Vous êtes sur la page 1sur 16

Document Technique d’Application

référence Avis Technique 5/06-1910


Annule et remplace l’Avis Technique 5/03-1712 avec Modificatifs *01 *02 Mod

Revêtement monocouche à base de feuilles manufacturées


en bitume modifié APP armées

Revêtement d’étanchéité
de toitures
Roof waterproofing system
Polygum Monocouche
Dachabdichtung
relevant de la norme NF EN 13707
Titulaire : Meple SA
ZI du Moulin n° 2
BP 162
F-76410 Tourville la Rivière (Seine Maritime)

Tél. : 02 35 81 82 82
Fax : 02 35 81 81 77
Courriel : meple@meple.com
Internet : http://www.meple.com

Usine : ATAB SA
d’Herbouvillekaai 80
B-2020 Anvers (Belgique)
Distributeur : Meple SA
ZI du Moulin n° 2
BP 162
F-76410 Tourville la Rivière (Seine Maritime)

Commission chargée de formuler des Avis Techniques


(arrêté du 2 décembre 1969)
Groupe Spécialisé n°5
Toitures, couvertures, étanchéités

Vu pour enregistrement le 12 avril 2007


Secrétariat de la commission des Avis Techniques
CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, F-77447 Marne la Vallée Cedex 2
Tél. : 01 64 68 82 82 - Fax : 01 60 05 70 37 - Internet : www.cstb.fr

Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site Internet du CSTB (http://www.cstb.fr)
© CSTB 2007
Le Groupe Spécialisé n° 5 « Toitures, Couvertures, Étanchéités » de la Commission
chargée de formuler des Avis Techniques a examiné, le 20 novembre 2006, la demande
relative au revêtement d’étanchéité Polygum Monocouche fabriqué par la société ATAB
SA et distribué par la société Meple SA. Le présent document, auquel est annexé le
dossier technique établi par le demandeur, transcrit l’avis formulé par le Groupe
Spécialisé n° 5 « Toitures, Couvertures, Étanchéités » sur les dispositions de mise en
œuvre proposées pour l’utilisation du procédé dans le domaine d’emploi visé et dans les
conditions de la France européenne. Ce document annule et remplace l’Avis Technique
5/03-1712 et ses modificatifs *01 Mod et *02 Mod.

1. Définition succincte
Vis-à-vis du feu venant de l'extérieur
1.1 Description succincte
• Le comportement au feu des toitures mises en œuvre sous une
Revêtement d’étanchéité monocouche à base de bitume polymère protection lourde conforme à celles de l’arrêté du 14 février 2003
contenant des résines polypropyléniques de type APP mis en œuvre satisfont aux exigences vis-à-vis du feu venant de l’extérieur (art. 5
sur toitures inaccessibles ou terrasses - zones techniques, de pente de l’arrêté du 14 février 2003).
≥1%:
• Le système est susceptible d’un classement de tenue au feu exté-
• En adhérence par soudage, en système apparent ou sous protection rieur dans certaines conditions.
lourde meuble ;
• Dans les conditions particulières des rapports d’essais du laboratoire
• En semi-indépendance, en système apparent ; WRF de Gent n° 12201B, 12202B et 12203B, les systèmes avec
• En indépendance, sous protection lourde meuble. feuilles Polygum Turbo 4AR MEC FR, Polygum Turbo 4T MEC FR
Sur maçonnerie, la pente peut être nulle, moyennant des dispositions et Polygum Prevent Turbo Hi-Tec Broof bénéficient d'un classement
BROOF(t3).
particulières (bande couvre-joint ou sous-couche GLASSGUM 3 TF).
Dans le cas du système autoprotégé ardoisé, seule la solution avec • Dans les autres cas, le classement de ces systèmes n’est pas
sous-couche GLASSGUM 3TF n’est possible. connu.

1.2 Mise sur le marché Prévention des accidents lors de la mise en œuvre
ou de l’entretien
Les produits relevant de la norme NF EN 13707 sont soumis, pour leur
mise sur le marché, aux dispositions de l’arrêté du 27 janvier 2006 Elle peut être normalement assurée.
portant application pour les feuilles souples d’étanchéité du décret n°
92-647 du 8 juillet 1992 modifié, concernant l’aptitude à l’usage des Isolation thermique
produits de construction. Sous protection lourde, le procédé permet de satisfaire à la réglemen-
tation concernant la construction neuve. Il permet d’utiliser les isolants
1.3 Identification supports admis dans le Dossier Technique sans limitation de la résis-
Les rouleaux reçoivent une étiquette où figurent : tance thermique validée dans leurs Documents Techniques
d’Application respectifs.
- le fabricant,
Une réserve est faite sur l’emploi du Polygum Monocouche en appa-
- le nom commercial de la feuille, rent sur isolant de résistance thermique > 2 m2.K/W.
- les dimensions, Pour les travaux de réfection, le procédé permet l’amélioration des
- les conditions de stockage, performances thermiques par la mise en œuvre d’un isolant thermique
- le numéro de fabrication. complémentaire.
Les autres constituants (vernis, colle, mastics) sont étiquetés : marque, Accessibilité de la toiture
code de sécurité européen et conditions de stockage.
• Toitures inaccessibles en apparent ou sous protection lourde meu-
Les produits mis sur le marché portent le marquage CE accompagné ble.
des informations visées par l’Annexe ZA de la norme NF EN 13707.
• On peut ménager des chemins de circulation, et des zones techni-
ques, avec la bande de renfort Polygum 4AR MEC décrite au para-
2. AVIS graphe 7.41 du Dossier Technique et matérialisée à l’aide d’une
couleur différente de la partie courante ou de dallettes en béton po-
2.1 Domaine d’emploi accepté sées sur couche de désolidarisation conformément aux normes NF
P 84 série 200 (réf. DTU série 43).
Identique au domaine proposé par le Dossier Technique. Le climat de
montagne n’est pas revendiqué. Emploi en climat de montagne
Ce procédé d’étanchéité n’est pas revendiqué pour une utilisation en
2.2 Appréciation sur le procédé climat de montagne.
2.21 Aptitude à l’emploi 2.21 Durabilité – entretien
Sécurité au feu Dans le domaine d'emploi accepté, la durabilité du revêtement Poly-
Dans les lois et règlements en vigueur, les dispositions à considérer gum Monocouche est satisfaisante.
pour les toitures proposées ont trait à la tenue au feu venant de l'exté- Entretien
rieur et de l'intérieur.
Cf. normes NF P 84-204-1, NF P 84-206 à NF P 84-208 (réf. DTU
Vis-à-vis du feu venant de l'intérieur 43.1, DTU 43.3 à DTU 43.5).
Les dispositions réglementaires à considérer sont fonction de la desti- Réparation
nation des locaux, de la nature et du classement de réaction au feu de
l’isolant et de son support. Ce revêtement peut être facilement réparé en cas de blessure acciden-
telle.

