Vous êtes sur la page 1sur 8

David VIEL – Le 10 08 2019

La Tenue

La charge
l’attente
la gravité
le fait (l’état de fait).

Est-ce que c’est là,


fait,
ou pas ?

Il y a une intention,
une envie
et la cristallisation
… matérialisation
dans le temps (ce temps)
pour être « dedans » (contant de soi),
« sûr »
et/ou l’Avoir
= le « valoir »
dans l’histoire qui « prend »
et/ou qui doit s’étendre
pour encore « + » ...
le « valoir »
= avoir cette influence là ;
le « pouvoir »
en passant par la volonté
= le « vouloir »
à condition de réellement le « valoir »
c’est à dire d’avoir une histoire (et/ou raison « à la fin »)
pour ainsi de fait,
le « pouvoir ».

Avoir les choses,


en passant par l’objet
tout le monde peut le faire.
Avoir les choses,
sans passer par l’objet
et/ou la volonté,
et là …
Il y a personne (ça devient, intéressant).

1- Il y a ce mal,
pour acquérir la compétence (en fonction de l’objet).
2- Il y a ce mal,
qui provient du destin ( = si ce sera fait, là demain ou pas ; ce demain).
Et

David VIEL – Le 10 08 2019


3- il y a ce mal,
qui provient des autres pour réellement le « pouvoir » (… se faire apprécier par ceux et/ou celles qui
« connaissent du monde »).

Impossible d’être une personne (de ressortir de cet état de « fin » ;


de la « culture »)
et par extension d’être « bien » personnellement (« là »)
sans avoir,
… les 3.
Pour traverser les choses,
non en le réalisant ça
mais belle et bien en passant
par ce qui leur permet concrètement d’ « assurer » 
(pour qu’il n’y ait pas de « fin » à leurs propos
= à leur produ-it-ction 
et/ou célérité).

Ça est la matière.
Ça est le « dure »,
le concret
= la fa-bri-que-ca-tion
= le réel
qui permet d’être une personne (d’ « assurer »)
et/ou d’interagir avec ça (le temps, les choses)
sans devoir perdre pour autant,
ce qu’ils se doivent, avoir saisi !
Pour être encore « dedans »
= dans la peau de leur personnage,
de ce qui leur a été reconnu (prêté)
= être encore « apprécié »
ou être encore
ce qu’ils devront continuer à paraître !
pour encore le « valoir  » 
= « pouvoir »
à condition de faire encore de l’effet,
impression
et/ou d’avoir encore raison du monde
= cette influence (« éclairage ») là (… dans ce sens là).

Une personne avec le temps (ce temps)


se « connaît » 
= elle a une « maîtrise » (con-naissance ; lien avec ça)
= le sentiment en pensée
a établi un lien avec ça (son ça),
la « terre » (les choses, la matière condition à son sujet)
pour « briller »
ou sinon, « sombrer » (ne plus « assurer ») ;
en fonction de ce qui est devenu leur « écoute »
= de ce qu’ils ont « réalisé » 
pour être « dedans »
= avoir l’énergie,

David VIEL – Le 10 08 2019


(le corps énergétique
passe encore par l’objet).

Il a ainsi encore besoin de sens,


et par extension de matière
= d’être en vie,
pour faire ce lien,
en leurs personnes (pour être « là » ; apparaître) ;
sinon ils sont « mal »
et/ou « mort »
= ils ne font plus envie
ou ils ne sont plus « là » (fait ;
ils ne font plus d’effet
et/ou impression).

Pour ressortir de cet état de « fin »


il faut que ça prenne de soi (le « valoir »)
et non le réaliser ça,
puisque dans ce sens,
il n’y a pas « d’intérêt » (de « vie »
ou de « soi »).

Je rappelle que l’intégrité


est temporaire
et limité à l’objet (censé avoir raison du monde) ;
à la tenue.

Une personne res-sort (dans l’histoire… )


puis elle devient poussière (retourne au néant).

Pour faire envie,


il faut « assurer »
= avoir un avenir (un lien avec ça,
= la « terre »)
et non être sans avenir (ressort
ou lien avec ce qui leur permet de dire Je 
= de ressortir de cet état de « fin »).

