Vous êtes sur la page 1sur 26

L’ÉTÉ

MARDI 30 JUILLET 2019


75E ANNÉE– NO 23187
2,80 € – FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR –
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

Hongkong : Pékin met en garde les opposants


▶ Alors que les manifesta- ▶ Si le porte-parole du ▶ Eddie Chu, député de ▶ Estimant que les mani- ▶ Le régime bénéficie
tions se poursuivaient ce gouvernement a tenu un l’opposition prodémocra- festations pacifiques ne de l’appoint des triades
week-end à Hongkong, discours modéré, la presse tie, s’interroge sur l’atti- suffisent plus, une frange – le crime organisé local –
la Chine a appelé ferme- officielle est plus belli- tude de la Chine : « Je ne de la jeunesse est tentée pour réprimer violem-
ment, lundi 29 juillet, queuse et dénonce des suis pas sûr que Pékin par la radicalisation et af- ment les opposants
à la fin de la contestation collusions étrangères sache quoi faire » fronte désormais la police PAG E S 2 - 3

Politique
Comment
Macron prépare XI JINPING,
sa rentrée LE NOUVEAU
Le chef de l’Etat sait
son calendrier de reprise
TIMONIER
chargé, avec, au pro- Le président chinois a endossé
gramme, des réformes l’habit de Mao comme nul autre
politiquement risquées, avant lui. Ce fils d’un dignitaire
comme il l’a répété à ses du PC a su utiliser tous les roua-
troupes ces derniers jours. ges de l’appareil, mais aussi
Conscient que le contexte toutes les ressources technolo-
giques, pour imposer un pou-
est hautement inflamma- voir sans partage et réprimer
ble, il cherche à désamor- les velléités d’opposition
cer les conflits et entend
jouer la carte de l’Etat
protecteur
PAGE S 6 - 7 Sur les traces
de Claudia Andujar
Notre-Dame LA VIE HORS NORMES
DE LA PHOTOGRAPHE ET
Plainte contre MILITANTE BRÉSILIENNE
la pollution
au plomb
« Le Monde » et moi
L’association Robin des
Bois dénonce des « caren- FRANÇOIS HOLLANDE
ces fautives » après l’in-
cendie de la cathédrale A Chifeng, en Mongolie-Intérieure, PAGES 18 À 25
le 15 juillet. XIE HUANCHI/XINHUA
PAG E 9

Cyclisme Egan Bernal prend Benalla Lyon-Turin


Rome donne
le pouvoir sur le Tour de France Du cash pour son feu vert
les membres à la poursuite
du service d’ordre des travaux
PAG E 1 1

En décembre 2016,
Alexandre Benalla devient
patron de la sécurité d’En
Etats-Unis
marche ! Des anciens du Les républicains
service d’ordre, recrutés bloquent les lois
pour la campagne prési-
dentielle, affirment avoir
contre les
été payés en liquide ingérences russes
PAG E 4
PAGE 8

Economie Brexit
Les Etats-Unis et Boris Johnson livre
ses recettes
JEFF PACHOUD/AFP
l’Europe en pleine économiques
à 22 ans, egan bernal est le
premier coureur colombien à
avoir remporté la Grande Boucle,
retour sur une 116e édition d’an-
thologie, mais qui n’a pas su en fi-
nir avec les suspicions de dopage.
folie des taux bas « trumpiennes »
PAG E 3
dimanche 28 juillet. Il est aussi, à PAGE S 12 -1 3 La Réserve fédérale
22 ans, le plus jeune vainqueur du
américaine pourrait Exposition
1 ÉDITORIAL
Tour depuis 1909. Il confirme en-
fin la suprématie de l’équipe annoncer, mercredi,
Ineos (ex-Sky), qui place pour la une baisse de ses taux Le Palais de Tokyo
septième fois en huit éditions un RÉFORMER LE PELOTON directeurs. La BCE ferait célèbre l’énergie
de ses coureurs en tête du classe-
ment général. Portrait du vain- PROFESSIONNEL de même en septembre des mégapoles
queur, au parcours atypique, et PAGE 2 6 PAGE 1 0 PAG E 1 4
Algérie 220 DA, Allemagne 3,50 €, Andorre 3,20 €, Autriche 3,50 €, Belgique 3,00 €, Cameroun 2 300 F CFA, Canada 5,50 $ Can, Chypre 3,20 €, Côte d'Ivoire 2 300 F CFA, Danemark 35 KRD, Espagne 3,30 €, Gabon 2 300 F CFA, Grande-Bretagne 2,90 £, Grèce 3,40 €, Guadeloupe-Martinique 3,20 €, Guyane 3,40 €,
Hongrie 1 190 HUF, Irlande 3,30 €, Italie 3,30 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 3,00 €, Malte 3,20 €, Maroc 20 DH, Pays-Bas 3,50 €, Portugal cont. 3,30 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 300 F CFA, Suisse 4,20 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,80 DT, Afrique CFA autres 2 300 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
MARDI 30 JUILLET 2019

LA CRISE HONGKONGAISE

Hongkong dans la spirale de la violence


Ce week-end, deux manifestations non autorisées ont été le théâtre d’affrontements intenses avec la police

hongkong - envoyé spécial

C’
est un sym-
bole de plus
de la fragilité
de la situa-
tion de Pékin
à Hongkong :
dimanche, en prévision d’une
nouvelle journée de manifesta-
tions, le Bureau de liaison de la
Chine à Hongkong, qui repré-
sente le pouvoir central, a protégé
l’emblème chinois d’une plaque
de Plexiglas. Pas question de lais-
ser le blason rouge et or à la merci
de l’encre et des œufs jetés par les
manifestants : quand cela s’est
produit le 21 juillet, Pékin avait
dénoncé une attaque qui « bles-
sait l’ensemble du peuple chinois ».
Voilà les sentiments du peuple
chinois protégés par un morceau
de plastique.
Dimanche 28 juillet, l’institution
était barricadée et défendue par
des forces de polices en nombre.
Les manifestants, qui se targuent
d’être fluides « comme de l’eau »,
ont rapidement abandonné cette
cible, pour se concentrer sur le
blocage du centre-ville, à l’ouest
du quartier d’affaires de « Cen-
tral ». Nouvelles barricades, nou-
velles échauffourées, il aura fallu
des centaines de tirs de lacrymo-
gènes et de charges pour faire par-
tir les manifestants les plus déter-
minés un peu avant minuit, alors
que passants et touristes se proté-
geaient la bouche pour traverser Manifestations à Hongkong,
les rues adjacentes envahies de le 28 juillet. ANTHONY WALLACE/AFP
gaz. Loin de faiblir, le mouvement
de protestation contre la loi d’ex-
tradition vers la Chine semble se
radicaliser. Lundi matin, la police chef de l’exécutif Carrie Lam et dernes pour répandre des ru- tants par des membres des tria- ques pour protéger leurs pou-
de Hongkong a annoncé l’arresta- aux forces de police. « La violence meurs, la méfiance et de la peur ». des, qui avait fait 45 blessés le mons et leur identité, casques, lu- « LE SCÉNARIO DU PIRE,
tion de 49 « manifestants radi-
caux » dimanche, notant que le
reste de la violence et ce qui est il-
légal est illégal », a-t-il déclaré,
La plupart des activités du
week-end du 27 et du 28 juillet
21 juillet, sans que la police n’in-
tervienne. La marche s’est dérou-
nettes de protection, film plasti-
que sur les bras ou les jambes
CE SERAIT L’INTERVENTION
mouvement devenait « de plus en appelant « au respect des lois ». n’avaient pas été autorisées par lée dans le calme pour l’essentiel, pour éviter l’irritation des gaz la- DE L’ARMÉE CHINOISE.
plus violent ». L’éditorial du quotidien chinois la police. Vendredi, des manifes- jusqu’à ce que les manifestants crymogènes… Certains ont des
anglophone China Daily de lundi tants ont envahi l’aéroport de s’opposent à la police pendant parapluies pour se défendre des CE SERAIT LA FIN D’“UN
APPEL « AU RESPECT DES LOIS »
A Pékin, l’agence ministérielle
29 juillet est plus virulent : « Ce
qui se passe à Hongkong (…) est de
Hongkong et accueilli les voya-
geurs, dont une bonne partie
plusieurs heures en fin de cor-
tège. Dimanche, seul un rassem-
sprays au poivre ou pour attaquer
les policiers.
PAYS, DEUX SYSTÈMES” »
en charge des affaires de Hon- la même teinte que les révolutions sont chinois, par des slogans et blement dans un parc du centre- Si la plupart des jeunes ne vont MIKE
gkong et Macao s’est exprimée de couleur déclenchées au Moyen- des banderoles en faveur de la ville avait été autorisé, mais les pas au contact, ils étaient là pour étudiant de 23 ans
pour la première fois, lundi Orient et en Afrique du Nord », démocratie. jeunes manifestants n’étaient pas aider ceux qui y allaient. La vio-
après midi, lors d’une confé- lit-on. Le quotidien dénonce « la Samedi 27, des dizaines de mil- d’humeur à rester assis. lence est désormais acceptée
rence de presse. Son porte-pa- collusion d’éléments antigouver- liers de manifestants s’étaient re- Par milliers, ils ont pris la rue, comme un mal nécessaire. On en désapprouvent l’usage de la vio-
role, Yang Guang, a tenu un lan- nementaux locaux avec des forces trouvés à Yuen Long, dans les bloquant une bonne partie du oublierait presque que deux mois lence. Une femme âgée d’une
gage plutôt modéré, tout en re- extérieures pour renverser les gou- Nouveaux Territoires, non loin de centre, et changeant régulière- plus tôt, l’usage des gaz lacrymo- soixantaine d’années, cheveux
nouvelant le « soutien très fort » vernements, en utilisant des tech- la frontière avec la Chine, pour ment d’itinéraire. Tous étaient gène choquait encore, tandis que gris courts et œil vif, est venue
du gouvernement central à la nologies de communication mo- dénoncer l’attaque de manifes- équipés en conséquence : mas- la police du territoire n’avait en- avec sa fille, Iris : « J’ai quitté la
core jamais fait usage de balles en Chine avec mes parents en 1989,
caoutchouc. parce que je n’aimais pas le Parti
« Je ne suis pas sûr que Pékin sache quoi faire » INGÉRENCE ÉTRANGÈRE
communiste. Mais aujourd’hui,
Hongkong devient de plus en plus
Mike, étudiant de 23 ans, vise avec similaire à la Chine. Les manifesta-
eddie chu, député de l’opposition prodé- Qing en Chine, quand des sectes furent mo- si j’irai siéger à la rentrée en septembre ou un puissant laser vert des clients tions pacifiques ne fonctionnent
mocratie du Conseil législatif de Hon- bilisées pour s’attaquer aux étrangers. Ce si je dois démissionner. qui tentent de filmer le mouve- plus. Je suis d’accord avec ce que
gkong, le LegCo, soutien des manifesta- sont les mêmes tactiques que le Parti com- ment depuis un restaurant qui font les jeunes. »
tions contre une loi d’extradition vers la muniste utilise pour établir un front radical Jusqu’où la confrontation surplombe l’avenue des Vœux. Dans le camp adverse, le député
Chine, a été menacé de mort par le député et réprimer le mouvement démocratique. peut-elle aller ? « Nous ne savons pas quel est leur pro-gouvernement Michael Tien
progouvernement Junius Ho, le 23 juillet. Pour moi, l’attaque du 21 juillet est la Beaucoup de manifestants voudraient but, nous avons peur d’être identi- croit à l’ingérence de puissances
deuxième étape de la stratégie de Pékin con- que la crise s’aggrave, en espérant que l’Eu- fiés », justifie-t-il. Vêtu de noir, il étrangères. « Ce n’est pas un ha-
Face à ces menaces, comment vous tre notre mouvement. La première étape, rope et les Etats-Unis s’impliquent si la porte un casque, des lunettes de sard si ce mouvement arrive alors
sentez-vous ? c’était la police, la deuxième, l’utilisation de Chine envoyait l’armée. Je préférerais protection et des gants renforcés que les relations entre la Chine et
Ces derniers jours, j’ai appris qu’un gangsters, sans réaction de la police. La troi- compter sur les prochaines élections pour pour aller au combat. Il soulève les Etats-Unis sont au plus mal. Je
groupe de gangsters du district de Yuen sième étape, ce sera un couvre-feu par le assurer un changement. Dans la rue, on ne son masque à gaz pour nous ré- pense qu’une petite partie des ma-
Long recherchait un patient atteint d’un gouvernement de Hongkong. La dernière fait bouger que les gens qui sont dans un pondre. « La violence est devenue nifestants les plus radicaux sont
cancer en phase terminale pour un job étape, ce sera le déploiement de l’Armée po- certain camp. Mais, lors d’élections, c’est la inévitable. Ce sont plutôt les mani- poussés à créer le chaos. »
d’assassin. Je dois faire attention. Je ne dors pulaire de libération [l’armée chinoise]. société tout entière qui prendre une déci- festants pacifiques qui ne pren- Pour autant, M. Tien ne se prive
plus chez moi ces jours-ci. La plupart des sion. Il y a des élections de district en no- nent pas leurs responsabilités. pas de critiquer la gestion de la
accusations dont je suis victime sont fabri- Comment voyez-vous la suite vembre 2019, ce sera un excellent test. Nous poursuivrons le mouvement crise par les autorités hongkon-
quées, comme celle selon laquelle j’aurais du mouvement ? Si, lors des élections du LegCo [en sep- tant que le gouvernement ne ré- gaises : « Les manifestants ont
demandé à mes soutiens de vandaliser la Nous ne voulons pas perdre une bataille tembre 2020], les démocrates remportent pondra pas. » Les conséquences deux demandes fortes. D’abord, le
tombe des parents de Junius Ho, c’est tota- de plus sur le terrain des droits humains. la majorité des 35 sièges [sur 70] au suffrage ne lui font pas peur. « Le scénario retrait de la loi, Carrie Lam doit ar-
lement sans fondement. Les gens sont en train de transformer ces direct, le Parti communiste chinois trou- du pire, ce serait une intervention rêter de jouer avec les mots en di-
Junius Ho, icône de l’establishment pro- manifestations en un mouvement en fa- vera un moyen d’intervenir. Ce serait une de l’armée chinoise. Nous y avons sant que la loi est “morte”, il est
Pékin, est très bon pour diffuser des « fake veur de la démocratie. Nous sommes crise plus grande encore, mais nous se- pensé. Ce serait la fin d’“Un pays, temps de la retirer officielle-
news » auprès de ses partisans. Le soir du dans une situation très délicate. Je ne suis rions pleinement légitimes. Nous sommes deux systèmes”, mais au moins, ment. Ensuite, ils demandent une
21 juillet, l’information a circulé disant que pas sûr que Pékin sache quoi faire : ils ne une petite ville adossée à un grand pays. cette fois, tous les Hongkongais enquête indépendante sur les vio-
j’arrivais à Yuen Long avec des centaines de peuvent pas déployer l’armée ni accorder Nous ne pouvons pas tout accomplir nous- descendraient dans la rue », lences policières, dit-il. Le gouver-
manifestants. Ils excellent à créer une im- une vraie démocratie à Hongkong. C’est mêmes. N’importe quel mouvement à veut-il croire. nement refuse parce que les asso-
pression d’urgence, avec une idéologie radi- une situation de vacance du pouvoir. Hongkong doit devenir international pour Dans le parc de Chater Garden, ciations de police y sont défavora-
cale nationaliste, pour justifier le recours à Comment nos institutions, y compris le obtenir la moindre concession de Pékin. p un rassemblement autorisé re- bles, mais c’est la seule solution
la violence. Cela ressemble à la révolte des Conseil législatif, peuvent-elles retrouver propos recueillis par si. l. groupe les manifestants modé- pour apaiser la situation. » p
Boxers [1899-1901] à la fin de la dynastie leur légitimité ? Moi-même je ne sais pas (hongkong, envoyé spécial) rés. Même ici, rares sont ceux qui simon leplâtre
international | 3
0123
MARDI 30 JUILLET 2019

Brexit : la recette économique


« trumpienne » de Boris Johnson
La colère des habitants Le premier ministre britannique veut un plan de dérégulation
et de relance, autoriser les OGM et créer des ports francs
après l’attaque des
triades du 21 juillet londres - correspondance
Le déficit promet « des milliers d’emplois de
haut niveau pour revitaliser cer-
ment à la politique économique
menée par Donald Trump. Le

P
Des dizaines de milliers de Hongkongais arallèlement au défi 2019-2020, prévu tains des endroits les plus pauvres président américain est proche
frontal qu’il a lancé à [du] pays ». Jeudi, devant les dépu- de M. Johnson, qu’il présente
ont défilé contre les gangs, samedi l’Union européenne
à seulement tés, il promettait aussi une « re- comme un « ami ». « On travaille
(UE) sur le Brexit, Boris 1,3 % du produit naissance du nucléaire ». déjà à un accord de libre-échange,
Johnson dessine les contours Ces promesses n’ont pourtant a expliqué le président américain.
d’un virage économique radical.
intérieur brut, pas grand-chose à voir avec l’UE, Je crois que ce sera un accord subs-
REPORTAGE « LE GOUVERNEMENT A La recette du nouveau premier donne une qui permet – dans certaines limi- tantiel. [Notre commerce] était li-
hongkong - envoyé spécial
DÉLIBÉRÉMENT PERMIS ministre britannique, qu’il a pré-
certaine marge tes – à chaque pays membre mité par la relation [du Royaume-

I ls sont cinq hommes adossés


à une barrière : entre 35 ans et
50 ans ; l’air méfiant, ils scru-
tent les manifestants qui s’agglo-
mèrent doucement sur le terrain
AUX GANGSTERS
D’ATTAQUER LES CIVILS »
sentée à Manchester, samedi
27 juillet, mêle dérégulation et
grand plan de relance. Coupes fis-
cales, investissements dans les
trains, l’Internet haut débit, les
de manœuvre
à M. Johnson
d’autoriser les cultures d’OGM.
Par ailleurs, il existe déjà de nom-
breux ports francs au sein des
Vingt-Huit. Le plan de relance
comprend des baisses fiscales sur
Uni] à l’UE. Je crois qu’on peut faire
trois, quatre ou cinq fois plus que
nos échanges actuels. »

Exigences américaines
LAM CHEUK YING
de sport d’où partira la manifesta- député des Nouveaux Territoires hôpitaux et les écoles, développe- les « investissements et la recher- Cette promesse d’un accord com-
tion du jour à Hongkong. Derrière ment des logements, création de « D’ici à 2050, il est fort possible que che », là encore sans plus de détail. mercial post-Brexit avec les
eux, il y a leur « village » : quel- ports francs, autorisation des or- le Royaume-Uni soit la meilleure et M. Johnson est un peu plus pré- Etats-Unis, brandie par les Brexi-
ques grappes de maisons de trois pas là. « C’était effrayant : beau- ganismes génétiquement modi- plus prospère économie d’Europe, cis sur ses dépenses. Samedi, il a ters comme la récompense ul-
étages au milieu des immeubles coup de gens étaient blessés. » Mal- fiés (OGM)… La longue liste de au centre d’un réseau d’accords donné son feu vert à une liaison time, pourrait néanmoins s’an-
de Yuen Long, un district résiden- gré sa carrure imposante, il est lui promesses n’est pour l’instant commerciaux dont nous allons être ferroviaire rapide entre Manches- noncer compliquée à matériali-
tiel du nord de la mégalopole, aussi la cible des agresseurs. Bilan : pas chiffrée, mais elle annonce les pionniers, s’emportait, lyrique, ter et Leeds, un projet serpent de ser. Contrairement à M. Johnson,
dans les Nouveaux Territoires, dix-huit points de suture à la bou- sans ambiguïté la fin de neuf ans M. Johnson devant les députés, mer que le gouvernement britan- M. Trump est un protectionniste
qui marquent la frontière avec la che et un poignet cassé. « Le gou- de politique d’austérité. jeudi 25 juillet. Avec les investisse- nique hésite à financer depuis des et a déjà souligné ses exigences.
Chine continentale. vernement a délibérément permis « Quitter l’UE est une énorme op- ments dans les routes et les trains années. Il promet d’embaucher Il veut que le Royaume-Uni auto-
« On est pacifiques, mais on est aux gangsters d’attaquer les ci- portunité économique, de faire les que nous faisons et proposons de 20 000 officiers de police sur trois rise l’importation du bœuf aux
prêts à protéger notre village, pré- vils », assène-t-il. Si l’identité du choses qu’on n’avait pas le droit de faire, et l’investissement dans l’In- ans. Des financements urgents hormones et du poulet lavé au
vient un quinquagénaire en short commanditaire reste floue, l’im- faire depuis des décennies, de nous ternet haut débit et la 5G, notre pour vingt hôpitaux, pour « qu’ils chlore, actuellement interdite
et débardeur blanc. Regardez-les plication des triades ne fait pas de débarrasser de la paperasserie, de pays aura la connectivité techno- soient prêts pour l’hiver », sont éga- par l’UE. Autre exigence : le pla-
[les manifestants], ils s’habillent doute. « Seules les triades ont le ni- créer des emplois, de libérer la logique et de transport la moins lement promis. Un fonds de fonnement du prix des médica-
en noir, ils se masquent le visage, ils veau d’organisation et le personnel créativité et l’innovation pour chère du monde. » Dans cette vi- 3,6 milliards de livres (4 milliards ments, imposé par le système de
ont des casques, des parapluies ou pour orchestrer ce genre d’actions lesquelles le Royaume-Uni est sion, M. Johnson ne parle plus du d’euros) destiné à la rénovation santé britannique, devra être
des bâtons. Ils ont l’air agressifs. Il violentes », explique le professeur connu », explique M. Johnson. tout de réduire l’immigration, qui des petites villes va être créé. levé. En clair, ce que les Améri-
faut bien se défendre », justifie ce T Wing Lo, de l’université de la S’exprimant depuis le berceau de était pourtant l’une des principa- M. Johnson promet une augmen- cains souhaitent serait au désa-
résident qui ne donne que son ville de Hongkong. Yuen Long est la révolution industrielle, devant les revendications des partisans tation de 5 milliards d’euros pour vantage des Britanniques. Un
nom de famille, Huang, « comme un district partiellement rural où une locomotive inventée au dé- du Brexit et qui était portée par l’éducation nationale d’ici à 2022, éventuel accord de libre-échange
tous les habitants du village ». Sa elles sont très implantées. « Au but du XIXe siècle, le leader britan- Theresa May, sa prédécesseure. de quoi revenir au niveau de fi- ne pourra de toute façon pas en-
famille y est présente depuis « des quotidien, les triades sont enga- nique affirme vouloir renouer Dans les faits, la vision du pre- nancement par élève de 2010, trer en vigueur avant la sortie
siècles », assure-t-il. gées dans des activités légales et il- avec l’esprit d’innovation de l’épo- mier ministre britannique reste avant l’austérité. complète de l’UE, ce qui pourrait
Une semaine plus tôt, le 21 juillet légales : divertissement, bars, res- que : « Il faut se rappeler que beau- floue, mais il en dessine quelques En revanche, la baisse de l’impôt prendre encore des années.
au soir, des centaines d’hommes taurants, boîtes de nuit, construc- coup de gens pensaient alors qu’il grandes pistes. Alors qu’il n’en sur les hauts revenus, promise Le très énergétique pro-
vêtus de tee-shirts blancs et armés tion. Dans les nouveaux territoires, fallait abandonner ce projet [de lo- avait pas parlé pendant sa campa- pendant sa campagne et évaluée gramme économique de Boris
de cannes de bambou et de tuyaux et en particulier à Yuen Long, une comotive] qui aurait été un dan- gne pour prendre la tête du Royau- à 9 milliards de livres (10 milliards Johnson donne l’impression
métalliques ont attaqué les usa- activité importante, c’est le déve- ger pour la santé, parce que la vi- me-Uni, M. Johnson envisage d’euros), n’est plus citée. Le bud- qu’il reste en campagne, en vue
gers du métro qui sortaient de la loppement immobilier. » tesse proposée aurait été intoléra- d’autoriser les OGM. « Commen- get de l’Etat précisant les dépen- de possibles élections législati-
station de Yuen Long. Ils visaient Elles profitent d’un privilège ac- ble pour le corps humain. (…) Je çons par libérer l’extraordinaire ses exactes ne doit de toute façon ves à l’automne. En cas d’échec
ceux qui revenaient de la manifes- cordé aux familles autochtones, n’en veux pas à ceux qui doutent et secteur des biosciences du Royau- pas être présenté avant novem- – probable – des négociations
tation du jour, sur l’île de Hong- qui occupaient les villages avant sont sceptiques, mais l’avenir me-Uni des règles contre la modifi- bre. Mais le dirigeant britannique avec Bruxelles, et si la Chambre
kong, à une heure de métro plus l’arrivée du colon britannique. prouvera qu’ils ont tort. » cation des gènes, et développons les a répété, juste avant d’être élu, des communes le bloque dans sa
au sud. Mais les passagers ont été Dans chaque foyer, les jeunes récoltes qui résisteront aux parasi- qu’il avait « une large marge de volonté de sortir de l’UE sans ac-
attaqués indistinctement, sans hommes obtiennent à la nais- « Global Britain » tes et nourriront le monde », propo- manœuvre » budgétaire. Le déficit cord, provoquer un scrutin anti-
que la police n’intervienne. L’atta- sance le droit à 65 mètres carrés de Ce projet d’inspiration thatché- sait-il dès son premier discours de- du gouvernement pour l’année cipé pourrait être la seule solu-
que a fait 45 blessés et fait couler terrain pour construire une mai- rienne est défendu depuis des an- vant Downing Street, le 24 juillet. fiscale en cours (avril 2019- tion politique. Le déplacement
beaucoup de sang. Elle a choqué son de trois étages, sur la zone du nées par une partie des brexiters, M. Johnson veut aussi créer des mars 2020) est prévu à seulement du premier ministre britannique
les Hongkongais, habitués à vivre village ou en dehors. La plupart qui rêvent d’une « Grande-Breta- ports francs, des zones où il est 1,3 % du produit intérieur brut, à Manchester, en terre tra-
en sécurité sur leur territoire. des habitants s’arrangent pour gne mondiale » (« Global Britain »). possible d’importer sans droits de donnant effectivement une cer- vailliste, n’est pas neutre. Celui-ci
vendre leur privilège à des déve- Inquiets de cette course au moins- douane des produits venant de taine flexibilité. n’a donc pas besoin de s’embar-
Viviers du crime organisé loppeurs immobiliers, souvent disant social, fiscal et environne- l’extérieur de l’UE. Il ne précise ni Un grand plan de dérégulation rasser de détails. Mais sa direc-
Rapidement, les triades – des par l’intermédiaire des triades. mental, ses opposants le surnom- leurs emplacements ni les règles jumelé à une politique de relance tion économique est claire. p
gangs violents – ont été pointées Les mafieux ne sont pas forcé- ment « Singapour-sur-Tamise ». qui y seront appliquées, mais il budgétaire ressemble grande- éric albert
du doigt. Les jours suivant, la po- ment politisés en tant que
lice a arrêté six personnes ayant groupe, ils travaillent pour de l’ar-
« des liens avec les triades ». Sa- gent, rappelle T Wing Lo, mais ils
medi 27, des dizaines de milliers de font preuve d’un certain nationa-
manifestants se sont rassemblées
à Yuen Long pour dénoncer la vio-
lence des mafias et l’inaction de la
lisme, illustré par l’un de leur slo-
gan : « Aime le pays [la Chine], aime
Hongkong, aime le village ». En
En Roumanie, le meurtre sordide d’une
police, dans le sillage des manifes- conséquence de quoi, les autoch-
tations contre le projet de loi d’ex-
tradition vers la Chine continen-
tale. La manifestation n’avait pas
tones des villages sont souvent
vus par le reste des Hongkongais
comme une caste de privilégiés
jeune fille suscite l’effroi et la colère du pays
été autorisée, de peur d’échauffou- plus ou moins corrompus.
rées avec les habitants des villages, En fin de cortège de la manifesta-
Des milliers de manifestants réclament la démission du gouvernement, jugé responsable
considérés comme des viviers du tion, près de la station Yuen Long,
crime organisé à Hongkong. Fina- un cordon de police protège un
lement, les manifestants les plus grand portique traditionnel en bucarest - correspondant Que s’est-il passé ? Mercredi A trois reprises. Elle explique aux et demi une offensive contre les
radicaux ont visé la police, tandis bois peint qui marque l’entrée du 24 juillet, la jeune Alexandra, âgée policiers ce qui lui est arrivé et dé- procureurs et les magistrats, est
que les villageois ont regardé pas-
ser la foule avec méfiance.
Même s’il se dit pacifique,
M. Huang, qui fait des affaires avec
la Chine, ne condamne pas l’atta-
village de Kwan Lok Sun Tsuen. Les
grilles d’accès au petit hameau ur-
bain ont été cadenassées. Un cou-
ple de résidents d’une tour située
cent mètres plus loin, s’approche,
C’ est une histoire maca-
bre qui a provoqué une
gigantesque émotion à
l’échelle du pays. La mort sordide
d’une jeune fille de 15 ans a horri-
de 15 ans, fait de l’auto-stop pour
retourner chez elle à Caracal, une
ville située dans le sud-ouest de la
Roumanie. Une voiture s’arrête,
elle monte. Gheorghe Dinca, le
crit l’endroit où elle se trouve. « Il
arrive, il arrive », s’écrie-t-elle avant
que la communication s’inter-
rompe. Les policiers se décident
enfin à démarrer une enquête et
tenu pour responsable de ce
drame. Sous prétexte d’une ré-
forme du système judiciaire, la
majorité de gauche a limité les
pouvoirs des magistrats pour ten-
que du 21 juillet : « Les triades, je « pour voir ». Christy, 40 ans, cadre fié les Roumains. Durant le week- chauffeur, un mécanicien de finissent par trouver l’adresse du ter de sauver des hommes politi-
n’en fais pas partie, mais il faut voir dans le privé, donne son senti- end, ils sont sortis par milliers 65 ans, lui dit qu’il va la déposer suspect. Jeudi soir, la voiture de la ques poursuivis pour corruption.
que derrières les gangs, il y a des ment : « Les gens qui vivent dans les dans les rues de la capitale et dans chez elle. Mais il a un autre plan. Il police s’arrête à proximité de son Le ministre de l’intérieur a toute-
hommes qui ont peur pour leurs villages étaient là avant que les Bri- d’autres villes du pays pour pro- la frappe, la ligote et l’emmène logement et attend l’ordre d’inter- fois limogé, dimanche, le chef de
biens et leur famille, défend tanniques arrivent. C’est l’histoire… tester et demander la démission dans sa maison perdue au fond vention. Mais celui-ci n’arrive que la police, trois responsables de
l’homme au teint hâlé par le soleil mais pour les autres habitants de du gouvernement, tenu pour res- d’une cour de 3 000 mètres carrés. le lendemain matin, et c’est trop la police locale ainsi que le préfet
tropical. Je trouve plutôt qu’ils ont Hongkong, leurs privilèges sem- ponsable de la tragédie qui a eu Il continue de la frapper et la viole tard. Pendant que les policiers at- du département.
fait preuve de retenue : ils ont uti- blent injustes. Ils obtiennent un ter- lieu jeudi 25 juillet. à plusieurs reprises. tendent le feu vert de leurs chefs Le président libéral Klaus Iohan-
lisé des cannes flexibles, comme rain automatiquement quand ils Aux cris d’« assassins » et d’« in- pour intervenir, Gheorghe Dinca nis, dans l’opposition, a déterré, lui
pour corriger les enfants ! ils ne naissent. Alors que la crise du loge- compétents », ils ont manifesté et Intervention trop tardive tue Alexandra, la découpe en mor- aussi, la hache de guerre. « Le gou-
voulaient tuer personne ! » ment est l’un des principaux repro- déposé des fleurs et des bougies Pendant ce temps, les parents de la ceaux, met ses os dans l’acide et vernement est l’auteur moral de
Lam Cheuk Ying, député des ches des Hongkongais contre no- devant le siège du ministère de jeune fille ont déposé une plainte brûle sa chair afin d’effacer les tra- cette tragédie, a-t-il déclaré diman-
Nouveaux Territoires, ne partage tre gouvernement. » Le 21 juillet, l’intérieur. « Nous ne sommes à la police, qui ne donne pas suite. ces. Et ce n’était pas la première che 28 juillet. Je parle de gens qui
pas cet avis. Il a encore la bouche elle rentrait chez elle quand elle plus en sécurité dans notre pays, a Selon le père, les policiers lui fois. Gheorghe Dinca a été arrêté ont massacré les lois pénales, qui
enflée et porte une attelle au poi- a vu des hommes armés de bâ- prévenu un manifestant, Ioan auraient dit qu’il aurait à payer le samedi et placé en détention pro- ont mis à la porte des gens compé-
gnet. Le 21 juillet, il entend que des tons se diriger vers la station. Dumitrache. Les véritables res- coût de l’enquête si sa fille avait visoire pour trente jours. Diman- tents pour embaucher leurs pa-
hommes armés se dirigent vers de « J’étais terrifiée. Les triades, on sait ponsables des crimes qui sont fait une fugue avec son copain. che, il a reconnu le meurtre rents et leurs amis dans les fonc-
la station de métro. « J’ai averti la qu’elles existent, mais d’habitude, commis sont les gouvernants, qui Jeudi matin 25 juillet, le lende- d’Alexandra, ainsi que celui d’une tions publiques. L’incompétence et
police, et je suis parti voir avec deux elles ne s’en prennent pas aux per- ont supprimé les lois afin d’échap- main du kidnapping, Alexandra autre adolescente, tuée en avril. la corruption du gouvernement ont
assistants. » Quand il arrive sur sonnes lambda. » p per à la justice. On ne les lâchera parvient à s’emparer du portable Le gouvernement social-démo- des conséquences désastreuses. » p
place, les forces de l’ordre ne sont simon leplâtre pas, ils vont nous entendre. » de son kidnappeur et appelle le 112. crate, qui mène depuis deux ans mirel bran
4 | international 0123
MARDI 30 JUILLET 2019

Ingérence russe : les républicains Emmanuel Macron


recevra Vladimir
américains refusent d’agir Poutine à Brégançon
Malgré les alertes du procureur Mueller, les sénateurs conservateurs La rencontre aura lieu le 19 août,
cinq jours avant le sommet du G7, à Biarritz
ont bloqué deux projets de loi sur la sécurisation des élections

san francisco - correspondante


Dans le camp rapportés. La Russie a essayé d’at-
taquer les logiciels et les machines
la comparution en février de Mi-
chael Cohen, l’avocat aujourd’hui L e lieu fait sens autant que la
date. Emmanuel Macron
recevra le président russe,
tain retour gaullien », même si le
contexte est très différent.
Les signes d’un réchauffement

