Vous êtes sur la page 1sur 180

ROYAUME DU MAROC

SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES


(SO.SI.PO. sa)

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

PROJET DU MARCHE NEGOCIE AVEC MISE EN CONCURRENCE

N® MNC.Ol/CA/2019

CONSTRUCTION D'UN BATIMENT SOCIAL


AUX SILOS A CEREALES DU PORT DE CASABLANCA

Etabli par la "SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES"


(SOSIPO)

Juin 2019

•c =<<
/
SOMMAIRE

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

PREAMBULE 5
PARTIES CONTRACTANTES 6

CHAPITRE I: CLAUSES ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES


ARTICLE 1 OBJET DU MARCHÉ NÉGOCIÉ 7
ARTICLE 2 SITUATION 7
ARTICLE 3 CONSISTANCE DES TRAVAUX 7
ARTICLE 4 DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU MARCHE 7
ARTICLE 5 REFERENCES AUX TEXTES GENERAUX ET SPECIAUX APPLICABLES
AU MARCHE 8
ARTICLE 6 : DISPOSITIONS GENERALES RELATIVES A L'EXECUTION DU MARCHE 8
ARTICLE? : VALIDITE ET DELAI DE NOTIFICATION DE L'APPROBATION DU MARCHE 9
ARTICLES : ELECTION DU DOMICILE DU L'ENTREPRENEUR 9
ARTICLE 9 : NANTISSEMENT 9
ARTICLE 10 ; SOUS-TRAITANCE 9
ARTICLE 11 : DISPOSITIONS RELATIVES AU CHANTIER 10
ARTICLE 12 : DOCUMENTS A FOURNIR PAR L'ENTREPRENEUR 11
ARTICLE 13 : CONTRÔLE ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX 12
ARTICLE 14 : AUGMENTATION OU DIMINUTION DANS LA MASSE DES TRAVAUX - TRAVAUX
SUPPLEMENTAIRES 12
ARTICLE 15 : QUALITE DES TRAVAUX 13
ARTICLE 16 : QUALITE DES MATERIAUX ET PRODUITS 13
ARTICLE 17 : MISE EN VIGUEUR DU MARCHE 13
ARTICLE 18 : DELAI D'EXECUTION DES TRAVAUX 14
ARTICLE 19 : NATURE DES PRIX 14
ARTICLE 20 : CARACTERE DES PRIX 14
ARTICLE 21 : CAUTIONNEMENTS l5
ARTICLE 22 : RETENUE DE GARANTIE 16
ARTICLE 23 : ASSURANCES-RESPONSABILITE 16
ARTICLE 24 : RECEPTIONS 16
ARTICLE 25 : DELAI DE GARANTIE 17
ARTICLE 26 : MODALITES ET MODE DE REGLEMENT 18
ARTICLE 27: PENALITES POUR RETARD 18
ARTICLE 28: CAS DE FORCE MAJEURE 18
ARTICLE 29 : RESILIATION DU MARCHE 19
ARTICLE 30 : REGLEMENT DES DIFFERENDS ET LITIGES 20

CHAPITRE II : DESCRIPTIF TECHNIQUE ET BORDEREAU DES PRIX

ARTICLE 31 OBJET 21
ARTICLE 32 DEFINITION DU PROGRAMME 21
ARTICLE 33 RECONNAISSANCE DU SITE 21
ARTICLE 34 INSTALLATION ET PROTECTION DE CHANTIER 2^
ARTICLE 35 GARANTIE DECENNALE - ENTRETIEN DES INSTALLATIONS 2
ARTICLE 36 . NOMENCLATURE DES PLANS 2
ARTICLE 37 EXIGENCES PARTICULIERES 2
PARTIE A : FONDATIONS PROFONDES 2
ARTICLE 38 : ETUDE DE SOL ."23
ARTICLE 39 : CONSISTANCE DES TRAVAUX 25
ARTICLE 40: PRESCRIPTION TECHNIQUES SPECIFIQUES AUX FONDATIONS PROFONDES 25
ARTICLE 41 : LES PIEUX 26
PARTIE B : GROS ŒUVRE - ETANCHEITE

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 2 sur 126

f
ARTICLE 42 : DOCUMENTS A FOURNIR APRES TRAVAUX 28
ARTICLE 43 : IMPLANTATION DES OUVRAGES 28
ARTICLE 44 : TRACES DES TRAITS DE NIVEAUX 28
ARTICLE 45 : CARACTERISTIQUES DES MATERIAUX 28
ARTICLE 46 : PROVENANCE DES MATERIEUX 29
ARTICLE 47 : ESSAIS SUR LES BETONS 30
ARTICLE 48 : ETANCHEITE 30
PARTIE C: MENUISERIE ALUMINIUM 32
ARTICLE 49 : DESCRIPTIF GENERAL DES MENUISERIES ALUMINIUM 32
ARTICLE 50 : DOCUMENTS TECHNIQUES DE REFERENCE 32
ARTICLE 51 : CARACTERISTIQUES DE LA MENUISERIE ALUMINIUM 32
ARTICLE 52 : DESCRIPTIF DETAILLE DES OUVRAGES 33
ARTICLE 53 : PORTE COUPE FEU 36
PARTIE D :PLATERIE - PEINTURE - CARRELAGE 37
ARTICLE 54 : PLATERIE 37
ARTICLE 55 : FAUX PLAFOND STAFF LISSE 40
ARTICLE 56 : PEINTURE 40
ARTICLE 57 : CARRELLAGE 44
PARTIE E ; COURANT FORT - COURANT FAIBLE 49
ARTICLE 58 : CONTENU DES PRIX 49
ARTICLE 59 : DIMENSÏONNEMENT DES OUVRAGES 49
ARTICLE 60 : NORMES ET REGLEMENTS 49
ARTICLE 61 : MATERIEL ET MISE EN ŒUVRE 52
ARTICLE 62 : CHUTE DE TENSION 52
ARTICLE 63 : INDEPENDANCE DES INSTALLATIONS 52
ARTICLE 64 : DIVISION DES INSTALLATIONS 52
ARTICLE 65 ; TRAVAUX DE GENIE CIVIL ET DE MAÇONNERIE 53
ARTICLE 66 : ETUDE D'EXECUTION 53
ARTICLE 67 : REPERAGE ET TEINTES CONVENTIONNELLES 53
ARTICLE 68 ; ETENDUE DE LA PRESTATION 53
ARTICLE 69 : DOSSIER DE RECOLLEMENT 54
ARTICLE 70 ; DESCRIPTION DES OUVRAGES 54
ARTICLE 71 : EQUIPEMENTS DANS LES LOCAUX DU BATIMENT SOCIAL 63
ARTICLE 72 : SYSTEME DE SECURITE D'INCENDIE 67
ARTICLE 73 ; EXECUTION DES TRANCHEES 72
PARTIE F:CLIMATISATION - CHAUFFAGE - VMC 73
ARTICLE 74 : CONSISTANCE DES TRAVAUX 73
ARTICLE 75 : RECEPTION DES INSTALLATIONS 73
ARTICLE 76 : PRESCRIPTION TECHNIQUES CLIMATISATION 73
ARTICLE 77 : CONVECTEURS ELECTRIQUE 1,5 kW 75
ARTICLE 78 : VENTILATION MECANIQUE CONTROLEE 75
PARTIE G : PLOMBERIE - SANITAIRE 80
ARTICLE 79 : CONDITIONS GENERALES D'EXECUTION 80
ARTICLE 80 ; PORTEE DES TRAVAUX 81
ARTICLE 81 ; NORMES ET REGLEMENTS 81
ARTICLE 82 ; BASES DE CALCULS 81
ARTICLE 83 : SCHEMAS GENERAL DES INSTALLATIONS 82
ARTICLE 84 : ALIMENTATION GENERALE EN EAU FROID 82
ARTICLE 85 : ROBINET DE PUISAGE 83
ARTICLE 86 : PRODUCTION D'EAU CHAUDE SANITAIRE 83
ARTICLE 87 : TUBE POLYPROPYLÈNE 84
ARTICLE 88 : TUBE PER 84
ARTICLE 89 ; NOURRICES ET COLLECTEURS 85
ARTICLE 90 : VANNE D'ARRÊT 85
ARTICLE 91 ; CALORIFUGE RÉSEAU EF-ECS 85
ARTICLE 92 : ANTI-BELIER 86
ARTICLE 93 : CHUTES ET COLLECTEURS 86
ARTICLE 94 : TUBE EN PVC 0= 40 À 50 mm 87
ARTICLE 95 : SIPHON DE SOL EN LAITON 87
ARTICLE 96 : SIPHON DE SOL EN FONTE 87

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 3 sur 126
ARTICLE 97 : CIRCULATEUR DE BOUCHAGE ECS 87
ARTICLE 98 : APPAREILS SANITAIRES 87
ARTICLE 99 : RESEAU D'EVACUATIONS 89
PARTIE H : LUTTE CONTRE L'INCENDIE 90
ARTICLE 100 : RESEAU D'INCENDIE ARMÉ 90
ARTICLE 101 : POSTE ROBINET INCENDIE ARME DN25 92
ARTICLE 102 : EXTINCTEURS PORTATIFS 93
PARTIE I : VIDEOSURVEILLANCE - CONTROLE D'ACCES- PRECABLAGE INFORMATIQUE
ET TELEPHONIQUE 94
ARTICLE 103 : VIDEOSURVEILLANCE 94
ARTICLE 104 ; CONTROLE D'ACCES 98
ARTICLE 105 : PRE-CABLAGE INFORMATIQUE ET TELEPHONIQUE 99
PARTIE J : AMENAGEMENT EXTERIEUR 102
ARTICLE 106 : LOCALISATION 102
ARTICLE 107 : CONSISTANCE DES TRAVAUX 102
ARTICLE 108 : TABLEAU DES MARQUES 103
ARTICLE 109 : BORDEREAU DES PRIX 107

ANNEXES

ANNEXE I : ELEMENTS CONSTITUTIFS DE L'OFFRE TECHNIQUE 116


ANNEXE II : CRITERES D'ADMISSIBILITE 117
ANNEXE III : MODELE CAUTIONNEMENT PROVISOIRE 118
ANNEXE IV : MODELE DE CAUTIONNEMENT DEFINITIF 119
ANNEXE V : MODELE DE CAUTIONNEMENT DE RETENUE DE GARANTIE 12Ô
ANNEXE VI ; MODELE D'ACTE D'ENGAGEMENT 121
ANNEXE VII : MODELE DE DECLARATION SUR L'HONNEUR 12

PLANS: 126

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 4 sur 126

"C
PREAMBULE

Marché passé par procédure négociée avec mise en concurrence, lancé par la Société des Silos
Portuaires pour le compte des Silos à Céréales du Port de Casablanca et ce en application des
dispositions des articles 49, 50, 51 et 52 du « Règlement Interne des Achats pour la SOSIPO et les
Silos à Céréales Portuaires », fixant les conditions et les formes de passation des marchés de travaux,
de fournitures et de services ainsi que certaines dispositions relatives à leur contrôle et à leur gestion.
Ce règlement pourra être consulté sur le site web de la SOSIPO : www.sosipo.com.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social h).
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 5 sur 126

j^
PARTIES CONTRACTANTES

Entre:

La Société des Silos Portuaires (SO.SI.PO.), représentée par son Directeur Général Unique,
M.Najib FALAH,agissant pour le compte des Silos à Céréales du Port de Casablanca et désignée pi-
après par le terme « Maître d'Ouvrage »

D'UNE PART,

Et

Monsieur
Agissant au nom et pour le compte de la Société
Inscrite au registre de commerce de Sous le n^
Affiliée à la CNSS sous le n°
Taxe Professionnelle N°
Identification fiscale N°
ICEN°
Compte bancaire n°
Ouvert auprès de
Faisant élection de domicile pour l'exécution du présent engagement à
Désignée dans tout ce qui suit par le terme « Entrepreneur»

D'AUTRE PART

IL A ETE CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 6 sur 126

/
CHAPITRE I: CLAUSES ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES

ARTICLE 1 : OBJET DU MARCHE NEGOCIE

Le marché négocié a pour objet la construction d'un bâtiment social aux silos à céréales du port de
Casablanca.

ARTICLE 2:SITUATION

L'ensemble des travaux faisant l'objet du marché négocié, sera exécuté aux Silos à Céréales du Port
de Casablanca sis au môle de commerce, Port de Casablanca.

ARTICLE 3: CONSISTANCE DES TRAVAUX

Les travaux à exécuter au titre du marché négocié font l'objet d'un seul lot, consistant en la
construction d'un bâtiment social aux silos à céréales du port de Casablanca.
ARTICLE 4: DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU MARCHE

Les documents constitutifs du marché sont ceux énumérés ci-après :

a. Le marché ;
b. L'acte d'engagement ;
c. Le présent cahier des prescriptions spéciales(CPS);
d. Les plans ;
e. L'offre technique de l'entrepreneur ;
f. Le bordereau des prix signé et cacheté faisant partie de l'offre financière de
l'entrepreneur ;
g. Le cahier des clauses administratives générales des travaux (C,C.A.G-T).

ARTICLE 5 : REFERENCES AUX TEXTES GENERAUX ET SPECIAUX APPLICABLES


AU MARCHE

Les parties contractantes du marché sont soumises aux dispositions des textes suivants :

a) Décret N° 2-14-394 du 6 Chaabane 1437 (13 mai 2016) approuvant le cahier des clauses
administratives générales applicables aux marchés de travaux ;

b) Le Règlement Interne des Achats pour la SOSIPO et les Silos à Céréales Portuaires fixant les
conditions et les formes de passation des marchés ainsi que certaines dispositions relatives à
leur contrôle et à leur gestion à consulter sur le site web de la SOSIPO «www.sosipo.com».

e) Dahir n° 1-15-05 du 29 rabii 11 1436(19 février 2015)portant promulgation de la loi n° 112-


13 relative au nantissement des marchés publics.

d) L'arrêté du Chef du gouvernement n° 3-302-15 du 15 Safar 1437(27 novembre 2015)fixant


les règles et les conditions de révision des prix des marchés publics.

Tous les textes juridiques et réglementaires ayant trait aux marchés de l'Etat rendus applicables à la
date de signature du marché.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 7 sur 126

f ^
L'entrepreneur devra se procurer ces documents s'il ne les possède pas, et ne pourra en aucun cas
exciper de l'ignorance de ceux-ci et se dérober aux obligations qui y sont contenues.

ARTICLE 6:DISPOSITIONS GENERALES RELATIVES A L'EXECUTION DU MARCHE


I
6-1 Du seul fait de l'apposition de sa signature sur le présent dossier, le concurrent reconnaît
avoir reçu du maître d"ouvrage toutes les indications générales qui lui sont nécessaires pour
l'exécution de son éventuel contrat et accepte les termes du présent document comme étant ceux du
marché définitif.

Il est notamment réputé avoir une entière connaissance des dispositions d'ensemble, de l'importance
et de la situation des travaux à exécuter.

6-2 En application des dispositions de l'Article 44 du C.C.A.G-T,l'entrepreneur doit procéder


à ses frais au dégagement, au nettoiement et à la remise en état des emplacements mis à la disposition
par le maître d'ouvrage pour l'exécution des travaux au fur et à mesure de l'avancements desdits
travaux.

A défaut d'exécution de tout ou partie de ces opérations dans les conditions prescrites dans le cahier
des prescriptions spéciales, le maître d'ouvrage met en demeure l'entrepreneur de réaliser ces
opérations. Si l'entrepreneur ne réalise pas dans un délai maximum de trente (30)jours à compter de
la date de mise en demeure, il est appliqué une pénalité journalière de 1000,00. DH,sans préjudice
de l'application des mesures coercitives prévues à l'article 79 du CCAG-T.

6-3 L'entrepreneur devra écrire au maître d'ouvrage pour tous les sujets concernant l'exécution
du marché.

6-4 L'entrepreneur devra retourner au maître d'ouvrage, au plus tard dans les deux semaines,
les exemplaires de son marché, chaque page paraphée et la dernière page dûment signée sous cachet
par les personnes engageant valablement l'entreprise.
6-5 L'entrepreneur ne pourra faire état d'une omission, d'une erreur, d'une contradiction entre
pièces écrites et pièces graphiques ou documents annexés au dossier du marché négocié, ou d'une
mauvaise interprétation des pièces du dossier pour refuser de fournir ou de monter un dispositif
quelconque dont l'absence mettrait en cause les objectifs pour lesquels les travaux, objet du marché
négocié, ont été fixés.

ARTICLE 7 : VALIDITE ET DELAI DE NOTIFICATION DE L'APPROBATION PU


MARCHE

Le marché ne sera valable, définitif et exécutoire qu'après notification de son approbation plar
l'autorité compétente. I

L'approbation du marché doit intervenir avant tout commencement d'exécution. Cette approbation
sera notifiée dans un délai maximum de 90 jours à compter de la date de la signature du marché par
l'attributaire. Toutefois, le marché ne peut être signé qu'après expiration d'un délai de quinze (J^)
jours à compter de la date de la signature du marché par l'attributaire.

Si la notification de l'approbation n'est pas intervenue dans ce délai, l'entrepreneur est libéré de son
engagement vis-à-vis du maître d'ouvrage. Dans ce cas, mainlevée lui est donnée, à sa demande, de
son cautionnement provisoire, le cas échéant.

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 8 sur 126

§ ^
Lorsque le maître d'ouvrage décide de demander à l'entrepreneur de proroger la validité de son offre,
il doit, avant l'expiration du délai visé au deuxième paragraphe ci-dessus, lui proposer par lettre
recommandée avec accusé de réception, par fax confirmé ou par tout autre moyen de communication
donnant date certaine, de maintenir son offre pour une période supplémentaire ne dépassant pas trente
(30) jours. L'attributaire doit faire connaître sa réponse avant la date limite fixée par le maître
d'ouvrage. En cas de refus de l'attributaire, mainlevée lui est donnée de son cautionnement provisoire.

ARTICLE 8: ELECTION DU DOMICILE DE L'ENTREPRENEUR

Toutes les correspondances relatives au marché sont valablement adressées au domicile élu par
l'entrepreneur et indiqué dans l'acte d'engagement.

En cas de changement de domicile, l'entrepreneur est tenu d'en aviser le maître d'ouvrage dans un
délai de 15 jours suivant ce changement.

ARTICLE 9: NANTISSEMENT

Dans l'éventualité d'une affectation en nantissement, il sera fait application des dispositions du dahir
N° 1-15-05 du 29 rabii II 1436(19 février 2015) portant sur le nantissement des marchés publics et
qui abroge le dahir du 23 chaoual 1367(28 août 1948), étant précisé que :

a) La liquidation des sommes dues par le maître d'ouvrage, en exécution du marché, sera opérée par
les soins du Directeur Général Unique ou son délégataire ;
b) Les paiements qui seront prévus au niveau du marché seront effectués par le Directeur Général
Unique de la SOSIPO ou son délégataire, seuls qualifiés pour recevoir les significations des
créanciers du titulaire du marché.

Le maître d'ouvrage délivre, sans frais, à l'entrepreneur sur sa demande et contre récépissé, un
exemplaire spécial du marché portant la mention « exemplaire unique » et destiné à former titre
conformément aux dispositions du dahir du 19 février 2015 relatif au nantissement des marchés
publics.

ARTICLE 10:SOUS-TRAITANCE

Si l'entrepreneur envisage de sous-traiter une partie du marché, il doit requérir l'accord préalable du
maître d'ouvrage auquel il est notifié la nature des travaux, l'identité, la raison ou la dénomination
sociale, et l'adresse des sous-traitants et une copie conforme du contrat de la sous-traitance.
La sous-traitance ne peut en aucun cas dépasser cinquante pour cent(50%)du montant du marché ni
porter sur le lot ou le corps d'état principal du marché, à savoir, tous les travaux de gros œuvres.
Les sous-traitants doivent satisfaire aux conditions requises des concurrents conformément à l'article
26 du Règlement Interne des Achats pour la SOSIPO et les SILOS A CEREALES PORTUAIRES.

Marché négocié N°MNC.0I/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 9 sur 126

t^ ^
ARTICLE 11 : DISPOSITIONS RELATIVES AU CHANTIER

11-1 Bureau de chantier:

Dès l'ouverture du chantier, l'entrepreneur devra prévoir des bureaux provisoires de chantier. Ces
bureaux devront :
I I

o Renfermer tous les documents et plans d'exécution relatifs au chantier ; j|


o Contenir une salle de réunion pouvant regrouper tous les responsables des différents
organismes intervenants.

11-2 Cahier de chantier :

Dès l'ouverture du chantier, l'entrepreneur, devra tenir, en trois exemplaires, un cahier de chantier
relatant l'historique du déroulement des travaux jour par jour. Les trois exemplaires de ce cahier
doivent être signés par le Responsable du chantier et les représentants du maître d'ouvrage. L'un des
trois exemplaires devra être en possession permanente du représentant sur site de l'entrepreneur.

11-3 Réunion de chantier:

Il sera tenu durant toute la durée de l'exécution, des réunions auxquelles devra obligatoirement
assister le responsable du chantier. Elles se tiendront dans les bureaux de chantier, au minimum deux
fois par mois, et chaque fois que le maître d'ouvrage le juge nécessaire. Elles seront présidées par le
maître d'ouvrage.

11-4 Responsable de chantier:

Durant toute la durée des travaux, l'entrepreneur affectera sur site un responsable des travaux dont la
compétence lui permet de :
o Coordonner les travaux des différents types d'ouvrages,
o Prendre toutes les décisions nécessaires (modifications, adjonctions,...etc.),
o Contrôler et assurer tous les approvisionnements,
o Enfin, représenter valablement l'entrepreneur en tout point de vue.

11-5 Documents photographiques :


I

L'entrepreneur devra constituer une documentation photographique relatant les différentes phases de
réalisation de chantier. A cet effet, il devra constituer un album de photographie. i
A la fin des travaux, l'entrepreneur devra remettre au maître d'ouvrage une reproduction de la totalité
des photos prises, ainsi qu'un CD contenant la totalité des photos numériques du chantier

11-6 Eau - Electricité :

L'entrepreneur devra assurer, à ses frais, les branchements de son chantier en eau et en électricité.
L'eau et l'électricité pourront être fournies par les Silos à Céréales du Port de Casablanca. Dans ce
cas, l'entrepreneur sera tenu d'installer des compteurs pour rembourser les Silos selon les tarifs en
vigueur.

Marché négocié N''MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 10 sur 126 J ^
f xr
11-7 Engins et matériels de chantier:

Tous les matériels et engins nécessaires seront de la propre fourniture de l'entrepreneur.

11-8 Installation de chantier:

Dans un délai d'un mois, avant l'ouverture du chantier, l'entrepreneur soumettra un projet des
installations du chantier. Il précisera les modalités de fonctionnement des installations au cours des
différentes phases d'exécution.

ARTICLE 12: DOCUMENTS A FOURNIR PAR L'ENTREPRENEUR

Avant tout commencement d'exécution, l'entrepreneur adressera au maître d'ouvrage, en (2) deux
exemplaires, les dossiers définissant de façon complète les dispositions définitives qu'il proposera
d'adopter pour remplir les conditions imposées par le présent dossier.
Ces dossiers comprendront en plus d'une note descriptive :
• Les plans d'installation du chantier ;
• Un descriptif technique de la solution et la méthodologie de sa mise en œuvre ;
Le maître d'ouvrage retournera à l'entrepreneur une des expéditions avec ou sans observations, dans
un délai de deux semaines.

L'entrepreneur aura un délai maximum de deux semaines pour retourner au maître d'ouvrage en(2)
deux exemplaires, le dossier en question ainsi que les plans rectifiés.
Après la réalisation, l'entrepreneur remettra au maître d'ouvrage, en (2) deux exemplaires, dont un
reproductible :
• Une nomenclature des documents conformes à l'exécution ;
• Les plans et documents conformes à l'exécution ;
• Une documentation complète et spécifique du matériel et matériaux utilisés.

Par ailleurs, l'ensemble des documents suscités doit être numérisé et remis par l'entrepreneur au
maître d'ouvrage sur un support numérique.

Si l'entrepreneur ne fournit pas ces documents dans un délai de 30jours après la réception provisoire,
une pénalité de 1% du montant total du marché lui sera appliquée.
Chaque document portera les indications suivantes :
• Titre du document ;
• Numéro chronologique du document ;
• Date d'origine du document ;
• Indices de révision du document et parties révisées ;
• Echelle du plan ;
• Etat du document :
- pour information
- pour approbation
- pour exécution
- conforme à l'exécution

La réception provisoire sera prononcée sous réserve de la remise de ces documents.

Marché négocié N°MNC.01/CA/20I9


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca ^ ^ Page 11 sur 126
ARTICLE 13: CONTROLE ET SLRVEILLANCE DES TRAVAUX MAITRISE D'ŒUVl^E
Le contrôle de l'ensemble des travaux et l'assistance à maîtrise d'ouvrage du Marché négocié seront
assurés par le bureau d'architecture « YAL 2 DESIGN » et ce, conformément aux dispositions du
Bon de commande N° BC 00109/2017.

Les missions du bureau d'architecture couvrent les périmètres ci-dessous : '


> Dossier d'avant-projet sommaire(APS);
> Dossier d'avant-projet détaillé(APD);
> Dossier du projet d'exécution(PB);
> Assistance à la passation des marchés;
> Direction de l'exécution des travaux ;
> Assistance aux opérations de réception;

Pour effectuer ce contrôle, les agents du maître d'ouvrage et du bureau d'architecture auront libre
accès aux lieux d'études, de fabrication, de contrôle et d'essais de l'entrepreneur qui offrira à ces
techniciens toutes les facilités leur permettant de remplir entièrement leur mission.
La surveillance exercée par ces agents n'a, en aucun cas, pour effet de diminuer la responsabilité de
l'entrepreneur, laquelle reste pleine et entière jusqu'à l'expiration du délai de garantie et sa
responsabilité légale.
Toutefois, les agents du maître d'ouvrage auront de façon permanente libre accès au chantier pour
divers contrôles, surveillances et suivis des travaux.
En plus des agents du maître d'ouvrage et de ses consultants, l'entrepreneur doit faciliter le libre accès
aux agents de l'Agence Nationale des Ports (ANP), dit concédant, pour effectuer des visites au
chantier et ce,conformément aux stipulations de l'article 9-2 de la convention de concession des Silos
à céréales du port de Casablanca.

ARTICLE 14 : AUGMENTATION OU DIMINUTION DANS LA MASSE DES TRAVAUX -


TRAVAUXSUPPLEMENTAIRES

14-1 Augmentation dans la masse des travaux:

Les augmentations cumulées dans la masse des travaux ne doivent en aucun cas dépasser dix poiir
cent(10%)de la masse initiale du marché.

-Un délai supplémentaire peut être prévu, par avenant, pour tenir compte des travaux correspondant
à l'augmentation dans la masse des travaux prévue par la décision du maître d'ouvrage.

14.2 Diminution dans les masses des travaux :

Si la diminution dans la masse des travaux est supérieure à vingt-cinq pour cent(25%)de la masse
initiale, l'entrepreneur a droit à être indemnisé en fin de compte du préjudice, dûment constaté, qu'il
a subi du fait de cette diminution limite de vingt-cinq pour cent(25%).

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 /'—^


Construction d'un bâtiment social /
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 12 sur 126

-c"
14-3 Travaux supplémentaires :

On entend par « Travaux supplémentaires » des travaux qui ne figurent pas au marché initial que le
maître d'ouvrage prescrit à l'entrepreneur par ordre de service sans changer l'objet du marché.

Le montant des travaux supplémentaires ne doit pas dépasser dix pour cent (10%) du montant du
marché initial auquel ils se rattachent.

Ces travaux supplémentaires sont constatés par avenant qui fixe leur nature, leurs prix et, le cas
échéant, le délai de leur exécution

Les prix des travaux supplémentaires sont fixés conformément aux dispositions de l'article 55 du
CCAG-T.

ARTICLE 15: QUALITE DES TRAVAUX

Les ouvrages doivent être d'excellente qualité, conformes en tout point aux règles de l'art, exempts
de toute malfaçon, et doivent présenter toute la perfection dont ils sont susceptibles. S'ils ne satisfont
pas à ces conditions, ils seront refusés et remplacés aux frais de l'entrepreneur.
Celui-ci est également responsable, vis-à-vis du maître d'ouvrage, des fautes et malfaçons commises
par ses agents ou ouvriers dans la fourniture et l'emploi des matériaux.

ARTICLE 16 : QUALITE DES MATERIAUX ET PRODUITS

Tous les matériaux et produits seront de première qualité, et ne seront appliqués qu'après leur
agrément par le maître d'ouvrage.
L'entrepreneur est tenu d'indiquer les dosages des produits et adjuvants. Ces dosages doivent recevoir
l'approbation du bureau de contrôle et du laboratoire des essais.

ARTICLE 17: MISE EN VIGUEUR DU MARCHE

Le marché sera mis en vigueur, après concrétisation de l'ensemble des actes ci-après et dans l'ordre
suivant :

1- Signature du marché par les parties contractantes ;


2- Mise en place du cautionnement définitif ;
3- Mise en place de l'attestation des polices d'assurances et de l'engagement portant sur la
police d'assurance couvrant les risques liés à la responsabilité décennale de
l'entrepreneur ;
4- Notification de l'ordre de service à l'entrepreneur par le maître d'ouvrage.

Marché négocié N°M'NC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social / (/
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 13 sur 126

/^
ARTICLE 18:DELAI D'EXECUTIONDESTRAVAUX

18 -1 Délai contractuel :

Le concurrent précisera dans son offre le délai, en jours calendaires, de réalisation des travÂix
désignés en objet.
Le délai proposé sera considéré contractuel et entrera en ligne de compte dans le jugement des offres.
Le délai d'exécution court à partir de la date prévue par l'ordre de service prescrivant^ le
commencement des travaux incombant à l'entrepreneur,
Toute interruption dans l'exécution du marché, indépendante de la volonté du maître d'ouvrage et de
celle de l'entrepreneur, sera examinée d'un commun accord entre les deux parties.

18-2 Planning des travaux :

En exécution de l'Article 41 du C.C.A.G-T, l'entrepreneur doit à compter de la date de notification


de l'approbation du marché ou du commencement des travaux, soumettre à l'agrément du maître
d'ouvrage le planning d'exécution des travaux et les mesures qu'il entend prendre à cet effet.
Ce planning sera actualisé et diffusé régulièrement jusqu'à l'achèvement des travaux.
I

ARTICLE 19: NATURE DES PRIX

Le marché est à prix unitaires.

Les prix du marché unitaires sont ceux prévus au bordereau des prix détail estimatifannexé au présent
cahier des prescriptions spéciales.

Ils rémunèrent les fournitures et travaux les concernant par application de ces prix unitaires aux
quantités réellement exécutées conformément au marché. '
I
Les prix du marché sont réputés comprendre toutes les dépenses résultant de l'exécution dés
fournitures et travaux y compris tous les droits, impôts, taxes, frais généraux, faux frais et assurer à
l'entrepreneur une marge pour bénéfice et risques et, d'une façon générale, toutes les dépenses qui
sont la conséquence nécessaire et directe du travail.

ARTICLE 20: CARACTERE DES PRIX

Le marché est à prix révisables.

Les prix du marché seront révisables en application de l'article n° 54 du C.C.A.G.T, et de l'arrêté du


chefdu gouvernement n° 3-302-15 du27 novembre 2015 fixant les règles et les conditions de révision
des prix des marchés publics :
Si pendant le délai contractuel, des variations sont constatées dans la valeur des index de référenc|es,
les prix du marché sont révisés par application de la formule ci-dessous :

P = Pc X (0,15 + 0,85 X BAT6/BAT60)

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca
P Page 14 sur 126

/ c
Définition des index

P = Montant H.T révisé des travaux ;


Po = Montant H.T initial des mêmes travaux ;
BAT6 = Indice global des travaux de tout corps d'état du mois de la date exigibilité de la révision ;
BAT6o= Valeur du même indice global relatif à la prestation considérée au mois d'ouverture des plis.

La révision des prix sera appliquée aux travaux qui restent à exécuter à partir de la date de variation
des index constatée par les décisions prises à cet effet par le ministre chargé de l'équipement.

ARTICLE 21 : CAUTIONNEMENTS

Toutes les cautions bancaires doivent être libellées au nom des Silos à Céréales du Port de
Casablanca. Elles seront rédigées de telle sorte à être mises en jeu sur simple demande du maître
d'ouvrage sans que ce dernier ait besoin de justifier sa demande.

21-1 Cautionnement provisoire:

Le cautionnement provisoire, selon le modèle joint en annexe II, est fixé à


40.000,00 DH (Quarante mille dirhams).
Il sera fourni avec les documents précités, et devra être valable pour une durée minimum de 3 mois à
compter de la date d'ouverture des plis (ce délai doit pouvoir être prorogé éventuellement).
Cette caution sera restituée à l'entrepreneur après la signature du marché et la mise en place du
cautionnement définitif.

Le cautionnement provisoire reste acquis au maitre d'Ouvrage dans les cas suivants et ce,
conformément à l'article 18 du C.C.A.G-T:

• si le concurrent retire son offre pendant le délai de validité des offres ;


• si l'attributaire refuse de signer le marché ;
• si l'entrepreneur refuse de recevoir l'approbation du marché qui lui est notifiée dans le délai
fixé ;
• si l'entrepreneur ne constitue pas le cautionnement définitif dans le délai de vingt(20)jours
qui suivent la notification de l'approbation du marché ;

21-2 Cautionnement définitif:

Le cautionnement définitif, selon le modèle joint en amiexe III, est fixé à 3% du montant initial toutes
taxes comprises du marché.

Il doit être constitué dans les vingt (20) qui suivent la notification d'approbation du marché
conformément à l'article 18 du C.C.A.G-T

Il sera restitué à l'entrepreneur dès la signature du procès-verbal de la réception définitive des travaux.

A défaut de la constitution du cautionnement définitif dans le délai précité, le cautionnement


provisoire sera saisi par le maître d'ouvrage conformément à l'article 18 du C.C.A.G.T.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social / //,
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 15 sur 126
ARTICLE 22: RETENUE DE GARANTIE

La retenue de garantie est fixée à 7% du montant définitif toutes taxes comprises du marché.
Cette retenue pourrait être libérée après le prononcé de la réception provisoire sans réserves coi^l^e
caution bancaire du même montant selon le modèle joint en annexe IV

ARTICLE 23: ASSURANCES-RESPONSABILITE

Avant tout commencement des travaux, l'entrepreneur doit adresser au maître d'ouvrage, une ou
plusieurs attestations délivrées par un ou plusieurs établissements agrées à cet effet justifiant la
souscription d'une ou plusieurs polices d'assurances pour couvrir les risques inhérents à l'exécution
du marché et précisant leurs dates de validité et ce, conformément aux dispositions de l'article 25 du
C.C.A.G-T, tel qu'il a été modifié et complété.

- L'entrepreneur est tenu de renouveler les assurances prévues ci-dessus de manière à ce que la
période d'exécution des travaux soit constamment couverte par les assurances prévues par le
marché ;

- L'entrepreneur est tenu de présenter au maître d'ouvrage la justification du renouvellement


des assurances prévues ci-dessus.

- Sous peine de l'application des mesures coercitives prévues à l'article 79 du CCAG-T,aucune


modification concernant les polices d'assurance ne peut être introduite sans l'accord préalable
écrit du maître d'ouvrage ;

Aucune résiliation des polices d'assurances ne peut être effectuée sans la souscription
préalable d'une police d'assurance de portée équivalente acceptée par le maître d'ouvrage.

- L'entrepreneur est tenu de présenter, à ses frais et au plus tard à la réception définitive du
marché, la police d'assurance couvrant les risques liés à la responsabilité décennale de
l'entrepreneur telle que celle-ci est définie à l'article 769 du dahir du 9 ramadan 1331 (j 12
août 1913) formant code des obligations et contrats. A cet effet et avant le commencement
des travaux, l'entrepreneur est tenu de présenter au maître d'ouvrage l'engagement auprès
d'une compagnie d'assurance et de réassurance de lui délivrer ladite assurance.

ARTICLE 24 : RECEPTIONS

24-1 Réception provisoire:

L'entrepreneur avise, par écrit, le maître d'ouvrage, de l'achèvement des travaux. :

Le maître d'ouvrage désigne la ou les personnes pour procéder aux opérations préalables à la
réception provisoire, en précisant la date prévue pour ces opérations, qui doit se situer dans un délai
maximum de dix (10)jours à compter de la réception de l'avis mentionné ci-dessus. Il convoqu^ à
cet effet l'entrepreneur.

Les opérations préalables à la réception doivent être réalisées et porter sur :

a) la reconnaissance des travaux exécutés ;


b) les épreuves éventuellement prévues par le cahier des prescriptions spéciales ;
c) la constatation éventuelle de l'inexécution des travaux prévus au marché ;

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 ^


Construction d'un bâtiment social / J
aux silos à céréales du port de Casablanca " Page 16 sur 126

î r
d) la constatation éventuelle d'imperfections ou malfaçons ;
e) la constatation du repliement des installations de chantier et de la remise en état des terrains
et des lieux ;
f) les constatations relatives à l'achèvement des travaux et à l'état du bon fonctionnement des
installations, le cas échéant ;
g) la remise au maître d'ouvrage des plans des ouvrages conformes à l'exécution des travaux
dans les conditions précisées dans le cahier des prescriptions spéciales.

A l'issue de ces opérations préalables et si les travaux sont conformes aux prescriptions des cahiers
des charges, la réception provisoire est déclarée et prend effet à compter de la date de l'avis de
l'entrepreneur pour l'achèvement des travaux.

Cette réception donne lieu à l'établissement d'un procès-verbal de réception provisoire.

-S'il apparaît que certains travaux prévus au marché comportent des imperfections ou malfaçons, ou
nécessitent des interventions pour leur parachèvement, le maître d'ouvrage notifie à l'entrepreneur
par ordre de service les anomalies constatées. Il lui fixe à cet effet un délai, en fonction de
l'importance des anomalies relevées, pour y remédier.

Après avoir remédié aux anomalies constatées dans le délai fixé, l'entrepreneur avise, par écrit, le
maître d'ouvrage pour procéder à la réception provisoire des travaux. En cas de levée des anomalies,
la réception des travaux est déclarée et prend effet à compter de la date du dernier avis de
l'entrepreneur.

Dans le cas contraire, le maître d'ouvrage fait application des mesures coercitives prévues à l'article
79 du C.C.A.G-T à rencontre de l'entrepreneur.

-S'il apparaît que certains travaux prévus au marché comportent des anomalies mineures qui ne
mettent pas en cause la fonctionnalité des ouvrages, le maître d'ouvrage notifie à l'entrepreneur par
ordre de service lesdites anomalies. Il lui fixe un délai n'excédant pas un mois pour remédier à ces
anomalies,sous peine de faire application des mesures coercitives prévues à l'article 79 du C.C.A.G.T
à son encontre.

24-2 Réception définitive:

La réception définitive des travaux marque la fin de l'exécution du marché et libère l'entrepreneur de
tous ses engagements vis-à-vis du maître d'ouvrage.
La réception définitive des travaux donne lieu à l'élaboration d'un procès-verbal de réception.
Si l'entrepreneur n'a pas rempli à la date de la réception définitive des travaux les obligations
prévues par l'article 76 du CCAG-T,il est fait application des mesures prévues par l'article 79 du
même cahier.

ARTICLE 25: DELAI DE GARANTIE

Le délai de garantie est fixé à douze(12) mois, à compter de la date du procès-verbal de la réception
provisoire sans réserve des travaux.
Pendant le délai de garantie, l'entrepreneur doit à ses frais :
Remédier à toutes les imperfections ou malfaçons signalés par le maître d'ouvrage ;

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux
IX silos à céréales du port de Casablanca Page 17 sur 126
- Procéder, le cas échéant, aux travaux confortatifs ou modificatifs jugés nécessaires paf le
maître d'ouvrage et présentés par lui au cours de la période de garantie. ,

ARTICLE 26: MODALITES ET MODE DE REGLEMENT

Tous les règlements seront effectués sur présentation d'une facture, portant le numéro de l'identifiant
fiscal, le numéro de la taxe professionnelle, le numéro de la CNSS, le N° de ITCE et le RIB de
l'entrepreneur, dûment validée par le maître d'ouvrage et accompagnée d'une copie du procès-verbal
de réception sans réserve signé et cacheté par l'entrepreneur et le Maître d'œuvre.

Le règlement se fera par virement bancaire, au plus tard 60 jours après la réception CONFORME ET
SANS RESERVE,et ce, comme suit :
• 70% du montant définitif du marché sur situation d'avancement mensuelle des travaux au vu
des PV de réception partielles sans réserves ;
• 23% du montant définitif du marché à la réception provisoire, sans réserves, de l'ensemble des
travaux ;

• 7% du montant définitif du marché à la réception définitive. Cette retenue pourrait être libérée
à la réception provisoire contre remise d'une caution bancaire de même montant libérable à la
réception définitive.

Les factures seront libellées au nom des silos à céréales du port de Casablanca et adressées à la
SOSIPO pour règlement.

ARTICLE 27:PENALITES POUR RETARD

A défaut d'avoir terminé les travaux dans les délais prescrits à l'article 18 il sera appliqué à
l'entrepreneur une pénalité par jour calendaire de retard de l%o (un pour mille) du montant définitif
toutes taxes comprises du marché.

Cette pénalité sera appliquée de plein droit et sans mise en demeure sur toutes les sommes dues
l'entrepreneur.

Toutefois, le montant des pénalités est plafonné à huit pour cent (8 %)du montant définitif toutes
taxes comprises du marché.

Lorsque le plafond des pénalités est atteint, le maitre d'ouvrage est en droit de résilier le marché dans
les conditions prévues par l'article 79 du C.C.A.G-T.

ARTICLE 28: CAS DE FORCE MAJEURE

En cas de survenance d'un événement de force majeure, l'entrepreneur a droit à une augmentation
raisonnable des délais d'exécution qui doit faire l'objet d'un avenant. Aucune indemnité ne peut être
accordée à l'entrepreneur pour perte totale ou partielle de son matériel, les frais d'assurance de'k
matériel étant réputés compris dans les prix du marché.

L'entrepreneur qui invoque le cas de force majeure devra aussitôt après l'apparition d'un tel cas, et
dans un délai maximum de sept (7)jours, adresser au maître d'ouvrage une notification par lettre
recommandée établissant les éléments constitutifs de la force majeure et ses conséquences probables
Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 J
Construction d'un bâtiment social A ^
aux silos à céréales du port de Casablanca ^ ' Page 18 sur 126

f ■c
sur la réalisation du marché.

Dans tous les cas, l'entrepreneur doit prendre toutes dispositions utiles pour assurer, dans les plus
brefs délais, la reprise normale de l'exécution des obligations affectées par le cas de force majeure.

Si, par la suite de cas de force majeure,l'entrepreneur ne peut plus exécuter les travaux tels que prévus
au marché pendant une période de trente(30)jours, il doit examiner dans les plus brefs délais avec le
maître d'ouvrage les incidences contractuelles desdits événements sur l'exécution du marché, les
délais et les obligations respectives de chacune des parties.

Quand une situation de force majeure persiste pendant une période de soixante (60)jours au moins,
le marché peut être résilié à l'initiative du maître d'ouvrage ou à la demande de l'entrepreneur.

