Vous êtes sur la page 1sur 52

2015

MV O C T O B R E

NUMÉRO #4

B R EI Z H C O N NE C T I O N

S É P I C E R I E S
SCANDALE DEaddition est salée !
dragées au poiv
re, l’

ÉMOUVANT :
ELLE SE BAT POURR
EMPÊCHE
L’EXTINCTION
DES MENHIRS !

INTERVILLES
MENACÉ !
Mékeskecé ?

édito

A
mi lecteur, tu tiens dans tes mains un numéro
de Faits Divins, le supplémag de In Nomine
Satanis/Magna Veritas : Génération Perdue.

Cet extenzine de jeu de rôles contient un scénario


(ooOOh !) et une aide de jeu (aaAAh !), ainsi que des
nouvelles et quelques bêtises plus légères pour vous
permettre de faire jouer à ce fantastique jeu avec
quelques amis triés sur le volet, tout en vous en amusant.
Mazette quelle chance vous avez !

Ce scénario Magna Veritas, « Breizh


Connection », vous plonge au cœur d’un trafic
d’humains croyants transformés en soldats de
Dieu à leur âme défendante. Du cœur de la cité où
vos personnages se font embrouiller par un ancien
collègue, au pays du chouchen et des menhirs,
ils vont devoir louvoyer entre traquenards, coups
fourrés et parties de cache-cache pour échapper
aux médias (enfin à un journaleux coriace) pour
finir en apothéose lors d’une vente d’esclaves.

L’aide de jeu fait le point sur les humains,


de dangereux ennemis lorsqu’ils ont décidé d’ouvrir
les yeux sur les activités de nos amis à plumes et à cornes.
Bonne lecture et bon jeu !
UN SUPPLÉMAG POUR
IN NOMINE SATANIS/MAGNA VERITAS : GÉNÉRATION PERDUE
UN JEU DE RÔLE CRÉÉ PAR CROC
ÉDITÉ PAR RAISE DEAD EDITIONS

Illustrations : Gwenal Codet-Hache, Stéphane Cocheteux, Christian Gaudin, Christophe Swal, Radja Sauperamaniane et Olivier Sanfilippo.
Culs de lampe : Pierre Radice
Plan : Olivier Sanfilippo
Scénario : Jim Gaudin
Aide de jeu : jeff
Traduit de la langue divine par : Vlad Croitoriu, le stagiaire roumain
Nouvelles : Ebenezer Dickens, Laurent Sarfati et Fabien Deleval.
Mise en page : Michelle Aflalo
Design graphique : Julien de Jaeger

© Raise Dead Editions 2015


2 square Hector Guimard, 78960 Voisins-le-Bretonneux
SOMMAIRE
AIDE DE JEU : LES HUMAINS
3 Les médias
4 Les services secrets
7 Les militaires et paramilitaires
9 Les sociétés secrètes et sectes
NOUVELLES
12 Ça presse, par Ebenezer Dickens
Laurent Safati
12 Andrealphus, prince du sexe, par
, par Fabien Deleval
13 Joseph, archange de l’Inquisition
SCÉNARIO : BREIZH CONNECTION
, je vivais heureux
15 Première partie : Dans mon H.L.M.
Mon cul !
16 Scène 1 : L’amitié est éternelle…
18 Scène 2 : DJ Had aux platines !
issants
23 Scène 3 : Pas de pitié pour les cro
vous gagne !
26 Deuxième partie : La Bretagne, ça
lité ?
26 Scène 1 : Les Anges et la télé, réa
29 Scène 2 : Full Metal Gariguette
te
38 Scène 3 : Dans ton cul Lamouillet
40 Épilogue
43 PNJ
Les humains
La vraie menace ?

« Je trouverai ma joie à leur faire du bien. »


– La Bible

« Mouais… Je crois pas que la réciproque soit vraie avec nous ! »


– Bobby, Ange de Joseph

Eh oui, on déconne, on déconne, mais si le plus grave LES MÉDIAS


danger pour les survivants du Reboot, c’était les « Les médias sont des instruments dont se sert le
humains ? Nan, pas madame Michu et ses bigoudis. péché pour imposer à l’opinion publique des modèles
Non, l’humain vicelard qui s’est dit qu’il allait devenir de comportement aberrants. »
puissant. Nan, pas le vieux borgne et sa fille. Non, le – Jean-Paul II
type qui veut accéder à un vrai « pouvoir », pas juste « Et la messe à la télé le dimanche matin alors ? Non,
gagner au loto. je parle pas de Téléfoot ! »
– Familier de Jojub, sous forme de transistor
Alors oui, celui-là dont on parle, nos amis à plumes
et à cornes doivent s’en méfier car il peut vraiment Cachez quelque chose et normalement un journaliste
représenter une menace pour leur survie. va finir par s’y intéresser. L’Homo Mediaticus se nourrit
de scoops, d’informations spectaculaires qui font fré-
Eh oui, qui n’a jamais rêvé d’avoir à sa disposition des mir le bourgeois et courber le dos au prolo. Plus c’est
Anges ou des Démons : pour les montrer au peuple horrible, plus c’est camouflé, plus c’est secret… mieux
(faire peur, ça paye), pour accroître son contrôle sur les c’est pour ce cafard de l’histoire, avec un petit « h »
masses, pour les utiliser comme arme, pour en possé- comme dans honteux. Imaginez ce que ces copro-
der les pouvoirs… Cela sert à tous les êtres surnatu- phages de l’information pourraient faire s’ils avaient
rels, mieux qu’un iPhone ou un robot Moulinex ! la preuve que les Anges et les Démons existent. De
Alors oui, c’est comme Girl Next Door un Ange ou un quoi rallumer des bûchers et clouer des portes (ou se
Démon. Dès que tu le vois sous sa vraie forme, tu ne flageller si on est taquin… Vous êtes taquin ?).
penses plus qu’à une chose : le posséder ! Pour l’instant, tout va bien. Enfin tout allait bien
du temps où la hiérarchie de l’Enfer ou du Paradis
Attention, ceci n’est pas une liste exhaustive des faisait le ménage pour effacer les traces des actions
groupes humains qui peuvent donner du fil à retordre de ses gens. Maintenant que ce n’est plus le cas,
à vos joueurs. C’est juste pour vous aider à créer vos cacher l’existence des êtres surnaturels devient la
propres Némésis. responsabilité de chacun.

3
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

LES JOURNALISTES TV TYPE DE MENACE ET DÉGÂTS


« Comment ça PPDA, il a pas sauvé un bébé en Irak ? Les médias peuvent faire de gros dégâts. Pas physique
Il a sauvé sa couverture médiatique ! Il aurait pu prendre évidemment… mais quand même !
le gamin avec son landau tout de même, non ? » Ils peuvent attirer l’attention de l’opinion publique sur les
– Maurice, bar du coin activités des personnages, révélant certains de leurs
Si pour l’instant les journalistes armés de caméra ne se pouvoirs ou actions. Cela peut braquer les contacts
bousculent pas sur le sujet, ce sont sans doute eux qui (« J’les connais pas… Dites-leur que je suis parti à Tom-
feront le plus de dégâts s’ils décrochent l’info. « C’est bouctou ! »), empêcher l’action discrète en suscitant la
vrai, je l’ai vu à la TV » reste toujours de mise. Tou- méfiance des humains (« Georgette, c’est pas les cons
tefois, la politique et la fesse restent une priorité pour qu’on a vus à la télé ? »), mobiliser des enquêteurs
eux. Ils ne bougeront leur cul que si l’info est déjà avé- (« Nous avons quelques questions à vous poser »)…
rée, vérifiée… et visible. Eh oui, ils doivent éviter de et mettre les personnages sous les projecteurs du
se ridiculiser car, dans ce milieu, ça ne pardonne pas. camp adversaire (« Tu te souviens de moi ? Non ? Pas
grave… BLAM ! »). Bref, ils sont « grillés » comme on dit,
LES JOURNALISTES DE PRESSE cacahouètes style. Cela va être très très dur de survivre
« Presse qui roule me casse les couilles ! » pour eux. Normalement (ah ah) c’est même impossible
– Florent, Ange déchu de Christophe et la seule solution est l’arrêt de toute activité angélique/
Plus tenaces que leurs compères de l’audiovisuel, démoniaque et l’enterrement dans un bled paumé…
les journalistes de presse sont plus aptes à faire des La retraite, la vraie… sans flambeaux.
recoupements, à synthétiser les informations et à
déduire des choses. Ils sont plus dangereux car ils EN TERMES DE JEU
montent de vrais dossiers, étayés de faits, de témoi- Augmentation de difficulté à toutes les actions de dis-
gnages. Et surtout, ils sont patients… très patients. crétion, interactions avec les humains, relations avec
leurs contacts et partenaires (alliés) jusqu’à la fin de
LES « BLOGGEURS » la « publicité » autour d’eux (attente d’un changement
« Lol, Mdr, Mais trop ! Cé kler ! » majeur dans l’actualité, démenti de l’auteur, change-
– Kévin, Kévin ment d’identité des personnages ciblés). Se débarras-
Les nouveaux chantres de l’information sont pour ser de l’auteur n’est pas forcément la meilleure option
l’instant de joyeux charlots. Mais, ils ont l’audace des (« Curieux le suicide de machin… et s’il avait raison et
types qui n’ont rien à perdre. Ils balanceront sur le net qu’on l’avait buté ? »). Les complotistes voient dans
n’importe quel témoignage, n’importe quelle vidéo prise la mort prématurée, l’accréditation de la théorie.
avec un iPhone, montrant de loin un Démon en plein
Jet de flammes. Trop Lol… C’te fake ! Tant que ça fait LES SERVICES SECRETS
le buzz ! Cela fait rire comme ça, mais ces idiots ont « Chut… Boris, cache-cache ! »
leurs groupies. – Pierre Mondy dans Petit déjeuner compris

Presse qui roule


me casse les couilles !
LES INVESTIGATEURS SPÉCIALISÉS Double vie, identité changeante, réseau, agent dor-
« La balle magique de JFK, c’est un peu comme la mant, contacts, alliés, guerre secrète… Mais dites
“Main de Dieu” de Maradona, non ? » donc, dites donc… Est-ce que nos amis Anges et
– The Lone Gunmen Démons n’agiraient pas comme des espions. Ah
Là on commence à toucher au vrai vicelard. Spécialisé ben si on peut ! Et donc, qu’est-ce qui attire le plus
dans l’occulte, l’obscur, le secret, ce genre de client sait les espions ? Les autres espions évidemment (qu’on
que le surnaturel existe et il cherche à le prouver. Tout appelle contre-espions pour l’occasion). Alors oui, les
son travail, que dis-je, sa vie entière est vouée à prou- activités « discrètes » attirent forcément l’attention des
ver que l’au-delà est ici ! Plus collant qu’un chewing- services secrets qui voient dans les forces angéliques
gum à une semelle de rangers, s’il vous a dans son et démoniaques des réseaux d’agents aux objectifs
collimateur, il ne vous lâche plus. Vous devenez sa troubles (donc encore plus dangereux… vu qu’on com-
raison d’être, son petit Graal à lui (« ILS EXISTENT ! »). prend rien).

4
LES RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Ayant accès à une masse d’informations, d’archives et
« … Et après il a fait Louis la Brocante. Oui, c’est pas de témoignages d’agents de terrain venant de toute la
terrible comme plan de retraite. Mais après tu peux France, ils sont les plus à même de faire des corré-
faire le mort sur Twitter. » lations et de s’apercevoir que certains faits étranges
– Josy, ex-agent de Victor Lanoux (disparition de citoyens lambda, identités douteuses,
Bien évidemment, si les personnages commettent des falsifiées ou usurpées, activisme étrange de notables
crimes, ils vont attirer l’attention de la police. C’est au-dessus de tout soupçon, groupuscules armés de
normal, le crime c’est leur métier. Donc oui, c’est une type paramilitaire, sectes catho, faits divers à relents
menace omniprésente mais tous les joueurs en ont paranormaux, etc.) ont parfois des points communs,
conscience… Ils ne font même attention qu’à eux. des similitudes qui dépassent la simple coïncidence.
C’est LA menace humaine par excellence. Pas besoin
d’en parler ici tellement c’est une évidence. Mainte- LA DIRECTION DE LA SURVEILLANCE DU TERRITOIRE
nant, si nos héros restent dans les clous de la loi, ils « … Oui, la confusion est fréquente à cause de la sono-
peuvent tout de même intéresser un certain type de rité. Mais la DST, c’est moins dangereux. Si, des fois ça
service de police. pique aussi les parties génitales. »
– Jackie, spécialiste de la question à la DST
Initialement sorte de police politique chargée de sur- Dès que les Anges ou les Démons merdent une
veiller l’émergence des mouvements de contestation action d’infiltration ou de recherche d’informations
sociale ou politique, les Renseignements généraux « sensibles » apte à mettre en péril le territoire, un
sont désormais plus des analystes que des policiers. petit voyant rouge s’allume à la DST. « Ah y’a des cons
Mais ça ne les rend pas moins dangereux pour les per- qui tentent de mettre les intérêts français en péril ! »
sonnages. En effet, les RG, désormais appelés Service Alors oui, dit comme ça c’est vaste. Mais il suffit qu’un
central de renseignement territorial (SCRT), s’occupent camp se mette à suivre une personnalité politique, un
de collecter de l’info pour le gouvernement et proposent industriel qui bosse sur des projets gouvernementaux,
des analyses ou synthèses portant sur les banlieues, un militaire ou un activiste… et il y a fort à parier que
les affaires financières ou encore les groupes contes- l’agent de la DST en charge de la surveillance du V.I.P.
tataires violents et les minorités étrangères surveillées. les repèrera.
Cela comprend aussi les groupes de gens pouvant Surtout que les missions de la DST recoupent pas mal
potentiellement basculer dans le terrorisme. de secteurs où les Anges et les Démons sont actifs :

5
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

6
la protection du patrimoine industriel, scientifique et des anciens militaires venus prendre leur retraite à la
technologique ainsi que la lutte contre le terrorisme DST (oui, ça peut être très drôle avec un Démon de
intérieur (les groupuscules violents et politisés ou fana- Vapula). Enfin, les services secrets peuvent estimer
tisés). Sans compter que la DST se charge aussi de que nos héros sont une menace réelle pour la sécu-
surveiller le net et les fréquences radio… Voilà, voilà… rité de l’État. Et là c’est le drame ! L’agent de la DST
Cela doit leur faire bizarre d’entendre de la langue vient procéder à l’arrestation avec des copains de la
divine entre deux émissions de Skyrock. police nationale, le panier à salade et les gyrophares…
À moins que ce ne soit le RAID qui ne déboule de nuit,
LES AUTRES SERVICES SECRETS avec tout l’équipement de visée nocturne.
« J’m’y perds dans les initiales et les chiffres. On pour- – Toujours est-il que les services secrets sont très
rait pas dire SS pour simplifier. Comment ça c’est déjà pernicieux car ce qu’ils aiment c’est mettre à jour des
pris ? Dommage, ça tapait bien comme sigle. » réseaux complets, remonter toute une filière. Patients,
– Denise, speakerine à la radio méticuleux, organisés, ils sauront attendre le moment
Les autres services secrets, français (DGSE) ou étran- le plus opportun pour agir sur toute la structure mise
gers (CIA, MI6, Mossad… complétez à votre gré) en place par nos Anges ou Démons. Des mois de tra-
peuvent, à un moment ou à un autre, être sur le même vail de fourmi pour mettre au point leur petit bizness
« dossier » ou « client » que nos héros. Forcément, ils peuvent voler en éclats.
vont voir qu’il y a des concurrents. Ils vont d’abord cher- – Autre aspect des services secrets (hors DST) : si
cher à les mettre dans des cases (« Alors, ils bossent le réseau des Anges ou Démons peut leur sembler
pour qui ? ») et, voyant qu’ils n’arrivent pas à les relier utile (par ses buts, ses méthodes, ses moyens, le
à une agence connue, ils vont se dire qu’ils ont affaire milieu où il opère), ils peuvent aussi leur proposer un
soit à des « intermédiaires » (des contractors talen- « partenariat » et bosser en partie pour l’État qu’ils
tueux), soit à des terroristes. Et comme ces espions représentent. Attention, ce sera rarement pour des mis-
ne font pas dans la dentelle mais dans l’efficace, autant sions reluisantes… Mais qui a dit que les barbouzes
dire que dans les deux cas, ils ne vont pas y aller avec faisaient dans le caritatif et l’humanitaire ? Personne
des pincettes… pour les mettre hors circuit. Oui, on sait on est bien d’accord. Et, au final, ils seront exploités
très bien que ça ne va pas réussir. En tout cas, pas sur sans vergogne. Mais, d’un autre côté, cela ouvre des
le plan physique. Mais (car il y a forcément un mais), perspectives de développement assez intéressantes
les services secrets ont pour habitude de ne pas lâcher si les missions proposées concordent avec les buts
l’affaire… donc « They will be back » comme dirait un des personnages.
cyborg ou un gouverneur californien. – Enfin, les services secrets aiment bien garder les
gens … au secret ! S’ils voient qu’ils ont affaire à des
gros bras bien bas de front et que tout va se finir dans
TYPE DE MENACE ET DÉGÂTS un bain de sang peu discret, ils préféreront isoler le
Les services secrets boxent dans une catégorie maillon qu’ils jugeront le plus faible (et obtenir le plus
au-dessus du Vulgum Pecum. Ils ont des agents et d’informations avant de déterminer comment opérer au
des moyens supérieurs. Et surtout ils travaillent dans mieux). Ils peuvent même tenter de les isoler tous…
l’ombre, avec des soutiens gouvernementaux. Du Oui, ils peuvent tenter ! Cela peut être drôle…
sévère, avec du poil ! Et au niveau du personnel, atten-
tion. Les RG et la DST bossent avec le RAID : la crème
de l’humain armé. Les autres services secrets n’ont pas
à rougir, même s’ils se doivent d’être plus discrets (et EN TERMES DE JEU
de disposer d’un matériel moins dispendieux et voyant Diminution de l’efficacité du réseau/organisation mis
qu’un VAB avec des hommes du RAID dedans…). en place par les personnages, activité restreinte de
– Les services secrets peuvent allouer du personnel contacts, « neutralisation », voire suppression pure et
« discret » pour filer les personnages : de l’agent de simple des contacts et alliés. C’est la vie de réseau de
terrain de la DST lambda habitué à noter les manifs nos héros qui est en danger !
antinucléaire en Bretagne à l’escouade de surveil-
lance complète de la DST (avec véhicule banalisé, LES MILITAIRES ET PARAMILITAIRES
écoute téléphonique, traque sur le net…). Le but de « Viens j’ai des dragées… C’est pas pour les baptêmes
la manœuvre est double : s’assurer de la légalité et celles-là, c’est pour les enterrements ! »
de la dangerosité des actions des personnages. Ils – Caporal Manufrance, vétéran de Dien Bien Phu
peuvent également vouloir « s’entretenir » avec eux
au sujet de leurs activités. Cela va toujours de l’agent Nos petits Anges et Démons ont en eux un potentiel
de la DST avec carnet et stylo BIC, en passant par un de destruction assez phénoménal. Un arsenal divin qui
interrogatoire avec gégène (pas le monsieur… l’appa- peut intéresser plus d’un bidasse qui souhaite la mort
reil qui envoie du courant dans les parties intimes) par de son prochain. Que dire d’un général alors ? Et puis,

7
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

dans les arts guerriers, il n’y a pas que les militaires : Bref, s’ils ne veulent pas être incorporés, il reste la
les groupuscules terroristes, les mercenaires et les manière forte : c’est forcément oui car sinon vous êtes
milices de diverses factions violentes peuvent vouloir une menace trop forte pour qu’on vous laisse vous
leur part d’apocalypse. Cela a fait rêver plus d’un dicta- balader en liberté. Et crac, bazooka dans ta face ! Et
teur une troupe de super-soldats ! Et là, on y est, avec ils le feront, n’ayez aucun doute là-dessus. Ah oui, en
exactitude si on prend Baal, Michel ou Laurent ! Du guise de stylo pour signer le contrat d’engagement,
guerrier au sommet de son art ! L’élite de l’élite ! Cela ça aide !

