Vous êtes sur la page 1sur 22

LE CONTENTIEUX

FISCAL

Préparé par : Encadré par :


M. SAMOUH M KHOUMRI
A. HADRI
Le contentieux est un
PLAN
1-Introduction
2- Les causes du contentieux
3- Les procédures du contentieux
*contrôle fiscal;
- première notification;
-deuxième notification;
- saisie de la CLT;
- saisie de la CNRF;
- saisie du tribunal administratif
* taxation d’office
1- Introduction
Le contentieux fiscal est l’ensemble des litiges et désaccords
relatifs à l’application de la législation et de la réglementation
fiscales.
Les parties au contentieux sont le contribuable ou le redevable
d’une part et l’administration fiscale d’autre part.
Ce contentieux commence après la réponse du contribuable à la
notification de redressement faite par l’inspecteur des impôts et
se poursuit jusqu’à la prise de décision par le tribunal
administratif.
2 -Les causes du contentieux

Contrôle fiscal Taxation d’office Rectification par


correspondance
3 - Procédures
3.1- Procédure normale
15 jours avant le
1-Contrôle fiscal Avis de vérification
commencement de la
vérification, à défaut
Commencement de nullité de vérification
la vérification

6 Mois au max si 12 Mois au max si


le CA (HT) ≤50 le CA (HT) > 50
millions Dhs millions Dhs

Fin de la vérification

Avis de clôture
ou Montant de
Avis de non rectification Lettre de la première redressement,
notification nature, année etc
Lettre de la première notification

Réponse
Oui Non
du contribuable?
Max 30 jrs Envoi de l’état des
Lettre de la 2éme notification produits (EDP) (1)
(motifs de rejet + bases d’
imposition) max 60 jrs

2 lettres:
Non Réponse Oui -désaccord
contribuable?
Max 30 jrs -pourvoi devant CLT

Envoi de l’état des


Commission locale de taxation (CLT)
produits (EDP)

Paiement de l’EDP
Max 24 mois pour
Commission locale de taxation (CLT)
statuer

Non A-t-elle Oui


statué?
Après 24 mois

Oui Contestation Non


Décision?
Non Contribuable Oui 60 jrs max
a t il saisi CNRF?
60 jrs max
Envoi de
l’état des
produits
EDP sur les
bases 2ème
notification Paiement
(2) de l’EDP
Paiement de l’EDP
Commission nationale du recours fiscal (CNRF)
Demande à l’AF de lui CNRF 12 mois max pour
transmettre le dossier statuer
dans un délai de 30 jrs

Oui Communication Non


Du dossier?

Oui A-t-elle Non


statué?

Non Contestation Oui Contribualble


Décision? a t il refusé
les bases
réctifiées?
Bases imposition contribuable ≤ :
60 jrs -Celles déclarées ou acceptées par
Emission
max lui s’il a saisi CNRF;
EDP
-Sinon, celles de la CLT
Paiement EDP
Tribunal administratif compétent
Contributable
Non a t il refusé Oui
les bases
réctifiées?

Base d’imposition
Base d’imposition comprend reste la base
les bases acceptées sur les initiale
notifications effectuées par (déclaration ou
l’administration taxation d’office)
* Il est à signaler que la procédure de rectification est nulle :

-En cas de défaut d’envoi de l’avis de vérification dans le délai de 15 jours


avant le commencement des travaux de vérification.

- En cas de défaut de notification de la réponse de l’inspecteur aux


observations du contribuables dans le délai prescrit.

Ces cas de nullité ne peuvent être soulevés pour la première fois devant la
CNRF.
* L’EDP comprend les droits supplémentaires, les majorations, amendes et
pénalités y afférentes.

Il est envoyé dans les cas suivants:

-Défaut de réponse à la 1ère notification;


-Défaut de recours devant la CLT;
-Défaut de recours devant la CNRF;
-Après accord partiel ou total conclu par écrit entre les parties au cours de la
procédure de rectification;
-Après la décision de la CNRF;
-Pour les redressements n’ayant pas fait l’objet d’observations de la part du
contribuable au cours de la procédure de rectification.
3.2 Procédure accélérée
Cette procédure est utilisée dans les cas de cession d’entreprise ou cessation
d’activité.

La particularité c’est que l’inspecteur établit les impositions juste après la


2ème lettre de notification.

Pour le reste, cette procédure est semblable à la procédure normale.

