Vous êtes sur la page 1sur 2

Suivant demande de proposition N°2018-004/ME/SG/DMP du 20 septembre

2018 relative au recrutement d’un cabinet /consultant pour assurer le suivi-


contrôle des travaux de construction de mini-centrales solaires photovoltaïques
avec stockage dans les centres médicaux avec antenne chirurgicale (CMA)

Pour relever les défis découlant de l’analyse diagnostique de la situation, des


orientations stratégiques sont déclinés comme suit:
- un mix énergétique optimisé autour de choix technologiques fiables et
compétitifs ;
- une montée en puissance de la part des énergies renouvelables dans le bouquet
énergétique ;
- une promotion de l’efficacité énergétique ;
- une mobilisation accrue du financement interne;
- une intégration régionale avec un équilibre entre la production nationale et les
importations de l’énergie ;
- une prise en compte des problématiques d’environnement et de
développement durable ;
- une forte implication du privé dans le développement du secteur.
Les orientations stratégiques ci-dessus mentionnées conduisent à la définition de
l’objectif global ainsi que les objectifs stratégiques.

L’objectif global du domaine de l’énergie est d’« assurer un accès durable aux
services énergétiques modernes de qualité et de promouvoir l’efficacité
énergétique ». Cet objectif se décline en trois (03) objectifs stratégiques que sont :

1- rendre l'énergie électrique disponible et accessible à tous


2- le Tarif extérieur commun (TEC) de la Communauté économique des états de l’Afrique
de l’ouest(CEDEAO) ;
3- l’arrêté N° 2012-465 du 31 décembre 2012 portant organisation, attribution et
fonctionnement de la DGD ;
4- les annexes de l’arrêté N°2008-215/MEF/SG/DGD du 25 juillet 2008 portant
organisation et fonctionnement de la DGD ;
5- la Convention de Kyoto révisée ;
6- le règlement N°09/2001/CM/UEMOA du 26 novembre 2002 portant adoption du code
des douanes de l’UEMOA livre 1 ;
7- le règlement N°18/2003/CM/UEMOA du 27/12/2003 portant adoption du code minier
communautaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) ;
8- la loi n° 03-92/ADP du 03/12/1992 portant révision du code des Douanes du Burkina
Faso ;
9- la loi n° 62/95/ADP du 14/12/1995 portant Code des Investissements, ensembles de ses
modificatifs;
10- la loi n° 031-2003/AN du 08/05/2003 portant Code Minier au Burkina Faso ;
11- le règlement N°10/2008/CM/UEMOA du 26 septembre 2008 relatif aux conditions
d’agrément et d’exercice des commissionnaires en douane ;
12- l’arrêté conjoint N°2009-468/MEF/MCPEA du 14-12-2009 relatif aux personnes
habilitées à déclarer les marchandises en détail et aux conditions d’agrément et
d’exercice de la profession de Commissionnaire en Douane ;
la circulaire n° 99-102/MEF/SG/DGTCP/DELF du 28/06/1999 relative aux modalités
d’application du régime fiscal et douanier