Vous êtes sur la page 1sur 2

1- quelle est l'utilité d'une analyse modale pour une analyse sismique :

Par cette méthode, il est recherché pour chaque mode de vibration le maximum des effets
engendrés dans la structure par les forces sismiques représentées par un spectre de réponse de
calcul. Ces effets sont par la suite combinés pour obtenir la réponse de la structure. Le principe de
cette méthode est d’appliquer des forces sur chaque nœud qui simulera le séisme à un instant t,
sinon il existe plusieurs méthodes de calcul : L'analyse par forces latérales, l'analyse PUSHOVER, etc.
2- A quoi sert un mode résiduel ? quelle incidence sur l'analyse ?
le mode résiduel sert à prendre en compte les modes non retenues dans les 90% de la masse totale.
en effet lorsque le % de masse excitée n’atteint pas les 90% avant la fréquence de coupure 33HZ, il
faut activer le mode résiduel selon l'article 6.622 des PS92
3- c'est quoi la différence entre les combinaisons : CQC, SRSS, S2M, 10% ... etc? quelle est la méthode
la plus utilisé ?
La combinaison SRSS est la combinaison quadratique simple la racine carrée des sommes au carré
CQC est la combinaison quadratique complète qui reprend le même principe SRSS mais on rajoutant
un coefficient de corrélation.
4- y a-t-il un NB mini et maxi de modes propre à ne pas dépasser ?

Je pense pas, la condition est de choisir un nombre de mode propre suffisant pour atteindre les 90%.

5- y a t-il une condition sur la période comme pour la fréquence (ne pas dépasser 33 Hz) ?

normalement oui, en utilisant la formule qui relie les deux tu dois trouver la condition

6- si on dimensionne une structure avec un % de masses participantes < 90%, quelle est l'influence?

Ce n'est pas conforme aux réglementations en vigueur. donc NO !! =>

o Il est nécessaire de calculer un nombre suffisant de modes afin de restituer 90% de la masse totale
du bâtiment (EC8-1/4.3.3.3.1-(3)) si ce n’est pas le cas, il faudra activer le mode résiduel dans un
premier temps et si le pourcentage de ce dernier est inférieur à 30% il faudra augmenter le nombre
de mode ou sinon mettre en place des appuis élastiques (dernière solution). Dans le cas où toutes
ces solutions ne fonctionneront pas, le bâtiment est donc mal conçu pour une zone sismique.

7- quand est ce qu'on peut dire que pour un bâtiment, il n est pas nécessaire de faire un
dimensionnement parasismique ? (juste le dimensionnement statique + Dispositions constructives
sismiques sont ils suffisant), quel sont les critères pour prendre la décision ?

plusieurs critères : la catégorie du bâtiment, la zone de sismicité, la classe de ductilité, le coefficient


de comportement,
Pour tirer l'attention à ceux qui utilisent les logiciels de calcul numérique comme un jeu d'enfant sans
prétendre aucune attention sur la fiabilité de la conception et de la modélisation de la structure
conformément aux exigences des normes en vigueurs.

Je veux poser une question qui concerne les règles de la conception parasismique des structures en
béton armé : comment on parvient à faire une bonne disposition des voiles, et quels sont les
principaux paramètres qu'on doit considérer

Il faut garder en tête :

- La portée entre les voiles

- Une alternance dans le sens des voiles (pour contrer les sollicitations dans les deux directions
orthogonales)

- Le principe selon lequel plus le voile (ou le voile avec plus de raideur) se trouve à une distance plus
grande du centre de torsion (bras de levier plus grand), plus son influence est grande (un contre-
moment de torsion plus grand).

- Jouer avec la raideur des voiles pour approcher le centre de torsion et le centre de gravité (réduire
l'excentricité, donc réduire le moment de torsion)