Vous êtes sur la page 1sur 25

Annales.

Economies, sociétés,
civilisations

La bourse mondiale de la traduction : un baromètre culturel ?


Monsieur Daniel Milo

Abstract
International Market of Translation

Translations seem to be an ideal field to research for cultural studies focused on the users' aspect of culture, for they are
governed mainly by a real demand of the public. The examination of the translations mode throughout the world these last fifty
years (the Index Translationum supplying the data) permits us to maintain that this is a highly structured field. The destiny of any
author depends on the destiny of the group he belongs to much more than on the intrinsic value ofhis work. Several rules
determine the high and lows ofeach group in this « stock market ». Thus, when non-legitimate literature (thrillers, children books)
goes up, legitimate literature (Goethe, Tolstoy) goes down; there is a direct correlation between non-legitimate literature and that
of the XXth century; a modernization of the market tends to precede its de-legitimation. And the most striking discovery we
mode concerns the role of the Second World War in our « stock market »—it stopped an accelarated process of delegitimation
in the 1930th and even reversed it temporarily.

Citer ce document / Cite this document :

Milo Daniel. La bourse mondiale de la traduction : un baromètre culturel ?. In: Annales. Economies, sociétés, civilisations. 39ᵉ
année, N. 1, 1984. pp. 92-115;

doi : https://doi.org/10.3406/ahess.1984.283044

https://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1984_num_39_1_283044

Fichier pdf généré le 12/04/2018


LA BOURSE MONDIALE DE LA TRADUCTION
UN BAROM TRE CULTUREL

Perspectives de la recherche

Cet article pour but examiner un aspect de la culture insuffisamment


exploré ici la consommation culturelle
Culture entendue ici au sens limité du terme Ensemble des aspects
intellectuels une civilisation Petit Robert 1982) qui est pas synonyme de
civilisation Ensemble des caractères communs aux vastes sociétés les
plus évoluées ensemble des acquisitions des sociétés humaines opposé
nature << barbarie ibid. Le peu intérêt on manifesté pour la
consommation culturelle explique sans doute par le fait que pour les gens
cultivés culture dans son sens limité et valorisé et consommation
dans sons sens commercial et même péjoratif sont antinomiques De plus les
études littéraires et culturelles traditionnelles paraissent se fier uniquement
idée que en fait establishment culturel de son temps une approche qui
secrète beaucoup de monstres théoriques et empiriques
Nous avons choisi le marché mondial de la traduction comme objet et
comme révélateur culturel nous nous en expliquerons plus loin car il englobe
aussi bien des produits dits non ou sous culturels comme Tarzan) que des
produits ultra culturels comme Odyssée En outre ce marché est systé
matiquement documenté depuis 1932 année de la publication du premier
volume de Index translationum ce qui fournit une base solide la recherche
Les données du marché de la traduction et leurs analyses peuvent également
servir étude des modes et des constantes culturelles et de leurs rela
tions des mécanismes extra culturels qui sont apparemment étrangers aux
aspects intellectuels une civilisation
Soit un groupe auteurs particuliers que nous définissons comme les
inconnus populaires Il agit des vingt-neuf noms suivants Cartland
Salgari Grover Lindgren Dixon Scarry Strat-
meyer Slaughter Konsalik Spyri Innés Masterson
Brand Braun Wolde Hunter Sjöwall Burroughs
Alcott Siade Burningham Gree Arthur Bagley
Heyer Higgins Benteen Janson et Holt Ces noms sont-ils
familiers au lecteur des Annales En tout cas ils nous étaient inconnus lors de

92
MILO LA TRADUCTION UN BAROM TRE CULTUREL

notre première rencontre sur laquelle nous reviendrons plus loin Ayant
remédié cette ignorance aimerais partager les précieuses informations que
ai pu recueillir
Allemand Konsalik et le Britannique Higgins sont des écrivains qui se spé
cialisent dans le domaine des romans de guerre Américain Frank Slaughter
écrit des romans médicaux Les Américains Dixon Hunter et Carter
Braun comme le Suédois owali le Norvégien Masterson et le Britannique
Bagley sont tous auteurs de romans criminels et policiers Les Américains
Marshall Grover Max Brand Benteen et Hank Janson tout comme Slade
de nationalité inconnue écrivent des westerns Heyer Innés et Victoria Holt
de son vrai nom Hibbert qui écrit aussi sous les pseudonymes de Jean
Plaidy Eleanor Burford Ellalice Tate Elbun Fort Kaihien Kellow et Philippa
Carr sont tous des Britanniques spécialistes du roman dit populaire de
même que Barbara Cartiand qui est hui la reine du roman super
populaire avec des titres tels que La Karma de amour Le Diable amoureux
Amour est innocent et Le Masque de amour
Tous les autres sont des auteurs qui écrivent pour les jeunes Italien Sal
gan écrit des romans aventure tels que Les Pirates de Malaysia et La Reine
des Caraïbes Arthur britannique et Stratmeyer Les Jumeaux Bosbey
Les Heureux Hollisters) américain écrivent des romans policiers pour enfants
la Blyton Américain Scarry écrit des poèmes pour enfants berceuses
Grée dont la nationalité est inconnue le Britannique Burningham et le Suédois
Wolde écrivent toutes sortes de livres pour enfants la Suissesse Spyri créa
Heidi Américain Burroughs est le père de Tarzan le suédois Lindgren
créa Pippi et Américaine Alcott écrit Les Petites femmes et Les Petits
hommes1
Nous avons repéré ces vingt-neuf auteurs grâce un dénominateur
commun la fin des années soixante-dix ils figurent parmi les cent auteurs les
plus traduits dans le monde entier Barbara Cartiand par exemple occupait
dans la liste de 1977 la huitième place Salgari la quatorzième place Grover la
vingtième Lindgren la vingt-sixième et Oixon la trente et unième place
Annuaire statistique 1982)
On dira avec raison que ces faits ont rien de surprenant Le champ de la
traduction est essentiellement commercial le plus libre peut-être de tous les
marchés littéraires ce qui rend naturelle cette prédominance des produits des
tinés un large public Nous avons aussi soutenu ce raisonnement au
moment où se présenta une deuxième liste celle des auteurs les plus traduits
pendant la période 1948-1954 Rapport statistique no Les voici
confrontées

Auteurs les plus traduits travers le monde

en 1948-1954 en 1975-1977
Tolstoï Dostoïevski A.Christie G.Simenon
Dickens Andersen Disney London
Balzac London Verne Shakespeare
Shakespeare Buck Blyton Ch Perrault
J.Verne 10 R.L.Stevenson Grimm 10 MacLean
93
LIRE ET ECRIRE

est écart inattendu entre ces deux listes qui est origine du travail dont
les premières conclusions seront exposées ici2