NB: à défaut de réponse à la 1ère notification ou de recours devant la CLT,


l’imposition établie peut faire l’objet d’une réclamation devant le directeur
des impôts et le cas échéant devant le tribunal administratif
B- Taxation d’office
B.1. Défaut ou insuffisance de déclaration 1ère LR par l’AF pour
inviter le contribuable à
déclarer ou à compléter sa
déclaration dans 30 jours
Oui Contribuable a t il Non
déclaré ou complété
déclaration?
2ème LR avec précision des bases
d’imposition dans 30 jrs

-Majoration défaut déclaration 15%


Oui Contribuable Non
-Pénalités défaut paiement 10%
a t il déclaré?
-Majoration retard
*5% 1er mois
*0.5% mois ou fraction mois Paiement de
supplémentaire Imposition d’office
l’EDP
(3)
B- Taxation d’office
B.2. Présentation documents comptables
nécessaires pour le contrôle
- Défaut de présentation - Refus de se soumettre au
des documents comptables OU contrôle fiscal

15 j pour se
conformer aux
Si défaut de présentation
dispositions légales
des documents

- Amende de 500 à 2000 dhs + délai


de 15 j pour s’exécuter ou pour
justifier l’absence des documents

Si défaut de présentation
Si défaut de présentation
des documents
n’est pas justifié Imposition
Astreinte de 100
dh/jour de retard
d’office (4)
dans la limite 1000
Pratique
3-Rectification par correspondance
professionnelle

Dépôt de déclaration

Lettre d’information au
contribuable

Non Réponse Oui


contribuable
Convaincante?

Émission
EDP
Arrêt de la
procédure
Demande de dégrèvement
auprès de directeur des
impôts
(1)+(2)+(3)+(4) Droit de réclamation

Paiement de l’EDP

Possibilité de réclamation devant le directeur des impôts


dans 6 mois de la mise en recouvrement

Non Réponse Dans 6 mois


directeur impôts? max

Dans 30 jrs Oui


max
Non
Oui Contestation
contribuable?

Saisie du tribunal Fin procédure


Remarques

*Droit de réclamation envisageable dans les cas suivants :

-Le contribuable n’a pas répondu à la 1ère notification


(procédure normale ou accélérée);
-Le contribuable n’a pas saisi la CLT dans le cas de la
procédure accélérée
-La CLT n’a pas statué et le contribuable n ’a pas fait recours devant la
CNRF.

-Le contribuable n’a pas déclaré ou n’a pas complété sa déclaration


après la 2ème lettre de l’inspecteur en cas de taxation d’office;

*Le droit de réclamation est perdu si la CLT a statué ou si le contribuable


a saisi la CRNF;
Remarques sur la
LF 2005
-Regroupement de la procédure de contentieux concernant l’IS, la TVA,
l’IGR et les droits d’enregistrement dans un seul document: le livre de
procédures fiscales;

-Possibilité de faire un pourvoi devant le tribunal administratif juste


après la décision définitive de la CLT;

-Augmentation du délai de notification de la décision de la CNRF de 30


jours à 6 mois;

-- possibilité de se faire assister pendant la période de vérification par


un ou plusierus conseiller(s).
Saisie du tribunal
-À la suite du contrôle:
* 60 jours suivant la date de mise en recouvrement de l’EDP émis
suite à la décision définitive de CLT ou CNRF ainsi que par
l’imposition d’office suite à la reconnaissance desdites commissions de
leur incompétence.
* 60 jours de la notification de la décision de la CLT ou la CNRF dans
le cas où leurs décisions définitives ne donnent pas lieu à l’émission du
rôle. (cas du maintien ou réduction du crédit de TVA, dans le cas de la
procédure accélérée où l’EDP est émis suite à la 2ème notification,
lorsque la commission a statué à tort sur une question de droit en
annulant tous les chefs de redressement)
-À la suite de réclamation devant le directeur des impôts:
* 30 jours suivant la date de notification de la décision;
* 30 jours suivant la date de l’expiration de délai de réponse dans le
cas de défaut de réponse de l’administration.
Saisie du tribunal

- C’est la loi 41-90 instituant des tribunaux administratifs qui


réglemente le contentieux fiscal.

-Le recours doit être introduit par une requête écrite signée par un
avocat inscrit à l’un des barreaux du Maroc

-Après enregistrement de la requête, elle est transmise par le président


du tribunal à un juge rapporteur, qu’il désigne, et au commissaire royal
de la loi et du droit.
CONCLUSION

-La CLT ne constitue dans les faits qu’un prolongement de l’administration


fiscale et malgré cela, elle constitue un passage incontournable
-Le délai pour la prise de décision accordé à la CLT est trop long;
-Les membres siègeant au niveau de la CLT n’ont pas tous une formation
en matières comptable et fiscale;
-Le contribuable peut à n’importe quel stade de la procédure faire un accord
avec l’administration;
-Les majorations de retard ne s’applique pas au-delà de la période de 36
mois située entre la date d’introduction du pourvoi devant la CLT et la date
de mise en recouvrement de l’état de produit.