R
onnie Hipshire ne s’at- démocrate, 48 % à voter dans la totalité des 50 Etats emprisonné de Donald Trump Vladimir Poutine, au fort de Bré- des relations franco-russes ont
tendait pas à voir la américains, à la recherche des vul- (16 millions de téléspectateurs), et gançon, le 19 août, cinq jours été nombreux ces deux derniers
photo de son père, un
des Américains nérabilités du système, révèle le que celle, en juin 2017, de James avant l’ouverture à Biarritz (Pyré- mois. Le premier ministre russe,
mineur de charbon de sondés se sont document. Les enquêteurs n’ont Comey, le directeur du FBI limogé nées-Atlantiques) du sommet du Dmitri Medvedev, s’est rendu
Virginie occidentale, mort en 1987 pu déterminer si des votes avaient par le président (19,5 millions). In- G7, réunissant les chefs d’Etat ou au Havre le 24 juin, où il a rencon-
à l’âge de 57 ans, apparaître dans le
dits plus enclins été modifiés. Mais des hackeurs terrogés par Ipsos pour ABC News, de gouvernement des principales tré Edouard Philippe. Il s’agissait
rapport Mueller. « Cela me rend qu’auparavant russes « se sont trouvés en position 47 % des Américains ont indiqué puissances économiques démo- de la première visite d’un haut
malade », a expliqué ce sympathi- de supprimer ou de changer des qu’ils n’avaient pas changé d’avis cratiques. « Le fort de Brégançon responsable russe depuis la ve-
sant démocrate à la radio NPR. La
à soutenir données » concernant l’électorat sur une procédure en destitution permet de s’isoler pour travailler, nue à Versailles de Vladimir Pou-
photo figure en page 31. On y voit l’impeachment d’au moins un Etat, l’Illinois. de M. Trump. Dans le camp démo- d’avoir les équipements pour rece- tine en mai 2017.
le visage noirci de charbon d’un L’appel de Robert Mueller à agir crate, cependant, 48 % des sondés voir tous les appels internatio-
homme, coiffé du casque et de la « rapidement » n’a pas suffi à mo- ont indiqué qu’ils étaient plus naux, de recevoir des dirigeants Encore « des efforts à faire »
lampe des mineurs. Publié en lation sur les réseaux sociaux, ou biliser les républicains du enclins qu’avant à soutenir l’im- étrangers, ce que je ferai avec Vla- La France a, en outre, soutenu la
couverture du magazine Time du GRU, les services secrets Congrès. Quelques heures après peachment. Un autre sondage, dimir Poutine dans quelques se- réintégration de la Russie au
en 1978, le cliché a réapparu russes, qui ont visé les emails des l’audition, à la veille des vacances publié par Morning Consult/Poli- maines », a déclaré le président de Conseil de l’Europe, saluée par la
en 2016, lorsque les hackeurs de dirigeants du Parti démocrate en parlementaires, les sénateurs de la tico, montre que la défense de M. la République, samedi 27 juillet, presse du régime comme une
l’Internet Research Agency (IRA), liaison avec le site Wikileaks. majorité ont bloqué deux projets Trump pourrait s’éroder : 43 % des en marge d’un déplacement à « victoire » de Moscou. Dans une
l’officine de Saint-Pétersbourg L’ancien directeur du FBI s’est de loi sur la sécurisation des élec- électeurs estiment que la Russie a Bormes-les-Mimosas (Var). interview à la Radio-Télévision
créée pour tenter d’influencer les efforcé de mobiliser les Améri- tions. L’un aurait imposé la géné- aidé sa candidature en 2016, en Recevoir son homologue russe suisse (RTS), le 11 juin, Emmanuel
élections américaines, l’ont utilisé cains, peu intéressés par l’idée ralisation d’un système de vrais hausse de quatre points depuis fé- à Brégançon, c’est insister sur le Macron avait déclaré vouloir
dans un tract posté en ligne appe- d’une « ingérence » dont ils saisis- bulletins de vote pour garder une vrier, et 49 % jugent qu’il a essayé caractère personnel qu’il veut « réenclencher une dynamique »
lant à une manifestation à Phila- sent mal le fonctionnement : trace sur papier des votes électro- de faire obstruction à l’enquête de donner à la relation avec avec la Russie et reprendre « un
delphie, au nom d’un groupe de « Pendant ma carrière, j’ai vu nom- niques : les républicains l’ont Robert Mueller (+ 5 points). l’homme fort du Kremlin. Le voir dialogue stratégique ». Il recon-
« mineurs pour Trump ». bre de menaces contre notre considéré comme une ingérence Les démocrates veulent croire juste avant la réunion du G7 naissait toutefois que la Russie
Aucune trace n’a été trouvée de démocratie. L’effort du gouverne- de l’Etat fédéral dans un domaine que les réponses d’un homme de (Etats-Unis, France, Royaume- avait encore « des efforts à faire ».
cette manifestation, l’une des 130 ment russe pour interférer dans – l’organisation des élections – qui la réputation de M. Mueller n’ont uni, Allemagne, Japon, Italie, Ca- En premier lieu sur l’Ukraine, et
orchestrées par l’IRA en 2016 sur notre élection est parmi les plus relève de la compétence des Etats. pas été sans effet. Jerry Nadler, le nada), dont la Russie a été exclue la mise en œuvre des accords de
Facebook. En revanche, à Houston sérieuses. » Selon le procureur, le « Les démocrates veulent tout na- président de la commission des en 2014 après l’annexion de la Cri- Minsk, parrainés par Paris et
ou Miami, les organisateurs rus- risque de manipulation subsiste tionaliser, a accusé leur chef de file affaires judiciaires de la Chambre, mée, c’est souligner la volonté de Berlin en février 2015, instaurant
ses ont réussi à attirer des centai- pour l’élection de 2020. « Il ne Mitch McConnell. Ils pensent que l’organe responsable de l’éven- Paris, qui préside cette instance, un fragile cessez-le-feu entre
nes d’électeurs pour des rassem- s’agissait pas d’une tentative ça pourrait leur profiter. » tuelle mise en accusation du pré- de remettre la Russie dans le jeu, Kiev et les rebelles. « Sans cela,
blements pro-Trump. De « vrais » isolée. Ils continuent en ce sident, a jugé que l’audition cons- sans pour autant encore la réinté- pas de reformation du G8 », in-
Américains poussés à l’action par moment même, à l’heure où nous Levée du secret demandée tituait un « point d’inflexion ». grer. Evoquant déjà lors du G20 siste l’Elysée.
de faux compatriotes installés à siégeons. » Il n’a pas précisé si les L’autre projet de loi consistait en M. Nadler a livré son opinion sans d’Osaka (Japon) fin juin, après un Emmanuel Macron n’en a pas
plus de 6 000 km des Etats-Unis. techniques utilisées étaient l’obligation de signaler au FBI ambiguïté : « Trump mérite am- long entretien avec Vladimir Pou- moins de bonnes cartes en main.
Si elle n’a pas abouti au coup toujours les mêmes, notamment toute offre de coopération ou d’in- plement l’impeachment. » tine, son désir d’une telle rencon- Ses relations avec Vladimir Pou-
d’éclat espéré par les démocrates, de faux comptes envenimant les formations émanant de ressortis- La commission des affaires judi- tre bilatérale, le président français tine ont été pour le moins fluc-
l’audition du procureur spécial débats sur les réseaux sociaux. sants étrangers. A l’image de la ciaires s’est d’ailleurs rapprochée assurait vouloir « explorer toutes tuantes. Lors de leur première
Robert Mueller devant le Congrès, Mais « de nombreux autres pays, proposition russe d’informations de la procédure de mise en accusa- les formes de coopération sur les rencontre à Versailles, le prési-
le 24 juillet, a eu le mérite de a-t-il affirmé, sont en train de dé- concernant Hillary Clinton, ac- tion. Tout en se défendant d’avoir grands sujets de déstabilisation ou dent français, nouvellement élu,
ramener au premier plan l’ingé- velopper la capacité de reproduire cueillie avec enthousiasme par le formellement ouvert « l’enquête de conflit, sans naïveté, mais sans critiqua ouvertement les attein-
rence « systématique et de grande ce que les Russes ont accompli ». fils de Donald Trump en juin 2017. en destitution », elle a saisi la jus- que la porte soit fermée ». tes aux droits de l’homme et les
envergure » de la Russie dans Parallèlement, un rapport bi- Le président américain n’a pas tice vendredi 26 juillet pour tentatives de déstabilisation me-
l’élection américaine de 2016, partite publié le 25 juin par la com- caché son scepticisme sur l’idée demander la levée du secret qui Lancer un signal fort nées par les médias proches du
selon les termes du rapport : que mission du renseignement du Sé- d’alerter le FBI. Dans une inter- entoure l’enquête du procureur Alors que la diplomatie française Kremlin en France.
ce soit par l’intermédiaire de nat a fait état d’efforts beaucoup view à ABC, le 12 juin, il n’a pas ex- Mueller sur l’ingérence russe. L’ex- se pose en médiatrice dans la En juin, à Osaka, Emmanuel
l’IRA, spécialisée dans la manipu- plus vastes que ceux initialement clu d’accepter une offre d’informa- posé des motifs de la requête spé- crise sur le nucléaire iranien, pour Macron affirma haut et fort son
tions sur son adversaire à la prési- cifie que les élus ont besoin d’avoir tenter de sauver l’accord de soutien aux « valeurs libérales »
dentielle de 2020, même si elle accès à ces preuves au cours de juillet 2015 après le retrait améri- remises en cause par son homo-
Donald Trump renouvelle ses attaques émane de la Russie ou de la Chine. leur examen des éventuels articles cain, et faire baisser les tensions logue russe. Le président français
« Je pense que je la prendrais, a-t-il d’impeachment, conformément dans le Golfe, la relation avec incarne toutefois aujourd’hui le
contre Baltimore et un élu noir dit. Il n’y a rien de répréhensible à aux dispositions prévues par l’ar- Moscou est essentielle. Paris vou- visage de l’Europe face à une An-
Le président américain, Donald Trump, de nouveau accusé de écouter. » Interrogé sur ces décla- ticle I de la Constitution. Comme drait lancer un signal fort en gela Merkel affaiblie et en fin de
racisme après une série d’attaques contre un élu noir et la ville de rations, le procureur Mueller s’est l’a dit Nancy Pelosi, la présidente marge du sommet du G7. mandat. « A Paris, comme à Mos-
Baltimore, s’est défendu, dimanche 28 juillet, en critiquant de plus montré sans illusions dans sa du Congrès – qui s’est défendue de Mais les ambitions du président cou, il y a une prise de conscience
belle l’opposition. « Les démocrates jouent toujours la carte du ra- réponse. « J’espère que ce n’est pas « jouer la montre » –, les démocra- dans la relation avec la Russie que l’on ne peut rester comme ça,
cisme, alors qu’ils ont en réalité fait si peu pour les formidables Afro- la nouvelle normalité, a-t-il ré- tes attendent de posséder une vont au-delà. « Nous voulons sor- et qu’il faut faire quelque chose »,
Américains de notre pays », a-t-il tweeté. La veille, le milliardaire pondu. Mais je le crains. » « main » assez « forte » pour tir de l’effet d’alignement et mar- note un diplomate tout en rappe-
s’en était pris à Elijah Cummings, représentant démocrate du Ma- Selon les sondages, l’audition de convaincre l’opinion. Selon plu- quer un décalage. C’est la vocation lant « les risques d’instrumentali-
ryland. « Le district de Cummings est un désordre dégoûtant, infesté Robert Mueller n’a pas fait sieurs élus, ils devraient décider de la diplomatie française, d’où les sation par le Kremlin » d’un rap-
de rats et autres rongeurs (…). Aucun être humain ne voudrait y vi- évoluer l’opinion de manière au début de l’automne s’ils envisa- initiatives que nous prenons prochement avec Paris. Ce
vre », avait-il déclaré. Des propos jugés « racistes » par de nombreux significative. Elle a été suivie par gent ou non de lancer la procédure comme dans la crise iranienne », d’autant plus que Moscou ne
commentateurs et élus, notamment par la chef des démocrates à 13 millions d’Américains, d’après d’impeachment. p explique une source élyséenne, connaît que le rapport de force. p
la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, native de Baltimore. l’institut Nielsen, soit moins que corine lesnes n’hésitant pas à parler « d’un cer- marc semo

Liban : un groupe de rock menacé de censure É TATS -U N IS


Départ du chef
des services
GO L FE PE RSI Q U E
Un deuxième navire
de guerre britannique
de renseignement Un deuxième vaisseau de
Mashrou Leila, qui dénonce l’homophobie, est accusé de blasphème par deux partis chrétiens Donald Trump a annoncé, guerre britannique est arrivé
dimanche 28 juillet, que le dans le golfe Persique pour
chef des services de rensei- assurer « la sécurité » des navi-
gnement américains, Dan res britanniques empruntant
beyrouth - correspondant tient des titres blasphématoires. LGBT arabe, Hamed Sinno ne tiré le post à l’origine du scandale Coats, quitterait son poste en le détroit d’Ormuz, a annoncé
Ils conditionnent sa venue dans le passe justement pas inaperçu. et a publié avec ses camarades de août et qu’il avait l’intention le ministère de la défense,

Q uoi de plus urgent dans


un pays menacé de ban-
queroute, rongé par les
inégalités, la corruption
et la pollution, que de censurer un
petit port antique, au nord de Bey-
routh, à des excuses publiques et
au retrait des chansons honnies
de son spectacle. Les défenseurs
de la liberté d’expression, mi-
En quelques heures, les réseaux
sociaux se sont enflammés. « Ce-
lui qui porte atteinte à la croix n’a
pas sa place à Jbeil » (le nom
arabe de Byblos), s’est insurgé un
scène un communiqué profes-
sant leur « respect pour toutes les
religions et leurs symboles ». Mais
ces gestes d’apaisement n’ont
pas convaincu l’archevêché de
de le remplacer par le
représentant John Ratcliffe.
M. Coats cessera le 15 août
ses fonctions en tant que
directeur du renseignement
en pleine crise des tankers
entre Londres et Téhéran.
Le destroyer HMS Duncan
œuvrera pour assurer « le pas-
sage en toute sécurité des na-
groupe de rock alternatif ? C’est la consternés, mi-révoltés, crient au cadre local du Courant patrioti- Jbeil et les Forces libanaises, national, un poste qui vires battant pavillon britan-
dernière trouvaille d’une partie retour de « l’Inquisition ». que libre, le parti du ministre des l’autre parti chrétien de la coali- supervise et coordonne les nique dans le détroit d’Ormuz
de l’élite politico-religieuse liba- affaires étrangères, Gebran Bas- tion gouvernementale, qui s’est activités de la CIA, de la NSA avec le HMS Montrose »,
naise. Alors que les finances pu- « Jbeil, citadelle de la civilisation » sil, qui a menacé d’« empêcher la joint à la cabale. et des autres services de une frégate déjà sur place,
bliques vacillent et que la princi- C’est un post sur Facebook du tenue du concert par la force ». Pour donner leur bénédiction renseignement américains. indique le ministère.
pale décharge de Beyrouth arrive leader du groupe, Hamed Sinno, « Jbeil, citadelle de la civilisation, au concert du 9 août, les censeurs Au cours de son mandat, « La liberté de navigation
à saturation, le clergé maronite et qui a déclenché mi-juillet cette n’est pas un endroit pour la per- exigent que les musiciens fassent il a régulièrement été en dans le détroit d’Ormuz est
les deux principaux partis chré- polémique estivale. En cause, un version », a vitupéré un prélat. En pénitence. Selon l’organisation désaccord avec M. Trump sur vitale non seulement pour
tiens du pays mobilisent contre photomontage où le visage de la guise de preuves à charge, les non gouvernementale Human des sujets de première impor- le Royaume-Uni, mais aussi
Mashrou Leila, formation phare Vierge est remplacé par celui de gardiens du bon goût chrétien Rights Watch, par ce diktat, tance. John Ratcliffe, qui pour- pour nos partenaires et alliés
de la scène musicale libanaise, en la chanteuse américaine Ma- brandissent deux chansons aux auquel ni le premier ministre, rait lui succéder, est un défen- internationaux », a souligné
concert le 9 août au Festival inter- donna. Venant d’un chanteur paroles supposément sacrilèges, Saad Hariri, ni le ministre de la seur absolu de Trump. Elu le ministre de la défense,
national de Byblos. lambda, cette publication Djin et Asnam. culture n’ont jugé bon de s’oppo- du Texas à la Chambre des Ben Wallace. Les tensions
Les détracteurs du groupe, célè- n’aurait peut-être jamais fait de La justice, saisie par un avocat ser, « le Liban a rejoint l’Arabie représentants, il avait déclaré ne cessent de monter dans
bre dans le monde entier pour ses bruit. Mais avec son homosexua- chrétien du motif d’atteinte aux saoudite, l’Egypte et la Jordanie », qu’il n’avait « pas vu de cette région stratégique
textes engagés dénonçant l’op- lité affichée, une audace qui l’a religions, a rapidement mis le trois pays où Mashrou Leila est preuve » d’une ingérence depuis le retrait américain,
pression et l’homophobie, pré- propulsé sans qu’il le cherche au groupe hors de cause. Pour étein- persona non grata. p de la Russie dans l’élection en mai 2018, de l’accord
tendent que son répertoire con- rang de porte-voix de la cause dre l’incendie, Hamed Sinno a re- benjamin barthe présidentielle de 2016. – (AFP.) nucléaire iranien. – (AFP.)
international | 5
0123
MARDI 30 JUILLET 2019

Le Kremlin tente
de faire taire
lacontestation à
Moscou, en vain
Les avocats de l’opposant
emprisonné Alexeï Navalny, qui a
dû être hospitalisé, s’interrogent
sur un éventuel empoisonnement
moscou - correspondant des conséquences lourdes, des
heurts isolés ont opposé les

D
eux semaines après manifestants aux policiers.
l’apparition d’un Ceux-ci ont largement fait usage
mouvement de con- de leurs matraques sur des pro-
testation à Moscou testataires pacifiques, parfois
réclamant la tenue d’élections li- simplement assis sur des bancs.
bres dans la capitale russe, l’em- Selon OVD-Info, 77 personnes Confrontation entre la police et les manifestants réclamant des élections libres, à Moscou, le 27 juillet. MAXIM SHEMETOV/REUTERS
barras des autorités est de plus auraient été battues.
en plus palpable. Après avoir Cette nouvelle manifestation,
laissé plus de 20 000 personnes dont l’ampleur semble avoir pris La manifestation autorisée du particulièrement chez des parti- quiète une partie des Russes.
manifester dans le centre de la de court les autorités, concernait 20 juillet, avec ses 20 000 partici-
Les chancelleries sans du dirigeant de l’opposition Nombre d’observateurs y voient
ville, la semaine passée, le pou- ce qui s’est imposé comme le pants, avait ainsi constitué la plus occidentales, Alexeï Navalny. Celui-ci, plutôt en un recul démocratique inédit,
voir a drastiquement durci le ton feuilleton politique de l’été en importante démonstration de retrait sur ces événements, a de mais aussi un geste de faiblesse
face aux protestataires, samedi Russie et une sérieuse épine dans force de l’opposition depuis le
Etats-Unis et Union son côté été condamné jeudi à du pouvoir. Ces derniers mois,
27 juillet, ne parvenant qu’à sus- le pied des autorités, à savoir les mouvement de protestations de européenne en tête, trente jours de prison. Dimanche plusieurs candidats pro-Poutine
citer une vague de réprobation élections à venir pour le Parle- 2011-2012 contre les fraudes aux soir, l’annonce de son transfert à ont été battus lors d’élections ré-
dans le monde. ment de la ville de Moscou. Mi- élections et le retour de Vladimir
ont dénoncé l’hôpital a suscité l’émoi : non su- gionales au profit des commu-
Au terme d’une mobilisation juillet, au terme d’une procédure Poutine à la présidence. un « usage jet aux allergies, l’avocat de 43 ans nistes et nationalistes, qui jouent
que les policiers, pourtant dé- de vérification opaque, la com- Le nombre d’arrestations re- a vu son visage gonfler et de mul- le rôle d’une opposition accepta-
ployés en masse, n’ont pas réussi mission électorale de Moscou a censées samedi constitue lui
disproportionné tiples abcès apparaître sur le cou, ble, et chaque scrutin s’appa-
à contenir avant la tombée de la exclu de ce scrutin pourtant mi- aussi un record, et les chancelle- de la force » le dos, le torse et les coudes. Ses rente de plus en plus à un mau-
nuit, 1 373 personnes ont été inter- neur une soixantaine de candi- ries occidentales, Etats-Unis et avocats et médecins personnels vais moment à passer.
pellées, selon le décompte de dats, dont la quasi-totalité des op- Union européenne en tête, ont n’ont pu le voir qu’à travers une Plus grave, ce refus de laisser les
l’ONG spécialisée OVD-Info posants indépendants, pour des dénoncé un « usage dispropor- puis le début de l’été. Toute la se- porte entrouverte, mais ceux-ci, candidats indépendants tenter
(1 074 personnes selon les autori- vices de forme ou des irrégulari- tionné de la force ». « Ces déten- maine, les autorités ont tenté, en réclamant des réponses des auto- de contester le monopole du
tés). Les premières arrestations de tés que ceux-ci estiment fabri- tions (…) portent une fois de plus coulisses, de décapiter le mouve- rités, ont dit envisager qu’une pouvoir laisse entrevoir une ra-
protestataires pacifiques sont in- qués de toutes pièces. gravement atteinte aux libertés ment et de décourager la mobili- « substance chimique inconnue dicalisation des deux côtés. « Il ne
tervenues devant la mairie, lieu fondamentales d’expression, d’as- sation. Les candidats refusés, [lui ait été administrée par] une pourra désormais plus y avoir de
de ralliement de cette manifesta- Interdits de s’enregistrer sociation et de réunion », écrivait transformés en meneurs de la personne tierce ». chefs de file de l’opposition prêts à
tion non autorisée, avant que les Malgré les nombreux éléments dimanche la porte-parole de la contestation, ont ainsi été la cible adopter une position conciliante
forces antiémeute ne dispersent apportés par ces candidats, y chef de la diplomatie euro- de différentes manœuvres d’inti- Geste de faiblesse du pouvoir vis-à-vis du pouvoir, à se mettre
une foule compacte. compris des témoignages de ci- péenne, Federica Mogherini. midation, une dizaine d’entre eux Selon le site d’information Me- d’accord avec lui », écrivait jeudi
Au lieu de déclarer forfait, toyens certifiant avoir bel et bien L’opposition, elle, oscillait entre ainsi que certains de leurs pro- duza, le Kremlin a décidé de re- matin, après une nouvelle nuit
comme c’est l’usage dans ce ballet déposé des signatures de soutien l’euphorie et la crainte. Euphorie ches ayant fait l’objet de perquisi- prendre la main cette semaine de perquisitions, le vieux routier
bien rodé que sont les manifesta- jugées fausses par la mairie, les d’avoir défié le pouvoir une jour- tions nocturnes contraires aux dans ce dossier inconfortable, et de l’opposition libérale Leonid
tions moscovites de l’opposition procédures d’appel ont été expé- née durant, sans reculer face aux règles de la police. Certains font d’en passer par la manière forte. Gozman.
libérale, les protestataires se sont diées en quelques heures ces der- charges policières ; crainte de voir l’objet de poursuites pour « en- Jusque-là, la mairie de Moscou Comme en écho, un responsa-
dispersés en plusieurs cortèges niers jours. A travers tout le pays, la répression s’accroître les jours trave au travail de la commission n’a cessé de tergiverser, embar- ble de l’opposition et élu local,
qui ont arpenté la capitale, sous les ce sont des centaines de candi- et les semaines à venir. Si la plu- électorale » lors d’un précédent rassée dès l’origine par ces élec- Dmitri Goudkov, vu précisément
yeux ébahis des touristes et des dats qui ont été interdits de s’en- part des interpellés de samedi ont rassemblement pacifique. Les tions pourtant secondaires. Si- comme l’un de ces membres de la
passants, en réclamant à grands registrer à ce scrutin du 8 sep- été relâchés, les opposants crai- services de sécurité ont par gne de l’embarras des autorités, jeune garde prêts au compromis
cris le droit de voter pour le candi- tembre, dont l’opposition, qui ne gnent que, à l’instar de ce qui avait ailleurs annoncé se joindre à l’en- aucun candidat ne s’est enregis- avec le pouvoir, écrivait de son
dat de leur choix lors des élections peut participer aux élections été fait en 2011-2012, ceux encore quête pour vérifier d’éventuels tré sous l’étiquette du parti au côté : « Sous Poutine, les élections
locales du 8 septembre. La foule a plus importantes, a fait une cible détenus ne soient condamnés contacts entre les opposants et pouvoir, Russie unie, devenue un et les commissions électorales
été évaluée entre 3 500 personnes prioritaire. pour l’exemple à de lourdes pei- des « structures étrangères ». repoussoir. sont mortes comme institutions.
par la police et jusqu’à 10 000 par L’émotion soulevée par ces re- nes de prison. Samedi matin, d’autres perqui- Reste que la décision de tenir La dernière possibilité qui restait
certains observateurs. fus a été importante pour un pays Le pouvoir russe montre de fait sitions et interpellations avaient ces élections dans la capitale à de participer de manière légale à la
Fait rare en Russie, où le moin- où les mobilisations politiques sa volonté d’en finir avec un dos- été menées de façon préventive, huis clos, sans préserver une vie politique a disparu. » p
dre geste de résistance peut avoir sont traditionnellement faibles. sier qui perturbe son action de- avant le début du rassemblement, compétition même de façade, in- benoît vitkine

Brésil : la mort d’un cacique illustre la violence envers les indigènes


Des orpailleurs clandestins sont suspectés de cette attaque sanglante commise au cœur d’une réserve protégée de l’Amapa

sao paulo - correspondante Il n’y a eu aucun témoin du teur de bossa-nova Caetano Ve- chef d’Etat semble ainsi encoura- dictature militaire (1964-1985).
drame, indique une note publiée loso, ainsi que le musicien Le- ger la déforestation stimulée par
Le président Estimés aujourd’hui à 1 350 au

L es indigènes ont parlé


d’une cinquantaine d’or-
pailleurs clandestins, ar-
més de fusils automatiques, prêts
à les massacrer au nom d’une for-
dimanche par les Wayapi. Mais le
corps du cacique a été retrouvé
avec des marques de violences
laissant imaginer un assassinat.
La rumeur fait état de coups de
nine et le rappeur Criolo ont re-
layé ces appels au secours,
exhortant les forces de l’ordre à
intervenir au plus vite.
A en croire la plupart des défen-
les orpailleurs, ainsi que les éle-
veurs et autres forestiers.
Samedi, alors que la mort du ca-
cique wayapi venait d’être confir-
mée, le chef d’Etat a insisté, me-
et chef de file
d’extrême droite
Jair Bolsonaro
Brésil et à 1 200 en Guyane fran-
çaise, la population de Wayapi ne
dépassait pas les 150 dans les an-
nées 1970. « Il est assez significatif
qu’après plus de vingt ans sans
tune aussi éphémère qu’illusoire, couteau infligés à l’homme de seurs de la cause des Indiens, cette naçant explicitement l’intégrité
répète qu’il compte conflit surgisse une invasion d’une
relatant la capture, la torture et la près de 70 ans. nouvelle intrusion de garimpeiros de la réserve des Yanomami, à la « légaliser » telle violence. Les garimpeiros se
mort d’un des leurs. Dimanche au cœur d’une réserve protégée frontière avec le Venezuela. Une sentent soutenus. C’est effrayant »,
28 juillet, après vingt-quatre heu- « Nous avons peur » n’est pas étrangère au message « terre richissime » qu’il convien-
l’orpaillage dans commente Joana Cabral de Oli-
res de tension et maints appels au Après le crime, des garimpeiros envoyé par le président de la Ré- drait d’exploiter, a-t-il dit. Et de ces réserves veira, professeure d’ethnologie à
secours lancés par la commu- – les orpailleurs clandestins sus- publique, Jair Bolsonaro. Contra- préciser : « Je suis à la recherche l’université Unicamp à Campi-
nauté wayapi de la région de pectés de cette attaque – se se- rié par la démarcation de territoi- de contacts au sein du premier nas, spécialiste des Wayapi de-
l’Amapa, à l’extrême nord du Bré- raient installés le vendredi sui- res indigènes qui, selon lui, entra- monde pour explorer ces zones en Peuple pacifique et philosophe, puis 2004.
sil et à la frontière avec la Guyane vant dans une des maisons du vent le développement économi- partenariat. » Son fils, Eduardo les indigènes vivaient en paix de- « Voilà les résultats de la politique
française, la police fédérale et le village Yvytoto, chassant ses ha- que du pays en maintenant les Bolsonaro, député, qu’il entend puis la démarcation de leur terri- de Jair Bolsonaro. Voilà le fruit du
bataillon de choc du Bope, ont bitants. Effrayées, les familles se Indiens dans des conditions « pré- nommer à l’ambassade des toire en 1996 gardant toutefois démantèlement des organismes de
lancé une opération sur le terri- seraient alors enfuies en masse, historiques », le chef de file de l’ex- Etats-Unis, devrait l’aider dans une peur panique des orpailleurs. protection de l’environnement et
toire indigène afin de mener une réclamant l’aide des autorités. trême droite brésilienne répète cette démarche. « Il y a mainte- des terres indigènes. Voilà où nous
enquête sur ces supposés crimes. « Les garimpeiros sont armés de qu’il compte « légaliser » l’or- nant un mouvement global d’in- Epidémies de rougeole en sommes », conclut aussi le séna-
Les forces de l’ordre comme la mitraillettes et nous sommes en paillage dans ces réserves. vasion de garimpeiros dans tout Dans les années 1970, 1980 et teur écologiste Randolfe Rodri-
Funai, la Fondation pour l’Indien, danger. Il faut que l’armée et la Peu importe que l’activité le Brésil. Mais jamais, jamais, 1990 les garimpeiros ont, en effet, gues. « On sait maintenant que Bol-
ont alors confirmé la mort du ca- police fédérale nous aident. S’ils draine avec elle violence, mala- nous n’aurions imaginé que cela multiplié les agressions au sein sonaro ne fera rien pour protéger
cique Emyra Wayapi, survenue le ne viennent pas, nous allons agir. die, prostitution et pollution pourrait se produire chez les de leurs aldeias (« villages ») char- ces populations. Il nous faut l’aide
mardi 23 juillet, ainsi que la pré- Nous avons peur », a imploré au mercure. Le président, comme Wayapi », souffle Dominique Til- riant avec eux de tragiques épidé- de la communauté internatio-
sence de dix à quinze orpailleurs Jawaruwa Wayapi, chef indigène, l’ensemble de son gouverne- kin Gallois, ethnologue et profes- mies de rougeole tandis que pro- nale », insiste-t-il. Contactées, les
clandestins. Dimanche, per- s’adressant au sénateur Randolfe ment, entend exploiter les riches- seure à l’université de Sao Paulo, gressait la construction de la « pe- équipes du président n’ont pas
sonne n’était encore en mesure Rodrigues, membre du parti éco- ses de l’Amazonie. Dénonçant la voyant le pays replonger trente rimetrale nord », route transama- donné suite à nos sollicitations. p
de décrire avec précision les faits. logiste, Rede. Samedi, le chan- « psychose environnementale », le ans en arrière. zonnienne bâtie lors de la claire gatinois
6|
FRANCE
0123
MARDI 30 JUILLET 2019

GOUVERNEMENT

Comment Macron prépare


une rentrée à hauts risques
Dans un contexte inflammable, le président, qui veut
désamorcer les conflits, entend jouer la carte de l’Etat protecteur

L
es vacances seront stu- toyens à la rentrée, c’est ce que j’ai cher de réactions épidermiques
dieuses », a commenté demandé au gouvernement. » « EMMANUEL MACRON ici ou là dont on ne maîtriserait
Emmanuel Macron,
samedi 27 juillet, alors
Même si l’heure de la pause
estivale a sonné, Emmanuel Ma-
PRÔNE L’INCONFORT, pas les suites. « On a des nouvelles
formes de mobilisation, ponctuel-
qu’il échangeait avec cron travaille donc à préparer SANS QUOI IL REDOUTE les, hors des clous. On l’a vu avec
des Français à Bor- une rentrée qui s’annonce « char- les “gilets jaunes” mais pas seule-
mes-les-Mimosas (Var). Installé gée », avec au programme des ré- QUE LES GENS ment. Par exemple lors des grèves
au fort de Brégançon avec son
épouse depuis à peine trois jours,
formes politiquement risquées,
comme il l’a répété à ses troupes
NE S’ENDORMENT », des correcteurs du bac », précise
un conseiller de l’exécutif.
le chef de l’Etat tient à se montrer ces derniers jours. Et si le grand COMMENTE « Nous ne reprendrons pas le
« à la tâche et vigilant ». Il rentrait débat national a permis à l’exécu- cours normal de nos vies », avait
de Tunisie, où il avait assisté aux tif de libérer les ronds-points et UN CONSEILLER lancé le chef de l’Etat, le 10 dé-
funérailles du président Béji Caïd de sauver le score de LRM aux cembre 2018, en annonçant le
Essebsi, et le 19 août, il recevra élections européennes du 26 mai, DE L’EXÉCUTIF lancement du grand débat. « Les
Vladimir Poutine dans la rési- « tout cela reste d’une grande fra- transformations en cours ne doi-
dence présidentielle d’été, à cinq gilité », commente un proche du vent pas être arrêtées », elles doi-
jours du G7 de Biarritz (Pyrénées- président. sujets sur lesquels il lui faudra vent être « poursuivies et intensi-
Atantiques). Le président de la Ré- vite être incollable. A Bercy, fiées », a-t-il conclu le 25 avril, à
publique devrait aussi assister POURSUIVRE LES RÉFORMES Bruno Le Maire cherche les l’issue de cette consultation d’un
aux cérémonies du 75e anniver- Le chef de l’Etat n’a d’ailleurs pas moyens de faire des économies genre inédit, tout en promettant au lycée où les professeurs vont à l’affût de ces « signaux faibles »
saire du Débarquement en Pro- vraiment incité ses ministres au pour le budget 2020, après que le un mandat « plus humain » et expérimenter les premières éta- qui pourraient préfigurer une
vence, à la mi-août. farniente cet été. « Vous devez gouvernement a lâché plus de « un changement de méthode très pes de la réforme du bac. Ou en- nouvelle crise. « C’est moins la ré-
Au-delà de son agenda diploma- partir en vacances la peur au ven- 17 milliards d’euros pour le pou- profond ». core le débat au Parlement sur forme des retraites qui m’inquiète
tique, Emmanuel Macron est re- tre », a-t-il lancé lors du conseil voir d’achat des Français dans la Ainsi, le gouvernement veut l’immigration qu’a promis Em- que des petits foyers qui ne de-
venu samedi, entre deux selfies des ministres du 17 juillet. Mes- foulée de la crise des « gilets jau- donner des gages. « Il y a une manuel Macron et qui doit avoir mandaient qu’à être ravivés. Par-
avec des badauds, sur la crise des sage reçu : plusieurs membres du nes » et du grand débat. réelle volonté de désamorcer les lieu au mois de septembre. tout on marche sur des braises »,
« gilets jaunes ». « Je ne pense pas gouvernement profitent de cette Christophe Castaner à l’inté- polémiques éventuelles », juge Le G7, qui doit se tenir à Biarritz lance un député de la majorité.
du tout que ce soit derrière nous », fin juillet pour avancer sur les rieur, Nicole Belloubet à la justice, Roland Lescure, député (LRM) entre le 24 et le 26 août et qui sera Cet élu s’inquiète de la fermeture
a-t-il lancé, alors que l’après-midi dossiers qui les occuperont dès la Jean-Yves Le Drian aux affaires des Français de l’étranger. Sur les consacré à la thématique des iné- de « trois trésoreries » dans sa cir-
même, la permanence perpigna- fin août. étrangères ou encore Muriel retraites, l’exécutif a retoqué la galités, « peut aussi se transfor- conscription « en plein été ! »,
naise du député (La République Cette semaine, on pourra en- Pénicaud au travail n’ont pas non demande de Bercy de faire de mer en prérentrée sociale », re- alors que les Français ont ex-
en marche, LRM) des Pyrénées- core voir la longue silhouette plus encore pris leurs quartiers nouvelles économies et préfère doute un conseiller de l’exécutif. primé durant le grand débat leur
Orientales, Romain Grau, avait d’Edouard Philippe déambuler d’été. « C’est une philosophie chez se concentrer sur la réforme Et gâcher les plans d’Emmanuel crainte de voir les services publics
été prise pour cible par des mani- à Matignon. A l’hôtel de Roque- Emmanuel Macron, c’est quasi structurelle à laquelle travaille Macron, qui y voit l’occasion de disparaître sur les territoires.
festants. « Il y a des problèmes pro- laure, Elisabeth Borne, qui vient spirituel. Il prône l’inconfort, sans Jean-Paul Delevoye depuis des réaffirmer la place de la France
fonds dans notre pays, a poursuivi de remplacer François de Rugy au quoi il redoute que les gens s’en- mois. De même, puisque Emma- dans le monde et de prendre de la « RIEN NE NOUS EST ÉPARGNÉ »
le chef de l’Etat. Il faut continuer à ministère de la transition écolo- dorment », commente un con- nuel Macron a promis de ne pas hauteur. « Tout peut s’embraser, Certains de ses collègues crai-
agir concrètement pour nos conci- gique et solidaire, potasse les seiller de l’exécutif. réduire les effectifs dans l’éduca- tout le temps », assure un proche gnent aussi les effets que pour-
Si le choix des mots du chef de tion nationale et d’embaucher du président. Le traité de libre- rait avoir la remontée de la fisca-
l’Etat a surpris, personne, dans dans la police, la justice et les échange entre l’Union euro- lité sur le gazole non routier, des-
Assurance-chômage : les décrets publiés son entourage, n’imagine pour armées, l’Etat a ramené de péenne et le Canada (CETA), que tinée à financer en partie la
autant que l’acte II du quinquen- 50 000 à 15 000 le nombre de l’Assemblée nationale a voté baisse de 5 milliards d’euros de
Les décrets relatifs à la réforme de l’assurance-chômage nat sera une promenade de santé. postes qu’il entend supprimer à une courte majorité le 23 juillet, l’impôt sur le revenu, ou encore
ont été publiés au Journal officiel du dimanche 28 juillet. « Pendant les deux premières dans la fonction publique sur le fait partie des dossiers identifiés le moindre financement des
Désormais, pour être éligible à une allocation, il faudra avoir années, on a réformé à marche quinquennat. à risque. Le 25 juillet, des agricul- chambres d’agriculture prévu
travaillé au moins six mois sur une période de vingt-quatre mois, forcée, ça a été “marche ou crève”. teurs de Haute-Saône ont érigé dans le budget 2020.
contre quatre mois au cours des vingt-huit derniers mois. Aujourd’hui, tout ce qui renvoie « TOUT PEUT S’EMBRASER » un mur devant la permanence de « Il y a beaucoup de corpora-
Les employeurs, qui se séparent de leurs salariés à un rythme vers la verticalité, l’individualisme, Pour autant, l’Elysée sait que, de la la députée (LRM) Barbara Bessot tions qui peuvent grogner et ça
très supérieur à la moyenne, verront leurs cotisations augmenter ce n’est plus possible. Mais il faut création d’un système de retraite Ballot qui a soutenu l’accord de peut s’agréger », anticipe un pilier
jusqu’à un taux de 5,05 %, au maximum – soit 0,05 point de plus, trouver un moyen de continuer à par points à l’extension de la pro- commerce avec Ottawa. « L’arri- du groupe LRM de l’Assemblée
par rapport au projet dévoilé le 18 juin par l’exécutif. Le patronat marcher », résume un proche du création médicalement assistée vée du texte au Sénat [sans doute nationale qui cite pour sa part les
est contre un tel mécanisme qui concerne sept secteurs pouvoir. (PMA) aux femmes célibataires et à l’automne] peut-être délicate », chauffeurs routiers, mécontents
d’activité. Président de la Confédération des petites et moyennes Ce sera tout l’enjeu de la ren- homosexuelles, les dossiers à ris- concède Roland Lescure. de la nouvelle réglementation
entreprises, François Asselin envisage – « si c’est possible » – trée : poursuivre les réformes, en que sont nombreux. Sans oublier Au sein de l’exécutif comme de sur les contrats courts et de la
un recours contre le texte devant le Conseil d’Etat. faisant attention à ne pas déclen- la rentrée scolaire, notamment la majorité parlementaire, on est baisse prévue du rembourse-

Budget L’objectif d’un déficit à 2,1 % encore loin Retraites Premières turbulences dès septembre
après la crise des « gilets jaunes », l’exécu- priorités affichées pour certains ministères en cours d’élaboration depuis l’automne et la CGT ont, elles aussi mais séparément, ap-
tif a décidé de lever le pied sur les économies (armées, intérieur, éducation…), l’objectif d’un 2017, la réforme des retraites entre dans une pelé à descendre dans la rue – le 21 septembre
initialement envisagées pour la seconde moi- déficit public à 2,1 % du produit intérieur brut, phase délicate. Jean-Paul Delevoye, le haut-com- pour la première et le 24 pour la seconde. La
tié du quinquennat. Les niches fiscales – ga- fixé fin juin par Bercy, n’est pas encore à portée missaire chargé de ce dossier, a dévoilé, le CFDT, pour sa part, se dit favorable au principe
zole non routier et « déduction forfaitaire spé- de main. 18 juillet, ses recommandations dont le gouver- d’une transformation systémique, tout en reje-
cifique », qui permet aux entreprises de cer- Conséquence : la sphère sociale est de nou- nement devrait s’inspirer pour bâtir le système tant une des préconisations-phares de M. Dele-
tains secteurs de payer moins de charges pa- veau dans le viseur. Parmi les pistes évoquées, universel qui remplacera les quarante-deux ré- voye : celle consistant à instaurer un « âge de
tronales – seront rabotées de 615 millions un rabot du congé parental, des indemnités gimes obligatoires existants. Un chantier à taux plein identique pour tous » (64 ans pour les
d’euros seulement en 2020, contre 1 à 1,5 mil- journalières d’arrêt maladie, voire une nouvelle hauts risques, socialement parlant, car de nom- personnes nées en 1963), qui se traduirait par
liard d’euros attendus. baisse des allocations familiales pour les plus breux assurés considèrent qu’ils vont y perdre. une minoration de la pension pour les assurés
Un temps avancée, l’idée de réaliser dès 2020 aisés – même si ce dernier dossier est de loin le En particulier les salariés des régimes spéciaux partant à la retraite avant cette borne d’âge.
des économies sur le système de retraites, plus explosif. Les allégements de cotisations et certains fonctionnaires relevant des catégo- L’exécutif a annoncé une nouvelle phase de
avant la mise en place du régime universel pro- patronales sur les hauts salaires, hérités de l’ère ries actives (aides-soignantes, etc.), qui ne pour- concertation, qui débutera à la rentrée. Les par-
mis par le chef de l’Etat, a été écartée. Enfin, l’ob- Hollande, sont aussi dans le viseur. ront plus, à terme, réclamer le versement de leur tenaires sociaux seront reçus à Matignon les 5
jectif de 50 000 suppressions de postes de fonc- Dans ce contexte, les taux d’intérêt négatifs et pension, à 52 ou à 57 ans, comme aujourd’hui. et 6 septembre. Un projet de loi devrait ensuite
tionnaires d’Etat sur le quinquennat a été aban- la croissance économique, qui pourrait rebon- Les professions libérales, elles, redoutent de voir être présenté en conseil des ministres d’ici à la
donné, pour être ramené à 15 000. dir en fin d’année, constitueront des bouffées leurs cotisations augmenter fortement. fin de l’année et soumis au Parlement au pre-
Problème : après les mesures pour le pouvoir d’oxygène bienvenues pour boucler la difficile La rentrée s’annonce donc mouvementée. Les mier semestre 2020. Le chemin à emprunter
d’achat de décembre, les baisses d’impôts an- équation budgétaire de la rentrée. p avocats manifesteront le 16 septembre. Oppo- sera long et parsemé d’embûches. p
noncées en avril, et au regard des nouvelles audrey tonnelier sées depuis le départ au projet, Force ouvrière bertrand bissuel
france | 7
0123
MARDI 30 JUILLET 2019

Procès Pastor: le condamné


attaque son avocat
Le gendre de la milliardaire monégasque assassinée
s’en prend à son défenseur, Me Eric Dupond-Moretti