La traduction comme indice culturel

Notre postulat est que le choix des textes traduits travers le monde et plus
précisément son évolution peuvent servir de révélateurs culturels cette pré
misse on peut faire plusieurs critiques
La première critique concerne la place privilégiée accordée la traduction
dans cette démarche Il va sans dire que le meilleur moyen aboutir une
connaissance des tendances culturelles dominantes un moment donné serait
étude de la consommation elle-même autrement dit de ce que les gens lisent
réellement Cependant comme de telles recherches existent presque pas et
que celles qui existent ne sont pas satisfaisantes car les critères de sélection et
les moyens de contrôle manquent) il faut chercher autres moyens investiga
tion et notamment approche indirecte Nous considérons le champ de la tra
duction comme plus utile plus fiable que autres champs culturels mieux
même être soumis vérification et enfin peu suspect élitisme antonyme ou
du moins différent de la consommation réelle)
première vue la production des livres pourrait également servir de para
métre notre enquête Le fait étonnant ailleurs en France en 1957
ont été publiés 10 364 titres alors en 1977 on en publie 31 6733 est ins
tructif sans doute mais est-ce il indique une augmentation proportionnelle
de la consommation de livres en France ou en Occident
Le même scepticisme est de mise dans le domaine des belles-lettres
selon la classification de UNESCO 634 titres de littérature ont paru en
France en 1954 contre 13 749 en 1980 129 en R.F.A en 1952 contre 13 947
en 1978 Est-ce dire que le Fran ais ou Allemand lit en 1980 quatre fois plus
de textes littéraires en 1954 Il faut admettre que la véritable interprétation
de ces chiffres est au moins ambiguë quand on sait que des sondages effectués
récemment ne corroborent nullement cette vue optimiste4
Par opposition la production du livre la bourse de la traduction
une notion un peu provocatrice il est vrai mais qui exprime la perspective de ce
travail aussi bien que ses résultats paraît plus objective Quand des mai
sons édition qui sont presque toujours des maisons privées et non subvention
nées traduisent Cronin 57 fois dans 22 pays au cours de année 1971)
Twain 71 fois dans 22 pays en 1970) ou Buck 57 fois dans 19 pays en
1954) elles le font pour satisfaire une véritable demande de ces produits et
non pas pour répondre des impératifs ordre purement culturel Le fait
un texte et un auteur brisent les barrières linguistiques et les frontières natio
nales révèle une demande qui est pas due au hasard mais qui est le résultat
une tendance significative et systématique
Deuxième critique possible la traduction prise isolément indique rien ou
presque rien et tout fait appartenant son domaine doit être confronté avec
autres tirés autres champs culturels Cette critique est justifiée et il nous
faut signaler que toutes les généralisations qui seront développées ici sont provi
soires

94
MILO LA TRADUCTION UN BAROM TRE CULTUREL

Une troisième critique ou plutôt observation concerne la position de ce tra


vail par rapport la théorie de la traduction Autrement dit les traductions
ont-elles déjà été utilisées comme révélateurs culturels Pour répondre cette
question il est important de souligner que étude systématique de la traduction
beaucoup évolué ces dernières années pour devenir la théorie scientifique des
études littéraires et mêmes culturelles Plusieurs chercheurs ont contribué
cette évolution5 Mais ma connaissance ces théoriciens intéressent plus aux
problèmes soulevés par la traduction en tant que telle son potentiel révéla
teur Une approche voisine de la nôtre mais qui explore pas les mêmes
thèmes étudie les problèmes de la traduction dans le contexte général du sys
tème littéraire son statut normatif et son rôle de catalyseur littéraire6 Deux
chercheurs enfin Escarpit7 et H.-J Martin8 conscients de la valeur poten
tielle des données analysées ici observent le marché de la traduction travers
Index translationum Mais leur réflexion porte plutôt sur les rapports de force
entre langues cultures nationales et puissances mondiales thème fascinant
sans doute mais assez éloigné du nôtre9

Deux remarques méthodologiques


Encore deux remarques de méthode avant aborder le ur de notre sujet
La première concerne le problème de accumulation des données Un nombre
infini de faits peuvent servir avertissement contre toute généralisation fondée
sur une seule année de traduction mondiale Marcial Lafuente Estefan
dont la nationalité est inconnue de Annuaire statistique de 1980 été traduit
60 fois en 1975 ce qui lui vaut la 22e place dans la liste de cette année Mais un
examen plus approfondi de son cas révèle le fait tout fait bizarre que toutes
ces traductions ont été effectuées dans un seul pays le Brésil et par une seule
maison édition Cedriba de Rio de Janeiro Cela explique pourquoi au cours
de année suivante 1976 cet auteur ne fut pas traduit une seule fois travers le
monde Index translationum 1976 Des cas moins extrêmes et auteurs plus
respectables sont très fréquents Ch Perrault par exemple est traduit 27 fois
en 1974 et 71 fois en 1975 Andersen traduit 60 fois en 1974 ne est
plus que 25 fois année suivante Les valeurs de Mao ze-Dong tombent de
64 en 1976 33 en 1977 tandis que celles de De Amicis Le ur bondissent
de 14 63 au cours des mêmes années Ces vicissitudes du sort des auteurs nous
contraignent grouper plusieurs années de traduction de même nous concen
trerons notre attention sur des genres et sur des groupes auteurs et non pas
sur tel auteur particulier
Deuxième remarque ayant choisi examiner les tendances culturelles qui
trouvent leur expression voire leur motivation dans la consommation de
masse nous avons éliminé les traductions résultant une politique institution
nelle où absence de la Bible dans notre bourse car ses traductions sans
doute les plus nombreuses au monde sont surtout le produit des glises est
aussi le cas du Coran du reste fort peu traduit mais non pas des Mille et une
nuits qui occupe une place entre la 50e et la 100e
est aussi le cas de auto-traduction en U.R.S.S et dans les pays commu
nistes Pour des raisons qui ont rien voir avec le goût littéraire ou le
commerce libre est toujours Lenine qui occupe la deuxième place dans les

95
LIRE ET CRIRE

listes après-guerre 1948 Staline occupe la troisième place pendant plusieurs


années avant être évincé abord par Khrouchtchev puis par Brejnev
comme second auteur mondial Chaque année les dirigeants et les idéolo
gues Marx et Engels communistes sont traduits et re-traduits en U.R.S.S. et
la multiplicité des langues dans ce pays amplifie opération En même temps
ce sont aussi les vrais auteurs russes qui bénéficient de cet état de fait
Tolstoï été traduit 29 fois en U.R.S.S en 1977 Gorki 22 fois Tolstoï
18 Dostoïevski 11 Tourgueniev Tchékhov et Gogol Ces écrivains en
particulier Gorki et Tolstoï ont aussi honneur être traduits massivement
dans les pays satellites de U.R.S.S uvre de Gorki été traduite 37 fois en
1949 dont 10 fois en Pologne en Bulgarie en Tchécoslovaquie et en Hon
grie est pourquoi nous serons tenté de neutraliser ces données dans nos cal
culs

II La bourse mondiale de la traduction 1932-1977

Les chiffres affaires


partir des données de cette bourse de la traduction voici maintenant le
classement des auteurs traduits au cours des cinquante dernières années établi
selon ce que nous appellerons leur chiffre affaires l0 nombre de traduc
tions En majuscules sont indiquées les constantes cf tableau ci-dessous)
appareil de analyse la classification des auteurs
Deux questions fondamentales sous-tendent le travail socioculturel abordé
ici qui lit et que lit-on Ce sont ces deux questions qui dictent les critères
selon lesquels il faut classer les divers auteurs La première question suggère
entre autres le critère de Vage des lecteurs selon ce critère nous distinguons
entre les auteurs dont les textes sont destinés hui le temps de leur pré
sence dans notre bourse aux adultes les auteurs dont les textes sont destinés
aux jeunes dès leur production et enfin les auteurs mobiles leurs textes
ayant changé de destinataires au fil des ans
La question que lit-on suscite deux oppositions La première est
opposition traditionnelle entre légitimé et non-légitime12 Entre ces deux pôles
se trouvent des auteurs qui sont ex-légitimes ou en voie de légitimation
Mais comment fonder la légitimité Quel auteur est ou est pas légitimé
Qui était Qui le devient et quel auteur est plus un autre Ces ques
tions sont capitales Pour justifier nos classifications et nos hiérarchisations et
pour échapper impressionnisme qui domine habituellement de telles démar
ches nous nous sommes référé trois institutions culturelles considérées
comme faisant autorité en la matière enseignement secondaire lieu de
apprentissage culturel les encyclopédies dans lesquelles la société ras
semble sa mémoire culturelle collective les recherches universitaires uni
versité étant le foyer de élite intellectuelle celle qui légitime et dé-légitime13
Sans développer ces points dans le cadre de cet article nous ajouterons quel
ques précisions sur chacun eux lorsque le besoin en fera sentir
Une deuxième opposition un peu moins conventionnelle se situe entre litté-

