Vous êtes sur la page 1sur 143

H H

F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w
ETUDE N° 14 / w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

Investissements directs
étrangers et partenariats
vers les pays MED en 2009
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

Investissements directs
étrangers et
partenariats vers les
pays MED en 2009

E t u d e N ° 1 4
Avril 2010

ANIMA Investment Network

Bénédict de Saint-
Laurent, Zoé Luçon
Jeanne Lapujade, Samir Abdelkrim, Pierre Henry
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
Références
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

Ce rapport a été préparé par équipe ANIMA dans le cadre du contrat


Invest in Med. ANIMA Investment Network est une plateforme multi pays
de développement économique de la Méditerranée. Le réseau réunit plus de
70 agences de promotion des investissements (API), réseaux internationaux
et acteurs du développement territorial en Méditerranée.

objectif d ANIMA est de contribuer à construire un meilleur


environnement des affaires et à accroître les flux investissement en
Méditerranée. www.anima.coop

ISBN 978 2 915719 49 9

© ANIMA Invest in Med 2010. Reproduction interdite sans autorisation


expresse. Tous droits réservés

Auteurs
Etude réalisée sous la direction de Bénédict de Saint Laurent (chapitres
1, 2 et 5) et Zoé Luçon (contribution aux chapitres 1 et 4, révision d ensemble,
gestion de observatoire ANIMA MIPO), avec des contributions de Samir
Abdelkrim (contribution au chapitre 4, gestion du SIG et cartographie),
Pierre Henry (chapitre 3) et Jeanne Lapujade (contribution au chapitre 4),
assistés de Maïa Thomine Desmazures, Adeline Joanny, Cédric Nougtara,
Landri Maré (collecte des données MIPO), tous employés d ANIMA.
Traduction vers l anglais de Michael Boweren.

Les diverses Agences de Promotion de Investissement (API) de la


région MED, les membres d ANIMA et les missions économiques françaises
à l étranger pour la fourniture de certaines informations. équipe de veille
économique de Agence Française pour les Investissements Internationaux
(AFII), pour la détection de certains projets.

Le Système d Information Géographique (SIG) qui a permis élaborer


les cartes présentées dans ce rapport a été réalisé en partenariat avec
entreprise ICIA Technologies (www.iciatechnologies.com).

ANIMA et tous les partenaires impliqués ne peuvent être tenus responsables


des données fournies. Toute erreur ou imprécision mérite être signalée à
info@anima.coop. ANIMA est intéressé par vos commentaires, compléments
information et mises à jour. Merci.

1
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
Acronymes
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

AFII : Agence Française pour les Investissements Internationaux


ANIMA : Réseau euro méditerranéen d acteurs du développement
économique
API : Agence de Promotion de Investissement
CNUCED (UNCTAD en anglais) : Conférence des Nations Unies sur le
Commerce et le Développement
IDE : Investissement Direct Etranger
MED 11 : Ensemble de 11 pays du voisinage européen, soit 9 pays
partenaires méditerranéens de l UE (Algérie, Egypte, Israël, Jordanie,
Liban, Maroc, Autorité Palestinienne, Syrie, Tunisie), un pays avec le
statut observateur (Libye) et un pays en voie adhésion, la Turquie.
Malte et Chypre ont rejoint Union en mai 2004.
MED 10 : les mêmes sans la Libye
MENA : Middle East North Africa = MED 10 + Mauritanie, Libye,
Soudan, pays du GCC + Yemen, Iran, Irak, Afghanistan, Pakistan
(géométrie parfois variable)
MIPO : Mediterranean Investment and Partnership Observatory
OMC : Organisation Mondiale du Commerce
PIB : Produit Intérieur Brut
PPM : Pays Partenaire Méditerranéen de UE
R&D : Recherche et Développement
SIG : Système d Information Géographique
TIC : Technologies de Information et de la Communication
UE : Union européenne (on distingue souvent UE 15, ou anciens
membres, UE 10, ou nouveaux membres et UE 27)
WIR : World Investment Report (rapport CNUCED sur investissement
dans le monde)

2
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
Table des matières
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

1. Synthèse : des projets plus modestes et plus partenariaux


en 2009 .............................................................................................. 6
Une adaptation pragmatique à la crise............................................................. 6
Une région relativement protégée..................................................................... 9
Une certaine régionalisation des flux................................................................ 11
Les perspectives : des signes de reprise............................................................ 13
Les réformes doivent se poursuivre dans les pays MED ............................... 14

2. Partenariats : compensation au ralentissement des IDE? ............. 16

3. Secteurs : une baisse sensible du BTP, du tourisme et de la


finance ................................................................................................ 20
Bilan sectoriel global pour 2009 ......................................................................... 20
Deux évolutions contrastées : énergie renoue avec le record de
2007, alors que le BTP poursuit son recul......................................................... 22
Télécoms, finance, tourisme et ciment, la fin un âge d or ?........................ 23
Focus sur les filières d avenir............................................................................. 25

4. Destination des IDE en 2009 : une redistribution des


cartes.................................................................................................. 28
Des pays aux profils très inégaux...................................................................... 28
Cartographie des investissements..................................................................... 30
Une bonne année pour le Maghreb................................................................... 37
Algérie : heureuse surprise .......................................................................................... 38
Maroc : volontarisme industriel payant..................................................................... 38
Tunisie : moins de gros projets, mais une diversification effective....................... 39
Libye : attrait de l or noir .............................................................................................. 40
Tendances très contradictoires au Machreck................................................... 40
Palestine : régime sec..................................................................................................... 41
Egypte : fin de crise en vue ?........................................................................................ 41
Jordanie : un positionnement géopolitique clé ......................................................... 43
Liban : les dividendes économiques de la paix civile.............................................. 45
Syrie : ouverture se poursuit ..................................................................................... 46

3
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
Israël, Turquie, Chypre et Malte touchés par la crise ..................................... 47. d o c u - t r a c k . c
w w
w

w
o

o
.d o .c
c u-tr a c k

Chypre : net repli, sauf dans l énergie........................................................................ 48


Israël : dans l il des européens.................................................................................. 48
Malte : la plateforme logistique compense la baisse du tourisme ......................... 50
Turquie : cap sur l énergie ............................................................................................ 50

5. Investisseurs : une nouvelle typologie d'acteurs ........................... 54


Origine des projets : la proximité redevient un atout..................................... 54
Type d investisseur : la lente montée des PME... ............................................ 56

6. Annexes .......................................................................................... 60
Annexe 1. Liste des projets d IDE détectés en 2009 (ANIMA
MIPO).................................................................................................................... 60
Annexe 2. Liste des projets de partenariat détectés en 2009
(ANIMA MIPO) .................................................................................................. 108
Annexe 3. Distribution sectorielle des projets IDE, (montants
annoncés et nombre de projets, ANIMA MIPO)............................................. 135
Annexe 4. Nouvelle typologie des projets........................................................ 136
Annexe 5. Autres rappels méthodologiques.................................................... 138
approche ...................................................................................................................... 138
Critères de sélection ...................................................................................................... 139
Changements méthodologiques récents .................................................................... 140
Nomenclature sectorielle.............................................................................................. 140

4
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

1. Synthèse : des projets plus


modestes et plus partenariaux
en 2009
Une adaptation pragmatique à la crise
Entrée plus tard dans la crise, la région MED1 semble y répondre de façon
nuancée. Certes, de très gros projets continuent d être annulés, en particulier
en provenance du Golfe. En contrepartie, la proximité avec l Europe et le
besoin de compétitivité des entreprises s intéressant au marché euro
méditerranéen favorisent l espace MED. A la recherche de diversification,
même les petites et moyennes entreprises (PME) considèrent le sud proche
comme un débouché possible, avec moins d obstacles linguistiques,
juridiques, ou logistiques qu avec l Asie. Enfin, le discours sur l Union pour
la Méditerranée semble avoir quelque effet, en particulier en France,
Espagne, Italie, Allemagne, pays où cette initiative a trouvé des relais
politiques (qui existent moins en Europe du nord ou de l est).

Toutes ces raisons peuvent expliquer, par comparaison avec les tendances
mondiales, une moindre décrue des investissements directs étrangers (IDE)
vers l espace MED. Selon l observatoire ANIMA MIPO :

le montant net d IDE annoncé en 2009 s élève à 32,3 milliards d euros


(soit 17% sur 2008, contre 35% à l échelle mondiale selon la CNUCED),

ce sont surtout les grands projets qui souffrent. La taille moyenne des
investissements s est réduite à 62,3 millions d euros (contre 75 en 2008,
77 en 2007 et surtout 89 millions d euros en 2006),

à présent séparés des IDE, les partenariats n ont jamais été aussi
nombreux (300 en 2009, contre 203 en 2008 et une centaine les années
précédentes) ; au total, le cap des 1 000 partenariats a été franchi en
2009.

1 MED 11 : Ensemble de 11 pays du voisinage européen, soit 9 pays partenaires


méditerranéens de l UE (Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Autorité
Palestinienne, Syrie, Tunisie), un pays avec le statut observateur (Libye) et un pays
en voie adhésion, la Turquie. Malte et Chypre ont rejoint Union en mai 2004.
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w
Les entreprises semblent ainsi s adapter de façon pragmatique aux nouvelles w . d o c u - t r a c k . c
w

w
o

o
.d o .c
c u-tr a c k
conditions de marché : projets moins risqués où elles s engagent de façon
mesurée (Figure 1), substitution de partenariats aux investissements (Figure
2), investissements plus modestes (Figure 3).

Figure 1. Evolution des projets selon l intensité de la prise de risque par le porteur
(Source : observatoire ANIMA MIPO, en nombre de projets 2003 2009)
100%
21%
80% 36% Investissement "partiel"
44% 50% 47% 47%
54% (extension, JV, acquisition
60% partielle, concession)

40% 79%
64%
56%
Investissement "global"
46% 50% 53% 53%
20% (création, filiale, acquisition
totale)
0%
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Figure 2. Evolution respective des nombres de projets d IDE et de partenariat


(Source : observatoire ANIMA MIPO, en nombre de projets 2003 2009)

IDE Partenariat
1 000
145 204
800 118
113 300
600

400 732 774 738


38 88 637
519
200
234 298

0
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Figure 3. Evolution de la taille moyenne des projets


(Source : observatoire ANIMA MIPO, en montant brut en millions d euros, 2003 2009)
89,1 77,4
100,0 63,2 75,3 62,3
32,3 39,5
50,0
0,0
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

7
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w
Le point d inflexion dans la stratégie des investisseurs semble synchronisé avec w . d o c u - t r a c k . c
w

w
o

o
.d o .c
c u-tr a c k
la crise économique globale de 2008 2009, mais présente aussi certaines causes
propres. Les IDE vers MED ont culminé en 2006 et 2007, sous la poussée d un
nouvel arrivant, les pays du Golfe, dans un contexte d Eldorado (hausse des prix
pétroliers, opportunités très attrayantes liées par exemple aux privatisations des
télécoms, besoin de diversification des pétrodollars, se traduisant en particulier
dans l immobilier, le tourisme et la banque). Dès 2008, une certaine récession est
apparue pour les mégaprojets, qui ont rencontré des difficultés diverses
(saturation du marché, hostilité des milieux d affaires locaux, alertes sur
l environnement et les aspects sociaux, début de la crise de liquidité). L Europe
est redevenue le 1er investisseur, un partenaire de long terme, aux poches moins
profondes mais plus fiables.

Autre forme de cycle, une certaine rotation sectorielle peut être observée, avec
des engouements momentanés (mais compréhensibles) pour telle ou telle filière.
Le BTP a eu son heure de gloire (avec les cimenteries qui vont avec), mais
devrait rester un secteur majeur du fait des besoins en infrastructures. Dans un
contexte de remontée des prix et d inquiétudes sur l approvisionnement, l agro
alimentaire gagne de l attrait. Un secteur comme la distribution apparaît
aujourd hui stratégique, car les positions sont à prendre dans les pays qui
libéralisent le commerce de détail et s ouvrent au consumérisme occidental
(Turquie, Egypte, Maroc etc.). La Figure 4 illustre ainsi les fortunes diverses de
quelques grands secteurs, l énergie bénéficiant probablement de l attention la
plus constante (et toujours croissante...).

Figure 4. Evolution des flux investis sur quelques grands secteurs tous pays MED
(Source : observatoire ANIMA MIPO, montants nets en millions d euros, 2003 2009)
Banque, assurance, autres services financiers BTP, immobilier, infrastructures
Energie Opérateurs télécom & internet
Tourisme, restauration Verre, ciment, minéraux, bois, papier
18 000
Banque, assurance, BTP, immobilier,
16 000 autres services infrastructures Energie
14 000 financiers
Opérateurs télécom &
12 000
internet
10 000

8 000

6 000

4 000

2 000
Verre, ciment,
0 Tourisme, restauration
minéraux, bois, papier
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

8
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w
Une région relativement protégée w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

Comme ANIMA le pressentait dans les analyses des années précédentes, la


région MED traverse la crise de façon atténuée (Figure 5). Les annonces
d IDE bruts2, à 63 milliards d euros en 2009, ne déclinent plus. Les flux
d investissement nets ont encore régressé, mais à un rythme plus faible, et
avec un redressement sensible en fin d année. Ces flux nets ANIMA (somme
des annonces des entreprises) apparaissent proches des flux CNUCED
(transferts enregistrés par les banques centrales), bien qu ils recouvrent une
réalité différente (investissements tangibles annoncés par un opérateur
étranger, vs. versements réalisés depuis l étranger) et soient exprimés
respectivement en euros, et non en dollars US.

Figure 5. Evolution des flux investis et nombre de projets sur la région MED
(Sources : observatoire ANIMA MIPO, montants en millions , CNUCED en mln US$,
2003 2009)

Flux d'IDE brut (M ) Flux d'IDE net (M )


Flux CNUCED (M$)
120 000 800
102 618
112 686 700
100 000
600
80 000
65 226
500
62 997 63 086 63 642
59 934
60 000 52 562 400
40 251 59 021
54 678 300
40 000 32 309
39 080 200
13 463 35 415 30 772
20 000 13 738 13 394
100
8 999
11 763
0 7 570 0
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Avec une base de flux entrants de l ordre d une trentaine de milliards


d euros annuels en pleine récession mondiale, la région MED a
probablement touché un plancher, nettement supérieur au support atteint
lors de la précédente crise de 2002 2003 (entre 7 et 9 milliards d euros). Elle
conserve une attractivité de l ordre de 3% des IDE mondiaux (un peu plus de
1 000 milliards de dollars pour la CNUCED, contre 1 697 en 2008). Elle a

2 Pour les projets importants, l observatoire ANIMA MIPO distingue entre les
annonces brutes (total indiqué par l opérateur, avec souvent plusieurs phases) et les
montants nets, plus réalistes puisqu ils ne portent que sur la 1ère phase certaine.

9
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w
donc indiscutablement franchi un palier, même si l objectif des 1 000 projets w . d o c u - t r a c k . c
w

w
o

o
.d o .c
c u-tr a c k
et 80 milliards d euros d IDE annuels (5% des IDE mondiaux, pour une
région qui compte 4% des habitants de la planète) est remis à plus tard.

Par ailleurs, comme le montre la Figure 6, ce sont les pays dits « autres
MED », c est à dire Israël et Turquie, plus mondialisés, et donc davantage
touchés par la crise, qui expliquent la baisse observée en 2009. Le montant
global d IDE a au contraire légèrement augmenté pour les pays arabes, au
Maghreb comme au Machreck (où il avait fortement baissé dès 2008,
conséquence du freinage sérieux des projets du Golfe).

Si les pays arabes de la région sont touchés, c est à travers des effets de
second tour, comme la baisse de la fréquentation touristique. Ils continuent
de bénéficier par contre d une demande intérieure forte (surtout
évidemment dans les pays pétroliers ou gaziers) et d effets positifs de la
crise, comme les délocalisations d activités à forte intensité de main d uvre
(textile, automobile), ou le transfert d activités difficilement rentables en
zone euro (cas de l aéronautique, les avions étant achetés en dollars).

Figure 6. Evolution des flux nets investis par région hôte


(Source : observatoire ANIMA MIPO, montants en millions d euros, 2003 2009)

Machreck Maghreb Autres MED


70 000

60 000

50 000 28 243 18 252

40 000
14 858
10 438
30 000 21 675 21 125
12 808

20 000
7 004 8 511
26 545 26 825 8 088
10 000 1 391
1 247 6 760 11 572 9 867 10 989
4 518
1 805 3 612
0
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

10
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w
La région MED continue bien sûr de profiter de ses avantages compétitifs, w . d o c u - t r a c k . c
w

w
o

o
.d o .c
c u-tr a c k
dans un contexte d amélioration générale du climat d investissement
(Algérie mise à part), de plus grande attractivité de certains pôles du sud
(activités impliquant une logistique puissante comme à East Port Saïd ou
Tanger Med) et de basculement de la dynamique économique (croissance et
besoins des pays émergents). D autres avantages sont moins glorieux : il est
par exemple très compliqué aujourd hui de réaliser des projets industriels
lourds sur la rive nord, pour des raisons d environnement. Le sud, moins
regardant et plus optimiste, récupère bon nombre de projets ou d activités
que l Europe héberge moins facilement (sous traitance, télétravail, services
aux personnes etc.).

Une certaine régionalisation des flux


En 2009, l Europe conforte sa place de première région émettrice d IDE vers
les pays MED (54% des montants). Ses investissements au Maghreb et au
Machreck progressent (Figure 7). Le Golfe par contre (20% des montants
2009) poursuit le retrait engagé en 2008, en se concentrant essentiellement
sur le Machreck, qui aura attiré 61% de ses investissements sur 7 ans.
Amérique du nord (12% des montants 2009) poursuit également son
désengagement, en particulier au Maghreb. Quant aux « autres pays »,
essentiellement des pays émergents (12% des montants également), ils
maintiennent bon an mal an leur présence sur MED.

Figure 7. Origine et total des flux investis par origine et par région hôte
(Source : observatoire ANIMA MIPO, montants en millions d euros, 2003 2009)
Maghreb Machreck Autres MED

30 000
103 669 M
25 000
69 567 M
45 148 M
20 000

15 000

10 000
25 068 M
12 680 M
5 000

Europe Golfe USA/Canada Autres pays MED-


11

11
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w
Avec 12,7 milliards d euros sur 7 ans, les investissements intra MED ne w . d o c u - t r a c k . c
w

w
o

o
.d o .c
c u-tr a c k
représentent que 5% du flux total entrant sur la région, ce qui est conforme
aux échanges commerciaux, et reste évidemment insuffisant cela témoigne
d une faible intégration régionale et de pays qui comptent davantage sur
l extérieur (Europe, Golfe, Amérique) que sur leurs voisins proches.

L évolution des IDE en termes de pays d origine est intéressante (Figure 8) :


forte présence de l Europe (en gras) et du Golfe (en ); déclin relatif
des Etats Unis, qui restent le 1er investisseur, de la France (dépassée
récemment par le Royaume Uni, qui investit beaucoup dans l énergie), de
l Italie ; montée de l Allemagne, des Pays Bas, des BRIC (Inde, Chine, Russie).

Figure 8. Flux investis par pays d origine dans les dernières années
(Source : observatoire ANIMA MIPO, montants en millions d euros)
# Origine 2005 2006 2007 2008 2009 Flux 2003-2009
1 États-Unis 6 776 19 040 4 300 4 564 3 696 40 791
2
3 Royaume-
Uni 7 422 1 255 5 351 5 219 6 686 26 604
4 France 2 246 4 412 8 983 2 721 3 481 24 918
5
6
7 Allemagne 937 1 235 1 086 1 562 2 087 7 738
8 Italie 1 552 2 485 1 297 450 918 7 382
9 Pays- Bas 959 332 2 889 1 812 1 120 7 266
10 Égypte 1 415 1 160 3 064 99 130 7 022
11 Espagne 875 1 115 1 417 1 224 945 6 334
12 Grèce 114 2 755 1 826 1 141 258 6 099
13 Inde 849 716 626 1 801 257 4 269
14
15 Canada 755 687 1 802 599 216 4 147
16 Chine 197 1 070 81 1 699 793 4 021
17 Russie 2 059 110 229 1 004 489 3 891
18 Suède 2 705 88 87 124 442 3 624
19 Autriche 131 1 204 437 837 509 3 351
20
21 Autre Europe 1 448 674 1 842 1 667 847 10 080
22 Autre MED-11 406 1 577 778 681 74 3 616
23 Reste du monde 1 574 4 319 3 078 2 976 2 948 16 189
Total 40 251 65 226 59 934 39 080 32 309 256 133

La situation est très différente en nombre de projets (pour les pays qui
dépassent 100 projets sur la période 2003 2009) : la France vient en tête (765

12
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w
projets), suivie des Etats Unis (612 projets), des Emirats (252 projets), du w . d o c u - t r a c k . c
w

w
o

o
.d o .c
c u-tr a c k
Royaume Uni (232 projets), de l Allemagne (206 projets), de l Espagne (176
projets), de l Arabie Saoudite (167 projets), du Koweït (161 projets), enfin de
l Italie (127 projets). Même si un biais est probable du fait de l installation en
France de l équipe ANIMA, cette autre statistique témoigne de la très grande
différence de taille et de type de projets entre :

Européens continentaux (IDE moyen de 33 pour la France, 38 pour


l Allemagne, 36 pour l Espagne, 58 pour l Italie),

Américains investissant aussi dans les start ups (moyenne de 67 ), ou


Indiens dans toutes sortes de business (55 ),

et méga investisseurs dans l énergie, l immobilier ou les télécoms (IDE


moyen de 142 pour le Qatar, 141 pour les Emirats, 115 pour le
Royaume Uni, 96 pour le Bahreïn, 91 pour les Pays Bas).

Les perspectives : des signes de reprise


Certains éléments laissent entrevoir des signes de reprise après la chute
sévère des IDE enregistrée en 2009. Une accélération sensible a été
enregistrée par ANIMA MIPO au cours du 4ème trimestre 2009 (176 projets
enregistrés, soit près du tiers du total annuel). Cette dynamique est
confirmée par les données du 1er trimestre 2010, avec près de 200 projets
enregistrés.

La CNUCED prévoit une hausse modeste des IDE en 2010 : rassurées par la
reprise mondiale prévue par le FMI, qui table sur une croissance de 3,1% en
2010 contre une récession de 1,1% en 2009, les entreprises devraient relancer
leurs plans investissements. Le réservoir important de croissance qui
existe mécaniquement dans la région MED (Figure 9) devrait les encourager.

Figure 9. Croissance du PIB dans quelques pays de la région MED (en %)


Source : Banque mondiale
Pays 1996-2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
Algérie 4,0 2,0 3,0 3,0 2,1 3,9 4,0
Égypte 4,4 6,8 7,1 7,2 4,7 5,2 6,0
Jordanie 4,7 8,0 8,9 7,9 3,2 3,9 4,5
Liban 3,3 0,6 7,5 8,5 7,0 7,0 7,0
Maroc 4,5 7,8 2,7 5,6 5,0 3,0 4,4
Syrie 3,3 5,1 4,2 5,2 3,0 4,0 5,5
Tunisie 5,0 5,7 6,3 4,5 3,3 3,8 5,0

13
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w
Les réformes doivent se poursuivre dans les pays MED w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

Le rapport Doing Business 2010 de la Banque mondiale classe les pays de la


région MENA parmi les meilleurs réformateurs en 2009 (90% des pays de la
région ont entrepris au moins une réforme facilitant les affaires), même s il
enregistre pas de progression en termes de facilité à faire des affaires par
rapport aux autres régions du monde, avec un rang régional moyen de 92ème
sur 183 pays.

Ce constat positif sur la volonté de réforme des pays MED 11 est quelque
peu terni par celui du Global Investment Promotion Benchmarking 2009 (GIPB
2009) de la même institution, qui analyse la capacité des Agences de
Développement Economique à promouvoir investissement (évaluation à
travers des clients mystères et les données disponibles via web). La région
MENA est dépassée par toutes les régions du monde, hormis Afrique
subsaharienne. Israël et surtout la Turquie, qui occupe le 15ème rang mondial,
font figure exception dans la région MED, où malgré les améliorations de
certains sites internet, une approche bureaucratique étouffe l interaction avec des
investisseurs potentiels (GIPB).