ARTICLE 29 : RESILIATION DU MARCHE

Le marché peut être résilié soit en ouvrant droit à indemnité soit sans indemnité dans les cas suivants :
a. Cas de résiliation ouvrant droit à indemnité ;

L'entrepreneur a droit à une indemnité s'il la demande par écrit,justificatifs à l'appui, suite à
une résiliation du marché décidée par l'autorité compétente dans les cas suivants :
• Lorsque l'ordre de service prescrivant le commencement des travaux n'a pas été
notifié à l'entrepreneur dans les délais prévus par l'article 40 du C.C.A.G.T ;
• Dans le cas d'ajournement dans les conditions prévues à l'article 48 du C.C.A.G.T ;
• Dans le cas de cessation des travaux prévus à l'article 49 C.C.A.G.T ;
b. Cas de résiliation n'ouvrant pas droit à indemnité:
L'entrepreneur n'a droit à aucune indemnité dans les cas suivants :
• En cas de force majeure rendant l'exécution des travaux impossible en application de
l'article 47 du C.C.A.G.T;
• En cas de décès de l'entrepreneur en application de l'article 50 du C.C.A.G.T ;
• En cas d'incapacité civile ou d'interdiction d'exercice de la profession ou d'incapacité
physique ou mentale de l'entrepreneur en application de l'article 51 du C.C.A.G.T ;
• En cas de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire des biens de
l'entrepreneur en application de l'article 52 du C.C.A.G.T ;
• En cas de révision des prix des travaux restant à exécuter dépassant de plus ou de moins
de cinquante pour cent(50%)par rapport au montant de ces mêmes travails établis sur la
base des prix initiaux du marché en application de l'article 54 du C.C.A.G.T ;
• En cas de diminution de la masse des travaux de plus de vingt-cinq (25%) en
application de l'article 58 du C.C.A.G.T ;
• En cas de retard dans l'exécution dans les conditions prévues à l'article 65 du
C.C.A.G.T
• En cas de retard dans le paiement des sommes dues de plus de huit (08) mois en
application de l'article 67 du C.C.A.G.T ;
• En cas d'application des mesures coercitives prévues à l'article 79 du C.C.A.G.T.

La résiliation est notifiée par lettre recommandée avec avis de réception adressé à l'entrepreneur
défaillant.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 /^


Construction d'un bâtiment social /
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 19 sur 126

-r
Dans tous les cas où le marché est résilié, l'entrepreneur est tenu d'évacuer les chantiers et d'en retirer
son matériel et équipements, dans un délai fixé par le maître d'ouvrage en application des dispositions
de l'article 70 du CCAG-T.

ARTICLE 30 : REGLEMENT DES DIFFERENDS ET LITIGES

Si, en cours d'exécution du marché, des différends et litiges surviennent avec l'entrepreneur, les
parties s'engagent régler ceux-ci ci par voie amiable.

A défaut, les litiges éventuels entre le maître d'ouvrage et l'entrepreneur sont réglés en application
des stipulations des articles 81 à 83 du C.C.A.G-T.

Si, au cours d'exécution du marché, des différends et litiges surviennent avec l'entrepreneur, les
parties s'engagent à régler ceux-ci par voie amiable, ou en faisant recours à la médiation ou à
l'arbitrage en application des stipulations des articles 81 et 82 du C.C.A.G-T.

A défaut, les litiges éventuels entre le maître d'ouvrage et l'entrepreneur sont réglés en application
des stipulations de l'article 83 du C.C.A.G-T et sont soumis aux tribunaux de Casablanca qui en
restent les seuls compétents. i

Marché négocié N°MNC.01/CA/20I9


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 20 sur 126
CHAPITRE II: CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

ARTICLE 31 :OBJET

L'offre du concurrent comprendra les travaux relatifs à la Construction d'un bâtiment social aux silos
à céréales du port de Casablanca.

ARTICLE 32 :DEFINITION DU PROGRAMME

Le présent marché négocié a pour objet la définition des clauses techniques particulières relatives aux
travaux de Construction d'un bâtiment Social pour le compte des Silos à Céréales du Port de
Casablanca.

Le présent marché négocié a pour objet de faire connaître le programme général des travaux et de
définir leur mode d'exécution. II n'a aucun caractère limitatif.

En conséquence, il demeure contractuellement convenu que l'entrepreneur devra l'intégralité des


travaux nécessaires au complet et parfait achèvement des ouvrages, en conformité avec les plans et
avec la réglementation et les normes en vigueur.
Les travaux faisant l'objet des FONDATIONS PROFONDES comprennent essentiellement la
réalisation de pieux pour la construction du bâtiment.
La mission de l'entrepreneur comprendra les parties suivantes :

A: FONDATIONS PROFONDES
B: GROS ŒUVRES - ETANCHEITE
C: MENUISERIE ALUMINIUM
D: PLATERIE - PEINTURE - CARRELAGE
E: COURANT FORT - COURANT FAIBLE
F: VMC - CLIMATISATION - CHAUFFAGE
G: PLOMBERIE - SANITAIRE
H: LUTTE CONTRE L'INCENDIE
I: VIDEOSURVEILLANCE - CONTROLE D'ACCES -PRECABLAGE
INFORMATIQUE ET TELEPHONIQUE
J: AMENAGEMENT EXTERIEUR

ARTICLE 33 : RECONNAISSANCE DU SITE

L'entrepreneur est contractuellement réputé avoir, avant la remise de son offre, procédé à la
reconnaissance du site.

Il ne pourra, donc, après le dépôt de son offre se prévaloir d'erreurs ou d'omissions dans les
documents qui leur auront été remis.
Cette reconnaissance à effectuer portera notamment sur les points suivants sans que cette énumération
soit limitative :
• Avoir visité les lieux ;
• Avoir pris parfaite connaissance du type, de la nature et de l'état du sol ;
• La connaissance des travaux à réaliser, de leur nature, de leur importance ;
• Des difficultés d'exécution, d'approvisionnement ;

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 j


Construction d'un bâtiment social / /
aux silos à céréales du port de Casablanca-' ^ Page 21 sur 126

! -e
• L'accessibilité au chantier pour ses engins et ses matériels ;
• Des protections nécessaires aux travaux demandés ;
• Etc.

Tous ces points sont réputés être inclus dans la valeur des prix unitaires ou forfaitaires de l'ensemble
du chantier.

ARTICLE 34 :INSTALLATION ET PROTECTION DE CHANTIER

L'entrepreneur est tenu de respecter, dans le cadre du marché, toutes les prescriptions réglementaires,
ainsi que les prescriptions du présent marché négocié.
L'entrepreneur fournira un plan d'installation du chantier (P.LC) à partir du plan de masse. Celui-ci
définira l'implantation des moyens nécessaires à l'exécution de ses travaux ainsi que les
cantonnements pour accueillir le personnel de chantier. Il servira, également, à obtenir les
autorisations d'installer le chantier suivant les règles d'hygiène et de sécurité auprès des services
concernés.

A la charge de l'entrepreneur

• Aires de stockage : Elles seront implantées sur le plan d'installation de chantier.


L'entrepreneur devra rendre dans le même état de conservation les sols des aires qui lui seront
affectées.
• Un panneau de chantier: Conformément aux prescriptions du maître d'ouvrage
• Nettoyage du chantier pendant les travaux : Le chantier sera nettoyé et débarrassé en fin
des travaux. Aucun objet ni matériaux ne seront laissés à l'abandon à l'extérieur dans l'emprise
du chantier.
• Raccordement en eau et électricité : Depuis les réseaux existants
• Clôture de chantier:Un balisage réglementaire sera installé pour fermer entièrement la zone
de chantier suivant les directives du code ISPS. Ce balisage sera suffisamment important pour
attirer l'attention et signaler toute présence de matériaux, matériels, engins, etc....
L'entrepreneur devra prévoir pour la réalisation de ses ouvrages, toutes les protections nécessaires, à
savoir :

^ Les échafaudages dans le respect des règlements ; i|


^ Tous les moyens de levage, chargement et autres ; ',
Tous les travaux nécessaires pour accéder au lieu d'exécution des travaux, à maintenir en l'état
pendant toute la durée du chantier ;
^ Les prestations nécessaires pour obtenir l'énergie électrique, l'eau, etc.... ;
La délimitation d'une zone de sécurité au moment des travaux ;
^ Les travaux provisoires de confortement et d'étaiement ou autres, nécessaires au ppn
déroulement du chantier.

ARTICLE 35 : GARANTIE DECENNALE - ENTRETIEN DES INSTALLATIONS


L'entrepreneur sera tenu d'assurer l'entretien de ses installations entre l'achèvement des travaux et
la réception. Pendant ce délai, il remplacera à ses frais, toutes les pièces mécaniques et électriques
qui viendraient à manquer par vice de construction, usure anormale, etc.

Marché négocié N''MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 22 sur 126

/
Il demeure responsable de tous les accidents qui pourraient résulter de la fabrication, de la
combinaison de ces appareils, ainsi que les dommages et intérêt qui pourraient être demandés par
voie de conséquence.
La garantie décennale de tous les travaux effectués court à compter de la date de réception. Cette
garantie devra s'appliquer sans franchise, et ce, même en cas de disparition de l'entreprise ou de
cessation d'activité.

ARTICLE 36 : NOMENCLATURE DES PLANS

Sont joints au présent marché négocié, les plans que l'entrepreneur reconnaissent suffisants pour la
complète compréhension des travaux à réaliser.
Les plans d'exécution et plans complémentaires de détails sont à la charge de l'entrepreneur.
Le dossier accompagne les plans d'architecte ainsi que les plans de structure et lots techniques qui
devront être consultés pour les détails de réalisation.
Dans le cas où l'entrepreneur constaterait des omissions ou anomalies dans ces plans, il devra en
avertir le Maître d'Ouvrage et obtenir son agrément avant d'adapter une solution différente.
Dès notification de l'ordre de service de démarrage, l'entrepreneur procédera au relevé précis des
ouvrages à réaliser. Tous les ouvrages (Béton armé et lots techniques) feront l'objet d'une étude
technique de la part de l'entrepreneur. Les calculs de dimensionnement des ouvrages et les plans
d'exécution sont la charge de l'entrepreneur qui transmettra au Maître d'Ouvrage pour validation un
dossier d'exécution comprenant les plans des ouvrages projetés, les détails de réalisation, les notes
de calcul ainsi que l'ensemble de leurs caractéristiques techniques, en particulier la provenance et la
marque des matériels. Les travaux ne pourront recevoir un début d'exécution qu'après approbation
de ce dossier par le Maître d'Ouvrage.
Hypothèses de calcul des ouvrages en béton armé

> Normes de Calcul :


• BAEL91 "Règles Techniques de conception, de calcul & construction en béton armé"
• RPS 2011 "Règlement de Construction Parasismique du Maroc"
> Définition des charges
• Charges permanentes et d'exploitation
CHARGES PERMANANTES CHARGES D'EXPLOITATION
TOITURES 100 kg/m^
PLANCHERS 250 kg/m^
• Charges sismiques
^ Zone sismique Zone 2(A=0.1)
^ Classe 11
Z Site S2
Z Coefficient de priorité 1=1,0
^ Facteur de comportement K=2
^ Coefficient d'amortissement C = 5%

L'entrepreneur élaborera suivant les indications du Maître d'Ouvrage un planning d'exécution


détaillé afin de minimiser les temps d'intervention et de prendre en compte les contraintes
d'occupation du site. Ce planning sera transmis au Maître d'Ouvrage pour validation préalable au
commencement des travaux.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 23 sur 126

/ C
ARTICLE 37 : EXIGENCES PARTICULIERES

Des dispositions particulières seront adoptées au présent marché négocié en matière de la sécurité
incendie et ce, suite aux recommandations de la « Notice de Synthèse de Sécurité Incendie » qui a été
élaborée par un bureau d'études agrée.
Document de référence : Projet de décret n° 2-14-499 du hija C 6 novembre 2014 approuvant le
règlement général de construction fixant les règles de sécurité contre les risques d'incendie et de
panique dans les constructions et instituant le comité national de la prévention des risques d'incendie
et de panique dans les constructions.
Ces exigences porteront sur les points suivants :

> Isolement par rapport aux tiers : étant donné que le bâtiment sera occupé par du personnel
strictement nécessaire au fonctionnement de l'installation portuaire, celui-ci sera isolé des
silos par des murs et planchers coupe-feu 2H (Voir plan d'architecture)

> La structure du bâtiment : Le bâtiment doit assurer une stabilité au feu de deux heures, les
planchers séparatifs auront une résistance au feu de degré 2H

> Locaux à risques particuliers :Les locaux à risque tels que le local d'archives et les locaux
techniques seront isolés des autres locaux par des mûrs coupe-feu de degré 1 heure. Les portes
doivent être CFl/2 équipé de ferme porte.

> Moyens de lutte contre rincendie : La défense contre l'incendie sera assurée par :
Des extincteurs portatifs à eau pulvérisée de 6 litres minimum ;
^ Un extincteur de type dioxyde de carbone 2 Kg doit être mis à disposition dans les
endroits pouvant être à l'origine d'un début d'incendie d'origine électrique ;
^ Des RIA (DN25/8).

> Alarme ;Un équipement d'alarme type 4 sera prévu.

> Alerte : La liaison avec les sapeurs-pompiers sera réalisée par téléphone urbain.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 24 sur 126
PARTIE A :FONDATIONS PROFONDES

ARTICLE 38 : ETUDE DE SOL

L'entrepreneur devra se conformer aux conclusions du rapport géotechnique N°2017-260-06292-


2017-0434 du 22 Novembre 2017 établi par le laboratoire LPEE.

Cette étude est jointe en annexe au présent marché négocié, l'entrepreneur étant censé avoir pris
connaissance.

Les caractéristiques physiques des différentes formations géologiques et les caractéristiques du sol à
prendre en compte dans les calculs sont données dans le rapport.

Ce rapport fait partie des pièces contractuelles du marché.

Toutefois, l'entrepreneur a la possibilité de faire réaliser à ses frais et sans supplément au prix du
marché, d'autres reconnaissances s'il le juge nécessaire.

ARTICLE 39 : CONSISTANCE DES TRAVAUX

Les travaux objet de la présente partie comprennent :

• La vérification des plans et notes de calcul des ouvrages à réaliser ;


• Les travaux des fondations profondes et de gros œuvre ;
• Les ouvrages divers inhérents à son activité ;
• La fourniture du DOE(Dossier d'Ouvrages exécutés) des ouvrages après exécution.

Les travaux de fondations profondes effectués devront permettre une amélioration considérable de la
densité des sols en place et par la suite la sécurité vis à vis du risque de liquéfaction.
Le décapage du corps de la chaussée existante est à la charge de l'entrepreneur.

NB : Le Titulaire devra assurer la vérification des plans et notes de calcul des fondations
profondes,et prendra en charge toutes modifications de la solution proposée en fonction de son
besoin, pour la réalisation des pieux.

ARTICLE 40 : PRESCRIPTION TECHNIQUES SPECIFIQUES AUX FONDATIONS


PROFONDES

> Implantation - Relevés - Tolérances

L'entrepreneur procédera à l'implantation, au piquage de ses ouvrages à partir du plan d'implantation


des pieux fourni par le bureau d'étude et approuvé par le bureau de contrôle.
Les frais inhérents aux opérations ci-avants décrites : géomètre, ouvriers, piquets, planches, fils de
fer et outils sont à la charge de l'entrepreneur.
Les tolérances d'implantation des pieux devront respecter la norme NF EN 1536 à savoir :
- Sur le plan horizontal : L'implantation des pieux au niveau de la plateforme de travail est
limitée à 10cm d'erreur d'implantation entre l'axe théorique et l'axe réel ;
- Sur le plan vertical : La déviation de l'inclinaison des pieux sur la verticale doit être
inférieure à 2 %.

Si les excentrements constatés sont supérieurs à ces tolérances, l'entrepreneur proposera les
dispositions permettant d'y remédier. Les frais résultants seront à la charge de l'entrepreneur.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social /
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 25 sur 126
L'implantation des pieux et le relevé en fin de travaux seront réalisés par un géomètre agréé par Je
Maître d'Ouvrage et seront à la charge de l'entrepreneur. I

ARTICLE 41 : LES PIEUX

L'entrepreneur devra justifier la force portante des pieux selon le matériel et la technologie mise en
œuvre. 11 devra notamment s'engager à effectuer les ancrages nécessaires au sein des schistes pour
assurer la force portante avec la mise à disposition de tout le matériel éventuellement nécessaire,
conformément à l'étude du bureau d'études.

Les produits mis en œuvre devront disposer d'un avis technique en zone sismique et respecter le
référentiel RPS 2011.

1. Amené et repli du matériel


L'amené et repliement du matériel nécessaire à l'exécution des travaux : forage, extraction,
chargement,transport etc.... seront à la charge exclusive de l'entrepreneur, sur la plateforme de travail
existante.

Si la plateforme existante nécessitera une reprise ou un renforcement, cette prestation devra être
incluse dans le prix du marché et ne pourra faire l'objet d'avenant.

2. Fouilles pour fondations


L'entrepreneur réalisera les fouilles en puits ou approfondissements localisés en terrain de toute
nature, réalisés manuellement ou mécaniquement selon les stipulations du D.T.U. L'entrepreneur
devra assurer l'évacuation des terres en décharges prévues à cet effet.
Pour tous les ouvrages en fondations, largeur et profondeur suivant les plans du bureau d'étude sont
compris dans le présent marché négocié y compris le contrôle très soigné des fonds de fouilles et
purge des sols mous pouvant subsister au niveau d'assise des fondations.
Les ouvrages de fondation seront réalisés suivant les plans de principe de structure et les
recommandations du rapport d'études de sol joints en annexe.

Qualité et constitution des bétons


L'entrepreneur doit prévoir une analyse en laboratoire sur l'agressivité des eaux et des sols pour
déterminer la formulation du béton et des enrobages à mettre en œuvre conformément à la norme NF
EN 206-1 etNFP 18.201.

Pieux

Suivant l'étude de sol jointe au présent cahier des prescriptions spéciales, l'entrepreneur procédera à
la réalisation des pieux battus moulés y compris armature suivant nécessité sur l'ensemble de la
surface de la construction afin de supporter les ouvrages du gros œuvre. ||

II est rappelé que pour répondre aux normes sismiques que tous les pieux doivent être armés toute
hauteur pour reprendre les efforts horizontaux (ouvrage de catégorie III). La prestation comprendra
notamment 5 étapes :

> Le battage j
Un tube métallique fermé à l'extrémité par une platine perdue est enfoncé dans le sol à l'aide d'un
vibro-fonceur ABI(le type est déterminé par le moment variable et la force centrifuge qui en découle).
L'arrêt du battage est déterminé par l'étude géotechnique ou par le refus et validé par les premiers
essais (battage et carottage) en présence du bureau de contrôle, l'entrepreneure réalisant les présents
travaux et si possible du géotechnicien. Un rapport des essais sera établi par l'entrepreneur.

Marché négocié N°MNC.01/CA/20I9


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 26 sur 126

/ T-
> Forage
Il sera conduit conformément aux prescriptions du DTU 13.2 : Fondations profondes pour le
bâtiment.

Le niveau final de l'ancrage sera arrêté par le bureau d'études et le bureau de contrôle relevant du
Maître d'ouvrage.
L'entrepreneur est tenu de signaler tous incidents ou anomalies.
> Le bétonnage
Le bétonnage s'effectue après le battage du tube à l'aide d'un entormoir fixé sur le tube métallique et
avant retrait de celui-ci. Le volume théorique de béton mis en œuvre devra être conforme aux normes
en vigueur. Toute anomalies au bétonnage (surconsommation de béton par exemple ....) sont
mentionnées sur le plan de récolement. L'étanchéité entre le tube et la platine est assurée par une
pression constante du tube sur celle-ci via le vibreur.

> Le retrait du tube


Le retrait du tube s'effectue après le bétonnage par contre battage via le vibreur.

> La mise en place des armatures


La mise en place des armatures se fera selon les normes en vigueur. Toutefois, le concurrent doit
fournir la méthodologie de mise en œuvre dans son offre.

Des éprouvettes seront réalisées sur le chantier et récupérées par un laboratoire pour écrasement et
rédaction du rapport d'essai à 7 et 28 jours. Ces résultats seront diffusés dès réception.

5. Essais, contrôle et suivi


Il sera établi pour chacun des pieux un carnet de contrôle. Les pieux à traiter de la sorte seront
déterminés en accord avec le bureau de Contrôle. L'attention est attirée sur le fait que ces essais
doivent être exécutés avant la réalisation des fondations.
L'entrepreneur devra justifier la force portante des pieux selon leur matériel et la technologie, mis en
œuvre.

Elle devra notamment s'engager à effectuer les ancrages nécessaires au sein des schistes pour assurer
la force portante avec la mise à disposition de tout le matériel éventuellement nécessaire.
Dans le cas de résultats négatifs, les travaux confortatifs seraient entièrement à la charge de
l'entrepreneur ainsi que les contrôles complémentaires éventuellement demandés par le Maître
d'ouvrage ou le bureau de Contrôle sur les autres pieux non contrôlées.
Un dispositif d'enregistrement (avec sortie papier disponible sur chantier) sera prévu sur la machine
de pieux afin d'obtenir la fiche réelle de chaque pieu, la vitesse d'avancement du tube, la fréquence et
l'amplitude du vibreur. L'entrepreneur devra être en mesure de transmettre toutes les fiches.
L'entrepreneur devra prévoir les dispositifs nécessaires selon les normes pour les contrôles de la
continuité du béton des pieux réalisés, adéquats et jugés nécessaires selon la taille de chaque pieu.

6. Plans de recollement

L'entrepreneur devra transmettre au maître d'ouvrage un plan de recollement de l'implantation des


pieux après intervention pour la vérification des tolérances d'implantation.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 /


Construction d'un bâtiment social / ^'
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 27 sur 126

f^ -r
PARTIE B : GROS ŒUVRE - ETANCHEITE

ARTICLE 42 : DOCUMENTS A FOURNIR APRES TRAVAUX

Avant la réception des ouvrages, l'entrepreneur devra fournir tous les documents pour la constitution
des dossiers des ouvrages exécutés. i
Pour la réception, l'entrepreneur devra foumir :
• Tout document transmis en phase chantier sera répertorié clairement(numérotation, indice
date, etc.);
• La liste des documents remis sera tenue à jour tout au long du chantier et fera partie du
dossier DDE ;
• Plan de récolement des ouvrages ;
• D'une manière générale, les certifications et procès-verbaux d'essais ;
• Notice d'utilisation des éventuels équipements mise en place et fiche d'entretien de
l'ensemble des ouvrages.

ARTICLE 43 :IMPLANTATION DES OUVRAGES

L'implantation et piquage des ouvrages à construire sont la charge de l'entrepreneur. Il vérifiera toutes
les côtes d'alignement et de nivellement. L'implantation sera réalisée par un géomètre.
La matérialisation de l'implantation sera par des piquets et chaises établis en dehors de l'emprise des
ouvrages à réaliser et qui porteront les encoches et marques nécessaires à la détermination du contour
des ouvrages.
Pour l'exécution, l'entrepreneur devra s'assurer sur place avant toute mise en œuvre, de la possibilité
de suivre les côtes et indications diverses contenues dans le cahier des prescriptions spéciales.
L'entrepreneur sera tenu seul responsable de toutes les erreurs relevées en cours d'exécution ainsi que
des conséquences de toutes natures qu'elles entraîneraient. Les ouvrages non conformes seront, si
nécessaires, démolis et refais aux frais de l'entrepreneur.

ARTICLE 44 : TRACES DES TRAITS DE NIVEAUX

Les tracés de traits de niveaux sont à la charge de l'entrepreneur. A cet effet, il fera battre autant de
fois que nécessaire un trait de niveau à 1 m du sol fini de chaque niveau du bâtiment, tant sur la
maçonnerie brute qu'après exécution des enduits ainsi que sur les bétons et huisseries. L'entrepreneur
fournira, sous sa responsabilité, les niveaux de tous les autres corps d'état, étant spécifié qu'il resté le
seul responsable de leur exécution.
L'entrepreneur devra assurer la conservation des deux points de niveau pendant toute la durée d
travaux. '
L'attention de l'entrepreneur est particulièrement attirée sur le respect des hauteurs sous poutres ou
sous dalles, portées sur les plans, dont certaines doivent être considérées comme des minimum
absolus (quelles que soient les flèches prises par les éléments de plancher).

ARTICLE 45 : CARACTERISTIQUES DES MATERIAUX


1. Bétons
La composition et la confection des bétons se feront dans les conditions précisées aux DïjU
correspondants, et conformément aux dispositions des règles « Eurocodes », pour ce qui est des
bétons armés.
La composition des bétons sera définie en vue de satisfaire aux prescriptions concernant les
résistances mécaniques prises en compte dans les calculs, tout en cherchant une bonne compacité et
une faible fissuration.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social /
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 28 sur 126
Pour les bétons en contact avec le terrain, le ciment à employer devra être capable de résister aux
eaux éventuellement agressives, et à la nature chimique des terres.
L'entrepreneur restera responsable de la composition des bétons à mettre.
A ce sujet, il est bien spécifié que les dosages et compositions indiqués dans le présent cahier des
prescriptions spéciales sont strictement indicatifs et ne dégagent pas l'entrepreneur de sa
responsabilité.

La quantité et la granulométrie des cailloux, graviers et sables ainsi que la nature et dosage du ciment
à déterminer par l'entrepreneur en fonction :

• De la nature du béton à obtenir ;


• Du mode de transport et de mise en œuvre ;
• De la nature de l'ouvrage ;
• De la résistance exigée ;
• De la finition des parements.

2. Béton prêt à l'emploi


Le béton prêt à l'emploi devra répondre aux conditions et prescriptions de la norme NF F 206-1.
L'entrepreneur devra strictement respecter cette norme.
Pour les passations des commandes de béton, l'entrepreneur devra définir de manière précise le béton
à livrer, et notamment :
• La classe d'environnement (classe 1 à 5)
• Le type de béton (armé, non armé, précontraint)
• La résistance caractéristique
• La granularité, la consistance et, s'il y a lieu, la nature du ciment.
3. Mortiers
La confection des mortiers se fera dans les conditions précisées aux DTU correspondants.
L'entrepreneur restera responsable de la composition des mortiers y compris dans les cas spéciaux
consécutifs à des conditions particulières rencontrées ainsi que pour les matériaux pour lesquels le
fabricant recommande un mortier particulier.
Sable : Caractéristiques géométriques, physiques et chimiques conformes à la norme NF P 18.301.
En particulier le sable doit être propre et ne pas contenir des matières pouvant provoquer des
effervescences.
Eaux : Conformes à la norme NF EN 1008
L'entrepreneur devra justifier de la provenance des chaux hydrauliques employées.

4. Aciers pour béton armé


Les armatures utilisées seront conformes aux normes NF A 35.015 ; 35.016 ; 35.017 ; 35.019.1 et 2.

ARTICLE 46 : PROVENANCE DES MATERIEUX

La provenance des matériaux destinés aux ouvrages devra être soumise à l'agrément du Maître
d'Ouvrage.
Dans le cas où l'entrepreneur désire utiliser des produits d'une autre provenance, il devra présenter
simultanément un échantillon de l'article prescrit, accompagné de sa fiche technique et un échantillon
de l'article qu'il propose en remplacement, auquel il joindra toute la documentation nécessaire.
Les matériaux proviendront, en principe, des lieux de production ou des dépôts suivants :

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 29 sur 126

/^ -c
DESIGNATIONS
QUALITE ET PROVENANCE
DES OUVRAGES
CIMENT CPJ 35 / 45 des usines du Maroc livré en sacs de papiers de 50 KG
SABLE De mer ou carrière, des meilleures carrières de la région
GRAVETTE Quartzite, exempte de farine des meilleures carrières de la région
PLATRE Des meilleures plateries de la région de Casablanca
Des briqueteries de Mohammedia ou Berrechid, devront satisfaire
BRIQUE
aux Prescriptions des articles 18 et 23 du D.G.A
AGGLOMERES Des tuileries et briqueteries de Casablanca ou Mohammedia

ARTICLE 47 : ESSAIS SUR LES BETONS

La résistance à la compression du béton sera contrôlée par des essais sur éprouvette normalisée, elle
devra atteindre au moins les valeurs attribuables à prévoir aux bétons coulants, suivant normes NF
EN 12.350 sur béton frais et NF EN 12.390 sur béton durci.
Les essais seront réalisés par le laboratoire LPEE aux frais du Maître d'Ouvrage.

ARTICLE 48 : ETANCHEITE

Les travaux d'étanchéité concerneront, sans que cette liste ne soit limitative, les locaux suivants :
> AU RDC:

• Kitchenette ;
• Les toilettes ;

• La salie d'ablution ;
• Le local technique abritant les chauffe-eaux ;
• Autres.

> AU U'ETAGE ET TERRASSE

• Les salles d'eau (douches, toilettes, lavabo...);


• Les vestiaires personnel et chefs d'équipes ;
I

• Les jardins;
• Terrasse ;
• Autres.

Les travaux objet de la présente partie comprennent sans que cette liste ne soit limitative :
• Tous compléments nécessaires aux documents fournis par l'Architecte et relatifs aux plans de
pente, dessins de détail d'ouvrage d'étanchéité et de joints, définition des dimensions des pièces
de raccord de l'étanchéité aux ouvrages d'évacuation des eaux pluviales, détermination à partir
des règles D.T.U des épaisseurs d'isolants ; ,
• La transmission en temps et en heure au Maître d'Ouvrage de ces documents, ainsi que
l'indication de l'état de surface et de finition, et des tolérances admissibles, nécessaires à la
bonne exécution des ouvrages d'étanchéité ;
• La réception des ouvrages des autres corps de métier avant commencement des travaux
d'étanchéité ;

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 ^


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca ^ Page 30 sur 126 / i

/ ^
L'établissement des supports d'étanchéité constitués par des panneaux isolants non porteurs,
ainsi que la fourniture de ces panneaux ;
La fourniture et la mise en œuvre des panneaux isolants sous forme de pente ;
L'exécution des formes de pente ;
La fourniture et la mise en œuvre des écrans pare-vapeur et couches de diffusion éventuelles ;
La fourniture et la mise en œuvre des pontages des joints de fractionnement ;
La fourniture éventuelle des barbacanes de séchage des formes en béton ;
La fourniture et la mise en œuvre des matériaux des revêtements d'étanchéité en parties
courantes et relevés ;
La fourniture et la mise en œuvre des parties métalliques insérées ou reliées aux revêtements et
de tous dispositifs de joints ;
La fourniture et la mise en œuvre des entrées d'eaux pluviales (platines et crapaudines, galeries,
...etc.) et des trop-pleins, y compris leur raccordement avec les revêtements d'étanchéité ;
La fourniture et la mise en œuvre et le raccordement avec les revêtements d'étanchéité des
fourreaux de passage éventuels et des tubes de raccordement aux tuyaux de ventilation ;
La détermination en accord avec le Maître d'Ouvrage et la mise en œuvre de toutes protections
provisoires demandées. La fourniture des protections étant à la charge de l'entrepreneur ;
La fourniture et la mise en œuvre des matériaux entrant dans la constitution des protections
lourdes, meubles ou dures, ou de l'auto protection, y compris le cas échéant, les diverses sous-
couches nécessaires, à l'exécution des revêtements en carrelage ou pierre ;
Le transport, le stockage, le gardiennage, la manutention et l'amenée à pied d'œuvre de toutes
les fournitures ;
L'installation de chantier et tous étaiements et échafaudages éventuels munis de protections
réglementaires ;
L'enlèvement des matériaux excédentaires et l'évacuation hors du chantier des débris, chutes,
emballages ;
La remise en état éventuelle des ouvrages qui auraient été détériorés par son personnel ou
matériel. La production de tout le personnel, ouvriers et encadrements nécessaires à la
réalisation des travaux dans les délais impartis ;
Les essais d'étanchéité par la mise en eau des terrasses pendant une durée minimum de 48
heures, à l'issue desquels un constat sera établi par le Maître d'Ouvrage.

Marché négocié N°MNC.01/CA/20I9


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 31 sur 126
PARTIE C: MENUISERIE ALUMINIUM

ARTICLE 49 : DESCRIPTIF GENERAL DES MENUISERIES ALUMINIUM

Elles comprennent :

• La fourniture, le transport à pied d'œuvre, le stockage, la mise en œuvre, le réglage, les


découpes, tous les matériaux, matériels, éléments constitutifs et ouvrages nécessaires à
l'exécution des travaux conformément aux dispositions du cahier des prescriptions spéciales,
et aux normes et règlement en vigueur ;
• La fourniture d'échantillons et la présentation des prototypes, pour l'approbation du Maître
d'ouvrage ;
• La fourniture, la mise en place et repli de tous les échafaudages nécessaires à l'exécution des
travaux ;
• La réfection ou la réparation des ouvrages défectueux ou détériorés constatés, soit en cours
d'exécution, soit à la réception, avec toutes les conséquences en découlant ;
• La protection des ouvrages en cours de chantier pour éviter des dégradations et les tâches
dues aux protections des arêtes bâties, ...etc. ;
• La protection antirouille pour tous les ouvrages en acier par galvanisation à chaud ou à
défaut, pour les grandes dimensions, par métallisation ;
• Le réglage, l'ajustage et la mise en place pour scellement ;
• Le montage des éléments de menuiserie livrés finis, et protégés.

ARTICLE 50 : DOCUMENTS TECHNIQUES DE REFERENCE


L'entrepreneur devra exécuter tous les travaux de menuiserie aluminium conformément aux nonjies
et règlements en vigueur au Maroc ou à défaut aux normes françaises notamment :

- NM 10 01 A 027 : Dimensions des portes extérieures et des fenêtres de série


- NM 19 02 A 001 : Verres plans - terminologie
- NM 19 02 A 002 : Verre à vitre - généralité

ARTICLE 51 : CARACTERISTIQUES DE LA MENUISERIE ALUMINIUM


La menuiserie aluminium intérieure et extérieure sera conforme aux spécifications des pi a as
d'Architecture ci-joints.

Menuiserie extérieure:

^ Aluminium laqué Gris


^ Gamme ADM - Série MASAÏ-212/213 ou équivalent
Poignée et accessoires de même gamme des profilés

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 32 sur 126

/
Menuiserie intérieure:

REFERENCE
CARACTERISTIQUES
PLAN
1 Aluminium laqué blanc
2 Vitrage 8mm + Adhésif
3 Vitrage Stadip 442
4 Poignée Aluminium de même gamme que le profilé
5 Panneau Stratifié. Couleur au choix du Maître d'Ouvrage
6 Panneau composite en Aluminium. Couleur au choix du Maître d'Ouvrage

ARTICLE 52 : DESCRIPTIF DETAILLE DES OUVRAGES

NB : la numérotation des ouvrages est reportée sur les plans fournis en annexe.
La quincaillerie sera au choix du Maître d'ouvrage.
1. Les châssis haut en Aluminium

a. Châssis haut type CH.Hl


Dimensions : 300 x 50 cm
Localisation : Salle de prière et infirmerie - RDC
Ouvrage payé à runité y compris toutes sujétions de prix C-1

b. Châssis haut type CH.H2


Dimensions : 350 x 50 cm
Localisation : Salle de prière - RDC
Ouvrage payé à l*unité y compris toutes sujétions de prix C-2

a. Châssis haut type CH.H3


Dimensions ; 230 x 50 cm
Localisation : Salle d'ablutions/Attente infirmerie/Local technique - RDC
Ouvrage payé à runitéy compris toutes sujétions de prix N° C-3

b. Châssis haut type CH.H4


Dimensions : 140 x 50 cm
Localisation : Local technique/WC infirmerie/WCs Salle d'ablutions - RDC
Ouvrage payé à l'unité y compris toutes sujétions de prix C-4

c. Châssis haut type CH.H5


Dimensions : 164 x 50 cm
Localisation : WCs Salle d'ablutions - RDC
Ouvrage payé à l'unité y compris toutes sujétions de prix C-5

d. Châssis haut type CH.H6


Dimensions : 220 x 50 cm
Localisation : LT - RDC
Ouvrage payé à l'unité y compris toutes sujétions de prix C-6

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca / C^' Page 33 sur 126

/
e. Châssis haut type CH,H7
Dimensions : 375 x 40 cm
Localisation : Vestiaire personnel - ETAGE
Ouvrage payé à Vanité y compris toutes sujétions de prix C-7

f. Châssis haut type CH.H8


Dimensions : 350 x 40 cm
Localisation : Dche/WCA^'estiaire chefs d'équipe - ETAGE
Ouvrage payé à Vanité y compris toutes sujétions de prix N° •8

g. Châssis haut type CH.H9


Dimensions : 475 x 40 cm
Localisation : Vestiaire chefs d'équipe et Personnel - ETAGE
Ouvrage payé à Vanité y compris toutes sujétions de prix C~9

h. Châssis haut type CH.HIO


Dimensions : 500 x 40 cm ,
Localisation : Vestiaire Personnel - ETAGE
Ouvrage payé à Vanité y compris toutes sujétions de prix C^IO

i. Châssis haut type CH.Hll


Dimensions : 340 x 40 cm
Localisation : Douches chefs d'équipe - ETAGE
Ouvrage payé à Vanité y compris toutes sujétions de prix C'^Jl

j. Châssis haut type CH,H12


Dimensions : 125 x 40 cm
Localisation : Vestiaire chefs d'équipe - ETAGE |!
Ouvrage payé à Vanité y compris toutes sujétions de prix C^J2

2. Les ensembles vitrés

a) Ensemble vitré à l'entrée principale


Dimensions de l'ensemble : 474 x 230 cm
02 portes de secours type PAE de dimensions : 100 x 230 cm
Localisation : Entrée principale du bâtiment
Ouvrage payé pour l'ensemble y compris toutes sujétions de prix O

b) Ensemble vitré EVl


Dimensions : 70 x 180 cm
Localisation : Réfectoire et cuisine - RDC
Ouvrage payé à Vanité y compris toutes sujétions de prix C^ïd

c) Ensemble vitré EV2


Dimensions : 160 x 180 cm
Localisation : Réfectoire - RDC

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 34 sur 126

/ -f" i I
Ouvrage payé à l'unité y compris toutes sujétions de prix N° C-15

d) Ensemble vitré EV4


Dimensions : 70 x 275 cm
Localisation : Douche personnel - ETAGE
Ouvrage payé à l'unité y compris toutes sujétions de prix €-16

e) Ensemble vitré EV5


Dimensions : 100 x 275 cm
Localisation : Vestiaire chefs d'équipe - ETAGE
Ouvrage payé à l'unité y compris toutes sujétions de prix N° C-17

f) Ensemble vitré EV6


Dimensions : 215 x 200 cm
Localisation : Escalier - ETAGE
Ouvrage payé à l'unité y compris toutes sujétions de prix C-18

g) Ensemble vitré EV7


Dimensions : 175 x 180 cm
Localisation : Vide sur hall - ETAGE
Ouvrage payé à l'unité y compris toutes sujétions de prix C-19

h) Ensemble vitré avec double porte à l'entrée du réfectoire


Dimensions de l'ensemble : 370 x 230 cm
Localisation : Réfectoire - RDC
Ouvrage payé pour l'ensemble y compris toutes sujétions de prix C-20

i) Ensemble vitré avec porte à l'entrée de l'infirmerie


Dimensions de l'ensemble : 315 x 230 cm
Dimensions de la porte ; 100 x 230 cm
Localisation : Infirmerie - RDC
Ouvrage payé pour l'ensemble y compris toutes sujétions de prix C-21

j) Fenêtre en aluminium type FI


Dimensions ; 70 x 180 cm
Localisation : Cuisine - RDC
Ouvrage payé à l'unité y compris toutes sujétions de prix C-22

3. Les portes en aluminium


a) Porte type PAE
Dimensions : 90 x 210 cm
Localisation : Terrasse - ETAGE
Ouvrage payé à l'unité y compris toutes sujétions de prix N° C-23

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca ^ Page 35 sur 126

f <• ?-
b) Porte type FAI
Dimensions : 100 x 210 cm
Localisation : Salle de prière / Infirmerie - RDC
Ouvrage payé à runitéy compris toutes sujétions de prix C-24

c) Porte type PA2


Dimensions : 90 x 210 cm
Localisation : Salle d'ablutions RDC
Vestiaires - ETAGE
Ouvrage payé à runitéy compris toutes sujétions de prix €>■25

d) Porte type PA3


Dimensions : 80 x 210 cm
Localisation : Vestiaires - ETAGE
Ouvrage payé à Vunitéy compris toutes sujétions de prix C-26

e) Porte type PA4 |


Dimensions : 80 x 210 cm '
Localisation : WC Infirmerie - RDC
Ouvrage payé à !*unité y compris toutes sujétions de prix C-27

f) Porte coupe-feu type PCFl


Dimensions : 90 x 210 cm
Localisation : Archives - RDC
Ouvrage payé à I*unité y compris toutes sujétions de prix N° C-28

g) Porte coupe-feu type PCF2


Dimensions : 80 x 210 cm
Localisation ; LT - RDC
Ouvrage payé à Vunité y compris toutes sujétions de prix C-i9

h) Porte coupe-feu type PCFT


Dimensions : 90 x 230 cm
Localisation : Local Technique - RDC
Ouvrage payé à Vunité y compris toutes sujétions de prix C-io
4. Main courante escalier

Conformément aux caractéristiques du plan d'architecture.


Ouvrage payé au mètre linéaire y compris toutes sujétions de prix N° C-3^
ARTICLE 53 : PORTE COUPE FEU !
Les portes des locaux techniques (LT et local technique au RDC) et du local des archives de
l'infirmerie seront constitués en blocs-portes type panneaux stratifiés de degré coupe-feu YiH
conformément aux recommandations de la notice de sécurité et aux plans ci-joints.
Toutes les portes coupe-feu seront équipées de ferme porte.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 /


Construction d'un bâtiment social D
aux silos à céréales du port de Casablanca ^ Page 36 sur 126 / , i
PARTIE D :PLATERIE - PEINTURE - CARRELAGE

ARTICLE 54 :PLATERIE

1. Définition des prestations


Elles comprennent :
• Les études des détails ;
• La fourniture, le transport à pied d'oeuvre, le stockage, la mise en place, le réglage, découpes,
tous les matériaux, matériels éléments constitutifs et ouvrages accessoires nécessaires à
l'exécution des travaux conformément aux dispositions de l'offre du de l'entrepreneur ;
• Tous les dispositifs de fixation adaptés au support ;
• Les sujétions relatives à la mise en place des dispositifs de suspente au système d'éclairage et
au passage des gaines et canalisations, y compris les découpes éventuelles ;
• La réfection ou la réparation des ouvrages défectueux ou détériorés, constatés soit en cours
d'exécution, soit à la réception des travaux, avec toutes les conséquences en découlant ;
• La reconnaissance et l'agrément des supports ;
• La fourniture, la mise en place et le repli de tous les échafaudages nécessaires à l'exécution
des travaux ;
• La protection antirouille pour tous les ouvrages en acier par métallisation, galvanisation à
chaud ou par peinture antirouille passée en deux couches dont une en usine.

L'entrepreneur aura à sa charge l'exécution de tous les travaux définis par la présente partie. Il devra
livrer les ouvrages parfaitement terminés et suppléer, par ses connaissances professionnelles, aux
détails qui pourraient avoir été omis dans les prescriptions et qui seraient nécessaires au parfait
achèvement des ouvrages suivant les règles de l'art.

2. Réception des supports


Avant le commencement des travaux, l'entrepreneur doit procéder à l'examen et à la réception des
éléments destinés à supporter les faux plafonds et devra, le cas échéant, signaler au Maître d'Ouvrage
les corrections à faire. L'absence d'observations équivaut de la part de l'entrepreneur à une
acceptation des subjectiles, aucune réserve concernant ceux-ci ne sera admise par la suite.

3. Stockage des Matériaux


L'entrepreneur doit aménager un emplacement pour entreposer les matériaux et éléments à l'abri de
l'eau et des chocs, afin que leur qualité soit intacte au moment de leur mise en œuvre.

Le non-respect de cette instruction conduirait au refus des matériaux dégradés et à leur évacuation du
chantier. L'entrepreneur prendra toutes les dispositions pour ne pas détériorer les parements des
autres ouvrages dont il supporterait seul les conséquences.