Du moment
d’être en vie,
il y aura toujours du mal ;
puisqu’il est concrètement la condition
et/ou le moyen
pour « assurer »
= être « bien ».
Pour prendre de la « valeur » (« s’apprécier »)
= à autres que soi,
à autrui ;
son « bien »
(son temps
et son énergie)

David VIEL – Le 10 08 2019


à travers l’histoire qui « prendra-it »
pour ainsi, le « valoir » ;
être le personnage principal
important
dans l’histoire qui « prend-ra-it » !
Les autres sont ainsi, de fait
- fidélisés
- neutres
ou plus « là » tellement ça « prend ».

Au sujet de ça,
vous ne pouvez être que,
intéressé, neutre ou désintéressé.
Et sans ça,
il y aurait personne
= pas de Je (… de quoi).

Il faut bien une chose


qui en vaille la peine (qui « ressorte ») ;
sinon il n’y a plus d’intérêt (… de vie,
ou de quoi).

Je rappelle qu’à ce stade,


c’est nerveux (mortel) ;
ça « tue »
et/ou ça concentre (« conserve »)
le sentiment sur ce qui sera son sujet
= ce qui sera vécu
et/ou à lui,
le temps d’une vie
et que ça,
lui revienne,
sinon il est « mal »
(plus « là » de fait).

Pour voir clair,


il faut un objet.
Pas de « lumière »
sans matière 
ou ombre.

Il faut avoir un besoin,


une envie,
sinon il se passe « rien ».

Même sans envie,


il faudra « tuer » le temps,
sinon ça va vite devenir,
« infernal » ;
« chiant » à mourir.

David VIEL – Le 10 08 2019


Dans toutes personnes,
il y a un « courant » ;
un lien avec la « terre » (ça) ;
sans ça,
pas de Je.
Quant à l’ego
je n’en parle même pas ...
Tout en sachant
que la majorité des gens
sont dans l’ego (le paraître)
= inconscient de ça,
et par extension d’eux, en soi (en fait).

Leur « être »
doit rester dans leurs « murs » (« connaissance »,
célérité
« maîtrise »
ou dépense d’énergie in-carnée)
sinon ils sont « morts » 
= ils perdent ce lien avec la « terre »
pour rester concentré (« en vie ») ;
pour faire encore masse
être encore « intéressé »
« intéressant »
et/ ou en être encore « là ».
(être encore « alimenté » ;
« en tête »).

Et je peux assurer,
que ça « prend » 
… de l’énergie et du temps
pour continuer à leur permettre d’être encore « alimenté » (à avoir encore de l’avenir ; de l’intérêt)
et/ou dans leur droit (concentré).
Dans ce sens,
c’est concrètement prendre la confiance,
ou « réussir » 
= ils le « valent » !
Dans l’histoire qui a « pris »
= ils sont « bien » (au « centre »)
sans l’être tant que cela,
sauf si ça continue à « prendre », des gens
pour encore le « pouvoir » !
= pomper l’air.

En répondant à cet appel (… d’air)


ça prendra concrètement de votre temps
et de votre énergie,
sans pouvoir dire non (… vous opposer ; vous
extraire de ce qui « prend »
= tend à s’étendre)
pour leur donner le change !

David VIEL – Le 10 08 2019


Sinon ils sont « mort »  (je rappelle que dans l’histoire qui a « pris »,
ils ont le « pouvoir » et pas, vous).

Dans ce sens,
c’est leur donne raison
= votre vie (temps et énergie)
non pour le réaliser ça !
mais belle et bien les « soutenir » (supporter) ;
et cela sans même le réaliser !
Pour alors,
vous faire posséder (« employer »)
tout en vous étendant leur dire !!
Merci (… le comble ou le « meilleur »!!).

L’a-t-tâche.
Le lien (être-avoir)
l’emploi du temps
= la charge (gravité, chute)
ou la tenue (l’à-faire ;
l-e-a produ-it-ction).

Je rappelle que c’est leur tenue,


qui leur permet de se tenir,
sinon ça leur échappe ;
ça ne ressort pas pour eux
ou ils ne se tiennent plus
= ils ressemblent à rien
et/ou à personne.