En termes de compétitivité, le Global Competitiveness Report 2009 2010 du


World Economic Forum, qui porte sur 134 pays, fait figurer Israël et la
Turquie dans la première moitié de son classement, ainsi que la Tunisie, et
Egypte, qui réussit une bonne progression en 2009. Les autres pays du
Maghreb (hors Tunisie), puis la Syrie, suivent dans la deuxième moitié du
classement (le reste du Machreck ne figurant pas dans les analyses du WEF),
et sont surtout pénalisés par le mauvais fonctionnement de leurs marchés
financiers et du travail. Le cas de l Algérie, qui a les moyens d une stratégie
endogène, du fait de ses ressources pétrolières, est spécifique. En 2008 2009,
le pays a délibérément rendu plus ardu l atterrissage d entreprises
étrangères jugées trop peu citoyennes. Mais, comme le montrent les
difficultés rencontrées par exemple sur l autoroute est ouest, l Algérie
gagnerait à s ouvrir aux IDE, non pas tant à cause du besoin de capitaux, que
pour permettre des transferts au bénéfice des sociétés nationales, établir un
climat des affaires qui soit favorable aux entrepreneurs (étrangers comme
nationaux), et se frotter à la concurrence mondiale.

Les pays MED disposent d une importante marge de progression possible en


termes attractivité des investissements. Un chemin considérable a été
parcouru depuis quelques années. Il ne faut surtout pas s arrêter !

14
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

2. Partenariats : compensation
au ralentissement des IDE?
Plus de 1 000 partenariats associant des entreprises MED ont été détectés sur
7 ans (Figure 10), avec une croissance dans les dernières années qui doit
probablement un peu à l amélioration de la veille assurée par ANIMA, mais
aussi à la crise économique mondiale (substitution aux projets d IDE).

Figure 10. Partenariats par type et année (observatoire ANIMA MIPO 2003 2009)
400
300 Accord de développement
300
Partenariat technologique
204
200 145 Partenariat commercial
113 118
88 Enseigne, magasin, franchise
100
38
Contrat de gestion
0
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 Bureau de représentation

Le Maghreb est la destination la plus attractive (Figure 11), en particulier


pour les enseignes et les accords de développement (coopération entre deux
entreprises sans projet encore localisé). Les partenariats technologiques
représentent 8% des projets pour Israël et la Turquie (« Autres MED »),
contre 4% pour le Maghreb et 3% pour le Machreck

Figure 11. Partenariats par type et région hôte


(Nombre et répartition. Source : observatoire ANIMA MIPO 2003 2009)
500
450 Accord de développement
138
400
350 18 Partenariat technologique
50
300
250 Partenariat commercial
77
47
200 191 9 19
150
27 22 Enseigne, magasin, franchise
74
100 5 110
Contrat de gestion
50 95 4 76
44
0 Bureau de représentation
Maghreb Machreck Autres MED

La carte de la Figure 12 met en évidence la plus forte concentration de


partenariats dans les pays du Maghreb (Maroc et Tunisie essentiellement).
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissemen
nts et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

17
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k Les partenariats sont majoritairement le fait des entreprises importantes c u-tr a c k

(Figure 13). Les trois quarts viennent des multinationales (44%) et des
grandes entreprises (31%). Le Maghreb, qui dispose d une meilleure
intégration industrielle avec l Europe, accueille un peu plus de partenariats
de PME.

Figure 13. Partenariats par taille d entreprise et région hôte


(Nombre et répartition. Source : observatoire ANIMA MIPO 2003 2009)

Machreck Maghreb Autres MED

Multinationale 129 207 107

Grande entreprise 87 152 67

PME 49 136 64

0% 20% 40% 60% 80% 100%

En termes de région d origine (Figure 14), l Europe est associée à plus de la


moitié des partenariats (52%), contre 23% pour l Amérique du nord, 11%
pour les autres pays (émergents), 8% pour le Golfe et 6% pour les projets
intra MED. L Europe est surreprésentée dans les services à la personne
(distribution, ameublement, textile, agro alimentaire), l Amérique du nord
dans la filière électronique (composants, logiciels, équipements) et les
biotechs, le Golfe dans le BTP, la chimie et la banque, les autres pays
(émergents) dans les biens intermédiaires (automobile, électronique grand
public) et l énergie.

La comparaison avec l origine des IDE est éclairante : l Europe se situe


davantage dans une logique partenariale, avec des IDE de taille plus
modeste, une plus forte présence des PME, et des liens industriels créés avec
des entreprises locales. Cette intégration relative vaut surtout sur le
Maghreb, qui est le pré carré de la coopération économique européenne. A
l opposé, le Golfe joue peu les partenariats, les Etats Unis se situant à mi
distance, avec une coopération très centrée sur quelques points forts
(secteurs high tech).

La Figure 14 illustre précisément la faiblesse relative des partenariats


technologiques. Les secteurs de pointe (en italiques et marqué par un point
) sont moins bien représentés que les secteurs traditionnels (tourisme, BTP,
banque, distribution, textile, énergie).

18
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k Figure 14. Partenariats par secteur et région d origine c u-tr a c k

(Nombre. Source : observatoire ANIMA MIPO 2003 2009)


Secteur Europe USA/ Autres Golfe MED-11 Total
Canada pays
Tourisme, restauration 71 56 1 12 9 149
BTP, immobilier, infrastructures 44 16 9 21 7 97
Banque, assurance, autres services
41 18 6 22 9 96
financiers

Distribution 58 8 8 4 78
Textile, habillement, luxe 53 11 1 1 7 73
Energie 24 7 20 4 7 62
Equipements électriques &
17 21 10 48
électroniques

Agro-
alimentaire 25 7 2 1 2 37

Electronique grand public 8 4 10 1 23


Ameublement & équipement du foyer 19 2 1 1 23

Chimie, plasturgie, engrais 4 5 6 4 19


Verre, ciment, minéraux, bois, papier 10 4 2 2 18
Machines et équipements mécaniques 9 5 1 1 1 17

Autre ou non spécifié 6 3 1 10

Métallurgie et recyclage 5 5
Total 519 236 106 85 60 1006

Bien qu essentiellement « qualitatifs » (par rapport aux IDE qui seraient


« quantitatifs »), les partenariats ont un impact macro économique non
négligeable. Ils auraient ainsi créé 33 500 emplois en 7 ans (donnée connue
dans une minorité des cas), soit 33 emplois par projet. Par définition, ils
représentent peu en investissement direct (88 millions d euros dans la base
ANIMA, chiffre qui a peu de signification), mais ils préparent par contre
souvent des investissements futurs. Beaucoup de partenariats généraux des
années 2003 2005 se sont concrétisés en projets industriels effectifs.

19
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

3. Secteurs : une baisse


sensible du BTP, du tourisme et
de la finance
Bilan sectoriel global pour 2009
Dans un contexte de régression du nombre de projets et des flux
d investissement3 vers les pays MED, certains secteurs s en tirent mieux que
d autres (Figure 15).

Figure 15. Variation sectorielle 2008 09 du nombre de projets et du montant brut


(Source : observatoire ANIMA MIPO)
Variation 2009/2008 en montants bruts Variation 2009/2008 en nombre de projets
Autres secteurs
223%
94% Matériels aéronautiques, navals, ferroviaires
91% Constructeurs automobiles & équipementiers
81% Agro- alimentaire
53% Energie
47% Opérateurs télécom & internet
38% Logiciels & prestations informatiques
21% Ameublement & équipement du foyer
17% Equipements électriques & électroniques
9% Métallurgie et recyclage
-
18% BTP, immobilier, infrastructures
-
26% Banque, assurance, autres services financiers
-
39% Tourisme, restauration
-
55% Verre, ciment, minéraux, bois, papier
-
57% Composants électroniques
-
61% Chimie, plasturgie, engrais
-
62% Machines et équipements mécaniques
-
63% Textile, habillement, luxe
-
77% Médicaments
-
83% Distribution
-
87% Electronique grand public
-
99% Ingénierie & services aux entreprises
-
100% Biotechnologies

-
100% 0% 100% 200%

3 Afin de mieux mesurer la dynamique des secteurs d IDE en Méditerranée, ce


chapitre s appuie sur les montants bruts des projets annoncés.
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k a. Les secteurs qui marquent le plus de points sont liés à la demande c u-tr a c k

locale : les services télécoms, qui continuent à se démocratiser et


constituent le seul secteur à gagner des projets par rapport à 2008 (+17%),
la sous traitance automobile (notamment en Turquie) et aéronautique (en
premier lieu dans les pays maghrébins), l agro alimentaire, porté par des
investisseurs du Golfe en quête d approvisionnements régionaux, et
enfin le secteur composite « autres », soutenu par des projets dans les
secteurs de la santé et des médias.

b. Les secteurs qui font plutôt bonne figure par rapport à 2008 sont
notamment les services informatiques & logiciels, ameublement, les
équipements électriques et électroniques et la métallurgie. L énergie,
secteur porté par une demande mondiale forte, est également un cas à
part, avec un plafonnement en projets, mais une croissance en montants.

c. Les principaux secteurs perdants à court terme sont :

les projets concernant les matériaux (verre ciment minéraux papier) et la


chimie plasturgie engrais, projets lourds en capitaux et longs à mettre en
uvre, victimes de cours mondiaux et locaux extrêmement volatils en
dépit d une demande qui reste structurellement importante ;
les industries manufacturières légères, soumises à une forte concurrence
internationale (textile, médicaments, électronique) ;
la grande distribution, qui doit encore faire ses preuves sur certains
marchés (Algérie, Tunisie, Syrie, Libye), tandis que les marchés plus
mûrs (Turquie largement en tête, puis Egypte et Maroc) attirent moins de
projets.
d. Enfin, les secteurs qui devraient souffrir à moyen terme sont :
la construction, surtout sur le segment des mégaprojets résidentiels haut
de gamme, tandis que les mises en chantiers de petits projets immobiliers
et infrastructures se maintiennent ;
le tourisme, qui doit digérer un stock important de projets de création de
capacités nouvelles ;
la finance, qui fait face après quelques années folles à une raréfaction des
opportunités d acquisitions ou de privatisations, avec une évolution vers
une croissance organique basée sur la demande locale.

21
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.c .c
Deux évolutions contrastées : l énergie renoue avec le
.d o .d o
c u-tr a c k c u-tr a c k

record de 2007, alors que le BTP poursuit son recul


Les filières de énergie et de la construction, qui représentent à elles deux
25% du nombre de projets détectés sur 2003 2009 et plus de la moitié des
montants bruts annoncés, ont connu des sorts différents face à la crise.

Figure 16. IDE dans énergie et le BTP, montants bruts et nombre de projets
annoncés (Source : observatoire ANIMA MIPO, millions euros)
Flux énergie Flux BTP Projets énergie Projets BTP
45 000 160

40 000 140
136
124
35 000 120
30 000 105 99
93 100
103
25 000
74 80
20 000
57
67 60
15 000 56

30 40
10 000
14
5 000 25 20
13
0 0
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Après un léger tassement en 2008, les investissements étrangers dans


énergie repartent à la hausse et dépassent à la fois leur niveau avant crise
et les IDE immobiliers, soutenus par des cours mondiaux du pétrole à la
hausse et le lancement de plans nationaux de soutien aux énergies
renouvelables tout autour de la Méditerranée. Après une année 2008 atone,
Algérie et Egypte, les deux grands producteurs hydrocarbures de la
région, connaissent une relance des programmes investissement des
majors.

Quant aux projets immobiliers et infrastructures (y compris transport), ils


souffrent un manque annonces de projets nouveaux (57 projets
seulement en 2009). Les profils de projets changent : à peine 3 mégaprojets
supérieurs à 500 millions euros en 2009, contre 16 et 17 en 2006 et 2007 au
plus fort du boom. Deux tiers des projets sont inférieurs à 50 millions (contre
60% en 2008). La petite Jordanie fait jeu égal avec le grand marché égyptien

22
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k en 2009 (84% des montants annoncés en cumul) grâce à la relance du c u-tr a c k

mégaprojet d Al Maabar à Aqaba.

Une partie du stock des projets immobiliers surdimensionnés annoncés les


années précédentes peine à voir le jour (Cité de la Mer à Oran porté par le
saoudien Snasco, projet Zowara Abu Kemash Development Zone par Emaar
Properties en Libye, Sama Dubai et Gulf Finance House à Tunis), tandis que
certains projets ont été purement et simplement annulés (projets algériens
Emaar Properties, retrait de Sama Dubai du projet Amwaj dans la vallée
du Bouregreg au Maroc, échecs successifs du saoudien Dallah al Baraka puis
de américain Colony Capital pour développer la station balnéaire de
Taghazout toujours au Maroc).

Télécoms, finance, tourisme et ciment, la fin d un âge


or ?
Ces quatre secteurs majeurs pour le sud et est de la Méditerranée ont
successivement ou conjointement connu de fortes accélérations des flux
IDE au début des années 2000, avant de trouver leur rythme de croisière
ou de faire expérience de brusques coups arrêts. Après la vague des
télécoms du début des années 2000 et son pic de 2005 2006 (nouvelles
licences, privatisations), les pays MED ont bénéficié d un boom dans le
tourisme (2005 2006), les services financiers (2006 2007) et enfin les
matériaux de construction, ciment en tête (rachat Orascom Cement par
Lafarge en 2007). La crise a impacté ces filières de façon différenciée.

Figure 17. IDE 2003 2009, par secteur et par année, montants bruts
(Source : observatoire ANIMA MIPO, millions euros)
Télécom Tourisme Services financiers Verre, ciment, minéraux, bois, papier
16 000

14 000
12 000
10 000

8 000

6 000
4 000
2 000

0
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

23
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k a. Malgré de fortes fluctuations des montants investis année en année, les c u-tr a c k

télécoms jouissent une attractivité stable avec une vingtaine de projets


étrangers enregistrés chaque année depuis 2005, même si la saturation de
certains marchés devient évidente (par exemple, en Tunisie, les abonnés au
téléphone 11 millions en 2009 dépassent le nombre d habitants 10
millions). A retenir en 2009 : poursuite de la modernisation et de extension
des réseaux (Turquie, Algérie, Maroc), quelques nouvelles licences 3G (en
Jordanie), une licence fixe et mobile attribuée à Orange en Tunisie, cession
de opérateur Mirs en Israël, et cession partielle de opérateur marocain
Wana au koweitien Zain

b. Les services financiers connaissent un atterrissage en douceur (près de 60


projets encore en 2009), avec des perspectives favorables pour avenir
(modernisation inachevée du secteur, bancarisation en progression). Le désir
de trouver au sud des relais de croissance dans les produits assurance
(offensive du néerlandais Eureko en Turquie), la banque de détail (70
ouvertures pour Société Générale Algérie, programme investissement de
BNP Paribas au Maghreb, en Egypte et en Turquie) mais aussi la banque
affaires et les activités de marché (acquisition de Psagot par Apax Partner
en Israël) pousse les grands acteurs européens à investir. La volonté affichée
de plusieurs régulateurs MED (Algérie notamment) imposer des
augmentations importantes des fonds propres des banques locales, et
ouverture du secteur en Syrie notamment pourraient provoquer des flux
IDE supplémentaires à moyen terme.

c. était le projet Marina Al Qussor de émirati Emaar près d Hergla en


Tunisie (1,5 milliards euros), le tourisme ferait grise mine. Il a attiré que
19 projets en 2009 (investissements directs dans les murs, hors ouverture de
nouveaux établissements sous enseignes étrangères en contrat de gestion),
contre plus de 40 par an en moyenne sur 2004 2008. Cette baisse est due au
stock de projets en cours de réalisation, qui amène chaque année des
capacités nouvelles sur un marché régional où la concurrence est exacerbée
par la stagnation des volumes. Selon la Mediterranean Travel Association
(META), la Méditerranée dans son ensemble a subi en 2009 la plus forte
baisse activité touristique depuis 2000, avec une diminution de 6,4 % des
arrivées internationales qui impacterait plus fortement le Nord de la
Méditerranée ( 9,55 %), que le Sud ( 0,77 %), et Est (+4,31 %). Des données
officielles confirment ce repli en 2009 ( 4% pour les nuitées internationales
au Maroc, 2,3% de revenus touristiques pour Egypte, contre +12% pour la

24
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k Syrie et 39% pour le Liban, +2,8% en Turquie, qui se prépare à jouir de effet c u-tr a c k

« Istanbul capitale européenne de la culture ». Selon des estimations de


l Organisation mondiale du tourisme, le marché mondial devrait croître de
4% en 2010, un chiffre qui ne suffira pas à absorber les capacités
excédentaires produites par les programmes pharaoniques des pays MED.

d. Malgré la mise en production de capacités nouvelles pour le ciment et


autres matériaux et produits semi finis, les prix restent hauts sur la
plupart des marchés MED. Les données de marchés disponibles semblent
indiquer que offre sera pourtant bientôt excédentaire dans certains pays
(Maroc, Algérie) en dépit des programmes de construction de logement et
infrastructures. En attendant, la surchauffe se poursuit, en Egypte
notamment où les importations explosent tandis que les exportations sont
interdites depuis avril 2009. Les investisseurs se sont concentrés en 2009 sur
la Syrie (où les prix du ciment ont été libéralisés fin 2009) et Egypte, ainsi
que, dans une moindre mesure, sur Algérie et la Libye.

Focus sur les filières d avenir


Paradoxalement, alors que industrie pharmaceutique MED peine à attirer
des investissements significatifs, les services de santé jouissent une
attention croissante : poursuite des acquisitions par des fonds de capital
investissement dans le secteur privé turc des services de santé (Carlyle
MENA Partners et Medical Park), création par Saudi German Hospitals
Group (SGH) un hôpital de 300 lits près du Caire, acquisition par indien
Shetty de 100% d Alexandria Medical Services Co, etc. Le secteur de la santé,
industrie des médias et des loisirs (ouverture par allemand Cinemaxx de
40 cinémas à Istanbul, Izmir et Ankara) et éducation supérieure privée
(Supinfo au Maroc, Institut Télécom en Tunisie, etc.) forment ainsi le gros de
la catégorie « Autres secteurs » et expliquent son dynamisme.

Même si le secteur de ingénierie, du conseil et autres services aux


entreprises est en net recul en 2009, il constitue, avec celui du logiciel et des
services informatiques (+38% en montants annoncés en 2009, 45 projets par
an en moyenne depuis 2005) une filière promise à un bel avenir (demande
locale croissante, ressources locales compétitives et fort potentiel à l export).
Les PME et groupes moyens européens, à l origine de 60% des projets pour
ingénierie et autres services et de 30% des projets dans les services
informatiques, fragilisés par la récession, semblent avoir ralenti leurs projets

25
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k implantation. Les multinationales américaines du logiciel, plus solides, c u-tr a c k

poursuivent leurs acquisitions de technologies, surtout au bénéfice d Israël


(80% des montants annoncés et des projets pour le logiciel en 2009).

industrie des biens équipements « made in MED » profite aussi à plein


de la crise, dans la mesure où les marchés locaux sont porteurs et où la crise
a accéléré les décisions de délocaliser certaines productions : automobile
(pôle Renault à Tanger), aéronautique (cluster autour Aérolia à Tunis),
équipements électriques et électroniques, infrastructure réseau,
équipements médicaux (2 projets en Israël et 2 autres en Tunisie). Ces
investissements profitent ainsi surtout aux économies MED dont les
structures de production et exportation sont les plus diversifiées : Maroc,
Tunisie, Egypte, Israël et Turquie.

agroalimentaire jouit un regain intérêt de la part des investisseurs


étrangers, du Golfe surtout. Ces derniers ont acquis en 2009 des dizaines de
milliers hectares au Maroc, en Egypte et en Turquie, et viennent bousculer
des positions établies dans les produits de marque destinés aux marchés
locaux (snacks, produits laitiers, etc.).

26
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

4. Destination des IDE en 2009 :


une redistribution des cartes
La baisse des IDE dans la région en 2009 est accompagnée d une
redistribution des flux, avec un rééquilibrage au profit du Maghreb et du
Machreck. Les IDE ont ainsi fortement baissé dans les « Autres pays MED »
(Turquie, Israël, Chypre et Malte), qui attirent un peu moins de 13 milliards
euros en 2009, soit une baisse équivalente à la moyenne mondiale : 39%.
En revanche Maghreb et Machreck résistent bien après la forte baisse de
2008 : le Machreck reste en tête avec près de 11 milliards euros d IDE
annoncés (contre 10 en 2008), et le Maghreb attire 8,5 milliards euros
(contre 8 en 2008).

Des pays aux profils très inégaux


En termes d attraction des IDE (Figure 18), la région MED comporte 2 poids
lourds, la Turquie et l Egypte, qui ont reçu plus de 50 milliards d euros entre
2003 et 2009, 3 pays majeurs (entre 15 et 30 milliards cumulés, Israël, Maroc,
Algérie), 4 pays intermédiaires (entre 10 et 15 milliards, Syrie, Jordanie,
Libye, Tunisie) et deux pays dont l attractivité a été limitée par les conflits
(Liban et Palestine).

Figure 18. Evolution des IDE par pays et montants nets annoncés
(Observatoire ANIMA MIPO)

2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009


25 000
58 777 M
20 000
30 814 M 70 478 M
15 000

10 000
20 197 M
18 789 M 11 693 M 10 796 M 13 532 M 10 394 M
5 000 6 772 M

442 M
0
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k Les performances réelles sont mieux mesurées en tenant compte de la taille c u-tr a c k

de chaque pays, comme illustré pour la population sur la Figure 19 avec des
montants d IDE lissés sur les 3 dernières années (2007 2009). Quelle que soit
la source (ANIMA ou CNUCED), les flux d IDE par tête sont proches, soit
respectivement en moyenne 152 ou 163 $ (la moyenne mondiale étant de
235 $ par tête). Sur ce critère, seul Israël tire véritablement son épingle du
jeu, les autres pays se partageant entre performance moyenne (Libye,
Jordanie, Tunisie, Turquie) et performance faible (Egypte, Syrie, Maroc,
Algérie). A nouveau le Liban (qui attire beaucoup de transferts financiers,
mais peu de projets industriels) et la Palestine (flux réellement
homéopathiques, même en valeur relative) constituent des cas particuliers.

Figure 19. Performance d IDE par pays et par tête (ANIMA MIPO et CNUCED)
IDE/capita (CNUCED, US$) IDE/capita (ANIMA, )
1 012
1 000
857

750
531
439
500 366
335
287 202 217
250 140 194 181
120 116 77 89
55 74 61 25
70
7
0
Algérie Egypte Israël Jordanie Liban Libye Maroc Palestine Syrie Tunisie Turquie

L analyse en termes de PIB (Figure 20) amoindrit la performance d Israël et


rehausse celle de pays moins riches comme la Jordanie, l Egypte, la Tunisie,
ou, à un degré moindre, la Syrie ou le Maroc. Ces pays font mieux que la
moyenne mondiale (259 $ pour 10 000 $ de PIB).

Figure 20. Performance d IDE par unité de PIB (ANIMA MIPO et CNUCED)
IDE/PIB (x 10 000, CNUCED) IDE/PIB (x 10 000, ANIMA)
1 500
1 237
1 250
988
1 000 847
703
750 599
519
499
500 371 334 302 342
146 239 269 202
250 109 161 168 230 168
39
10
0
Algérie Egypte Israël Jordanie Liban Libye MarocPalestine Syrie Tunisie Turquie

29
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k L année 2009 elle même a été marquée, selon ANIMA, par une baisse c u-tr a c k

sensible du Liban ( 90% en montants nets), de la Syrie ( 58%), de la Libye


( 49%), de la Turquie ( 42%), de la Tunisie ( 34%) et d Israël ( 23%), alors que
la Jordanie (+141%), l Algérie (+70%), le Maroc (+65%) et l Egypte (+50%)
progressent. Mais, comme on le verra, ces évolutions peuvent tenir à un seul
projet géant, ce qui justifie souvent une analyse pluriannuelle.

Cartographie des investissements


Les cinq cartes qui suivent, issues du SIG ANIMA, présentent les annonces
investissements en 2009 :

a. dans tous les secteurs ;

b. de montants supérieurs à 100 millions euros : la Turquie en attire plus


du quart, suivie par le trio Egypte, Maroc, Algérie ;

c. dans les secteurs de énergie, la métallurgie et la chimie en 2009. La


Turquie rejoint les pays attirant le plus de projets investissements
dans énergie grâce au développement rapide de son secteur des
énergies renouvelables (hydro électricité, solaire et éolien) ;

d. dans le tourisme et le BTP : cette carte illustre la concentration


préoccupante sur le littoral, dans des zones particulièrement fragiles et
densément peuplées, de projets souvent bien éloignés des critères de
développement durable ;

e. dans les TIC : Israël conserve une bonne longueur avance face aux
autres pays de la région ;

f. dans automobile, l aéronautique, le naval et le ferroviaire, avec des


projets investissement majoritairement localisés autour des pôles de
Casablanca et Tanger Med, Tunis et Bursa.