4. Qualité des matériaux


L'entrepreneur est tenu de fournir sur simple demande du Maître d'Ouvrage ;
• Les coefficients d'absorption phonique aux fréquences 125, 250, 2.000 et 4.000 hertz.
• Les procès-verbaux du C.S.T.B. constatant la réaction au feu des matériaux prévus.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca ^ Page 37 sur 126

/^
5. Lieu de provenance des matériaux
Les matériaux destinés à l'exécution des travaux seront d'origine marocaine.
11 ne sera fait appel aux matériaux d'origine étrangère qu'en cas d'impossibilité absolue de se lés
procurer sur le marché marocain.
Les matériaux proviendront, en principe, des lieux d'extraction ou de production suivants :

NATURE PROVENANCE OBSERVATION


de SAFI ou équivalent, meilleures
Plâtre l^^^qualité fine
Plâtreries de la région
Attaches des dépôts du Maroc Galvanisées en fil n°17

L'entrepreneur est censé connaître les ressources des carrières et dépôts indiqués ainsi que les
conditions d'accès, d'exploitation ou d'approvisionnement.
Aucune réclamation ne sera recevable concernant les prix de pied d'œuvre de ces matériaux.

6. Vérification des matériaux

L'entrepreneur devra prendre toutes les dispositions utiles pour avoir sur son chantier la qualité de
matériaux vérifiés et acceptés indispensables à la bonne marche des travaux et dont l'échantillonnage
aura été agréé par le Maître d'Ouvrage.

7. Essais des matériaux

Conformément aux stipulations de l'article n°4 pat.3 du D.G.A.,les frais d'essais des matériaux seront
à la charge l'entrepreneur, pour tous travaux ou fournitures qui n'auront pas satisfait aux condition
imposées par le D.G.A et le D.T.U.

8. Conditions particulières
Les plaques à parement lisse destinées à être suspendues seront à base de plâtre de moulage armées
de fibres végétales, de verre ou de Nylon.

La sous face ou face vue sera à parement lisse venue de moulage, la face supérieure restant rugueuse.
La planéité de chaque plaque sera telle que la règle de 2.00m promenée en tous sens ne puisse fane
apparaître une différence supérieure à 2mm,à 1mm entre les deux arêtes.

Au moment de leur mise en œuvre, le taux d'humidité des plaques sera inférieur à 10%.

Les percements, avant ou après pose, ne s'effectueront en aucun cas par percussion mais à la scie. Lés
fils employés comme attaches, raidisseurs pour la cage agrafes, cavaliers, ...etc. seront galvanisés
(protection contre la corrosion), leur résistance devra permettre au plafond d'être maintenu sqUs
tension sans déformation. 'I
Au décrit des découpes, les bords des plaques seront renforcés et les attaches seront prévues en
nombre suffisant.

Marché négocié N''MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 38 sur 126
9. Finition des parements vus
Les faux plafonds destinés à être peints, seront livrés avec parement vu lisse et arêtes franches et
rectilignes y compris enduit lisse éventuel au plâtre fin appliqué par l'entrepreneur après pose des
plaques brutes de manière à permettre l'application directe de peinture par d'autres soins.

Les ouvrages en staff seront armés à la filasse de chanvre et réalisés au plâtre de moulage de SAFI
(1ère qualité). Ils auront une épaisseur de 15mm minimum et seront fixés aux plafonds et aux poutres
(quelle que soit leur hauteur) par des suspentes galvanisées, enrobées de plâtre, armées de filasse,
préalablement agréées par le maître d'ouvrage.

Aux endroits qui seront déterminés par le maître d'ouvrage, l'entrepreneur devra réaliser des trappes
de visite dont les dimensions seront fixées sur place.

Les prix de règlement comprennent tous travaux préparatoires, découpes, raccords ajustage,
assemblages, scellement divers et façon de trous réservées pour spots(y compris aide à la pose de ces
appareils), suspentes, échafaudages, protections des sols et des murs et, en règle générale, tous
travaux, toutes fournitures et toutes finitions nécessaires à la bonne tenue des ouvrages et permettant
d'obtenir une exécution conforme aux règles de l'art.

10. Documents de référence

D'une façon générale, tous les travaux seront exécutés conformément aux règles de l'art, aux normes
tout en respectant les dispositions du projet et celles arrêtées en commun pendant la période de
préparation et aux prescriptions des D.T.U. :

• Cahier des charges applicable aux travaux de plafonds fixés, plaques de plâtre à enduire,
plaques de plâtre à parement lisse (D.T.U.25.222).
• Cahier des charges applicables aux travaux de plafonds suspendus, plaques de plâtre à enduire,
plaque de plâtre à parement lisse directement suspendu(D.T.U. 25.232).
• Cahier des charges (édition Avril 1971) applicable aux travaux de menuiserie métallique,
serrurerie,(D. T. U. 31.10) pour toutes pièces métalliques des faux plafonds démontables.

11. Conditions de réfection des travaux

A la réception provisoire, les contrôles porteront sur l'origine, le classement, l'épaisseur et les nuances
des matériaux, afin de s'assurer qu'ils sont conformes aux clauses techniques et aux échantillons
agréés.

A la mise en œuvre, les contrôles permettront de s'assurer que les règles d'exécution des D.T.U. ont
été observées.

A la réception, les contrôles porteront sur la bonne exécution et finition des ouvrages. Dans le cas de
malfaçon, l'entrepreneur devra refaire les ouvrages défectueux et corriger celles-ci, si le maître
d'ouvrage ne juge pas le remplacement nécessaire.

12. Prescriptions concernant la mise en œuvre des faux plafonds acoustiques

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 j


Construction d'un bâtiment social
/■?.
aux silos à céréales du port de Casablanca ' C/ - Page 39 sur 126
• Composition : plâtre spécial, fibre de verre et autres.
• Résistance à la flexion : 24 KG/ CM2.
• Stabilité au feu : 2 HEURES.
• DEGRE PARE FLAMME :'A HEURE.
• Propagation de la fumée NEANT.
• Inaltérable à l'humidité.
• Classement au feu : MO
• Montage sur profilés laqués couleurs au choix de l'Architecte allant de 15 à 24 him
y compris les supports de rive, les suspentes et accessoires nécessaires de fixations et de réglage
permettant d'avoir une très bonne planimétrie. I
• Mise en place en partie intérieure du Plénum d'un matelas de laine de roche de chez ISOVERRE
ou d'un film d'absorption acoustique type ACOUTEX ou équivalent.
• Ouvrage payé au mètre carré réel, mesure prise en plan, il sera déduit de la surface toutes les
réservations(notamment les surfaces des luminaires carrés et cassettes de climatisation).

L'entrepreneur sous les instructions du Maître d'Ouvrage, disposera les plaques suivant le calepinage
fourni par celui-ci (aucune plus-value ne sera accordée).

L'ensemble sera exécuté conformément aux règles de l'art et aux DTU, y compris toutes sujétions de
mise en œuvre et de finition.

ARTICLE 55 : FAUX PLAFOND STAFF LISSE

Fourniture et pose de faux plafond réalisé en plaques de staff lisse de 18mm d'épaisseur fixé au
plafond en béton par des suspentes en fils de fer galvanisés. Toutes les hauteurs et enrobées de plâtre
et filasse seront scellées ou fixées par des chevilles ou des splits. Les joints des plaques seront repris
et lissés au plâtre blanc. Les arêtes devront être parfaitement rectilignes.

Ce prix comprendra toutes les sujétions d'exécution nécessaires, telles que coupes, angles, façon
d'arêtes,raccordements aux cloisons adjacentes, calfeutrements, décrochements, moulures,retombés,
retours, gorges arrondies ou joints en retrait de 15x15 ou 5x5,réservations, trappe de visite, talochage,
faux plafond en voûte ou en décaissés, fausse poutre, découpes et réservation des fentes de reprise de
la climatisation et de la lustrerie et tous les travaux de finition ...etc. L'ensemble sera réalisé suivant
plans de détail et indications de l'Architecte et devra être d'une finition irréprochable et d'upe
planimétrie parfaite sans aucune plus-value de quelque nature que ce soit.
I

La surface à prendre en compte est la surface vue en plan, c'est-à-dire la surface plane projetée au sjql.
ARTICLE 56 :PEINTURE

1. Définition des prestations


a. Observations Générales sur l'exécution des travaux

L'entrepreneur a l'obligation d'assurer la protection des ouvrages, appareils, ...etc., il dpit,


conformément aux prescriptions du cahier des prescriptions spéciales, refaire, réparer ou remplacer a
ses frais et risques, les ouvrages appareils dégrevés ou détériorés par le fait de ses ouvriers, est tenue
de rendre toutes les mesures de protection utiles :

Marché négocié N®MNC.0l/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 40 sur 126

/
En particulier :

A l'extérieur, toutes les précautions seront prises pour que les parements, appuis de bais,
...etc. bandeaux ne soient pas détériorés lors de la peinture des murs et plafonds.
Aucun dépôt d'huile, de peinture, enduits, mastics, ...etc. ne devra être fait en permanence
sur les carrelages, dallages ou écartant tous les risques de détérioration.
L'usage des appareils sanitaires (évier, lavabos, baignoires, pour y déposer les matériaux ou
pour l'appui ou le lavage du matériel (brosses en particulier) est formellement interdit.
D'ailleurs, l'eau ne pourra être puisée à l'intérieur de l'immeuble mais seulement aux robinets
de puisage extérieure affectés à cet usage.
L'usage des W.C., les cuvettes qui seront d'ailleurs obstruées, est formellement interdit.

b. Provenance des matériaux

DESIGNATION DES MATERIAUX QUALITE PROVENANCE DES MAERIAUX


Blanc de zinc broyé à l'huile de lin pur Des dépôts agréés au Maroc
Peinture vinylique GLYCERO Astral CELLULCO ou équivalent
Verres à vitre D'excellente qualité des dépôts du Maroc St Gobain

c. Prescriptions techniques générales


Les travaux décrits, ci-après, seront exécutés conformément aux prescriptions du D.G.A., Articles 68
à 72 et 173 à 175, au D.T.U/ 59, aux publications du C.S.T.B., aux normes U.N.P et AFNOR. La
classification des produits semi-finis et finis est celle de l'AFNOR définis par N.F.T. 30.003 et
rappelés N° 336 Art.2.4.

d. Contrôle des travaux

Lors de l'application, le maitre d'ouvrage se réserve le droit de solliciter, quand il lejugera nécessaire,
les conseils bénévoles sur fabricant dont les produits auront été retenus, de vérifier par analyse à sa
charge, que tout produit prélevé sur le chantier vient de ses usines et qu'il est conforme à la
composition d'origine.

e. Consistance des travaux

L'entrepreneur se conformera aux plans de l'architecte, tant pour les positions et la qualité que pour
la quantité des ouvrages à exécuter. Il se conformera à toutes les sujétions des textes, des prescriptions
générales, techniques générales et particulières dans la mesure où elles intéressent les ouvrages
désignés au descriptif.
Toutes les teintes se feront aux choix du maitre d'ouvrage qui se réserve la possibilité de polychromie.
Les travaux comprendront :
• Le transport à pied d'œuvre de tous les matériaux nécessaires, y compris toutes manutentions,
stockage et sujétions ;
• La préparation des subjeetiles nécessaires à la bonne exécution suivant les prescriptions
techniques générales et particulières que ces travaux soient ou non précisés dans le descriptif ;

Marché négocié N°MNC.0I/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 41 sur 126
• La fourniture et la mise en œuvre des enduits, peintures, définies au descriptif, y compris toutes
sujétions de rechampissage, angles rentrants et saillants, ...etc. suivant les teintes, nuances,
motifs choisis par le maitre d'ouvrage ;
• La fourniture des échafaudages, engins, apparaux et bâches de protection nécessaires aux
travaux, leur pose, déplacement, dépose et enlèvement ;
• Les nettoyages de toutes les protections sur les parois verticales, plafond et sols, ...etc. ainsi
que tous les déchets, emballages ...etc. résultants des travaux et leur enlèvement aux décharges
publiques.
• Les retouches et nettoyages avant mise en service.

f. Préparation des peintures

> Sur murs et plafonds (enduit de toutes natures)

Les murs seront toujours égrenés, brossés et époussetés soigneusement avant toutes applications
d'impression.
L'entrepreneur devra faire constater les traces d'humidité, les flaches et trous trop importants.

> Sur les parties métalliques I


En principe, toutes les parties métalliques, hormis les paumelles et les équerres, auront reçus un
traitement de surface au pro zinc par projection après décalaminage et dégraissage.
L'entrepreneur passera une couche d'antirouille ad hoc sur toutes les parties métalliques et un
ratissage à l'enduit, le ponçage sera très soigné pour éviter les effets de « peau d'ange » ou
« grains épais ».
D'une manière générale et comme dispositions obligatoires, l'entrepreneur fera réceptionner couche
par couche ses interventions par le Maître d'Ouvrage.
Dans le cas contraire, les travaux qu'il serait amené à réaliser pour obtenir une meilleure qualité ,(^e
travail resteront à sa charge. j
L'entrepreneur devra confectionner autant d'échantillons qu'on lui demande sur des panneaux de
contreplaqué de 0,80 x 1,50.
Après acceptation par le Maître d'Ouvrage, ces panneaux seront coupés en 3 morceaux :
^ 1 pour le Maître d'Ouvrage (signé par l'entrepreneur).
^ 1 pour le chantier (signé par le Maître d'Ouvrage).
1 pour l'entrepreneur (signé par le Maître d'Ouvrage).

Les couleurs retenues devront être confectionnées en usine par l'entrepreneur.

g. Précautions et nettoyage '

D'une façon générale, l'entrepreneur devra prendre les précautions qui s'imposent pour assurer la
protection des surfaces qui pourraient être tâchées par son intervention. Les nettoyages intéressent
toutes les parties apparentes, telles que :
Sols, carrelages ;
Revêtements verticaux ;
Quincaillerie, boutons de portes, béquilles, ...etc. ; I
Marché négocié N°MNC.O l/CA/2019
Construction d'un bâtiment social / y
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 42 sur 126
Appareils sanitaires et robinetterie ;
Appareils électriques (interrupteurs, ...etc.) ;
- Vitres et glaces.

Sont compris dans le nettoyage, le balayage et l'évacuation :


- Des lits de sciure protecteurs des carrelages ;
- Des déchets résultants des nettoyages eux-mêmes.

Les nettoyages devront faire disparaitre les tâches de peinture ou d'huile, les tâches de plâtre, ciment
et les traces de films de mortier.

Les produits employés (solvants, décapants, ...etc.), les procédés mis en œuvre (grattage, ponçage)
devront être appropriés, afin de ne pas provoquer l'altération des matières elles-mêmes, ou de leur
état de surface (poli, brillant, ...etc.).

2. Descriptif détaillé des ouvrages


a. Enduit extérieur projeté teinté dans la niasse
Comprenant grattage, rebouchage, brossage énergique à la brosse chiendent afin d'enlever toutes les
parties non adhérentes, rebouchage, trous et imperfections diverses des murs existants, application
d'une couche d'impression fixatrice, enduisage à l'enduit façade en autant de couches que nécessaires
pour obtenir une surface parfaite, ponçage de l'enduit, application de 2 à 3 couches.
Marque : ASTRAL,COLORADO ou équivalent.
L'ensemble sera réalisé suivant notice du fabricant.
Teinte au choix du Maître d'Ouvrage.
• Enduit extérieur 1 projeté teinté dans la masse

Ouvrage payé au mètre carré réel, déductionfaite de tous les vides,y compris rebouchage éventuel
et toutes sujétions au prix D-2-a

• Enduit extérieur 2 projeté teinté dans la masse

Ouvrage payé au mètre carré réel, déductionfaite de tous les vides,y compris rebouchage éventuel
et toutes sujétions au prix N°D-2-b
b. Peinture GLYCEROPHTALIQUE mate sur murs intérieurs
Comprenant grattage, rebouchages, brossage énergique à la brosse chiendent afin d'enlever toutes les
parties non adhérentes, rebouchage partiel des fissurations, trous et imperfections diverses des murs
existants. Application d'une couche d'impression fixatrice, ratissage à l'enduit, puis égrenage et
ponçage, application de 2 couches vinylique, puis application de 2 couches de peinture
glycérophtalique mate.
Marque : ASTRAL, COLORADO ou équivalent.
L'ensemble sera réalisé suivant notice du fabricant.
Ouvrage payé en mètre carré y compris toutes sujétions aux prix N^D'2-c
c. Peinture GLYCEROPHTALIQUE mate sur plafond
Comprenant grattage, rebouchages, brossage énergique à la brosse chiendent afin d'enlever toutes les
parties non adhérentes, rebouchage partiel des fissurations, trous et imperfections diverses des murs
existants. Application d'une couche d'impression fixatrice, ratissage à l'enduit, puis égrenage et
ponçage, application de 2 couches vinylique, puis application de 2 couches de peinture
glycérophtalique mate.
Marque : ASTRAL,COLORADO ou équivalent.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 43 sur 126

/ <
L'ensemble sera réalisé suivant notice du fabricant.
Ouvrage payé en mètre carré y compris toutes sujétions aux prix

ARTICLE 57 : CARRELLAGE

1. Lieux de provenance des matériaux

Les matériaux destinés à l'exécution des travaux seront de production marocaine. II ne sera fait appel
aux matériaux d'origine étrangère qu'en cas d'impossibilité d'approvisionnement sur le marché
marocain. Ils proviendront en principe des lieux de fabrication ou de vente
suivants :

DESIGNATION DES
QUALITE & PROVENANCE
MATERIAUX
Sable Tout-venant des meilleures carrières ou Oueds de la région
Gravette - Grain de riz quartzite, exempte de farine des meilleures carrières de la région
Ciment Portland CPJ 45 et CPJ 35 des usines du Maroc
Ciment blanc
Dépôt du Maroc (Importation)
Ciments spéciaux
Gravette de concassage de Boujad, Zaian, Sefrou Atlas, suivant
Gravette pour granito poli
indication du bordereau descriptif des dépôts du Maroc
1"choix de qualité suivant bordereau descriptif des dépôts du
Gravette pour granito lavés
Maroc
Carreaux de ciment Avec ou sans reliefs Usines du Maroc
Carreaux de grés cérame
Carreaux de grés émaillés 1" choix de qualité suivant bordereau descriptif Usines du Maroc
Carreaux de faïence dépôts du Maroc(Importation)
Carreaux de gré antiacide
1" choix de qualité suivant bordereau descriptif Usines du Maroc
Plinthes
dépôts du Maroc (Importation)
■1—

1" choix de qualité suivant bordereau descriptif


Marbres usines du Maroc
dépôts du Maroc (Importation)
Bejmat et zelliges Terre cuite de Fès (industries artisanales)

Autres matériaux
1" choix de qualité suivant bordereau descriptif usines du Marod
dépôts du Maroc (Importation)

L'entrepreneur s'engage à reconnaître les ressources des carrières ou dépôts indiqués ci-dessus, ainsi
que leurs conditions d'accès, d'exploitation et de vente.
L'entrepreneur fournira la liste des lieux de provenance de ses matériaux dans un délai de quinze ( ?)
jours après la notification de l'approbation de son marché.

2. Etendue des prestations

Marché négocié N®MNC.01/CA/20I9


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 44 sur 126

( "C il
L'entrepreneur aura à réaliser les travaux de revêtements des sols et murs suivant les règles de l'art et
normes en vigueur au moment de l'adjudication des travaux ou fournitures relatives aux revêtements
des sols et murs.

3. Qualité et préparation des matériaux

a) Qualité et préparation des matériaux

Les matériaux doivent être conformes aux normes marocaines correspondantes suivantes:
Liants hydrauliques et ciments : norme 10-1-004
Granulats ; norme 10-1-020
Carreaux de ciment et Carreaux de granito : norme 10-6-001
Carreaux de faïence : norme 10-6-003
Carreaux de grès cérame vitrifié : norme 10-6-005
Autres matériaux : normes marocaines ou à défaut Normes Françaises AFNOR correspondantes

> Les travaux devront être conformes aux textes suivants

DTU 52-1 : Revêtements de sol scellés - Août 1994


DTU 53-1 : Revêtements de sol textiles - Décembre 1986
DTU 53-2 : Revêtements de sol plastiques collés - Octobre 1990
DTU 55 : Revêtements muraux scellés - Avril 1961
DTU 55-2 : Revêtements muraux attachés en pierre mince - Décembre 1979

> Classement UPEC

• Exigence minimale U3 du CCTP


• Exigence U4P3E2CO pour le hall public

4. Composition des mortiers

b) Composition des mortiers

La composition des mortiers est définie selon leur utilisation dans le tableau suivant ;

Sable sec
Désignation des Dosage ciment
classe Emploi
mortiers CPJ 45Kg/m3
0,08/5mm
Ml 300 1 Forme
M2 500 1 Couche décorative pour granito
M3 1000 1 Coulis pour masticage de granito et
pour joints de carrelage
M4 350 1 Pose de carreaux
M5 500 1 Chape rapportée et scellement
Finition de seuils par chape
M6 400 1 Chape étanche avec adjonction
d'hydrofuge

c) Mise en oeuvre des revêtements

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 45 sur 126

/ <
(Conformément aux D.T.U. N°52.1. - 55 et 25.51).

d) Les mortiers

II sera employé du sable de dune ou d'Oued parfaitement propre et tamisé, de granulométrie 0,08/2,5.
Les ciments à utiliser seront conformes à la N.M.: 10.01.F.004; ciment à maçonner CPJ 35.
Les mortiers doivent être préparés dans les bétonnières ou sur une aire bien propre, en respectant les
propositions indiquées.
Le dosage du sable est réalisé soit au moyen de caisse, soit en utilisant des brouettes calibrées.
Les mortiers sont préparés au fur et à mesure de l'avancement des travaux et sont employés dès leur
confection.

L'emploi du mortier, desséché ou ayant commencé à faire prise, est interdit.

e) Revêtement de sols en carreaux

Les carreaux, préalablement trempés, sont posés selon l'un ou l'autre des modes suivants :
> À la bande

Au cordeau et au pilon, à bain soufflant de mortier dosé à 350 kg de ciment (1 volume liant et
volumes de sable), sur lit de sable sec de 2 cm d'épaisseur. Ce mortier doit avoir une consistance
plastique et une épaisseur de 2 cm environ.
Alignés par bandes entre règles ou cordeaux, les carreaux sont fixés au pilon au fur et à mesure de
l'avancement et avant tout début de prise de ciment.

> A la règle et à la batte

Exécution d'une forme au mortier dosé à 275 kg de ciment(1 volume liant et 4 volumes de sable) de
consistance plastique et de 5cm d'épaisseur.
Ce mortier est étalé, tiré à la règle et taloché puis un saupoudrage au ciment pur est effectué, sur
lequel les carreaux sont posés et battus à la règle de telle sorte que le mortier reflue partiellement dans
les joints. !
Ces opérations ne sont pas faites par grandes surfaces, mais par travées suivant l'avancement et je e
telle façon que le battage ait toujours lieu sur un mortier plastique. j
Le remplissage des joints de carreaux, de 1mm environ, se fera par un coulis de ciment pur assôz
fluide pour pénétrer convenablement dans les joints. '
Ce remplissage de joints se fera après durcissement du mortier de pose (24 heures) pour éviter le
descellement des carreaux.

Après prise du coulis, nettoyage des carreaux à la sciure de bois.

f) Revêtement mural en carreaux

Supports bruts humidifiés :

Marché négocié N®]VINC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 46 sur 126
> Les carreaux sont scellés au mortier dosé à 350 kg de ciment pour lm3 de sable. II ne doit
pas subsister de vide entre les carreaux et le support. L'épaisseur finale du mortier de pose
doit être de 15 mm environ.

> Exécution d'un enduit parfaitement dressé, au mortier dosé à 350 kg de ciment pour
1 m3 de sable. Aussitôt après la prise de cet enduit, application d'une barbotine au ciment
pur sur cet enduit et sur les carreaux que l'on posera. Le remplissage des joints de carreaux,
alignés, décalés, en quinconce ou autres, se fera 24 heures après la pose par un coulis de
ciment blanc pur assez fluide pour pénétrer convenablement dans les joints. Après prise du
coulis, nettoyage et lavage à l'eau des carreaux.

5. Description détaillée des ouvrages


a. Généralités

Le prix de règlement comprend, les formes, chapes, dressage et travaux préparatoires de toutes
natures : coupe, joint, arrêtes, arrondis, petites largeurs, ponçage, protection de toutes natures,
masticage, démastiquage et travaux de finition.

L'architecte procédera en accord avec le Maître d'Ouvrage aux réceptions suivantes :

> Avant la pose des revêtements :


• Réception des matériaux
• Réception des échantillons et choix des couleurs
> Après la pose des revêtements :
• Réception de l'ensemble des ouvrages

En conséquence, il est spécifié que tout ouvrage non conforme aux spécifications sera rejeté et
l'entrepreneur sera tenu de démolir les ouvrages rejetés à ses frais. 11 sera également responsable des
dégâts que la démolition de ses ouvrages pourrait entraîner auprès des autres corps d'état et en
supportera également les frais.
L'entrepreneur devra assurer la protection des revêtements jusqu'à la réception provisoire.
b. Revêtement en marbre

Revêtement du sol en plaque de marbre selon les techniques suivantes :

> Nettoyage parfait de la surface à revêtir


> Lit de pose en sable fin d'épaisseur 5 à 7cm
> Pose de carreaux en marbre au cordeau, à bain soufflant de colle spéciale. L'adhérence des
carreaux à la colle devra être parfaite, la colle refluant dans les joints disposés suivant les
dessins de détails, joints, seront uniformes et auront la même largeur sur toute la surface du
revêtement.
> En fin de chantier, le « fini brillant » sera obtenu par polissage et lustrage.

Fourniture et pose du marbre d'épaisseur 2cm

Dimensions et couleur au choix du Maître d'Ouvrage.

Localisation : Selon le plan de calepinage ci-joint.

Marché négocié N^MNC.OI/CA/IOIÇ


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 47 sur 126

/ ^ <
Ouvrage payé par mètre carré y compris toutes sujétions de prix D-3-b
c. Revêtement sol en carreaux

Exécution d'un revêtement sol en carreau de 40x40cm,45x45cm de premier choix. Il doit être poS
> Soit au mortier de ciment sur crépis d'adossement ;
> Soit au ciment colle ;
> Soit à la colle spéciale.
Pour la pose au mortier de ciment à refus sur crépis d'adossement en mortier avec gros sable.
Joints filants ou rompus sur la verticale, garnis au ciment blanc ou gris après la pose. Nettoyage des
carreaux au fur et à mesure de la pose.
Ces travaux comprendront toutes les pièces particulières, bords arrondis sur une ou plusieurs arêtes,
coupes, passages de canalisations, réservations, raccordements ...etc.
La pose au ciment colle ou à la colle sera exécutée suivant les prescriptions du D.T.U. en vigueur et
suivant les recommandations du fabricant de la colle.
I

Le choix du produit de collage dépend de la nature du support et des conditions d'emploi.


L'adhésif sera sélectionné en fonction de ses qualités de résistance à l'eau et la chaleur.
Le produit de collage devra, obligatoirement, avoir obtenu un agrément du C.S.T.B.
Le prix devra prévoir toutes les sujétions d'échafaudages et de protections nécessaires.
Les échantillons et teinte des carreaux doivent être soumis à l'approbation du maître d'ouvrage.
Localisation : Selon le plan de calepinage ci-joint.
Ouvrage payé par mètre carré y compris toutes sujétions de prix D-3-f
d. Revêtement sol en carreau antidérapant
Fourniture et pose de carreaux antidérapant de premier choix.
Les carreaux seront posés :
• Soit au mortier de ciment sur crépis d'adossement ;
• Soit au ciment collé ;
• Soit à la colle spéciale.
Couleur au choix du Maître d'Ouvrage.
Localisation : selon le plan de calepinage ci-joint.
Ouvrage payé par mètre carré y compris toutes sujétions de prix D-1
e. Revêtement mural en carreau gréa Céram
Fourniture et pose de carreaux compacto de premier choix.
Les carreaux seront posés :
• Soit au mortier de ciment sur crépis d'adossement ;
• Soit au ciment collé ;
• Soit à la colle spéciale.
Couleur au choix du Maître d'Ouvrage.
Localisation : selon le plan de calepinage ci-joint.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social /
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 48 sur 126
Ouvrage payé par mètre carré y compris toutes sujétions de prix N°D-3-a

f. Revêtement du terrasse

Fourniture et pose des carreaux de ciment de premier choix.

Localisation : Terrasse

Ouvrage payé par mètre carré y compris toutes sujétions de prix N°D-3-e

PARTIE E: COURANT FORT - COURANT FAIBLE

La présente partie définit les prescriptions générales que l'entrepreneur doit respecter pour l'exécution
des travaux d'électricité, sécurité, téléphonie et câblage informatique. Il donne également la
description des fournitures et des travaux à réaliser.

ARTICLE 58 : CONTENU DES PRIX

Les prestations comprennent, sans que la liste soit limitative :


• Etudes techniques, établissement des plans de détails, des pians de réservations ;
• Exécution des schémas électriques courants forts/courant faibles et des plans de distribution
électrique ;
• Fourniture des différents équipements et composants ;
• Transport à pied d'œuvre des éléments, manutention, répartition, stock, etc. ;
• Sujétions diverses pour interventions en plusieurs phases, éventuellement ;
• Mise en place des protections provisoires et enlèvement de celles-ci ;
• Mise en place des ouvrages, y compris tous travaux préparatoires, tous travaux de fixation,
tous travaux de finition, mise enjeu, nettoyage, ...etc. ;
• Etablissement des programmes d'essais et exécution de tous les essais de contrôle et de
conformité.

ARTICLE 59 : DIMENSIONNEMENT DES OUVRAGES

Toutes les dimensions ou sections d'ouvrages décrits au cours de la présente partie et les détails des
prix sont à considérer comme des minimas et devront être augmentées, si le résultat des calculs ou la
réglementation le justifie.

ARTICLE 60 : NORMES ET REGLEMENTS

Les travaux seront exécutés suivant les règles de l'art, conformément aux normes, additifs, décrets,
arrêtés et règlements en vigueur au Maroc à la date de la remise des offres, et notamment, ceux
applicables au présent projet, et cités ci-après :

Réseaux:

- C11.001-Textes Officiels relatifs aux conditions techniques auxquelles doivent satisfaire les
distributions d'énergie électrique.

Installations réglementées:

- Cl2.100-Textes Officiels relatifs à la protection contre l'incendie dans les établissements qui
mettent en œuvre des courants électriques.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social /?
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 49 sur 126

f ^
12.200-Textes officiels relatifs à la protection contre l'incendie dans les établissements
recevant public (ERP).

Décret N°88.1056 du 14 Novembre 1988.

Branchements:

- NFC.M.lOO-Installations de branchement de première catégorie compris entre le réseau de


distribution et l'origine des installations intérieures.

- Arrêté du Ministère des TP et des communications N°350-67 du 15 Juillet 1967 portant


règlement sur les installations électriques dans les immeubles et les branchements qui les
alimentent.

Installations à basse tension et équipements correspondants:

- NFC.15.100-Installations électriques à basse tension. 'I


- C15,720-Equipements de chauffage électrique.

Autres installations:

- NFC.200.30 : Protection contre les chocs électriques


- NFC.200-10 : Degré de protection des enveloppes d'appareillage électrique

Normes et règlements divers:

- NFC.03.I03-Symboles graphiques pour schémas électriques.


- NFC.63.412-Ensembles d'appareillages à basse tension comportant des unités fonctionnelles
débrochables. I
- NFC.63. et NFC 64(toute la série)- appareillage basse et haute tension.
- Prescriptions du "Répertoire des éléments préfabriqués du Bâtiment" (R.E.E.F) et celles
contenues dans les cahiers du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment(C.S.T.B).
- Normes de l'Association Française de la normalisation(AFNOR).
- Décrets, arrêtés Ministériels et interministériels concernant l'équipement et la Sécurité dai^s
les bâtiments et les locaux dans lesquels ils sont applicables. ||
- Normes françaises, textes officiels et prescriptions techniques publiées par L'union
Technique de l'Electricité(U.T.E)-NFC A 91.121 et 122-Galvanisation à chaud des produits
en acier - NFC A 36.321-Tôles d'acier galvanisés à chaud. 'I
- D.T.U
- Les réglementations relatives aux Etablissements recevant du Public(ERP).
- Règlements de sécurité concernant les immeubles de grande hauteur (IGH).
Autres normes relatives à la sécurité incendie: j,
- NFS 61-930 : Système de sécurité incendie (S.S.I) systèmes concourant à la sécurité contre
les risques d'incendie et de panique.
- NFS 61-931 : Système de sécurité incendie (S.S.I) dispositions générales.
- NFS 61-933 ; Système de sécurité incendie (S.S.I)-règles d'exploitation et de maintenance.

Marché négocié N''MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 50 sur 126

/^ -tT . ^
- NFS 61-934 : Centralisateurs de mise en sécurité incendie (C.M.S.I)
- NFS 61-935 : Système de sécurité incendie (S.S.I), unités de signalisation(US)
- NFS 61-936 : Système de sécurité incendie (S.S.I)- Equipements d'alarme(EA)
- NFS 61-937 : Système de sécurité incendie (S.S.I) dispositifs actionnés de sécurité (D.A.S)
- NFS 61-938 ; Système de sécurité incendie (S.S.I):

^ Dispositifs de commande manuelle(D.C.M)


Dispositifs de commandes manuelles regroupées(D.C.M.R)
^ Dispositifs de commandes avec signalisation (D.C.S)
Dispositifs adaptateurs de commande(D.A.C)

- NFS 61-939 : Système de sécurité incendie (S.S.I) -Alimentation pneumatiques de sécurité


(A.P.S)
- NFS 61-940 ; Système de sécurité incendie (S.S.I) -Alimentations électriques de sécurité
(A.E.S)
- Doc S61-949 : Commentaires et interprétations des normes NFS 61-930 à NFS 61-940.
- NFS 61-961 : Matériels de détection d'incendie-détecteurs autonomes déclencheurs(D.A.D)
- NFS 61-962 ; Matériels de détection d'incendie-tableau de signalisation à localisation
d'adresse de zone
- NFS 62-212 : Installations fixes d'extinction automatique à eau du type Sprinkler-essais de
réception, surveillance et entretien - vérification.
- NFC 48-150 : Blocs autonomes d'alarme sonore d'évacuation d'urgence(B.A.A.S)
- NFEN54-1 : Système de détection et d'alarme incendie (S.D.A.I) -Introduction.
- NFEN54-2 : S.D.A.I : Equipement de contrôle et de signalisation.
- NFEN54-4 : S.A.I : Equipement d'alimentation électrique
- CE/CPD/EN54-2/EN54-4
- NEN2535 /NBNS21-100
- BS5839-1
- VdSetLPCB
- WEEE/RoHS

Pour le pré-câblase:

- Norme EIA/TIA 568A,EIA/TIA 569 et ISO / lEC 11801.


- Normes pour la compatibilité électromagnétique notamment EN55022 et
CEI 1000-4-4.

Pour les armoires électriques et électroniques (baies, coffrets, bâti racks...}

- Norme EN 50014 :(Norme Européenne): Prescriptions générales.


- Norme EN 50019 ; Sécurité augmentée.
- Norme EN 50 020 : Sécurité intrinsèque.
- Norme EN 60 529 / CEI 529 : Degré de protection contre les contacts et les corps étrangers
(poussière, eau...).

Respect des rèsles de PArt:

Les dispositions techniques adoptées pour les ouvrages ainsi que les conditions de leurs exécutions
doivent être conformes aux règles de l'Art.

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social /T)
aux silos à céréales du port de Casablanca
ibl; Page 51 sur 126
Sont notamment conformes aux règles de l'Art, le respect des prescriptions des textes officiels et ces
organismes spécialisés mais aussi les recommandations des constructeurs.
Il convient également de rappeler que l'application du règlement ne résout pas tout, et que l'Art ie
l'Ingénieur a un rôle essentiel, notamment pour traiter certains cas particuliers et certaines situatidns
spéciales.

SOUS PARTIEI : ELECTRICITE

ARTICLE 61 : MATERIEL ET MISE EN ŒUVRE |!


> Spécifications particulières:

Normes U.T.E en particulier NF Cl5-100

> Spécifications sénérales:

Les appareils seront neufs et de bonne qualité. Ils devront être conformes et la présentation d'un
procès-verbal de conformité, délivré par un organisme habilité à cet effet, pourra être exigée
Dans le cas où le matériel ne fait pas l'objet d'une norme U.T.E, celui-ci devra présenter toutes les
qualités de solidité, de durée, d'isolement et de bon fonctionnement désirable.
La présentation d'un procès-verbal d'essais, de référence, pourra être exigée. Dans tous les cas,
l'entrepreneur devra, avant tout commencement d'approvisionnement, présenter un échantillonnage
ou un descriptif complet du matériel à mettre en œuvre et obtenir l'accord du Maître d'ouvrage,
notamment en ce qui concerne les appareils présentés comme similaires à ceux spécifiés dans le
descriptif technique.
L'entrepreneume pourra présenter aucune réclamation pour le refus d'un approvisionnement de
matériel non agréé.
Le matériel portera la marque NF.USE, ou la marque USE dans tous les cas où les normes UTE én
prévoient l'attribution.
Les listes de matériels admis à la marque de conformité aux normes NF et USE sont données par ès
publications périodiques de l'U.T.E.

ARTICLE 62 : CHUTE DE TENSION

La chute de tension sera limitée, entre l'origine de l'installation (définie dans les clauses particulièr;;;)
et tout point d'utilisation aux valeurs ci-après :
Installations alimentées par un poste abonné HT/BT:

- Éclairage :6%
- Autres usages : 8%

ARTICLE 63 :INDEPENDANCE DES INSTALLATIONS


Les installations électriques seront mises en œuvre de manière que soit exclue toute influence
matérielle dommageable entre celles-ci et les installations non électriques du bâtiment.

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 52 sur 126
ARTICLE 64 ; DIVISION DES INSTALLATIONS

Les installations électriques seront divisées en plusieurs circuits, afin de :


- limiter les conséquences d'un défaut ;
- localiser facilement les défauts d'isolement ;
- faciliter les vérifications, les essais et l'entretien.

ARTICLE 65 : TRAVAUX DE GENIE CIVIL ET DE MAÇONNERIE


Tous les travaux de génie civil tels que perçage, rebouchage, réservations sont à la charge de
l'entrepreneur.

ARTICLE 66 : ETUDE DTXECUTION

Avant tout commencement des travaux, l'entrepreneur devra remettre au Maître d'Ouvrage les
documents suivants en 2 exemplaires, pour approbation :
• Notes de calcul (bilans énergétiques, dimensionnement des câbles et protection, calcul
d'éclairagisme, spécifications techniques des matériels, ...etc.)
• Plans d'exécution détaillés avec notes de calculs détaillées à l'appui, comprenant :
- Vues en plan des installations ;
- Détails de montage ;
- Coupes de principe de positionnement des canalisations ;
- Plans de montage des locaux techniques(coupes, vues en plan, isométrie);
- Vues en plans et coupes de synthèse avec représentation de l'ensemble des équipements
(électricité générale);
Schémas de principe.
Schémas électriques (courants forts - courants faibles).
Plans d'atelier établis sur la base des plans d'exécution et sur la base du projet.
Tableaux des caractéristiques techniques de tous les appareils et présentation d'échantillons.
Réservation dans les ouvrages en béton.
Tout autre document nécessaire.

Le maître d'ouvrage retournera à l'entrepreneur une des expéditions avec ou sans observations dans
un délai de deux semaines.

L'entrepreneur aura un délai de deux semaines pour retourner au maître d'ouvrage en deux
exemplaires les documents et plans rectifiés.

ARTICLE 67 : REPERAGE ET TEINTES CONVENTIONNELLES

Les conducteurs, câbles et trolleys seront repérés par les teintes conventionnelles de l'U.T.E.
Chaque fois qu'un appareil doit pouvoir être identifié rapidement (en particulier sur les tableaux et
armoires de distribution), il sera prévu une étiquette gravée en matière plastique, fixée par vis, portant
la mention du circuit protégé ou alimenté.
Les câbles placés sur tablettes métalliques seront repérés par des bagues portant l'indication de la
section du câble et du circuit alimenté.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 53 sur 126
Ces bagues seront placées au maximum tous les 10m dans les tracés droits et à chaque bifurcation
des tablettes. Ce repérage devra obligatoirement s'effectuer après pose des câbles, sans attendre la fin
du chantier.

ARTICLE 68 :ETENDUE DE LA PRESTATION


Toutes les installations seront livrées complètes et en ordre de marche suivant le planning défini.
Les prestations de l'entrepreneur comprennent :
Les plans d'exécution et notes de calculs nécessaires à une bonne mise en œuvre.
Les échantillons et prototypes qui pourront être demandés par le Maître d'ouvrage ou le BET.
Les installations de chantier qui lui sont propres.
La fourniture de tous les matériaux et appareillages, leur transport, leur déchargement,stockage
et leur mise à pied d'œuvre.
La main d'œuvre et le matériel nécessaires à l'exécution des ouvrages.
L'alimentation, le raccordement ainsi que le réglage de tous les appareils et organes nécessaires
au bon fonctionnement des installations.

La protection et la conservation des approvisionnements et ouvrages pendant la durée des


travaux etjusqu'à la réception des installations. '
La protection contre la corrosion de tous les éléments métalliques.
Les scellements et rebouchages des trous, s'ils n'étaient pas exécutés correctement, ils seraient
refaits par l'entreprise spécialisée aux frais de l'entrepreneur.
La protection des ouvrages existants, la remise en état des ouvrages détériorés au cours des
travaux, les nettoyages en fin des travaux.
Les essais préalables à la réception et l'entretien de l'installation pendant la période de garantie.
, I
I 1
En aucun cas, l'entrepreneur ne pourra arguer de l'imprécision ou d'omission des plans, descriptifs et
documents annexes, s'il y a lieu pour refuser d'exécuter, dans le cadre et les conditions du marché,
tout ou partie des ouvrages nécessaires au bon achèvement des travaux à effectuer, et devra suppléer
par ses connaissances professionnelles aux détails ou omissions éventuels. i
L'entrepreneur est tenu de prendre connaissance de l'intégralité des dossiers du marché. Il ne pouita
se prévaloir d'aucune omission dans le descriptif ou les plans des ouvrages qui sont à sa charge. |

ARTICLE 69 : DOSSIER DE RECOLLEMENT

A la fm des travaux, l'entrepreneur fournira l'ensemble des documents de recollement en


03exemplaires dont 01 reproductible et un support informatique regroupant l'ensemble de ces
documents sous forme de fichiers. i i

De même l'entrepreneur fournira en 03 exemplaires dont 01 original, la documentation de tous les


équipements fournis. i
ARTICLE 70 : DESCRIPTION DES OUVRAGES

1. Origine de l'installation

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019 y'


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 54 sur 126

/
L'origine de l'installation objet de la présente partie se situe au niveau de I^armoire des communs
situé au 4ème étage des silos Nord.
L'entrepreneur devra assurer une installation complète et en ordre de marche, depuis cette origine
jusqu'aux derniers éléments de distribution. Il ne peut, de ce fait, faire valoir une incompréhension
ou mauvaise interprétation des documents écrits et dessinés pour réaliser un ouvrage non adapté ou
incompatible avec le projet.

2. Prise de terre courants forts fond de fouille

Prise de terre des masses d'utilisation type fond de fouille réalisée selon les prescriptions générales,
y compris sorties au niveau du local technique au RDC du bâtiment social.

3. Régime du neutre

Selon le régime précisé, les prescriptions ci-après doivent être respectées.


Résime TN

y Mise en œuvre

- Liaison directe à la terre du point neutre de la(ou des) source (s).


- Liaison de toutes les masses de l'installation au point neutre de la source mis à la terre
par un conducteur PEN (Schéma TN-C)ou PE(Schéma TN-S).
- Liaison à la terre du conducteur de protection(PE ou PEN);
• A proximité de chaque source d'alimentation (transformateur ou génératrice).
• En autant de points que possible.
- Passage du conducteur de protection (PE ou PEN) dans la même canalisation que les
conducteurs actifs ou à proximité immédiate, sans interposition d'éléments
ferromagnétiques.
- Utilisation de socles de prises de courant (schémas TN-S et TN-C) comportant un
contact pour le neutre et un contact pour la terre distincte.
- Isolation du conducteur PEN.