2 5/06-1910
2.22 Fabrication Conclusions
La fabrication relève des techniques classiques de la transformation
des bitumes modifiés. Comprenant les contrôles de fabrication néces- Appréciation globale
saires, elle ne comporte pas de risque particulier touchant la constance L’utilisation du procédé dans le domaine d’emploi accepté (cf.
de qualité. paragraphe 2.1) est appréciée favorablement.
Une réserve est faite sur l’emploi du Polygum Monocouche en
2.23 Mise en œuvre apparent sur isolant de résistance thermique > 2 m2.K/W.
La mise en œuvre est faite par des entreprises d’étanchéité qualifiées.
Sous cette condition, elle ne présente pas de difficulté particulière. Les Validité
sociétés ATAB et Meple apportent leur assistance technique sur de- Cinq ans, jusqu’au 30 novembre 2011.
mande de l’entreprise de pose.

2.24 Classement FIT


Le classement performanciel FIT de la gamme Polygum soudé est : F5 Pour le Groupe Spécialisé n°5
I4 T4. Le Président
Le surfaçage des supports en bitume EAC et la sous-couche clouée C. DUCHESNE
dans le cas de système semi-indépendant entraînent un classement
T2.

2.3 Cahier des Prescriptions Techniques


• Il est rappelé qu’il appartient au Maître d’ouvrage ou à son représen-
tant de faire vérifier au préalable la stabilité de l’ouvrage dans les
conditions de la norme NF P 84-208 (réf. DTU 43.5) vis à vis des
risques d’accumulation d’eau.
• L’adhérence en plein sur support en maçonnerie est limitée à des
surfaces de 100 m2.
3. Remarques complémentaires
du Groupe Spécialisé
• Le Groupe Spécialisé n° 5 attire l’attention sur la dénomination
commerciale « Polygum Prevent Turbo Hi-Tec Broof » qui n’a pas
de lien avec le classement de tenue au feu extérieur.
• L’étude de compatibilité du joint de dilatation avec le procédé Poly-
gum correspond à un essai de pelage à l’état neuf et vieilli (selon
UEAtc). La durée du vieillissement étant de 28 jours est à prendre
en compte dans la durée totale de l’étude.

Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 5


E. SALIMBENI

5/06-1910 3
Dossier Technique
établi par le demandeur

A. Description
1. Principe 3.3 Supports en dalles
Revêtement d’étanchéité monocouche à base de bitume polymère de béton cellulaire autoclave armé
contenant des résines polypropyléniques de type APP mis en œuvre Sont admises les dalles armées bénéficiant d'un Avis Technique favo-
en adhérence, en semi-indépendance ou en indépendance sur son rable. Le support est mis en œuvre conformément aux « Conditions
support, avec pente ≥ 1 %. générales d'emploi des dalles de toiture en béton cellulaire autoclavé
Sur maçonnerie, la pente peut être nulle, moyennant des dispositions armé. » (Cahier du CSTB 2192, octobre 1987). On se reportera à ce
particulières (bande couvre-joint ou sous-couche GLASSGUM 3 TF). document, notamment pour le traitement des joints et la constitution
Dans le cas du système autoprotégé ardoisé, seule la solution avec des pare-vapeur en cas d'isolation thermique complémentaire.
sous-couche GLASSGUM 3TF est possible.
3.4 Supports en bois et
Organisation de la mise en œuvre
panneaux dérivés du bois
Elle est assurée par des entreprises d’étanchéité qualifiées. Une assis-
tance technique peut être demandée aux sociétés ATAB SA ou Meple Sont admis les supports en bois massif et panneaux dérivés du bois
SA. conformes à la norme NF P 84-207, référence DTU 43.4. Sont égale-
ment admis les supports non traditionnels bénéficiant d'un Avis Tech-
nique favorable.
2. Destination et domaine d’emploi La préparation des supports comprend, dans le cas des revêtements
apparents :
2.1 Généralités - soit, sur bois massif et panneaux, le clouage d'une sous-couche
Le procédé Polygum Monocouche est un système d’étanchéité souda- clouée définie au § 8.212 ; le recouvrement entre lés est de 10 cm
ble, et éventuellement indépendant, apparent pour toitures-terrasses et lorsque non soudé, 6 cm lorsque soudé. Le clouage utilise des
toitures inclinées ou sous protection lourde rapportée, en climat de clous à large tête, à raison d'un tous les 33 cm en quinconce sur
plaine. toute la surface et d'un tous les 15 cm en bordure des feuilles.
Les règles et clauses des normes DTU série 43 non modifiées par le Dans le cas de recouvrements soudés, les fixations quinconcées
Cahier des Prescriptions Techniques sont applicables, ainsi que les suffisent ;
« Conditions générales d'emploi des dalles de béton cellulaire armé » - soit sur panneaux seulement, lorsque le revêtement est posé en
(Cahier du CSTB 2192, d'octobre 1987). La norme NF P 84-208, réfé- adhérence par soudage sur EIF, le pontage des joints de pan-
rence DTU 43.5, s'applique en réfection. neaux est fait par un ALUTAB ou un MEPALU SPP de 0,20 m de
L'utilisation des tableaux ci-après doit tenir compte des règles propres large, face aluminium contre support.
aux éléments porteurs et/ou aux panneaux isolants qui pourront res-
treindre le domaine d’application. 3.5 Supports isolants non porteurs
Le revêtement d'étanchéité n'apporte pas de limite à la résistance
2.2 Cadre d’utilisation thermique des panneaux isolants (1).
du Polygum Monocouche Sont admis les panneaux isolants mentionnés dans les tableaux 1 à 2,
le liège dans les conditions des normes DTU série 43 et les autres
2.21 Revêtements monocouches apparents panneaux isolants dans les conditions de leur Document Technique
sur toitures inaccessibles (tableau 1) d'Application pour l'emploi considéré.

2.22 Revêtements monocouches sous protection 3.51 Constitution et mise en œuvre


meuble sur toitures inaccessibles et sur du pare-vapeur
toitures et zones techniques (tableau 2) Le tableau 3, en fin de Dossier Technique, s'applique au choix et au
principe de mise en œuvre de l'écran pare-vapeur.
Conformément à la norme NF P 84-204-1 (réf. DTU 43.1), dans le cas
3. Prescriptions relatives aux supports d'isolant placé sous le revêtement d'étanchéité, et lorsque le relief est
en maçonnerie, la continuité du pare-vapeur avec le relevé d'étanchéi-
3.1 Généralités té doit être assurée au niveau des relevés d'étanchéité, qu'ils soient
Les éléments porteurs et les supports sont conformes aux prescrip- eux-mêmes isolés ou non.
tions des normes DTU ou Avis Techniques les concernant. Les sup- Cette continuité du pare-vapeur et des relevés doit être assurée par
ports, destinés à recevoir les revêtements d'étanchéité, doivent être une équerre comportant un talon de 6 cm au minimum, avec une aile
secs, stables et plans, présenter une surface propre, libre de tout corps verticale dépassant d'au moins 6 cm au-dessus du nu supérieur de
étranger et sans souillure d'huile, plâtre, hydrocarbure, etc. l'isolant de partie courante, soudée en plein horizontalement sur le
pare-vapeur et verticalement.
3.2 Supports en maçonnerie Cette équerre est :
Sont admis les éléments porteurs et supports en maçonnerie confor- - en POLYGUM 4 T MEC ou MEPÉQUERRE pour isolant d'épais-
mes à la norme NF P 10-203 – référence DTU 20.12. La préparation seur ≤ 130 mm;
des supports et le pontage des joints sont effectués conformément aux
prescriptions des normes NF P 84-204, référence DTU 43.1, et des - en POLYGUM 4 T MEC ou MEPS RLV pour isolant d'épaisseur >
Avis Techniques. 130 mm.
Les pontages sont réalisés avec une bande de largeur de 20 cm en
ALUTAB ou MEPALU SPP, face aluminium contre le support.
(1) L’AVIS est réservé pour les applications en apparent sur support isolant
de Rth > 2 m2.K/W.