30
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissemen
nts et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

31
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissemen
nts et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

32
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissemen
nts et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

33
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissemen
nts et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

34
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissemen
nts et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

35
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissemen
nts et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

36
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k
Une bonne année pour le Maghreb
Le Maghreb résiste plutôt bien au contexte de crise : la sous région fait
mieux que la moyenne MED en nombre de projets en 2009 ( 17% au lieu de
30%) et en montants annoncés (+5% en net et 14% en brut).

Les investissements venant de Europe arrivent en tête : 45% sur 2003 2009.
Ils repartent à la hausse en 2009 (+24%), avec notamment des projets français
dont les montants bruts annoncés passent de moins de 2 milliards euros en
2008 à plus de 5 en 2009. Parmi les plus grosses annonces figurent les projets
pétroliers de Total et GDF Suez en Algérie, projet phare usine Renault
Nissan à Tanger, plusieurs projets télécoms : modernisation des
infrastructures de Maroc Telecom, filiale de Vivendi, 3ème licence de téléphonie
fixe et mobile remportée par Orange avec le local Divona en Tunisie.

Figure 27. Evolution des IDE vers le Maghreb, en nombre de projets et en montants
annoncés (Observatoire ANIMA MIPO)
Flux d'IDE brut ( m) Flux d'IDE net ( m) Nombre de projets

60 000 350
328
285 300
50 000
278 250
40 000 263
219
200
30 000
158 150
20 000 128
100
10 000 50

0 0
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Ces chiffres cachent néanmoins des situations nationales assez diverses :


malgré ses restrictions réglementaires, l Algérie attire paradoxalement
davantage IDE en 2009 qu en 2008;
le Maroc résiste bien en termes de montants;
la Tunisie et la Libye enregistrent une baisse marquée : 2/3 pour les flux
IDE en montants bruts.
Ces disparités reflètent des situations économiques assez variées : les pays
maghrébins ont diversement subi la crise.

37
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.c .c
Algérie : heureuse surprise
.d o .d o
c u-tr a c k c u-tr a c k

adoption en 2008 de mesures contraignantes pour les investisseurs


étrangers pouvait laisser présager un ralentissement des IDE vers Algérie.
Ces mesures prévoient notamment la généralisation du partenariat avec
obligation pour un investisseur étranger de associer à un partenaire
algérien à hauteur de 51% du capital social au minimum, la création de
nouvelles démarches administratives (déclaration auprès de Agence
Nationale pour le Développement de l Investissement ANDI), le recours
obligatoire au marché local, etc.

Or, malgré ces contraintes, la progression des IDE en Algérie est une des
plus fortes de la région pour année 2009. Le nombre de projets se maintient
et les montants nets annoncés passent de 1,5 à près de 2,5 milliards euros
après l observatoire ANIMA MIPO, alors que ANDI enregistrait une
hausse de 40% au cours des 9 premiers mois de 2009. Ces bons chiffres sont
cependant quasi exclusivement imputables au secteur de énergie, qui
représente à lui seul 9 des 10 plus gros projets de année, avec notamment
les projets des groupements Total+Partex pour les gisements gaziers
d Ahnet, Rosneft+Stroytransgaz dans le périmètre Gara Tisselit,
Anadarko+Conoco Phillips pour le complexe pétrolier et gazier d El Merk, et
celui de GDF Suez dans le champ de Touat.

En revanche, les autres secteurs de économie algérienne attirent peu de


capitaux étrangers, hormis celui de la banque, boosté par le règlement
adopté en 2008 qui exige que le capital minimum des banques et des
succursales de banque soit quadruplé pour passer de 2,5 milliards de dinars
à 10 milliards de dinars. Cette mesure a notamment provoqué
augmentation de capital des filiales Fransabank, Trust Bank Algeria,
Citigroup, BNP Paribas, Société Générale et Gulf Bank Algérie.

Le bilan 2009 est donc mitigé : si on peut se réjouir de ne pas enregistrer


impact négatif évident des mesures prises en 2008, la diversification
industrielle qui préparera l Algérie à l après pétrole n avance guère.

Maroc : volontarisme industriel payant


Le Maroc enregistre une baisse proche de la moyenne régionale en termes de
nombre de projets, mais résiste très bien en termes de flux nets puisque les
montants passent de 2 milliards euros en 2008 à 3,3 milliards en 2009. Ces
bons résultats ont été rendus possibles par la politique volontariste du

38
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k Royaume, qui a pas hésité à mobiliser la Caisse de Dépôts et de Gestion c u-tr a c k

(CDG) dans des joint ventures pour la mise en uvre de projets stratégiques
comme usine Renault de Tanger Med, la zone franche de Kenitra du
logisticien espagnol Edonia World ou encore les futurs complexes
touristiques de Chibka, aux cotés de égyptien Orascom, et Ifrane avec la
Kuwait Investment Authority. A travers sa filiale MedZ, la CDG est un
opérateur très actif dans la mise en place de zones industrielles, de clusters
et autres technopôles qui fleurissent au Maroc.

Les plus gros projets annoncés au Maroc en 2009 concernent un portefeuille


diversifié de secteurs : métallurgie (usine de production de billettes à Sidi el
Aïdi du britannique Liberty en joint venture avec le groupe local MIS),
énergie (contrat de concession remporté par émirati Taqa pour des
centrales électriques à Jorf Lasfar), automobile (usine Renault de Tanger
Med), télécoms (Vivendi et sa filiale Maroc Telecom à Rabat, prise de
participation de Zain et Al Ajial Investment Fund dans Wana), banque
(participation supplémentaire de Crédit Mutuel CIC au capital de la BMCE),
tourisme (construction de complexes touristiques dans les villes impériales
par Pierre et Vacances), etc.

Coté investisseurs, les européens creusent écart avec le Golfe en 2009 en


fournissant les deux tiers des flux IDE contre un quart pour le Golfe. Les
pays MED obtiennent un meilleur score que les années précédentes, grâce à
des investissements du gouvernement libyen dans les secteurs de
immobilier (hôtels à Marrakech et Casablanca) et de la chimie (unité de
production d acide phosphorique à Jorf Lasfar).

Tunisie : moins de gros projets, mais une diversification effective


En Tunisie, la tendance 2009 des IDE est plutôt atone, même si les objectifs
nationaux sont atteints avec 1,3 milliard euros d entrées de capitaux
étrangers d après l agence de promotion des investissements tunisienne
FIPA. La FIPA avait ainsi enregistré une baisse de l ordre de 32,2% à la fin
novembre 2009 par rapport à la même période de l année précédente. Les
données ANIMA MIPO confirment ce recul ( 34%, mais seulement 18%
pour le nombre de projets).

La baisse des flux IDE est essentiellement imputable à l absence de gros


projets, à l exception du projet de marina dans le Golfe Hammamet de
émirati Emaar et de acquisition d une licence de téléphonie par le français

39
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k Orange. La Tunisie avait attiré au cours des années précédentes davantage c u-tr a c k

de projets immobiliers liés aux capitaux du Golfe, et quelques projets


énergétiques d envergure. Les secteurs de énergie et du tourisme restent
toutefois prédominants, tandis que FIPA relève pour sa part la hausse des
IDE dans le secteur des industries mécaniques, électriques et électroniques,
qui doublent par rapport à 2008. La constitution autour de sous traitant
d Airbus d un pôle aéronautique est un résultat remarquable.

Libye : attrait de l'or noir


La Libye enregistre une tendance similaire à la Tunisie : une baisse modeste
en termes de nombres de projets ( 22%), et plus marquée en termes de
montants ( 49%), soit 1,6 milliards euros en montants nets en 2009. Sans
surprise, les plus gros secteurs sont ceux de énergie, des BTP et
infrastructures. La chimie permet également d attirer quelques gros projets :
le marocain OCP s associe à Libya Oil Holding pour construire une unité de
production d ammoniac de 800 000 t/an, permettant ainsi établir un projet
croisé à celui de la Libya Oil Holding qui investit dans la production acide
phosphorique à Jorf Lasfar ; le norvégien Yara prend 50% du complexe de
production d urée et d ammoniaque de Marsa El Brega, développé en JV
avec des acteurs étatiques libyens.

Tendances très contradictoires au Machreck


Pour la première fois depuis le lancement de observatoire ANIMA MIPO en
2003, les montants IDE nets annoncés par les investisseurs européens
dépassent en 2009 ceux du Golfe (5,3 milliards euros contre 3,4 milliards
euros4). L Amérique du nord arrive 3ème avec 1,3 milliards euros
investissements annoncés en 2009 (dans les logiciels et les télécoms en Jordanie
et dans les territoires palestiniens ou encore dans énergie et agroalimentaire
en Egypte et en Syrie). En montants nets, les grands gagnants sont Egypte et la
Jordanie, avec respectivement 7,3 et 2,4 milliards euros perçus en 2009 (+50% et
+141% par rapport à 2008), alors que seulement 1,1 milliard euros ont été
enregistrés vers la Syrie en 2009 ( 58% par rapport à 2008).

4 Cependant, en montants bruts (incluant toutes les phases des projets annoncés), les

entreprises du Golfe restent très loin devant avec 15,2 milliards euros d IDE (méga
projets de Barwa au Caire et al Maabar à Aqaba) contre 6,6 milliards pour Europe
(principalement dans énergie, avec par exemple les projets de BG, BP et ENI en Egypte).

40
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.c .c
Palestine : régime sec
.d o .d o
c u-tr a c k c u-tr a c k

La baisse de aide publique internationale (seuls 278 sur 394 millions


euros d aide internationale promise ont été perçus durant le premier
semestre 2009) est guère compensée par les investissements privés
étrangers selon observatoire ANIMA MIPO. En effet en montant brut, les
flux IDE vers les territoires palestiniens représentent à peine 26 millions
euros en 2009, contre les 611 millions euros d IDE atteints en 2008, cela
malgré les nombreuses promesses aide à la reconstruction faites depuis
étranger, et en particulier dans les capitales arabes. Trois projets IDE (à
vrai dire d inspiration publique pour deux d entre eux) ont été détectés vers
les territoires palestiniens en 2009 :

L équipe israélienne du groupe américain Cisco Systems poursuit ses


investissements au bénéfice de 2 start ups palestiniennes basées à
Ramallah, dont Asal Technologies ;
La Banque Européenne d Investissement participe au Middle East
Venture Capital Fund, 1er fonds de capital risque axé sur les territoires
palestiniens et le secteur IT ;
La Banque mondiale prend une participation dans Wataniya Palestine,
qui construit un réseau de téléphonie mobile en Cisjordanie.
Les initiatives visant à revivifier économie nationale et à encourager
investissement étranger dans les territoires palestiniens restent plus que
jamais actualité, comme en témoignent les positions réformatrices et pro
business prises par actuel premier ministre. Ainsi Agence de Promotion
des Investissements de la Palestine (PIPA) organise en juin 2010 à Bethléem
une grande conférence sur investissement qui servira surtout, pour les
palestiniens, à rappeler à la communauté internationale les engagements
pris en faveur de la reconstruction économique des territoires palestiniens.

Egypte : fin de crise en vue ?


Bien que ses sources de financement externes aient été fortement dégradées
par le ralentissement économique mondial (flux touristique, trafic du canal
de Suez et transferts des émigrés entre autres), Egypte a tenu bon en 2009.
Après 5 années de très forte croissance « à la chinoise » (entre 6 et 8% de
croissance annuel du PIB dès 2004), le Caire maintient le taux de dynamisme
de son économie autour des 4,5% en 2009. La Banque mondiale anticipe

41
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k même un sursaut de croissance à partir de 2010, qui devrait permettre au c u-tr a c k

pays de renouer avec ses taux avant crise (+5,2% en 2010 et +6% en 2011).

Sans grand changement par rapport aux années antérieures, les secteurs de
immobilier et de énergie attirent les plus gros investissements étrangers
sur le sol égyptien (le secteur BTP, immobilier, infrastructures attire à lui
seul pratiquement 7 milliards euros d IDE en 2009, énergie 5,9 milliards),
avec en tête de palmarès le qatari Barwa, qui lance un mégaprojet
immobilier dans la ville de New Cairo pour la bagatelle de 6,5 milliards
euros. Cependant, en nombre de projets immobiliers et urbains, les
investisseurs du Golfe se font beaucoup plus discrets par rapport aux belles
années de la période 2004 2007, avec une certaine inflexion vers des projets
moins spéculatifs comme celui du dubaïote Emaar Properties, qui signe un
contrat avec le Water Authority Company of Great Cairo pour
l approvisionnement en eau et l irrigation d Uptown Cairo.

Dans la filière de aménagement industriel et urbain, les investisseurs


chinois et européens ont répondu présents en 2009. Alliant savoir faire
technique et forte maîtrise des coûts de main uvre, les investisseurs
chinois continuent de grignoter des parts de marchés, à l instar de TEDA qui
remporte pour 187 millions euros un nouveau projet d aménagement en
concession près du port de Sokhna. Côté européen, c est l espagnol Consorci
de la Zona Franca de Barcelona qui noue pour 86,7 millions euros un
partenariat avec l égyptien Pyramids Industrial Parks pour créer une zone
industrielle dédiée aux projets textiles et mécaniques (10th of Ramadan
City). Son compatriote FCC (Aqualia) obtient quant à lui le contrat de
concession sur 20 ans en BOT pour la station d épuration du Caire, en JV
avec Orascom Construction Industries.

Dans le secteur de énergie, le britannique BG Group investit via sa nouvelle


campagne de forage sur la concession West Delta Deep Marine (24 à 32
nouveaux puits nécessitant près de 2,2 milliards euros). L appétit des
investisseurs européens pour les ressources pétrolières et gazières
égyptiennes se confirme en 2009 (déjà 21 projets dans ce secteur détectés en
2008), avec par exemple le britannique BP qui s associe avec l italien ENI
(multi investisseur en Egypte en 2009, en particulier dans le Sinaï) pour
exploiter le champ offshore de Ras El Bar, tandis que l entreprise étatique
polonaise PGiNG a obtenu un permis d exploration de 7 ans pour les
champs pétrolifères de Bahariya en coopération avec l égyptien EGPC.

42
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k Le positionnement récent comme plate forme technologique offshore offrant c u-tr a c k

coûts compétitifs (Smart Village et autres pôles technologiques qui


essaiment autour Caire et dans le delta du Nil) et proximité géographique
avec les marchés européens, africains et asiatiques suscite l intérêt
d entreprises technologiques étrangères par exemple italien Interact ou
allemand SQS. Toujours au Caire, il faut citer ouverture du nouveau
centre de relation client par américain Stream tandis que Indien ICICI
Group, société d outsourcing informatique, choisit Egypte pour créer son
centre régional de services.

Le monde égyptien de la finance et du private equity est resté attractif


malgré la tempête financière de 2009 (12 projets IDE détectés en 2009 dans
ce secteur, représentant 353 millions euros). Par exemple, le fonds
d investissement britannique Actis a pris 9,35% de Commercial International
Bank (CIB) pour 175 millions euros ; le fonds suisse SIFEM a investi dans
Sphinx Turnaround Fund, un fonds de capital investissement ciblant les
PME égyptiennes en difficulté financière. Selon la Banque mondiale, le
programme de réformes du secteur financier égyptien représente le
mouvement le plus avancé, profond et complet dans le monde arabe en
faveur d un renforcement du secteur financier. Le secteur bancaire est à
présent majoritairement contrôlé par le secteur privé et ouvert à la
concurrence, comme le symbolisent la privatisation de la 4ème plus grande
banque publique, Bank of Alexandria, et la cession de 94% des actions
bancaires possédées par l État à des banques à capital partagé.

Jordanie : un positionnement géopolitique clé


Etat tampon stratégiquement situé entre Israël et la péninsule arabique, la
Jordanie continue apparaître aux yeux des opérateurs internationaux
comme une sorte de terrain neutre, ouvert sur le monde, favorable aux
capitaux étrangers et où il fait bon investir. Avec ses nombreuses zones
franches exportatrices, principalement concentrées autour du port Aqaba,
la Jordanie a clairement fait le choix internationaliser son économie pour
pallier absence de ressources pétrolières. Bien que durement frappé par la
crise (le taux de croissance du PIB est passé de 5,6% en 2008 à 2% en 2009),
Amman continue de mettre les bouchées doubles pour améliorer son climat
des affaires, un des plus favorables à l investissement étranger dans la
région.

43
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k 29 projets IDE ont été détectés par observatoire ANIMA MIPO vers la c u-tr a c k

Jordanie en 2009, pour un montant net cumulé de 2,4 milliards euros, soit
plus du double du montant enregistré en 2008 (1 milliard euros). Ce
doublement est en grande partie dû au mégaprojet immobilier porté par
émirati Al Maabar, qui construit le complexe touristique Marsa Zayed pour
la somme de 6,5 milliards euros échelonnés sur 5 ans. Comme entre 2005
et 2008, et en dépit du ralentissement économique mondial, le BTP et
immobilier continuent occuper une place de choix (7 projets IDE
recensés en 2009), avec notamment le projet du koweïtien Action Group
Holdings qui ouvre un hôtel à Amman sous la marque Ibis via son alliance
stratégique avec la chaine hôtelière française Accor. De son côté, la CDG
marocaine a racheté 50% du capital du local Al Sharq pour le projet de ville
Abdallah Ibn Abdelaziz à 25 km au nord d Amman.

Dans le secteur de eau, sujet intérêt national, est l expertise européenne


qui est mise à contribution, comme en témoigne le projet du suédois Sweco
qui gagne un contrat de concession (BOT) de 25 ans pour construire un
système d approvisionnement en eau (12,7 millions euros) tandis que le
français Degrémont s engage pour 148 millions euros dans un projet pour
approvisionner Amman en eau à partir de l aquifère de Disi, à 325 km au
sud de la capitale.

Dans les TIC, France Télécom marque des points en 2009 via sa filiale locale
Orange Jordan (création d un centre d information pour la sécurité, d un
centre d appels au sein de l université privée Al Ahliyyah Amman, achat
pour 26,6 millions euros d une licence 3G). Grâce aux transferts de
technologie réalisés en partie avec appui de la diaspora, les start ups
internet locales attirent de nombreux investisseurs américains comme le
géant Yahoo! qui rachète pour 59 millions euros le portail Maktoob.com
pour renforcer ses contenus en langue arabe. Intel a également multiplié les
prises de participations dans les start ups jordaniennes (ShooFeeTV, site
agrégateur de programmes TV des chaînes satellites arabes; Jeeran, portail
web dont les contenus sont gérés par les utilisateurs).

Un noyau industriel militaire commence à se constituer autour de


entreprise publique jordanienne KADDB qui crée en 2009 une usine de
véhicules blindés légers en JV avec le sud africain Paramount Group, ainsi
qu un chantier naval militaire pour produire des vedettes légères AMP 137
en partenariat avec américain RiverHawk Group.

44
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.c .c
Liban : les dividendes économiques de la paix civile
.d o .d o
c u-tr a c k c u-tr a c k

Après plusieurs années de convulsions sociales et politiques, Beyrouth


perçoit les premiers dividendes économiques de la paix civile. Les signes de
stabilisation se multiplient. Ainsi, près de 2 millions de touristes (étrangers
et membres de la diaspora confondus) ont foulé le sol libanais en 2009, un
niveau jamais atteint même avant les années de guerre civile.

Comme en 2008, activité économique du pays est maintenue à un rythme


soutenu (6% de taux de croissance enregistré en 2009 et 7% envisagé pour
2010 selon la COFACE), même si le point noir de économie reste un taux
endettement public très élevé couplé à un sous investissement chronique
dans les infrastructures de base.

Cette bouffée d optimisme n est pas passée inaperçue à l étranger : selon le


ministère libanais de économie, les investisseurs internationaux ont injecté
près de 4,3 milliards de dollars dans économie nationale en 2009, soit une
hausse nette de 20% par rapport à 2008 selon la même source. 10 projets
IDE ont été détectés vers le Liban par observatoire ANIMA MIPO en
2009, principalement dans le tourisme, la distribution et le secteur des
services aux entreprises :
dans la distribution, les investisseurs du Golfe arrivent en tête avec le
koweïtien Alshaya Group (3 boutiques H&M à Beyrouth), ou émirati
Majid Al Futtaim (centre commercial dans la banlieue sud de Beyrouth
pour 28,6 millions euros) ;
3 projets IDE ont été identifiés dans le secteur de l ingénierie et des
services aux entreprises : le publicitaire américain Saatchi and Saatchi
crée une filiale à Beyrouth, « Saatchi & Saatchi Levant », pour servir les
marchés régionaux; les français Téléperformance et Aéroports de Paris
ouvrent respectivement un centre d appels et un bureau de
représentation dans le pays ;
malgré les perspectives de croissance dans le secteur du tourisme,
seulement 3 projets IDE ont été détectés en 2009, dont celui du groupe
hôtelier Four Seasons qui fait son entrée sur le marché libanais en
ouvrant un hôtel de luxe à Beyrouth pour 80 millions euros (300
emplois prévus). De son côté l espagnol Fuenso Group double la mise
en créant dans la capitale son premier spa, ainsi qu un hôtel boutique
(les deux établissements seront inaugurés en 2012).

45
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.c .c
Syrie : l ouverture se poursuit
.d o .d o
c u-tr a c k c u-tr a c k

La diversification de économie syrienne est renforcée tout au long de


année 2009, portée par la volonté réformatrice des autorités. Sur fond de
rapprochement diplomatique décisif opéré entre Damas et ses voisins
arabes, et en particulier avec le Liban et Arabie Saoudite, les investisseurs
étrangers profitent des vagues successives de libéralisation pour remettre à
niveau un appareil industriel qui manque cruellement de nouvelles
technologies et argent frais. Mais malgré un taux de croissance honorable
si on le compare à celui des voisins turcs et jordaniens (3% en 2009, 4%
prévu en 2010 et 5,5% en 2011), les investissements étrangers ont fortement
reculé tant en nombre qu en montants selon observatoire ANIMA MIPO.
Seulement 23 projets (principalement dans la banque, énergie et la
construction) ont été détectés en 2009.

ouverture du secteur bancaire et financier, qu a symbolisé l inauguration


en grande pompe du Damascus Stock Exchange en mars 2009, a généré un
réel engouement de la part des professionnels internationaux du secteur
(l activité bancaire en Syrie aurait progressé de 14% en 2009 selon la Banque
Centrale Syrienne), même si en nombre de projets la tendance est baissière
par rapport à 2008. La société de courtage jordanienne Al Sanabel a obtenu
une licence pour opérer à la bourse de Damas; le groupe financier iranien
Bank Saderat Iran a créé une nouvelle banque commerciale en partenariat
avec Commercial Bank of Syria.

Le marché syrien des services aux entreprises continue de ouvrir, attirant


en 2009 le spécialiste de la communication institutionnelle Memac Ogilvy,
qui ouvre un bureau à Damas en partenariat avec Shafik Droubi.

En lançant son premier hôtel boutique à Damas en 2012, investisseur


espagnol Fuenso Group signe le seul investissement touristique de 2009
(contre 6 projets dans le secteur du tourisme détectés en 2008). Le secteur du
BTP et de la construction demeure stratégique aux yeux des investisseurs
étrangers (5 projets détectés en 2009, 6 en 2008) malgré la crise financière qui
a frappé Dubaï (100 millions euros investis dans immobilier syrien en
2009 contre 198 millions en 2008 et près de 829 millions en 2007). Parmi les
partenariats clés noués dans ce secteur, le turc BIOIAS a gagné pour 29
millions euros le contrat BOT pour le projet Aleppo Gate en partenariat
avec le groupe local Souria Holding. La Syrian Qatari Holding, société créée
par le fonds souverain Qatar Investment Authority pour investir en Syrie, a

46
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k lancé 2 projets de stations d épuration à Jaramana et Swuedah en BOT (74 c u-tr a c k

millions euros).

