Vous êtes sur la page 1sur 55

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL


B.P. 6009 - 45060 Orléans Cedex - Tél. : (38) 63.80.01

MÉMENTO SUBSTANCES UTILES


(MATÉRIAUX DE CARRIÈRE)
GRANULATS

par
A. PRAX

Département matériaux
B.P. 6009 - 45060 Orléans Cedex - Tél. : (38) 63.80.01

79 SGN 149 MTX Ve édition : Novembre 1979

Réalisation : Département des Arts Graphiques


SOMMAIRE

INTRODUCTION p. 7
7. - ECONOMIE ET MARCHE p. 2
2. - STRUCTURES JNVUSTRJELLES p. ?
3. - GEOLOGIE • p. 70
4. - SECTEURS VUTILÏSATJON p . 72
4 . 7 . - Emptoii, dans tu bétons et mofiti&is p . 74
4 . 7 . 7 . - Béíonó p . 74
4 . 7 . 2 . - MoKtieJU p . 74
4 . 2 . - Emploi en viabiUXé p . 75
4 . 2 . 7 . - Couchu d'assise, do. chausséu p . 76
4 . 2 . 2 . - Coackeó cíe ¿attract chausséu souptu p . 76
4 . 2 . 3 . - Couchu de. suAface. chausséu KÁ,gidu p. 7 7
4 . 3 . - Emp£o¿ó en baiZastage. de. vo¿e¿ ¿eA/Léeó p. 7 7
5. - SPECIFICATIONS ET CRITERES VE SELECTION p. H
5 . 7 . - Spé.cU.{,¿ccL£¿on¿ p . 7S
5 . 7 . 7 . - E¿¿a¿4 de. gtianwtcvU p. 7 %
5.1.2. - Spécification*, QÍné.hjoJLe¿ p . 23
5 . 7 . 3 . - Spé.ci{,ication¿ gnxmuJLaXb bíton p . 23
5 . 7 . 4 . - Spécifications gAanuZató viabitite. p . 26
5 . 7 . 5 . - Spécifications gftcLnulati, bcuLtaitage. voie¿> ¿etAéeó... p . 2
5 . 2 . - ChJLtQ.n.eÀ de. sélzction , p . 29
5 . 2 . 7 . - CnJXejieM ¡ULéb aux caAactéAibtLqueA du matériaux
bnuuU p . 29
5 . 2 . 7 . 7 . - C O A deó nocku meubler p . 29
5 . 2 . 7 . 2 . - Cas du .tocAei mas&ivu^ p . 30
5 . 2 . 2 . - CnJjt&ieA Liés aux conditions de. gismeint p . 30
5 . 2 . 2 . 7 . - RocheM meublu p . 37
5 . 2 . 2 . 2 . - RocheA massives p . 37
6. - MOVE VE TRAITEMENT p. 37
7. - PR0VU1TS VE SUBSTITUTION p. 32
BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE p. 33
ANNEXES :
Annexe. 1 - Liste, du VinzctiveA et Re.cormandations SETRA/LCPC
Annexe 2 - Listu du pnjjicipatu Nonmu et Spécifications étnjxngèxu
LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1 - FRANCE - Production, Commerce extérieur, consommation de


granulats pour la période 1972-1977 p. 3

Tableau 2 - FRANCE - Prix de vente moyen des granulats, CT.T.C.) -


Période 1972 - 1977 p. 4

Tableau 3 - U.S.A. - Production, évolution de la consommation pour la


période 1972 - 1977 p. 5

Tableau 4 - U.S.A. - Prix de vente moyens des granulats (H.T.] -

Période 1972 - 1977 p. 5

Tableau 5 - Liste des normes françaises d'essais de granulats - 1979 p. 19

Tableau 6 - Essais définissant des caractéristiques propres a la


roche mère p. 20
Tableau 7 - Essais définissant des caractéristiques liées au

mode d'élaboration p. 21

Tableau 8 - Spécifications des sables pour béton p. 24

Tableau 9 - Spécifications des graviers (+ cailloux) pour béton p. 25


Tableau 10 - Granulats de viabilité - Spécifications Direction des
Routes - Circulaire ministérielle du 26 décembre 1977 p. 27
INTRODUCTION

II n'existe jusqu'à présent, en France, aucune définition officielle du terme


"Granulat" * . Cette lacune devrait être comblée à court terme par la norme
NF-P 101 "Granulats = Terminologie - Définitions....." en cours de préparation
(= parution courant 1980) .

Dans ce contexte, et en se référant aux usages, nous appellerons "Granulats",


les matériaux minéraux granulaires, destinés à l'un quelconque des emplois
suivants :

- Confection des mortiers et bétons hydrauliques

- Confection des couches de surface (couche de roulement et couche de liaison)


et des couches d'assise des chaussées ** (couche de base et couche de fondation)

- Ballastage des voies ferrées

II faut en outre préciser que le terme de "granulats" ne s'applique qu'à des


produits "prêts à l'emploi", pour une technique donnée, et résultant, dans la
majeure partie des cas, de la préparation ( = criblage, concassage, lavage), plus
ou moins élaborée d'un matériau brut, d'origine naturelle (= roche meuble ou
roche massive).

Certains matériaux artificiels, le plus souvent des déchets industriels


(laitiers, scories...) et, dans une moindre mesure les schistes et argiles expansés,
peuvent donner lieu également à la préparation de granulats.

Nous nous limiterons, dans le cadre de cette fiche, au cas des granulats issus
de matériaux bruts d'origine naturelle (5 1 - Economie et Marché excepté -)

* Ce terme correspond aux termes anglo-saxon "Aggregate" et allemand "Zuchslcg".


Il remplace, dans le vocabulaire usuel de la Normalisation Française en vigueur
le terme "Agrégat", depuis décembre 197 Z, date de révision de la Norme
NF-P-18-304

** - La confection des couches de forme n'est pas citée. Celle-ci fait en effet
appel le plus souvent à la mise en oeuvre de "sols", traités ou non, et très
rarement à des matériaux qualifiables du terme de granulats -

- Les matériaux utilisés corme "remblais" ou "matériaux de remplissage" en V.E.D.


sont le plus souvent des "granulats", et, en particulier des "graves O/D "
des »Bables de dessablage 0/d " ou des "sablons" (sables naturels d'origine
marvne = sables du Cuisien, sables de Fontainebleau ;
- 2-

7. - ECONOMIE ET MARCHE
Soutenue par une forte demande, en expansion constante, la production française
de granulats a marqué une croissance accélérée du début des années 1950 à la fin
des années 1960 (la production a largement doublé au cours de la période 1962-1970],
Cette croissance s'est poursuivie, légèrement atténuée, jusqu'en 1974. Depuis, la
demande s'est pratiquement stabilisée et la production globale de granulats évolue
peu.

1970 1974 1977

G. alluvionnaires 100 117 114,3


Indice 100 base 1970
Evolution - Production

G. roches calcaires 100 136,7 148,2

G. roches eruptives 100 132,2 144,6

G. de laitier 100 73 56

Total Granulats 100 119,4 119,7

Notons cependant que ce contexte général recouvre en France des situations


locales très diversifiées O situation de la demande, répartition des productions]
d'une part, et d'autre part, que l'essoufflement progressif de la production de
granulats alluvionnaires, lié à de multiples raisons, se traduit par le prolongement
de la croissance des productions de granulats de roches massives, calcaires prin-
cipalement (cf. tableaux 1- a, b et c - ] .

La consommation française de granulats, (cf. tableau 1c] présentement stabilisée


à ¥•¥• 6 tonnes/habitant est à comparer à la consommation américaine ¥ï 7 tonnes/ha-
bitant (cf. tableaux 3a et b ) , inférieure aux valeurs atteintes avant la récession
de 1974-1975. A ce stade *, le niveau d'activité du Bâtiment, du Génie Civil, et
de la viabilité, conditionne directement la consommation.

* taux de pénétration fâ maximale -


utilisation maximale des techniques faisant appel aux granulats (= en substitution
aux techniques traditionnelles ou anciennes - briques, pierres, moellons,
pavés. . ..)
- 3 -

Tableau 1 - FRANCE - Production, Commerce extérieur, consommation de granulats


pour la période 1972 - 1977

1972 1973 1974 1975 1976 1977

1a - Production = Evolution des livraisons - en millions de t

G. alluvionnaires 207,4 221,8 223,3 216,8 223,5 216,0


G. roches calcaires 33,1 34,5 39,9 38,5 43,9 43,6
G. roches eruptives 53,1 60,2 62,3 64,4 68,9 68,3
G. de laitier 5,5 5,7 5,2 4,7 4,5 4,0

TOTAL 299,1 322,2 330,7 324,4 340,8 331,9

1b - Commerce extérieur - en millions de t

Exportations 15,3 16,1 15,2 14,4 12,-9 13,1


Importations 6,1 5,9 5,7 5,3 6,0 5,7

Solde commerce + 9,2 10,2 + 9,5 + 9,1 6,9 7,4


extérieur

1c - Evolution de la consommation

Consommation (10 6 t) 289,9 312,0 321,2 315,3 333,9 324,5

Evolution
100 108 111 109 115 112
(base 100 en 1972)

Consommation 5,6 6.0


6,0 6,1 6,3 6,1
(t/habitant)
- 4-

TABLEAU 2 : FRANCE - PRIX DE VENTE MOYEN DES GRANULATS (T.T.C.) - PERIODE 1972-1977

1972 1973 1974 1975 1976 1977

G. ALLUVIONNAIRES 10,12 10,23 12,40 13,59 15, 00 16,02

G. R. CALCAIRES 10,57 10,50 11,48 13,53 14, 18 14,93

G. R. ERUPTIVES 13,56 13,91 15,85 17,44 18, 81 20,58

G. DE LAITIER 13., 23 13,37 12,59 12,40 ND ND

Prix en F/tonne T.T.C. (Francs courants)

ND * : valeurs non disponibles - Secret statistique.


- 5 -

Tableau 3 - U.S.A. - Production, Evolution de la consommation de granulats


pour la période 1972 - 1977

1972 1973 1974 1975 1976 1977

3a - Product:Lon = Evolu':ion des li>/raisons - Êsn millions de t metriclues

G. alluvionnaires 802, 5 867 ,0 888,8 691,7 776,2 817,0

G. roches massives 658, 2 757 ,1 745,3 639,1 621,8 667,2


[calcaires + erup-
tives)

G. de laitier 31, 8 33 ,6 28,1 28,1 28,1 29,0

TOTAL 1 492,5 1 657,7 1 662,2 1 358,9 1 426,1 1 513,2

3b - Commerce3 extérieur // nul - Cejnsommation = Livraisoris

3c - Evoluticun de la corisommation

Evolution (indice 100 111 111,5 91 95,5 101,5


base 100 en 1972)

Consommation 6,9 7,6 7,7 6,3 6,6 7,0


t/habitant

74 % des granulats de roches massives aux U.S.A. sont des calcaires et dolomies

Tableau 4 - U.S.A. - Prix de vente moyens des granulats (H.T.)


Période 1972 - 1977

1972 1973 1974 1975 1976 1977

G. alluvionnaires — 1,43 1,63 1,72 2,06 2,20


(Z courants)
Prix en Z/tonne

G. R. Massives — 2,04 2,26 2,50 2,58 2,71


(calcaires +
eruptives)

G. de laitier — 1,99 2,12 2,38 2,59 —

* Coûts ramenés en U.S Z par tonne métrique


- 6 -

Sauf exceptions (= granulats de roches eruptives utilisés en viabilité pour la


réalisation des couches de surface), et compte-tenu de l'incidence des taux de
fret (= France 1979 = G,30 F HT/tonne-kilomètre + frais de prise en charge) sur le
"prix rendu", les granulats, produits pondéreux de faible valeur (cf. tableaux 2
et 4) voyagent peu et sont consommés a proximité immédiate des lieux de production
[rayon maximal de 50 à 100 K m ) .

En France, les activités de commerce extérieur liées à ce type de produits,


faibles (cf. tableau 1a) et limitées aux zones frontalières sont représentées par
des exportations de granulats alluvionnaires d'Alsace à destination du Marché
Rhénan (Allemagne, Hollande, Belgique) et des importations de granulats calcaires
(+ éruptifs) de Belgique, à destination du Marché Régional Nord-Pas-de-Calais.

Exprimés en Francs constants, les prix des granulats alluvionnaires sont restés
stables en France depuis 1972 {?¥ 16 F à 16,50 F TTC la tonne valeur 1977) ; par
contre, les prix des granulats concassés de roches massives ont marqué des baisses
sensibles et progressives depuis 1972, d'environ 14 % pour les granulats calcaires
et 7 % pour les granulats de roches eruptives. Depuis 1974, les prix à la production
des granulats calcaires sont les plus compétitifs. Ils sont actuellement inférieurs
d'environ 5 à 7 % à ceux des granulats alluvionnaires et de 25 à 28 % à ceux des
granulats éruptifs.
- 7 -

Z.- STRUCTURES ÎNVUSTRJELLES


En 1977, le taux de concentration atteint par la profession était pratiquement
identique dans chaque branche (alluvionnaires, calcaires et éruptifs], 50 % du
C.A. total de la branche étant réalisé par 7 à 8 % des entreprises, et 80 % du C.A.
pour 25 à 30 % des entreprises. Ce taux de concentration s'accroit rapidement depuis
deux ans, en raison de la situation économique.

Chaque branche d'activité est plus spécialement orientée vers un marché spéci-
fique *, prioritaire (cf. tableau p. 13) :

- Branche "Granulats alluvionnaires" =

-»• Marché du Bâtiment et du Génie Civil

- Branche "Granulats calcaires" =

-»• ¥•? 50 % Marché du Bâtiment et Génie Civil


->• fi 50 % Marché de la viabilité

- Branche "Granulats éruptifs =

-»• Marché de la viabilité

Les seules entreprises d'importance nationale se rencontrent cependant dans


les branches "Alluvionnaires" et "Eruptifs".

Cette conclusion, valable à l'échelle nationale, peut recouvrir des situations


locales très diversifiées.
- 8 -

- Liste des principales entreprises par branche -


a] Branche "Granulats alluvionnaires"

Production
Raison Sociale - Filiales - liaisons financières
Annuelle

S.E. Morillon-Corvol (Paris-Normandie-Centre)


- nombreuses filiales dans le BPE = B.R.C.-BIM
BOS - CBO - BCC..., Havraise des Matériaux > 10 Mio T
- appartient au Groupe R.W.1C (R.F.A.]
+ liaisons avec Société des Ciments Français

Compagnie des Sablières de la Seine (Paris-Normandie-Bretagne)


- nombreuses filiales dans le BPE = Béton de Paris, et la
production de granulats : Rennaise de Dragages 6 Mio T
- appartient au Groupe Lafarge (F)

Sablières Réunies - Groupe Garon (Région Lyonnaise et sillon


Rhodanien) Nord de la France
- nombreuses filiales dans la production de granulats = 6 Mio T
Entreprise Bèdel (= concassage mobile) etc....
- appartient au Groupe Steetley (G.B.)