4 5/06-1910
3.52 Mise en œuvre de l’isolant 4.22 Système indépendant
Les panneaux isolants sont mis en œuvre selon l'une des techniques 4.221 Cas général
suivantes :
L'écran VOILÉCRAN 100 est déroulé à sec, joints à recouvrement de
- soit collés par EAC, ou fixés mécaniquement selon les normes
10 cm libres.
DTU, série 43 et Documents Techniques d'Application particuliers,
La feuille d'étanchéité est déroulée à sec, joints à recouvrement d'au
- soit collés à froid, jusqu'à 5 % de pente, en un seul lit et sous pro- moins 10 cm soudés.
tection lourde rapportée, avec IKOpro Colle Bitume ISOMASTIC
par plots ou bandes (consommation 400 à 500 g/m2). 4.222 Cas de la pente nulle
- soit libres et en un seul lit pour des surfaces limitées à 200 ou 500 En pente nulle, une bande couvre-joint de 25 cm de largeur est soudée
m2 selon le Document Technique d'Application particulier de l'iso- à cheval sur tous les recouvrements selon la figure 2. Cette bande
lant, à l'exclusion des toitures en tôles d'acier nervurées, sous couvre-joint est constituée au minimum d'un GLASSGUM 3 TF.
protection lourde rapportée, En alternative, une sous-couche GLASSGUM 3 TF, à recouvrements
- soit par toute autre technique visée favorablement par le Docu- de 6 cm soudés, est déroulée sur l'écran d'indépendance. Le revête-
ment Technique d'Application de l'isolant. ment POLYGUM est ensuite soudé en plein sur cette sous-couche.
Le tableau 4 s'applique au choix et au principe de mise en œuvre des Cette disposition est obligatoire dans le cas du système autoprotégé
isolants, à condition que le Document Technique d'Application particu- ardoisé.
liers vise cette technique. 4.223 Cas particulier du polystyrène expansé
- les prescriptions de pose libre et collée à froid sont précisées par L'écran VOILÉCRAN 100 est déroulé à sec, joints à recouvrement de
le Document Technique d'Application particulier de l'isolant, 10 cm libres. L'écran thermique est constitué d’une feuille type MEPS
- les isolants polystyrène (EPS) sont toujours en un seul lit de pan- 25 AR (SPP) posée à l'envers et déroulée à sec, joints à recouvrement
neaux. de 10 cm libres, posée sur ou sous un écran VOILÉCRAN KRAFT (au
lieu de VOILÉCRAN 100).
3.53 Cas particulier du polystyrène expansé Le revêtement Polygum est mis en œuvre ensuite comme décrit ci-
La protection de la tranche du panneau au droit des relevés ou émer- dessus.
gences est prescrite par l'Avis Technique particulier de l'isolant. En
variante, une bande auto-adhésive à froid, MEPS BAND ou ALBAN 4.23 Système semi indépendant apparent
développé 15 cm, est appliquée en fond de gorge, ailes sensiblement
égales. Le recouvrement de ces bandes est de 10 cm. 4.231 Cas de la sous-couche clouée (type G)
Le revêtement POLYGUM est soudé sur la sous-couche clouée selon
3.6 Supports constitués par d’anciens le § 3.4.
revêtements d'étanchéités 4.232 Cas de l'écran perforé (type H)
Ce sont d’anciennes étanchéités, type asphalte, multicouche tradition-
Après application et séchage de l'EIF, L'écran PERFO SOUDABLE est
nel ou à base de bitume modifié, ciment volcanique, enduit pâteux,
déroulé à sec. Le recouvrement est facultatif. L'écran est soudé en
membrane synthétique, pouvant être sur différents supports (maçonne-
plein sur 50 cm en périphérie des ouvrages et autour des émergences.
rie, béton cellulaire, bois et panneaux dérivés du bois, isolants sur les
3 éléments porteurs précités et sur acier). Le revêtement POLYGUM est ensuite soudé en plein.
Les critères de conservation et de préparation de ces anciennes étan- En pente nulle, une bande couvre-joint de 25 cm de largeur est soudée
chéités sont définis dans la norme NF P 84-208 (DTU 43.5). à cheval sur tous les recouvrements. Cette bande couvre-joint est
constituée au minimum d'un GLASSGUM 3 TF.
Les critères de conservation et de préparation des autres éléments de
toiture (éléments porteurs, pare-vapeur, isolant thermique, protection) En alternative, une sous-couche GLASSGUM 3 TF, à recouvrements
respectent également cette norme. de 6 cm soudés, est soudée en plein sur l'écran perforé. Le revête-
ment POLYGUM est ensuite soudé en plein sur cette sous-couche.
Cette disposition est obligatoire dans le cas du système autoprotégé
4. Prescriptions relatives aux revêtements ardoisé.

