Vous êtes sur la page 1sur 4

Cas de synthèse n°5 EFCAN

Analyse du contexte
1. Évaluez le marché de l’entreprise Efcan au regard des forces concurrentielles
mises en évidence par Porter.
Point 2.2 Établir un diagnostic stratégique
L’analyse de l’environnement

Porter (1985) distingue cinq forces concurrentielles au sein d’un secteur d’activité. Cette
analyse permet de déterminer son attractivité.
 Intensité concurrentielle : le marché de l’entreprise Efcan est concentré ; les concurrents
sont peu nombreux mais de grande taille.
 Menaces de produits de substitution : l’emballage métallique fait l’objet d’une concurrence
de substituts tels que le verre, le carton ou l’aluminium.
 Menace de nouveaux entrants : cette menace est faible car le marché est un marché
d’oligopole, les barrières à l’entrée (financières, commerciales) sont importantes.
 Pouvoir de négociation des clients : cette force n’est pas favorable à l’entreprise. Les
grands groupes de l’industrie agroalimentaire et les grands distributeurs imposent
indirectement leurs conditions à Efcan. « Les clients très exigeants menacent Efcan de
s’approvisionner chez les concurrents si elle n’est pas en mesure de leur fournir des produits
conformes à leurs attentes dans les délais impartis. »
 Pouvoir de négociation du principal fournisseur : ce pouvoir est élevé, Arcelor Mittal est l’un
des plus grands groupes au monde.
Par conséquent, les forces concurrentielles sont défavorables à Efcan.
2. Démontrez pourquoi une démarche qualité totale est nécessaire chez Efcan.
Présentez l’intérêt de chaque outil de management mis en œuvre.
Point 4.2 Optimiser les ressources technologiques et la connaissance
L’organisation de la production

Dans le secteur industriel, les démarches qualité totale sont devenues incontournables. Cela
est d’autant plus nécessaire chez Efcan pour les raisons suivantes :
- le processus de production est complexe ;
- la production est différenciée, car la dimension des boîtes varie selon les besoins des
clients très exigeants à qui il faut offrir des garanties de satisfaction totale ;
- Efcan est contrainte sur le plan réglementaire (normes environnementales et de sécurité
alimentaire) ;
- l’usine est régulièrement confrontée à des problèmes de défaut de fabrication et de panne ;
- le maintien d’un avantage concurrentiel est problématique pour l’entreprise Efcan en raison
du changement rapide du marché sur lequel elle évolue.
Le SMED, le 5 S, la TPM, les groupes d’amélioration de la qualité, permettent de répondre à
ces contraintes. Ces outils s’inscrivent dans le principe Kaizen pour lequel il ne doit pas
s’écouler un seul jour sans qu’une amélioration ne soit intervenue dans l’entreprise.
 Le SMED répond à la contrainte de différenciation de la production.
 Le 5S instaure de la rigueur dans la production.
 La TPM a vocation à limiter les pannes et les dysfonctionnements.
 Les GAQ permettent de former des équipes de travail au sein desquelles les individus ont
la possibilité de laisser libre cours à leurs compétences en identifiant les causes des
dysfonctionnements et en imaginant des solutions pour y remédier.
3. Mettez en évidence l’influence des parties prenantes externes sur le
management d’Efcan.
Point 1.3 Diriger et décider

Cas de synthèse n°5 Efcan 1


Les parties prenantes et les contre-pouvoirs

On recense comme parties prenantes externes : les concurrents, les clients, le


gouvernement, la communauté, l’environnement, les marchés.
 Les outils de management sont adoptés par imitation des concurrents et des entreprises
du secteur de l’industrie.
 Leur déploiement est motivé par la nécessité d’être légitime vis-à-vis des clients.
 Leur mise en œuvre permet de donner des signaux appropriés aux marchés financiers.
 Leur adoption est le reflet de l’impact de la réglementation sur le management de
l’entreprise.
4. Analysez le mode de gouvernance de l’entreprise Efcan. Démontrez que les
actionnaires du groupe Vectran délimitent les marges de manœuvre des dirigeants
d’Efcan.
Point 1.3 Diriger et décider
Les parties prenantes et les contre-pouvoirs

Le mode de gouvernance de l’entreprise Efcan est orienté vers les actionnaires


(shareholders) :
- présence d’un gouvernement d’entreprise ;
- les actionnaires du groupe contrôlent l’action des dirigeants de l’usine ;
- l’activité de l’entreprise est motivée par la recherche de la rentabilité actionnariale.
Les actionnaires du groupe Vectran délimitent les marges de manœuvre des dirigeants
d’Efcan pour les raisons suivantes :
- le comité de direction de l’usine Efcan doit reporter régulièrement les comptes et ses
décisions doivent être justifiées auprès des actionnaires du groupe Vectran ;
- le projet d’investissement en 2007 a été jugé non rentable ;
- le groupe Vectran a décidé, il y a un an, de déployer le Vectran way au sein de l’usine
Efcan ;
- Efcan subit de la part des actionnaires du groupe Vectran des pressions pour diminuer ses
charges salariales.