> Protection contre les contacts indirects

Respect des prescriptions du décret 14-11.88 Article 3.2.2 et 3 et de la norme NFC 15,100-Articles
413.1.3 et 481.3.1.

> Protection contre les surintensités

Respect des prescriptions de la norme NFC 15-100 Art.473.3.2.

> Les interdits :

- Utilisation du schéma TN-C :


• En aval d'un dispositif DR ;
• En aval d'un schéma TN-S ;
• Dans les bâtiments contenant des locaux à usage médical.
- Utilisation d'un conducteur PEN :
• Dans les canalisations mobiles.

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 55 sur 126

f C"
• Dans les locaux à risque d'incendie sauf circuits traversant ces locaux
• Dans les locaux à risque d'explosion.
• De section inférieure à lOmm^ en cuivre ou 16mm^ en aluminium.
• Commun à plusieurs circuits.
- Utilisation d'éléments conducteurs tels que chemins de câbles comme conducteur PÉ
- Sectionnement et coupure du conducteur PEN.

4. Réseau de terre et conducteurs de protection :

> Réseau de terre

La prise de terre générale de l'installation, sera réalisée par un ceinturage à fond de fouille d'un câble
en cuivre nu de 28mm^ intéressant le périmètre du bâtiment et en bon contact avec le sol. Seront reliés
à ce conducteur les armatures métalliques des fondations, à raison d'une liaison environ tous les 20
mètres, les descentes éventuelles des paratonnerres, tous les tableaux électriques divisionnaires de
puissance ainsi, que les profilés de charpente métallique éventuelle (1 poteau sur deux).
Ces liaisons permettant d'une part, de diminuer la valeur de la résistance globale de mise à la terre
des masses et d'autre part, d'assurer l'équipotentialité de toutes les masses.

> Conducteur de protection

L'article 12 du décret du 14 Novembre 1988 précise que la section des conducteurs de protection doit
être déterminée en fonction de l'intensité et de la durée du courant susceptible de les parcourir en cas
de défaut, de manière à prévenir leur détérioration par échauffement ainsi que tout risque d'incendie
provenant de cet échauffement.
Dans la pratique, tout conducteur de protection doit avoir une section au moins égale à celle
déterminée par la formule suivante (applicable seulement pour des temps de coupure inférieurs à 5
secondes)
SP = I/A racine carrée de T/dt. ;
I : est la valeur efficace du courant de défaut en ampère. '
T : est le temps de fonctionnement du dispositif de coupure en seconde.
A : est une constante dont la valeur dépend de la nature du métal conducteur
de protection soit :

A = 13 pour le cuivre.
dt = est réchauffement admissible du conducteur.

Soit dt= 160° C si le conducteur est isolé.


dt = 180°C si le conducteur est nu. i

En pratique ;

SP = S si S est inférieur ou égal à 16mm^.


SP = 16 si S est supérieur à 16mm^ et inférieur ou égal à 35mm^.
SP = S/2 si S est supérieur à 35mm^.

SP étant la section de conducteur de protection et S la section du conducteur de phase.

Marché négocié N''MNC.0I/CA/2019 ^ i


Conslruction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 56 sur 126

/
Si la règle précédente conduit à des valeurs de SP non normalisées, on choisira la section normalisée
immédiatement supérieure.

> Nature et mise en œuvre du conducteur de protection

Lorsque la protection est assurée par des dispositifs à maximum de courant(par exemple disjoncteur),
il est indispensable d'incorporer le conducteur de protection dans la même canalisation que les RT
conducteurs actifs du circuit correspondant ou de le placer à proximité immédiate.
Si les canalisations sont constituées de conducteurs isolés ou de câbles unipolaires, il est recommandé
de permuter la position du conducteur de protection par rapport aux conducteurs actifs régulièrement
et tous les 25m approximativement afin de ne pas augmenter l'impédance de la boucle de défaut.
Dans tous les cas où des incertitudes existeraient sur le fonctionnement des protections du fait d'une
trop forte impédance de la boucle de défaut, Tentrepreneur devra prévoir le renforcement des liaisons
équipotentielles à cet endroit, dans le but d'augmenter la valeur du courant de défaut présumé.

^ Sortie de terre

Le circuit de terre sera ressorti au niveau de chaque poste, ainsi qu'au niveau du local du groupe
électrogène s'il est prévu, au niveau du local du T.G.B.T et au niveau de tous les locaux prévus par
les Détails des prix.
Ces remontées seront raccordées chacune sur une barrette de cuivre montée sur isolateurs et équipée
d'une barrette mobile pour mesure.
Depuis ces barrettes, seront raccordés toutes les mises à la terre des différents équipements ainsi que
les liaisons équipotentielles.

> Mise à la terre des masses métalliques

Tous les départs de terre en partance de ces barrettes seront obligatoirement repérés à l'aide
d'étiquettes DILOPHANE gravées, avec la mention des "départs" ou "arrivées".
L'entrepreneur aura à sa charge, la mise à la terre de toutes les masses métalliques susceptibles d'être
mises accidentellement sous tension, suivant les prescriptions du décret du 14 Novembre 1988.

5. Armoires - Tableaux et coffrets BT

> Généralités

Les armoires et tableaux de l'installation seront tous conçus selon le même principe afin d'avoir une
uniformité dans les différentes constructions et conformément aux normes en vigueur en particulier
norme C-15-100, Chapitre 558.
Ce sont des tableaux à éléments préfabriqués, en tôle pliée, étanches IP55 conformément aux
exigences des locaux où ils se trouvent.
Tous les coffrets et armoires seront munis de serrures pouvant s'ouvrir avec la même clé (clé unique).

> Réalisation

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 57 sur 126

j^ -c
Ces tableaux et armoires comporteront une ossature en profilés ou en tôle pliée 20 à 30/10 d'épaisseur
selon l'importance, formée sur toutes les faces par des panneaux ou des bandeaux en tôle, ils seront
munis de fond métallique.
L'intérieur de ces tableaux sera pourvu de profilés perforés, fixés sur les parois latérales peur
permettre la fixation de l'appareillage à la demande des besoins.
Les armoires seront étanches IP55.

La rentrée et la sortie des câbles seront réalisées par presse-étoupes.


Ces tableaux seront dimensionnés pour permettre, sans modification une adjonction d'appareillage
d'environ 20%.

Tous les tableaux et coffrets seront munis de pochettes contenant les schémas unifilaires
correspondants.

y Mise à la terre

Ces tableaux et armoires comporteront une barre ou borne de terre selon l'importance, repérée par un
symbole sur laquelle seront connectées toutes les parties métalliques. Si un appareil alimenté à une
tension autre que T.B.T est fixé sur la porte, les vantaux de portes seront mis à terre par des tresses.

> Câblage

- Arrivée sur bornes sectionneur, interrupteur ou disjoncteur,


- Bornes ou barrette de terre.
- Bornes ou barrette du neutre.

Le cheminement des câbles à l'intérieur de l'armoire se fera en nappes horizontales ou verticales


placées dans un conduit de filerie isolant ou judicieusement ligaturé ou mis dans des goulottes avec
couvercles. [|
Les entrées et sorties de câbles seront réalisés à travers des presse-étoupes.

> Appareillage

Généralités

Les armoires ou tableaux comprendront en principe :


• Une arrivée de câbles avec disjoncteur général ou interrupteur à coupure en charge.
• Les différents départs seront protégés par disjoncteurs.
• Les signalisations et les appareils de contrôle.

Références de l'appareillage

Disjoncteurs : SCHNEIDER ou équivalent


Interrupteurs différentiels : MG,UNELEC,LEGRAND,temporisés ou non ou équivalent.
Contacteur disjoncteur : SCHNEIDER ou équivalent
Coupe-circuit fusibles : SCHNEIDER,MG,UNELEC,LEGRAND ou équivalent
Interrupteur - sectionneur :SCHNEIDER, UNELEC, MG ou équivalent

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 58 sur 126
Bouton "Marche-Arrêt' SCHNEIDER ou équivalent.
Interrupteur à bascule MG,UNELEC,LEGRAND ou équivalent
Lampe de signalisation SCHNEIDER ou équivalent.
Appareils de contrôle CHAUVIN ARNOUX" ou équivalent.
Relais TELEMECANIQUES ou équivalent

6. Chemins de câbles et câbles

Les chemins de câbles seront du type métallique galvanisés à chaud. Les chemins de câbles dissimulés
dans le faux plafond et les gaines électriques pourront être du type câbles fils (chemins de câbles en
fil d'acier/galvanisé à chaud).

Le câble d'alimentation du bâtiment social venant du TGBT des Silos Nord sera armé type UlOOO
RVFV.

Les câbles à l'intérieur du bâtiment seront de type UlOOO R02V.

7. Foyers lumineux et de prises de courant- Attentes électriques:

y Foyers lumineux

a. Foyers lumineux nrincipaux

Un foyer lumineux principal est le premier foyer d'un circuit d'éclairage, donc alimenté directement
depuis un tableau électrique.
La réalisation d'un foyer lumineux principal comprend :
• La fourniture et la pose du conduit ou autre type de cheminement, depuis le tableau électrique
jusqu'au foyer.
• La fourniture, la pose et le raccordement du câble d'alimentation depuis le tableau électrique
jusqu'au foyer.
• La fourniture, la pose et le raccordement de la boite ou des bornes de dérivation vers les foyers
supplémentaires et vers les interrupteurs éventuels.

Sauf spécifications contraires, la section du câble d'alimentation est de 3G1,5 mm^ cuivre.

b. Foyers lumineux supplémentaires

Un foyer lumineux supplémentaire est un foyer alimenté par le même circuit d'un foyer principal. Il
est alimenté, soit à partir d'un foyer principal, soit à partir d'un autre foyer supplémentaire.
La réalisation comprend ;
• La fourniture et la pose du conduit sur tout autre type de cheminements,depuis le foyer principal
ou supplémentaire qui l'alimente.
• La fourniture, la pose et le raccordement du câble d'alimentation depuis le foyer principal ou
supplémentaire qui l'alimente (de même section et type)
• La fourniture et la pose des dispositifs de dérivation vers un autre foyer supplémentaire.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 59 sur 126

/^
^ Foyers de prises de courant

a. Foyers de prises principaux

Un foyer de prises principal est le premier foyer d'un circuit de prises de courant, donc alimenté
directement depuis un tableau électrique.
La réalisation d'un tel foyer comprend :
• La fourniture et la pose du conduit,ou tout autre type de cheminement à l'exception de la plinthe
électrique, depuis le tableau électrique jusqu'au foyer.
• La fourniture, la pose et le raccordement du câble d'alimentation depuis le tableau électrique.

Sauf indication contraire, le câble d'alimentation est de section 3G2,5mm^ cuivre.

b. Foyers de prises supplémentaires

Un foyer de prises supplémentaire est un foyer alimenté, soit à partir d'un foyer principal soit par un
autre foyer supplémentaire.
Sa réalisation comprend : 'I
• La fourniture et la pose du conduit, ou tout autre type de cheminement à l'exception de la
plinthe, depuis le foyer qui l'alimente.
• La fourniture, la pose et le raccordement du câble électrique depuis le foyer qui l'alimente (de
même section).

> Attentes électriques

Une attente électrique est une alimentation pour un récepteur issu directement depuis un tableau
électrique (exceptionnellement depuis une autre attente électrique).
Sa réalisation nécessite :

• La fourniture et la pose du conduit ou tout autre type de cheminement, depuis le tableau


électrique jusqu'à l'attente (exceptionnellement depuis une autre attente électrique).
• La fourniture, la pose et le raccordement du câble d'alimentation.
I

La section et le type de câbles d'alimentation électrique sont définis par les Détails des prix.

8. Petit appareillage

1- Tous les appareillages de ce genre seront encastrés. Les interrupteurs, commutateurs ...^c.
seront du type unipolaire 10A/250V,selon norme 61 110 et ses additifs. |
2- A touche basculante, avec mécanisme silencieux à ouverture et fermeture brusque, totalement
indépendant, leur enveloppe en matière isolante assurant une protection :
• Isolante dans les locaux secs(HO et Hl)
• Contre les projections d'eau dans les locaux à risques(H3)

3- Les prises de courant monophasé 10/16A-220V/I, selon norme 61.303 seront munies d'une
protection éclipsable sur les orifices des prises de courant.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 60 sur 126

"X"
4- Les boites encastrées doivent permettre de loger correctement, après raccordement de
l'appareil, 10cm de longueur libre de conducteurs.
Les appareils sont fixés sur les boitiers par vis ou par griffes.
Les plaques de recouvrement doivent être isolantes.
Si plusieurs appareils sont placés côte à côte, une plaque de recouvrement commune sera
utilisée.

5- Les appareils destinés aux locaux à risques pourront être du type « en saillie » Ils devront
répondre aux spécifications du code AF ou HE de l'article 32 de la norme NFC 15-100.
6- Les interrupteurs seront placés à 1,40m du sol fini. Les bords les plus proches de la plaque de
recouvrement ne serontjamais à moins de 5cm de toute huisserie, couvre-joint ou arête de mur.
7- Les prises seront placées à 0,20m du sol fini (arase inférieure de la plaque) sauf indication
particulière.
8- La réalisation d'un interrupteur comprend :
• L'interrupteur complet y compris mécanisme et enjoliveur ;
• La boite d'encastrement ou dispositif de fixation ;
• Le conduit ou tout autre type de cheminement entre l'interrupteur et les foyers lumineux
qu'il commande ;
• Le câble de liaison entre l'interrupteur et les foyers qu'il commande (section 2x1, 5mm^
cuivre pour un simple ou double allumage et 3x1,5 pour un va et vient) ;

9- La réalisation d'une prise de courant comprend :


• La prise de courant complète y compris mécanisme et enjoliveur ;
• La boite d'encastrement ou dispositif de fixation.

10- La réalisation d'un bouton poussoir comprend :


• Le bouton poussoir y compris mécanisme et enjoliveur ;
• La boite d'encastrement ou dispositif de fixation ;
• Le conduit, out tout autre type de cheminement, depuis le tableau électrique ou un autre
bouton poussoir ;
• Le câble depuis le tableau électrique ou un autre bouton poussoir(section 2x1,5mm^ cuivre).

9. Appareils d'éclairage(Lustrerie)

Tous les luminaires seront de type LED.

> Echantillons

Pour permettre la coordination des différentes parties prenantes intéressées par la pose des matériaux
et pouvoir apprécier l'aspect esthétique des luminaires et faire des mesures d'éclairement et de
lumière, il sera demandé à l'entrepreneur, la fourniture et la pose de luminaires par zone qui serviront
de prototypes.

> Mise en œuvre

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social Â).
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 61 sur 126

/
La mise en œuvre des appareils d'éclairage sera complète, de la fourniture de l'appareil à la pose et
aux essais.

La mise en œuvre se déroulera de la façon suivante : ^


• Fourniture sur le chantier suivant un planning préétabli, les appareils d'éclairage étant
entièrement câblés et prêts à la pose, cette fourniture sur le chantier s'effectuant par zone,
étage ou groupement d'étages ;
• Déchargement et stockage de préférence sur le plateau de travail ;
• Déballage des luminaires par zone ;
• Pose des luminaires aux emplacements désignés ;
• Raccordement.

Nous attirons tout particulièrement l'attention de l'entrepreneur sur la propreté et la perfection des
peintures. Par conséquent, le stockage devra être particulièrement soigné, le local de stockage si
possible chauffé, et dans tous les cas, ces locaux devront être propres et ne présenter aucune trace
d'humidité.

Tout appareil d'éclairage stocké dans un lieu humide sera systématiquement refusé.
I

10. Eclairage de sécurité par blocs autonomes

> Réglementation

L'installation devra être conforme à l'arrêté du 28 Février 1968 sur les conditions auxquelles doivent
répondre les blocs autonomes d'éclairage de sécurité, et à la norme NFC 63.800 concernant les
dispositifs pour la mise en service automatique de l'éclairage de sécurité et de panique et à l'arrêté du
30 Août 1976.

Tous les blocs autonomes doivent être commandés par un bouton poussoir permettant en une seu
commande de les mettre à l'état de repos (prévoir unité de pilotage et bus de commande).
Ils seront étanches dans les locaux humides.

> Constitution des blocs autonomes

Les blocs autonomes de sécurité auront une capacité minimale d'une heure. Ils se composeront de':j
• 1 boîtier en matière plastique translucide avec ou sans inscription « "sortie » « sortie de
secours » ou flèches (suivant les utilisations). 1
• 1 chargeur incorporé, avec transformateur dévolteur.
• 1 système de charge automatique avec relais de tension.
• I relais à manque de tension.
• 1 batterie cadmium-nickel sans entretien, assurant une autonomie d'une durée d'une heure et
demi. I
• 1 dispositif de mise au repos à installer à proximité du tableau divisionnaire concerné.
• 1 ensemble optique doté d'ampoules normalisées à haut rendement lumineux et à grande durée
de vie.

> Distribution

Identique à la distribution d'éclairage. /


Marché négocié N°MNC.01/CA/2019
Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 62 sur 126

f X" ^
Interdiction absolue d'effectuer des dérivations à rintérieur des blocs.

11. Réglages des protections - Vérification des connexions- Equilibrage des


phases:

> Réglage des protections

L'entrepreneur est tenu de fournir avant la réception provisoire, un document sous forme de tableaux
résumant les réglages des protections de tous les départs pour assurer la sécurité et la continuité de
service (sélectivité des déclenchements).
Selon le type de protection, ce document devra comporter :
• Réglage des magnétiques des disjoncteurs d'usage général ;
• Réglage des thermiques des disjoncteurs d'usage général ;
• Réglage des différentiels des disjoncteurs d'usage général ou relais réglables ;
• Réglage des relais thermiques ;
• Calibre des fusibles ;
• Type des fusibles(aM - gl);
• Réglage des temporisations.

> Vérifications des connexions

L'entrepreneur devra procéder, avant la réception provisoire à la vérification de serrage de toutes les
connexions.

> Equilibrage des phases

L'équilibrage des phases sera observé au niveau de chaque armoire,tableau ou coffret. L'entrepreneur
devra procéder à cet équilibrage avant la réception provisoire.

ARTICLE 71 : EQUIPEMENTS DANS LES LOCAUX DU BATIMENT SOCIAL


Tl.l.Eclairage

Les luminaires encastrés en faux plafond devront être reliés et accrochés au plafond indépendamment
de l'ossature du faux plafond.
Les sources lumineuses seront de type Haut Rendement d'un indice IRC supérieur à 80 et une
température de couleur comprise entre 3500°K et 4000° K,
Les commandes d'éclairage seront individualisées par locaux et incluses dans ces locaux.
Dans les locaux fermés et les zones de circulation, il sera prévu des détecteurs de mouvement.
Dans les locaux non commandés par détection, le petit appareillage : interrupteurs, boutons poussoirs,
prises de courant, sera du type correspondant aux canalisations, c'est à dire du modèle encastré ou
extra plat. 11 devra être robuste, susceptible d'être fixé solidement et avoir l'agrément du Maître
d'ouvrage. - TYPE LEGRAND MOSAÏC 45 ou équivalent, sauf précision dans certains locaux.
L'intensité lumineuse requise dans les locaux sera conforme à la norme EN 12 464-1.
Tous les luminaires seront de type LED dont :
Type I

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 63 sur 126

/
Fourniture, pose et raccordement des luminaires LED PANEL 60/60 CoreLine Panel 3000 m
minimum,32W de marque PHILIPS, OSRAM ou équivalent.
Localisation :Bureaux infirmière, salle de prière.

Type 2
Fourniture, pose et raccordement des tubes luminaires complets avec LED intégré 50W. Ils seront
étanches IP65 minimum, résistant aux vibrations, fournissant un rayonnement à 120° et un rendu
couleur RA > 80.

Localisation ; Vestiaires, Locaux techniques, Archive,

Type 3
Fourniture, pose et raccordement des Spot LED Coreline SlimeDowlight PHILIPS, OSRAM 1000
Im,2x18W -2x26Wou équivalent.
Localisation :Zones de circulations, réfectoire, kitchenette, sanitaires.

Type 4
Fourniture, pose et raccordement des Hublots Led plafonnier et applique étanches type SARLAM
LED -2x26 W - finition aux choix de l'architecte ou équivalent.
Localisation : Entrée, Escalier, sanitaires.

Type 5
Fourniture, pose et raccordement des consoles Led étanches complètes 1x50W de marque PHILIPS,
OSRAM ou équivalent.
Localisation :Eclairage de façade.

Les plans de détail de l'éclairage sont donnés en annexe.

71.2.Détecteurs de mouvement

Les détecteurs de mouvement devront pouvoir piloter toutes les sources d'éclairage.
Chaque détecteur devra être adapté à l'usage du local, à savoir :
Détecteur TYPE 1 - ZONE LOCAUX FERMES:
Détecteur de mouvement à 360° pour montage au plafond, régulation constante d'éclairage, mode de
commutation automatique/semi-automatique, commande par bouton-poussoir, mesure de lumière
mixte de 10 à 1 500 Ix, portée de 7 x 7 m en cas de montage à une hauteur de 3 m,régulation constante
d'éclairage :interface de 1 à 10 V,relais Éclairage : 1 contact à fermeture 6 A/1 400 VA,temporisation
de 10 s à 20 mn par auto-apprentissage, type de délai de mise en veille de 0 s à 60 mn./MARCHE,
possibilité d'utilisation d'une télécommande, face avant en matière isolante blanche 102,5 x 102,5 x
33 mm,plaque de fixation 70 x 70 mm,profondeur d'encastrement de 40 mm. i|
Modèle : HTS DIM OFFICE Theben ou équivalent.

Détecteur TYPE 2-ZONE SANITAIRES ;


Détecteur de mouvement à deux canaux, appareil à encastrer dans des faux plafonds, zone de
détection de 360°, portée réglable d'im diamètre de 4 à 7 m (hauteur de montage de 2 à 3 m).

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 64 sur 126
-ïT ,y ^
commutation automatique en fonction de la luminosité et du mouvement, mesure de lumière mixte
env. 10 à 2000 Ix, éclairage : durée d'enclenchement impulsion 1 s, test 2 s, 5 s...20 min,CVC : Durée
d'enclenchement 10 s à 60 min. Éclairage : 1 contact à fermeture 10 A / 230 V-, charge de lampe à
incandescence 1 000 W,CVC (présence): 5 A 250 V-/ 24 V =, boîtier blanc.
Modèle : LUXA 103-360 Theben ou équivalent.

Détecteur TYPE 3- ZONE CIRCULATION -

Détecteur de présence à deux canaux, montage au plafond dans un boîtier encastré, zone de détection
de 360°, rayon de détection de 6 à 7 m (hauteur de montage de 2,5 m),zone de détection pouvant être
limitée grâce à des segments ; montage en intérieur (IP41), commutation automatique en fonction de
la luminosité et de la présence, mesure de la lumière mixte env. 10 à 2 000 Ix, durée d'enclenchement
de 1 s à 20 min ou impulsion 1 s. Relais d'éclairage avec commutation au passage par zéro : 1 contact
à fermeture 8 A / 230 Y---, charge de lampe à incandescence 1 800 W, bouton-poussoir externe,
commutation maître / esclave, boîtier blanc 110 x 110 x 53 mm, socle enfichable avec bornes
enfichables.

Modèle : SPHINX 104-360 Theben ou équivalent.

71.3.Eclairage de sécurité

Le bâtiment sera muni d'un éclairage de sécurité, conforme à l'article EC20 du règlement de sécurité
et à la Norme 71-800.

L'éclairage de sécurité sera assuré par des blocs autonomes, autonomie 1 h, télécommandés,
Adressable SATI.

Les blocs seront du type 60 lumens, pour le balisage et 360 lumens ou 400 lumens pour l'ambiance.
Les blocs d'ambiance seront du type encastré en faux plafond, lorsque celui-ci existe.
Tous les blocs autonomes devront avoir le label « NF ENVIRONNEMENT »

Les blocs seront du type BRIO - KAUFEL avec éclairage par LED.

71.4.Eclairage façade bâtiment social

L'entrepreneur prévoira un éclairage périphérique, par luminaire étanche type 5 en façade.


Il sera prévu une gestion centralisée de tout l'éclairage extérieur avec horloge astronomique type
THEBEN SELEKTA avec puissance et nombre de canaux adaptés.
Les implantations exactes seront précisées à l'exécution.

Les prises de courant seront disposées fonctionnellement pour éviter l'emploi de "rallonge". La
hauteur minimale des prises de courant par rapport au sol devra être de 25 cm. Elles seront du type à
éclipses de sécurité.
Les locaux à équiper de prises de courant se divisent en plusieurs catégories :
• Bureaux infirmière

Les bureaux seront équipés de "poste de travail" comprenant :


- 2 blocs de PC 10/16 A + T "Bureautique", équipées de détrompeur et alimentées sur des circuits
séparés des autres PC.
- 4 conjoncteurs RJ 45, téléphonique et informatique.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 65 sur 126

f^
• Zones de circulation et divers locaux

Des PC normaux seront prévues dans les différents locaux selon les plans en annexe.
Les appareillages seront de type LEGRAND MOSAIC ou équivalent.

• Alimentations diverses

L'entrepreneur devra prévoir des alimentations en attente, en particulier pour chauffage/VMC et


Plomberie.

• Alimentation des sèche-mains ;


• Alimentation chauffage au vestiaire ;
• Alimentation chauffe-eau ;
• Alimentation exutoire ;
• Alimentation contrôle d'accès.

Ces alimentations sont considérées comme des circuits spécialisés depuis le TGBT,chacune par des
câbles U 1000 R2V de sections appropriées.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 66 sur 126

/
sous PARTIE II:SECURITE

ARTICLE 72 :SYSTEME DE SECURITE D'INCENDIE

Le Système de détection Incendie (S.D.I) sera de catégorie A avec un Equipement d'Alarme(E.A)


de type 1 Adressable constitué de :
• Un tableau de détection incendie avec une unité de gestion d'alarme intégrée ;
• Des Détecteurs Automatiques d'Incendie (D.A.L);
• Des Déclencheurs Manuels(D.M.);
• Des Avertisseurs sonores.

72.1. Tableau de Détection Incendie

Ce prix comprend la fourniture, pose et mise en service d'une centrale de détection incendie
adressable, pour l'adressage individuel des différents points de détection dans le local social en une
boucle.

Le Tableau de Détection d'incendie sera de type industriel, dotée d'une porte encastrée fermée par
une serrure à clef. La porte sera équipée d'une vitre en plexiglas permettant l'observation des
différentes signalisations.
Le Tableau de Détection Incendie sera de type adressable extensible lié au réseau et certifié NF ou
FM ou UL.

Le Tableau de Détection Incendie devra assurer et permettre :


• De connaître l'origine exacte d'une alarme incendie grâce à l'adressage individuel des points
de détection contrôlés avec une gestion simultanée des points en alarme ou en dérangement ;
• L'identification des alarmes en langage clair (français) avec date, heure, minutes et
secondes ;
• Une lecture aisée des alarmes ou des dérangements par l'intermédiaire d'un afficheur LCD ;
• La signalisation d'une information de pré-alarme et ce, en avant du tableau de détection
incendie. Cette signalisation devra apparaître en temps réel et précéder la signalisation alarme
feu d'un détecteur automatique ;
• La signalisation d'une information feue sur le tableau de détection incendie malgré un
dérangement de communication sur les lignes principales rebouclées (fonctionnement en
mode dégradé);
• L'historique des événements horodatés ;
• La mise en/hors service de n'importe quel point de détection du tableau de détection incendie

• La mise en mode maintenance des lignes principales rebouclées permettant de tester


individuellement tous les détecteurs avec réarmement automatique et transmission sur
imprimante de tous les tests en temps réel sans déclenchement des ordres de mise en
sécurité ;
• Le raccordement d'un ou de plusieurs tableaux répétiteurs qui disposent des mêmes indications
et commandes que le Tableau (afficheur, clavier. Led, ...etc.) ;
• La possibilité de liaison PC ou imprimante associé à l'aide des sorties USB ou RS 232.
• la possibilité de communiquer avec une autre centrale d'incendie.

Le Tableau de Détection Incendie sera composé de :


• Une unité de base ;

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social /g?.
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 67 sur 126

f c
Une alimentation électrique secourue certifié NF ou FM ou UL avec des batteries
12Ahminimum permettant une autonomie de 12 heures en mode veille, puis 10 min en mode
alarme, en cas de disparition de l'alimentation secteur ;
Une source auxiliaire (pile) permettant le signalement de la disparition de l'alimenta m
secteur et batterie ;
Une Interface Homme Machine (I.H.M.)avec clavier de commande et afficheur LCD.

Les lignes rebouclées doivent avoir une capacité de 24 points et ne devront,en aucun cas, être saturées
et devront avoir une réserve de 20% libre.

De plus, et afin de faciliter la maintenance sur site, le Tableau de Détection Incendie saura gérer un
changement de détecteur via une fonction maintenance accessible par code d'accès en face avant du
Tableau de Détection Incendie.

La mise en œuvre des lignes principales rebouclées se fera avec un câble 1 paire 9/10^"^^ type C2 avec
écran.

Le tableau sera de type à fixation murale. Il sera installé au rez-de-chaussée à l'entrée du local social.
L'emplacement exact sera défini au moment opportun.
L'ensemble sera alimenté partir du tableau électrique du local social y compris câbles, protection par
différentiel, goulottes et toutes sujétions de câblage.
Il est compris dans ces travaux l'ensemble des accessoires de câblages et raccordement.

72.2.Détecteurs automatiques dMncendie

Les détecteurs seront de modèle ponctuel montés sur socles afin d'obtenir une grande souplesse
d'utilisation. Ils doivent être sensibles au phénomène détecté. Ils doivent posséder un capteur de haute
stabilité, avec compensation automatique des variations de température ambiante.
Ils doivent être protégés contre les surtensions, fausses polarisations, perturbations électriques bt
électromagnétiques. Les éléments électroniques doivent être des dispositifs statiques et être scellés
hermétiquement.
Les détecteurs ne doivent pas posséder de pièces mobiles ni composants soumis à l'usure.
Chaque détecteur doit être muni d'un indicateur d'action incorporé dans le socle, les bornes de
raccordement et d'une plaque d'étanchéité contre l'encrassage et les introductions d'eau. Le détecteur
doit être enfiché et défiché du socle par un simple mécanisme à poussée-rotation. De manière , à
faciliter l'échange pour le nettoyage et la maintenance.
Les détecteurs doivent être conçus pour un nettoyage rapide et simple en laboratoire.
Les bornes de raccordement des socles doivent avoir un repérage indélébile. Les polarités inverses
ou les erreurs de câblage de zone ne doivent pas endommager le détecteur.
Pour les socles des détecteurs, ils doivent permettre de recevoir sans modification de câblage tous les
types de détecteurs (fumée, chaleur, flamme).

a. Détecteurs optiques de fumée

Ils doivent répondre de façon prédominante à la fumée blanche légère. Ils doivent présenter un
comportement de réponse uniforme au cours du temps.
L'intensité de la source de lumière doit automatiquement s'ajouter pour compenser les possibles
effets d'accumulation de saletés et de poussière dans le capteur.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 68 sur 126

/ r ^ ^
1 1
La densité de fumée dans la chambre doit être mesurée par un système optique symétrique.

Caractéristiques :

Température -10°Cà+50°C.
Humidité relative Max 85%à40°C
Courant de F air ambiant 5m/s à lOm/s.
Tension de fonctionnement 24CC nominal.
Consommation au repos 50|iA à 230|iA
o Courant en état d'alarme 100mA maxi.
o Contrôle faisceau lumineux Oui.

NB : En plus, l'entrepreneur aura à sa charge la fourniture de trois détecteurs optiques de fumée


comme pièces de rechange.

b. Détecteurs thermo-vélocimétriques

Les détecteurs thermo-vélocimétriques seront à température fixe et taux de montée combinés. Ils
doivent comprendre deux thermistances indépendantes conçues pour compenser automatiquement les
modifications des conditions ambiantes.

Caractéristiques:

- Température ambiante -10°Cà+50°C.


- Tension de fonctionnement 24Vcc nominal.
- Consommation au repos 50pA à 155|iA
- Courant en état d'alarme 100mA max
- Fonction thermo-vélocimétrique 5° à 20°C/mn
o Fonction thermostatique 65°C ±5°
o Signalisation distincte du fonctionnement thermo-vélocimétrique ou
thermostatique.

72.3.Déclencheurs manuels à membrane rétractable (bris de glace)

Les déclencheurs manuels doivent être électriquement compatibles avec la gamme de détecteurs
automatiques utilisés de telle manière qu'ils puissent être raccordés directement dans une zone
surveillée.

Ils doivent être de ligne plaisante et fluide, et d'apparence plate permettant son utilisation comme
unité encastrée ou en applique. Ils seront constitués d'une plaque de base, d'une partie encastrée et
d'un couvercle.

La plaque de base doit contenir des passages préparés pour la rendre adaptable pour le montage sur
toutes les boites de sortie standardisées et boitiers de jonction simples.
Le couvercle doit être de type encliquetable (sans vis) et protégé contre une dépose non autorisée. La
dépose du couvercle doit déclencher une alarme.
Le déclenchement du bris de glace se fait par simple encliquetage de la membrane.
Toutes les inscriptions, textes et marques doivent être apposés sur la plaque frontale du point
déclencheur manuel et non sur la membrane rétractable, de telle manière que celle-ci puisse être
aisément remplacée où que ce soit.

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 69 sur 126

/^
Les contacts d'alarme doivent être de conception autonettoyante pour prévenir une défaillance apiès
une période prolongée d'inactivité dans des environnements poussiéreux.
Le déclencheur manuel doit être conçu pour un fonctionnement à sécurité intrinsèque.
Le déclencheur manuel doit posséder une lampe témoin incorporée confirmant automatiquement m
fonctionnement.

Il doit être possible de tester le point d'appel sans détruire le joint ou déposer le couvercle.
Le déclencheur manuel doit posséder des bornes sans vis à dispositif anti traction incorporé.
Le mécanisme manœuvrant l'alarme du point d'appel doit être équipé de dispositifs anti traction
prévenant une déformation permanente de la carte de circuit imprimé et des contacts
Il ne doit être possible de réarmer le point d'appel d'alarme qu'avec un outil spécial.
Le déclencheur manuel doit être équipé d'un dispositif d'auto maintien pour maintenir la condition
d'alarme jusqu'à un réarmement par une personne autorisée.
Le déclencheur manuel doit être conçu pour résister de façon permanente à la corrosion telle que
définie par les normes internationales.

Spécifications

- Température -I0à50°C
- Humidité relative 85%à40°C
- Tension de fonctionnement 24Vcc nominal.
- Bornes pour une section de fil 0,2 à I,5mm^
- Couleur de boitier Rouge RAL 3000.
- Hauteur d'installation I,50m du sol.

72.4.Diffuseurs sonores

Les diffuseurs sonores seront de type électronique et à faible consommation. Le son diffusé sera de
type linéaire et modulé. Le niveau sonore à 2m sera choisi de manière à être adapté à l'environnement
pour dépasser de lOdB minimum le bruit ambiant.
La couleur et l'aspect esthétique seront choisis en fonction des locaux dans lesquels ils SQr<}\it
installés.

Spécifications

Température ambiante -10°Cà+50°C.


Etanchéité selon bordereau du prix.
Tension de fonctionnement 24Vcc ou 48VCC
Indice de protection IP315
Fonctionnement continu 200 heures.
Consommation approximative 6VAà I2VA
Intensité sonore 90dB à 2m
Présentation Boitier métallique ou moulée Monté en saillie

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 70 sur 126

1 1
72.5.CâbIes et réseaux de conduit

L'installation électrique pour les parties basse et très basse tension doit être conforme à la norme NFC
15-100. Son exécution réalisée selon les règles de l'Art doit être de haute qualité afin que le niveau
de fiabilité soit le meilleur possible.
Le câblage de l'installation doit être conforme aux exigences des règles de l'APSAD.

a. Chemins de câbles et conduits :

Les câbles du système incendie seront posés :


- Sur chemins de câble posés par le lot CFO pour les passages principaux.
- Sous conduits rigides PVC 013 pour les parties secondaires apparentes.
- Sous tube orange 013 pour les parties secondaires encastrées.

En cas de passage de joints de dilatation entre parties du bâtiment, des manchons souples de 20cm au
moins seront prévus.

Dans les parties communes:


Les chemins de câbles supportent les câbles reliant les prises postes de travail au répartiteur. Ils seront
du type : DALLE MARINE
L'organisation des chemins de câbles devra être conçue de sorte que les câbles de transmission de
données qu'ils contiennent soient à l'abri des principales sources de parasites
Lorsque les chemins de câbles suivent un parcours parallèle à celui des câbles d'alimentation
électrique, ils doivent être séparés par une distance de 30 cm au moins. Cette distance devra être
respectée également pour les appareils sources de parasites (tube néon, climatiseur...) Lorsque cela
ne sera pas possible, le chemin de câble sera muni d'un couvercle métallique (ou des fourreaux
métalliques seront utilisés pour les câbles isolés).
Les chemins de câbles seront prévus de sorte que les réseaux puissent être posés et non tirés ; leur
capacité sera majorée de 30 % pour préserver l'avenir Leur continuité de "terre" et leurs
équipotentielles seront particulièrement soignées.

Dans les locaux:

Les prescriptions générales sont identiques à celles des parties communes.


La solution idéale est de faire aboutir au boîtier de prises, les câbles de transport de données par des
chemins nettement différents des câbles électriques, chaque fois que cela est possible.
Dans le cas où on ne saurait éviter le côtoiement entre courants forts et courants faibles, Il est
recommandé de respecter les règles de cheminement des parties communes.
Toutefois la distance de cheminement en parallèle des réseaux de transport de données et
d'alimentation électrique étant plus courte qu'en circulations, la distance de séparation entre les câbles
de transport de données et ceux d'alimentation électrique pourra être réduite :
à 2 cm lorsque les câbles cheminent en parallèle sur une distance D < 2,5 m.
à 4 cm lorsque 2,5 m < D < 10 m.
à 1 cm Si la goulotte qui contient le courant faible est entièrement métallique et mise à la terre.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 71 sur 126
b. Câblage:

Ce poste comprend les câbles suivants :


De type C2 en cuivre 9/10mm avec écran et fil de masse pour les liaisons avec les déclencheurs
manuels, les détecteurs et les indicateurs d'action. '
De type CRI cuivre pour les alarmes non autonomes (2x1,5mm^) et les premiers détecteurs jie
chaque boucle.
- De type CRI 9/10mm pour les buses ou câbles de communication avec le CMSI ou les reports
d'alarme éventuels.

- De type CRI cuivre pour les retours d'information des équipements de sécurité.
De type CRI pour les lignes de commande des DA à émission de tension (ventouse...). ;i

Les déclencheurs manuels ou détecteurs seront câblés en rebouchage de ligne.

ARTICLE 73 : EXECUTION DES TRANCHEES

Il sera prévu une tranchée pour le passage du câble d'alimentation électrique du bâtiment social et du
câble informatique entre l'atelier et le bâtiment social tout en respectant la distance normative
CFG/CFA.

Les travaux de la tranchée comporteront essentiellement :


> L'ouverture des fouilles en tranchées sous chaussée suivant l'itinéraire emprunté ;
> Le réglage du fond de fouilles par une couche de sable mort ;
> L'installation de deux buses de diamètre 100 mm avec le câble ;
> La pose d'une couche de sable mort ;
> La pose du grillage avertisseur ;
> Le remblaiement des fouilles après pose des câbles électriques ;
> La reprise du revêtement de la chaussée selon l'existant ;
> L'enlèvement et le transport aux décharges publiques des déblais en excédents.

Les travaux d'exécution des tranchées, des remblais et des regards de visite y compris la pose tp
grillage avertisseur et des tubes seront réalisés selon les règles de l'art. Après achèvement des travaifî
la chaussée doit être nettoyée et remise à son état initial.
Pour parer aux effets de tassement des terres, les câbles seront enfouis à une profondeur minimale c
lm20.

Des regards de visite en béton doivent être prévus s'il s'avère nécessaire. Les dimensions des regards
doivent permettre la visite et le remplacement éventuel des câbles. Les entrées des buses au niveau
des regards doivent être obturées pour éviter les infiltrations des rongeurs.
Les repérages seront réalisés :
> Au niveau des regards par plaques en aluminium gravées indiquant la nature du réseau et là
tension d'alimentation.
> Au niveau des câbles par étiquettes en aluminium gravées attachées autour des câbles au niveau
des regards et des raccordements.

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 72 sur 126
PARTIE F: CLIMATISATION - CHAUFFAGE - VMC

ARTICLE 74 :CONSISTANCE DES TRAVAUX

La fourniture comprendra la totalité des installations telles que décrites au présent cahier des
prescriptions techniques et définies aux plans joints.
Les travaux à réaliser dans le cadre de la présente partie sont essentiellement les suivants ;
> Climatisation du bureau de l'infirmerie et des locaux techniques au RDC par split système
mural ;
> Le chauffage des vestiaires du personnel et chefs d'équipes par des convecteurs électriques ;
> Ventilation mécanique (air neuf+ extraction d'air);
> Ventilation mécanique par extraction d'air des blocs sanitaires ;
> Caissons de ventilation et de VMC.

Les installations devront être complètes, en ordre de marche, prête à être réceptionnées par le Maître
d'Ouvrage, toutes sujétions de fourniture et pose comprises et conformes aux règles de l'art, aux
règlement et normes en vigueur et ce, sans que l'entrepreneur puisse prétendre à aucune majoration
de prix pour raison d'omission aux plans ou bordereau, ce dernier s'étant rendu compte des travaux
à effectuer, de leur importance et nature, et ayant suppléé par ses connaissances professionnelles aux
détails qui pourraient être omis sur les plans et pièces écrites.
La description des éléments et fourniture nécessaires à l'équipement des installations faisant l'objet
des différents articles de cette partie n'est donné qu'à titre indicatif et ne compte aucune limitation.
L'entrepreneur est tenu de fournir tous se qui est indispensable à la complète réalisation et au bon
fonctionnement des installations demandées dans le cadre des prévisions du cahier des charges. De
plus, il devra se soumettre en cours de travaux à toutes vérification sur la qualité du matériel et
appareillage, sur l'emploi en conformité aux normes et réglementation en vigueur.
Le présent descriptif ne fixe que les principes de cette installation à charge de l'attributaire d'en
choisir les détails d'exécution dont il restera entièrement responsable.
Si l'entrepreneur estimait que des appareils ou certaines de leurs caractéristiques n'étaient pas en
rapport avec les besoins à assurer, il devrait exprimer ses réserves au Maître d'Ouvrage en exposant
clairement les raisons et proposer en variante le matériel ou les caractéristiques qu'il préconise.
ARTICLE 75 : RECEPTION DES INSTALLATIONS

La réception sera prononcée en présence de l'entrepreneur. Celui-ci supportera les frais des essais et
devra fournir le matériel et le personnel nécessaires.
L'entrepreneur fournira à la réception :
• Les notices techniques du matériel
• Les instructions précises et détaillées pour les conduits des installations
Elle comportera
■ La vérification contradictoire du parfait achèvement de l'installation et la conformité au projet
■ Contrôle des dispositifs de sécurité
■ Les contrôles de débit d'air dans les différents locaux

ARTICLE 76 :PRESCRIPTION TECHNIQUES CLIMATISATION


76.LNormes et règlement
• NEE 35 400 : installations frigorifiques
• NEE 35 402 ; petites installations frigorifiques

Marché négocié N°MNC.0I/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 73 sur 126
• NFE 35 403 : équipements frigorifiques des climatiseurs
76.2.Climatiseur split system

01 climatiseur autonome réversible


Localisation:bureau de Tinfirmerie au RDC

02 climatiseurs non réversible


Localisation:les locaux techniques au RDC

Les climatiseurs seront de type split system, de marque CARRIER, TRANE ou équivalent, et' de
puissance 12000 BTU.
Chaque climatiseur sera de type INVERTER et composé par les unités suivantes :

76.3.Unité intérieure

Unité carrossée apparente plafonnière ou murale équipée de :


• Ventilateur centrifuge à entraînement direct très silencieux, avec 3 vitesses
• Bac à condensats avec siphon
• Un système avec platine de lecture et de commande
• Batterie à détente directe, ailettes en aluminium et tubes cuivre
• Grille de soufflage double déflexion
• Filtre lavable, régénérable Ml à 95% gravimétrique
• Liaison frigorifique pré chargée et électrique(15 ml)

76.4.Unité avec compresseur à condensation par air

Installation extérieure avec traitement anticorrosion renforcé pour un milieu marine


Moto ventilateur hélicoïdale
Compresseur hermétique rotatif 220 V - 50 HZ
Batterie à ailettes aluminium et tubes cuivre, avec protection anticorrosion sur les ailettes.
Ventilateur hélicoïde à entraînement direct
Charge de frigorigène R410A
Raccords rapides
L'unité extérieure sera installée à la terrasse. Elle sera fixée sur deux consoles par l'intermédiaire de
plots anti-vibratiles dimensionnés par le fabricant du groupe.
En outre de la fourniture du climatiseur, l'entrepreneur devra :
• Les raccordements frigorifiques avec isolation résistant aux rayons UV et les
raccordements électriques
• Les travaux de réglage, la mise au point et la mise en service
• Les évacuations des condensats des unités extérieures en tube PVC vers le réseau EP le
plus proche. |
La gestion de l'unité extérieure se fera par l'intermédiaire d'une télécommande infra-rouge k
affichage digital avec support de fixation mural, permettant les fonctions suivantes :
- Réglage du point de consigne de la température ambiante
- Commande marche/arrêt
- Commande sélection des modes de fonctionnement

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social /
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 74 sur 126

/ ^
- Programmation de l'horloge

L'entrepreneur vérifiera sur place la longueur des liaisons du fluide réfrigérant avant commande du
matériel.
Les tuyauteries de liaisons gaz et liquide calorifugées chemineront en faux plafond et gaines
techniques.
A l'extérieur, les liaisons frigorifiques chemineront sous goulottes de protection étanches anti-UV
seront fixées par des supports en acier galvanisé.