Viens j’ai des dragées… C’est


pas pour les baptêmes celles-
là, c’est pour les enterrements !
peut faire bander son cinq étoiles sous le treillis ! Bref, Petite précision, et non des moindres, si les person-
du général Bigeard de contrebande au président d’une nages acceptent, de gré ou de force, ils partiront pour
république bananière, en passant par l’ARB (l’Armée des missions en terre hostile. Loin. Là où il n’y a que
Révolutionnaire Bretonne… mais si vous connaissez ! la misère et le sang. Eh oui, l’armée opère rarement
Non ? Elle existe plus. Mais si !), tout le monde rêve de en France. En revanche, les moments de relâche, la
gars qui font sortir leur arme de leur corps, crachent du célèbre « perm », peuvent leur permettre de mener à
napalm ou galvanisent les troupes ! bien des missions perso.

Mais bon, très vite le statut d’intermittent de la guerre


L’ARMÉE devrait lasser nos héros. Cela ne va pas être facile de
« Réfléchir, c’est déjà désobéir ! » s’en défaire de la grande muette.
– Soldat inconnu
La grande muette, depuis que le service militaire n’est
plus obligatoire, se doit de former des troupes « pro », LES MERCENAIRES
des spécialistes efficaces. D’autant que les conflits où « En temps de paix, le mercenaire dérobe ; en temps
elle se doit d’intervenir ne manquent pas (pour des de guerre, il déserte. »
causes vaguement humanitaires et totalement écono- – Nicolas Machiavel
miques). Et que les troupes en face de ses pioupious « Moi je dis, tant que je suis payé pareil à la fin du
(pourtant entraînés et bien armés) sont des fana- mois, de l’Ukrainien ou de l’Ouzbek à dézinguer, y’a
tiques qui n’hésitent pas à se faire péter le caisson. que le menu de la pause déjeuner qui change. »
Cela n’aide pas au recrutement, avouons-le. Alors il – Mimile, homme de dialogue et sniper
faut trouver des méthodes, des moyens et, osons le Autrefois conspués (sauf peut-être dans les films hol-
dire comme un ministre qui démissionne ou ferme sa lywoodiens), les mercenaires ont maintenant pignon
gueule, des soldats qui peuvent résister à ça. sur rue depuis l’Irak et l’Afghanistan. Des structures
Désormais, l’armée est à l’affût de super-héros. de mercenariat sont même des multinationales, telle
Alors oui, si un militaire qui a de l’ambition est confronté la sinistre Blackwater. Ils ne sont là que pour l’argent.
à la réalité guerrière des Anges et des Démons, il vou- Et sitôt qu’on est prêt à faire les plus basses besognes,
dra les recruter. il y en a du fric à se faire. Et plus la basse besogne est
dangereuse, plus les revenus sont importants. Seule-
TYPE DE MENACE ET DÉGÂTS ment, il faut des gens pour faire le job. Parce qu’un
Deux solutions : la manière douce ou la manière forte. mercenaire mort, c’est pas très efficace. Alors des
On commence par la douce « Engagez-vous, sauvez la types qui résistent aux balles, au feu, aux explosions
France et la chrétienté ». Coup de bol c’est des Anges de bagnole, qui régénèrent en plein combat ou qui
et ça leur parle. Dommage, c’est Démons… et ça va permettent aux morts de se relever, c’est quand même
moins leur parler du coup. bien pratique pour terminer un convoyage ultrasensible
Mais ça peut être un marché sympa : cool, une orga- ou pour extraire une V.I.P. prise en otage dans une
nisation qui nous couvre, nous fournit gîte, couvert ferme. L’assurance que la mission sera menée à son
et munitions. terme, ça n’a pas de prix.

8
Les mercenaires sont des gens pratiques : ils propo- EN TERMES DE JEU
seront des contrats. Si ça ne marche pas, ils feront du Les organisations militaires ou militarisées n’offrent
chantage. Si ça ne marche pas (et pourquoi ça ne mar- qu’une alternative, comme le cube Borg : assimilation
cherait pas à ce stade-là), ben ils révèleront les petits ou élimination. Même sortir d’une entreprise de mer-
secrets des personnages à la presse (et hop, retour cenariat s’avère complexe (les contrats se terminent
au début de l’aide de jeu. Pratique non ?). Pour les souvent par une « dernière mission » où la survie du
mercenaires, pas question que nos héros aillent à la groupe est très limitée, quelle que soit sa force). Dispa-
concurrence… C’est le bizness fils ! rition du réseau des personnages au profit de l’organi-
Les Démons peuvent être tentés par ce type d’arran- sation militaire, suppression de contacts non militaires
gement… Et des Anges un peu déboussolés aussi. (à l’exception de contacts orientés autour d’une activité
Une vie d’aventure commence pour les personnages… guerrière : armes, renseignements, etc.), « neutralisa-
Mais adieu les idéaux. Jusqu’à ce que les idéaux les tion », voire suppression pure et simple des contacts et
rattrapent, sous la forme d’une équipe concurrente du alliés qui donnent lieu à une publicité (média).
même tonneau qu’eux peut-être ?

LES PARAMILITAIRES ET TERRORISTES


« L’affaire est dans le SAC ! »
– Charles P., ministre méridional
Faire un maximum de dégâts pour faire avancer sa
cause. Faire peur pour contraindre les opposants à se LES SOCIÉTÉS
terrer. Éliminer l’opposition. Oui, dit comme ça, ça peut SECRÈTES
ressembler à une mission angélique ou démoniaque… ET SECTES
mais c’est simplement le crédo des paramilitaires et des « Et d’un regard, il
terroristes. Marrant non ? Non ! Donc le paramilitaire fusilla des milliers
est une milice de fanatiques, plus ou moins religieux, d’Atlantes. »
plus ou moins politiques. À la différence du terroriste, il a – Chroniques du
souvent pignon sur rue. Et c’est bien là le problème. Le Mandarom
terroriste partage toutefois une donnée essentielle avec Les sectes et sociétés
les Anges et les Démons, le besoin impératif de devoir secrètes regroupent à
se fondre avec la population locale sans éveiller les peu près tout ce
soupçons. Bien souvent, le terroriste agit comme nos que l’humanité
amis du Paradis ou de l’Enfer. Leur connaissance de compte comme
ces modus operandi fait que les terroristes sont souvent frappadingues
aptes à croire que les groupes d’Anges ou de Démons de haut vol. Du
sont aussi des terroristes… Amis ou ennemis ? Mandarom à l’ordre du
Temple solaire, une chose
est sûre : eux, ils sont sûrs
TYPE DE MENACE ET DÉGÂTS que les Anges et les
À bien y regarder, certaines organisations militaires, Démons existent, et ils sont
dont le but est l’engagement (l’asservissement vous préparés à les rencontrer !
avez dit ?) des personnages, peuvent être au final un On peut en distinguer toutefois
bon plan. Pépère, avec un plan de carrière pour peu trois catégories : les pro-Anges,
qu’on se foute de sa mission originelle : péter la gueule les pro-Démons et les pro-
du camp d’en face… et juste du camp d’en face. Pas humains. S’ils sont préparés
du camp des humains d’à côté. Un bon plan si on veut à la rencontre, leur réaction
jouer à une version assez « spécialisée » de INS/MV. est tout à fait différente
Après tout, vous avez acheté le jeu. Si cela peut consti- selon les catégories…
tuer un intermède guerrier intéressant, dépaysant (ah et qui ils rencontrent.
l’odeur du napalm et des boyaux à l’air libre), mais ce Eux-mêmes se
n’est pas une fin en soi pour un Ange ou un Démon. subdivisent en sous-
Surtout qu’il faut lutter contre ses instincts. Difficile au genres : les
sein d’une organisation militaire. Bref, ça ne tiendra illuminés inoffensifs,
qu’un temps avant que nos héros se rendent compte les noyautés vicelards
que la prison dorée n’est pas faite pour eux. et les dangereux-
Le souci, c’est qu’une fois dans ces organisations, on ne peut dangereux. Mais reprenons
plus les quitter. Sauf à changer d’identité sans laisser de trace. dans l’ordre.

9
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

TYPE DE MENACE ET DÉGÂTS


LES PRO-ANGES LES PRO-DÉMONS
Issus des milieux catho intégristes ou New Age Là encore c’est la fête du slip de la diversité. Cela va
canal perturbé, les pro-Anges attendent le règne des du groupuscule sataniste de banlieue qui sacrifie des
envoyés de Dieu avec, au mieux, un peu d’impatience. poules dans des caves durant Halloween (illuminés
Ils tentent d’entrer en contact avec eux pour les aider inoffensifs), au club sélect de notables et de politiciens
et les servir. Cela va de la petite secte locale qui bricole avec des ramifications criminelles (du petit voyou au
des messes issues de rituels araméens, et qui a peu de mafieux qui donne des coups de main sans poser de
chances de tomber un jour sur un Ange de Christophe question). Ce dernier peut également être noyauté
désœuvré (illuminés inoffensifs), à la secte plus large par des alliés/contacts de Démons. Bien évidemment,
et mieux organisée comptant quelques ressources c’est la soif du pouvoir occulte qui anime ces humains
(mécène ou millionnaire sensible), et parfois d’anciens (puissance, contrôle, immortalité). Ils espèrent (c’est
alliés d’Anges ou de soldats de Dieu sans « Ange » navrant tellement c’est commun) qu’en passant des
qui peuvent vouloir « reprendre du service » (noyau- accords avec des Démons, ils pourront accéder à cette
tés vicelards). Là en revanche, cela commence à être once de pouvoir divin qui leur manque. Ils seront prêts
plus gênant, et pour les Anges, et pour les Démons. Si, à toutes les bassesses (accords) pour y arriver. Ils sont
au final, ils ne sont pas une menace physique réelle, tellement naturellement corrompus qu’ils estiment bien
ils peuvent toutefois être assez teigneux pour coller souvent que le reste de l’humanité l’est aussi. Ils ne
aux basques des personnages et venir se pointer au s’imaginent donc pas que les Anges puissent exister.
moment le plus impromptu. Ils peuvent aussi être bor- Ces noyautés vicelards ne sont pas pour autant des
derline, leur fanatisme les plongeant dans l’illégalité ou agneaux bêlants. Ils n’ignorent rien de la cruauté de
la criminalité. Leurs moyens de financement ou leurs leurs amis à cornes et s’entourent parfois de sorciers
buts secondaires (croisade personnelle) pouvant les pour entrer en contact avec des Démons. Comme leurs

Charles P.

L’affaire est dans le SAC !


plonger dans des basses-fosses idéologico-criminelles « homologues » pro-Anges, ils sont plus nuisibles par
(vous allez en voir dans le scénario de ce livret). S’ils leur maladresse et leur manque de discrétion que par
ont affaire à la Youyou Power, ils peuvent se trans- leur force de frappe. Les dangereux-dangereux eux
former en force d’appoint intéressante (comprendre sont une version plus élaborée, plus discrète. Leur
: chair à canon/diversion/tirelire). Si en face c’est des organisation est cloisonnée, avec une omerta pire que
cornus, là, les sectateurs vont voir rouge… Bon, évi- celle de Cosa Nostra. Ils font plus dans le feutré, les
demment, la survie des Démons n’est pas forcément infiltrés discrets, les hommes de main efficaces. Ce
en jeu… mais leur anonymat oui ! Si on parle mainte- sont souvent des hommes de grand pouvoir qui ont
nant de dangereux-dangereux, il peut s’agir d’organisa- côtoyé des Démons puissants avant le Reboot et qui
tions d’avant le Shutdown mises en place/téléguidées en recherchent de nouveaux pour aller vers toujours
précédemment par des Anges ou par des alliés puis- plus de contrôle des masses humaines (qu’ils consi-
sants des forces angéliques laissées la bride sur le cou dèrent avec le mépris de l’esclavagiste moderne).
par le Grand Reboot : réseau avec des ramifications Le règne de Satan doit avoir lieu… et il aura besoin
policières, multinationales issues du complexe militaire de kapos pour garder ses camps. Autant que ce soit
détenu précédemment par les Anges… L’ambition de eux (cela vous rappelle des choses). Ils sont souvent
ce type de structure est souvent d’essayer de rebâtir une poignée de puissants cherchant à s’octroyer les
une hiérarchie « d’avant », mais avec à sa tête des faveurs de Démons en contrepartie de services. C’est
humains qui se prennent pour des Anges. Elle cherche du gagnant-gagnant. Ils ne sont pourtant pas fous ou
donc à gonfler ses rangs d’anciens Anges (pour gagner fanatiques au point de se sacrifier… mais ils savent se
en légitimité… et en force de frappe) et de prouver sa procurer des victimes pour jouer ce rôle.
valeur en identifiant/neutralisant/éliminant un max de
Démons. Il se peut même que ces réseaux soient en
concurrence les uns avec les autres.

10
LES PRO-HUMAINS éclairées, issus de milieux scientifiques/technolo-
Ces individus n’ont qu’un seul camp, le leur ! Ils se sont giques assez évolués. Ils dirigent des multinationales
rendus compte que les Anges et les Démons se livrent ou des O.N.G. qui leur confèrent des moyens et des
une guerre où ils ne sont que des pions. Ils ont alors couvertures suffisamment solides pour créer des
deux attitudes : soit ils ont décidé de « neutraliser » « projets secrets » où les Anges et les Démons sont
la menace divine dans un geste d’autoprotection de des sujets d’étude ou d’expérience, voire des armes
l’espèce, soit ils comptent tirer profit de la puissance ou des outils contrôlés par eux. Ils compensent la fai-
des Anges et des Démons à leur propre compte (en blesse due à leur absence de pouvoirs divins par des
« contrôlant » les Anges et les Démons qu’ils identi- technologies dédiées à la chasse à l’être céleste. S’ils
fient). Là comme partout, on a toutes les typologies. visent à l’élimination des Anges et des Démons, ils
Cela va du groupe de blogueurs qui recense les ont également conscience de tous les avantages
actes commis par les Anges et les Démons qu’ils peuvent en retirer… C’est con de balan-
pour les « révéler » au monde (illuminés cer une tablette de chocolat alors qu’on peut
inoffensifs), au groupe de chasseurs de la manger… Bon, en revanche, ça fait grim-
Démons (qui compte parfois des alliés/ per le diabète et le cholestérol.
contacts déçus de l’abandon angélique
engendré par le Reboot) avec parfois des
soldats de Dieu égarés (noyautés vice-
lards), en passant par les scientolo- EN TERMES DE JEU
gues à la petite semaine qui se Ces sectes et sociétés secrètes peuvent
servent de réseaux d’informa- être à la fois des alliés, des contacts…
tions officiels pour dénicher les ou des ennemis irréductibles. En fonc-
comportements déviants tion de leur typologie
typiquement angéliques… (illuminés inof-
pour mieux les appro- fensifs, noyau-
cher, les « capturer » afin tés vicelards ou
de les utiliser ou de leur dangereux-dan-
faire subir d’atroces expé- gereux), ils repré-
riences. Ces groupes senteront une menace
ont souvent à leur tête plus ou moins forte… qui
un ou plusieurs sorciers peut se neutraliser facilement
assez compétents. Ils ou constituer un ennemi récur-
ont d’ailleurs conclu des rent. Une secte locale ne consti-
pactes avec des Anges/ tue une menace que jusqu’à
Démons… C’est assez sa révélation publique, tandis
laborieux, mais ça peut que l’organisation d’un club de
marcher. Et disposer d’un super-scientifiques sponsori-
Ange ou d’un Démon lié sés par des milliardaires reviendra
pour ce type de groupe sans cesse à la charge sous de multiples
leur confère une puis- formes, dès que les personnages iront
sance très importante. chercher leur courrier en bas de l’im-
Les dangereux-dange- meuble. On a les enne-
reux sont le fin du fin. mis qu’on mérite…
On y trouve des
personnes

11
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

témoignages

nouvelles TÉMOIGNAGE

Ça presse
Par Ebenezer Dickens

L
sera ?
a clochette de la porte
tinta.
– Oui ? Qu’est-ce que ce

– Un Miquay Magazine, un
C’ÉTAIT INS/MV AVANT… Journal de Pixou, siouplaît,
m’sieur.

Andrealphus, – Alors, alors. Voilà ton


Miquay, et les Pixou, je crois

prince du sexe qu’ils sont derrière toi, sur ta


gauche, là.
Non, plus loin. Voilà. Merci.
Par Laurent Sarfati Ça fera six euros et cinquante

L ’homme entra dans l’église désert, plongea sa


main dans le bénitier et se signa. Une jeune
femme s’offusqua qu’il gardât ses gants pour
toucher l’eau bénite. Il se retourna et lui sourit. Son
extraordinaire beauté n’était en rien entachée par la
centimes, s’il te plaît.
– Attendez. Il me faut aussi
Kunu Mag et Directly in the little hebdo.
– Ah, non, non, non, les magazines pour adulte, c’est hors de question.
Reviens dans dix ans.
rigueur de son costume de flanelle grise. Et encore…
– Mais… m’sieur, c’est pour mon papy. Il me les a demandés. Il m’a même
– Toutes mes excuses mademoiselle, la non-fréquentation donné les sous !
des lieux saints m’a fait oublier les bonnes manières ; – Eh bien, tu demanderas à ton papy de venir les acheter lui-même.
je me présente, André Alphonse. Pouvez-vous me dire – Il voudrait bien, mais il peut plus sortir depuis que l’ascenseur est
si je pourrais trouver quelqu’un au confessionnal ? en panne !
– Oui... parvint à prononcer la femme, soufflée par – Il n’a qu’à demander à un voisin. Ou alors, qu’il s’abonne. Bon.
le charme d’André, le père François s’y trouve en ce Pour le Miquay et le Pixou, c’est six eur…
moment même. – … Mais les boîtes aux lettres sont en bas de l’immeuble ! Et les voisins,
Elle se signa devant la Vierge et partit en courant ils ne parlent plus à papy depuis qu’ils savent que c’est Licky qui urinait
rejoindre une petite qui l’attendait. D’un pas assuré, sur leur porte tous les matins.
André traversa la nef et entra dans le confessionnal. – Alors il se passera de ses magazines ! Six euros cinquante, s’il te plaît !
– Bénissez-moi mon père car j’ai pêché, susurra-t-il. – Sinon, papy m’a dit de raconter au boulanger ce que vous faisiez avec
– Parlez en toute quiétude mon fils, dit le prêtre d’une sa femme. Et comment vous vous comportiez avec la fille du charcu…
voix chaleureuse. – … Bon, bon, bon, bon ! Tiens, les voilà tes magazines. Et n’y reviens
– J’ai commis le pêché de chair avec plusieurs femmes pas. Ça fera dix-huit euros.
dont certaines étaient mariées et d’autres mineures, – Merci, m’sieur ! Au revoir, m’sieur !
et avec des hommes aussi. – Mpfff… Et pour vous, messieurs, qu’est-ce que ce sera ?
– Il est encore temps pour toi de te réconcilier avec – Rien du tout, merci. Police ! En revanche, vous allez fermer la boutique
Dieu car il est tout amour et pardonne à ses enfants. et nous suivre.
À ce moment, le regard du prêtre croisa celui d’André, – Mais… mais… mais…
ses yeux étaient enflammés et emplis de tout le vice de – Faites vite, s’il vous plaît.
l’univers. Son visage était torturé par une haine démente.
– Suce-moi. Le prêtre fut pris de convulsion, ses yeux La voiture noire garée devant le tabac-presse repartit dès que le kiosquier
se révulsaient, et, tel une machine, il obéit. fut à l’intérieur. Les deux hommes restèrent sur le trottoir, à côté du gamin
qui regardait filer la voiture.
Quelque minutes plus tard, André sortit de l’église en
s’époussetant, la jeune femme l’attendait, sans trop – Hop. Et un de moins. Merci, petit !
savoir pourquoi. – De rien, m’sieur. Dites, je peux garder les magazines ?