Plusieurs groupes étrangers ont poursuivi leurs investissements dans le


secteur énergétique en 2009, qui demeure vital pour le développement
économique syrien. Le Français Total augmente une nouvelle fois la
production du champ de Tabiyeh pour développer les exportations de gaz à
travers le réseau national. La China National Electric Equipment
Corporation remporte un contrat public pour l ajout de 2 turbines à vapeur à
la centrale électrique existante de Zara. De leur côté, le croate INA et la
Syrian Petroleum Company ont noué un partenariat pour la construction
une raffinerie à l ouest de Palmyre (15 millions euros), tandis que le
russe Tatneft signe un accord exploration pétrolière de 7 ans dans la
région de Deir Ez Zor.

Israël, Turquie, Chypre et Malte touchés par la crise


La région dite « Autres MED » a été atteinte de plein fouet par la crise :
croissance un demi point de PIB en Israël en 2009, récession en Turquie,
ainsi qu à Chypre et Malte (qui bien qu Etats membres de l Union,
continuent d être suivi par ANIMA). Ces pays ont été durement affectés par
la baisse des IDE : aussi bien en termes de nombre de projets (168 projets
annoncés, soit 42%), de montants bruts (19,7 milliards euros, soit 23%),
que de flux nets (12,8 milliards euros, soit 39%).

Comme les années précédentes, l Europe arrive en tête des régions


émettrices de projets, avec 60% des montants annoncés. Historiquement plus
élevés dans ensemble « Autres MED » que dans le reste de la région, les
investissements nord américains se maintiennent en deuxième position
malgré la forte contraction observée depuis 2007 (ils ne représentent plus
que 15% des montants annoncés contre 29% sur la période 2003 2009). Les
pays émergents remportent une nouvelle fois la troisième place au
classement (avec 14% des montants annoncés), bien que le volume et la taille
de leurs investissements aient fortement baissé (en 2008, ils représentaient
23% des montants totaux annoncés). Les pays du Golfe arrivent légèrement
derrière (avec 12% des montants annoncés), marquant un nouveau recul par
rapport à l année précédente.

En termes de type d investisseur, les grandes entreprises, particulièrement


actives en 2009, ont presque autant investi dans ensemble « Autres MED »

47
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k (42% des montants annoncés, contre 21% en 2008) que les multinationales. A c u-tr a c k

origine de la moitié des annonces, ces dernières se sont concentrées sur des
projets symboliques, nécessitant un ticket moyen faible (elles ne représentent
plus que 44% des montants annoncés, contre 57% en 2008). A noter que les
PME (derrière 10% des montants annoncés) se sont relativement bien
maintenues dans le contexte de crise généralisée. Elles ont certes moins
investi qu en 2008, année record (où elles représentaient 22% des montants
annoncés), mais dépassent leur niveau de 2007. Cette tendance positive
confirme le rôle déterminant des PME dans le développement de Chypre,
Malte, Israël et de la Turquie et indique une réduction des obstacles à
investissement dans ces pays.

Chypre : net repli, sauf dans l'énergie


Relativement stable au début de la crise, économie chypriote est entrée en
récession en 2009. Après une année record, les IDE dans le pays ont
fortement baissé : seuls 10 projets ont été enregistrés (contre 18 en 2008),
pour un montant brut de 1,6 milliard euros (contre 1,8 en 2008) et 580
millions euros en flux nets (contre 1,1 milliards en 2008).

Le secteur de énergie permet de limiter la chute des montants grâce au


mégaprojet d exploration gazière de américain Noble Energy dans la
région de Tamar et au projet éolien du danois DK Wind Supply, financé
grâce au fonds géré par l Anglais Platina Partners et à un prêt de la BEI.
autres secteurs ont également attiré les investisseurs étrangers : les
infrastructures (BOT pour une usine de dessalement d eau de mer remporté
par le groupe autrichien EVN), la logistique (rachat du transporteur IMCL
Holdings par la société danoise Unifeeder), ameublement et le textile avec
les PME espagnoles Sancal et Star Textil.

Particulièrement touchés par la crise, les secteurs de immobilier et du


tourisme ont en revanche attiré aucun projet majeur investissement
étranger en 2009.

Israël : dans l' il des européens


économie israélienne, qui a échappé de justesse à la récession en 2009,
devrait connaitre une reprise en V dès 2010 grâce aux mesures de soutien
adoptées notamment dans le domaine du financement de la recherche et de
innovation. En 2009, impact de la crise est néanmoins fait sentir sur les

48
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k IDE : 49 projets ont été recensés (contre 72 en 2008) pour un total de 2,5 c u-tr a c k

milliards euros (contre 3,3 milliards en 2008, soit une chute de 23%). Cette
baisse, plus importante qu en 2008 ( 14%), est en grande partie due à la
frilosité des entreprises américaines, historiquement très présentes en Israël.

Entre 2003 et 2009, ces dernières ont généré près de 80% des IDE en Israël.
En 2009, avec 1,1 milliard euros annoncés, contre 2,7 en 2008, leur part est
tombée à moins de 50%. Elles se sont concentrées sur le rachat entreprises
dans les secteurs de électronique, de informatique et des sciences de la vie
pour développer leurs capacités de R&D et de prestation de services :
acquisition par Medtronic de la société Ventor, qui développe des valvules
insérables par cathéter, rachat par IBM de Guardium, start up spécialisée
dans la sécurité informatique, acquisition par Broadcom du développeur de
solutions réseaux Dunes Networks, etc.

Les entreprises européennes se sont, quant à elles, distinguées en apportant


plus de la moitié des montants IDE annoncés en 2009, contre un cinquième
en moyenne pour la période 2003 2008. Les investisseurs britanniques
arrivent en tête de classement (510 millions euros d investissements
annoncés), avec des projets dans le secteur financier : Apax Partners est
devenu actionnaire majoritaire de Psagot, la plus grande banque
investissement du pays, tandis que Phoenix Corporate Finance Partners
ouvrait une agence à Herzliya pour conseiller les entreprises européennes et
américaines dans leurs projets de fusion acquisition ou partenariat avec des
entreprises high tech israéliennes. A noter également la sélection de la joint
venture entre la PME britannique Hutchinson Environmental Solutions et le
local IDE Technologies pour la station de dessalement de Sorek.

Les entreprises allemandes se sont montrées particulièrement dynamiques


dans le secteur de énergie : Siemens se positionne sur le secteur solaire de
grande échelle en rachetant Solel et Arava Power. Pour leur part, les
entreprises françaises se sont concentrées sur le secteur des TIC : rachat par
deux sociétés de homme d affaire Patrick Dahi de l opérateur mobile
israélien Mirs et de parts dans la chaine câblée Hot, en vue un futur
rapprochement.

Les entreprises israéliennes, dont le potentiel innovation est mondialement


reconnu, continuent donc attirer les investisseurs étrangers. Le
développement des start ups et entreprises high tech pourrait toutefois pâtir
du net ralentissement du marché israélien du capital risque, qui repose en

49
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k grande partie sur les investisseurs institutionnels étrangers. D après le c u-tr a c k

Centre de recherche IVC, les fonds locaux ne sont parvenus à lever que 165
millions euros en 2009, soit le niveau le plus faible depuis 5 ans et une
baisse de 72% par rapport à 2008. Au vu des premiers signes de reprise, la
capacité d innovation de économie israélienne, dimension centrale de son
attractivité, devrait néanmoins sortir indemne de la crise.

Malte : la plateforme logistique compense la baisse du tourisme


Entrée en récession dès la fin de année 2008, économie maltaise a été
fortement touchée par la crise en 2009, notamment dans les secteurs de
industrie et du tourisme. Pays de très petite taille, Malte dépend
grandement des recettes touristiques et des investissements étrangers. Or ces
derniers ont également baissé. L observatoire ANIMA MIPO a enregistré
que 9 projets en 2009 (contre 10 en 2008), pour un montant total de 317
millions euros (contre 470 millions en 2008).

Comme Chypre, Malte a enregistré aucun projet majeur dans les secteurs
de immobilier et du tourisme. La stabilité de son secteur bancaire a en
revanche décidé la Banque nationale de Grèce à racheter Finansbank Malta
pour 133 millions euros.

Grâce au rayonnement de son aéroport international et aux mesures visant à


encourager le développement du secteur, le pays a par ailleurs attiré
plusieurs entreprises aéronautiques : le suisse SR Technics, allemand MCM
ou encore le fabricant italien de drones International Aviation Supply, qui
bénéficieront des infrastructures du parc aéronautique de Safi, en cours de
structuration. Le secteur du transport maritime a quant à lui été marqué par
extension jusqu en 2069 de la concession du port franc de Malte à
armateur marseillais CMA CGM, qui est engagé à investir 130 millions
euros et créer 500 emplois au cours des 5 prochaines années. 2009 a
également confirmé l attractivité de secteurs comme industrie
pharmaceutique (génériques), les TIC et les services aux entreprises.

Turquie : cap sur l'énergie


Confrontée à la baisse simultanée de ses exportations et de la demande
intérieure, l économie turque est entrée en récession en 2009. Les mesures
prises par le gouvernement et la Banque centrale ont néanmoins permis

50
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k éviter le pire, et la capacité du pays à résister aux chocs externes a été c u-tr a c k

saluée par les agences de notation et par les marchés financiers.

Avec la réduction de la demande internationale, les investissements


étrangers ont fortement baissé. En 2009, observatoire ANIMA MIPO a
enregistré que 100 projets IDE, contre 190 en 2008. Avec seulement 15,3
milliards euros annoncés, contre 19,9 milliards en 2008 (soit une baisse de
23%), la Turquie conserve tout de même sa première place au classement,
volée à l Egypte en 2008. Comme dans le reste de la région, les entreprises
européennes ont renforcé leur présence dans le pays (63% des montants
annoncés, contre 54% au cours de la période 2003 2009), au détriment des
Etats Unis (qui ne représentent plus que 3% des montants annoncés, contre
10% au cours de la période). L Allemagne arrive en tête des investisseurs
étrangers (avec 4,6 milliards euros annoncés), loin devant Arabie
Saoudite (2,4 milliards), Azerbaïdjan (1,7 milliards), le Royaume Uni (1,6
milliard) et les Pays Bas (1 milliard). Avec 333 millions euros annoncés, les
Etats Unis arrivent en 12ème position.

Moteur de la croissance turque au cours de la dernière décennie, le secteur


automobile a été particulièrement touché par la crise. Face à la baisse des
exportations, le gouvernement a tenté de doper la consommation nationale
par une réduction de taxes. La crise du secteur ne remet nullement en cause
la vocation de plateforme de production pour les marchés européens et
émergents de la Turquie. En 2009, le secteur automobile a continué d attirer
des investissements étrangers : 9 projets ont été annoncés pour un total de
455 millions euros, soit un niveau proche de celui de 2008 (13 projets
avaient été annoncés pour un total de 429 millions euros). Le français
Renault, le sud coréen Hyundai et le suédois Autoliv, déjà bien implantés,
ont décidé de renforcer leur capacité de production locale, tandis que de
nouveaux constructeurs et équipementiers, tels le chinois Dongfeng et
allemand CRH, ont fait leur entrée dans le pays. La tendance devrait se
poursuivre et accélérer en 2010.

Bénéficiant d une attention particulière des investisseurs étrangers depuis


plusieurs années, le secteur de la banque et de assurance a bien résisté à la
crise : ses profits ont augmenté de 44% au cours des 11 premiers mois de
année. Les investisseurs étrangers ont engagé 7 projets, pour un total de 1,2
milliards euros, et se tournent de plus en plus vers les métiers de

51
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k assurance, avec par exemple acquisition par la PME néerlandaise Eureko c u-tr a c k

de 35% des parts de la branche assurance vie et vieillesse de Garanti.

Récemment libéralisé, le secteur de énergie s est montré particulièrement


attractif pour les investisseurs étrangers : 19 projets ont été enregistrés, pour
un total de près de 7 milliards euros (contre seulement 5,4 milliards en
2008). Les entreprises européennes se sont concentrées sur le développement
des nouvelles énergies (éolien, hydraulique, solaire, cogénération, centrales à
gaz), avec des projets des allemands EnBW, RWE et Sitizn, du britannique
Sir Robert McAlpine, du norvégien Statkraft, de espagnol Fersa et des
autrichiens Verbund et OMV. Plusieurs projets exploration pétrolière ont
par ailleurs été annoncés, avec par exemple le programme offshore lancé en
Mer Noire par le géant brésilien Petrobras, en partenariat avec l américain
Exxon et le turc TPAO. A noter également, la construction par
azerbaidjanais Socar une raffinerie de pétrole d une capacité de plus de
10 millions de tonnes par an à Izmir. 2010 sera sûrement une grande année
pour le secteur avec la privatisation de centrales électriques, plusieurs
projets gaziers ores et déjà annoncés et le positionnement de consortia
autour des deux projets de centrales nucléaires dont le pays entend se doter.

ambition affichée par la Turquie de développer l agriculture et industrie


agro alimentaire a pas manqué de retenir attention des investisseurs
étrangers. Confrontés à une pénurie de terres fertiles, les pays du Golfe sont
en quête de terres cultivables à l étranger. Le groupe saoudien Planet Food
World a ainsi annoncé vouloir investir 2,1 milliards euros sur 5 ans pour
construire 20 000 fermes industrielles au sud est de Anatolie.

Avec augmentation du niveau de vie et apparition d une classe moyenne,


la Turquie offre également d importantes opportunités dans les secteurs des
divertissements, de la distribution et de la santé. L Allemagne, qui accueille
une importante diaspora turque, a lancé plusieurs projets en 2009 :
ouverture sur 5 ans de 40 centres de loisirs avec cinémas par Cinemaxx,
acquisition de 10% du groupe de médias Dogan Yayin Holding par Axel
Springer, le développement de centres commerciaux par Prime
Development, ouverture de boutiques Saturn par Metro. En implantant
en Turquie, les entreprises européennes voient au delà du marché national.
Elles ciblent également les pays voisins, avec lesquels le partenaire turc
entretient des relations étroites et entend jouer le rôle d intermédiaire.

52
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

5. Investisseurs : une nouvelle


typologie d'acteurs
Les entreprises qui investissent sur les pays MED ont beaucoup évolué dans
la période récente, à l image de la réorganisation de la production
industrielle mondiale. La place des pays développés a sensiblement régressé,
même si la crise a rapproché l Europe de ses voisins du sud. Les pays du
Golfe et certains pays émergents sont devenus des acteurs incontournables,
en particulier dans les secteurs traditionnels (industrie lourde, première
transformation, construction / BTP) quelque peu délaissés par les entreprises
des pays industrialisés. Une nouvelle typologie d opérateurs se déploie très
rapidement aux portes de l Europe.

Origine des projets : la proximité redevient un atout


La crise des années 2008 2009 n est pas seulement financière, elle est aussi
écologique. Les entreprises intègrent de plus en plus les coûts énergétiques
et logistiques dans leurs décisions de localisation, et cela se traduit par un
bonus pour la proximité. Ainsi (Figure 28), les investissements européens
sont repartis à la hausse en 2009 dans la région MED, alors que l Amérique
du nord et les « autres pays » régressent. La baisse du Golfe, voisin du
Machreck est, elle, due aux problèmes spécifiques de Dubaï, en particulier.
Figure 28. Origine des IDE en montants nets dans la région MED, 2003 2009,
(Observatoire ANIMA MIPO, millions euros)
30 000
25 291
25 000
20 991

20 000 Europe
18 389 20 760 16 864 17 308
Golfe
15 000
15 626
9 675
10 000
7 377 7 830 Autres pays
6 413
MED-
11
5 000 2 814
2 329
1 569
0
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k L analyse du stock récent d IDE (Figure 29) confirme la prégnance de c u-tr a c k

l Europe (101,8 milliards d euros investis sur la période 2003 2009, 40% des
montants), dont les flux sont géographiquement assez équilibrés : la
préférence tutélaire des pays latins pour le Maghreb est compensée, pour les
nord européens, par le potentiel plus important du Machreck (25,2 milliards
investis) et surtout de la Turquie (43,8 milliards). Le Golfe (27% des
montants cumulés) a une préférence forte pour le Machreck et l Amérique
du nord (18% des montants cumulés), une prédilection assez écrasante pour
les « autres MED » (24,4 milliards investis sur Israël et 7,7 sur la Turquie).

Figure 29. Origine des flux IDE (montants nets) pour la période 2003 2009
(Observatoire ANIMA MIPO, millions euros)
120 000
528
100 000 8 963
4 637
80 000 12 791 32 622 MED-
11
5 934
Autres pays
60 000 11 429
7 515
3 315 USA/Canada
6 592 42 679
40 000 Golfe
15 459
51 199 Europe
20 000
27 296 25 175

0
Maghreb Machreck Autres MED

En 2009, le fort recul des IDE en provenance des « autres pays » (environ 3,9
milliards euros soit 10% des flux nets annoncés), par rapport à 2008 (année
où ils avaient atteint 16% des flux) explique notamment par un recentrage
des plans de développement des entreprises sur les zones géographiques
jugées moins risquées et plus stratégiques. Les pays Asie du sud est, Inde,
Chine et Corée du Sud en tête, restent les plus dynamiques dans la région,
en particulier en Turquie, où ils investissent des secteurs variés : énergie,
BTP, industries automobile, mécanique, électronique, etc. Les pays MED
eux mêmes n assurent que 5% du montant total des IDE en Méditerranée
pour la période 2003 2009. Après une forte chute en 2008 (de 4,3 à 1,2
milliards euros), les IDE intra MED se sont encore réduits en 2009 à 0,8
milliard euros (2% du total). Ceci contredit la logique de proximité !

55
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.c .c
Type d'investisseur : la lente montée des PME...
.d o .d o
c u-tr a c k c u-tr a c k

Bon an, mal an, le nombre de projets portés par les PME se maintient au
dessus d une centaine. C est encore le cas en 2009 (123 projets, Figure 30). Les
PME semblent moins affectées par la crise que les multinationales et surtout
les grandes entreprises, dont les projets ont été quasiment réduits de moitié
depuis le sommet atteint en 2006.

Figure 30. Origine des flux IDE (montants nets) pour la période 2003 2009
(Observatoire ANIMA MIPO, millions euros)

Grande entreprise Multinationale PME


400
351
350 328
302
300 269
242
250 287 289 280

200
211 154
128
150
88 154
100 97 135 132
114 123
78
50
67 68
0
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Ces PME réalisent, comme on pouvait s y attendre (Figure 30), des


investissements de faible taille, surtout au Maghreb (10 millions d euros en
moyenne), qui attire 51% de leurs projets (Figure 31). Par contre les
multinationales sont surreprésentées dans les autres pays MED (Turquie en
particulier) et les grandes entreprises au Machreck (Figure 32).

Il est intéressant de constater que le Maghreb attire, en moyenne, des projets


plus de deux fois plus petits que le reste de la région.

Figure 31. Taille moyenne de l IDE net (M ) pour la période 2003 2009
(Observatoire ANIMA MIPO)
Région hôte Multinationale Grande entreprise PME Total
Maghreb 54,3 34,7 9,9 36,4
Machreck 120,1 70,7 19,5 84,4
Autres MED 111,6 80,6 44,0 88,0
MED 91,4 58,6 21,9 65,2

56
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k Figure 32. Origine des projets IDE (nombre) pour la période 2003 2009 c u-tr a c k

(Observatoire ANIMA MIPO)


1800
1600
1400 406
1200
1000 237 PME
590 150
800 388
459 Grande entreprise
600
400
655
Multinationale
448 564
200
0

Maghreb Machreck Autres MED

Ce sont les entreprises des secteurs traditionnels qui créent le plus d emplois
(BTP, tourisme, automobile, textile, etc.). A l opposé, un secteur essentiel en
termes financiers, l énergie, crée très peu d emplois (comme la pétrochimie).
Les TIC, les banques, la distribution se situent dans la moyenne (Figure 33).

Figure 33. Emplois créés par secteur


(Observatoire ANIMA MIPO)
Secteur 2003-
06 2007 2008 2009 2003-
09
BTP, immobilier, infrastructures 17 966 44 930 26 068 36 883 125 847
Tourisme, restauration 41 585 4 426 7 323 3 400 56 734
Constructeurs automobiles & équipts. 19 377 13 360 11 628 11 963 56 328
Textile, habillement, luxe 16 976 190 8 065 1 841 27 072
Verre, ciment, minéraux, bois, papier 11 912 6 120 4 895 495 23 422
Ingénierie & services aux entreprises 11 470 2 671 1 753 2 189 18 083
Agro- alimentaire 9 642 509 1 640 1 860 13 651
Composants électroniques 8 901 635 336 3 134 13 006
Opérateurs télécom & internet 1 900 560 500 8 650 11 610
Métallurgie et recyclage 4 455 2 030 1 500 2 730 10 715
Banque, assurance, finance 2 759 1 505 3 413 2 512 10 189
Distribution 3 554 550 2 450 3 550 10 104
Chimie, plasturgie, engrais 2 120 1 740 400 5 351 9 611
Equipements électriques & électron. 3 495 1 916 1 518 2 672 9 601
Logiciels & prestations informatiques 1 570 1 335 4 435 1 144 8 484
Matériels aéronautiques, navals, ferrov. 2 550 570 1 615 3 260 7 995
Energie 4 408 0 155 900 5 463
Machines et équipements mécaniques 534 50 473 518 1 575
Ameublement & équipement du foyer 1 000 0 0 329 1 329
Médicaments 600 590 6 120 1 316
Electronique grand public 360 0 100 830 1 290
Autre ou non spécifié 50 0 780 0 830
Biotechnologies 160 0 0 0 160
Tous secteurs 167 344 83 687 79 053 94 331 424 415

57
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k L année 2009 a vu une remontée des emplois créés (94 331 emplois déclarés, c u-tr a c k

probablement davantage, car c est une donnée souvent non précisée). Les
opérateurs de télécom recrutent sur la région, après avoir réalisé d énormes
investissements en infrastructure, et c est une bonne chose. La distribution se
développe. La croissance des emplois dans certains secteurs d avenir
(aéronautique, composants) est encourageante.

Autre élément positif, les PME sont de remarquables créatrices d emplois


(Figure 34). En moyenne, elles créent deux fois plus d emplois par euro
investi que les grandes entreprises et multinationales. Les (rares) PME
américaines et arabes (Golfe) créent très peu d emplois, au contraire de celles
qui proviennent d Europe et surtout des pays émergents (autres pays, MED
11). C est toute une question de culture d entreprise, qui existe même à
l échelle des grands projets Indiens ou Brésiliens disposés à gérer des
effectifs importants, contre Européens et surtout Américains, qui semblent
préférer investir dans le capital et la technologie...

Figure 34. Emplois créés par million d euros investi


(Observatoire ANIMA MIPO)

Type d'entreprise
Multinationale 1,1 1,8 1,3 2,4 1,3 1,4
Grande entreprise 3,1 1,7 0,3 1,9 2,1 1,8
PME 2,7 0,5 0,8 5,8 14,7 2,8
Toutes entreprises 1,7 1,7 0,8 2,3 2,7 1,6

Enfin, malgré la crise, les PME partagent avec les multinationales une forte
stabilité dans leur stratégie de présence dans la région MED (Figure 35).

Figure 35. Evolution du nombre de projets (IDE+partenariats) par type d entreprise


(Observatoire ANIMA MIPO)
1 000

800 159 192


139
184
600 185
343 355 PME
376 234
400 239 Grande entreprise
106
200 85 112 415 393 401 Multinationale
84 304 332
102 163
0
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

58
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
c u-tr a c k c u-tr a c k

6. Annexes
Annexe 1. Liste des projets d'IDE détectés en 2009
(ANIMA-MIPO)
Quand ils sont disponibles, les montants IDE indiqués dans ce tableau
correspondent au montant total du projet annoncé.