D
ans une lettre adres- réclusion criminelle à perpétuité
sée au bâtonnier de
Cette initiative pour les deux assassinats. Le gen-
l’ordre des avocats de est concomitante dre d’Hélène Pastor avait aussitôt
Paris, dont dépend interjeté appel de cette condam-
Me Eric Dupond-Moretti, Woj-
à la demande nation. Il a, depuis, changé de con-
ciech Janowski conteste avoir de remise en seil et a fait appel à Me Jean-Jac-
donné mandat à son avocat pour ques Campana, du barreau de
plaider coupable au procès de l’af-
liberté déposée Marseille.
faire Pastor, en octobre 2018. Le par Wojciech
gendre de la milliardaire moné- « Vous me laissez faire »
gasque demande également la ré-
Janowski Depuis sa prison, Wojciech Ja-
trocession partielle des honorai- début juillet nowski a d’abord écrit plusieurs
res versés à Me Dupond-Moretti longues lettres à l’avocat général
– il évoque un virement bancaire Pierre Cortès qui avait requis con-
de 215 000 euros – au motif que plications alors données par Woj- tre lui, pour défendre son inno-
son avocat ne lui aurait rendu vi- ciech Janowski à cette comman- cence et surtout démentir l’aveu
site que deux fois pendant les dite : la souffrance de sa compa- fait en son nom par Me Dupond-
cinq années de détention provi- gne, Sylvia Ratkowski, face au har- Moretti. Il a ensuite adressé un
soire qui ont précédé son procès. cèlement permanent de sa mère, courrier au bâtonnier de Paris,
Le 16 octobre 2018, au terme Hélène Pastor, le cancer « lié au qui n’est pas une plainte mais
d’une audience de cinq semaines stress » que cette tension quoti- prend la forme d’une contesta-
pendant lesquelles Wojciech Ja- dienne aurait entraîné chez elle, tion d’honoraires et doit être, à ce
nowski n’avait cessé de clamer et la volonté de « sauver » sa fa- titre, instruite par l’ordre.
son innocence dans les deux mille en « réglant le problème de A l’appui de cette contestation,
crimes qui lui sont reprochés – la sa belle-mère ». « Ma seule motiva- Wojciech Janowski répète qu’il n’a
commandite de l’assassinat de sa tion, c’était l’amour pour ma pas donné son consentement à
belle-mère monégasque Hélène femme et la souffrance de mes en- son avocat, tout en reconnaissant
Pastor et celle de son chauffeur et fants », avait-il déclaré. que Me Dupond-Moretti l’a in-
majordome Mohamed Darwich à « Voilà le mobile, voilà le crime de formé de son intention de plaider
la sortie de l’hôpital de Nice le Wojciech Janowski ! La belle-mère, coupable lors d’une visite dans les
6 mai 2014 –, Me Dupond-Moretti oui, sans équivoque, avait pour- geôles du palais de justice d’Aix-
avait créé la surprise en ouvrant suivi Me Dupond-Moretti. Moha- en-Provence juste après le réqui-
sa plaidoirie par ces mots : « Woj- med Darwich, non. Je vous de- sitoire de l’avocat général. « Vous
ciech Janowski est coupable mande de condamner Wojciech Ja- me laissez faire », lui aurait dit
d’avoir commandité l’assassinat nowski pour l’assassinat de sa bel- l’avocat, en lui demandant seule-
d’Hélène Pastor. J’entends vous le-mère et de l’acquitter pour celui ment de présenter des excuses
dire pourquoi ces mots que vous de Mohamed Darwich. » dans la foulée.
attendiez de lui sortent de ma Le lendemain, juste avant que la Cette initiative de Wojciech
Emmanuel bouche. Wojciech Janowski a cour ne se retire pour délibérer, Janowski contre son ancien avo-
Macron, après voulu s’expliquer mais il n’a pas l’accusé avait présenté ses « excu- cat est concomitante de la de-
une rencontre été entendu. » ses » à sa compagne de vingt-cinq mande de mise en liberté qu’il a
promet-on dans l’entourage du avec le maire Contrairement à ce qu’il avait ans, à la fille de celle-ci, Olivia, et à déposée début juillet. Elle sera
DE LA CRÉATION D’UN premier ministre. de Bormes-les- initialement soutenu, l’avocat leur fille commune, Lara. L’aveu examinée dans les premiers jours
SYSTÈME DE RETRAITE PAR « Il nous faut convaincre que les
critiques sur notre bilan écologi-
Mimosas (Var),
le 27 juillet.
avait ensuite repris, pour les vali-
der, à la fois les aveux passés par
partiel formulé par la bouche de
Me Dupond-Moretti n’avait pas
de septembre par la chambre de
l’instruction. Le procès en appel
POINTS À L’EXTENSION que en demi-teinte ne sont pas GÉRARD JULIEN/AFP son client en garde à vue – dont convaincu la cour et les jurés de l’affaire Pastor devrait avoir
justifiées », ajoute-t-on à Mati- l’enregistrement avait été diffusé d’Aix-en-Provence qui ont con- lieu au printemps 2020. p
DE LA PMA AUX FEMMES gnon. Plusieurs projets de loi dans la salle d’audience – et les ex- damné Wojciech Janowski à la pascale robert-diard
CÉLIBATAIRES ET (énergie-climat, sur l’économie
circulaire, sur l’organisation de la
HOMOSEXUELLES, mobilité) seront examinés au
Parlement au sortir de l’été, dont
LES DOSSIERS À RISQUE
SONT NOMBREUX
l’exécutif espère qu’ils lui per-
mettront de marquer des points
sur ces thématiques. Et, de ce
Les locataires de HLM peuvent
ment de la taxe sur le gazole dont
point de vue, le changement de
ministre, pense-t-on dans l’en-
tourage du président, peut être
désormais s’échanger leurs logements
ils bénéficient. « Il ne faut pas « une opportunité ». Le dispositif a permis de réaliser 76 tractations depuis octobre 2018
donner des braises à des foyers qui En attendant que le gouverne-
pourraient vouloir reprendre », ment se retrouve au grand com-
ajoute cet élu. plet pour le conseil des ministres
Dans ce contexte inflammable,
le gouvernement veut placer la
rentrée sous le thème de l’Etat
protecteur. D’autant que les
grandes réformes de transforma-
du 21 août, Emmanuel Macron a
fait une dernière recommanda-
tion à ses troupes, avant de partir
en vacances : de la sobriété.
« Vous le savez, nous vivons une
J’ ai saisi cette opportunité
d’échanger mon logement
social ! Si je l’avais laissée
passer, j’aurais probable-
ment dû attendre des années pour
avec les barèmes réglementaires.
Puis il faut le feu vert des deux
commissions d’attribution avant
de procéder aux états des lieux de
sortie et d’entrée de chaque loca-
Un vaste brassage devient possi-
ble, à condition de parvenir à cons-
tituer un binôme dont les apparte-
ments respectifs correspondent
aux besoins de l’autre. Selon Paris
tion de l’économie ont déjà été époque où rien ne nous est disposer d’un appartement plus taire et d’organiser un double dé- Habitat, une majorité des deman-
faites (ordonnances travail, for- épargné. Ayez bien cela en tête », grand », se réjouit Julia. ménagement, le même jour. deurs (65 %) visent à s’agrandir.
mation professionnelle…). Sur la leur a lancé le président, qui les Cette mère de deux jeunes gar- Environ 150 ménages ont pro- Cette démarche responsabilise
pauvreté ou la protection de l’en- recevait le 23 juillet à l’Elysée, çons, assistante de direction de fité de ce nouveau dispositif, les locataires : à eux de s’inscrire,
fance, il prévoit de revenir sur ce quelques jours après la démis- profession, s’est installée, le lancé en octobre 2018. La bourse de rechercher les annonces, de
qui a été lancé, voire de prendre sion de François de Rugy, autour 19 juillet, dans 68 mètres carrés, d’échanges de logements (sur le prendre contact avec l’autre, d’or-
de nouvelles dispositions. Le d’un « buffet dînatoire ». Sans ho- au quatrième étage sans ascen- site Echangerhabiter. fr) a d’abord ganiser les visites réciproques
3 septembre, le Grenelle des mard au menu. p seur d’un immeuble des années réuni les douze bailleurs sociaux puis de soumettre le dossier aux
violences conjugales sera aussi virginie malingre 1960 avec une belle vue et, sur- parisiens, dont la RIVP, Paris Ha- bailleurs. « Les locataires sont
l’occasion d’annonces fortes, avec manon rescan tout, une chambre pour chaque bitat, Immobilière 3F, Elogie- amenés à dire du bien de leur loge-
enfant, dans le quartier de son Siemp, France Habitation ou CDC ment ce qui leur fait porter sur lui
choix du 13e arrondissement de Habitat, et, depuis le un autre regard », se félicite Sté-
Paris. Bonus : le loyer de 1er juillet 2019, vingt-quatre phane Bettiol, directeur général
PMA Un débat agité attendu au Parlement 660 euros charges comprises est
un peu moins élevé.
bailleurs d’Ile-de-France totali-
sant 750 000 logements. Au
adjoint de Paris Habitat. « Lors-
qu’on choisit ainsi son logement,
Son nouveau domicile, Julia l’a 1er juillet, 7 819 demandes avaient on est moins dans la plainte envers
attendu fin août au sein d’une commission « inquiète » et « triste » de ce projet de loi. A l’As- obtenu par échange avec celui de été déposées sur la plate-forme, le bailleur. On positive », observe
spéciale, puis le 24 septembre dans l’Hémicycle, semblée, la droite promet pour l’heure qu’elle ne Manuella, 58 ans, qui, elle, a été générant 5 912 contacts entre lo- Catherine Sallaz, responsable de
le projet de révision des lois de bioéthique pro- veut pas « refaire le match » du mariage pour séduite par le deux-pièces de Ju- cataires et 2 187 visites qui ont la gestion locative de l’Office dé-
met de donner du fil à retordre à la majorité. Pre- tous et que chaque député sera libre de voter en lia, 48 mètres carrés bien suffi- abouti à l’étude de 240 dossiers partemental Haute-Savoie Habi-
mier chantier sociétal du quinquennat, ouvert conscience. sants pour une personne désor- pour 76 échanges réalisés. tat qui fut précurseur, ouvrant,
autant par nécessité (les lois de bioéthique sont Mais les débats apaisés souhaités par le pre- mais seule, et plus moderne, avec dès octobre 2012, son site
révisées tous les cinq ans) que par volonté politi- mier ministre pourraient rapidement tourner terrasse et ascenseur : « Julia et Vaste brassage Echangeonsnoslogements74.fr.
que, le texte aborde une multitude de sujets, de au vinaigre, tant le sujet interroge l’identité poli- moi, on s’est tout de suite bien en- « Sur les 700 000 candidats franci- L’échange de logement social à
la congélation des gamètes à la médecine géno- tique du parti Les Républicains, en majorité con- tendues ! On était impatientes liens à l’attribution d’un logement l’initiative des locataires bouscule
mique en passant par la recherche sur les tissus tre la PMA en dépit de l’émergence d’une ving- d’avoir des nouvelles de notre de- social, 210 000 y habitent déjà et les habitudes des bailleurs des di-
embryonnaires et l’anonymat des donneurs. taine de députés pour. La République en marche mande. » L’affaire s’est conclue en demandent seulement à en chan- vers organismes – préfectures,
Mais il concentre les oppositions sur son pre- promet également une liberté de vote, après un peu moins de six mois, après ger, explique Claude Knapik, di- communes, Action Logement –
mier article, qui étend la procréation médicale- avoir cependant exclu Agnès Thill, anti-PMA ac- étude du dossier par leurs recteur du GIE Echanger Habiter ayant un droit de réservation. Il
ment assistée (PMA) aux femmes seules et aux cusée de propos homophobes, ce qu’elle con- bailleurs respectifs, la Régie im- qui gère la plate-forme. Répondre préfigure la réforme à venir qui
couples de femmes. teste. La gauche, majoritairement pour, promet mobilière de la Ville de Paris à leur attente permettrait de fluidi- envisage que ces réservataires
Une vingtaine d’associations dont La Manif d’être vigilante sur les questions d’égalité entre (RIVP) pour Julia et Paris Habitat fier la gestion très tendue de nos abandonnent à la collectivité leur
pour tous ont d’ores et déjà annoncé une mani- couples hétérosexuels et couples de femmes, pour Manuella. parcs et de gagner du temps, car pouvoir d’attribuer des loge-
festation le 6 octobre. L’Eglise catholique, par la notamment quant à la filiation. Les séances pro- Car en pareil cas, on vérifie les temps d’attente sont très longs, ments précis et l’exercent sur le
voix du président de la Conférence des évêques mettent d’être agitées. p d’abord que les ressources des soit deux ou trois ans en première flux des appartements libres. p
de France, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, se dit julie carriat deux candidats sont compatibles couronne et dix ans à Paris. » isabelle rey-lefebvre
8 | france 0123
MARDI 30 JUILLET 2019

Quand Benalla payait cash le service d’ordre de Macron


La rémunération de la sécurité rapprochée du candidat de 2017 laisse peu de traces dans les comptes de campagne

L
e 10 décembre 2016, Em-
manuel Macron réussit
« J’ai été payé,
sa démonstration de de la main
force. Le candidat à l’élec-
tion présidentielle réunit près de
à la main,
15 000 personnes porte de Ver- par Benalla,
sailles, à Paris. Ce succès est éga-
lement celui d’Alexandre
120 euros en
Benalla, tout juste nommé direc- liquide », raconte
teur de la sûreté et de la sécurité
d’En Marche !
un membre du
A l’époque, c’est un inconnu de service d’ordre
25 ans. Aujourd’hui, difficile de le
rater sur les images du meeting. Il
ouvre le chemin à Emmanuel Ma- lider l’ensemble des dépenses de
cron, bousculant parfois les mili- campagne.
tants et les photographes. Sur ces Joint par Le Monde, Alexandre
clichés, on peut aussi identifier de Benalla a démenti que des rému-
futurs piliers du SO, le service nérations aient pu être versées en
d’ordre. Comme Kamel « Gladia- liquide au sein du service d’ordre.
teur », Jamel « Judoka » ou Il a assuré que ces questions
« Tino », un professionnel basé n’étaient pas de son ressort, ren-
sur la Côte d’Azur et venu spécia- voyant aux responsables finan-
lement à Paris. Selon les informa- ciers de la campagne et du parti.
tions du Monde, la petite société Il contrôlait pourtant étroite-
parisienne Tego Sécurité a aussi ment son SO, y compris lorsqu’il y
fourni une dizaine d’hommes. était question d’argent. Ses
La présence de ces profession- échanges avec ses hommes sur la
nels n’a pourtant pas laissé messagerie WhatsApp, que Le
d’autre trace. Dans les docu- Monde a pu consulter, en témoi-
ments remis à la Commission na- gnent. Comme ce jour où un pres-
tionale des comptes de campa- tataire, lassé d’attendre un verse-
gne et des financements politi- ment, l’a réclamé directement
ques (CNCCFP), les dépenses pour aux « AG », la direction des affai-
la sécurité du meeting se limitent res générales. Alexandre Benalla
aux 16 500 euros versés à VIP Sé- avertit ses troupes : « Il y a un des
curité, un gros acteur du secteur. gars du SO qui a débarqué dans le
Selon ses factures, cette société a bureau des AG en demandant à Alexandre Benalla derrière Emmanuel Macron, lors d’un déplacement de campagne à Marseille, en novembre 2016. FRANCK BESSIERE
fourni une quarantaine d’agents être payé, c’est inadmissible, il y a
chargés du contrôle des accès du une façon de faire, tout passe par
public ou de la sécurité incendie, moi quand vous avez ce genre de sition d’une vingtaine d’hommes Darko Bulatovic n’a pas sou- cond tour de l’élection présiden-
loin du candidat lui-même. demandes (…). Je ne tolérerai en pour de gros meetings à Mar- haité répondre à nos questions,
Alexandre tielle. « Mon banquier a com-
aucun cas ce genre de pratique. » seille, puis à Bercy. « Avant, c’était assurant qu’il n’y avait « pas de Benalla devait mencé à avoir des suées », expli-
Versements intraçables Alexandre Benalla n’a signé son bénévole, on rendait service à un faille ». Tous les anciens du ser- que-t-il à Cédric O, directeur des
Des membres du SO présents ce CDD de patron du SO que le 5 dé- ami », assure-t-il. vice d’ordre interrogés évoquent
rembourser affaires générales. Le futur secré-
jour-là assurent au Monde qu’ils cembre 2016, cinq jours avant le En novembre 2016, Alexandre spontanément d’autres bizarre- les notes de frais taire d’Etat au numérique
n’étaient pas bénévoles. « J’ai été grand meeting de la porte de Ver- Benalla rencontre deux autres fu- ries, dans la gestion de leurs no- s’étonne : « Compte tenu des
payé plus tard au QG de campa- sailles. « Auparavant, il a pu parti- turs piliers du service d’ordre, tes de frais. Alexandre Benalla
en liquide à partir montants, tu seras celui qui sera
gne, de la main à la main par ciper en tant que bénévole à cer- Philippe S., un ancien militaire, et devait les leur rembourser en li- d’un compte le plus regardé par la commission
Benalla, 120 euros en liquide », ra- tains événements », explique la di- Darko Bulatovic, patron de Tego quide à partir d’un compte ban- de contrôle, donc les comptes doi-
conte l’un d’eux, affirmant avoir rection de la communication de Sécurité. Dix jours plus tard, selon caire personnel. « Il récupérait les
bancaire vent être impeccables. Or, à ce
aussi assisté à une distribution de La République en marche (LRM). Il des témoins directs, cette petite notes de frais de tout le monde, il personnel stade, le fait que tu viennes me de-
billets « pour dix gars », après un est déjà présent au cours de l’été société mobilise une équipe au envoyait une note globale à la mander une nouvelle avance
meeting à Lyon, début février. Ce et, à l’automne, il supervise les meeting de la porte de Versailles. comptabilité, et c’est lui qui nous alors qu’il reste autant d’argent à
garde du corps expérimenté a de- meetings précédant la déclara- Dans les comptes de campagne, la payait, assure un de ses anciens ont effectuées et ne sont pas obli- régulariser n’est pas de nature à
mandé à rester anonyme : « La sé- tion de candidature. première facture de Tego n’appa- proches. Et, oui, c’est arrivé que ce gés de venir sur les prochains évé- me rassurer, loin de là. »
curité est un petit milieu. » Il a en- Les moyens sont limités. Son raît qu’en février, pour une réu- soit en espèces. Parfois, on a nements. » Aujourd’hui, « il n’existe plus de
chaîné les meetings et les dépla- équipe permanente se résume à nion de campagne au Théâtre Bo- oublié de rembourser les gens. Des tensions, il y en a aussi eu frais en souffrance », nous assure
cements de décembre 2016 à un chauffeur, Gérard G., et à un bino. Elle n’a facturé que sept mis- Moi, j’ai fini par me dire “à quoi entre le patron du service d’ordre La République en marche. Les té-
mai 2017, mais la plus ancienne fi- garde du corps, Christian Guédon, sions pendant la campagne, pour bon ?”, et je me suis assis sur et celui des affaires générales. moins interrogés expliquent
che de paie qu’il peut nous pré- un ancien du GIGN, rémunéré un montant total d’environ 600 euros. » Pour rembourser ses hommes, plutôt avoir renoncé à réclamer
senter date de février, deux mois d’abord sous le statut d’autoen- 60 000 euros. Alexandre Benalla recevait régu- leur remboursement. Comme ce
après son arrivée au SO. trepreneur. En juin 2017, dans un portrait Tensions lièrement une avance de plu- bénévole actif au SO pendant
Il n’est pas le seul à raconter des « Je connaissais Alexandre de- que lui consacrait le journal serbe En pleine campagne, la question sieurs milliers d’euros sur un toute la campagne, et estimant y
scènes avec des billets qui circu- puis longtemps », explique Basile Vesti, Darko Bulatovic se targuait suscite des tensions au SO. Sur compte personnel. Il devait en- avoir laissé 700 euros : « On nous
lent au QG de campagne, pour ré- Fortunato, dit « Tino », mobilisé cependant d’avoir été très présent WhatsApp, un de ses piliers an- suite régulariser les rembourse- a expliqué que nos justificatifs
munérer des missions ou rem- porte de Versailles en décem- lors de la campagne, et ce dès le nonce par exemple avoir payé ments effectués en produisant étaient dans des cartons au QG de
bourser des notes de frais. Si les bre 2016 et à Lille en janvier 2017. départ : « Nous avons envoyé six 706 euros de sa poche en douze les justificatifs de ses hommes. campagne, et que ces cartons ont
sommes concernées sont diffici- Sa petite société, ISB, n’apparaît gars au premier meeting, puis on jours. Alexandre Benalla met en En avril 2017, il demande une été perdus lors du déménagement
les à évaluer, de tels versements pourtant dans les comptes de nous a sollicités pour le deuxième cause la lenteur des comptables, avance de 5 000 euros, selon des vers le siège du parti. C’est étrange
seraient par nature restés intraça- campagne qu’en avril : trois mis- et le troisième (…). Tego est la seule mais avertit : « Pour ceux à qui ça échanges révélés par les « Ma- que ce soit justement les cartons
bles et auraient échappé au con- sions facturées au total société en France à avoir fait toute ne convient pas, ils seront réglés cronLeaks », ces e-mails internes du SO qui aient disparu. » p
trôle de la CNCCFP, chargée de va- 9 200 euros, dont la mise à dispo- la campagne présidentielle. » de l’ensemble des missions qu’ils piratés et mis en ligne avant le se- françois krug

« Tous des cons Alexandre sois zen et fort »


Sur le téléphone que l’ex-chargé de mission disait avoir égaré, les enquêteurs ont retrouvé plusieurs messages échangés avec l’Elysée

M onsieur le Président,
hier après-midi j’ai été
invité par la Préfecture
de Police à observer de l’intérieur
la manifestation du 1er-Mai, j’ai
mission l’a ensuite transféré, peu
après 9 heures du matin, à Alexis
Kohler. Discrètement entendu
par l’Inspection générale de la
police (IGPN), les 17 et
Les données de son autre porta-
ble, le personnel, auraient été
conservées « sur une clé USB »,
ajoutait-il le 5 octobre 2018, mais
« il faut que je la trouve (…) dans
ments successifs ». Il remettait
pourtant aux enquêteurs la co-
pie imprimée du message trans-
féré le 2 mai à M. Kohler.
procès-verbal. L’examen détaillé
de la ligne livre un début de ré-
ponse. On y découvre plusieurs
messages de soutien de l’Elysée.
Ainsi, celui – supprimé mais ré-
plus… », écrit-il le 4 mai à son
complice de la Contrescarpe Vin-
cent Crase. Mais le 18 juillet dans
l’après-midi, sur le même télé-
phone, Alexandre Benalla pré-
donc été équipé d’un casque et in- 18 avril 2019 (Patrick Strzoda l’a mes affaires qui sont en Norman- « Un article va sortir » cupéré – reçu de Jean-Luc Minet, vient le directeur général de la
tégré à une équipe de policiers en été en mars), le secrétaire général die ». Lors d’un nouvel interroga- Aidés par le témoignage de ce le commandant militaire en se- gendarmerie nationale, Richard
civil et accompagné par un major de l’Elysée a montré aux enquê- toire, le 19 février 2019, l’ex-ad- dernier et les réquisitions adres- cond de la présidence de la Répu- Lizurey : « Bonjour Richard, je
de police. En fin d’après-midi nous teurs le numéro de téléphone ex- joint au chef de cabinet de l’Ely- sées par les juges à l’opérateur té- blique, au lendemain des inci- tiens à t’informer qu’un article va
nous sommes retrouvés place de péditeur du message. Il s’agit du sée expliquait que la clé « s’était léphonique, les enquêteurs ont dents du 1er-Mai : « Tous des cons sortir dans Le Monde sur le 1er-
la Contrescarpe, où la situation a « 06 » de M. Benalla, mais pas perdue dans [ses] déménage- retrouvé la trace du téléphone. Et Alexandre sois zen et fort c’est le Mai. Amitiés. Alexandre. » Ré-
plus que dégénéré, je ne me suis n’importe lequel : celui corres- découvert que le 22 juillet 2018, à patron qui décide et à 30 000 kilo- ponse du général : « Bjr Alexan-
alors pas cantonné à mon rôle pondant à son fameux portable l’issue de la première garde à vue mètres [Emmanuel Macron se dre. Comme quoi les journalistes
d’observateur (…) La scène assez « personnel » – un appareil resté de M. Benalla, le portable soi-di- trouve alors en voyage officiel en sont bien informés par nos amis…
violente a été filmée et même si on à ce jour introuvable.
« L’assertion sant « perdu » retrouve son acti- Australie] il ne décide rien te con- Amitié. Richard. » Il est 17 h 26,
ne m’identifie pas très nettement « Je l’ai perdu (…). Je ne l’ai plus de M. Benalla, vité et entre en correspondance à cernant », écrit Minet. « Merci l’information n’est pas encore
je suis reconnaissable. Cette vidéo (…). Je ne souhaite pas donner 22 h 01 avec le chef de cabinet de pour ton soutien », répond le mise en ligne, mais pour Benalla
tourne actuellement sur les ré- d’éléments sur ce téléphone », ré-
le 21 juillet 2018 : Brigitte Macron, Pierre-Olivier chargé de mission, un brin ras- c’est déjà un complot : « Le
seaux sociaux. Alexandre. » pétait M. Benalla lors de sa pre- “Cet appareil, Costa. « L’assertion de M. Benalla, suré, avant d’effacer soigneuse- Monde, ça traduit un certain état
Ce message, Alexandre Benalla mière garde à vue, le le 21 juillet 2018 : “Cet appareil, je ment cet échange. d’esprit… », écrit-il au DGGN. « Oui
dit l’avoir adressé via Telegram à 21 juillet 2018. Il s’était présenté
je l’ai perdu”, l’ai perdu”, est fausse », concluent Pendant deux mois et demi, exactement », acquiesce le patron
Emmanuel Macron dans la nuit aux policiers de la brigade de ré- est fausse », dès lors les enquêteurs. Alexandre Benalla guette la de la gendarmerie. Quatre mes-
du 1er au 2 mai 2018, soit quelques pression de la délinquance con- « Je n’ai aucune explication sur presse et les réseaux sociaux. sages supprimés, eux aussi.
heures après l’épisode de la Con- tre la personne (BRDP) avec son
concluent la discrétion entretenue sur ce té- Rien. « Profil bas ça va se calmer. ariane chemin
trescarpe. Le jeune chargé de seul téléphone professionnel. (…) les enquêteurs léphone », répond M. Kohler sur Dans un mois on n’en parle et f. k.
0123
MARDI 30 JUILLET 2019 planète | 9

Notre-Dame: une
plainte déposée
pour les risques
liés au plomb
L’association Robin des Bois, qui avait
lancé l’alerte après l’incendie, a saisi le
tribunal de grande instance de Paris,
dénonçant des « carences fautives »

T
rois mois après l’incen- « carences fautives ayant pour
die de Notre-Dame, conséquences la mise en danger
l’Agence régionale de délibérée de la personne d’autrui et
santé (ARS) d’Ile-de- la non-assistance à personne en
France, la préfecture de police et danger ». Des carences dans la
la Mairie de Paris avaient convié mise en œuvre de mesures de
la presse, le 19 juillet, à un « point protection et d’information des Sur le chantier de restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 24 juillet. RAFAEL YAGHOBZADEH/REUTERS
de situation » visant à rassurer les populations comme des tra-
Parisiens sur les risques liés à la vailleurs. « En trois mois, nous encore quelques semaines, cer- « Les autorités jouent la montre 22 avril, la concentration en
pollution au plomb. « Toutes les avons accumulé assez de preuves
« La minimisation tains ouvriers ne portaient pas car elles savent que l’empreinte plomb y a atteint 0,108 µg/m3
données que nous avons pu collec- de l’inertie des pouvoirs publics qui a été faite est de masque de protection. Le pré- de l’incendie va petit à petit (contre seulement 0,003 µg/m3
ter jusqu’ici montrent que la santé pour décider de saisir la justice », fet d’Ile-de-France, Michel Cadot, diminuer et se déplacer », estime à la station du 18e arrondisse-
de la population a été préservée », explique Jacky Bonnemains, di-
catastrophique. a suspendu jeudi les travaux à la Jacky Bonnemains. Le 19 juin, la ment). Des niveaux qu’Airparif
avait répété le directeur de l’ARS, recteur de Robin des Bois. Les précautions suite d’un rapport de l’inspection SNCF a dû fermer la station Saint- avait jusqu’ici seulement retrou-
Aurélien Rousseau. Il n’a pas con- du travail pointant des failles Michel du RER C et la nettoyer vés ponctuellement, par exem-
vaincu tout le monde. Taux « gigantesques »
qui s’imposaient béantes dans les règles de précau- après avoir constaté des ni- ple sur le site industriel de Ba-
Selon les informations du L’ARS, comme la Mairie de Paris n’ont pas tion sanitaires. veaux élevés de plomb sur une gneaux-sur-Loing, en Seine-et-
Monde, l’association Robin des et la préfecture assurent avoir Celles-ci n’étaient « pas suffi- passerelle. Selon la SNCF, les Marne (0,091 µg/m3 en 2017).
Bois a déposé une plainte contre pris les mesures adaptées et com-
été prises » samment » ni « systématiquement poussières auraient été « appor- « Ces éléments tendent à indiquer
X pour « mise en danger de la muniqué en toute « transpa- ANNIE THÉBAUD-MONNY appliquées » et « les installations tées par les semelles des chaussu- qu’il y aurait un impact de l’incen-
personne d’autrui », vendredi rence ». Ce n’est pourtant que le chercheuse de décontamination [étaient] res » des usagers. die dans la zone de retombée du
26 juillet, devant le tribunal de 29 avril que les premières consi- sous-dimensionnées », a indiqué panache, et que cette zone serait
grande instance de Paris. En gnes de prévention (nettoyage et le préfet. « La minimisation qui a Niveaux « très atypiques » relativement éloignée de Paris »,
pointe sur les dossiers de pollu- hygiène) sont diffusées aux rive- la recherche médicale. « Les taux été faite est catastrophique. Les Les particules de plomb se sont en déduit Airparif. Pour autant,
tion, l’association avait, la pre- rains. Et la cartographie des ni- retrouvés sont gigantesques. Ils précautions qui s’imposaient n’ont également déplacées dans l’air. l’ARS n’y a pas diligenté de prélè-
mière, alerté sur les risques sani- veaux de plomb, réclamée de- correspondent à ce qu’on peut voir pas été prises. Un suivi médical Airparif, l’organisme chargé de vements sur le terrain.
taires après la catastrophe. Entre puis l’incendie par l’association, sur des chantiers de dépollution de doit être mis en œuvre, et à vie car la surveillance de la qualité de Le directeur de Robin des Bois
la toiture et la flèche, près de n’a été rendue publique que le sites de recyclage de batteries ou comme pour l’amiante, les cancers l’air en Ile-de-France, n’a pas s’inquiète enfin pour la Seine, ré-
400 tonnes de plomb ont pris 18 juillet. Elle fait apparaître par de traitement de déchets électro- peuvent apparaître dix, vingt ou constaté d’augmentation de la ceptacle des poussières de plomb
feu le 15 avril et sont retombées endroits des taux très élevés. ménagers. Ils sont la marque d’une trente ans plus tard », met en concentration en plomb à Paris drainées par les eaux de pluie ou
sous forme de poussières sur le Jusqu’à 500 000 microgrammes contamination massive qui fera garde la chercheuse. après l’incendie. Mais sa seule celles utilisées par les agents mu-
site et aux alentours, sur un péri- par mètre carré sur le parvis de forcément des victimes. » Jacky Bonnemains est égale- station urbaine mesurant encore nicipaux pour nettoyer les rues.
mètre indéterminé. Notre-Dame (toujours fermé au Des niveaux supérieurs à ment préoccupé par la situation le plomb (depuis son interdic- D’autant que la station d’épura-
Or, l’exposition au plomb peut public) ou encore 20 000 µg/m2 5 000 µg/m2 ont aussi été re- des agents de la Ville de Paris qui tion dans l’essence en 2000) est tion d’Achères (Yvelines), qui
provoquer des maladies graves. Il autour de la très fréquentée fon- trouvés dans des écoles autour de balaient sans protection les rues située dans le 18e arrondisse- traite 60 % des eaux usées de
est toxique pour la reproduction, taine de la place Saint-Michel (ja- Notre-Dame. Deux établisse- autour de la cathédrale, des com- ment, au nord de la capitale. Or, l’agglomération parisienne,
considéré comme potentielle- mais fermée au public). Très au- ments du 6e arrondissement qui merçants ou des bouquinistes. lorsque la cathédrale a pris feu, le tourne au ralenti depuis un
ment cancérogène par le Centre dessus de la « valeur environne- accueillaient des enfants en cen- L’inquiétude gagne aussi les rangs vent venait de l’est, poussant le incendie (le troisième en dix-
international de recherche sur le mentale » de 5 000 µg/m2 rete- tre de loisirs pendant les vacan- des pompiers. Le collectif fédéral panache de fumée vers l’ouest, le huit mois) début juillet. Plu-
cancer, et les enfants sont particu- nue par l’ARS pour caractériser le ces ont été fermés jeudi 25 juillet CGT des services départementaux long de la Seine. sieurs tonnes de poissons morts
lièrement sensibles au risque de « bruit de fond » parisien ; une va- « par mesure de précaution » et d’incendie et de secours a écrit au Airparif a, en revanche, cons- ont été repêchées dans le fleuve
saturnisme en cas d’ingestion. leur qui ne constitue pas une « ré- pour pouvoir procéder à leur dé- commandement de la brigade des taté des niveaux « très atypi- après ce nouvel incident. « Je ne
Surtout, l’Organisation mondiale férence sanitaire », précise contamination. Un peu tard pour sapeurs-pompiers de Paris. Inti- ques » sur son site de surveillance serais pas surpris si on retrou-
de la santé précise qu’« il n’existe l’Agence. « Ça me fait bondir d’en- Annie Thébaud-Monny et Jacky tulé « Incendie de Notre-Dame, de Limay dans les Yvelines, à une vait dans quelques mois la signa-
pas de concentration de plomb tendre ça d’une institution de Bonnemains. Les deux lanceurs une opération plombée », le cour- quarantaine de kilomètres à ture de Notre-Dame jusque
dans le sang qui soit sans danger ». santé », réagit Annie Thébaud- d’alerte sont également « très in- rier vise à « connaître les mesures l’ouest de Paris, situé dans la di- dans les coquilles Saint-Jacques
Dans sa plainte, l’association re- Monny, directrice de recherches à quiets pour les travailleurs ». Sur prises pour les agents engagés ». La rection des vents pendant l’in- en baie de Seine. » p
proche aux autorités plusieurs l’Institut national de la santé et de le chantier de Notre-Dame, il y a CGT attend toujours la réponse. cendie. Dans la semaine du 15 au stéphane mandard

« On n’a pas de recommandations sanitaires dans les rues »


Si des niveaux préoccupants ont été relevés, l’absence de seuil réglementaire sur la concentration de plomb rend les estimations difficiles

Q ue sont devenues les


tonnes de plomb du toit
et de la flèche de Notre-
Dame ? Une partie a
fondu et se trouve toujours dans
Depuis la catastrophe, l’ARS a
cherché à estimer la présence de
plomb préexistante dans les rues
de la capitale. Ce matériau étant
historiquement utilisé au cœur
en 2017 et 2018 dans le cadre de ses
missions relatives au suivi des mo-
numents historiques ».
Pour la DRAC, ces études « ne
sont en aucun cas destinées à ré-
peut s’attendre dans la capitale
est réellement de cet ordre, il fau-
drait, dit-il, « dépister tous les en-
fants de Paris ».
Pourtant, c’est bien en vertu de
Les autorités
fixent une valeur
à ne pas dépasser
les de plomb par contact mains-
bouche sont fréquents.
Alors que plusieurs associations
s’inquiètent des retombées de
plomb au sol, l’ARS comme la Mai-
la cathédrale ; le reste s’est dis- de la ville pour le réseau d’adduc- pondre à des questions de santé cette valeur de 5 000 µg/m2 que de 1 000 µg/m2, rie de Paris restent sereines.
persé au gré des vents et de la gra- tion d’eau, dans l’essence et dans publique ». L’étude principale de la fermeture de deux écoles rue « Tous les indicateurs sont bons,
vité sur le sol parisien et à l’ouest les peintures, l’ARS a estimé le 2017 sur laquelle l’ARS dit s’être Saint-Benoît dans le 6e arrondis-
mais elle ne donc il n’y a pas de raison d’avoir
de la capitale, sans que personne « bruit de fond » de pollution pari- appuyée est un simple tableur. Le sement a été initialement déci- concerne que une appréciation alarmiste », as-
ne sache réellement jusqu’où, ni sienne à une concentration en fichier liste 102 prélèvements dée, jeudi 25 juillet. Peu après la sure Bruno Vincent, de l’ARS. Un
le risque encouru par les popula- plomb de l’ordre de 5 000 µg/m2. bruts réalisés dans Paris en 2017. décision, la Mairie de Paris l’a con-
les poussières constat que partage aussi la mu-
tions concernées. Seuls cinq prélèvements affi- firmé, certifiant par ailleurs en intérieur nicipalité, qui considère qu’« au
Des mesures préoccupantes « Il y a lieu de s’inquiéter » chent des taux supérieurs à qu’elle « applique ce que dit l’ARS, regard [des] critères définis par les
ont été relevées – allant jusqu’à Cette valeur, précise l’agence, ne 5 000 µg/m2 ; la moyenne se si- en collaboration avec eux ». autorités sanitaires de l’Etat, [il
1,3 million µg/m2 aux abords de correspond pas à un seuil envi- tue à 1 346 µg/m2. Selon les expli- ne déclenche aucune alerte sani- n’existe pas] pas “d’alerte” de
l’édifice – mais elles « paraissent ronnemental ou sanitaire. cations de l’ARS, celle-ci « a retenu Parcs et aires de jeu taire particulière », conclut-il. santé ». L’une comme l’autre esti-
élevées parce qu’on n’a pas de re- « Aucun expert, aucune n’agence ce qui peut paraître être un taux Dimanche, le premier adjoint L’absence de réglementation ment avoir d’ailleurs fait tout le
commandations sanitaires dans n’a dit qu’il y avait un risque ou habituel dans Paris ». d’Anne Hidalgo, Emmanuel Gré- sanitaire concerne aussi les parcs nécessaire en matière de préven-
les rues », explique Cécile Somar- qu’il n’y en avait pas au-dessus de La détermination de ce « bruit de goire, s’est fait plus précis : « Ce et aires de jeu. Seuls certains tion, de nettoyage et de conseil.
riba, coordinatrice de la plate- ce seuil », assure le directeur de ca- fond » n’est pas sans susciter d’in- sont 7 000 µg/m2 qui ont été rele- d’entre eux, proches de la cathé- Pour autant, quand l’ARS est in-
forme d’urgences sanitaires de binet du directeur général de terrogations. Pour Fabien Squi- vés dans une cour. Il y a eu un pre- drale, ont été analysés bien que terrogée sur la présence ou non
l’agence régionale de santé (ARS) l’ARS, Bruno Vincent. Ce chiffre nazi, membre de la Commission mier lavage et un deuxième relevé l’amplitude de la dissémination d’une crise sanitaire, les interlo-
d’Ile-de-France. Il n’existe aucun fait pourtant figure de référence spécialisée sur les risques liés à à 3 500 µg/m2. L’objectif que l’on se reste inconnue. Pour Jacky Bon- cuteurs préfèrent faire un pas de
seuil sanitaire pour les poussiè- pour orienter les mesures de l’environnement et qui a parti- fixe collectivement, c’est de repas- nemains, directeur de l’associa- côté : « On adapte nos mesures et
res de plomb dispersées en exté- santé mises en place par l’ARS de- cipé à l’élaboration des dernières ser sous les 1 000 µg/m2 », une va- tion Robin des Bois, « il serait de nos actions en fonction de ce qu’on
rieur sur des sols en dur. Les puis l’incendie. Dans son com- normes française sur le satur- leur indiquée par l’ARS selon l’élu. bon sens d’étudier les retombées observe. [Si] des indicateurs font
autorités sanitaires fixent bien muniqué du 18 juillet l’ARS pré- nisme, la valeur est bien trop éle- « C’est possible que l’on rouvre dans les jardins publics depuis le modifier notre appréciation de la
une valeur réglementaire à ne cise que cette valeur a été fixée à vée. Avec une référence à dans quarante-huit heures. Et square du Vert-Galant [sur l’île de situation, on adaptera à nouveau
pas dépasser de 1 000 µg/m2, partir de deux études « comman- 5 000 µg/m2, « il y a lieu de s’in- pour être complet, nous n’avions la Cité] jusqu’au bois de Boulo- nos mesures. » p
mais elle ne concerne que les ditées par la direction régionale quiéter », affirme-t-il. Si le niveau aucune obligation de fermer gne ». Car, pour les enfants, les jérémie baruch
poussières en intérieur. des affaires culturelles [DRAC] de pollution au plomb auquel on l’école. [Le taux de 7 000 µg/m2] risques d’ingestion des particu- et audrey freynet
10 |
ÉCONOMIE & ENTREPRISE
0123
MARDI 30 JUILLET 2019

La folie des taux bas ne se dément pas


Mercredi, la Fed pourrait annoncer une baisse de ses taux directeurs. La BCE agirait aussi en septembre