12
INS/MV, C’ÉTAIT AUSSI ÇA… – Voila... Le chien et son maître... Au revoir. Vous nous passez un coup de fil quand ce sera

Joseph, terminé ! Bonne chance ! Himmlor regarda l’homme qu’il installa sur la table d’opération. Puis
il se tourna vers l’animal.

archange – Oh, le kleine bedit ouah ouah ! Reste izi ! Ya ! ...


Soudain, il appela d’une voix forte :

de l’inquisition – Ingrid bitte !


– Oh Docteur, soyez poli ! dit une grande perche blonde en entrant dans la salle...
– Ingrid, je fais une inquisition, apportez-moi la matériel.
Par Fabien Deleval – Ya her doctor ! dit-elle en courant dans la salle à côté.

A h, Torquemada, quand tu
nous tiens !
Julio Ché-Guévara, prisonnier
politique de la prison de Barcelone.
Le clochard commençait à se réveiller, expurgeant des relents de vinasse en provenance
directe de chez Edouard Leclerc. Il ouvrit des yeux de mérou, surpris de sa position allongée.
– Où suis-je ? Mais qui êtes-vous ? dit-il en observant le docteur à l’air gourmand qui le
dévorait des yeux, une scie à métaux à la main...
Quelques secondes après que le coup – Fou allez avouer ! Quel est votre prince-démon !
de sonnette ait retenti à la porte de la – Je ne sais pas... Qui êtes-vous ?!?
petite boucherie, celle-ci s’ouvrit, lais- – Ach ! Monsieur est goguin ! Che fois ! Ingrid Bitter, le fer à souder !
sant apparaître dans l’encadrement, Aaaarrggghhh !!!!!
un vieux bonhomme, besicles au nez,
et portant un ravissant tablier blanc Quelques heures plus tard, contemplant la salle d’opération qui ressemblait désormais aux
maculé de taches brunes. Il regarda abattoirs de La Villette un jour de bourre, le Démon d’Haagenti, sous sa forme de doberman,
d’un air interloqué les trois personnes se demandait bien pourquoi l’Ange torturait ce pauvre homme. Enfin ! De cette façon, il aurait
qui se tenaient sur son pallier. peut-être encore un joli nonos à grignoter.

– Was ? fit-il d’un toi agressif.


– Ange Kurt Himmlor ? fit l’un
des hommes.
– Was ?

L’homme qui avait déjà ouvert la


bouche chuchota :
– C’est pour une inquisition.
– Was ? Ach ! fit-il en ôtant les écou-
teurs de son walkman qui diffusait
désormais, dans un miaulement
étouffé de la musique militaire dans la
plus grande tradition germanique...
– Ach ! Excusez-moi. Pour une inqui-
sition dites-vous ? ... Méthode rapide
ou lente ?

L’homme regarda l’impressionnant


couteau pendu à la ceinture d’Himmlor,
puis, répondit d’une voix assurée :
– Méthode lente. Je ... préfère.
– Ach ! Gut ! C’est la meilleure ! Où
est le sujet ?
Les deux Anges poussèrent à l’inté-
rieur un clochard en état d’ébriété, à la
suite duquel pénétra un doberman noir
qui, remuant la queue, n’avait pas l’air
d’avoir compris grand chose au film...

13
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

rée | 8-10 heures


scén a ri o | ue ur s | du

n
4- 5 jo

Breizh C o n n e c t i o

14
La Bidasse PREMIÈRE PARTIE :
Academy rencontre DANS MON H.L.M.,
mon curé chez JE VIVAIS HEUREUX
les Bretons !
Un scénario de Jim Gaudin soutenu par Jeff OÙ LES PERSONNAGES RETROUVENT
UN VIEIL AMI, DÉCOUVRENT LES JOIES
« On a les amis qu’on mérite » : si c’est le cas, vos DE LA CITÉ ET DE LA LUTTE ANTITERRORISTE

O
joueurs sont de sacrées enflures.
Ce scénario de Magna Veritas prouve que si l’homme n a beau être des Anges, on ne se refait pas :
est un loup pour l’homme, il peut également être un le Q.G. de la troupe est toujours le bar-tabac
loup pour l’Ange, et vice-versa, et inversement. La Civette, où les personnages se retrouvent
Mais trêve d’animalerie, laissons les derniers loups pour partager leur vision inspirée du sens de
des Pyrénées aux Anges de Jordi. Au fil de ces pages, la vie, autour d’un canon ou d’un petit noir (en
on va vous parler de lascars, de Bretons, de soldats fonction de leur degré d’austérité… Rien à voir avec
de Dieu, d’Anges véreux et de djihad… l’armée ou l’exotisme).
Et les Démons ? Circulez, ma bonne dame, y’a rien à
voir ! Dans INS/MV, la menace ne vient pas toujours du Alors qu’ils sont en « intense traque démoniaque »
camp opposé. devant le JT de 13h, c’est l’illumination pour l’un d’entre
eux : le blondinet qui parle dans le poste, on ne l’aurait
« Breizh Connection » pousse les personnages dans pas vu quelque part ?
les filets de José, un ancien collègue d’avant le Reboot
(oui ma bonne dame, c’est possible). Ce dernier s’est Migraines et vertiges assaillent subitement l’Ange
lancé dans un business juteux que votre équipe ne concerné, atteint de flash-backs carabinés. Il tombe
découvrira qu’au fil des pages : la reconversion d’ap- dans les pommes (ouille). Un petit remontant made
prentis djihadistes en soldats de Dieu, destinés à ali- in La Civette plus tard (trente ans d’âge sinon rien), il
menter des réseaux de croyants plus que douteux. ne se souvient que d’une chose : le mec à la télé, il
le connaît.
Au début, vos angelots seront du côté de José, et
devront infiltrer une cité de banlieue chaude pour neu- José Lamouillette, interviewé par la crème (fouettée) de
traliser une cellule djihadiste… Jusqu’à ce qu’un coup BFMTV au sujet de la réinsertion des jeunes des cités
de pouce des médias humains les incite à questionner via son activité de MJC associative, est également un
les motivations de leur associé. Une occasion en or de Ange de Christophe qui faisait partie de la bande du
se mettre dans la peau d’un soldat de Dieu, puis de personnage avant le Grand Reboot.
découvrir et d’exploser le pot aux roses dans une scène
finale au cœur du Pays Bigouden et du chouchen ! Quoi d’autre ? Rien. À peine se souvient-il qu’ils ont
castagné des Démons ensemble, dans la joie et la
Au début de ce livret, vous trouverez une aide de jeu bonne humeur. C’est déjà pas mal, et ce genre de coïn-
détaillant les menaces que peuvent poser les groupus- cidence rôlistique devrait pousser notre petite troupe
cules humains pour une bande d’êtres surnaturels, que à reprendre contact avec cette vieille connaissance
ce soit sur un plan militaire, médiatique ou occulte, à (enfin, il vaudrait mieux pour vous, si vous voulez conti-
exploiter lors de vos futures parties. nuer votre scénar… Sinon reste toujours la possibilité
de faire une partouze comme proposé dans les règles).
Mais, assez péroré, on n’est pas là pour enfiler des En route mauvaise troupe !
perles : place au scénario !

15
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection
LES FLASH-BACKS enfants du quartier et une grande quantité d’affiches
Anges et Démons ne se souviennent pas de ce qui et de flyers promouvant des activités associatives
s’est passé avant le Grand Reboot de 2006, mais sportives diverses et variées.
ce n’est pas une raison pour ne pas exploiter ce trou Les joueurs ne le savent pas encore, mais les djeunz
de mémoire ! en faction devant la MJC sont dévoués corps et âme
Il y a une vie avant le Black-out, et certaines bribes à José. Ils contribuent à assurer la sécurité du lieu et
peuvent fournir au maître de jeu quelques ressorts de notre Ange. On n’y verra jamais le moindre tag ou
scénaristiques intéressants. acte de vandalisme, et un étranger un peu trop curieux
On ne parle pas de faire des sessions de jeu entières sera vite renvoyé d’où il vient, la posture indifférente
dans les limbes du passé (si c’est ce que vous cher- d’origine se muant en hostilité ouverte si l’intrus ne sait
chez, retournez direct à INS/MV 4 ou à Nephil… Non pas les prendre par le bon bout.
pas celui-là ! INS/MV 4 c’est bien en fait). Donc non,
il s’agit de disséminer avec parcimonie quelques élé-

A
ments de leur « vie d’avant ». N’hésitez pas à créer JOSÉ, L’HOMME DE LA SITUATION
une trame autour d’un ancien allié qui a suivi une voie u moment où notre bande d’Anges arrive,
opposée (c’est le cas qui nous préoccupe ici), ou bien José est en plein exercice de ses fonctions :
autour de groupuscules qui attendent le « réveil » de il engueule un jeune comme du poisson pourri
nos héros avec impatience pour poursuivre la tâche avant de lui filer une grande taloche derrière
LA CITÉ DES qu’ils menaient « avant », et dont les personnage n’ont la tête.
FLEURETTES plus conscience… En voyant les personnages il s’interrompt immédiate-
Où se situe la cité des D’innombrables quiproquos et situations invraisem- ment, leur fait un grand sourire et s’approche d’eux en
fleurettes ? Où vous blables peuvent être créés, renforçant pour les joueurs s’enquérant de la raison de leur visite.
voulez ! Pour un coup, la sensation d’être des survivants jetés au milieu
on ne va pas faire de forces qui les dépassent. C’est cool, non ? Une
la promo d’une ville excellente raison pour aller tout péter ! VIVE LAMOUILLETTE LIBRE !
plutôt qu’une autre JOSÉ LAMOUILLETTE, ANGE DE
pour en vanter les CHRISTOPHE CONVERTI AUX
coins pourris. Grâce CHARMES DE LA LIBRE ENTREPRISE

N
aux plans d’urbanisme SCÈNE 1 : L’AMITIÉ EST ÉTERNELLE… MON CUL ! Son mètre quatre-vingt-dix pour cent vingt kilos a
des années 60-70, elles otre ami José bosse dans une image d’Épinal certainement aidé José à choisir la vocation d’édu-
ont toutes les mêmes de la cité dite « de banlieue chaude » (tou- cateur spécialisé dans les quartiers défavorisés : on
architectures pourries jours rien à voir avec le sexe), le genre qui lui cherche rarement des noises et quand il ouvre la
qui donnent envie de se trouve dans les petits papiers d’Envoyé bouche, on l’écoute (et on dit « Oui, José ! »).
tuer son prochain au spécial. Des grandes tours grises, des sil- En dépit des apparences, Lamouillette n’est pas du
bout de quinze jours. houettes fugitives, une faune qui vous fait remercier le tout un castagneur. Son gigantisme est une réaction de
Seigneur d’être né du bon côté de la cuillère en argent. défense naturelle à l’entrée dans l’âge ingrat : un peu
comme le diplodocus au temps des dinosaures, il avait
On pourrait faire moins cliché et vous parler de la vie de un nom ridicule et une toute petite tête, mais fallait pas
la cité, de l’entraide entre les habitants… Mais non ! On le faire chier à la récré.
va laisser ça aux experts en socio. On est dans un jeu Quoi qu’il en soit, cet homme est une crème et un diplo-
de rôles, et vos personnages vous les voulez concen- mate de premier ordre. Il est à l’écoute des jeunes de
trés sur un simple message : la cité des fleurettes est la cité des fleurettes, et tente de se fondre un maxi-
un océan de déprime, et José est là pour tenter de mum dans le paysage : survêt et baskets de marque,
sauver des pauvres âmes d’un naufrage certain. gourmette et coupe de footballeur français des années
2015 (façon « J’entretiens du gazon sur mon crâne »,
faites Google Images, vous verrez).

L
LES COPAINS D’ABORD Cette allure de gros dur au grand cœur est la façade
e décor de la MJC Les Copains d’abord est parfaite pour dissimuler son activité et son réel agenda :
planté assez rapidement : située aux abords José est un manipulateur de premier ordre. Il retourne
d’une des grands cours au pied des H.L.M. du petit à petit les cerveaux des jeunes de son quartier
coin, elle ne paye pas de mine. On y trouve pour les attraper dans ses filets.
toujours deux trois jeunes en train de traîner S’il se voit sincèrement comme un dermato qui brûlerait
devant, qui jettent regards suspicieux et hochements les verrues sur la tronche de sa cité, il est très pragma-
de tête menaçants à l’attention de vos angelots. La vi- tique et s’intéresse fortement au côté rémunérateur de
trine est poussiéreuse, arborant quelques œuvres des la chose. Aussi peu regardant sur la clientèle que son

16
associé Pablo, il fournira de la chair à canon à toute Du coup, José a repris cette MJC de quartier sen-
personne ressemblant de près ou de loin à un catho sible pour repérer et isoler les éléments perturbés. Il LA CAROTTE
avec un gros portefeuille. Le Grand Reboot lui a ouvert les amadoue et les sort de leur spirale infernale en les Généralement, pas
les yeux : sauvons déjà les Anges avant de sauver les envoyant dans une structure jumelle en province qui se besoin d’asticoter
humains… Et charité bien ordonnée commence par sa charge de les remettre dans le droit chemin. un personnage bien
gueule. Eh oui, il est loin l’Ange de Christophe. longtemps pour aller
Il est désormais l’Ange de sa pomme. Quel est le problème alors ? Il semblerait que depuis sauver la veuve et
quelque temps, des recruteurs djihadistes aient jus- l’orphelin (d’autant
Lorsqu’il aperçoit le personnage désigné comme « tement choisi le même terrain de chasse que José et plus si c’est un Ange),
ancien pote d’avant le Reboot », ses yeux s’illuminent Pablo pour repérer leurs futurs martyrs. On ne sait pas mais ici vous pouvez
: « Par le Seigneur, [insérer le nom de l’heureux élu], exactement qui ils sont ni ce qu’ils font, mais même s’il impliquer vos joueurs
c’est toi ? » Embrassades. Heureux comme un vétéran le savait, il n’est malheureusement pas un combattant plus fortement qu’avec
qui aurait retrouvé un ami qu’il croyait tombé au front, assez musclé pour les neutraliser avant la catastrophe. une simple mission
il se souvient très bien de son ex-compagnon d’angé- Messieurs les personnages, ça vous dirait de nous tombée du ciel : n’hé-
litude, et invite toute la bande à discuter un peu, après aider ? Sivopléééé… sitez pas à insister sur
un bref « Et eux ? », sous-entendu ils en « sont » ? la relation antérieure
Fermeture express de la MJC, puis tout le petit monde avec le joueur désigné
passe dans la salle des employés ; José leur propose pour être l’ancien pote
du mauvais café réchauffé tout en s’installant conforta- LAMOUILLETTE TREMPE de José. Ils peuvent se
blement dans une vieille chaise jaunie. Personne n’oc- DANS UN SALE BUSINESS souvenir de deux trois
cupe le bâtiment à part lui, ils sont donc tranquilles pour Ne croyez rien de ce que José Lamouillette raconte trucs communs que
papoter. Et il commence son baratin. à vos angelots à l’extérieur de cet encadré. Cet Ange vous aurez préparés,
Cela fait quelque temps maintenant qu’il s’est lancé véreux veut se les mettre dans la poche pour faire ses qui vous assureront
avec un autre Ange, Pablo Artiche, dans le redresse- sales besognes, car il a besoin d’étendre et d’affirmer que José soit
ment de brebis égarées. En ces temps de déliques- son influence dans la cité des fleurettes. considéré comme
cence morale et d’insécurité nationale, nombreuses Bien qu’angélique (humm... bon pas démoniaque en un futur PNJ fiable.
sont les âmes humaines qui font fausse route et s’en- tout cas), son activité occulte n’est pas très catholique : Leur relation semble
gagent sur des sentiers religieux plus que douteux. Le contrairement à ses dires, il ne se contente pas de don- tout de même avoir
djihadisme, ça leur parle ? Ce fléau portant préjudice à ner une petite tape sur les fesses des racailles avant de survécu au Reboot !
toutes les communautés se répand en France comme les renvoyer au bercail… Une fois pris dans les filets de Son projet de redres-
la vérole sur le bas clergé (musulman mais pas que) Lamouillette et ses associés, les mini-djihadistes sont sement de jeunes est
depuis quelques années, et si les Anges veulent vivre conservés bien au chaud et envoyés dans une troi- une bonne couverture
dans un monde meilleur, il est temps de l’endiguer. sième structure, où ils sont formés par des Anges mus- professionnelle
Petite musique et rayon de soleil illuminant la scène. clés qui canalisent leur volontarisme et les formatent pour votre équipe.
en soldats de Dieu fanatiques, toujours au service d’un Sans parler d’un
barbu mais sans turban. potentiel gain de
soldats de Dieu à la fin
Ces dociles soldats sont ensuite vendus lors d’en- du scénario. Il est bon
chères très sélectes, où se retrouve le gratin des pour l’immersion que
groupuscules extrémistes catho d’ultra-droite, truands les joueurs sentent
conscients de la menace démoniaque et autres pieux ces atouts potentiels,
acquéreurs peu recommandables. l’évolution possible…
Faites miroiter ces
La petite bande d’Anges qui mène cette barque asso- perspectives sympas
cie donc l’utile à l’agréable : la vermine quitte les rues à vos joueurs.
tout en leur rapportant un bon paquet d’oseille. Faut Normalement ils
bien se rassurer avec un alibi déculpabilisant, non ? marcheront. Et plus
José tentera d’amadouer son vieux collègue pour dure sera la chute.
résoudre ses problèmes au nom de leur ancienne ami-
tié. Ce cher Lamouillette ne pleurera pas sur le sort du
personnage s’il échoue dans l’entreprise. Cela lui aura
toujours économisé main-d’œuvre et énergie…

17
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection

C
MODUS OPERANDI « au black » et de ce qu’ils peuvent toucher d’aides
oncrètement, comment ça se passe ? sociales. Ses parents, bons musulmans, se gaussent
Le job de José lui permet de surveiller les si on leur parle de djihad et d’enrôlement : leur petit
moindres faits et gestes des habitants de la cité Karimou ? Jamais !
et des environs. Vu comme une bénédiction
par les humains désœuvrés qui vivent dans En revanche, son rôle n’est cependant pas à négliger :
le coin, il se mêle régulièrement des histoires plus ou ses grandes idées et son obsession pour la sainte tri-
moins louches qui se trament dans les cages d’escalier nité Facebook/Twitter/Instagram l’ont amené au contact
des immeubles, et développe son réseau de contacts. du Croissant sanglant, les recruteurs djihadistes qui
Il a quelques pistes pour remonter la filière des djiha- opèrent aux fleurettes. S’il est trop poule mouillée pour
distes, qu’il va partager avec les personnages pour faire le grand saut, son pote Kevin semble avoir beau-
mener l’enquête. coup moins de scrupules…

Kevin est une boule de nerfs, maturée amoureusement

A
SCÈNE 2 : DJ HAD AUX PLATINES ! pendant de longues années à coup de traumatismes
vant tout, si José et Pablo ne peuvent pas tra- familiaux et de persécutions quotidiennes (les enfants
quer les wannabe djihadistes personnellement, sont cruels). Petit, malingre et hargneux, il est rapide-
c’est parce que ça grillerait leur couverture. ment devenu le régional de l’étape du commissariat de
Eux aussi sont des « recruteurs », et connus quartier. Vol à la tire, deals et trafics mineurs peuvent
comme le loup blanc dans le quartier ! Les emmener vos angelots sur une flopée de relations
personnages devront donc opérer en solo pour ne pas douteuses et de fausses pistes si vous souhaitez leur
compromettre l’opération. mener la vie dure.
José a remarqué que certains jeunes en bonne voie
pour la rédemption s’étaient graduellement détachés Membre de la fameuse page Facebook pro-djihad,
des Copains d’abord et manquaient régulièrement les il est allé un peu plus loin dans ses conversations avec
séances d’activité de groupe. Pourquoi ne pas com- son administrateur, et après de nombreux messages
mencer par là ? privés et autres pokes, il semble mûr pour prendre un
premier contact physique avec le Croissant sanglant.

