Vous êtes sur la page 1sur 2

Que veulent les recruteurs en finance?

De nouveaux profils pour rassurer les marchés et rétablir la confiance


Entre bouleversements majeurs et temps de crises, les métiers liés aux marchés financi
ers et les priorités des entreprises vont être redistribués et profondément modifiés. Pour
rassurer les marchés et rétablir la confiance envolée ces derniers temps, gestion et
contrôle des risques vont prendre davantage de place au sein des institutions et a
ccélérer leur développement.
Si aujourd’hui les formations en finance de marchés ne manquent pas, les profils dip
lômés ne couvrent qu’une partie des métiers et sont davantage axés sur la gestion des risq
ues. La crise actuelle rétablira ce déséquilibre et donnera au contrôle toute sa place,
plus rapidement que ce qu’il était prévu au départ. Une démarche indispensable si nous vou
lons assurer l’efficacité des stratégies de couverture et sécuriser les opérations financiè
es de plus en plus ébranlées par des révélations telles que l’affaire Kerviel.
La double compétence, clef des nouvelles fonctions
« La complexité des opérations financières et leur sécurisation rendent obligatoire la mis
e en place de chaînes de contrôle, confiées à des professionnels connaissant à la fois la
finance et les systèmes d’information » nous confie Xavier Genet, secrétaire général de Tal
n, une société de services informatiques spécialisée dans le domaine des nouvelles techn
ologies et réalisant une partie de son chiffre d’affaires dans la finance des marchés.
Les nouveaux talents que les recruteurs se disputeront ces prochaines années devr
ont forcément présenter ce double profil capable de répondre aux besoins de ces métiers
et de générer rapidement de la performance au sein des équipes.
La crise, les événements récents, mais également l’impact à venir des grandes réformes en c
s (IAS-IFRS, Bâle II, MiFID,…), attestent des besoins considérables qui vont être imposés
aux institutions. Les diplômés en « Systèmes d’information & Ingénierie financière », actue
nt très peu nombreux sur le marché, auront de belles années devant eux tant les recrut
eurs estiment les besoins importants dans les prochaines années.
Pour cela, ils devront maîtriser le fonctionnement des marchés financiers, des produ
its qui y circulent et être capables de situer les impacts des différentes opérations
sur les systèmes d information. La compréhension du cheminement et du traitement des
informations en finance sera indispensable pour dialoguer avec les métiers techni
ques et leur transmettre efficacement les besoins des différents projets.
L’attente des marchés draine de nouvelles formations
Certaines écoles ont déjà anticipé ces mouvements de marché et ont développé des formations
aptées visant à fournir aux recruteurs ces profils double-compétence SI & Finance de m
arché. Ces formations sont souvent structurées autour de deux axes alliant les nouve
lles technologies d’une part, et la finance d’autre part :
• Le premier contextualise les problématiques techniques propres à la finance : la cou
verture peut être plus ou moins large allant de la conception à l’intégration de nouveau
x systèmes pour la finance. Les écoles recherchent la plupart du temps l’appui d’éditeurs
de progiciels financiers pour bien transmettre aux étudiants l’impact des marchés fina
nciers et des processus métiers sur les systèmes d’information des différentes instituti
ons financières.
• Le deuxième livre les fondamentaux de la finance et intègre le plus souvent des cont
enus proches de formations classiques en Finance. La valorisation des produits f
inanciers, la gestion des risques, les techniques d’asset management sont souvent
abordés.
TELECOM Ecole de Management s’est elle-même inscrite dans cette démarche et a crée en 20
08 une nouvelle formation intitulée Systèmes d’Information pour la Finance de marché. Pa
rrainée par BNP Paribas, l éditeur de progiciels financiers Murex, Altran Financial
services, GFI informatique et le cabinet de conseil Talan, elle forme des profes
sionnels transversaux destinés à travailler dans des métiers de contrôle des risques.
Les étudiants sont plus particulièrement sensibilisés à l’adéquation entre les problématiqu
métiers d’une part, technologiques d’autre part. Ils sont préparés à concevoir des systèmes
formation supports efficaces répondant aux multiples exigences de la Finance IT. L
a formation est appuyée par un cycle de conférences et divers projets dont un transv
erse obligatoire en fin de formation alliant des problématiques techniques et métier
s. Ce projet, amené par un professionnel de la place, prépare les étudiants à leur stage
et les expose aux contraintes techniques et/ou métiers souvent présentes dans les p
rojets financiers.