C
e n’est pas arrivé depuis
plus de dix ans. Mercredi Les taux de la BCE sont au plus bas Les Etats empruntent de moins en moins cher
L’institut
31 juillet, à l’issue d’une PRINCIPAUX TAUX D’INTÉRÊT DE LA BCE, EN % ÉVOLUTION DES TAUX D’EMPRUNT À 10 ANS, EN % monétaire
réunion de deux jours, la
Réserve fédérale américaine (Fed)
de l’UE souligne
pourrait baisser ses taux direc-
FRANÇAIS ALLEMAND
que son action
teurs, qui évoluent aujourd’hui
entre 2,25 % et 2,50 %. Inquiète de
3,75 Taux directeur a contribué à
Taux de dépôt
la faiblesse de l’inflation comme 3,25 1,5 1,5 créer des millions
du ralentissement de la croissance
mondiale, elle précéderait alors de
2,5
1 1
d’emplois
quelques semaines la Banque cen- 0,8 en zone euro
trale européenne (BCE). Jeudi 1,5 0,5 0,5
1,5 1 0,44
25 juillet, celle-ci a préparé les es- 0,75
prits aux nouvelles mesures de 0 0 inégalités, en contribuant à gon-
0,25 0 – 0,13 - 0,2
soutien à l’activité qu’elle devrait 0 fler les bulles immobilières ? Les
– 0,38
dévoiler en septembre. Elle pour- – 0,4 économistes sont profondément
rait notamment baisser encore divisés sur le sujet. La BCE, de son
son taux de dépôt, déjà à – 0,4 % 5 janvier 2018 29 juillet 2019 5 janvier 2018 29 juillet 2019 côté, souligne que son action a
depuis trois ans – l’équivalent Mars 2006 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 Juillet 2019 contribué à créer des millions
d’une taxe imposée sur les réser- d’emplois en zone euro, au profit
ves excédentaires des banques. Le Livret A rapporte de moins en moins L’inflation reste faible des plus fragiles.
C’est dire si l’ère des taux bas, cri- Un argument auquel les ban-
ÉVOLUTION DU TAUX DU LIVRET A, EN % ÉVOLUTION MENSUELLE DE L’INFLATION, EN %, EN ZONE EURO
tiquée par les uns, qualifiée de ques prêtent peu l’oreille, promp-
« nouvelle normalité » par les 4 tes à se plaindre des mesures de
autres, est partie pour durer. Sous l’institut de Francfort. Il est vrai
l’effet des politiques accommo- 3,50 qu’en zone euro, le taux de dépôt
dantes des banques centrales rogne leurs marges, puisqu’il taxe
– mais aussi, de la croissance et de les liquidités excédentaires qu’el-
2,2 2,3
l’inflation structurellement plus 2,5 2,1 2,1 les laissent à la BCE à court terme.
faibles qu’autrefois –, le coût des 2 2 1,9 Mais le secteur bancaire a, par
2,25 2,25
emprunts dans les économies 2 1,7 ailleurs, largement profité du re-
1,5 1,4 1,5 1,3
avancées a nettement chuté ces 1,75 1,75 1,75 1,4 1,4 démarrage du crédit et de l’activité
dernières années. 1,3 1,2 permis par le taux bas de l’établis-
1,1 1,2
1,25 1,25 sement monétaire.
1 0,75
Une aubaine pour les Etats La situation des investisseurs de
0,75
« Il s’agit d’une tendance de fond, long terme, comme les assureurs
expliquait au Monde Olivier Blan- vie et les fonds de pension, est plus
chard, ancien chef économiste du délicate. Comme les dettes d’Etat
Fonds monétaire international 1er février 1er août 1er février Janvier Juin Janvier Juin dans lesquelles ils ont l’habitude
(FMI), il y a quelques semaines. De- 2008 2015 2018 2018 2018 2019 2019 d’investir ne rapportent plus
puis le milieu des années 1980, les grand-chose, leur équilibre finan-
SOURCES : BLOOMBERG ; EUROSTAT – INFOGRAPHIE LE MONDE
taux d’intérêt sans risque, à savoir cier est fragilisé. Doivent-ils partir
ceux pour lesquels les titres sans ris- en quête de placements plus ris-
que trouvent preneurs dans les éco- qués ? La régulation limite leurs
nomies, ont chuté de près de 5 %, crise, ont pu retrouver la maîtrise pendant la crise. Revers de la mé- risent également la montée des marges de manœuvre – à juste ti-
ajusté de l’inflation. » Et cela
La France devrait de leurs finances publiques. daille : ils contribuent également à prix, si bien que les moins aisés ac- tre – car l’épargne des particuliers
brouille totalement les repères des ainsi économiser Problème : « comme le coût de la maintenir artificiellement en vie cèdent plus difficilement au mar- et futurs retraités est en jeu.
agents économiques, pour qui les dette est plus faible, les Etats sont des entreprises peu rentables, qui ché immobilier… Au sein des fonds d’investisse-
conséquences sont aussi comple-
4 milliards moins incités à sélectionner les dé- sans cela, seraient vouées à dispa- ment spéculatifs, certains ne
xes que disparates. d’euros sur penses efficaces », prévient Patrick raître. C’est ce que les économistes Les banques mécontentes s’embarrassent pas de telles pré-
Les Etats, eux, sont les grands ga- Artus, économiste chez Natixis. appellent les entreprises « zom- Lorsqu’ils épargnent, les ménages cautions. Pour offrir le rendement
gnants. Le 4 juillet, le Trésor fran-
la charge de Toute la question est de savoir si bies », qui limitent le dynamisme sont en revanche plutôt perdants : exigé par leurs clients, ils cher-
çais a ainsi emprunté près de la dette en 2020, les gouvernements profitent des de la reprise. la rémunération de leurs bas de chent des produits financiers tou-
5 milliards d’euros sur dix ans à un taux bas pour privilégier les inves- Et les ménages ? Tout dépend de laine a fondu. Le livret A ne rap- jours plus exotiques. Et parfois
taux négatif (– 0,13 %) pour la pre-
selon la Cour tissements qui gonfleront la crois- leur situation financière et de leur porte ainsi plus que 0,75 % (contre dangereux. « Les taux bas ont
mière fois de son histoire. Cela si- des comptes sance future (infrastructures, patrimoine. A première vue, ceux 3,5 % en 2008), tandis que le rende- cassé le baromètre du risque et
gnifie que des investisseurs prêts à transition écologique, etc.) ou qui empruntent sont gagnants. En ment moyen de l’assurance-vie en poussent certains à acheter un peu
tout pour trouver un placement pour payer des dépenses couran- juin, le taux d’intérêt moyen des euros est tombé à 1,8 % en 2018, n’importe quoi, tant que ça rap-
sûr ont accepté de perdre un peu comptes, la France devrait ainsi tes, à l’intérêt limité. « D’où l’im- prêts immobiliers en France est avant impôt. Ces placements ne porte », résume un investisseur
d’argent en achetant des obliga- économiser 4 milliards d’euros portance d’évaluer les politiques ainsi tombé à 1,25 %, hors assu- protègent donc plus beaucoup parisien. Au risque que cela con-
tions tricolores. Et la France n’est sur la charge de la dette en 2020, publiques », ajoute M. Artus. rance, selon l’observatoire men- contre l’inflation, ressortie à 1,3 % tribue à la formation de bulles
pas la seule dans ce cas : en Allema- par rapport à ses prévisions initia- De même, les taux bas facilitent suel Crédit Logement CSA. Un plus en juin dans la zone euro. spéculatives échappant à la vigi-
gne, les taux à dix ans sont néga- les. Le Portugal et l’Espagne, qui l’obtention de crédits pour les bas historique, au grand profit des Dès lors, les taux bas lèsent-ils lance des spéculateurs, et aux
tifs depuis de longs mois déjà. empruntent désormais respecti- PME, en particulier dans les pays particuliers aspirant à la propriété. les plus riches, dont la propension conséquences potentiellement
Pour les finances publiques, c’est vement à 0,44 % et 0,35 % sur dix du sud de la zone euro, où ils Mais dans certaines grandes vil- à épargner est plus élevée ? Ou ac- ravageuses. p
une aubaine. Selon la Cour des ans, contre plus de 7 % pendant la avaient beaucoup trop grimpé les, comme Paris, les taux bas favo- centuent-ils le creusement des marie charrel

La guerre commerciale va-t-elle se muer en guerre des monnaies ?


Les Etats-Unis pourraient intervenir sur le marché des changes pour affaiblir le dollar et soutenir leurs exportateurs

L orsqu’il ne s’en prend pas au


premier ministre suédois, à
la taxe française sur les
géants du numérique (GAFA) ou
aux vins de l’Hexagone, le prési-
la guerre commerciale ne se dou-
ble d’une guerre des monnaies.
Pour rappel, celle-ci a lieu lors-
qu’un ou plusieurs Etats inter-
viennent unilatéralement sur les
En revanche, elles ont lancé des
programmes massifs de rachats
de dettes publiques et privées (le
quantitative easing en anglais, ou
QE) visant à lutter contre le risque
Pour en freiner le cours, le Trésor
américain pourrait être tenté de
piocher dans ses 123 milliards de
dollars (110 milliards d’euros) de
réserves de devises, pour l’essen-
élevés. Pourrait-il mettre la Fed au
pas du politique ? Celle-ci perdrait
alors en crédibilité, au risque de
déstabiliser les marchés.
A moins qu’elle ne décide elle-
LES CHIFFRES

dent américain, Donald Trump, marchés des changes pour affai- déflationniste. Même si ce n’était tiel détenues par son Fonds de sta- même de soutenir le Trésor, bri- 123 MILLIARDS
accuse ses partenaires de manipu- blir le cours de leur devise, dans pas l’objectif affiché, ces rachats bilisation des changes. Mais cela sant sans concertation l’accord de C’est le montant, en dollars
ler leur devise. « La Chine et l’Eu- l’espoir de donner un coup de ont eu pour effet secondaire de ti- pèse peu au regard des 3 000 mil- non-intervention conclu avec les (110 milliards d’euros), des ré-
rope se livrent à de grandes mani- fouet à leurs exportations. rer vers le bas le cours de l’euro et liards de dollars de réserves dont autres banques centrales. Par serves officielles de change dont
pulations monétaires et injectent Depuis trente ans, les dernières du yen. On ne peut donc pas parler dispose la Chine. En outre, il exemple, en imprimant massive- dispose le Trésor américain.
de l’argent dans leur système pour grandes actions sur les changes de guerre monétaire stricto s’échange chaque jour l’équivalent ment de nouveaux dollars, pour Une goutte d’eau, au regard
concurrencer les Etats-Unis, accu- ont, à l’inverse, été menées de ma- sensu… Mais plutôt, de « guerre de 5 000 milliards de dollars sur le en faire baisser le cours. « Mais les de celles détenues par la Chine
sait-il sur Twitter, le 3 juillet. Nous nière concertée. Comme en 2011, froide des monnaies », estime Joa- marché mondial des changes, soit autres continents ne manque- (3 000 milliards de dollars).
devrions répondre, ou continuer lorsque les principales banques chim Fels, conseiller économique cinq fois plus qu’en 1995… « Toute raient pas de réagir, ce qui limite-
d’être les imbéciles assis poliment centrales ont agi ensemble pour mondial de Pimco. tentative d’action unilatérale du rait l’effet d’une telle mesure », re-
et regardant les autres pays jouer éviter l’effondrement du yen Trésor américain sur les devises se- marque encore Paul Ashworth. Au 5 000 MILLIARDS
leur jeu – et ils le font depuis des an- après le tsunami de Fukushima. La Fed agace Donald Trump rait donc vouée à l’échec, à moins risque d’entraîner le monde dans C’est le montant, en dollars
nées ! » Jeudi 25 juillet, lors de sa En 1995, la Réserve fédérale (Fed), Donald Trump pourrait-il ré- qu’il puisse compter sur l’aide de la une spirale d’où personne ne sor- (4 500 milliards d’euros), des
conférence de presse, le président le Trésor américain, les instituts chauffer celle-ci ? Peut-être bien. Fed », juge Paul Ashworth, de Capi- tirait gagnant. échanges réalisés chaque jour
de la Banque centrale européenne monétaires d’Europe et celui du Selon le Fonds monétaire interna- tal Economics, dans une note. En outre, si le dollar faible dope- sur les marchés de devises.
(BCE) Mario Draghi lui a répondu Japon s’étaient aussi accordés tional (FMI), le taux de change ef- Problème : celle-ci n’obéit pas rait la compétitivité des produits En 1995, ils dépassaient à peine
laconiquement, en rappelant que pour soutenir le dollar face au yen fectif du dollar est aujourd’hui su- aux ordres de Washington. Elle américains, il se traduirait égale- les 1 000 milliards quotidiens.
son institution « n’a pas d’objectif et au deutsche mark. révalué de 6 % à 12 %, principale- agit dans le seul cadre de son man- ment par une flambée des prix des
de change ». Depuis 2011, seule la Banque po- ment du fait de la croissance dyna- dat, à savoir rechercher le plein- produits importés, au détriment
Face aux attaques répétées de pulaire de Chine (PBoC) a dévalué mique des Etats-Unis. En effet, emploi et maintenir l’inflation du pouvoir d’achat des consom- 61,8 %
Trump, investisseurs et analystes, le cours du yuan, en 2015 puis celle-ci attire massivement les in- autour de 2 %. Une indépendance mateurs. Selon Capital Econo- C’est la part des réserves des
dont ceux de Goldman Sachs, ING, en 2016. La BCE et la Banque du Ja- vestisseurs de la planète sur le sol qui agace Donald Trump, con- mics, l’économie américaine se- banques centrales de la planète
Pimco et Citigroup, sont de plus pon, elles, ne sont plus interve- américain, ce qui pousse mécani- vaincu que l’institution monétaire rait globalement perdante. p détenues en dollars, sous forme
en plus nombreux à redouter que nues directement sur les changes. quement le billet vert à la hausse. maintient des taux directeurs trop m. c. de bons du Trésor américain.
économie & entreprise | 11
0123
MARDI 30 JUILLET 2019

Rome donne son feu vert au tunnel Lyon-Turin


Opposé au projet, mais affaibli, le M5S a dû accepter cette décision qui crée de fortes tensions politiques

rome - correspondant tien au projet de 40 % à 55 % chan- d’accepter ce nouveau reniement. pourquoi les amis du M5S conti- res. Les plus anciens sympathi-
Depuis geait en effet les termes de l’équa- Au risque de perdre encore un nuent à dire non à tout… » sants du mouvement se souvien-

L’
accord est arrivé à la son entrée tion, et justifiait ce revirement. peu plus leur âme. Du côté du M5S, en revanche, le nent aussi que la première réu-
dernière minute, dans Cette prise de position a aussitôt Pour la Ligue de Matteo Salvini projet de tunnel Lyon-Turin est nion du groupe des amis de
la soirée du vendredi
en fonctions, provoqué la fureur du M5S, viscé- (extrême droite), l’autre compo- beaucoup plus qu’un simple Beppe Grillo (fondateur du M5S)
26 juillet, et de la façon le gouvernement ralement opposé au projet, qui a sante du gouvernement, le tunnel chantier. C’est le symbole même s’était déroulée à Turin en 2005, et
la plus discrète possible. Par un même boycotté l’intervention du Lyon-Turin n’a jamais été une de ces grands travaux inutiles, qui s’était conclue par la participation
simple courrier à l’INEA – l’agence
italien avait tout président du conseil au Sénat, préoccupation centrale. Depuis ne servent qu’à enrichir les bu- à une manifestation « No-TAV ».
bruxelloise gérant les program- mis en œuvre jeudi après-midi. Mais au-delà des l’origine, le parti s’est déclaré en reaux d’études et les partis politi- La nouvelle de cette reculade n’a
mes d’investissements euro- protestations, des happenings et faveur du chantier, comme de ques, à coups de dessous-de-table. pas tardé à provoquer la fureur de
péens dans les transports – signé
pour gagner des hauts cris, la formation pro- tous les grands équipements, la base du mouvement, particu-
par un responsable technique, du temps testataire dirigée par Luigi Di mais jusqu’en mai, il n’était pas Le souvenir de Beppe Grillo lièrement dans le Piémont, prin-
sans même le paraphe du minis- Maio est aujourd’hui si affaiblie aux commandes de la région, et De plus, cette formation antisys- cipale région concernée, où plu-
tre italien des transports et des in- qu’elle n’est même plus en état de considérait ce projet comme tème défendait encore, il y a peu, sieurs responsables M5S ont ap-
frastructures Danilo Toninelli sivement prétendu que tout de- peser sur l’action du gouverne- moins stratégique que d’autres, une écologie intransigeante, et re- pelé à tourner le dos à la direction
(Mouvement 5 étoiles, M5S, anti- vait être remis à plat, puis com- ment auquel elle participe. notamment ceux concernant ses vendiquait pour horizon une de Luigi Di Maio, pour rompre
système), depuis toujours hostile mandé une « analyse coûts-béné- Les élus M5S ont annoncé qu’ils deux principaux fiefs électoraux, « décroissance heureuse » parfai- avec la Ligue.
à ce chantier, Rome s’est résolue à fices » très défavorable au projet, allaient déposer une motion au la Lombardie et la Vénétie. C’est tement inconciliable avec ce C’est là que se sont retrouvés, sa-
donner officiellement son feu et enfin proposé à la France – sans Sénat, sans illusions sur le résul- pourquoi il avait accepté, comme genre de travaux d’infrastructu- medi, environ 5 000 militants
vert à la poursuite des travaux sur succès – une nouvelle concerta- tat de cette démarche – le vote de- un mal nécessaire, que la remise à No-TAV, pour une manifestation
le projet de liaison à grande vi- tion, assurant qu’en l’état, le tun- vrait se tenir le 6 ou le 7 août –, et plat du chantier figure noir sur pacifique devant le site de Chio-
tesse (TAV) reliant Turin à Lyon. nel Lyon-Turin ne se ferait pas. les déçus de la ligne incarnée par blanc dans le « contrat de gouver- monte, dans le val de Suse, où se
Grâce à cet accord in extremis, Mais cette fois, il était à court Luigi Di Maio sont de moins en nement » conclu entre les deux Pour le M5S, déroulent les travaux côté italien.
qui devait intervenir avant ven- d’expédients. moins discrets. partis, en mai 2018. Après dispersion du cortège, quel-
dredi soir sous peine de remettre Mais au fond, depuis le désastre Mais au fil des mois, la mauvaise
ce projet est ques militants plus radicaux ont
en cause une partie des finance- Désastre électoral du 26 mai électoral du 26 mai (17 % à l’élec- humeur des milieux d’affaires du le symbole de ces jeté pierres et pétards en direc-
ments européens, les appels d’of- Le président du conseil italien, tion européenne, soit moins de la nord du pays, ulcérés de l’alliance tion du chantier. La police a an-
fres concernant la part italienne Giuseppe Conte, avait préparé le moitié du résultat de la Ligue, et de la Ligue avec le M5S et inquiets
grands travaux noncé des poursuites contre une
du chantier pourront donc sui- terrain à cette volte-face, mardi seulement 12 % lors des régiona- de la ligne économique défendue inutiles, qui ne cinquantaine d’entre eux, tandis
vre leur cours. 23 juillet, en déclarant qu’il fallait les en Piémont qui se déroulaient par le gouvernement, l’a con- que le dirigeant historique du
Depuis son entrée en fonctions, renoncer au blocage du chantier, le même jour), les dirigeants du vaincu d’augmenter la pression
servent qu’à mouvement No-TAV, Alberto Pe-
en juin 2018, le gouvernement ita- parce que « ne pas le faire coûte- M5S savent que la partie est per- sur son partenaire de coalition. enrichir bureaux rino, tonnait devant les micros :
lien, profondément divisé sur la rait beaucoup plus cher que le ter- due, et que s’ils veulent encore Mercredi soir dans un direct Face- « Les 5 étoiles nous ont vendus,
question, avait tout mis en œuvre miner ». Selon lui, la décision rester au pouvoir quelques mois, book, Matteo Salvini lançait à ses
d’études et partis comme tous les autres ! » p
pour gagner du temps. Il a succes- européenne de porter son sou- ils n’ont pas d’autre choix que partisans : « Je ne comprends pas politiques jérôme gautheret

Responsabilité sociale : Berlin envisage AV I AT I O N


Le bénéfice net
de Ryanair
Grosse commande
en vue pour Airbus
L’avionneur Airbus est pro-
décroche de 21 % che de la conclusion d’un

de mettre au pas les groupes allemands Lundi 29 juillet, Ryanair


a annoncé un bénéfice net
de 243 millions d’euros au
contrat avec Air France por-
tant sur des dizaines d’avions
de la famille A320 Neo et
premier trimestre de son des A220, et représentant des
Une loi pourrait contraindre les entreprises à davantage de responsabilité éthique à l’étranger exercice comptable 2019- milliards de dollars, la com-
2020, en recul de 21 %, en rai- pagnie aérienne désirant re-
son d’une baisse des prix des nouveler sa flotte moyen-
berlin - correspondance s’inspirant de dispositifs récem- noncer l’inaction des plus gran- employeurs. Dans la foulée, le pa- billets d’avion, d’un kérosène courrier, ont indiqué des
ment introduits en France et au des chaînes allemandes de super- tron des patrons appelait Berlin à plus cher et d’une hausse sources industrielles à Reu-

C ela aura été laborieux,


mais le gouvernement al-
lemand vient de franchir
une nouvelle étape dans son pro-
jet visant à inciter les entreprises à
Royaume-Uni. « Si les engage-
ments volontaires ne suffisent pas,
alors le gouvernement allemand
introduira des mesures législati-
ves », a prévenu Gerd Müller, le mi-
marchés – les Aldi, Lidl et autres
Rewe – en matière de droits des
travailleurs, des femmes ou des
petits fournisseurs dans leurs
chaînes d’approvisionnement
« renoncer à ces absurdités ».
Et Ingo Kramer s’est trouvé des
alliés de poids au gouvernement.
Des mois durant, la chancellerie
et le ministère de l’économie ont
des coûts de personnel.
Le groupe aérien irlandais
a pourtant enregistré une
hausse de 11 % de son trafic
passagers, à 42 millions de
ters. Selon le JDD du
28 juillet, Air France com-
manderait une soixantaine
d’A220 à Airbus. Cette com-
mande devrait être à l’ordre
plus de vigilance en matière de nistre du développement. mondialisées. « La souffrance, cherché à assouplir les critères de voyageurs, et de son chiffre du jour, mardi, du conseil
droits humains, voire à les y con- l’exploitation et la discrimination responsabilité sociale et environ- d’affaires à 2,31 milliards d’administration d’Air
traindre si nécessaire. Mandaté Colère du patron des patrons font partie du quotidien dans les nementale définis dans le Plan d’euros. – (AFP.) France-KLM. – (Reuters.)
par Berlin, un consortium privé Alors qu’en France, l’Assemblée chaînes logistiques des supermar- d’action national, afin de permet-
dirigé par le cabinet d’audit EY a nationale adoptait dès fé- chés allemands », avait dénoncé tre à un plus grand nombre d’en-
commencé, lundi 29 juillet, à en- vrier 2017 une loi sur le devoir de Oxfam. treprises de réussir le test – et
voyer des questionnaires à vigilance des sociétés mères, l’Al- Il est encore trop tôt pour dire si d’éviter ainsi de voter une nou-
1 800 entreprises allemandes de lemagne continue de privilégier le tour de vis envisagé par le gou- velle loi en 2020. Le bras de fer en-
plus de 500 salariés, à propos des jusqu’à présent la voie de l’auto- vernement deviendra réalité. tre les différents ministères im-
contrôles qu’elles ont mis en discipline. Lancé par le gouverne- Mais le patronat est déjà monté pliqués dans le projet a retardé de
œuvre pour garantir le respect des ment en décembre 2016, le Plan au créneau. « Les chefs d’entreprise plusieurs mois l’envoi des ques-
droits de l’homme chez leurs four- d’action national pour l’écono- doivent être personnellement res- tionnaires.
nisseurs, sous-traitants et filiales mie et les droits de l’homme, dont ponsables de quelque chose qu’ils La méthodologie de compromis
à l’étranger. Les destinataires du font partie les questionnaires, en ne peuvent pas influencer dans no- finalement adoptée à la mi-juillet
questionnaire, long de 30 pages, est encore à la phase exploratoire. tre monde globalisé », tempêtait par le gouvernement reconnaît
ont été choisis de manière à bâtir Mais une succession d’enquêtes en avril Ingo Kramer, président une catégorie intermédiaire d’en-
un échantillon représentatif des a mis en lumière la passivité, en du BDA, l’association fédérale des treprises qui se sont dotées d’un
quelque 7 100 sociétés allemandes l’absence de contrôles des autori- « plan concret » de mise en con-
répondant à ce critère de taille. tés publiques, des multinationa- formité d’ici à fin 2020. Les orga-
En fonction des résultats de l’en- les allemandes face à de graves nisations de défense, très criti-
quête, attendus au plus tard pour violations de droits de l’homme à
Début juillet, ques, ont aussitôt estimé que le
l’été 2020, le gouvernement avi- l’étranger. En juin 2017, un rap- Oxfam a épinglé projet était « édulcoré ».
sera. Si plus de la moitié des entre- port des organisations non gou- Pourtant, après plusieurs mois
prises sondées se montrent suffi- vernementales Germanwatch et
des chaînes de débat, certaines sociétés ont
samment attentives en matière de Misereor épinglait, entre autres, comme Aldi fini par se convertir aux vertus
droits sociaux et environnemen- Siemens, l’énergéticien EnBW ou d’une loi. C’est le cas de Daimler,
taux chez leurs partenaires com- encore KfW, une banque publique
et Lidl en matière notamment. « Pour les entrepri-
merciaux dans les pays en déve- d’investissement, pour leur man- de droits ses, la clarté juridique est toujours
loppement, alors Berlin ne chan- que de responsabilité sociale et avantageuse, indiquait en mai le
gera pas la législation actuelle. environnementale dans divers
des travailleurs, constructeur automobile. Une ré-
Mais, dans le cas contraire, le gou- projets au Honduras, en Colom- des femmes glementation pourrait créer des
vernement d’Angela Merkel s’est bie, au Mexique ou au Kenya. normes acceptées uniformément
d’ores et déjà engagé à présenter Début juillet, c’était au tour de
et des petits à l’échelle internationale. » p
un projet de loi contraignant, l’ONG britannique Oxfam de dé- fournisseurs jean-michel hauteville
12 | 0123
MARDI 30 JUILLET 2019

Egan Bernal,
l’enfance d’un chef
Le Colombien de 22 ans, formé au vélo en
Italie, a conquis son premier Tour de France
avec maturité et confiance en lui

sur le Tour, Egan Bernal rend le


PORTRAIT vélo de course à son entraîneur.

I
l y a six ans aujourd’hui, Il ne lui servira plus, dit-il.
quand la Colombie s’eni- « J’étais convaincu que les études
vrait de la deuxième place restaient la meilleure voie pour
sur le Tour de France d’un réussir, même si mes parents, à
prodige nommé Nairo Quintana, ce stade, insistaient pour que je
Egan Bernal s’asseyait sur les continue. » L’entraîneur, Pablo
bancs de l’université de la Sa- Mazuera, laisse l’aspirant journa-
bana, près de Bogota, et lisait liste s’entêter. Le vélo prend la
l’écrivain et journaliste polonais poussière mais attend Egan
Ryszard Kapuscinski. Il n’y avait à Bernal. Six mois passent. L’hiver,
l’horizon que la barbe poivre et Pablo Mazuera revient. « Il m’a
sel du professeur Jairo Valder- persuadé : “Attends un an de plus,
rama, qui lui transmettait il y a les Jeux olympiques de la
l’amour de la langue et les rudi- jeunesse, le championnat du
ments du journalisme, auquel il monde de VTT. Si tu vois que tu
se destinait par sécurité. n’es pas fait pour ça, je t’aiderai à
Nairo Quintana, lointain héri- payer l’université.” J’ai dit : “O.-K.,
tier des escarabajos (« scara- encore un an.” Et voilà. »
bées ») des années 1980, venait de Et voilà. Egan Arley Bernal
remettre la Colombie sur la carte Gomez finit deuxième du
du cyclisme mondial, deux mois championnat du monde junior
après la deuxième place de Rigo- de VTT, en Norvège. Nouveau
berto Uran sur le Tour d’Italie. podium l’année suivante.
L’un ou l’autre serait forcément, En 2016, il intègre une équipe
un jour, le premier Sud-Améri- professionnelle italienne, puis
cain vainqueur du Tour de France. en 2018, l’équipe britannique
A l’été 2013, Egan Bernal quittait Sky, aujourd’hui Ineos. Ce
le cyclisme à regret. Il avait été 28 juillet 2019, il devient à 22 ans,
l’aiguillon de son enfance et un 6 mois et 15 jours, le plus jeune
lien avec son père, amateur de vainqueur du Tour de France
bon niveau. Egan et German Ber- depuis 1909, et la victoire du
nal avaient roulé ensemble Luxembourgeois François Faber,
autour de Zipaquira, une grande ainsi que le premier Colombien à
ville à 40 kilomètres de Bogota, rallier les Champs-Elysées vêtu
dès lors qu’Egan avait eu 8 ans. Pas du maillot jaune, avec cinq mi-
trop tôt, car les routes colombien- nutes d’avance sur ses compa-
nes sont dangereuses pour les cy- triotes Rigoberto Uran et Nairo
clistes et German avait surtout re- Quintana (7e et 8e).
tenu du cyclisme qu’il était une
école de souffrance, et peu de pè- Légende en lettres d’or
res souhaitent cela pour leur fils. La Colombie, où l’on va à vélo
« Pendant deux ou trois ans, ce comme l’on apprend à marcher,
fut difficile. A la maison, ma mère moyen de déplacement, donc de Egan Bernal, le
m’encourageait et mon père me re- subsistance, écrit aujourd’hui en 23 juin, en Suisse.
tenait, racontait Egan Bernal au lettres d’or la légende d’Egan – son DOMINIC STEINMANN
Monde un mois avant de rempor- nom de famille est devenu acces- POUR « LE MONDE »
ter le Tour de France. A un mo- soire. Le journal El Espectador dé-
ment, j’ai dit “basta” : désormais, je voile ainsi que le prénom, peu
dois montrer à mon père ce que je commun, fut choisi par le méde- Son lien avec la légende colom- Alberati, renseigné par un diri- qui sidèrent, à seulement 22 ans.
vaux. On est allés ensemble faire cin de famille qui apprit sa gros- bienne est cette montée d’une geant du cyclisme colombien. Il
« C’est un leader Ses lunettes de moto-cross, en
un col de 9 km et je me suis mis à sesse à Flor Gomez. Elle n’aimait heure vers le village de Pacho, un l’avait emmené voir la mer. Ber- naturel, le type course, dissimulent un regard dé-
bloc dès le bas. Je l’ai lâché. Il a vu pas Egan, qui sonnait mal avec col de 23 kilomètres à 6 % de nal avait pris, dit Alberati, le pre- terminé, bien qu’il ait vacillé de-
que j’avais la grinta. J’avais 12 ans. » Bernal, le nom de famille du père, pente moyenne. De sa maison de mier bain de sa vie au Lido
de gars pour vant la presse internationale lors-
Quatre ans plus tard, pourtant, mais elle avait obtempéré. On ra- Zipaquira, il passe de 2 650 mè- Azzurro, plage cauchemardesque qui tu as envie qu’il fallut, à l’orée du Tour, s’ex-
quand Nairo Quintana s’illustre conte aussi l’accouchement mou- tres à 3 200 mètres d’altitude, de Catane, entre le port industriel primer en anglais. « Il fait bien
vementé de sa mère, qui perdit les bien au-dessus des cols routiers et l’aéroport. En septembre, il
de rouler, plus que son âge, dit son équipier
eaux sur la chaise où, un à un, elle des Alpes comme l’Iseran ou le l’avait présenté à l’arrivée d’une de te mettre Luke Rowe. C’est un leader naturel,
triait avec un œil de diamantaire Galibier, où il a construit son suc- course en Lombardie, à Gianni le type de gars pour qui tu as envie
LES DATES les œillets destinés à l’export. On cès dans le Tour. « Chaque fois, Savio, manageur de l’équipe de
à plat ventre » de rouler, de te mettre à plat ven-
l’emmena d’urgence à Bogota, car avant de rentrer en Europe, c’est là deuxième division Androni-Gio- LUC ROWE tre. C’est une teigne, il a ça en lui,
le centre de santé local fonction- que je fais mon test. Cette ascen- cattoli, grand connaisseur de la coéquipier d’Egan Bernal comme “Froomey” ; ces leaders
nait en service réduit, et il fallut sion m’a beaucoup aidé et, chaque scène colombienne et maqui- naturels qui, dans le car, n’ont
1997 payer 80 000 pesos (environ fois que je la grimpe, ma foi en gnon moustachu du cyclisme ita- qu’une envie, aller arracher les
Naissance le 13 janvier à Bogota. 22 euros) un taxi pour une heure moi augmente. Chaque longue as- lien. « J’avais dit à Alberati que Tour de France, dans les Pyrénées jambes des adversaires. »
de route, car aucune ambulance cension de ce Tour, c’était comme j’avais de la place pour un grim- puis dans les Alpes. L’Italie lui Le maillot jaune l’habitait de-
n’était disponible. grimper vers Pacho. » peur dans mon effectif, raconte Sa- manque, surtout les glaces et le puis sa chute avant le Tour d’Italie,
2013 Tout récit de vie d’un cycliste vio. Il me dit : “Il est là, ton grim- Nutella, mais il rentre plus volon- qui l’avait privé de Giro et se révé-
Entame des études colombien raconte qu’il a Première chute, en Sicile peur.” Je me retourne, et je vois Ber- tiers en Colombie entre deux ob- lait une aubaine pour l’équipe
de journalisme. échappé de peu à la mort et qu’il Samedi à Val-Thorens, lorsqu’il a nal. On a eu ce dialogue : jectifs. « Là-bas, il a tout ce qu’il Ineos. Il n’était pas encore intro-
grimpait un col andin au petit dé- montré à la presse son nez “Mais c’est un enfant ! veut pour l’entraînement, dit son nisé coleader, mais se savait déjà
jeuner, avec l’espoir qu’il sorti- pointu et ses oreilles décollées, il – Ecoute, quand tu auras vu le entraîneur Xabier Artetxe. Du capable de devancer Geraint Tho-
2014 rait sa famille du dénuement. Il est resté froid aux incantations test d’effort de cet enfant, tu me plat pour s’exercer au contre-la- mas et le laissait percevoir, avec ce
Se consacre au cyclisme après vénère Nairo Quintana et remer- des nombreux journalistes co- rappelleras.” montre et différentes longueurs de qu’il fallait d’équilibre entre son
une deuxième place aux cie Dieu et la nation colom- lombiens qui l’approchaient Quand j’ai reçu les valeurs, je l’ai col, de dix minutes à une heure et ambition et le respect de la hiérar-
championnats du monde bienne avec ferveur. Egan Bernal comme une icône. On lui deman- rappelé et on a signé le lendemain demie. Un Colombien ne peut pas chie. « Ce qui m’a surpris quand je
de VTT, en junior. n’est donc pas un cycliste colom- dait de remercier la Colombie, sa un contrat de quatre ans. » s’entraîner durablement en Eu- l’ai rencontré, c’est sa mentalité, sa
bien comme un autre. Sa famille région, il ne le fit qu’avec parci- Le premier jour de course, sous rope, il a besoin de vivre et de s’en- maturité et à quel point il avait
est issue de la classe moyenne et, monie, ce qu’il faut de politesse, la pluie, dans les Pyrénées-Orien- traîner en altitude. » faim, dit Xabier Artetxe. La chose
2016 s’« ils ont fait des sacrifices pour mais avec la conscience qu’il de- tales, tourne à la farce – « je à maîtriser, pendant ce Tour,
Devient professionnel [l’]aider à atteindre [son] rêve, ce vait tout à ses parents et leurs gè- croyais qu’il fallait se mettre de- Science de la course c’était la pression de son pays, des
avec l’équipe italienne n’était pas non plus un risque fi- nes, à Pablo Mazuera qui était là vant dès le départ, comme en VTT. Son suivi antidopage est fatale- médias, des réseaux sociaux. Il a
Androni-Giocattoli, nancier. Leur fils voulait un VTT, – « C’est lui, le coupable de tout J’ai été lâché très rapidement » –, ment moins bon qu’en Europe, ce tenté de s’en écarter, de les éviter,
en deuxième division mondiale. donc ils l’aidaient ». Quintana cela » –, à sa compagne rencon- mais bien vite, ses résultats ne qui ne manque pas d’inquiéter, même si c’est difficile à son âge. »
« n’est pas un modèle, car tous les trée à 18 ans, et à l’Italie, aussi. laissent aucun doute : Gianni Sa- compte tenu de la grande dispo- Sur les réseaux sociaux, ses coé-
coureurs sont hors norme. Si tu as C’est en Sicile qu’il a découvert vio tient un crack, qu’il revendra nibilité des produits dopants quipiers d’Ineos l’appellent déjà
2018 un modèle, tu perds la conscience le cyclisme sur route, tout juste deux ans plus tard à la formation dans la région et de l’avalanche « capo », le chef. Christopher
Rejoint l’équipe britannique de toi ». A tout prendre, il admire majeur, ce qui dit la vitesse d’as- la plus persuasive, l’équipe Sky de de cas positifs chez ses compa- Froome, tout à sa rééducation, ne
Sky, devenue Ineos en 2019, plutôt Vincenzo Nibali pour sa cension de l’enfant de « Zipa ». A Dave Brailsford. triotes. Egan Bernal est pour l’ins- peut pas l’avoir manqué. Egan Ber-
et remporte quatre courses polyvalence et ses velléités offen- 18 ans, son rival dans sa classe Il s’est installé en Andorre, tant épargné par les questions, nal, samedi, a relevé le pouvoir
en World Tour, malgré deux sives. Egan Bernal est croyant d’âge, le Breton David Gaudu, dis- autant pour l’altitude et la proxi- son talent ayant très tôt crevé les d’addiction de la victoire : « On
blessures graves. sans être dévot et fuit la « cathé- putait des courses par étapes in- mité avec son entraîneur que yeux et son lieu de naissance n’est jamais rassasié. On gagne le
drale de sel », attraction touristi- ternationales, réservées aux jeu- pour la tranquillité fiscale. Sa pouvant expliquer son aisance premier Tour de France, on com-
que qui fait la renommée de Zi- nes. Bernal, lui, glissait dans un compagne et son père, qui le suit au-dessus de 2 000 mètres. mence à penser au deuxième, au
2019 paquira en Colombie et où son rond-point humide de Trecasta- en scooter à chaque entraîne- Autant que sa force dans les cols, troisième, à d’autres courses. Oui,
Remporte Paris-Nice, le Tour père fut un temps vigile, entre gni, près de Catane, où l’héber- ment, ont aussi traversé l’Atlanti- c’est sa science de la course et sa c’est un peu comme une drogue. » p
de Suisse et le Tour de France. autres missions de planton. geait l’agent et entraîneur Paolo que. Tous deux étaient là sur le maîtrise en toutes circonstances clément guillou
0123
MARDI 30 JUILLET 2019 | 13
CHRONIQUE |
2019, c’était le Tour de transe p ar an t oi n e v ay e r

La Grande Boucle a rappelé qu’elle pouvait aussi être une formidable course de vélo Sur la ligne
jaune
H
uit ans ? Quinze ans ?
Trente ans ? Voilà un
bail – chacun son an-

P
née de référence –, eut-on gagner le Tour de
que le divertissement de juillet France à l’eau ? Et
n’avait aussi bien rempli sa fonc- qu’est-ce que cette grêle
tion, autant fait hurler sur les qui s’est abattue sur
bords des routes ou bondir de- l’épreuve ? Ce sont les larmes de
vant son écran de télévision. As- Thibaut. Cette pirouette sonne
sommé par la longue et soporifi- comme une absence de réponse à
que domination d’une seule la première question.
équipe, on avait fini par l’oublier : L’étalon Pinot, fiable, a aban-
ce monument national, prétexte donné. Ses muscles ont cédé. Fi-
à toutes les fêtes au village et fabu- dèle à ses valeurs éthiques et de
leux outil de promotion du pays à puissance, développées dans sa
travers le monde, a rappelé qu’il vie et sur son vélo, depuis son
était aussi une course cycliste. enfance et jusqu’aux Alpes, il
Scellée par le sprint victorieux sentait qu’il allait le faire. Moi
de Caleb Ewan sur les Champs- aussi d’ailleurs. Son histoire et
Elysées, dimanche 28 juillet, l’édi- notre frustration résument ce
tion 2019 a sacré le jeune Colom- Tour en quête de sang neuf de-
bien Egan Bernal, offrant ainsi le puis vingt ans, depuis que l’édi-
paradoxe d’un Tour de France tion 1999 a été appelée « Tour du
unique, mais qui s’achève comme renouveau » après le scandale
les autres : à la fin, pour la sep- Festina de 1998. Las, il fut rem-
tième fois en huit ans, c’est porté par Armstrong, déchu en-
l’équipe Sky qui gagne, même si suite de ses sept titres consécu-
c’était la première sous son nou- tifs. Je mesure depuis deux dé-
veau nom d’Ineos. cennies l’imposture des perfor-
En évoquant le Tour 2019, on se mances, la tricherie et les
souviendra évidemment de son mensonges afférents. On peut
vainqueur, mais peut-être plus aujourd’hui parler de décrois-
encore de tout le reste : de son is- sance relative. Nous sommes
sue jusqu’au bout incertaine, de passés du stade des mutants avec
sa course mouvementée comme l’EPO, à celui des miraculeux,
rarement, et, critère cocardier, du puis des suspects. Il s’est ouvert
frisson d’une possible victoire tri- Julian Alaphilippe, ensuite une ère nouvelle. Celle
colore, trente-quatre ans après suivi par Thibaut des « humains », dont certains
Bernard Hinault. Libéré du joug Pinot, lors de Français, qui pourraient, en cô-
de Chris Froome (forfait sur bles- la 6e étape du Tour, toyant ceux qui « jouent » tou-
sure), quadruple vainqueur et ha- Mulhouse-La jours, hélas, avec les zones grises
bituel patron anesthésiant le pe- Planche des Belles- du dopage, ne pas être soumis to-
loton, le Tour a retrouvé une cer- Filles, le 11 juillet. talement à l’injustice. Bref, ne
taine jeunesse, insolente et insou- CHRISTIAN HARTMANN/REUTERS pas s’incliner forcément devant
ciante, dans le sillage de son « l’inévitable », au moment
nouveau héros populaire, Julian même où la règle de fer d’Ineos
Alaphilippe, celui qui a tout dyna- (ex-Sky) s’abat à nouveau, pour la
mité d’emblée. septième fois en huit ans.

