durée.

énoncé

--------------

Solution de l'exercice 4
1) chemin critique

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

les tâches du chemin critique sont en rouge.

2) diagramme de Gantt initial (en début de projet)

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

Le diagramme a été tracé avec Open Worbench. On a tenu compte des jours fériés.

3) diagramme de Gantt au soir du 28 décembre 2006.


Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

Le projet devrait se terminer le 5 février 2007.

énoncé

--------------

Bibliographie
Alain Million, Franck Cormerais
Gestion et management de projet multimédia
L'Harmattan

Michel Lavigne
Concevoir et conduire un projet multimédia
Dunod

Grégory Guéneau
Conduite de projet en création numérique
Eyrolles

Elaine England et Andy Finney


Managing Multimedia ; Project management for Interactive Media
Addison Wesley

La Mine
L'entreprise-média et les contenus en ligne
PUF
Tay Vaughan
Multimedia , Making it work
Osborne

Webographie

http://www.dsi.cnrs.fr/conduite-projet/phasedefinition/gestion-de-projet/planification-suivi-
projet/basdefgestproj2.htm

http://www.schoolnet.ca/alasource/f/centre.projets/planning.asp.htm

http://www.google.fr/search?hl=fr&q=Planification+d%27un+projet&meta=.htm

http://fr.selfhtml.org/projet/planifier.htm.htm

http://2gipro.free.fr/article.php3?id_article=115.htm

http://dt.manpower.fr/skillsoft/Content/PROJG002A1.htm?popup=true.htm

http://www.microsoft.com/france/office/project/default.mspx.htm

http://www.openworkbench.org/.htm

Introduction
Ce qui suit n'est pas spécifique aux projets multimédias mais s'applique à tout projet. Il s'agit
des outils de planification permettant d'estimer le temps et de prévoir le déroulement d'un
projet et d'en assurer le suivi.

La planification d'un projet de système d'information consiste à prévoir l'ordonnancement des


opérations sur le plan des délais et sur le plan de l'utilisation des ressources. Il convient dans
un premier temps de mesurer le "poids" d'un projet en terme de charges et donc de durée ;
dans un second temps, il s'agit d'optimiser la succession des tâches et aboutir ainsi à un
calendrier des opérations. Enfin, dans le développement du projet, il faut effectuer
régulièrement des contrôles de suivi et éventuellement apporter des modifications au
calendrier.

Nous rappelons donc ci-dessous la détermination du chemin critique, épine dorsale d'un
projet, constitué d'une succession incompressible de tâches (graphe PERT). Puis
l'établissement du calendrier des opérations et les affectations de ressources (diagramme de
Gantt). Nous terminons par la description d'outils logiciels de gestion de projet : Microsoft
Project et Open Workbench (ce dernier est libre et gratuit).

1. PERT
La méthode PERT (Program Evaluation and Review Technique) utilise une représentation en
graphe pour déterminer la durée minimum d'un projet connaissant la durée de chaque tâche et
les contraintes d'enchaînement. Elle est complétée par l'établissement du diagramme de Gantt
que l'on étudiera plus loin.
Le graphe représente les tâches et les transitions entre les tâches. Deux formalismes sont
utilisés :

le graphe des tâches : chaque tâche est représentée par un rectangle et les transitions par des
flèches

le graphe des événements : chaque événement (fin d'une tâche par exemple) est représenté par
un ovale et les tâches par des flèches.

Les deux formalismes sont équivalents. On n'utilisera ici que le graphe des tâches. Les liens
entre les tâches peuvent être de natures diverses : fin -> début (la tâche suivante ne peut
commencer que si la tâche précédente est finie), fin -> fin (la tâche suivante se termine quand
la tâche précédente se termine), début -> début (le début de la tâche précédente déclenche le
début de la tâche suivante), début -> fin (le début de la tâche précédente marque la fin de la
tâche suivante). Les liens peuvent être valués :

La confection des jeux d'essai commence 10 jours avant la programmation.

Parmi tous les chemins d'un graphe il en existe un appelé chemin critique qui relie les tâches
"critiques" qui sont les tâches dont le retard impliquera un retard effectif du projet; on
détermine ce chemin critique avec les paramètres suivants :

• dates au plus tôt : début (D+tôt) et fin (F+tôt)


• dates au plus tard : début (D+tard) et fin (F+tard)
• marge : (D+tard) - (D+tôt) = (F+tard) - (F+tôt)

On se placera dans l'hypothèse où il n'existe que des liens fin -> début. Le chemin critique est
alors le chemin le plus long.