96
MILO LA TRADUCTION UN BAROM TRE CULTUREL

rature contemporaine écrite au xxe siècle et littérature ancienne Cette


distinction est fondée sur hypothèse que la tolérance des cultures envers des
produits plus ou moins anciens varie voir 102)14 La littérature ancienne
sera divisée en deux celle du xixe siècle et celle qui la précède car autres
recherches en cours indiquent que depuis le xvne siècle chaque siècle
accorde un statut privilégié la culture du siècle précédent)
Une fois ces critères arrêtés et admis il reste encore démontrer le bien-
fondé du rattachement de tel ou tel auteur un groupe plutôt un autre
Quelques exemples illustreront cette problématique la littérature enfantine
Grimm Verne Blyton Disney est considérée traditionnellement comme non
légitimée par définition Mais il est clair il existe une hiérarchie dans ce genre
Verne est plus valorisé que Blyton) et il est point facile pour un Fran ais de
considérer Verne comme non légitimé de même Andersen pour un Danois
et un Grimm pour un Allemand Toutefois et pour les raisons mentionnées
plus haut la sanction des autorités culturelles nous avons opté pour la tra
dition celle qui place Verne et Disney dans la même catégorie car on ne les
enseigne pas sauf peut-être dans leur pays natal) le volume ils occupent
dans les encyclopédies est minime comparé aux auteurs légitimés) et que peu
de thèses leur ont été consacrées En revanche la littérature ex-légitimée
qui été convertie en littérature destinée aux jeunes Swift Defoe Ste
venson Dumas et bien autres ne figure pas dans ce groupe de non-
légitimes car nous les considérons comme les représentants de institution
légitimante dans la littérature enfantine ce que confirment nos autorités
culturelles Mais ce groupe ex-légitimes nous ajoutons des auteurs
comme Buck lauréate du Prix Nobel en 1938 et Baum parfaitement
légitimés il cinquante ans et qui ne sont lus désormais depuis 1945
environ que par des adolescents
La littérature de suspens pose des problèmes analogues traditionnelle
ment on la considère comme non légitimée Mais il est évident que plu
sieurs de ses membres eminents Christie Simenon Le Carré
sont en voie de légitimation Le processus en est encore ses débuts comme
indiquent clairement les autorités culturelles presque entièrement absents du
système scolaire ils sont peu mentionnés dans les encyclopédies dans la
Macropedia de Encyclopedia britannica 1974 ils ont pas un seul représen
tant parmi les 168 écrivains dont 34 auteurs du xxe siècle qui figurent et si
deux thèses américaines sont consacrées Dashiel Hammett aucune autre
étudie ces grands auteurs15 Nous sommes donc conduits laisser cette litté
rature dans le cadre des non-légitimes

Les groupes auteurs étudiés


Eu égard aux données de la bourse de la traduction de 1932 1977 nous
nous concentrerons sur certains groupes et nous en ignorerons autres Dans
la littérature légitimée pour adultes si on croise les données de la bourse des
traductions et celles des autorités culturelles on distinguera trois sous-groupes
qui se subdivisent leur tour en deux
Auteurs du xxe siècle
la Les modernistes Dans cette catégorie Proust Joyce Woolf Kafka

97
Auteurs les plus traduits travers le monde entrel932 et 1977
1932-1934 1937-1939 1948-1949
E.WALLACE 145 WALLACE 109 LONDON 77
P.O Wodehouse 60 D.Hume 65 DICKENS 73
J.Galsworthy 58 DUMAS 62 ANDERSEN 67
J.W.Goethe 54 Kipling 56 BALZAC 64
J.LONDON 53 Pouchkine 55 TOLSTO 64
DUMAS père 51 SHAKESPEARE 51 DOSTO EVSKI 61
L.TOLSTO 45 Max Brand 51 SHAKESPEARE 61
S.Zweig 42 LONDON 48 R.L Stevenson 60
Virgile 41 CHRISTIE 48 VERNE 54
Homère 41 10 Zweig 45 10 BUCK 53 10
11 DOSTO EVSKI 40 11 Wodehouse 42 11 Cronin 50 11
12 SHAKESPEARE 39 11 DICKENS 42 12 S.Zweig 49 12
12 V.Baum 39 13 Homère 40 13 Churchill 48 13
14 de BALZAC 38 14 Cicero 37 14 Tchékhov 47 14
15 DICKENS 35 14 TOLSTO 37 15 Maupassant 44 15
16 Z.Grey 34 14 VERNE 37 15 W.E.Johns 44 16
16 Ciceron 34 17 Feuchtwanger 36 17 Gogol 43 16
16 H.C.ANDERSEN 34 17 ANDERSEN 36 18 Kipling 42 18
19 Platon 33 19 E.R.Burroughs 35 19 GRIMM 41 18
20 SIMENON 30 20 BUCK 34 19 M.TWAIN 41 20
21 Gorki 29 20 Virgile 34 21 L.Bromfield 40 21
21 Marx 29 22 GRIMM 33 21 F.Cooper 40 22
21 S.Lewis 29 23 Maurois 32 21 Defoe 40 23
24 Kipling 28 23 Platon 32 21 the 40 24
24 Staline 28 23 Baum 32 25 Gide 39 25
26 A.Maurois 28 26 Gorki 31 25 Platon 39 26
27 S.Maugham 27 27 M.TWAIN 30 27 Steinbeck 37 27
28 GRIMM 25 28 E.S.Gardner 27 28 CHRISTIE 36 28
28 A.Huxley 25 28 T.Mann 27 28 Tourgueniev 36 29
28 Aristote 25 28 K.Chapeck 27 30 O.Wilde 32 30
28 Ehrenburg 25 28 F.Roberts 27 30 A.Daudet 32 44
32 CHRISTIE 24 28 Wait Disney 27 30 P.Cheyney 32
43 J.VERNE 18 33 BALZAC 26 33 DUMAS 31
45 P.BucK 17 38 DOSTO EVSKI 23 50 SIMENON 21
80 M.TWAIN 55 SIMENON 13 66 WALLACE 14
1955-1960 1961-1965 1969-1971
VERNE 720 SHAKESPEARE 660 Blyton 385
SHAKESPEARE 639 VERNE 504 Simenon 371
TOLSTO 575 TOLSTO 500 Verne 368
DOSTO EVSKI 542 CHRISTIE 492 Christie 325
CHRISTIE 462 E.S Garder 451 Dostoïevski 300
SIMENON 412 Brown 434 Shakespeare 293
BALZAC 400 SIMENON 423 Tolstoï 230
Blyton 399 Blyton 418 Buck 222
ANDERSEN 366 DOSTO EVSKI 390 Dickens 216
10 DICKENS 360 10 Tagore 350 10 Twain 207 10
11 Gardner 356 11 TWAIN 332 11 Balzac 202 11
12 Tchékhov 350 12 Steinbeck 327 12 London 200 12
13 LONDON 342 13 BALZAC 311 13 Hemingway 196 13
14 TWAIN 337 14 BUCK 307 14 MacLean 192 13
15 DUMAS 315 15 ANDERSEN 282 15 Andersen 179 15
16 Zola 313 16 Hemingway 279 15 W.Disney 179 16
16 Cronin 313 17 DICKENS 265 17 E.S.Gardner 170 17
16 BUCK 313 18 Greene 262 18 Dumas 167 18
19 Maugham 310 19 GRIMM 256 19 Stevenson 165 19
20 GRIMM 291 20 Sartre 254 20 Lindgren 164 20
21 Maupassant 284 21 Tchékhov 245 21 Tchékhov 162 21
22 Hemingway 264 22 Zola 226 22 Grimm 161 22
23 Hugo 262 23 K.May 223 23 Cronin 153 23
24 Greene 260 24 Maupassant 216 24 Steinbeck 145 24
25 Steinbeck 254 25 LONDON 213 25 Maugham 142 25
26 Stevenson 230 25 Stevenson 213 25 Platon 142 26
27 A.C Doyle 229 25 Maugham 213 25 K.May 142 26
28 Goethe 227 28 Cronin 209 28 Hugo 141 28
29 Platon 225 29 Queen 194 28 J.H Chase 141 29
30 Zweig 223 30 WALLACE 192 30 Soljénitsyne 137 30
46 WALLACE 150 30 DUMAS 192 55 Wallace 100
30 Fleming 192
LIRE ET CRIRE