Desti IDE Em
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Matériels
Le constructeur nautique, spécialiste entre
aéronautiques,
Algérie Aresa Espagne autres des navires de pêche, crée Sermar 0,1
navals,
Algérie, filiale de distribution et de SAV
ferroviaires
Cargill / Cargill Texturizing Solutions crée une filiale
Agro Cargill commerciale à Hydra, Alger, pour répondre
Algérie États Unis
alimentaire Texturizing à une forte demande des industriels de
Solutions l agro alimentaire
Banque, L établissement bancaire s associe à la
assurance, Banco Espirito Banque Extérieure d Algérie pour créer Ijar
Algérie Portugal 13,0
autres services Santo Leasing Algérie , une société de service
financiers leasing, en JV 35 59
Banque,
BNP Paribas / Le banquier français augmente le capital de
assurance,
Algérie BNP Paribas France sa filiale algérienne BNP El Djazair, détenue 60,0
autres services
El Djazaïr à 100%, de 5,5 milliard de dinars
financiers
Banque,
Citigroup / La banque américaine augmente le capital
assurance,
Algérie Citibank NA États Unis de sa filiale algérienne Citibank NA Algeria, 96,0
autres services
Algeria détenue à 100%, de 8,8 milliard de dinars
financiers
Banque, Le groupe financier augmente à 10 milliards
assurance, de dinars le capital versé de sa filiale locale
Algérie Fransabank Liban 53,7
autres services Fransabank Algeria, qu il détient à hauteur
financiers de 68%
Jordan
Banque, Expatriates Le groupe, qui détient 15% des parts de la
assurance, Investment Trust Bank Algeria, participe à son
Algérie Jordanie 13,2
autres services Holdings / augmentation de capital de 7,5 milliards de
financiers Trust Bank dinars
Algeria
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Banque, La banque, qui détient 60% de l Algerian
assurance, Kipco / Burgan Gulf Bank (AGB) depuis juin 2009, participe
Algérie Koweït 42,3
autres services Bank à son augmentation de capital de 6,5
financiers milliards de dinars
Banque, La filiale du groupe dédiée aux services
assurance, Kipco / Burgan financiers acquiert 60 % de l Algerian Gulf
Algérie Koweït
autres services Bank Bank (AGB), devenant son actionnaire
financiers majoritaire
Banque, L assureur français crée Macif Conseil, une
assurance, filiale détenue à 100%, spécialisée dans le
Algérie MACIF France 0,1
autres services conseil en organisation d activités
financiers d assurance
Société
Banque, Le groupe bancaire augmente le capital de
Générale /
assurance, sa filiale locale Société Générale Algérie et
Algérie Société France 46,0
autres services étend son réseau pour atteindre 70 agences
Générale
financiers fin 2009
Algérie
Constructeurs Le constructeur automobile crée GB Allab
automobiles & GB Auto Remorque, joint venture avec l algérien
Algérie Égypte 1,7
équipementier (Ghabbour) Sentrax (51/49) pour distribuer ses semi
s remorques en Algérie
Le spécialiste des pièces plastiques usinées
Chimie,
et chaudronnées ouvre un bureau à Alger
Algérie plasturgie, PlasteXel France 1
qui concevra les pièces ensuite réalisées aux
engrais
Echets en France
Le spécialiste des systèmes de protection
Ingénierie &
incendie accroît les effectifs de sa filiale
Algérie services aux Isotec France 10
algérienne pour faire face à une demande
entreprises
maghrébine croissante
Ingénierie & Le groupe s implante à travers une filiale
Krief /
Algérie services aux France dédiée à assurer la sécurité des entreprises
Concord Risks
entreprises françaises en Algérie
La société acquiert 44% du capital du local
Logiciels &
SERITELEC, spécialisé dans la conception, la
Algérie prestations IB Maroc Maroc 0,1
supervision et l exploitation de solutions
informatiques
pour systèmes d in
D anciens dirigeants de la maison mère
Logiciels &
Jet Multimédia appuyés par le fonds 21 Centrale Partners
Algérie prestations France
Group reprennent la filiale algérienne de Jet
informatiques
Multimédia
La compagnie spécialisée dans les TIC ouvre
Logiciels & PC Ware
Allemagn une filiale à Alger, PC WARE North Africa,
Algérie prestations Information
e spécialisée dans les centres de traitement des
informatiques Technologies
données

61
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Le groupe s associe à la locale Saidal et
Algérie Médicaments Heber biotic Cuba l Institut Pasteur pour créer une usine de 3,5
vaccin contre l hépatite B
China Great Le groupe crée avec l algérien EEPAD une
Composants Wall société mixte pour la fabrication de cartes
Algérie Chine 14,4 3 000
électroniques Computer mères dotée de 3 usines à Rouiba, Blida et
Shenzhen Co Annaba
La PME spécialisée dans l aide à la
Composants conception et au développement de produits
Algérie I Win France
électroniques wireless crée une filiale en Algérie pour se
rapprocher de ses clients
Le spécialiste des tableaux blancs interactifs
Electronique Smart prévoit de créer un centre de formation
Algérie Canada
grand public Technologies Smart Technologie dans le futur Cyber Parc
de Sidi Abdellah
A. P. Moller Le groupe et ses partenaires du groupement
Algérie Energie Maersk / Danemark Berkine investissent 3 milliards d USD dans 190,0
Maersk Oil le complexe pétrolier et gazier d El Merk
Les entreprises américaines et leurs
Anadarko +
partenaires du groupement Berkine
Algérie Energie Conoco États Unis 743,0
investissent 3 milliards d USD dans le
Phillips
complexe pétrolier et gazier d El Merk
Le gazier britannique obtient du
Royaume
Algérie Energie BG Group gouvernement des contrats d exploration à 69,4
Uni
Guern El Guessa, dans le bassin de Gourara
China
Le groupe obtient le permis de prospection
National
et de production sur le gisement de Hassi
Algérie Energie Offshore Oil Chine
Bir Rekaiz, en partenariat 50 50 avec le
Corporation
thaïlandais PTTEP
(CNOOC)
Le groupe énergétique remporte une licence
E.ON / E.ON Allemagn
Algérie Energie d exploration pour la concession de Rhourde 33,3
Ruhrgas e
Yacoub (est de l Algérie)
Le groupe énergétique contrôle 20,8% du
groupement Galsi qui construit un gazoduc
Algérie Energie Edison Italie 416,0
Algérie Sardaigne, aux cotés de la Sonatrach
et d autres étrangers
Le groupe énergétique contrôle 15,6% du
groupement Galsi qui construit un gazoduc
Algérie Energie Enel Italie 312,0
Algérie Sardaigne, aux cotés de la Sonatrach
et d autres étrangers
Le groupe obtient la licence d exploration
d un bloc dans le sud est du pays près
Algérie Energie Enel Italie
d Illizi en consortium 27,5 52,5 20 avec
Repsol et GDF Suez

62
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
La compagnie pétrolière italienne obtient
Algérie Energie ENI Italie une licence d exploration pour le périmètre 47,2
de Kerzaz, dans le bassin de Gourara
Le groupe et ses partenaires du groupement
ENI / Eni Oil
Algérie Energie Italie Berkine investissent 3 milliards d USD dans 190,0
Algeria
le complexe pétrolier et gazier d El Merk
Le géant gazier russe obtient un contrat
Algérie Energie Gazprom Russie d exploration sur le périmètre d El Assel 38,1
dans le bassin de Berkine (est de l Algérie)
Le groupe lance les travaux pour la phase de
production du champ de Touat à coté
Algérie Energie GDF Suez France 1 078,7
d Adrar, en JV (65 35) avec Sonatrach;
production attendue en 2013
Le groupe obtient la licence d exploration
d un bloc dans le sud est du pays près
Algérie Energie GDF Suez France
d Illizi en consortium 20 52,5 27,5 avec
Repsol et Enel
Le spécialiste des services délégués contrôle
10,4% de la JV Galsi en charge du gazoduc
Algérie Energie Hera Italie 208,0
Algérie Sardaigne, aux cotés de Sonatrach et
d autres groupes
Le groupe irlandais lance un nouveau
programme d exploration pour le permis
Algérie Energie Petroceltic Irlande
Isarene dans le nord du pays, dont il détient
75%
L opérateur du secteur du gaz naturel
investit dans des activités exploratoires dans
Algérie Energie PGNiG Pologne 34,7
le pays en 2010,en plus de ses projets en
Tunisie et au Maroc
PTT
Exploration
and La filiale algérienne du groupe obtient le
Production permis de prospection et production du
Algérie Energie Thaïlande
Public champ Hassi Bir Rekaiz JV 50 50 avec le
Company chinois CNOOC
Limited
(PTTEP)
Le groupe obtient la licence d exploration
d un bloc dans le sud est du pays près
Algérie Energie Repsol YPF Espagne
d Illizi en consortium 52,5 27,5 20 avec Enel
et GDF Suez
Les 2 groupes pétroliers obtiennent avec la
Rosneft + Sonatrach une licence d exploitation pour
Algérie Energie Russie 934,9
Stroytransgaz trois gisements sur le périmètre Gara Tisselit
(bloc 245 Sud)

63
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
La société détient 11,6% des parts dans le
Algérie Energie Sardinia / Sfirs Italie groupement Galsi qui construira un pipeline 232,0
reliant l Algérie à la Sardaigne
Le groupe et ses partenaires du groupement
Algérie Energie Talisman Canada Berkine investissent 3 milliards d USD dans 190,0
le complexe pétrolier et gazier d El Merk
Les 2 géants pétroliers européens lancent le
projet gazier de Timimoun, opéré
Algérie Energie Total + Cepsa France
conjointement avec Sonatrach, pour une
production prévue en 2013
Le groupe obtient la licence d exploitation
des gisements gaziers d Ahnet en
Algérie Energie Total + Partex France 1 436,0
partenariat 47 2 51 avec le français Partex et
l algérien Sonatrach
Le groupe implante une cimenterie d une
Verre, ciment,
capacité de 2,5 millions de tonnes/an,
Algérie minéraux, Lafarge France 152,0 45
détenue à 100%, à Oum El Bouaghi près
bois, papier
d Aïn Beida dans l est du pays
La filiale pour le secteur privé investit dans
Verre, ciment,
World Bank / la société égyptienne Asec Cement Holding
Algérie minéraux, États Unis
IFC (ACH) pour un projet de cimenterie dans la
bois, papier
région de Djelfa
La filiale de la Banque mondiale prend des
Verre, ciment,
World Bank / parts dans le projet de cimenterie à Djelfa du
Algérie minéraux, États Unis 17,2
IFC groupe égyptien ASEC Cement, lancé en
bois, papier
2007
Machines et Le négociant marseillais crée Almexol, une
Algérie équipements Almex France société à l est de Tizi Ouzou pour distribuer 3
mécaniques du matériel de BTP au Maghreb
Metso
Le fournisseur de machines et de services
Machines et Minerals /
pour les industries minières et des
Algérie équipements Metso Finlande
matériaux de construction crée une filiale de
mécaniques Minerals
distribution
France
La filiale locale du géant de fer et d acier
Arcelor Mittal
Métallurgie et renforce les capacités de production de
Algérie / Arcelor Inde 8,9
recyclage l usine d El Hadjar près d Annaba en
Mittal Algeria
acquérant 3 convertisseurs
Le géant de l acier construit une usine de
Métallurgie et production d acier et de zinc en partenariat
Algérie ArcelorMittal Inde 40,6
recyclage avec l entreprise locale Somifer dans la
province de Tebessa

64
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Le groupe industriel tunisien acquiert une
Métallurgie et friche industrielle à Annaba, pour y
Algérie Loukil Tunisie 8,0
recyclage implanter une usine de charpentes
métalliques
BTP, Emerging Le fonds prend des parts dans le promoteur
Algérie immobilier, Capital États Unis immobilier Shoresal pour financer un projet 9,9
infrastructures Partners de tour de bureaux à Bab Ezzouar, Alger
Le promoteur immobilier lance la
BTP, Émirats
construction du projet mixte Forum El
Algérie immobilier, Emiral Arabes 429,3
Djazaïr, dans la zone de Moretti et de la
infrastructures Unis
résidence d Etat de Club des Pins
Orascom
La filiale algérienne du groupe, aussi
Opérateurs Télécom /
appelée Djezzy, poursuit sa stratégie
Algérie télécom & Orascom Égypte 28,7
d investissements pour étendre la capacité
internet Télécom
de son réseau actuel
Algérie (OTA)
Banque,
Le groupe bancaire privé obtient
assurance, Baltikums
Chypre Lettonie l autorisation de la Banque Centrale de
autres services Banka
Chypre pour ouvrir une filiale dans le pays
financiers
Banque, Le banquier devient majoritaire (57%) au
assurance, capital de Société générale de Chypre en
Chypre SGBL Liban
autres services achetant les parts détenues par le groupe
financiers français Société Générale
Constructeurs Le groupe lance la production dans son
automobiles & CBp Carbon usine de recyclage de pneus par pyrolyse à
Chypre Slovaquie
équipementier Industries Limassol au sud de l ile, la plus grande du
s monde
Le groupe de services télécoms et logiciels
Logiciels &
crée GLOBO Mobile après sa prise de
Chypre prestations GLOBO Grèce 0,7
contrôle de ReachFurther Communication,
informatiques
éditeur de logiciels mobiles
DK Wind L opérateur construit et exploitera un projet
Supply Ltd + éolien de 82 MW, financé grâce au fonds
Chypre Energie Danemark
Platina géré par l anglais Platina Partners LLP et à
Partners un prêt de la BEI
La compagnie obtient une licence pour le
projet d exploration du gisement de gaz
Chypre Energie Noble Energy États Unis 1 480,0
offshore block 12 situé dans la région de
Tamar
Ameublement Le fabriquant de sièges et de mobilier
Chypre & équipement Sancal Espagne auxiliaire contemporain ouvre une nouvelle 28,7 329
du foyer boutique d exposition et de vente à Nicosie

65
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
WTE Wassertechink, filiale environnement
BTP,
EVN / WTE de EVN, construit d ici 2011 en BOOT une
Chypre immobilier, Autriche 30,0
Wassertechnik usine de dessalement d eau de mer à
infrastructures
proximité de Limassol
La société logistique détenue à 100% par le
BTP,
Royaume anglais fonds Montagu rachète le
Chypre immobilier, Unifeeder 18,0
Uni transporteur chypriote IMCL à la société
infrastructures
locale Lemissoler
Textile, Le fabricant et distributeur de vêtements
Star Textil /
Chypre habillement, Espagne pour enfants ouvre une nouvelle boutique 9,1 101
Boboli
luxe de la marque Boboli à Nicosie
Matériels Le concepteur et constructeur de bateaux en
Al Shaali Émirats
aéronautiques, fibre de verre et de yacht ouvre un
Egypte Marine (AS Arabes
navals, showroom dans la marina de Hurghada, 1er
Marine) Unis
ferroviaires bureau du groupe en Afrique
Le groupe industriel inaugure sa première
Émirats
Agro usine de fabrication de concentré de tomate
Egypte Agthia Group Arabes 110
alimentaire en dehors des émirats et vise les marchés
Unis
européens et africains
Le groupe agroalimentaire augmente
Agro Arabie fortement le capital émis de sa filiale
Egypte Ajwa Group 159,8
alimentaire Saoudite égyptienne AJWA for Food Industries
détenue à 98%
Le groupe saoudien exploite 42000 hectares
Agro Arabie de maïs et de blé dans le cadre du projet
Egypte Al Rajhi 138,8
alimentaire Saoudite national Toshka de valorisation des terres
désertiques
Le group investit dans Beyti, qu il a acquis
Agro Arabie en juin via IDJ, sa JV avec PepsiCo, pour
Egypte Almarai 13,0
alimentaire Saoudite augmenter sa capacité de production de
produits laitiers
La succursale locale du groupe investit pour
Cadbury /
Agro Royaume développer ses lignes de production de
Egypte Cadbury 8,4
alimentaire Uni chocolats, sucreries et cookies dans l usine
Egypt
de 10th of Ramadan
Le géant achète les parts du fabricant de
Agro sauces et condiments Cairo Food Industries
Egypte H. J. Heinz États Unis
alimentaire détenues par le koweitien Americana Group
pour en détenir 100%
Le groupe d investissement privé acquiert
Émirats
Agro 42,000 hectares de terres agricoles dans le
Egypte Jenaan Arabes 186,0
alimentaire sud ouest du pays pour produire du blé
Unis
destiné au marché local

66
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Le sucrier soudanais s associe avec le local
Agro Kenana Sugar Beltone pour créer une JV qui interviendra
Egypte Soudan
alimentaire Company dans la région et gérera un fonds de private
equity
PepsiCo +
La JV, détenue à 52% par PepsiCo et 48%
Almarai /
Agro par le saoudien Almarai, acquiert Beyti
Egypte International États Unis 82,6
alimentaire (International Company for Agro Industrial
Dairy and
Projects)
Juice (IDJ)
Banque, Abdul Latif Le spécialiste de la création d emplois,
assurance, Jameel (ALJ) / Arabie intégré au conglomérat saoudien Abdul
Egypte 6
autres services Bab Rizq Saoudite Latif Jameel Group, ouvre une succursale en
financiers Jameel (BRJ) Egypte
Banque, Le fonds d investissement prend 9,35% de
assurance, Royaume Commercial International Bank (CIB),
Egypte Actis 175,0
autres services Uni devenant actionnaire dominant à égalité
financiers avec le consortium Ripplewood
Banque, La banque obtient l agrément des autorités
assurance, Ahli United égyptiennes pour augmenter sa
Egypte Bahreïn
autres services Bank participation au capital de sa fililale Egypt
financiers Ahli United Bank de 35,3 à 90%
Banque,
La banque française a ouvert 10 nouvelles
assurance,
Egypte BNP Paribas France agences en Egypte en 2008, portant le total à
autres services
52
financiers
Banque, Crédit La filiale égyptienne détenue par le groupe à
assurance, Agricole / 47% achète les 50% restants du capital du
Egypte France 4,3
autres services Crédit local Egyptian Housing Finance (EHFC),
financiers Agricole Egypt désormais détenu à 100%
Banque,
Le plus grand groupe indépendant de
assurance, deVere and
Egypte Suisse conseil en finances ouvre une succursale
autres services Partners
dans le quartier El Ma adi du Caire
financiers
Banque,
Le bailleur de fonds européen investit dans
assurance, Luxembo
Egypte EIB le fonds de retournement pour les 12,2
autres services urg
entreprises égyptiennes Sphinx Turnaround
financiers
Banque, Le fonds investit dans Sphinx Turnaround
assurance, Fund, un fonds de capital investissement
Egypte SIFEM Suisse 6,1
autres services ciblant les PME égyptiennes en difficulté
financiers financière
Banque, Le bras armé de la Banque mondiale pour le
assurance, World Bank / secteur privé acquiert auprès d Intesa
Egypte États Unis 143,7
autres services IFC Sanpaolo 9,75% de participation dans Bank
financiers of Alexandria

67
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Banque, Le bras armé de la Banque mondiale pour le
assurance, World Bank / secteur privé investit dans le fonds de
Egypte États Unis 12,2
autres services IFC retournement pour les entreprises
financiers égyptiennes Sphinx Turnaround
Constructeurs Le constructeur de cycles implante une
automobiles & usine de fabrication de trois roues, aussi
Egypte Bajaj Auto Inde
équipementier appelés Tuk Tuks, commercialisés sous la
s marque Bajaj
Chimie, Le groupe indien diversifié implante une
Aditya Birla
Egypte plasturgie, Inde usine de silice à Alexandrie via sa filiale 111,0
Group
engrais Alexandria Fiber Company SAE
Le groupe indien diversifié lance l extension
Chimie,
Aditya Birla de son une usine de noir de carbone à
Egypte plasturgie, Inde
Group Alexandrie via sa filiale Alexandria Carbon
engrais
Black Company SAE
M.A. Kharafi
Group / Le groupe créé une JV avec des investisseurs
Chimie,
Egyptian égyptiens et arabes pour implanter une
Egypte plasturgie, Koweït 200,0 2 500
Kuwaiti usine d engrais et de produits
engrais
Holding pétrochimiques à Al Sadat City
(EKHO)
Le groupe construit une usine de carbonate
Chimie,
Sisecam / Soda de soude à Sinaï, dans le cadre d une JV
Egypte plasturgie, Turquie 130,0 600
Sanayii (30/70) avec la holding nationale des
engrais
industries chimiques
Le fournisseur de solutions de gestion de la
Ingénierie &
relation client à distance ouvre un nouveau
Egypte services aux Stream États Unis 700
centre d une capacité d accueil de 700 postes
entreprises
au Caire
Logiciels &
ICICI Group / Le société d outsourcing informatique ouvre
Egypte prestations Inde
First source un centre régional de services en Egypte
informatiques
Le fournisseur de solutions média créé
Logiciels &
Interact Egypt, une filiale basée dans le
Egypte prestations Interact SpA Italie
district de Nasr City du Caire visant les
informatiques
marchés MENA
Le spécialiste des tests logiciels installe son
Logiciels & Software
Allemagn centre de service germanophone du Caire
Egypte prestations Quality 50
e dans de nouveaux locaux capables
informatiques Systems (SQS)
d accueillir 400 employés
Logiciels & Le spécialiste des solutions informatiques
Egypte prestations Symantec États Unis sécurisées ouvre un bureau au Caire pour
informatiques assister sa clientèle des pays MENA

68
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Alshaya
Group/ M H Le distributeur koweitien ouvre la 2ème
Egypte Distribution Alshaya Koweït boutique H&M d Egypte à Alexandrie sous
Company franchise avec le groupe suédois
Retail
Le groupe émirati ouvre 4 nouveaux
Émirats
Majid Al hypermarchés Carrefour d ici 2011 (2 à
Egypte Distribution Arabes
Futtaim (MAF) Alexandrie et 2 au Caire), sous franchise
Unis
avec le groupe français
Le groupe de distribution allemand
Allemagn
Egypte Distribution Metro implante un premier magasin en Egypte au 19,8
e
Caire, sous la marque Makro
Le fabricant de produits de grande
consommation ouvre une 2ème usine de
Egypte Médicaments Dabur India Inde 2,3
cosmétiques à 10th of Ramadan à
destination des marchés locaux et africains
National
Commercial Le fonds saoudien prend une participation
Arabie
Egypte Médicaments Bank (Alahli) / significative du capital de Sigma, fabricant 27,8
Saoudite
NCB Capital/ de médicaments génériques
Eastgate
Le parfumeur acquiert la société locale
Allemagn Futura Labs group, un fabricant de saveurs
Egypte Médicaments Symrise
e et de parfums opérant en Egypte et aux
Emirats Arabes Unis
Le géant informatique américain ouvre au
Equipements
Caire un centre d assistance et de service
Egypte électriques & Cisco Systems États Unis 300
pour ses clients d Europe, MENA et marchés
électroniques
émergents
Le groupe investit pour ses 3 contrats
d exploration situés dans le désert
Egypte Energie Apache États Unis 719,2
occidental, menés en partenariat avec les
locaux EGPC et Tharwa Petroleum
Le groupe signe 3 contrats d exploration
pour des sites situés dans le désert
Egypte Energie Apache États Unis 25,5
occidental, en partenariat avec les locaux
EGPC et Tharwa Petroleum
Le groupe investit fortement pour la phase
BG Group / Royaume VIII de son projet sur la concession West
Egypte Energie 2 157,5
BG Egypt Uni Delta Deep Marine, avec 24 à 32 nouveaux
puits prévus
Le groupe s associe avec l italien ENI (IEOC)
Royaume pour former la JV 50 50 Gulf of Suez
Egypte Energie BP 1 654,1
Uni Petroleum Co. (GUPCO) et exploiter le
champ offshore de Ras El Bar

69
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Le groupe signe un accord avec les
Royaume compagnies locales Ganope et EGAS pour
Egypte Energie BP 118,5
Uni un projet de forage situé dans la zone côtière
de Tina
Le groupe obtient une licence d exploration
pour le bloc El Burullus (pétrole et gaz) au
Egypte Energie Enel Italie
large du Delta du Nil, grâce à sa JV (10/90)
avec Total
Le groupe obtient l extension jusqu en 2030
de sa licence pour le champ offshore de
Egypte Energie ENI Italie 1 078,7
Belayim (Sinaï), dans lequel il investira
massivement sur 5 ans
Le groupe s associe avec le britannique BP
pour former la JV 50 50 Gulf of Suez
Egypte Energie ENI / IEOC Italie
Petroleum Co. (GUPCO) et exploiter le
champ offshore de Ras El Bar
Le groupe investit dans des études
Melrose Royaume sismiques et la mise à niveau d équipements
Egypte Energie 38,0
Resources Uni dans ses concessions El Mansoura et El
Mansoura sud est détenues à 100%
L entreprise étatique obtient un permis
d exploration de 7 ans pour les champs
Egypte Energie PGNiG Pologne 34,0
pétrolifères de Bahariya en coopération avec
l égyptien EGPC
Le groupe signe un accord avec les
Émirats
RAK compagnies locales Ganope et EGAS pour
Egypte Energie Arabes 118,5
Petroleum un projet situé dans la zone de Ghazaliyat, à
Unis
proximité de la ville d Assiut
Sir Robert Le spécialiste des énergies renouvelables
McAlpine / Royaume crée RES Anatolia pour développer des
Egypte Energie
RES Uni fermes éoliennes et photovoltaïques dans le
Méditerranée pays
Le groupe s associe aux égyptiens EGAS et
EGPC pour créer une joint venture 50 50,
Egypte Energie Sonatrach Algérie 7,2
société pétrolière de droit anglais nommée
Selene Petroleum
La JV entre Total et Enel (90/10) obtient une
licence d exploration pour le bloc El
Egypte Energie Total France
Burullus (pétrole et gaz) au large du delta
du Nil
Guardian
La filiale du groupe entre au capital de
Verre, ciment, Industries /
Egyptian Glass Co. (EGC) en acquérant les
Egypte minéraux, Alavesa de États Unis 65,0
61,27% de parts jusqu alors détenues par
bois, papier Promociones
Egypt Kuwait Holding Co.
Empresariales