4.1 Règles de substitution 4.233 Cas du QUADRA ROCK (type H)


Les feuilles POLYGUM 4 peuvent être remplacées par les feuilles Après application et séchage de l'EIF, la feuille QUADRA ROCK est
POLYGUM 5. déroulée et mise en œuvre par activation thermique des plots d'APP
de la face inférieure à la flamme molle du chalumeau selon la figure 3.
En revêtement apparent POLYGUM 4 T MEC peut être remplacé par
POLYGUM 4 AR MEC ou POLYGUM 5 T MEC ou POLYGUM 5 AR Le revêtement POLYGUM est ensuite soudé en plein.
MEC. Cette disposition s'applique également à la pente nulle quelle que soit
La sous-couche GLASSGUM 3 TF peut être remplacée par TURBO la protection de surface de la feuille POLYGUM.
ROCK 3 APP.
4.24 Système adhérent (type L1)
4.2 Composition et mise en œuvre Le revêtement POLYGUM est soudé sur :
des revêtements en partie courante - l'isolant apte à cet usage ou isolant surfacé par EAC,
- sur maçonnerie de type A sauf bac collaborant pour une surface ≤
4.21 Dispositions générales 100 m2.
La composition est indiquée aux tableaux 1 et 2. En pente nulle, une bande couvre-joint de 25 cm de large est soudée à
Les lés des revêtements grésés ou filmés en surface sont alignés de cheval sur tous les recouvrements. Cette bande couvre-joint est consti-
façon à réaliser des recouvrements longitudinaux de 10 cm et des tuée au minimum d'un GLASSGUM 3 TF.
recouvrements d'abouts de lés de 15 cm. Les lés des revêtements En alternative, une sous-couche GLASSGUM 3 TF, à recouvrements
autoprotégés par paillettes d'ardoise se recouvrent longitudinalement de 6 cm soudés, est soudée en plein sur le support. Le revêtement
sur 8 cm. POLYGUM est ensuite soudé en plein sur cette sous-couche.
L'assemblage se fait sur la largeur recouverte par soudage à la Cette disposition est obligatoire dans le cas du système autoprotégé
flamme. Lors du soudage, une petite quantité de matière doit fluer et ardoisé.
dépasser la ligne de jonction.
4.3 Mise hors d'eau en fin de journée
Les jonctions en T se font selon la figure 1, sur bords écrasés à la
truelle réchauffée. Le croisement sur 4 épaisseurs est interdit. En fin de journée, ou en cas d'arrêt inopiné pour cause d'intempéries,
l'ouvrage et la couche isolante sont mis hors d'eau comme suit : une
Des fixations sont obligatoires en tête des lés (4 fixations par mètre bande de POLYGUM 4 T MEC est soudée sur le pare-vapeur et sur le
linéaire) pour les pentes supérieures ou égales à 40 % et à 20 % revêtement de partie courante. Les équerres de renfort sont soudées
lorsque l'isolant est surfacé par l'EAC. en périphérie sur la couche de revêtement en place.

5/06-1910 5
7.42 Revêtements sous protection meuble
5. Protection des parties courantes
(cas avec dallettes)
5.1 Protection meuble Suivant les prescriptions des normes - DTU série 43, la protection est
réalisée par dallettes posées sur gravier ou le cas échéant selon l'Avis
La protection meuble est réalisée conformément aux dispositions de la
Technique de l'isolation inversée.
norme série DTU 43 concernée : l'épaisseur est de 4 cm minimum,
quelle que soit la résistance thermique du support isolant.
8. Matériaux
5.2 Isolation inversée
Sont admis les systèmes qui bénéficient d'un Document Technique 8.1 Feuilles POLYGUM
d’Application en isolation inversée. On dispose la couche de désolida- Feuilles obtenues par imprégnation au bitume d’une armature polyes-
risation prévue (ÉCRAN DS) entre le revêtement et l'isolant. ter ou d’une armature trilaminée, composite de polyester, suivie du
Cette couche n'est pas nécessaire, si le revêtement est autoprotégé surfaçage par un mélange fillérisé de bitume et de résines polypropy-
minéral. léniques type APP.
Ces feuilles font l'objet du marquage CE conformément à la norme EN
6. Relevés 13707.

6.1 Étanchéité des relevés 8.11 Caractéristiques du bitume d’imprégnation


Bitume oxydé 85/25.
6.11 Généralités
Les relevés d'étanchéité sont réalisés conformément aux dispositions
8.12 Caractéristiques du liant de surfaçage
de la norme NF-DTU série 43 concernée avec les procédés qui sui- en bitume APP
vent. Mélange de bitume raffiné et de résines polypropylènes atactiques
Les feuilles utilisées en relevés sont posées à joints décalés, avec (APP), fillérisé à 30 %, conforme au Guide Technique UEAtc de dé-
talons soudés sur le revêtement de partie courante : cembre 2001 (tableau 5).
- de 10 cm au minimum pour l’équerre de renfort,
8.13 Composition et présentation des feuilles
- de 15 cm au minimum pour la seconde couche,
POLYGUM
- la différence de largeur des deux talons doit être de 5 cm au mi-
nimum. Les feuilles sont fabriquées en deux épaisseurs, 4 et 5 mm.
Les reliefs en maçonnerie ou acier non isolés sont imprégnés d'EIF. 8.131 Feuilles de 4 mm d’épaisseur : présentation
(tableaux 6 et 7)
6.12 Composition et mise en œuvre
• Équerre de renfort (développé 0,25 m) POLYGUM 4T MEC.
8.132 Feuilles de 5 mm d’épaisseur : présentation
(tableau 8)
• Relevés en POLYGUM 4 ou 5 soudés quelle que soit la finition de
surface. 8.14 Caractéristiques spécifiées
6.2 Dispositifs écartant des feuilles Polygum
les eaux de ruissellement Voir tableau 9
Les relevés sont protégés en tête, conformément aux normes DTU de 8.2 Autres matériaux en feuilles
la série 43 et au DTU 20.12.
8.21 Sous-couches
7. Ouvrages particuliers 8.211 GLASSGUM 3 TF et TURBO ROCK 3 APP
définis au tableau 10
7.1 Noues
Les noues de pente nulle sont renforcées par une sous-couche 8.212 QUADRA ROCK
GLASSGUM 3 TF soudée sur 1 m de largeur de part et d'autre du fil Feuille d’étanchéité obtenue par imprégnation d’une armature de
d'eau. polyester non tissé de 180 g/m2 en bitume oxydé 85/25 et surfaçage au
moyen d’un bitume modifié plastomère. Un diffuseur de vapeur incor-
7.2 Evacuations des eaux pluviales, poré à la face inférieure de la membrane, constitué d’une couche
pénétrations supplémentaire d’enrobé profilé en configuration de losange sur 40 %
de la sous-face; laquelle se compose d’un bitume plastomère auto-
Ces ouvrages sont réalisés conformément aux dispositions de la
adhésif à légère activation thermique.
norme – DTU série 43 concernée avec pièces de renfort en
GLASSGUM 3 TF. • Épaisseur : 3 mm entre les losanges de diffusion de vapeur
: 4 mm losanges inclus
7.3 Joints de dilatation • Longueur : 7,5 m
Les joints de dilatation sont exécutés conformément aux dispositions
de la norme - DTU série 43 concernée. Ils doivent être titulaires d’un • Largeur :1m
Avis Technique et une étude de compatibilité (essais de pelage neuf et • Poids : ± 32 kg/rouleau
vieilli selon Guide UEAtc – Cahier du CSTB 3542 - janvier 2006) sera Pour soudage, selon la figure 3, sur supports en bois et dérivés du
faite par les sociétés ATAB ou Meple. Les spécifications sont celles du bois, en béton, et anciens revêtements d'étanchéité avec autoprotec-
Guide UEAtc, à savoir 50 N/5cm mini à l’était neuf et 25 N/5cm mini à tion minérale ou asphalte sans protection.
l’état vieilli.
À ce jour, les joints déclarés compatibles sont ceux titulaires d’un Avis 8.22 Écrans d'indépendance
Technique valide à la date du 20 novembre 2006. • VOILÉCRAN 100 : voile de verre 100 g/m2 défini par la norme NF P
84-204, référence DTU 43.1.
7.4 Chemins de circulation
• VOILÉCRAN KRAFT : dito ci-dessus avec complément papier kraft.
et zones techniques
• ÉCRAN DS ; non tissé synthétique ≥ 170 g/m2; couche de désolida-
7.41 Revêtements apparents risation conforme à la norme NF P 84-204-1-2 (réf. DTU 43.1)
Sur les chemins de circulation, soudage d'une feuille complémentaire
de POLYGUM 4 AR MEC de couleur différente de celle des parties
courantes. Le renforcement s'effectue sur 1 m environ dans les zones
de circulation et sur toute la zone technique.