S.E. Sablières Modernes (Région Parisienne)


nombreuses filiales dans la production de granulats et de
4 Mio T
BPE = Guignon, Guignon-Orsa....
- appartient au Groupe Ciments Français (F)

Sablières de Richard Mesnil (Lorraine et Alsace)

- appartient au Groupe Mokta (F) - (= Rotschild) 4 Mio T


- 9 -

b] Branche "Granulats calcaires"

(= toutes ces entreprises sont indépendantes)

Carrières du Boulonnais-Marquise(Nord-Pas-de-Calais)

Carrières de la Vallée Heureuse-Marquise (Nord-Pas-de-Calais)

Comptoir des calcaires et Matériaux - Cambrai (Nord-Pas-de-Calais)

Carrières du Bassin de la Sambre - Avesnes (Nord-Pas-de-Calais)

Carrières Bacahut - Avesnes (Nord-Pas-de-Calais)

Carrières et Béton Bronzo - Aubagne (Provence)

J. Perasso et fils - Marseille (Provence)

Carrières de la Madeleine - Montpellier (Languedoc)

c) Branche "Granulats éruptifs"

"Carrières de la Meilleraie" (Normandie Est-Vendée-Bourgogne) > 5 Mio T


- nombreuses filiales dans la production de granulats =
Carrières de Vignats, de Pont-de-Colonne.:. . .
- appartiennent au Groupe Sellier-Leblanc (F)
avec participation Société Routière Colas (F)

"Basaltes Français et Carrières de l'Ouest" (Ouest, Sillon > 5 Mio T


Rhodanien - Languedoc)
- nombreuses filiales dans la production de granulats et le
béton manufacturé =
Société Ligérienne de Matériaux (alluvionnaire-Centre)
- Groupe indépendant (F)

"Carrières Monin-Malavaux" (Auvergne - Région Lyonnaise) > 2 Mio T


- Entreprise indépendante

"Etablissements Roy et fils" - Carrière de la Noubleau (Vendée) > < 2 Mio T


- Entreprise indépendante
- 10 -

3. - GEOLOGIE

Les formations géologiques susceptibles de donner lieu à la production de


granulats (naturels] sont multiples. Il peut s'agir :

- soit de formations détritiques meubles :

. alluvions (= essentiellement]
. moraines
. dunes et cordons littoraux
. sédiments marins et continentaux
. éboulis de pente, placages éluviaux
(soit de formations meubles d'origine pédologique : niveaux graveleux des
cuirasses latéritiques]

- soit de formations de roches massives :

. sédimentaires : grès, calcaires et dolomies


. métamorphiques : quartzites, gneiss, amphibolites et cipolins
. eruptives, plutoniques et volcaniques : granites, diorites, gabbros,
rhyolites, basaltes et tufs pyroclastiques acides ou basiques.

Il convient toutefois de rappeler que la détermination précise de l'aptitude


d'une roche à pouvoir donner lieu à la production de granulats (sélection], implique,
obligatoirement de lui faire subir une série d'essais normalisés, * et de comparer
les résultats obtenus aux valeurs spécifiées (= seuils minimaux], dans le cadre de
chaque technique d'emploi (= Normes, Cahiers de Prescriptions Communes, etc...].

L'identification préalable des matériaux, largement fondée sur des critères


géologiques, conduit cependant à une présélection et permet d'autre part d'orienter
les essais auxquels ils seront soumis :

- dans le cas des roches massives, l'identification est essentiellement fondée


sur les caractéristiques suivantes :
. nature pétrographique
. structure

- dans le cas de roches meubles, l'identification consiste, essentiellement à


déterminer les caractéristiques suivantes :
. granularité de la roche (y compris teneur en argile et en général teneur
en éléments < 80 um)
. nature pétrographique des différents éléments, et répartition au niveau de
chaque classe granulaire

physiques_, physioo-mêcaniques et physico-chimiques, cf. chapitre 4.


- 11 -

A ce stade, les principales caractéristiques néfastes dans une optique produc-


tion de granulats sont les suivantes :

- au niveau de la pétrographie :

. présence d'opale, pyrite, gypse et anhydrite et, éventuellement, dolomie


(= réaction avec liants hydrauliques]
. abondance de micas, chlorite, séricite (= réaction avec liants
hydrocarbonés)
. schistosité métamorphique accentuée
. altération = séricite, chlorite, kaolinite
. microfissuration •+ porosité
. cimentation imparfaite (= grès]-* porosité
. sédimentation dans un milieu à forte énergie (= roches carbonatées =
bioclastites)->- porosité

- au niveau de la structure :

. grenue et macrogrenue (grains >, 1 mm 0]


. orientée, et plus généralement toute structure "anisotrope"
. porphyrique, lorsque les cristaux >> 1 cm

Bien évidemment, un site n'est susceptible de présenter d'autre part un


intérêt a priori, qu'en fonction du degré d'homogénéité des caractéristiques
relevées a l'issue d'une série d'identifications préalables.
- 12 -

4. - SECTEURS VUTILISATION :
Trois emplois monopolisent (cf. Introduction] la production de granulats,
En 1976, la répartition de la consommation française, était la suivante (ces
données n'ont pas évolué depuis, en valeur relative)

G. alluvionnaires 149,3 (82 %)


Bétons et G. calcaires 19,9 (11 %) 181,3 54, 3 %
mortiers G. éruptifs (+ laitier) 12,1 ( 7 %) Mio t

G. alluvionnaires 61,7 (44 %)


Viabilité G. calcaires 24,0 (17 %) 139,9 41, 9 %
G. éruptifs (+ laitier) 54,2 (39 %) Mio t

G. alluvionnaires 1,3 (10 %)


Ballast et G. calcaires 3,7 (29 %) 12,7 3,8 %
divers G. éruptifs (+ laitier) 7,7 (61 %) Mio t

*
333,9 Mio t 100 %

La ventilation était la suivante, si l'on regroupait les consommations par


type de marché (= Bâtiment + Génie Civil = Bétons + Mortiers + Ballasts et divers
et Viabilité) et par nature de granulats

* Cons. 1976 : G. ail - 212, 3 Mio t - G. cale - 47,6 Mio t -


G. êvup. (+ laitier) - 74,0 Mio t
- 13 -

Bâtiment Génie Civil Viabilité


Mio T % Mio T %
G. alluvionnaires 150,6 te 70 61,7 30

G. calcaires 23,6 te 50 24,0 50

G. éruptifs (+ laitier) 19,8 te 25 54,2 75

G. TOTAL 194,0 te 58 139,9 42

II faut cependant noter que cette répartition à l'échelle nationale recouvre,


compte-tenu des ressources disponibles localement, des situations régionalement
diversifiées à l'extrême. En effet, moyennant une élaboration adaptée, les gra-
nulats calcaires_sont en pratique intégralement substituables aux granulats al-
luvionnaires (= cf. Bouches-du-Rhône, Languedoc...) dans les emplois béton.
D'autre part, en viabilité, les granulats de roches eruptives ne se révèlent indis-
pensables que pour la réalisation des couches de surface des chaussées (= enrobés,
enduits superficiels), les couches d'assise pouvant être indiffféremment réalisées
avec des granulats alluvionnaires, ou calcaires (cf. Haute-Normandie, Centre,
Ile-de-France...)

La ventilation des consommations au niveau du marché de la viabilité se pré-


sentait comme suit, par origine et par secteur, en 1976 :

Privés et collectivités locales


Administration
Equipement Total Viabilité
Autoroutes Autres
concédées usages

G. alluvionnaires 30,2 Mio t 3,9 Mio t 27 ,6 Mio t 61,7 Mio t

31,5 Mio t

G.R. massives 4,1 Mio t 33 ,4 Mio t 78,2 Mio t


(calcaire + érupt. 40,7 Mio t
+ laitier] 37,5 Mio t

TOTAL 70,9 Mio t 8,0 Mio t 61 ,0 Mio t 139,9 Mio t

69,0 Mio t

tt 50 % M 50 % 100 %
- 14 -

Le marché de la viabilité est contrôlé à i-i- 50 % par l'Administration de


l'Equipement. A titre de comparaison, celle-ci ne controle que ^/ 5 % du marché
du Bâtiment et du Génie Civil.

4.7. -
4.1.1. -

Les granulats sont employés dans les bétons, sous forme de :

- Sables D/d mm (= avec d $ 5 mm )

- Graviers d/D mm (avec d mm >, 2 mm et D mm £ 20 mm)

En règle générale, ces sables sont "lavés" ( = élimination par voie humide des
fines, £ 80 y ) , ou bien dans le cas des granulats de roches massives "partiellement
défillérisés" (= élimination partielle par voie sèche des fines $ 80 y ] ,

On utilise en moyenne :

1,9 T granulats/m3 de béton

comprenant un pourcentage moyen de sable ¿¿ 45 % (= mini ¿¿ 35 % - maxi 55 %)

4.1.2. -
Les granulats sont employés dans les mortiers, uniquement sous forme de :

- sables fins 0/d' mm (avec de m $ 2,5 mm) dans les mortiers d'enduits

- sables 0/d mm (avec dm $ 5,0 mm) dans les mortiers de jointement et de


chappe

Comme pour les emplois béton, ces sables sont "lavés", ou dans le cas des
granulats de roches massives, "partiellement défillerisés".

On utilise en moyenne :

1,6 T granulats/m3 de mortier

comprenant 100 % de sable

Nota = le ratio moyen de consommation pour les emplois béton et mortier ( = à base
de liants hydrauliques) s'établit en France a :
te 50 à 55 % de sable 0/dm (d S 5 mm)
// 45 à 50 % de graviers d/Dm (D $ 20 mm)
- 15 -

4.2. - Empto-ÍA en v¿ab¿ZÁXí


- Il existe deux techniques de réalisation des chaussées :

- la technique dite de la "chaussée souple"


- la technique dite de la "chaussée rigide"-

La première est la plus largement utilisée en France, essentiellement pour des


raisons économiques *.

A chaque technique, correspond une structure-type de chaussée, spécifique.

1 Structure-type "chaussée souple"

Couche de surface -»• 5 à 10 cm Ep. (Enrobés)

couche de base -* 10 à 30 cm Ep.


Couches
couche de fondation -»• 20 à 30 cm Ep. d'assise

Plate-forme de la chaussée

2 Structure-type "chaussée rigide"

dalle -y . 20 à 30 cm (béton)

couche de fondation ->• 20 à 30 cm Ep. Couche


d'assise

Plate-forme de la chaussée

* Chaussée souple : coût d'investissement moyen - août d'entvetien élevé


Chaussée rigide (= béton) : coût d'investissement élevé - faible coût d'entretien
- 16 -

4.2.1. -

Les granulats sont employées dans les couches d'assise * de chaussée sous
forme de :

- graves 0/D mm (14 mm $ D ^ 60 mm]


"non traitées" ou "traitées" avec des liants divers, hydrauliques ou
hydrocarbonés. Elles comprennent un pourcentage moyen de sable (0/4 mm] // 40

- sables 0/d mm (d mm $ B mm]


"traités" avec des liants divers, hydrauliques ou hydrocarbonés.

En règle générale, ces granulats, très élaborés, ne sont pas lavés.

4.2.2. - Çquchted<¿
- Les granulats sont employés dans les couches de surface des chaussées souples,
sous forme de :

- sables 0/dm (dmm £ 4 mm]

- graviers d/Dmm (dm $ 2 mm ; Dm í 14 ou 20 mm]

Ils sont utilisés simultanément pour la réalisation des "bétonsbitumineux"


(= ou "enrobés"]. La réalisation des "enduits superficiels" (= "bicouches" ou
"tricouches"] ne requiert par contre que des graviers.

- Les liants utilisés pour chacune de ces applications sont exclusivement


hydrocarbonés (= bitumes, goudrons, emulsions]

- Les "bétons bitumieux" comprennent un pourcentage moyen de sable (= 0/2 mm]


/¿= 35 % (= mini ¿¥ 25 % - maxi = 45 % ] .

Ces sables, très élaborés, ne sont pas lavés, ils doivent d'autre part contenir
une forte proportion (TV 18 %] de fillers (fines < 80 ym].

Couches d'assises =

- Couches de fondation des chaussées souples et rigides


- Couches de base des chaussées souples
- 17 -

4.2.3. -
Les granulats sont employés dans les dalles ( = en béton) de surface des
chaussées rigides, sous forme de :

- sables 0/d mm (= avec d m $ 5 mm)


- graviers d/D mm "(avec d 5 2 mm ; D $ 2 0 mm)
- cailloux D/D' mm (avec D' £ 40 mm)

Les caractéristiques générales de ces granulats (= coupures et élaboration)


sont similaires aux caractéristiques des granulats pour béton (cf. 5 3-1)

4.3. -

Les granulats sont employés en ballastage sous forme de :

- graviers = "gravillons 10/25 mm" (= "gravillons de soufflage")

- cailloux = "ballast fin 16/31,5 mm" et "ballast normal 25/50 m"

En pratique, il s'agit exclusivement de granulats de roches massives, très


élaborés (mais non lavés), utilisés tels quels,sans liant.
- 18 -

5. - SPECIFICATIONS ET CRITERES VE SELECTION


5.1. -
Les spécifications relatives aux granulats diffèrent sensiblement suivant les
techniques d'emplois et les utilisateurs. Elles font, en règle générale, référence
à des Essais Normalisés (= Essais de Granulats) et fixent, à l'initiative de
l'utilisateur, pour la technique considérée, et par type d'essai retenu dans ce
cadre, les valeurs (= seuil minimal - seuil minimal + seuil maximal - e t c . . )
auxquelles doivent se conformer les résultats.

Il peut exister simultanément, comme en France pour les granulats à béton, une
Norme de spécifications à caractère général (NFP 18301) largement utilisée, et des
spécifications dérivées, en général plus "dures" et plus complexes, émises par le
Ministère de l'Equipement (Fase. 65 du CPC), par la SNCF (Livret 21.55), par 1'EDF
(Specifs 1974), pour leur propre usage.

5.1.1. -
Nous nous bornerons à citer les essais en vigueur en France (cf. Annexe 2,
pour les essais étrangers ) . Ceux-ci viennent de faire l'objet d'une refonte
et d'une remise à jour récente. Ils sont désormais tous normalisés et remplacent
les anciens Modes Opératoires du L.C.P.C. (cf. Tableau 5 ': liste des Normes d'essais
de granulats).