TROMBINOSCOPE DE LA CITÉ DES FLEURETTES : Trauma vit au dernier étage de la plus grande tour de la

J
LE CON, LA BURNE ET LE TRUAND cité des fleurettes ; après quelques manœuvres d’inti-
ean-Karim et Kevin sont l’archétype du djeunz midation et autres magouilles, il a réussi à transformer
en perdition : paumés, hargneux parce qu’ils la quasi-totalité de l’étage en squat où il fait régner sa
sont paumés, et prompts à faire des conneries loi. Seule résistante : la nonagénaire mamie Tromblon,
parce qu’ils sont hargneux. Ils zonent habituelle- trop sourde pour être dérangée par les turbulences de
ment ensemble dans le square Jeannette Tapin la jeunesse, et trop coriace pour être boutée hors de
de la cité des fleurettes, où ils matent leur smartphone l’immeuble par Trauma et sa bande (une fichue bonne
en échangeant des checks avec les autres « jeunes » planque pour personnages désirant surveiller les allées
qui squattent les environs. et venues du monsieur).
Jean-Karim est une grande gueule aux petits bras. Il
conchie la société et passe son temps à claironner Si avec Jean-Karim et Kevin on tapait dans le menu fre-
que lui aussi, il « ira au bled se convertir à l’islam et tin, Trauma place la barre plus haut (à l’échelle de la cité
buter des bolos infidèles, zarma » (sic), mais se fait hein ? C’est pas don Corleone tout de même). Le corps
encore laver son linge par sa petite moman. C’est que sculpté par ses trois heures quotidiennes de muscu
ça coûte cher les polos Lacoste. Vu qu’il ne fait pas la pour compenser son visage hideux, il a le physique de
loi à la maison, il descend au square taper sur les plus son emploi : un trafiquant d’armes sans scrupule.
petits et fumer des joints avec son pote Kevin. Subver-
sif ? Pas des masses. Accro à son identité virtuelle (@ Depuis plusieurs années déjà, il est la source d’ap-
MastarProphett_96), ses actes les plus engagés sont provisionnement des armes à feu circulant dans les
des likes et quelques comm’ sur une page Facebook environs de la cité. Ses contacts, remontant à sa vie
pro-djihad, « Allah est Halal ». à Fleury-Mérogis, l’approvisionnent régulièrement en
petits calibres et semi-auto qu’il refourgue généra-
Si les personnages creusent le lascar, ils ne trouveront lement à des bandes en mal de reconnaissance ou
pas grand-chose à son sujet : la triste histoire du cadet à des voyous planifiant un énième braquage de sta-
d’une famille trop nombreuse vivant de petits boulots tion-service.

18
Centrale (non, pas l’école, on confond pas), la tour (menés par leur chef Souleyman) que se trouve le
de Trauma est la seule qui ne soit pas régulièrement terreau le plus fertile pour le travail de sape du Crois-
convoitée par les bandes des fleurettes ; sa réputation sant sanglant.
le précède et personne ne voudrait perdre sa source de Q.G. : le square devant la mosquée du quartier. TRAUMA
ravitaillement en armes et en munitions. A priori. À LA TÊTE
Les courgettes Cette sémillante brute
Quoi qu’il en soit, il est un point d’entrée pour atteindre De loin la bande la plus hargneuse. Serait-ce à cause d’origine provençale
le groupuscule du Croissant sanglant ; ces derniers de son nom ridicule ? Forte d’une quinzaine de lascars, (Marius Lou Pascalou
ont eu besoin de lui récemment pour une livraison de son chef Benzema (en référence au maillot de foot qu’il de son vrai nom, mais
matériel « haut de gamme », incluant Kalach, explosifs, porte en permanence) a de grandes ambitions. C’est le personne ne l’a appelé
gilets pare-balles… Du « lourd », qui lui a demandé seul qui envisage un jour de prendre d’assaut la tour de comme ça depuis
beaucoup plus d’efforts que ses petits trafics habituels. Trauma et de mettre la main sur son stock d’armes… sa troisième 6e) doit
La récompense était néanmoins à la hauteur du travail Un vœu pieu, sauf s’il obtient le soutien d’une bande autant son pseudo à
engagé, et il a gardé le 06 de son contact principal (ren- d’Anges en échange d’un service ? son visage défiguré
tré sous le doux pseudo de « Kalach » dans son Nokia Q.G. : les caves squattées de la résidence des courgettes. par une ancienne rixe
3310 hackproof) qui lui a assuré qu’il aurait encore avec deux chiens de la
besoin de ses services. Les pâquerettes BAC, qu’à sa psyché
Trauma ne fait donc pas partie des djihadistes, mais La bande « White Trash » du quartier, composée légèrement dérangée
c’est un contact qui peut valoir de l’or. d’une dizaine de skins menés par leur chef Napoléon. (le monsieur est pas
Semeuse de trouble, elle ne possède pas de « terri- tout seul dans sa tête)
Il connaît José, et a participé à ses séminaires de toire » à proprement parler, mais frappe là où elle le et à sa manière de
réhabilitation par le sport… Mais juste pour le sport, souhaite. Ses membres flottent sous la bannière du « traumatiser violem-
hein ! Il est trop indépendant pour tomber dans le pan- Français de souche », et méprisent la majorité de la ment les victimes de
neau de son business de soldats de Dieu, et a pris population de la cité. La bande ne survit que grâce à son courroux. Seule
ses distances quand ce dernier est devenu insistant. ses relations : Napoléon est pote avec Trauma, et per- l’aveugle et sourde
Il a du respect pour l’éduc’ et écoutera toute personne sonne ne veut se mettre le caïd à dos. Ah, et les pitbulls mamie Tromblon a su
venant de sa part, même s’il ne se sent en rien obligé ça aide aussi. résister aux intimida-
d’accéder à ses requêtes (surtout s’il s’agit de mettre Q.G. : le terrain de basket défoncé et grillagé près de la tions du jeune homme.
le nez dans ses affaires, ou de balancer un de ses résidence des pâquerettes. Faut dire que si tu le
contacts), et encore moins de ne pas lui loger une vois pas et si tu l’en-
balle dans la tête. Les rosettes tends pas, forcément il
La bande la plus populeuse, elle compte une tren- fait moins peur.
taine de délinquants. Contents de leur part du gâteau Pas croyant pour
des fleurettes, ses membres et son chef, « Sauce un sou, le caïd est

L
LES BANDES DES FLEURETTES blanche » (surnom dû à sa consommation excessive pragmatique et ne
es fleurettes est une cité agitée, et quatre bandes de kebab et de films licencieux), ne se battent que lors- fait confiance qu’à la
rivalisent pour imposer leur vision des choses… qu’ils sont menacés. puissance du dollar
Enfin, leur petite loi de voyou. Chacune opère Q.G. : KebabMania, le roi du kebab ! (enfin de l’euro, mais
sur un territoire bien délimité, et adopte les ça sonne moins bien).
charmants noms de résidences trouvés par les Il mesure savamment
architectes responsables de cette ode au gris sur gris. le ratio risque/gain
Bien que toutes soient relativement armées grâce à LE CROISSANT SANGLANT, de ses opérations et

L
Trauma le dealer, elles restent civilisées : on a rare- C’EST BIEN CIRCONCIS ! ne se mouillera que
ment droit à plus d’une fusillade par quinzaine. e Croissant sanglant est donc le nom de la si on lui propose un
cellule djihadiste piétinant les platebandes de gros pactole.
Les bleuettes José. Ils sont cinq, formés au bon grain dans
La proximité de la mosquée du quartier semble avoir les théâtres de guerre au Moyen-Orient, et ont
investi les membres des bleuettes d’un objectif quasi pour mission d’envoyer toujours plus de jeunes
divin : ils s’estiment les protecteurs de la foi musul- en aller simple pour le djihad.
mane. De fait, ce sont les plus à l’écoute des habitants
des H.L.M. et les plus prévenants, sobres en alcool Ils se sont installés il y a six mois dans une blanchis-
comme en drogue. Leur ton moralisateur a néanmoins serie désaffectée en bordure des fleurettes, où ils
déclenché plus d’une incartade, sans parler du harcèle- entreposent un peu d’équipement et tiennent leurs
ment régulier par la bande des pâquerettes. C’est mal- réunions secrètes. Le reste du temps, ils font profil bas
heureusement chez cette vingtaine de jeunes croyants et résident dans leurs logements respectifs.

19
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection

Ils n’ont aucune intention de commettre un quelconque


attentat, leur but étant exclusivement de trouver de la DANS SA TOILE, IL ATTEND

P
CROISSANT chair fraîche pour les despotes islamistes. Néanmoins, D’ATTRAPER LES BRIGANDS
AUX BEURS principe de précaution élémentaire, ils ont passé une remière source de perversion de la jeunesse
Kalach et Beubar ont « petite » commande de matos à notre ami Trauma France, Internet est le temple du meilleur et
été les seuls contacts pour éviter les mauvaises surprises. du pire de l’humanité. En l’occurrence, on va
de Trauma lors du deal plutôt vous parler du pire :
d’armes, il y a environ Seuls trois d’entre eux se sont montrés officielle-
un mois de cela. C’est ment aux habitants des fleurettes : BigMollah, Kalach Le groupe Facebook « Allah est Halal »
ce dernier qui les a et Beubar. Dans ce groupe ouvert du méga réseau social, de
baptisés ainsi, vu nombreux profils barbus y bourrent le mou (oui, le mou)
qu’ils n’ont pas daigné BigMollah est le visage et la voix du Croissant san- des jeunes de la cité des fleurettes.
décliner leur identité glant ; responsable du recrutement sur la toile et sur le Rabattus par Jean-Karim et quelques individus
(étonnant). Amusés, terrain, il n’hésite pas à se montrer et à tenir des propos influençables du quartier, un certain nombre de jeunes
ils ont depuis adopté pro-djihad quelles que soient les circonstances. C’est traînent sur cette page modérée par le prosélyte Big-
les pseudonymes. par son franc parler qu’il espère attirer les jeunes des Mollah, occupant leurs journées de chômeur en matant
Le premier est cités ; il fait néanmoins attention de ne pas mention- des vidéos de la guerre en Syrie, prêches de terroristes
le « responsable ner le Croissant sanglant ou de dévoiler ses intentions islamistes et autre propagande nauséabonde.
logistique » de la de recrutement. Ce n’est que lorsque son poisson est
cellule, il s’assure bien ferré qu’il lui propose de sauter le pas et de quitter Le compte Twitter @MastarProphett_96 et @BigMollah
que leur planque (la le giron des fleurettes… Autre relais de propagande, les comptes Twitter de
blanchisserie) soit Jean-Karim et de l’admin du FB déversent réguliè-
rement des diarrhées de cent quarante caractères

20
commentant l’actualité et incitant à rejoindre les forces Quelques points d’entrée possibles dans la cité :
islamistes sur les fronts terroristes. – Si José ne doit pas être directement impliqué dans viable et sécurisée.
Le bon plan des personnages : pas toujours rôdé sur l’enquête, il peut détacher quelques-uns de ses gars Le second a une
la sécurité, BigMollah « Foursquarise » et géolocalise pour introniser les personnages (attendez que les énorme barbe teinte
certaines de ses activités, comme sa pause chez le joueurs suggèrent l’idée après quelques déconvenues au henné et ne parle
« Meilleur #Kebab du tierquar @KebabMania #Halal plutôt que de leur mâcher le boulot). Le jeune se « por- jamais ; c’est l’homme
#Foodporn #BestKebabEver » ou « Heure de la prière tera garant » des Anges, les faisant passer pour des à tout faire du groupe,
@MosqueeDesFleurettes #AllahIsGreat #JoinTheDji- gens de confiance. Bien sûr, leur interlocuteur restera qui a accompagné
had », autant d’indices pour retrouver les lieux où le rétif, mais au moins le premier pas sera fait. José a suf- Kalach lors de la
Croissant sanglant traîne ses sandales… fisamment de réseau pour aborder tout le monde, sauf livraison du matos
les pâquerettes et Trauma (trop dangereux). dans le terrain vague
Le compte Instagram BigM et ses potos au nord de la cité.
Pièce manquante du puzzle social, le compte Ins- – Les personnages peuvent y aller cash et tenter de Les deux derniers de
tagram de BigMollah est un florilège de selfies avec sympathiser avec les fafs des pâquerettes. Si les Anges la bande sont Visa
lui et ses ouailles, Coran et Kalach à la main… On y sont majoritairement blanc de peau, Napoléon ne sera et Zéro ; le premier
retrouve les décors de ses spots favoris (KebabMania, pas contre un peu de renfort. Pour prouver leur bonne gère la paperasse et
la mosquée, le terrain vague où il tient ses réunions « foi, il faudra bien évidemment aller taguer la mosquée les démarches pour
secrètes »)… Ce qui permettra à vos angelots d’identi- ou tabasser quelques membres des bleuettes… Autant faire circuler en douce
fier visuellement ce racoleur peu prudent et les jeunes dire que leur réputation dans la cité ne sera pas relui- leurs recrues d’un
à aborder. sante, mais ils auront un accès privilégié à Trauma (et côté ou de l’autre des
intérêt à raser les murs le reste du temps). frontières françaises,
Un personnage qui tentera de se faire recruter par tandis que le second
BigMollah passera donc par ces réseaux pour se faire – À l’inverse, la bande des bleuettes étant la plus est le comptable du
repérer ; le chemin traditionnel est une succession de ouverte et la plus tolérante, ses membres peuvent être groupe, s’assurant que
MP où la victime devra faire montre d’une crédulité à plus facilement brossés dans le sens du poil. À force les comptes bancaires
toute épreuve, et une colère exagérée envers l’Oc- de quelques prières à la mosquée (il va falloir réviser et financements
cident corrupteur. Il faudra suivre les publications de le Coran pour pas se louper) et autres distributions de frauduleux mis en
BigM et les relayer, saupoudrées de commentaires tracts à la gloire d’Allah, ils pourront obtenir une relative place restent invisibles
bien sentis. On lui demandera de faire un don aux protection/confiance de la part de cette bande… Même aux autorités.
martyrs de la guerre sainte, lâchant par la même ses si, ainsi, ils se mettent à dos les pâquerettes. Tous sont formés au
coordonnées bancaires. Le profil de notre infiltré sera combat (prenez les
épluché par le djihadiste : il a intérêt à être créé pour – Se faire passer pour des nantis des beaux quartiers caractéristiques de
l’occasion. Le membre du Croissant lui fera même en quête de mauvaise herbe est également une option ; militaires dans le livre
passer un questionnaire « Quel djihadiste êtes-vous ? cette approche est plutôt à privilégier avec n’importe de règles, armés d’un
» (pour passer le test, il faut répondre « A » tout le quel membre des rosettes ou des courgettes, ou direc- « petit » pistolet caché
temps). Si le joueur est assez opiniâtre, BigM lui pro- tement avec Kevin. Le contact restera superficiel mais, sous leur djellaba ou
posera une rencontre physique dans un terrain vague en s’y prenant bien, il y aura certainement moyen de dans leur blouson
au nord des fleurettes. Bingo ! glaner quelques infos utiles. s’ils sont en ville, et
avec un arsenal plus
– Internet : en passant directement sur la page Face- imposant à disposition
book de la MJC Les Copains d’abord, les personnages s’ils se trouvent dans

M
SAVOIR CONTER FLEURETTES peuvent facilement tomber sur un post de Jean-Karim leur planque).
aintenant que vous avez une petite idée du et se mettre en relation virtuelle avec certains jeunes
paysage de cette charmante cité, comment pour les baratiner et pour faciliter une rencontre IRL
vos personnages vont-ils y retrouver leurs (ouais, on parle djeunz chez Raise Dead !).
petits ?
Les cités sont des communautés relati- – Nous sommes sûrs que vos joueurs trouveront
vement hermétiques, où tout le monde se connaît. bien d’autres manières farfelues de plonger la tête la
Difficile de débarquer là-dedans, surtout quand on première dans ce panier de crabes… Give connerie
est un groupe d’Anges probablement hétéroclite qui a chance.
ressemble à tout sauf à la faune locale.
S’ils y vont franco avec la majorité des forces en pré-
sence, ils se heurteront probablement à un mur de
défiance : qu’est-ce qui prouve que ce ne sont pas des
flics infiltrés ou des fouille-merdes indésirables ?

21
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection

L
ET L’ENQUÊTE DANS TOUT ÇA ? mais « bosse » ponctuellement avec plusieurs) ou le
a rencontre de Jean-Karim et/ou Kevin est la Trauma qui lui fout les boules… En creusant un peu,
plus évidente. Ils ont été désignés par José les personnages peuvent se rendre compte qu’il s’ap-
comme faisant partie de ses « déserteurs » prête à faire le grand saut et l’utiliser comme appât pour
soudains. Les deux potes peuvent être ren- attraper le recruteur BigMollah.
contrés, ensemble ou en aparté, au square
Jeannette Tapin. Trauma étant le caïd de la cité, on ne peut passer par
lui que grâce à la recommandation d’une bande, ou à
Jean-Karim est une bonne piste pour jeter un œil aux une infiltration à la sauvage. Méfiant, il ne recevra pas
réseaux sociaux. De là, les personnages pourront ren- un « particulier » de son plein gré, et les personnages
trer en contact avec BigMollah en se faisant passer se feront refouler par ses sbires en arrivant au ving-
pour des volontaires au djihad, ou pourront au contraire tième étage s’ils ne montrent pas patte blanche (seule
le traquer et le prendre en filature en surveillant les mamie Tromblon et des membres reconnus des bandes
endroits où il se rend. ont le droit de passage, après une fouille méticuleuse).
Annoncer qu’on vient de la part de José est plutôt mala-
Kevin peut donner des informations sur les guerres de droit mais peut octroyer quelques minutes de discus-
bandes entre membres de la cité (il n’en rallie aucune sion, le temps de repérer les lieux… Trauma ne veut
pas d’emmerde avec le sympathique recruteur de
la MJC, et préfère éviter toute interaction.