Céline Dos Passos Beckett apparaissent comme les parangons de la littérature


contemporaine en ce elle de novateur voire de révolutionnaire En France
pas moins de 13 thèses de doctorat ont été consacrées Proust et Céline entre
1972 et 1976 126 thèses américaines sont consacrées Joyce 55 Proust 50
Woolf 32 Kafka 40 Beckett 35 Brecht 35 Dos Passos
lb Les modernes Zweig Maurois Lewis Maugham auteurs
fort respectables sans doute ne sont point modernistes Nous avons trouvé
thèses fran aises sur Maurois et Mauriac 17 thèses américaines sur Lewis
7surS.Maugham3surS.Zweig2surFeuchtwanger
Auteurs du xixe siècle
2a Les quatre grands prosateurs Tolstoï Dickens Dostoïevski et Balzac
De nombreux critères isolent ces quatre écrivains On les enseigne partout tra
vers le monde chaque étudiant israélien doit étudier Le père Goriot et Eugénie
Grandet mais non pas Notre-Dame de Paris ou Les Misérables Anna Karé
nine et Crime et châtiment mais non pas Les Ames mortes Pères et fils ou
La Dame de Pique Nous avons trouvé 145 thèses américaines sur Dickens et
60 sur Balzac 24 thèses fran aises sur Balzac mais seulement sur Victor
Hugo Le Grand Larousse 1975 accorde Balzac 41 colonnes 22 Hugo
Anatole France Maupassant 14 Dickens 24 Tolstoï 20 Dostoïevski
mais colonnes Gogol Pouchkine et Tourgueniev
2b Les autres de Gogol Zola de Pouchkine Hugo Le cas de ces deux
derniers est assez instructif il est évident ils sont très valorisés dans notre
culture Encyclopedia britannica par exemple leur accorde presque autant de
place Balzac et Dostoïevski Italiana de 1950 leur accorde plus comme
le Brockhaus de 1981 Mais tous les deux le sont toujours pour leur poésie qui
est peu consommée en traduction tandis que leur prose est beaucoup moins
estimée par les autorités culturelles mais favorisée par le grand public Pour ces
raisons et relativement notre bourse de la traduction il nous faut les inscrire
au-dessous des quatre grands prosateurs
Les auteurs classiques
Shakespeare Faut-il justifier isolement de cet écrivain Même le
Larousse lui consacre plus de volume Balzac 42 colonnes contre
41 tandis que Italiana de 1930 lui accorde 27 colonnes contre Balzac
35 Dickens 55 Dostoïevski et Tolstoï En outre 650 thèses de doc
torat américaines lui sont consacrées et thèses fran aises entre 1972 et 1976
3b Les classiques de Homère Goethe

La littérature enfantine est étudiée ici globalement sans tenir compte de la


date laquelle les uvres ont été écrites car le caractère dominant dans ce
corpus est adaptation Charles Perrault Andersen Wilde et Swift
sont tous modernisés Le manque de respect envers le texte original est
ailleurs un des symptômes de la non-légitimité des uvres de ce corpus Dans
ce cadre on distinguera deux groupes auteurs ceux qui ont destiné emblée
leurs produits aux jeunes et ceux que establishment culturel convertis en
auteurs pour eunes
Nous ne tenons pas compte non plus de la chronologie dans la présentation
de la littérature non légitimée pour adultes littérature dite populaire

100
MILO LA TRADUCTION UN BAROM TRE CULTUREL

mais pour des raisons différentes en effet tous ces auteurs populaires
sont contemporains phénomène qui mériterait sans doute être étudié de plus
près Dans ce vaste corpus qui est loin être homogène un sous-groupe celui
de la littérature de suspens se détache nettement

analyse
Notre étude ordonne autour des trois axes suivants
les constantes de la littérature et de la culture occidentale du xxe siècle
elles sont mesurées par la présence régulière ou absence non moins régulière
des auteurs dans les listes de 1932 1977
la modernisation le rajeunissement 16 des rangs des auteurs
elle est indiquée par la proportion entre auteurs contemporains et auteurs
anciens et par les changements de ce rapport
la légitimation et la dé-légitimation du marché ces deux processus expri
ment par les proportions entre auteurs légitimés et auteurs non-légitimes au
cours de la période étudiée
Les rapports entre la modernisation du marché et les processus de dé-légiti
mation révèlent le rôle décisif joué la deuxième guerre mondiale dans la
culture moderne

Les constantes de la littérature aujourdhui


La bourse mondiale de la traduction diffère de la bourse de Tel-Aviv ou de
celle de Hong Kong connues comme capricieuses et nerveuses certaines
actions sont toujours en hausse autres en baisse En effet nombre
auteurs réapparaissent dans presque toutes les listes et généralement en
tête Ils peuvent être considérés comme le canon de la littérature et de la culture
modernes
Puisque notre intérêt porte sur les conjonctures culturelles et non pas sur le
sort de tel ou tel auteur les différents membres de ce clan prestigieux seront
étudiés dans le cadre de leurs groupes respectifs
Le premier fait qui émerge est la domination absolue de la prose dans le
marché de la littérature contemporaine est un fait bien connu mais il faut
préciser il en fut pas toujours ainsi comme le prouve la place des classi
ques dans les listes avant-guerre
Deuxième fait signaler des quinze auteurs réguliers cinq seulement
sont des auteurs légitimés stricto sensu Shakespeare Tolstoï Dickens Dos
toïevski et Balzac La littérature de suspens elle seule est représentée par trois
auteurs Christie Simenon et Wallace autre corpus non-légitime la littéra
ture destinée aux jeunes dès son origine aussi trois représentants Verne
Andersen et Grimm Entre ces deux pôles se trouvent les ex-légitimes
London auteur le plus traduit après Shakespeare et Tolstoï Dumas
père) Twain et Buck
Le marché de la traduction fait preuve une stabilité quelque peu inat
tendue dans le domaine culturel-commercial et pour une époque considérée
comme marquée par instabilité autant plus ces quinze auteurs dont la

101
LIRE ET CRIRE

gloire et la faveur des lecteurs restent intactes cinquante années durant vien
nent ajouter des auteurs fréquemment cotés en bourse Platon présent dans
six listes sur huit quoique toujours parmi les derniers et Goethe qui figure
dans quatre listes représentent les classiques Tchékhov qui apparaît dans
toutes les listes après-guerre Zweig Maugham et Hemingway
représentent la littérature légitimée plus récente Cronin et Stevenson
sont selon notre classification des ex-légitimes tandis que Gardner
et Blyton qui depuis 1955 est toujours parmi les huit premiers représen
tent les genres non légitimés
En termes de constantes culturelles Shakespeare apparaît sans doute
comme la figure principale de la culture occidentale son omniprésence dans
tous les programmes scolaires toutes les encyclopédies toutes les universités
toutes nos listes de la bourse de la traduction et tous les théâtres du monde il
faut ajouter que Shakespeare est aussi écrivain dont les uvres ont été le plus
souvent adaptées au cinéma On connaît plus de trois cents films tirés de ses
pièces dont cinquante versions de Hamlet17
Mais en revanche il faut mentionner et commenter une autre constante
celle de absence de ceux que nous avons appelé les modernistes On cherche
rait en vain Joyce Proust Woolf Faulkner Céline Kafka Dos Passos
Robbe-Grillet Brecht Beckett Ionesco parmi les trente auteurs les plus tra
duits depuis un demi-siècle Les auteurs identifiés avec la littérature du
xxe siècle avec sa nouveauté son originalité ses révolutions manquent
complètement Pire quelques-uns comme Joyce Proust et Woolf ne figurent
jamais parmi les cent cent cinquante premiers tandis que autres font de
temps en temps une brève apparition et disparaissent derechef Brecht était
100e en 1977 Kafka 115e en 1971 Faulkner 55e en 1961 et le recordman
Samuel Beckett était 28e en 1970 mais 120e en 1971
Nous repousserons néanmoins objection attendue que toute valeur litté
raire et esthétique est par définition étrangère au marché de la traduction car
rien autorise affirmer la suprématie de Joyce Proust ou Céline face
Tolstoï Balzac ou Hugo