Ouvrage payé à Vensemblefourni et posé selon les règles de l'art, avec toutes sujétions de pose.

ARTICLE 77 : CONVECTEURS ELECTRIQUE 1,5 KW


De marque ATLANTIC,NOIRROT ou équivalent avec fluide thermo conducteur, carrosserie en tôle
d'acier laqué, équipé de résistance électrique thermo plongée dans le fluide, et de ses accessoires
électriques de protection et de sécurité.

• Thermostat de régulation avec sécurité contre les surchauffes


• Boitier centralisé de commande avec affichage de température de consigne.
• Platine de supportage.

Le convecteur électrique devra répondre à la norme NF catégorie G, avec thermostat électronique


assurant une régulation performante.

Ouvrage payé comme suit:


PRIX N°F-9-a:Par unité des convecteurs électriques y compris toutes sujétions defourniture et
de pose
PRIX N°F-9-b:Par ensemble Pour le boitier centralisé de commande des convecteurs y compris
fourniture,pose, câblage et protection.

ARTICLE 78 : VENTILATION MECANIQUE CONTROLEE


78.1. Normes et règlements
> Cahier CSTB
> DTU
> NF et EN
> NF P 50.702: règles ThK 77
> Règles de calcul des caractéristiques thermiques utiles des parois de construction
> NF P 52.201 : DTU N°65, cahier des charges provisoires des installations de chauffage
central concernant le bâtiment
> NF P 52.203 : DTU N°65.11
> Cahier des charges applicables aux dispositifs de sécurité des installations de chauffage
central concernant le bâtiment
> Cahier des charges, chauffage et ventilation, publié par le C.S.T.B. - DTU cahier 513
N°63 de juin 1963
> NF G 50.703, règles Th, concernant les règles de calculs des caractéristiques thermiques
utiles des parois de construction et, en particulier, le titre II : déperdition de base des
bâtiments
> Les publications de l'UTE
> Le Décret N° 73.1007 du 31 octobre 1973 relatif à la protection contre les risques
d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 75 sur 126
^ La Norme NFC 15.100 de juillet 1977 relative aux règles d'installations électrique: à
basse tension et l'additif N°1 de Juillet 1977
78.2. HYPOTHESES

> Ville Casablanca


> Latitude 29°N
> Longitude 07°40'W
> Altitude 58,4m
> CONDITIONS DE BASE EXTERIEURES
Eté Hiver
• Température sèche 35°C 7°C
• Température humide 26 °C 4,5°C
• Humidité relative 60% 80%

> CONDITIONS INTERIEURES


T° sèche Eté Humidité relative T° Hiver
• Réfectoire 24°C±1°C non contrôlée 20°C
> ECLAIRAGE : 15 W/m^
^ AIR NEUF:25 mVh / personne
> NIVEAU SONORE:40 dbAmaxi±3dBA
> VITESSES AERAULIQUES
• Gaines principales : 7 à 9m/s
• Antennes secondaires : 4m/s

> COEFFICIENTS DE TRANSMISSION THERMIQUE PAROIS


• Mur extérieur :1,5 W/m^°C |
• Mur intérieur : 2,3 W/m^°C
• Vitrage vertical simple : 5,8 W/m^°C
• Facteur solaire : 0,5

78.3 LIMITE DES PRESTATIONS

> Travaux de Maçonnerie |


V Scellements, calfeutrements et raccords consécutifs aux travaux du présent lot
V Passage et rebouchage à la traversée des murs par les tuyauteries et les gaines
Percements non effectués par le maçon, dans le cas où les réservations n'ont pas été
précisées par le présent lot. ,,
^ Fourniture des isolants de socles.
^ Joint en caoutchouc au raccordement des gaines d'extraction sur les souches.
^ Exécution de la dalle désolidarisée dans les locaux techniques.
> Serrurerie - Menuiserie
^ Tous supports de matériels, de tuyauteries, de gaines y compris liaisons élastiques pour
isolation phonique et anti-vibratile
^ Caissons insonorisés dans des extracteurs placés en toiture, et du ventilateur de reprise
Fourreaux pour le passage des tuyauteries.

Marché négocié N°MNC.01/CA/20I9 /


Construction d'un bâtiment social >
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 76 sur 126

*c- u
> Electricité

Protections raccordements électriques de tous les appareils.


^ Armoire électrique de protection de commande et de télécommande
Câblage de commande de chaque appareil.
L'amenée entre les combinés laissés en attente par l'électricien aux armoires du présent lot
Mise à la terre des moteurs et masse métallique, des appareillages du présent lot.

> Peinture

^ Peinture antirouille de l'installation et de toutes les tuyauteries.


^ Peinture définitive des appareils placés en locaux techniques et des appareils isolés.
Repérage des installations.
Peinture définitive des appareillages : laque cuite au four effectuée en usine pour les
appareillages.

> Isolation phonique


Isolation phonique et anti vibratiles des matériels
^ Socle anti-vibratiles et socle bétonné

78.4 DEFINITION DES PRIX


> GAINE CIRCULAIRE

Gaine circulaire spiralée galvanisée, pour l'apport d'air neuf et pour l'extraction d'air des sanitaires et
des locaux techniques.

Protection par couverture étanche goudronnée avec peinture blanche pour exposition extérieure anti
intempéries.

Ouvrage payé au mètre linéaire y compris lafourniture, la pose, le supportage, volets de réglage,
les raccordements aérauliques et toutes les sujétions de la mise en œuvre. Décomposition comme
suit :
Prix N° F-2-a : DNIOO à DN125 au ML
Prix N° F-2-b : DN150 à DN200 au ML
Prix N° F-2.C: DN250 à DN315 au ML
Prix N° F-2-d ; Protection goudronnée au
M^ y/c peinture.

> DIFFUSEUR D'AIR NEUF ET D'EXTRACTION

- Marque FRANCE AIR ou ALDES ou équivalent pour faux plafond, ou sous faux plafond.
- Diffuseur avec registre de réglage
- En aluminium extrudé peinture laquée blanche.
- Fixation par clips à friction non apparente.
- Flexible aluminium depuis la gaine jusqu'à la grille.
- Raccordement aéraulique, réglage.

Ouvrage payé à l'unité y compris toutes sujétions defourniture et de pose. Décomposition comme
suit:

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social '
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 77 sur 126

/ ^
Prix N° F-3-a : Débit 500 à 750 m^/h
Prix N° F-3-b : Débit 1350 à 1500 mVh

> BOUCHE D'EXTRACTION

- Marque FRANCE AIR ou ALDES ou équivalent pour faux plafond, ou sous faux plafond.
- Diffuseur avec registre de réglage
- En aluminium extrudé peinture laquée blanche.
- Fixation par clips à friction non apparente.
- Flexible aluminium depuis la gaine jusqu'à la grille.
- Raccordement aéraulique, réglage.
Ouvrage payé à runitéy compris toutes sujétions defourniture et de pose.
Prix N° F-4: Débit 60 mVh

> CAISSON AIR NEUF

L'amenée d'air neuf au niveau des locaux sera assurée par un caisson d'admission d'air équipé de :

• Une grille de prise d'air neufen aluminium extrudé avec ailettes, pare-pluie, grillage anti-volatiles.
• Un groupe moto-ventilateur centrifuge.
• Une batterie de filtration à 80% gravimétrique
• Manchette souple
• Plots anti-vibratiles
• Un plénum en tôle d'acier galvanisé en toiture pour la partie exposée.

Le caisson d'apport d'air neufsera installé côté cour sur une console traitée anticorrosion anti vibratile
comprise dans ce prix.

Un interrupteur de sécurité étanche Marche/Arrêt sera aussi prévu au niveau du caisson.

Ouvrage payé à Vensembley compris les raccordements aérauUques et électriques,la manutention,


la pose, les consoles, les réglages ainsi que toutes sujétions defourniture et de pose. Décomposition
comme suit:

Prix N° F-5-a : Débit 4225 mVh


Prix N° F-5-b : Débit 1500 mVh

> CAISSON D'EXTRACTION

De marque FRANCE AIR, SP ou équivalent.


Ils seront prévus pour l'extraction d'air, des sanitaires et des locaux techniques.

Caractéristiques et accessoires :

• Marque FRANCE AIR ou équivalent


• Moteur triphasé IP55, classement F, protection thermique P.T.O. 1
• Manchette souple, plots anti vibratiles. |
• Grille de rejet d'air avec grillage anti volatile. jj

Marché négocié N°MNC.0l/CA/2019 /


Construction d'un bâtiment social
A
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 78 sur 126
Le ventilo groupe est posé sur châssis par plots anti vibratiles. Le prix comprend, les raccordements
aérauliques et électriques et toutes sujétions de pose.
Ouvrage payé à rensemble. Décomposition comme suit:

Prix N° F-6-a :4200 mVh (vestiaires du personnel)


Prix N° F-6-b :850 mVh (kitchenette/annexes)
Prix N° F-6-C: 1500 mVh (vestiaires chefs d'équipe)

> CAISSON VMC

De marque FRANCE AIR, S? ou équivalent.

Ils seront prévus pour l'extraction d'air, des sanitaires et des locaux techniques.

Caractéristiques et accessoires :

• Marque FRANCE AIR ou équivalent


• Moteur triphasé IP55, classement F, protection thermique P.T.O.
• Manchette souple, plots anti vibratiles.
• Grille de rejet d'air avec grillage anti volatile.

Le ventilo groupe est posé sur châssis par plots anti vibratiles. Le prix comprend, les raccordements
aérauliques et électriques et toutes sujétions de pose.
Ouvrage payé à l'ensemble.
Prix N° F-7-a : 1700 m^/h

> COFFRET ÉLECTRIQUE ET CÂBLAGE

Il sera prévu un coffret de commande et de protection du matériel de plomberie, climatisation et de


ventilation ainsi que tout le câblage des différents appareillages.

Le tableau sera alimenté à partir de l'armoire électrique de la partie Électricité.


La tôle de ce tableau aura une épaisseur de 20/10^"^^ mm et sera traitée contre la corrosion par
métallisation à froid immédiatement après sablage et recevra deux couches d'impression phosphatante
et deux couches de peinture cellulosique. Elle aura une porte fermante à clé et une disponibilité de
place de 30%.

Ce tableau comprendra un interrupteur de coupure générale en amont de marque MERLIN GERIN


ou équivalent à commande extérieure.

Les protections des divers appareils seront réalisées par disjoncteurs magnétothermiques différentiels,
tétera ou bipolaires de calibres appropriés aux intensités absorbées et de marque MERLIN GERIN
ou équivalent.
Outre la fourniture de l'armoire et les protections susdites, ce prix comprend :

- Horloge programmable pour le fonctionnement des split et des caissons de ventilation à titre
hebdomadaire ou mensuel.
- Signalisation de défaut
- Voyants marche/arrêt/défaut
- Boutons poussoirs marche/arrêt

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 A—j


Construction d'un bâtiment social / /J.
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 79 sur 126

f^ C
Bouton poussoir pour essais de voyants
Sectionneurs sur moteurs et disjoncteurs
Repérages et étiquettes
Câblage intérieur et câblage jusqu'aux raccordements des appareils
Schémas et plans électriques
Synoptique des installations

Ce prix englobe en outre le câblage électrique et la filerie de commande depuis le coffret jusqu'aux
appareils.

Ouvrage payé à l'ensemble,fourni et posé, avec les raccordements et câblages électriques, le


tableau électrique, les protections, lesfixations et toutes sujétions de pose. Décomposition comme
suit:

Prix N° F-8-a : Armoire de protection électrique


Prix N° F-8-b : Câblage et filerie

> GAINE GALVANISEE

• Les plénums rectangulaires de soufflage seront en tôle d'acier galvanisée calorifiigée, épaisseur et
mises en œuvre conforme aux spécifications techniques générales.
• Les gaines seront supportées au niveau de la dalle au moyen de supports appropriés en intercalant
un matelas insonorisant et imputrescible.
• Cet article comprend tous les volets de réglage nécessaires à l'équilibrage des débits.
• Supportage type MUPRO ou équivalent.
• L'assemblage des gaines devra être parfaitement étanche avec joints souples inaltérables.

Ouvrage payé au mètre carré y compris, supports, coudes, transformations ainsi que toutes
sujétions defourniture et de pose de prix NT-IO
> EXUTOIRE

Fourniture et pose d'un châssis de toit ouvrant de façade. Les dimensions sont à adapter en fonction
des recommandations du fabricant.
Equipement d'ouverture complet avec vérins y compris toutes sujétions de pose et de finition.
L'exutoire sera commandé à partir du RDC.
Ouvrage payé à l'ensemble,fourni et posé, avec les raccordements et câblages électriques, les
protections, la commande,lesfixations et toutes sujétions de pose de prix N°F-it

PARTIE G :PLOMBERIE - SANITAIRE


ARTICLE 79 : CONDITIONS GENERALES D'EXECUTION
Les installations, les matériaux utilisés devront satisfaire d'une part les règlements particuliers t
vigueur au Maroc et d'autre part les Normes Européennes en vigueur à la date de consultation sans
qu'il soit nécessaire de le spécifier à chaque article, en particulier Normes C.S.T.B, - A.F.N.O.R|1-
R.E.E.F. - D.I.N. - Documents Techniques Unifiés et Réglementation Française. |
Nota

Tous les équipements exposés sur toiture doivent être traités contre la corrosion marine.
La garantie doit être d'au moins 2 ans, après la réception provisoire sans réserves.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 yf—n.


Construction d'un bâtiment social / ^j
aux silos à céréales du port de Casablanca ' Page 80 sur 126

1 1
ARTICLE 80 :PORTEE DES TRAVAUX

Les travaux comprennent la fourniture, transport et mise en œuvre du matériel et des équipements
nécessaires à la réalisation des travaux relatifs à au présent lot.
> Un réseau complet d'alimentation d'eau froide, incluant les robinets d'arrêt ;
> Un réseau complet d'évacuation des eaux usées, vannes et pluviales en système séparatif, au
niveau des chutes verticales, en PVC ;
> Fourniture et installation des appareillages sanitaires ;
> Production d'eau chaude sanitaire (E.C.S.) pour les blocs sanitaires ;
> Equipement d'une fosse septique.

En plus de l'intégralité des travaux demandés dans ce document, l'entrepreneur devra :


■ L'ensemble des documents d'exécution tels que :
V Plans d'implantations
V Détails techniques
Plans de réservation
Documentations techniques du matériel
V Notes de calculs
Synoptiques et tous les éléments nécessaires à la bonne exécution des travaux
■ La protection des ouvrages jusqu'à la réception finale

Les études techniques de la présente partie sont établies par le bureau d'études et comprennent les
documents remis lors de l'marché négocié. L'entreprise est tenue de vérifier ces plans et prévoira
toutes les adaptations nécessaires.

ARTICLE 81 : NORMES ET REGLEMENTS

Les installations devront être conformes à la réglementation thermique RT212.


Les travaux d'installations seront exécutés dans le respect des textes réglementaires concernant les
équipements prévus dans ce lot soit :
• Règlements régie locale de distribution.
• Normes NFPN°41-201 à 301.
• Normes NFP 30- 201.
• DTU 60.11/60.31/60.32/60.33/60.41.

ARTICLE 82 : BASES DE CALCULS

Vitesse dans tuyauterie enterrée 2,00 m/s


Branchement d'appareils 1 m/s
Alimentations principales < 1,5 m/s
0,8
Simultanéité blocs sanitaires , (n : nombre appareillage)
V«-l
Simultanéité douches collectives 1
Eau pluviale 0,5 1/s/m^
Section minimale chute verticale 075
Pression résiduelle sur point d'alimentation 0,5 bars

Marché négocié N''MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 81 sur 126

/ <r
ARTICLE 83 :SCHEMAS GENERAL DES INSTALLATIONS

83.LDistribution eau

• Distribution extérieure en PEHD PN16.


• Distribution intérieure en PPR (depuis compteur eau potable) et en tube polyéthylène
réticulé.
• Vannes d'arrêt général à l'entrée de chaque bloc sanitaire
• Production ECS par chauffe-eau électriques pour les sanitaires
• Vanne d'arrêt individuelle type équerre par appareil sanitaire.

83.2.Evacuation

> Chutes Eaux Usées Et Vannes


• Evacuation par système séparatif, en PVC qualité écoulement type Ml.
• Prolongement en toiture pour ventilation primaire.
• Bouchon de tringlage en pied de chute. ^
> Chutes Eaux pluviales
• Evacuation par système séparatif, en PVC qualité écoulement type Ml.
• Bouchon de tringlage en pied de chute.
• (En fonte pour les chutes apparentes)
> Evacuation Des Appareils Sanitaires
• En PVC qualité écoulement épaisseur 3,2mm.
• Assemblage par collage.
• Pose en encastré dans la mesure du possible, et en apparent le long des cloisons minces.
• Colliers en PVC à contrepartie démontable.
• Bouchons de dégorgement aux changements de direction et aux pieds des chutes.

ARTICLE 84 :ALIMENTATION GENERALE EN EAU FROIDE


I

L'alimentation en eau froide sanitaire du bâtiment social sera à partir de la conduite principale
d'alimentation de la tour de travail des Silos Nord.
Ces travaux comprennent :
- Travaux de réalisation d'une tranchée de passage du réseau EF à partir de la canalisation
principale ; i
- Fourniture et installation de la conduite de raccordement en PEHD à partir de la canalisation
principale ; '
- Fourniture et installation des robinets d'isolements et de vidange ;
- Fourniture et pose d'une nourrice eau froide pour la création des départs vers les nourrices
secondaires d'alimentation des équipements (appareillages et ballons électriques ECS).
Les tuyauteries d'eau froide potable seront en polyéthylène haute densité PN 16 de Marque PONT A
MOUSSON ou équivalent et/ou en PVC pression PN 16. Elles comporteront toutes pièces de
raccords, réduction, tés, coudes réalisés selon les Normes en vigueur.
Au niveau des traversées de voies carrossées, la canalisation sera protégée par un tube en fonte 6ji
acier galvanisé inclus dans cet article.
Jonction par emboîtage à collage.
La première partie du remblai jusqu'à 0,30 m au-dessus de la génératrice supérieure des canalisations
sera exécutée en matériau tamisé et recouvert d'un grillage avertisseur aux couleurs normalisées.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca ^ - Page 82 sur 126 , .
Les essais seront effectués à une pression de 12 bars, ils devront être réalisés en présence du Bureau
d'Études et feront l'objet d'un procès-verbal.
Ouvrage payé au mètre linéaire y compris tranchée^ lafourniture et pose de la canalisation en
PEHD,les pièces de raccordement PEHD/PPRj ancrage^ butées, manchettes, tés, dérivations,
raccords, essais et toutesfournitures et sujétions de prix N °G-1

ARTICLE 85 : ROBINET DE PUISAGE

11 sera prévu des robinets de puisage de diamètre 20 mm en laiton à soupape taraudée avec raccord
au nez de marque SOCLA ou équivalent.
En amont du robinet, il sera prévu une vanne d'arrêt Va de tour.
Ouvrage payé à Punitéfourni, raccordé et mis en service y compris la vanne d*arrêt et toutes
sujétions de prix N°G-2

ARTICLE 86 : PRODUCTION D'EAU CHAUDE SANITAIRE

La production d'eau chaude sanitaire est assurée par des chauffe-eau électriques de type ballons d'eau
chaude sanitaire à accumulation.

L'entrepreneur devra la fourniture et pose de trois ballons d'eau chaude ainsi que l'alimentation en
eau froide sur chaque ballon.
> Ballon ECS

Type : Chauffe-eau électrique individuel à accumulation ou à


chauffe rapide portant la marque NF-Electricité et le
marquage catégorie B

Marque: CHAROT,CETETHERM ou équivalent.


Volume : 1500 litres/ ballon

Pression de service : 10 bars

Fixation : Sur socle, sur trépied ou sur dosseret fixé au mur


Présentation : Vertical

Isolation thermique : Type renforcée par mousse de polyuréthanne expansé


Elément chauffants : Type résistance blindée
Protection anticorrosion : Revêtement de cuve garantie 5 ans minimum
Caractéristiques électriques : 220 volts monophasé
Accessoires : - Anode en magnésium
- Canne de prise d'eau chaude en inox
- Bloc en sécurité estampillé NF D 36.401
- Thermostat de régulation réglé à 50°C
- Thermostat de sécurité réglé à 60°C
- Evacuation des condensais
- Soupape de sécurité
Raccordement électrique : - A partir des alimentations laissées en attente par
l'électricien à proximité U 1000 R02V cuivre estampillé
NF USE

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 83 sur 126

fa -r
- Un tableau de commande et de régulation avec
thermostat de sécurité et thermomètre, permettant la
signalisation des défauts et fonctions.
Localisation et dimensions: Les ballons sont dimensionnés en fonction de leur
destination et seront localisés dans le local technique au
RDC

Les chauffe-eau électriques seront équipés de surpresseurs assurant la pression réglementaire


de l'eau chaude aux vestiaires de l'étage.

Ouvrage payé à r'ensembley fourni, posé en ordre de marche, y compris toutes sujétions de prix
N^'G-N

ARTICLE 87 : TUBE POLYPROPYLÈNE


De marque agréée CSTB.
La canalisation principale EF et ECS, au niveau des réseaux intérieurs principaux sera en tube
polypropylène agrée par un laboratoire confirmé et comprendra toutes pièces de raccords appropriés,
manchons, tés, coudes, lyres de dilatation, bouchons hermétiques, rosaces inox aux sorties dps
cloisons aux cloisons en briques rouges
Jonction par principe de poly fusion.
L'installation s'effectue en cloisons en briques rouges, selon norme et réglementation en vigueur.
Les canalisations seront supportées au moyen de supports adéquats en intercalant un matelas
insonorisant et imputrescible.
Pour les tronçons extérieurs, il faut prévoir un chemin en acier galvanisé posé sur des plots pour le
réseau extérieur en PPR, avec protection mécanique des canalisations.
Les plots de support doivent être obligatoirement de commerce.
Ouvrage payé au mètre linéaire. Décomposition comme suit:
PRIXN°G-3-a:0 73/110

PRIX N°G'3-b:060/90

PRIX N''G-3-c:050/75

PRIX N°G-3-d:042/63

PRIX N''G-3-e:026/40

PRIX N''G'3-f: 021/32


PRIX N''G-3-g: 016/22
ARTICLE 88 :TUBE PER

La distribution intérieure individuelle d'eau froide relative aux différents points se fera en tube PER,
de marque ALPHACAN ou équivalent, posé sur chemin de câble galvanisé en PH des plancheïs(,
compris dans ce prix.
La pose et les raccords seront exécutés conformément aux recommandations du fabricant.
A chaque sortie du tube des cloisons en briques rouges seront prévus un fourreau PVC calfeutré et
une rosace inox vissée, avec montage d'un raccord spécial PER/cuivre (raccord laiton, type embout
droit à souder).

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 84 sur 126

i 1
Supportage type MUPRO ou équivalent.
Les canalisations en PER seront repérées selon leur affectation et cheminement.
L'installation s'effectue en cloisons en briques rouges
Prix comprenant,raccordements depuis Nourrice compteurs, tés, bagues, raccords, chemins de câble,
joints, supports, attaches, colliers, ainsi que toutes sujétions de fournitures et de pose.
Ouvrage payé au mètre linéaire. Décomposition comme suit:
PRIX N°G-4-a. 013/16
PRIX N''G-4-b. 016/20
PRIXN°G-4'C.020/25

ARTICLE 89 : NOURRICES ET COLLECTEURS

Aux endroits indiqués sur les plans, il sera prévu une nourrice calorifugée qui englobera les départs
EF et ECS.
Chaque collecteur DN25 sera muni de 3 à 4 départs au minimum, alimentant individuellement les
points d'eau des différents équipements, avec té de réglage sur le retour d'ECS.
Les collecteurs EF/ECS seront protégés par calorifuge en gaine élastomère à fixation auto-adhésive
(type HP/armaflex).
Les orifices de départ non utilisés seront bouchonnés et laissés en attente.
L'isolement des collecteurs sera assuré par un robinet Va de tour type à boisseau sphérique, compris
dans ce prix.
Prix comprenant, le collecteur, rails de fixation du collecteur, raccords à sertir, bagues, robinets
d'isolement le coffret inox ainsi que toutes sujétions de fourniture et de pose.
Ouvrage payé à Punité de collecteur y compris toutes sujétions de fourniture et de pose.
Décomposition comme suit:
PRIX N'^G-S-a. Collecteur à 4 départs
PRIX N'^G'S'b. Collecteur à 3 départs
PRIX N°G-5-c. Coffret en tôle inox avec portillon (50 cm x 30
cm X15 cm àfermeture rapide

ARTICLE 90 : VANNE D'ARRET

Type Va de tour à boisseau sphérique de marque SOCLA ou équivalent PN16, corps en fonte aciérée
à ouverture intégrale, avec brides pour les DN>50.
Cet article comprend les vannes d'isolement en PPR, sur les points nécessaires tels que les départs,
les blocs sanitaires, pieds de colonnes, dérivation.

Ouvrage payé à Punitéy compris toutes sujétions defourniture et de pose. Décomposition comme
suit:
PRIX N^'G-b-a DN15 à DN20
PRIX N'^G-b-b DN 25 à DN32
PRIX N°G-6-c DN 40 à DN50
PRIX N°G-6-d DN 65 à DN80

ARTICLE 91 : CALORIFUGE RÉSEAU EF-ECS


Le calorifuge sera posé sur les canalisations d'eau froide, d'eau chaude alimentation et de bouclage.
La mise en œuvre sera conforme au DTU thermique dans les Règles de l'Art. L'isolation sera réalisée

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 85 sur 126
en mousse de caoutchouc synthétique de marque ARMAFLEX, ARMSTRONG ou équivalent, type
HP ARMAFLEX,épaisseur 13 mm,résistance au feu Ml. v
Protection en aluminium 8/lOème pour tronçons exposés extérieurement sur toiture.
Ouvrage payé au mètre linéairefourni et posé y compris toutesfournitures et sujétions de pos^.
Décomposition comme suit:
PRIXN°G-7-a, Calorifuge sans protection mécanique
PRIXN°G-7-b Calorifuge avec protection mécanique
(8/IOème)

ARTICLE 92 : ANTI-BELIER !
Aux sommets des colonnes EF seront fournis et posés des systèmes anti-bêlier à vessie type SERSEG
ou équivalent.
Ouvrage payé à l'unité,fourni et posé y compris toutes sujétions defourniture et de pose de
prix N°G~8

ARTICLE 93 :CHUTES ET COLLECTEURS

Les chutes EU, EV et EP ainsi que les collecteurs seront en PVC classe Ml, type NICOLE ou
équivalent. Les chutes apparentes exposées aux UV seront en tube fonte SUPER METALLIT série
UE. II
Tous les raccords et embranchements PVC seront de marque NICOLE, FERROPLAST,qualité Ml
ou équivalent.
Supportage type MUPRO ou équivalent.
Les chutes extérieures seront en fonte.

Il sera prévu un tampon de visite à chaque branchement ou changement de direction, et aux pieds dés
chutes.

Ce prix inclut les attentes bouchonnées DN40 avec siphon pour les évacuations condensats des
climatiseurs.

Les collecteurs et chutes passant en faux plafond et dans les maçonneries, seront recouverts de laine
minérale phonique comprise dans ce prix.
Ouvrage payé au mètre linéaire, fourni et posé y compris manchons, coude, culotte,
embranchements, colliers, manchons de dilatation, coupes, percements, scellement, tés, coude^,
tous raccords, saignées, toutesfournitures et sujétions pour les diamètres suivants:
TUBE EN PVC

PRIXN'^G-^a 0 75

PRIX N"" G-9-b. 0100

PRIX N"" G-9-C, 0110

PRIX N"" G-9-d 0125

TUBE FONTE

PRIXN''G-9-e. 080 à 0100

Marché négocié N®MNC.O I/CA/2019


Construction d'un bâtiment social ■
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 86 sur 126

/
ARTICLE 94 : TUBE EN PVC 0= 40 A 50 mm

Le raccordement de l'évacuation des appareils sanitaires et des différents équipements à partir du


siphon jusqu'à la chute ou au regard, sera réalisé en tuyau PVC qualité Ml, type NICOLL ou
équivalent. Ces tuyaux devront être parfaitement calibrés et raccordés conformément aux Règles de
l'Art.

Les diamètres seront appropriés aux appareils.


Les systèmes d'évacuation seront conformes à la Norme NFD 18.206.
Ouvrage payé au mètre linéaire pour tout diamètre inférieur ou égal à 50 mm fourni et pose, y
compris colliers, bouchons de dégorgement, raccords, toutes fournitures et sujétions de prix
G-10

ARTICLE 95 : SIPHON DE SOL EN LAITON

Siphon de sol du type à cloche en laiton, avec bavette en plomb laminé de 3 mm d'épaisseur.
Ouvrage payé à l'unité,fourni et posé, avec toutes sujétions de pose. Décomposition comme suit:
PRIX N^G-ll-a, 20 x 20 sans platine 050
PRIX N"" G-ll-b 30 X 30 avec platine 080

ARTICLE 96 :SIPHON DE SOL EN FONTE

30 X 30 avec platine 0 80.


Siphon de sol du type à cloche en fonte, avec bavette en plomb laminé de 3 mm d'épaisseur.
Ouvrage payé à l'unité,fourni et posé, avec toutes sujétions de pose de prix N°G-12

ARTICLE 97 : CIRCULATEUR DE BOUCHAGE ECS

Pompe simple de marque WILO, GRUNDFOSS ou équivalent, pour recyclage B.C.S. débit 200
litres/heure avec vannes d'isolement, avec coffret de protection mécanique en tôle inox.
Ouvrage payé à Pensemble,fourni, posé en ordre de marche, y compris raccordement, vannes
d'isolement, raccordements hydrauliques et électriques, ainsi que toutes sujétions defournitures
et de pose de prix N°G-15

ARTICLE 98 : APPAREILS SANITAIRES

Les équipements sanitaires sont prévus de première qualité, de couleur blanche et ils répondent aux
normes NF et critères acoustiques de l'habitation, en particulier à la NRA 1995.
Tous les appareils sanitaires seront équipés de mitigeurs NF avec butée escamotable, palier ou point
dur permettant de limiter le débit d'eau maximal.
Les équipements doivent être implantés conformément aux plans d'architecte.
Tous les appareils sanitaires seront de marque : ROCA,JACOB DELAFON ou équivalent

98.LCaractéristiques générales
Position des appareils sanitaires : Suivant les plans techniques
Choix des appareils : NF Classe II

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
M
aux silos à céréales du port de Casablanca '' ^ Page 87 sur 126

/ -c
Fixations des appareils sanitaires : - Par tire-fond
Sur consoles scellées ou vissées
- Renforts et entretoises pour la fixation des appareils
sanitaires dans les cloisons ou les séparations entre
locaux
- Chevilles chimiques pour toutes fixation dans les
maçonneries dites étanchées
Construction de la robinetterie des appareils sanitaires :Bronze ou laiton chromé avec têtes
céramiques
Accessoires : Joint d'étanchéité etjoint mousse entre l'appareil sanitaire, le plan de travail et
la cloison d'adossement

Equipements spécifiques Canalisations d'alimentation EF, ECS encastrées dans


la cloison d'adossement et les réserves ou formes de sol
(aucune canalisation accessible et visible)
98.2.Lave mains

Type ; Lave mains autoportant droit 45 cm


Matière : Céramique
Montage adossé au mur : Au moyen de deux attaches en fonte plastifiée, fixées au mur
par vis et chevilles
Robinetterie : - Mitigeur temporisé EF et ECS monotrou, avec robinet
d'arrêt, avec bec fixe, filtre aérateur, vidage et tirette
- Réglage de débit anti vandalisme
- Sécurité AB interdisant le blocage en écoulement continu
- Commande de la robinetterie EF et ECS

Vidage - Bonde à grille chromée


- Siphon en PVC blanc de type déporté « Handicapés » ou de
type standard suivant position, à culot démontable, garde
d'eau de 50 mm et sortie joint américain
Equipements spécifiques Canalisations d'alimentation EF, ECS et EU encastrées dans la
cloison d'adossement chaque fois que cela sera possible
Accessoire : Miroir mural à prévoir au-dessus du lave mains, de la même
dimension que celui-ci

Ouvrage payé à l'unité, posée,y compris les accessoires, percement,scellement, et toutes sujétiom
defourniture, de pose et de raccordement N°G-13'C

98.3,Bacs à douches

Type : Receveur de douches à poser


Matière : Céramique blanche
Position : Suivant plans techniques

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 88 sur 126

/
Robinetterie : - Colonne en tube polyéthylène 016/20
- Pomme de douches à 2 cercles distributeurs type inviolable,
à arrivée murale,
- Diffuseur antitartre avec crosse à rotule
- Mitigeur type tempostop encastré, à fermeture temporisée

Dimensions : 80cm x 80 cm

Ouvrage payé à l*unité d'ensemble, posé, y compris accessoires, percement, scellement,fixation,


joints silicone périphériques et toutes sujétions de pose et de raccordement en alimentation et en
raccordement N° G-13-b

98.4.WC à l'anglaise à réservoir


Cuvette WC rehaussé à l'anglaise, équipée de :
- Réservoir avec mécanisme de chasse silencieux à bouton poussoir
- Robinet d'arrêt chromé
- Abattant double blanc
- Coude de sortie à joint à lèvre néoprène
- Fixation au sol

Fourniture et pose de support de rouleau de papier toilettes.


Ce prix comprend le tube PVC 0 93, d'évacuation jusqu'au collecteur ou regard les plus proches.
Ouvrage payé à l'ensemble fourni, posé, y compris appareil réservoir de chasse, bâti support,
cuvette, mécanisme de chasse, visserie, accessoires, scellement et toutes
sujétions N° G-13-a
98.5.Sèche mains électriques
Les différents blocs sanitaires seront dotés de sèche mains électriques conformes aux NF C73-245,
C70-101 àC73-600/B.

Le boitier du sèche mains sera en inox à grand jet d'air.


Le moteur électrique sera à induction sana balai, avec protection thermique sur la résistance de
chauffage, et coupure à 70°C.
Le degré de protection du sèche mains sera de catégorie IP22, avec isolation Classe L.
Le fonctionnement du sèche mains sera assuré par une cellule photoélectrique.
Ouvrage payé à l'unité réellementfournie et posée y compris toutes sujétions defourniture et de
pose N° G~16

ARTICLE 99 :RESEAU D'EVACUATIONS

Les traversées de planchers, de murs intérieurs et/ou de cloisons s'effectueront au moyen d'un
fourreau constitué par un matériau résilient(ex: manchon de laine minérale d'une épaisseur 5mm).
Il sera prévu une désolidarisation des conduits de raccordement des WC à la chute d'eau vertical, au
niveau de la traversée des parois verticales de gaines techniques, par un matériau résilient d'épaisseur
suffisante(5mm).
De plus, les fourreaux dépasseront largement(>10cm)de part et d'autres de la paroi concernée.

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 89 sur 126

/^ c
99.1.Fosse septique et puit perdu toutes eaux

Fourniture, pose et raccordement aux évacuation des eaux d'une fosse septique préfabriquée en
polyéthylène haute densité ou équivalent, de capacité 5000 litres conformes aux normes en vigueur
comprenant :
- Elaboration d'un dossier d'étude comprenant tous les plans de détails et d'exécution du réseau
d'évacuation
- Exécution des fouilles et tranchées conformément au dossier d'étude
- Fourniture et pose d'une fosse toutes eaux à nervures en polyéthylène
- Equipée en enterrée d'un diffuseur en polyéthylène évitant les turbulences
- Munie de 8 anneaux pour installation en nappe phréatique
- Equipée d'un préfiltre à cassette incorporé d'entretien simple
- 5000 litres : entrée et sortie en 0 ext : 160 mm
- Tampon accès ,[
- Ventilation primaire. ]î
- Raccords, orifices vidanges, évent... ,
- Réalisation du puit perdu y compris toutes sujétions. |,
II
Ouvrage payé à Vensemble y compris étude, exécution desfouilles, supports, scellemenis,
fixations,percement dans matériaux de toutes natures et toutes sujétions defourniture et de pose.
Prix N°H-4:Fosse septique y compris travaux defouille
99.2.Equipement fosse de relevage
Pompe pour eaux chargées, débit 3 L/S - 15mCE,équipée de :
- Un conduit de refoulement en tube PVC PN 16 - DN approprié.
- Les flotteurs de niveau marche/arrêt i
- Un flotteur niveau alarme
- Un système de guidage avec chaînette de manutention
- Un tableau électrique de protection et de régulation, avec la filerie nécessaire aux raccordement^.
Ouvrage payé à l'ensemble,fourni et posé, y compris toutes sujétions defourniture et de pose de
prix

PARTIE H : LUTTE CONTRE L'INCENDIE

ARTICLE 100 : RESEAU D'INCENDIE ARMÉ


100.1.Références normatifs

• Projet de décret approuvant le règlement général de construction fixant les règles de sécuri
contre les risques d'incendie et de panique dans les constructions et instituant le comité national
de la prévention des risques d'incendie et de panique dans les constructions ; LIVRE 5(Les lieux
de travail ERT);
• APSAD R5

100.2.Classement

Le bâtiment social est classé selon la notice de sécurité, comme un Etablissement Recevant les
travailleurs(ERT).

Marché négocié N''MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 90 sur 126

/
a
100.3.Ballon galvanisé 500 litres
L'alimentation du réseau RIA est effectuée par aspiration à partir de deux ballons de capacité 500
litres chacun. Ces ballons seront connectés au réseau d'eau potable sanitaire alimentant le bâtiment
social.

Les travaux comprennent :


• Raccordement des ballons au réseau d'eau froide sanitaire à partir de la canalisation
alimentant le bâtiment social y compris tranchée, accessoires nécessaires et toutes sujétions
• Travaux de pose et d'installation de deux ballons :
^ Capacité 500 litres chacun
Ballon en acier galvanisé forte épaisseur pour le stockage de l'eau incendie
Cuve réalisée en tôle d'acier de de 30/10ème en acier galvanisé
^ Le ballon sera protégé intérieurement contre la corrosion et sera muni de tous les
accessoires nécessaires au bon fonctionnement de l'appareil, y compris collecteurs,
vannes, clapets, purge, vidange...
^ L'orifice de vidange du groupe de sécurité sera raccordé à l'évacuation la plus proche
par une tuyauterie réalisée en tube cuivre
Le prix comprend en outre les collecteurs de liaison entre les deux ballons, vannes, purges, vidange...
y compris raccordement d'alimentation EF, d'évacuation.
Ouvrage payé à Vensemblefourni et posé et raccordé en ordre de marche^ compris toutes pièces de
raccordSy percements, scellements, système de fixation, toutes fournitures nécessaires, et toutes
sujétions d'exécution Prix N^H-6
100.4.Surpression incendie
La surpression du réseau RIA sera réalisée par deux pompes à fonctionnement alterné à chaque
démarrage.
Ces pompes seront de marque WILO ou équivalent avec pressostats de commande et vase à
membrane de marque FLEXON ou équivalent à capacité de 100 litres.
• Hauteur manométrique : 45 mCE.
• Débit d'eau Total : 8 m^/h
Les protections électriques, la régulation des pompes et le câblage sont compris dans ce prix.
Ce prix comprend :
Un châssis support peint avec collecteurs
1 Coffret électrique d'automatisme et de protection électrique.
2 Pompes de débit unitaire 8 m^/h.
Une pompe Jockey 3 mVh-45mCE.
Vannes clapets, manchettes anti -vibratiles
Manomètres, pressostat
2 Filtres à tamis en inox.
1 Flotteurs de manque d'eau
Une crépine d'aspiration 065 en inox.
Le câblage électrique avec chemin de câbles.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 91 sur 126
Ces pompes seront fournies et posées avec deux manomètres, vannes d'isolement, clapets anti-reiour
et quatre manchons antivibratoires.
Cet article inclut en outre :
Tout le réseau hydraulique à l'intérieur du local et propre à l'alimentation RIA.
Toute la robinetterie d'isolement et de sécurité.
Les accessoires de raccordement à la colonne humide des silos nord
Les collecteurs et supports.
La peinture antirouille des pièces métalliques.
Le repérage des réseaux par anneaux aux couleurs conventionnelles.

Ouvrage payé à ^ensemble,fourni, posé y compris le coffret électrique et les raccordements


hydrauliques et électriques et toutes sujétions de pose et defourniture Prix N°H-7

lOO.S.Distribution

En aval du surpresseur, la canalisation principale chemine en plancher haut rez-de-chaussée pour


desservir les différentes colonnes montantes. Chaque pied de colonne est équipé d'une vanne d'arrêt
à purge.
La canalisation incendie sera en tube acier galvanisé tarif 3, pour les diamètres inférieurs ou égaux à
50/60, en tube tarif 10 au-dessus et comprendra toutes pièces de raccords, manchons, tés, coudes,
bouchons hermétiques et autres en fonte malléable galvanisée à chaud de marque gf ou équivalent.
Les canalisations recevront 2 couches de peinture anticorrosion et un repérage par anneaux aux
couleurs conventionnelles.
Les canalisations seront supportées au niveau de la dalle au moyen de supports appropriés en
intercalent un matelas insonorisant et imputrescible.
Tous les raccordements en encastré entre tronçons se feront par soudo-brasure ou gaz-flux aucun
raccord fileté ne sera permis.
Les traversées de mur, cloison ou dalle se feront sous fourreaux en PVC de diamètre approprié.
Tous les raccords 0> 50 mm seront obligatoirement exécutés par système rainuré.
Les tubes seront fixés par supports type MUPRO ou équivalent.
Les tracés et sections figurent sur les plans, les essais seront effectués à la pression de 10 kg/cm^.
Ouvrage payé au mètre linéairefourni et posé,y compris bande DENSO pour canalisation
encastrée, supports, colliers, pièces de raccords,fourreaux, essais de pression,peintures, toutes
fournitures et sujétions. Décomposition comme suit:

Prix N°H-l-a :0 50/60


Prix N°H-l-b :0 40/49

ARTICLE 101 :POSTE ROBINET INCENDIE ARME DN25

Il sera installé des postes RIA de diamètre approprié conformément à la Norme NFS 61.114 et NpS
61.201.

