Vous êtes sur la page 1sur 1

Kaladja

Rythme particulier à deux temps qui peut se


extrait musical : le rythme kaladja jouer lentement ou rapidement selon les
(mp3, 320 Ko)
régions et les titres interprétés. Un morceau
comme kaladja vivi lo est joué parfois
2/4 1 + 2 + 1 + 2 + lentement, parfois rapidement.
pulsation x x Quand le kaladja est joué lentement, les
boula M (t) M (t) A A A B paroles évoquent la peine, la souffrance ou ont
un caractère socio-politique (exemple : La
mains D G D G D G D G Guadeloupe malade de Guy Conquet). Rapide
le kaladja invite à la fête et à la vivacité à
frappes : B = basse ; M = medium ; A = aigu ; (t) = l'instar du tumblak.
touché
mains : D =droite ; G = gauche
pulsation : frappement de mains de l'assistance Origine
Sans qu'on puisse leur donner une origine
précise, les rythmes du gwoka sont issus en
partie de l'Afrique de l'Ouest, importés par la
traite et élaboré par une multiplicité d'apports
ethno-rythmiques. C'est ce mélange et ces
syncrétismes caraibo-indo-inter-ethno-africain
qui a donné les sept rythmes dits de base.
Mais plus précisément dans le cas du kaladja
: basse ; : medium ; : aigu comme du tumblak, on parle d’une origine
congo. Certains descendants de congos, arrivés
après l'abolition de l'esclavage ont d’ailleurs
conservé des pratiques musicales autonomes.
Dans la section Moravie de Capesterre Belle-
Eau, la communauté congo joue un rythme
particulier qui ressemble beaucoup à un
mélange de tumblak et de kaladja et chante en
langue kikongodans une cérémonie de culte
des morts annuelle (Toussaint) appelée
Grapacongo.
Certains prétendent également que le kaladja
aurait une origine indienne. Quoi qu'il en soit,
c'est ce brassage culturel qui en a fait un
rythme authentiquement guadeloupéen.

Danse
Pas de gestes amples, mais des petits pas
avec une souplesse des pieds et beaucoup de
sensualité.
Certaines danseuses ajoutent des pas vifs pour
donner de l'amplitude au mouvement de la
robe créole traditionnelle quand elle est portée.
Quand le kaladja est joué vite, les pas de
danse rejoignent alors ceux du tumblak.