1er cas : Ti est une tâche de durée di en début de projet.


D+tôt(Ti) = t0
F+tôt(Ti) = t0 + di

2ème cas : Ti est une tâche de durée di en fin de projet

F+tard(Ti) = tf
D+tard(Ti) = tf - di

3ème cas : Ti est une tâche de durée di au sein du projet

D+tôt(Ti) = Sup{F+tôt(prédécesseurs)}
F+tôt(Ti) = D+tôt(Ti) + di

F+tard(Ti) = Inf{D+tard(successeurs)}
D+tard(Ti) = F+tard(Ti) - di

Avec ces trois séries de règles, il est possible de déterminer le chemin critique. On procède de
la manière suivante. En commençant par les tâches de début, on détermine les dates au plus
tôt ; puis en commençant par les tâches de fin, on détermine les tâches au plus tard. On
calcule ensuite, pour chaque tâche, la marge. Le chemin critique est le chemin correspondant
aux marges nulles.

exemple : soit un projet constitué des tâches suivantes :

Le chemin critique est l'épine dorsale de l'évolution du projet. Les modifications portent
ensuite sur les tâches qui ne sont pas sur le chemin critique.

2. Gantt
A partir du graphe de PERT, on peut dresser le diagramme de Gantt qui établit le planning des
opérations. Pour expliquer son établissement, basons nous sur l'exemple précédent.

Supposons que l'on dispose de deux ressources (personnes) interchangeables. La figure ci-
dessous donne une possibilité de programmation :

On peut aussi planifier "au plus tôt" :

ou "au plus tard" :


Si l'on ne dispose que d'une seule ressources, bien entendu, la durée du projet sera rallongée ;
le diagramme de Gantt ci-dessous donne une possibilité :

Deux opérations peuvent être appliquées sur le diagramme de Gantt : le nivellement et le


lissage.

Le nivellement consiste à limiter le nombre de ressources, ce qui, en général allonge la durée


du projet. le passage de deux ressources à une seule (voir figure précédente) en est un
exemple.

Le lissage consiste en un ajustement de répartition de la charge de travail de chaque ressource.


Si, par exemple, la ressource R1 travaille à mi-temps et la ressource R2 à temps complet, on
pourra avoir, avec l'exemple étudié :

3. Outils logiciels
Il existe de nombreux logiciels permettant une aide à la gestion de projet ou intervenant sur
divers aspects ou phases d'un projet. Il est exclu de faire ici une étude exhaustive de ces
logiciels, par ailleurs en constante génération ou amélioration. On peut trouver des outils
logiciels pour assister le chef de projet sur les sujets suivants principalement : planification et
ordonnancement, suivi de l'avancement d'un projet.

Le site suivant permet d'avoir un aperçu de l'état de l'art en cette matière:

http://www.indexel.net/doc.jsp?id=1427

http://mireille.boris.free.fr/Articles/projets%20VIII.pdf
http://mapage.noos.fr/rad/radcmse.htm

http://dmoz.org/World/Fran%E7ais/Informatique/Logiciels/Gestion/Projets/

http://www.gestiondeprojet.com/liens/?category=7

http://www.aso-organisation.ch/software.htm

Un logiciel populaire : Microsoft Project 2000

Il existe de nombreux outils logiciels facilitant la gestion de projet. Notre objectif n'est pas
d'en dresser une liste exhaustive. Nous n'en reteindrons qu'un seul, simple d'utilisation et peu
onéreux (comparativement aux produits utilisés par les grosses SSII) : il s'agit de Microsoft
Project (MSP) - publicité non rémunérée - dont nous donnons ci-dessous quelques
fonctionnalités (les principales seulement !).