Enfin, BigMollah ne sévit pas que sur les


réseaux sociaux : il est également entré en
contact avec plusieurs habitants de la cité. Depuis
ces six derniers mois, il a « recruté » une petite
dizaine de jeunes issus des diverses résidences
alentours… Notamment trois membres des
bleuettes et le petit frère de Sauce blanche (qui
en éprouve à la fois fierté et crainte, un levier
pour les personnages). Ces bandes ne le voient
pas d’un mauvais œil et le traitent avec le res-
pect dû à un homme de Dieu (et à un fanatique
probablement armé).

Il déjeune tous les midis à KebabMania et va


prier quotidiennement à la mosquée. Ses prin-
cipales occupations sont donc de deviser avec
des jeunes, de prier avec ferveur ou de louer les
talents culinaires de Karim le roi du Kebab.

Cette figure quasi paternelle pourrait se renfro-


gner quelque peu si vos angelots l’abordent de
but en blanc : à moins qu’ils aient fait le néces-
saire, ils n’ont clairement pas le look de la brebis
égarée que l’on pourrait envoyer à l’abattoir
syrien. Il tiendra un discours un tantinet plus
modéré, fera attention à ne pas être suivi lorsque
ses pas le ramènent chez lui, et ne rejoindra pas
la planque du Croissant tant que les person-
nages seront dans le paysage de la cité. Il est
bien plus simple de le contacter une fois abordé
sur le net (voir partie précédente).

Quant aux bandes, on vous l’a dit plus haut, elles


facilitent l’accès à ces différents personnages.
Vous voulez un récap’ ? Allez, on vous fait un
tableau des rapports entre eux !

22
Jean-Karim et Kevin Trauma BigM Némésis DE L’ACTION
Bleuettes Bon Bon Très bon Pâquerettes On sait que les joueurs
Courgettes Bon Tiède Aucun Trauma s’ennuient vite une
Pâquerettes Bon avec Kevin Très bon Aucun Tous (surtout bleuettes) fois qu’ils ont épuisé
Rosettes Bon Bon Bon Non la réserve de chips et
José Bon Aucun Aucun Non de soda bon marché :
n’ayez crainte, car il

A
SCÈNE 3 : PAS DE PITIÉ POUR LES CROISSANTS Il jouit d’une excellente réputation dans le village voisin est très facile pour
ce stade, les Anges ont découvert l’existence de Ker Plou Nagadel : personne ne se douterait que vous, maître de jeu,
du Croissant sanglant, même s’ils ignorent pro- c’est son appât du gain qui l’a poussé à rejoindre les de mettre un peu
bablement ce nom de code. Ils ont pu remonter plans de José, et à y adhérer à 300 %. C’est d’ailleurs d’animation dans
la piste du recruteur BigMollah, trouver le ter- lui le responsable du montage financier du business, la cité !
rain vague où il chauffe ses recrues au djihad le P.D.G. du centre de réhabilitation, et le commercial Les skins des
et le suivre à un moment ou à un autre jusqu’à la blan- chargé de la prospection de riches clients. pâquerettes sont
chisserie, qui n’est pas aussi déserte qu’il y paraît… Ou un excellent atout ;
bien ils ont directement eu accès aux infos de Trauma Il passe les deux tiers de son temps à « Vivre mieux, chercheurs de noises,
et y sont arrivés en filant Kalach. vivre Breizh », et le reste à parcourir la France en quête ils peuvent pousser
de nouvelle clientèle. les personnages à
Quoi qu’il en soit, ils savent qu’il y a des djihadistes prendre parti dans
en planque dans ce bâtiment, et ils vont en faire part Quand les personnages arrivent, Pablo et José ter- une rixe avec une
à José (qui leur a demandé de le tenir informé avant minent visiblement une discussion animée. Des dos- autre bande,
de tenter quoi que ce soit). Celui-ci leur donne quartier siers sont étalés sur la table, et les deux Anges ont l’air notamment les
libre pendant quelques jours (un moment idéal pour grave. Ils leur soumettent rapidement les papiers et des bleuettes. Le syndrome
faire entrer en lice Paco Rayban si vous optez pour informations sur le Croissant que Pablo a collectées du sauveur est
la complète avec fromage occulte – cf. fin du scéna- suite à leurs repérages. Ces dossiers sont des preuves d’ailleurs un excellent
rio), puis organise une réunion d’urgence aux Copains accablantes que ce sont des criminels de guerre tei- moyen d’intégrer un
d’abord. gneux, qu’il faut neutraliser à tout prix, car ils préparent groupe d’individus
un attentat sur le parvis d’une synagogue dans les extérieurs au sein
C’est l’occasion de rencontrer Pablo, directeur de jours qui viennent. d’une communauté.
la structure jumelle en Bretagne « Vivre mieux, vivre La bande des
Breizh ». Il est descendu aux fleurettes pour l’occasion. José leur demande encore une fois de leur rendre ser- courgettes est
vice, et de s’occuper de l’assaut ; ni lui ni Pablo ne sont également très
taillés pour le combat… Si les personnages insistent, belliqueuse, et pourra
PABLO ARTICHE, ANGE DE JANUS ils viendront mais à reculons, et ne serviront pas à venir chauffer les
DÉCONTRACTÉ DU GLAND ET grand-chose. personnages qui

S
DÉCOMPLEXÉ DE L’AURÉOLE traînent un peu sur
i un surfeur californien décidait de se recon- leur terrain de jeu,
vertir dans la galette-saucisse et le caramel au Le rendez-vous de dératisation est prévu pour dans sans parler d’aller
beurre salé, ça serait Pablo. vingt-quatre heures, ce qui laisse le temps à vos ange- fritter Trauma façon
Alliant avec peu d’à-propos les combinaisons lots de s’équiper et de prendre leurs dispositions vis- Fort Alamo.
marinière/catogan (big up Finistère Sud) et à-vis de leurs compagnons humains pour qu’ils ne les Comme souvent
short/tongs en toute saison, il est l’image d’Épinal attendent pas le soir où ils iront démonter du djihadiste. dans un microcosme
du jeune entrepreneur « à la cool » : détendu en composé de plusieurs
apparence, mais prêt à te détruire s’il le faut. factions rivales, tisser

R
DANS LA NUIT NOIRE, OBSCURE ET SOMBRE des liens avec un camp
Il tait d’ailleurs son véritable nom (Paul-Blaise-Honoré ésultat des courses : les personnages se re- vous assurera des
Artiche), issu de la vieille bourgeoisie française, pour trouvent en pleine nuit, dans une petite zone interactions plus ou
l’acronyme « Pablo » qui est tout de même beaucoup industrielle quasi désaffectée en périphérie moins animées avec le
plus cool (selon lui). de la cité des fleurettes. Leur consigne est reste des belligérants.
de se débarrasser des terroristes, de quelque Aux joueurs d’exploiter
Trentenaire, cheveux peroxydés et un bronzage trop manière que ce soit, tant qu’ils restent relativement ça avec subtilité (si,
prononcé pour être vraiment breton, il est absolument discrets. Si des coups de feu ou explosions ont lieu, ça peut être possible…
charmeur, et on lui donnerait le bon Dieu sans confes- José estime à au moins une quinzaine de minutes Un jour ça arrivera…
sion. En plus, il aide les jeunes des cités à se réintégrer avant que ne se pointent des flics dans ce no man’s peut-être par hasard)
dans la vie active : cet homme est parfait ! land banlieusard. pour mettre à jour
les manigances
du Croissant !

23
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection

PETITS
MENSONGES
ENTRE AMIS
Vous vous souvenez
ce qu’on vous a dit ?
Ne jamais croire José !
Bien que dangereux,
le Croissant n’est pas
en pleine offensive ; ils
seront « simplement »
rassemblés pour
le charmant bilan
mensuel de leur
activité terroriste.
Néanmoins, c’est une
excellente occasion
pour se débarrasser
de cette menace ;
les deux compères
ont donc monté des
faux dossiers de
toutes pièces pour
faire passer plus
facilement la pilule
aux personnages.
Un joueur observateur
qui voudra revenir
dessus ultérieurement
pourra se rendre
compte de la
supercherie
(recyclage de photos
du net, identités
usurpées) avec
un peu de recherche
et quelques jets À vos personnages de voir comment ils gèrent l’éli- Le bâtiment, une ancienne blanchisserie, est sur deux
de dés associés. mination des « méchants » ; la seule chose que José étages : rez-de-chaussée et sous-sol. Deux hommes
Ah, et au fait : veut, c’est que l’on ne remonte pas jusqu’à lui. Si les surveillent le haut (Beubar et Kalach), les trois autres
José et Pablo djihadistes sont capturés, hors de question qu’ils soient discutent en bas. Les hommes en faction sont équi-
savent très bien ramenés à la MJC, nos héros devront s’en charger pés pour le combat : Kalachnikov, flingue, fumigènes
se battre. avec toutes les contraintes et infractions au principe et gilet pare-balles. Ceux au sous-sol ne portent qu’un
de discrétion que cela implique. Même si les cadavres flingue sur eux, mais les Kalach’ sont à portée de main,
sont laissés à pourrir dans la blanchisserie, il s’en et les gilets dans les placards de leur salle de réunion.
contrefout. Bien sûr, cela pourrait amener quelques
soucis lors de la suite de cette histoire… En dernier recours, un panier de grenades (!) se trouve
également dans un coin de la pièce. Faut pas les chercher !

24
les choses chauffent ce soir, et sont passés à l’action
dès que nos héros sont arrivés. En effectif réduit, ils ont JEAN-PIERRE
pour ordre de contenir leurs adversaires en attendant PINAILLE,
que des renforts déboulent. Ils commencent par lan- REPORTER
cer des lacrymogènes à l’intérieur puis patientent pour CHIC ET CHOC
cueillir leurs cibles à la sortie. Ils se sont positionnés en Jean-Pierre Pinaille
binômes aux quatre coins du bâtiment, à l’abri derrière préfère qu’on l’appelle
des murets ou leurs grands boucliers. JPP, en hommage à
son idole du JT, celui
Si les personnages veulent éviter de se mettre les auto- qui a réussi. Reporter
rités à dos et de cramer leur couverture, il va falloir filer freelance bossant
à l’anglaise ! en tandem avec son
frangin cameraman,
Outre un passage en force (ou en ruse) à travers un des il est l’archétype du
binômes, la blanchisserie est dotée de gros conduits looser plein d’énergie
de ventilation inusités, et d’un accès sur le toit par une en quête de scoops et
trappe de secours ; une solution pour s’en sortir ? de reportages choc.
C’est à cause de lui
Vos Anges sont en train de filer comme des dératés, que les personnages
les sirènes résonnant au loin. Si la zone est déserte, la se retrouvent dans
cité voisine ne dort jamais et on sent une vague d’ex- ce merdier.
citation monter au fur et à mesure que les fenêtres des Convaincu que
H.L.M. s’illuminent. Une intervention de police dans le quelque chose puait
quartier, ça ne présage jamais rien de bon. Préparez aux fleurettes (pour
les caillasses. une fois, il a eu du
Si vous êtes un maître de jeu généreux, comptez un flair), il a mené son
van supplémentaire du GIGN et trois voitures de police enquête avec succès
– une grosse quinzaine d’hommes – qui déboulent et a révélé l’existence
dans les environs immédiats pour mettre la pression à de la cellule des
vos joueurs. Les forces de l’ordre ne s’attendant pas à djihadistes à la police.
un tel éclat de violence au sein même du Q.G. des ter- Pas de bol pour lui,
roristes, ils n’ont pas mobilisé l’intégralité de leur arse- il fut remercié de son
nal… Mais ce qui est présent est déjà très dangereux, aide par un capitaine
surtout s’ils ne veulent pas passer pour des criminels lui demandant
aux yeux de notre beau pays (principe de discrétion, gentiment de dégager
on n’est pas des Démons !). de la zone (« Laissez
faire les professionnels
Alors que chacun tente d’échapper comme il peut de la profession »),
aux patrouilles qui ratissent la zone, un van banalisé désormais sous
fait son apparition dans un crissement de pneus et surveillance des forces
d’odeur de caoutchouc brûlé. « Ne tirez pas, je suis de la loi et ne souffrant
avec vous ! » JPP, l’air enthousiaste, leur tend la main aucune interférence
depuis la porte coulissante du van et leur propose de médiatique. Citoyens,
monter en vitesse. Oui, c’est très cinématographique. dormez bien !

Q
UN PLAN AVEC ACCROCS Inconscient du
uelle que soit la manière dont les person- S’ils acceptent, ils se retrouvent dans un véhicule danger, il s’est mis en
nages neutraliseront la menace, tout ne se tapissé d’appareillages électroniques, visiblement des- planque très discrète
passera pas aussi simplement ; au moment tinés à la radio ou à la TV. Jean-Pierre, surexcité, les et bondit désormais
opportun de votre choix surgira une escouade attaque tout de go et entre dans le vif du sujet : qui sur l’occasion de
d’intervention du GIGN venue pour embar- êtes-vous ? Que faites-vous ? récupérer des acteurs
quer tout le monde. On n’avait pas dit quinze minutes ? du drame qui est en
Ben on s’est gouré ! On se rend rapidement compte que cet illuminé prend train de se dérouler
les Anges pour des vigilantes et qu’il souhaite faire un sous ses yeux.
En planque depuis un petit bout de temps, les huit papier sur eux, quitte à ce qu’ils gardent l’anonymat
hommes de l’escouade ne s’attendaient pas à ce que s’ils le souhaitent. Après avoir échangé avec eux le

25
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection
temps du trajet (le van est dirigé par son frère Hector), JOSÉ, LE BRAINWASH
il les laisse loin des fleurettes, avec sa carte de visite RECRUTE PLUS BLANC !
et son numéro. Il vous sera sûrement utile de savoir comment José
procède pour détourner les paquets d’hormones post-
S’ils refusent le coup de main de JPP, il les prend en pubères de la guerre sainte et pour les embarquer sous
photo et démarre à toute allure. Leurs rapports seront le crachin breton.
beaucoup moins amicaux par la suite… C’est avant tout un travail de fond mené au sein des fleu-
rettes ; il organise toutes sortes d’activités sportives et
JPP paraît sympa : il n’en est rien. On le croit discret, créatives (street art, ateliers de slam) dans les maigres
mais il vous fera repérer à cinquante mètres à la ronde, équipements à leur disposition (MJC, gymnase décati,
COUPER un peu comme la merde de chien qui reste coincée terrain de foot pelé, etc.) au cours desquelles il repère
LES PONTS, dans les rainures des semelles. des éléments particulièrement malléables psycholo-
BROUILLER giquement. À force de discussion en tête à tête, il fait
LES PISTES Il est d’ailleurs tout aussi puant : au moindre désaccord, comprendre aux jeunes qu’aller finir en terroriste violeur
Avant de partir, les il menacera vos angelots de balancer à la police photos d’enfants n’est pas un véritable plan de carrière équili-
jeunes remplissent des et enregistrements de leur escapade nocturne… bré (même en mangeant cinq fruits et légumes par jour),
papiers garantissant mais qu’ils pourraient canaliser leur énergie pour une
qu’ils agissent de Bilan du premier acte : une ancienne connaissance cause tout aussi juste, formatrice du corps et de l’esprit.
leur propre volonté retrouvée, une bande de djihadistes rayée de la sur- Lorsqu’il a suffisamment désamorcé le fanatisme bour-
et qu’aucune face du globe, et un chewing-gum médiatique collé à la geonnant de la jeunesse, il organise un convoi qu’il
réparation ne pourra plante de leurs pompes. dirige lui-même ou qu’il mandate (s’il n’a pas le temps
être demandée à de s’absenter) et quitte la cité pour plusieurs jours. La
la structure « Vivre fréquence de ces convois est irrégulière. Elle se fait au
mieux, vivre Breizh » si fil de l’affluence de chair fraîche.
d’aventure il devait leur
arriver un problème.
Une fois sur place,

Q
les jeunes sont SCÈNE 1 : LES ANGES ET LA TÉLÉ, RÉALITÉ ?

DEUXIÈME PARTIE :
rapidement ébahis et uelques jours après l’attaque de la blanchis-
hébétés par l’intensité serie, les personnages retrouvent José à La

LA BRETAGNE,
de l’entraînement Civette (il peut bien se bouger le derche après
qu’on leur fait subir, toute l’aide qu’ils lui ont apportée).

