Vous êtes sur la page 1sur 3

Réaction chimique oscillante de Briggs-Rauscher

PRESENTATION DE L'EXPERIENCE - EFFET PRODUIT

Dans un bécher, on mélange des volumes égaux des trois solutions Al, A2,
A3 dont la composition est donnée ci-dessous. Le mélange devient brun-orangé au bout
de quelques secondes puis brusquement bleu. Cette couleur disparaît pour faire place de
nouveau au brun-orangé puis réapparaît pour redisparaître... On observe également un
dégagement gazeux. Cette valse de couleurs dure plus de 5 minutes .
La durée de chaque mesure à 2 temps (période d'une oscillation) est de
l'ordre de 10 secondes à 25'C. A la fin de la danse, le mélange est brun-bleuâtre très
foncé.

MATERIEL
- 1 balance (précision 0,l g)
- 1 agitateur magnétique chauffant si possible
- 1 pipette graduée de 5 cm3
- 1 propipette
- 1 éprouvette graduée de 250 cm3
- 3 béchers de 500 cm3
- 1 bécher de 100mL
- 3 flacons bouchés pour conserver les solutions (de 250 cm3 au
minimum)
- 1 spatule

PRODUITS :
- peroxyde d'hydrogène à 30 % ou eau oxygénée ' 110 volumes
- iodate de potassium KI03
- acide sulfurique concentré H2SO4 de densité 1,84 (95-97 %)
- acide malonique CH2(COOH)2
- sulfate de manganèse MnSO4, H20
- thiodène (indicateur d'iode) ou empois d’amidon
- thiosulfate de sodium Na2S203, 5H20 (Pour réduire l'iode
produit par la réaction, avant de jeter le mélange).

MODE OPERATOIRE

Attention : la vaisselle utilisée doit être parfaitement propre et l'eau employée


pour faire les solutions doit être déminéralisée ou distillée. En effet, la présence
d'ions Cl- en concentration supérieure à 7.10-2 mol.L-1 bloque les oscillations.

Préparation avant l'expérience


Solution Al : dans le bécher de 500 cm3, verser environ 200 cm3 d'eau
et y ajouter avec précautions 1,1 cm3 d'acide sulfurique puis 11 g d'iodate de
potassium. Agiter et chauffer jusqu'à dissolution complète de l'iodate de
potassium. Laisser refroidir puis compléter la solution jusqu'à 250 cm3 avec de
l'eau. La concentration de cette solution est de 0,2 mol.L-1 en KI03 et 0,077 mol.L-1
en H2SO4.

Solution A2 : en se protégeant les mains avec des gants, verser 103 cm3
de peroxyde d'hydrogène à 30 % dans un deuxième bécher de 500 cm3. Diluer
avec de l'eau jusqu'à 250 cm3. On obtient une solution de concentration 4 mol.L-1.

Solution A3 : dans le troisième bécher, dissoudre 4 g d'acide


malonique, 0,8 g de sulfate de manganèse et 5 g de thiodène dans 250 cm3 d'eau.
La concentration de cette solution est 0,15 mol.L-1 en acide malonique et 0,02
mol.L-1 en sulfate de manganèse.

Les solutions Al et A3 se conservent plusieurs mois ; il vaut mieux préparer


la solution A2 peu de temps avant de faire l'expérience.

Mise en oeuvre de l'expérience

Placer le bécher de 100mL sur l'agitateur magnétique (froid). Y introduire


les solutions Al et A2 que l'on agite doucement pendant quelques secondes pour bien les
mélanger. Ajouter la solution A3 et arrêter l'agitation dès qu'une couleur brun-orangé
apparaît. Une coloration bleue doit apparaître presque aussitôt et les oscillations
commencent.
N.B : On utilise des volumes identiques de A1, A2 et A3 ( par exemple 25cm3 ).

INTERPRETATION

La couleur brun-orangé est due à l'apparition d'iode dans la solution en


l'absence d'iodure, la couleur bleue est due à la formation d'un complexe de 13- avec le
thiodène. La réaction globale est :

103- + 2H202 + CH2(COOH)2 + H+ ---> ICH(COOH)2 + 202 + 3H20 (1)

Cette transformation a lieu suivant les deux réactions suivantes

IO3- + 2H202 + H+ ---> HOI + 202 + 2H20 ( 1a )


puis HOI + CH2(COOH)2 --- > ICH(COOH)2 + H20 ( 1b )

Ces réactions ont lieu en plusieurs étapes dans lesquelles interviennent les
composés de l'iode à divers degrés d'oxydation dont , I- et I2.
La réaction ( 1a ) peut avoir lieu selon 2 processus : l'un Ml prédomine si la
concentration en I- est faible ; l'autre M2 qui prédomine si la concentration en I- est
grande.

Lorsque Ml se déroule, la concentration en I- dans la solution augmente et


M2 finit par prédominer. Inversement, M2 diminue la concentration en I- et tend à
favoriser Ml. C'est ce qui conduit aux oscillations. La solution est brun-orangé lorsque
la concentration en I- est beaucoup plus faible que la concentration en I2 et elle est bleue
quand il y a suffisamment de I- pour former I3- qui donne le complexe bleu avec le
thiodène ou l’empois d’amidon.

DANGERS - CONSIGNES DE SECURITE

iode (produit formé) : irritant pour les yeux, la peau, les muqueuses.
peroxyde d'hydrogène à 30 % : provoque des brûlures.
acide sulfurique: provoque de graves brûlures.
acide malonique : très irritant pour la peau, les yeux, les muqueuses.

Ne pas jeter le mélange réactionnel avant d'avoir détruit l'iode. Pour


cela, introduire du thiosulfate de sodium (il en faut 10 g pour 1,5 litre de mélange
Al, A2, A3) et agiter jusqu'à décoloration de la solution. Attention, la réaction de
réduction de l'iode par le thiosulfate est exothermique.