70
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Le groupe forme avec le local Raya 2 JV
Verre, ciment,
Allemagn 50/50 : Egypt Glass Investment (holding), et
Egypte minéraux, Interpane 35,0
e Interpane Egypt qui produira d ici 2010 des
bois, papier
vitrages isolants
Le groupe prend une part minoritaire dans
Verre, ciment,
le projet de Saint Gobain d usine de verre
Egypte minéraux, Sisecam Turquie
plat lancé en 2007 en JV avec l égyptien
bois, papier
MMID à Ain El Sokhna
Misr Beni Suef, propriété du cimentier grec,
Verre, ciment,
Titan Cement obtient un permis pour une nouvelle ligne
Egypte minéraux, Grèce 124,8
Company de production d une capacité de 1,5 millions
bois, papier
de tonnes/an
Unicalce + Suez Cement, filiale à 80% d Italcementi, et
Verre, ciment,
Italcementi / son compatriote Unicalce, investissent par
Egypte minéraux, Italie
Suez Cement / Suez Lime, leur JV 50 50, dans un 1er four à
bois, papier
Suez Lime chaux à Suez
Machines et Le groupe va produire avec l egyptien El
Allemagn
Egypte équipements SIAG Sewedy des éoliennes (mâts, pales, turbines) 22,0 500
e
mécaniques à 8 km du port d Ain El Sokhna
Le groupe prépare l ouverture d un hôpital
Saudi German
Autre ou non Arabie d une capacité de 300 lits situé route
Egypte Hospitals
spécifié Saoudite d Ismailia, au Caire, en JV avec l entreprise
Group (SGH)
locale Olympic Group
L investisseur indien, déjà actif dans le
Autre ou non secteur médical aux Emirats Arabes Unis,
Egypte Shetty Inde 14,4
spécifié rachète 100% d Alexandria Medical Services
Co
Arab Jisr Le groupe jordano égypto irakien crée une
BTP,
Company for station de dessalement d eau pour les
Egypte immobilier, Irak 1,9
Maritime besoins du transport de pèlerins depuis le
infrastructures
Transport port Nuweiba
Le promoteur lance un projet immobilier
BTP,
Barwa Real intégré mixte sur une surface de 8,4 km²
Egypte immobilier, Qatar 6 472,4
Estate dans la ville de New Cairo, dont la
infrastructures
réalisation durera 10 ans
Le groupe construit avec l égyptien
BTP, Consorci de la
Pyramids Industrial Parks une zone
Egypte immobilier, Zona Franca Espagne 86,7
industrielle à 10th of Ramadan pour attirer
infrastructures de Barcelona
des projets textiles et mécaniques
La filiale du groupe signe un contrat avec le
BTP, Emaar Émirats
Water Authority Company of Great Cairo
Egypte immobilier, Properties / Arabes
pour l approvisionnement en eau et
infrastructures Emaar Misr Unis
l irrigation d Uptown Cairo

71
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
La société obtient le contrat de concession
BTP,
sur 20 ans en BOT pour la station
Egypte immobilier, FCC (Aqualia) Espagne 71,0
d épuration du Caire, en JV (50/50) avec
infrastructures
Orascom Construction Industries
La compagnie aérienne devient majoritaire
BTP,
au capital de l égyptien Koral Blue Airlines,
Egypte immobilier, Nouvelair Tunisie
précédemment contrôlé par Kartagho, sa
infrastructures
filiale depuis 2008
Le groupe remporte le projet
BTP,
d aménagement en concession de 6 km2 de
Egypte immobilier, Teda Chine
la zone économique spéciale Northwest
infrastructures
Gulf of Suez près du port de Sokhna
Le groupe investit dans une plate forme de
Opérateurs
promotion des biens et services égyptiens
Egypte télécom & Google États Unis 0,7
dans le cadre de son contrat avec le
internet
gouvernement
Banque, Le fonds de capital investissement rachète à
assurance, Royaume l américainYork Capital 76% du capital de
Israël Apax Partners 330,0
autres services Uni Psagot, principale banque d investissement
financiers israélienne
Banque, Phoenix La banque d investissement ouvre un
assurance, Corporate Royaume bureau à Herzliya pour conseiller les deals
Israël
autres services Finance Uni de l industrie high tech entre acteurs
financiers Partners européens, US et israéliens
Le groupe californien spécialisé dans
Biotechnologie Cell l analyse de protéines rachète Protein Forest,
Israël États Unis
s Biosciences un leader des technologies de préparation
d échantillons
La filiale française de la société britannique
Ingénierie &
Royaume spécialisée dans les sondages et les services
Israël services aux Toluna
Uni technologiques en ligne ouvre un centre de
entreprises
R&D à Haifa
Le groupe pharmaceutique acquiert la
Logiciels &
Abbott société israélienne Starlims Technologies, un
Israël prestations États Unis 89,0 30
Laboratories fournisseur de gestion de données pour les
informatiques
laboratoires
L éditeur de logiciel de dessin acquiert
Logiciels &
PlanPlatform, un développeur de logiciel en
Israël prestations Autodesk États Unis 18,0
tant que service basé à Herzliya, sa 1ère
informatiques
opération en Israël
Le groupe acquiert Oblicore, fournisseur
Logiciels &
israélien d applications de gestion de
Israël prestations CA États Unis 18,0
contrats d externalisation, sa 10ème
informatiques
acquisition dans le pays

72
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
DAZ 3D +
Benchmark
Le développeur de contenu 3D acquiert
Logiciels & Capital +
l israélien Gizmoz pour fusionner d égal à
Israël prestations Highway 12 États Unis 3,8
égal et développer son offre pour
informatiques Ventures +
l économie du virtuel
Columbia
Capital
La filiale du groupe renforce le centre R&D
Logiciels &
EMC / qu elle a créé à Herzliya en 2008 et se
Israël prestations États Unis 30
VMware positionne sur le domaine du cloud
informatiques
computing
Logiciels & La SSII crée un centre de services sur un
HCL
Israël prestations Inde plateau de 400 m2 à dans le technoparc de
Technologies
informatiques Yokneam, à 20 km au sud d Haïfa
Le géant de l informatique poursuit ses
Logiciels &
acquisitions de starts up israéliennes avec la
Israël prestations IBM États Unis 163,0
firme high tech Guardium, spécialisée dans
informatiques
la sécurité
Le groupe investit pour développer des
Logiciels &
logiciels pour systèmes d imagerie
Israël prestations Kodak États Unis
numérique et de pré impression dans sa
informatiques
filiale locale
Le groupe acquiert la start up Expert
Logiciels & Mentor
Dynamics, basée à Ramat Gan et spécialisée
Israël prestations Graphics États Unis 62,0
dans les logiciels de conception des circuits
informatiques Corporation
imprimés
Le groupe acquiert la start up Valor
Logiciels & Mentor
Computerized Systems, basée à Yavne et
Israël prestations Graphics États Unis 61,0
spécialisée dans l amélioration de la
informatiques Corporation
productivité des circuits imprimés
Le leader mondial des logiciels investit dans
Logiciels &
la start up israélienne N Trig, spécialisée
Israël prestations Microsoft États Unis 16,4
dans les technologies d interfaces tactiles
informatiques
multi touch
Le groupe poursuit ses acquisitions en Israël
Logiciels &
avec la start up Hyperroll, spécialisée dans
Israël prestations Oracle États Unis
les outils d accélération de reporting
informatiques
financier
Le géant du logiciel investit au capital de la
Logiciels &
start up ComAbility qui a conçu une
Israël prestations Oracle États Unis
plateforme de gestion de services pour les
informatiques
opérateurs télécoms

73
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
La filiale de capital investissement du
Logiciels & Susquehanna
groupe (SGE) investit dans la compagnie
Israël prestations International États Unis 8,7
locale Netformx, un fournisseur logiciels de
informatiques Group / SGE
plateformes télécom
Le groupe télécom acquiert la start up Jajah,
Logiciels &
spécialiste de la téléphonie gratuite par
Israël prestations Telefonica / O2 Espagne 145,0
internet implantée à Ra anana et dans la
informatiques
Silicon Valley
Le fonds de capital investissement
Logiciels &
californien prend finalement le contrôle
Israël prestations Vector Capital États Unis 90,0
d Aladdin, spécialiste des solutions
informatiques
logicielles de protection de données
Le fournisseur de solutions d identification
Logiciels &
Zetes de biens et personnes acquiert le local
Israël prestations Belgique 1,5
Industries ImageID, spécialiste des solutions de
informatiques
traçabilité par imagerie
Le géant américain de la distribution
acquiert Delver, start up dédiée aux moteurs
Israël Distribution Sears États Unis
de recherche sociaux, afin d étoffer ses
services de vente en ligne
Le géant pharmaceutique signe un accord
avec l israélien Protalix Biotherapeutics Inc.
Israël Médicaments Pfizer États Unis 43,5
pour acquérir les droits de nouveaux
médicaments
Pfizer Inc +
Deux groupes américains et un britannique
Johnson &
investissent dans Novocure, start up basée à
Israël Médicaments Johnson + États Unis
Haifa et spécialisée dans les matériels de
Index
traitement du cancer
Ventures
Le groupe spécialisé dans les traitements
Equipements
ophtalmologiques achète la société locale
Israël électriques & Alcon Suisse 109,0
Optonol qui fabrique des implants destinés
électroniques
à soigner le glaucome
Le fournisseur de semi conducteurs acquiert
Equipements
l israélien Dunes Networks, développeur de
Israël électriques & Broadcom États Unis 129,0
solutions réseaux pour centres de traitement
électroniques
de données
Le groupe développe son centre R&D de
Equipements
Hewlett Yehud en embauchant une centaine
Israël électriques & États Unis 100
Packard (HP) d employés pour un projet de gestion des
électroniques
infrastructures d entreprise
Le fabricant d appareils médicaux acquiert
Equipements
Ventor, spécialisé dans les valvules
Israël électriques & Medtronic États Unis 233,7
insérables par cathéter, et en fera un pôle de
électroniques
R&D pour le groupe

74
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Equipements Le spécialiste de l efficacité énergétique et
Israël électriques & Metrolight États Unis l éclairage boucle un deuxième tour de 2,2
électroniques financement de capital risque
La filiale israélienne du groupe acquiert la
Equipements Motorola /
start up BitBand, spécialiste des solutions
Israël électriques & Motorola États Unis 7,3
d IPTV (télévision et vidéo à la demande)
électroniques Israel
basée à Netanya
Le groupe investit dans la société israélienne
Equipements
Modu spécialisée dans les kits mains libres
Israël électriques & Qualcomm États Unis 5,0
et signe un accord pour produire certains de
électroniques
ses composants
La société ouvre un centre de compétence à
Composants Dolphin Nétania pour mettre au point de nouveaux
Israël France
électroniques Integration produits de circuits avancés de mémoires,
analogiques et mixtes
Des investisseurs de l industrie électronique
Composants Investisseurs japonaise entrent au capital du local
Israël Japon 9,0
électroniques privés Plurality, spécialisée dans la conception de
micro processeurs
Le fabricant de chipsets multimédia rachète
Composants
Israël Sigma Designs États Unis l israélien CopperGate, spécialisé dans les 117,0
électroniques
puces de transmission de flux haut débit
Le géant de l électricité entre au capital de
General SolarEdge, une start up basée à Herzliya qui
Israël Energie États Unis 17,0
Electric produit des panneaux photovoltaïques plus
efficaces
La société de venture capital investit dans la
Hasso Plattner Allemagn compagnie israélienne BrightView Systems,
Israël Energie 2,2
Ventures e qui fabrique des composants
photovoltaïques à Petah Tikva
Le Texan, opérateur du bloc Matan avec une
part de 36%, investit dans l exploration du
Israël Energie Noble Energy États Unis 19,2
bloc gazier Tamar 2, conjointement avec ses
partenaires locaux
Le Texan, opérateur du bloc Michal avec
une part de 36%, investit dans l exploration
Israël Energie Noble Energy États Unis 12,5
des puits Dalit, conjointement avec ses
partenaires locaux
Le groupe forme une JV (70/30) avec le local
Ormat Sunday Energy pour installer 36 MW de
Israël Energie États Unis 25,9
Technologies solaire photovoltaïque sur les toits de la
société israélienne

75
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
La compagnie rachète Solel, compagnie
Allemagn spécialisée dans les projets solaires de
Israël Energie Siemens 300,6
e grande échelle, basée à Beit Shemesh, pour
préparer le projet Desertec
L industriel acquiert 40% du capital du local
Allemagn Arava Power et prévoit la construction de
Israël Energie Siemens 11,0
e centrales solaires entre la Mer Morte et la
Mer Rouge (40 MW)
La filiale locale du fabricant de matériaux de
Verre, ciment,
construction, dont il détient 25%, rachète
Israël minéraux, CRH Plc Irlande 30,0
Hanson Israël à l allemand
bois, papier
HeidelbergCement
La société de Patrick Drahi acquiert 15% du
Autre ou non
Israël Altice France capital de la chaîne câblée Hot en acquérant 71,0
spécifié
les parts de la Banque Leumi
La société de Patrick Drahi augmente sa
Autre ou non Patrick Drahi participation au capital de la chaîne câblée
Israël France 75,0
spécifié Cool Holding Hot de 33 à 45% en acquérant des parts du
local Delek
La JV Sorek Desalination, détenue à 49% par
BTP, Hutchinson
Royaume le groupe et 51% par le local IDE
Israël immobilier, Environmental 179,6
Uni Technologies remporte le BOT pour la
infrastructures Solutions
station de dessalement de Sorek
Sonny Kahn + Deux actionnaires majoritaires de l agence
BTP,
Russell Galbut immobilière américaine Crescent Heights,
Israël immobilier, États Unis 7,0
/ Crescent investissent dans la holding israélienne BGI
infrastructures
Heights à hauteur de 17%
Opérateurs France La filiale de France Telecom ouvre le France
Israël télécom & Telecom / France Telecom Orange developer centre de Tel
internet Orange Aviv dans la ville de Ra anana
L investisseur rachète à Motorola l opérateur
Opérateurs
Patrick Drahi mobile israélien Mirs, qui pourrait se
Israël télécom & France 123,0
Cool Holding rapprocher de la chaine câblée Hot dont il
internet
détient 44%
L entreprise spécialisée dans les textiles
Textile,
médicaux renforce son activité à
Israël habillement, Thuasne France
l international en créant une filiale de
luxe
distribution en Israël
RiverHawk
Matériels L investisseur américain implante un
Group /
aéronautiques, chantier naval militaire à Aqaba en JV avec
Jordanie RiverHawk États Unis 10,8 300
navals, le KADDB, qui produira des vedettes
Worldwide
ferroviaires légères AMP 137
LLC

76
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Jordanie PepsiCo +
La JV, détenue à 52% par PepsiCo et 48%
Almarai /
Agro par le saoudien Almarai, reprend les 75%
International États Unis 90,8
alimentaire d Almarai dans le producteur de produits
Dairy and
laitiers jordanien Taiba
Juice (IDJ)
Jordanie Banque, Le groupe acquiert l entreprise locale de
Émirats
assurance, capital risque Riyada Ventures dans le cadre
Abraaj Capital Arabes
autres services de son initiative régionale sur les PME et
Unis
financiers l entreprenariat
Jordanie Banque, Le bras financier du groupe rachète les
assurance, Kipco / Burgan 43,86% détenus par United Gulf Bank dans
Koweït
autres services Bank la Jordan Kuwait Bank, devenant son
financiers actionnaire majoritaire
Jordanie Kuwait
Banque, Projects La compagnie d assurances acquiert 55% du
assurance, Company capital d Arab Orient Insurance, la plus
Koweït 21,7
autres services Holding / Gulf grande compagnie d assurance et
financiers Insurance réassurance du pays, basée à Amman
Company
Jordanie Le groupe s associe au local JPMC pour
Chimie,
ouvrir 2 nouvelles usines de production
plasturgie, IFFCO Inde 240,0 2 000
d acides phosphorique et surfurique à
engrais
Eshidiya
Jordanie Intel Capital prend une participation dans la
Logiciels &
Intel / Intel compagnie internet Jeeran, un portail web
prestations États Unis
Capital dont les contenus sont gérés par les
informatiques
utilisateurs
Jordanie Le fabricant de puces et de semi
Logiciels &
Intel / Intel conducteurs investit au capital de
prestations États Unis
Capital ShooFeeTV, site internet agrégateur de
informatiques
programmes TV des chaînes satellites arabes
Jordanie Le célèbre moteur de recherche achète
Logiciels &
Maktoob.com, un des plus grands portails
prestations Yahoo! États Unis 59,0
du monde arabe, pour renforcer ses
informatiques
contenus en langue arabe
Jordanie Le groupe pétrolier signe un accord pour
Royaume explorer le champ gazier de Richeh, en
Energie BP 175,1
Uni partenariat avec l entreprise étatique NPC,
qui en a la concession
Jordanie Korea Electric Le fournisseur public d électricité détient
Power Corée du 65% de la plus grande centrale privée du
Energie 232,3
Corporation Sud pays, qu il fait construire avec le saoudien
(KEPCO) Xenel à Qatranah

77
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Jordanie Kuwait fund
for Arab
economic
Les 2 fonds souverains financent
development +
Energie Koweït l agrandissement de la centrale électrique de 144,9
Arab Fund for
Samra
economic and
social
development
Jordanie Le groupe énergétique signe un accord
Rosatom / d entente avec le gouvernement pour
Energie Russie
Inter Rao l exploration des schistes bitumineux dans
les régions centrales du pays
Jordanie Le groupe signe un accord de concession
Royal Dutch pour l exploration de 3 gisements de schistes
Energie Pays Bas 359,6
Shell bitumineux sur les blocs Azraq et Al Jafr
(centre du pays)
Jordanie Le conglomérat détient 35% de Qatrana
Arabie Electric Power Co, JV crée avec le coréen
Energie Xenel 119,7
Saoudite KEPCO pour gérer la future centrale
électrique au gaz de Qatranah
Jordanie Al Riyadh /
Jordanian La holding jordanienne de la famille
Verre, ciment,
Bahraini irakienne Al Khawam ouvre avec un
minéraux, Irak 19,4 150
Company for partenaire bahreïni une usine papetière dans
bois, papier
Paper la zone économique de Mafrak
Industries
Specialized
Glass La holding koweitienne crée Sanam Glass
Verre, ciment,
Industries Coating, filiale en charge d une nouvelle
Jordanie minéraux, Koweït
Group usine de verre flotté implantée dans la Maan
bois, papier
K.S.C.C. (SGI Development Zone
Group)
Le promoteur immobilier ouvre un hôtel à
BTP,
Action Group Amman sous la marque Ibis via son alliance
Jordanie immobilier, Koweït
Holdings stratégique avec la chaine hôtelière française
infrastructures
Accor
BTP, Le promoteur immobilier construit un hôtel
Action Hotels
Jordanie immobilier, Koweït à Amman, qui sera géré par le groupe
Company
infrastructures français Accor sous la marque Ibis

78
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Al Maabar
International
Investments / Le consortium lance la construction en BOT
BTP, Émirats
Al Maabar du plus grand complexe touristique du
Jordanie immobilier, Arabes 7 191,6 15 000
Jordan Real pays, Marsa Zayed, qui prévoit de déplacer
infrastructures Unis
Estate le port commercial d Aqaba
Development
Company
La filiale acquiert 50% du capital du local
BTP,
Al Sharq for development Psc pour le projet
Jordanie immobilier, CDG / CGI Maroc 46,0
de ville Abdallah Ibn Abdelaziz à 25 km au
infrastructures
nord d Amman
La filiale du groupe remporte un nouveau
BTP, Suez
contrat pour approvisionner en eau la
Jordanie immobilier, Environnemen France 148,0
capitale à partir de l aquifère de Disi, à 325
infrastructures t / Degrémont
km au sud d Amman
Le groupe gagne un contrat de concession
BTP,
(BOT) de 25 ans pour construire un système
Jordanie immobilier, Sweco Suède 12,7
d approvisionnement en eau d Amman à
infrastructures
partir de l aquifère de Rum
Le bras financier de la Banque mondiale
BTP,
World Bank / acquiert 5% de la société de promotion
Jordanie immobilier, États Unis 3,0
IFC immobilière et de crédit immobilier
infrastructures
islamique Amlak Jordan
L opérateur remporte l exclusivité de la
Opérateurs France
licence d exploitation 3G en Jordanie pour
Jordanie télécom & Telecom / France 26,6
une durée de 15 ans, et met en place le
internet Orange Jordan
réseau à partir de 2010
Opérateurs France La filiale de France Telecom ouvre un centre
Jordanie télécom & Telecom / France d appels au sein de l université privée Al
internet Orange Jordan Ahliyyah Amman
La filiale du groupe de télécommunications
Opérateurs France
ouvre le centre d information Orange pour
Jordanie télécom & Telecom / France
la sécurité (OSOC) destiné aux clients
internet Orange Jordan
publics et privés
Sterling Le groupe implanté dans la z.i. de Sahab
Textile,
Apparel ouvre une usine satellite à Madaba qui
Jordanie habillement, États Unis 170
Manufacturing produit des morceaux de vêtements destinés
luxe
Company au marché américain
Le groupe lance la construction d un village
Tourisme, Pharaon Arabie
Jordanie touristique de luxe près du site 37,0
restauration Group Saoudite
archéologique de Pétra
Ingénierie & Aéroports de La branche architecture et ingénierie du
Liban services aux Paris (ADP) / France groupe crée sa première filiale à Beyrouth 130
entreprises ADPI pour développer sa présence dans la région

79
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Ingénierie & Le réseau mondial d agences de publicité
Saatchi and
Liban services aux États Unis crée une filiale à Beyrouth, Saatchi & Saatchi
Saatchi (S&S)
entreprises Levant, pour servir les marchés regionaux
Ingénierie & Le fournisseur de solutions de management
Teleperforman
Liban services aux France de la relation client à distance, ouvre un
ce
entreprises centre d appel au Liban
Alshaya
Group/ M H Le distributeur koweitien ouvre 3 boutiques
Liban Distribution Alshaya Koweït H&M à Beyrouth sous franchise avec le
Company groupe suédois
Retail
Émirats Le groupe lance un projet de centre
Majid Al
Liban Distribution Arabes commercial dans la banlieue sud de 28,6
Futtaim (MAF)
Unis Beyrouth
Le groupe spécialisé dans l industrie des
Equipements
télécommunications mobiles inaugure à
Liban électriques & Nokia Finlande
Beyrouth le bureau régional annoncé en
électroniques
2006
Le promoteur immobilier lance le projet
BTP, Émirats
Rakeen résidentiel de Beit Merri Sunset près de
Liban immobilier, Arabes
Development Beyrouth, géré par la filiale qu il a créé à
infrastructures Unis
Beyrouth en mars dernier
Le groupe hôtelier ouvre son premier hôtel
Tourisme,
Liban Four Seasons Canada du pays à Beyrouth, destiné à une clientèle 80,0 300
restauration
de luxe
Fuenso Group Le groupe basé à Barcelone ouvrira son
Tourisme,
Liban / Bodyna Espagne premier Bodyna Wellness Centre & Spa à
restauration
Natural Care Beyrouth en 2012
Tourisme, Fuenso Group Le groupe basé à Barcelone ouvrira son
Liban Espagne
restauration / Hospes premier hôtel boutique à Beyrouth en 2012
Matériels Liatec, la JV50/50 avec la Libyan company
Finmeccanica /
aéronautiques, for the aerospace industry, met en oeuvre le
Libye Agusta Italie 6,7 100
navals, projet Abou Aisha de construction
Westland
ferroviaires d hélicoptère à Tajoura
CCI Cereals Le courtier international en céréales de
Agro Allemagn
Libye Commodity Stuttgart s implante dans la zone franche de
alimentaire e
International Misurata
Banque, Le groupe bancaire acquiert 40 % de la
assurance, Banco Espirito Libyan Aman Bank for Commerce and
Libye Portugal 25,0
autres services Santo Investment Stock Company, une banque
financiers commerciale disposant de 7 agences
Banque, Le gestionnaire de fonds cairote obtient la
assurance, Beltone licence pour proposer des services de
Libye Égypte
autres services Financial courtage en Libye après sa fusion avec son
financiers compatriote Pioneers