ÇA VOUS GAGNE !
et vont se convertir au A priori ils ne risquent plus rien ; depuis plu-
christianisme au fil des sieurs jours, la tronche de JPP passe en boucle. Son
martèlements répétés reportage couvre l’événement sur BFMTV en le décri-
de leurs instructeurs vant comme le démantèlement d’un réseau terroriste
et d’un soupçon de OÙ LES PERSONNAGES DÉCOUVRENT mené de main de maître par le GIGN, sans mentionner
lavage de cerveau. LE DESSOUS DES CARTES, SE JETTENT l’implication d’une troisième partie.
DANS UN BOOT CAMP, ET FONT TOUT
PÉTER… OU PAS ! Pour les remercier pleinement, José est venu leur pro-

E
poser de s’associer. Ça fait longtemps qu’il songe à
n théorie, nos héros peuvent faire un break. s’agrandir, et bosser à nouveau avec son ancien compa-
Ils ont éliminé la menace terroriste et ont sta- gnon d’armes (et ses acolytes) lui paraît une excellente
bilisé les problèmes de José. Si ça se trouve, idée. Il leur propose un deal : en échange d’une perma-
ils pensent même qu’ils ont fini le scénario, les nence à la MJC lors de ses séminaires sportifs et de
fous ! Quoi qu’il en soit, si vous jouez ce scé- menues interventions dans la veine de ce qu’ils viennent
nario en plusieurs sessions, vous êtes au bon endroit de réaliser, il pourra fournir à chaque Ange un soldat de
pour faire une pause et pour reprendre plus tard, après Dieu attitré (ou autre bénéfice qui siéra à votre groupe de
leur avoir donné quelques PR et du grain à moudre sur joueurs, vous les connaissez mieux que nous).
les possibilités de transformer Les Copains d’abord en
nouvelle base d’opérations. S’ils en redemandent, on Pour appuyer ses propos et leur faire connaître le
continue derechef : ils vont être servis, car ce qu’ils business de A à Z, il leur passe le DVD de promotion
vont découvrir est un peu crassou. Comme une crêpe de « Vivre mieux, vivre Breizh » expliquant les condi-
fourrée à la merde. tions de vie et activités des jeunes envoyés dans le Far
Ouest. Après les plans larges sur les Bigoudènes et les

26
falaises sauvages, la vidéo dévoile un domaine de taille reporter intrépide » avec ses coordonnées), il leur dit
respectable, un vieux manoir trônant au milieu de plu- qu’il est sur un « gros coup » sans leur en révéler plus, BREIZHYWOOD,
sieurs hectares de nature soigneusement entretenus. mais il reviendra vers eux bientôt. SOUS LES
Des jeunes y jouent à divers sports traditionnellement MENHIRS,
bretons : le goren (lutte), la galoche bigoudène (palets) LA PLAGE !
ou le boultenn (quilles)… Il ne manque plus qu’un auto- Cette propagande

S
collant « À l’aise Breizh » et on y est. Le tout encadré PISTE ZOMBIE, PISTE ZARBI déborde tellement
par un personnel souriant et à l’écoute, participant avec i les personnages enquêtent à ce sujet, ils de bons sentiments
entrain à des randonnées ou des stages de voile, entre peuvent découvrir que toutes les bandes ont qu’elle en perd toute
deux sessions de cours de « Mieux vivre ». été interrogées par JPP au sujet d’un ou plu- crédibilité; quel jeune
sieurs de leurs membres qui ont quitté la cité de banlieue fan de
S’ils acceptent le deal, José leur serre chaleureuse- ces dernières années. Les parents ont égale- Zlatan et Booba se
ment la main et leur annonce qu’il a un séminaire qui ment fait l’objet de questions insistantes… Personne mettrait soudainement
commence demain. Lui sera dans la pampa avec des ne sait où sont partis ces jeunes, qui ont généralement à faire du palet et des
jeunes pendant une petite semaine. Les personnages annoncé à leur famille et éventuels amis qu’ils quit- danses bretonnes ?
pourraient-ils tenir la MJC pendant ce temps ? Il sera taient cette zone pour partir chercher du taf ailleurs. Mais souvenez-vous :
joignable sur son portable. Ceux qui ont posé plus de questions se sont heurtés nous sommes dans
à un regard froid et distant (« On aurait dit un zombie, Magna Veritas et les
S’ils refusent, l’événement ci-dessous se déroule à j’te jure il m’a fait flipper ! »). D’autres parents ont reçu Anges sont capables
la fin de leur entrevue avec José, histoire de ferrer des lettres d’adieu de Tombouctou, la Creuse ou toute de tout… Surtout du
le poisson (un bon joueur ne résiste jamais à une autre destination paumée, sans plus jamais recevoir pire ! D’ailleurs le pire
amorce d’intrigue). d’autres nouvelles. n’est pas très loin, à
quelques kilomètres
Lors de leur première permanence à la MJC, un jeune Néanmoins, en posant les bonnes questions les de là : un centre
déboule à la recherche de José ; les fachos des pâque- joueurs peuvent déduire que tous sont passés par la d’entraînement intensif
rettes sont en train de tabasser un étranger ! case Les Copains d’abord et ses séminaires sportifs pour soldats de Dieu,
La scène se déroule au terrain de basket des fleu- avant de prendre cette décision. du genre à faire passer
rettes : trois skins rigolards s’esclaffent en voyant JPP les pratiques du
perché en haut du panier, deux pitbulls enragés à ses S’ils lui passent un coup de téléphone, José se souvient sergent Hartman pour
pieds. Le perchoir rouillé grince fortement et risque de de ces éléments, et révèle à nos héros qu’une fois libé- une ballade au parc.
ne pas tenir très longtemps… rés de leur haine et de leurs obsessions pro-djihad, ils Le manoir présenté
préfèrent couper les ponts. S’ils insistent et le harcèlent dans la vidéo n’est
Que les personnages gèrent les skins en douceur ou sur son portable, José restera relativement injoignable ainsi qu’une façade,
par la force, JPP sera grandement reconnaissant de ; pour cause, il est occupé à emmener les djeunz dans la majeure partie de
leur aide. Qu’est-ce qu’il faisait ici ? Oh, pas grand- leur centre de lavage de cerveau… Pardon, de forma- l’année il n’est occupé
chose… Il cherchait des éléments complémentaires tion de soldats de Dieu ! D’ailleurs, si les personnages que par Pablo et une
pour boucler son enquête sur les terribles djihadistes avaient tissé des liens avec Kevin, la petite boule de poignée de ses soldats
qui sévissaient dans les environs. Mais il a compris la nerfs fait partie du voyage. grimés en djeunz ou
leçon, il s’en va ! éducateurs, au cas où
En parallèle de ça, ils sont désormais sous surveillance il y aurait une visite
Si vos angelots réussissent à établir un contact verbal des médias : JPP les fait filer par son frère, Hector, en surprise. Vous voyez
et non violent avec les trois lascars des pâquerettes, caméra cachée. Celui-ci tente de récupérer un maxi- les villes des westerns
ils découvriront leur version de l’histoire ; ce type est mum d’infos pour monter une exclu dont le monde du avec une simple façade
venu les embrouiller avec des histoires de disparitions, journalisme se souviendra ! Et s’il choppe un peu de tenue par des poutres ?
demandant des précisions sur des mecs qui ont quitté surnaturel au passage, ça pourra peut-être se vendre C’est un peu ça… Sauf
la cité il y a quelque temps. À force de les agacer, ils ont très cher… que périodiquement,
lâché Helmut et Goebbels à ses trousses, mais juste de la place est faite
pour rigoler quoi ! N’hésitez pas à les rendre parano et à glisser des élé- pour organiser les
ments étranges tout au long de leurs journées ; leur ventes aux enchères
La présence de JPP devrait mettre la puce à l’oreille de appartement a été fouillé pendant qu’ils n’étaient pas malsaines que vous
votre équipe et éveiller des doutes quant au sujet de là, la Peugeot noire derrière eux semble les suivre aborderez dans la
ses recherches ; les djihadistes sont morts, qu’est-ce depuis quinze minutes, le boulanger les regarde de tra- dernière scène du
qui lui faut de plus ? vers, avaient-ils oublié de fermer leur boîte aux lettres ? scénario (teasing).
Tout ce qui n’est pas des petites graines de parano de
S’ils lui passent un coup de fil (en toute logique ils ont votre fait sera l’œuvre de Hector Pinaille, la fouine de frère
sa carte, au pire on trouve facilement son blog « JPP, de JPP, qui tente de récolter un maximum d’informations

27
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection

ON N’ATTRAPE
PAS LES
MOUCHES AVEC
DU VINAIGRE,
MAIS AVEC
DE LA MERDE !
En réalité, JPP est
en train de découvrir
le pot aux roses
concernant les
affaires de José.
Par ses recherches
incessantes, il a
découvert que la « fuite
des cerveaux » (ou
plutôt des joggings)
qui frappe les jeunes
des fleurettes remonte
à avant l’arrivée des
djihadistes,
et il sent que la raison
est tout autre.
Il ignore encore le
rôle des personnages
dans cette affaire : il
a d’ailleurs décidé de
collecter du matériel
sur eux en vue d’un
documentaire choc
(« Les vigilantes :
justiciers sans peur et
sans reproche ? ») !
Outre la surveillance
orchestrée par son
frère, il a constamment
un petit microphone
pour enregistrer les
propos des Anges à
leur insu lorsqu’ils
interagissent.

sur ses cibles. Un paparazzi dans toute sa splendeur ! molle. Il n’a rien fait, c’est son frère le cerveau ! Il avait
Il est bon, mais probablement pas assez pour des juste l’ordre de vérifier qu’ils n’étaient pas eux aussi
êtres surnaturels : à un moment il se fera choper par des membres de la filière djihadiste (biiiip mensonge),
les personnages, et il s’effondrera comme une chiffe pas taper, pas taper !

28
U
JEAN-PIERRE CONTRE-ATTAQUE (JE SUIS TON SCOOP) Généralement, il amène les jeunes recrues au centre
ne fois son frère dans la panade, JPP va bien de réhabilitation, qui sont ensuite récupérées par des
être forcé de rappliquer fissa. S’il commence soldats et ramenées à la base non loin. José, lui, reste
à être un peu secoué par vos joyeux angelots, souvent quelques jours dans le manoir au cas où les
il leur montre l’objet de son travail : vous djeunz auraient des soucis « d’intégration » à la vie
auriez un vidéoproj’ ? du camp.

Notre reporter véreux a suivi José lors de son petit Si nos héros ont besoin d’un coup de pouce scénaris-
« séminaire » et a ramené quelques images édi- tique, ils peuvent croiser Kevin ou un autre jeune avec
fiantes : au cours d’une cérémonie étrange, des jeunes qui ils ont sympathisé, en partance pour la Bretagne.
hommes musculeux au regard vide paradent sur une Ce dernier leur dira qu’il a finalement trouvé un but à
scène devant un parterre de convives hétéroclites… sa vie et quitte cette cité de merde avec José. De quoi
Ce qui ressemble fort à un trafic d’hommes. Les intriguer… Et les prendre en filature également.
images sont floues et prises de loin, mais il semblerait
que l’on reconnaisse la silhouette de José au milieu de Il y a une faille majeure dans l’organisation des Anges
l’assistance. véreux : à aucun moment José n’amène directement la
marchandise à la base, ni ne communique les identités
Jean-Pierre appuie ces images d’explications nébu- des nouveaux bleu-bites. Baptiste et ses sbires sont
leuses : il a reconnu certains des jeunes comme étant vus comme des exécutants bêtes et méchants, et ne
des anciens résidents des fleurettes. Il suppose que sont pas mis dans la boucle de la paperasse (que José
ceux-ci sont enlevés au départ des « séminaires » de garde précieusement sur lui). Du coup, avec un peu
José et subissent un lavage de cerveau en règle, avant de bagout ou autre manœuvre d’inception, facile de
d’être vendus comme esclaves sexuels à des réseaux se faire passer pour un « convoi exceptionnel » depuis
de prostitution ou à de riches personnalités… Il n’est le centre de réhabilitation ou carrément la cité
pas si loin de la vérité ! des fleurettes.

D’après lui, si les personnages vont voir José, ce der- Le lendemain du coup de fil, conforme aux prédictions
nier niera tout en bloc et on perdra l’occasion de décou- du reporter, un vieux van Volkswagen vient effec-
vrir le fin mot de l’histoire. La meilleure façon d’en avoir tivement chercher la troupe devant la MJC. À bord,
le cœur net, c’est de savoir ce qui arrive aux jeunes des Baptiste (cf. chapitre suivant) et deux soldats de Dieu
banlieues. Ça vous dirait un petit relooking ? limités qui leur proposent de monter dans le véhicule.

Ne lui demandez pas comment, JPP a choppé le


numéro à composer pour faire venir un de ces fameux

O
vans de « séminaire » (en fait il suffit de fouiller dans les SCÈNE 2 : FULL METAL GARIGUETTE
papiers de la MJC). Maître baratineur, le reporter sans n vous titille depuis le début avec une histoire
peur saura convaincre le chauffeur d’embarquer nos de troisième structure « secrète », mais qu’en
héros jusqu’à destination. Il faut juste qu’ils adoptent est-il réellement ?
une tenue de circonstance et qu’ils acceptent de porter
ses minimicros… Le site de Ker Nascleden est un ancien aéro-
port privé tombé en désuétude au milieu des années
60 et retapé par l’infernal duo d’Anges. L’ensemble
des bâtiments (entrepôts, tour de contrôle, piste, etc.)

L
ET SI... (OU LA LOI DE MURPHY S’ACHARNE) a été reconverti en « camp militaire » pour transformer
es personnages ont neutralisé JPP ? Le jour- la racaille rebelle en docile soldat. Ici, les fortes têtes,
naliste est la voie la plus directe pour rejoindre on les brise !
le camp de soldats de Dieu, mais il est possible

L
qu’ils aient décidé de s’en débarrasser physi- DRAMATIS PERSONÆ
quement ou de l’ignorer superbement avant e complexe est géré par le « muscle » de
cela (faites toujours confiance à vos joueurs pour ruiner l’équipe de José et Pablo, trois Anges plutôt
vos scénars). ras du front, et une dizaine de soldats de Dieu
chargés de discipliner la jeunesse France.
Pas de panique ! Les personnages peuvent d’eux- On y trouve en permanence une vingtaine de
mêmes attendre que José parte à un de ces « sémi- jeunes en formation.
naires », et le prendre en filature à ce moment-là.

29
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection

Baptiste de Saint-Sauveur, gérant « Sarge », l’instructeur gueulard


du bousin (Ange de Laurent) (Ange de Daniel)
Baptiste est le responsable de la base ; il gère la Serge Dupont-Durand a regardé un peu trop de films de
logistique (réserves en nourriture et en armes), le pro- guerre, et ça se voit ! Déjà, on ne l’appelle pas Serge
gramme d’entraînement et la bande de soldats de Dieu mais « Sarge », comme au cinéma en version origi-
à ses ordres. Il n’est pas intellectuellement brillant, nale. Parodie du sergent Hartman de Full Metal Jacket
mais il est assez efficace pour faire tourner la baraque. (à voir pour vous mettre dans l’ambiance), il consacre
toute son ingéniosité à trouver des injures plus ordu-
Il a été recruté comme les personnages mais du côté rières les unes que les autres pour mater ses troupes.
de Pablo : c’était la force de frappe de son ancienne
équipe, et un ami fidèle. Il prend un plaisir sadique à détruire physiquement et
moralement ses élèves, et si son aura ne disait pas le
Contrairement à vos angelots, il était cependant un contraire, on le prendrait facilement pour un Démon.
rouage nécessaire dans leur plan, et a été mis dans D’ailleurs, son sens moral en est proche : peu lui
la confidence depuis longtemps. Il est principalement importe le pourquoi du comment de leur activité, il fera
motivé par l’argent, mais il croit aussi que vider les cités tout pour garder ce job de tortion… garde-chiourme…
de leur racaille ne peut qu’être bon pour l’humanité… heu… instructeur. Oui c’est pareil !
Même si ces soldats se retrouvent parfois en super-ra-
tonneurs d’extrême droite, « au moins ils croient en
Dieu ». On avait dit qu’il était con, le Baptiste !

30
PARLER LE SARGE
Pour vous aider à élaborer un roleplay de qualité, voici un petit générateur d’insultes que pourra proférer Sarge tout au long
de l’entraînement : ce ne sont que des pistes, laissez votre imagination faire le reste !

Dé Centaine Dizaine Unité


1 Sale Merde Sec/sèche
2 Vieux/vieille Pédale Rouge
3 Joli(e) Donzelle Effarouché(e)
4 Gros(se) Bébé Mou/molle
5 Petit(e) Putain Fragile
6 Mignon(ne) Sucre À sa maman

Roger Fimbuckle, la brute écossaise Les recrues


(Ange de Michel) Les arrivages de jeunes se font au fil de l’eau, mais
Surnommé « Fines boucles » ou « Bouclettes » par ses les fournées régulières assurent une présence perma-
potes à cause de sa soyeuse chevelure dorée, Roger nente d’une vingtaine de futurs soldats, nouveaux et
est presque là par hasard. Tout frais éveillé dans un anciens. Le parcours lambda de ces recrues consiste
Écossais en vacances armoricaines, le réveil de cette en six à huit mois de reptation dans la boue et tractions
masse de muscles a été plutôt agité. sous la flotte, entrecoupés de séances de lavage de
cerveau et de gavage au catéchisme.
Mettre à l’amende la bande de pochetrons racistes qui
lui ont fait quitter la plage arrière n’a pas attiré la sym- Sur la vingtaine de soldats, on peut estimer qu’environ
pathie des villageois, surtout quand on ne parle pas la moitié est en phase « terminale » de solidification
un mot de français et que ces derniers sont armés de divine, tandis que l’autre moitié est en plein appren-
fourches et d’un tempérament de cochon. tissage, avec encore une volonté propre. Parmi ces
derniers, le jeune Kevin hallucine un peu mais il est
Sauvé in extremis par Pablo (comprendre « avant qu’il heureux de pouvoir se rendre utile et de prouver que lui
ne rase le village entier »), Roger a depuis canalisé son aussi peut être un homme. Musulman ou chrétien, peu
ardeur en tant que formateur dans la base militaire.Il n’a importe tant qu’il peut manier des gros guns ! Et puis
quasiment jamais quitté les lieux, satisfait de ce qu’on lui c’est le même dieu, finalement, non ?
a vendu : entraîner des petits gars à casser du Démon.

Peu importe que les recrues ne comprennent pas son

G
accent à couper au couteau, il sait se faire comprendre VIS MA VIE DE SOLDAT DE DIEU
par quelques sonores craquements de doigts ou de rimés en djeunz de banlieue, les personnages
nuque (la sienne… mais ne le tentez pas !). arrivent après de nombreuses heures de
route (les vitres du van sont obscurcies, pas
Roger n’est pas un mauvais bougre et, si on lui explique moyen de repérer le trajet), puis sont débar-
le réel agenda de sa bande, il est possible qu’il change qués sur le macadam d’une ancienne piste
de bord pour filer un coup de main – ou plutôt de poing d’aéroport privé. Il pleut (bienvenue en Bretagne). Des
– dans la tronche de ces profiteurs. silhouettes trottent dans la boue au rythme de cris et
de jurons. Des hommes armés patrouillent devant les
grillages qui entourent la piste. Ça caille. Qu’est-ce que
Les soldats de Dieu c’est que ce binz ?

La crème de la crème du cerveau lavé à la main avec « Allez les couilles molles, on se magne le cul avant
amour, cette dizaine de soldats rassemble les plus fana- que je vous fasse regretter d’être nés ! » Pas de doute,
tiques de leur création, les quelques élus que les Anges c’est bien la douce voix de Sarge qui apostrophe vos
se gardent plutôt que les mettre sur le marché. Dotés angelots et leur intime de poser leurs affaires au dortoir
de l’individualisme d’une fourmi et de l’esprit d’initiative avant de commencer l’entraînement. Pas de temps à
d’un kouign-amann, ce sont des anciens des fleurettes perdre avec les feignasses ici !
devenus des machines à exécuter (dans tous les sens
du terme). On ne peut rien tirer d’eux, si ce n’est une
salve de mitraillette.

31
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection

32
S
LA FORMATION SOLDAT DE DIEU également suspectés de dopage et passeront direc-
’ensuivent une succession d’exercices musclés tement par la case interrogatoire (cf. plus loin)…
pour devenir soldat de Dieu ; ce n’est pas décrit Dure la vie. Eh, ne pas sortir du rang est un art que
directement tel quel aux joueurs, mais petit à pe- les personnages vont devoir maîtriser pour conserver
tit ils comprendront la logique de tout ce cirque. leur couverture.