Tous ces essais sont en principe réalisés sur "granulats". Certains définissent
cependant des caractéristiques propres à la roche-mère (cf. Tableau 6 ) , et d'autres
des caractéristiques découlant essentiellement du mode d'élaboration (cf. Tableau 7 ) .
D'autre part, dans le cas des roches meubles, certains essais peuvent être utilisés
à double-fin (cf. Tableau 6 et 7 ) .
- 19 -

Tableau 5 - Liste des Normes Françaises d'Essais de Granulats - 1979 -

P 18-552 "Prélèvements de matériaux en cours d'écoulement"


Echantillonnage
P 18-553 "Préparation d''un échantillon pour essai"

P 18-554 "Mesures des masses volumiques, porosité,


coefficient d'absorption et teneur en eau Porosité
des gravillons et cailloux" Absorption d'eau
P 18-555 "Mesures des masses volumiques, coefficient
d'absorption et teneur en eau des sables"

P 18-556 "Détermination de l'indice de continuité" Structure

P 18-560 "Analyse granulométrique par tamisage" Granularité

P 18-561 "Mesure du coefficient d'aplatissement"


P 18-562 "Détermination de l'épaisseur moyenne des Forme
gravillons"

P 18-571 "Détermination de l'homogénéité des


Homogénéité
granulats (d £ 4 m m ) "

P 18-572 "Essai d'usure micro-Deval"


P 18-573 "Essai Los Angeles" Résistance
P 18-574 "Essai de fragmentation dynamique"
P 18-575 "Mesure du coefficient de polissage - aux chocs
accéléré des gravillons"
P 18-576 "Mesure du coefficient de friabilité des - à l'usure par
sables" frottement
P 18-577 "Essai Deval" - au polissage
P 18-578 "Mesure de la rugosité de/surface à
l'aide du pendule de frottement"

P 18-582 "Teneur en sulfures et sulfates"


Teneur en sels
P 18-583 "Teneur en sels solubles"

P 18-591 "Détermination de la propreté superficielle" Propreté (graviers]


P 18-592 "Essai au bleu" (norme expérimentale]

P 18-593 "Sensibilité au gel" Gélivité

P 18-597 "Détermination de la propreté des sables : Propreté/Pollution


équivalent de sable à 10 % de fines"
P 18-598 "Equivalent de sable" (sables]
Cex P 08-501]
- 20 -

Tableau 6 - Essais définissant des caractéristiques intrinsèques au matériau


propres à la Roche-Mère

Roches Roches
Massives Meubles *

P 18-554 "Mesures des masses volumiques, porosité,


coefficient d'absorption et teneur en eau X X
des gravillons et cailloux"

P 18-555 "Mesures des masses volumiques, coefficient


(X] X
d'absorption et teneur en eau des sables"

P 18-556 "Détermination de l'indice de continuité" X X

P 18-560 "Analyse granulométrique par tamisage" X

P 18-561 "Mesure du coefficient d'aplatissement" X

P 18-562 "Détermination de l'épaisseur moyenne des


X
gravillons"

P 18-571 "Détermination de l'homogénéité des


X
granulats (d £ 4 m m ] "

P 18-572 "Essai d'usure micro-Deval" X X

P 18-573 "Essai Los Angeles" X X

P 18-574 "Essai de fragmentation dynamique" X X

P 18-575 "Mesure du coefficient de polissage


X X
accéléré des gravillons"

P 18-576 "Mesure du coefficient de friabilité des


X X
sables"

P 18-577 "Essai Deval" X X

P 18-578 "Mesure de la rugosité d'une surface à


X X
l'aide du pendule de frottement"

P 18-582 "Teneur en sulfures et sulfates" X

P 18-583 "Teneur en sels solubles" X

P 18-593 "Sensibilité au gel" X X

P 18-598 "Equivalent de sable" (norme homologuée]


X
(ex P 08-501]

* Roches Meubles = Essais réalisés sur matériaux "bruts" = pas de concassage,


ni de lavage des sables, à ce stade.
- 21 -

Tableau 7
Essais définissant des caractéristiques liées au mode d'élaboration

Roches Roches
Massives Meubles *

P 18-560 "Analyse granulométrique par tamisage" X X

P 18-561 "Mesure du coefficient d'aplatissement" X X

P 18-562 "Détermination de l'épaisseur moyenne


X X
des gravillons"

P 18-571 "Détermination de l'homogénéité des


X X
granulats (d 5 4 mm)"

P 18-582 "Teneur en sulfures et sulfates" X X

P 18-583 "Teneur en sels solubles" X X

P 18-591 "Détermination de la propreté superficielle" X X

P 18-592 "Essai au bleu" (norme expérimentale) X X

P 18-597 "Détermination de la propreté des sables :


X X
équivalent de sable à 10 % de fines"

P 18-598 "Equivalent de sable" (norme homologuée)


X X
(ex P 08-501

II s'agit en particulier des essais servant à définir la granularité


(P 18-560), la forme (P 18-561 - P 18-562), l'homogénéité (P 18-571), la teneur
en sels (P 18-582 - P 18-583) et la propreté (sables) (P 18-598). Ils peuvent
alors, en conséquence, être réalisés soit sur matériaux "bruts", pour caracté-
risation de la roche meuble, soit sur granulats "élaborés" pour caractérisation
du mode d'élaboration.

* Roches Meubles = Essais réalisés sur "granulats marchands" élaborés, criblés,


concassés, éventuellement lavés.
- 22 -

Les spécifications font d'autre part fréquemment appel à des notions complé-
mentaires *, qui découlent en général de la granularité des matériaux bruts
Cou de celle des granulats élaborés) :

- Angularité :

Cette notion ne s'applique qu'aux granulats issus de roches meubles. Elle se


définit
. soit par 1'"Indice de concassage" = proportion en poids, d'éléments
supérieurs au D mm du granulat élaboré, contenue dans le matériau
d'origine soumis au concassage
. soit par le "Rapport de concassage" = rapport entre la plus petite
dimension (= d mm] du matériau soumis au premier concassage, et le
D mm du granulat élaboré obtenu

- Fuseau granulométrique

II s'agit d'une notion essentielle pour définir avec précision la granularité


d'un matériau, qu'il s'agisse de roches meubles, ou de granulats élaborés. Le
fuseau granulométrique se définit comme l'enveloppe de la série de courbes gra-
nulométriques obtenues C= ou à obtenir, s'il s'agit d'une spécification) sur le
matériau étudié (= ou livré, ou à livrer, s'il s'agit d'une spécification). Il
est en général déterminé par traitement statistique =

fuseau-enveloppe contenant 95 % des courbes granulométriques


= granularité moyenne ± 2 a **

fuseau-enveloppe contenant 70 % des courbes granulométriques


= granularité moyenne ± a **

- Nodule de finesse =

Cette notion ne s'applique qu'aux sables, plus spécialement destinés aux


emplois bétons et mortiers. Elles permet de caractériser une granularité par une
valeur unique, d'où son intérêt et son très large emploi.

Le Nodule de finesse d'un sable est égal au 1/100 de la somme des refus,
exprimés en pourcentages, sur les différents tamis de la série suivante :

0,16 - 0,315 - 0,63 - 1,25 - 2,50 - 5,00 -

* Confer, pour définitions détaillées =


Norme NF P 18-304 - "Granulométrie des Granulats"
Fascicule 2S3 et documents annexes3 du C.P.C. des Marchés de l'Etat.

** a - écart-type - écart quadratique moyen.


- 23 -

5.7.2. -

Applicables à l'ensemble des granulats et contenue dans la Norme NF P 18-304


"Granulométrie des Granulats", elles fixent :

- les dimensions utilisées, par référence aux ouvertures de maille de la série


de tamis de contrôle normalisée

- les classes granulaires-type

- les tolérances aux coupures

- les modalités générales de spécification et de définition de la granularité

5.7.3. -
[y comprit, btton nouuLL&i-pasvLLeJL)
Les spécifications générales relèvent de la Norme NF P 18-301, actuellement
en cours de révision et de refonte.

Il existe en outre des spécifications particulières, émises pour leur propre


compte par l'Administration (Fascicules 65 et 23 du C.P.C. des marchés de
l'Etat, ** et documents annexes) et divers organismes publics ou parapublics
CEDF, SNCF, RATP, Aéroport de Paris).

Elles concernent, séparément, les sables t= granulats 0/dmm - dmm $ 6 mm)


les graviers (= granulats d/D m - d £ 2 m m D $ 2 0 mm), éventuellement les cailloux
et sont schématisées dans les tableaux 8 et 9 * .

** Décrets du 15.6.1966 et du 21.3.1969.

* Ces diverses spécifications, générales, peuvent être complétées et renforcées


par les maîtres d'oeuvre, au niveau du Cahier des Prescriptions Spéciales
afferantes à chaque marché.
7 • 'JO**
' (%' Of •" sS'iq.noesuoo stiuvq. g a,x.q.ud ivmyxvvn % s^uvssvd =) cq-inwiquoo ep dim e^noÇv M 71*

sanbig^Bdspxaj-

RESISTANCE
„saxqBJa^XBUf saijooy,, satjooj aouasqv ? „ TTqBJ „ TV
WT qBTJJ
OG Ç SI £ Ob $•
"

CHIM IE
(
% SZ 5)

**-T3

POLLUTION
% fr'O ^ £ 0 S \ l >_£0S
*
(BTJ^auJTJOioo)
S3rîDXUBj3»JTO S9J3X3.CLJ

(06 ? s¿ '<) BaATSSBUi "y gg ^

PROPRETE
09 ? gg '< 09 ? o¿ v< axqes ^uaxBAinbg

saATssBuj *y % o ^ I
% Z > saxqnauj -y % g $• % g 5- rt 09 > M

GRAIN! ULOr'
9'0 B z ' o + -jui E'O + dUl BliaBxnSay

nBasnj nsasnj *S'E B 5 H : jw a.T^xnuBan


rn
mm g aujuj g _ujiu g TXBUl 0 -H
vo
a U
(9961 'dl +)

ZZ B ¿ % LOE-91 ddN m e - 9 1 ddN


S3nOIlSiy313VHV3

ysnnoa NO13O iyV.Q S39VcJAno 13 S1N3UII1V9 N0139

jnod saxqes sap - g


Tableau 9 : Spécifications des graviers (+ cailloux) pour béton

BETON BATIMENT ET OUVRAGES D'ART BETON ROUTIER


(partiel)

RACTERISTIQUES NFP 18-301 NFP 18-301 Fase. 65 Fase. 23


(projet) CPC CPC
(+ IP. 1966)
UJ
M
D D mini 2 mmD 5 mmD 2 mma
ce
LU
O
-J Granularité (D + dVi 33 %
Fuseaux Fuseaux
Z)
V 2 k 66 %
<
ce
CD Régularité Fourchettes
PROPRETE

< 80 y < 5% < 1.5 % à 2 %


U 1 %)
< 0,5 mm « 2.0 % < 2 % LO
i
POLLUTION

Charbon lignite Absence Absence


(Calorimétrie)
CHIMIE

Sels SOg < 1 % SO- $ 0.4 %


Cl- ••*

Porosité * 10 % < 4 %
U;10 %)
RESISTANCE

Los Angeles « 40 % U 35) $ 20 à 40

Micro Deval Eau < 15 à 35

Gelivite Insensibilité

Altérabilité Absence

Forme CLU> 0.15 CA « 30» * CA ^ 25 à 30

Homogénéité Absence R. schisteuses Insensibilité


et feldsp. Alcali- réaction

*CU : Coefficient d'uniformité **CA : Coefficient d'aplatissement •Cl"' : cf. D.T.U. 21.4
- 26 -

- Il n'existe pas de spécifications en France pour les sables à mortier


(jointoiement et enduits]. On pourra, à défaut, se référer aux normes de Spé-
cifications Américaines ANS/ASTM : C 144-76 (granulats pour mortiers fins et
C 404-76 (granulats pour mortier de jointoiement et chapes].

5.1.4. - SpícÁú-Lccutiovu, QKa.nuJU.iu vlabiLLtz


II n'existe pas, en France de spécifications normalisées dans ce domaine.
Les spécifications de référence sont toutes émises par l'Administration de
l'Equipement et sont contenues dans les documents suivants :

- fascicule 23 du CPC des Marchés de l'Etat (décret du 15.06.66];

- circulaire ministérielle du 26.12.77 ;

- fascicule 25 du CPC des Marchés de l'Equipement (circulaire ministériel-


le du 06.03.73].

Elles sont complétées, le cas échéant, par les Directives et Recommanda-


tions SETRA-LCPC, publiées régulièrement à l'initiative de la Direction des
Routes, depuis 1968 et couvrant actuellement l'ensemble des techniques d'emploi.

Remarque : A l'exception des spécifications contenues dans le fascicule 23,


applicables à tous les marchés de travaux passés au nom de l'Etat, celles con-
tenues dans les autres documents ne sont applicables qu'aux marchés de tra-
vaux relevant de la Direction des Routes.

Cette situation explique que la majeure partie des granulats employés pour
les travaux de viabilité privés ou des collectivités locales (y compris sur
autoroutes concédées] dérogent, parfois très largement, à ces spécifications
(cf chapitre 3 - Viabilité privée ¥¥ 50 % du marché].

Ces spécifications de référence, particulièrement complexes sont schéma-


tisées dans les tableaux suivants. On se reportera, pour les spécifications
détaillées (=fuseaux de spécification] relatives à la granularité, au fasci-
cule 25 du CPC (exécution des corps de chaussée] et aux Directives SETRA-LCPC
en vigueur (cf : liste en annexe 1 ] . Tableau N° 10 - (cf. p. 27)

5.7.5. - Sp(Lc¿{si.ccvtLoYU> gianulcutí, baJLta¿>taqz vo¿<¿¿ &eAAé.<¿6


II n'existe pas en France de spécifications normalisées dans ce domaine.
Les spécifications de référence, émises par la Direction de l'Equipement de
la SNCF sont contenues dans le document suivant : "Spécification Technique
pour la fourniture de Ballast et Gravillon" - N° 695-C- de décembre 1978.

Elles font appel à des procédures particulières, non normalisées, pour


la caractérisation de la résistance et de la forme des granulats.

- La résistance est caractérisée par un "coefficient global de dureté"


déterminé par le biais d'abaques, à partir des résultats d'essais "Deval" et
"Los Angeles".