6 5/06-1910
Cet autocontrôle fait l’objet de contrôles extérieurs périodiques dans le
8.23 Écrans de semi-indépendance cadre de l’Agrément Technique ATG 1337 délivré par l'UBAtc.
• PERFO SOUDABLE : écran perforé pour thermosoudage défini par La nomenclature de l'autocontrôle est présentée au tableau 11.
la norme NF P 84-204-1-2 (DTU 43 1).
• PERFO ARDOISÉ : écran perforé pour collage à l'EAC défini par la
norme NF P 84-204-1-2 (DTU 43.1).
10. Étiquetage et stockage
Les rouleaux reçoivent une étiquette sur laquelle figurent :
8.24 Écrans pare-vapeur • le nom du fabricant,
• GLASSGUM 3 TF défini au § 8.211. • le nom commercial du produit,
• TURBO ROCK 3 APP défini au § 8.212. • les dimensions,
• MEPS 25 (cf. ATec Meps). • le numéro de fabrication,
• MEPS 25 PV/SPP : dito MEPS 25 avec sous-face filmée (cf. ATec • le marquage CE.
Meps Soudable).
Les autres matériaux (vernis, colle, mastics) sont étiquetés : appella-
• Aluminium Enrobé 3 TT : membrane de bitume armé aluminium tion, code de sécurité européen, conditions de stockage.
8/100ème et sablée 2 faces. Épaisseur nominale 3 mm.
Les conditions de stockage des rouleaux sont les suivantes :
• Barrière à la vapeur aluminium-bitume ÉVAL (cf. NF P 84-310).
• Les rouleaux doivent être stockés et transportés debout sur palette.
• ÉVALACIER, voile de verre-aluminium conforme au CC2.
• Les palettes peuvent être superposées au maximum sur deux ni-
• ALUTAB : (cf. norme NF P 84-316) autoprotection aluminium, sous- veaux.
face filmée, épaisseur minimale 3,0 mm avec liant bitume élasto-
mère. • Les rouleaux de chaque palette reçoivent une feuille de protection
au-dessus (contre l’ensoleillement).
• MEPALU SPP : (cf. norme NF P 84-316) autoprotection aluminium,
sous-face filmée, épaisseur minimale 3,5 mm avec liant bitume élas- • Chaque palette de rouleaux est conditionnée par une housse thermo
tomérique. rétractable.
• MEPALU AR SPP : même matériau que MEPALU SPP avec finition
ardoisée sur aluminium.
• TURBO STICK ALU : membrane bitumineuse auto-collante ; épais-
B. Résultats expérimentaux
seur 1,2 mm ; autoprotection de surface : composite alu-polyester ; Les feuilles et joints ont fait l’objet d’essais de caractérisation repris
sous-face protégée par un film siliconé détachable. dans l’Agrément UBAtc ATG 1337 et ATG 2323 et de résultats de
contrôle périodique dans le cadre de l’agrément suivi.
8.25 Autres matériaux en feuilles Les essais ont été réalisés par l’Institut CSTC à Limelette (Belgique)
• ÉQUERRE POLYGUM 4 T MEC en 0,25 m : équerre de renfort en selon la procédure des Directives UEAtc.
bitume APP pour relevés et bande couvre-joint. • PV 41781 « Vieillissement à 70° des liants et des feuilles ».
• MEPÉQUERRE : équerre de renfort pour pare-vapeur, classe L3S, • Essais internes : compatibilité avec les isolants soudables type
épaisseur minimale 3,5 mm, développé 0,25 m, 1 face grésée, 1 Perlite fibrée et Laines minérales.
face filmée (cf. ATec Meps Soudable).
• PV CSTC DE 651XB610, août 1998.
• MEPS RLV : même matériau que MEPÉQUERRE largeur 1 m (cf.
• PV CSTC DE 78B106, février 1997.
ATec Meps Soudable).
• PV CSTB TO 98-027 classement FIT du POLYGUM 4-180.
• MEPS BAND : bande auto-adhésive à froid avec feuille d'aluminium
en surface et liant butyle, largeur 15 cm. • Rapport d’essais WFEGENT 12201B, mai 2006 : classement de
tenue au feu BROOF(t3) pour feuille POLYGUM TURBO 4 AR MEC
• ALBAN : bande auto-adhésive à froid à base de bitume élastomère
FR soudée sur support en laine minérale d’épaisseur 50 mm et de
protégée par feuille d'aluminium, largeur 15 cm.
masse volumique 175 kg/m3, pente comprise entre 0 et 10°.
8.3 Autres matériaux complémentaires • Rapport d’essais WFEGENT 12202B, mai 2006 : classement de
tenue au feu BROOF(t3) pour feuille POLYGUM TURBO 4 T MEC FR
• ADEROSOL (IKOpro Primaire Bitume) : enduit d'imprégnation à soudée sur support en laine minérale d’épaisseur 50 mm et de
froid (EIF) conforme aux normes - DTU série 43.
masse volumique 175 kg/m3, pente comprise entre 0 et 10°.
• ADEROSOL SR (IKOpro Primaire Bitume SR): enduit d'imprégna- • Rapport d’essais WFEGENT 12203B, mai 2006 : classement de
tion à froid (EIF), séchage rapide, conforme aux normes - DTU série tenue au feu BROOF(t3) pour feuille POLYGUM PrevENT TURBO HI-
43. TEC Broof soudée sur support en laine minérale d’épaisseur 50 mm
• Bitume oxydé EAC 100/40 - 110/30 et de masse volumique 175 kg/m3, pente comprise entre 0 et 10°.
• Mastic: ATAB PROFI MASTIC TOITURE (IKOpro Mastic Toiture) • Rapport d’essais 15/06 MEPLE, mai 2006 : compatibilité entre feuil-
Mastic à base de bitume élastomère SBS avec solvants volatils non les de liants APP et SBS.
inflammable. Conditionnement : cartouche de 310 ml. • Rapport d’essais 31/06 MEPLE, août 2006 : classement D2 selon
• Colle à froid ISOMASTIC (IKOpro Colle Bitume Isomastic) : NF P 84-353.
- Composition : bitume - additifs 83 % - solvant benzénique 17 %, • Rapport d’essais LMC/06/100, août 2006, Université de Liège :
classement F5.
- Densité : 1.2,
• Rapport d’essais LMC/06/137, août 2006, Université de Liège :
- temps de prise à 20 °C : 12 heures.
classement L4 selon NF P 84 352.
• Attelages de fixations solides au pas (non fournis) : le terme « ’solide
au pas » s’applique à un attelage composé d’un élément de liaison
et d’une plaquette de répartition servant à assurer la fixation méca-
nique d’un isolant sur un support. Cet attelage est muni d’un disposi-
C. Références
tif permettant d’éviter, en service, le désaffleurement de la tête de Les revêtements d'étanchéité Polygum sont fabriqués en Belgique par
l’élément de liaison (par exemple vis) de la partie supérieure de la la société ATAB depuis 1978.
plaquette de répartition. Les attelages répondant à la norme NF P
30-317 satisfont à cette définition. Les systèmes présentés ont fait l’objet d'un premier Agrément de
l’UBAtc en Belgique en 1980 sous le n° 1337 renouvelé régulièrement
depuis cette date.
9. Fabrication et contrôle de fabrication
Parmi les réalisations en France, commencées en 1982, on compte
Les feuilles Polygum sont produites par la société ATAB dans son plus de 2 000 000 m2 d’applications, notamment sur laine minérale,
usine d'Anvers (Belgique). L'autocontrôle de fabrication fait parti de dont 125 000 m2 depuis le dernier renouvellement d’Avis Technique en
l'ensemble d'un système qualité conforme aux prescriptions de la 2003.
norme ISO 9001 certifié par BVQI.