Pour rester incognito le plus longtemps possible, ils


doivent réussir modérément les différents tests qui s’im- Le parcours du con battu
posent à eux : dévoiler leurs capacités surnaturelles ris-
querait de les griller trop rapidement. A peine les affaires remisées dans les dortoirs, on leur
refourgue des sacs à dos remplis de bibles et on les
Ci-dessous se trouve un échantillon des activités envoie faire le parcours du combattant dans la boue de
que vous pouvez faire subir aux personnages ; à un la cour intérieure. Il faut toujours porter la foi sur soi !
moment, ils se feront repérer (cf. L’interrogatoire plus Caractéristique : Force / 4 tests / 6 succès
loin) mais, en attendant, laissez-les profiter de ces
mises à l’épreuve plus débiles les unes que les autres,
et n’hésitez pas à en remettre une couche vous-même ! La chèvre
Le personnage est attaché à une chaise, et il doit réci-
Dolmen moi la vie dure ! ter le Pater Noster sans se tromper et sans bafouiller,
(créez vos propres épreuves) pendant qu’une chèvre lui lèche les pieds.
Caractéristique : Volonté / 1 test / 2 succès
Le but de l’entraînement intensif est non seulement une
remise en forme des recrues, mais aussi et surtout un
lavage de cerveau en règle. Brisés par l’effort quotidien, La chasse aux démons
sermonnés et rabaissés H24, ils doivent peu à peu ne vivre
que pour exécuter les ordres et aller à la messe (en gros). Idéalement la première nuit, nos héros sont soudai-
nement bâillonnés et ligotés ; mieux vaut qu’ils évitent
Si vous créez des épreuves, assurez-vous donc d’être trop violents, car ce n’est pas une embuscade
qu’elles soient épuisantes physiquement, dépourvues mais un bizutage potache : on les emmène dans la
de sens, et intellectuellement abrutissantes. forêt voisine, en slip avec des cornes de démon fluores-
centes, et ils doivent rejoindre le campement sans se
C’est également l’occasion de jouer sur leurs défauts : faire dégommer par la dizaine de chasseurs suréqui-
haine des chiens ? Épreuve avec des molosses ! Mau- pés (lampe, gilet pare-balles, grenades flashbang,
vaise haleine ? Vérification d’hygiène ! Confrontez-les fusées de détresse) armés d’un fusil de paintball.
à leurs phobies ! Obligez-les à se mettre à poil s’ils ont Nous vous conseillons de jouer cette scène mémorable
des problèmes physiques comme une paire d’ailes… qui mettra véritablement les personnages en avant !
Étudiez les fiches de personnage et marrez-vous !

Pour la touche INS/MV, teintez vos activités d’un Les Shadocks


détournement des poncifs de l’enseignement catho-
lique, et le tour est joué ! Atelier création d’eau bénite ! Les angelots doivent aller
pomper à la source de la cour de l’eau, à transporter
Ce sont toujours Sarge ou Roger qui mènent les exer- dans des énormes baquets (très très lourds), et les
cices. Généralement, il y a une dizaine de participants amener à la petite chapelle aménagée dans l’aéroport.
(nos héros + le reste en PNJ soldats). Une fois là-bas, ils doivent attendre qu’elle soit infusée
du Saint-Esprit (à eux de voir la durée requise ou la
Chaque épreuve indique la caractéristique associée, manipulation à faire), les ramener à l’instructeur qui
le nombre de tests, et le nombre minimum de suc- est à l’autre bout de la piste d’aviation. Il l’inspecte, et
cès à cumuler (correspondant à la valeur du plus nul s’écrie « Mais, elle est pas bénite ton eau ! Qu’est-ce
des PNJ). Si un joueur échoue, c’est la corvée de que t’as branlé ! Recommence ! » Indice : il est impos-
chiottes assurée ! sible de discerner l’eau bénite de l’eau du robinet.

Ceux qui réussissent également trop les épreuves Caractéristique : Force puis Volonté (moitié/moitié) /
(maximum de succès à trois épreuves de suite) sont 6 tests / 13 succès

33
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection
Qui est-ce ?
Le détail rigolo, c’est que les personnages auraient
Un par un, les personnages sont placés devant cinq pu monter à bord dans le simple espoir de reprendre
apprentis soldats (faites un aparté avec chacun d’entre contact avec le monde extérieur et JPP… Pas de bol !
eux, histoire de voir comment ils se débrouillent).
Ceux-ci se sont parés d’un accessoire pour l’occasion,
pour représenter des démons à l’air louche. Tous sont Le meilleur ami de l’homme
équipés de bonnet, lunettes de soleil et parka. Le can-
didat doit examiner chacun d’entre eux, et définir les- Les animaux sont nos amis, il faut les aimer aussi !
quels sont des « ennemis de Dieu ». Le premier a des Cet exercice fonctionne en binôme : les personnages
dents pointues, le deuxième des petites cornes sous doivent élaborer un stratagème pour toucher en même
son bonnet, le troisième pue la mort, le quatrième a des temps un piquet sans se faire mordre par le molosse qui
yeux fluo, et le cinquième une (seconde) queue dans y est attaché.
son slip. Indice : tous sont des démons ! Caractéristique : Agilité ou Intelligence (le binôme doit
utiliser la même caractéristique) / 1 test par candidat /
3 succès au cumul (sinon bobo)
Le mât de misaine
Un classique : en haut d’un mât de misaine enduit de Tendre la joue droite
graisse se trouve un crucifix sacré. Le premier qui l’at-
trape a le droit de manger ce soir ! Simple exercice physique : à un contre trois, il faut
Caractéristique : Agilité / 4 tests maximum / 3 succès neutraliser deux adversaires armés d’une matraque
en un seul test alors que l’on a que ses poings.

Fear Factor Se fondre dans la foule


« Ceci est mon corps » : qui aurait cru que le corps On met à disposition des aspirants une panoplie de
du Christ serait aussi fade ? Les participants doivent costumes, et chacun dispose d’une série de situations
apprendre à discerner la « bonne hostie » de la « mau- bien précises : bal mondain, soirée entre potes, céré-
vaise hostie ». Pas de gallinette dans cette histoire, monie religieuse, rendez-vous mafieux… À eux de
mais différentes hosties qui ont exactement la même prouver qu’ils savent s’adapter aux circonstances.
apparence, avec des composantes immondes : plâtre, Caractéristique : Apparence / 3 tests / 7 succès
saindoux séché (c’est possible ça ?), wasabi, piment de

U
Cayenne… Les personnages doivent choisir leur hostie Q.C.M. « CROYEZ-VOUS EN DIEU ? »
à la vue et à l’odeur, et n’ont qu’une tentative. S’ils se ne fois que vos angelots se sont bien rendu
loupent, pas de repas ni d’eau pour laisser leur esto- compte de la situation et qu’ils sont là pour
mac méditer sur l’intensité de leur foi… Ah si, celui qui en chier pour des mois, c’est le moment de
a mangé du plâtre pourra boire, sinon c’est pas drôle. leur faire une interro surprise avec le Q.C.M.
Caractéristique : Perception / 1 test / 2 succès ci-dessous. S’ils obtiennent moins de 100 %
de bonnes réponses, ils ont droit à une session « lavage
de cerveau » (cf. Lavage à la main). Sinon, ils seront
Du rhum, des femmes directement soumis à la question (cf. L’interrogatoire).

Résistance aux vices : les formateurs annoncent une


soirée de permission, et les provisionnent en vin de

A
messe pour toute la soirée. Vers vingt-deux heures, LAVAGE À LA MAIN
Byzance !, ils proposent même aux soldats d’aller ucun soldat en entraînement n’a eu 100 % de
faire une virée en ville pour lever de la donzelle : ren- bonnes réponses, et il y a peu de chances que
dez-vous dans le van de suite, car il faut rentrer avant nos héros y arrivent non plus : tout notre petit
minuit, pour être en forme demain ! monde se retrouve donc dans l’ancienne salle
Les immondes pourceaux qui auront cédé à la tentation d’attente de l’aéroport privé, transformée en ci-
auront dix minutes pour dégriser sous les fumigènes, néma fait maison. Les lumières s’éteignent, et sur la vi-
trouver et désamorcer la bombe s’ils veulent avoir déo qui semble sortie des années 80 apparaît… Pablo,
l’espoir de continuer leur entraînement demain… qui entame un sermon sur la foi en notre Seigneur et

34
peut admettre être un Ange et former des soldats de de la sagacité dont l’équipe a su faire preuve, de renou-
Dieu, mais ne dira rien de plus : il doit en référer « au- veler leur accord et de le passer à un niveau supérieur ;
dessus ». Une fois la nature des personnages vérifiée nos héros deviendront partenaires et contribueront au
(que ce soit en un seul entretien commun ou un par développement de ce réseau de formation divine.
joueur), il les fait reconduire au dortoir en leur indiquant
de ne pas faire de bêtise, car ils sont bien entourés.
ET SI…
Les personnages
décident de fritter José
maintenant, là, tout

N
LE CHOIX DANS LA DATE de suite ? Faites-leur

L
CONFESSIONS INTIMES ous y voilà, le moment de choisir : chacun comprendre que c’est
a surveillance autour du dortoir sera accrue des personnages va pouvoir accepter ou une très mauvaise idée
toute la nuit : comptez huit soldats de Dieu et décliner l’offre. d’affronter cinq Anges
Roger ou Sarge en permanence autour du bâ- relativement costauds
timent. Le lendemain matin, vos angelots se- D’un côté, contribuer au développement des (dont trois de combat)
ront de nouveau ramenés un à un (privilégiez forces de Dieu, « sauver les naufragés des cités » et et une quinzaine de
les apartés) dans le bureau. Cette fois, c’est José et fournir une aide militaire à des groupes d’Anges isolés soldats sur leur propre
Pablo qui s’y trouvent, un air mi-amusé, mi-soucieux. peut paraître une bonne idée. Sans parler de la couver- territoire…
Voici venu le temps des aveux. ture qui sera fournie : plus besoin de bosser chez McDo S’ils insistent ou
ou dans une boîte d’assurance, le centre de réhabili- qu’ils ont pris leurs
Les deux compères ont décidé de jouer cartes sur tation est là pour ça, et permet des horaires flexibles ! dispositions (révolte
table, et dévoilent que la totalité des jeunes de ban- des recrues ou
lieue se retrouve à gonfler le rang de soldats de Dieu, De l’autre, personne n’a demandé leur avis à ces retournement de veste
dévoués à une cause bien plus noble que le deal de jeunes qui ont été volés à leur vie ; les pratiques de de Roger), laissez-les
shit ou le terrorisme barbare. Aucun ne revient dans José ne sont pas très déontologiques… Et encore, les se lâcher, mais ne leur
sa cité natale : mais est-ce vraiment un mal ? Mieux personnages ne savent pas que les « clients » ne sont faites pas de cadeau :
vaut servir Notre Seigneur et guider les brebis égarées pas recommandables. quand on est con, on
plutôt que d’en devenir une… est con ! Une telle
Et ces histoires de vente d’esclaves ? D’où vient la Si tous les personnages acceptent d’aider José, lais- prise d’initiative sent
source ? Aaaahh mais vous devriez le savoir, les sez-les un peu se bercer d’illusion quant à leur bon la fuite en catastrophe
médias humains déforment tout et nous mettent en choix ; ils peuvent attaquer la dernière scène de ce de la base à plein nez,
grave péril, mon bon monsieur… Ces réunions sont scénario tranquillement, après de viriles poignées de qui peut du coup se
en réalité l’occasion de renforcer le tissu de solidarité main signant leur accord. transformer en scène
entre fidèles à plus grande échelle, et d’envoyer nos finale (ou pas).
soldats se rendre utile aux quatre coins de l’Hexagone. S’ils refusent, nous éviterons l’effusion de sang : ils
Imaginez si chaque cellule angélique pouvait avoir seront donc priés de ne plus se mêler de ces affaires,
un accès facilité à des soldats sans peur ni reproche et de monter dans le van puis déposés, à l’aveugle, en
? L’argent récolté lors de ces galas nous permet de plein milieu de la campagne bretonne.
financer cette structure et de fournir toujours plus de
servants de Dieu. Si les réponses diffèrent, les personnages ayant cédé
à la tentation seront « mis dans le secret » d’une
Étrangement, José et Pablo omettent encore une fois prochaine réunion d’importance, et on leur demandera
de préciser qu’ils sont peu regardants sur la nature de tout faire pour que leurs compagnons ne viennent
de leurs clients, et qu’une bonne partie des bénéfices pas la perturber. José reprendra contact plus tard
arrive finalement dans leur poche. Mensonge avoué avec eux pour la suite des événements… Puis tout le
est à moitié pardonné, non ? monde est balancé au milieu des bois, comme plus
haut. C’est toujours sympa une balade en forêt, et on
José entre alors dans le concret et propose, au nom de peut ramasser des champignons au passage.
la foi, de l’amitié qui le lie avec un des personnages et

35
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection

L
les bienfaits du christianisme, sur fond de biniou. Son L’INTERROGATOIRE
prêche est rapidement interrompu par une succession es personnages se retrouveront individuelle-
d’images tressautantes défilant à une vitesse folle ; les ment dans ce petit bureau, en tête à tête avec
visuels alternent, le son ressemble à une bouillie pri- Baptiste, s’ils se sont fait remarquer. Soit en
maire d’où émanent parfois quelques mots : « Dieu », excellant particulièrement aux épreuves, soit
« Foi », « Sacrifice », « Chouchen »… en ayant répondu au Q.C.M. (en passant par la
case Lavage à la main s’ils n’ont pas fait un sans-faute
Les personnages devraient alors ressentir une gêne, cf. p. 36).
un peu comme lorsque l’on utilise ces sifflets à ultrason
qui sont censés fonctionner sur les chiens sans être Traditionnellement, c’est le moment où le chef de la
audibles par l’homme. À côté d’eux, tous les humains bande estime si un soldat est prêt à sortir du moule
sont en transe, la bave aux lèvres, obnubilés par les pour être vendu à de riches clients, mais à moins que
images qui défilent devant eux. Rien ne saura les les personnages ne jouent très bien le soldat zombie,
détourner de l’écran, à part les assommer violemment. visiblement ce ne sera pas le cas pour eux.

L’épisode dure quinze minutes. À ce terme, le film s’ar- Baptiste passe chacun d’entre eux à la casserole sur
rête, la lumière revient, ainsi que les esprits des jeunes, leurs origines, leur parcours… Il a développé le pou-
curieusement hagards et dociles. La bande est rame- voir Lire les pensées superficielles et l’utilisera au
née au dortoir par une escorte de soldats… À l’excep- moindre doute. À partir de là, il tentera de savoir si son
tion de vos angelots : Sarge et Roger leur demandent interlocuteur est un être surnaturel. En bon militaire, il
gentiment de les suivre plus en avant dans le bâtiment. ne dévoilera rien de la finalité de leur programme. Il

Q.C.M. DE BONNE FOI

– Lorsque l’on te tape : A. 2.


A. Tends l’autre joue. B. 1.
B. Tape plus fort. C. 33.
D. 0.
– Un bon Démon est un Démon… E. 111.
A. Mort.
B. Impuissant dans votre cave. – Pie Esu Domine…
C. Un quoi ? A. … Rosa Rosa Rosam.
B. … Donna Eis Requiem (bom).
– « Tu ne tueras point. » C. … Lorem Ipsum.
A. Amen !
B. Quoique… – Votre bien le plus précieux :
C. Allez, juste cette fois steuplé ! A. Votre vie.
B. Votre bible.
– Votre petit-déjeuner idéal : C. Votre arme.
A. Croissant baguette.
B. Crêpes et crème d’Isigny. – Votre supérieur vous demande d’exécuter un ordre peu catholique :
C. Galette-saucisse et chou-fleur. A. Vous obéissez aveuglement.
B. Vous questionnez sa démarche.
– Vous êtes encerclé à un contre dix : C. Vous filez doux puis débattez son choix plus tard, lors de vos
A. Rendez-vous pour vivre un autre jour. confidences sur l’oreiller.
B. This is Spartaaaaa !
C. Ils embauchent ? – Si je vous dis « Gariguette » ?

– Jean-Hugues a 111 cartouches bénites. Un chargeur peut en conte- Bonnes réponses en rouge ici. La dernière question permet de
nir 33. Il est à 50 mètres de sa cible et le vent souffle sud/sud-est, foutre les personnages à l’interrogatoire, car seuls les brainwashés
force 3. Un léger crachin breton tombe depuis 4 heures. Pour être sûr répondront bien à cette question avec le nom de code : « Gavotte...
d’abattre sa cible, combien de cartouches utilise-il ? ou une autre connerie bretonnante de votre choix »)

36
37
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection

S C
ON RECOLLE LES MORCEAUX LE CENTRE DE RÉHABILITATION
i les personnages sont lâchés à l’aveugle au omme à chaque fois, la bande des Anges
milieu des gariguettes sauvages, comment leur véreux a mis les petits plats dans les grands
faire atteindre la très convoitée scène finale ? pour recevoir leurs invités : tenue correcte exi-
Et avec quelle armée ? gée, buffet dans le hall d’entrée, et vente aux
enchères distinguée au cours de laquelle les
clients pourront faire leur marché. Voilà ci-dessous les
– JPP sera certainement le premier sur le créneau ; il forces en présence et le timing des événements.
a pris en filature le van et connaît la localisation de la
base secrète, l’équipe peut donc y retourner par ses
propres moyens. Le temps qu’ils y retournent, la base LES FORCES EN PRÉSENCE
a été désertée par les Anges et la moitié du personnel.

U
Après une séance d’infiltration ou de bourrinage, ils Les porte-flingues
peuvent trouver dans l’ordinateur du bureau de Bap- ne quinzaine de soldats de Dieu se répartit
tiste l’annonce d’une grande « vente aux enchères » sur le site : la moitié dans les jardins, à sur-
ayant lieu demain au centre de réhabilitation. veiller l’extérieur et les voitures des clients ;
Attention, JPP n’aidera qu’à condition qu’il puisse l’autre moitié à l’intérieur, assurant le service
emmener son van et son cameraman de frère pour fil- de mignardises et autres mondanités. Tous
mer tout cela. sont en costard tiré à quatre épingles, avec un gros
calibre sous la veste. Oreillette et talkie-walkie de série
– Le choix des joueurs le plus logique sera certainement pour éviter les mauvaises surprises.
de rejoindre directement le centre de réhabilitation, qu’ils
soient au courant de ce qui se trame ou non. Le hasard
fait bien les choses, ils arriveront pour le dénouement (il

J
faut bien qu’ils aient du bol de temps en temps) ! Les Anges véreux
osé et Pablo sont en permanence avec leurs
– Vu la nature de l’événement, les joueurs vont peut- convives, à leur masser le windu pour en
être penser à rameuter les médias et/ou la gendar- extirper le maximum de blé.
merie en dénonçant les activités louches de la bande Sarge est en backstage, avec la grosse dizaine
de José… C’est tout à fait possible, et avec un JPP de soldats qui va être étalée comme une
dans la poche ils y arriveront encore plus facile- vulgaire marchandise ; il s’assure qu’ils soient
ment. Ça va bel et bien faire avorter la cérémonie présentables.
et amorcer une enquête qui parasitera l’activité des Roger, peu sociable, est affecté à la sécurité exté-
truands, mais balancer des semblables angéliques à rieure. Surtout si nos héros ont été relâchés dans la
des médias et forces armées humaines est rarement nature, car les Anges ne sont pas si sereins que ça.
une bonne idée pour le principe de discrétion… Vous Baptiste supervise le tout et alterne entre Sarge et
avez matière à faire un finish « soft » et à amorcer Roger, vérifiant que tout se passe bien sur l’ensemble
une suite à ce scénario ! du domaine.