Ces postes comprendront ;


Un robinet à volant de face en bronze, ouverture totale en deux tours et demi.
- Dévidoir à tambour tournant et pivotant
- Une clef triçoise
30 mètres de tuyau semi-rigide
- Une lance munie d'un robinet diffuseur à trois positions
Un seau et son support

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 ^ D


Construction d'un bâtiment social / i,
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 92 sur 126
û
/
- Un manomètre
Les robinets de vidange au pied des conduits sont inclus dans ce prix.
Ce matériel devra être agréé par le bureau de contrôle et le Bureau d'Etudes.
Les postes RIA tels que décrits ci-dessus seront payés à l'ensemble, fournis et posés, y compris toutes
sujétions de pose.
Les postes sont fixés sur ossatin*e métallique aux niveaux des cloisons conformément aux plans
d'implantation ci-joints.
Ils sont répartis dans le bâtiment de sorte que tous les locaux soient protégés par deux jets de lance.
Une étiquette de signalisation et d'indication du mode d'emploi du RIA est placée sur la porte d'accès
de chaque niche et comporte une numérotation des appareils.
Ce matériel devra être agréé par le bureau de contrôle et le bureau d'études relevant du Maître
d'Ouvrage.

ARTICLE 102 : EXTINCTEURS PORTATIFS

lOl.lRéférences normatifs

• APSAD R4- Extincteurs portatifs et mobiles

102.2 Emplacement des extincteurs


Conformément à la réglementation APSAD R4 et sauf raisons particulières, les extincteurs sont
répartis de manière uniforme à l'intérieur de chaque zone de base, prédéfinie, en privilégiant les
engagements, les voies d'accès, les chemins de repli des utilisateurs.
Ils doivent être implantés de façon à ce que la distance à parcourir à partir de n'importe quel point
pour atteindre une unité de base n'excède pas 15 m.
Ils doivent être facilement accessibles soient numérotés pour une visualisation rapide de l'installation
et que cette numérotation soit reportée sur les extincteurs correspondants.
Les poignées de portage ne doivent pas être placées à plus de 1,20 m au-dessus du sol. Toute
dérogation devra être justifiée.
Les appareils doivent être accrochés sur des supports adaptés et fixés solidement.
Quelle que soit la configuration, un extincteur sera toujours disposé à moins de 5 m du danger. Son
emplacement doit être tel que l'incendie survenant au niveau du danger n'empêche pas son utilisation.
Ouvrage payé à l'unité,fourni et posé en ordre de marche, comprisfixations nécessaires et toutes
sujétions. Décomposition comme suit:

Prix N°H-3-a:Extincteur à poudre polyvalente(abc) de 9 kg


Prix N°H-3-b : Extincteur à C02 de 2 kg
Prix N°H-3-c: Extincteur à C02 de 6 kg
Prix N°H-3-d : Extincteur EP de 9 litres

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 93 sur 126

/ A
PARTIE I: VIDEOSURVEILLANCE - CONTROLE D'ACCES
PRECABLAGE INFORMATIQUE ET TELEPHONIQUE

ARTICLE 103 : VIDEOSURVEILLANCE

103.1 Description système de gestion informatique de vidéosurveillance existant


a) Logiciel de vidéosurveillance serveur/client existant :

Marque : MILESTONE.
Référence : XPROTEC PROFESSIONAL 2013

Le logiciel permet à l'utilisateur de visualiser, de gérer et d'enregistrer des vidéos à partir des caméras
IP tout en assurant l'optimisation de la bande passante, la gestion du stockage vidéo à court et à long
terme.

j I
Le système est multi-sites et multiutilisateurs. Il permet :
! I
• La gestion de 64 caméras IP ; '!
• La protection des données et la gestion du stockage ; [
• L'enregistrement et la lecture à haute définition des vidéos, la distribution des vidéos pour les
utilisateurs et la gestion des caméras ;
• La gestion de la bande passante et la visualisation à distance des caméras ;
• L'affichage dynamique des images Multi-Megapixel;
• L'accès en direct et la relecture simultanés par de multiples utilisateurs bénéficiant des droits
requis. Accès à partir de postes clients. Gestion de 6 accès simultanée ;
• L'investigation, la recherche, la cinétique et la détection de mouvement.
• L'optimisation des ressources du système grâce à la configuration par caméra au niveaju :
compression / format / résolution de l'image / bande passante / taux d'images par sec /
enregistrement sur activité / temps de rétention / fréquence d'archivage.
• De prendre en charge les principaux fabricants des caméras et appareils ainsi que tous les
formats de compression standard de l'industrie. ,i

b) Serveur de gestion de la vidéosurveillance existant:

> Caractéristiques techniques:


Marque HP;
Rackable ; ^
Processeur quatre cœurs Intel Xéon5500 à min 3,0 GHz, Hyper-Threading, min 800 M^z
FSB, Chipset Intel 5520 ;
Mémoire cache 4 Mo ;
32 Go de mémoire DDR3 à 1333MHz ;
Capacité de stockage - 12 To (terra octets) configuré en RAID 5;
Contrôleur Raid SAS/SATA ;
Carte vidéo avec une mémoire cache de SMo ;
Moniteur couleur plat LCD 19" ;
2 Cartes réseau du type «Intel Gigabit Network Adapter» ;
Lecteur CD /DVD;
Clavier, souris et tapis ;

Marché négocié N^MNC.01/CA/2019 ^


Construction d'un bâtiment social //"X
aux silos à céréales du port de Casablanca * Page 94 sur 126
103.2 Spécifîcations techniques des caméras IP à fournir

Tous les équipements qui seront installés devront résister à l'agressivité de l'environnement
poussiéreux et marin et devront avoir au minimum :

■ Un degré d'étanchéité IF 67 ;
■ Protection anti-vandalisme ;
■ Caissons, supports et accessoires répondant aux exigences suscitées.

L'entrepreneur aura à fournir et à installer :

- Trois(03)caméras fixe IF 4 MF aux endroits indiqués au plan en annexe ;


- Deux caméras dôme fixe IF 4MF aux endroits indiqués au plan en annexe ;

a) Caméras

Les caméras seront de type couleur Jour/Nuit avec filtre infrarouge fonctionnant sur réseau IF
résolution haute.

Toutes les caméras seront fournies complètes y compris :


• Leurs dispositifs de fixation adaptés à leurs implantations.
• Leur système d'alimentation éventuel.
• Détection de mouvement.
• Leds IR.

> Caractéristiques techniques:

Caméra dôme IF à leds infrarouges jour et nuit haute résolution IF 4 Mégapixels


HD
• De marque HIKVISION,réf. DS-2CD2143G0-I(S)ou équivalent
• Nombre de pixels effectifs : 4 Mégapixels vidéo
• Capteur 1/3 type progressive scan CMOS
• Vitesse d'obturation : 1/3 s to 1/100,000 s
• Contrôle de gain automatique
• Mode de balance des blancs automatique
• Fonction Jour/Nuit avec filtre mécanique IR
• Minimum Illumination Couleur : 0.01 Lux @(FL2, AGC ON), 0.018 Lux @(F1.6, AGC
ON),0 Lux avec IR ;
• Vidéo compression : H.264/MJFEG/H.264+
• 1 Ethernet ;
• 1 Emplacement pour carte amovible pour le stockage local ;
• 1 Sortie Vidéo composite analogique
• 1 Entrée capteur, 2 Sorties d'alarme
• 1 Entrée audio
• 1 Sortie audio
• 3 types d'alimentation doivent être pris en charge pour la flexibilité de l'installation : AC,DC
et Foe.Color: 0.01 Lux @(F1.2, AGC ON),0.018 Lux @(F1.6, AGC ON),0 Lux with IR
• Flage de la température de fonctionnement : de-10 à 50° C

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 95 sur 126

f
• IP67.
Le prix rémunère la fourniture, pose et raccordement de cet article y compris tous accessoire et
suggestions de fourniture et de pose.
Payé à l'unité
I I
^ Caméras fixes IR Jours/Nuit Couleur ÏP extérieur Mégapixels HD |
Caractéristiques techniques des caméras :

De marque HIKVISION,réf. DS-2CD5A46G0-IZ(H)SY ou équivalent


Résolution : 4Mégapixels
Capteur 1/1.8" CMOS ou équivalent.
Sensibilité min : 0.02Lux en F1.2(Olux en IR).
Lens : 2.8-12mm Lens
Antibrouillard.
Compression vidéo : H.265, H.265+, H.264+, H.264
WDR.
Détection de mouvement intégrée.
Ajustement de la taille, de la qualité et du débit des images transmises.
Fonction intégrée pour l'envoi multiple de flux vidéo en simultanés.
1 portRJ-45 10/100/1 OOOMbps.
Bruit Support Environnemental filtrage.
Alimentation en PoE(Power over Ethemet).
Auto-iris, obturateur électronique pour les environnements de surveillance différents.
Température de fonctionnement : -10 à +60°C.
Humidité : 95%.
Objectif méga pixel vari focal auto-iris adapté à la zone en surveillance.
IP67,K10.
Angle de vue : 90°.
Entrées alarmes.
Licence Milestone spécifique

Payé à l'unité
Caméras fixes 360° IR Jours/Nuit Couleur IF

De marque HIKVISION,réf. DS-2CD6332FWD-I(V)(S)ou équivalent


Résolution : 3 Mégapixels ou Plus. i|
360° panoramiqueview. !
Capteur 1/1.8" CMOS ou équivalent. I
Sensibilité min : 0.05 Lux @(FI.2, AGC ON),0.25 Lux @(F2.6, AGC ON),0 Lux with IR
Lens: 1.27 mm, F2.6; horizontal field of view: 180° (wallmount), 360°(ceilingmouiit),
360°(table mount)
Antibrouillard.
Compression vidéo : H.265, H.265+, H.264+, H.264
WDR.
Détection de mouvement intégrée.
Ajustement de la taille, de la qualité et du débit des images transmises.
Fonction intégrée pour l'envoi multiple de flux vidéo en simultanés.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 /—>


Construction d'un bâtiment social / /y/
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 96 sur 126

/ -C-
1 portRJ-45 10/100/1 OOOMbps.
Bruit Support Environnemental filtrage.
Alimentation en PoE(Power over Ethemet).
Auto-iris, obturateur électronique pour les environnements de surveillance différents.
Température de fonctionnement : -10 à +60°C.
Humidité : 95%.
Objectif méga pixel vari focal auto-iris adapté à la zone en surveillance.
IP66.
Entrées alarmes.
Licence Milestone spécifique
Payé à Vanité

b) Support des caméras


Toutes les caméras seront portées par des supports et accessoires en inox de bonne qualité et de
hauteur bien déterminée en fonction de la position, le lieu d'installation des caméras et les zones à
surveiller.

Le concurrent précisera dans son offre le mode de pose qu'il préconise pour les caméras, les supports
à utiliser ainsi que les moyens matériels qu'il compte utiliser.
Payé à Vanité
c) Commutateurs POE

Caractéristiques minimales :
• De marque HP,réf. 1420 24G PoE+ ou équivalent
• Ports 24 ports POE lO/lOO/lOOOdont 12 prennent en charge la technologie Power over
Ethemet PoE/PoE+avec une réserve d'alimentation de 124 Watts
• Équipé de 02 ports SFP Gigabit ;

• Conforme à IEEE 802.3af;


• Indicateurs LED ;
• Stockable ;
• Bande passante : 48 Gbit/s
• Rackable 19";

Ce poste rémunère la foumiture, pose et raccordement de commutateurs avec Télé alimentation type
Power Over Ethernet.

Payé à Vanité

d) Câblage électrique, informatique des caméras


Les liaisons de l'ensemble des caméras et du système de gestion de la vidéosurveillance Milestone
installé au niveau de la salle de vidéosurveillance du nouveau bâtiment administratif seront à base de
fibre optique existant.
Tous les travaux et fournitures relatifs à l'alimentation électrique (amenées, tranchées, liaisons,) sont
à la charge de l'entrepreneur.
Par ailleurs, tout le câblage informatique est à la charge de l'entrepreneur (câblage réseau, armoire de
pré-câblage avec toutes les sujétions, matériel actif de télécommunication...).

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 97 sur 126

/^ -c
e) Intégration des caméras IP au système de gestion vidéosurveillance existant
MILESTONE I
L'entrepreneur doit procéder à l'intégration de l'ensemble des caméras IF au système de gestio
vidéosurveillance MILESTONE à savoir :

♦ Licences Milestone des caméras installées ;


• Configurations et paramétrage du système d'enregistrement sous-système MILESTONE
pour l'ensemble des caméras à installer.

Le prix rémunère la fourniture, pose et raccordement de cet article y compris tous accessoires et
suggestions de fourniture et de pose.
Payé à l'ensemble
ARTICLE 104 : CONTROLE D'ACCES

Un système de contrôle d'accès aux niveaux des deux portes d'accès aux vestiaires. Un contrôle
d'accès en entrée seulement.

104.1.Système de contrôle d'accès


L'architecture matérielle de la solution actuelle est composée comme suit :
• Un serveur Paxton Net2 Classic installé à la salle de vidéosurveillance au 3^"^® étage du silo
Sud ;
• Un ensemble de contrôleurs d'accès de marque Paxton et de référence Net2 Classic ou
équivalent ;
• Un ensemble de Lecteurs de cartes de marque HID et de référence iClass R40ou équivalent.

Pour l'accès, le personnel utilisera les badges d'accès fournis par l'autorité portuaire. Il est à la
charge de l'entrepreneur de vérifier la compatibilité de ces badges avec son système.
I

L'entrepreneur aura à sa charge la fourniture, pose et raccordement de : |


a) Deux Lecteur de proximité de marque PAXTON ou équivalent
• Auto-protégé ;
• Tête de lecture à proximité ;
• Lecteur de proximité à bus RS485 ;
• I2/24VCA/CC;
• 1 relais 5A - 1 relais lA ;
• Fonctionne avec contrôleur ;
• Led jaune : pour aide à la programmation et in/validation des identifiants ;
• Led rouge : libre de tension ;
• Led verte ; libre de tension ;
• Autoprotection : à l'ouverture et à l'arrachement.

Les lecteurs seront fournis avec leurs kits de portes.


Pour le contrôle d'accès, le Kit de porte sera équipé de :
• 01 Ferme porte automatique ;
• 01 Ventouse;
• 01 Bouton poussoir ;

Marché négocié N''MNC.01/CA/2019 ✓


Construction d'un bâtiment social •
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 98 sur 126

/ ^
• 01 Buzzer et feu flash (alarme lumineuse),

b) Contrôleur :
Fourniture, pose et raccordement d'un Contrôleur pour gestion des deux lecteurs avec sortie IP de
marque HID et de référence iClass R40ou équivalent.

104.2.AIimentations électriques et réseau de câblage


L'entrepreneur devra assurer pour son système toutes les alimentations électriques nécessaires y
compris câbles et protections adaptées et câble de commande et appareillage.
Le réseau de câblage comprend tous les câbles et leurs chemins éventuels complémentaires, depuis
le coffret de raccordement informatique jusqu'aux derniers éléments du système.
Les câbles chemineront :

• Soit en chemins de câbles galvanisés ;


• Soit dans des conduits rigides gris apparents solidement fixés ;
• Soit dans des conduits encastrés dans le béton ou dans les cloisons.

Payé à Vensemble

ARTICLE 105 : PRE CABLAGE INFORMATIQUE ET TELEPHONIQUE

1. Catégorie - Câbles
Le réseau de pré-câblage prévu est un réseau qui doit être certifié catégorie 6a de bout en bout,
La solution de pré-câblage sera de type F/UTP de bout en bout.
Les câbles cuivre informatiques seront tous de type F/UTP.

2. Armoire informatique
Les équipements informatiques, actifs et passifs, seront regroupés dans des armoires (baies) ou
coffrets. A partir de 29 unités, seules les baies sont utilisées. Les armoires et coffrets seront
métalliques. Une réserve de 32% sera toujours observée.

Fourniture d'une Armoire informatique selon les caractéristiques ci-dessous :

Marque : INGELEC ou équivalent.


Dimensions (Largeur x Profondeur x Hauteur) de chaque baie : 800 x 600 x 29U
Montage sur vérins.
Jeux de montants 19" avant et arrière, avec perforations universelles frontales et
latérales, réglables en profondeur ; en acier zingué.
Réducteurs horizontaux de réglage des montants 19"(2 ou 3 paires selon hauteur).
Panneaux latéraux amovibles sans outil, ventilés, fermeture rapide.
Porte avant vitrée en verre de sécurité 6mm avec poignée et logement pour cylindre de
fermeture à clé. Ouverture à 180° à droite ou à gauche.
Eléments de fixation divers (vis-écrous...)
Protection IP40 minimum.
Jeu de mise à la terre complet selon VDE 0100.
Peinture EPOXY.

Marché négocié N°MNC.01/CAy2019


Construction d'un bâtiment social / (/
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 99 sur 126
• 01 Bloc multiprises 19" 06 prises 2P T avec interrupteur,
• 10 Cordon de brassage type 3M ou équivalent,
• 01 panneau de brassage 24 ports, catégorie 6A type AMP ou équivalent,
• Toutes sujétions.

Ce prix rémunère la fourniture, pose et raccordement.


I I

Payé à l'ensemble

3. Panneaux de brassage informatique

Les panneaux de brassage seront de catégorie 6A,types modulaires avec guide de câbles intégré
permettant le maintien des câbles et la reprise des efforts mécaniques.

Les panneaux de brassage seront au format 19" et fixés sur les montants des armoires ou coffretsj
Ce sont des paimeaux de 12 et 24 ports cuivre supportant toutes les applications multimédia image /
voix/données à haut débit, compatible ATM, FDDI, FAST ETHERNET, GIGABIT ETHERNET,...
Ils comprendront sur la face avant les modèles 4 voies RJ45 à 8 conducteurs brochés selon les '
normes EIA/TIA 568A ou B, et connectés à une carte à circuit imprimé et à contacts autodénudants
et raccordés située à l'arrière avec codes en couleurs.
Ils seront livrés montés et raccordés dans les baies ou coffrets 19" avec tous les accessoires
nécessaires à leur intégration tels que visserie, étiquetage, supports câbles...
Les panneaux de brassage seront raccordés à leur partie arrière, soit aux arrivées par rocades cuivre
(téléphoniques ou infonuatiques) soit aux câbles torsadés horizontaux alimentant les prises RJ45
des postes de travail.
Ce poste rémunère la fourniture, pose et raccordement de panneaux de brassage.
Payé à l'uHité

4. Câble torsadé 4 paires F/UTP


Les liaisons terminales seront réalisées en câble torsadé 4 paires. Ces câbles chemineront, soit sur
chemins de câble pour les parties communes, soit sous conduits encastrés pour les paires
individuelles.

Les câbles auront les caractéristiques principales suivantes :


Câble informatique torsadé. 2fils isolés torsadés en paires
Conducteur cuivre plein de jauge 24
Gaine : LSZH(EN 50290-2-27)
Ethernet, fast Ethernet, Gigabit Ethernet
Certifiés catégorie demandée.
Testés sur le principe du POWER Sun
Impédance : 100 ohms
Conformes à la classe D de ITSO/IECl 1801
Compatibles son-data-image.
Conformes à la norme EIA/TIA568., EN50173.
Conformes aux normes CEM.
Raccordés aux prises côté utilisation ; brochage normalisé.
Raccordés à l'arrière des panneaux de brassage côté armoires.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019 A ^


Construction d'un bâtiment social / ^
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 100 sur 126 y

/
Ce poste rémunère la fourniture pose et raccordement du câble torsadé 4 paires.
Payé à l'ensemble

5. Prises RJ 45 CAT 6A

Les prises RJ45 (45mm x 45mm) seront choisies pour être intégrées dans des supports Mosaic de
type LEGRAND.
Elles sont constituées d'une embase RJ45 en face avant et d'un bornier CAD 8 positions en face
arrière. Le bornier CAD sera codé par couleurs pour faciliter la terminaison.
Elles doivent supporter les systèmes de transmission à très haut débit, tels Gigabit Ethernet et ATM
622 Mbps.
Elles doivent être testées sur le principe Power Sun (méthode de test de la diaphonie).
Lorsque deux prises RJ45 sont placées côte à côte, des demi-modules 22,5 x 45mm seront utilisés et
intégrés ensemble sur le même support Mosaic.
Les contacts sont de type auto dénudant compatibles aux sections de 0,4 à 0,6mm.
Elles seront câblées selon la séquence ETA 5668B.
Ce poste rémunère la fourniture, pose et raccordement de prises RJ45 complètes y compris supports
et accessoires.

Payé à Vensemble

6. Onduleur

L'entrepreneur doit fournir et installer un onduleur ayant les caractéristiques minimales suivantes ;

Marque : APC Smart UPS ou équivalent ;


Technologie : On-Line Double Conversion ;
Puissance standard en VA : 1000 ;
Système de by-pass intégré automatique ;
By-pass manuel de maintenance ;
Tension d'entrée monophasée: 220V ;
Tension de sortie monophasée : 200/208/220/240/250V ;
Autonomie en minutes en pleine charge : 15 min ;
Port(s) de communication : Série, USB,et Ethernet ;
Logiciel de communication inclus ;
Module d'extinction des serveurs (Shutdown automatique) : compatibilité avec Linux,
Windows 7, 10.

Payé à Vanité

Réseau de conduits

Ensemble de tout le réseau de conduits encastré ou apparent nécessaire pour assurer les passages des
câbles vers les usagers terminaux.

Payé à Vensemble

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 101 sur 126
PARTIE J : AMENAGEMENT EXTERIEUR

ARTICLE 106 : LOCALISATION

Suivant le plan d'aménagement extérieur de l'Architecte.


ARTICLE 107 : CONSISTANCE DES TRAVAUX

L'ouvrage consiste à l'exécution d'un dallage périphérique en béton armé avec revêtement en
carreaux de REVSOL de type agrée par le Maître d'Ouvrage. La hauteur totale de l'ouvrage est de
10cm.

L'ouvrage sera réglé en Afi:prix

Marché négocié N°M"NC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 102 sur 126
ARTICLE 108:TABLEAU DES MARQUES

1. REVETEMENTS SOL, MURS INTERIEURS ET FAÇADES :

Désignation Unité Référence Surface

RDC

Infirmerie

Glycérophtalique mate
peinture murs m^ Astral, Colorado ou équivalent 118,50
Couleur au choix de l'architecte
Carreaux compacte 30x60 Raw
Revêtement mural(WC) m^ light de marque Refin ou 21,00
Équivalent
Carreaux compacte 30x60 Raw
Revêtement du sol+plinthe m^ Mix de marque Refin ou 42,00
Équivalent
Réfectoire
Glycérophtalique mate
peinture murs m^ Astral, Colorado ou équivalent 75,00
Couleur au choix de l'architecte
Carreaux 60x60 Graffiti: Cenere
Revêtement du sol+plinthe m^ 55,00
de marque Refin ou Équivalent
paillasse cuisine m^ Granité gris 5,00

Salle d'ablution

Revêtement mural m^ Carreaux local grés cérame 104,00

Carreaux compacte 30x30


Revêtement du sol m=^ 15,00
Bricklane Light de marque Refin

Caniveaux d'ablutions m^ Marbre local gris tifelt ep 2cm 4,00

Salle de prière
Glycérophtalique mate
Astral, Colorado ou équivalent
peinture murs m^ 52,50
Couleur au choix de l'architecte

Carreaux 60x60 Graffiti: Cenere


Revêtement du sol+plinthe m^ de marque Refin ou Équivalent 25,00

Locaux techniques

Revêtement mural m^ Carreaux local grés cérame 49,00

Carreaux compacte 30x30


Revêtement du sol m^ Bricklane Light de marque 11,50
Refmou équivalent

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 103 sur 126

/
Désignation Unité Référence Surface

Hall de circulation

Glycérophtalique mate
peinture murs m^ Astral, Colorado ou équivalent 39,50
Couleur au choix de F architecte
Carreaux 60x60 Graffiti: Cenere
Revêtement du sol+plinthe m^ 35,00
de marque Refln ou Équivalent
Etage
Vestiaire du personnel
Glycérophtalique mate
peinture murs m^ Astral, Colorado ou équivalent 147,50
Couleur au choix de l'architecte
Carreaux 60x60 Graffiti: Cenere
Revêtement du sol+plinthe m^ 81,00
de marque Refm ou Équivalent 1

Sanitaire du personnel
Carreaux compacto 30x60 Raw
Revêtement mural m^ light de marque Refin ou 232,50
Équivalent
Carreaux compacto d'importation
Revêtement du sol m^ U3P3 40x40, 45x45, 30x60 ou 39,00
60x60
Vestiaire des chefs

Glycérophtalique mate
peinture murs m^ Astral, Colorado ou équivalent 78,00
Couleur au choix de l'architecte
Carreaux 60x60 Graffiti: Cenere
Revêtement du sol+plinthe m^ 38,50
de marque Refm ou Équivalent
Sanitaire des chefs

Carreaux compacto 30x60 Raw


Revêtement mural m^ light de marque Refin ou 101,50
Équivalent
carreaux compacto 30x60 Raw
Revêtement du sol m^ Mix de marque Refm ou 19,00
Équivalent
Terrasse étaee

Carreaux 60x60 Graffit: Cenere de


Revêtement du sol m^ 9,50
marque Refm ou Équivalent
Hall de circulation

Glycérophtalique mate
peinture murs m^ Astral, Colorado ou équivalent 86,50
Couleur au choix de l'architecte

Carreaux 60x60 Graffiti: Cenere


Revêtement du sol+plinthe m^ 0,15
de marque Refm ou Équivalent

Marché négocié N°MNC.O l/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 104 sur 126

"C
Désignation Unité Référence Surface

les escaliers

Marches+palier m^' Marbre local gris tifelt ep 3cm 37,50

Carreaux compacte d'importation


Contre marches m^ U3P3 40x40, 45x45, 30x60 ou 6,00
60x60

plinthe ml Marbre local gris tifelt ep 2cm 26,50

Terrasse toiture

Revêtement du soi m^ Carreaux ciment 20x20 222,00

Astral, Colorado ou équivalent


Revêtement des façades
Couleur au choix de l'architecte

Façade Drincinale
Revêtement de façades en enduit
projeté teinté dans la masse, et
Enduit 1 m^ peinture vinylique pour façade. 71,50
Revêtement de façades en enduit
projeté teinté dans la masse, et
Enduit 2 m^ peinture vinylique pour façade. 76,50

Façade arrière
Revêtement de façades en enduit
projeté teinté dans la masse, et
Enduit 1 m^ peinture vinylique pour façade. 87,70
Revêtement de façades en enduit
projeté teinté dans la masse, et
Enduit 2 m^ peinture vinylique pour façade. 102,60

Façade latérale eauche


Revêtement de façades en enduit
projeté teinté dans la masse, et
Enduit 1 m^ peinture vinylique pour façade. 22,00
Revêtement de façades en enduit
projeté teinté dans la masse, et
Enduit 2 m^ peinture vinylique pour façade. 85,50

Façade latérale droite


Revêtement de façades en enduit
projeté teinté dans la masse, et
Enduit 1 m^ peinture vinylique pour façade. 30,00
Revêtement de façades en enduit
projeté teinté dans la masse, et
Enduit 2 m^ peinture vinylique pour façade. 53,45

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 105 sur 126
2. FAUX PLAFONDS

Espace Faux plafond spécification


Tous les espaces Staff lisse et BAI3 Hydre Plafond, joint creux, cache rideau,
fausse poutre...

3. MENUISERIE ALUMINIUM INTERIEURE ET EXTERIEURE:

Désignation Menuiserie spécification


Extérieur Aluminium avec vitrage stadip Aluminium du Maroc laqué givr:gris
Fenêtres, porte fenêtre, 442. série Masai 212 et 213
châssis et Ensemble vitré sur
façades
Intérieur Aluminium avec remplissage Aluminium du Maroc laqué Blanc
(Portes vestiaires, douches, vitrage 8mm, vitrage stadip 442, série Masai 212 et 213, poigr ée et
toilettes, infirmerie, coupe- panneaux stratifiés et panneaux accessoires même gamme que
feu, locaux techniques composite aluminium. l'aluminium
Sky-dôme Ouvrant en aluminium dim. Pour désenfumage du hall i
l*lm

1
4. SANITAIRES et ROBINETTERIE : |

Désignation Type spécification


WC blocs sanitaires A l'anglaise à réservoir apparent Roca HALL, MERIDIAIS ou

type Roca, Jacob de Lafond ou équivalent


vitra
Lavabo blocs sanitaires Mural semi colonne type Roca, Roca HALL 750 et 650
Jacob de Lafond ou vitra
Miroirs Epaisseur 8 mm Chiffré au m^, descriptif détaillé
Robinetterie 1 Robinet temporisé chaud et froid Roca type SPRINT, AYAK ou

type Roca ou équivalent équivalent


Robinetterie 2 Robinet à mitigeur chaud et froid Roca type L20, ATLAS ou équh aient
type Roca ou équivalent
Douches Système in drain Roca ou Roca in-Drain basic 650 ou 1

équivalent équivalent

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 106 sur 126

/
ARTICLE 109: BORDEREAU DES PRIX

NO PU DH
Partie Désignations des ouvrages U QTE PT DH HT
Prix HT
A FONDATIONS PROFONDES
Vérification des plans et notes de
A-1 calculs des pieux des fondations ENS 1
profondes
Mise en œuvre des fondations
A-2 /pieu 15
profondes diamètre 600mm
B GROS OEUVRE - ETANCHEITE
B-1 Gros œuvre ENS 1

B-2 Etanchéité terrasse 245

B-3 Etanchéité locaux humides 800

C MENUISERIE ALUMINIUM ET INOX


C-1 Châssis haut type CH.Hl U 2
C-2 Châssis haut type CH.H2 U 1

C-3 Châssis haut type CH.H3 U 3


C-4 Châssis haut type CH.H4 u 3
C-5 Châssis haut type CH.H5 u 1
C-6 Châssis haut type CH.H6 u 1
C-1 Châssis haut type CH.H7 u 1

C-8 Châssis haut type CH.H8 u 2

C-9 Châssis haut type CH.H9 u 4


C-10 Châssis haut type CH.Hl0 u 1

C-11 Châssis haut type CH.Hl 1 u 1

C-12 Châssis haut type CH.Hl2 u 2

C-13 Ensemble vitré entrée principale ENS 1

C-14 Ensemble vitré type EV1 U 7


C-15 Ensemble vitré type EV2 ENS 3

C-16 Ensemble vitré type EV4 ENS 1

C-17 Ensemble vitré type EV5 ENS 1

C-18 Ensemble vitré type EV6 ENS 1

C-19 Ensemble vitré type EV7 ENS 1


Ensemble vitré de dimensions
C-20 ENS 1
370x230
Ensemble vitré de dimensions
C-21 ENS 1
315x230 y compris porte
C-22 Fenêtre de type FI U 1
C-23 Porte de type PAE U 2

C-24 Porte de type PAl u 2

C-25 Porte de type PA2 u 3


C-26 Porte de type PA3 u 2

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 107 sur 126

/^ -c
N° PU DH
Partie Désignations des ouvrages U QTE PT DH ÎT
Prix HT
C-27 Porte de type PA4 u 1
C-28 Porte de type PCFl u 1
C-29 Porte de type PCF2 u 1
C-30 Porte de type PCFT u 1
C-31Porte de type P3 u 23
Main courante en inox brosse Q 6mm
C-32 renforcé par des tubes verticaux en ML 14
inox rond Q 35mm (cage escalier)
D PLATERIE - PEINTURE - CARRELAGE '
D-1 PLATERIE

D-1-a Faux plafond Staff lisse M^ 400


D-2 PEINTURE
Enduit extérieur 1 projeté teinté dans
D-2-a M2 211
la masse
Enduit extérieur 2 projeté teinté dans
D-2-b M^ 318
la masse
Peinture GLYCEROPHTALIQUE
D-2-C M^ 558
mate sur murs intérieurs

Peinture GLYCEROPHTALIQUE
D-2-d M^ 429
mate sur faux plafond
D-3 CARRELAGE
Revêtement mural en carreaux grés
D-3-a M^ 523
cérame
Marbre local gris Tifelt(ép 3cm)pour
D-3-b M^ 19
marches d'escalier

Contre marches et locaux en carreaux


D-3-C M^ 204
compacte d'importation
Revêtement du sol en Carreau
D-3-d M^ 220
antidérapants 30x30
Revêtement terrasse toiture en carreau
D-3-e M^ 245
ciment 20x20
Plinthe en carreau compacte
D-3-f ML 194
d'importation
D-3-g Table de cuisine (granité) M^ 6
E COURANT FORT - COURANT FAIBLE
E-1 Prise de terre et liaisons équipotentielles
Prise de terre courants forts fond de
E-1-a ENS 1
fouille
E-l-b Liaison équipotentielles ENS 1
E-2 Tableaux électriques
TE-Bâtiment social abritant tous les
E-2-a U 1
départs et accessoires nécessaires

Marché négocié N®MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 108 sur 126
NO PU DR
Partie Désignations des ouvrages U QTE PT DR HT
Prix HT
E-3 Câbles électriques U1000R2V /UlOOORVFVcuivre
E-3-a Câble 4G35 mm^ UlOOORVFV ML 200
E-3-b Câbles 4G25 mm^ U1000R02V ML 10
E-3-C Câbles 3G4 mm^ 1000R02V ML 37
E-3-d Câbles 3G2,5 mm^ 1000R02V ML 900
E-4 Chemins de câbles
Chemins de câbles courants forts
E-4-a ML 180
95*63mm^
Chemins de câbles courants forts
E-4-b ML 80
125*63mm^
E-4-C Réseau de conduits ENS 1
Plinthe électrique à deux
E-4-d ML 10
compartiments 50x100
E-5 Foyers lumineux et prises-attentes
E-5-a Foyers lumineux principale U 13
E-5-b Foyers lumineux supplémentaire U 100
E-5-C Foyers de prises de courant principale U 8
Foyers de prises de courant
E-5-d U 26
supplémentaire
E-5-e Attentes chauffe eau 3G6mm^ U 4

E-5-f Attentes sèche main 3G2.5mm^ U 4

E-5-g Attentes contrôle d'accés3G2.5mm^ U 3

Attentes commande motorisée de


E-5-h U 1
l'exécutoire 3G2.5mm^
E-6 Petit appareillage : Fourniture pose et raccordement
E-6-a Interrupteur SA, y compris câble U 4

E-6-b Interrupteur SA Étanche u 4


Interrupteur double allumage, y
E-6-C u 2
compris câble
E-6-d Prises de courant 2P+T 220V u 10
E-6-e Prises de courant 2P+T 220V Étanche u 26

E-6-f Bloc pour 4 modules u 2

E-7 Lustrerie pose et raccordement


E-7-a Pannel LED 32W u 7
Luminaires complets étanches LED
E-7-b u 18
50W
E-7-C Spot en LED équivalent à 2x26W u 26

E-7-d Spot en LED équivalent à 2x 18W u 16


Hublot plafonnier étanche en LED
E-7-e u 29
18W
Hublot Applique étanche en LED
E-7-f u 4
18W

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment sociai
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 109 sur 126

c
NO
PU DH
Partie Désignations des ouvrages U QTE PT DH TT
Prix HT
E-7-g Consoles luminaire complet 50 W u 10
E-8 Eclairage de sécurité par blocs autonomes
E-8-a Bloc de sécurité 60Lum u 12
E-8-b Bloc de sécurité 360Lum u 5
E-9 Equipements divers
Détecteurs de mouvement de rayon
E-9-a u 34
16m

Réglage des protections-serrage des connexions


E-10 ENS 1
- équilibrage des phases
E-11 Système de détection et de signalisation d'incendie
Centrale de détection incendie avec 1
E-ll-a U 1
toutes sujétions.
E-ll-b Détecteurs optiques de fumée u 12
E-ll-c Détecteurs thermo-vélocimétriques u 1
Déclencheurs manuels ou bris de
E-ll-d u 4
glace
E-ll-e Diffuseurs sonores u 2
E-ll-f Câbles et réseaux de conduits ENS 1
E-12 Tranchée
E-12-a Exécution de la tranchée ENS 1
F CLIMATISATION - CHAUFFAGE - VMC
F-1 SPLIT-SYSTEME MURAL
F-l-a 3,5 kW F non réversible ENS 2
F-l-b 3,5 kW F réversible ENS 1
F-2 GAINE CIRCULAIRE
F-2-a DN100àDNI25 au ML ML 42
F-2-b DN150àDN200 au ML ML 70
F-2-C DN250àDN315 au ML ML 46
Protection goudronnée au M^ y/c
F-2-d M^ 52
peinture.
F-3 DIFFUSEUR D'AIR NEUF ET D'EXTRACTION
F-3-a Débit 500 à 750 nP/h U 14
F-3-b Débit 1350 à 1500 m'/h U 3
F-4 BOUCHE D'EXTRACTION 60 m'/h U 32
F-5 CAISSON AIR NEUF
F-5-a Débit 4225 mVh ENS 1
F-5-b Débit 1500 mVh ENS 1
F-6 CAISSON EXTRACTION
F-6-a 4200 mVh (Vestiaire personnel) ENS 1 1

F-6-b 850 mVh (kitchenette/annexes) ENS 1 !

F-6-C 1500 mVh vestiaires chefs d'équipe ENS 1

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 110 sur 126

/
NO PU DH
Partie Désignations des ouvrages U QTE PT DH HT
Prix HT
F-7 CAISSON VMC

F-7-a 1700 m'/h ENS 1

F-8 COFFRET ELECTRIQUE ET CABLAGE


F-8-a Armoire de protection électrique ENS 1

F-8-b Câblage et filerie ENS 1


CONVECTEUR ELECTRIQUE 1,5
F-9 F-9-a U 9
kW
Armoire de commande centralisée des
F-9-b ENS 1
convecteurs électriques
F-10 GAINE GALVANISEE 75
EXUTOIRE y compris fourniture ,montage et
F-11 ENS 1
commande
G PLOMBERIE - SANITAIRE

G-1 TUBE PEHD PN16 y compris tranchée


G-1-a DN90/110 ML 110

G-I-b DN61/75 ML 17
G-2 ROBINETS DE PUISAGE U 3
G-3 TUBE POLYPROPYLENE PN 20
G-3-a 0 73/110 ML 36
G-3-b 0 60/90 ML 10

G-3-C 0 50/75 ML 24

G-3-d 0 42/63 ML 25

G-3-e 0 26/40 ML 42
G-3-f 0 21/32 ML 26
G-3-g 0 16/22 ML 20
G-4 TUBE PER
G-4-a 0 13/16 ML 14
G-4-b 0 16/20 ML 34
G-4-C 0 20/25 ML 12

G-5 NOURRICES ET COLLECTEURS


G-5-a Collecteur à 4 départs U 1

G-5-b Collecteur à 3 départs U 1

Coffret avec portillon (50 cm x 30 cm


G-5-C U 1
X 15 cm à fermeture rapide)
G-6 VANNE D'ARRET
G-6-a DN 15àDN20 U 10
G-6-b DN 25 à DN32 U 4

G-6-C DN 40 à DN50 U 3

G-6-d DN 65 à DN80 U 4
G-7 CALORIFUGE RESEAU EF - E.C.S.
G-7-a Calorifuge sans protection mécanique ML 42

Marché négocié N°MNC.01/CA/20i9


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 111 sur 126

/ -c
PU DH
Partie Désignations des ouvrages U QTE PT DH HT
Prix HT
Calorifuge avec protection mécanique
G-7-b ML 12
(8/lOème)
G-8 ANTI- BELIER U 2
G-9 CHUTES ET COLLECTEURS
G-9-a TUBE EN PVC 0 75 ML 26
G-9-b TUBE EN PVC 0 100 ML 10
G-9-C TUBE EN PVC 0 110 ML 90
G-9-d TUBE EN PVC0 125 ML 16
G-9-e TUBE FONTE 0 80 à 0100 ML 3
G-10 TUBE EN PVC 0= 40 A 50 MM ML 22
G-11 SIPHON DE SOL EN LAITON
G-ll-a 20 X 20 sans platine 0 50 U 2
G-II-b 30 X 30 avec platine 0 80 U 6
G-12 SIPHON DE SOL EN FONTE
G-I2-a 30 X 30 avec platine 0 80 u 6
G-13 APPAR EILS SANITAIRES
W-C A L'ANGLAISE A
G-13-a ENS 9
RESERVOIR 1
i
G-I3-b BACS A DOUCHES U 14
G-I3-C LAVE MAINS U 10
1
G-14 CHAUFFE EAU ELECTRIQUE 1500 L ENS 3
G-15 CIRCULATEUR DE BOUCLAGE E.C.S. ENS 1
G-16 ACCESSOIRES SANITAIRES
G-16-a Sèche-mains électrique U 4
H LUTTE CONTRE L'INCENDIE
H-1 RESEAUX INCENDIE EN T.A.G.
H-1-a 0 50/60 ML 80
H-l-b 0 40/49 ML 36
H-2 POSTE ROBINET INCENDIE ARME DN19 ENS 4
EXTINCTEURS PORTATIFS
Extincteur à poudre polyvalente (abc)
H.3-a U 4
de 9 kg
H-3
H-3-b Extincteur à C02 de 2kg U 2
H-3-C Extincteur à C02 de 6kg u 1
H-3-d Extincteur EP de 9 litres u 6
H-4 FOSSE SEPTIQUE 5000 L y compris tranchée ENS 1
H-5 EQUIPEMENT FOSSE DE RELEVAGE ENS 2
BALLON GALVALISE 500 LITRES y
H-6 ENS 2
compris toutes fournitures nécessaires
SURPRESSION INCENDIE y compris coffret
H-7 électrique, et les raccordements hydrauliques et ENS 1
1

i
électriques

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 112 sur 126
N° PU DH
Partie Désignations des ouvrages U QTE PT DH HT
HT

VIDEOSURVEILLANCE - CONTROLE D*ACCES -PRECABLAGE


I
INFORMATIQUE ET TELEPHONIQUE

Caméra IP fixe Extérieur(Marque : Hikvision


I-l ou équivalent) y compris pose fixation, câblage u 3
informatique et électrique et mise en service

Caméra IP mini dôme(Marque : Hikvision ou


1-2 équivalent) y compris pose fixation, câblage u 2
informatique et électrique et mise en service
Caméra IP 360° panoramique view (Marque :
Hikvision ou équivalent) y compris pose
1-3 u 1
fixation, câblage informatique et électrique et
mise en service
Commutateurs POE de 24Ports(Marque : HP
1-4 u 1
ou équivalent)
Intégration des caméras IP au système de
1-5 gestion vidéosurveillance existant ENS 1
MILESTONE

Système de contrôle d'accès y compris pose


fixation et mise en service :
- 2 Lecteur de proximité de marque
PAXTONou équivalent
1-6 - 1 Contrôleur PAXTONou équivalent ENS 1
- 2 Ferme porte automatique
- 2 Ventouse
- 2 Buzzer et feu flash
- 2 Bouton poussoir
Armoire informatique 600x600x29U (Marque :
1-7 INGELEC ou équivalent) y compris pose ENS 1
fixation et mise en service
Panneau de brassage 24 ports cat 6A(Marque :
1-8 U 1
AMP ou équivalent)
Cordons brassage RJ45 6A Im (Marque 3M ou
1-9 U 20
équivalent)
Cordons brassage RJ45 6A 3m (Marque 3M ou
I-IO u 10
équivalent)
Prise RJ45 Cat 6A (Marque Legrand ou
I-ll u 10
équivalent)
Câble torsade 4 paires F/UTP (Marque : 3M ou
1-12 ML 500
équivalent)
Onduleur IkVA avec toutes sujétions(Marque :
1-13 U 1
Eaton ou équivalent)

Réseau de conduits
1-14 ENS 1

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 113 sur 126
NO PU DH
Partie Désignations des ouvrages U QTE PT DP HT
Prix HT
AMENAGEMENT EXTERIEUR

Dallage périphérique en béton armé avec


J-1 95
revêtement en carreaux Revsol et bordure

TOTAL EN DH.HT

Soit en toutes lettres(DH HT)., Dirhams hors taxes

NB : Les règlements seront effectués TVA en sus selon les taux en vigueur lors de la
facturation.