- La caractérisation de la forme est opérée par le biais de 'deux


essais, l'un pour la détermination des "aiguilles"(= mesure au gabarit), l'au-
tre pour la détermination des "plats" (il est conforme à la norme P 18-561 -
"Mesure du coefficient d'Aplatissement").
TABLEAU N° 1G - SPECIFICATIONS G. DE VIABILITE D.R.C.R.
I • SPECIFICATIONS ET TOLERANCES RELATIVES A LA GnANlR 0 "ITE II SPECIFICATION I O U R C l , CHES D L FONli.., ION ET rtASC III L A III SPECIFICATIONS POi-'H C O U C H E S Dr R O t L f M E N T l»tl ATIVES
TIVES A U X C H A U S S E E S N E U V E S ET A U X RENFORCL.VIENTS A U X CHAUSSEES N E U V E S ET A L'ENTRETIEN OFS CHAUSSEES
ANCIENNES
Enduits superficiels (1) BASE ET
GRAVILLONS AVEC FONDATION
Autres TRAFIC CARACTE- RENFORCEMENT
D<1.58d Bétons bitumineux (1)
Usages PL/j RISTIQUES
GNT Gll GMc GNT GH GHc
CueifHjle • 4 / 6 . 6/10. 10/14 0 •£ 6 m m 0 > 6 mm LIAISON ROULEMENT SETONS
TRAFIC CARACTE- CARACTE IVDIIAU
le (%l (4) (41 (4) >30 (41 (4) PL/i HISTIQUES BETONS RIS TIQUES DOUES
Tasimai à 1,58 0 = 100% .25 0 = 100% I.S8O = 100% LA •C40 <40 «Í30 <40 <40 E.Sup.
s, 40 BITUMINEUX liai
<25
Refus a 0 , tamiut ä d <15% <20% MOE <35 <3S =S35 <2Q <35 <35
ES J>30 >30 >40 >30 >30 >40
Variation (21 du relus à 0 et du A <30 <30 <25 M 10.6
15% 1 7,5% kl*,) >30 5>30 >30 >60 >30 >30 le (%) ^60 100 A <30
lamisat à d 25
LA <30 <40 <40 <25 •S 30 <30 LA <30 <25 LA <40
a <20 MDE
Variation (2) ilu refus à — = — ±15% ±15% MDE <25 <35 <35 <20 <25 <25 MDE <25 120
150 <25 CPA <35
ES i>40 >30 >50 >40 >A0 >50 CPA (7) > 0,45 (81 > 0.45 18)
<3%(3| <2
Tamisât a 0.63 ri < 3 % (31 150 le 1%) >60 >30 >30 >eo >60 ES >50 >50 ES <2
à LA <25 <40 <40 <30 <30 FS
Propreté superficielle :voir tableau III MOE <20 <35 <Î35 «S 26
300 <25
IT,) ES >A0 >30 >50 >40 >50 A <30 M 10.4
GRAVILLONS AVEC >G0 100 ICI le ou Rc Rc>2 Rc>4 A <30
lc|%) S>30 100(5) 25
D>1.5Bd Bélonl Autres >300 LA <40 «40 •Í25 LA le - 100 «20 <20 LA
<3o &
MDE
bitumineux (1) usages (T, T„) MDE <35 <35 <20 MDE <25
E.cmple : 2/6.4/10 6 / M . 6 / 2 0 <25 150
CPA (7.1 <20 >0,50 >0.50 CPA
ES >30 >50 î>50
>A0 PCX.) <2 <2 Plîi) •S2
Tamisât à 1.58 0 100% ES <2 ES
O B S E R V A T I O N S - Tableaux | , II, 111 FS <20
Relus à D . tamisai à d <1S% (1) Pour ces techniques et pour des trafics < 2 5 PL/j, o n se reportera a la colonne
"autres usages". A <2S <20 M 10.4
Variation (2) d u refus à D et du
1 5% ±7.5% (2) Variation par rapport à U courbe g;aiuiloinéiri<|ue m o y e n n e dû fuseau de ré- Rc >2 A <25
tamisât a d
gulai itc. ISO LA <25 <20 LA <25
(31 <5% si D <5mnv à MOE <20 MOE <20
Variation (2) d u refus à —j— t 10% ±15%
(4) Les granuláis routés peuvent être acceptés. Mais, dans certains cas, pour faci- 300 CPA (71 >0,50 5>O,5O CPA ï-0.45
liter l'exécution des chantiers, il est conseillé d'utiliser îles granulan ayant un (T,) <2
Tamisât à 0 . 6 3 d < 3 % (3| <4%(3) le > 30. ES°
ES >50 >50
(5) Pour traf ic > 7 5 0 PL/j, avec travaux effectués souscirculation (renforcements) : FS
Rc > 2 , pour graves-laitier, graves pouzzolane, gi aves cendres volantes.
SABLES (6) Pour trafic > 7 5 0 PL/j : R c > 2 .
Graves O / D A <20 <20 M 10.2
(NI SABLES ET GRAVES approvisionnées {7} Pour les bétons bitumineux destines à être revêtus rapidement, o n ne tiendra A <2S
Bétons Autres Rc >2
I bltumineux(i) usagci an une fraction pas c o m p t e du C P A . 300 LA <25 <20 LA ^20
(8) 0,40 ( m i n i m u m absolu) lorsque la vitesse est limitée a 6 0 k m / h . à MDE <S20 < 15 h'.DE < 15
(9) Pas de matériaux alluvionnaires. 750 CPA (7) >0,50 >0.50 CPA >0.M
Tamisât à 1.580= 100% (10) Pour bétons hydrauliques : <2 <0.5
Relus a 0 <15% <15% <15% . Il n'y a pas de spécification concernant l'angutarité ; il est toutefois re- ES >50 ES >75
c o m m a n d é que les gros granuláis (20/40) et les granuláis m o y e n s (4/20) FS
Variation (2) d u refus i 0 15% 17.5% 17.5% aient subi u n concassage. Le sable concassa peut être admis après une étude
spécifique en laboratoire. A <20 M »0,2
Variation (2) d u tamisât è 0 , 3
±7% 110% 110% . Pour les gravillons > 2 0 m m , o n pourra admettre des valeurs d e L A et M D E Rc (A) A "Í25
0.5 ou 0.6 m m supérieures de 5 points aux spécifications. LA <20
LA <25 •Cl 5
. Pour les bétons recouverts d ' u n enduit superficiel ou d ' u n cloutage : >75O MOE <20 MDE
Variation (21 d u tamisât à 8 0 |l - ne pas tenir c o m p t e d u C P A . (Tol CPA (7| i>0.60 CPA >0.50
. pour > 12 % de fines 13% 14% 12% - valeurs de dureté à respecter : <2 <0.5 <2
sur la totalité . trafic > 3 0 0 PL/j - L A < 3 0 ; M O E < 2 5 ; F S < 2 0 . ES >50 >50 ES
. pour < 1 2 % de fines 12% 13% de la grave . uafic compris entre 2 5 et 3 0 0 PL/j -> L A < 4 0 ; M D E < 3 5 ; F S < 2 0 . FS
. trafic < 2 5 PL/j •* L A < 4 5 ; M D E < 4 0 , F S <i 3 0 .

Trafic : Les seuils de trafic sont exprimés en trafic poids lourds journalier
m o y e n (PL - M J A ) de ta voie la plus chargée ; tes poids lourds
sont définis c o m m a les véhicules de charge utile supérieure ou D e plus, les C . C . T . P . peuvent imposer des spécifications complémentaires
Let specifications des granuláis données ici s'appliquent aux techniques égale à 6 tonnes. relatives À ta granulante, l'homogénéité en qualité, la teneur en sels solubles,
suivantes : la sensibilité au gel, la teneur en matières oryaniquus. Dans tous les cas les
• graves n o n traitées ( G N T ) . granuláis ne doivent pas eue altérables.
Caractéristique!
• graves traitées aux liants hydrauliques ( G H ) : graves-iaifter, graves-
le : Indice de concassage
pouizolane, gravesxendres volantes-chaux, graves ciment.
Rc : Rapport de concassatje Compensations
- graves traitées aux liants hydrocarbonés ( G H c ) : graves-bitume, graves A : Coefficient d'aplatissement
emulsion ; toutefois, l'utilisation de graves Emulsion en couche de base Avec l'accord du Lulxiraioiie Régional des P. et C , o n pourra admettre :
LA : Coefficient Los Angeles
pour un trafic supérieur à 3 0 0 PL/j. fera Tobtet d'une élude particulière RADE : Coefficient Micro D e val en présence d'eau • Pour les couches de liaison, base et fondation : une compensation limitée
de laboratoire, n o t a m m e n t pour préciser la qualité des granuláis. CPA : Coefficient de polissage acccléié 6 S points entre les valeurs L A et M D E .
- bétons bitumineux pour couches d e roulement et couches d« liaison. P : Piopretc superficielle des gravillons (pourcentage de passant - pour les couches de roulement : une compensation limitée h 5 points
a 0,5 m m ) entre les valeurs L A . M O E et C P A (x 100).
- enduits superficiels, gravillons de doutage (E. Sup.).
ES : Equivalent de sable (effectué sur le 0 / 5 pour les bétons hydrau
- bétons hydrauliques de chaussées. hques et sur le 0/2 avec 10% de fines pour les autres techniques).
M : Module de finesse
FS : Coefficient de friabilité des sobles.
- 26 -

Ces spécifications présentent d'autre part la particularité d'être à


"double niveau" :

- un premier niveau de spécifications est imposé, dans le cadre de la


procédure d'Agrément préalable de la "carrière"

- U n deuxième niveau, de spécifications, plus tolérant, est appliqué


lors du c ntr le de réception des granulats *.

Elles sont schématisées, résumées,dans le tableau ci-dessous :

SPECIFICATIONS SPECIFICATIONS
D'AGREMENT "CARRIERE" "CENTRALE DE RECEPTION"
ULO-

D^lnax - cPmin
RIE

Fuseaux Fuseaux
É¿ t—
< LU
cr s: Granularité
LD
RESIS-i
TANCE

Usure/choc C. G. D. > 14 C. G. D. > 13, 14 ou 16

"Aiguilles" S 4 % < 8 %
LU Z < 15 %
FORP

"Plats" C. A. ^ 7 % < 10 %*

Homogénéité (NFP 18-572) Friables + altérés 4 3 h F. + A. < 6 %

Propreté (NFP 18-591) P. S, n % P. S. < 2 %

«12 % pour les gravillons.

- En première approximation, les spécifications de résistance fixées


pour ces granulats, peuvent se traduire de la manière suivante :

LOS ANGELES tt 20

DENAL 10

* provenant, bien entendu, exclusivement, de "carrières" agrées.


- 29 -

5.2. - CKlt&fiu de. ¿éizctíon

Les principaux critères techniques de sélection à prendre en compte dans


le cadre de la mise en valeur de ressources en granulats concernant :

- les caractéristiques des "matériaux bruts", d'une part,

- les conditions de gisement, d'autre part.

On ne pourra cependant les faire intervenir à bon escient que dans la


mesure ou l'on aura une connaissance approfondie du marché, des techniques
d'exploitation et d'élaboration et de leurs coûts, ainsi que des frets. La
sélection effective n'est donc réalisable qu'au terme d'une approche globale,
intégrant en outre les contraintes d'environnement.

5.2.7. - CfüMLiej) IXA& aux. caKa.QJiQ.HAAtA.qviU dz& mate.AA.aux.


Ils résultent principalement de la comparaison des caractéristiques des
"matériaux bruts" avec les spécifications imposées à ce niveau #, pour un
emploi donné.

5.2.1.7. Co¿ d<¿Á

A l'issue de l'identification préliminaire de la roche, les principaux


critères de sélection sont, dans l'ordre :

- la granularité (NFP 18-560), en particulier les passants à 80y . - 5 mm -


20 mm, e t l e D O maxi, ainsi que la granularité détaillée de la fraction sable
0/5 mm, fines < 80M déduites, exprimée en outre en module de finesse (cf :
NFP 18-304),

- la pollution (inverse de la propreté), traduite par la teneur en éléments


< 83u et l'équivalent sable (NFP 18-598]

~ la résistance en particulier la résistance mécanique, à déterminer,


suivant les fractions :

. < 5 mm = Friabilité Sable (NFP 18-576),

. >> 5 mm : Los Angeles (NFP 18-573) et Micro-Deval (NFP 18-572)

- la forme : à déterminer d'après le coefficient d'aplatissement (NFP 18-561)

Pour être véritablement significatifs, il importe que ces résultats soient


suffisamment nombreux, de manière à pouvoir être traités par méthode statisti-
que ( >• assurer les prélèvements en conséquence) . Cette procédure permet
d'autre part de quantifier l'hétérogénéité éventuelle des matériaux bruts,
toujours néfaste.

L'incidence de la pollution sera par ailleurs différente suivant les


modes d'élaboration des matériaux :

cf. tableaux et spécifications associées


- 30 -

- traitement par voie sèche [= criblage et concassage] : la pollution .est


un critère de sélection décisif (matériaux de viabilité : graves ),

- traitement par voie humide (criblage, concassage et lavage] : la pollution


n'est pas un critère de sélection décisif (matériaux béton]. Les moyens de
traitement actuels permettent, de valoriser des matériaux dont la teneur en
éléments <: 80y atteint 15 à 20 %.

5.2.7.2. - Ccu d u KoahoA mcu>¿í\)<t¿>


A l'issue de l'identification préliminaire de la roche, les principaux
critères de sélection sont, dans l'ordre :

- la résistance, en particulier la résistance mécanique aux chocs et à


l'usure :

. Los Angeles (NFP 18-573],

. Micro-Deval humide (NFP 18-572].

- la porosité : masse volumique, porosité et absorption d'eau (NFP 18-554],

- et, éventuellement (en cas de porosité élevée supérieure à 5 ou 10 % :


la gélivité : sensibilité au gel (NFP 18-593].

Comme dans le cas précédent, les résultats doivent être suffisamment nom-
breax pour pouvoir être traités par méthode statistique.

5.2.2. - ZniXznoA U£Î> aux condition* d<¿ g¿¿me,nt


Quelque soit le type de roche, l'un des principaux critères sera le taux
de recouvrement ou ratio "Découverte/Exploitable", exprimé :
m3 découverte
- soit en :
m3 matériaux exploitable *
.. , , . m3 découverte
- soit, plus généralement, en : tonne matériaux marchands #

Ce dernier ratio étant directement transformable en valeur économique


(= coût découverte/t].

On retient actuellement en France, une incidence moyenne à la tonne des


frais de découverte oscillant entre 1 et 2 F HT. Cela conduit, très schémati-
quement, à retenir les taux de recouvrement limites Cm/m] suivants* * :

- R. meubles M 1/2,5 à 1/3 \


> Moyenne du gisement
- R. massives íí 1/4 à 1/5 J

* * Valeurs indicatives, reexaminables cas par cas, en fonction des conditions


locales.

* - 1 m3 place R. meubles — y ¥? 1,5 à 1,8 tonnes marchandes

- 1 m3 place R. massives ~* /? 2,4 à 2,5 tonnes marchandes.


- 31 -

5.2.2.í. - Rockte
Les autres critères sont essentiellement liés au degré d'hétérogénéité
du gisement, qui peut se traduire de diverses manières :

- granularité :_ fortes variations latérales ou verticales,

- blocs ( = > 1m3) épars dans le matériau,

- niveaux indurés, continus ou discontinus, plus ou moins épais,

- bancs d'argile intercalaire, continus ou discontinus, plus ou moins


épais.

La présence, marquée, de l'un quelconque de cestrois . derniers phénomè


nes peut conduire à stériliser totalement un gisement potentiel.

Sauf cas exceptionnel, les conditions hydrogéologiques du site ne sont


pas à prendre en compte, directement, comme critère de sélection principal.

5.2.2.2. - RochiZA m

Les autres critères sont essentiellement liés :

-- au degré de fracturation du gisement et à ses effets induits : pollu-


tion, difficultés d'abattage et tenue des fronts,

- au degré d'hétérogénéité du gisement :

. stratigraphique latéral et vertical ( -> qualité),

. filons intrusifs [pegmatites, aplite, ...),

. fracturation (et phénomènes liés],

. karstification (et phénomènes liés : pollution, ...]

La présence, marquée de l'un de ces différents phénomènes peut conduire


à stériliser totalement un gisement potentiel.

Sauf cas exceptionnel, les conditions hydrogéologiques du site n'inter-


viennent pas directement, comme critère de sélection principal.

6. - MOPES VE TRAITEMENT
La préparation des granulats fait appel à des méthodes de traitement
classiques dans l'industrie minérale.

Elles consistent en une suite d'opérations :


- criblage.
Option " voie sèche" - concassage,
- défillérisation (éventuellement].
- 32 -

- lavage,

Option "voie humide" - criblage.

- concassage.

- Les roches massives sont en général traitées par voie sèche, l'opéra-
tion de "lavage" ou "épuration" destinée à éliminer la pollution contenue dans
les matériaux bruts [= fines <80y essentiellement), étant assurée par "scal-
page" des produits en tête d'installation. Cette opération, qui correspond
à un criblage à maille grossière {¥¥ ^4o mm) permet d'éliminer la fraction
appelée "produits de scalpage" contenant la majeure partie de la pollution (= dé-
bris altérés, boules et mottes d'argile, etc...).

- Les roches meubles sont en général traitées par voie humide, le lavage
proprement dit des matériaux s'opérant pour les fractions d/D, grâce au cri-
blage sous aspersion d'eau à forte pression et pour les fractions D/D, par
coupure à 80 y et essorage [hydrocyclones + essoreuses, vis-essoreuses, roues
essoreuses... 1 .