80
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
La filiale du groupe dédiée à la construction
BTP, Hyundai
Corée du ouvre une succursale à Tripoli pour gérer
Libye immobilier, Motor Co /
Sud son contrat à Qubbah et développer ses
infrastructures Amco
activités régionales
Le groupe s associe à Libya Oil Holding du
Chimie,
Libya Africa Investment Portfolio pour
Libye plasturgie, OCP Libye 183,5
construire une unité de production
engrais
d ammoniac de 800 000 t/an
Le fabricant de peinture construit une usine
Chimie,
d une capacité de 5000 tonnes par an, près
Libye plasturgie, Pachin Égypte 0,6
de Tripoli, en JV 50 50 avec son distributeur
engrais
local
L entreprise prend 50% du complexe de
Chimie,
production d urée et d ammoniac de Marsa
Libye plasturgie, Yara Norvège 153,8
El Brega, qui sera développé en JV 50/50
engrais
avec NOC et LIA
Ingénierie & Le groupe de conseil en construction étoffe
Hill
Libye services aux États Unis le personnel de sa filiale locale face à la 40
International
entreprises multiplication des contrats
L installateur d équipements de
Equipements
télécommunications créé une filiale en
Libye électriques & Servicom Tunisie
Libye, Al Chourouk, spécialisée dans les
électroniques
systèmes de climatisation et chauffage
La compagnie pétrolière dépassera les 900
Royaume millions d USD d investissement annoncés
Libye Energie BP 100,0
Uni fin 2007 pour l exploration sur ses 2
concessions gazières
Taqa Arabia, branche énergie du fonds
Citadel Capital
égyptien, forme The Arab Gas Co (JV 49/51)
Libye Energie / TAQA Égypte 1,5
afin de créer et gérer des réseaux de
Arabia
distribution de gaz urbain
Le groupe rachète la totalité des droits de
Libye Energie GDF Suez France l australien Woodside Energy sur 5 champs
onshore dans les bassins de Syrte et Murzuk
Le promoteur s associe au fonds public
Gulf Finance ESDF (60/40) pour lancer Energy City Libya
Libye Energie Bahreïn 2 732,8
House (GFH) à Sabratha, une zone d activité pour firmes
pétrolières et gazières
Le groupe pétrolier prend 25% de
participation dans l exploitation du bloc 47,
Libye Energie Medco Energi Indonésie 157,0
situé dans le bassin de Ghadames à 300 km
au sud ouest de Tripoli
Verre, ciment,
Le groupe cimentier autirichien s implante
Libye minéraux, Asamer Autriche
dans la zone franche de Misurata
bois, papier

81
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Le groupe devient majoritaire au capital de
Verre, ciment,
JLCC, holding créée en 2007 avec le fonds
Libye minéraux, Asamer Autriche 110,0
libyen ESDF afin de gérer la Libyan Cement
bois, papier
Company (LCC)
Verre, ciment,
Le groupe cimentier chypriote s implante
Libye minéraux, Tripcair Chypre
dans la zone franche de Misurata
bois, papier
TPR, leader tunisien du profilé aluminium,
Métallurgie et crée Aluminium Libyan Co, JV destinée à
Libye Bayahi / TPR Tunisie 15,5
recyclage superviser la future usine d Ettajoura près
de Tripoli
Poulina /
Société de Transformation des Métaux PAF,
Société de
Métallurgie et filiale du conglomérat tunisien, installe à
Libye Transformatio Tunisie 1,7
recyclage Zouara une usine de tubes en acier soudé
n des Métaux
détenue à 100%
PAF
La société spécialisée dans les équipements
BTP, Émirats
Drake & Scull mécaniques, électriques et de plomberie
Libye immobilier, Arabes
International pour le secteur du BTP, crée une filiale en
infrastructures Unis
Libye
Matériels
International Le fabricant de drones basé à Brindisi
aéronautiques,
Malte Aviation Italie construit une usine à Safi, dont les autorités 2,7 15
navals,
Supply voudraient faire un parc aéronautique
ferroviaires
Matériels
La compagnie de maintenance aérienne
aéronautiques, Allemagn
Malte MCM ouvre une filiale à Malte sous le nom 0,8
navals, e
M.C.M. Maintenance Centre Malta
ferroviaires
Matériels Le fournisseur de services MRO
aéronautiques, (maintenance, réparation et révision)
Malte SR Technics Suisse 40,0 350
navals, construit un site à l aéroport international de
ferroviaires Malte qui ouvrira en 2012
Banque, Le groupe bancaire national acquiert la
assurance, National Bank totalité de Finansbank Malta, la filiale
Malte Grèce 133,0
autres services
of Greece maltaise de la banque turque qu il a rachetée
financiers en 2006
Le fournisseur de services et solutions de
Logiciels &
TIC implante une filiale à Malte pour
Malte prestations Con.Nexo Italie 0,5 100
délocaliser une partie de ses activités
informatiques
italiennes
Le géant des logiciels déménage dans de
Logiciels &
nouveaux bureaux à Mosta, afin de
Malte prestations Microsoft États Unis 10
renforcer son rôle dans le développement de
informatiques
l industrie informatique locale

82
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
La filiale européenne de Pharmacare et le
Pharmacare /
maltais Pharma Group crée une usine
Malte Médicaments Pharmacare Palestine 10,0 120
pharmaceutique à Hal Far, pour l export
Europe
vers l Europe et la Méditerranée
L armateur marseillais obtient le
BTP,
prolongement de la concession de Malta
Malte immobilier, CMA CGM France 130,0 500
Freeport jusqu en 2069 et investit
infrastructures
lourdement dans sa modernisation
La branche maintenance de la compagnie
BTP, Lufthansa /
Allemagn aérienne va augmenter sa main d oeuvre
Malte immobilier, Lufthansa 250
e locale de 450 à 700 personnes au cours des 2
infrastructures Technik Malta
prochaines années
Matériels Auvergne
Le sous traitant ouvre une 2nde usine à
aéronautiques, Aéronautique
Maroc France Casablanca dédiée à l assemblage de petits 9,0
navals, / Casa
sous ensembles aéronautiques
ferroviaires Aéronautique
Matériels
Le sous traitant aéronautique spécialisé
aéronautiques,
Maroc Meupe Espagne dans la fabrication de pièces de précision
navals,
s installe à Tanger Free Zone
ferroviaires
Matériels Le producteur de câbles et équipements
aéronautiques, réorganise ses activités et construit une
Maroc Nexans France 8,0 160
navals, usine de fabrication de câbles aéronautiques
ferroviaires à Mohammedia
Matériels L équipementier aéronautique va lancer la
aéronautiques, Safran / 3ème phase de la délocalisation de son usine
Maroc France 150
navals, Aircelle de nacelles à Nouaceur (Casablanca) au
ferroviaires cours de l été 2009
Matériels Le groupe français Zodiac ouvre une centre
aéronautiques, Zodiac d étude et de production d équipements
Maroc France 12,0 250
navals, Aerospace aéronautiques qui emploiera 250 personnes,
ferroviaires à Ain Johra
Le groupe implante son centre BPO
Agro Maghreb et Afrique à Casanearshore, avec
Maroc Nestlé Suisse 150
alimentaire un centre de services partagés qui
accueillera 150 employés
L investisseur basé à Abu Dhabi investit
Émirats
Agro Tiris Euro dans un projet agricole de 700000 hectare À
Maroc Arabes 30,0
alimentaire Arab Guelmim pour lequel il a signé un contrat
Unis
de bail à long terme
Banque, La filiale du groupe dédiée au secteur du
assurance, Axa / Axa BPO s implante dans le Technopolis de
Maroc France 12,0 700
autres services France Vie Rabat et double le nombre de ses employés
financiers locaux

83
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Banque,
assurance, Crédit Mutuel Le groupe acquiert 4,9% supplémentaires du
Maroc France 201,1
autres services CIC capital de la BMCE, pour atteindre 19,9%
financiers
Banque, Le fonds de capital investissement acquiert
Emerging
assurance, une part significative du local Finaccess
Maroc Capital États Unis 8,9
autres services Group, spécialisé dans l outsourcing et les
Partners
financiers services financiers
Emirates
Banque,
International Émirats L investisseur émirati lance AD Capital, une
assurance,
Maroc Investment Arabes société de gestion de portefeuille destinée au 0,5
autres services
Company Unis secteur industriel marocain
financiers
(EIIC)
Banque, La société créé une filiale détenue à 100%,
assurance, Global Exchange Foreign Exchange Maroc,
Maroc Eurodivisas Espagne 0,1
autres services pour développer ses activités de transfert
financiers d argent des migrants
Banque, Le courtier spécialisé en assurance crédit
assurance, s associe avec le cabinet marocain Aceca
Maroc Jean Busnot France
autres services pour créer Jean Busnot Maroc, filiale basée à
financiers Casablanca
Banque, La banque publique qatarie devient
assurance, Qatar National actionnaire stratégique de l Union
Maroc Qatar
autres services Bank (QNB) Marocaine de Banques (UMB) et pourrait à
financiers terme la contrôler entièrement
Constructeurs Le constructeur lance son projet d usine
automobiles & pouvant produire 170 000 véhicules/an dans
Maroc Renault France 600,0 6 000
équipementier la zone franche de Tanger, en partenariat
s avec la CDG (52/48)
Constructeurs Renault / La filiale du constructeur automobile se dote
automobiles & Renault d un centre de formation dédié au projet
Maroc France 3,9
équipementier Tanger Tanger Med qui ouvrira en juin 2010, en
s Méditerranée partenariat avec la CDG
Constructeurs
L équipementier français de l industrie
automobiles & SALVA /
Maroc France automobile s implante dans Tanger Free 13,6
équipementier Marvest
Zone
s
Libya Africa
La filiale pétrolière du groupe s associe avec
Chimie, Portfolio for
l OCP pour construire une unité de
Maroc plasturgie, Investments Libye 128,0
production d acide phosphorique (1 M t/an)
engrais (LAP) / Libya
à Jorf Lasfar
Oil Holding

84
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Le prestataire de services en ressources
Ingénierie &
humaines souhaite ouvrir sa septième
Maroc services aux Adecco Suisse
agence au Maroc à Ouajda et axer sa
entreprises
stratégie sur les travaux publics
Le cabinet d avocats étend sa présence au
Ingénierie &
Maroc en inaugurant son 2ème bureau à
Maroc services aux Garrigues Espagne 9
Tanger, dont le port constituera une source
entreprises
d activité majeure
Le spécialiste de l externalisation de la
Ingénierie &
relation client ouvrant un nouveau centre
Maroc services aux Outsourcia France 300
d appel au sein de Casablanca Nearshore
entreprises
Park, créant 300 emplois
Ingénierie & Le groupe de vérification étend le réseau de
Maroc services aux SGS Suisse centres de visites techniques de sa filiale SGS
entreprises Aman Auto, qui atteint 80 centres fin 2009
La société de communication spécialisée
Ingénierie &
dans l organisation d événements
Maroc services aux XCOM France
professionnels dans le secteur IT ouvre une
entreprises
filiale à Casablanca en 2009
Logiciels & La filiale à 100% de la SSII français inaugure
GFI
Maroc prestations France son nouveau siège marocain dans le parc 0,6 100
Informatique
informatiques d activités Casanearshore
Le spécialiste des programmes de
Logiciels &
fidélisation sur Internet prend 34 % 2WLS,
Maroc prestations Maximiles France
un pionnier marocain de ces métiers, avec
informatiques
option pour monter à 51%
Logiciels & L éditeur de logiciels de gestion développe
Sage / Sage Royaume
Maroc prestations son activité au Maroc et crée 300 emplois en 300
Maroc Uni
informatiques 2 ans
Le fournisseur de solutions de métrologie
Logiciels &
pour systèmes d information ouvre une
Maroc prestations Witbe France
filiale dotée de 2 bureaux à Casablanca et
informatiques
Rabat à vocation régionale
La société de distribution et de montage
automobile fusionne ses filiales Cfao Motors
Maroc Distribution PPR / CFAO France 16,6
Maroc et DAF Industries Maroc et augmente
son capital
Le spécialiste des applications du graphite
Equipements
Carbone pour les composants électriques ouvre
Maroc électriques & France 40
Lorraine CMLA, une plate forme industrielle
électroniques
régionale basée à Sidi Bouzid
Le leader de l industrie du câble inaugure
Equipements
Nexans / une nouvelle usine à Casablanca qui
Maroc électriques & France 8,0 50
Nexans Maroc produira sous licence des transformateurs
électroniques
de technologie Areva T&D

85
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Société Le fonds d investissement local du groupe
Equipements
Générale / prend le contrôle d Emteyco, un fabriquant
Maroc électriques & France 32,0
SGAM Al d installations électriques et infrastructures
électroniques
Maroc télécoms
L entreprise espagnole spécialisée dans les
Composants composants électroniques inductifs a lancé
Maroc Premo Espagne 60
électroniques des travaux d extension de son usine de
Tanger
Al Amoudi / La filiale achève la 2ème phase de son plan
Corral Arabie de modernisation portant notamment sur la
Maroc Energie 216,0
Petroleum / Saoudite production de gasoil dans la raffinerie de
SAMIR Mohammedia
Le groupe français en passe de remporter
Maroc Energie GDF Suez France l appel d offre pour la création en concession 354,0
de la centrale éolienne de Tarfaya?
Le groupe irlandais obtient un permis
Island Oil & d exploration pour la zone Zag, dont il
Maroc Energie Irlande
Gas détient 15% des droits, aux cotés de
l ONHYM et d opérateurs étrangers
L opérateur du secteur du gaz naturel
investit dans des activités exploratoires dans
Maroc Energie PGNiG Pologne 34,7
le pays en 2010,en plus de ses projets en
Tunisie et en Algérie
L entreprise énergétique va réaliser deux
Émirats
unités électriques supplémentaires à Jorf
Maroc Energie Taqa Arabes 895,2
Lasfar, dont la mise en service est prévue en
Unis
2013
Verre, ciment, Le groupe acquiert 60% du capital de la
Maya Gold &
Maroc minéraux, Canada mine d or d Ait Bou Haddou, dans la région 3,5
Silver
bois, papier de Khénifra, auprès du marocain SEGM
Le fabricant nippon d outils électriques
Machines et
professionnels ouvre un centre de
Maroc équipements Makita Japon 2,2
distribution destiné à l export sur la zone
mécaniques
portuaire de Tanger Med
Le fabricant d aluminium pour
Métallurgie et l aéronautique acquiert le local Demicron
Maroc Alcoa États Unis
recyclage SNC, basée à Casablanca et désormais
renommée Alcoa Fixations Maroc
L aciériste s associe avec le local MIS pour
Métallurgie et Royaume créer la JV Atlantic Steel Industry et
Maroc Liberty 1 438,3 230
recyclage Uni implanter une usine de production de
billettes à Sidi el Aïdi

86
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
L école d informatique mondiale ouvre 2
Autre ou non nouveaux campus à Rabat et Marrakech et
Maroc Supinfo France
spécifié un training centre, 1 an après son
implantation à Casablanca
La chaîne hôtelière marocaine, dominée par
BTP,
le français Accor (35% du capital), prévoit de
Maroc immobilier, Accor / Risma France 44,0 1 000
construire 30 hôtels dans les 4 prochaines
infrastructures
années
Le groupe reprend le projet initialement
BTP,
porté par l espagnol Fadesa de construction
Maroc immobilier, Big Albatros Égypte 135,0 13 000
de la station balnéaire Plage Blanche à
infrastructures
Guelmin
Le spécialiste de la logistique portuaire
BTP,
acquiert Maghrepic, la société de vente et
Maroc immobilier, Cargotec Finlande
location de matériel portuaire qui le
infrastructures
représentait au Maroc
Le promoteur immobilier forme une JV avec
BTP,
MedZ, filiale du marocain CDG, pour
Maroc immobilier, Edonia World Espagne 500,0
construire et gérer la zone franche de
infrastructures
Kénitra, Atlantic Free Zone
BTP, Emerging L investisseur acquiert via un fonds co géré
Maroc immobilier, Capital États Unis avec Attijariwafa Bank, ALMES, qui contrôle 8,9
infrastructures Partners 2 sociétés de BTP, EMT et Somadiaz
GDF Suez /
La société crée CANARAGUA Succursale
BTP, Suez
au Maroc , basée à Casablanca, dédiée aux
Maroc immobilier, Environnemen France 1,0
métiers de l eau, des déchets solides et de
infrastructures t / Agbar /
l éclairage public
Canaragua
La holding de Manuel Jove Capellán rachète
BTP,
au consortium Fadesa Anjoca ses droits
Maroc immobilier, Inveravante Espagne 180,0 2 000
dans le projet immobilier Tanger City
infrastructures
Center
Le groupe construit une station de tourisme
BTP,
à Ifrane, via son consortium avec la CDG,
Maroc immobilier, KIA / CMKD Koweït 48,0 500
dans le cadre d un contrat de concession et
infrastructures
du Plan Biladi
Pearl of
BTP, La filiale du groupe, Lo Oloat Al Maghreb,
Kuwait / Lo
Maroc immobilier, Koweït lance son premier projet immobilier dans le 54,0 250
Oloat Al
infrastructures pays à Agadir, le Agadir Sky Center
Maghreb
L enseigne d agences immobilières ouvre
BTP,
RE/MAX une succursale à Casablanca, RE/MAX
Maroc immobilier, États Unis
International Maroc, pour ouvrir des agences par le biais
infrastructures
d accord de franchise

87
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Veolia Transport remporte la concession sur
BTP,
Veolia / Veolia 15 ans du réseau de bus du Grand Rabat, et
Maroc immobilier, France 91,9 3 000
Transport crée pour sa gestion, avec des associés
infrastructures
locaux, une JV 51/49%
La filiale Moyen Orient et Afrique du
Opérateurs
Dimension Afrique groupe spécialisé dans les TIC acquiert 51%
Maroc télécom &
Data du Sud de la société locale Telcom, qui devient
internet
Dimension Data Maroc
Le groupe acquiert la totalité des parts de
Opérateurs
Mobisud, opérateur de réseau mobile
Maroc télécom & SFR France
virtuel, auprès de Maroc Telecom et de la
internet
société Saham
Maroc Telecom, filiale à 53% de Vivendi,
Opérateurs Vivendi /
signe une convention d investissement pour
Maroc télécom & Maroc France 499,0 150
l extension et la modernisation de ses
internet Telecom
infrastructures d ici 2011
Les 2 groupes koweïtiens acquièrent en
Opérateurs Zain + Al Ajial
consortium (JV 50/50) 31% de Wana, 3e
Maroc télécom & Investment Koweït 253,6
opérateur mobile du Maroc, à l occasion
internet Fund
d une augmentation de capital
Le groupe inaugure sa 3ème unité de
Textile,
Allemagn production de chaussure au Maroc dans la
Maroc habillement, Rieker 18,0 1 000
e zone industrielle Lahyayda de Larache,
luxe
dotée d un centre de formation
Textile, Le fabricant français de chemises pour les
Maroc habillement, Rousseau France grandes marques délocalise ses activités de
luxe confection à Casablanca
Libyan Arab Foreign Investment Co ouvre à
Tourisme, Casablanca (Twin Center) un hôtel luxueux,
Maroc Lafico Libye 78,3 300
restauration le Kenzi Tower Hotel, dont la gestion
revient au marocain Kenzi
Aerium /
La société monégasque lance le projet de
Aerium Atlas
Tourisme, Royaume complexe hôtelier de prestige JAWHAR
Maroc Management + 93,8
restauration Uni Resort à Marrakech, financé via le fonds
Monte Carlo
Aerium Atlas Investment
SBM
Azmi SIAMA (Societe d investissement Al Amal
Tourisme, Abdelhadi Arabie pour le Maroc), du groupe AAH, crée à
Maroc 82,0
restauration (AAH) Group Saoudite Marrakech Jnan Amar Polo Retreat, projet
/ SIAMA immobilier centré sur le golf
Le groupe lance un projet d hôtel de luxe sur
Tourisme, Hyatt
Maroc États Unis le complexe Marrakech Golf City géré par le
restauration Corporation
groupe local Addoha

88
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Libyan Arab Foreign Investment Co
Tourisme, construit à Marrakech (Agdal) un hôtel
Maroc Lafico Libye 44,5 300
restauration luxueux, le Kenzi Menara Palace, dont la
gestion revient au marocain Kenzi
Le groupe augmente le capital de sa filiale
Tourisme, Mawarid Food Arabie MAWARID MAROCAINE pour développer
Maroc 2,7
restauration Company Saoudite ses enseignes (dont Pizza Hut) à Meknès,
Saïdia, Nador, Oujda et Kenitra
Orascom / Le promoteur immobilier et actionnaire en
Tourisme, Oued Chbika JV avec la CDG (65 35) lance les travaux du
Maroc Égypte 402,7 2 500
restauration Développeme complexe touristique Chbika à 50 km au sud
nt de Tan Tan
Le groupe lance la 1ère phase de son projet
Tourisme, Pierre et avec la construction de complexes
Maroc France 100,0
restauration Vacances touristiques à Marrakech, à Rabat,
Casablanca et Fès d ici 2012
La chaine hôtelière espagnole du groupe
Tourisme, TUI / Riu Allemagn allemand lance un projet d hôtel all
Maroc 15,6
restauration hotels e inclusive à Agadir en association (34/66)
avec le groupe local Tikida
La chaine hôtelière espagnole du groupe
Tourisme, TUI / Riu Allemagn allemand ouvre un hôtel all inclusive à
Maroc 5,1
restauration hotels e Marrakech en association (34/66) avec le
groupe local Tikida
Le bailleur européen participe au Middle
Ingénierie &
Luxembo East Venture Capital Fund, 1er fonds de
Palestine services aux EIB 5,0
urg capital risque axé sur les territoires
entreprises
palestiniens et le secteur IT
L équipe israélienne du groupe poursuit ses
Logiciels &
investissements au bénéfice de 2 start ups
Palestine prestations Cisco Systems États Unis
palestiniennes basées à Ramallah, dont Asal
informatiques
Technologies
Le bras financier de la Banque mondiale
Opérateurs
World Bank / prend une participation dans Wataniya
Palestine télécom & États Unis 20,8
IFC Palestine, qui construit un réseau de
internet
téléphonie mobile en Cisjordanie
Le groupe lance 5 projets agro alimentaires,
International
Agro chimiques et d ingénierie dans la zone
Syrie Investment États Unis 30,0 700
alimentaire industrielle de Der Ezzor, dont une usine
Group LCC
d alimentation animale