Problèmes de management
5. Montrez que la gestion des ressources humaines d’Efcan n’est pas compatible
avec les objectifs des actionnaires du groupe Vectran.
Point 4.1 Mobiliser les ressources humaines
L’adaptation des ressources humaines aux objectifs stratégiques

La plupart des salariés ont plus de quinze ans d'ancienneté et les conventions collectives de
la métallurgie obligent Efcan à proposer des salaires élevés, même pour des membres de
l'entreprise dont les missions sont éloignées du cœur de métier de l’entreprise. Les services
rendus ne sont pas jugés suffisants par rapport aux charges salariales. Les actionnaires
estiment qu’il est nécessaire de trouver une solution pour remédier à ce problème de gestion
des ressources humaines.
6. Commentez les difficultés à faire adhérer les salariés à l’amélioration continue et
aux outils qualité totale. Quelles erreurs ont-elles été commises ?
Point 4.1 Mobiliser les ressources humaines
La motivation et l’implication des salariés

Les outils qualité requièrent, de la part du personnel, implication et motivation. Or, l’enquête
sociale fait apparaître de nombreux facteurs de mécontentement qui sont incompatibles avec
l’esprit de cette démarche :
- les outils ont été introduits sous la pression du groupe Vectran et des clients ;
- certains salariés estiment ne pas avoir la reconnaissance qui leur est due ;

Cas de synthèse n°5 Efcan 2


- peu de formation et d’information ont accompagné le déploiement des outils qualité totale ;
- l’attente des résultats est trop forte ;
- la théâtralisation des succès de certains membres a suscité des réactions d’envie de leurs
collègues ;
- l’incertitude règne quant à l’avenir de l’entreprise.

Solutions argumentées
7. Déterminez une stratégie susceptible de remédier aux problèmes liés aux
ressources humaines. Exposez-en les avantages et les limites.
Point 2.3. Effectuer des choix stratégiques
Les options stratégiques

Les services rendus ne sont pas à la hauteur des rémunérations versées pour les fonctions
suivantes : la maintenance, l'accueil, les tâches administratives, la restauration, le nettoyage,
le gardiennage, qui sont des fonctions secondaires. La stratégie d’externalisation est une
solution qui peut être envisagée. Le fait de sortir ces fonctions du périmètre d’activité de
l’entreprise permettrait à Efcan d’alléger sa masse salariale.
Avantages
 Amélioration de la performance de l’activité externalisée.
 Acquisition de ressources et de compétences non disponibles à l’interne.
 Baisse des coûts.
 Flexibilité.
 Recentrage sur le cœur de métier.
Limites
 Perte de savoir-faire et de compétences.
 Sous-performance du prestataire.
 Dépendance vis-à-vis du prestataire.
 Perte de cohérence et de cohésion de la communauté de travail.
 Problème de qualité.
 Difficultés à déterminer le caractère secondaire de certaines fonctions (exemple : la
maintenance).
8. Présentez les moyens à mettre en œuvre pour susciter l’adhésion des salariés.
Vous mobiliserez deux théories pertinentes pour argumenter votre propos.
Point 4.1 Mobiliser les ressources humaines
La motivation et l’implication des salariés

L’adhésion des salariés sera facilitée si un ou plusieurs membres de l’entreprise


(traducteurs) disposent du charisme et de la légitimité susceptibles de les rassurer sur les
finalités et les enjeux des dispositifs.
La plupart des outils de management requièrent une augmentation des efforts à consentir
par les acteurs de l’organisation. Leur adhésion sera facilitée si l’organisation est en mesure
de mettre en œuvre des dispositifs de nature à donner aux acteurs le sentiment que leurs
efforts seront reconnus. Si l’entreprise n’a pas fourni, par le passé, d’éléments tendant à leur
démontrer que leur implication est valorisée, un signal fort sur la reconnaissance à venir
semble s’imposer. (Maslow (1943) : besoin d’estime ; Vroom (1964) : l’instrumentalité repose
sur la conviction pour le salarié que la réussite dans la réalisation du travail demandé sera
récompensée et que ses efforts lui permettront d'accéder à une récompense).
Le niveau des salaires chez Efcan est relativement élevé ; cependant, cela ne constitue pas
un facteur de motivation suffisant puisque les salariés sont dans l’incertitude quant à l’avenir
de leur entreprise, et ne se sentent pas respectés par leur direction. Il convient de les
rassurer sur la pérennité de leur emploi et de leur montrer qu’ils font partie intégrante de
l’entreprise (Herzberg : facteurs de motivation, Maslow, besoin d’appartenance).

Cas de synthèse n°5 Efcan 3


Il apparaît également que l’entreprise Efcan est confrontée à des clivages et au ressentiment
des opérateurs vis-à-vis des cadres. L’entreprise doit donc s’attacher à concilier les attentes
des salariés et à atténuer les divergences d’intérêts (Cyert et March, 1963).

Cas de synthèse n°5 Efcan 4