La modernisation le rajeunissement des rangs des auteurs

Deux notions sont centrales étude de la régénération culturelle une est


la tolérance du système envers les produits modernes autre est opposition
bien connue entre les systèmes qui enferment dans un corpus et des modèles
anciens une part et les systèmes plus flexibles et plus ouverts de autre La
définition de cet article ne nous permet pas approfondir cette question
comme elle le mériterait Mais le marché de la traduction peut contribuer car
nos recherches diffèrent des autres études de la régénération culturelle ce est
pas de institution culturelle et de sa tolérance envers les modernes il est
question ici mais du public et de la consommation
On pourrait attendre un processus de modernisation systématique et
linéaire au fil des ans le nombre des auteurs du xxe siècle devrait naturelle
ment augmenter dans notre bourse Or apparemment tout se passe comme il
avait un processus en dents de scie modernisation dé-modernisation re-

102
MILO LA TRADUCTION UN BAROM TRE CULTUREL

modernisation ajoute un phénomène parallèle la chute quasi linéaire


elle des classiques voir graphique no 1)

Nombre auteurs de chaque catégorie


classés parmi les trente premiers

1932- 1937- 1948- 1955- 1961- 1969- 1975-


1934 1939 1954 1960 1965 1971 1977
FIG La modernisation de 1932 1977
auteurs du xxe siècle
auteurs du xixe siècle
classiques avant le xixe siècle

Un fait étonnant émerge de ces graphiques il davantage auteurs du


xxe siècle la fin des années trente après la guerre et même la fin des
années soixante-dix Sans résoudre cette énigme essayons au moins de la dissé
quer Soit trois corpus qui illustrent plus que autres ce phénomène les clas
siques les auteurs légitimés du xixe siècle sauf les quatre grands prosateurs et
les auteurs légitimés du xxe siècle

Commen ons par les classiques vraies victimes du processus de moder


nisation de notre siècle
Il est assez rare que on puisse dater avec précision une rupture dans ordre
culturel ou idéologique La bourse mondiale de la traduction permet cette
sorte exploit elle montre que la culture occidentale se détache vers la fin des
années trente du canon classique18 Au début de ces années on trouve encore

103
LIRE ET CRIRE

six représentants du corpus parmi les trente premiers Goethe est quatrième
Homère et Virgile neuvièmes Depuis un peu comme dans les Dix petits nègres
Christie chaque liste témoigne de la culbute un ou de plusieurs classi
ques Aristote et Goethe succombent dans la liste de 1937-1939 tandis que tous
les autres descendent Mais est après la guerre que ce déclin se manifeste dans
toute son ampleur seuls parmi les trente subsistent Platon 25 et Goethe 21e
En 1969-1971 Goethe disparaît derechef et en 1977-1979 il plus aucun
classique
Nous avons des raisons de supposer que dans les listes avant la Grande
Guerre les classiques dominaient largement les années trente marquant
apogée un processus amorcé quarante cinquante années auparavant Le
renversement de cette tendance expliquerait absence dans nos listes récentes
auteurs comme Eschyle qui était 50e au début des années trente) Sophocle
Euripide Horace 60e vers la fin des années trente) Plutarque Sénèque Tacite
et Plaute 40e en 1932-1934) comme de Dante 35e en 1932-1934) Rabelais
Milton Cervantes 55e en 1932-1934) Corneille Racine Molière 54e en 1937-
1939) et enfin absence totale de Voltaire Lessing et Schiller

Les auteurs légitimés du XIXe siècle19 Face hégémonie constante de


Tolstoï Dickens Dostoïevski et Balzac le sort de leurs contemporains connaît
des hauts et des bas Dans les listes des années trente ils ont seulement un repré
sentant et encore le moins représentatif entre eux le romantique Pouch
kine Après la guerre ils connaissent un boom on en dénombre six parmi
les trente premiers Puis de nouveau est la régression quatre en 1955-1960
trois en 1961-1965 deux en 1969-1971 et Tchékhov se retrouve la peu glo
rieuse 29e place en 1975-1977 Ce succès relatif de Tchékhov doit être attribué
sa position privilégiée au théâtre et au cinéma 78 adaptations cinématogra
phiques de ses uvres dramatiques en général plutôt ses uvres pure
ment littéraires
On remarque dans ce corpus absence de plusieurs auteurs importants qui
ont en commun être anglo-saxons Pour le marché mondial de la traduction
part Dickens seules les littératures fran aise et russe du xixe siècle ont une
valeur internationale Il ignore au contraire presque complètement des noms
comme Austen Elliot Anne Charlotte et Emily Brontë Thorlope
Hardy Melville Poe20 et James
On serait tenté expliquer cette bizarrerie par le fait que anglais est la
lingua/ranca moderne on ne traduit pas de mais en anglais Mais en vérité
anglais est la langue la plus traduite au monde des 47 922 traductions effec
tuées en 1974 travers le monde 20 411 ont été de anglais 785 du fran ais
824 du russe 753 de espagnol Annuaire statistique 1980 Notons aussi
que parmi les vingt-neuf inconnus populaires mentionnés plus haut vingt
écrivent en anglais En revanche les pays anglo-saxons traduisent relativement
peu face aux 864 traductions effectuées aux tats-Unis en 1974 et aux 469
du Royaume-Uni on trouve la même année 850 traductions aux Pays-Bas
483 en France 422 en Suède 780 en Espagne 271 en U.R.S.S. et 634
enR.F.A
cette liste impressionnante absents on peut ajouter deux grands prosa-

104
MILO LA TRADUCTION UN BAROM TRE CULTUREL

teurs fran ais Stendhal et Flaubert Mais ces deux écrivains figurent quand
même parmi les 50 130 premiers de la plupart des listes Stendhal est 45e en
1932-1934 et 100e en 1976 Flaubert est 50e en 1932-1934 et 125e en 1976) tandis
que leurs confrères anglo-saxons apparaissent presque jamais21

Les auteurs légitimés du XXe siècle les modernes Ils tombent de


huit et six représentants dans les listes des années trente deux représentants
après la guerre remontent quatre et même cinq en 1961-1965 et retombent
ensuite trois en 1969-1971 deux en 1975-1977 Hemingway est 22e Soljénit
syne 29e
On trouvera une illustration de ces fluctuations dans le graphique suivant
de même que les rapports complexes qui établissent entre les auteurs de
deuxième rang du xixe siècle et les modernes une part entre ces mêmes
modernes et les grands processus de modernisation/dé-modernisation de
autre

Nombre auteurs de chaque catégorie


classés parmi les trente premiers

1932- 1937- 1948- 1955- 1961- 1969- 1975-


1934 1939 1954 1960 1965 1971 1977
FIG Modernisation et légitimation
auteurs du xxe siècle total
auteurs légitimés du xxe siècle
auteurs légitimés du xixe siècle sauf Balzac Dickens Dostoïevski et
Tolstoi)
105
LIRE ET CRIRE

Ainsi une corrélation inverse se transforme dans les années soixante en


une corrélation directe Comment expliquer ces faits apparemment contradic
toires la descente des légitimés du xxe siècle couplée avec une modernisa
tion grandissante du marché

Légitimation et dé-légitimation du marché


La bourse mondiale de la traduction révèle une manière claire et sans
équivoque existence une corrélation directe entre le processus de moderni
sation du marché et le processus de sa dé-légitimation ce illustre le gra
phique no

