Vous êtes sur la page 1sur 10

21/11/2017 Technique de soudage

TECHNIQUES de SOUDAGE
MIG/MAG/TIG et SOUDO-BRASAGE

Signification des sigles

MAG = Metal Activ Gas

   
MIG = Metal Inert Gas

   
TIG = Tungsten Inert Gas.

             

1- Principe du procédé MIG/MAG

Eléments constitutifs                     
                                                                                                                                        

Remarque :

Les rayons ultraviolet et infrarouges émis par l’arc électrique sont très dangereux pour les yeux et peuvent aussi provoquer des brûlures sur la peau.

2 -BASE DU PROCEDE
a)         Il a toujours lieu en courant continu.

b)        L’électrode fusible (fil) est déroulée à vitesse constante mais réglable.

c)         La continuité électrique est assurée par l’intermédiaire d’un tube contact.

2.1 Pour le soudage MIG


Le rôle du gaz est uniquement de protéger le bain de fusion de l’atmosphère ambiante (oxygène, gaz carbonique, azote etc... sont présents en grande quantité dans l’air ambiant).

Le MIG s’applique essentiellement pour le soudage de l’aluminium et de ses alliages.

               Exemple de gaz inerte :

                                   - argon,

                                   - hélium.

2.2 Pour le soudage MAG


Le rôle du gaz est également de protéger le bain de fusion de l’atmosphère et d’agir sur la composition du métal fondu, d’où le nom de gaz actif.

Le MAG s’applique essentiellement pour le soudage des aciers courants

               Exemples de gaz actif :

                                   - gaz carbonique CO2

                                   - oxygène O2

http://jm.prive.pagesperso-orange.fr/docpro/Technique_de_soudage.htm 1/10
21/11/2017 Technique de soudage
                                  - mélange argon CO2

Le gaz utilisé pour le soudage MAG peut être l’ARCAL 14 (dénomination commerciale de l’Air Liquide). Sa composition est :

- 96% argon,

- 3% CO2,

- 1% O2

Le débit de gaz conseillé en soudage MIG/MAG est de 10 à 20 litres/minutes maximum.

3 - LA FUSION  

Þ H correspond à la distance tube contact/pièce. La valeur de H doit être comprise entre 12 à 20 mm

1 - La fusion est obtenue par la chaleur.

2 - Elle peut se produire suivant 4 processus différents appelés :

TRANSFERT DE METAL DANS L’ARC.

4 TYPES DE TRANSFERT D’ARC


4.1 Transfert par court-circuit
-

{
 Valeurs approximatives
 

Il se produit à :

- tension de soudage basse : 15v < U < 20v

- intensité basse : 60A < i < 150A

- Ce transfert est une succession de court-circuit à fréquence pratiquement régulière.

- Chaque court-circuit se concrétise par une goutte de métal fondu déposée sur la pièce.

http://jm.prive.pagesperso-orange.fr/docpro/Technique_de_soudage.htm 2/10
21/11/2017 Technique de soudage
- Ce type de transfert permet d’obtenir un faible taux de projection

4.2  Transfert par pulvérisation axiale


-

{
 

Il se produit à :

tension élevée : 28v < U < 45v


Valeurs approximatives
 
- intensité élevée : I > 250A

- Ce transfert est une pulvérisation de fines gouttelettes de métal projetées sur la pièce.

- L’extrémité du fil n’est jamais en court-circuit franc avec la pièce.

-          Ce type de transfert permet d’obtenir un taux de projection quasi nul.

4.3 Transfert intermédiaire


- Il se produit dans la tranche de puissance comprise entre la zone du transfert par court-circuit et celle du transfert par pulvérisation axiale.

- Ce transfert se produit par détachement de grosses gouttes de métal en fusion à fréquence de dépôt irrégulière.

- Ce type de transfert provoque un taux de projection assez important.

5 EXEMPLE D'ABAQUE DE REGLAGE DES PARAMETRES DE SOUDAGE


Cet abaque est celui du générateur BONNEFON 285 CD.