Alaphilippe : 14 jours en jaune Enchaînement d’exploits


L’épopée du gamin de Montluçon J’ai tiré un bilan hier avec Warren
débute entre le rayon charcuterie Barguil, le champion de France
et les barils de lessive en promo, 2019. Il termine 10e et 2e Français
dans un supermarché en ban- derrière Julian Alaphilippe (5e). Ce
lieue de Bruxelles dont la marque puncheur n’avait jamais montré,
sponsorise son équipe. A la veille comme Warren, de capacités pro-
du départ, le Français de 27 ans pres à viser le classement général
évoque ses ambitions : « Je ne vais de courses à très fort et long déni-
pas courir pour le classement gé- velé. L’anomalie était à mettre sur
néral, mais il y a quand même la Le Colombien le compte des enchaînements
possibilité de porter le maillot Egan Bernal d’exploits sur ce Tour. La logique
jaune en début de Tour, c’est une (à gauche), félicité et la cohérence l’ont emporté à
opportunité qu’il faudra saisir. J’ai par le Gallois Val-Thorens. On a vu décrocher
juste envie de me faire plaisir, et de Geraint Thomas, celui qui aurait été « boosté par la
voir jour après jour. » à Val Thorens, magie » du maillot jaune. Alaphi-
Jour après jour, après jour, après le 27 juillet. lippe a enfin faibli vers la moitié
jour, Alaphilippe en passera qua- MARCO BERTORELLO/AFP d’une ascension qui a duré plus
torze en jaune. Le premier à Eper- d’une heure, menée à un rythme
nay, après une fin de course en so- infernal, avec une puissance déve-
litaire à travers les coteaux de s’achève. La course est belle. Ala- d’alarme : « S’il continue à ce météo au km 112, nous sommes loppée mesurée à 6 watts par kilo,
Champagne favorables à son ex- philippe fait vibrer les foules. rythme, il va gagner. »
Pour la première obligés d’arrêter l’étape. Merci de par les Nibali et consorts, retapés
plosivité. Lors d’un briefing avant Hormis quelques murmures con- Les deux étapes pyrénéennes fois, une étape prévenir vos coureurs. » à l’issue d’une journée de repos
le départ à Bruxelles, le directeur cernant les cétones, le sujet do- qui suivent font tanguer le tenant La grêle a transformé la route toujours étonnante.
du Tour Christian Prudhomme page est absent des débats, et les du titre, et le Tour : Pinot flambe,
est interrompue vers Tignes en patinoire. La roche Barguil, qui n’a pas pu suivre
s’était adressé aux coureurs : « Je inscriptions « GJ » ou « RIC » sur le s’offre le Tourmalet, et à la recher- et s’achève sans et la boue, infranchissables, se Bernal en montagne, prête sin-
leur ai dit : “Inspirez-vous d’Eddy bitume ou le bord des routes sont che du temps perdu, il rattrape au sont répandues sur la chaussée. cèrement au Colombien des apti-
Merckx. Inspirez-vous de sa géné- finalement discrètes. classement général les favoris,
vainqueur. Elle en Pour la première fois en 106 édi- tudes naturelles liées aux hautes
rosité.” » Manifestement, Alaphi- A Saint-Etienne, 8e étape, le Tour toujours dominés par Alaphi- désigne pourtant tions, une étape est interrompue altitudes. Le Breton a trouvé,
lippe l’a entendu. La « Jujumania » déraille, il apparaît que cette édi- lippe, qui résiste. Le Tricolore con- et s’achève sans vainqueur. Elle comme beaucoup, que certains
prend forme. tion sera à part. Le Belge Thomas tinue son Tour de magie. Les
un : Egan Bernal en désigne pourtant un : Egan roulent fort depuis le début de
La première étape de montagne, De Gendt remporte une victoire spectateurs se frottent les yeux : Bernal, qui a eu la bonne idée de saison, mais qu’un top 10 était
dans les Vosges, est époustou- d’étape comme on n’en fait plus, avant la dernière semaine de s’échapper dans l’ascension du « jouable ». Les microdoses de do-
flante. La baston se précise entre après 199,9 kilomètres d’échap- course, deux Français visent la fait que s’accentuer, l’empêchant col de l’Iseran, au sommet duquel page ne peuvent pas faire progres-
un trio de favoris – le champion pée sur les 200 qui séparent Mâ- victoire finale. Ressorti gonflé à de descendre des escaliers sans les temps sont pris. A quarante- ser la puissance d’un coureur de
sortant Geraint Thomas, son coé- con de Saint-Etienne. Derrière lui, bloc des Pyrénées, Pinot fait assistance. Le grimpeur veut ten- huit heures de l’arrivée, le Colom- 50 watts. J’ai calculé qu’il lui en
quipier et successeur désigné la course s’affole : Geraint Tho- même figure de favori, alors que ter le coup, il ne compte que vingt bien dépossède Alaphilippe de sa manque une dizaine (de watts)
Egan Bernal, et le Français Thi- mas chute, Alaphilippe éparpille les Ineos de Thomas et Bernal, secondes de retard sur Egan Ber- tunique jaune. « Je préfère avoir pour viser le podium. Il peut évo-
baut Pinot –, mais Julian Alaphi- le peloton, seul Pinot le suit. La moins impressionnants que nal et les deux dernières étapes fait quatorze jours en jaune et ga- luer en cols à 5,9 watts/kg.
lippe continue de parasiter joyeu- France du vélo s’enflamme. prévu, restent en embuscade. lui conviennent bien. Mais la dou- gné deux étapes, que n’avoir rien Il a lu avant-hier les prises de
sement l’ordre des choses, no- Deux jours plus tard, la fièvre leur est trop forte : Pinot pose fait et finir troisième », dira-t-il à position de Christophe Bassons,
tamment dans l’atroce montée fi- retombe sur la route d’Albi. La Vendredi noir pied à terre dans la vallée de la Paris, où il finira 5e. exclu dans ce « Tour du renou-
nale de la Planche des Belles- Groupama-FDJ prend un coup de Avant les Alpes, deux étapes de Maurienne. Quatrième abandon Le lendemain de l’apothéose de veau 1999 » par Armstrong, parce
Filles. La première semaine bordure. Pinot, mal placé, mal transition mènent le peloton jus- en sept Tours pour le Franc-Com- l’Iseran, la redescente est brutale. qu’il dénonçait la tricherie. Vingt
entouré, et donc piégé, se fait qu’à Gap. Deux étapes anodines, tois, qui poursuit son destin de Partant d’Albertville, la 20e étape ans séparent Bassons de Barguil,
larguer sur le plat par les favoris. sans danger, où Thibaut Pinot va héros tragique. Le soir, en larmes, devait permettre une ultime ba- qui a fait sienne la phrase de Bas-
La facture s’élève à une minute perdre le Tour. La France ne s’en il dira : « Je sentais que j’étais capa- garre entre favoris. Elle est rabo- sons : « Les dopés ne sont pas heu-
Pinot flambe, quarante. « Journée de merde » : à rendra compte que deux jours ble de le faire, et sans ça, je suis sûr tée de moitié en raison de glisse- reux. » Me revient en mémoire
l’arrivée, Pinot tourne vite les plus tard, 35 kilomètres après le que je l’aurais fait, j’en étais con- ments de terrain sur le parcours. celle d’un juge face à un prévenu,
s’offre talons pour ne pas insulter la départ de la 19e étape, sommet du vaincu, rien ne pouvait m’arriver. Tant pis. Le Tour est fini. Diman- une fortune du CAC 40, que
le Tourmalet terre entière. On pense que le Tour, au propre géographique – le On le saura jamais. » che, Egan Bernal va gagner. j’adresse à ceux qui précèdent
Tour est perdu pour lui. Et on se col de l’Iseran, à 2 770 m – comme Deux heures après l’abandon de Thierry Gouvenou, l’homme Barguil dans le classement : « A
et, à la recherche demande ce qui arrive à Julian au figuré dramatique. Vendredi Pinot, le Tour bascule dans une chargé de dessiner le parcours, l’avenir, mordez encore la ligne
du temps perdu, Alaphilippe. Contre toute at- noir. Le jour où Thibaut Pinot dimension parallèle lorsque la déambule tranquillement au dé- jaune si vous voulez, mais ne la
tente, y compris la sienne, il rem- s’est arrêté. Le jour où l’odyssée voix de Sébastien Piquet, l’ani- part d’Albertville. Son Tour 2019 franchissez plus. » Je pense avoir
il rattrape porte le contre-la-montre de Pau d’Alaphilippe s’est arrêtée. Le jour mateur de Radio Tour, retentit est une sacrée réussite. Il risque répondu à la première question
les favoris dans sa combinaison jaune aéro- où le Tour lui-même s’est arrêté. dans les voitures des directeurs d’avoir la pression pour l’an pro- que je me suis posée. p
dynamique, et porte son avance Deux jours plus tôt, à Nîmes sportifs : « A toutes les équipes, chain : « Oh ça va, c’est une fois
au classement à une minute trente sur Geraint donc, Thibaut Pinot a pris un message très important : en rai- tous les trente ans… » p Antoine Vayer est l’ancien
général Thomas, lequel tire le signal coup à la cuisse, et la douleur n’a son de très mauvaises conditions henri seckel entraîneur de l’équipe Festina.
14 |
CULTURE
0123
MARDI 30 JUILLET 2019

La folle Le Philippin
Doktor Karayom,
jeune muraliste

énergie
et sculpteur,
propose
une salle rouge
sang à l’humour

créatrice des macabre

ployé de morgue, peint d’étran-


ges personnages aux yeux écar-

mégapoles
quillés et à la peau rose, sans
cheveux ni poils, dont il emplit
son atelier, ici reconstitué. Entre
Reza Shafahi, ex-lutteur, et son
fils Mamali, plasticien, qui a
quitté l’Iran après son coming
out, les liens étaient distendus ;
Une exposition au Palais un dialogue artistique et intime
a mené le père à se mettre au
de Tokyo, à Paris, rassemble dessin à plus de 70 ans, et les a
rapprochés. Plus loin, le solo
une cinquantaine d’artistes show d’Amir Kamand, ancien
skieur et boxeur, offre une plon-
ou collectifs repérés à Lagos, gée dans son monde loufoque et
totémique, où gorilles, aliens et
Mexico, Dacca, Manille et Téhéran skieurs en bois peint cohabitent,
tirent la langue et portent des
fleurs en bouclier.
La très féconde scène de
génération : il y a de très jeunes ar- Mexico s’impose à travers le par-
ARTS tistes qui galèrent et d’autres qui cours. Il y a la vaste salle consa-

M
ichel Berger et le commencent à bien marcher », crée aux strip-teaseuses de
groupe de rap 113, égrène Hugo Vitrani. Au cœur du l’Américaine Chelsea Culprit ; les
deux styles, mais projet, pas de direction prééta- corps surféminisés sont au re-
une fascination blie, donc, mais la volonté de cap- pos, dans l’atmosphère du Barba
partagée pour les « princes des ter des « énergies singulières ou Azul, célèbre club de la ville, où
villes ». Rappelez-vous : « Briller collectives dans chacun de ces l’ex-danseuse a déjà exposé. Il y a
comme une étoile filante/C’est contextes urbains ». L’exposition aussi le white cube consacré à de
l’aventure qui les tente (…) Mais prend donc moins le pouls de ces nouvelles peintures et sculptu-
rien n’est vraiment sûr/Et l’avenir archi-villes qu’elle n’en adopte res du jeune artiste mexicain
fragile/Pour les princes des vil- des tempos : ceux de « tempéra- Manuel Solano, qui a perdu la
les », chantait le premier en 1983 ments forts », d’« innovateurs », vue il y a quelques années après
quand, au tournant des années de « créateurs du système D, celui une infection, et peint depuis de
2000, le trio de Vitry entonnait : de la démesure », qu’ils soient mémoire. Ou encore l’espace dé-
« On est jeunes et ambitieux/Par- plasticiens, photographes, per- volu à Lulu, un minuscule mais
fois vicieux/Faut qu’tu te dises formeurs, cinéastes, musiciens, ambitieux project space créé par
que/Tu peux être le prince de la créateurs de mode, tatoueurs… le commissaire américain Chris
ville, si tu veux. » L’image a ins- Sharp et l’artiste Martin Soto Cli-
piré le nom, joyeusement inclu- Jeux d’échelle, de textures ment, reproduit à l’identique
sif, de l’exposition estivale du A la recherche de ces princes et dans l’exposition pour une ré-
Palais de Tokyo : « Prince·sse·s princesses qui tirent leur pedi- trospective évolutive.
des villes ». gree du bitume ou de la vie Parmi les nombreuses décou-
Les villes dont il est ici question dense, le rôle d’Instagram a été vertes, on retient le travail de Ma-
sont cinq mégapoles en plein « énorme » dans les repérages, ex- ria Jeona Zoleta, plasticienne de
bouillonnement : Lagos, Manille, plique le duo. « Puis sur place, « Transfigurations in Ritual Time » (2019), de Chelsea Culprit. AURÉLIEN MOLE Manille dont l’univers navigue
Mexico, Dacca et Téhéran. Pour- l’idée était de chercher sans orniè- entre manga trash et punk pop,
quoi elles ? « L’idée était avant res de goût. Plutôt que de faire le les bidouillages crépusculaires
tout de décentrer le regard, de sor- tour des galeries, nous nous som- « en termes de flux, avec des mo- noires des rues de Mexico : Zom- l’ample cage d’escalier reliant les du Mexicain Fernando Palma
tir des réflexes du monde de l’art mes laissé guider à travers le ré- ments où on accélère, où on ralen- bra. Rien de léché dans la prati- deux étages de l’exposition, qu’il Rodriguez, ancien ingénieur qui
contemporain à se tourner tou- seau des artistes et les rencon- tit, des respirations, des pauses », que de ce graffeur, aux throw ups a muée en une descente aux en- réanime des créatures de la cos-
jours vers les mêmes pôles et les tres », précise Hugo Vitrani. La a été structurée par un architecte, dégoulinant de chrome, noir et fers peuplée de tubes digestifs, de mogonie préhispanique, ou en-
mêmes artistes. Après, le choix cinquantaine d’artistes ou collec- Olivier Goethals, avec de hautes couleurs fluo. A l’assaut d’un es- fœtus poussant comme des grai- core le monde flottant, tout à la
s’est fait de manière subjective, il tifs sélectionnés (environ dix par cimaises-palissades délimitant pace monumental, et invité à nes et de scènes de bataille. Autre fois charnel et désincarné, de la
aurait pu tout aussi bien y avoir ville) est donc forcément hétéro- les espaces en zones de chan- s’infiltrer tout au long de l’expo- immersion picturale réussie : jeune Iranienne Mehraneh
Le Caire, par exemple », résument gène. « Ce qui peut être déroutant, tier. Sobriété modulaire pour sition, il montre toute la mesure celle de son compatriote Doktor Atashi. Et l’on ressort avec une
les commissaires de l’exposition, mais ce sont tous des exceptions, joyeux bordel, avec un déroulé de l’impact visuel et sensuel du Karayom, jeune muraliste et autre musique en tête : la version
Hugo Vitrani et Fabien Danesi. des artistes qu’on ne peut jamais aux accents tour à tour politi- graffiti, entre jeux d’échelle, de sculpteur qui propose une salle nigériane du clip et tube This is
Tant sur le fond que sur la enfermer dans des cases », souli- ques, sociétaux, activistes et/ou textures et de rythmes. rouge sang à l’humour macabre. America de Childish Gambino,
forme de sa prospection, le bi- gne Fabien Danesi. intimistes, où les nombreuses De cette traversée haute en par Falz, This is Nigeria. p
nôme savait surtout ce qu’il ne Très peu sont connus en Occi- cartes blanches réservent les Entre manga trash et punk pop couleurs, on retiendra notam- emmanuelle jardonnet
voulait pas : « Pas cerner une dent, et c’est le plaisir de la décou- meilleures surprises. Le Philippin Pow Martinez ment une étonnante tendance
scène artistique, pas une expo qui verte et du déplacement perma- L’un des accents toniques de n’avait jamais poussé le format pour les anciens sportifs ira- « Prince•sse•s des villes »,
parle de chaque ville, avec des re- nent qui guide la déambulation l’exposition est la peinture mu- de ses peintures pop-apocalypti- niens à devenir des artistes sur le jusqu’au 8 septembre
groupements géographiques. Pas sur près de 13 000 m2. La scéno- rale. Avec presque d’entrée de jeu ques aussi large : pour son pre- tard. Ainsi Farrokh Mahdavi, au Palais de Tokyo, 13, avenue
non plus une exposition sur une graphie de l’exposition, pensée une carte blanche à une des bêtes mier mural, il s’est vu confier 59 ans, autrefois boxeur et em- du Président-Wilson, Paris 16e.

Des favelas à l’Amazonie, l’autre Brésil de Ludovic Carème


A Marseille, le photographe montre le problème du logement ou de la déforestation à travers des portraits sensibles et pudiques

tout autour d’une drôle de salle nétrant dans de grands tirages moignent des attaques de ces ture restée sur le trottoir ou un phe montre dans une dernière
PHOTOGRAPHIE ronde. Pour pénétrer dans la fa- soignés au noir profond. En Ama- travailleurs endettés contre la fo- minuscule carton d’où sort par- série : ruines urbaines désormais
marseille - envoyée spéciale
vela, il faut entrer dans le cercle, zonie, dans l’Etat de l’Acre, tout à rêt amazonienne, qui tentent fois une main ou une sandale. livrées aux squatteurs, aux trafi-

Q ui sont ces gens qui at-


tendent, sérieux et
droits comme des « i »,
habillés avec soin, de-
vant ce mur délabré de Sao
où l’on découvre d’autres habi-
tants, leurs mots écrits à la main
sur des papiers et tout ce qu’il
reste de leurs maisons : des rui-
nes et des montagnes de gravats,
l’ouest du pays, il a capturé la
moiteur de la forêt, des lumières
rasantes, les cabanes sur pilotis
perdues dans les arbres, les corps
humains émergeant des plantes
d’améliorer leurs conditions de
vie en se tournant vers l’élevage,
tandis que les urbains s’alarment
de la déforestation…
Du côté de la ville, justement,
Sur le mur de la Friche, cette sé-
rie forme une impressionnante
fresque de 60 images dont on a
du mal à croire que chaque élé-
ment désigne en fait un humain,
quants et aux pixadores, artistes
de street art. p
claire guillot

« Brésils », de Ludovic Carème,


Paulo ? Des habitants de la favela une fois que la police est venue ou penchés sur l’eau. Le photo- Ludovic Carème s’est plongé tant ces constructions s’apparen- Grand Arles Express,
Agua Branca, qui attendent le bus casser des vies entières à coups de graphe joue surtout sur la ma- dans la vie d’autres démunis, en- tent à des objets, des sculptures. Tour/5e étage, Friche la Belle
pour aller travailler. Certains por- bulldozer. Mais les images sont tière et les ombres, les courbes et core plus à plaindre que les habi- Impossible de voir ces silhouet- de Mai, à Marseille. Jusqu’au
tent un uniforme, d’autres un moins empreintes de violence les lignes, le reflet du ciel dans tants des favelas. Pour photogra- tes fragiles enveloppées dans un 29 septembre, fermé lundi
badge. Les portraits sobres et sen- que de tristesse et de désolation. une barque coulée. phier les sans-abri, symptômes drap ou un plastique sans penser et mardi. Entrée : 3 et 5 €.
sibles de Ludovic Carème, noir et Ludovic Carème, dont on a pu des inégalités sociales et du mal- à des momies ou même à des Livres : « Brésils, Amazonie »
blanc classique, présentés dans voir par le passé les images dans Une impressionnante fresque logement criant de Sao Paulo, corps dans des linceuls. Ce qui (128 p., 39 €) et « Brésils, Sao
une vaste exposition à la Friche la la presse, revient d’un séjour de Mais ces photos contemplatives mégapole où pourtant tant d’im- n’est pas toujours loin de la réa- Paulo » (128 p., 35 €), de Ludovic
Belle de Mai, à Marseille, rompent dix ans au Brésil. Les photos qu’il laissent transparaître, en arrière- meubles de bureaux sont vides, il lité, les sans-abri étant nom- Carème, éditions Xavier-Barral.
avec les images attendues sur les en rapporte, réunies dans deux plan, des conditions de vie terri- a su trouver une distance pudi- breux à mourir sur les trottoirs et A voir aussi : « 40 ans après,
bidonvilles brésiliens, connus volumes aux éditions Xavier- bles et un passé à vif. Les habi- que et juste. Dans ses images, ces découverts au petit matin. la photographie contemporaine
pour la misère et les trafics. Barral, délaissent le photojourna- tants sont des seringueros, récol- SDF qui occupent le centre-ville D’autres se réfugient dans des au Cambodge ».
Le photographe a pris pour su- lisme et l’événement pour leur teurs de caoutchouc dont les an- dégradé sont des fantômes quasi « favelas verticales », des im- Friche la Belle de Mai,
jet des habitants ordinaires, en préférer l’intemporalité : paysa- cêtres ont massacré les Indiens invisibles : des formes étranges, meubles inoccupés autrefois galerie La Salle des Machines.
quête d’une vie normale, et la scé- ges sensuels et pleins d’ombres, pour s’installer sur place. Les reconnaissables seulement à une luxueux qui sont nombreux au Jusqu’au 25 août.
nographie originale les a répartis portraits sensibles au regard pé- moignons d’arbres, ici et là, té- bâche de plastique, une couver- centre-ville et que le photogra- Entrée gratuite.
culture | 15
0123
MARDI 30 JUILLET 2019

La famille Houdinière, machine à succès


Les pièces présentées par cette dynastie de producteurs sont plébiscitées par le public dans le « off » d’Avignon

THÉÂTRE acquis un feeling sur ce qui peut


marcher », explique, sans amba-
avignon - envoyée spéciale
ges, Fleur Houdinière. Avec Thi-

A
llez, osons les paris. Ga- baud, ces deux jeunes quadras
geons que, lors des font partie de cette génération de
prochains Molières, La producteurs parisiens qui tentent
Famille Ortiz se retrou- d’apporter un nouveau souffle au
vera parmi les nommés. Cette théâtre privé en privilégiant le
pièce de Jean-Philippe Daguerre texte plutôt que les têtes d’affiche.
est l’une des nouvelles créations Amis avec Salomé Lelouch (du
qui ont fait le plein cet été au Théâ- Théâtre Lepic, à Montmartre), ils
tre Actuel, une des salles devenues s’associent régulièrement, pour
incontournables du festival « off » des coproductions, à Benjamin
d’Avignon. Depuis son ouverture Bellecour d’Acmé Production, qui
en 2014, ce lieu produit chaque an- a dans son catalogue les succès du
née des spectacles qui décrochent surdoué Alexis Michalik (Ed-
des statuettes dans les catégories mond, Le Porteur d’histoire, etc.).
du théâtre privé : Les Cavaliers, de « Nous sommes devenus produc-
Kessel, adapté par Eric Bouvron, teurs par envie d’être à l’origine des
en 2014, Les Chatouillles, d’Andréa projets et de les accompagner de A
Bescond, en 2015, Adieu monsieur à Z », résume Fleur Houdinière.
Haffmann, de Jean-Philippe Da- Pour diffuser ses spectacles à Pa-
guerre, en 2016, La Machine de Tu- ris, Théâtre Actuel s’est associé au
ring, de Benoît Solès, en 2018. A Théâtre Michel, dans le 8e arron-
chaque fois, ces spectacles ont été dissement, et a pris la codirection
lancés dans la cité des Papes avant du théâtre La Pépinière (Paris 2e).
d’être programmés dans des salles Le slogan d’ATA ? « Du théâtre po-
parisiennes. pulaire intelligent, accessible mais
A la tête de cette machine à exigeant, qui raconte des histoi-
succès, on trouve la famille res. » « La star, c’est le texte », insiste
Houdinière. Des comédiens deve- la productrice, qui refuse le terme
nus diffuseurs puis producteurs. Il de « divertissement » qu’une par-
y a le père, Jean-Claude Houdi- tie de la profession lui renvoie.
nière – PDG des tournées Atelier
Théâtre Actuel (ATA), membre du Un éclectisme bien dosé
conseil d’administration de l’Aca- Pour sa sixième saison à Avignon,
démie des Molières et ancien pré- ATA a présenté uniquement des
sident du Syndicat national des productions « maison ». Huit au « Les Filles aux mains jaunes », de Michel Bellier, une des huit pièces présentées cette année au Théâtre Actuel. FABIENNE RAPPENEAU
entrepreneurs de spectacles total. La programmation a été sa-
(SNES) –, sa fille Fleur Houdinière, vamment dosée : une pièce à di-
et Thibaud Houdinière, le cousin mension historique (Les Filles aux (près de 30 000 spectateurs Turing. J’ai retravaillé le texte en te- propose le chiffre fou de
de Fleur. Tous deux directeurs, ils mains jaunes), un secret familial en 2018), attire les programma- nant compte de leurs conseils puis
« Théâtre Actuel, 1 592 spectacles. « Il faudrait recon-
ont rejoint la société ATA en 2005 pour émouvoir (La Famille Ortiz), teurs et facilite les tournées en ils m’ont annoncé qu’ils allaient c’est classique, naître qu’il y a d’un côté un festival
et, de fil en aiguille, y ont déve- des sujets dans l’air du temps France. « Théâtre Actuel, c’est clas- me coproduire. » Créée à Avignon professionnel et de l’autre un festi-
loppé la production de spectacles (l’idolâtrie pour Johnny avec Les sique, sans grande surprise, mais en 2018, récompensée de quatre
sans grande val émergent », développe-t-elle
avant d’ouvrir, en 2014, le Théâtre gens m’appellent…), des comédies proprement fait, on sait ce qu’on Molières en mai, sa pièce a joué à surprise, mais tout en sachant que cette proposi-
Actuel à Avignon, une salle de sur l’amour (Des plans sur la co- vient y chercher », résume une dif- guichets fermés dès le premier tion, qui acterait des réalités fi-
190 places, à deux pas de la très mète) ou l’amitié (2 euros 20) et de fuseuse de province. jour du festival. « Le succès de ce
proprement fait » nancières distinctes, est loin de
fréquentée rue des Teinturiers. l’humour (Féministe pour « A la fin d’Avignon, malgré la fré- spectacle s’est construit grâce au UNE DIFFUSEUSE faire consensus.
« Nous connaissions bien le “off” homme). Cet éclectisme revendi- quentation, les spectacles sont défi- public avignonnais, constate le En attendant, Thibaud Houdi-
en tant que diffuseurs, alors on a qué trouve aisément son public citaires mais ils s’équilibrent grâce metteur en scène Tristan Petitgi- nière n’a pas hésité, lors de la der-
à leur diffusion », constate Thi- rard. Revenir le jouer ici permet « parisianisation » du festival. Le nière cérémonie des Molières, à
baud Houdinière. Ainsi, La Ma- aux spectateurs de payer leur place « off » d’Avignon est devenu un lancer un appel au ministre de la
Un bon bilan pour le « off » chine de Turing accumule 189 da- 17 euros au lieu du double à Paris. » nouveau modèle économique culture, Franck Riester, en faveur
tes de tournée d’ici à juin 2020 pour les producteurs. Ils l’utili- d’une aide aux tournées pour les
Avec quelque 64 000 cartes d’abonnement vendues (contre 62 977 sans compter les représentations Symbole de professionnalisation sent comme une rampe de lance- spectacles ayant plus de deux co-
en 2018), la 54e édition du Festival « off » d’Avignon, du 5 au parisiennes. Pour cette pièce, tout Le trio familial est « sur la même li- ment pour tester des créations médiens sur scène. « Entre la
28 juillet, affiche des chiffres en légère hausse. Le site de la billette- comme pour Adieu monsieur gne artistique. Il faut que l’on croie sans les coûts de communication baisse des budgets culture des mu-
rie ticket’OFF, à laquelle 85 % des théâtres du Festival sont inscrits, Haffmann (dont les droits ont été tous les trois à 300 % aux projets », prohibitifs de la capitale. nicipalités et la démultiplication
a enregistré 98 000 places achetées, chiffre auquel il faut ajouter achetés pour un film qui sera précise Fleur Houdinière. Ils n’hé- Membre du conseil d’adminis- du nombre de spectacles, la diffu-
les réservations et les ventes faites directement auprès des salles. tourné en 2020), deux distribu- sitent pas à intervenir pour faire tration de l’association Avignon sion devient compliquée », cons-
Il est difficile de connaître la fréquentation exacte du « off », dans tions (une pour la province, une évoluer mise en scène et récit, Festival & Compagnies (AF & C), tate Fleur Houdinière. Le risque ?
lequel 139 lieux privés ont accueilli 1 592 spectacles. Sur un total pour Paris) ont été mises en place. cherchent à la fois à accompagner qui assure la coordination et l’or- Une surreprésentation des seul-
de 3,5 millions de places, on estime le nombre d’entrée à un mil- « Fleur, Thibaud et Jean-Claude des premiers textes et à rester fi- ganisation du « off », Fleur Houdi- en-scène, au détriment des pièces
lion ces dernières années. Le programme Sibil (Système d’informa- étaient là dès la première lecture », dèles à certains artistes. nière ne cache pas qu’elle serait de troupe avec décor et création
tion billetterie), que doit lancer le ministère de la culture, devrait se souvient Benoît Solès, auteur Théâtre Actuel symbolise à la « favorable à une catégorisation lumières. p
permettre, à terme, de connaître précisément les chiffres du « off ». et interprète de La Machine de fois la professionnalisation et la du festival » à l’heure où celui-ci sandrine blanchard

Les voyages vers l’inconnu des Nuits secrètes


Le festival de l’Avesnois consolide sa forte identité avec ses parcours secrets et la mise en avant de produits locaux, tel le maroilles

MUSIQUE nial. » Chaque fin de mois de


juillet, cette secrétaire d’Aulnoye-
Pour le parcours secret suivant,
120 festivaliers se sont retrouvés
se retrouve ici chaque année pour
rester jeunes, au milieu des jeu-
réserve d’Indiens pour évoquer
l’Avesnois, affirme le directeur ar-
lille - correspondance
Aymeries ne raterait pour rien au
Le temps au milieu de la grande carrière nes. » Pendant les trois jours des tistique, Olivier Connan, mais

S ublimer un territoire à tra-


vers la musique. Depuis
dix-huit ans, Les Nuits
secrètes mêlent audace et petits
moments de douceur en propo-
monde ces virées avec son amie
infirmière, fidèle de la première
heure. Les deux joyeuses Nordis-
tes ont collecté quantité de sou-
venirs au fil des éditions et, sur-
d’un concert,
(re)découvrir
des lieux insolites
de Berlaimont pour un show
survitaminé. « Bienvenue dans la
prairie des fantasmes ! » Il est
19 h 30 quand le collectif pop Ca-
tastrophe tisse poésie, fantaisie
Nuits secrètes, Didou et sa bande
ont prévu de faire le maximum
de parcours secrets, notamment
quelques nouveautés, thémati-
ques : « à vélo », « sieste », « im-
nous tirons une force de tout ça.
On est loin des festivals de masse.
C’est du bon, du local, du fait-
maison, à l’image des stands de
restauration, et c’est authenti-
sant au public, en plus de leurs tout, elles avouent découvrir
de l’un et optimisme avec talent et hu- mersif » ou même « aux auro- que et sincère, à l’image des gens
trois scènes, des parcours secrets chaque année un peu plus leur des poumons mour le temps d’un concert au res », dès 5 h 30… du Nord. »
au cœur de l’Avesnois. Marques environnement. « Je suis née à milieu d’un champ. Le big band En attendant la rosée du petit L’équipe et ses 550 bénévoles
de fabrique du festival, ces voya- Aulnoye-Aymeries, c’est ma ville,
verts du Nord avait annoncé la couleur : « On va matin, la jeunesse d’Aulnoye- ont décidé cette année de réin-
ges vers l’inconnu permettent, le c’est ici qu’on va m’enterrer, et créer un souvenir et s’en rappeler Aymeries se déhanche sur les venter la cantine des artistes : au
temps d’un concert, de (re)dé- pourtant, avec Les Nuits secrètes quand on aura 110 ans et des che- rythmes de Salut c’est cool ou milieu des loges, deux épiceries
couvrir des lieux insolites de l’un j’ai découvert le château de Dom- ces loin, mais on ne connaît pas veux tout blancs. » Hot Chip sous l’impressionnante locales ont été installées pour
des poumons verts du Nord. pierre, l’église de Doullens ou celle notre propre région. » cathédrale métallique de la scène promouvoir les fruits de la ferme
Du 26 au 28 juillet, au-delà de la de Pont-sur-Sambre », explique Vendredi 26 juillet, pour le pre- « Authentique et sincère » de l’Eden, l’ancienne fabrique de bio du Chant des oiseaux de
grande scène et des prestations Géraldine Sers. mier jour du festival, le bus Comme Didier Benoît, dit « Di- bombes devenue un gigantes- Sémeries, le jus de pommes de
de Jeanne Added, -M-, Roméo La moitié du public, environ s’est arrêté devant l’armurerie du dou », 68 ans, qui vient depuis que dance floor. Le festival d’Aul- l’Avesnois, le fromage T’chiot
Elvis ou Metronomy, les festiva- 45 000 personnes chaque année, village de Beaufort. Les basses du dix ans de sa Normandie pour noye-Aymeries, ancienne cité Biloute ou le fameux maroilles
liers viennent s’engouffrer dans est originaire de l’Avesnois. DJ Canblaster, accompagné de remplir sa besace de souvenirs. cheminote, réinvente aussi son fabriqué à 10 km de là. Des assiet-
les bus aux vitres recouvertes de « C’est à chaque fois l’ambiance Laure Brisa et de sa harpe ana- « J’aime l’ambiance, ici, c’est tou- patrimoine. Industriel et gastro- tes de produits 100 % locaux,
papier aluminium pour un week- qui nous marque, explique logique, ont fait trembler les jours festif », dit le retraité, cha- nomique. Aux Nuits secrètes, on dont 70 % bio. Depuis trois ans,
end de lâcher-prise. « Je ne sais Pascale Locqueneux, la copine murs du stand de tir. Derrière le peau de paille cerné d’une bande se nourrit de croque-monsieur ces nuits estivales se déclinent
pas ce que l’on va voir ni où l’on va, infirmière de 52 ans. Je me sou- duo électro, sur le mur cri- orange fluo recouverte de l’ins- au maroilles et l’on choisit son fin juin au bord de la mer, à Dun-
s’amuse Géraldine Sers, 51 ans, viens d’un spectacle où on était blé d’impacts de balles, la vidéo cription « Hiboux secrets ». Il breuvage aux bars proposant kerque, au cœur du festival La
en tunique léopard. Mais j’adore tous allongés sur des tables au ly- de cerfs et de biches courant savoure avec gourmandise cette une douzaine de bières locales. Bonne Aventure. Avec le même
les surprises ! Et, même si je ne me cée Jeanne-d’Arc, c’était super ori- dans la forêt offrait un joyeux petite bulle hors du temps : « En « Je revendique et je suis fier de succès que dans les vertes forêts
souviens pas toujours des noms ginal. Ce festival nous fait voyager pied de nez aux nombreux chas- fait, on est un groupe de neuf cet ancrage local qui fait la sa- de l’Avesnois. p
des artistes, c’est toujours gé- dans l’Avesnois. On part en vacan- seurs de la région. copains tous habillés pareil, et on veur des Nuits. On parle parfois de laurie moniez
16 | télévision 0123
MARDI 30 JUILLET 2019

Le douloureux parcours des victimes de viol VOTRE


SOIRÉE
TÉLÉ
« Elle l’a bien cherché » suit le parcours judiciaire de quatre femmes abusées sexuellement, confrontées aux préjugés

ARTE du système judiciaire. Sans incri-


MARDI 30 - 22 H 30 miner, elle saisit les réminiscences MAR DI 3 0 J UILLE T
DOCUMENTAIRE de cette « culture du viol », tantôt
dans le discours des personnes TF1

D
ans ce bureau de la po- mises en cause, tantôt dans les 21.05 Je suis une célébrité,
lice judiciaire de Nan- conseils des proches des victimes, sortez-moi de là !
tes, devant une affiche ici dans les délibérations des jurés, Télé-réalité présentée par Laurence
du film 50 nuances de là dans la tête des femmes qui por- Boccolini et Christophe Dechavanne.
Grey – un choix curieux –, un ins- tent plainte. 23.20 Stars des boys bands :
pecteur aux cheveux blancs et à que sont-ils devenus ?
l’air bonhomme recueille la Des stéréotypes sexistes tenaces Magazine.
plainte de Marie, 20 ans, qui dit L’alcoolisation, une tenue légère,
avoir été violée par le petit ami de l’envie de faire la fête, ou simple- France 2
sa tante. En quarante-huit heures, ment la passivité renvoient cha- 21.05 Les Pouvoirs
elle le racontera cinq fois, expli- que victime à sa responsabilité. extraordinaires du corps humain
que la documentariste Laetitia « Ce que je voulais, c’est prouver Magazine présenté par Michel Cymes
Ohnona, auteure d’Elle l’a bien mon innocence », déclare contre et Adriana Karembeu
cherché. Après avoir auditionné toute attente une victime au poli- (Fr., 2015, 110 min).
l’auteur présumé des faits, un des cier, lorsqu’il lui demande ce 22.55 Les Pouvoirs
policiers lâche : « Je n’y crois pas qu’elle attend de la procédure. extraordinaires du corps humain
trop. » Finalement, l’agresseur de Les stéréotypes sexistes sont te- Magazine présenté par Michel Cymes
Marie avouera les faits tout en naces. En juin 2019, une enquête et Adriana Karembeu
niant, comme c’est souvent le cas, Ipsos, intitulée « Les Français et les (rediffusion, 135 min).
qu’il s’agissait d’un viol. Le doute représentations sur le viol et les
du policier, à ce stade de l’enquête, violences sexuelles », montrait France 3
a beau relever de la prudence né- Lisa Laonet, avocate spécialiste du droit des victimes au barreau de Paris. MEMENTO FILMS PRODUCTION que, pour 42 % des Français, la res- 21.05 La Loi de Valérie
cessaire à ce type d’instruction, ponsabilité du violeur est atté- Téléfilm de Thierry Binisti.
on ne peut s’empêcher de tiquer : nuée si la victime a manifesté une Avec Charlotte de Turckheim, Bruno
pour quelles raisons, en 2019, riat, confrontation avec l’agres- que les plus “solides” », explique la seule infraction criminelle dans la- attitude provocante en public. Et Wolkowitch (Fr., 2017, 95 min).
est-il encore si difficile pour une seur présumé, examens et soins documentariste, celles pour quelle la victime se sent systémati- ils sont encore 30 % à considérer 22.40 La Loi de Simon
femme agressée sexuellement de médicaux, évaluation psychiatri- lesquelles des preuves suffisantes quement coupable », affirme une qu’un viol résulte d’une prise de Téléfilm de Didier Le Pêcheur.
se faire entendre ? que des séquelles, puis, quand les – matérielles de préférence – avocate. Marie, 20 ans, Manon, risque de la victime. En un mot, Avec Daniel Prévost, Chloé Stefani
Afin de comprendre pourquoi, faits ne sont pas déqualifiés en permettent de caractériser l’in- 27 ans, Michèle, 56 ans, et Muriel, qu’elle l’a « bien cherché ». p (Fr., 2016, 100 min).
en France, une plainte pour viol agression sexuelle et renvoyés en fraction de manière indiscutable. 42 ans, ne font pas exception. audrey fournier
sur dix seulement arrive aux assi- correctionnelle, procès face à des Or, dans la majorité des cas, les Laissant s’exprimer policiers, et mouna el mokhtari Canal+
ses, Laetitia Ohnona a suivi quatre jurys populaires porteurs des mê- viols sont commis par des per- avocats, médecins, victimes, Laeti- 21.00 Revenge
femmes à différentes étapes de mes préjugés que la société. sonnes connues des victimes. tia Ohnona questionne avec so- Elle l’a bien cherché, de Laetitia Film de Coralie Fargeat.
leur parcours judiciaire. Dépôt de Ce parcours judiciaire sert à Souvent, l’alcool y joue un rôle. briété la prise en charge de cette Ohnona (France, 2018, 51 min), Avec Matilda Lutz (Fr., 2017, 110 min).
plainte, auditions au commissa- « trier les affaires pour ne garder Résultat : « C’est sans doute la parole « fragile » et la maladresse disponible sur Arte.tv. 22.50 Profession : philosophe
Magazine présenté par
Michel Denisot.