Nombre auteurs de chaque catégorie


classés parmi les trente premiers

1932- 1937- 1948- 1955- 1961- 1969- 1975-


1934 1939 1954 1960 1965 1971 1977

FIG Modernisation et dé-légitimation


auteurs du xxe siècle contemporains
ensemble des auteurs non légitimés

On voit que ces deux processus coïncident mais aussi que le processus de
modernisation précède celui de dé-légitimation Ce deuxième principe explique
pourquoi les auteurs légitimés modernes montent après 1952 environ et au
détriment de ceux du xixe siècle puis pourquoi ces mêmes auteurs com-

106
MILO LA TRADUCTION UN BAROM TRE CULTUREL

mencent descendre partir de 1965 environ quand le processus de dé-légiti


mation devient dominant
Quand on pense une littérature légitimée et non contemporaine et on
est Fran ais ou on adresse un public fran ais) on peut penser de
Balzac Quand on pense une littérature contemporaine et non-légitimée pour
le moment) on pense naturellement la littérature de suspens et Agatha
Christie22 Et ces deux représentants/représentatifs serviront introduction
notre discussion du problème de la légitimation-dé-légitimation voir graphique
On conviendra que ces courbes se suffisent elles-mêmes Nous pouvons
donc isoler le seul thème de la légitimation cf graphique no Pour mieux
saisir ce thème dans sa diversité et sa complexité nous étudierons quatre caté
gories dont le sort est exemplaire la grande prose du xixe siècle Tolstoï
Dickens Dostoïevski et Balzac qui représentera le côté légitimé du marché
la littérature dite populaire spécialement celle du suspens et la littéra
ture enfantine qui représenteront toutes deux son côté non légitimé enfin les
auteurs de textes mobiles les ex-légitimes

La grande prose du XIXe siècle est presque aussi constante que Shakes
peare la tête de notre bourse mais est précisément ce presque qui
mérite être étudié de plus près

Nombre auteurs de chaque catégorie


classés parmi les trente premiers
Rang

1932-
1934 1937-
1939 1948-
1954 1955-
1960 1961-
1965 1969-
1971 1975-
1977

FIG de Balzac
Christie

107
LIRE ET CRIRE

Nombre auteurs de chaque catégorie


classés parmi les trente premiers

1932- 1937- 1948- 1955- 1961- 1969- 1975-


1934 1939 1954 I960 1965 1971 1977
FIG Légitimation et dé-légitimation
auteurs non légitimés de Wallace Blyton
auteurs légitimés de Ciceron Hemingway)

Au début des années trente Tolstoï Dostoïevski Balzac et Dickens occu


pent des places honorables 7e 11e 14e et 15e respectivement Mais cinq
ans suffisent les déclasser seuls Dickens 11e)23 et Tolstoï 14e conservent
leur place parmi les trente premiers alors que Balzac tombe de la 14e la

108
MILO LA TRADUCTION UN BAROM TRE CULTUREL

33e place Dostoïevski de la 11e la 38e place Cette chute dira-t-on est sans
doute impressionnante et même instructive mais guère suprenante le système
culturel change de canon voilà tout Mais est encore une fois la deuxième
guerre mondiale qui renverse la situation en même temps que hypothèse les
quatre meneurs reviennent Dostoïevski est deux fois 6e Balzac est 4e et 3e
Dickens est deux fois 2e et Tolstoï est auteur le plus traduit au cours des années
1948-1954
hégémonie des quatre auteurs persiste dans toutes les listes suivantes
en 1969-1971 Puis leur suprématie subit un deuxième choc moins dra
matique que celui de la fin des années trente mais considérable quand même
Dostoïevski passe de la 5e la 16e place Tolstoï de la 7e la 18e place Dickens
de la 9e la 21e place et Balzac descend de la 11e la 25e place
On pourrait objecter que ces trois changements la première chute des
années trente le redressement de après-guerre et la deuxième chute des années
soixante-dix sont accidentels analyse des autres groupes conduit une
autre lecture
Avant en finir deux remarques ces quatre écrivains tout comme
Shakespeare sont en tête de liste des auteurs adaptés au cinéma chacun été
une centaine de fois est la répartition chronologique de ces adaptations
entre 1910-1975 et son parallélisme avec la bourse de la traduction il
conviendrait étudier un travail qui est déjà amorcé il faut préciser que
même lorsque ces quatre auteurs cèdent un peu de terrain sur le marché de la
traduction leur statut de canon de la culture moderne reste incontestable

Littérature populaire est une rubrique mal définie et très problé


matique pour des raisons tout abord normatives Pour éviter le débat nous
nous contenterons ici adopter le consensus général qui définit le corpus par
énumération de ses membres westerns romans de guerre pornographie
romans criminels romans de mystère et horreur petits romans amour et
littérature de suspens
Si on met part la littérature de suspens évolution de ce vaste corpus
dans notre bourse de la traduction est pas spectaculaire tout en étant
conforme aux principes déjà décrits la dé-légitimation et la modernisation
vers la fin des années trente renforcent la position de ce groupe de deux quatre
représentants Avec la légitimation et archaïsation de après-guerre il se
réduit un seul Johns auteur de romans de guerre ce qui est compré
hensible une modeste 28e place Le redressement vers la fin des années
soixante-dix est incarné par Barbara Cartiand
On pourrait étonner du statut assez modeste de ce corpus pourtant
considéré par les gens cultivés comme celui qui domine le marché culturel
contemporain Peut-on expliquer cette faiblesse par le fait que les écrivains de
littérature populaire apparaissent et disparaissent plus fréquemment que
autres écrivains où leur mince représentation dans des listes
cumulatives Il nous semble que la véritable explication se situe ailleurs Selon
nous on tort de supposer que la dé-légitimation pour cible un public
simple et non sophistiqué un public qui ne consomme de toute fa on
que des produits non légitimés La logique de ce processus est autre les
produits non légitimés tâchent de emparer du marché élite Et est la litté-

109
LIRE ET CRIRE

rature de suspens de Sayers Le Carré et Highsmith qui est la


plus représentative dans cette opération

La littérature de suspens est en effet et comme le confirme notre bour


se une dominante de notre siècle Mais cette révélation mise part nous
pouvons en tirer autres indications plus intéressantes au début des années
trente on ne trouve que deux représentants du genre Wallace et Simenon
Vers la fin de ces années sa position améliore Wallace domine toujours
que viennent joindre Christie 8e et Gardner Mais après la guerre
cette littérature subit une chute Wallace tombe la 66e place Simenon est
50e Gardner 45e et seuls Christie 28e et Cheyney 30e figurent parmi les
trente premiers Cette chute les années venir vont effacer complètement et
dans les années 1961-1965 le genre trouve son épanouissement six représen
tants parmi les trente trois dans la première dizaine la plus significative
Depuis la prédominance de cette littérature est assurée comme le montre la
dernière liste de 1975-1977 cinq parmi les trente trois dans la première
dizaine Christie occupant la première place
Lorsque la prose du xixe siècle recule celle de suspens avance et vice
versa Que déduire de cette corrélation sinon la convertibilité de ces deux
corpus ayant des fonctions culturelles similaires
Dans la littérature de suspens il faut faire une place part Edgar Wal
lace dont la cote révèle la domination absolue au cours des années trente sans
exemple depuis Entre 1932 et 1934 cet auteur est traduit 145 fois plus que
Shakespeare Tolstoï et Balzac réunis 124 Wallace est aussi auteur le plus
adapté au cinéma après Shakespeare bien entendu 145 adaptations cinéma
tographiques Ici encore comme pour les adaptations tirées des quatre grands
prosateurs du xixe siècle la répartition chronologique est significative nous
avons trouvé adaptations entre 1919 et 1921 aucune entre 1922 et 1927 45
entre 1928 et 1940 entre 1941 et 1958 et 40 entre 1959 et 1972 Ces faits ne
devraient pas laisser indifférents les historiens de la culture occidentale de
entre-deux-guerres