89
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Al Sanabel
Banque, International
assurance, Holding / Al La société de courtage obtient la 8ème
Syrie Jordanie
autres services Sanabel licence pour opérer à la bourse de Damas
financiers Financial
Investments
Banque, La Banque Européenne d Investissement
assurance, Luxembo détient 16% du capital de FMFI, la première
Syrie BEI 2,0
autres services urg institution de microfinance agréée en Syrie
financiers et détenue par Aga Khan
Banque, Dallah al Le groupe bancaire islamique obtient le feu
assurance, Baraka / Arabie vert pour ouvrir AlBaraka Bank Syria, 3ème
Syrie 10,5 6
autres services Albaraka Saoudite banque islamique cotée du pays, dont il
financiers banking group détient 23% des parts
Banque,
Le groupe international obtient une licence
assurance, Royaume
Syrie Ernst & Young pour fournir des services de conseil et de
autres services Uni
courtage en Syrie
financiers
Banque,
Syria Gulf Bank, propriété à 49% de KIPCO,
assurance, Kipco / United
Syrie Koweït ouvre une succursale régionale sur Al Malek
autres services Gulf Bank
Al Faisal Street, à Alep
financiers
Banque, Qatar National La banque islamique, qui a ouvert sa
assurance, Bank (QNB) / première agence en novembre, étend sa
Syrie Qatar
autres services Qatar National présence à travers le pays et comptera 15
financiers Bank Syria agences d ici la fin 2010
Constructeurs
Iran Khodro SIAMCO, usine d assemblage syro iranienne
automobiles &
Syrie (IKCO) / Iran (60/40) inaugure de nouveaux ateliers
équipementier
Siamco d assemblage et de peinture
s
China
National
Le groupe d ingénierie remporte un contrat
Electric
Syrie Energie Chine public pour l ajout de 2 turbines à vapeur à 400,0
Equipment
la centrale électrique existante de Zara
Corporation
(CNEEC)
La JV paritaire entre le groupe basé à Zagreb
et la Syrian Petroleum Company construit
Syrie Energie INA / Hayan Croatie 15,0
une raffinerie à l ouest de Palmyre pour son
champ Hayan
Le groupe créé la filiale SIPC Syria Limited
Sinopec / Company, pour renforcer ses activités dans
Syrie Energie Chine
SIPC Syria les champs d Audeh et de Tishrin et dans de
nouveaux gisements

90
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Le groupe a signé un accord d exploration
Syrie Energie Tatneft Russie pétrolière de 7 ans dans la région de Deir 18,7
Ezzour avec la Syrian Oil Company
Le groupe augmente une nouvelle fois la
production du champ de Tabiyeh pour
Syrie Energie Total France
développer les exportations de gaz à travers
le réseau national
Guris Le groupe de construction et d ingénierie
Verre, ciment,
Construction construit une cimenterie au nord est de la
Syrie minéraux, Turquie 73,0
and ville de Raqqa via sa filiale Guris Raqqa
bois, papier
Engineering Cement Co.
Verre, ciment, Lafarge / La filiale locale du groupe construit une
Syrie minéraux, Lafarge France nouvelle usine à 160 km au nord est d Alep 244,5
bois, papier Cement Syria en JV 80/20 avec le syrien Tlas group
Saudi La branche matériaux de construction du
Métallurgie et BinLadin Arabie groupe BinLaden implante 7 usines
Syrie 79,0 2 500
recyclage Group (SBG) / Saoudite contrôlées par CPC Syria dans un nouveau
CPC Syria complexe industriel à Adra
Belhasa
Le groupe lance un projet résidentiel et
BTP, International / Émirats
touristique à Tilal al Shams, à l ouest d Alep,
Syrie immobilier, Palmyra Real Arabes
via sa filiale locale Palmyra Real Estate
infrastructures Estate Unis
Development
Development
Le groupe de construction et de services de
BTP,
bus gagne le contrat BOT pour le projet
Syrie immobilier, BIOIAS Turquie 29,0
Aleppo Gate en partenariat avec le groupe
infrastructures
local Souria Holding
BTP, Le groupe de transport maritime obtient du
Syrie immobilier, CMA CGM France gouvernement la concession d un terminal à
infrastructures conteneurs du port de Lattaquieh
Investment Le groupe d investissement basé à Dubai
BTP, Émirats
Group prépare le lancement de Nobles 101, projet
Syrie immobilier, Arabes 200,0
Overseas immobilier pour classe moyenne à Yaafour,
infrastructures Unis
(IGO) à l ouest de Damas
Qatar
Investment
La holding créée par le fonds souverain
BTP, Authority
pour investir en Syrie lance 2 projets de
Syrie immobilier, (QIA) / Syrian Qatar 73,9
stations d épuration à Jaramana et Swuedah
infrastructures Qatari
en BOT
Holding
(SQH)
Wared Transport, filiale basée à Damas
BTP,
Wared Arabie (transport de chargements complets
Syrie immobilier,
Logistics Saoudite spécialisés par camions), acquiert 20
infrastructures
nouveaux camions et 30 remorques

91
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Tourisme, Fuenso Group Le groupe basé à Barcelone ouvrira son
Syrie Espagne
restauration / Hospes premier hôtel boutique à Damas en 2012
Matériels L avionneur implante à El Mghira une usine
aéronautiques, EADS / Airbus qui assemblera des pièces de fuselage
Tunisie France 30,0 750
navals, / Aerolia fabriquées dans les de Méaulte et de Saint
ferroviaires Nazaire d Aerolia
Matériels Le sous traitant aéronautique prévoit
aéronautiques, d ouvrir courant 2010 à El Mghira (Sud de
Tunisie Figeac Aéro France 10,0 150
navals, Tunis) un site d usinage de petites pièces
ferroviaires pour le compte d Aerolia
Matériels
Le fabricant de machines spéciales pour
aéronautiques,
Tunisie Mécanyvois France l aéronautique créé une filiale dans le parc
navals,
d Aérolia à El Fejaa, au nord ouest de Tunis
ferroviaires
Matériels
Le fabriquant de tuyauteries pour
aéronautiques, Tecalemit
Tunisie France l aéronautique créé Tecaero Tunisie, société
navals, Aerospace
spécialisée dans la mécanique aéronautique
ferroviaires
Matériels La filiale du groupe déplace sa production
aéronautiques, Zodiac / de réservoirs pour hélicoptères et dégivreurs
Tunisie France 0,8 35
navals, Aérazur pour avions dans son site tunisien de
ferroviaires Soliman
La PME italienne productrice d huiles
Agro Gasoli alimentaire s associe à des entrepreneurs
Tunisie Italie
alimentaire Giuseppe & C. locaux pour un projet d usine de mise en
bouteille d huile d olive
Le Fonds Saoudien de Développement
Agro Saudi Fund for Arabie investit dans un projet de développement
Tunisie 26,0
alimentaire Development Saoudite agricole intégré à Sidi Bouzid, au centre de
la Tunisie
Banque, Le courtier en assurances santé et
assurance, April Group / prévoyance acquiert 99% de la société de
Tunisie France
autres services Sano Concept centre d appels Score Call au travers de Sano
financiers Concept
Banque,
La banque française a étendu sa présence en
assurance,
Tunisie BNP Paribas France Tunisie en ouvrant 6 nouvelles agences en
autres services
2008
financiers
BPCE /
Banque, La Banque Tuniso Koweitienne créé La
Banque
assurance, Méditerranéenne d Aménagement Industriel
Tunisie Tuniso France 0,3
autres services (MEDAI) , spécialisée dans l aménagement
Koweitienne
financiers des zones industrielles
(BTK)

92
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Banque, La compagnie de garantie sur les
assurance, Dhamen investissements et les exports renforce le
Tunisie Koweït 2,8
autres services Finance capital de la société nationale COTUNACE
financiers et devient son 2ème actionnaire
Banque, Le promoteur immobilier partiellement
assurance, Kélibia la détenu par des investisseurs italien lance un
Tunisie Italie 113,8 1 800
autres services Blanche projet touristique haut de gamme à El
financiers Mansourah près de Kélibia
Banque,
La banque filiale du conglomérat koweitien
assurance, Kipco / Burgan
Tunisie Koweït KIPCO acquiert une part majoritaire au
autres services Bank
capital de la Tunis International Bank TIB
financiers
Banque, Îles
Le courtier de change en ligne créé deux
assurance, Vierges
Tunisie MBCFX succursales à Bizerte et Tunis, où elle devrait
autres services Britanniq
implanter des centres d appel
financiers ues
Banque,
Le cabinet de conseil financier actif dans les
assurance, TeleTRADE Hong
Tunisie pays d Europe de l Est et en Asie Centrale
autres services D.J. Kong
ouvre une succursale basée à Tunis
financiers
Constructeurs
L équipementier reconstruit son usine de
automobiles &
Tunisie Autoliv Suède fabrication de volants d El Nadhour suite à
équipementier
un incendie
s
Constructeurs Draxlmaier, spécialisé dans les câbles
automobiles & Allemagn électriques pour l automobile, prévoit
Tunisie Draxlmaier 22,3 963
équipementier e d agrandir d ici 2010 son usine de Siliana de
s 25000 à 43000m2
Constructeurs Le spécialiste du câblage automobile ouvre
automobiles & Kromberg & Allemagn une unité de R&D au pôle technologique Al
Tunisie 0,4 200
équipementier Schubert e Ghazala à Tunis, qui embauchera 200
s ingénieurs tunisiens
Constructeurs Le site de câblage automobile du groupe
automobiles & Kromberg & Allemagn dans la Z.I. de Beja atteint les 2000 employés
Tunisie 27,0 1 750
équipementier Schubert e fin 2009, tandis qu une extension sur 10000
s m2 est à l étude
Constructeurs Le fabricant de câbles automobiles implante
automobiles & une seconde usine dans le pays, toujours
Tunisie Yazaki Japon 9,3 600
équipementier dans la région de Gafsa, qui sera
s opérationnelle en 2011
La société d emballage crée une plateforme
Chimie,
en Tunisie afin de développer des sources
Tunisie plasturgie, Cosfibel États Unis
d approvisionnement plus proches du
engrais
marché européen

93
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
L homme d affaires créé deux nouvelles
Chimie, Daniele
sociétés en Tunisie, dont Medkonpack ,
Tunisie plasturgie, Fogagnolo / Italie 0,8
société dédiée à la production d emballages
engrais Medkonpack
plastiques biodégradables
Ingénierie & La société de recrutement et de gestion des
Tunisie services aux Accetis France ressources humaines implante sa filiale
entreprises Moyen Orient Afrique à Tunis
Le prestataire de services en ressources
Ingénierie &
humaines souhaite ouvrir sa quatrième
Tunisie services aux Adecco Suisse
agence en Tunisie à Bizerte et axer sa
entreprises
stratégie sur l aéronautique
Ingénierie & Le prestataire de services en achats et
Tunisie services aux CMT+ France gestion pour l aéronautique ouvre une filiale
entreprises en Tunisie
Le développeur de logiciels pour
Ingénierie &
concessionnaires automobiles créé sa
Tunisie services aux Everlog France
première filiale hors Union européenne en
entreprises
Tunisie
Le prestataire de services de relations client
Ingénierie &
Kinnevik / et de recouvrement va ouvrir son second site
Tunisie services aux Suède 3,4 1 000
Transcom aux Berges du Lac, créant 700 nouveaux
entreprises
emplois d ici 2010
Le bureau d ingénierie créé une filiale en
Ingénierie &
Tunisie, SETEC Méditerranée
Tunisie services aux Setec France
Infrastructures, sa deuxième implantation
entreprises
au Maghreb après le Maroc
Le groupe toulousain spécialisé dans la
Ingénierie & Sogeclair /
sous traitance industrielle crée Clairis
Tunisie services aux Clairis France
Technologies Méditerranée, au sein du
entreprises Technologies
technopôle Elgazala de Tunis
Ingénierie & Le fournisseur de solutions techniques dans
Vinci /
Tunisie services aux France l industrie agro alimentaire et les matériaux
Mangin Egly
entreprises industriels ouvre une filiale en Tunisie
D anciens dirigeants de la maison mère
Logiciels &
Jet Multimédia appuyés par le fonds 21 Centrale Partners
Tunisie prestations France
Group reprennent la JV de Jet Multimédia avec le
informatiques
groupe local Karthago
Le spécialiste des logiciels pour réseaux et
Logiciels &
V2b télécom crée une filiale à Tunis, afin de se
Tunisie prestations France 24
Intégration développer en Afrique du Nord et
informatiques
d exporter vers l Europe
La société créé Oriendis, une filiale dédiée
Médicale au conditionnement et à la distribution de
Tunisie Médicaments France
Equipex produits pharmaceutiques basée au Parc
d activités de Bizerte

94
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
La société de distribution crée Abeba
Equipements
Addis Services, une agence dédiée à la sécurisation
Tunisie électriques & France
Electronic de la production électronique locale, basée à
électroniques
Tunis
Equipements Le fournisseur de gaz industriels et
Tunisie électriques & Air Liquide France médicaux acquiert Air Separation, 3,7
électroniques spécialisée dans les soins respiratoires
Equipements Le fabricant californien d équipements
Tunisie électriques & Cisco Systems États Unis réseau ouvre une plateforme commerciale à 12
électroniques vocation régionale à Tunis
Jacques Le fabricant de chauffe eau solaires, filiale à
Equipements
Giordano 70% d une PME d Aubagne, inaugure son
Tunisie électriques & France 6,0 130
Industries / nouveau siège à Grombalia et accroit ses
électroniques
Soften capacités de production
Equipements Le fabriquant de matériel médical à usage
Maxter
Tunisie électriques & France unique basé à Marseille inaugure une usine
Catheters
électroniques de production à Tunis
Le fabricant de circuits imprimés nus
Composants Elvia PCB / professionnels lance la production de CIV
Tunisie France 2,0 35
électroniques CIV Tunisie Tunisie, nouvelle unité de production à
Monastir
Le spécialiste belge des systèmes
Composants d automatisation pour la production, le test
Tunisie IPTE Belgique
électroniques et l assemblage de circuits imprimés
implante une filiale en Tunisie
L entreprise d électronique double les
Composants Allemagn effectifs pour l usine Zollner Elektronik
Tunisie Zollner 0,1 39
électroniques e située à Béja, pour atteindre 40 personnes en
2009
Le géant informatique américain ouvre un
Electronique Hewlett centre d assistance mondiale pour ses
Tunisie États Unis 800
grand public Packard (HP) opérations de vente et de marketing au sein
du technopole El Ghazala
Le chauffagiste climatiseur spécialiste des
énergies renouvelables installe à Tunis une
Tunisie Energie 3 E Habitat France
équipe pour la gestion de son back office et
de sa logistique
Aban Offshore
La filiale singapourienne du groupe indien
Limited /
Tunisie Energie Singapour spécialisé dans les forages pétroliers ouvre
Aban
une succursale à Tunis
Singapore PTE

95
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Atlas
La compagnie continue d investir dans la
Petroleum
concession du champ Ras El Besh qu elle
Tunisie Energie Exploration États Unis 1,4
opère avec un intérêt de 55% dans le contrat
Worldwide
de production
(APEX)
Le groupe lance le projet d exploration
AuDAX
Chorbane à 20 km de Sfax, en contrat de
Tunisie Energie /Alpine Oil Australie 3,5
partage avec le local ETAP et en partenariat
and Gas
avec le norvégien DNO
Le groupe acquiert 50% de la licence
DNO
d exploration du projet Chorbane, à 20 km à
Tunisie Energie International Norvège 2,6
l ouest de Sfax, aux cotés de l australien
ASA
Audax
La compagnie junior obtient 100% des droits
Tunisie Energie Georex / Poros France de prospection dans les blocks Kasserine et 2,5
Telemzane, dans le centre et le sud du pays
Le fabricant et producteur d énergie verte
Moncada
Tunisie Energie Italie construit un parc éolien de 500MW qui sera
Energy
opérationnel dès la fin 2009
Le spécialiste en énergies renouvelables crée
Tunisie Energie Mutha France un centre d appels à Nabeul pour répondre
à ses besoins propres
Le groupe rachète 51% du permis
PetroAsian
Hong d exploration de Ksar Hadada détenu
Tunisie Energie Energy 10,4
Kong depuis 2008 par l irlandais Petroceltic et
Holdings
l anglais Independent Resources
L opérateur du secteur du gaz naturel
investit dans des activités exploratoires dans
Tunisie Energie PGNiG Pologne 34,7
le pays en 2010,en plus de ses projets au
Maroc et en Algérie
Le groupe gazier et pétrolier poursuit ses
Pioneer
investissements pour ses activités sur la
Tunisie Energie Natural États Unis 39,0
concession onshore Cherouk au sud de la
Resources
Tunisie
La jeune entreprise obtient le permis
Storm
d exploration de pétrole et de gaz Jenein
Tunisie Energie Exploration Canada 4,4
Centre , près de Tataouine, en partenariat
Inc.
avec le local ETAP
Le groupe obtient le permis de prospection
pétrolière Mahdia dans le cadre d un
Tunisie Energie Tethys Suède
contrat de partage de production avec
l entreprise nationale ETAP

96
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Le groupe créé la JV Stramiflex en acquérant
Ameublement
60% du local Stramica, spécialiste de
Tunisie & équipement Ober France
l industrie de 2ème et 3ème transformation
du foyer
du bois au Maghreb
Verre, ciment, Le syndicat de placement va construire une
Tunisie minéraux, Aiseiri Irlande usine de transformation du sable en verre en 1,6
bois, papier Tunisie
Les deux entrepreneurs créent une société
Verre, ciment,
locale, Précontraints du Maghreb,
Tunisie minéraux, Carta Isnardo Italie
spécialisée dans la production de structures
bois, papier
préfabriquées en béton armé
Le cimentier catalan fait l acquisition d une
Verre, ciment,
Cementos deuxième société tunisienne : la Société
Tunisie minéraux, Espagne
Molins Tunisienne de Mortiers Modernes (STMM),
bois, papier
basée à Zaghouan
Verre, ciment, Cementos Le groupe catalan construit une nouvelle
Tunisie minéraux, Molins / Espagne cimenterie à Kairouan, à travers sa filiale 29,0 300
bois, papier Sotacib locale
Metinvest La filiale suisse du groupe, spécialisée dans
Métallurgie et group / l acier, ouvre un bureau de représentation à
Tunisie Ukraine
recyclage Metinvest Tunis pour développer ses activités en
International Afrique du Nord
La grande école spécialisée dans les TIC
Autre ou non Institut s associe avec l Ecole Supérieure de
Tunisie France
spécifié Telecom Communications de Tunis, Sup Com, pour
créer une filiale locale
BTP, Le promoteur acquiert un terrain et créé une
Gulf Finance
Tunisie immobilier, Bahreïn société dédiée pour lancer le projet de Port 34,4
House (GFH)
infrastructures Financier de Tunis
Le groupe créé la filiale Vanheede
BTP, Vanheede
Makhlouf en JV avec Mohamed Makhlouf,
Tunisie immobilier, Environment Belgique
entrepreneur de Monastir opérant
infrastructures Group
également dans le traitement des déchets
BTP, Le groupe de BTP contribuera à hauteur de
Tunisie immobilier, Vinci / CFE France 25% à la réalisation du projet Bizerte Cap 22,2 633
infrastructures 3000
BTP, La filiale belge du groupe de BTP ouvre
Tunisie immobilier, Vinci / CFE France «Construction Management Tunisie», filiale
infrastructures dont il détient 45,25% du capital
La filiale du groupe dédiée au secteur privé
BTP,
World Bank / acquiert 15% de la filiale tunisienne du turc
Tunisie immobilier, États Unis 28,0
IFC TAV, qui détient la concession de l aéroport
infrastructures
d Enfidha

97
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
France L opérateur associé en JV avec le local
Opérateurs
Telecom / Divona remporte la 3è licence de téléphonie
Tunisie télécom & France 245,0 1 200
Orange fixe et mobile et devrait lancer ses services
internet
Tunisie dès janvier 2010
Le groupe textile franco belge crée au Kef
Textile,
Feeling / Kef une usine de confection de vêtements de
Tunisie habillement, France 2,0 100
Alternatif sport destinés au marché européen, baptisée
luxe
Kef Alternatif
Le fabricant des chaussures antistress ouvre
Textile,
Allemagn une usine à Sbikha dans le gouvernorat de
Tunisie habillement, Rieker 30,0 410
e Kairouan, dont la production est destinée à
luxe
l export
Textile, L entreprise toulousaine de textile,
Rouleau
Tunisie habillement, France fournisseur pour la grande distribution, créé 0,3 60
Guichard
luxe Akouda Lingerie, nouvelle filiale locale
Textile, L entreprise toulousaine de textile,
Rouleau
Tunisie habillement, France fournisseur pour la grande distribution, créé
Guichard
luxe la société Bonneterie Corsetterie Française
Émirats Emaar Properties va investir 1,88 milliards
Tourisme, Emaar
Tunisie Arabes d USD dans le projet de Marina d Al Qussor 1 294,5
restauration Properties
Unis près d Hergla en Tunisie
Matériels Le fabricant italien s associe avec le groupe
aéronautiques, d entreprises turques Rubenis Ipek pour
Turquie Bestway Italie 3,6 1 000
navals, implanter une usine de produits de loisirs
ferroviaires aquatiques à Agri
Matériels Le spécialiste du transport de yachts ouvre
Sevenstar
aéronautiques, un nouveau bureau à Istanbul (Global Yacht
Turquie Yacht Pays Bas
navals, Transport Turkey) pour les marchés turc et
Transport
ferroviaires de la Mer Noire
Le négociant acquiert Arbel, fabricant et
Agro exportateur de pâtes et légumes secs basé à
Turquie Alliance Grain Canada 67,0
alimentaire Mersin, afin de se renforcer en Europe et au
Moyen Orient
Le fabricant de chewing gum s allie au local
Agro Yildiz Holding pour créer Continental
Turquie Gumlink Danemark 46,4 900
alimentaire Confectionery, une JV 50 50, et construire
une usine à Corlu
Le fabricant de nourriture pour bébés, déjà
Agro présent en Turquie depuis 2003, crée une
Turquie Hero Group Suisse 10,0
alimentaire nouvelle unité de production en partenariat
avec le turc Ulker
Le groupe agro alimentaire lance la création
Agro Planet Food Arabie de 20 000 fermes industrielles occupant une
Turquie 2 159,1
alimentaire World (PFWC) Saoudite superficie de 200 km2 en Anatolie au cours
des 5 ans à venir

98
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w

w
o

o
.d o .c .d o .c
Desti
c u-tr a c k
IDE Em c u-tr a c k
Secteur Entreprise Origine Projet
nation (M ) plois
Le groupe agro alimentaire crée une filiale
Agro Planet Food Arabie locale à Istabul pour lancer un énorme projet
Turquie
alimentaire World (PFWC) Saoudite de cultures dans la zone franche de Kilis, en
Anatolie
Banque, La compagnie ouvre une filiale à Istanbul
ACE Limited /
assurance, qui fournira des services d assurance & re
Turquie ACE European États Unis
autres services assurance des polices de protection de biens
Group
financiers et de personnes
Banque, La compagnie d assurances acquiert 60% du
assurance, capital de Genc Sigorta, courtier grossiste
Turquie April Group France
autres services d Istanbul qui dispose d un réseau de 25
financiers distributeurs
Banque,
La banque française a ouvert 80 nouvelles
assurance,
Turquie BNP Paribas France agences en Turquie en 2008, portant le total
autres services
à 336
financiers
Banque,
Le fond d investissement achète 33% des
assurance, Bridgepoint Royaume
Turquie parts du groupe d inspection automobile 181,5
autres services Capital Uni
local TüvTurk
financiers
Banque, Le fournisseur de solutions de systèmes
assurance, sécurisés ouvre sa 1ère succursale en
Turquie Diebold États Unis
autres services Turquie pour pénétrer le marché des
financiers distributeurs automatiques
Banque, Le groupe rachète 35% des parts de la
assurance, branche assurance vie et vieillesse de
Turquie Eureko Pays Bas 1 000,0
autres services Garanti, dont il possède déjà 80% de la
financiers division assurance maladie
Banque, Euroins Insurance Group (EIG) prévoit de
assurance, Eurohold ressusciter en 2 ans l assureur turc Inter
Turquie Bulgarie 10,5
autres services Bulgaria / EIG Sigorta, qui ouvrira 6 bureaux au travers du
financiers pays d ici fin 2009
Le producteur de graines végétales prend
Biotechnologie Limagrain / une participation de 51% dans la société
Turquie France
s Vilmorin turque Su Tarim par l intermédiaire de sa
filiale HM. Clause
Abdul Latif
Constructeurs Le groupe rachète au turc Sabanci 64,99 %
Jameel (ALJ) /
automobiles & Arabie des parts de Toyota Turkey Motor Vehicles
Turquie ALJ Lubnatsi
équipementier Saoudite PLC, également détenu par Toyota (25%) et
Marketing and
s Mitsui & Co (10%)
Sales PLC
Constructeurs Le leader mondial des équipements de
automobiles & sécurité automobile transfère la production
Turquie Autoliv Suède
équipementier d un de ses sites tunisiens dans son usine
s turque de Gebze

99
H H
F-XC A N GE F-XC A N GE
PD PD

!
W

W
O

O
N

N
y

y
Les investissements et partenariats dans la région MED en 2009
bu

bu
to

to
k

k
lic

lic
C

C
w

w
m

m
w w
w