France 5

« Le Bureau des légendes » ou la damnation de Malotru 20.50 Zones bleues, les secrets
de la longévité
Documentaire de Fitzgerald Jego. L’Ile
Pour sa quatrième saison, rediffusée sur Canal+, la série créée par Eric Rochant se met à l’heure du cyberespionnage d’Ikaria, en Grèce (Fr., 2019, 45 min).
21.35 L’Argent autrement
Documentaire de Sam Caro (55 min).

CANAL+ SÉRIES l’honorer. Le cinéaste aura ima- par son ancien service de la DGSE Sur le terrain, le BDL va se lancer Bird People) à la tête du pool des Arte
MARDI 30 - 21.00 giné, pour donner chair et esprit et par la CIA, Guillaume Debailly, dans une mission à très haut ris- réalisateurs de cette saison 4 ? Se 20.50 Hiroshima,
SÉRIE au personnel du « bureau des lé- alias « Malotru » (Mathieu Kasso- que : introduire un agent clandes- remarquent en tout cas plus en- la véritable histoire
gendes » (BDL), au sein de la DGSE, vitz), poursuit sa cavale après sa tin dans le centre moscovite qui, core qu’auparavant le soin ap- Documentaire de Lucy Van Beek

A vec l’œuvre captivante


qu’élabore Eric Rochant
autour du service de ren-
seignement extérieur de la France
(la DGSE), la représentation de l’es-
des intrigues puissamment inspi-
rées de l’actualité géopolitique et
superbement écrites. En initiant
le spectateur, en cette saison 4,
aux nouveaux enjeux de la lutte
trahison et trouve refuge à Mos-
cou. Dorénavant à la tête du BDL,
Marie-Jeanne Duthilleul (Florence
Loiret-Caille) compte bien le récu-
pérer, coûte que coûte ; mais il lui
contrôlé par les services fédéraux
de sécurité (FSB), se spécialise dans
les cyberattaques et l’intelligence
artificielle. Outre la Russie, qui
s’impose sur le devant de la scène
porté à des détails éclairants de
mise en scène et le recul pris pour
analyser la géopolitique en cette
époque de cyberattaques. p
martine delahaye
(R-U., 2015, 100 min).
22.30 Elle l’a bien cherché
Documentaire de Laetitia Ohnona
(Fr., 2018, 50 min).

pionnage français a gagné ses let- entre grandes puissances : la cy- faudra d’abord rendre des comp- cette saison-ci, le Proche-Orient et M6
tres de noblesse. L’agent secret tri- bersécurité, la création et le con- tes au tout nouveau responsable ses djihadistes à même de revenir Le Bureau des légendes, saison 4 21.05 Péplum
colore n’est plus un être vil, fourbe trôle de l’intelligence artificielle. de la sécurité interne de la DGSE, en France pour commettre des at- (1 et 2/10), série créée par Eric Série. Avec Jonathan Lambert,
ou ridicule, mais un serviteur de Petit rappel de la situation du surnommé « JJA » (Mathieu Ama- tentats vont aussi mobiliser les Rochant. Avec Mathieu Nadia Roz (Fr., 2019).
l’Etat, un grand professionnel du Bureau des légendes, sachant que lric), bien décidé à faire le ménage forces du contre-terrorisme. Kassovitz, Florence Loiret-Caille, 22.30 Péplum
renseignement et de l’ombre, le récit reprend là où il s’était ar- après « la pire catastrophe interne Est-ce dû à l’arrivée de la cinéaste Sara Giraudeau Série. Avec Michèle Laroque,
comme les Britanniques aiment à rêté en fin de saison 3. Recherché qu’ait jamais connue la DGSE ». Pascale Ferran (Lady Chatterley, (Fr., 2018, 10 × 52 minutes). Manu Payet (Fr., 2015).

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU du « Monde » SA
Durée de la société :
99 ans à compter du 15 décembre 2000.
N°19-175 Capital social : 94.610.348,70 ¤.
Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
6 5 4 8 7 2 3 9 1
2 1 8 3 7 5 1 9 6 2 4
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
9 1 2 3 6 4 8 5 7
Abonnements par téléphone : de France 3289
9 3 8 5 7 8 5 6 2 3 4 1 9
(Service 0,30 €/min + prix appel) ; de l’étranger :
2 4 6 9 8 1 7 3 5
(33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
6 5 2 9 3 9 1 4 5 7 2 8 6
abojournalpapier@lemonde.fr.
4 6 8 2 9 5 1 7 3 Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
1 2 9 7 3 6 5 4 8
9 5 7 3 1 4 8 9 6 2
Courrier des lecteurs
blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
Par courrier électronique :
9 6 3 8 4 Très facile courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Complétez toute la Médiateur : mediateur@lemonde.fr
4 1 3 grille avec des chiffres Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
Finances : http://finance.lemonde.fr ;
allant de 1 à 9.
8 7 3 1 Chaque chiffre ne doit Emploi : www.talents.fr/
Immobilier : http://immo.lemonde.fr
être utilisé qu’une
6 8 seule fois par ligne,
Documentation : http ://archives.lemonde.fr
Collection : Le Monde sur CD-ROM :
par colonne et par CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
carré de neuf cases. Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) La reproduction de tout article est interdite
sans l’accord de l’administration. Commission
paritaire des publications et agences de presse
n° 0717 C 81975 ISSN 0395-2037

Présidente :
Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE

80, bd Auguste-Blanqui,
75707 PARIS CEDEX 13
Tél : 01-57-28-39-00
Fax : 01-57-28-39-26
L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
93290 Tremblay-en-France
Toulouse (Occitane Imprimerie)
Montpellier (« Midi Libre »)
Imprimé sur des papiers produits en Allemagne,
Belgique, France, Espagne, IFGD, 100 % de fibres
Tirage du Monde daté dimanche 28 - lundi 29 juillet : 212 428 exemplaires recyclés.
0123
MARDI 30 JUILLET 2019 carnet | 17

Jaime Ortega Le Carnet

Cardinal cubain Vos grands événements


Naissances, mariages,
anniversaires de naissance
Avis de décès, remerciements
anniversaires de décès,
souvenirs
Colloques, conférences,
séminaires, tables-rondes,
portes-ouvertes, journées
d’études, congrès,
nominations,
assemblées générales
Soutenances de mémoire,
thèses,
Expositions, vernissages,
signatures, lectures,
communications diverses

Vous pouvez nous envoyer


vos annonces par mail :
carnet@mpublicite.fr
en précisant vos coordonnées
(nom, adresse, téléphone
et votre éventuel numéro d’abonné
ou membre de la SDL)
Réception de vos annonces :
du lundi au vendredi
jusqu’à 16 heures
le samedi et les jours fériés
jusqu’à 12 h 30

Pour toute information


complémentaire Carnet :
01 57 28 28 28
En 2016. YAMIL LAGE/AFP

L
a vieille génération de Cu- 18 OCTOBRE 1936 Naissance
bano-Américains – « l’exil à Jagüey Grande (Cuba)
historique » – le détestait 1981 Archevêque
pour ne pas s’être davan- de La Havane
tage engagé politiquement contre 2014 Contribue à l’ouverture
le pouvoir castriste. La vieille du dialogue entre Cuba
garde du régime se méfiait de lui et les Etats-Unis
et abhorrait son apparente onc- 2016 Renonce à sa charge
tuosité. Le cardinal Jaime Lucas 26 JUILLET 2019 Mort
Ortega y Alamino, l’ancien arche- à La Havane
vêque de La Havane qui a contri-
bué à faire revivre le catholicisme
sur l’île et aidé à rétablir les rela-
tions entre Cuba et les Etats-Unis, Matanzas pour y être ordonné, le
est mort, le 26 juillet, dans la capi- 2 août 1964, en pleine révolution
tale cubaine, trois ans après avoir castriste. L’époque est à
renoncé à sa charge. Il avait 82 ans. l’« athéisme scientifique » et à la
L’annonce de son décès a été mise au pas de l’Eglise, accusée
faite par son successeur, l’arche- d’être farouchement anticommu-
vêque Juan de la Caridad Garcia niste, aux mains des plus riches et
Rodriguez. En juin, il avait déclaré de vouloir renverser Fidel Castro.
que le cardinal Ortega était affai- Le cardinal Ortega fait partie des
bli par un cancer en phase termi- nombreux prêtres envoyés dans
nale. Lors de son retrait, en 2016, des camps de travail agricoles di-
le cardinal Ortega a laissé derrière rigés par l’armée. Il y séjournera
lui une Eglise cubaine dont la un an. Après sa libération, en 1967,
place et l’influence n’avaient ja- il officie comme curé dans sa ville
mais été aussi importantes de- natale. Il supervise également
puis l’arrivée au pouvoir de Fidel plusieurs paroisses voisines.
Castro, en 1959. Habile diplomate, Pianiste émérite, il compose la
prudent, il a permis un lent retour musique d’une messe cubaine et
en grâce du catholicisme. Les fidè- se rend à La Havane chaque se-
les n’étaient plus marginalisés, les maine pour donner des conféren-
lieux de culte se multipliaient et ces sur la théologie au séminaire Le Carnet
la hiérarchie ecclésiastique de l’île San Carlos y San Ambrosio. Il est
incitait le gouvernement à accélé- nommé évêque de la province oc-
rer les réformes économiques. cidentale Pinar del Rio par le pape
Le cardinal Ortega a été la figure polonais Jean Paul II, en 1978. Il de-
la plus puissante de l’Eglise, vient archevêque de La Havane Avis de décès, condoléances,
quand, en 2014, il a contribué à trois ans plus tard. A son tour, Fidel
ouvrir un dialogue entre Cuba et
les Etats-Unis, un geste qui a per-
Castro esquisse une ouverture,
en 1983, dans ses entretiens sur la
remerciements, hommages,
mis de renouer les relations diplo-
matiques entre les deux pays. C’est
religion avec le Brésilien Frei Betto.
En 1988, Mgr Ortega est nommé
avis de messe
le pape François, après que les pré- président de la Conférence des
sidents Raul Castro et Barack évêques de Cuba, un poste qu’il
Obama lui eurent demandé secrè- occupera pendant près de dix ans.
tement d’obtenir son intermédia- En 1992, le gouvernement aban-
tion, qui l’a chargé de remettre donne ses références à l’athéisme
une lettre aux deux chefs d’Etat. et assouplit progressivement ses
relations avec l’Eglise. Ce change-
Camp de travail ment aboutit à la visite papale, en
« J’étais la lettre », a confessé un janvier 1998, et à l’acceptation par
peu plus tard Mgr Ortega à propos le gouvernement de certains évé-
de son rôle dans les négociations, nements religieux en plein air.
une manière de dire qu’il avait A la demande de Raul Castro, qui
également transmis des messa- succède à Fidel en 2006, le cardi-
ges oralement. Lui-même aurait nal Ortega joue un rôle de média-
effectué au moins un voyage se- teur entre le pouvoir et une cen-
cret à la Maison Blanche. « La par- taine de prisonniers politiques,
tie la plus importante de ma mis- en 2010. Il joint chacun d’entre
sion a peut-être été le moment où eux au téléphone pour les persua-
le président Raul Castro m’a de- der de quitter le pays. Cette libéra- Pour toute information :
mandé de transmettre un mes- tion conditionnelle a été critiquée
sage au président Obama », a-t-il par une partie de la dissidence et 01 57 28 28 28
dit, un jour, lors d’un discours. les exilés radicaux, mais elle a re-
Né le 18 octobre 1936 à Jagüey placé l’Eglise au centre du jeu. 01 57 28 21 36
Grande, dans la province de Ma-
tanzas, Jaime Lucas Ortega y Ala-
Face aux reproches, il répétait que
la place de l’Eglise n’était pas en
carnet@mpublicite.fr
mino est le fils d’un ouvrier agri- politique, mais « dans les actes hu-
cole, coupeur de canne, et d’une manitaires ». Longtemps, son Tarif : 26,50 TTC
ménagère. Il termine ses études nom a circulé comme possible Prix à la ligne
chez les pères des missions étran- successeur du pape. p
gères à Québec, puis retourne à nicolas bourcier
18 | L’ÉTÉ DES SÉRIES 0123
MARDI 30 JUILLET 2019

Xi Jinping,
le nouveau timonier
XI JINPING, UN DESTIN CHINOIS 1 | 6 Arrivé au pouvoir fin 2012,
le numéro un chinois n’a fait qu’étendre son empire depuis.
Régnant sans partage sur le pays, ce fils de dignitaire
n’a aujourd’hui plus grand-chose à envier à Mao

pékin - correspondant continuent, pour leur part, d’être soumis à minorités reconnues – le mongol, le tibétain,
hongkong et taïwan - envoyé spécial diverses formes de chantage. le ouïgour, le kazakh et le coréen. Dans la
Trois ans après les faits, Lam Wing-kee se foulée, un reportage montrait des lecteurs

D
dit convaincu que l’opération visait à éviter ouïgours plongés dans le livre dans une
epuis l’arrivée de Mao la publication, par l’éditeur Gui Minhai, d’un librairie. Non sans un certain cynisme,
Zedong au pouvoir en Chi- ouvrage sur Xi Jinping : « Il aurait eu le projet puisque cette minorité est la cible, sous Xi
ne, en 1949, aucun diri- de mettre en annexe de ce livre une note auto- Jinping, d’un programme d’internement
geant étranger n’avait eu critique, dans laquelle celui-ci avouait avoir massif en camps de rééducation. Il s’en est
droit à un tel honneur. Une eu une liaison extraconjugale alors qu’il était fallu de peu que les lecteurs français bénéfi-
réception officielle, non pas gouverneur du Fujian », précise-t-il au cient du même privilège : avant le voyage de
au Palais du peuple, symbole par excellence Monde. Ce genre de notes autocritiques, les Xi Jinping en France, fin mars, les autorités
du pouvoir communiste, mais, de l’autre jiantaoshu, n’ont rien d’exceptionnel au sein chinoises ont tenté d’obtenir de Paris que les
côté de l’avenue de la Paix-Céleste, au sein du PCC. Xi Jinping les a lui-même remises au écrits du président figurent en bonne place
même de la Cité interdite. Une façon de goût du jour dans les premières années de dans les librairies françaises. Les Français
flatter Donald Trump, qui, en ce mois de son mandat ; les confessions de cadres « dé- ont dû leur expliquer qu’ils n’ont aucun pou-
novembre 2017, effectue sa première visite voyés » se sont alors multipliées dans les voir sur les choix des libraires…
d’Etat à Pékin. Mais aussi de signifier au journaux du parti. « Si ce genre de choses
monde entier que Xi Jinping est le digne était révélé, alors qu’il venait d’arriver au pou- LA PENSÉE DE XI EN APPLICATION
héritier des empereurs ayant régné sur le voir, que ça soit vrai ou faux, l’impact aurait Les deux livres de Xi Jinping sont une sélec-
pays pendant deux millénaires. Certes, été énorme sur sa position, d’abord dans son tion de ses discours depuis 2012. Ils
l’Egypte est « un peu plus ancienne », concè- foyer, auprès de sa femme et de sa fille, et au montrent à la fois son assurance et son
de-t-il à son invité. Mais la Chine est « l’uni- sein du PCC, estime Lam Wing-kee. Les luttes ambition. Celle-ci a éclaté au grand jour dès
que civilisation ininterrompue qui se poursuit de pouvoir sont féroces en Chine. Son rêve de le 19e congrès du Parti communiste chinois
encore aujourd’hui », avec ses « trois mille ans se faire président à vie, de devenir un nouvel d’octobre 2017, qui grave sa « pensée » (plus
d’histoire écrite », ajoute Xi Jinping, avec empereur, aurait été compromis. » Le libraire précisément « la pensée de Xi Jinping du
toute la solennité qui sied à l’endroit. a compris en les écoutant que les enquêteurs socialisme aux caractéristiques chinoises
De fait, en cet automne 2017, le secrétaire chargés de l’interroger appartenaient à un pour une nouvelle ère ») dans la charte du
général du Parti communiste chinois (PCC), « groupe dédié central ». Autrement dit, qu’ils parti, au côté de son nom. Depuis Mao, nul
également président de la République avaient tous les pouvoirs. dirigeant n’avait eu droit à un tel honneur de
depuis début 2013, savoure son triomphe et D’après un autre éditeur, requérant l’ano- son vivant. Aux côtés de Xi et de son premier
pose avec Donald Trump devant le hall de nymat, le livre brodait autour des efforts pré- ministre, Li Keqiang, les cinq nouveaux
l’Harmonie-Suprême. Deux semaines plus sumés de la célèbre cantatrice Peng Liyuan, « LE CONTRÔLE DE SA membres du comité permanent, l’organe su-
tôt, les délégués du 19e congrès du PCC, le épouse de Xi Jinping depuis 1987, pour se prême du PCC, se rendent, après la clôture du
conclave du parti qui se tient tous les cinq débarrasser d’une animatrice de télévision BIOGRAPHIE EST congrès, à Shanghaï, pour prêter serment
ans, ont approuvé l’inscription de la « pen- locale qui, disait-on à l’époque, était la maî- D’AUTANT PLUS sur le lieu de naissance du parti, en 1921.
sée » de Xi dans la charte du parti. Il faut tresse attitrée de son mari. « Mais plus per- Les chercheurs et diplomates spécialistes
dire qu’il sait tout de Pékin et des pièges du sonne à Hongkong n’oserait même envisager IMPORTANT, AUX de la Chine ont constaté qu’aucun succes-
pouvoir : fils d’un leader communiste aujourd’hui de publier un tel ouvrage, ajoute seur de Xi n’a été nommé au comité perma-
écarté des hautes sphères dirigeantes du le même éditeur. Cela implique de faire per- YEUX DE XI JINPING, nent durant le congrès, rompant avec le
jour au lendemain en 1962, puis réhabilité
dix-huit ans plus tard, il a passé une partie
dre la face à Xi Jinping. Et c’est très risqué. » Et
pour cause… « Le contrôle de sa biographie
QUE C’EST UN LIVRE mécanisme de transition institutionnel
imposé par Deng Xiaoping. Ce n’est qu’à la
de son enfance derrière les murailles de est d’autant plus important, aux yeux de Xi QUI A FAIT CHUTER session parlementaire annuelle de mars
Zhongnanhai, le complexe résidentiel du Jinping, que c’est un livre qui a fait chuter son 2018 que la manœuvre prend tout son sens :
PCC dans le secteur ouest de la Cité inter- père et ses amis en 1962 », remarque Alex SON PÈRE ET SES un « coup d’Etat constitutionnel » a conduit à
dite, avant d’en être chassé. Il tient désor-
mais sa revanche : en matière de pouvoir, il
Payette, enseignant à l’Institut d’études poli-
tiques de l’université d’Ottawa et spécialiste
AMIS EN 1962 » l’imposition par Xi Jinping et ses partisans
de multiples amendements à la Constitu-
Ces dernières années, c’est Wang Qishan
qui a mené la bataille contre la corruption.
n’a plus rien à envier à Mao. Grâce aux nou- du pouvoir en Chine. En 1962, c’est en effet ALEX PAYETTE tion, dont la fin de la limite des deux man- De la fin 2012 à 2017, 1,3 million « de tigres et
velles technologies mises à son service, cet après avoir été accusé d’avoir soutenu la enseignant à l’Institut dats pour le président. Xi annonce lui- de mouches » – des haut gradés, mais aussi
homme de 66 ans est une sorte de Grand publication d’un livre qui déplut à Mao que d’études politiques de même le résultat du scrutin qui lui donne des cadres ordinaires – ont été emprisonnés.
Timonier 2.0, omniprésent dans la vie de Xi Zhongxun, jusqu’alors très proche du l’université d’Ottawa des pouvoirs sans limite. Malgré la censure, Parmi les « grands fauves », les trophées se
ses sujets, intraitable dès que l’on s’inté- Grand Timonier, fut limogé et envoyé à la le malaise est palpable dans le pays. A comptent par centaines, dont quatre des
resse d’un peu trop près à sa personne ou à « base », dans une usine. l’étranger, le politologue américain Francis plus importants responsables politiques
celle de son épouse. Fukuyama dénonce, par exemple, le syn- sous le mandat du président précédent,
A Hongkong, cinq hommes, éditeurs et LE SYNDROME DU « MAUVAIS EMPEREUR » drome du « mauvais empereur » guettant le Hu Jintao, tous condamnés à la perpé-
libraires, l’ont appris à leurs dépens : ils se Chez l’actuel président chinois, cette obses- régime dès lors qu’il s’affranchit des règles tuité. L’épuration a largement épargné les
sont retrouvés, en 2015, au cœur d’une vaste sion du « contrôle » ne concerne pas que qui garantissaient, tous les dix ans depuis « princes rouges » – à l’exception de Bo Xilai,
opération des services chinois. Un seul l’écrit. Un participant au dîner organisé, en 1978, une succession ordonnée au sommet. le rival malheureux de Xi Jinping, condamné
d’entre eux, Lam Wing-kee, a recouvré la janvier 2018, au Palais du peuple de Pékin en Celles-ci, écrit-il dans une tribune, « ren- à la prison à vie pour corruption en 2013. Le
liberté depuis. Sa librairie, située dans un l’honneur d’Emmanuel Macron n’en revient daient son système politique autoritaire si numéro un chinois les tient cependant à dis-
quartier de Hongkong très fréquenté par les toujours pas : la petite vidéo des deux prési- différent de presque virtuellement toutes les tance, car il dirige en s’entourant de nom-
touristes chinois, était spécialisée dans les dents qu’il avait prise à cette occasion a dis- autres dictatures ». breux fidèles et de collègues croisés au cours
brûlots politiques sur la Chine, nourris de paru de son portable français. En revanche, Si Xi Jinping est sans doute contesté au sein de sa longue carrière hors de Pékin. « En pro-
ces fuites et rumeurs en provenance de celles des autres invités y sont restées. Les de certaines instances du parti, il n’est pas vince, il y a exactement 606 personnes qui
Pékin dont ce territoire, en principe auto- logiciels de reconnaissance faciale chinois réellement affaibli. Ses adversaires poten- comptent, précise Alex Payette. Au moins
nome, est le réceptacle. Les Chinois de pas- seraient donc capables de s’immiscer par- tiels ? Marginalisés. Comme le premier 10 % sont dans la poche de Xi. Ça a l’air peu,
sage se procuraient ces ouvrages en toute tout. Selon le politologue norvégien Stein ministre Li Keqiang, sur lequel il daigne rare- mais c’est énorme, car ils ont les postes les
discrétion. Lam en expédiait aussi par la Ringen, les hautes technologies sont en train ment jeter un regard en public. Le véritable plus importants. Sans eux, impossible pour le
poste vers la Chine continentale. de faire de la Chine une « dictature parfaite ». numéro deux est Wang Qishan, un autre pouvoir de faire appliquer ses réformes. » Un
L’opération dont le libraire et ses collè- M. Ringen a d’ailleurs imaginé un néolo- « prince rouge » (c’est-à-dire un fils de digni- même homme, Chen Xi, dirige l’école du
gues furent la cible en 2015 est aujourd’hui gisme pour la désigner : la « contrôlocratie ». taire), adoubé vice-président en mars 2018 parti et le département de l’organisation qui
partiellement connue. Arrêté à la frontière De fait, en six ans à la tête de la deuxième – lui aussi sans limite de mandat. Ancien chef promeut les cadres. Toutes les nominations
entre Hongkong et Shenzhen, Lam a été puissance économique mondiale, Xi Jinping de la lutte anticorruption, Wang a une pas- importantes passent par lui. Faut-il le préci-
détenu huit mois, soumis à des interroga- a mis sous cloche une société civile particu- sion pour l’histoire et a sans doute eu un rôle ser ? C’est un intime de Xi. Un ami de plus de
toires, contraint à des confessions télévi- lièrement turbulente lors de sa prise de pou- majeur, au côté de l’idéologue Wang Huning, quarante ans. Ils étudiaient ensemble à l’uni-
sées. Son crime : avoir vendu des livres illé- voir, reprenant en main des réseaux sociaux dans la formulation de la voie unique et versité pékinoise Tsinghua.
galement en Chine. Ses interrogateurs sou- qui semblaient indomptables. salvatrice que prêche le numéro un chinois : De manière significative, le premier chapi-
haitaient identifier ses clients, mais aussi S’il n’aime pas qu’on le filme à son insu ou sans le PCC, point de salut. Le sinologue bri- tre du livre de Xi sur la « gouvernance de la
les auteurs soigneusement dissimulés sous qu’on écrive sur lui, Xi Jinping cultive volon- tannique Kerry Brown fait de Xi Jinping et de Chine » porte sur « le socialisme à la chi-
des pseudonymes. Un autre « suspect », tiers l’image d’un penseur prolifique. Ainsi, ses deux « apôtres » des communistes « born noise ». « Le rêve chinois » vient en deuxième
l’éditeur hongkongais propriétaire de la le 30 mai, le journal télévisé de 19 heures de again » (« nés de nouveau »), convaincus de la position. « L’Etat de droit » ne figure qu’à la
librairie, Gui Minhai, a, lui, disparu du CCTV 1, la chaîne d’Etat, s’est ouvert, comme mission sacrée d’un PCC « abîmé par les souf- cinquième place. Pour Stein Ringen, « Xi
jour au lendemain de sa résidence de Pat- tous les soirs, par une information sur le frances et les malencontreuses expériences du Jinping n’est rien d’autre qu’idéologique dans
taya, en Thaïlande. Il est toujours en déten- président : le deuxième volume de son passé, mais près enfin de livrer le grand résul- son discours et son action ». Et le « rêve chi-
tion en Chine. Trois autres de ses associés et best-seller consacré à la « gouvernance de la tat attendu », c’est-à-dire le rêve chinois du nois de renaissance » présente, pour le polito-
collègues, séquestrés au même moment, Chine » est disponible dans cinq langues de retour du pays au premier rang. logue norvégien, « l’embryon d’une idéologie
0123
MARDI 30 JUILLET 2019 L’ÉTÉ DES SÉRIES | 19

Le président
chinois,
Xi Jinping,
ultra-dangereuse », parce qu’elle « repose sur Xi » par la propagande, il cultive sans retenue et sa femme, chinoise dont son mari est le chantre, Peng gnant » par ces « routes de la soie » qui relient
une rhétorique du pouvoir et de la grandeur une image paternelle et débonnaire de diri- Peng Liyuan, Liyuan s’habille chez des designers chinois. désormais des pays aussi différents que la
nationale et qu’en fin de compte il s’agit d’une geant proche des enfants – et donc du peu- au Palais Ce soft power fait des merveilles : le couple Suisse, l’Ethiopie, le Panama ou la Malaisie.
idéologie dans laquelle la personne cesse ple. CGTN, la chaîne chinoise diffusée à du peuple, « donne de la face aux Chinois à l’étranger », Pourtant, c’est d’une miette de territoire
d’exister en tant qu’être autonome et est l’étranger, a même posté sur YouTube – pla- à Pékin, entend-on souvent. Comprendre : il les rend chinois que provient aujourd’hui la contesta-
englobée dans la nation ». te-forme pourtant interdite en Chine – une le 26 avril. fiers. Quant à leur fille unique, Mingze, diplô- tion : Hongkong, la région administrative
Pour être sûr que les Chinois la maîtrisent vidéo en anglais intitulée « Xi Jinping, ami JASON LEE/REUTERS mée d’Harvard, elle est aussi invisible qu’in- spéciale rétrocédée à la Chine en 1997, est en
bien, la « pensée de Xi Jinping » fait, depuis des enfants ». On le voit visiter des écoles ou fluente. Ne dit-on pas qu’elle est l’inspiratrice, ébullition. Outrage suprême, lundi 1er juillet,
janvier, l’objet d’une application pour smart- des hôpitaux pour les plus jeunes. Certains voire la rédactrice, de l’éditorial du Quotidien des manifestants ont forcé l’entrée du Parle-
phones, intitulée « Etudier Xi, rendre le pays ont ensuite l’insigne honneur de pouvoir du peuple, paru le 11 mai, au lendemain de ment local et recouvert le perchoir d’un dra-
plus fort ». « Un mouchard électronique s’as- nouer, autour du cou présidentiel, le célèbre l’échec des négociations commerciales avec peau de l’ex-colonisateur britannique. La rai-
sure que les professeurs et les chercheurs pas- foulard rouge des jeunes communistes – un les Etats-Unis ? Le titre : « Aucun défi ne sau- son ? Une loi d’extradition vers la Chine qui
sent au moins deux heures par jour à lire des rituel qui rappelle l’époque Mao. rait empêcher la Chine d’avancer ». permettrait à Pékin de juger des Hong-
articles sur la pensée de Xi et à regarder des L’aristocrate rouge, qui a fait de la lutte kongais selon ses propres lois, comme les
vidéos de propagande. Par ailleurs, Xi leur a contre la pauvreté l’une de ses priorités HONGKONG, L’OUTRAGE SUPRÊME éditeurs et libraires précédemment évoqués.
assigné comme mission de contribuer au déve- domestiques, est régulièrement montré A défaut de s’entendre avec Donald Trump, « L’histoire ne se répète pas, elle rime », disait
loppement d’un modèle de modernité sociale, dans les villages reculés, où, assis à même le Xi Jinping courtise le reste de la planète, invi- l’écrivain américain Mark Twain. C’est dans
économique, politique et environnementale kang, le lit chauffé par-dessous, il écoute de « LE SENTIMENT tant le monde entier en Chine. En 2018, le Guangdong, la province chinoise qui fait
pouvant être exporté à l’étranger », explique la
sinologue française Chloé Froissart.
vieilles paysannes ridées témoigner de leur
vie de labeur. Il va jusqu’à fréquenter, certes
DE PORTER 53 leaders africains avaient fait le déplace-
ment à Pékin pour le septième sommet du
face à Hongkong, que le père de Xi Jinping a
renoué avec sa carrière de mandarin com-
au compte-gouttes, les restaurants populai- UN HÉRITAGE Forum Chine-Afrique. Le 15 mai, un spectacle muniste après son retour en grâce sous Deng
UNE LEÇON AMÉRICAINE res : comme en ce mois de décembre 2013 où féerique était donné au « nid d’oiseau », le Xiaoping. Il fut chargé, au début des années
« Gouverner, c’est mettre vos sujets hors il est filmé par les médias officiels dans une SOUS-TEND stade olympique de Pékin, en l’honneur de 1980, d’ouvrir à l’Occident la zone économi-
d’état de vous nuire, mais même d’y penser »,
disait Machiavel. Xi Jinping s’y emploie.
gargote servant des petits pains farcis, à
Pékin. En réalité, ses conseillers en commu-
LA PENSÉE DE XI. dizaines de milliers de participants, venus
cette fois de toute l’Asie, à une conférence
que spéciale de Shenzhen pour contrebalan-
cer le pouvoir d’attraction de la colonie bri-
Grâce au savoir-faire des ingénieurs d’Ali- nication se sont inspirés de la sortie dans un DANS SES « sur le dialogue des civilisations asiatiques ». tannique. Le président chinois « a une cons-
baba, le géant du commerce en ligne chi- boui-boui pékinois du vice-président améri- Mais le grand œuvre international de Xi cience aiguë de son appartenance à une “pure
nois, qui ont développé cette application, les cain Joe Biden et de son ambassadeur Gary DISCOURS ET Jinping reste bien sûr les « nouvelles routes famille communiste”, contrairement à ses
Chinois peuvent tester leurs connaissances, Locke, en 2011 : les internautes avaient porté de la soie ». Un projet lancé en septem- prédécesseurs », écrit Agnès Andrésy, dans le
seul ou en groupe et même, pour les aux nues la simplicité des dirigeants améri- SES DÉCLARATIONS bre 2013, lors d’un voyage au Kazakhstan, livre que cette fine connaisseuse des « prin-
meilleurs ou les plus assidus, gagner des cains. Pour mieux critiquer l’inaccessibilité PUBLIQUES, destiné à renforcer les liens entre l’Asie et ces rouges » lui a consacré en 2013 (Xi Jinping.
lots. Les 89 millions de membres du PCC ont des leurs. Xi a retenu la leçon. l’Europe. Dès 2015, changement de cap. On La Chine rouge nouvelle génération, L’Har-
l’obligation de la télécharger. A l’étranger, il prend un réel plaisir à IL SE RÉFÈRE ne parle plus de « programme » ni de « straté- mattan). « Le sentiment de porter un héritage
Le « Machiavel de Zhongnanhai » ne côtoyer les têtes couronnées, que ce soit la gie ». Un seul mot, plus « inclusif », doit être sous-tend sa pensée. Dans ses discours et ses
néglige aucun public. Dans le Jiangxi, cette reine d’Angleterre ou le prince Albert de CONSTAMMENT employé : « initiative ». Pour lui, l’opération déclarations publiques, il se réfère constam-
province du Sud-Est d’où est partie la Longue
Marche de Mao en 1934, la « culture rouge »
Monaco. Le couple qu’il forme avec son
épouse est discrètement glamour. C’est la
AU PASSÉ » est devenue mondiale et englobe l’Afrique et
l’Amérique latine, pas vraiment situées sur
ment au passé. » Un passé tourmenté, dont il
a fait une force. p
est inculquée aux enfants dès la crèche par le première fois qu’une première dame chi- AGNÈS ANDRÉSY la route entre Xi’an et Venise. Quand Do- frédéric lemaître et brice pedroletti
biais de chansons composées à leur inten- noise n’a rien à envier, en matière de tenues auteure de « Xi Jinping, nald Trump ne jure que par son « America
tion. Un programme pilote destiné à être vestimentaires, à ses homologues occiden- la Chine rouge first », Xi Jinping, au contraire, défend le mul- Prochain article Au nom du père
étendu au reste du pays. Surnommé « Oncle tales. Fidèle au recentrage sur la culture nouvelle génération » tilatéralisme et la « coopération gagnant-ga- et du parti
20 | L’ÉTÉ DES SÉRIES 0123
MARDI 30 JUILLET 2019

Claudia Andujar, à toute épreuve


SUR LES TRACES DE CLAUDIA ANDUJAR 1 | 6 La photographe et militante brésilienne,
célébrée en décembre prochain par la Fondation Cartier, à Paris, a vécu
une trajectoire vertigineuse : née en Europe de l’Est, elle a connu, entre autres
traumatismes, les nazis et la Shoah, avant de trouver refuge en Amérique

Claudia
Andujar,
dans son
appartement
de Sao Paulo,
le 24 juillet.
VICTOR MORIYAMA
POUR LE MONDE

sao paulo (brésil) - correspondante œuvre est reconnue partout, à Claudine reste dans cette grande préserve », dit-elle. La vieille fugié espagnol dont elle gardera à
Sao Paulo, Londres, New York, maison, seule avec ce père qui se « LE TRAUMA femme laisse passer un long si- jamais le nom, mais qu’elle quit-
Berlin. Et à Paris, où elle fera l’ob- mue en homme aigri et violent. DE LA GUERRE, lence et ferme les yeux. « Le tera très tôt. Julio commet l’erreur

L
a minuscule photo est jet d’une grande exposition à la Elle est une enfant rêveuse et trauma de la guerre, les brouilles de s’engager dans l’armée, espé-
enfouie parmi les albums Fondation Cartier en décembre. introvertie. « J’avais très peu de LES BROUILLES familiales et les déménagements rant obtenir la nationalité améri-
décatis de l’entre-deux- Ses photos sont célèbres, celle contacts avec lui, alors je parlais à constants ont poussé Claudia à caine, et finit embringué dans la
guerres, nichée entre de Gyuri est méconnue. Dans ce mes poupées », raconte la femme FAMILIALES ET LES chercher de nouvelles racines au guerre de Corée.
mille et un souvenirs de ses
innombrables séjours chez les
portrait résident pourtant les
blessures passées qui donneront
âgée en souriant. Peu avant notre
entretien, Claudia Andujar a pris
DÉMÉNAGEMENTS Brésil », raconte Thyago Nogueira,
qui lui a consacré deux grandes
La guerre, Claudia n’en veut
plus. Quand son époux revient,
Yanomami, tribu indigène de à la femme la rage de mener un soin de déplacer trois petites pelu- CONSTANTS ONT POUSSÉ expositions à l’Institut Moreira ils se séparent, elle prend un
l’Amazonie, à qui elle a dédié sa combat quarante ans plus tard, ches élimées de son canapé pour Salles, à Sao Paulo. amant, se passionne pour la pein-
vie et son art. Au vingtième étage pour empêcher le génocide des les déposer près de la fenêtre, avec CLAUDIA À CHERCHER ture quand, soudain, sa mère
d’un immeuble moderniste de indiens Yanomami. « Claudia s’est vue sur Sao Paulo. « Elles aiment réapparaît dans sa vie. Elle s’est
l’avenue Paulista, à Sao Paulo toujours sentie coupable de n’avoir bien », nous a-t-elle confié, retrou- DE NOUVELLES RACINES TERRE D’ADOPTION
Avant de poser le pied au Brésil et réfugiée avec Tibor au Brésil.
(Brésil), Claudia Andujar, 88 ans, pu sauver sa famille et ses pro- vant, à près de 90 ans, l’allure de AU BRÉSIL » de trouver son chemin, l’artiste Nous sommes en 1955. En posant
marche avec difficulté, mais le ches », confie son ami Carlo Zac- cette petite fille délaissée réfugiée devra pardonner. Si ce n’est à l’his- le pied au Brésil, la douceur tropi-
souvenir de son premier amour quini, missionnaire catholique, dans l’imaginaire. THYAGO NOGUEIRA toire du moins à sa mère, coupa- cale et le mythe de la démocratie
est intact. Il surgit là, sur ce petit italien, débarqué en Amazonie Confrontée à l’absence de sa Institut Moreira-Salles ble de légèreté. Au moment où raciale la font chavirer. On pense
cliché jauni qu’elle tient du bout dans les années 1960 et compa- mère et au rejet de son père, de Sao Paulo son père meurt, Germaine vit alors aux mots de Stefan Zweig,
de ses doigts tremblants. C’est gnon de lutte de Claudia Andujar Claudine « est une enfant élevée depuis quelque temps avec un dans Brésil, terre d’avenir, en 1941 :
un portrait minuscule, d’environ pour la défense des Yanomami. par la bonne », résume son ami officier hongrois, Tibor, dont elle « Ici, l’homme n’était pas séparé de
2 cm sur 2 cm, qu’elle a longtemps l’ethnologue Bruce Albert. La déporté vers Auschwitz. Il le sait. est tombée amoureuse. De ce sol- l’homme par d’absurdes théories
conservé autour du cou. Un L’IMAGINAIRE COMME REFUGE domestique lui fait part d’une « Gyuri voulait me dire au revoir. dat qui appartient à une armée de sang, de la souche, de l’origine.
visage adolescent aux cheveux Pour comprendre ce destin, il croyance populaire : les âmes des Il m’a invitée à faire une prome- alliée des Allemands, Claudia ne Ici, on avait le merveilleux pressen-
noirs de jais. Un garçon, presque nous faut parler de la mère, Ger- défunts hantent les maisons nade dans le parc. Il m’a d’abord dit rien. « Il me répétait qu’il avait timent qu’on pouvait encore vivre
un homme, décidé à embrasser maine Guye, une Suisse de Neu- entre minuit et 3 heures du ma- dit : “Tu sais, j’ai une étoile jaune, fait ce qu’il devait faire, souffle-t- en paix ; ici, l’espace, pour la moin-
l’amour, mais prêt, aussi, à affron- châtel. La préceptrice protestante tin. Alors, toutes les nuits, elle fait ça peut être dangereux pour toi, elle. J’ai dû accepter. » Claudia vit dre parcelle duquel les Etats se bat-
ter la mort. « Il s’appelait Gyuri, s’installe, dans les années 1920, à sonner son réveil à minuit pour tu veux venir ?” » Claudia le trans- avec le couple, entre deux bom- taient en Europe et les politiciens
dit-elle. Il portait l’étoile jaune. » Nagyvarad, petite ville de Transyl- croiser les esprits. En vain. perce de ses yeux noirs, lui prend bardements. « Je restais muette » se lamentaient, était disponible
Ce flirt adolescent en pleine vanie ballottée, au gré des traités, De la religion juive de son père, la main et lui murmure : « D’ac- – elle fait le signe de verrouiller sa pour l’avenir en quantité incom-
seconde guerre mondiale, dans entre la Hongrie et la Roumanie Claudia n’aura guère de souve- cord. » A l’écart de la foule, il lui bouche. Alors que les troupes mensurable. […] Ici, la civilisation
une ville anonyme entre Hongrie – aussi appelée Oradea, la com- nirs. Etre juive ne signifie rien réclame un baiser. « C’était le pre- soviétiques sont aux portes de créée par l’Europe pouvait se per-
et Roumanie, dit tout du parcours mune est aujourd’hui roumaine. pour elle. Jusqu’à la guerre. Elle a mier de ma vie. Quand il m’a Nagyvarad, la mère prend peur et pétuer et se développer en formes
vertigineux de Claudia Andujar, Employée par une famille d’entre- une dizaine d’années quand embrassée, mes lèvres étaient monte dans un train de marchan- nouvelles et différentes. »
considérée aujourd’hui comme preneurs juifs ashkénazes, elle est l’horreur nazie s’empare de la fiévreuses », détaille-t-elle, en dises avec Claudia pour rejoindre Claudia Andujar se sent chez
une des grandes photographes de séduite par Siegfried Haas, l’un ville. « Tout le monde avait peur », tamponnant sa bouche du bout la Suisse. La guerre finit, mais elle au Brésil. Très vite, elle s’ins-
notre temps. Une femme dont des fils du patron. Ils s’aiment, dit-elle. L’étoile jaune s’impose, des doigts, dans le très émouvant Neuchâtel n’a rien d’un refuge talle place Roosevelt, dans le cen-
l’action et les images ont accom- s’épousent, ont une fille. Claudia les juifs sont spoliés de leurs documentaire, en cours de fini- tant les relations entre mère et tre de Sao Paulo, donne des cours
pagné les luttes des populations Andujar naît Claudine Haas, biens, son père est envoyé dans tion, de Mariana Lacerda, intitulé fille sont orageuses. « Je voulais d’anglais et ignore cette mère
autochtones du Brésil, ce pays en 1931, à Neuchâtel, en Suisse. le ghetto où s’entassent près de simplement Gyuri. partir loin. » Un oncle paternel, à dont elle n’attend plus rien. Puis
où elle réside depuis plus de Dans la maison familiale de 35 000 hommes, femmes et Le ghetto de Nagyvarad sera New York, l’invite à le rejoindre. part, seule, à la découverte du
soixante ans, qui l’a adoptée, et où Nagyvarad, la mère est distante enfants jugés impurs par les SS. liquidé en neuf convois. Claudia « Par devoir, pour m’éloigner de Brésil, de la Bolivie, du Pérou…
elle entend reposer à jamais. Son comme la glace mais l’enfant est Andujar n’a jamais revu le jeune ma mère », pense-t-elle. « Je ne parlais pas la langue, mais
chérie par son père. Un ingénieur DU GHETTO AU BRONX homme. Ni son père qui, après lui Dans le Bronx de l’après-guerre, je me faisais comprendre avec des
qui porte beau et se tue à la tâche. Claudine, qui a été envoyée dans avoir demandé pardon, est mort la jeune fille poursuit ses études sourires. » Avide de garder des tra-
« JE NE PARLAIS PAS Les photos de cette époque, que
Claudia Andujar nous montre,
un pensionnat catholique, doit
partir. L’école ferme et elle re-
de la typhoïde peu de temps après
son arrivée dans les camps avec
mais reste hantée par ses fantô-
mes. Très vite, elle déserte le foyer
ces d’un bonheur tout neuf et de
percer l’intime de peuples qui la
LA LANGUE, MAIS JE ME décrivent des moments d’insou- trouve sa mère. C’est à peu près à d’autres membres de la famille. de son oncle pour qui elle est à la fascinent, l’audacieuse se saisit
ciance, faits de sorties à la rivière cette époque qu’elle croise le De ces deux amours frustrées, fois la fille d’un martyr et d’une d’un Rolleiflex. L’appareil ne la
FAISAIS COMPRENDRE et de jeux. La guerre est encore chemin de Gyuri. Il a 14 ans, l’octogénaire a conservé deux traîtresse, devient tour à tour ven- quittera plus. p
AVEC DES SOURIRES » loin. Mais la mère s’ennuie.
Coquette, elle délaisse le foyer en
15 ans peut-être. « On se regardait
un peu comme ça, de loin, on se
portraits minuscules, qui ont sur-
vécu à tous ses voyages, à toutes
deuse dans le grand magasin
Macy’s, secrétaire de l’enseigne
claire gatinois

CLAUDIA ANDUJAR quête d’aventures quand sa fille a cherchait, je l’aimais bien… » ses errances de l’Europe aux Amé- Merck et guide à l’ONU. Puis elle Prochain article Dans l’intimité
photographe 7 ans à peine. En 1944, l’adolescent, juif, va être riques. « Il y a des choses que je se marie avec Julio Andujar, un ré- des Brésiliens invisibles
0123
MARDI 30 JUILLET 2019 L’ÉTÉ DES SÉRIES | 21

« LE MONDE » ET MOI

FRANÇOIS HOLLANDE
« UN INSTANT
D’ÉNERVEMENT OU
DE SATISFACTION »
Pour les 75 ans du « Monde », l’ancien
président de la République française
raconte sa relation au journal.