5/06-1910 7
Tableaux et figures du Dossier Technique

Tableau 1 – Revêtements apparents pour toitures inaccessibles et terrasses – zones techniques (6)

Revêtement de base et classement FIT


Semi - indépendant Adhérent
Support direct du revêtement
1 Type G Type H Type L1
() Pente (%)
(1) TURBO ROCK 3 APP cloué EIF + PERFOSOUDABLE
+ ou QUADRA ROCK(8) + POLYGUM 4 ou 5 soudé
POLYGUM 4 ou 5 soudé POLYGUM 4 ou 5 soudé
F5 I4 T4 F5 I4 T4 F5 I4 T4
Liège EAC refroidi+ L1 (3)
Perlite expansée (fibrée) L1 (2) (3)
Composite perlite + mousse phénolique L1 (2) (3)
(Résol)
EAC refroidi + L1 (2) (3bis)
Verre cellulaire ou
EAC + GLASSGUM 3 TF
+ L1
Laine minérale L1 (2) (3)
(2)
Béton H EIF + L1(2) (4) (9)
Béton cellulaire autoclavé H
Bois G -
Panneaux dérivés G Pontage + L1
Ancien revêtement (cf § 3.6)
• asphalte H (2) L1 (7)
• bitumineux indépendant
• bitumineux autoprotégé minéral G sur bois et panneaux H (2)
• bitumineux autoprotégé métallique G sur bois et panneaux L1(5)
• ciment volcanique, enduit pâteux
• membrane synthétique
(1) La pente doit être conforme à la norme - DTU série 43 concernée. Sur élément porteur en maçonnerie, la pente nulle est autorisée en
respectant les dispositions du § 4.222.
(2) En cas de pente nulle sur élément porteur en maçonnerie : POLYGUM 4 ou 5 soudé sur sous-couche GLASSGUM 3 TF ou bandes de
pontage (cf. § 4.222).
(3) Panneaux isolants aptes à recevoir des revêtements soudés : à défaut, panneaux surfacés par EAC avant soudage (ce surfaçage
confère un classement T2).
(3bis) Surfaçage à l’EAC confère un classement T2.
(4) Admissible pour des surfaces ≤ 100 m2.
(5) Après délardage de l'autoprotection métallique.
(6) Les chemins de circulation et zones techniques sont traités par l’emploi de 2 couches de POLYGUM. Les chemins de circulation sont
admis sur pente au plus égale à 50 %. Les terrasses - zones techniques sont admises sur pentes au plus égales à 5 % et dans la mesure ou
le DTA de l'isolant vise l'emploi en zones et terrasses techniques.
(7) Asphalte autoprotégé.
(8) Emploi du QUADRA ROCK limité à une pression de vent extrême de 4333 Pa sur support en maçonnerie et à une pression de 3 250 Pa
sur ancien revêtement.
(9) À l’exception des types D et des types A avec bac collaborant.

(1) L’AVIS est réservé pour les applications en apparent sur support isolant de Rth > 2 m2.K/W.

8 5/06-1910
Tableau 2 – Revêtements sous protection meuble lourde pour toitures inaccessibles et toitures -
zones techniques (gravier + dallettes)
Revêtement de base et classement FIT
Indépendant Adhérent
Type A Type L1
Pente (%)
Support direct du revêtement (1) VV 100
+ POLYGUM 4 ou 5 soudé
POLYGUM 4 ou 5
F5 I4 T4 F5 I4 T4
(3)
Liège A L1 (2) (3)
(3)
Perlite expansée (fibrée) A L1 (2) (3)
Composite perlite + mousse phénolique
A (3) L1 (2) (3)
(Résol)
EAC refroidi + L1 (2bis)( (3)
Verre cellulaire ou
EAC + GLASSGUM 3 TF
+ L1
Polyuréthanne A(3)
(9)
Polystyrène expansé (EPS) Écran thermique(8) + A(3)
Laine minérale(9) (10) A (3) L1 (2) (3)
(3)
Béton A EIF + L1 (3) (4) (7)
Béton + isolation inversée A (3) EIF + L1(3) (4)
Béton cellulaire autoclavé A
Bois A
TURBO ROCK APP cloué+L1
Panneaux dérivés A
Ancien revêtement (cf § 3.6)
• asphalte VV 100 + A(3)
• bitumineux indépendant VV 100 + A(3)
• bitumineux autoprotégé minéral VV 100 + A(3)
• bitumineux autoprotégé métallique A L1(6)
• ciment volcanique, enduit pâteux ÉVALACIER + A
• membrane synthétique ÉVALACIER + A(5)
(1) La pente doit être conforme à la norme - DTU série 43 concernée. Sur élément porteur en maçonnerie, la
pente nulle est autorisée en respectant les dispositions du § 4.2.
(2) Panneaux isolants aptes à recevoir des revêtements soudés : à défaut, panneaux surfacés par EAC
avant soudage (ce surfaçage confère un classement T2).
(2bis) Surfaçage à l’EAC confère un classement T2.
(3) En cas de pente nulle sur élément porteur en maçonnerie : POLYGUM 4 ou 5 soudé sur sous-couche
GLASSGUM 3 TF ou bandes de pontage (cf. § 4.2).
(4) Admissible pour des surfaces ≤ 100 m2.
(5) Sauf dans le cas d'une ancienne membrane synthétique sur isolant avec pare-vapeur polyéthylène.
(6) Après délardage de l'autoprotection métallique.
(7) À l'exception des types D et des types A avec bac collaborant.
(8) Écran thermique d’une feuille type MEPS 25 AR (SPP) posée à l’envers et déroulée à sec, joints à
recouvrements de 10 cm libres, posée sur ou sous un VOILÉCRAN KRAFT.
(9) Emploi en zone et terrasse technique si le DTA de l’isolant le permet.
(10) Certains DTA d’isolants en laine minérale ne prévoient pas d’écran d’interposition.