5.1 INSTRUCTION DETAILLEE


a)       Contrôler le débit de gaz avec le mesureur de débit au début de chaque équipe. Lire sur l'échelle Ar, le débit doit être compris entre 10 à 20 litres/minute. Alerter le coordinateu

b)      Vérifier qu'il y a une étiquette pastille calendrier collée sur la façade du générateur prouvant que le générateur a été étalonné. Si ce n'est pas le cas, alerter le coordinateur.

c)       Réglage de la valeur de vitesse de fil par rapport au réglage du commutateur de tension et de l'épaisseur de l'assemblage à souder (voir l'abaque ci-dessous).

Réglage de la vitesse de fil

http://jm.prive.pagesperso-orange.fr/docpro/Technique_de_soudage.htm 3/10
21/11/2017 Technique de soudage

L'épaisseur à prendre en compte est l'épaisseur la plus faible de l'assemblage à souder.

Exemple : pour l'assemblage d'un tube d'épaisseur 2.5 mm avec une pièce d'épaisseur 10 mm, l'épaisseur à prendre en compte est 2.5 mm.

Nota : pour le soudage des pièces comportant plusieurs types d’assemblages ( ex : sommier ), prendre la valeur moyenne des épaisseurs à souder.

            6        COUPE MACROGRAPHIQUE D’UNE SOUDURE

          7        LE SOUDAGE TIG :

http://jm.prive.pagesperso-orange.fr/docpro/Technique_de_soudage.htm 4/10
21/11/2017 Technique de soudage

8    LE SOUDOBRASAGE

      8.1 Principe du procédé :

      C’est le procédé d’assemblage de deux métaux de base de même nature ou de        natures différentes à l’aide d’un métal d’apport dont la température de fusion est   plus basse que
      proche comme dans le soudage MIG/MAG/TIG. Par contre, les bords à   assembler ne sont pas fondus comme en soudure mais portés seulement à la    température de fusion du méta

      8.2 Le gasflux :

      Le gasflux a pour but d’introduire dans la flamme du chalumeau           oxyacétylénique un flux décapant sous forme gazeuse et de rendre ainsi la   flamme décapante et protectrice.

      Le métal d’apport et le métal de base sont ainsi protégé contre l’oxydation par        l’air pendant l’échauffement.

          Nota : Le liquide introduit dans l’appareil AUTOFLUX est très inflammable.        En conséquence, il faut s’assurer lors du remplissage du Gasflux qu’il n’y a à     proximité auc
meulage etc…. )

9    REPRESENTATION SYMBOLISEE DES SOUDURES.

Indication du degré d’importance de la soudure :

Imp. = Importante.
- Soudure fortement sollicitée sur le produit.
Moy. = Moyenne
- Soudure moyennement sollicitée sur le produit.
Neg. = Négligeable
- Soudure faiblement sollicitée sur le produit.

et de la classe d’aspect .

A = soudure visible
Þ Bon aspect du cordon et absence totale de grains.
constamment
B = soudure pouvant
Þ Bon aspect du cordon et présence de quelques "petits grains"
être vue
autorisée.
C = soudure invisible

http://jm.prive.pagesperso-orange.fr/docpro/Technique_de_soudage.htm 5/10
21/11/2017 Technique de soudage

Þ Présence de quelques grains autorisée

Symboles élémentaires :

= soudure en angle                         

= soudure bouchon

Numéros correspondant au procédé de soudage :

135 = SOUDAGE MAG                          971 = SOUDOBRASAGE

141 = SOUDAGE TIG                                      781 = SOUDAGE GOUJONS ( SIG )

10      LES TORCHES A ASPIRATION DE FUMEE

          Le rôle des torches à aspiration consiste à capter les gaz et poussières au plus         près possible de leur source d'émission avant que ces polluants ne pénètrent         dans la zon
dans   toute l'atmosphère du local de travail.

