Vous êtes sur la page 1sur 7

Chapitre VI Contreventement

VI. Contreventement :
Les contreventements sont des pièces qui ou pour objet d’assurer la stabilité de l’ossature e
s’apposant à l’action des forces horizontal « Vent ; Séisme ; ….ect). Ils sont généralement
conçus pour garantir le cheminement des charges horizontales jusqu’à la fondation.
VI.1 Contreventement horizontal :
Bloc1 :
1.1 La surface du pignon :
S = 10 x 9,4 (10m la plus grand dimension) δ = 0,84
α = Arc tg ( 3/2,5) = 50,2°
5,03 m
cos α = 0,64.
1.2 Effort en tête du poteau :
F = Ve . δ . (Ce – Ci) . Sp
Sp : Surface de maître couple.
6m
F = 50 x 1,75 x 0,84 x 1,3 x 47.3
F = 4465,71 daN.
1.3 Effort de traction dans les diagonales :
Fd = F/2. cos α Fd
α
Fd = 3488,83 daN
1.4 Section du diagonale : F Fig -1-
A = Fd /σe
A = 3488,83 / 2400
A = 1,45 cm2 .
On adopte une cornière L 100x14.
1.5 Vérification des pannes montantes : (l’effort de compression :)
Elle sont sollicités à la flexion déviée, comme les pannes courantes, et en autre à la
compression (Sous F), ou doit donc vérifier que :
(9/8) . (K . σ + σfx + σfy) ≤ σe
Les pannes sont des IPE 120
Mx = 734,8 daN.m ; Wx = 53 cm3.
My = 22,04 daN.m ; Wy = 8,65 cm3.
lx = 4,90 cm ; ly = 1,45 cm .
A = (10 – 1,4) x 1,4 + 10 x 1,4 = 26,04 cm2
σfx = Mx / Wx

75
Chapitre VI Contreventement

σfx = 734,8 102/53


σfx = 1403,4 daN/cm2.
σfy = My / Wy
σfy = 22,04 102 / 8,65
σfy = 254,8 daN/cm2.
σ = Fd / A
σ = 3488,83 / 26,04
σ = 133,98 daN/cm2.
λx = l / lx
λx = 600 / 4,90
λx = 122,44 .
λy = l / l y
λy = 300 / 1,45
λy = 207 (Avec une tirant à mi portée).
K= 6,71 .
(9/8) x (6,71 x 133,98 + 1403,4 + 254,8) = 2876,85 daN/cm2.
IPE 120 ne convient pas comme montant.
En augmente la section d’IPE
IPE 140
Mx = 734,8daN.m ; Wx = 109 cm3.
My = 22,04 daN.m ; Wy = 16,7 cm3.
lx = 6,58cm ; ly = 1,84 cm.
σfx = 674,12 daN/cm2.
σfy = 131,97 daN/cm2.
σ = 122,5 daN/cm2.
λx = 91,18 .
λy = 163.
K= 4,28 .
(9/8) x (4,28 x 133,98 + 674,12 + 131,97) = 1551,96 daN/cm2 < 2400daN/cm2.

Bloc 2 :

76
Chapitre VI Contreventement

1.1 La surface du pignon :


S = 10 x 9,4 (10m la plus grand dimension) δ = 0,84
α = Arc tg ( 2/1,5) = 53,13 cos α = 0,60.
1.2 Effort en tête du poteau :
F = Ve . δ . (Ce – Ci) . Sp
Sp : Surface de maître couple.
F = 50 x 1,75 x 0,84 x 1,1 x 26,94 = 2178,1 daN.
1.3 Effort de traction dans les diagonales :
Fd = F/2 . cos α
Fd = 2178.1 /2 x 0,60
Fd = 1816 daN.
1.4 Section de la diagonale :
A = Fd /σe
A =1816 / 2400
A = 0,75 cm2.
On adopte une cornière 2L70x7/6.
1.5 Vérification des pannes montantes : (l’effort de compression :)
(9/8) . (K . σ + σfx + σfy) ≤ σe
Les pannes sont des IPE 80
Mx = 392,80 daN.m ; Wx = 20 cm3.
My = 11,79 daN.m ; Wy = 3,69 cm3.
lx = 3,24 cm ; ly = 1,05 cm.
A = (7 – 0,7) x 0,7 + 7 x 0,7 = 18,62 cm2
σfx = 392,8102/20
σfx = 1964 daN/cm2.
σfy = 11,79 102 / 3,69
σfy = 597,3 daN/cm2.
σ = 1816 / 18,62
σ = 97,53 daN/cm2.
λx = 400 / 3,24
λx = 123,45 .
λy = 200 / 1,05
λy = 191 .
K= 5,76 .

77
Chapitre VI Contreventement

(9/8) x (5,76 x 97,53 + 1964 + 597,3) = 3513,45 daN/cm2.


IPE 80 ne convient pas comme montant.
En augmente la section d’IPE
IPE 100
Mx = 392,80 daN.m ; Wx = 34,2 cm3.
My = 11,79 daN.m ; Wy = 5,79 cm3.
lx = 4,07 cm ; ly = 1,24 cm .
σfx = 1148,53 daN/cm2.
σfy = 97,53 daN/cm2.
σ = 202,67 daN/cm2.
λx = 98,28 .
λy = 162 .
K= 4,23 .
(9/8) x (4,23 x 97,53+ 1148,53 + 203,62) = 1985,29daN/cm2 < 2400daN/cm2.
V.2 Calcul des assemblages :
Bloc 1 :
Les diagonales de la poutre au vent sont assemblées aux traverses par l’intermédiaire des
goussets

Gousset e
N
Diagonale
Fig -2-

Le gousset est une tôle d’épaisseur 10 mm soudée aux traverses.