5/06-1910 9
Tableau 3 – Mise en œuvre du pare-vapeur

Hygrométrie et Pare-vapeur avec EAC Pare-vapeur sans EAC Pare-vapeur sans EAC,
Élément porteur
chauffage des locaux (DTU ou Avis Technique) sous protection lourde (3) revêtement autoprotégé (3)
Soit EIF + GLASSGUM 3 TF
(5) soudé en plein EIF + GLASSGUM 3 TF (5)
Cas courant EIF + EAC+ MEPS 25
soudé en plein
Soit EIF + TURBO STICK ALU
Locaux à forte hygrométrie Soit EIF + ALUTAB (6)
ou planchers chauffants EIF + EAC + Aluminium soudé en plein EIF + MEPALU AR SPP
Maçonnerie (1)
n'assurant qu'une partie Enrobé 3 TT (7) soudé en plein
du chauffage Soit EIF + TURBO STICK ALU

Locaux à très forte


EIF + PERFO ARDOISÉ (2) EIF + PERFO SOUDABLE EIF + PERFO SOUDABLE
hygrométrie et planchers
+ EAC + Aluminium (2) + ALUTAB (6) (2) + MEPALU AR SPP
chauffants assurant la
Enrobé 3 TT (7) soudé en plein soudé en plein
totalité du chauffage
- Soit EIF + PERFO
- Soit EIF + PERFO
SOUDABLE + GLASSGUM 3
SOUDABLE + GLASSGUM 3
Avis Techniques TF (5) soudé
Béton cellulaire Voir « Conditions TF (5) soudé
correspondants et - Soit MEPS 25 collé par plots
autoclavé armé (1) Générales » - Soit MEPS 25 collé par plots
« Conditions générales » d’ISOMASTIC (4) joints
d’ISOMASTIC (4) joints soudés
soudés
pente ≤ 20 %
pente ≤ 20 %
Bois et panneaux Voir norme NF P 84-207
MEPS 25 cloué MEPS 25 cloué, joints soudés MEPS 25 cloué, joints soudés
dérivés du bois (1) (DTU 43.4)
Tôle d'acier Voir norme NF P 84-206 Se reporter à Se reporter à Se reporter à
nervurée (DTU 43.3) la norme - DTU 43.3 la norme - DTU 43.3 la norme - DTU 43.3
(1) Pontage des joints : cf. § 3.2 - 3.3 - 3.4.
(2) L'écran perforé est déroulé bord à bord ou à recouvrements de 5 à 10 cm. En périphérie de la toiture et autour des émergences, le pare-vapeur
est soudé en plein sur 0,50 m au minimum sans cet écran perforé.
(3) Dans le cas de surfaces ≤ 200 m2 ou 500 m2 (selon le Document Technique d'Application de l'isolant en pose libre) et sous protection lourde, le
pare-vapeur sans EAC peut être posé, soit soudé, collé ou cloué selon le tableau ci-dessus, soit en indépendance (avec les mêmes feuilles sans
EIF) à joints soudés. En périphérie de la toiture et autour des émergences, le pare-vapeur est soudé en plein sur 0,50 m. Les pare-vapeur, sans
EAC, sont jointoyés et soudés sur 6 cm au moins.
(4) Densité : un plot de colle de 50 g environ tous les 33 cm environ et en quinconce, consommation : 400 à 500 g/m2. L’emploi de ce système est
limité à une dépression de vent extrême au plus égale à 4 712 Pa (selon modificatif n° 2 de 1999 des Règles V 65).
(5) GLASSGUM 3 TF peut être remplacé par MEPS 25 ou MEPS 25 PV/SPP défini dans l'Avis Technique Meps Soudable.
(6) ALUTAB peut être remplacé par MEPALU SPP défini dans l'Avis Technique Meps Soudable.
(7) Aluminium Enrobé 3 TT peut être remplacé par EVAL (conforme à la norme NF P 84 310) défini dans l'Avis Technique Meps Soudable.

10 5/06-1910
Tableau 4 – Choix et mise en œuvre des isolants

Mise en œuvre de l'isolant


Nature
Étanchéité autoprotégée Étanchéité sous protection
- soit EAC refroidi
Polystyrène expansé - soit IKOpro Colle Bitume ISOMASTIC
- soit libre (1)
- soit EAC
PUR parement papier
- soit IKOpro Colle Bitume ISOMASTIC
- soit EAC
PUR parement voile de verre bitumé ou
composite - soit IKOpro Colle Bitume ISOMASTIC
- soit libre (1)
Mousse phénolique (Résol) Fixé mécaniquement (2)
Liège DTU série 43 DTU série 43
- soit EAC
- soit EAC (4) - soit IKOpro Colle Bitume ISOMASTIC
Perlite expansée (fibrée)
- soit fixé mécaniquement - soit fixé mécaniquement
- soit libre (1)
- soit EAC
- soit EAC (4)
- soit IKOpro Colle Bitume ISOMASTIC
Composite perlite + mousse phénolique (Résol) - soit fixé mécaniquement
- soit fixé mécaniquement (2)
- soit libre (1)
Verre cellulaire EAC EAC
- soit EAC
- soit EAC (4) - soit IKOpro Colle Bitume ISOMASTIC
Laine minérale - soit fixé mécaniquement (3) - soit fixé mécaniquement (3)
- soit colle à froid décrite dans le DTA de - soit libre (1)
l'isolant (1) - soit colle à froid décrite dans le DTA de
l'isolant (1)
Isolation inversée (polystyrène extrudé) Libre
(1) Les Documents Techniques d’Application des isolants peuvent être réservés sur ce mode de mise en œuvre ou ne pas le retenir.
(2) Fixations mécaniques particulières (cf. le Document Technique d’Application particulier).
(3) Avec des attelages de fixation mécanique solides au pas.
(4) Avec pare-vapeur avec EAC.

Tableau 5 – Caractéristiques du mélange bitume APP

Caractéristique État initial Après 6 mois à 70 °C


Pénétration à 60 °C (1/10 mm) ≥ 70
Ramollissement TBA (°C) ≥ 140 ≥130
Température de pliage à froid (°C) ≤ -10 0
Teneur en cendres (%) ≤ 30 %

5/06-1910 11
Tableau 6 – Présentation et composition des feuilles d'épaisseur 4 mm, avec armature polyester non tissé

POLYGUM
Désignation Unité 4 T MEC 4 AR MEC Turbo 4 Turbo 4 Turbo 4 Turbo 4
MEC AR MEC T MEC AR MEC
FR* FR*

Armature non tissé polyester (± 15 %) g/m² 180 180 180 180 180 180
Liant bitume APP (± 5 %) g/m² 3 720 3 890 3 720 3 890 3 720 3 890
Liant d'imprégnation en bitume oxydé g/m² ≤ 500 ≤ 500 ≤ 500 ≤ 500 ≤ 500 ≤ 500
Finition surface :
grésage g/m² 400 - 400 - 400 -
paillettes d'ardoise g/m² - 1125 - 1125 - 1125
Finition sous-face :
film thermofusible g/m² 10 10 - - - -
film thermofusible profilé g/m² - - 10 10 10 10

