Vous êtes sur la page 1sur 16

Rapport de stage

Réalisé par : Encadrant :

M.CHAHID Z.ELOUADHA
INTRODUCTION :

Il est bien entendu que le stage est désormais une étape

essentielle de notre parcours de formation, puisqu’il nous permet de

mettre en applications connaissances théoriques. C’est dans ce cadre

que pendant la formation à l’ESTC, les élèves ingénieurs sont appelés

à passer un stage pratique dans un organisme public ou privé.

De ce fait, j’ai eu le privilège de passer mon premier stage

d’observation à l’OCP. Un stage, duquel je souhaite avoir découvert

le monde du travail et de l’entreprise, favorisé une meilleure

éducation à l’orientation et valorisé mes acquis scolaires.

Durant ce mois, et grâce à mon stage d’observation, j'ai

appris beaucoup de choses qui ne pourront que m’aider dans mon

parcours professionnel. J’ai appris qu’un bon stagiaire doit être

autonome, ayant la force de proposition et la force de travail.


REMERCIEMMENTS :

Je tiens à présenter mes vifs remerciements et ma profonde


gratitude à la Direction Maroc Phosphore Jorf Lasfer, de m’avoir
accueillie dans son organisme.

J’exprime mes sincères remerciements également à M.MENDLI


et M.EL OUADHA qui m’ont prêté main forte afin d’accomplir mon
premier stage dans les bonnes conditions.

Je ne peux passer sous silence les efforts fournis par tout


individu travaillant au sein de l’OCP pour leur contribution durant la
période de mon stage, de leur encadrement et de leur précieuse
information et conseil.

Je tiens aussi à remercier tous ceux qui ont participé de près


ou de loin au bon déroulement de mon stage.

Trouvez dans ce modeste travail toute ma gratitude et mon


respect, et merci à vous tous.

En outre, je remercie l’Ecole Supérieur des Technologies,


direction et professeurs, de l’effort précieux qu’ils fournissent afin de
nous offrir une formation complète et bonne.
Résumé :

Les ateliers centraux ont pour vocation la réalisation des

prestations mécaniques afin de satisfaire les besoins de toutes les

entités de la direction des industries chimiques de Jorf Lasfar,

principalement en matière de révision des équipements mécaniques,

de chaudronnerie, et usinage. La diminution de la performance de

ces derniers a comme conséquence une perte importante au niveau

de la production. C’est pourquoi j’ai choisi de passer mon stage dans

un atelier mécanique qui fait la réparation et maintenance des

pompes et des coupleurs.


Sommaire

Introductions…………………………………………………………………………………………………………………….1

Remerciements…………………………………………………………………………………………………………………2

Résumé…………………………………………………………………………………………………………………………….3

Chapitre 1 : POMPES ……………………………………………………………………………………………………….4

1. Définition de pompe.
2. L’objectif d’utilisation les pompes.
3. Types des pompes.

Chapitres 2 : COUPLEURS ……………………………………………………………………………………………….5

1. Définition du coupleur.
2. L’objectif d’utilisation des coupleurs.
3. Les éléments constituants les coupleurs.

Chapitres 3 : Mode opératoire d’une pompe centrifuge.

1. Démontage de l’escargot.
2. Démontage de la turbine.
3. Démontage de la garniture.
4. Démontage du flasque et déflecteur.
5. L’extraction de l’arbre de corps.

CONCLUSION……………………………………………………………………………………………………………………7
Chapitre 1 : POMPES.

Définition

Les pompes sont des machines qui réalisent l'écoulement d'un fluide

(liquide ou gaz) dans un réseau en utilisant une certaine quantité d'énergie

fournie par un moteur.

Les caractéristiques de débit et de pression de la pompe déterminent

une courbe de fonctionnement de pompe à comparer avec les pertes de

charges et le dénivelé du réseau. La comparaison de la courbe de la pompe et

du réseau permet de trouver un point de fonctionnement du système pompe

réseau. Si le fluide est un liquide, il faudra éviter la cavitation du conduit

d'aspiration ou de la pompe.

L’objectif d’utilisation les pompes :

L’objectif d’utilisation les pompes est de transformer l’énergie

mécanique fournie par le moteur thermique ou électrique en une énergie

hydraulique

Le schéma ci-dessous montre l'ensemble de l'installation y compris la


source d'énergie.
Types des pompes :

Il existe de très nombreux types de pompes classifiées en 2 types :

Les pompes volumétriques :

Dans les pompes volumétriques l’aspiration est isolée du refoulement.

Le volume d’huile refoulé par tour est constant. Les fuites internes sont

réduites au maximum

Elles ont un domaine d'application de pressions jusqu'à 10 000 bar et

des débits de 0.1 à 10 m3/h. Elles peuvent être rotatives ou alternatives, elles

peuvent s'appliquer aux liquides et aux gaz (compresseurs ou sur presseurs)

elles peuvent générer de grandes pressions.