Ces fractions 0/D peuvent d'autre part faire l'objet de traitements com-
plémentaires spécifiques visant à corriger leur granularité (Sandsort, Lavodune,
Rheax...] .

Dans les cas de forte pollution ; les fractions d/D peuvent nécessiter
des opérations de débourbage (log-washers, tambours-débourbeurs, trommels,
débourbeurs, etc...).

7. - MATERIAUX VE SBST1TUT10N
Les granulats légers artificiels ne sont pas des matériaux de substitu-
tion aux granulats naturels *. Ils ne jouent en fait le rôle de granulats lé-
gers de substitution que vis à vis des granulats légers naturels (= ponces
et pouzzolanes) .

En pratique, les seuls granulats de substitution aux granulats naturels


sont les granulats obtenus par concassage des laitiers de hauts fourneaux
(cf : chapitre 1 ) .

* Sauf conditions exceptionnelles : zones exemptes de ressources en granulats


grossiers d/DD: certaines régions d'URSS et des USA.
- 33 -

BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE

(Hors normes et spécifications]

METHODOLOGIE - PROSPECTION

- PRIMEL L. : Recherche sur l'évolution des propriétés des matériaux allu-


vionnaires dans un bassin - RR N° 1 - LCPC - Janvier 1969.

- C. ARCHIMBAUD - B. GRUNEAUX - M. RAT : Reconnaissance des gisements ro-


cheux - Méthodes actuelles - BLLPC N° Spécial 4 "Les granu-
lats" - Juin 1977.

- A. PRAX - L. PRIMEL : Prospection des gisements alluvionnaires - BLLPC -


l\l° Spécial 4 - "Les granulats" - Juin 1977.

- Y. BERTRAND : La prospection électrique appliquée aux problèmes des P et C


BLLPC - N° Spécial i - juillet 1967.

~ M.E.L. : "Recommandations pour la reconnaissance géologique et géotechni-


que des tracés d'autoroute"- Edition révisée - 1974.

GENERALITES - EXPLOITATION - AMENAGEMENT

- A. PRAX ^'Modalités de traitement des matériaux alluvionnaires"- RGRA


(Revue Générale des Routes et Aérodromes) - N° 481 - Novem-
bre 1972, p. 60-76;

- Ouvrage collectif : "Les Granulats" - AENPC (à paraître 1979).

ECONOMIE - MARCHE - PRODUCTION

~ Statistiques annuelles de l'UNICEM (parution en octobre, annuellement).


Services Economiques UNICEM : Production, Flux et Consommation des gra-
nulats - 1975 - (étude TPG N° 6 - EG - 18).

- Services Economiques UNICEM : Etudes Economiques Régionales" (étude TPG


N° 6 - EG - 19).
ANNEXE 1
DIRECTIVES ET RECOMMANDATIONS
DE LA
DIRECTION DES ROUTES ET DE LA CIRCULATION ROUTIERE
(FRANCE - MINISTERE DES TRANSPORTS - SETRA + LCPC)
- 1 a -

"DIRECTIVES ET RECOMMANDATIONS"

(Réalisées par le SETRA et le LCPC]

A - GRANULATS

- Directive pour la réalisation des assises de chaussée en Craves-Ciment-


Mars 1969".

- Directive pour la réalisation des couches de surface de chaussée en


béton bitumineux - Septembre 1969.

- Directive pour la réalisation des assises de chaussée en graves-bitume


et sables-, laitier- Octobre 1973.

- Recommandation pour la réalisation des assises de chaussées en graves-


non-traitées - Mai 1974.

- Directive pour la réalisation des assises de chaussée en granes-émulsion -


Décembre 1974.

- Complément à la Directive pour la réalisation des assises de chaussée


en graves-ciment - Octobre 1975.

- Directive pour la réalisation des Chaussées en béton de ciment - Mai 1978.

- Recommandation pour la réalisation des assises de chaussée en graves-


cendres-volantes-chaux et sables-cendres-volantes-chaux - Octobre 1978.

- Recommandation pour la réalisation- des couches de surface de chaussée


en béton bétumineux clouté - Octobre 1978.

- Directive pour la réalisation des enduits superficiels de chaussée -


Novembre 1978.

B - TERRASSEMENTS ET COUCHES DE FORME DE CHAUSSEES

- Recommandation pour le traitement en place des sols fins à la chaux -


Août 1972"

- Recommandations pour les terrassements routiers - Janvier 1976 =


- 1 b -

. N° 1 - Etablissement des projets et conduite des travaux de


terrassement,

. N° 2 - Utilisation des sols en remblais et couche de forme,

. N° 3 - Compactage des remblais et couches de forme.

C - OIMENSIONNEMEIMT DES CHAUSSEES

- Catalogue 1977 des structures types de chaussées neuves - Décembre 1977.

- Guide Technique pour le dimensionnement du renforcement des chaussées


souples - Juin 1978.
ANNEXE 2
NORMES ET SPECIFICATIONS ETRANGERES
-2a-

NORriES ET SPECIFICATIONS ETRANGERES

ALLEMAGNE FEDERALE [béton] :

NORME DIN 422B : "Zuschlag für Beton".


(Cette norme est mixte : essais et spécifications.)

GRANDE-BRETAGNE (béton) :

NORME BS 812 :"Sampling and Testing for Mineral aggregates, sands and
fillers"

NORME BS 882 : "Aggregates from natural sources for concrete".

BELGIQUE (béton) :

NORME NBN 329 : "Pierres concassées et graviers calibrés".

NORME NBN 589 : "Sables de construction".

(Ces normes sont mixtes : essais et spécifications.)

USA :

- 1978 ANNUAL BOOK OF ASTM STANDARDS, PART 14

- " " " , PART 15

- " " " , PART 16

- " " " " " " , PART 19


(voir liste détaillée page suivante)
-2b-

LIST BY SUBJECTS
1978 ANNUAL. B O O K OF ASTM STANDARDS. PART 14
CONCRETE AND MINERAL AGGREGATES (INCLUDING M A N U A L OF AGGREGATE
AND CONCRETE TESTING)

A complete Subject Index begins on p . 797


Since the standards in this book are arranged in alphanumeric sequence, no page numbers are given in
this list.
AGGREGATES
Specifications for:
" D 1 863 - 77 Built-Up Roofs, Mineral Aggregate Used on
*C 33-78 Concrete Aggregates
D 2940 - 74 Graded Aggregate Material for Bases or Subbases for Highways or Airports
*C 35 - 76 (iypsum Plaster, Inorganic Aggregates for Use in
* C 331 - 77 Lightweight Aggregates for Concrete Masonry Units
* C 332 - 77a Lightweight Aggregates for Insulating Concrete
*C 330-77 Lightweight Aggregates for Structural Concrete
*C 404-76 Masonry Grout, Aggregates for
C 144-"76 Masonry Mortar, Aggregate for
*C 637-73 Radiation-Shielding Concrete. Aggregates for
* D 1241 -68(1974) Soil-Aggregate Subbase, Base, and Surface Courses. Materials for
D 448 - 54 (1973) Standard Sizes of Coarse Aggregate for Hiuhwuy Construction
•E I 1 - 70 (1977) Wire-Cloth Sieves for Testing Purposes
Test Methods for:
*C 5 3 5 - 6 9 ( 1 9 7 5 ) Abrasion of Large Size Coarse Aggregate by Use of the Los Angeles Machine,
Resistance to
'C 131 - 7 6 Abiasion of Small Size Coarse Aggregate by Use of the Los Angeles Machine,
Resistance to
*C 227-71(1976) Alkali Reactivity, Potential, of Cement-Aggregate Combinations (Mortar-Bar
Method)
•D 141 I -69(1975) Chlorides, Water-Soluble, Present as Admixes in Giaded Aggregate Road Mixes
*C 142 - 78 Clay Lumps and Friable Particles in Aggregates
*D 18t>5 - 77 Hardness of Mineral Aggregate Used on Hmlt-Up Roofs
D 3042 - 72 Insoluble Residue in Carbonate Aggregates
•C 1 23 - 69 ( 1975) Lightweight Pieces in Aggregate
•C 1 I 7 - 76 Materials Finer Than N o . 200 (75-^m) Sieve in Mineral Aggregates by Washing
C 566 - 67 (1972) Moisture Content, Total, of Aggregate by Drying
*D 1864 - 76 Moisture in Mineral Aggregate Used on Built-Up Roofs
*C 87 - 69 (1975) Organic Impurities in Fine Aggregate on Strength of Mortar, Effect of
*C 40 - 73 Organic Impurities in Sands for Concrete
C 586-69(1975) Potential Alkali Reactivity of Carbonate Rocks for Concrete Aggregates (Rock
Cylinder Method)
•C 2 8 9 - 7 1 (1976) Potential Reactivity of Aggregates (Chemical Method)
C 702-75 Reducing Field Samples of Águregate to Testing Si/e
•D 7 5 - 7 1 (1978) Sampling Aggregates
C 235 - 68 Scratch Hardness of Coarse Aggregate Particles (Discontinued 1978t)
*C 136 - 76 Sieve or Screen Analysis of Fine and Coarse Aggregates
*D 451 - 75 Sieve Analysis of Granular Mineral Surfacing for Asphalt Roofing Products
*D 452 - 75 Sieve Analysis of Nongranular Mineral Surfacing for Asphalt Roofing Products

* Approved as American National Standard by American National Standards Institute.


t Although this standard has been officially withdrawn from Society approval, a brief description is included for
information only
-2c-

LIST BY SUBJECTS

Test Methods for:


*C 88 - 76 Soundness of Aggregates by Use of Sodium Sulfate or Magnésium Sulfate
'(' 1 2 7 - 7 7 Specific Gravity and Absorption of Course Aggregate
*C" I 28 - 73 Specific Gravity and Absorption of Fine Aggregate
C 6 4 1 - 7 1 (1477) Staining Materials in Lightweight Concrete Aggregates
*C 70-7.1 Surface Moisture in Fine Aggregate
* D 1866 - 64 (1971 ) Translucency of Mineral Aggregate Used on ïiuilt-Up Roofs
*C 29-78 Unit Weight of Aggregate
•C 30 - 3 7 ( 1 9711) Voids in Aggregate for Concrete (Discontinued I 978+—Replaced by Method C 29)
* C 342 - 67 (1973) Volume Change. Potential, of Cement-Aggregate Combinations

Prat tices for:


*( 851 - 7 6 Estimating Scratch Hardness of Coarse Aggregate Particles
C 682 - 75 Evaluation of frost Resistance of Coarse Aggregates in Air-Entrained Concrete by
Critical Dilation Procedures
*C 295 - 65 (1973) Pétrographie Examination of Aggregates for Concrete

Definitions of Terms Relating to:


*C I 25 - 76 Concrete and ( oncrctc Aggregates
*C 6 3 8 - 73 Constituents of Aggregates for Radiation-Shielding Concrete. Descriptive N o m e n -
clature of
*(' 2 9 4 - 6 9 ( 1 9 7 5 ) Constituents of Natural Mineral Aggregates. Descriptive Nomenclature of
E I 2 - 70 Density and Specific Gravity of Solids. Liquids, and Gases
*D S - 75 Materials for Roads and Pavements

CONCRETE
Specißt utions for:
*C 260-77 Air-Entraining Admixtures for Concrete
*C 490 - 77 Apparatus for Ike in Measurement of Length Change of Hardened Cement Paste.
Mortar, and Concrete
'C 494 - 77a Chemical Admixtures for Concrete
*C 685 - 78 ( oncrele M a d e by Volumetric Hatching and Continuous Mixing
*C 387 - 77a Dry Combined Materials, Packaged, for Mortar and Concrete
*C 8SI - 7 8 F.poxy-Rcsin-Basc Bonding Systems for Concrete
*C 8 6 9 - 77 foaming Agents Used in Making Preformed f o a m for Cellrl.ir Concrete
*C 618-78 H y Ash and R a w or Calcined Natural Po77olan for Use as a Mineral Admixture in
Portland Cement Concrete
C 511-75 Moist Cabinets and R o o m s Used in the Testing of Hydraulic Cements and
Concretes
*C 470 - 76 Molds for Forming Concrete Test Cylinders Vertically
•C 94-78a Ready-Mixed Concrete

Te si Methods for:
*C 418-76 Abrasion Resistance of Concrete by Sandblasting
*(' 779-76 Abiasion Resistance of Horizontal Concrete Surfaces
*C 138-77 Air Content (Gravimetric). Unit Weight, and Yield of Concrete
*C 231 - 78 Air Content of freshly Mixed Concrete by the Pressure Method
*C 173 - 78 Air ('(intent of Freshly Mixed Concrete by the Volumetric Method
*C 233-78 Air-Entraining Admixtures for Concrete
*C 2 2 7 - 7 1 (1976) Alkali Reactivity. Potential, of Cement-Aggregate Combinations (Mortar-Bar
Method)
* C 360 - o3 ( 197M Mall Penetration in Fresh Portland Cement Concrete
*(" 2 3 2 - 7 1 (1977) Bleeding of Concrete
* C 234 - 7 I ( 1977) Bond Developed with Reinforcing Steel. Comparing Concretes on the Basis of
* C 882 - 78 Itond Strength of E.poxy-Rcsin Systems Used With Concrete
*C 617-76 Capping Cylindrical Concrete Specimens
* C 683 - 76 ( omprcssive and Flexural Strength of Concrete Under field Conditions
C 5 I 3 - 69 ( 1976) Compressée Strength. Hardened Lightweight Insulating Concrete for. Securing,
Preparing, and Testing Specimens fiom
C 873 - 77 I Compressée Strength of Concrete Cylinders Cast in Place in ( ylindrical Molds
*( ' I 16 - 68 ( I 97 4) Compiessive Si length of Concrete I King Poi lions of Beams Broken in flexure
*C 3 9 - 72 ( ompicssivc Strength ol Cylindrical Concrete Specimens
"C 495 - 77a ((impressive Sticngth of Lightweight Insulating Concrete
*C 31 - 69 ( 1975) Concrete Test Specimens, Making and Curing in the Field
" C 192 - 76 Concrete Test Specimens. Making and Curing in the Laboratory
- 2 d -

LIST BY SUBJECTS
1979 A N N U A L BOOK OF ASTM STANDARDS, PART 15

ROAD AND PAVING MATERIALS; ROOFING, WATERPROOFING, AND BITUMINOUS MATERIALS;


SKID RESISTANCE

A complete Subject Index, newly structured in 1977, begins on p. 1239

Since the standards in this book are arranged in alphanumeric sequence, no page numbers are given in this
list.
BITUMINOUS MATERIALS FOR HIGHWAY CONSTRUCTION, WATERPROOFING, AND
ROOFING
Highway Construction Materials
Specifications for:
•D2993- 71(1977) Acrylonitrile-Butadiene Rubberized Tar
D2397- 79 Asphalt. Cationic Emulsified
• D 946- 74 Asphalt Cement for Use in Pavement Construction
• D 977- 77 Asphalt. Emulsified
D3I4I 72(1978) Asphalt for Undersealing Portland Cement Concrete Pavements
D2026- 72 Asphalt. Cutback (Slow-Curing Type)
•D2027- 76 Asphalt. Cutback (Medium-Curing Type)
•D2O28- 76 Asphalt. Cutback (Rapid-Curing Type)
*n 517- 70(1976) Asphalt Plank
U 692- 79 Bituminous Paving Mixtures, Coarse Aggregate for
D1073 - 63(1975) Bituminous Paving Mixtures. Fine Aggregate for
•D35I5- 79 Bituminous Paving Mixtures, Hot-Mixed. Hot-Laid
• D 242- 70(1975) Bituminous Paving Mixtures, Mineral Filler for
D 1139- 68(1973) Bituminous Surface Treatments, Single or Mulliple. Crushed Stone. Crushed Slag,
and Gravel for
•I) 98-77a Calcium Chloride
• Ü 1850-74 Concrete Joint Sealer. Cold-Application Type
• D 1190-74 Concrete Joint Sealer, Hot-Poured Elastic Type
1)1854-74 Concrete Joint Sealer, Jet-Fuel-Resistant. Hot-Poured Elastic Type
• D 693-77 Dry-Bound or Water-Bound Macadam Base Courses anil Bituminous Macadam Uj^e
and Surface Courses of Pavements, Crushed Stone, Crushed Slag, and Crushed
Gravel for
D 2940 - 7 4 Graded Aggregate Material for Bases or Subbases for Highways or Airports
D 3569-76 T Joint Sealant. Hot-Poured, Elaslomeric. Jet-Fuel-Resistant Type, for Portland Cement
Concrete Pavements
D358I-77T Joint Sealant. Hot-Poured, Jel-Fuel-Resislanl Type, for Portland Cement Concrete
and Tar-Concrete Pavements
D 3406-78 Joint Sealants. Hot-Poured. Elastomeric-Type. for Portland Cement Concrete Pave-
ments
D 3405-78 Joint Sealants. Hot-Poured for Concrete and Asphalt Pavements
• D 2835-72 (1977) Lubricant for Installation of Preformed Compression Seals in Concrete Pavements
• D 995-77 Mixing Plants for Hot-Mixed, Hot-Laid Bituminous Paving Mixtures

* Approved as American National Standard by the American National Standards Institute.


