Vous êtes sur la page 1sur 2

Contenu du cadre curriculaire national

2.1 Situation in Bulgarie: Education in Bulgarie

L'enseignement en Bulgarie est obligatoire entre 7 et 16 ans. Les parents sont légalement
responsables de la scolarisation de leur enfant. Toutes les écoles du pays sont mixtes et admettent
des élèves des deux sexes. La langue officielle d'enseignement est le bulgare. Les écoliers qui ont
une langue maternelle différente, outre l'étude obligatoire de la langue bulgare, peuvent étudier
leur langue maternelle dans les écoles municipales sous la protection et le contrôle de l'État.Le
système éducatif (avant l’enseignement supérieur) comprend 12 classes, organisées en deux
niveaux principaux: élémentaire et secondaire. L'éducation de base (de la première à la huitième
année) est subdivisée en deux sous-niveaux: élémentaire (première à quatrième années) et
présecondaire (cinquième à huitième années). L’enseignement secondaire comprend
normalement les classes de la huitième à la douzième année, mais peut commencer plus tôt selon
le type d’école. Il existe deux grands types d’écoles secondaires: l’enseignement secondaire
général, généralement appelé gymnasia (lycée) et l’enseignement professionnel secondaire, plus
communément appelé tehnikum (école professionnelle). Les écoles spéciales de tous les niveaux
d’enseignement accueillent les élèves ayant des problèmes de santé. Les écoles privées
constituent un nouvel élément de la structure du système éducatif.

Les écoles spéciales accueillent les élèves ayant besoin de soins spéciaux en raison de troubles
d’apprentissage, de problèmes de santé ou de troubles émotionnels. Il existe une grande variété
d'écoles spéciales destinées aux enfants souffrant de maladie chronique, de retard mental, de
cécité ou de malvoyants, de malentendants ou de personnes qui ont des problèmes de
comportement proches de la délinquance juvénile. En 1999-2000, il y avait 146 écoles spéciales à
tous les niveaux du système éducatif et 16 000 élèves étaient inscrits. Un nombre important
d'écoles spéciales fonctionnent comme des internats (internats).

Les écoles privées sont encore relativement peu nombreuses. En janvier 1999, il n'y avait que 52
écoles privées. Six des écoles privées étaient des écoles élémentaires, vingt-trois écoles
élémentaires, deux écoles préscolaires, dix-sept écoles secondaires et quatre écoles générales de
tous niveaux. 4 382 élèves étaient inscrits dans toutes les écoles privées, soit seulement 0,5% de la
population étudiante totale. Les écoles privées sont sujettes à la controverse sociale en raison des
craintes répandues de saper les traditions démocratiques du pays en matière d'éducation. Malgré
cela, leur nombre augmente lentement: par rapport à 1998, il y avait huit autres écoles privées et
le nombre d'élèves inscrits à l'école était augmenté de 389.

Les écoles fonctionnent sur un horaire hebdomadaire de cinq jours. Le 15 septembre ou la journée
de travail la plus proche marque le début de l'année scolaire. C'est une occasion de fête. Beaucoup
d'élèves vont à l'école avec des bouquets de fleurs pour leurs professeurs et peuvent être
accompagnés par leur famille. La durée de l'année scolaire varie selon le niveau et le niveau de
l'école et dépend de la quantité de matériel à couvrir. Il se termine le 24 mai pour les années 1 et
12 (dans ce dernier cas, l'intention est de donner du temps pour l'examen de fin d'études).
L'année scolaire se poursuit jusqu'au 31 mai pour les classes 2 à 4, jusqu'au 15 juin pour les classes
5 à 8, et le 30 juin pour les classes 9 à 11. L'année scolaire est divisée en deux sroka (termes
singulier est srok); le premier mandat commence le 15 septembre et se termine le 4 février, le
second commence le 9 février. Il y a une pause de Noël (du 24 décembre au 6 janvier), une pause
entre les sessions (les 7 et 8 février), une pause de printemps ( Du 1 er au 10 avril) et une pause de
deux jours avant la Pâques orthodoxe orientale. De plus, les élèves de première année ne
bénéficient que d’une courte pause à l’automne (du 11 au 13 novembre). La fixation des congés
scolaires par rapport aux fêtes religieuses constitue une rupture avec les pratiques du régime
communiste, qui mettait tout en œuvre pour décourager la religion et la bannir de la sphère
publique. Les vacances d'été s'échelonnent de la fin de l'année scolaire jusqu'au 15 septembre. Si
des écoles doivent être fermées en raison de conditions météorologiques défavorables ou d'une
pénurie de carburant, les journées manquées sont compensées aux dépens du temps des
vacances.

Les élèves de la première à la douzième année passent normalement une demi-journée à l’école;
l'autre moitié est consacrée aux devoirs et aux études indépendantes à la maison. Au primaire et
parfois au pré-secondaire, il existe une option appelée zanimalnya (soins prolongés) permettant
aux élèves de passer l’autre moitié de la journée à l’école pour travailler leurs leçons sous le
contrôle d’un enseignant. Ceci est fait à la demande explicite des parents. Les écoles des grandes
villes fonctionnent selon un système à deux équipes (matin et après-midi) en raison de la pénurie
de locaux scolaires.

Contenu du cadre curriculaire national

Le programme est structuré en trois composantes: obligatoire, facultatif et facultatif; la corrélation


entre ceux-ci varie selon les types d'écoles. Les matières relèvent des huit principaux domaines de
contenu suivants: langue et littérature bulgares, langues étrangères, mathématiques, technologies
de l’information, sciences sociales et civiques, sciences naturelles et écologie, musique et arts,
culture physique et sports.