Nous prenons comme exemple un projet dont les tâches sont les suivantes :

A : Etude préalable : 12 jours x hommes

B : Etude détaillée : 25 jours x hommes

C : Etude technique : 12 jours x hommes

D : Réalisation : rassemblement des données : 18 jours x hommes

E : Réalisation : réalisation d'une base de données : 18 jours x hommes

F : Réalisation : programmation : 24 jours x hommes

G : intégration : 5 jours x hommes

H : tests et mise en oeuvre : 6 jours x hommes

Le graphe présentant les contraintes d'enchaînement des tâches est le suivant (mais nous
verrons plus loin que le logiciel nous tracera ce graphe automatiquement à partir de la saisie
des tâches et de leurs dépendances) :

On suppose que l'on dispose des ressources humaines suivantes :

analystes : 2

programmeurs : 2
Le premier stade d'utilisation de MSP est de rentrer les tâches avec leurs durées :

On passe ensuite au graphe de PERT avec détermination du chemin critique (tout se fait
automatiquement) :

Vous pouvez cliquez sur l'image pour l'agrandir

Les contraintes d'enchaînement sont à entrer "à la main" . Le chemin critique (ici en rouge) est
calculé automatiquement. On passe ensuite à la description des ressources :
On peut fixer la date du projet (la fin du projet est calculée suivant le graphe PERT par le
logiciel, compte tenu des samedis et des dimanches et des jours fériés) :

MSP propose un calendrier en se basant uniquement au départ sur le diagramme PERT :

Vous pouvez cliquez sur l'image pour l'agrandir

Il faut ensuite affecter les ressources aux tâches (ou l'inverse).


On fait ici correspondre les tâches aux ressources (avec indication du pourcentage d'utilisation
des ressources).

Le diagramme de Gantt est mis à jour avec utilisation de la commande audit des ressources.

Un certain nombre de rapports peut être obtenu grâce au logiciel (dont une étude des coûts.)

Open Workbench

Il s'agit d'un logiciel gratuit pour une utilisation en monoposte et de plus "open" car on peut
obtenir les sources. Il se veut équivalent à Microsoft Project mais son ergonomie est un peu
plus rudimentaire. Toutefois il possède les fonctionnalités de base de la gestion de projet :

planification d'un projet : établissement du diagramme de Gantt, définition des tâches,


interdépendance des tâches, définition des ressources, affectation des ressources aux tâches

suivi d'un projet : enregistrement du temps estimé, du Reste-A-Faire, etc....

Il est téléchargeable à partir du site http://www.openworkbench.org

Nous allons prendre un exemple comme fil rouge de la visite de Open Workbench.
Considérons un projet composé des tâches suivantes notées de A à I. Le graphe PERT est
donné ci-dessous (le chemin critique est en rouge).

Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

définition des tâches du projet


Dans la fenêtre de gauche, on choisit la rubrique "Favorites" et le bouton "Diagramme de
Gantt" : On enregistre les différentes tâches (seulement ID et nom sans s'occuper des durées
ou des dates) comme indiqué ci-dessous :

Le logiciel a mis une date (par défaut) de départ de chaque tâche et une date de fin (par défaut
la durée est de 1 jour). On voit dans la partie droite l'ébauche du diagramme de Gantt.

En cliquant deux fois sur la case grise en face de chaque tâche, on peut faire apparaître les
caractéristiques des tâches. Par exemple, pour la tâche A :
On met la durée à 4 jours. On procède ainsi pour chaque tâche ce qui conduit à la situation
suivante :

Il faut maintenant expliciter les dépendances entre les tâches. La manière la plus rapide est de
travailler directement sur le graphe PERT (bouton réseau CPM) :
Les tâches sont placées les unes en dessous des autres. Pour créer une dépendance, par
exemple, pour indiquer que B doit intervenir après A, on place le curseur de la souris à
l'intérieur du rectangle 1A et en maintenant appuyé le bouton gauche de la souris, on fait
glisser le curseur jusqu'à l'intérieur de la case 2B ce qui crée un lien. On procède de façon
identique pour définir toutes les dépendances. Le résultat graphique n'est pas très commode
mais si on clique sur le bouton "Réseau CPM", tout se met en ordre de façon plus
harmonieuse.

Pour faire apparaître le chemin critique, il suffit de cliquer sur l'item "chemin critique" dans le
menu "Outils". On obtient le résultat suivant dans "réseau CPM" (les tâches du chemin
critique sont encadrées par un trait double en rouge) et dans "Diagramme de Gantt" (les tâches
du chemin critique sont en rouge) :
Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

Pour que la planification soit effective (la couleur rose indique que ce n'est pas le cas) il faut
cliquer sur le bouton "Planification" . On obtient alors, pour le diagramme de Gantt :

Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

On peut gérer les dépendances d'une autre façon en reprenant la fenêtre "diagramme de Gantt"
et en cliquant deux fois sur la case grise qui se trouve en début de chaque tâche. La fenêtre
"propriété de la tâche" apparaît. En choisissant l'onglet "dépendances" pour la tâche E, par
exemple, on obtient :
On peut alors faire toutes les modifications souhaitées.