-2e-

LIST BY SUBJECTS

Spcci/ii alian s for:


• 0 2828 -71(1976) Nonhituminous Inserts for Contraction Joints in Portland Cement Concrete Airfield
Pavements. Sawable Type
I) 32<)4 -73 Preformed Cellular Plastic Pressure-Relief Joint Fillers
•I) 994 -71(1977) Preformed Expansion Joint l-illcr for Concrete (Bituminous Type)
• D 175! -73(1978) Preformed Expansion Joint Tillers for Concrete Paving and Structural Construction
(Nonextruding and Resilient Bituminous Types)
D3542 -76 Preformed Polychloroprene Elastomeric Joint Seals for Bridges
•D2628 -69(1976) Preformed Polychloroprene Elastomeric Joint Seals for Concrete Pavements
• D 1752 -67(1978) Preformed Sponge Rubber and Cork Expansion Joint Fillers for Concrete Paving and
Structural Construction
• D 632 -72(1978) Sodium Chloride
• D 448 -54(1978) Standard Sizes of Coarse Aggregate for Highway Construction
• D 490 -77 Tar
•D338I -76 Viscosity-Graded Asphalt Cement for Use in Pavement Construction
Roofing and Waterproofing Materials
Specification s for:
* D I863-77 Aggregate, Mineral Used on Built-Up Roofs
D II87 -66(1970) Asphalt-Base Emulsions for Use as Protective Coatings for Metal
•D 491 -41(1977) Asphalt Mastic Used in Waterproofing
•D2822 -75 Asphalt Roof Cement
•D2823 -75 Asphalt Roof Coatings
D2824 -76 Asphalt Roof Coatings. Aluminum-Pigmented
D3378 - 7 4 T Asphalt-Saturated and Coated Asbestos Felt Base Sheet Used in Roofing
D2626 -73 Asphalt-Saturated and Coated Organic Felt Base Sheet Used in Roofing
D3I58 -78 Asphalt-Saturated and Coated Organic Felt Used in Roofing
•Ü252I -76 Asphalt Used in Canal. Ditch, and Pond Lining
• D 449 -73 Asphalt Used in Dampproofing and Waterproofing
• D 312 -78 Asphalt Used in Roofing
• D 450 -78 Coal-Tar Bitumen Used! in Roofing, Dampproofing. and Waterproofing
D3747 -79 Emulsified Asphalt Adhesive for Adhering Roof Insulation
•D1227 -76 Emulsified Asphalt for Use as a Protective Coating for Built-Up Roofs
D332O - 7 4 T Emulsified Coal-Tar Pilch (Mineral Colloid Type)
• D 1327 -78 Fabrics. Burlap. Bitumen-Saturated. Woven. Used in Roofing and Waterproofing
• D 173 -74 Fabrics. Cotton. Bitumen-Saturated, Used in Roofing and Waterproofing
• D 166K -73 Fabrics. Glass, Treated, Used in Roofing and Waterproofing
• 0 250 -77 Felt, Asbestos, Asphalt-Saturated, Used in Roofing and Waterproofing
• D 226 -77 Felt. Organic. Asphalt-Saturated. Used in Roofing and Waterproofing
• D 227 -78 Felt. Organic. Coal-Tar-Salurated. INed in Roofing and Waterproofing
•D2I78 -76 Glass Mat (Felt), Asphalt-Impregnated. Used in Roofing and Waterproofing
D3672 -78 Venting, Asphalt-Saturated and Coated Inorganic Felt Base Sheet Used in Roofing
D30I9 -75 Lap Cement Used with Asphalt Roll Roofing
D 3468 - 7 5 T Liquid-Applied Neoprene and Chlorosulfonated Polyethylene Used in Roofing and
Waterproofing
•D2643 69(1975) Prefabricated Asphalt Canal, Ditch, or Pond Liner (Exposed Type)
•D 41 -78 Primer. Asphalt, Used in Roofing, Dampproofing. and Waterproofing
• D 43 -73 Primer. Creosote. Used in Roofing. Dampproofing. and Waterproofing
• D 249 -73 Roofing. Asphalt Roll. Surfaced with Mineral Granules (Organic Felt)
• D 224 - 75 Roofing. Asphalt Roll. Smooth-Surfaced (Organic Felt)
• D 371 -58(1970) Roofing. Asphalt Roll. Wide-Selvage. Surfaced with Mineral Granules (Organic Felt)
•D3O83 -76 Sheeting. Flexible Poly( Vinyl Chloride) Plastic, for Pond. Canal, and Reservoir Lining
•D3O2O -75 Sheeting, Polyethylene and Ethylene Copolymer Plastic, for Pond, Canal, and Res-
ervoir Lining
•D3254 -77 Sheeting. Vulcanized Rubber. Fabric-Reinforced, for Pond. Canal, and Reservoir
Lining
•D3253--77 Sheeting. Vulcanized Rubber, for Pond. Canal, and Reservoir Lining
•D3462 -76 Shingles, Asphalt. M a d e from Glass Mat and Surfaced with Mineral Granules
• D 225 -65(1978) Shingles. Asphalt. Surfaced with Mineral Granules (Organic Felt)
D3OI8--72 Shingles, Class A Asphalt. Surfaced with Mineral Granules
•D1226--70(1976) Siding. Asphalt Insulating, Surfaced with Mineral Granules
- 2 f -

LIST BY SUBJECTS

Bituminous Fiber Pipe


Specifications for:
• U 3356-77 Fillings for Bituminized liber Drain and Sewer Pipe
• 0 1861-77 Homogeneous Bitumini/.ed Fiber Drain and Sewer Pipe
•1)2311 -77 Homogeneous Bitumin'zed Fiber Pipe. Perforated, for General Drainage
•D2312 -77 Homogeneous Biluminized Fiber Pipe. Perforated, for Septic Tank Disposal Fields
1)2818-74 Homogeneous Bituminized Fiber Pipe, Perforated, for Airport and Highway Drainage
• D 1862-77 Laminated-Wall Bituminized Fiber Drain and Sewer Pipe
•Ü24I7-77 Laminated-Wall Bituminized Fiber Pipe, Perforated, for General Drainage
•D24I8-77 Laminaled-Wall Bituminized Fiber Pipe. Perforated, for Airport and Highway Drain-
age
•D2313-77 Laminated-Wall Bituminized Fiber Pipe, Perforated, for Septic Tank Disposal Fields
Test Methods
Test Methods for:
I) 3409 -75 Adhesion of Asphalt Roof Cement to D a m p , Wet. or Underwater Surfaces
1)3744--79 Aggregate Durability Index
•D2415- -66(1976) Ash in Coal Tars and Pitches
• O 244 -77 Asphalts. Emulsified. Testing (Including Tentative Revision)
• D 1228- 64(1976) Asphalt Insulating Siding Surfaced with Mineral Granules. Testing
D3497 --76T Asphalt Mixtures. Dynamic Modulus of
D1856--75 Asphalt. Recovery from Solution by Abson Method
• D 228--69(1978) Asphalt Roll Roofing, C a p Sheets, and Shingles
•1)1754- •78 Asphaluc Materials, Effect of Heat and Air on (Thin-Film Oven Test)
•D2317- •76 Benzene-Insoluble (BI) Content of Tar and Pitch
•I) 4 --77 Bitumen Content
D2939 -• 7 8 Bitumens. Emulsified, Used as Protective Coalings. Testing
• D 147- 77 Bituminous Mastics, Grouts, and Like Mixtures. Testing
• D 1561 --76 Bituminous Mixtures by Means of California Kneading Compactor, Compaction of
Test Specimens of
D3496- 76 T Bituminous Mixture Specimens for Dynamic Modulus Testing. Preparation of
• D 345-•74 Calcium Chloride for Roads and Structural Applications. Sampling and Testing
•1)2962- 71(1976) Calculating Volume-Temperature Correction for Coal-Tar Pitches
•1)2416- 73 Coking Value of Tar and Pilch (Modified Conradson)
• D 313- 76 Coarse Particles in Mixtures of Asphalt and Mineral Matter
t) 2727 - 71 Coating and Resistance to Stripping of Bituminous-Aggregate Mixtures Containing
Adhesion Promoting Agents (Discontinued I979t)
•I) 1664- 69(1975) Coating and Stripping of Bitumen-Aggregate Mixtures
•1)1075- 76 Cohesion of Compacted Bituminous Mixture, Effect of Water on
•D3549- 77 Compacted Bituminous Paving Mixture Specimens. Thickness or Height of
D3387- 78 Compaction and Shear Properlies of Bituminous Mixtures by Means of the U S
Corps of Engineers Gyratory Testing Machine ( G T M )
• D 1 0 7 4 - 76 Compressive Strength of Bituminous Mixtures
• D 1191- 64(1976) Concrete Joint Sealers, Testing
D1851 - 67(1977) Concrete Joint Sealers, Cold-Application Type, Testing
•DI37O- 58(1976) Contact Compatibility Between Asphaltic Materials (Oliensis lest)
•DI560- 76 Deformation and Cohesion of Bituminous Mixtures. Resistance to. by Means of
H v e e m Apparatus
D2489- 67(1974) Degree of Particle Coaling of Bituminous-Aggregate Mixtures
D 2 9 5 0 - 74 Density of Bituminous Concrete in Place by Nuclear Method
• D 7 1 - 78 Density of Solid Pitch and Asphalt (Displacement Method)
• D 2 7 6 4 - 76 Dimethylformamide-Insoluble ( D M F - I ) Content of Tar and Pilch
• D 402- 76 Distillation of Cut-Back Asphaltic (Bituminous) Products
• D 8 6 - 78 Distillation of Petroleum Products
• D 2 5 6 9 - 75 Distillation of Pitch
* D 2 0 - 72(1977) Distillation of Road Tars
•I) 255- 70(1977) Distillation, Steam, of Bituminous Protective Coatings
D 1189- 61(1973) Distillation, Vacuum, of Liquid and Semi-Solid Asphaltic Materials to Obtain a
Residue of Specified Penetration (Intent to Withdraw in 1980)

t Although this .standard has b e e n officially w i t h d r a w n from Sotiely appruv.il. a hriel description is included for
information only
-2g-

LIST BY SUBJECTS

Test Methods Jar:


• D 113-79 Ductility of Bituminous Materials
•t) I754-7S LITecl of Meal and Air on Asphaltic Materials (Thin-Film Oven lest)
•D2872-77 LITect of Heal and Air on a Moving Film of Asphalt (Rolling Thin-I ilm Oven Test)
D 3625 -77 Eflect of Water on Bituminous Coated Aggregate -- Quick Field Test
D 3105-72 Elastomeric and Plastomeric Roofing and Waterproofing Materials. Index of Methods
of Testing
* D 3633 -77 Electrical Resistivity of Membrane-Pavement Systems
• D 545-77 Expansion Joint Fillers. Preformed, for Concrete (Nonextruding and Resilient Types).
Testing
•D2I72-75 Extraction. Quantitative, of Bitumen from Bituminous Paving Mixtures
• D 146 -78a Fells and Fabrics. Bitumen-Saturated. Used in Roofing and Waterproofing, Sampling
and Testing
• D 466-42(1976) Films Deposited from Bituminous Emulsions
E 108-78 Fire Tests of Roof Coverings
•D 92-78 Flash and Fire Points by Cleveland O p e n C u p
•D 93-77 Flash Point by Pensky-Martens Closed Tesler
0 3143-78 Flash Point of Cutback Asphalt with T a g O p e n - C u p Apparatus
D 1310-72 Flash Point of Liquids by Tag O p e n - C u p Apparatus
• D 139-77 Hoat Test for Bituminous Materials
D 2%3 - 78 Flow Table Consistency of Clay-Stabilized-Asphalt Emulsions. Testing
•D 1865-77 Hardness of Mineral Aggregate Used on Built-Up Roofs
•D 2314 -76 Homogeneous Bituminized Fiber Pipe. Testing
D 3746 -78 Impact Resistance, Comparative, of Bituminous Roofing Systems
D3398 - 75 Index of Aggregate Particle Shape and Texture
D 3042 - 72 Insoluble Residue in Carbonate Aggregates
• D 727-76 Kerosine N u m b e r of Roofing and Flooring I-ell by the V a c u u m Method
• D 1855-69(1975) Jet-Fuel-Resisianl Concrete Joint Sealer. Hot-Poured Elastic Type. Testing
D 3583- 77 T Joint Sealant. Hot-Poured. Elastomeric. Jet-Fuel-Resislanl Type, for Portland Cement
Concrete Pavements. Testing
D 3582- 77 T Joint Sealant. Hot-Poured. Jet-Fuel-Resistanl Type, for Portland Cement Concrete
and Tar-Concrete Pavements. Testing
D 3408 - 78 Joint Sealants. Hot-Poured. F.lastomeric-Type. for Portland Cement Concrete Pave-
ments. Testing
D 3 4 0 7 • 78 Joint Sealants. Hot-Poured, for Concrete and Asphalt Pavements. Testing
•D23I5- 76 Laminated-Wall Bituminized Fiber Pipe. Testing
•D 6 67(1973) Loss on Healing of Oil and Asphaltic C o m p o u n d s
• D 1864 76 Moisture in Mineral Aggregate Used on Built-Up Roofs
• O L46I - 60(1973) Moisture or Volatile Distillates in Bituminous Paving Mixtures
• D 3 2 7 9 - 78 Normal Heptane Insolubles
•D 5 73(1978) Penetration of Bituminous Materials
D3203 - 75 Percent Air Voids in Compacted Dense and Open Bituminous Paving Mixtures
D 3637 - 77 T Permeability of Bituminous Mixtures
• D 1250- 56(1977) Petroleum Measurement Tables
•DI559- 76 Plastic Flow. Resistance to. of Bituminous Mixtures Using Marshall Apparatus
• D 1138- 73 Plastic Flow, Resistance to, of Finc-Aggregalc Bituminous Mixtures by M e a n s of the
Hubbard-Field Apparatus (Intent to Withdraw in 19X0)
•D23I8- 76 Quinolinc-lnsoluble (Ql) Content of Tar and Pilch
• D 243- 36(197S) Residue of Specified Penetration
•D2994- 71(1977) Rubberized Tar, Testing
L) 140- 70(1976) Sampling Bituminous Materials
• Ü 979- 74 Sampling Bituminous Paving Mixtures
• n 75- 71(1978) Sampling Aggregates
• D 451- 75 Sieve Analysis of Granular Mineral Surfacing for Asphalt Roofing Products
• U 546- 78 Sieve Analysis of Mineral Filler for Road and Paving Materials
• D 452- 75 Sieve Analysis of Nongranular Mineral Surfacing for Asphalt Roofing Products
• D 36- 76 Softening Point of Bitumen (Ring-and-Ball Apparatus)
•D2398- 76 Softening Point of Bitumen in Elhylene Glycol (Ring-and-Ball)
•D23I9- 76 Softening Point of Pitches (C"be-in-Air Method)
• D 61- 75 Softening Point of Pitches (Cube-in-Water Method)
•D3461- 77 Softening Point of Pitches (Mettler C u p and Ball Method)
•D3IO4- 77 Softening Point of Pitches (Mettler Softening Poinl Method)
•D2042- 76 Solubility of Asphalt Materials in Trichloroethylene
-2h-