C’est leur tenue


qui leur permet d’entrer en matière (de se « connaissance »,
de se « lier »)
ou d’entrer dans la peau de ce qui est devenu concrètement, leur personnage (… dans l’histoire qui
doit prendre sinon ils sont « mal »).
C’est leur tenue,
qui leur permet de mettre une distance avec ça,
= avec le « négatif »
vis à vis de ce qui ressort pour eux comme étant « positif » (« bien »).
C’est leur tenue,
qui leur permet de se tenir
et/ou de ressortir de cet état de « fin » (dit de « culture »).

Ils mettent ça de côté


ou alors ça en perspective,
pour être « responsable »,
« pilier »
et/ou se figurer ça, à mort (le mettre en boîte)
sinon ils sont « mort »
et/ou plus « rien ».
Si les choses,
ne leur reviennent pas

David VIEL – Le 10 08 2019


ou plus
dans le sens,
qui leur est devenu
ordinaire de faire,
alors ils sont « mal »  (plus « là »,
= plus « sûr » de rien).
Ils n’ont plus concrètement,
de « valeur »
ou de quoi,
se mettre « dedans » 
= d’être « bien »
et/ou « là ».
C’est l’histoire qui a « pris »
qui leur permet concrètement de s’apprécier
ou de se détester (sinon ça,
leur échappe
ou ça,
ne ressort pas).

Je rappelle que si ça,


leur échappe (quel quoi soit la tenue
et/ou l’objet pour faire ce lien en leurs personnes)
ils sont « mal » ;
plus « là » de fait (la personne,
quel quelle soit,
ne pourra plus rien garantir
malgré ce qu’elle dira,
prétendra
pour continuer à croire en son histoire ;
le « pouvoir »).

Vous ressentirez ainsi ces 3 maux,


difficultés
et/ou peines (plaies).
Celui où ils vous manquera la technique.
Celui où dans le temps, ça ne ressortira pas (ça ne sera plus possible ; supportable).
Celui où les autres (dans la matière où vous ressortez personnellement) ne vous aiment (estiment)
pas (la « greffe » ne prend pas et/ou ça ne passe pas. Vous « devrez » vous faire apprécier par ceux
et/ou celles qui « connaissent du monde »).

Moi,
ce qui m’intéresse,
c’est le pouvoir ( = la chance)
= ce mal,
où les « choses » passent parce que c’est là, demain (… et cela sans passer par la volonté, c’est à
dire la technique,
ou la re-connaissance d’autres que soi pour ainsi le « pouvoir » = se faire aimer et/ou apprécier).

Au sujet de ça (des choses)


et de soi,
il s’agira toujours de ce lien

David VIEL – Le 10 08 2019


et/ou d’influence.
Pour plier les choses,
= être « dedans »
et/ou l’Avoir.

Entre ça,
et soi,
c’est magnétique ( … « forcé »).
=
Ça (le temps, les choses) reviendra à une personne,
pour « l’apprécier »
ou être encore « dedans » (« là »,
et pas autre part).

Tant que le sentiment (… quel qu’il soit)


ne le réalisera (traversera) pas ça,
alors ça lui reviendra (à la « figure »)
non pour le réaliser (reconnaître)
mais belle et bien « s’assurer »
contre ce qu’il généra pour encore le « pouvoir » (le « valoir » dans l’histoire dont son être sera, à
l’Origine)
au lieu ainsi,
de le reconnaître (traverser).

Titre + Intro

La Tenue

L'alpha (ça, la matière, les choses ...) et l'énergie pour être "dedans" (faire le lien, ce lien).

Rien ne peut "marcher" sans y mettre du sien.


Rien ne dure sans que ça (les choses) finisse par prendre de soi (d'avoir raison de soi au final pour le
"valoir" et non alors pouvoir, le réaliser ... ça).
Quoi que la personne ait à faire (pour être "'dedans") il faut qu'elle ait encore
- l'envie (qu'elle voit concrètement où est son intérêt),
- la technique (la raison … et c’est l’histoire qui « le dira »)
et
- la reconnaissance du milieu dans lequel elle s'affaire (elle "res-sort") = où elle est censée faire du
« bruit » et/ou « s'en sortir » haut la main (... faire l-à-faire).

David VIEL – Le 10 08 2019