Epaisseur ( ± 0,2 mm) mm 4 4 4 4 4 4


Largeur de la bande de recouvrement (± 10 mm) mm - 80 - 80 - 80
Dimensions du rouleau m ×m 7,5 × 1 7,5 × 1 7,5 × 1 7,5 × 1 7,5 × 1 7,5 × 1
Poids du rouleau (indicatif) kg 36,1 42,8 36,1 42,8 36,1 42,8
Mise en œuvre soudage soudage soudage soudage soudage soudage
* Avec ajout d'un agent ignifugeant au cours du process

Tableau 7 – Présentation et composition des feuilles d'épaisseur 4 mm, avec armature polyester Hi -Tec

POLYGUM
Désignation Unité Turbo Hi-Tec 4 T Turbo Hi-Tec PrevENt Turbo
MEC 4 AR MEC Hi-Tec Broof*
Broof
Armature composite verre / polyester (± 5%) g/m² 180 180 250
Liant bitume APP (± 5%) g/m² 3 460 3 590 3 600
Liant d'imprégnation en bitume oxydé g/m² ≤ 500 ≤ 500 ≤ 800
Finition surface :
grésage g/m² 400 - -
paillettes d'ardoise g/m² - 1125 -
granulés g/m² - - 1400
Finition sous-face :
- grésage g/m² - - -
- film thermofusible profilé g/m² 10 10 10
Epaisseur ( ± 0,2 mm) mm 4 4 4
Largeur de la bande de recouvrement (± 10 mm) mm - 80 80
Dimensions du rouleau mxm 7,5 x 1 7,5 x 1 7,5 x 1
Poids du rouleau (indicatif) kg 34,1 40,5 45,6
Mise en œuvre soudage soudage soudage
* Avec ajout d'un agent ignifugeant au cours du process

12 5/06-1910
Tableau 8 – Présentation et composition des feuilles d'épaisseur 5 mm

Désignation Unité POLYGUM


5 T MEC 5 AR MEC
Armature :
non tissé polyester g/m² 250 250

Liant bitume APP (± 5 %) g/m² 4 265 4 440


Liant d'imprégnation en bitume oxydé g/m² ≤ 875 ≤ 875
Finition surface :
- grésage g/m² 400 -
- paillettes d'ardoise g/m² - 1125
Finition sous-face :
- film thermofusible g/m² 10 10
- grésage g/m² - -
Épaisseur ( ± 5 %) mm 5 5
Largeur de la bande de recouvrement (± 10 mm) mm - 80
Dimensions du rouleau mxm 5x1 5x1
Poids du rouleau (indicatif) kg 29 33,5
Mise en œuvre soudage soudage
Les feuilles POLYGUM sont enroulées sans intercalaire; l'étiquetage des rouleaux porte un rappel du code
fabrication imprimé sur l'armature.
T ou K = grésage 1 face - AR = ardoisé gris clair - AD = ardoisé gris foncé - MEC = feuille thermofusible
sous-face

Tableau 9 – Caractéristiques spécifiées des feuilles

Désignation Norme POLYGUM 4 POLYGUM 5 POLYGUM POLYGUM


avec polyester avec polyester Turbo Hi-Tec 4 Turbo Hi-Tec 4
180 250 armature armature
composite 180 composite 250
Résistance à la traction
(N/50 mm) : sens L EN 12311-1 800 ± 20 % 1000 ± 20 % 900 ± 20 % 1300 ± 20 %
sens T 550 ± 20 % 900 ± 20 % 650 ± 20 % 1000 ± 20 %
Allongement à la rupture
(%) : sens L EN 12311-1 35 ± 15 % 50 ± 15 % 40 ± 15 % 45 ± 15 %
sens T 45 ± 15 % 55 ± 15 % 50 ± 15 % 45 ± 15 %
Température de pliage à
froid (°C) : EN 1109 ≤-5 ≤-5 ≤-5 ≤-5
état neuf
≤ 0 ≤ 0 ≤ 0 ≤ 0
état vieilli
Tenue à la chaleur (°C) :
état neuf EN 1110 ≥ 140 ≥ 140 ≥ 140 ≥ 140
état vieilli ≥ 130 ≥ 130 ≥ 130 ≥ 130
Stabilité dimensionnelle EN 1107-1 ≤ 0,4 ≤ 0,4 ≤0,2 ≤0,2
(%)
Retrait entravé EN 1108 ≤ 0,3 ≤ 0,3 ≤ 0,3 ≤ 0,3
Résistance à la déchirure EN 12310-1 > 150 > 150 > 150 > 200
au clou (N)
Résistance au
poinçonnement statique EN 12730 ≥ 25 ≥ 25 ≥ 25 ≥ 25
(kg) :
sur béton ≥ 20 ≥ 25 ≥ 20 ≥ 25
sur EPS
Résistance au NF P 84352 L4 L4 L4 L4
poinçonnement statique + FIT
Résistance au choc sur NF EN
EPS : hauteur en mm 12691 : ≥ 1 500 ≥ 1 500 ≥ 1 750 ≥ 1 750
2006

5/06-1910 13
Tableau 10 – Composition et caractéristiques des sous-couches

Désignation GLASSGUM 3 TF TURBO ROCK 3 APP


Armature (g/m²) Voile de verre 90 Non-tissé polyester 180
Liant d'imprégnation en bitume
oxydé (g/m²) - ≤ 500
Liant de surfaçage :
- bitume oxydé (g/m²) - -
- bitume APP (g/m²) 3 050 3 160
Finitions de surface 1 face grésée 1 face grésée
- 1 face filmée - 1 face filmée profilée
Épaisseur (mm) ± 5 % 3 3
Dimensions du rouleau (m × m) 10 × 1 10 × 1
Poids du rouleau (indicatif) (kg) 34 35
Application Soudage à la flamme
+ Clouage
Résistance à la traction (L / T) 450 / 305 750 / 500
(N/5cm) (EN 12311-1)
Allongement à la rupture (L / T) 2,5 45
(%) (EN 12311-1)

Tableau 11 – Nomenclature de l'autocontrôle

caractéristiques fréquence
A. armature
Masse surfacique 1/livraison
Traction L 1/livraison
Traction T 1/livraison
Allongement L 1/livraison
Allongement T 1/livraison
B. Mélange
Pénétration 60°C 1/lot/type
Dispersion 1/lot/type
Pliage à froid 1/lot/type
Teneur en cendres 1/mois/type
Bille & Anneau 1/semaine/type
C. Membrane
Epaisseur + largeur membrane + largeur lisière en ligne 1/30'
Epaisseur en labo 1/lot
Masse surfacique 1/lot/type
Retrait 1/semaine/type
Pliage à froid neuf 1/semaine/type
Pliage à froid vieilli 28j. à 80°C 1/mois/type
Pliage à froid vieilli 6 mois à 70°C 2/an/type
Résistance traction 4/mois/type
Allongement 4/mois/type

14 5/06-1910
Figure 1 – Croisement des recouvrements

Figure 2 – Exemple de bande couvre-joint en pente nulle

5/06-1910 15
Figure 3 – Mise en œuvre du QUADRA ROCK

16 5/06-1910