LIST BY SUBJECTS
Test Methods for:
•D1I88-7KI976) Specific Gravity. Bulk, of Compacted Bituminous Mixtures Using Paraffin-Coated
Specimens
D 2726-73 Specific Gravity. Bulk, of Compacted Bituminous Mixtures Using Saturated Surface-
Dry Specimens
•1)3289-78 Specific Gravity of Semi-Solid and Solid Bituminous Materials by Nickel Crucible
•D 70-76 Specific Gravity of Semi-Solid Bituminous Materials
• D 2320-66 (1976) Specific Gravity of Solid Pitch (Pycnometer Method)
•D3142-78 Specific Gravity or API Gravity of Liquid Asphalts by Hydrometer Method
• D 1328-58(1976) Staining Properties of Asphalts (Modified Pressure Method)
• D 872-48(1973) Sulfonation Index of Road Tars
• D 1669-62(1973) Test Panels for Accelerated and Outdoor Weathering of Bituminous Coalings. Prep-
aration of
' D 2041-78 Theoretical M a x i m u m Specific Gravity of Bituminous Paving Mixtures
• D 1866-64(1971) Translucency of Mineral Aggregate Used on Built-Up Roofs
D 3397-75 Triaxial Classification of Base Materials. Soils, and Soil Mixtures
•D2I7I-78 Viscosity, of Asphalts by Vacuum Capillary Viscometer
• Ü 1665-61 (1973) Viscosity, Lngler Specific, of Tar Products
•D2I70-76 Viscosity. Kinematic, of Asphalts (Bitumens)
• D 3205-78 Viscosity of Asphalt with Cone and Plate Viscometer
• Ü 3570-77 Viscosity of Bituminous Materials with a Sliding Plate Microviscomeler
• D 88-56(1973) Viscosity. Saybolt
•D2161-74 Viscosity. Conversion of Kinematic to Sayboll Universal Viscosity or to Saybolt Furol
Viscosity
E 102-62(1973) Viscosity. Saybolt furol. of Bituminous Materials at High Temperatures
• D 633-74 Volume Correction Table for Road Tar
• D 95-70(1975» Water in Petroleum Products and Bituminous Materials by Distillation
• D 1670-74 Weathering of Bituminous Materials, Accelerated and Outdoor. Failure End Point in
••D316I-76 Wind-Resistance of Asphalt Shingles
•D367I-78 Xylene Insoluble (XI) Content of Tar and Pitch
•D 370-67(1973) Dehydration oj Oil Type Préservâmes ( see Pan 22)
•E 28-67(1977) Softening Point hy Rin^-and-Ball Apparatus (see Part 41)
Proposed Methods
Proposed Methods for:
Asphalt Composition Analysis
Bitumen Content by Pycnometer Method, Test for
Proposed Practice for:
Preparation of Test Specimens of Bituminous Mixtures by Means of Gyratory Shear Compactor
Recommended Practices
Recommended Practices for:
D 3319-74 T Accelerated Polishing of Aggregates Using the British Wheel
* D 529-76 Accelerated Weathering Test of Bituminous Materials
1)3423-78 Application of Emulsified Coal-Tar Pitch (Mineral Colloid Type)
D 2995-71 Application Rate of Bituminous Distributors. Determining
I) 2399 - 78 Asphalts, Cutback. Selection of
• Ü 290-67(1974) Bituminous Mixing Plant Inspection
• C 802-77 Conducting an Interlaboratory Test Program to Determine the Precision of Test
Methods for Construction Materials
D 3666-78 Inspection and Testing Agencies for Bituminous Paving Materials
* E 329-77 Inspection and Testing Agencies for Concrete. Steel, and Bituminous Materials as
Used in Construction
I) 3745 - 78 Installation of Prefabricated Asphalt Reservoir. Pond. Canal, and Ditch Liner
•1)2316-75 Installing Bituminized Fiber Drain and Sewer Pipe
•D2728-72(1977) Paving Uses and Application Temperatures for Road Tars
D3202-73 Preparation of Bituminous Mixture Beam Specimens by Means of the California
Kneading Compactor
• C 670-77 Preparing Precision Statements for lest Methods for Construction Materials
•I) 1369 -67(1973) Quantities of Materials for Bituminous Surface Treatments
-21-

LIST BY SUBJECTS
Recommended Prat Ikes for:
D 3665 - 78 Random Sampling of Paving Materials
• U 2829-76 Sampling and Analysis or Built-Up Roofs
*I) 3617 - 77 Sampling and Analysis of N e w Built-Up Roof Membranes
D 3628 - 78 Selection and Use of Emulsified Asphalts
* D 2523 - 78 Testing Load-Strain Properties of Roofing Membranes
Dcfinilionü
Definitions of Terms Relating to:
P 3743 - 79 Bridge Deck Protection
*D 8-79 Roads and Pavements, Materials for
* D 1079-78a Roofing, Waterproofing, and Bituminous Materials
Charts
D 2493 - 68 (1978) Viscosity-Temperature Chart for Asphalts

Creosote
Specification for:
•D 43-73 Creosote Primer Used in Roofing. Dampproofing, and Waterproofing
Te si Methods for:
T) 367- 73 Benzene-tnmluhle Matter in Creosote (see Part 22)
• O 16H-67(IV73) Coke Residue of Creosote ( see Part 22)
T> 370-67 (l<)73) Dehydration of Oil-Type Preservatives i see Part 22)
*D 246-73 Distillation of Creosote (see Pan 22)
Specific Gravity of Creosote and Oil-Type Preservatives (see Pan 22)
' D 36H-67{I>>~3) Volume and Specific Gravity Correction Tables for Creosote and Coal Tar (see Part 22)
• O 347-33{l')76)
SKID RESISTANCE
Specifications for:
• E 524-76 Smooth Tread Standard Tire for Special-Purpose Pavement Skid Resistance Tests
• E 501-76 Standard Tire for Pavement Skid-Resistance Tests
Melhodsfor:
E 556-75 Calibrating a Wheel Force or Torque Transducer Using a Calibration Platform (User
Level)
• E 503-75 Measurement of Stopping Distance on Paved Surfaces Using a Passenger Automobile
Equipped with Full-Scale Tires in the Diagonal Braking M o d e
Test Melhodsfor:
E 303-74(1978) Measuring Surface Frictional Properties Using ihe British Pendulum Tester
E 670-79 Side Force Friction on Paved Surfaces Using the Mu-Meter
• E 274-77 Skid Resistance of Paved Surfaces Using a Full-Scale Tire
• E 445-76 Stopping Distance on Paved Surfaces Using a Passenger Automobile Equipped wii
Full-Scale Tires
Recommended Practices for:
E 660-78 Accelerated Polishing of Aggregates or Pavement Surfaces Using a Small W M
Circular Track
• E 510-75 Determining Pavement Surface Frictional and Polishing Characteristics Using a Smi)
Torque Device
E 451-72(1976) Testing Pavement Polishing in the Laboratory (Full-Scale Wheel Method)
AGGREGATES
Methods for:
• C 183-78 Sampling Hydraulic Cement
• C 50-78 Sampling. Inspection, Packing, and Marking of Lime and Limestone Products
- 2 j -

LIST BY SUBJECTS
Test Methods for:
• C 142-78 Clay Lumps and Friable Particles in Aggregates
• C 123-69(1975) Lightweight Pieces in Aggregate
• C 117-76 MateriaJs Finer than N o . 200 (75-/im) Sieve in Mineral Aggregates by Washing
* C 535-69(1975) Resistance to Abrasion of Large Size Coarse Aggregate by Use of trie Los Angeles
Machine
• C 131-76 Resistance to Abrasion of Small Size Coarse Aggregate by Use of the Los Angeles
Machine
•D 2419-74 Sand Equivalent Value of Soil and Fine Aggregate
C 235-68 Scratch Hardness of Coarse Aggregate Particles (Discontinued 1979+)
•C 88-76 Soundness of Aggregates by Use of Sodium Sulfate or Magnesium Sulfate
*C 127-77 Specific Gravity and Absorption of Coarse Aggregate
•C 128-73 Specific Gravity and Absorption of Fine Aggregate
•C 29-78 Unit Weight and Voids in Aggregate
Definitions of Terms Relating to:
*C 125-78 Concrete and Concrete Aggregate
G K N K R A L M E T H O D S O K TESTING
Specification for:
•E 11-70(1977) Wire-Cloth Sieves for Testing Purposes
Recommended Practices for: '
• E 122-72 Choice of Sample Size to Estimate the Average Quality of a Lot or Process
* E 105-58(1975) Probability Sampling of Materials
* E 177-71 Use of the Terms Precision and Accuracy as Applied to Measurement of a Properly
of a Material
Except where noted, the following standards, as well as other general methods of testing, are published in
Part 41 of the Annual Book ofASTM Standards.
Specification for:
*E 171-63(1972) Standard Atmospheres for Conditioning and Testing Materials
Methodsfor:
E 154-68(1975) Materials for Use as Vapor Barriers Under Concrete Slabs and as Ground Cover in
Crawl Spaces, Testing (see Pan IK)
'E 38-76a Nickel-Chromium and Nickel-Chromium-Iron Alloys. Chemical Analysis of {see Part
12)
'E 132-61 (1972) Poisson's Ratio at Room Temperature. Determination of (see Part ID)
*E 337-62(1972) Relative Humidity by Wet- and Dry-Bulb Psychrometer. Determining
*£ 111 -61 ( 1978) Young's Modulus at Room Temperature. Determination of (see Part 10)
Recommended Practices for:
*G 23-69(1975) Exposure of Nonmetallic Materials. Operating Light- and Water-Exposure Apparatus
( Carbon-Arc Type) for i
G 24-73 Conducting Saturai Light Exposures Under Glass
*G 25-70(1975) Operating Enclosed Carbon-Arc Type Apparatus for Light Exposure of Nonmetallic
Materials
Definitions of Terms Relating to:
• E 41-63 (1971) Conditioning
E 12-70 Density and Specific Gravity of Solids. Liauids, and Gases
*£ 6-76 Methods of Mechanical Testing (see Part 1(1)
MKTKIC I'RACTK V.
Standardfor:
' E 380- 76 Metric Practice ( Excerpts) (see Related Material section)
Abbreviated Metric Practice Guide for the Roofing Industry (see Related Material section)
-2k-

LIST BY SUBJECTS
1979 A N N U A L BOOK OF ASTM STANDARDS, PART 16

CHEMICAL-RESISTANT NONMETALLIC MATERIALS; VITRIFIED CLAY AND CONCRETE PIPE AND


TILE; MASONRY MORTARS AND UNITS; ASBESTOS-CEMENT PRODUCTS; PRECAST CONCRETE
PRODUCTS

A complete Subject Index, newly structured in 1977, begins on p. 639

Since the standards in this book are arranged in alphanumeric sequence, no page numbers are given in this
list.
CHEMICAL-RESISTANT N O N M E T A L L I C MATERIALS
Mortar, Grouts, Monolkhic Surfacing*, and Linings
Specifications for:
C 466-74 Chemically Selling Silicate and Silica Chemical-Resistant Mortars
•C 722-76 Chemical-Resistant Resin Monolithic Surfacings
C 395-74 Chemical-Resistant Resin Mortars
•C 287-77 Chemical-Resistant Sulfur Mortar
C 658-74 Resin Chemical-Resistant Grouts
Test Methods for:
•C 413-75 Absorption of Chemical-Resistant. Nonmetallic Mortars, Grouts, and Monolithic
Surfacings
•C 321-77 Bond Strength of Chemical-Resistant Mortars
Brittle Ring Tensile Strength of Chemically Setting Silicate and Silica Chemical-
•C 608-71(1977) Resistant Mortars
Chemical Resistance of Asbestos Fiber-Reinforced Thermosetting Resins Used in
•C 619-71(1977) Self-Supporting Structures
Chemical Resistance of Mortars
•C 267-77 Chemical Resistance of Protective Linings
•C 868-77 Compressive Strength of Chemically Setting Silicate and Silica Chemical-Resistant
•C 396-76 Mortars
•C 579-75 Compressive Strength of Chemical-Resistant Mortars and Monolithic Surfacings
Flexural Strength and Modulus of Elasticity of Chemical-Resistant Mortars, Grouts,
•C 580-74(1978) and Monolitnic Surfacings
Shrinkage and Coefficient of Thermal Expansion of Chemical-Resistant Mortars,
•C 531-74 Grouts, and Monolithic Surfacings
Tensile Strength of Chemical-Resistant Resin Mortars
•C 307-77 Working and Setting Times of Chemical-Resistant Resin Mortars
•C 308-77 Working and Setting Times of Chemical-Resistant Silicate and Silica Mortars
•C 414-77
Practices for:
Chemically Setting Chemical-Resistant Silicate and Silica Mortars, Use of
C 397-74 Chemical-Resistant Resin Mortars. Use of
C 399-74 Chemical-Resistant Resin Tile Grouts
• C 723-76 Chemical-Resistant Sulfur Mortars. Use of
• C 386-77 Hydraulic Cement Mortars in Chemical-Resistant Masonry, Use of
C 398-65(1972) Surface Preparation of Concrete for Application of Chemical-Resistant Resin M o n o -
• C 811-76 lithic Surfacings

* Approved as American National Standard by the American National Standards Institute.