L
La marchandise
es soldats qui sont sur le point d’être ven-
dus ne sont, à ce stade, guère que des

S
SCÈNE 3 : DANS TON CUL LAMOUILLETTE automates. Ils n’ont ni arme ni protection
i les joueurs ne sont pas encore convaincus quelconque sur eux, et attendent en coulisse
que Lamouillette est un méchant, ça devrait de trouver un acquéreur qu’ils pourront dé-
être pour maintenant : comme dans tout bon fendre aveuglément. En attendant, ils ne répondent
James Bond, on finit sur une cérémonie bour- qu’à la team José, les personnages se heurtant à un
rée de V.I.P. avec champagne, porte-flingues mur d’incompréhension. Avec Roger dans la poche,
et villa sécurisée… C’est mieux qu’un banquet avec votre bande pourrait peut-être en faire quelque chose
sangliers, barde aviné et ploucs à gros pif ! d’intéressant…

38
B
Les personnages – Marcel Tonnerre : un missionnaire/mercenaire qui
ah oui, si vos angelots ont accepté le deal, prêche la foi divine au gros calibre en Afrique noire,
ils sont également là ! Les plus sociables et cherche de la main-d’œuvre de rechange pour les
et aimables s’occupent de satisfaire les soldats qu’il perd.
invités, tandis que les bourrins poireautent
sous la pluie. – Miguel de la Junta : le bras droit d’un dictateur de
république bananière (quand on vous dit que Pablo a
le bras long) qui cherche des gardes du corps pour son
patron, cible de Démons.

L
Les invités
a cérémonie est l’occasion de rassembler un – Julie Jeune : spécialiste de l’extraction d’enfants
beau parterre de personnalités douteuses. de bourgeois retenus par des sectes (à influence
– Jean-Marie Lederche : un homme politicien généralement démoniaque), en se prenant une marge
« extrême » aux habitudes mafieuses, épaulé substantielle au passage.
de sa garde rapprochée de cinq skins.
– Monseigneur de la Verge Marie : un cardinal cul-bé- – Oleg Boulinov : cet oligarque bulgare, fervent chré-
nit qui mate un peu trop celui de sa marchandise, tien, cherche des cadres pour sa milice privée qui tra-
également accompagné de cinq gardes en soutane vaille avec des trafiquants de chair humaine à la fron-
bien musclés. tière turque. Il rigole tout le temps, mais ce n’est qu’un
masque pour cacher sa cruauté.

39
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection
cris, coups de feu, explosions… Car ils ne vont pas per-
quisitionner sans preuve une institution respectueuse
comme celle-ci !

L
IL EST FRAIS MON SOLDAT, IL EST FRAIS ! En cas de raffut excessif, les gendarmes du coin débar-
orsque l’heure de la vente sonne, José et Pa- queront environ une demi-heure après l’ouverture des
blo font passer tout le monde dans la grande hostilités (le lieu est isolé et les forces de l’ordre ne sont
salle du manoir, dotée d’une estrade avec ri- pas des foudres de guerre).
deau, pupitre et tout le décorum monté pour
l’occasion. Les soldats éventuellement libérés du joug de leurs
formateurs pourront être au service de nos héros mais
José remercie encore une fois ses convives et rappelle également ramenés à une vie « normale » au bout de
les règles du jeu : on lève son petit carton pour faire quelques mois et séances de psychiatre.
monter les enchères, et on ne récupère la marchandise
DÉROULÉ DES (sic) qu’à la sortie ! Si vos personnages ne font rien… Je crois qu’on
ÉVÉNEMENTS ne peut plus rien pour vous. Proposez-leur une soirée
Toute la journée, les Cette scène est l’occasion de faire ressortir toute l’atro- belote la prochaine fois (ou la partouze, sur un
Anges et leurs soldats cité de ce commerce de chair humaine. Les soldats malentendu on sait jamais).
de Dieu aménagent le défilent parfois en tenue militaire, souvent dans le plus
manoir, préparent la simple appareil afin que le public puisse juger de leur
salle des enchères puissance musculaire. Le regard froid et impassible, ils

V
et le hall d’entrée qui se livrent à des exercices de bête de cirque : muscu- ÉPILOGUE
est transformé en lation, pliage de barre en métal et autre pitreries. José ous avez lu Le Seigneur des anneaux en en-
salle de réception. les tâte comme un boucher devant des taureaux bien tier ? Vous vous souvenez de ce moment où
– 13h : le traiteur musclés, et vante leur volonté à toute épreuve : ils n’ont vous pensiez avoir fini le livre, que ce foutu
apporte petits fours peur de rien, la preuve ! anneau avait enfin cramé dans un final apoca-
et boissons dans lyptique mais que, derrière, vous deviez vous
une camionnette. Il sort un flingue, l’arme et le pointe sous le pif du taper soixante pages de hobbits rentrant au pays pour
– 14h : le traiteur soldat, qui ne cille pas. buter un clochard multicolore ?
quitte les lieux.
– 18h : premiers La foule retient son souffle… C’est un bon moment pour Eh bien, on en approche ! Alors que les personnages
arrivages de clients faire craquer vos personnages et pour les inciter à agir. ressortent très certainement fourbus de leur dernière
et ouverture du buffet. S’ils n’interviennent pas, José appuie sur la gâchette parade, Jean-Pierre Pinaille… les attend avec une
– 20h : toast et début et il ne se passe rien. L’arme n’était pas chargée. Mais batterie de caméras pour BFMTV, mais également
des enchères. regardez, il n’a pas bronché ! Alors, qui n’en veut ? des chaînes locales qu’il a contactées pour couvrir
– 23h : fin des N’hésitez pas à insister sur les regards mielleux que ses arrières et paralyser vos angelots sous les spots
enchères, les invités monseigneur de la Verge porte à ses achats tout frais, des médias !
repartent petit à petit aux commentaires que font les skins entre eux sur leur Ils devront soudainement gérer cette retransmission
avec leurs emplettes. couleur de peau, aux coups de téléphone que passe en direct sur « un réseau de trafiquants démantelé par
– 1h : rangement et Marcel pour certifier à son patron qu’il est en train de une poignée de loups solitaires », avec diplomatie ou
extinction des feux choisir du martyr de première catégorie, etc., etc. violence, c’est selon.
(mais vos personnages

L
auront agi d’ici là, ET LES JOUEURS DANS TOUT ÇA ? À peine le flash info bouclé, JPP tente de filer à l’an-
non ?). a situation est totalement ouverte et la conclu- glaise en prenant congé des personnages, retenus par
sion de cette histoire dépendra de la manière BrezhoweB ou Armor TV. Son but : finir de monter le
dont votre équipe a mené sa barque. reportage sur le trajet qui le ramène à la capitale, et
proposer un superbe documentaire (avec moults enre-
Le plus probable (ce sont des personnages gistrements caméra au poing, photos et témoignages
quand même) est qu’ils échafaudent un plan pour micro amoureusement compilés) sur une équipe de
éradiquer toute cette mauvaise graine d’un coup, vigilantes un peu spéciale qui lutte contre les réseaux
l’occasion de donner un final bien épique. terroristes à des chaînes nationales prestigieuses !

Nous avons déjà abordé la possibilité d’impliquer la Pour éviter de voir le principe de discrétion foulé au
gendarmerie ou les médias dans l’affaire, mais il fau- pied par ce journaliste à la petite semaine, il va falloir
dra donner le petit coup de pouce qui les incite à agir : être réactif ! S’ils arrivent à l’attraper pour le raisonner,

40
le monsieur ne sera pas coopératif et menacera de dif- répondeur ou leur mail, déposent des mots cryptiques
fuser la scène de la blanchisserie en les faisant passer dans la boîte à lettres de leur résidence… Un bon cli-
également pour des terroristes. Finalement JPP, c’est mat de parano qui pourra se dénouer lors de la scène
un peu Saroumane sans la robe ! finale, avec un assaut en règle afin d’attraper tous les
Anges et politicards véreux dans le même panier.
Votre aventure devrait donc se terminer en course
contre la montre pour empêcher JPP d’arriver à bon Vous pouvez rendre cette faction plus étrange, plus
port, ou bien un petit « breakin’ & entering’ » à l’an- menaçante en leur faisant suivre les personnages
cienne pour récupérer le docu dans les locaux de discrètement, quitte à s’éclipser dès que ces derniers
la chaîne. tentent de les identifier.

S’ils n’y voient que du feu, ils auront la joie de voir Ironiquement, ce sont les plus « gentils » de l’histoire
leurs trombines en gros plan, depuis leur arrivée (lunatiques, ils ne veulent que libérer des hommes du
aux fleurettes jusqu’à la fin de cette histoire, retrans- joug des forces occultes qui les traitent comme du
mis à travers l’écran de la vieille TV de La Civette… bétail), mais vos angelots devront certainement les
La boucle sera bouclée, et vous aurez une excellente affronter pour éviter les dommages collatéraux et pour
amorce pour vos prochains scénarios ! assurer leur propre survie.

Si vous les trouvez trop gentils, vous pouvez les rendre


plus avides de pouvoir et plus puissants : Rayban peut
également vouloir faire « main basse » sur le stock de

S
UNE FIN À LA SCOOBY-DOO ? soldats de Dieu, voire même capturer un Ange. Un
i vous aimez la difficulté et brouiller les pistes, José ou un Pablo pourrait faire la blague. Pour leur
ajoutez une pincée de société occulte ! action en force, ils peuvent venir avec des gars ayant
un profil de membre du GIGN et un sorcier accompa-
Ce type de menace humaine décrite dans gné de Démons de combat liés à lui. Ça commence à
l’aide de jeu du livret se prête tout à fait à ce faire plus sérieux… Ils piègeront au préalable le lieu de
scénario, où les joueurs se heurtent principalement à la vente aux enchères, pour faire diversion et pour divi-
de simples mortels aux agendas différents. ser les forces en présence, puis tomberont sur le râble
du groupe d’Anges le plus faible avec Pablo ou José.
Un membre d’une société mystérieuse résidant aux
fleurettes a remarqué le petit manège de José et sou- On a voulu vous éviter l’indigestion en ne les inté-
haite aussi élucider la chose… D’autant qu’il fait partie grant pas directement dans le scénario, mais libre
d’une confrérie de conspirationnistes, Les Veilleurs du à vous de vous faire la complète avec supplément
Nouvel Ordre Mondial, qui a collecté des preuves tan- fromage occulte !
gibles de l’existence des Anges et des Démons.

A
Paco Rayban est un cador de l’Internet et de ses LA CLOCHE A SONNÉ !
mystères. Ce quadra barbu portant toujours des llez, l’école est finie, on rend les copies !
Ray-Ban « pour protéger son âme des forces obs-
cures » a été témoin d’un combat Démon/Anges et Mimi, t’as vaguement suivi l’intrigue, t’as com-
voit désormais le diable partout, écumant les forums pris que les Anges étaient un peu douteux, du
de conspirationnistes plutôt que de pointer à ses ren- coup t’as pété la tronche des djihadistes puis
dez-vous Pôle emploi. des Anges dans le doute. Ça sera toujours ça que les
Bretons n’auront pas : réussite mineure.
Sous des dehors fumeux, il est doué pour le hacking et
a rejoint Les Veilleurs du Nouvel Ordre Mondial depuis Jojo, c’est mieux, non seulement t’as dératisé, mais
quelques mois déjà. en plus t’as réussi à le faire sans que les flics et les
médias ne s’en mêlent : JPP n’a aucune info sur toi
Dans un premier temps il ne contactera les person- et tu n’es pas passé au JT local… Tout en finesse !
nages que via courriel ou réseau social, pas d’entrevue Réussite normale.
« physique ». D’ailleurs, s’ils cherchent son pseudo sur
Internet, ils trouvent un compte Twitter, Facebook, etc. Cerise sur le gâteau, 20/20 pour le petit Billy qui en
Tout comme les médias, les Veilleurs les prennent plus de s’acquitter des challenges précédents, a évité
en filature, laissent des messages étranges sur leur la mort d’âmes innocentes !

41
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection
Roger Fimbuckle a rejoint le camp des joueurs, les sol- Il n’a pas versé de sang innocent, s’est débarrassé des
dats de Dieu sont tous vivants et de retour chez eux, et médias et vous soutiendra mordicus qu’il a agi pour le
la cité des fleurettes n’a pas été mise à feu et à sang. bien des Anges. On va pas le décevoir, il a le droit à
Réussite majeure avec mention ! une réussite normale… Mais derrière, vous pouvez
déjà faire chauffer les Anges de Joseph. Vous lui avez
Et le petit Vador ? Ahhh, lui il fait rien comme les autres : dit qu’il jouait pas Démon ?
après avoir géré les barbus islamistes, il a rejoint le
camp de José et participe au business en compagnie
des autres voyous d’Anges.

42
PNJ Pour B reizh C oNNeCtioN
SARGE
Ange de Daniel
Caractéristiques
Force 5 Volonté 3
Agilité 3 Perception 4
Apparence 2
Points de pouvoir 12 Points de vie 12
Pouvoirs : Aura d’identification, Langue divine,
Coriace, Destruction, Point faible, Crâne de pierre,
Peau de pierre, Aura de courage, Bénédiction martiale.
Avantages : Arme escamotable (batte), Soldats de Dieu.
Défaut : Asocial.
Matériel : rangers, treillis, tatouages (différents corps
de l’armée française).

ROGER FIMBUCKLE
Ange de Michel
Caractéristiques
Force 5 Volonté 3
Agilité 3 Perception 4
Apparence 3
Points de pouvoir 12 Points de vie 12
Pouvoirs : Aura d’identification, Langue divine, Poing
de fer, Destruction, Point faible, Attaque en puissance,
Attaque en finesse, Mur d’acier, Bénédiction martiale.
Armes de prédilection : claymore, Desert Eagle,
22 à pompe.
Avantages : Arme escamotable (claymore), Pouvoir
spécialisé (Attaque en puissance).
Défaut : Sanguinaire.
Matériel : t-shirt, kilt (Desert Eagle planqué dessous),
docs Martens (so british).

BAPTISTE DE SAINT-SAUVEUR
Ange de Laurent
Caractéristiques
Force 3 Volonté 5
Agilité 3 Perception 4
Apparence 3
Points de pouvoir 15 Points de vie 8
Pouvoirs : Aura d’identification, Langue divine, Coup
de bol, Résistance à la douleur, Et toc, Bénédiction
martiale, Aura de la légion divine, Sang et honneur,
Bénédiction, Lame du jugement.
Avantages : Rapide, Soldats de Dieu.
Défaut : Phobie des mollusques et crustacés.
Matériel : survêt’, FAMAS, paquetage avec le nécessaire
de survie pour une semaine.

43
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection

44
JOSÉ LAMOUILLETTE
Ange de Christophe
Caractéristiques
Force 3 Volonté 6
Agilité 3 Perception 4
Apparence 2
Points de pouvoir 20 Points de vie 8

Pouvoirs : Aura d’identification, Langue divine, Connaissance absolue, Coup


de bol, Résistance à la douleur, Et toc, Sacrifice ultime, Aura de protection,
Aura d’invulnérabilité, Soins divins.

Avantages : Aura réduite, Soldats de Dieu.

Défaut : Calculateur.

Matériel : une tenue totalement cool en banlieue, une bombe lacrymo et une
matraque télescopique (restons discret et peu mortel).

Tactiques de combat : José est une grosse tanche en combat. Il tentera tou-
jours d’éviter l’affrontement. Au pire, s’il ne peut pas faire autrement, il se réfu-
giera auprès d’un allié (les gars du trio ou ses soldats de Dieu) en jouant sur
ses deux pouvoirs (Aura de protection, 1PP, 1PA…. et Aura d’Invulnérabilité si
ça craint velu, 3PP, 1PA) pour rejoindre son/ses garde/s du corps. Ensuite, une
fois à l’abri, il assistera ses amis pour les aider à gagner en leur prodiguant des
Soins divins (1PP=2PV pour les humains. 1PP=1PV pour les Anges). N’oubliez
pas le Coup de bol !

José est vraiment une crevure. Il proposera des accords ou des pourparlers en
combat, afin de gagner du temps… Mais ne respectera pas sa parole. Enfin,
s’il le faut, il sortira sa lacrymo et sa matraque télescopique.

45
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

Breizh Connection

46
PABLO ARTICHE
Ange de Janus
Caractéristiques
Force 3 Volonté 4
Agilité 5 Perception 3
Apparence 4
Points de pouvoir 16 Points de vie 8

Pouvoirs : Aura d’identification, Langue divine, Prouesses physiques, Esquive


acrobatique, Connaissance absolue, Beau gosse, Aura de discrétion, Doigts
de fée, Forme brumeuse.

Avantages : Couverture (businessman), Soldats de Dieu.

Défaut : Haine des animaux.

Matériel : une tenue totalement cool tout le temps, un petit taser.

Tactiques de combat : Pablo ne vaut guère mieux que son complice. Il se


servira de ses Prouesses physiques et de son Esquive acrobatique (2PP) pour
gagner un lieu sûr. Alors il se servira de son Aura de discrétion (1PP, 1PA) pour
prendre la tangente et rejoindre des alliés ou des amis. SI le combat est iné-
vitable, il passera en Forme brumeuse (1PA) pour emmerder ses attaquants.
Comme son pote José, il tentera de parlementer et persuadera (grâce à Beau
gosse) les humains proches de le défendre ou d’attaquer. Bon, le taser c’est
vraiment pour la déconne…

47
BRE 2015
NUMÉRO #4 | OCTO

48
initel, découvrez Internet!
Mieux que le M

PUB

R
etrouvez In Nomine Satanis/Magna Veritas :
Génération Perdue dans le cyberespace.
Munissez-vous d’un ordinateur personnel comme
le Commodore 64, connectez-vous au réseau du web
et tapez dans votre NCSA Mosaic : www.raise-dead.com.
Et surfez comme un fou avec votre 56K !
Suivez l’actualité de l’éditeur de INS/MV,
découvrez des scoops, téléchargez
des trucs et des bidules parfaitement
inutiles donc totalement
indispensables. Des heures
de rires et de plaisir !

… Et si vous ne venez pas


sur notre site, on oblige
CROC à nettoyer
son bureau !
LE SCÉNARIO : BREIZH CONNECTION
Ah nos banlieues ! Il faudrait prendre le problème à bras le corps
pour endiguer toute la misère qui s’y répand tel le chiendent
(qui a dit « jet d’eau sous pression » ?). Et si c’était une mission
angélique ? Et si vos personnages payaient un peu de leur aura
pour remettre des jeunes gens dans le droit chemin (le très droit
chemin de la foi qui transforme en soldat de Dieu) ? Bon, les
méthodes ne seront pas forcément orthodoxes (ni protestantes
d’ailleurs), mais quand il s’agit de nos enfants jusqu’où irons-
nous ? Jusqu’en Bretagne sans doute, où l’air et le folklore
sont si vivifiants. Une aventure qui va vous en apprendre
long sur le parcours des Anges laissés la bride sur le cou.

L’AIDE DE JEU : LES HUMAINS


On croit souvent que les humains sont juste
des loquedu… heu des PNJ secondaires. Penser cela
peut se révéler une erreur fatale. Ils peuvent aussi être
des menaces sérieuses pour peu qu’ils appartiennent à
certaines corporations ou organisations particulièrement
pénibles pour nos amis surnaturels. Faites le point
sur ce que l’humanité compte de plus ennuyeux
en termes d’empêcheur de diviniser en rond.

ISBN
ISBN :: 979-10-95235-13-2
979-10-95235-05-7 © Raise Dead Editions 2015
2 square Hector Guimard
78960 Voisins-le-Bretonneux
Imprimé en France par Canta Consulting
Prix public conseillé : 15 €
Dépôt légal : octobre 2015