La littérature destinée emblée aux jeunes du marché non légitimé


adulte passons au marché de la littérature enfantine qui est rappelons-le par
définition non légitimée Disons emblée que le comportement de ce
corpus est parfaitement conforme la logique que nous décrivons
Au début des années trente le genre que deux représentants parmi les
trente premiers de nos listes Andersen et Grimm Verne est encore 43e Vers
la fin de ces années est la première révolution car on passe de deux cinq
auteurs Verne est déjà 14e La guerre est toujours la contre-révolution car
elle ramène le chiffre trois Verne Andersen et Grimm Mais depuis le
corpus évolue constamment et systématiquement quatre en 1955-1960 Verne
étant le premier) cinq en 1961-1965 sept en 1969-1971 Blyton étant la
première et dix vers la fin des années soixante-dix dont cinq parmi les dix
premiers
La littérature enfantine est emparée du marché littéraire voilà ce qui est
la fois indiscutable et provocant Il est difficile de résister la tentation de
commenter ce phénomène nous nous contenterons une seule remarque qui

110
MILO LA TRADUCTION UN BAROM TRE CULTUREL

est pas rigoureusement scientifique pour le moment la culture occidentale


est singulière par le processus unification des références de base de ses mem
bres Jusque dans les années 1920 ce processus amor ait vers âge de quinze
ans et le canon commun des gens cultivés était constitué par les classiques
les romantiques et la prose du xixe siècle pour ne parler que de la littérature
hui en revanche le processus commence beaucoup plus tôt âge de
cinq ans et le canon commun est constitué par Walt Disney Enid Blyton et
Jules Verne Celui qui été formé par Mickey Mouse Tintin Tarzan Ringo et
la gosse Pippi se débrouillera merveille sans Ulysse Garguantua Hamlet
Faust et Raskolnikov..

Littérature convertie en littérature pour la jeunesse ce corpus forme


une synthèse assez curieuse un côté est de la littérature pour enfants
est-à-dire non légitimée Mais de autre est précisément la littérature qui
était légitimée et que establishment culturel poussée vers les jeunes clients
afin de assurer le contrôle de leur lecture Ce caractère ambigu explique le fait
que est la seule littérature dite non légitimée qui ne bénéficie guère de la
première vague de dé-légitimation que subit vers la fin des années trente le
marché culturel En revanche elle profite du grand mouvement de légitimation
après-guerre de quatre représentants elle bondit sept Il est clair que
lorsque la littérature enfantine pure recule les auteurs convertis pro
gressent car il est impossible avancer tout fait contre-courant Mais on
peut au moins essayer de le contrôler et de adoucir Et est ce que establish
ment fait après la guerre Mais avec la poussée des textes pour enfants dix
représentants en 1975-1977) les convertis baissent quatre dans cette même
liste Il nous paraît évident que ce corpus doit être étudié du point de vue de sa
corrélation avec autre corpus enfantin cf graphique no 6)

Nombre auteurs de chaque catégorie


classés parmi les trente premiers

1932- 1937- 1948- 1955- 1961- 1969- 1975-


1934 1939 1954 1960 1965 1971 1977
FIG Littérature pour la jeunesse
auteurs écrivant directement pour les jeunes
auteurs convertis

111
LIRE ET CRIRE

Lorsque les auteurs de textes destinés emblée aux marché enfantin mon
tent ceux dont les textes ont été convertis ce marché Swift Stevenson
London descendent et vice versa
Ajoutons une remarque ces réflexions London Stevenson Steinbeck
Kipling Twain Cooper Wilde Swift Defoe et Dumas père et fils des années
trente ne sont pas les mêmes que London Stevenson etc. des années cin
quante et encore moins ceux des années soixante-dix La différence se reflète
dans deux aspects principaux abord dans la diversité des textes traduits
ensuite dans intégrité des traductions Par exemple en 1933 la totalité des
uvres de Robert Stevenson été traduite neuf fois travers le monde et pas
une seule fois son Ile au trésor en 1950 38 fois et Vile au trésor 12 fois en
1976 enfin 73 fois et Vile au trésor 34 fois Le même principe de réduction
applique aussi intégrité des traductions la longueur moyenne des textes
traduits baisse chaque année

Les conclusions provisoires de ce travail devront être confrontées


autres analyses et notamment une recherche comparative de trois champs
ou de trois mécanismes de réduction la traduction adaptation littéraire et
adaptation cinématographique Il agit une recherche que nous poursui
vons actuellement Dès maintenant nous pouvons avancer que homologie
apparente de ces trois mécanismes qui se manifeste thématiquement aussi bien
que structuralement ne constitue pas le seul rapprochement entre eux Il sem
blerait en effet ils obéissent aussi une même logique historique comme le
montre la répartition des adaptations de Wallace entre 1919 et 1972 supra)
Si on accepte hypothèse de base de ce travail savoir que la bourse
mondiale de la traduction peut servir indice culturel nous pouvons résumer
ainsi les tendances dominantes
Au cours des années trente la culture occidentale se sépare définitivement
des classiques qui constituaient le canon de la littérature et de la culture euro
péenne
Le nouveau canon comprend tout abord Shakespeare qui figurait
déjà depuis le romantisme ensuite les grands prosateurs du xixe siècle
Tolstoï Dickens Dostoïevski et Balzac
La puissance montante est la littérature enfantine qui domine le pay
sage des années soixante-dix
Le marché enfantin attire aussi des textes pour adultes en les adaptant aux
jeunes lecteurs Ensemble ces deux corpus ont quatorze représentants parmi les
trente auteurs les plus traduits au monde en 1975-1977 six dans la première
dizaine contre six et deux en 1932-1934 Il est clair aujourdhui les adultes
lisent des journaux et de la littérature professionnelle tandis que seuls les
jeunes restent fidèles la littérature selon le sondage de 1967 supra) 29
des adultes fran ais lisent un livre au moins une fois par semaine contre 63
des adolescents
Le second corpus devenu prédominant au cours de ce siècle est bien sûr la
littérature de suspens qui triple sa représentation entre 1948 et 1963 6)

112
MILO LA TRADUCTION UN BAROM TRE CULTUREL

Les grands absents du marché de la traduction donc du marché de la


consommation littéraire du grand public sont sans doute les auteurs identi
fiés avec la littérature moderniste notamment Joyce et Proust
Ces conclusions particulières entrent dans le cadre des deux hypothèses
avancées ici
II existe une corrélation entre le processus de la modernisation du marché
le nombre auteurs contemporains dans les premiers rangs de la traduction
mondiale et sa dé-légitimation le nombre auteurs non légitimés dans ces
mêmes rangs La spécificité de cette corrélation réside dans antériorité de la
modernisation comme si celle-ci préparait le terrain la culture non légitimée
est cette logique de precedence chronologique qui explique le fait que la corré
lation inverse entre auteurs légitimés du xixe siècle et du xxe siècle se trans
forme partir des années soixante en une corrélation directe le déclin
commun)
Le rôle capital mais mal et peu étudié24 que joue la deuxième guerre mon
diale dans la culture moderne cette guerre en effet freine et même renverse
le processus systématique de la modernisation et de la dé-légitimation du
marché qui culmine vers la fin des années trente dans la liste de 1937-1939 on
trouve dix-huit auteurs contemporains parmi les trente premiers chiffre jamais
atteint depuis contre treize en 1932-1934 et le nombre auteurs non légi
timés passe ces mêmes années de six douze Après la guerre le nombre
auteurs contemporains tombe dix celui des auteurs non légitimés cinq
Depuis le marché amorce de nouveau ce double processus on dirait une véri
table loi naturelle le rajeunissement des rangs des auteurs abord
seize contemporains en 1961-1965 mais seulement douze non légitimés et la
dé-légitimation par le rajeunissement des rangs des lecteurs ensuite dix-
huit en 1975-1977 treize parmi les vingt premiers le record du siècle)