Marché négocié N®lvrNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 114 sur 126

f
ANNEXES

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 115 sur 126

f -c
ANNEXE I

ELEMENTS CONSTITUTIFS DE L'OFFRE TECHNIQUE ET CRITERES


D'EVALUATION

1- OFFRE TECHNIQUE

Les concurrents doivent présenter une offre technique faisant ressortir leur capacité à réaliser les
prestations selon une procédure technique avantageuse. A cet effet, ils doivent fournir les documents
suivants :
Un descriptif détaillé des caractéristiques techniques de tous les produits et matériaux qui
seront employés pour les travaux objet de l'marché négocié ;

^ Un descriptif technique des différents travaux à réaliser et de la méthodologie de leur mise


en œuvre ; à savoir : Gros œuvres béton armé et étanchéité, Faux plafond, Revêtement,
Menuiseries, Peinture et lots techniques fluides, CFO et CFA ;

^ Les prospectus, et fiches techniques et éventuellement les échantillons de tous les produits
et matériaux qui seront employés et installés pour les travaux objet de l'marché négocié en
précisant notamment, la qualité, les performances techniques, l'origine, la provenance,
...etc.; !
. I

^ Les moyens humains et matériels à mettre en œuvre pour l'exécution des travaux objet de
l'marché négocié ;

^ Le planning de réalisation des travaux, faisant ressortir le délai global ainsi que celui aes
différentes phases de son exécution ; Les délais doivent être exprimés en jours calendaûr ÎS.

Marché négocié N°MNC.0I/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 116 sur 126

/ "C
CRITERES D'EVALUATION

Note
Critères d'admissibilité Technique
(NT)
1- Pertinence et qualité de l'offre technique dont la note est décomposée
comme suit:
• Caractéristiques des produits et des matériaux à employer et à poser : 35/100
20 points
• Méthodologie et procédure de réalisation des travaux : 15 points
Attestations de références (originales ou copies certifiées conformes à
l'original) pour des travaux similaires, mentionnant les travaux, le montant des
travaux, les délais de réalisation, l'appréciation de l'organisme bénéficiaire et
le nom et la qualité du signataire. 35/100

Les attestations des projets en cours, copies de marchés, ordres de service,


...etc. ne seront pas considérés.
2- Moyens humains et matériels à mettre en œuvre dont la note est
décomposée comme suit :
• Moyens humains : 5 points 15/100
• Moyens matériels : 10 points

3- Délai global de réalisation : le délai d'exécution le plus court se verra


attribuer la note maximale. Les délais proposés par les autres concurrents 15/100
seront notés au prorata

Total(Note Technique)= 100/100

Seuls les concurrents ayant obtenu la note NT supérieure ou égale à 60 sur cent seront admis
pour la phase des négociations.

Marché négocié N°MNC.0I/CAy2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 117 sur 126

<! <r
ANNEXE II

MODELE DE CAUTIONNEMENT PROVISOIRE

ACTE DE CAUTION PROVISOIRE N®

Nous soussignés, banque (forme juridique, capital)


Dont le siège social est sis
Registre de commerce N°
Représentée par
Domiciliée à

Déclarons nous porter caution personnelle et solidaire de la société


pour le montant du cautionnement provisoire auquel est assujettie la société
en qualité de concurrent au marché négocié N°MNC.01/CA/2019 ayant pour objet la
« Construction d'un bâtiment social aux silos à céréales du port de Casablanca ».

Ledit cautionnement s'élevant à 40.000,00(Quarante mille Dirhams).

Nous nous engageons à la première demande de la SOSIPO à verser ladite somme au compte des
Silos à Céréales du Port de Casablanca, sans qu'elle ait besoin de justifier les raisons de cette
demande.

Cet engagement est valablejusqu'à la mise en place du cautionnement définitifau cas où le concurrent
est déclaré adjudicataire et valable jusqu'à la déclaration des résultats de l'marché négocié au ca? où
le concurrent n'est pas déclaré adjudicataire.

(*) Ce cautionnement est délivré dans le cadre d'un groupement et, en cas de défaillance, le montant
dudit cautionnement reste acquis abstraction faite du membre défaillant.

de la société demandant le cautionnement auprès de la banque

(*) A prévoir lorsqu'il s'agit d'un groupement.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social / ,
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 118 sur 126
ANNEXE III

MODELE DE CAUTIONNEMENT DEFINITIF

ACTE DE CAUTION DEFINITIVE N®

Nous soussignés, banque (forme juridique, capital)


Dont le siège social est sis
Registre de commerce N°
Représentée par
Domiciliée à

Déclarons nous porter caution personnelle et solidaire de la société


pour le montant du cautionnement définitif auquel est assujettie la société (i)
en qualité de titulaire du marché N° MNC.Ol/CA/2019 passé avec la société des silos
portuaires(SOSIPO) relatif à la « Construction d'un bâtiment social aux silos à céréales du
port de Casablanca ».

(2)
Ledit cautionnement s'élevant à

Nous nous engageons à la première demande de la SOSIPO à verser ladite somme au compte des
Silos à Céréales du Port de Casablanca, sans qu'elle ait besoin de justifier les raisons de cette
demande.

Cet engagement est valable jusqu'à la notification de la réception définitive.

(*)Ce cautionnement est délivré dans le cadre d'un groupement et, en cas de défaillance, le montant
dudit cautionnement reste acquis abstraction faite du membre défaillant.

de la société demandant le cautionnement auprès de la banque


Montant du cautionnement en DH (TTC)en chiffres et en toutes lettres

(*) A prévoir lorsqu'il s'agit d'un groupement.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 119 sur 126

/ c=^
ANNEXE IV

MODELE DE CAUTIONNEMENT DE RETENUE DE GARANTIE

Nous soussignés, banque (forme juridique, capital)


Dont le siège social est sis
Registre de commerce N°
Représentée par
Domiciliée à

Déclarons-nous porter caution personnelle et solidaire de la société


pour le montant du cautionnement de retenue de garantie auquel est assujettie la société
en qualité de titulaire du marché N° MNC.Ol/CA/2019 passé avec la société des silos
portuaires (SOSIPO) relatif à la« Construction d'un bâtiment social aux silos à céréales du
port de Casablanca ».

Ledit cautionnement s'élevant à

Nous nous engageons à la première demande de la SOSIPO à verser ladite somme au compte des
Silos à Céréales du Port de Casablanca, sans qu'elle ait besoin de justifier les raisons de ceitte
demande.

Cet engagement est valable jusqu'à la notification de la réception définitive.

(*) Ce cautionnement est délivré dans le cadre d'un groupement et, en cas de défaillance, le mordiint
dudit cautionnement reste acquis abstraction faite du membre défaillant.

de la société demandant le cautionnement auprès de la banque


^^^Nom de la société demandant le cautionnement auprès de la banque

(*) A prévoir lorsqu'il s'agit d'un groupement.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 120 sur 126
ANNEXE VI

MODELE D'ACTE D'ENGAGEMENT

Mode de passation : Marché négocié


Objet du marché : Construction d'un bâtiment social aux silos à céréales du port de Casablanca

Pour les personnes physiques

Je soussigné (prénom, nom et qualité), agissant en mon


nom et pour mon propre compte
Adresse du domicile élu ;
Affilié à la CNSS sous le N° :
(2)
Inscrit au registre de commerce (localité) sous le N'
N° de la Taxe Professionnelle :

Pour les personnes morales


Je soussigné (prénom, nom et qualité au sein de la
Société), agissant au nom et pour le compte de (Raison sociale et forme
juridique de la Société)
Au capital de :
Adresse du siège social de la société :
Adresse du domicile élu :
Affiliée à la CNSS sous le ;
Inscrite au registre de commerce (localité) sous le N°
N° de la Taxe Professionnelle:

En vertu des pouvoirs qui me sont conférés :

Lorsqu'il s'agit d'un groupement, ses membres doivent :


a. Mettre « Nous, soussignés nous obligeons conjointement/ ou solidairement » (choisir la mention
adéquate et ajouter au reste de l'acte d'engagement les rectifications grammaticales correspondantes).
b. Ajouter l'alinéa suivant « désignons (prénoms, noms et qualité) en tant que mandataire du
groupement »

Pour les concurrents non installés au Maroc, préciser la référence des documents équivalents et lorsque ces documents
ne sont pas délivrés par le pays d'origine, la référence à la déclaration faite devant une autorité judiciaire ou
administrative ou un notaire ou organisme professionnel qualifié.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social y
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 121 sur 126

/
Après avoir pris connaissance du dossier du marché concernant les prestations précisées en objet ci-
dessus ;
Après avoir apprécié à mon point de vue et sous ma responsabilité la nature et les difficultés due
comportent ces prestations :

1) Remets, revêtu(s) de ma signature, un bordereau des prix et un détail estimatif, étab i!(s)
conformément aux modèles figurant au dossier d'marché négocié ;

2) M'engage à exécuter lesdites prestations conformément au cahier des prescriptions spéciale i et


moyennant les prix que j'ai établis moi-même, lesquels font ressortir :

Montant(hors T.V.A) (en lettres et en chiffres)


Taux de la TVA (en pourcentage)
Montant de la T.V.A (en lettres et en chiffres)
Montant(T.V.A. comprise) (en lettres et en chiffres)

Le maître d'ouvrage se libérera des sommes dues par lui en faisant donner crédit au compte (à la
trésorerie générale, bancaire ou postale) ouvert à mon nom (ou au nom de la société) à (localité)^
sous relevé d'identité bancaire (RIB) numéro

Fait à ,Le j.j...


I I
(Signature et cachet du concurreht)

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 122 sur 126

/
ANNEXE Vil

MODELE DE DECLARATION SUR L'HONNEUR'

Mode de passation : Marché négocié


Objet du marché : Construction d'un bâtiment social aux silos à céréales du port de Casablanca.

Pour les personnes physiques


Je soussigné (prénom, nom et qualité), agissant en mon
nom et pour mon propre compte
Adresse du domicile élu :
Affilié à la CNSS sous le N° :
Inscrit au registre de commerce (localité) sous le N°
N° de la taxe professionnelle :
Tél n° ; Fax n° : Email :

Pour les personnes morales


Je soussigné (prénom, nom et qualité au sein de la
Société), agissant au nom et pour le compte de (Raison sociale et forme
juridique de la Société)
Au capital de :
Adresse du siège social de la société :
Adresse du domicile élu :
Affiliée à la CNSS sous le N° :
Inscrite au registre de commerce (localité) sous le N°
N° de la Taxe professionnelle ;
N° du compte courant postal-bancaire ou à la TGR (RIB)
Tél n° : Fax n° : Email :

Déclare sur l'honneur:

1- M'engager à couvrir, dans les limites fixées dans le cahier des prescriptions spéciales, par une
police d'assurance, les risques découlant de mon activité professionnelle ;
2- - Que je remplie les conditions prévues à l'article 26 du Règlement Interne des Achats pour la
SOSIPO et les Silos à céréales portuaires fixant les conditions et les formes de passation des
marchés ainsi que certaines dispositions relatives à leur gestion et à leur contrôle.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 123 sur 126

f cÀ C
- Etant en redressement judiciaire. J'atteste que je suis autorisé par l'autorité compétent

poursuivre l'exercice de mon activité o).

3- M'engager, si j'envisage de recourir à la sous-traitance :


- à m'assurer que les sous-traitants remplissent également les conditions prévues par l'arfi:1e
26 du règlement interne précité ;
- que celle-ci ne peut dépasser 50% du montant du marché, ni porter sur le lot ou le corps
d'état principal du marché.
4- M'engager à ne pas recourir par moi-même ou par personne interposée à des pratiques de fraude
ou de corruption de personnes qui interviennent à quelque titre que ce soit dans les différentes
procédures de passation, de gestion et d'exécution du présent marché.

5- M'engager à ne pas faire, par moi-même ou par personnes interposées, des promesses, des dons
ou des présents en vue d'influer sur les différentes procédures de conclusion du présent marché.
- atteste ne pas être en situation de conflit d'intérêt.
certifie l'exactitude des renseignements contenus dans la présente déclaration sur l'honne^ et
dans les pièces fournies dans mon dossier de candidature.

Je reconnais avoir pris connaissance des sanctions prévues par l'article 62 du règlement intè ne

précité, relatives à l'inexactitude de la déclaration sur l'honneur. '

Fait à Le

(Signature et cachet du concurrent)

'En cas de groupement, chacun des membres doit présenter sa propre déclaration sur l'honneur.
^ Pour les concurrents non installés au Maroc, préciser la référence des documents équivalents et lorsque ces
documents ne sont pas délivrés par leur pays d'origine ou de provenance.
^ à supprimer le cas échéant.

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 124 sur 126
CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES
PROJET DE MARCHE NEGOCIE AVEC MISE EN CONCURRENCE
N° MNC.Ol/CA/2019

CONSTRUCTION D'UN BATIMENT SOCIAL


AUX SILOS A CEREALES DU PORT DE
CASABLANCA

ETABLI PAR
LE DEPARTEMENT ADMINISTRATIF LE DEPARTEMENT TECHNIQUE
COMPTABLE ET FINANCIER

SOSIP* S
CHEF
Chef du Département AdmtntsM
-tuiiiptuMe et FliiuiiLtrr"^ :CHM9UE
Signée *: Sallha KITAB Signl^ Mustapha IBARARHI

BUREAU D'ARCHITECTURE
« YAL 2 DESIGN »
YAL 2 DESIGN
Rue Point du Jour. Racine 20100
Casablanca
.Ç6.77 Fax:05.22.20.93.81
m ; yal2design@Yahoo.fr

LE MAITRE D'OUVRAGE
LE DIRECTEUR GENERAL UNIQUE
DE LA SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES
Portuaires

Le nirert^ur

A CASABLANCA
LE CONCURRENT

(Faire précéder de la mention)


" LU ETAPPROUVE"

,LE

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 125 sur 126

f
PLANS

Marché négocié N°MNC.01/CA/2019


Construction d'un bâtiment social
aux silos à céréales du port de Casablanca Page 126 sur 126
/
J
»

MIm à Jour Suivant les Remarques de SOSIPO envoyer par Fax la 28/10/201S 29/10/2016

FIRST ISSUE / PREMIERE EMISSION AJWJkOUI

REV DESCRIPTION BY CKD DATE APPD

€J
PROJET : CONSTRUCTIOND'UN BÂTIMENTSOCIAL AVXSILOS
A CEREALESDUPORTDE CASABLANCA.

TITLE :
PLAN DE COFFRAGE
FONDATION,PLANCHERS & COUPES

MAITRE D'OUVRAGE: SOOIETE D E S^ S4 L 0S PORTUAIRES


SO. SI. PO.
Immeubfe-Espace-sarrs pareil, Sème étage
Lotissement Attaouflk, SIdl Maârouf - Casablanca
Tél ;022 97 26 60 / 67 - Fax :022 97 26 53
SOSIPO
Email:so3ipo@menara.ma

AIR© @
©QDiPciaQii
Bd Boulmane. Rés ANNASR. Imm IH

i Hay MIy Abdellah Cosablanca


« et Fck :(212)0522^2^77 Email;arcgenie@gmcS.com
PROJ.MGR CHECKER DATE: The drawing ard Ihe Information contalned hars in are ttie property
AG-AA-18/111 AG 10/10/2018 cÀ ARC GENIE. They shall not be dlscfosed, raproduced or used
Irt any-fnanrrer wltlnitrt the prior written consent of ARC GENIE.
ORIGINATOR: APPROVED : DATE:

f\ DISP LEAO :
SO.SI.PO

STRUCTURE G.C
AA
CAD FILE:
10/10/201S

.DWG
FOMMT:

A3
Scete Owg N*:

AG'SO'IS-eOO B
I I I I ^1? ! I I
y
IMIPUyNTTÂTaON DES FiEOX

; #60 060 <560 #60 060 ;

060 060 060 060 060

(D--

060 060 060 060 060"

<E^-

500 500 500 500

é) (è

E
ppt. 3
Imm, Hti <delîah

ARC QEIMOE SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES TITLE: CONSTRUCTION D'UN BATIMENT SOCIAL
SO. SI. PO. __ _IMPLATATION DES PIEUX Ibï
ad aoulmone.Ras ANblASK.ImtnJH
Hoy Mty Abdettah CcBobionco
«etFax:f2i2]Q532J2^77
6-mcl:qtîganieQgmaicom
S *nmevMe Espoce nns pont SAme 4tage,
Stf MoânTuf'CmuPtonco
léi:OS 22?7 24 iO/4;- Fax :05 22?72< 53
&ngg:soi.So9fnenafq.mo
ORIGINATOR: SO.St.PO"
DISP LEAD:STRUCTURE G.C CAD niE:
-RfiV DESCRIPTION
PROJ.MGR: A.G-A.A-18ritT CttECKER ;AF
.DWG APPROVED :A.A
DATE:
DATE:
BY CKO

10/10/2018
10/10/2018
Ai
Scote

1:70
DESCRIPTION
Owg N";
AG-SO-18-600
CKD DATE

B
1 [
/
.! 500 500
Ri
225

PU

im

■0*rt

t- Z

>3
H 2
50

bQ H :K

Ht :i

150 155

>
1 s 5' >
w L? 5:-^ m s
O . s

00
05
o
o

if w

td
CD
PLH.BDÇ NIV :+3.

2 75

00 550

îESî
J $ï U3(25x50J^p (j.D i^oxDu; ^ im
»

/■ -F

40

i-

140 95 MO

£ _£ £

p Nhf : -f-3^

1125 500
mJc 500 500 500
-fJC 625

^A à> A R
RésiJgnce
Jmm. F H

ÛEMDE SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES TITLE: CONSTRUCTION DUN BATIMENT SOCIAL
w townone. fret ANNASA, ImmlH
17 \I SO. SI. PO.
>nmetft>lBSpocesomporei,~S8fflS~Mt;9;— PLANCHER HAUT RD.C NIV : 4-3.65 REV DBsaupnoN BY CKD DATB REV DBSCiUFnON BY CICOI DATE
Hay Mty AbOettoti Casatjtanca— m£M / — SaAtoaroi^-OKiHaiM ATOR: SO.SI.PO PROJ.MGR: A.G-A.A-18/111 CHECKER -AF DATE; 10/10/2018 •Scote Dwg K:
«©tFox ; (2I2)0S52J25277 5K/ rél:0S229726<0/<7-FŒ(:0522972«53
E^nol : arcgenfeagmctcom SO3IP0 &n(<:acgtJo8ffwfi(»ojTM DISP LEAD:STRUCTURE G.C OWG APPROVED AA DATE: 10/10/2018 AG-SO-18-600
PL.H.1éra ETAQE HW : +7.30

2175

1100 525 550

+1B' g ^ ^ ^

j:s?gg'-5!?>a>jaga^^
T3.2 (25x50j J_^T13(25x50)^0, ri 4 73.5 (25x50) (25x30)
—7—
/
100x100 s /

"T6 ('-^5xJU) / B-

-%(«++>- Yt6++K- ? - -,VO+V—


/ • S
cri
-g- /■ P
y /'
f

/
/

r3. (25x50) r3.2 (25x50) r3.3 (25x50) 73.4 (25x50) 73.5 (25x50) (25x30)

\ /"X S
-™-

F
76 (25x30) r-~ca-
t"'"oô"t 194

^C T3.2 (25x50) ;^"c 73.3 (25x5C g 73. « (25x50) •13.! (25x30)


3

le
a=;i
iilHfi:J
112.5 500 500 500 500 62.5
ARC I E
à> Résidence E ifpt
Imm. £• ly. Ahùiil
— Ca lanc
Te! : ÛL'2iSL'.52.77
-ARC @ËMil£ ^yr^^SOCJETE DES SILOS PORTUAIRES ^TLEî CCWSTRUCTlONiyUNBÂTIMENTSOCIAL
Bd BourrrrarierRésÀNNWlTH^Sr^ 1 " PLANCHER HAUT 1ère ETAGE NIV : +7.30
HayM^Abde.tahCasa».anco
• etFc» : [212)05.22.32.5277
l Jj J W:œ22?7aâ0/<7-fai;Û5 22 »72»53 ORIGINATOR; SO.SI.PO PRQJ.MGR: A.G-AA.16/111 CHECKERAF |DATE: 10/10/2018
CKD I DATE ! REV DESCRIPTION
Dwg
J^nd:<X5jerte9srx±com MlgO 6T««:»»o»Tmyo.mo
■DWG APPROVED :A.A AG-SO-18-600 4 B
ELEmnoN pmux:

+S.10 Com[gt ; Ig' .


Exutoire de Im'Qwgç 15 JO
+7J0 commonde o/lomatKjue ou W17
'7M.
+7.30 +0.00, +0.00
+7J0 OOxtOO

'C
•OJO,
375 337.5 162.5 l" 25 50

UjT +7^
10 10
?i r

f3.65 +3^

ajo

238 50 02.5

+000 +Q.OD

315 85 500
-fél •

to 15 Coup® :€'«• C
Compo:B » E Coup® ;0« € Ti ^
. 25 . 50 100 . 25 M
+3.65 J+3.S5
100 25
I
+7.30

si 1 1 1

I r I

10

10 f 10
-13.90,

060

AUC OElNIOl /^x SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES TITLE: CONSTRUCTION D'UN BATIMENT SOCIAL
Bd Boulmane.SéL/^^NASK.Invn IH
#7\I SO.SI.PO.
tnnwO<»Bpoo»mnipaeft Mmeetoge. -■
ELEVATION & COUPES lŒV DESCRIPTION BY CKD DATE REV DESCRIPTION t!Kir~DATE-
j iidMoâraX-CaiaUanca PROJ.MGR: A.G-A.A-18/111 CHECKER :A.F DATE: 10/10/2018 Scale :| Dwg N*: REV.
Hoy MIy AbdaOah Casablanca
sÇÇy 1^:OSZ2»2iSO/é7-fax:OSn9776S3
ORIGINATOR: SO.SI.PO Si 1:60.120 AG-SO-18-600
• etFox ;(2I90S.22.S2^77
E^mol:cr^enfetfgmoicofT) SOSiPO EmoJI.'Ms)po8m9nQtafno DISP L£AD:STRUCTURE G.C CAD FILE: iJWG APPROVED :A.A DATE: 10/10/2018 B
? 3
M©T^:
HYPOTHESES DE CALCUL
- Préwir évenfue/lement une goine cnétdJIquo descendu jusqu'au
subsfratum schisteux po\jr protection du béton des pieux. - Béton ; Classe B30 avec Ciment CPJ 45 PM
- tes Aciere en c&ce ne doivent pos être femiés sur (a même -Ader :HAFeE 500
génfrotrfce, foire une rototion tout en montwit vers la semelle. 'Fissuration ;Préjudte/ab/e
- Charges ;(Voir Note de calcul)
- Un soudage à point est à prévoir: pour le maintien des aciers
longitudinaux avec les aciers transversaux - Seismtefté ; •Zone ;2
• Classe :Il
- Site :sa

mini 5 cm

Mise à Jour Suivant les Remamues de SOSIPO envoyer par Fax te 26/10/2012 A_FADLI /UMAOUI 29/10/2018
FIRST ISSUE / PREMIERE EMISSION
A.FADLI A.AUOUI 10/10/2010
RRV
DESCRIPTION BY CKn DATE APPD

PROJET
CONSTRUCTION D'UN BÂTIMENTSOCIAL AUXSILOS
A CEREALES DUPORTDE CASABLANCA.

TITLE :
PLAN DE FERRAILLAGE
FONDATION,POTEAUX,POUTRES, DALLES & ESCALIER
MAITRE D'OUVRAGE
SOCIETE SES SILOS PORTUAIRES
SO. SI. PO.
Immeuble Espace sans pareil, Sème étage
Lotissement Attaouflk. SidI Maârouf-Casablanca
Tél:022 97 26 60 / 67 - Fax :022 97 26 53
SOSIPO Email:soslpo@m8nara.ma

AIR©
V-
Bd Boulmane, Rés ANNASR.Imm IH
Hoy A/lly Abdellah Cosoblonca
•et Fox :(212)05.22.52.52.77 E-moil:arcgenie@gmcJ.cwn
CHECKER DATE: The drawing and the Infbnnation conlalned here In are the property
AGVUV.18/111 A.G 10/10/2016 0/ARC GENIE. They «heu notbe dtadoeed, reproduced ofused
ORIGINATORr APPROVED : DATE: IrranymanneriMthourmepffof wrMen consent of ARC GENIE.
SO.SI.PO roaiAT; Scdla Owg N*:
A.A 10/10/2018 REV.
DISP LEAD A3
CAD FILE:

rn
STRUCTURE G.C .DWG AG-SO-13-610
I s
B
W I-
L
FEIF8TOLLAQE PIIEW^
060
SEMELLE : SiqsOglSQjsSiBt Coypg star Loragrlng
LQ1

Tube Son/que 02' 51H^

Hélice HA8 /r\


(Pos=î6j ^
®

J2-HA14
<D
^ 7¥—;^ !! m: -0.40
1

Sélon Propreté

eoype 8yir Loinigirir^e


LQ2

-HA14

(150 X 150

C@UFE;B-E
Edul/lQ Déte|d©_59(g©ywt8m®ûS

Tube SoniQue 02

©
Béton Propreté . 0

A R N f E
Appt. 3
Abdallah
blanc a —p
Tél .52.52.77

ARC QlMflE SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES TiTLE-; CONSTRUCTION D'UN BATIMENT SOCIAL
6d Boulmafre, Rés ANNASR,Imm M SO.SL PO.
Hay MIy Abdellah Cosoblonca
«etFo* ; P12!05-22.52.5277
;®CQ8.Te®ynoIrorTi
S fmrneubia Estxic« sons pcrall ^me éage,
SdiAtaârouf - CcBOtyonco
réf;05 22?72« <0/<7• fia»;0527 97 2< 53
&nrf:scsi3o€meiore.fna
FERRAILLAGE SEMELLES & PIEUX
ORiGINATOR: SO.SI.PO
□ISP LEADtSTRUCTURE G.C
PROJ.MGR: A.G-A.A-18/111
CAD RLE: .DWG
REV DESCRIPTION
CHECKER AF DATE;
BYICKD
10/10/2018
DATE iREVl
A3
DESCRIPTION
Scaie :jDwg N":
mm AG-SO-18-610
CKD I DATE

\u
B
FOSSfiHilK l PU
rotSfiyK:P2
COUPE : A-h
COUPE : e^B
iia3;4-hai6
2Y«i4-HAI4 ÏM-HAie
4'l 4-HAÎ4

A aV G ^
RésitlBricef^^ ,4fcdclia/«
^"' r,^&blanca^
"«C^nï" 52.53.77

Crequ» a KA8 T400C

270 KA14 425

120 HA10 195


© ®
HA16 470

HAÏ 4 470 8 120 4A16 160

HAÏ6 360 HAÏ 4 1200

HAÏ6 430 HAÏ 4 520

360 500 HA6 130


HAÏ 4 360
25x25
© HAÏ 4 430 13' 2 52 HA6 160
Niv: fJ.65
l 1140 HA6 120 650 HA8

1,30x30 I HA6 100 600 HA8 40

152 2280 HA8 HA1G 1200

HA8 HA10 520

HAÏ 4 1350 26 52 HA6

mQ ÛEMIIE SOCIEn DES SILOS PORTUAIRES TiTLE; CONSTRUCTION DXIN BATIMENT SOCIAL
$O.SI. PÔ. FERRAILLAGE POTEAUX,SEMELLES & PIEUX
S 'nvneubte Bpoce som porei. âéme éloge.
ÎWfMoârwjf - CoscWonco
Tél.OS229726 60/67-Fac:0S22972ia
ôncS;sosssfrflBnoKimn
ORIGINATOR: SO.SI.PO
DISP LEAD;STRUCTURE G.C
PROJ.MGR: A.G-AA-18/111
DESCRIPTION
DATE:
BYICKD

10/10/2018
DATE
FDntfT:
REV

iflii/iifn
DESCRIPTION
Dwg N
BY CKD

A.A DATE 10/10/2018 AG-SO-18-610 B


^ 3
n.l (25g30)& T1^ OSaSOl
150 î«in

<D SP<D

t -■•'i

MU^
nx8»8S ®i
1Jx8=î04
14x18=252
® 13x8=104
470
30
11Z5
500

150 150
©
® <§)

0J=ilAi^
13x8=104 5x8=40
14x18=252
13x8=104
470
®
500
62,5
COUPE

1411
jztiALj
COUPE : B-e

3-tiAI4 f 3-H;H4
'—'Codfes
®i4tiA£
Epingles
Cn'mj^a

02-HAIC

m
y) .1-HAf ARC
Résidence U'Pi
Imin. P i
— CjoTt

^RC QEIMaE SOCIEn DES SILOS PORTUAIRES TITLE: CONSTRUCTION D'UN BÂTIMENT SOCIAL
BdBoitfmane. Rés ANNASR. Imm f7 \t so. SI. PO.
Hoy MIy Abdeiiah Casobloncc
- ^nrmXatbpacesmootsl.Sèmeèioge. FERRAILLAGE POUTRES TI.2 à T1.4 HFV
|, «etFox ; (212|0S.22.ffiJ277 J iiSMoànxrf-Cosobtonca OR lGiNATOR: SO.SI.PO
DESCRIPTION CKD DATE REV DESCRIPTION byIckd! date
SfroJ : teOgmotcom W:0S229724 40/47-te:05 22î7 2iS3 CHECKER A.F DAlt: 10/10/2018 l"»"^-^|Scole : Dwg N': FÔ05 r»
WWPO &naS : sMggffrnenacjnc DISP LEADiSTRUCTURE G.C
APPROVED :A^ DATE: 10/10/2Q1fl V'D AG-SO-18-610 B
T§.1 (f25g3Qt ft T§.a (2S«SCa
Î5fl OOyPE:
,VHAÎ4(|)-
hA ^(uxn 3~HAT4 -f 3-HAI4
mm

i^UÈL^ >-'£pingfes

(5>1^
11x8 ' A
13x8=104 14x18=252 13x8=104
(sœ 30
470
112.f
5O0

Tg.3(25g50)& T2.4 f25«3(gt


150 150 ©
rh«r.

COyiPE :

^CO
©


13x8=104 5x8=40 >>
14x18=252 13x8=104

470
30 <D
500
62.5

T2.3 OSisSOi & 12.5(25^30)


150 150

2^HAiQ^ ^ 3^

<D
13*8=104 10x8=80
14x18=252 13x8=104 A R

470

5nn
102.5
êBC ©IMDi SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES TITLE; CONSTRUCTION D'UN BÂTIMENT SOCIAL
M Boulinorte. Rés ANNASR.1mm IM SO.SL PO.
Hay MIy Afadelah Casablanca •Timeufcte Êipoce sons pwe#.Sème étoge. FERRAILLAGE POUTRES T2.1 à T2.5 HF.V DESCRIPTION BY CKD DATE REV
Skfl Morôuf•Coscbianca DESCRIPTION BY CKD DATE
, •et fa* ; (212)05.22.52^77 PROJ.MGR: A.G-A.A-ia/111 CHECKER AF DATE: 10/10/2018
:acgenieSgmcicom
Tét:OS 2i J72S <C/S7•ftw:05 M 2< 53 Dwg N': FCUO

67ioi1;jcsipo®meoffo.rro DISP LEAD:STRUCTURE G.C


APPROVED :A.A 10/10/2018 AG-SO-18-610 B
T3.1 f25iî3m & T3.§ fgSstSO)
105 150 œy^:•^

uA, 0
iA 3-HAfO

faMIdiAi—.

i
Cn/iraK •

nxfl=8a - ^ ®m!ÉË
Î3x8=î04 f4xJ8=252
®iz-nM ]3x8= 04
Codres
470
nz5
500

150
dXD T3.3(SSiSm & T3.4 tf2SgS0)
150

®
çaypi ;

k
E @
13x8= 04
13x8=104

470

500

T3^ @5^)& T3.$ f2Ss3m


150 150

P:

®
13x8=104 5x8=40
14x18=252 13x8=104

470 ®
500
62.5

ÂHQ QEMm SQCIEn DES SILOS PORTUAIRES TITLE: CONSTRUCTION D'UN BATIMENT SOCIAL
se.SL PO.
frnmeuWe Espace wrs pofBt Sème étage, — FERRATLLAGE POUTRES T3.1 à T3.6
BY CKD DATE REV DESCRIPTION
M Moiroi/f•Cosobtanca ORIGINATOR: SO.SI.PO iPRn.l.MGR: A.R-a
réi:0522?7 iC/<7- ft»;0522 972« S3 DATE: 10/10/2018 FO<WT

nspo Bma*;swtao^CROTjna
DATE 10/10/2018 AG-SO-18-610 B
T4.1 aSjs30^ & T4J ^KSCa
05
50
® SOyPE
50

© ®
::W 3-Hy^l4 + .l-HAU

® i- kL'rnHr« •

11x8«8S ®
'-•4.
Ux8=ï04 14x18=252 13x8=104
®
470
112.5
500

T4.3(2Sg50t & 74.4(^5^30)


150 150
105

® ©

fL2=tiAl£^
' ©
tu
®
3x8=104 16x8=128
14x18=252 13x8=104
. 30
470

500
152.5
Û- s:'fc,*<S -.
T4.4 t25g3Qt. T4J f2gîs50t & T4.6 {2Sg30)
*x:?i
05
?
@3-H^14, â^i /g\?-HAin
®

@ i 3=Hâfl_@

fc 16x8=128
13x8=104
^ <1>^
14x18=252
5x8=40
13x8=104
6-H46
47C
®
152.5
500
62.5
EMm SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES TITLE: CONSTRUCTION D'UN BÂTIMENT SOCIAL
SO. SI. PO.
' h*nsiX)!»Bpocewnsporrt3èmeéft^ FERRAILLAGE POUTRES T4.1 à T4.6 REV DESCRIPTION BY CKD DATE
SoS Moàrou!- Cœoûfonco RPV DESCRIPTION
PROJ.MGR: AG-A.A-18/111 BY CKD DATE
rél:0522972660/67-FaK:0S!2972éS3 CHECKER :A.F DATE: 10/10/2018 FCWR
Dwg N* Trô:
tUIM : KSipo#menora.mo DISP LEADiSTRUCTURE G.C A]
APPROVED :A.A DATE 10/10/2018 AG-SO-18-610
TS(2SgS0)

^ C6>iJJAliL COUPE;A-A

3-HX>6

reX5I=ilAfi_.

Epmg/es
VHAiJ
02-HA10
I8x6Ȕ0fl 14x18=252 18x6=108

475 m
500

(p j^um COUPE ; C^C

3-HA)4

%
3
_51-
Codffis C
BAJA JzHAiL S-É^l
18x6=108 14x18=252 18x6=108
25 475
25

500
25 ^

11
A R (5 G/É N ÏE
r\ RésitJence^J^ff^SR Appt. 3
f'iiy. AbdelloJt
lblanca-~-
Ti-i :(02.52.52.77
SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES TITLE; CONSTRUCTION D'UN BÂTIMENT SOCIAL
M Boulmane, Réî ANNASR,Imm »H SO.SL PO.
Hoy MIy ADdelloh Casoblartca
■ sîfOK :[212J0S.22S252J7
E-moi:argenis^gmeAœm
S
lOflro
iTOTWuWe ftsoce sers poréi 5ème é«oc«.
S(f uoàfcJ ■ CosoCionco

:soiCoamenaa.n^
W:aSS972i60/67-faii:0Sn972i53
— FERJIAILLAGE POUTRES T5 & T6
ORIGfNATOR: SO.SI.PO PROJ.MGR: A.G-A7\-18/111
DISP LEAD:STRUCnjRE_G.C CAD RLE:
DESCRIPTION
CHECKER AF
•DWG APPROVED :A^
DATE:
ByTcKD I DATE 1 REVI
10/10/2018
Ai
Scol« :
l/ZD. 1/10
DESCRIPTION
Dwg N"; raU3:
DATE

DATE: 10/10/201R AG-SO-18-610 7 B


4z—L
çgyp|_|yR_EieÂU|0s
FIRRÂILLâGE & ^MLS

•i-lBS
@

^S-HAS ISO
te=-78)

r
8-HAI4
(e=î8)

ARC E
Résidence 1 4rpt. 3

.52.77

7—<

C>

Î85
350
50

AUQ ûEINlIIi S-—X SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES


\I mrPOjWe
_ Eçscesons
SO.SLPa.
paei.sème éhge.
TITLE: CONSTRUCTION D'UN BAHMENT SOCIAL
FERRAILLAGE ESCALIER
è

J Si(3Maûroirf-Cc3al3toncQ BY CKD DESCRIPTION BY CKD DATE


_ / lél:CSnf7 26iC/i?-Fax:0S22972SS3 DATE: 10/10/2018 WlttT;,
Dwg N
IMIPO &ro{.'»ot^c8rwngo.ffio DISP LEAD:STRUCTURE G.C A3

2 ^— DATE: 1Q/in/2fiiR AG-SO-18-610 B


/
Daite Whf:+7J0
500 P&Ile Niv:+3.i85 & +7^

Sd

®40-HA?Q
{«=15)

I1Z5 500

i ®
I Dalla NIv:+3.65 & +7.30

'

Paifla Wcv ; +3.55

Do/le Hourdis 62,5 500


15 (^25x50)

Palw Wcv ; +3.65

500

=r

/TN 77-HA
^Î>7&55
=2M>0

CVis
0 0
N lE

500

GEINiOE SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES TiI4_£+-C0NSTRUCTI0N D'UN BATIMENT SOCIAL


so.si.pa. —
DALLES CKD REV DESCRIPTION BYl
ORIGINATOR: SO.Si.PO A.F DATE nnuT:
10/10/2018 Dwg N fDLD:

sosm DISP LEAD;STRUCTURE G.C .DWG A.A 10/10/2018 AG-SO-18-610 B


DaJDa Nlv:+3.65
Daite Wîv ; +3.65
DaSIa Ntv:+3.65
140 140 © Pal!» Palllar iMIIv ; +3.30
615 0)
112,5
150 '
rZJ (25x50)
<Bh^ "r©
T5.1 (25x50) 4^ 73.2 (25x50)
€>

ÎK
«T /2\7-HXin
■^-^>p5r
(SU

©
pf
Miw
©
74.4 (25x30)
■<s>W

Tp 100 120

r
100 /C^ 7-HAI(l

©
hT
(Sh'^
72.3 (25x50)

© r4.1 (25x30) T4.2 (25x50)

m
rs (25x50) GjTN 1E
NX.4SR .4; -.7. 3
@CT' ' Jmin 4 bd JLi.'i
à lane u —

A ARQ ©Eg^llE SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES TITLE: CONSTRUCTION D'UN BATIMENT SOCIAL
> C<P CO '•?

5d BoiXmane. Rés ANNASR.Imm SO. SI. PO.