Exemples des pompes volumétriques :

 Pompe volumétrique à membranes.

 Pompes volumétriques à pistons.

 Pompes volumétrique à engrenages.

 Pompe volumétrique à lobes.

 Pompe volumétrique à plateau tournant.


Les pompes non volumétriques:

Dans les pompes non volumétriques il n'y a pas d'étanchéité entre

l'aspiration et le refoulement, les fuites internes sont importantes. Ces pompes

permettent de très gros débits sous de très faibles pressions. La pression de

refoulement varie avec la vitesse de rotation.

On n'emploie pas ces pompes en hydraulique haute pression, les

pressions d'utilisation étant trop importantes.

Exemple des pompes non volumétriques :

 Pompes radiales centrifuges.

 Pompes hélico centrifuges.

 Pompes axiales hélices.

 Pompes turbines multi-étages


Chapitre 2 : coupleurs.

Définition :

Un coupleur est un organe de transmission d’un mouvement de

rotation, permettant un glissement entre deux arbres, tout en étant capable de

transmettre un couple moteur. Cet organe, plus souple et plus durable

qu’un embrayage, peut servir de limiteur de couple.

L’objectif d’utilisation des coupleurs :

Un couplage non rigide du liquide comme milieu de travail, également

connu sous le nom de couplage hydraulique.

La roue de pompe et la turbine du coupleur hydraulique sont composées d'une

chambre de travail fermée qui permet au liquide de circuler, la roue de pompe

est montée sur l'arbre d'entrée et la turbine est montée sur l'arbre de sortie.

Lorsque le moteur entraîne l'arbre d'entrée, le liquide est jeté par la pompe

centrifuge. Le liquide à grande vitesse entre dans la turbine et pousse la turbine

à tourner, en transférant l'énergie de la pompe vers l'arbre de sortie. Le liquide

final retourne à la pompe, formant un écoulement cyclique. Le coupleur de

fluide dépend de l'interaction entre le liquide et la roue de pompe et les pales

de la turbine pour produire le couple. Son couple de sortie est égal au couple
d'entrée moins le couple de friction, de sorte que son couple de sortie est

inférieur au couple d'entrée. L'arbre d'entrée du coupleur hydraulique et

l'arbre de sortie sont reliés par un liquide, et il n'y a pas de liaison rigide entre

les éléments de travail.

Les caractéristiques du coupleur hydraulique sont: peuvent éliminer les chocs

et les vibrations;

La vitesse de sortie est inférieure à la vitesse d'entrée, et la différence de

vitesse entre les deux axes augmente avec l'augmentation de charge.

Les performances de protection contre les surcharges et les performances de

démarrage sont bonnes. Lorsque la charge est trop grande, l'arbre d'entrée

peut être tourné sans endommager le moteur.

Les éléments nécessaires constituants les coupleurs.

Le coupleur est constitué de trois pièces maîtresses généralement en


alliages légers.

 La roue pompe ou impulseur.

Elle est solidaire de l'arbre d'entraînement en relation avec le moteur et

comporte des alvéoles.

L’impulseur est une pompe, c'est une roue centrifuge qui crée un débit d'huile.

 La turbine.
Elle est solidaire de la transmission et comporte des alvéoles.

C'est une roue centripète, elle reçoit le débit d'huile.

La roue pompe et la turbine sont placées face à face, sans aucune liaison

mécanique.

 Le couvercle.

Il constitue le réservoir, il est fermé.

Il est équipé d'un bouchon de remplissage et d'un fusible thermique.

Il est boulonné sur l'impulser et de ce fait, tourne à la même vitesse.


Chapitre 3 : Mode opératoire d’une pompe

centrifuge.

 Démontage de l’escargot.

 Démontage de la turbine.
 Démontage de la garniture.

 Démontage du flasque et déflécteur

Déflecteur : Flasque :
 Démontage de l’arbre

Conclusion :

Le stage au sein du groupe O.C.P représente une nouvelle expérience

dans le domaine professionnel dans le sens ou il a été une opportunité pour

acquérir de nouvelles connaissances de s'affronter aux vraies difficultés de

travail mais avant tout de s’intégrer dans des groupes de personnes et de

travailler en collaboration avec eux et dans des bonnes conditions.

Le groupe O.C.P était un bon choix pour renfler l’importance et la

valeur de mes acquis professionnels. En effet cette expérience m’a permis de

voir et d’assister chaque jour le succès quotidien de cet organisme dirigé et

mené par une grande équipe.


Cette phase constitue réellement une concrétisation et un début de

la vie professionnelle