Daniel Mao
Université de Tel-Aviv

NOTES

Deux noms qui nous étaient inconnus avant ce travail mais dont uvre était familière
sont les auteurs fran ais et GOLON Angélique) et René GO CINNY Astérix)
Nos recherches sont fondées tout abord sur les publications de Institut de Coopération
intellectuelle de la Société des Nations et de UNESCO Index translationum dont les
trente et un premiers numéros datent de 1932-1940 et dont UNESCO repris la publication en
1949 pour année 1948 Le 30e volume année 1977 été publié en 1981 Annuaire statis
tique de UNESCO dont le premier volume date de 1963 Les Rapports et études statistiques
de UNESCO les numéros et 26)
La production de livres augmente en R.F.A de 16 660 titres en 1955 48 736 en 1977 aux
tats-Unis de 12 589 85 126 en 1978
En 1959-1960 31 des Fran ais de plus de 20 ans étaient des lecteurs réguliers lisant
au moins un livre par mois tude sur le livre et la lecture en France Syndicat National des di-

113
LIRE ET CRIRE

teurs Paris 1960 En 1967 35 des Fran ais de plus de 20 ans lisaient au moins un livre par
mois La Clientèle du livre Syndicat National des diteurs Paris 1967 En 1973 38 des Fran
ais de plus de 15 ans étaient des lecteurs réguliers Pratiques culturelles des Fran ais Paris
1974 en 1982 ils étaient 361 Pratiques culturelles des Fran ais 1973-1982 Paris Dalioz
1982)
Des chercheurs en Europe de Est comme ry LEV Translation as Décision
Process dans To Honor Roman Jakobson Paris-La Haye II 1967 pp 1171-1182 et Anton
POPOVI Thé Concept of Shift of Expression in Translation Analysis dans HOLMES
DE HAAN POPOVI eds The Nature of Translation Paris-La Haye Mouton 1970 pp 78-
87 Des chercheurs belges comme José LAMBERT Traduction en France 1800-1850 dans
Poetics Today vol 1981) pp 161-170 André LEFEV RE Translating Poetry Seven
Strategies and Blueprint Assen-Amsterdam Van Gorcum 1975 et Raymond VAN DEN
BROECK Metaphor Translation dans Poetics Today op cit Le Néerlandais James HOLMES
The Name and Nature of Translation Studies Univ of Amsterdam 1972 MOUNIN Les Pro
blèmes théoriques de la traduction Paris 1963 Et les Israéliens EVEN-ZOHAR Translation
Theory Today Call for Transfer Theory dans Poetics Today op cit. et Gideon TOURY
The Nature and Role of Norms in Literary Translation dans HOLMES LAMBERT et
VAN DEN BROECK eds Literature and Translation New Perspectives in Literary Studies Lou-
vain.ACCO 1978
Voir les travaux de LAMBERT de EVEN-ZOHAR Thé Position of Translated Literature
within the Literary Polysystem dans HOLMES et al. op cit. pp 117-127 de Zohar SHAVIT
Translation of Literature as Function of its Position in the Literary Polysystem
dans Modern Realistic Stories for Children and Young People 16th IBBY-Congress
MAJONICA éd. Munich 1978 pp 180-187 DE YAHALOM Le système littéraire en état de
crise Poetics Today op cit. pp 143-160
Dans Sociologie de la littérature Paris 1957 73
Dans Histoire du livre époque moderne Paris 1964 166
noter encore que les deux études dites scientifiques consacrées Index selon la res
ponsable de Index translationum Mlle LACHES) une de Suzanne HONORE Index
translationum réalisations passées perspectives avenir Revue de Unesco pour Science de
Information la Bibliographie et Archiviste vol II avril-juin 1980 tudes sur Index
translationum Bibliographie de France 1976 ne peuvent pas contribuer notre propos
car leur intérêt est beaucoup trop limité
10 Comment interpréter ces chiffres UNESCO demande chaque année ses membres
indiquer toutes les traductions parues au cours de année et de préciser pour chaque titre il
agit une nouvelle traduction ou une réédition malheureusement aucune indication concer
nant les tirages est exigée La plupart des pays ignorent complètement ces instructions autres
ne les suivent que très partiellement après les renseignements que nous ont fournis les responsa
bles de Index translationum Et pour ajouter la confusion il beaucoup de premières éditions
qui ne sont pas de nouvelles traductions est le cas du passage un texte au livre de poche ou
au club Ce genre de problèmes rend toute étude systématique de la proportion entre les diverses
catégories de traductions impossible et nous contraint envisager le corpus globalement
Mais notre situation est pas si grave car la distinction entre trois catégories principales de
traductions première traduction un texte dans une langue donnée nouvelle traduction un
texte déjà traduit auparavant dans cette langue réédition une traduction existante permet de
constater que presque toutes les traductions des auteurs qui figurent dans nos listes appartiennent
des ré-traductions ou des rééditions tant donné que ce sont précisément ces deux catégories
qui sont les plus soumises la demande du public ce défaut des sources est minime
11 autres paramètres le sexe des lecteurs ou leur lieu habitation par exemple nous
paraissent soit trop flous soit peu productifs pour cette étude
12 Nous entendons par légitimé les produits culturels que establishment canonise par
enseignement donné aux jeunes par les programmes universitaires etc
13 Selon BALDENSPERGER les lexiques les manuels les études rétrospectives sont les
indices de la renommée La Littérature création succès durée Paris 1913 253)
14 EscARPiT distingue entre auteurs morts il plus de vingt ans et auteurs

114
MILO LA TRADUCTION UN BAROM TRE CULTUREL

contemporains Le Livre et le conscrit Bordeaux 1966 Le Littéraire et le social Paris 1970


pp 155 et 297)
15 Nous avons utilisé deux sources Catalogue des thèses de doctorat France) et Compre
hensive Dissertation Index U.S.A. 1861-1972 Language and Literature Ann Arbor Michigan
Univ. Xerox-Microfilm 1973
16 Autrement dit ancienneté de ceuvre traduite qui peut être plus ou moins grande
17 Les données qui concernent les adaptations cinématographiques sont fondées principale
ment sur DAISNE Dictionnaire filmographique de la littérature mondiale Gand 1971
ENS Film Books and Plays 1928-1969 Londres 1971 et Guinness Book ojFilm 1980
18 Selon une autre perspective nous dirons que est le moment où élite culturelle cessa
insister sur la prééminence des classiques
19 Rappelons il agit du deuxième rang des écrivains du xixe siècle Inutile de préciser
que cette classification ne comporte aucun jugement esthétique
20 Le cas de POE est assez surprenant étant donné son grand succès au cinéma
95 adaptations de ses uvres On pourrait expliquer ce manque de succès littéraire par le fait que
la plupart de ces adaptations sont en effet des variations libres sur ses poèmes comme Le Cor
beau
21 Le cas de Stendhal et de Flaubert révèle un fait cruel pour acquérir une position de
premier rang dans la bourse de la traduction aussi bien que dans enseignement et dans les autres
champs considérés comme autorités culturelles il faut produire plus un ou deux chefs-
uvre. Signalons toutefois que est une demande plutôt récente comme le prouvent
Homère Rabelais et Cervantes
22 Et non pas Simenon qui est pas uniquement un écrivain de suspens cela peut ail
leurs expliquer sa chute vers la fin des années trente quand tout le genre montait Ce est
partir des années cinquante que Simenon est identifié travers le monde avec le commissaire Mai
gret
23 Cette survie de Dickens est sans doute liée la conversion de plusieurs de ses romans
David Copperfield Oliver Twist et Un conte de deux villes au marché de la littérature enfantine
24 La seule mention de ce phénomène que nous avons trouvée est une phrase de ESTIVAL
qui écrit Le fait que les guerres de 1914-18 et de 1939-45 aient entraîné une évolution de la lec
ture et partant de la production des genres frivoles aux genres sérieux est un indice recherché par
éditeur Le Littéraire et le social op cit. 79

115

Vous aimerez peut-être aussi