J’ai découvert « Le Monde » au lycée.


Dans le tumulte de l’après-68, je cher-
chais des informations pour compren-
dre. Le Monde apportait ce que je pensais
être l’objectivité. A Sciences Po, sa lecture
était un rite. Je n’étais pas abonné car le
plaisir, c’était de l’acheter quand il sortait YASMINE GATEAU
des imprimeries, qu’il était frais.
Etudiant, je le déchirais non pas parce
que je lui en voulais, mais parce qu’il y
avait beaucoup à lire. Le budget de
l’Etat, décortiqué par Alain Vernholes
En Russie, « je deviens une ennemie »
ou Gilbert Mathieu, c’était quatre ou
cinq pages d’analyses. Les congrès des
grands partis étaient restitués dans leur CORRESPONDANTS DE PRESSE 1 | 12 Arrivée en 2014 à Moscou, la journaliste
quasi-intégralité. La vie parlementaire
n’était pas que le bruit des Quatre Co- du « Monde » Isabelle Mandraud trouve un pays en plein conflit ukrainien,
lonnes [la salle de l’Assemblée nationale
où les journalistes interviewent les dépu- abreuvé de propagande pro-Poutine et anti-Occident, où « rien n’est prévisible »
tés], c’était le récit des interventions en
séance. C’était le moment du coup

A
d’Etat au Chili en 1973, de la « révolution i-je bien entendu ? Des haut- Poutine ne prend jamais de bain de vers les stands de tir comme sur un ter- Les relations entre la presse étrangère
des œillets » au Portugal et de l’écroule- parleurs crachotent un mes- foule. Toutes ses interventions sont re- rain de combat. Je me souviens encore et les autorités sont compliquées. La dé-
ment du Vietnam et du Cambodge, avec sage étrange, qui presse l’as- layées par le « Kremlin pool », un groupe de cette confidence d’un diplomate fiance se transmet à tous les échelons. Il
des reportages qui avaient d’ailleurs été sistance de laisser nourri- de médias russes auxquels se joignent, occidental qui, avisant une très jeune faut s’y prendre à l’avance, envoyer les
critiqués pour leur aveuglement. Le ture et peluches au vestiaire. Ma prati- au compte-gouttes, quelques étrangers. fille munie d’une kalachnikov, questions sur papier à en-tête du jour-
Monde, le « bien nommé », m’ouvrait que du russe étant très imparfaite, je me Ce 18 décembre 2014 donc, après plus de s’enquérait poliment de savoir si elle nal avant d’obtenir un rendez-vous avec
une fenêtre sur la planète. fais répéter la consigne. Oui, c’est bien trois heures de paroles poutinesques, je savait s’en servir : « Cours, tu vas un gouverneur de région qui n’a pas en-
cela : il faut déposer tout un tas d’objets repars avec une métaphore qui ne me voir… », lui avait-elle répondu. vie de vous recevoir. Trop risqué. La
« Il ne peut pas avoir tort » hétéroclites qui abondent par ici, dans quittera plus pendant cinq ans : celle de En parallèle, la Russie est vantée « guerre de l’information » n’est pas un
Un jour, je suis passé de lecteur à acteur. l’enceinte de ce complexe international l’ours mangeant « tranquillement ses comme un modèle de « stabilité ». vain mot ici, et la société est abreuvée de
On peut rester les deux, même si le lec- planté le long de la Moskova, au centre baies et son miel » à qui l’on essaierait C’est rigoureusement vrai sur le plan discours sur un Occident méchant qui
teur est souvent énervé de la manière de Moscou. Mon interlocutrice trim- « d’arracher les crocs et les griffes ». Cette du pouvoir, avec à sa tête le même ne cherche qu’à affaiblir la Russie.
avec laquelle l’acteur est traité. Prési- balle avec elle un charmant Culbuto do- question de griffes, pardon, de rapport dirigeant depuis 2000. Cela l’est beau- Il faut aussi s’habituer à être pris pour
dent de l’UNEF à Sciences Po, j’ai été ir- delinant sur sa base arrondie mais que, de force, restera au cœur de l’actualité coup moins dans la vie quotidienne. cible par des trolls. Le pire moment
rité que Le Monde écrive que cette orga- pour rien au monde, elle n’abandon- tout au long de ma mission. Du jour au lendemain, le camembert pour moi sera atteint lors du meurtre
nisation était animée par des étudiants nera – elle l’a apporté tout exprès de sa Depuis mon arrivée à l’été 2014, le disparaît des étals. Comme la tomate de l’opposant Boris Nemtsov, tué de
communistes. Je n’étais pas commu- région de Tambov, à 400 kilomètres au pays est sur le pied de guerre. L’an- italienne ou le saumon norvégien, ins- trois balles un soir de février 2015. Je de-
niste, j’étais pour l’union de la gauche. sud de Moscou. Les portes de l’immense nexion de la Crimée, en mars, suivie crits sur une liste d’interdits en ré- viens une « ennemie », une « nazie » sur
J’ai écrit à Dominique Dhombres, qui salle s’ouvrent enfin. Dans un joyeux par le conflit sanglant dans le Donbass, ponse aux sanctions qui pleuvent sur Twitter. Je suis baptisée « Eva la louve
suivait la chronique universitaire. Il prit brouhaha, plusieurs centaines de jour- dans l’est de l’Ukraine, entre les sépara- la Russie. On se console avec le vin qui des SS ». Jamais je n’ai réagi.
le soin de me répondre. J’y ai été sensi- nalistes russes et étrangers prennent tistes prorusses soutenus par Moscou passe encore les frontières. Mais le
ble, mais il a continué à faire ce rappro- d’assaut les fauteuils, après avoir franchi et les forces armées de Kiev, a plongé le prix du pétrole s’affaisse, le rouble SORTIR DE LA VITRINE DE MOSCOU
chement ! J’ai compris que Le Monde ne un dernier contrôle. Ce 18 décem- pays dans un climat d’hystérie entre- s’effondre. En juillet 2014, il s’échan- On m’a souvent demandé si j’étais libre
pouvait avoir tort. bre 2014, six mois après mon installa- tenu par une propagande sans limite. geait à 44 roubles contre 1 euro ; lors de de faire mon travail. Oui et non. Ma li-
Le premier papier qui m’a été consacré, tion à Moscou comme correspondante Regarder Pervi Kanal, la première mon départ, cinq ans plus tard, à 75. berté de ton est intacte, mais dans un ca-
comme politique, était en 1981. Candidat du Monde, je vais voir Vladimir Poutine chaîne publique russe, est une épreuve. Les revenus réels chutent. La résilience dre bien défini. Peu d’accès aux autori-
contre Jacques Chirac en Corrèze, j’avais en chair et en os, pour sa traditionnelle Ecouter la énième version des autorités des Russes n’est pas une légende, ils tés et aux premiers cercles du pouvoir.
eu droit à un petit portrait. A partir de conférence de presse annuelle. sur le rôle de « Petrov et Bachirov », les ont connu pire. De rage, Sergueï, le Surveillance discrète, mais réelle, des
1985, j’ai écrit des tribunes. Devenu dé- Le voici. Démarche carrée, bras balan- agents impliqués dans la tentative d’em- gardien de mon immeuble, a affiché le correspondants étrangers (comme
puté, en 1988, j’avais tissé des liens avec cés le long du corps. Vêtu d’un costume poisonnement de l’ex-espion Sergueï portrait de Staline derrière lui avant de d’autres, mon appartement a été « vi-
les journalistes du Monde qui suivaient sombre et d’une cravate lilas, le chef du Skripal et de sa fille, en mars 2018, au le retirer. « Puisqu’il te fait peur », me sité » au moins une fois). Contrôle fiscal
l’Assemblée. Ils étaient nombreux et ta- Kremlin s’installe sur la scène derrière Royaume-Uni, vous met les nerfs en pe- précise-t-il gentiment. avant mon départ. Nous sommes juste
lentueux. Il y avait André Passeron, un bureau. A ses côtés, son fidèle porte- lote. Tous les excès sont permis. Dans En cinq ans, j’ai eu à couvrir tant tolérés. Mais le plus grand défi est de
Thierry Bréhier, Pascale Robert-Diard. parole, Dmitri Peskov, joue les Monsieur quel autre pays, un député d’ultradroite, d’événements au retentissement mon- pouvoir rendre compte d’un pays gigan-
Avec le temps et les chaînes d’informa- Loyal. Affable sous sa moustache en l’occurrence Vladimir Jirinovski, dial… Pêle-mêle : les suites du conflit tesque, plongé une bonne partie de l’an-
tion, la vie parlementaire a suscité moins blonde, ce diplomate de formation parle pourrait-il vociférer à la tribune du Par- ukrainien ; le meurtre de l’opposant née sous la neige. Il faut neuf heures de
d’intérêt. Le déclin des grands partis a couramment le turc, l’anglais… et la lan- lement qu’« il faut brûler Paris (…) et Boris Nemtsov sous les fenêtres du vol pour atteindre Vladivostok
fait le reste. Aujourd’hui, le bruit, l’anec- gue de bois. Il me revient brusquement bombarder toute l’Allemagne pour qu’il Kremlin ; l’intervention militaire en (sept heures de décalage en prime),
dote, la polémique ont douché la passion en mémoire qu’il lui arrive aussi de dire ne reste rien, aucune pierre, aucun Alle- Syrie ; l’ingérence russe dans l’élection six heures pour Irkoutsk, dans l’Oural.
pour la politique. Le Monde en a aussi des horreurs, tel ce commentaire rap- mand », sans déclencher de réactions ? présidentielle américaine ; le scandale Sortir de la belle vitrine de Moscou, c’est
souffert en perdant son statut de « jour- porté par l’ex-député Ilia Ponomarev à Le chef du Kremlin n’est pas en reste. Il du dopage dans le sport ; la première découvrir des villages sans eau cou-
nal officiel » de la vie politique française. propos des manifestations anti-Poutine lui arrive de lâcher des boulets de canon Coupe du monde de football en Russie ; rante, des hôpitaux en piteux état, des
Quand j’étais premier secrétaire du Parti de l’hiver 2011-2012 : « Pour un OMON qui laissent pantois. Exemple : « L’es- l’empoisonnement de Sergueï Skripal ; usines abandonnées, des symboles de
socialiste, un journaliste du Monde cou- [forces antiémeute] blessé, il faut éclater pionnage, comme la prostitution, est le schisme au sein de l’Eglise ortho- l’URSS partout présents.
vrait chaque semaine le point de presse le foie des manifestants sur l’asphalte. » l’une des professions les plus importan- doxe concernant l’Ukraine ; la persé- Je parcours autant que je peux les ré-
et la réunion du bureau national. Ce n’est M. Peskov distribue les questions. Sauf tes au monde. » Je finis par accrocher cution des homosexuels en Tchétché- gions, du Tatarstan au Daghestan, de la
plus le cas depuis longtemps. si Vladimir Poutine repère quelque plusieurs de ces formules sur le mur de nie ; le premier sommet Trump-Pou- Tchétchénie à la Carélie, de l’Extrême-
Quand je suis devenu président de la chose d’intéressant dans la salle (d’où les mon bureau comme des dazibaos. tine à Helsinki… Sans parler de la qua- Orient à l’Oural (sans compter les repor-
République, l’huissier déposait toujours peluches et pancartes brandies à bout Les jours de fête, dans les jardins et trième élection du chef du Kremlin tages dans des pays proches, comme
Le Monde à 13 heures comme un acte ri- de bras). Dans ce cas, c’est lui qui donne lieux publics, les jeunes sont attirés en 2018 – sans suspense, il est vrai. l’Arménie, le Kazakhstan, la Moldavie,
tuel. Il avait de la déférence pour l’objet la parole. Cette fois, c’est un tee-shirt A cette exception près, rien n’est ou l’Ouzbékistan, où je peux enfin me
qu’il apportait, car il savait que la « une » portant le mot « Oukrop » qui retient prévisible en Russie. Même les brie- rendre après treize ans de refus de visa
allait être un instant soit d’énervement, son attention. Cela signifie « aneth », fa- fings de l’armée, comme cet appel pour Le Monde) avec la boule au ventre à
soit de satisfaction, toujours d’intérêt. Il çon plutôt péjorative de désigner les MA LIBERTÉ DE TON reçu à une heure tardive de la nuit l’idée de « rater » quelque chose à Mos-
n’y a que pour Le Monde qu’il y avait Ukrainiens, un peu comme « rosbifs » pour me convier quelques heures plus cou, mais toujours avec le réconfort de
cette majesté mais bientôt, avec le nu- pour les Anglais vus de France, ou frog- EST INTACTE, MAIS DANS tard à une présentation des opéra- merveilleuses rencontres. C’est le grand
mérique, l’huissier ne déposera plus gies (« grenouilles ») en sens inverse. In- UN CADRE BIEN DÉFINI. tions en Syrie. En règle générale, les paradoxe de ce pays, exaspérant et
rien. Le plus bel hommage que l’on peut vité à poser sa question, le journaliste journalistes ne sont pas autorisés à po- comme nul autre attachant. Derrière la
rendre au Monde, c’est de continuer à ukrainien qui s’est présenté ainsi atta- PEU D’ACCÈS AUX AUTORITÉS ser des questions. On suit l’exposé, à rudesse de ses dirigeants, la société
déchirer ses pages. p que bille en tête : combien de soldats grand renfort de cartes et de chiffres russe recèle des trésors de franchise, de
propos recueillis par russes dans le Donbass, combien de pri- ET AUX PREMIERS CERCLES invérifiables. Toutes mes demandes bienveillance. Et de résistance. p
michel noblecourt sonniers ukrainiens ? Cette conférence
de presse est l’une des rares occasions
DU POUVOIR. SURVEILLANCE d’interview, qu’il s’agisse de la dé-
fense, des affaires étrangères ou du
isabelle mandraud

Prochain article Baptiste Beaulieu d’approcher le président russe. Vladimir DISCRÈTE, MAIS RÉELLE président, resteront lettre morte. Prochain article Au Royaume-Uni
22 | L’ÉTÉ DES SÉRIES 0123
MARDI 30 JUILLET 2019

BRUNO MANGYOKU

L’ En Union soviétique,
URSS n’était déjà plus logique. Bref, un beau condensé important succès commercial
que grisaille et déprime, du jeu à la soviétique. chez les enfants.
celles d’une société Y avait-il des arrière-pensées Il traduit aussi, en lien avec la
sclérosée par le commu- derrière cette production étati- perestroïka, une nouvelle don-
nisme finissant. Trente ans plus
tard, des Russes qui ont grandi
dans les années 1970 et 1980
les étranges machines que ? Sergueï Vorsine le croit : « Le
but était aussi de chercher et de for-
mer des talents. » Le programmeur
née du jeu vidéo : non plus orien-
ter les esprits, mais gagner de
l’argent. « Les unités de pro-

de jeu du pouvoir
témoignent pourtant avec clé- cerne aussi un objectif pédagogi- duction étatiques devaient, pour
mence et nostalgie d’un quotidien que : « En Occident, tout n’était que la première fois, penser en ter-
pour eux plus doux. Parmi leurs divertissement et business, mais mes de bénéfices. La sortie de
meilleurs souvenirs, un des pro- ici, tout ce qui était fait pour les Nu, pogodi ! s’inscrit dans ce
duits les plus inattendus de l’ère enfants devait, d’une manière ou cadre », confirme Dana Plank-
soviétique : les jeux vidéo.
Complètement inconnus de LE BLOC DE L’EST À FOND LES MANETTES 1 | 6 d’une autre, être éducatif. »
Kristian Fegeilson est moins
Blasko, auteure d’une étude inti-
tulée From Russia With Fun !.
l’Occident, ils s’appellent Mors-
koï Boï, Repka, Magistrali ou en- En 1974, l’URSS se lance dans la fabrication catégorique. Il dresse un parallèle
avec un média phare du quoti-
Une dizaine d’autres modèles de
jeux suivront.
core Konek Gorbunok. Du temps
de l’URSS, on les trouvait dans les de bornes de jeux vidéo. Dans la population, dien soviétique, la télévision, plé-
biscitée en dépit de ses program-
Les dernières années du régime
soviétique voient par ailleurs
cinémas, parfois les maisons de
la culture et les parcs de loisirs. ces productions atypiques suscitent mes de propagande. « Il y avait en
réalité de nombreuses émissions
débarquer quelques purs jeux
vidéo fantaisistes, en l’occurrence
Aujourd’hui, ces productions à
l’aspect délicieusement vintage un mélange de méfiance et de sympathie sur la vie courante, des séries
adaptées d’œuvres littéraires, des
des adaptations de contes popu-
laires pour enfants. C’est le cas
font le succès du Musée des films, etc. Les instituts de sondage des très tardifs Snezhnaya Koro-
machines d’arcade soviétiques, soviétiques se montraient très sen- leva (La Reine des neiges, d’après
un lieu ouvert en 2007 à Moscou. sibles aux attentes du public. » Hans Christian Andersen) et de
Chaque jour, des dizaines de l’Ukraine, de l’Oural à l’Estonie, rappelle Sergueï Vorsine, aujour- qu’il s’agissait de machines à sous Ces jeux apolitiques avaient-ils Konek Gorbunok (Le Petit Cheval
trentenaires et de quadragé- des usines d’équipement radio, d’hui programmeur pour le stu- de type casino. Le gouvernement a une finalité politique ? « Chaque bossu, de Piotr Erchov), sortis vers
naires russes, baltes, biélorus- de téléviseurs et d’ordinateurs, dio russe 1C. Certains n’ont alors décidé de les rendre utiles. » fois que le gouvernement de l’épo- 1990. Ce sont les plus impression-
ses ou ukrainiens viennent glis- mais aussi d’électronique mili- aucun équivalent en dehors de Autre originalité, ces jeux met- que en sortait un, tout le monde nants, mais aussi les plus chers et
ser de vieilles piécettes de 15 ko- taire ou encore d’instruments l’URSS, comme Gorodki – adapta- tent dans les mains de l’utilisa- pensait que c’était pour détourner les moins répandus.
pecks dans la fente des appareils pour centrales nucléaires sont tion d’un sport russe tradi- teur des outils périphériques de notre attention des dures réalités.
pour relancer les jeux qui, pour sollicitées. Effet de bord : leur tionnel, quelque part entre le contrôle immersifs – fusil, péris- Mais moi, je n’y ai jamais vu de MADELEINE DE PROUST
les plus âgés, leur rappellent fabrication est aujourd’hui en- bowling et la pétanque. cope, volant… –, et cela plaît. Dans la propagande », répond Grigoriy Avec l’effondrement du bloc
leur enfance. core classée secret-défense. Bien dans la ligne du réalisme Silomer Repka (« le gros navet »), Yaffa. A leur manière, ces jeux soviétique, en 1991, les Russes
A l’origine de cette production Ce recours à des fabricants aussi socialiste, chaque jeu met en adaptation d’un conte d’Alexis vidéo nuancent le tableau dépri- découvrent enfin les jeux vidéo
inattendue, Attraction-71, une éclectiques a une conséquence : la avant l’héroïsme des classes Tolstoï, jeu purement mécanique mant que l’Occident se fait du quo- occidentaux. Ils constatent alors
foire professionnelle ayant réuni grande disparité dans les compo- populaires – citoyen, travailleur, de la fin des années 1980, le tidien soviétique. « Si un jeu n’avait le fossé qui les sépare des jeux
à Moscou en 1971 les plus grands sants utilisés. « Il n’y avait pas mais surtout athlète et combat- joueur doit ainsi tirer de toutes pas de contenu politique, ou s’il ne communistes. « Les graphismes
constructeurs mondiaux d’un d’usines spécialisées, donc les tant –, loin des univers fantai- ses forces une poignée repré- contrevenait à aucun standard étaient vraiment horribles et leur
marché alors en plein essor, celui composants venaient de ce que sistes des succès japonais de sentant le légume récalcitrant de moral, vous pouviez y jouer. Ce design général en retard de plu-
des machines de jeu de type flip- les autres usines avaient sous la l’époque, comme Space Invaders, la fable. Une belle façon de met- n’était pas si strict que ça », veut sieurs années sur le Japon. Mais
per. La population est enthou- main », souligne Arina Moiseïva, Pac-Man ou Donkey Kong. tre en avant à la fois le patri- croire Timour Seifelmioukov. j’en garde une forme de nostal-
siaste. « En URSS, les gens avaient qui montre à l’appui de sa moine folklorique russe, les va- Du reste, la production n’est gie », retient Sergueï Servianov,
besoin de divertissement, de ci- démonstration les entrailles de VALORISATION leurs socialistes et l’effort physi- pas monolithique. Au milieu des programmeur chez 1C.
néma, de musique, de tout ce qui bric et de broc d’un jeu de basket- Pour Kristian Feigelson, sociolo- que, le tout dans une machine à années 1980, l’URSS s’engage Cette nostalgie s’inscrit dans
permet de s’évader… Cela permet- ball des années 1980. gue du cinéma et de la télévision rebours de la course occidentale dans une grande vague de réfor- un cadre plus large, celui d’une
tait de se changer les idées et A quoi ressemblent ces jeux ? soviétiques, « il y a une cohérence au tout-virtuel et au tout-techno- mes allant vers plus de libéra- tendresse générationnelle pour
d’oublier un peu la lourdeur et les Le plus célèbre et répandu s’ap- idéologique et politique à mettre lisme économique et politique, les années Gorbatchev, avant le
contraintes de la vie soviétique », pelle Morskoï Boï (« bataille na- en avant les thématiques sporti- et certaines machines s’en font le chaos qui suivit. Viktor Zuev,
explique Timour Seifelmioukov,
animateur du podcast russe de
vale »). Calqué sur Sea Rider, un
jeu américain de 1969, il prend
ves et militaires. Le sport est un
instrument de soft power, l’URSS
« L’ANNÉE 1983 reflet. A l’image de Nu, pogodi !
(« toi, attends voir ! »), un jeu
aujourd’hui blogueur et commu-
nicant pour la boîte de jeux vi-
jeu vidéo « Zavtracast ». l’apparence d’un périscope de le valorise pour briller à l’étranger. EST MARQUÉE PAR électronique de poche entiè- déo 1C, évoque le traumatisme
sous-marin visant des bateaux Par ailleurs, l’année 1983 est mar- rement copié sur le Game des tanks dans Moscou, en 1993,
SECRET-DÉFENSE au loin. Lancé en 1974, il sera pro- quée par une résurgence de la UNE RÉSURGENCE & Watch Egg de Nintendo, puis alors qu’il n’avait qu’une dizaine
Le succès d’Attraction-71 donne
des idées au pouvoir : « Le minis-
duit jusqu’en 1991. « Il me rap-
pelait une bataille navale sur
guerre froide. Ces jeux renvoient à
ce que l’URSS voulait montrer d’el-
DE LA GUERRE FROIDE. rebaptisé du nom d’un très
populaire dessin animé soviéti-
d’années. Finalement, pour
beaucoup, peu importent les
tre de la culture de l’URSS a décidé feuilles de papier, sourit Grigoriy le-même et de sa puissance ». CES JEUX RENVOIENT que, sorte de Tom & Jerry local. raisons qui ont présidé à la fabri-
d’acheter des modèles de plu- Yaffa, autre animateur du pod- Le ministère de la culture Ainsi que le relève Bela Shaye- cation de ces jeux. Ce sont des
sieurs pays pour s’en inspirer », cast Zavtracast. Mon imagina- produit également Pamiat (« mé- À CE QUE L’URSS VOULAIT vich dans l’ouvrage collectif Made capsules temporelles dans les-
raconte Arina Moiseïva, guide tion a fait le reste. » moire »), un jeu de mémorisation, in Russia : Unsung Icons of Soviet quelles survivent les souvenirs,
au Musée des machines d’ar- Dans la foulée, des dizaines et Viktorina (« quiz »), un test de MONTRER D’ELLE-MÊME Design (Rizzoli, 2011, non traduit), forcément attendris, de leur en-
cade soviétiques à Moscou. Pour d’autres jeux sont conçus. « La connaissances sur le code de la ET DE SA PUISSANCE » « Nu, pogodi ! est la première opé- fance soviétique. p
concevoir des jeux propres, c’est plupart étaient des clones de jeux route. Dans quel but ? Pédagogi- ration de merchandising du pays, william audureau
tout le complexe militaro-indus- occidentaux. Les plus populaires que, répond Arina Moiseïva. « Au KRISTIAN FEIGELSON consistant à transformer un
triel qui est mis à contribution. utilisaient des armes à feu, et début, ces jeux avaient mauvaise sociologue du cinéma et de la dessin animé en produit informa- Prochain article Avec la Stasi,
De la Sibérie occidentale à ils étaient absolument russes », se réputation, car les gens pensaient télévision soviétiques tique ». Ce produit connaît un le jeu du chat et de la souris
0123
MARDI 30 JUILLET 2019 L’ÉTÉ DES SÉRIES | 23

Du Chat qui pêche


au Requin chagrin
LA BOITE DE JAZZ 1 | 6
Dans ces clubs du Quartier latin, Eric Dolphy
et Jacques Thollot ont écrit, en 1964 et 1965,
une page de la musique improvisée

D
u 11 au 18 juin 1964, Le Pettiford), surtout en club, « on
Chat qui pêche se éprouve une sensation physique
trouve dans l’œil d’un qu’on ne peut retrouver dans le dis-
de ces cyclones que les que. C’est indescriptible ».
clubs de jazz s’entendent à fo- Le Chat qui pêche, c’était alors
menter : la rencontre d’Eric une cave sise au 4 de la rue de la
Dolphy (flûte et clarinette basse, Huchette et donnant sur la plus Eric Dolphy
alter ego sans ego de Mingus et de étroite des petites rues de Paris : la (saxophone,
Coltrane, le préféré) et Jacques rue du Chat-Qui-Pêche. Ici, sous la premier plan) et
Thollot, enfant prodige des douce férule d’une des grandes Jacques Thollot
drums, musique exacte faite rêve, dames du jazz, Mme Ricard, grande (batterie), le
né à Vaucresson. Dolphy avait résistante, ont défilé et se sont 18 juin 1964 au
35 ans, Thollot 17, le trompettiste mélangés, pour le meilleur et Chat qui pêche.
Donald Byrd, 32… pour le meilleur, les génies du jazz JEAN-PIERRE LELOIR
Qui donnera les clés ? Dans son moderne, les humbles, les débu-
très éclairant abécédaire (A bâ- tants téméraires. Sans distinction
tons rompus, Editions MF, 176 pa- d’origine, de couleur ni de style.
ges, 13 euros), Daniel Humair, Mme Ricard aimait les musiciens.
longtemps batteur maison du Dolphy, l’envol, le plus dérou-
Chat, comme André Ceccarelli ou tant aux oreilles d’alors, encore
Aldo Romano, éclaire ces mystè- aujourd’hui, venait de se séparer
res. Autant s’adresser à un musi- amoureusement de Mingus. Le-
cien qu’à leurs saints. Lui, Daniel quel, en une tournée aussi épui-
Humair, toujours en activité, il ar- sante que flamboyante, avait joué
rive à Paris en 1958. Pure question pour lui chaque soir So Long Eric !
d’état civil et de destin. Ne regret- Etant entendu qu’on a un mal de clubs. Il n’est pas le seul. Le club ac- traverse Saint-Germain-des-Prés çois Jenny-Clark, ils s’installent à
tez jamais votre âge. C’est trop chien avec l’amour musicien, on y célère la conscience d’être. On voit comme Rimbaud les fleuves im- côté de la place de la Contres-
tard. Tous les soirs, en 1958, Hu- projette je ne sais quel fantasme la musique advenir et se faire mu- passibles. Retient tout ce qu’il carpe, au Requin chagrin. Le Re-
mair joue en club. Au Club Saint- de concurrence et de compéti- sique. La bizarrerie de Jacques peut des musiciens, qui l’aiment quin était encore plus petit que le
Germain, au Caméléon, au Blue tion. Dolphy venait de rencontrer Thollot (1946-2014), c’est que lui il tous. Le tempo, les harmonies et Chat. Barney, 17 ans quand il joue
Note, au Chat qui pêche, avant au Thollot et désirait s’installer en aura été le contemporain des AVEC SA FRANGE BLONDE, l’art d’aimer. Pas de trace enregis- avec Miles Davis (Ascenseur pour
Mars, plus tard au Riverbop, mu-
siciens et bons connaisseurs se
Europe. Le Chat bichait. temps à venir. Avec sa frange
blonde, ses cravates saluées par
SES CRAVATES SALUÉES trée de ces huit nuits de juin 1964.
En club, il se sera joué infiniment
l’échafaud), sideman de Monk et
de Blakey, en imposait. Prêt à tout.
retrouvent tous les soirs en club. Tempo et harmonies Don Cherry, sa précision de poi- PAR DON CHERRY, SA plus de musique que n’en auront Thollot perfectionnait cet hu-
Avec l’indispensable quota de fê- Ici, en sept nuits de juin 1964, s’in- gnet élue par Kenny Clarke, il dé- retenu les disques. mour qu’il aurait dû breveter.
tards et de mélancoliques. Plus vente avec un naturel suffocant fraye la chronique par sa précocité. PRÉCISION DE POIGNET Comme Jean-François, d’une maî-
les filles, essentielles, elles écou-
tent autrement. Un trio, un
une immense part des musiques
à venir. Sûr de sa voie entre blues
Son premier « gig », c’est au Sa-
lon de l’enfance (sic). Avec un
ÉLUE PAR KENNY CLARKE, Un humour à breveter
Thollot partage avec Dolphy la
trise stupéfiante, il ne se lasse ja-
mais d’aller plus loin.
combo, un big band pouvaient et hard bop, entre free et Varese (il quartet qui n’a pas la majorité lé- JACQUES THOLLOT même intransigeance heureuse. Fin 1965, il se joue là ce qu’on
alors s’installer et jouer plusieurs donne des cours à La Monte gale (21 ans, à l’époque), il répète Fin juin 1964, ils doivent se re- n’avait jamais joué avant. Passe
semaines de rang. Le swing pre- Young), Dolphy dira, avec un dans la cave d’une droguerie, près DÉFRAYE LA CHRONIQUE trouver à Paris pour enregistrer. encore. Il se joue, au Requin, ce
nait son temps. calme incompréhensible au de République. Cave qu’il prend Le 29, à Berlin, Dolphy se sent mal. qu’on ne rejouera jamais avec une
En 1958, Humair rencontre la monde actuel : « Que les gens me pour une fumerie d’opium. C’est PAR SA PRÉCOCITÉ A l’hôpital, l’interne qui le reçoit telle innocence. Comme au Chat.
colonie historique de musiciens sifflent ou s’échappent en courant ; un quartet où ils sont quatre : son comprend tout : noir, américain, Thollot, les yeux au ciel, notera
américains établie à Paris. De sa qu’ils n’aiment pas ce qu’ils pren- frère, la fille des chapeaux jazzman, un drogué de plus… Au qu’au Chat comme au Requin un
base arrière, tout batteur est aux nent pour des couinements ; que Corcelles au piano et, déjà, Jean- lieu de le laisser cuver (Dolphy n’a soupirail donnait sur la rue. Les
premières loges : « J’ai joué avec les patrons me virent, je ne chan- François Jenny-Clark (contre- jamais touché à la drogue), l’in- soirs de dèche, il a pu se faire qu’on
Bud Powell, rencontré tous les gerai rien. » Tous les matins, basse). Immédiate saisie des idées terne passe à côté du coma d’un les écoute à croupetons, aux
grands du jazz, Kenny Clarke, Max quand il revenait en Californie neuves qui traversent les cieux, diabétique qui s’ignorait. Dolphy grilles du soupirail de la rue Blain-
Roach, Art Blakey, tous ces “mons- chez Sadie, sa mère, il improvisait solide technique, ils remportent meurt neuf jours après son tren- ville. Le club, c’est son trottoir. p
tres” qui m’ont tout appris. » Au l’aube avec les petits oiseaux. le concours. Grâce à J.-F., Thollot te-sixième anniversaire. francis marmande
contact direct des musiciens d’en- Sadie adorait ça. se retrouve au club de la rue Quand Thollot revient d’un
vergure (Cannonball Adderley, Le Chat qui pêche aura repré- d’Artois, près de l’Etoile, le Blue voyage insensé en Afrique, avec Prochain article Le pianiste
Dolphy, Dexter Gordon, Oscar senté à lui seul la possibilité des Note. Plus léger qu’un bouchon, il Barney Wilen (sax) et Jean-Fran- en Tergal gris de la Cigale

« Le seul avantage que j’avais, c’était de peler »


DRÔLE D’ÉTÉ 1 | 6 Carte blanche à six humoristes pour raconter un été particulier. Nora Hamzawi partage un souvenir cuisant

