Vous êtes sur la page 1sur 3

David VIEL – Le 06 08 2019

Les apparences

Ça est le Retour
la conclusion
la synthèse
pour être « dedans »
et/ou au « courant »
 ;
animé
= en être là.

Et impossible de détacher ça (les choses)


de soi,
comme ça
= ça, est vécu.

Faites les choses


sans réellement les comprendre
et avec le temps,
ce temps,
vous vous éloignez de ce que vous n’avez pas alors
réalisé
pour être « bien » ;
sans l’être tant que cela
(sauf si ce vous avez soutenu,
et/ou permis,
a raison du monde,
sinon impossible de faire ce lien
en votre personne
= vous êtes « mort »
et/ou plus « là » ; de fait.
En d’autres termes,
ça vous fera « chier »).

Il suffit de ne pas voir le mal,


de ne pas avoir de conscience
d’être amoral
ou immoral
pour que les apparences
doivent ainsi avoir raison du monde,
sinon vous êtes « mal ».

Techniquement,
vous perdez la main sur ça (les choses)
et par extension sur votre être.
Et dans ce sens

David VIEL – Le 06 08 2019


et/ou ce cas,
les choses,
les apparences devront avoir raison du monde
non pour le réaliser ça,
mais belle et bien avoir,
de la « chance »
et/ou du « mérite ».

Le mal
tout mal,
provient d’une perte de sens ;
raison pour laquelle,
ça « tue » ;
c’est « mortel ».
Le propre et le fait,
d’être sur « terre »
et/ou incar-né.

Ça est le Retour ;
vous serez au « courant »
et/ou « dedans »
sans le réaliser,
pour réellement le « pouvoir »
ou le plaisir, de la vue (tellement c’est « divin »).

Avoir raison de tout ce qui «est » ;


pouvoir s’étendre à ce point,
afin d’oublier cet état de fait …
Celui d’être sur « terre »
et/ou humain (« mortel »).

Une personne a le choix,


entre TOUT Avoir
et RIEN Avoir ;
quel Retour,
va t-elle choisir,
in fine,
pour être « bien » (« célébré »)
et non « mal » (« sans » Retour)
et/ou le « valoir ».
Il lui faudra une histoire,
afin de continuer à faire ce lien en elle,
non pour le réaliser ça,
mais belle et bien être préservé de cet état de « fin »
(cultivé, célébré
= être au « centre »
proche du « centre »
et/ou une idole).

David VIEL – Le 06 08 2019


Titre + Intro

Les Apparences

Et par extension (matérialisation et/ou cristallisation).


Il sera question de ça (de la matière qui prend) et de soi (forme) ; pour être "là" ("dedans", "en vie")
et pas autre part.
La question est ainsi, qu'est-ce que la personne réalisera (re-connaîtra à la fin) ? Qu'est-ce que la
personne deviendra dans l'histoire qui se passe (le temps qui passe) pour être "en vie" = "bien" vis à
vis de cet état de "fin" ("mal", "mort" et/ou plus "sûr" de rien).
Qu'est-ce qui aura raison de soi ? Pour soutenir quoi et/ou qui, au final ...Et le meilleur étant que ça
ne se commande pas

Lorsque ça, n'est pas assumer (voulu) et/ou ce que ça, paraît (pour encore le "pouvoir", le "valoir" =
ressortir de cet état de "fin" = faire ce lien en ce qui est devenu, leur personne ... personnage dans
l'histoire qui devra forcément prendre sinon ils sont "mal", plus "là").

David VIEL – Le 06 08 2019

Centres d'intérêt liés