          L'utilisation de ce type de torche nécessite des précautions particulières car elles      sont beaucoup plus fragiles et plus chères que les torches traditionnelles :

                   - ne pas taper la torche sur les gabarits pour enlever les grains de la                            buse,

                   - couper le fil à l'extrémité du tube contact avec une pince,

                   - ne pas utiliser de pâte anti-adhérente pour buse car elle risque d'obstruer                  le système d'aspiration,

                    - dévisser la buse régulièrement et utiliser un goupillon pour la nettoyer.                     Ne pas utiliser de pince, ni de tournevis car les outils métalliques                                r

11      SOUDURE DE SECURITE

Une soudure de sécurité est une soudure dont la défaillance est susceptible d’entraîner un risque grave pour l’utilisateur du produit.

Exemple : Liaison arbre/bras de châssis 144.

Représentation :

  S = SECURITE
n
m
R = REGLEMENTATION

Lorsqu’une soudure est classée de sécurité, le sigle ci-dessus apparaît sur le mode opératoire et la plan de la pièce.

Pour l’en-tête du document (ou le cartouche pour un plan) :

Le chiffre « n » représente le nombre de caractéristiques de sécurité (plusieurs soudures, plusieurs opérations critiques) précisées dans le document

Le chiffre « m » représente de le nombre de caractéristiques réglementaires (si elles ne sont pas respectées, le produit n’est plus conforme à la norme.)

Dans le document lui-même :

Les caractéristiques de sécurité ou réglementaires sont indiquées par la présence du sigle (sans numéro cette fois).

Au poste de travail :

Le poste est identifié par le sigle indiquant qu’à ce poste est effectuée une opération de sécurité.

L’outillage est identifié par le sigle indiquant que cet outillage sert à réaliser une opération de sécurité.

Des audits, par contrôle visuel et par coupe macrographique seront régulièrement effectués sur les pièces comportant une soudure critique.

12  PLANCHES DE DEFAUTS DE SOUDURE                                          

http://jm.prive.pagesperso-orange.fr/docpro/Technique_de_soudage.htm 6/10
21/11/2017 Technique de soudage

                                                                                  

                   

CAUSES

-          tension trop faible par rapport à la vitesse de fil

-                                  ou

-          vitesse de soudage trop importante

-          jeu entre pièces trop important

-                                  ou

-          tension trop forte par rapport à la vitesse de fil ( voir abaque de réglage )

-          réglage de la tension et de  la vitesse de fil trop faible ( voir abaque de réglage )

-                                  ou

-          vitesse de soudage trop importante

-          extinction trop brutale de l’arc, faire une temporisation

http://jm.prive.pagesperso-orange.fr/docpro/Technique_de_soudage.htm 7/10
21/11/2017 Technique de soudage

                  

CAUSES

-          tension trop forte par rapport à la vitesse de fil

-          tension trop forte par rapport à la vitesse de fil

-          réglage de la tension et de la vitesse de fil trop fort

-           

-          débit de gaz trop faible

-                        ou

-          buse et diffuseur encrassés

-                        ou

-          pièces trop grasses

http://jm.prive.pagesperso-orange.fr/docpro/Technique_de_soudage.htm 8/10
21/11/2017 Technique de soudage

                   CAUSES

-          robot décalé

-          pièce mal positionnée ou défectueuse

-          défaut de gabarit

-          robot décalé

-          pièce mal positionnée ou défectueuse

-          défaut de gabarit

-          tension trop faible par rapport à la vitesse de fil

-          usure du tube contact

-          gaine fil encrassée

-          défaut de masse

-          fil défectueux

 - arc trop long, diminuer la tension

         

CAUSES

-          revoir  les paramètres de phase d’extinction de l’arc

-          rajouter une temporisation d’anti-cratère

http://jm.prive.pagesperso-orange.fr/docpro/Technique_de_soudage.htm 9/10
21/11/2017 Technique de soudage

défaut particulier :

-          ne pas modifier les réglages

-          enlever ces silicates avec le burin, car la peinture n’adhère pas sur ces dépôts, d’où risque de corrosion.

http://jm.prive.pagesperso-orange.fr/docpro/Technique_de_soudage.htm 10/10

Vous aimerez peut-être aussi