Sur scène, Nora Hamzawi a ins- Mon fantasme ultime s’appelait comme aujourd’hui quand on Comme ce temps-là paraît loin fusé. Peut-être avais-je un mau-
tallé son personnage de trente- Nathalie Baye dans La Baule-les- « MÉTAPHORIQUEMENT, s’aperçoit qu’on a laissé le film sur une plage… Celui où un mégot vais pressentiment…
naire névrosée, de bonne copine
devenue mère de famille, mais qui
Pins. Je devais avoir entre 6 et
8 ans quand j’ai découvert le film
C’ÉTAIT COMME plastique sur son iPhone et qu’on
se fait une joie de le retirer.
n’était qu’un mégot et l’été infini,
alors qu’aujourd’hui le temps
Le soir, en rentrant dans notre lo-
cation, je me suis enfermée à dou-
a du mal avec l’âge d’adulte. Au ci- de Diane Kurys, et à partir de là je UNE PREMIÈRE C’est d’ailleurs drôle de compa- nous semble être compté. ble tour dans la salle de bains. Tout
néma, cette comédienne de 34 ans me suis fixé mon premier objectif rer ces deux sensations qui ont doucement, le cœur palpitant, je
a été la révélation du dernier film de vie : quand je serai grande, j’irai CLAQUE DANS presque trente ans d’écart. Et c’est Bronzage agricole me suis regardée dans la glace.
d’Olivier Assayas, Doubles vies. à la plage avec un brushing, les
ongles faits, et des bijoux.
LA GUEULE. C’ÉTAIT d’autant plus drôle qu’à chaque
fois que je me retrouve sur une
L’avant-dernier jour de ces vacan-
ces, j’ai retiré mon tee-shirt blanc,
J’étais criblée de taches de rous-
seur. En une journée j’avais
Je ne suis pas une Ce même été, j’ai chopé le pire UN SIGNE, LA VIE NE plage, je repense au passé. Les tee- ma peau avait mué et j’avais le changé. En une journée, j’étais
fille de l’été. La plage coup de soleil de ma vie dès le pre- shirts Waikiki ont été remplacés droit de me remettre en maillot marquée et je ne savais pas encore
m’a beaucoup déçue. mier jour des vacances et j’ai donc SERAIT PAS SIMPLE » par des tee-shirts anti-UV, et c’est de bain. J’étais fière de moi avec que ça allait durer pour toujours. p
J’avais sans doute des passé un mois à me baigner en tant mieux, et les mères qui les mon bronzage agricole, je pouvais propos recueillis par
attentes trop hautes à cause de tee-shirt. Je me souviens du bruit tendent à leurs enfants ne sont enfin être comme tout le monde. sandrine blanchard
mes souvenirs cinématographi- et de la sensation contre mon dos marques de bronzage sous leurs plus maquillées, mais directe- Tout l’après-midi, j’ai bouffé des
ques. J’ai été marquée par des ima- rouge quand il faisait ploc, ploc, bracelets brésiliens. Ces meufs-là, ment lissées à l’acide hyaluroni- glaces Calippo au soleil. Nouveau spectacle, de Nora
ges de couchers de soleil, des scè- ploc. Métaphoriquement, c’était c’étaient des icônes. Pour moi, el- que, et c’est tant pis. En fin de journée, quand la lu- Hamzawi. A Paris du 20 au
nes d’amour torrides, des baigna- comme une première claque les étaient aussi charismatiques Qu’est-ce qui nous rend mélan- mière est plus douce et que le 28 septembre au Théâtre du
des heureuses où l’eau n’a jamais dans la gueule. C’était un signe, la que la fille qui dansait dans le clip coliques ? Est-ce le mouvement bronzage se voit bien, j’ai croisé le Rond-Point, puis au théâtre
l’air froide. Y a-t-il un film qui vie ne serait pas simple. de La Lambada. des vagues qui veut ça, en avant regard de ma mère, elle a retiré Le République jusqu’en
montre quelqu’un se mouiller la J’enviais les filles qui avaient Le seul avantage que j’avais par puis en arrière, ou bien les odeurs ses lunettes de soleil et a poussé décembre. En tournée :
nuque avant d’entrer dans l’eau l’air de n’avoir jamais chaud, qui rapport aux autres, c’était de pe- de monoï qui rappellent toujours un petit cri : « Ohhhhhh, comme le 19 octobre à Saint-Brieuc,
avec un corps crispé à l’extrême ? n’étaient pas harcelées par leur ler. A chaque fois que j’enlevais un l’insouciance de l’enfance et c’est mignon, regarde-toi dans la le 9 novembre à Lyon, etc.
Et si possible un film où cette per- mère pour se mettre à l’ombre et lambeau de peau, j’éprouvais une l’époque où on se cramait à la glace, c’est adorable !!!! » Elle m’a
sonne serait désirable ? qui, le soir, comparaient leurs satisfaction extrême. Un peu graisse à traire ? tendu son poudrier mais j’ai re- Prochain article Haroun
24 | L’ÉTÉ DES IDÉES 0123
MARDI 30 JUILLET 2019

Fabrice Midal
« Plus on dit aux
gens “Soyez zen”,
plus on les rend
malheureux »
À MÉDITER ! 1 | 6 Le philosophe fondateur de l’Ecole
occidentale de méditation explique comment
cette pratique peut aider à se reconnecter
au monde pour mieux affronter nos difficultés

ENTRETIEN m’engage pour cette raison à proposer des


formes de méditation visant à une prise de
conscience. Méditer ne devrait pas consis-

C
omment ne pas se laisser miner ter à rentrer dans sa bulle. Cela devrait au
par les angoisses du quotidien ? contraire nous apprendre à être davantage
Comment se libérer de la pres- à l’écoute de ce qui se passe, pour savoir
sion sociale pour respirer à nou- mieux affronter nos difficultés, personnel-
veau ? Philosophe, fondateur de les et collectives. Mon fils rentre très an-
l’Ecole occidentale de médita- goissé de l’école. Je ne vais pas lui dire :
tion, Fabrice Midal pulvérise les clichés sur « Allons méditer pour faire le vide dans ta
le bonheur et la « zen attitude ». Son livre tête et te calmer. » Non, je vais le réconfor-
Traité de morale pour triompher des em- ter. Et, peu à peu, il me confie que l’arri-
merdes (Flammarion/Versilio, 192 pages, vée d’une nouvelle maîtresse l’inquiète MARION LAURENT
17,90 euros) explore les pistes permettant beaucoup. Je comprends d’un seul coup
d’agir plus justement face aux violences pourquoi il était si inquiet, et je peux le
du quotidien. Foutez-vous la paix ! Et com- réconforter. Voilà le sens de la méditation : C’est une conception assez éloignée ceci ou comme cela, que vous suiviez telle
mencez à vivre (Pocket, 2018) invite à décul- c’est écouter le réel, le rencontrer pour voir de ce que l’on entend aujourd’hui ou telle technique. Ce qui importe est cette
pabiliser et à se fier au ressenti. Il explique comment le transformer. par « morale »… expérience de confiance.
comment la pression que nous nous Oui : on la définit trop souvent comme
mettons conduit à une forme d’auto- Qu’est-ce que cela signifie, un ensemble de règles à suivre aveuglé- Dans ces conditions, méditer
exploitation, que la méditation peut en matière de pratique ? ment. Ce qui est très différent de la tradi- correctement exige une préparation.
aider à rompre. Dans Sauvez votre peau ! Méditer, c’est apprendre à être davantage tion philosophique occidentale ; à savoir Il ne suffit pas de télécharger
Devenez narcissique (Flammarion/Versilio, présent. Trop souvent, nous courons, celle de Pascal, qui expliquait que la une application sur mobile…
144 pages, 6,70 euros), il revisite le mythe obnubilés par nos soucis. Nous perdons vraie morale se moque de la morale – dès La question n’est pas là. Est-ce que la
de Narcisse pour aider à se défendre des pied. Nous agissons comme des auto- que l’on a figé des règles, on n’est plus dans méditation que vous pratiquez vise à vous
différentes formes de manipulation. mates. La méditation nous permet d’être la morale. Ou encore celle de Bergson, gérer, à exercer sur vous-même un
plus ouverts. suivant la même ligne, qui opposait contrôle encore plus grand, ou va-t-elle
Vous vous insurgez contre l’injonction morale ouverte et fermée. Pourquoi cette vous apprendre à vous foutre la paix, pour
du « Soyez zen ». Pourquoi ? En quoi, alors, la méditation tradition est-elle oubliée ? On a fait de la reprendre le titre d’un de mes livres ? Je
Plus on dit aux gens « Soyez zen », plus on se différencie-t-elle de la réflexion ? morale un dogmatisme. Et, du coup, on a crois que, faute de faire cette distinction,
les rend malheureux. Lorsque quelqu’un Méditer est une expérience d’ouverture à voulu s’en débarrasser, mais c’est une on ne sait pas de quoi on parle. Certaines
est confronté à une grande difficulté, liée à la réalité. Elle est un formidable préalable à catastrophe. Car, résultat, notre époque est méditations peuvent nous aider, d’autres
la maladie, au stress professionnel, il faut la réflexion. Mais, au lieu de réfléchir de dominée par l’idée que l’on peut tout nous aliènent et participent à la déshuma-
commencer par reconnaître sa souffrance. manière mécanique, on prend le temps de régenter de façon technique, que les algo- nisation sociale actuelle. Mais il en va de
C’est en acceptant cette douleur que l’on mieux considérer la réalité. On sort des rithmes pourront régler tous nos pro- même avec tout. Internet peut servir à la
peut trouver les ressources pour l’affron- injonctions qui nous asphyxient. blèmes. C’est une illusion dangereuse. connaissance et à l’échange, mais aussi au
ter, la dépasser, la guérir. Or, l’injonction C’est empêcher l’exercice de la pensée. Il y fanatisme et à la propagation de la haine.
au zen pousse, à l’inverse, à la nier. En Ce qui signifie, en somme, arrêter a là la racine d’un nouveau totalitarisme.
cela, elle est inhumaine. Elle est même de se soumettre à l’objectif d’être La morale, telle que je la conçois, apprend Vous qualifiez la méditation de force
monstrueuse, quand elle demande aux in- le meilleur au travail, dans le couple, à naviguer entre divers dangers, divers révolutionnaire. Que peut-elle apporter
dividus de s’écraser et, d’une certaine fa- dans sa vie de famille ? extrêmes, diverses erreurs. Votre fils vous à la société ?
çon, de se plier aux violences qu’ils subis-
sent au quotidien.
Ici, il faut faire une distinction entre
donner le meilleur de soi et l’hystérie de
COURIR EN annonce qu’il est harcelé à l’école et qu’il
ne veut plus y aller. Que faire ? Il n’existe
Sortir de l’illusion gestionnaire. Méditer,
c’est sortir de la logique : « A quoi cela sert,
la performance, qui empêche, en réalité, PERMANENCE pas de solution clefs en main. Vous devez que vais-je en retirer ? » C’est retrouver le
De quelles violences s’agit-il ? toute efficacité. On voit cela à l’hôpital : l’écouter, comprendre ce qu’il vit pour sens du don, de l’échange, de l’écoute.
La souffrance au travail, par exemple, qui au nom d’une prétendue efficacité, le PEUT ÊTRE déterminer ce qui est le plus juste. C’est La méditation réhumanise la société, au
est l’un des problèmes majeurs de notre personnel médical, pressurisé, n’a plus le cela, la morale ! Il est temps d’en découvrir sens où elle contribue à retrouver la
société. En tant que philosophe, je suis temps de soigner correctement les pa-
SYNONYME DE VIE, les trésors. Redécouvrir ce qu’est la morale, dimension humaine que l’on a perdue, la
convaincu que l’on ne peut pas parler de la tients. On comptabilise le nombre d’ac- MAIS AUSSI DE c’est apprendre comment avoir le courage liberté par rapport aux réseaux sociaux.
méditation sans se livrer à une analyse tes que fait un infirmier, mais la qualité de faire face aux difficultés et comment En cela, elle aide à se montrer plus juste
profonde de la souffrance propre à notre de présence et d’écoute, qui n’est pas MORT, SI CELA trouver la meilleure solution. dans le monde du travail.
époque. Aujourd’hui, on nous dit que no- mesurable, ne compte pour rien. N’est-ce
tre problème est de ne pas nous gérer assez pas irrationnel ? CONDUIT À Comment les personnes oppressées Comment modifie-t-elle, aussi,
efficacement. Je crois au contraire que
nous souffrons de vouloir tout gérer, de Votre dernier ouvrage s’intitule
L’ÉPUISEMENT. par leurs obligations, incapables
de faire une pause sans culpabiliser,
le rapport à l’art et la culture ?
C’est un sujet qui me passionne. La
nous autoexploiter jusqu’à l’épuisement. « Traité de morale pour triompher FAIRE UNE PAUSE peuvent-elles s’accorder un moment démocratisation de la culture est identifiée
On dit des personnes en burn-out qu’elles des emmerdes ». Quel sens pour méditer ? aujourd’hui à l’idée de proposer un filtre
n’en ont pas fait assez, qu’elles n’ont pas donnez-vous, ici, à la morale ? PEUT ÊTRE UN Mais, justement, ces obligations sont explicatif, un peu prémâché, offrant une
assez bien géré leur stress. C’est mons-
trueux ! Nous devrions leur dire : nous
Si méditer n’est pas une technique pour
mieux gérer notre capital bonheur, alors
RENONCEMENT, incessantes et nous poussent à bout. Il faut
apprendre à s’arrêter. C’est une question
compréhension intellectuelle de l’œuvre.
On donne aux visiteurs d’une exposition
vous avons maltraitées, nous vous en c’est une forme de morale : l’art de savoir MAIS AUSSI UN de survie. Nous croyons à tort que, si un casque débitant un grand nombre
avons trop demandé. Nous vous avons naviguer entre les difficultés. Je suis parti nous nous arrêtons quelques instants, d’informations. Mais on oublie que voir un
instrumentalisées sans vous respecter. de la pensée d’Aristote. Le philosophe dis- TEMPS POUR SE nous allons rater quelque chose, être un tableau, écouter un concert est d’abord
Ceux qui souffrent de burn-out, ce ne sont tingue le monde supralunaire, au-dessus peu comme si nous étions morts. Et, à une expérience de présence. Comment ap-
pas des paresseux, au contraire, ce sont de nous, vivant dans une régularité par-
RESSOURCER. LA l’inverse, nous avons l’impression, prendre aux gens à écouter un concert de
ceux les plus impliqués et motivés dans faite, du monde sublunaire, le nôtre, mar- MÉDITATION EST quand nous courons, que nous sommes musique, à voir une toile ? Je participe sou-
leur travail, qui ne veulent pas laisser qué par la contingence et le hasard, où rien pleinement vivants. Or, la vie n’est pas l’ac- vent à des concerts avec des musiciens. En
tomber leurs collègues et les usagers. ne fonctionne comme on le voudrait : UNE LIBÉRATION tion permanente, mais l’alternance de faisant pratiquer quelques minutes le pu-
les trains arrivent en retard, on tombe moments où l’on agit et où l’on s’arrête. blic, chacun découvre qu’écouter, aimer la
Votre conception de la méditation malade… Dans ce monde imprévisible, la DE CET Courir en permanence peut être syno- musique est plus simple et profond qu’il
n’est donc pas de fermer les yeux
pour oublier ses problèmes, mais,
morale est centrale : elle aide, dans une
situation complexe, à trouver la façon
AVEUGLEMENT nyme de vie, mais aussi de mort, si cela
conduit à l’épuisement. Faire une pause
ne le pensait. Il est temps d’apprendre l’art
d’être présent, ouvert, curieux. p
au contraire, de plonger dedans. la plus juste de se comporter, à identifier peut être un renoncement, mais aussi un propos recueillis par
J’ai peur qu’aujourd’hui la méditation la solution qui fera le moins de tort à l’un temps pour se ressourcer. La méditation marie charrel
devienne, dans de nombreux cas, un et à l’autre. A se débrouiller le mieux possi- est une libération de cet aveuglement.
outil d’aliénation, et non de liberté. Je ble. C’est une pensée réaliste. Peu importe que vous méditiez comme Prochain article Yasmine Liénard
0123
MARDI 30 JUILLET 2019 idées | 25

Pierre Jouventin et Serge Latouche

L’homme
peut-il se reconvertir de
prédateur en jardinier ?
Economiste et écoéthologue,
ils interrogent la capacité de l’homme

A
la question de la compatibilité cardio-vasculaires ou de la reproduction politique est seulement en train de dé-
entre l’économie capitaliste et à préserver l’équilibre entre les ressources avec la saturation de l’air en particules fi- couvrir la gravité du problème. Sans
la préservation de la nature, ou nes et en perturbateurs endocriniens ; même remettre en cause le capitalisme, il
autrement dit, entre le culte de naturelles et ses activités. Cela passe, mort des sources, des rivières et des lui serait au moins possible de réduire le
la croissance et l’écologie, la ré- océans ; désertification et désagrégation nucléaire, comme l’a fait l’Allemagne, de
ponse devrait apparaître évi-
selon eux, par un décentrement des sols, empoisonnés aux pesticides et développer les énergies renouvelables,
dente à toute personne sensée : une crois-
sance infinie est incompatible avec une
de notre imaginaire, nourri engrais chimiques ; etc.
L’économie en tant qu’idéologie fonc-
d’isoler les habitations et de couvrir les
toits de capteurs solaires, en commen-
planète finie. Cependant, cette évidence
que des gamines de 14 ans nous rappel-
par la technoscience et la croissance, tionne comme une prophétie autoréali-
satrice. En l’inventant sur le modèle de la
çant par les bâtiments administratifs, de
taxer le kérosène sur les vols nationaux
lent judicieusement semble inconceva- pour échapper à la catastrophe mécanique rationnelle de Newton, les puis internationaux, d’émanciper les jeu-
ble aux responsables politiques et écono- économistes ont fait abstraction du fait nes Africaines pour qu’elles décident par
miques. Elle fait l’objet d’un déni de leur que la vie concrète des hommes se dé- elles-mêmes des naissances et les rédui-
part à tous, y compris, voire surtout, des roulait dans un écosystème qui obéit aux sent afin de ne pas créer des migrants
ministres de l’environnement, qui se gar- lois de la thermodynamique et de l’écolo- économiques…
garisent de l’affirmation de la compatibi- gie scientifique, et non dans la sphère La réalisation de tout projet alternatif de
lité de l’économie et de l’écologie. étoilée de la mathématique. Elle ignore société passe donc plus par une révolu-
L’homme ne peut survivre qu’en sym- pation. Pour ce faire, ils ont développé non seulement l’exploitation de la force tion mentale que par la prise du pouvoir
biose avec l’écosystème terrestre, qui lui une conception mécanique du monde (la de travail mais encore le fait que la pro- politique. Il s’agit d’abord de « décoloniser
fournit les substances dont il se nourrit, machine-univers, l’animal-machine et duction repose avant tout sur la préda- notre imaginaire », en d’autres termes de
qu’il utilise ou qu’il rejette. N’importe même l’homme-machine), débouchant tion des biens communs. changer de valeurs, et donc de se désocci-
quel animalcule [animal microscopique] sur l’illimitation de notre pseudo-puis- dentaliser pour amorcer et accompagner
dépourvu de cerveau met en œuvre une sance. Dans cette vision anthropocentri- UN SYSTÈME THERMO-INDUSTRIEL les transformations de nos modes de vie.
stratégie adaptative de survie à long que, l’homme s’institue « maître et pos- Si le fantasme d’une économie en crois- Concrètement, il faut se réapproprier la
terme – sinon, il n’existerait plus depuis sesseur de la nature », selon la célèbre for- sance infinie s’est cependant réalisé jus- gestion de la planète, en limitant le pou-
longtemps. Pendant trois cent mille ans, mule de Descartes. L’idéologie du progrès qu’à un certain point, c’est parce que le ca- voir des banques et des firmes transnatio-
Homo sapiens a lui aussi vécu en équili- qui en résulte nous assure que tout est pitalisme, qui jusque-là végétait tant bien nales, pour assurer notre survie.
bre avec son milieu, se déplaçant quand possible, ce que reprend le transhuma- que mal en paupérisant les prolétaires C’est là l’application stricte de la leçon
les végétaux et animaux autour de son nisme d’aujourd’hui. européens et les artisans indiens, a muté du philosophe Cornelius Castoriadis,
campement se faisaient rares, laissant les Dans ce contexte, « la machine écono- en système thermo-industriel. La ma- dans La Montée de l’insignifiance, tome IV,
ressources naturelles se renouveler. mique » en a profité pour s’affranchir de chine à vapeur puis le moteur à explosion Les Carrefours du labyrinthe. (Seuil, 1996).
Vers 1850, la « révolution industrielle » a tous les freins que la sagesse millénaire lui ont permis d’utiliser les énergies fossi- « Ce qui est requis est une nouvelle création
propulsé l’économie de croissance, mais avait mis à son épanouissement, don- les et de disposer ainsi d’une puissance imaginaire d’une importance sans pareille
aussi accru notre impact sur la planète. nant naissance à la société capitaliste de L’ÉCONOMIE IGNORE énergétique sans commune mesure avec dans le passé, une création qui mettrait au
Pendant la durée de vie des auteurs du
présent article, la population mondiale a
marché mondialisée. Au lieu de débou-
cher sur une véritable démocratie auto-
NON SEULEMENT tout ce que l’on connaissait auparavant.
Ce point aveugle de la science économi-
centre de la vie humaine d’autres significa-
tions que l’expansion de la production et
triplé, toute la planète a été colonisée et nome d’hommes libres, cette société mo- L’EXPLOITATION que, qui ne découvre que très tardive- de la consommation, qui poserait des ob-
l’agriculture intensive a épuisé 40 % des derne se soumet à la dictature des mar- ment la nature sous le nom révélateur jectifs de vie différents pouvant être recon-
sols, les pesticides appauvrissant la biodi- chés financiers et aux oukases d’une DE LA FORCE d’externalités, qu’elle échoue à intégrer nus par les êtres humains comme valant la
versité et les écosystèmes. Les prédic- technoscience sans principe. vraiment, a piégé même le marxisme, qui peine. (…) Telle est l’immense difficulté à la-
tions pessimistes du Groupe d’experts in- DE TRAVAIL fait l’impasse sur l’écologie. quelle nous avons à faire face. Nous de-
tergouvernemental sur l’évolution du cli- UN TOURNANT ÉTHIQUE MAIS ENCORE LE FAIT Notre énorme cerveau nous permet vrions vouloir une société dans laquelle
mat (GIEC) sont même dépassées, et Ce paradoxe est inhérent aux Lumières pourtant de comprendre la crise écologi- les valeurs économiques ont cessé d’être
nous rédigeons ce texte pendant une ca- elles-mêmes. La transgression érigée en QUE LA PRODUCTION que à laquelle nous sommes confrontés, centrales (ou uniques), où l’économie est
nicule record prématurée, en dépit des système dans la surmodernité trouve sa à défaut de la pallier. Notre problème, qui remise à sa place comme simple moyen
climatosceptiques. source dans le tournant éthique décisif REPOSE AVANT TOUT paraît insoluble, est pourtant simple, et de la vie humaine et non comme fin ul-
La modernité a mis en œuvre un projet
prométhéen d’artificialisation du monde
qui s’opère avec Bernard de Mandeville et
la fameuse Fable des abeilles (1714). Sa
SUR LA PRÉDATION toutes les espèces vivantes ont su le ré-
soudre : ne pas dégrader notre milieu de
time, dans laquelle donc on renonce à
cette course folle vers une consommation
dont nous commençons enfin à perce- conclusion, à savoir que les vices privés DES BIENS COMMUNS vie et équilibrer les ressources naturelles toujours accrue. » p
voir le danger pour notre espèce, alors font la prospérité de la ruche, devint peu par rapport aux populations. La difficulté
qu’aucune autre planète habitable n’a ja- à peu, à travers la main invisible d’Adam vient de ce que la foi dans l’économie
mais été découverte. Ce phantasme de re- Smith, le credo amoral, voire immoral, n’est plus un choix de la conscience mais
création propre à la modernité occiden- des sociétés occidentales. Dans la société une drogue à laquelle, accoutumés, nous
tale est le résultat d’une double rupture à de croissance, aboutissement de l’écono- sommes incapables de renoncer volon-
la fois pratique et conceptuelle : l’artifi- mie de production capitaliste, l’organisa- tairement. Le progressisme et l’écono- Pierre Jouventin, docteur en
cialisation du monde liée à l’émergence tion de la survie, non plus en symbiose misme ainsi incorporés dans notre con- écoéthologie, est l’auteur d’une réflexion
de l’imaginaire technoscientifique d’une avec la nature mais en l’exploitant sans sommation quotidienne, nous les respi- sur les rapports entre l’homme et
part, et la marchandisation du monde pitié, doit faire croître indéfiniment la rons avec l’air pollué du temps, nous les l’animalité avec « L’Homme, cet animal
liée à l’émergence de l’imaginaire écono- production et son fétiche, le capital. buvons avec l’eau contaminée aux pesti- raté. Histoire naturelle de notre espèce »
mique d’autre part. La menace, chaque En réalité, cette construction est fondée cides, nous les mâchons avec la « mal- (Libre & solidaire, 2016).
jour plus prégnante, d’un effondrement sur une triple illimitation : illimitation de bouffe », nous nous en parons avec les Serge Latouche, économiste, est un
de la civilisation, sinon d’une disparition la production, et donc de la prédation des fringues fabriquées dans les bagnes du théoricien pionnier de la décroissance.
de l’espèce, suffira-t-elle à nous faire faire ressources naturelles renouvelables et Sud-Est asiatique, et, enfin, ils nous trans- Il est notamment l’auteur de « Sortir
demi-tour et à nous reconvertir de préda- non renouvelables ; illimitation de la con- portent dans nos sacro-saintes bagnoles de la société de consommation.
teurs en jardiniers ? sommation, et donc de la création de à dérèglement climatique… Voix et voies de la décroissance »
Car nous savons comment réhabiliter nouveaux besoins toujours plus artifi- La question se pose de savoir si tout pro- (Les liens qui libèrent, 2010).
notre monde. Seulement, en dépit de ciels ; et, surtout, illimitation de la pro- jet de rupture radicale peut candidater au Le rapport entre économie et nature
bien des déconvenues, nos manières de duction des déchets, et donc de la pollu- rôle de civilisation alternative sans pro- est l’objet du dialogue entre Serge
voir et de penser restent « formatées » par tion de l’air, de l’eau et de la terre. Ces trois poser un réenchantement du monde. Si Latouche et Pierre Jouventin, animé
le paradigme de la modernité, tel qu’il pollutions ont des effets de plus en plus le pétrole avait été épuisé plus tôt, il se se- par le philosophe Thierry Paquot
s’est cristallisé au XVIIIe siècle. Pour d’ex- manifestes : dérèglement climatique avec rait produit un électrochoc, mais les gaz et publié sous la forme d’un livre :
cellentes raisons, les philosophes des Lu- les émissions de gaz à effet de serre ; pan- de schiste et les nappes sous-marines ont « Pour une écologie du vivant. Regards
mières voulaient libérer l’humanité de démies de cancer, d’asthme, d’obésité, retardé la prise de conscience que la cani- croisés sur l’effondrement en cours »
l’animalité et des obstacles à son émanci- de maladies pulmonaires, de troubles cule commence à réveiller. Le monde (Libre & Solidaire, 180 pages, 17 euros).
26 | 0123 0123
MARDI 30 JUILLET 2019

TOUR DE FRANCE :
Accord UE-Mercosur : RÉFORMER
LE PELOTON grave chute. Cette absence a pu donner un sport – avec Egan Bernal, pour un salaire ex-

un démantèlement PROFESSIONNEL
temps l’illusion d’un suspense retrouvé,
avant que le naturel revienne au galop,
c’est-à-dire la victoire d’un membre de l’in-
trêmement élevé, compte tenu de son inex-
périence à l’époque. C’est cet argent qui a
rendu possible, ces dernières années, l’em-

des politiques d’intérêt contournable équipe. Certes, l’enthou-


siasme a été de retour sur le Tour de France,
mais il doit beaucoup à Julian Alaphilippe,
qu’Ineos n’a jamais considéré comme une
bauche de jeunes grimpeurs d’exception, ou
bien encore du récent vainqueur du Tour
d’Italie, Richard Carapaz, qui rejoindra
l’équipe en 2020. C’est cet argent, enfin, qui

général brésiliennes menace – le temps lui a donné raison. Mais


la suprématie de l’équipe britannique ris-
que de repartir de plus belle l’an prochain,
alors qu’elle a désormais dans ses rangs les
lui offre le luxe de confier des rôles de sim-
ples équipiers à des coureurs parmi les
meilleurs du monde.
Cette hégémonie financière est une me-
trois derniers vainqueurs de l’épreuve, dont nace pour le Tour de France et pour le cy-
Un collectif demande à Emmanuel Macron aucun n’est pour l’instant prêt à s’effacer. clisme en général. Depuis son élection à la
On peut gloser longtemps sur les secrets tête de l’Union cycliste internationale (UCI),
de ne pas conclure l’accord entre l’Union
européenne et le Mercosur, lequel reviendrait
à menacer l’environnement au Brésil,
mais aussi les droits des peuples autochtones
A utre maillot, autre visage, autre
scénario, mais même résultat :
l’équipe Ineos, ex-Team Sky, a de
nouveau remporté le Tour de France, di-
manche 28 juillet. En plaçant le Colombien
de la « méthode Sky-Ineos », mais l’argent
est un facteur essentiel de sa réussite. Le
budget de l’équipe Sky en 2018 était d’envi-
ron 42 millions d’euros, en hausse de 10 %
en un an. C’est plus du double de ceux des
David Lappartient réfléchit à instaurer un
plafond budgétaire, malgré les obstacles ju-
ridiques et l’opposition de certaines équi-
pes. Christian Prudhomme, directeur du
Tour, y est aussi favorable : il sait trop bien
Egan Bernal et le Gallois Geraint Thomas meilleures équipes françaises, qui ambi- que ce qui a donné le sel de cette édition a
aux deux premières places, Ie groupe réé- tionnent pourtant de rivaliser avec elle sur été la fragilité très momentanée d’Ineos.
dite le doublé réalisé il y a sept ans avec Bra- le Tour de France, grâce à leurs leaders res- Cette réforme pourrait s’accompagner

A
près vingt ans de négo- dley Wiggins et Christopher Froome, qui pectifs, Romain Bardet (pour AG2R-La d’un mécanisme de redistribution d’une
ciations, dans une totale marquait le début de la suprématie de Mondiale) et Thibaut Pinot (Groupama- partie de l’argent des sponsors vers la base
opacité, un accord entre l’équipe britannique. Depuis sept ans, seul FDJ). Cet écart est accru par le poids des du peloton et les clubs qui, après avoir formé
l’Union européenne et le Tour 2014, que Christopher Froome avait cotisations sociales, tandis que les poches les futurs champions, restent les parents
les pays du Mercosur (Argentine, quitté sur chute, a échappé à une emprise de Jim Ratcliffe, fondateur du groupe pétro- pauvres du cyclisme. L’UCI doit faire preuve
Brésil, Paraguay, Uruguay) est en DEPUIS L’ARRIVÉE sportive et financière, qui finit par peser chimique dont la marque arbore les de courage et de persuasion pour lancer cet
passe d’être conclu. Emmanuel
Macron y a apporté son soutien,
AU POUVOIR DE sur l’attractivité de l’épreuve.
Cet été, Ineos était pourtant privée de son
maillots de l’équipe, semblent sans fond à
l’échelle du cyclisme.
aggiornamento, sans quoi l’épreuve reine de
la discipline risque de continuer à tourner
au nom de la France. Signer, puis L’EXTRÊME DROITE, leader, Christopher Froome, quadruple C’est cet argent qui a permis de signer un en rond au détriment du spectacle et de la
ratifier cet accord, reviendrait vainqueur de l’épreuve, écarté après une contrat de cinq ans – rarissime dans ce glorieuse incertitude du sport. p
pourtant à soutenir et légitimer LE 1ER JANVIER 2019,
le gouvernement d’extrême
droite du président Jair Bolso-
PAS MOINS
naro, dont les politiques vont DE 239 PESTICIDES
à l’encontre des valeurs que le
président français prétend dé- OU HERBICIDES
fendre.
L’accord de libre-échange pré-
voit, d’un côté, l’abaissement des
tarifs douaniers pour de nom-
ONT ÉTÉ
LÉGALISÉS
ET INTRODUITS
Marion Robin Greta Thunberg, symbole
breux produits du Mercosur
destinés à l’exportation, comme
le sucre, le soja, l’éthanol et la
viande bovine, et, de l’autre,
l’abaissement des taxes pour les
SUR LE MARCHÉ d’une jeunesse qui sort de l’adolescence
produits manufacturés euro- en péril la subsistance de l’agri- Pour la psychiatre d’adolescents, il apparaît aujourd’hui que la défense du vivant par
péens. Or, depuis l’arrivée au culture paysanne, en plus d’ac-
pouvoir de l’extrême droite, le croître la violence des conflits la jeune génération marque le passage d’une adolescence assise à une jeunesse en action
1er janvier 2019, et la nomination agraires au Brésil, qui tuent cha-
de Tereza Cristina da Costa, an- que année davantage.
cienne responsable du lobby La culture du soja est la pre-

L’
agro-industriel brésilien, au mière cause de déforestation de image dominante de l’adoles- lucidité et la culpabilité des adultes, les cidaires d’expression de la souffrance
poste de ministre de l’agricul- l’Amazonie, dont le rythme a cence est aujourd’hui représen- poussant à se mobiliser dans l’action ou adolescente en ce début de XXIe siècle.
ture, pas moins de 239 pesticides augmenté de 88 % par rapport à tée par des jeunes de 12 à 25 ans à se replier dans le discrédit, cette nou- Enfin, sur ce chemin de l’individuel
ou herbicides ont été légalisés et janvier 2018. Conclure cet ac- qui traversent une crise. Apathi- velle génération sollicite directement la vers le collectif, chacun change ce qu’il
introduits sur le marché. cord signifie contribuer à accroî- ques, repliés sur eux-mêmes, critiques fonction de « contenance » du monde peut à son niveau, de façon perceptible
Cela fait du Brésil le premier tre la déforestation. Il n’y a pas envers leurs parents : la vision d’une adulte : il s’agit de la façon dont celui-ci dans le quotidien, et produit pourtant
consommateur de pesticides que l’agriculture intensive qui adolescence « canapé-selfie » inquiète, est capable de répondre, de reformuler, un changement pour le groupe. Le pré-
du monde. Une grande partie menace l’environnement au et plus personne ne sait exactement à d’agir et non seulement de réagir à cette cepte de Gandhi « Sois le changement
d’entre eux sont interdits en Eu- Brésil. En mars, Bento Albuquer- quel âge ce stade de développement est jeunesse qui l’interroge et avance vite. que tu souhaites voir dans le monde »
rope. Conclure cet accord, c’est que, le ministre des mines et de censé se terminer. Activisme idéologi- Mais comment est-on passé si rapide- inspire cette forme d’action qui consiste
s’assurer que les Européens re- l’énergie, a annoncé que le Brésil que et engagement politique paraissent ment d’une adolescence assise à une à lâcher l’emprise sur l’autre, le contrôle,
trouveront certains de ces pro- envisageait d’ouvrir les terres in- loin de cette construction de l’adoles- jeunesse en action ? la surveillance, pour se centrer sur soi,
duits chimiques très toxiques, diennes à l’exploitation minière. cence occidentale des trente dernières en sachant que cela diffusera ensuite
même sous une forme rési- années, qui a plutôt été l’objet d’une Trois impasses sur autrui si et seulement si cette « cen-
duelle, dans les aliments pro- Coupes budgétaires drastiques médicalisation à l’excès. Au premier plan, il existe une bascule tration » n’est pas un but premier. Cette
duits au Brésil (orange, café, su- Les peuples autochtones et leurs Pourtant, la génération Z, née après individuelle : la conscience d’un danger nouvelle éthique du rapport à l’autre
cre…) qu’ils consommeront. Cela organisations ont, pour l’ins- 2000, nous montre que cette époque est a produit un passage à l’action en lieu et permet aux jeunes de sortir d’une so-
signifie aussi renforcer la mono- tant, réussi à freiner les tentati- en train d’être révolue. Brutalement, place de la dépression liée à une impuis- ciété qui les a façonnés dans ces rap-
culture (soja, maïs) et l’agrobusi- ves du gouvernement de mettre en 2018, une mobilisation citoyenne sance défaitiste (que peut-on faire face ports d’emprise et, à l’extrême, dans
ness, modèles dont les consé- fin aux sanctuaires de biodiver- émerge chez les jeunes, qui ne sont plus au système ?), d’un doute obsessionnel l’impuissance acquise comme certi-
quences environnementales, sité au sein desquels ils vivent et appelés adolescents. Greta Thunberg, (une issue est-elle possible ?) ou d’un tude. Cette impuissance qui faisait dire à
sociales et politiques sont catas- dont ils prennent soin, malgré 15 ans à ce moment, engage une grève déni de la réalité (ça n’existe pas). Pour tous, il y a dix ans, qu’ils n’allaient pas
trophiques, puisqu’ils mettent les violences qu’ils peuvent su- étudiante qui mobilise des centaines de cela, il a fallu contenir individuellement changer le monde à leur niveau, sans
bir. Conclure cet accord revient à milliers de participants à travers le les angoisses de mort, les dégager d’un prise en compte du fait qu’il y a toujours
soutenir la violation des droits monde. En fait, elle semble surtout avoir sentiment de devoir et d’une culpabilité trois niveaux pour changer le monde : le
des peuples autochtones au nom rendu visible un mouvement qui avait devenus paralysants. Pourtant, beau- contenant global (la société), le conte-
de l’extraction minière et de la démarré quelques années plus tôt, une coup d’adultes restent actuellement blo- nant local (les relations) et l’individu.
déforestation. mobilisation croissante des jeunes pour qués dans ces trois impasses. Où cette Ces trois étapes – supporter la prise de
Hélène Cabioc’h, Aitec En mai, les coupes budgétaires la survie de l’espèce : en marge de la génération d’adolescents a-t-elle donc conscience de sa propre finitude, modi-
(Association internationale drastiques dans le secteur de COP21, le mouvement COY (Conference trouvé ses ressources, elle qui depuis la fier radicalement son rapport à autrui,
des techniciens experts l’éducation ont fait converger les of Youth) avait par exemple mobilisé des naissance a été abreuvée d’images de agir sur soi pour agir sur le monde – sont
et chercheurs) ; Erika oppositions : des milliers d’étu- milliers de jeunes venant de nombreux mort, omniprésentes à la télévision ou les conditions pour qu’un jeune sorte de
Campelo, association Autres diants, rejoints par les représen- pays pour la défense du climat. Leur or- sur Internet, entre autres celles des at- l’adolescence et ne s’enferre pas dans
Brésils ; Silvia Capanema, tants des mouvements syndi- ganisation très précise incluait des mé- tentats en Occident et ailleurs. D’où est une passivité adulte aliénante. C’est l’en-
RED (Réseau européen pour calistes, noirs, LGBT et peuples thodes collaboratives de travail et de sortie leur impulsion si ce n’est par un trée dans l’adolescence qui rend possi-
la démocratie au Brésil) ; autochtones, se retrouvaient modération de réunions inspirées des effet de renversement, de saturation de bles la richesse d’un œil neuf, la remise
Maxime Combes, Attac dans la rue pour s’opposer au Nations unies, signant là une forme de la mort via les écrans et les réseaux so- en question, l’impulsion, l’exploration
France ; Bernard Dréano, processus de dégradation des maturité inédite. Ils montraient d’ores ciaux qui, après les avoir fixés sur leur sans limite, mais c’est la sortie qui rend
Centre d’études et d’initiatives droits fondamentaux et des li- et déjà leur volonté d’accomplir une canapé, les ont finalement mis debout possible la construction. C’est l’entrée
de solidarité internationale bertés. Conclure l’accord UE- transition citoyenne aux côtés des nom- derrière 15 000 scientifiques internatio- dans l’adolescence qui rend possible l’in-
(Cedetim) ; Aurélie Journée- Mercosur revient à leur dire que breux adultes engagés dans cette voie. naux pour la défense du vivant ? telligence visionnaire, mais c’est la sor-
Duez, Comité de solidarité les relations commerciales et les Au-delà de la jeune Greta, qui a la par- Ensuite, cet engagement établit d’em- tie qui rend possibles la réalisation de
avec les Indiens des Amériques intérêts économiques entre les ticularité de questionner sans détour la blée un sentiment d’appartenance qui cette intelligence dans les actes, l’enga-
(CSIA-Nitassinan) ; deux pays passent avant les manquait largement. Il vient présenter gement dans la vie lorsqu’on a pressenti
Sara Laisse, Acteurs du droits humains. une alternative à l’hubris et à la compé- la mort, l’engagement dans la survie
monde agricole et rural La mise en œuvre d’un tel ac- tition à tous les niveaux : par des ac- psychique et physique de l’espèce lors-
(AMAR) ; Monique Murga, cord fournirait un appui écono- tions de coopération coordonnées à que ses remparts en sont à ce point me-
France-Amérique latine mique et politique au démantè- travers le monde pour la protection des nacés. C’est ici le visage inédit d’une jeu-
et Amis du Mouvement lement des politiques d’intérêt générations futures, par la réinvention nesse qui ne peut plus se permettre de
des sans-terres ; Nathalie général brésiliennes, à la défo- AU-DELÀ DE des façons de consommer, de produire, rester en adolescence. p
Péré-Marzano, Emmaüs restation de l’Amazonie et au dé- d’habiter, de se nourrir. Le sentiment de
international ; Gert litement de la démocratie. La GRETA THUNBERG, solitude diminue et le bénéfice psychi-
Peter-Bruch, Planète
Amazone ; Emmanuel
concession minimale du prési-
dent Jair Bolsonaro de ne pas
LA JEUNESSE que est immédiat, par la possibilité
d’une réalisation de soi dans ce qui fait
Poilane, CRID (Centre sortir de l’Accord de Paris, sans SOLLICITE sens ici et maintenant (par exemple, le
de recherche et d’information toutefois donner d’objectifs chif- végétarisme rassemble les actions indi- Marion Robin est psychiatre
pour le développement) ; frés ni d’engagements vérifia- LA FONCTION viduelles quotidiennes dans une cohé- d’adolescents à l’Institut mutualiste
Celina Whitaker, Centre bles, n’est en aucun cas un argu- rence planétaire). Or, la solitude des Montsouris. Elle est l’auteure d’« Ado
d’étude du développement ment suffisant pour conclure et DE « CONTENANCE » jeunes avait atteint des sommets, ajou- désemparé cherche société vivante »
en Amérique latine (Cedal). ratifier cet accord. p DU MONDE ADULTE tant des ingrédients aux modalités sui- (Odile Jacob, 2017).