On notera que le diagramme de Gantt tient compte des jours chômés (samedi, dimanche et
jours fériés). Pour gérer les jours chômés et définir aussi la durée du travail, il faut utiliser la
fenêtre "calendrier" (menu "outils") :
Dans la figure ci-dessus, on a défini la durée du travail à 7h par jour et 35h par semaine. On a
aussi défini le 25 décembre et le 1er janvier comme jours chômés.

Pour mettre en évidence les jours chômés et faire une présentation de la planification par jour
ou par semaine, il faut double-cliquer sur le diagramme de Gantt pour faire apparaître la
fenêtre ci-dessous et choisir les options souhaitées.
Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

définition et affectation des ressources

Les ressources appartiennent à quatre catégories : main d'oeuvre (par défaut), équipements,
matériaux, dépenses. Entrons 3 ressources humaines : Jo, Zette, Jocko (dans la sous-fenêtre en
bas à gauche).

Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

Pour affecter ces ressources aux tâches, on clique deux fois sur la case grise en face de chaque
tâche pour faire apparaître la fenêtre des propriétés des tâches. On choisit l'onglet "ressources"
et on procède à l'affectation :
On procède de cette manière pour toutes les tâches. On affecte : Jo aux tâches A, D, E, F, H ;
Zette aux tâches B ; Jocko à la tâche C

Suivi du projet

Attribuons aux ressources humaines des taux horaires, par exemple 10€ par heure. Rappelons
qu'il faut cliquer 2 fois sur la case grise en face d'une tâche ou d'une ressource pour faire
apparaître la fenêtre des propriétés.
Le temps hebdomadaire de travail étant pris à 35h, la disponibilité journalière est de 7h :

La situation est au départ du projet la suivante. Les heures à faire par jour sont indiquées en
face des ressources.
Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

Pour une tâche donnée, on doit indiquer si la tâche est commencée (non débutée dans le cas
présent) et le reste à faire (c'est à dire tout dans le cas présent) pour chaque ressource :
Supposons maintenant que la tâche A soit terminée et que les tâches B, C, D soient
commencées depuis un jour. il faut mettre à jour chacune des tâches concernées (statut
terminé ou débuté), le pourcentage d'avancement, et pour chaque ressource le "constaté" (le
reste à faire est renseigné automatiquement : reste à faire = durée en jours x 7 - constaté).
etc.. Le résultat est donné ci-dessous. La couleur grise indique ce qui est effectué.
Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le bouton "état" (rubrique Contrôle) permet d'obtenir une "photographie" de la situation (la
tâche A terminée ne figure plus dans l'état).

Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

Exercices
Exercice 1

L'entreprise SDB-Plus fabrique et commercialise, auprès des particuliers, du mobilier de salle


de bains. Les services de fabrication de la SDB-Plus ont étudié l'ordonnancement des tâches à
partir de la commande d'un client dans un magasin jusqu'à la livraison. Le tableau suivant
répertorie les tâches et les contraintes d'enchaînement.
Déterminer le chemin critique.

Solution

Exercice 2

La construction d'un entrepôt peut se décomposer en dix tâches, reliées entre elles par des
conditions d'antériorité exprimées dans le tableau ci-dessous :

L'entrepreneur chargé de la construction doit planifier les travaux.

1) Il doit tracer le graphe Pert et déterminer le chemin critique

2) Les ressources humaines à utiliser sont :

soit : un architecte affecté à la tâche A, un terrassier1 affecté aux tâches B, D, G, un terrassier


2 affecté aux tâches B, D, G, un terrassier 3 affecté aux tâches D et G, un personnel service
achat 1 affecté aux tâches C et H, un personnel service achat 2 affecté à la tâche E, un
personnel service achat 3 affecté à la tâche F, deux charpentiers 1 et 2 affectés aux tâches I et
J.
soit : un architecte affecté à la tâche A, un terrassier affecté aux tâches B, D, G, un personnel
service achat affecté aux tâches C, E, F, H, un charpentier affecté aux tâches I et J.