 Vérification des boulons d’attaches :
On choisit Φ 14mm classe 6.6 pour l’attache des diagonales aux goussets :
Selon la norme NFP.22430 on procède comme suit :
 Détermination du nombre de boulon :
- Section brute de la cornière (100x14) : Abrute = 2619 mm2.
- Section nette : Anette = Abrute – [(Φ+2) x e] = 2029 – (16x14) = 2395 mm2.
- Contrainte de traction dans la cornière :  = N/A
 = 3481,8/ 2395 = 1,45 daN/mm2<e.
 Résistance d’un boulon au cisaillement :
m=1 (nombre de plan de cisaillement).

78
Chapitre VI Contreventement

Ar = 115 mm2.
red = 35 daN/mm2(contrainte caractéristique pour la classe 6.6).
D’où l’effort par boulon est :
Q ≤ m x Ar x red/1,54
Q ≤ 2613,6 daN.
Ainsi le nombre de boulon : n = N/Q = 3481,8 / 2613,6
n = 1,33 on adopte 2 boulons.
 Vérification de la pression diamétrale :
N / n x d x e < 3 x e
3481,8 / 2 x 16 x 10 = 10,88 daN/mm2 < 3 x e
Donc les 2 boulons Φ 14 mm sont admis.
 Disposition des boulons :
3Φ < δ < 7Φ  42< δ <98  δ = 60 mm.
δ1 > 1,5 Φ
δ1 > 0,8 x N / t xfy donc δ1 = 30 mm.
Bloc 2 :

Gousset
N/2 e
N/2
Diagonale Fig -3-

 Vérification des boulons d’attaches :


On choisit Φ 14mm classe 6.6
 Détermination du nombre de boulon :
- Section brute de la cornière (L70x70x7/6) : Abrute = 937 x 2 = 1874 mm2.
- Section nette : Anette = Abrute – [(Φ+2) x e] = 1874 – (16x7) = 1762 mm2.
- Contrainte de traction dans la cornière :  = N/A
 = 1816/ 1762 = 1,03 daN/mm2<e.

 Résistance d’un boulon au cisaillement :


Q ≤ m x Ar x red/1,54

79
Chapitre VI Contreventement

Q ≤ 5227,27 daN.
Ainsi le nombre de boulon : n = N/Q = 1816 / 5227,27
n = 0,34 soit 1 boulon.
 Vérification de la pression diamétrale :
N / n x d x e < 3 x e
1816/ 2 x 16 x 6 = 9,45 daN/mm2 < 3 x e
Donc le1 boulon Φ 14 mm est admis.
 Disposition des boulons :
3Φ < δ < 7Φ  42< δ <98  δ = 60 mm.
δ1 > 1,5 Φ
δ1 > 0,8 x N / t xfy donc δ1 = 30 mm.
VI.2 Contreventement vertical:
Bloc 1 :
Pole de stabilité e long panne. 3,9m
m
La plus grande dimension 18 m.
D’où δ = 0,78.

2.1 Surface du maître couple : 3,9m


m
S = 4,4 x 5 = 22 m2 .
F = 1,75 x 50 x 0,78 x 1,3 x 22
6m
F = 1952 daN.
Fig -4-
Décompose selon :
1 - Une force N de traction reprise par la diagonale.
2 - Une force T de compression transmise au sol par le poteau.
N = F /2.cos α
Arc tg = 3,9 / 6 = 33,02°.
N = 1952 / 2.cos 33,02°
N = 1164 daN.
2.2 Section de la diagonale :
A = N /σe
A = 1161 / 2400
A = 0,48 cm2.
Soit un profil 2L90x12/6

80
Chapitre VI Contreventement

VI.2 Calcul des assemblages :


Les diagonales de la poutre au vent sont assemblées aux traverses par l’intermédiaire des
goussets
Le gousset est une tôle d’épaisseur 10 mm soudée aux traverses.
Bloc 1 :
 Vérification des boulons d’attaches :
On choisit Φ 14mm classe 6.6 : red = 35 daN/mm2, As = 115 mm2.
L 90 x 90 x 12 / 6 : Abrute = 2 x 2026 = 4052 mm2.
Anette = 4052 – (16 x 12) = 3860 mm2.
 Contrainte de traction dans la cornière :
 = ND1 / A = 0,30 daN/mm2 < e
 Résistance d’un boulon au cisaillement :
m=2 (nombre de plan de cisaillement).
Ar = 115 mm2.
red = 35 daN/mm2(contrainte caractéristique pour la classe 6.6).
D’où l’effort par boulon est :
Q ≤ m x Ar x red/1,54
Q ≤ 5227,27 daN.
Ainsi le nombre de boulon : n = N/Q = 1164 / 5227,27
n = 0,22 soit 1 boulon.
 Vérification de la pression diamétrale :
N / n x d x e < 3 x e
1164/ 1 x 16 x 6 =12,12 daN/mm2 < 3 x e
Donc le 1 boulon Φ 14 mm est admis.
 Disposition des boulons :
3Φ < δ < 7Φ  42< δ <98  δ = 60 mm.
δ1 > 1,5 Φ
δ1 > 0,8 x N / t xfy donc δ1 = 30 mm.

81