Vous êtes sur la page 1sur 3

BTS CIRA 2004

Une usine chimique possède des bureaux qu’elle souhaite chauffer. Comme elle traite des eaux de lavage, deux
solutions s’offrent à elle :
ƒ Utilisation d’une chaudière classique au fuel,
ƒ Utilisation d’un échangeur thermique utilisant les eaux chaudes de lavage.

A - Combustion du fioul dans une chaudière


La première solution pour chauffer le local est d’utiliser une chaudière au fioul. Compte tenu du rendement, la
puissance de la chaudière est P = 30 kW . On admet que le fioul est assimilable à de l’heptane, de formule brute
C7 H16 .
1° question : Ecrire l’équation de la réaction de combustion totale de l’heptane dans le dioxygène de l’air.
2° question : On donne les enthalpies standard de formation à 25 ° C suivantes :

∆H 0f ( H 2O vap ) = − 242 kJ.mol − 1

∆H 0f ( CO 2 vap ) = − 393 kJ.mol − 1

∆H 0f (C7 H16 vap ) = − 245 kJ.mol − 1

a) Calculer la variation d’enthalpie de cette combustion, tous les corps étant pris à l’état gazeux, l’enthalpie de
combustion est supposée indépendante de la température.
b) En déduire le pouvoir calorifique inférieur ( P.C.I.) de l’heptane, en kJ.kg − 1 .

On donne les masses molaires atomiques : M (C) = 12,0 g.mol − 1 ; M ( H ) = 1,0 g.mol − 1 .

3° question : Le pouvoir calorifique inférieur ( P.C.I.) d’un hydrocarbure est donné en kJ.mol − 1 par la formule
empirique suivante : P.C.I. = 220 + 606 n , où n représente le nombre d’atomes de carbone.

a) Calculer celui de l’heptane en kJ.mol − 1 , puis en kJ.kg − 1 .

b) Comparer au résultat de la question précédente.


c) Calculer l’énergie que doit fournir la chaudière en 1 heure.
d) En déduire sa consommation horaire en fioul en kilogrammes et en moles.
e) Calculer le débit d’air d’alimentation de la chaudière en m 3 .h − 1 .
On admet que l’air contient 20 % de dioxygène en volume et que le volume molaire des gaz est
Vm = 24 L.mol − 1 aux température et pression considérées ici.

Page 1 - document proposé sur le site « Sciences Physiques en BTS » : http://nicole.cortial.net


Corrigé

1° question : La combustion complète (*) de l’heptane dans le dioxygène fournit du dioxyde de carbone et de
l’eau (oxydation maximale des éléments chimiques carbone et hydrogène de l’heptane).
On écrit : C7 H16(g) + 11 O 2(g) 
→ 7 CO 2(g) + 8 H 2O (g)

(*) Il serait préférable d’employer l’expression « combustion complète ». La combustion totale suppose
seulement que la totalité de l’heptane est concernée par la combustion ce qui est implicitement admis.
2° question :
a) L’enthalpie de cette réaction de combustion dans les conditions standard est notée ∆ r H 0 .

On décompose le calcul de la façon suivante :


∆ rH 0
C7 H16(g) , 11 O2(g) 7 CO2(g) , 8 H 2O (g)

∆H 0f (C7 H16(g) ) + 11 × ∆H 0f (O 2(g) )


1442443
∆H 0f (O 2(g ) )nulle
8 × ∆H 0f (H 2O (g) ) + 7 × ∆H 0f (CO2(g) )

C (s ) , O 2(g) , H 2(g)

0 0 0
L’enthalpie est une fonction d’état : ∆ r H 0 = 8 × ∆H f (H 2O (g) ) + 7 × ∆H f (CO 2(g) ) − ∆H f (C7 H16(g) )

Application numérique : ∆ r H 0 ≅ − 4442 kJ.mol − 1

b) Le P.C.I. de l’heptane se calcule en considérant l’eau sous forme de vapeur ce qui est le cas, ici. Le P.C.I.
correspond à l’énergie libérée lors de la combustion ! On écrit :
P.C.I. ( en kJ.mol − 1 ) = − ∆ r H 0 ≅ + 4442 kJ.mol − 1

P.C.I. ( en kJ.mol − 1 )
On a donc : P.C.I. ( en kJ.kg − 1 ) = P.C.I. ≅ + 44, 4 MJ.kg − 1
M ( C7 H16 ) ( en kg. mol − 1 )
3° question :
a) et b) P.C.I. (en kJ.mol − 1 ) = 220 + 606 × 7 ≅ 4, 46 MJ.mol − 1 ; les deux résultats coïncident.
c) L’énergie horaire que doit fournir la chaudière est désignée par Q : Q = P × ∆t ( ∆t = 1 h = 3600 s )
Remarque : Cette énergie peut s’exprimer en kWh : Q ≅ 30 kWh si ∆t = 1 h
Cette énergie horaire peut s’exprimer aussi en joules : Q ≅ 108 MJ avec ∆t = 3600 s
d) Soient d m et d mol les consommations horaires massique et molaire.

On reprend les mêmes indices pour les P.C.I. : P.C.I. m ≅ + 44, 4 MJ.kg − 1 et P.C.I. mol ≅ 4442 kJ.mol − 1

Page 2 - document proposé sur le site « Sciences Physiques en BTS » : http://nicole.cortial.net


On a donc : Q = P.C.I. m × d m et Q = P.C.I. mol × d mol

On en déduit :

d m ≅ 2, 43 kg.h − 1 et d mol ≅ 24,3 mol.h − 1 (les calculs sont faits sur une durée de une heure)

dm
Remarque : = d mol
M (C7 H16 )
14243
en kg.mol − 1

e) On désigne par :
► Vhept le volume horaire d’heptane gazeux consommé : Vhept = d mol × Vm

► VO 2 le volume de dioxygène horaire nécessaire pour assurer la combustion complète de Vhept . Le bilan de
la réaction de combustion complète indique que ce volume est 11 fois plus important que celui de
l’heptane : VO 2 = 11 × Vhept .

20 1
► Vair le volume horaire d’air nécessaire : VO 2 = Vair = Vair soit : Vair = 5 VO 2
100 5

On a donc, au final : Vair = 5 × 11 × d mol × Vm A.N.: Vair ≅ 32 m 3 .h − 1

Page 3 - document proposé sur le site « Sciences Physiques en BTS » : http://nicole.cortial.net

Vous aimerez peut-être aussi