Les deux cas sont à étudier.

Solution

Exercice 3

On envisage de réaliser une plate-forme de formation à distance comportant 3 composantes :

Composante 1 : La gestion des contenus en ligne

Composante 2 : La gestion des inscrits

Composante 3 : Les outils d'accompagnement pédagogique (forum, chat, FAQ)

Les trois composantes n'étant pas complètement indépendantes, une intégration, incluant des
développements complémentaires, est à prévoir
On suppose que les différentes tâches sont contraintes par leur charge et leurs dépendance
comme indiqué dans le tableau ci-dessous :

1) Tracer le diagramme PERT du projet. Déterminer le chemin critique


2) On suppose que l'on affecte au projet deux analystes-programmeurs, Jo et Zette, à plein
temps. Proposer un diagramme de Gantt.

Solution

Exercice 4

Un projet de développement d'un site Web est divisé en 3 phases : Définition du projet,
Maquettage, Production définitive. Le tableau ci-dessous indique les caractéristiques du projet
:
La colonne "préc." indique, pour chaque tâche, son ou ses prédécesseurs. La charge en
joursxhommes est la charge estimée a priori. 3 personnes sont affectées au projet : Jo, Zette et
Jocko. leur affectation est indiquée dans le tableau. Ils travaillent 7 h par jour.

Le projet a débuté le 28 septembre 2006. La colonne "situation" indique la situation de chaque


tâche à un moment donné.

1) Déterminer le chemin critique

2) Tracer le diagramme de Gantt initial (en début de projet)

3) Tracer le diagramme de Gantt au soir du 28 décembre 2006. En déduire la date prévisible


de fin de projet.

Solution

-----------------------------------------------------------------------------------

Solution de l'exercice 1

En utilisant MSP, on obtient (le chemin critique est en rouge) :

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus


énoncé

--------------

Solution de l'exercice 2

Le diagramme de Pert est (chemin critique en rouge) :

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

L'affectation des ressources est :

Elle correspond au diagramme de Gantt suivant :


Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

Dans le second cas, il y a moins de ressources :

Le diagramme de Gantt est donc modifié en conséquence :

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

énoncé

--------------

Solution de l'exercice 3

1) Graphe PERT : les tâches du chemin critique sont bordées de rouge


2) Gantt

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

Le diagramme précédent, obtenu avec Open Worbench, suppose que 3 personnes au moins
sont affectées au projet. Mais nous n'en avons que deux. Il faudra donc différer certaines
tâches.

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

On peut aussi envisager de mettre deux personnes pour la même tâche (en supposant que cela
soit possible) ; théoriquement cela diminue par deux la durée.

énoncé

--------------

Solution de l'exercice 4
1) chemin critique

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

les tâches du chemin critique sont en rouge.

2) diagramme de Gantt initial (en début de projet)

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

Le diagramme a été tracé avec Open Worbench. On a tenu compte des jours fériés.

3) diagramme de Gantt au soir du 28 décembre 2006.


Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus

Le projet devrait se terminer le 5 février 2007.

énoncé

--------------

Bibliographie
Alain Million, Franck Cormerais
Gestion et management de projet multimédia
L'Harmattan

Michel Lavigne
Concevoir et conduire un projet multimédia
Dunod

Grégory Guéneau
Conduite de projet en création numérique
Eyrolles

Elaine England et Andy Finney


Managing Multimedia ; Project management for Interactive Media
Addison Wesley

La Mine
L'entreprise-média et les contenus en ligne
PUF
Tay Vaughan
Multimedia , Making it work
Osborne

Webographie

http://www.dsi.cnrs.fr/conduite-projet/phasedefinition/gestion-de-projet/planification-suivi-
projet/basdefgestproj2.htm

http://www.schoolnet.ca/alasource/f/centre.projets/planning.asp.htm

http://www.google.fr/search?hl=fr&q=Planification+d%27un+projet&meta=.htm

http://fr.selfhtml.org/projet/planifier.htm.htm

http://2gipro.free.fr/article.php3?id_article=115.htm

http://dt.manpower.fr/skillsoft/Content/PROJG002A1.htm?popup=true.htm

http://www.microsoft.com/france/office/project/default.mspx.htm

http://www.openworkbench.org/.htm

Vous aimerez peut-être aussi