Hay MIy AbdeUah Cosoblonca
«etft»:{2I2J 05.22J2^77
E-ma!:cfcgerteSgfnal.com
8sosira
tnvneuùte Bcoce sans pore?. 5éf7ie éfage.
ScS Mcjôrouf - Cotoûlonco
W ; 05 22 97 24 «0 / <7 - ft» : 55 22 »7 24 S3
ErnoS ; ioHpogmefltFo.rno
CRIGINATOR; SO.Si.PO
DISP LEADrSTRUCTURE G.C
DALLES
PROJ.MGR: A.G-AA-18/111
CAD FILE:
REV DESCRJPnON
CHECKER ;A.F DATE:
BY CKD
10/10/2018
:ai
Scale

1/33
DESCRIPTION
Dwg N":
AG-SO-18-610
BYjCiOJ I DATE

1 t T
•DWG APPRQVED :A.A DATE: 10/10/2018 10 B
/w JT
Coupe:F ■ F
14Q Coupe: A-A
Coupe:E - E
7^ ^^—*—*—^ —ïf:—,i

®î6-HAI4
(e=l5) y .K # .K y jr .
^ îfî
00
+3^
^ / jI' +3^5

® ES
® +3.30

Coupe:H « H
too
® 120
®
225 'fe 'fc—^1.; *—H
St®® .3^ ® .iQ>-
a Coupe:K ■■ 6C
® im_ . 50 ©

fî? +3JSS ®-ë K Jf i(

m
+7.M

® ©
lOC 150
®
®7-HA1C 1% +7M
(e^S) if >y X M X à- ,+7-30 0-^
Coupe:û ° Q
m. 150
100 +3.efi

+7Jfl
\f if ;r A' A' A'

®
Coupe :B'-B' 1
®7/m/-HAîÛ if X if X X i' A' i>
+7J0 Uf5
®
Coupe:a ■ B
100 50 © Coupe:C-C

+7-30 04- ®4-HAI4 !„ ©


¥ M J( _ (e=?5) f if X M

+3^

N »E
;R .4fPf;\
^'TWJiSR--*n
\ ^tdeUoh
® ® ®
®
AHG QEiNUE SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES TITLE;:_ construction P'UN bâtimentsocial
M toutmone. Réi annaSR.Imm W SO.SI.PO.
Moy MV AbdsHoh Casablanca 'nwnw^teftpoeeKwpowtSèweétogg. COUPES HFV
Sài Vioôouf- Cowôtonco DESCRIPTION
•et Fa* :[212)Ce.22S25277
_ ^052297 26iC/67-fm:C522972S53 PROJ.MGR: A.G-A.A-18/111 J £V I DESCRIPTION
E-«rcI:Qrc3erie€crTxAcom DATE: 10/10/2018 Dwg W;
WilPO &r^:îo&o®r!ieoaRj.rro D'SP LEAD:STRUCTURE_G.C|CAD RLE miG APPROVFD :AA
3 DATE: 1Q/10/20ifl AG-SO-18-610
12 HAÏ 4 610 31 22 22 307/ \3
9 HAÏ 4 150 47 16 16 H,IA 14 575 / SIS \
i:£ II Croquis
18 HA14 630 10 HAÏ 01 310 48 32 32 HAÏ 4 200.,

16 15 18 NA14 570 0/ \3i


48 HAÏ 4 680 33 HA10 575 ( 515 \ 49 10 20 HA10 705

16 620 34 102 HAÏ6 590 34 30


48 HAÏ 4 620 'i 520 I 14 14 HA10 230 200 \ 50 44 88 HAÏ 4 240

30 90 HAÏ 4 520
520 12 36 MAIS 520 35 1 12 12 30
HAÏ 4 290 260 51 27 27 HAÏ 4 200

24 HAÏ 4 590 351 136 18, 24 HA10 590 35' 1


l 520 I 16 16 HAÏ 4 355 52 HA10 300

5 , 24 72 HA14 360
30| ,30 19 HAÏ 4 720 35 HAÏ 4 150
150 -I
300 I 53, HA10 195

24 HAÏ 4 240 HAÏ 4 660 36 62 434 HA10


210 145 54 26 26 HAÏ 4 150

HAÏ 4 760 >1 ■: 1200


5" 14 42 24 HAÏ 2 240 1 710 I 37 72 HA8 1200
210 55 HA10 425

6 , 43 22 HAÏ 4 710 38
86 HA10 520 30 210 HA10 150 56 HAÏ 4 145

66 HA8 23 HAÏ 6 585 39 30


235 J10_ 210 HA10 95 57 HAÏ 4
S-
7" , 16 48 HA8 24 9 HAÏ 4 520 40 12
150

195 HA8 525 58 10 10


170 HA10 20

25 HAÏ 6 585 41 100


HA8 285 22 22 HA10 140 59 HAÏ 4 780

43 41 1770 HA6 150 26 12 HAÏ 4 565 42 22 HA10 175 60 1 80 80 HA8 140

400 HA6 110


27 12 84 HAÏ 4 590 570 V 43 67 469 HA10 43 61 HAÏ 4 270

43 41 1770 HA8 65
28 52 364 HA10 200 44 22 44 HA10 185
65 |70
62 HA8 680
2O0?8 do
11 43 41 770 HA8 40
29 10 40 HAÏ 4 640 620 y 45 33 33 HA10 170
120
_20 -D 63. 1 8 8 HA8 220

12 12 HA14 670
30 52 364 HA10 205
3 33 33 HA10 270 30
64 HAÏ 4 270

k- ARC

Jmm-
1 E

- C o s rt 6
2V.' : 01-'

SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES TITLE: CONSTRUCTION D'UN BÂTIMENT SOCIAL


«d Boulmcne. Râs annasR.fmm IH SO. 81. PO.
Hov MIy AbdeHah Casablanca
• et Fax :{212)05^52^77
&mol:acgentegsn^-co"''
S
SOSIPO
efieoce poJiA Jemo étops-
Sttf Mcâroi/t - CosaSrarco
Jél:0S22972iiO/i7-faK:0S229? 26 53
Emot : S0iiD0C>^nOT.?nQ
NOMENCLATURE AOER
ORIGINATOR: SO.SI.PO
DISP LEAD;STRUCTURE_G.C
PROJ.MGR; A.G-A.A-18/111
CAD FILE:
CHECKER :A.F
.DWG APPROVED
DESCRIPTION
DATE:
CKD I DATE
10/10/2018
•21
[ REV
Sccle
DESCRIPTION
Dwg N":
BY ckdI date
RXia

:A.A DATE: 1Q/iQ/7niB AG-SO-18-610 12


I 3 7
\ J'
1
5
2
F
l'iCi■ :3t5
PLAN:
ONC-
TiC'FIDOM
tr-3
AFFAIF
Œ:
TeAvi15L-AcLhlnFi6Nqs01uUe
EPiAMEHCS
l-';:r.
2C
AA
5'0
ds
Tl
ÎCO
'
0
A
OC
|i•
«c
"M
F
2"' '"'^'
1
c
BCJ'y•-'
SE-
?-'À
tàij•'—
.'0
E'•"■,
22
2
^
2.02 I
-'C
C:
1-
J.
i •j.
130'
T!
ic-::.
CC' _
2
âriG
Cl
120Tt
-n
"/P-:
r;•••.
•.
AtiEjjct-
NC'Ser9
n"-:sfot-:;^a.ioInl
1
1
19j
1A
pncîicn
■i-IL j N

3S0'

5^5u-:
MO-Ot i
90.00 A
90.00 A

_Ncjial
V

••ICRC'
Revision

TN

DISTRIBUTION

Désignation
TIUCRIC NOSIAIL .TORP

! installée
RESEAU

Reg.de N
Tension

Ik3 max

lki max

dU max
1 Totale
Re|>ete
Amoni
NTOOSRIAP.L
RESEAU
Revision
T-

Reg.cle N 1 ~T i->L\
T
21 i.T^
J'XnA.*--
Tension 3^0 V I
3- \
ICA
DISTRIBUTION
cyc DETECTIOM
Amont
?ÇL_v
lA \
—1>

Repere "Ê -S

Désignation -h
SMV

i Installée 9G.0C A

1 Totale •;2C.52 A
7-
Ik3 max 33'4A

[kl max 173S A


Nonr-iai S?x.JfS
c!U max 'V;
5'4
;>C
": M SvS 1 7- •£ .3 E2."*r l S b S'r .i 'b'-ibCtrOI

i- JoGonatlon
o
o
f.b 1 C-onsoftnndM- 1 [90A 1 |5:kVA î |25A 0 1 11 jSO'.V M [SO'.V M |50W 11 1 SO'.V 11 |50W 1 ]25A
ce
Ncma Noin^a! rvorrna) Me'mal No'Tia! Ncna NoriTai
o A mc^iaton

-hz Ar'.oni Ov E' 1 9JB ■ S.JB ■ SJB 1 £J3 1


• î . : :.A ^ . ■V. ' •.
T/k- ■ ■ ^

Lc-naucur | An-ç 12C rr j Cl 1C m Cu 1 On 1 35 n 1Cu 35 n |Cj 35 Ti |Cu 35 T |Cu Cm 1 1


13C n- iC-C 37 rr 'Cl.' 56 m . D w 1 56 ;Tt L' -1 56 Ti iDU: 5-5 n- iDU: 43 m ' DLi
L Mû.'- p'Dt

Circuit IdwTrtal-? 2.32 •: C.2?=: |5 42m 0^ |î,"4=. 1 'l'bM |5.74'=-; 0.6*4 |5.7-m 0.5 S |5.74m C.6*4 |5 74 C. c*; |5 14m C=4 |574°4
4535 4G25 2G2.5 3G2.E- 3G2.5 9G2.5
:.ir,u
r-vCLitrc
Copar-:
^EPEN
iSF~ioor» CVSlCCB D"40-« Typ-: AC CT40-- CT^CK L'aC'K C T-iijK D 40K C 40^ y;
-'■oicc: C'P

:? A 3C C rrA 1: A 10 A '0 A 10 A ■OA 25 A !':.C n*A


Cal DM Ir Dr. ■00 A ■30 A
■3:: A 1 .:;: A • O'O A • 73 A ■ 'l'j A "'.'■j A 25:3 A
in- c-d 3'j A
1 1 ^ :
Ai-ir.i ;in: 2? 23 1 23 3 2 4

cjCKtWA v.-?"-!!!-'! ljA I r.E Avis Tt^chnlquc 15L-Gni

AFFAif^E:
-•d. MOD FICATIONS
cnir.;-.rartie- circuits ib-LCa
■ 'i
C a:-? •91C 20^9 Ncn? : 1 D'' Ul'UC

s
Révision

RESEAU

Rég.de N "N

Tension 35Ct V
1 T r
DISTRIBUTION

Amoni -= .S

Repere ~E -S

Désignation

1 instaifée 90 00 A

1 Totale •2C.D2A

Ik3 max 33'4 A z Z

Iki max 1738 A


L3 11 L3
Ncnrâl Sexjrs
dU max .5 14 =.
» (zO '/y
Op-M

Nb '.•cnîor 11 11 |50W 11 [SOVV 1! cP'.V 11 1 î

A t"nor:.it-on Ncm-a fvc-nral rrrral Nornal '•icmal Ncx-al No'^na N:-!rral


Jdf Ar.oivl SJ? S.E '■m 2 J3 3

Lonau^jur I Afrc ijc n vu i?iT |Cu"


L Ma», SB rr 'CLi- 5S n :DUi 56 m :v-i 43 71 ;D-i B-Bir 'DU: S& T.CU'

ci.-CitcuiL |d--T;ia"û 15/4


h- ■4--: 5.74'.- .14 =< 0'; 5.14". 5 74 I5.74S
;::àD!c 3Q2 5 3G2.5 3G; z

>OLiirc
voparc
T-EPEN
["4C'H, DT-iO' DT-j'. :t-:k. J 4l'K., /:-o [' 40K
^'2toc'..Dr

La! arc Dr •OA IC A i: A i; A 10 A 30 tiA

T i:: A 1. A

;.i: :■■ :ci pn.arcô

BChEMALNlFiLAP.E Avis Teciiniqiie 151-601

AFFAIRE:

vnif.Chantier 10 circuits Tiz-LS


MODFICATIC-NS
PLAN:
3/7-

-<f^
Revision

E-.
RESEAU

Rég.de N "N ifo;


"T
r
3:a,|—•
Tension
i ^ O-,
-i
DISTRIBUTION

Amont

Repere

Désignation

1 installée SO.OC A

1 Totale ■•20.52 A

Ik3 max 33-4 A

Ikl max I73&A

clU max
_NOnnai j SfXjrs .< "A
.. 2

^■C'C- anation

Nb Con5onrt.iti.:r 11 yO'.W 11 M sow î 1 |32A 250'.V c I 250'.V t 25CW


f< mcrvaton f-4c--n.^ Ne MU Nc'i fi' al r«crn-a] Normal No'mai Ne-lia Ncmai NoMral
JeE Ar'.ont SJi S.E Ô.B SJB 5 SJ5 ?
T>x.
I An'o •Srp |Cu 3Sn' [CiT 0n I .35 m |C.t .-Sn* h.-L. n-' .,0 •5 iT |Cu
L p'oî 5-?rT iDU S5 rr "DU: -2n DUi ■DU' iDU: m 'DL' '- ^0 n- • DU.-

d..Ci!CU!l [d-ÏMAlg 5T4N Ha '4 .•2^i S.26N 693 1 .79S 69'3N 179*; 6.S3
3G2 5 3'G^ 3G2 5

E.op:
-'E PEr.
uTAC'K ■40K D 40-% DT4;1-> DT4>. T/c-t AC UI 4C'K r-op; u 40K D"4-j^
■olc-c: or

ai 0-0 0 A OA M A 3C tA •0 A •-3 A IC A
0 A r:: •00 A

:r. ::: paaov: î29

oCh-cMA oNInLAlRE Avi.s Technique 151-601

AFFAIRE;
MOD'FICiTICN'?
. inf.Ci'^rtie." 10 circLiiîs TE-LS PLAN:
• 9' 1
Rf?vi<.ion

RESEAU

Reg.de N "N yi
Tension 350 V

DISTRIBUTION

~z
Amont

Repere TË-_5

Désignation

1 Installée

1 Totale ■20.52 A

Ik3 max 3314 A ' 7'


«L-:-
Ikl max 1738 A
L,:-
Mormai Sf •>: jn
(lU max 5 î4 °.
V

-oporc — — î^- sî^rrr

OG anatioi

^.b Consonnccjc.r \2='f.\' 25aV 1 h2A lk'.V ^'.V l'K'.V 1 I -kW \w*s ÙW
A i-n5rt.iton Nc"Ti:ii Norrna^ Norira! f'^Cirnal No'nal Ncnal No-m ai Nprrrai
Jor Ar>onî SJB i.JB ^ .S..E. e SJB c JB -3 SJB 3 SJB 3
T-/Z-Z-
.onouc'ur
Jt ;Sn- | | 33- tr |Cu 0 m S5 n '^u 35 Ti h_.u 35 n 35 n- Cu 35 ir |Cu 35 fT |Cu
L Ma:< p'ot 73 ir ;DU" 7C tr 'DU' b! n CC 6 ■ Ti CCi 6' n 61 rr cl m 'CC- 6! n- 'X,;.. '

d-.CircL.it |d.j Totaiô" 1.79 X |e93°.- 1.79 6 93 OX 5.14 ! 39 X. 6.53°: •.39': |e~ •39°: |6E~ 1.39°: |65? 1.39°: |653 139°: 13.53
7: aciio 3 Si 5 3G2 5 3G2.5 3G2.i 3G2 5 5Ci2 5 3G2.5
r.outrc-
SopC;r{
3EPEN
~ D 4'jK C~4j's T>po A: — ëtTÔT

C -al Pre- Dr. OA •0 A 32 A 3C n-A 16 A 16 A •6 A 16 A ■6A 16 A


In* ;-.i 33 A 323 A 16;: A 1 A 6'j A 3 A 16; A
i.:::n: :;■ o-:g pi.igc: 123 3

BChEMAL.KIFiLGMRE Avis Tpchnic'jq IBL-HOl

AFFAIRE:

nif.Chartie.' 10 circuits TE-LS


MOD FfCiTICNS
PLAN:
5/7-
1 1_; A;.r.r: Ncn^ •'-Me' 'JlMt:!
Rpvislof)

'E-L;
RESEAU

Rég.de N "N

Tension V

DISTRIBUTION

Amont

Repere TE-.S

Désignation

i installée 90.oc A

1 Totale '2C.52 A

Ik3 max 33:4A

Ikl max 17 38 A
Nonr.al Sexjr$
dU max 5 M^

opoi?

- OC. anauo.i

\b .■cip-onna'jC'f

Nc-'ti.i
iP ^

P'Ot. Gl rr

tcuk |dUT:45l^ 1.3^

3G2 5
.CLUrc
Sopin
-'£ PEr,

r âl or ! ir Dr,
•r :--i •:? i.

SChEWALNIPILAPE Avis Tf»ctinlqiii3 15L-r>0i

AFFAIRE:
MOO Ft«::AT!OKS
L.nif.Chantier 10 circuits TE-LS PLAN:
NcrriT . 1_.1C'
R^^vision

RESEAU

Fteg.de N "N

Tension OS? V

DISTRIBUTION

Amont '= CL f,'

Repere "= ZlV

Désignation T.
A 390 V
T

1 installée 75 97 A

1 Totale C.CC A

Ik3 max 30'5A

Ikl max 1573 A


MofTTâi Se>: jrî
dU tnax :■ 4C ^

-•l'pcr--

--.■■D anatici

r.b Con2ornna:t:r 1 I SOrVA


M I -!v:r:.iton Nc--na

J-3r Afiont

Lorouour I Afrc- 1C rr [ ClT


L Ma- p'ot
Citci.it |d^T:îa!-: 5,42 N

:'EPE'

^h-cMA wNlriLAI-E Avi< TMChn!(]u^^ 15L-hi01

AFFAIRE:

'..nif Charrie: 10 circuirs Tr-CLIM


. 3-- ■ 1
MOD -ICITICK?
PLAN: ^7-

//
MAITRE D'OUVRAGE
SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES

coNsruticroo'N €"un mro'Mmrsocon/:


€•£ sosypo

/? ^
yaf2jJesh
esyri -c f
Phase DCE-22-11-2018
ya[2jDesi(jn ... PROJET : CONSTRUCTION LOCAUX SOCIAUX lE SOSIPO
Altûer dAnfiUiclurt/Ontirieun^lie Deri^n E' -tmif:^(lÂsi^né/^DfiOofr PHASE: DCE UTE: 22-11-18
Vue 1
i£. RuÊ pf>ukvt c<u .Tel OSZlZi Zii-Zi O'^Z-'u l'(.O03'tT
m
tp'.r
n
v\
'ixi^
ft
$Ê-
•îfsU
&
%
m.
afl
S
i^il
.ii'
il
:i4 n
>>î
-i m-.m
A-r
î
m B
.•»
ï?)
;fT
m
*>^>1
«•y
l-'f
t-s
ya[2fiesiqn... PROJET : CONSTRUCTION LOCAUX SOCIAUX :e sosipo
Aleûertf^infiiMure/OnUneure^À •Duyn 2-maif:^[2Â!ijn»^»fioii.(r Vue 2 PHASE: DCE ] \JE\ 22-11-18 12
iS". R.ue lif'LAi au j'C'U). icj^cme cwsflblflkvcf ."'«l --i'-Zi'- - f h*
5>
1%'J!
fS
: t
.i
i
m
>eï
^
yal2j0esijn ... PROJET : CONSTRUCTION LOCAUX SOCIAUX DE SOSIPO 0]
Attlitr i^Arefiitecture /Onleri$ure êz dt "Design ï-nwj/.'yafzdesi^nSytifioo.fr 13
Vue 3 PHASE: DCE \TE\ 22-11-18
i?,. Riue ^onn.t rf ujf'ui. .Tei o5:ûz- z.'i Z(-y-y -
-•V V
P
TM
I
*v
i
«
•VA-
y. .
h
î- 'i 7-' 1- •• a^r'<' • • r
m
■ /••:]' :f -.. i :'T .1
fifSîI U
t
r-:
Li
4^:3
•5:

O Murde oôture
O
O
LO

L.T
w.c
(♦0.2a \

Local technique

infirmerie

Attente

LT) Guichet Kitchenette


Archives

Sa e d ab utions
O
"O

Réfectoire Salle de pnere


H
r JU Hers!
41^
35 Pers.

O
m
H

SHO = 205.6 } nV
2 025 n
SDO = 190.1 ) rm O
2:
H
•TO
Entrée Pnncipale H 7^
r^ C
rn o
H
O 00
O O
LD
00 2:
r
5?^ o
n
>
c
X

5^ 5?^ 00
400 O
n
5^
>
5^ c
6^
a
m
00
O

/
7
M

I^
5

2 125

300 1 825

500 500 500 500

UTT
CM.
~ Limite etage
Mur.de clôture
o O!
o o

MCF2t}

*D
CM
CtlH CfcLW 3

PCFT V,h+FP
CM

W0.2Q
w.c ■«-

115 25 £ o 334 D 250 10 230 25 50 10 1


o
m ^^325
Local technique
EXT

C.EUC.E UC.E C.E î


O
hfirmerie
O
CM
E
MCFIh À
Attente
EXT 13 •-0

Archives m 5
O
Guichet o
oo
Kitchenette y O)

> m
Salle d ablutions
25 475 10 250 10 45 H
Voire Détail
ID
MCF1h CM
O

o Q n
o
□ D □ n.i m
Z
m 00
Refectoire 2 Salle de pnere . H

lO 30 Pers. C
31 Fers.
o o
n
H
990 10 475 25 475 25
m
o
E z
r
DPAHôOx:
O
n
n □ □ □ ' n ENS Vitre >
C
X
n □ □ □ I o C/3
O
EVT^i EV1 '1 EvT J30i n
/MCF^
LO
MCF2h
Entrée Pirocipaie /Ç^ ^ >
« C
ktmite ét^çe X
a
m
0.00 C/3
SHO 205,63 m Bac Plante O
C/3
en BA
SDO 190.19
200 1 025 475 525 ^J0Q__15 O

15 200 2 025

/?_v
/ T
?
-•c" ia
5. s
?

s:
3 S
•3'
S
s-

£
s 1
P 3

-¥ 1 1 ^ 1 / ^ ^ ^ " î,
O ^

!• ' 1 100 1 i , l 113 „ 300 |, 112 L,
^ '1
550
1 h
500 500 500 500
1 63,

MCF2h MCF2h cnàssis f>aui


CH.H 10 CH.H 9 CH.H8

ttT
G.T
>0
<5^
91 87 90 90 83 84 15 86 86 86 86 25 I 75 50

'7'
PL
KS] ^ 1
?3

Oi
>15 100 160 t|25 SI
o $

90 90 75 92 93 382 25

\ rvu
220

<M;k O
car

w
H

"80 —80 >


lO' A 25 180 S 81 .51 .,10 210 â' 10 i15 140 195 140 25 475 O n
r^
o
Vestiaire du 186 110 8C z
C/3
Personnel
H
85 Casiers m
H C
'PA2(90»230) > n
n
X
-
3 O H
m
3.79 "
o
PAZ(V0xZ30)
-1. Vide sur RDC Vestiaire des
z
kS.VVv'W.
r
5Q 80 .Si 400 250 10 185 chefs d'équipe
^—tsp—^ EXT EXT
O
n
215 80 >
Pots Rantés
c
X
uo
30 Casiers
O
-O
CH.H 9 CH.H7
n

EB' ^3.8 >


c
GC€ CH.H9
X
MCF2h
a
IVICF2h
w
C/3
O
00
SHO = 230,74m^
o
SDO = 208,24 1 215 385 25 475 75

2 175

-c.
» ^
^ r
Ki
2. 3
? sr- a
^ i-
© à es
*

S ^ !

i 2-
© 2 a

a Q
S-

2 17^ H-
?
S

1 100 525 550

500 500 500 500

± V O G.V—

LQ- -
G.V-

il -> 4-

à b r s: f
117
t \ Exutoire de 1m^
avec commande
automatique
au RDC
Tl "V
|—
>
Z O
>
S
a
H
m
z
>
O n
m
o
m 2:
co
H

m C
;d O
H
C/) O
en
m
Z
7.4 r
O
n
>
-G.VMè^ c
G.VMC
X
en
O
n
Vide pur >
jardinière c
X
-o.v- il
m
00

f O
00

a
m
o

2 175
«

M
+7.40 o o
"<T ^

CM O

+3.75 DCF2h S

■i^r M(te7«A

+0.10 +0.10
±0.00

Coupe B B O
O
c
O
m
H

n
O
z:
H
+7.40
C
O
H
O;
lin •^1 O
z:
r
O
n
>
C
X
C/3
O
+3.75 oo FEh DCF2h n
>
I C
X
L-rt
tn
C/i
O
c/)

±0.00
F
+0.10 Salle de pnere Û.K)
/p
Coupe A_A
"C-
^al ... PROJET : CONSTRUCTION LOCAUX SOCIAUX DE SOSIPO
Façades: Principale et Arriéré PHASE; DCE » TE;22-11-1B ECH : 1/75 P6
08/
08/
O/t' 018 Oi-l^ OIC
OU. 09Z ^ 011 or'''^05 '^ OPZ 01.^ 0t?"0l. 0^8 ov
0) N
c\^
->
CM
'QJ
ot^l. 098 OU
CD
M.
OU ^09 + oie 0/ 081. 09 OU 09 Ole ir ep ozz
OIP 0L8 OIP 018
08/
08/
LO O)
gi
g^i N n
lO CD ^1 5 I
OC
O "D
+ 0
M
5 1^
j: 5
I 2S
? ^
= ?
+7.40 -V -V -+ gI
^ a
Terrasse
^ t.
n
S S

+3.75
1 er_EtagÊ.

4
S-s
^ ,s

S..
'^VÀv//.
+0.10
-5
Wa
Rez de chaussée Q>
O
Q)
Q.
o
Façade Latérale Gauche CD
V> m
t— H
m
S-
n
CD
W o
z:
O c/a
0)
c H
o 73
CD C
+7.40 (P O
H
Terrasse Q. O O
3. O
CD
z:
EV9 CHrm ew.Mi2 CM-HII
r
o
n
>
c
X
oi r- C/3
O) CM
Légende façade O
Surf, O
PI o
Enduit projeté teinté dans la masse ___ >
+3.75 a
l_ec_EtagÊ Couleur à définir . 294 X

Menuiserie Aluminium Laqué Gris w


C/2
O
C/3

+0.10
Rez de chaussé

Façade Latérale Droite


Limite étage
M
- i
^0,
I
5

II CH.H1 CH.HB CKH


2

O
5

^ ?»

©
Infirmerie

Anenlê
I I 12

0
Kitchenette Archives
aWe DKltlphS

i
g

♦0.10

T)
Refectoire
Z O
c-M
O rn
Salle de priere > H
l—
m

z O
> o
O
m
2:
00
:v H
u
o
♦e.to
a
n
H
# O
2;
0.00
r
O
n
Légende revêtement sol >
c
1 Marbre local Gris Tifeit (ep 2cm) X
C/3
Seuils des portes
O
Caniveaux Ablutions
o
H-H

Carreaux Compacte d'Importation U3P3 : 40x40, 45x45, >


2 C
30x60 ou 60x60 (contre marches)
X
a Carreaux antidérapants 30x30
m
Revêtement carreaux local grés cérame
4
(Sol et Murs)
O
Marbre local Gris TIfeIt C/3
5
(Marches Escaliers ep 3cm. Plinthes Ep 2cm)
Dallage périphérique BA + Carreaux Revsol o
6
+Bordure

7 Revêtement terrasse toiture carreaux ciment 20x20

8 Paillasse Cuisine en Granité Gris

Peinture Glycerophtalique Mate (Murs Int. et


g Plafonds) Couleur à définir
/ -c
:o ia

?r
M
2 ^
? 3:^

11 5

p. a
G.T
^ î,
s
iri a
PL a ^.5

fi -M
H-2.2

II
X' '

S
5<
C
Vestiaire du •j
i" a

Personnel
Vestiaire des
chefs d'équipe
H-2.20in

3.75
T)
Vide sur RDC
Z O
o w
> H
r—
m

z O
> O
0
m z
1
C/3
m H
>! a
EP Q
m o
H
O
2:
r
O
n
>
Légende revêtement sol
'
c
X
1 Marbre local Gris Tifeit (ep 2cm)
Seuils des portes
O
' Caniveaux Ablutions O

Carreaux Compacte d'Importation U3P3 ; 40x40, 45x45, >


2 C
30x60 ou 60x60 (contre marches)
X
3 Oieii 1 edUA di ilidei d^idi(t& 30a30 - —< xt
m
Revêtement carreaux local grés cérame
4 00
(Sot et Murs) O
Marbre local Gris Tifeit C/3
5
(Marches Escaliers ep 3cm, Plinthes Ep 2cm)
Dallage périphérique BA + Carreaux Revsol O
6
+Bordure

7 Revêtement terrasse toiture carreaux ciment 20x20

8 Paillasse Cuisine en Granité Gris

Peinture Glycerophtalique Mate (Murs Int. et


9 Plafonds) Couleur à définir
-C-
280 ■7^
? r
CH.H 9' (280x40) Ail. 2.55m S M
-(1U) Vestiaire Personnel s ï,
Vue en Elévation 2 ïr
-ETAGE
7^:: '—:7's: 7"
"77^ ,XV 1
/ \ -• I
——

\
2^!
I - 'x

2^ z ZÏ3 \

2 2 / /\
P 5

rj

CH.H 7 (375x40) Ail. 2.55m-(2U) CH.H 8 (350x40) AH. 2.55m- (2U) CH.H 9 (475x40) Ali. 2.55m- (3U) sa
n
sa i5
g'

Vestiaire personnel -ETAGE Dch.AA^C./Vestlaire chefs d'équipe -ETAGE Vestiaire chefs d'équipe et Personnel-ETAGE

76 76 76 76 76 76
+ + +
72 72 72 72 72 84 84 84 84 475
+ + ^
375 350

Vue en Plan
67 67 67 67

280
Vue en Elévation

^ M
X' 7 \
7

CH.H 10 (500x40) AH. 2.55m CH.H 11 (340x40) AH. 2.55m CH.H 12 (125x40) AH. 2.55m s|
10 ^

Vestiaire personnel -ETAGE Douches chefs d'équipe -ETAGE Vestiaire chefs d'équipe -ETAGE
"r® S

81 81 81 81 81 81 82 82 82 82 58 58 O 2 T3
+ + + + + X O 7^
500 340 125 > ^ O
-+ + + Vk m
2? 2 tn
Vue en Plan c/5 o H
i—
Vue en Elévation >
H
C
n
TV -y T5C -y /\ —TV X)
y/ \ /y \ y/ \ / \ / \ / \ m o
/ \ / \ </■ ^\
\ y/ /T \ > z
00
\!
H
7^
CH.H 1 (300x50) AH. 2.30m -(2U) CH.H 2 (350x50) AH. 2.30m CH.H 3 (230x50) -(3U) >
O
G
O
Salle d'ablutions/Att. Inf./ >
Salle de prière et Infirmerie -RDC Salle de prière -RDC o H
m
Local Tech. -RDC O
Z
r
O
n
72 72 72 72 84 84 84 84 73 80 73
+ >
230
C
300 350
-+ X
C/2
Vue en Plan O
n

Vue en Elévation >


c
■ ■

l Légende Menuiserie ALU Intérieur X


TV
/ \/ \\ / wv Aluminium Laqué Blanc
¥ "cr
©
X X @ Vitrage 8mm +Adhésif
A m m
C/î

Vitrage Stadip 442 o


®
CH.H 4 (140x50) AIL 2.30m -(3U) CH.H 6 (220x50) AIL 2.10m CH.H 5 (164x50) AH. 2.10m Poignée Alu Même gamme profilé
o
L.T/WC Inf./WCs Ablutions -RDC Local technique -RDC WC ablutions -RDC Panneau Stratifié Couleur à définir
®
Panneau Composite Alu Couleur à définir

66 66
70 70 70 77 77
Légende Menuiserie ALU EXT
lAluminium Laqué Gris-Gamme ADM-Série MASAi-212/213 /3.
+ 'Poignée et Accessoirs même gamme profilé
140
220 164
-+
Vue en Plan
Vue en Elévation
#
^r
f\ Sa_
M
1? ^

^ I -
il ^
s

?. a

S ça
co
|4
CNji

7^

o o
m m
o"
CM

EV1 (70x180) Ail. 0.5m EV 2(160x180) Ali. 0.5m EV4 (70x230) AIL0.20m EV 5 (100x230) Ali. 0.20m Ensemble Vitré- (370x230)(1U) -DPA (160x230)
■(7U) Réfectoire et Cuisine -(3U) Réfectoire -RDC -Douches personnel - Vestiaire chefs d'équipe Réfectoire-RDC
-RDC ETAGE -ETAGE 370 „
o Ç
50 160
+
160
si
Extérieu
o 5^
a o
LU S»
CA Tf.
70 160 Intérieur
-h 70 100
Vue en Plan
+
m z

Vue en Elévation "CD 9


^ O
3 m t—I
cr Z m
CD O H
Crt t—
Ferme
porte
hydraulique n
7 m
>
o
z
f— 00
c H
-n
> C
O
n
>
O H
m
o
z
r
o
n
>
c
X
C/3
O
o
l-H

F1 (70x180) AH.1.10m >


EV6 (215x200) Porte Aluminium EV7 (175x180) Ail. 0.50m Ensemble Vitré (315x230) (1U) -PA1 (100x230) C
-(1U) Cuisine X
Escalier -ETAGE PAE (90x230) (2U) Vide sur hall -ETAGErz Infirmerie-RDC
-RDC
Terrasse -Etage Intérieur
-I m
u
w
Extérieur 00
n
B Intérieur
O
in

70 57 101 57 O
Extérieur
215

Vue en Plan

90 59 175 59 90 216
+ 473
+■ 315
00 ^

Vue en Elévation Vue en Elévation ~S. ^


Ferme porte
hydraulique \= <î) ?- I-
?
5 ^

Porte Porte ^p r
a
Coupe feu Coupe feu
1/2 h 1/2 h
^o t.
^
g"
a ( 3.

<î)

Grille de
Ventilation

100 90 80 90 80 70
+■

Porte Aluminium Porte Aluminium Porte Aluminium Porte Aluminium Porte Aluminium Porte Aluminium Porte Aluminium
PCFT (90x230) (1U) Porte Alu ^ É
RM (100x210)(2U) PA2(90x210)(3U) PA3(80x210)(2U) PA4(80x210)(1U) PCF1 (90x210) (1U) PCF2 (80x210) (1U)
RDC -Etage WC Infirmerie-RDC Archives-RDC LT-RDC Local Technique-RDC Couleur à Définir
RDCiInfirmerie RDC:Salle d'Ablutions -
P3(70x190)(23U)
Etage:Vestiaires
WC-RDC et Etage •f

Vue en Elévation Détails G.C Extérieur


Ferme porte D O
hydraulique O
ûj m
Main Courante 040mm
m
H
Tube Métallique 015mm >
@ Tube Métallique Carré
CL H
CD C
n
20x40mm o TU
o m O
/
■o -o Z
88 88 88 88
m X H
Barre / CM
385
CD- m G
Anti-Panique c/)
n
H
o
z
r
Coupe Elévation O
n
>
c
Porte Aluminium Ensemble Vitré Porte Aluminium X
00
PAE(90x230)(2U) (474x230) PAE (90x230)(2U) O
Sortie Secours-RDC Entrée -RDC S.Secours -RDC n
>
385 G
Intérieur Plan X
M Legende Menuiserie ALU Intérieur
m

Extérieur Aluminium Laqué Blanc


Détails M.C Escaliers Vitrage 8mm +Adhésif
(Longueur 12.50m)
©
Vitrage Stadip 442
© o
Main Courante 05Omin Poignée Alu Même gamme profilé

90 46
+■
200 46 90 Platine de fixation ®
Panneau Stratifié Couleur à définir

Panneau Composite Alu Couleur à définir /h.


474 Légende Menuiserie ALU EXT
Aluminium Laqué Gris-Gamme ADM-Série MASAi-212/213
Vue en Plan Limite Mur G.C Poignée et Accessoirs même gamme profilé

j
ROYAUME DU MAROC
HOMt O^àêm* SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES

SO. SI. PO.


CE
VtArTRE Dt)lVRA(ï

SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES


SO. SI. PO.
Immeuble Espace sans pareil. 5ème étage, lotissement .\ttaoufik.
El LITË Sidi Maârouf - Casablanca
Té! : 05 22 97 26 62 / 67 - Fax : 05 22 97 26 53
SOStPO Email : contact@sosipo.ma
m LS
CONSTRUCTION D'UN LOCAL SOCIAL
0 AUX SILOS A CEREALES DU PORT DE CASABLANCA

^rrty|rE-^£$ ARCHim'.TE Al TF.l R DE l.DF.LVRE

■. ■ YounesA' ami j_»arouMi - A'cbitectc DE.NA

BLREAl OF, CONTROLE


BET nRLCTVRË
s s ARC CSNI IE TECNITAS
W.' i i.atU'ïsi»»» r»i c8aj7?8M Fm
Vestioire du «rtAMNASt
Bkd* peine
Personnel Emiil: 'frT>U'^ni«*'iar< nu l'Umjto ic<'imam^hitvi>

ECHELLE : 1/50°

E2aE-L ELECTRICITE : Plan Eclmrage et Eclairage de sécurité

ëœDi Indice Daie Remarques

12/TE-LS
M

EP ^rcwiiène
Bi3rr$-i|S

30,74m'

•[ imite étage

Bsaaë^go^asSââs^Mtssggg^ LEGENDE

nr^LS r O
fie PANEL LED 32W

quç GC
INTERRUPTEUR SIMPLE ALLUMAGE ET ANCHE

□C ® BOUTON POUSSOIR

10(M DC <5 INTERRUPTEUR SIMPLE ALLUMAGE

ES DiC 4:^ HUBLOT APPLIQUE LED ETANCHE


E4
3iC HUBLOT PLAFONNIER LED ETANCHE

ES LUMINAIRE LED ÉTANCHE APPARENT

') OiQ^^ m SPOT LED EQUIVALENT A 2x18W

^om. ctoire aile, -de U «


SPOT LÉD EQUIVALE>rr A 2x26W '
)0|Ct
«o
30~Pèrs
S

)OC*. 3/TE LS
DETECTEUR DE MOUV/EMENT

)Ot:^
)OC^ □ □ L )0
)00€i )'o
o
C)
ê(3c^m)ê (D
0.00

k 205.63 m' -CJ


ROYAUME DU MAROC
SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES

SO. SI. PO.


08 08 GC
MAITRF OU{\R\C€

SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES


SO. SI. PO.
a Immeuble Espace sans pareil. 5ème étage, lotissement Anaoufik.
Sidi Maârouf - Casablanca
Té! : 05 22 97 26 62 / 67 - Fax : 05 22 97 26 53
SOSIPO Email ; contact@sosipo.ma
:
CONSTRUCTION D'UN LOCAL SOCIAL
oooo AUX SILOS A CEREALES DU PORT DE CASABLANCA
jm
I3/TE
© ^aCHntCTÎ AlTT-t-R DF I.OflVRE

2 . ■. You"CS Ai^"" L^arousâi - Architecte DE.NA


MÀr,»ifiu66uin4t(A^ d2l/i4mipm 2
S)
1 BltT STHLCT1.TŒ

GENIE
BCREAl Of-CDSTROI^

TECNITAS
VestiQire du AT3/TE=Ga^ TH i»22777B3e Fw (BZSnZZS
Rue Sliâ« 4-Rand point Hmwi II >
Personnel ■ s'a Sl2i73ia.a.u" Ixni
6/TE cs;=:
85 Casiers
AT2/TE OND
ECHELLE : 1/50"
ELECTRICITE : Plan Prises de courant. Attentes et PIT
3.M
DATE;

Indice Date Remarques

*
^rcdtnière f
0 0

D.74m'
^^ - 2

OOOOOOOOOOUUUUUj^^wwww^ ^ I \rr\\i^ 4tn<3P

3Qr ^^2r:.f>99-9-Q-99:9:9;^nnr^ Q^QD oo o ©e ^004)c


DC à c LEGENDE

^5*5%!!5,
DC c BLOC DE PRISES : ONDL^EES 1 NORMAL 1INFO ITEL

IphrirÀ E) LS
r

=§E3SM2AT: ©
73 PRISE DE COURANT r!OV :p.T

DC -L ;
□C ©
Infirmene
ytE- LS AT4/m
qe PRISE DECOU'R.WTrOV:P*TETANCHE

30(» CHE/l
i ' Ekctnqac MonophtMC
Atte Tte LS
ffiJl P2/rE-LS DiC
3 f H F/ EzLS
Alton. Eleanqac Ondukc >

:)Oia"'(] lie TABLEAU NORMAL


Archives

:)0!0 /TE-LS TABLEAU ONDULEE

)oiQœ fyc K ARMOIRE INFORMATIQUE ET TELEPHONIQUE

Ferai rt 4fectotr« Sotte--de -


c fWI
P4yTË-Lg PUNTH ELECTRIQUE SOXIOO
35 Fers. 30 Fer

P3/TE-LS □ □ )D Q> PRISE INFORMATiqUE

)OCM © PRISE TELEPHONIQUE

n □ PRISE TELEPHONIQUE MURALE

)OcM\ COUEOR RAPIDE I LTiTTE DE PASSAGE

)OCft
au

- -o
##
OQO ^ ^ r^ ni

aoo
ROYAUME DU MAROC
Oàmm Kowt CMMb hout SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES

SO. SI. PO.


000 0
1 a
NtArTRf. ETOlVRACiE

SOCIETE DES SILOS


SO. Si. PO.
PORTUAIRES

Immeuble Espace sans pareil. 5ème étage, lotissement Attaoufik,


Sidi Maârouf - Casablanca
Tél : 05 22 97 26 62 / 67 - Fax : 05 22 97 26 53
SOSiPO Email ; contact@sosipo.ma

CONSTRUCTION D'UN LOCAL SOCIAL

O O O Q O
0 AUX SILOS A CEREALES DU PORT DE CASABLANCA

AKCHlTtCTE AIJTHL-R DE LOEUVRE

2iktifn... Younes Ala""' L^arousai - Afçyiitecte: DEJMA


y®k<Ér<v*etatd»l'4^tiwje» é2U^Êmâm

ai."RR.\i: DE CONTHOLE
BETSTRCCTURE
SENIE TECNUAS
Tel M222778Î8 F.» 05222^82»
vestiOire du Rue Blida 4-Rand point HMMn II - CuAblma

Perspnnel 2'SI&aS.22a52" l'fwi < EiTiAil: 'crT'msjntc^rg mj <»ijTiiiiiM>n-nuj.^gindil

85 Casiers
ECHELLE : l/SC
ELECTRICITE : Plan Videosurveillance
l

Indice Date Remarques

EP

30,74m'

imitP ^tn<3P> ■

O çy'&f^'O c

7D ICI
□ C
P r) Local technique

Infirmerie LEGENDE
L.M

DO(M Attente
CiC

:)QO( i CAMERA MINI DOME TYPE INTERIEUR

Archives

)OiOÇ CAMERA FDŒ TYPE EXTERIEUR

)Oi^
Réfect^e, Sa!Ie de prière m CAMERA PANORAMIQUE 360°

JOtK - 35- P-er-9-. 30-rçrs: G



)obt
□ □
-c: )0
70
r
O
OQQ
O.QO
ROYAUME DU MAROC

Chteis hout raut SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES

SO. SI. PO.


\ /
V
\ B MArrRE ffOl.VRACI

SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES


SO. SI. PO.

&=z 0
SOSIPO
Immeuble Espace sans pareil. Sème étage, lotissement Atiaoufik.
Sidi Maàrouf - Casablanca
Tél : 05 22 97 26 62 / 67 - Fax : 05 22 97 26 53
Email : contact@sosipo.ma

CONSTRUCTION D'UN LOCAL SOCIAL

O O O O O 0 AUX SILOS A CEREALES DU PORT DE CASABLANCA


ARCHITECTE AlTFm DF l.OFI VRE

Younc» Alami - Architecte PE-NA

* 1 BETSTRUCn.RE

Ane OEîNi lE
Bl-RFAl I* CONTROLE

TECNITAS
r.l CB222W8M fax.(822278228
Ru»Bliâ«4*Rai<i poini Humi II • CkMUanca
Eflui] tTT.Hj«jnif\ar< nu -^lamili* tiim

85 Casiers
ECHELLE : 1/50°
ELECTRICITE ; Plan Détection incendie
■f3.«0
Vî^e sur RD
Remarques

EP ^ard+nièw

30,74m'

Baiaigao^o.o4s.slll
1 imitp - . ■ ..

* m
n QC
□ L tD
Local technique!
-I gr
rmerie
o:c
L.M

DO(M Attente

:)aoc
:)0\oa-
î cio^
)OiQX □
xxft Réfectoire

35" PêfS: 3 30 rers

□ □
)OPi
)OC^, B □
)0'cft c vrnMlvra I Y )0
)OC^i )"'0
c
yob^-i -o
OOQ ^—<=»—

0.00 1
■4
2Q5.63 m
ROYAUME DU MAROC
X SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES

SO. SI. PO.


MACTRE O Ot VRAUb

SOCIETE DES SILOS PORTUAIRES


CAISSON D'Extraction N*02
/ SO.SI.PO.
a Zone = Kittfier^eta. Intlrmerle. arenivee
DeOil = 850 rn"/h , 0200 mm
Poids = 60 Kg
l
\Éb^ J
/rm J ImmeuDie Espace san$Daren. Sème eîsge.
Sipi Maàroul Casaoïanca
lotissement Attaoufik.
unitte Exténeures Tel 05 22 97 26 62 / 67 - Fax 05 22 97 26 53
CAISSON Air Neuf N°01 SOSIPO Email conQct@sosipo.ma
Zone = Vestiaire Perso
Zone
' Infirmerie 3 Kw DeDIt ~ 4225 m'Ib . 0500 mm

C VMC
Zvie = Local technique 3Kw irrevereitM CONSTRUCTION D'UN LOCAL SOCIAL
Zone = Local tecmique 3Kw I
CAISSON D'Extraction N'01 AUX SILOS A CEREALES DU PORT DE CASABLANCA
Zone = Vestiaire Perso
Débit = 4000 m>/h : 0500 mm ARTWTCnt Al-niR DE LtKl-VRE
Poids = 60 kg
2 > Youncs 1 «33roussi - Arc^ittcctc DC.NA

:
' r» ; ''f. 'T- -T»--i
' * SS'^ShI
CAISSON VMC
2or« = Bdbment Social 81 ■REaI D6 CONTROLE
RCTSTRUCTIRE
Débit = 1700 m'Ai ; 0315 mm
Poidg = 60 lifl ARC QENOE m/mm tecnitas
Irl IKZZTTXW Fu 16ZzrBZ2g
Kue Hbd« vRoaid E^m Hsaan II C laahlttxa
Ijiuil M»n rru* -irimiti'a-7)iU4»b*-nuiL« «im
t''i' • ">» .11.1^ il .111
WSSmm
Gaines circulaires galvanisées avec protection goudronnée. CAISSON AjrNeUN'02
Zone = vestiare cfiefs d'eqwpe
Débit = 1500 nf/h , 0315 mm ECHELLE : 1/50°

J-H _L
Poids = 60 Kg
Lot : Climatisation / VMC
DATE;

0.5000 CAISSON D'Extraction N'03

-—» J
Zone - Vestiaire cheb d'équipé
Débit = 1500 iti'/h : 0315 mm
1 [ndice | 1 Date 1 1 Remarques |
1.0000
Poids = 60 kg

vide sur
jardinière

m
n
TERRASSE

OûOO'©'©'<JC CMMa noul

O (J
* ©0'
r" •-» rjoiBo cj mj
^125
4 É xia cji c

1
15
h L_.
11
r.\ :■

:)0^! I
!1

DOO^ S a

s
9
^0:0( 7

* 4
I w
:)0.oc e: 36()k20G
M \
2

1
a
)OOC on
^5^ Casiers =

mu
)OOC " 1 ï • 3.501
J • Vide, sur RD .a
N ' CgsierSj
J k -[3'- 3S0200 liSI
)OOC
)OOC|
)OOC' □ :ir
4- 4^
É
)OOG Ward+nïèpe f
QéQgQn^ XXrsr^fnr^nnooOQQQ ooooooooo 4- -4

^ ^ ^

RDC ETAGE
Arrivé» d'eau

EF PEhd • 90-