- 2 1 -

LIST BY SUBJECTS
VITRIFIED CLAY PIPE
Specificalions for:
• C 700-78a Clay Pipe, Vitrified, Extra Strength, Standard Strength, and Perforated
• C 425-77 Compression Joints for Vitrified Clay Pipe and Fittings
Methods of Testing:
• C 301-78c Clay Pipe, Vitrified
Practices for:
*C 12-77 Installing Vitrified Clay Pipe Lines
• C 828-78 Low-Pressure Air Test of Vitrified Clay Pipe Lines (4 to 12-in.)
CLAY DRAIN TILE

Specifications for:
•C 4-62(1975) Clay Drain Tile
• C 498-65(1975) Clay Drain Tile, Perforated
CONCRETE PIPE
Specifications for:
• C 412-77 Concrete Drain Tile
• C 118-77 Concrete Pipe for Irrigation or Drainage
•C 14-78 Concrete Sewer, Storm Drain, and Culvert Pipe
• C 877-77 External Sealing Bands for Noncircular Concrete Sewer, Storm Drain, and Culvert
Pipe
•C 443-78 Joints for Circular Concrete Sewer and Culvert Pipe, Using Rubber Gaskets
•C 505-78 Nonreinforced Concrete Irrigation Pipe with Rubber Gasket Joints
•C 444-77 Perforated Concrete Pipe
•C 789-77 Precast Reinforced Concrete Box Sections for Culverts, Storm Drains, and Sewers
•C 789M-78 Precast Reinforced Concrete Box Sections for Culverts, Storm Drains, and Sewers
[Metric)
• C 850-77 Precast Reinforced Concrete Box Sections for Culverts, Storm Drains, and Sewers
with Less Than 2 ft of Cover Subjected to Highway Loadings.
• C 850M-78 Precast Reinforced Concrete Box Sections for Culverts, Storm Drains, and Sewers
with Less Than 0.6 m of Cover Subjected to Highway loadings [Metric]
*C 654-78 Porous Concrete Pipe
•C 506-78 Reinforced Concrete Arch Culvert, Storm Drain, and Sewer Pipe
•C 76-78 Reinforced Concrete Culvert, Storm Drain, and Sewer Pipe
*C 655-77 Reinforced Concrete D-Load Culvert, Storm Drain, and Sewer Pipe
•C 507-78 Reinforced Concrete Elliptical Culvert, Storm Drain, and Sewer Pipe
•C 361-78 Reinforced Concrete Low-Head Pressure Pipe
•C 361M-78 Reinforced Concrete Low-Head Pressure Pipe [Metric]
•C 478-78a Reinforced Concrete Manhole Sections, Precast
Methods of Testing:
•C 497-78 Concrete Pipe, Sections, or Tile
Definitions of Terms Relating to:
• C 822 - 78 Concrete Pipe and Related Products
MORTARS FOR UNIT MASONRY
Specifications for:
*C 4 0 4 - 7 6 Aggregates for Masonry Grout
144-76
•c 476-71(1976) Aggregate for Masonry Mortar
•c 270-73 Mortar and Grout for Reinforced Masonry
Mortar for Unit Masonry (Including Tentative Revision)
c Packaged, Dry, Combined Materials for Surface Bonding Mortar
•c 887 - 79
Methodfor:
C 780 - 74 Preconstruction and Construction Evaluation of Mortars for Plain and Reinforced
Unit Masonry
-2m-

LIST BY SUBJECTS
1979 A N N U A L B O O K OF ASTM STANDARDS, PART 19

NATURAL BUILDING STONES; SOIL AND ROCK; PIATS. MOSSKS, AND H U M U S

A complete Subject Index, newly structured in 1977, begins on p. 623

Since the standards in this book are arranged in alphanumeric sequence, n o page numbers are given in
this list.

NATURAL BUILDING STONES


Specifications for:
• C 616-68(1977) Building Sandstone
*C 5 6 8 - 6 7 (1977) Dimension Limestone
• C 503 - 67 (1977) Exterior Marble
• C 406 - 58(1976) Roofing Slate
*C 543-67(1977) Slate Blackboards
• C 615-68(1977) Structural Granite
• C 629-68(1977) Structural Slate
Test Methods for:
*C 241-51(1976) Abrasion Resistance of Stone Subjected to Foot Traffic
*C 97 - 4 7 (1977) Absorption and Bulk Specific Grasity of Natural Building Stone
*C 170-50(1976) Compressée Strength of Natural Building Stone
C 880-78 Flcxural Strength of Natural Building Stone
*C 120-52 (1976) Flexure Testing of Slate (Modulus of Rupture. Modulus of Elasticity)
*C 9 9 - 5 2 (1976) Modulus of Rupture of Natural Building Stone
•C 121-48(1976) Water Absorption of Slate
*C 217-58(1976) Weather Resistance of Natural Slate
Definitions of Terms Relating to:
C 119-74 Natural Building Stones
SOIL A N D R O C K
Soil
Specification for:
* D 1241 - 6 8 (1974) Materials for Soil-Aggregate Subbase, Base, and Surface Courses
Test Methods for:
• D 1140-54 (1971) Amount of Material in Soils Finer Than the N o . 200 (75-^m) Sieve
' D 1194 - 72 0 977) Bearing Capacity of Soil for Static Load on Spread Footings
D3668 - 78 Bearing Ratio ot Laboratory-Compacted Soil-Lime Mixtures
• D 1883 - 73 (1978) Bearing Ratio of Laboratory-Compacted Soils
*D3152 - 72 (1977) Capillary-Moisture Relationships for Fine-Textured Soils by Pressure-Membrane
Apparatus
* D 2325 - 6 8 (1974) Capillary-Moisture Relationships for Coarse and Medium-Textured Soils by Porous-
D 425-69 Centrifuge Moisture Equivalent of Soils
D 2 I 6 6 - 6 6 (1972) Compressive Strength, Unconfinccl, of (
• D 2922 - 78 Density of Soil and Soil-Aggregate in Place by Nuclear Methods (Shallow Depth)

Approved as American National Standard by the American National Standards Institute.


- 2 n-

LIST BY SUBJECTS

Te\t Methods jor:

• 1 ) 2 9 3 7 - 71 (1976) Density of Soil in Place by the Drivi-C vlindcr Method


• D 2 1 6 7 - 6 6 (1977) Density ol Soil in Place by the Rubber-Balloon Method
•01556-64(1974) Density of Soil in Place by the Sand-Cone Method
* D 3080-72 Direct Shear lest of Soils'Under Consolidated Drained Conditions
* D 2 5 7 3 - 7 2 (1978) Held Vane Shear Test in Cohesive Soil
D 3689 - 7X lndi\ idual Piles Under Static Axial Tensile L.oad. Testing
D 3385 - 75 Infiltration Rate of Soils in Held Using Double-Ring Infiltrometers
* D 422-63(1972) Particle-Si/c Analysis of Soils
• D 3 1 5 5 - 7 3 (1978) Lime Content of Uncured Soil-Lime Mixtures
• D 423-66(1972) Liquid Limit of Soils
• D 3017 - 78 Moisture Content of Soil and Soil-Aggregate in Place by Nuclear Methods (Shallow
Depth)
•D22I6-7I Moisture Content of Soil, Laboratory Determination of
D 698-78 Moisture-Density Relations of Soils and Soil-Aggregate Mixtures Using 5.5-lb (2.49-
kg) R a m m e r and 12-in. (305-mm) Drop
D 1557-78 Moisture-Density Relations of Soils and Soil-Aggregate Mixtures Using 10-lb (4.54-
kg) R a m m e r and 18-in (457-mm) Drop
* D 1558-71 (1977) Moisture-Penetration Resistance Relations ol Kine-Orained Soils
* D I 196 - 6 4 (1977) Nonrcpetiti\c Static Plate l.oad Tests of Soils and Flexible Pavement Components.
lor lise in [¿valuation and Design of Airport and Highway Pavements
*D 2435 - 70 One-Dimensional Consolidation Properties of Soils
•D 2434 - 6 8 (1974) Permeability of Granular Soils (Constant Head)
D I 143 - 74 Piles linder Axial Compressée l.oad. Testing
*D 424-59(1971) Plastic Limit and PlasticiH Index of Soils
•D 2049 - 69 Relative Density of Cohcvonless Soils
*D 1 195 - 6 4 (1977) Repetitive Static Plate Load lests of Soils and Mexiblc Pavement Components, for
Use in l.valuation and Design of Airport and Highway Pavements
* D 2 K 4 4 - 6 9 (1975) Resistance R-Valuc and I xpansion Pressure of Compacted Soils
I) 355(1 - 77 Ring-lined Barrel Sampling of Soils
* D 2 4 I 9 - 74 Sand Kquiv aient Value of Soils and Fine Aggregate
D 4 2 7 - 6 1 (1974) Shrinkage I actors of Soils
* D 915 - 61 (1978) Soil-Bituminous Mixtures
* D 854-58(1972) Specific Ora\it> of Soils
* D 2850 - 70 Unconsolidaled. Undrained Strength of Cohesive Soils in Triaxial Compression
* D 141 I - 6 9 ( 1 9 7 5 ) Water-Soluble Chlorides Present as Admixes in Graded Aggregate Road Mixes

Definitions of:

*D 653 - 7K Soil and Rock Mechanics. Terms and Symbols Relating to

Metliods for.
* D 2 168 - 77 Calibration of Mechanical Laboratorv Soil Compactors
• D 2 4 8 7 - 6 9 (1975) C lassificalion of Soils for Engineering Purposes
D 3441 - 75 I D e e p . Quasi-Static. Cone and l-riction-Cone Penetration Tests of Soil
* D 2 1 1 3 - 70 ( 1976) Diamond Core Drilling for Site Investigation
* D 421 -58(1978) Drv Preparation of Soil Samples for Particlc-Si/e Analysis and Determination of
Soil Constants
* D 3551 - 76 Laboratory Preparation of Soil-Lime Mixtures I'sing a Mechanical Mixer
D 1586 - 6 7 (1974) Penetration Test and Split-Barrel Sampling ol Soils
* D 1452 - f>5 (1972) Soil Investigation and Sampling bv Auuei Honngs
I) I 587 - 74 I Inn-Walled lube Sampling ol Soils
1)2217-66(1972) W e t Preparation ol Soil Samples lor Particle-Si/e Analysis and Determination of
Soil Constants

I'nutilt's for:
• D 2 4 8 8 -69(1975) Description of Soils (Visual-Manual Procedure)
D 3 7 4 0 - 7N [-.valuation ol Agencies Lngaged in the Testing and/or Inspection ol Soil and Rock
as Used in Construction
* D 3584 - 77 Indexing Papers and Reports on Soil and Rock for Engineering Purposes
D 420 - 6 9 (1975 ) Investigating and Sampling Soil and Rock tor [inginccring Purposes
D 3 2 8 2 - 73 (1978) Soils and Soil-Aggregate Mixtures for Highway Construction Purposes. Classifica-
tion of

Soil-Cement

lest Methods ¡or:

• D 2 9 0 I -70(1975) Cement C ontcnt of I rcshly Mixed Soil-C ement


* D 806 - 74 Cement Content of Soil-Cement Mixtures
-2o-

LIST BY SUBJECTS

Tf.il Melhoth fur:


*D 1633 - 6 3 (1974) Compressée Strength of Molded Soil-Cement Cylinders
* D 1634 - 63 (1974) Compressée Strength of Soil-Cement Using Portions of Beams Broken in Flexure
(Modified Cube Method)
" D 1635 - 63. (1974} } Icxural Strength of Soil-Cement Using Simple Beam with Third-Point Loading
* D 558 - 5 7 (1976) Moisture-Density Relations of Soil-Cement Mixtures
Methods for:
* D 560 - 57 (1976) Frec/ing-and-1 hawing Tests of Compacted Soil-Cement Mixtures
* D 1632 - 6 3 (1974) Soil-Cement Compression and Flexure Test Specimens. Making and Curing, in the
Laboratory
* D 559 - 5 7 (1976) Wctting-and-Drying Tests of Compacted Soil-Ccnrcnt Mixtures
Rock
Test Methods for :
•D2936 - 7.X Direct I ensile Strength of Intact Rock Core Specimens
D 3 1 4 8 - 72 Mastic Moduli of Rock Core Specimens in Uniaxial Compression
•D2845 - 69 (1976) Laboratory Determination of Pulse Velocities and Ultrasonic Elastic Constants of
Rock
D 2664 - 67 (1974) Triaxial Compressée Strength of Undrained Rock Core Specimens Without Pore
Pressure Measurements
' D 2 9 3 8 - 71a Unconfined Comprcssive Strength of Intact Rock Core Specimens
Practices for :
D 3740 - 78 Evaluation of Agencies Engaged in the Testing and/or Inspection of Soil and Rock
as Used in Construction
*D 3584 - 77 Indexing Papers and Reports on Soil and Rock for Engineering Purposes
Definitions of:
" D 653 - 78 Soil and Rock Mechanics, terms and Symbols Relating to
BITUMINOUS MATERIALS FOR HIGHWAY CONSTRUCTION
Specifications for:
D 692 - 71 Bituminous Paving Mixtures. Coarse Aggregate for
D 11173 - 6 3 (1975) Bituminous Paving Mixtures, Fine Aggregate for
* D 242 -70(1975) Bituminous Paving Mixtures. MineralT'llcr for
D 1139 - 68 (1973) Bituminous Surface Treatments, Single or Multiple, Crushed Stone, Crushed Slag,
and Gravel for
• D 98 - 77a Calcium Chloride
*D 693-77 Dry-Bound or Water-Bound Macadam Base Courses and Bituminous Macadam
Base and Surface Courses of Pavements. Crushed Stone, Crushed Slag, and
Crushed (¡ra\el for
D 2 9 4 0 - 74 Graded Aggregate Material for Bases or Subbases for Highways or Airports
• D 6 3 2 - 7 2 (1978) Sodium Chloride
*D 448 - 54 (1978) Standard Sizes of Coarse Aggregate for Highway Construction
Test Methods for :
*D 1561 - 76 Bituminous Mixtures by Means of California Kneading Compactor. Compaction of
Test Specimens of
*D 345 - 74 Calcium Chloride for Roads and Structural Applications. Sampling and Testing
*D 313-76 Coarse Particles in Mixtures of Asphalt and Mineral Matter
*D 1074 - 76 Compressée Strength of Bituminous Mixtures
D 2950 - 74 Density i>f Bituminous Concrete in Place by Nuclear Method
•D 139 - 77 Float test tor Bituminous Materials
•D 140 - 70 (1976) Sampling Bituminous Materials
*D 979-74 Sampling Bituminous Paving Mixtures
•D 7 5 - 7 1 (1978) Sampling Aggregates
*D 451 - 7 5 Sieve Analysis of Granular Mineral Surfacing lor Asphalt Roofing Products
*D 546 - 78 Sieve Analysis of Mineral Tiller for Road and Paving Materials
*D 452 - 75 Sieve Analysis of Noimranular Mineral Surfacing for Asphalt Roofing Products
•D 9 1 5 - 6 1 (1978) Soil-Bituminous Mixtures
*D 70 - 76 Specific Gra\ itv of Semi-Solid Bituminous Materials
*D 71 -72a Specific Gravity of Solid Pitch and Asphalt (Displacement Method)
'D I 188-71 (1976) Specific Gravity. Bulk, of Compacted Bituminous Mixtures Using Paraffin-Coated
Specimens